Chariot #1 : Glomulus Attaque !

Inscription : 10/12/2012
Messages : 503
MessagePosté le: Dim 1 Déc 2013 - 15:30

IL EST À MOI !

Le village est actuellement sous un bouclier le rendant invisible et d'une puissance étonnante. Depuis plus d'une heure (heure de nuit de Noël) les attaques de Larfleeze affaiblissent sa puissance. Fort heureusement le dispositif de téléportation que le père Noël à fabriqué en vitesse qui copie celui de la Justice League et du Hall des fatalités vous a permis de venir rapidement sans vous faire remarquez. Après une réaction rapide, les tâches sont divisées. Un groupe restera aider les lutins et le père Noël à défendre son atelier. Deux partiront chacun avec un chariot de Noel afin de s'assurer de la livraison des cadeaux et un dernier groupe tentera de retrouver la mère Noel enlevée par Larfleeze.

Toutes ces étapes sont primordiales, car si l'une d'elles n'est pas achevée, l'esprit de Noël pourrait bien disparaître et le père Noël et Noël mourir par la même occasion. Vous devez donc absolument réussir...

Le chariot se déplace à une vitesse extrême grâce à la magie de Noël. Vous n'avez cependant aucune défense à votre position autre qu'un bouclier de résistance et d'invisibilité. Malheureusement les agents orange semblent voir au travers de l'invisibilité et la résistance ne semble pas très élevée. Vous devez distribuer tous les cadeaux de votre itinéraire. Vous pouvez utiliser vos pouvoirs et tout se que vous penserez, bonne chance....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Déc 2013 - 21:04
Mark n'était pas un fervent admirateur de la fête de Noël, déjà parce qu'il en avait passé un certains nombre dans la rue avec des bandes peu fréquentables et une poignée d'autres dans une prison et même avec des guirlandes Iron Height restait sinistre, sombre et oppressante. A chaque fois qu'il entendait "Joyeux Noël", il se souvenait des rires de gardiens qui l'accompagnait jadis. Maintenant il était dans la planque des Rogues à terminer d'accrocher des guirlandes, un bonnet de père Noël sur le crâne pour faire plaisir à Trickster qui, lui, était à fond dedans. On avait même installé un Sapin, pas au centre de la pièce sinon bonjour les dégâts mais dans un coin habituellement réservé à une bibliothèque que l'on avait, pour l'occasion, poussée.

Il accrocha la punaise, au dehors le temps était frais, l'air était quasi immobile et la moindre respiration se transformait en petit nuage évanescent. Le baromètre indiquait une pression stable, mais basse, Mark était un peu maussade. Bah, ça irait mieux après une bonne bière. Il se dirigea vers le frigo et l'ouvrit, fit slalomer sa main entre les plats qui restaient au frais. La préparation du repas avait été coton, tous avaient du y mettre du sien, fois gras (volé), saumon fumé (acheté avec l'argent d'un vol) et du champagne (volé aussi), sans compter la bûche faite par les soins de Mark, la pâtisserie ne le passionnait pas mais il savait se débrouiller, une vie de loup solitaire allait avec ce genre de sacrifice, autant ne profiter maintenant qu'il était dans un groupe. Il attrapa une canette tant espérée et l'extirpa.

Il ne sut pas exactement ce qui se produisit mais il se retrouva d'un seul coup au milieu de criminels et de justiciers. Il avait eu d'un seul coup envie de lâcher sa bière et de saisir son arme, mais quelque chose en lui l'en empêcha. Il se sentait envahi par une douce chaleur irradiante. Il observa autour de lui plus attentivement et découvrit un bonhomme rouge entouré par des lutins, au dehors on entendait des coups d'artillerie ou ce qui s'en approchait. Mirror Master avait-il laissé de sa poudre dans le frigo? Weather Wizard était même prêt à voir débarquer Woopy Goldberg hurlant à corps et à cri qu'elle venait pour sauver l'esprit de Noël.

ça sentait clairement le bois, une odeur subtile et pénétrante de résineux mélangé à une pointe de peinture fraiche. Le sol était un parquet parfaitement homogène sur lequel ça et là traînaient des rubans, des tabourets renversés ou des copeaux de bois. Il se rendait à présent compte que les lutins et le ventripotent homme déguisé en Père Noël les regardait avec insistance. Une secousse fit bomber des boules du gigantesque Sapin de Noël qui trônait dans un coin et des jouets tremblèrent sur les établis et les ateliers.      

Quelque chose clochait, le silence était oppressant et tout le monde errait un peu sans savoir ce qui les attendait. Les bruit sourds devenaient de plus en plus espacé et la voix tonitruante du Père Noël résonna. Ce n'était pas une voix comme en on entendait tout les jours, on venait même à douter que la voix parvienne à ses oreilles s'était comme si elle arrivait directement dans l'esprit des différents protagonistes. C'était une voix chaleureuse, mais inquiète. Elle leur expliquait la situation.

Weather ne savait pas qui était Larfleeze mais il se doutait que le type n'était pas du genre partageur (avait-il retrouvé trop de morceaux de charbons dans ses chaussettes étant petit?) Il comprit que les coups sourds étaient des attaques violentes de la part de ce dernier et qu'il fallait que le travail de ce bon Santa Claus soit fait, coûte que coûte. Mais où était-il tombé, dans l'une de ses sordides caméra-cachées qui faisait le régal des petits et des grands? Allez, autant jouer un peu le jeu, il aperçut dans la masse certains de ses camarades: Capitain Boomerang et The Top. Il ne put s'empêcher de s'approcher d'eux.

- Bon, j'imagine que si vous êtes là, lança-t-il à la volée, c'est qu'il n'y a pas de caméra cachée dans le coin... J'ai l'impression que...

Mais il n'eut pas le temps de terminer sa phrase que ce cher Santa Claus les avait déjà téléporter au dehors, lui, The Top, Boomerang et un autre homme connu sous le nom de Zookeeper. Au dessus d'eux des formes oranges bombardaient le chalet et ses environs, projetant des éclats bleutés lorsque leurs attaques touchaient un bouclier invisible. La neige tourbillonnait de toute part l'horizon était caché par des pics montagneux escarpé blanc laiteux. Le ciel qui aurait du être dégagé était assombrit par des nuages qui accompagnaient les fortes chutes de neiges, le vent sifflait désagréablement dans les oreilles et le changement de température tétanisa un temps Mark. Il aurait pu prévenir! Dans leurs têtes résonnaient les ordres du Père Noël, même si le Rogue avait d'avantage l'impression que ça lui venait du cœur, foutus clichés du 25 décembre!

Devant eux, un large traîneau attelé à 6 rênes attendait patiemment. Et voilà leur groupe qui allait devoir livrer des cadeaux sur la moitié du globe. Mark sortit son artefact et espéra qu'il était en train de faire un mauvais, très mauvais rêve! Mais un lutin trottina jusqu'au groupe.

- Il ne faut pas partir en retard, le Père Noël va devoir ralentir le temps à l'heure dite!

Il leur montra une énorme montre à gousset en or avec des aiguilles qui convergeaient toutes vers minuit.

- Dépêchez-vous, les rênes n'attendront pas!!! hurla-t-il alors que l'attelage commençait à s'énerver.

Mark se tourna vers les autres.

- Une voiture, ça passe, une moto, ça passe, mais là!, fit-il en pointant du doigt le traîneau. Y'en a un parmi vous qui sait comment on dirige ce truc?

- VITE! beugla le lutin.

Derrière lui, le traîneau commença à avancer et doucement, décolla.

[HRP]J'ai fait beaucoup avancer de choses, n'hésitez pas si j'en ai trop fait, je ne savais pas si le Père Noël ferait un briefing alors je l'ai improvisé.[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Déc 2013 - 22:47
Christmas' RP
Players : Captain Boomerang - The Top - Weather Wizard - Zookeeper
Glomulus attaque




La neige tombe sans cesse, les magasins de jouets sont remplis, les sapins sont tous décorés, les cadeaux sont emballés, des dîners de roi sont cuisinés pour ce soir. Bref, on l'aura tous compris, ce soir, c'est la veille de Noël. Mais parmi toutes ces personnes qui s'amusent en célébrant cette fête annuelle, il reste bien un homme qui ne semble pas spécialement emballé par cette ambiance. Cette même personne regarde par sa fenêtre tout ce qui se passe dehors d'un air penseur, se demandant certainement ce qu'il pourrait faire pour passer Noël à sa manière. Mais sans famille et sans amis, c'est assez compliqué pour Samuel Register, alias Zookeeper de prendre du bon temps. Et puis bon, s'amuser avec des seringues et des liquides plus bizarres les uns que les autres, ce n'est pas trop ça.

S. Register - Bon, ça me fera un Noël de plus tout seul. C'est peut-être pas plus mal après tout. Je pourrai avancer dans mes recherches. - S. Register

L'appartement de Register, qui lui sert également de laboratoire n'est pratiquement pas décoré. Cependant, il est possible de noter la présence d'un sapin à peine orné d'une guirlande et quelques boules. Et à part ça, aucun objet ou toute autre chose ne fait référence au 24 Décembre, ni au 25. La pièce est exactement comme d'habitude, comme si c'était n'importe quel autre jour, aussi banal qu'il puisse être. La disposition des meubles non plus n'a pas changé. Bref, Noël, ce n'est pas spécialement dans les goûts de notre chercheur, qui depuis tout à l'heure, regarde à travers la fenêtre. Mais dès qu'il se retourne, il semble remarquer quelque chose d'inhabituel et fait alors de gros yeux avant de reprendre son flegme habituel.

S. Register - Un jour, il faudra m'expliquer pourquoi dans la société d'aujourd'hui, nous ne pouvons plus faire un pas sans se faire espionner. Après deux amazones, je tombe sur quelqu'un déguisé en Père Noël, et dans ma propre demeure qui plus est. Je pense que j'aurais tout vu pendant les années pendant lesquelles j'ai vécu. - S. Register

Après avoir prononcé ses paroles, Register se tourne vers l'individu qui se tient derrière lui. Il s'agit d'un homme assez imposant physiquement avec une barbe blanche, un bonnet rouge, et un manteau ayant exactement la même couleur que le manteau. Cette personne possède donc le même accoutrement que le Père Noël. Zookeeper se pose alors sur un fauteuil et fixe alors son interlocuteur qui le fixe également. Soudain, des petits êtres surgissent derrière le barbu. Ce sont trois petits hommes aux oreilles pointues avec des vêtements verts. Des lutins ? Mais non, ces choses n'existent pas. Mais c'est là que par la fenêtre surgit un traîneau conduit par des rênes. Le métamorphe en perd son calme et se met à poser une multitude de questions.

S. Register - Quand je disais que j'ai tout vu, je ne croyais pas si bien dire... Le Père Noël existe donc bel et bien ? Et il est devant mes yeux, chez moi ? Pourtant, je n'ai ouvert aucune bouteille. Bon, plaisanterie à part, auriez-vous l'obligeance de m'expliquer ce que vous faites ici ? Je ne veux pas me montrer désagréable, mais je ne vois trop ce que vous pourriez faire ici. Et puis bon, votre traîneau n'est pas un peu trop voyant ? - S. Register

Le Père Noël explique au docteur Sam que le traîneau n'est visible que par les personnes se trouvant déjà sur place. Larfleeze est apparu et que ce dernier veut s'approprier la fête de Noël afin de la gâcher. Mais bien entendu, Santa Claus ne peut pas permettre. Il informe ensuite à Register qu'il a déjà réuni plusieurs personnes assez impuissantes pour s'occuper du cas de Larfleeze, mais pour distribuer des cadeaux partout dans le monde, c'est encore plus difficile. Et ce serait vraiment très gentil s'il pouvait l'aider à distribuer des cadeaux partout, aux quatre coins du globe. Pour une fois, Santa Claus demande au scientifique de faire le bien pour la première fois durant son existence.

S. Register - Cher Père Noël, comme vous avez pu le constater en entrant ici, je ne suis pas un fervent adhérant de votre fête, et comme vous l'avez si bien dit, je n'ai pas vraiment l'habitude de venir en aide aux autres. Certains appellent ça le mal. De plus, je ne gagne pas grand chose en vous aidant. Pouvez-vous alors me donner une bonne raison de vous secourir ? - S. Register

Le Père Noël répond alors que Register pourra étudier tous les mythes des plaines enneigées du grand nord, où certains être ne vivent que là-bas. De plus, cela pourrait lui apporter énormément de choses pour ses recherches et ses expériences.

S. Register - Cela change tout ! Ce sont des choses qu'il fallait dire dès le départ mon ami. Laissez-moi le temps d'enfiler ma tenue de combat, et je suis à vous. - S. Register

Zookeeper part dans l'autre pièce et revient au bout de deux ou trois minutes avec sa tenue blanche et noire. Il fait un signe de la tête montrant qu'il est prêt à aller se battre. Le Père Noël semble satisfait, voir même heureux. Et en un claquement de doigts, ils se retrouvent déjà dehors à bord du traîneau. Au bout d'une trentaine de minutes, ils s'arrêtent devant un grand immeuble à Central City. Le Père Noël y pénètre et en ressort avec Captain Boomerang. Le traîneau repart ensuite et c'est au tour de The Top et Weather Wizard de rejoindre la compagnie. Désormais, tout le monde est réuni. The Top, Weather Wizard, Captain Boomerang, et Zookeeper sont désormais à bord. Et en un autre claquement de doigts, ils se retrouvent dans un milieu totalement enneigé, plus connu sous le nom de " Pôle Nord ". Tout est blanc... ou presque. Des objets oranges tombent dans tous les sens. Ce sont sans aucun doute des attaques provoquées par Larfleeze. Mais un bouclier invisible protège tout le monde, ainsi qu'un gigantesque chalet qui se trouve juste en face de nos Super-Vilains. D'ailleurs, les quatre invités semblent totalement dépaysés.

S. Register - Mais c'est qu'il y a de l'ambiance chez vous... Je n'aurais jamais imaginé que le pôle nord était un endroit si côté. C'est même bien décoré avec ces nuances d'orange et de blanc. Plaisanterie à part, où est le chariot dont nous devons nous occuper ? - S. Register

L'un des lutins leur montre un nouveau traîneau, bien plus grand et luxueux que le précédent. Un deuxième lutin vient ajouter que nos quatre protagonistes devront se charger de livrer les cadeaux à travers l'Europe, l'Amérique du Nord, et l'Afrique. Une autre équipe s'occupera de l'autre moitié de la planète. Nos héros d'un soir font tous une tête assez bizarre, même si Zookeeper a tout de même l'air légèrement plus calme que ses trois collègues. Samuel inspecte alors rapidement le traîneau et demande si c'est possible de livrer tout cela en un soir, surtout que Larfleeze a l'air d'être assez motivé pour les ralentir, voire même les tuer afin de gâcher la fête de Noël. Un troisième lutin surgit de nulle part et lui dit que le Père Noël a le pouvoir de stopper le temps pendant un certain moment, ce qui permettra à Weather Wizard, Captain Boomerang, The Top, et Zookeeper de tout livrer à temps. Mais un quatrième lutin enchaîne en disant qu'il faut faire vite car le pouvoir de Santa Claus n'est pas infini. Zookeeper s'installe alors à bord du traîneau sans attendre une seconde de plus.

S. Register - Sinon, vous trois, le train partira sans vous si vous ne vous pressez pas. De plus, je vous préviens dès maintenant qu'il est hors de question que je livre ces cadeaux seul, à travers trois continents différents qui plus est. Allez, tous en selle qu'on en finisse. - S. Register

Mais à peine ces paroles prononcées, les rênes commencent à avancer, les trois autres Super-Vilains décident alors de monter à leur tour afin de ne pas avoir à rattraper le traîneau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Déc 2013 - 21:57
Dans la planque des Rogues, ça sentait le renfermé. Weather Wizard ne l'avait pas peut-être pas remarqué, mais Digger avait le nez plongé dans un mouchoir. Problème au niveaux des chiottes il supposait, le petit Trickster était déjà une petite peste par moment, mais en plus, il démontait littéralement les WC à chacun de ses passages. Une véritable horreur. Une solution devait être trouvée à ce problème, sinon le prochain Noël allait se dérouler dans une ambiance de dinde farcie avec son parfum de cunégonde appropriée. Alors même que Digger débattait sur les diverses idées qui lui restait pour résoudre ce problème, le petit monstre lâchait un pet pour le moins dérangeant, avant de courir à nouveau vers les WC. Digger ne put s'empêcher de faire un signe de croix en voyant l'adolescent s'enfermer à nouveau dans les toilettes. Une bouteille de déodorant enfoncée dans son derrière serait sûrement la meilleure des solutions.

Hormis ce détail ma foi insignifiant comparé à toute l'organisation que prenait ce repas, le réveillon s'annonçait plutôt intéressant cette année, sachant que chacun avait réussi à piquer certains plats exprès pour fêter le réveillon dignement. Digger avait par ailleurs tirer un bon morceau de foie gras, directement depuis une usine d'une marque pour le moins connue, mais que l'auteur de ce texte ne citera pas sous peine de poursuites judiciaires pour droits d'auteurs ou autre choses diverses qui pourrait perturber ma vie modeste et sans aucun souci. Alors que Boomerang aidait donc à l'agencement des divers couverts et autres pièces pour le repas, il sentit une vague de chaleur l'entourer, puis, par la suite, une lumière blanche l'entoura, l'aveuglant temporairement. Lorsqu'il put rouvrir les yeux, il se rendit compte d'une forte odeur d'un feu de bois, ainsi qu'une odeur de nourriture, qui permettait de donner une ambiance chaleureuse, bon enfant, à tout ceci. Digger se retourna et tomba alors nez à nez face à un nain. Ou alors un lutin, habillé d'une façon étrange : intégralement en vert, avec un bonnet pointu, Digger avait la sale impression d'avoir croisé ce genre de petit personnages quelque part, mais il ne pouvait pas dire où. Il remarqua alors à côté de lui un grand homme, avec une grande barbe blanche, et vêtu de rouge.


- Le père Noël ?! lâcha Digger

Il tâta alors ses poches, cherchant sûrement une explication semblable à ce délire. Il en sortit une flasque, et la secoua légèrement, avant de l'ouvrir et d'en sentir le contenu : tout l'alcool y était, rien à dire. Il n'avait rien pris, il était sobre, il fallait donc se rendre à l'évidence : soit on l'avait drogué, soit il avait vraiment le père Noël face à lui.

Il vit alors qu'il n'était pas seul dans son délire paranoïaque, et que The Top, Weather Wizard, et un autre vilain du nom de Zookepper étaient avec lui. Le père Noël prit alors la parole, ainsi que le nain, qui leur expliqua alors que la livraison des cadeaux était compromise, avec l'attaque de Larfleeze, l'Agent Orange, comme on pouvait l'appeler. Après une brève explication de toute la situation, on leur présenta alors le traîneau que nos vilains allaient devoir protéger des attaques des diverses projections de Larfleeze, qui allait sûrement, comme à son habitude, garder tout les cadeux pour lui, et ainsi empêcher les enfants de profiter de tout leurs jouets et autres choses qui rendrait heureux les enfants, mais aussi les parents, qui devaient être sûrement sages eux aussi. Weather Wizard posa alors la question fatidique :


- Une voiture, ça passe, une moto, ça passe, mais là! Y'en a un parmi vous qui sait comment on dirige ce truc?

Voyant alors qu'il ne fallait pas perdre plus de temps que cela, Digger monta alors dans le traîneau, et pris rênes en main, avant de lancer :

- Comme viens de lancer notre comparse, je pense qu'on devrait plus perdre trop de temps, je prends les commandes. C'est pas si compliqué que ça je pense. Allons-y, vite, avant que tout ceci tombe entre les mains de l'autre affreux.

Il commença alors à secouer les rênes, sentant les bestiaux s'agiter, et commencer à décoler du sol. Il ne resterait plus longtemps avant que le traîneau prenne son envol ...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Déc 2013 - 23:30
C’était le temps des fêtes et Roscoe était tellement content qu’il chantait à gorge déployé dans tout le repaire pendant qu’il emballait un cadeau de Noël. Un cadeau de «Roscoe au plus TOP des Hommes». C’était un cadeau de lui à lui avec beaucoup d’amour. The TOP aimait beaucoup Noël, presque autant que lui à vrai dire. La chanson qu’il chantait, avec un TOP de talent, exprimait bien cela :

«JOYEUX TOP NOËL! JOYEUX TOP NOËL! ET UNE TOP D’ANNÉE! JOYEUX TOP NOËL! JOYEUX TOP NOËL! ET QUE TOUT SOIT TOP! ...»

Cela faisait au moins trente minutes qu’il chantait comme cela. Les autres ne devaient plus être capables de s’entendre penser, mais Roscoe s’en foutait. Personne n’allait lui gâcher son TOP de Noël cette année. Pas même Flash se disait-il. Il était sur le point de terminer l’emballage de son cadeau qu’il s’offrait et ni l’odeur de Trickster, ni les pleurnicheries de Digger et ni la TV ne le dérangeait. Seul lui savait ce qu’il avait dans son paquet, mais Roscoe insistait pour dire que c’est la plus TOP des choses sur Terre après lui bien sûr.

«Ah! Voici un TOP de cadeau emballé avec une TOP d’efficacité.»

Il prit son TOP de cadeau et le plaçai sous son bras et se dirigea vers le salon où le Sapin avait été dressé un peu plus tôt. Cependant, en passant la porte il se retrouva dans un autre salon. Un salon beaucoup plus TOP que celui du repaire. La seule chose qui surprit plus Roscoe que la pièce elle-même fut qu’elle était occupée par des petits hommes habillés en vert qui couraient dans tous les sens avec ce qui semblait être des armes en bonbon. Je fus accroché par l’un d’eux qui me dit de le suivre en me tirant par la main dans une direction. J’étais sous le choc, alors je le suivis sans trop de TOP résistance. Il m’a amené devant un gros bonhomme tout habillé de rouge. C’était le père Noël. Toujours avec mon TOP paquet sous le bras j’écoutai le vieil homme nous dires qu’il fallait que nous l’aidions à la distribution des cadeaux cette année. J’avais à peine remarqué que deux autres Rogue était avec moi tellement j’étais abasourdis de rencontrer le vrai Père Noël.

Ce n’est que lorsque les autres embarquèrent dans le traîneau que je sortis de ma TOP de bulle et pris place à l’arrière du traîneau, en tenant fermement mon propre présent, afin de tout distribuer les TOP des cadeaux.

«Allez les TOP de tortue sauvons la fête de Noël. J’ai envois d’ouvrir les miens plus tard alors mieux vos que vous vous TOP grouillez.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Déc 2013 - 13:18
[HRP]Navré pour l'attente messieurs![/HRP]

Les bombardements sourds continuaient derrière eux et les cris des lutins qui leur annonçaient qu'ils devaient faire vite devenaient de moins en moins audibles. Weather courrait dans la neige pour essayer d'attraper le traîneau. Les deux skis en bois projetaient de la neige en brouillard qui gênait le Rogue. Maudite neige! Il s'aida de son artefact pour bondir depuis sa position et attérir droit sur l'énorme sac qui s'étalait à l'arrière de l'engin.

- Rassures-moi, balança Mark par dessus le bruit des rennes au conducteur improvisé, t'as pas entamé les chocolats à la liqueur avant de prendre les commandes!

D'un regard circulaire il vit que The Top était paré ainsi que le dernier de la bande. Heureusement ils ne craignaient pas grand chose à distribuer quelques cadeaux. Le traineau transperça le bouclier qui protégeait la demeure du débonnaire Papa Noël et les tâche oranges, depuis leur position devenait atrocement menaçante. Weather Wizard plissa des yeux en s'agrippant fermement au sac de tissu particulièrement inconfortable. Une masse rondouillarde se détacha du peloton de bombardement et se dirigea vers eux.

- Tu vas pas être tout seul à distribuer les cadeaux, mais j'ai l'impression qu'on va devoir distribuer autre chose avant! hurla-t-il à l'adresse de Zookeeper en pointant le point orange qui les suivait.

D'un geste ample Weather généra une énorme bourrasque qui déstabilisa à peine leur ennemi. Inutile d'essayer de le faire s'écraser comme ça et l'étrange truc orange se rapprochait à pleine vitesse. Un éclair jaillit de sa baguette et le percuta, ça semblait avoir eu un effet. La forme orange vacilla un temps et sembla perdre de la vitesse. Le Rogue rampa alors comme un cafard sur le sac pour se rapprocher de l'arrière. Ses pieds et ses mains s'agrippaient aux travers de la toile sur des formes cubiques, parfois il entendait le bruissement de papiers cadeaux froissés. Mieux valait un emballage abîmé que pas de cadeau non?

Il se laissa glisser pour être directement à l'arrière et se cala entre le sac et la rambarde en bois verni. De là il allait pouvoir les couvrir.

- Si vous avez besoin de brouillard, hurla-t-il à ses compagnons d'infortune, hésitez pas à demander, mais pour l'instant j'ai un bon visuel sur notre poursuivant!

Un nouvel éclair jaillit mais fut superbement esquivé par leur adversaire. Weather pouvait maintenant distinguer sa forme. Okay, le traineau du Père Noël agressé par un œuf de Pâques. Était-ce les vapeurs de Trickster ou les chocolat à la liqueur, en tout cas il aurait une belle gueule de bois au réveil. L'artefact de Weather lança une décharge d'énergie dans le ciel et un beau blizzard se leva avec des panaches de neige bien compacts. Leur ennemi se laissa alors glisser dans les courants aériens et passa devant Weather Wizard qui n'eut pas le temps dé réagir. La forme s'agrippa sur le flanc du traîneau et se dirigeait vers Zookeeper en ricanant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Déc 2013 - 20:38
Samuel assiste à la scène entre Weather Wizard et le petit être être orange qui vient d'arriver. Il remarque que Captain Boomerang est toujours occupé à diriger le traîneau et que The Top est déjà en pleine distribution de cadeaux. Le métamorphe est par conséquent dans l'obligation d'agir seul pour le moment. Il se lève assez rapidement de son siège, voyant que la mystérieuse créature s'approchant de lui. Zookeeper adresse alors la parole à son nouvel adversaire.

S. Register - Je vous prie de bien vouloir nous excuser, mais vous serez bien gentil de venir vous battre une fois que nous aurons fini de distribuer tous les cadeaux présents sur ce traîneau. Oh, mais j'en oublie mes bonnes manières. Je m'appelle Samuel Register, alias Zookeeper. Et vous cher... monsieur ? - S. Register

Mais la créature orange se contente de répondre en grognant avant de créer des couteaux faits de lumière orange avant de les lancer par télékinésie vers Sam. Mais ce dernier esquive au bon moment avant de comprendre qu'il doit prendre les choses au sérieux.

S. Register - J'aurais au moins essayé. - S. Register

Zookeeper se transforme alors en serpent et fonce vers son adversaire qui crée un bouclier orange sur lequel l'animal violet se cogne assez durement avant de chuter. Mais à peine retombé au sol, Register rampe très rapidement vers l'étrange créature afin de trouver un angle mort pour attaquer. Mais cette fois-ci, ce sont carrément des chaînes oranges qui viennent emprisonner le scientifique qui se métamorphose en gorille afin de briser les chaînes qui l'emprisonnent. Mais remarquant que son poids ralentit alors le traîneau, le chercheur décide de changer de forme en devenant un loup. Et d'un pas rapide, il parvient enfin à toucher son adversaire en lui mordant l'un de ses bras gauches. La créature orange dit alors " Glomulus est Glomulus ! ".

S. Register - Bah alors ? Notre invité décide enfin de faire preuve de politesse ? Glomulus, c'est bien ça ? Permets-toi de me tutoyer, je n'ai pas l'habitude de respecter mes adversaires. - S. Register

Sans ajouter une lettre de plus, le loup violet bondit à nouveau sur Glomulus pour l'attaquer de la même manière une nouvelle fois, mais l'envoyé de Larfleeze l'envoie balader avec un marteau géant, lui aussi de couleur orange.

S. Register - Le même coup ne fonctionne pas deux fois... Intéressant. Cela voudrait-il dire que tu n'as pas l'air aussi naïf et idiot que tu n'en as l'air ? Bon, trêve de bavardages, et voyons quelle couleur s'imposera ce soir. L'orange ou le violet ? - S. Register

L'animal repart à l'assaut, mais tente cette fois une attaque moins directe en sautant vers les bords du traîneau pour rebondir grâce à eux. Mais cette fois, Zookeeper parvient à griffer Glomulus. Mais dès que le loup pose les pattes au sol, il se fait une nouvelle fois emprisonner. Mais cette fois, c'est bien dans une cage qu'il est coincé. De plus, la cage paraît bien trop solide pour être brisée de l'intérieur. Mais soudain, Captain Boomerang lâche les commandes du traîneau afin d'aider le métamorphe, laissant Weather Wizard diriger l'engin, tandis que The Top continue encore de distribuer les cadeaux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Déc 2013 - 19:06
HRP : Un peut plus court que d'habitude, mais étant en périodes de partiels, je fais l'effort de pas ralentir l'event ^^


- Hueee ! Bordel ça marche !

Le traîneau commença à décoller dès que Digger secoua les rênes. Il en revenait pas ses yeux, pour une fois qu'une bestiole lui obéissait, ça lui rajoutait pas mal de fierté, et regonflait un peu plus ses chevilles qui dépassait limite de ses pompes. Le traîneau démarra en grand fracas, avec chacun de ses membres qui montaient précipitamment dans le traîneau, surpris de voir que Digger avait réussi à faire marcher ce truc sûrement. Le traîneau démarra, et les rênes prirent leurs ailes, faisant décoller l'ensemble. Comme un capitaine à la proue de son navire, Digger faisait de son mieux pour conduire le "véhicule" mystique, et cherchait quelque points de repères. A vrai dire, en plein dans le ciel, il ne comptait pas trop voir écrit :

AUSTRALIA NEXT EXIT

Ou alors :

SPEED LIMIT 40

Ce genre de panneaux qui restait un concept qui tombait peu à peu en désuétude. Digger n'a jamais respecté le code de la route, pourquoi maintenant ? Il reprit le sourire et se lança à coeur perdu dans l'aventure, espérant par hasard, tomber sur l'un des continents. Toujours tout droit comme on disait, et tu tombera forcément sur quelque chose. Mais alors même que notre bande de malfrats décollait pour accomplir leur mission de Noël, une lueur orange fit son apparition au loin. Une petite boule se distingua au fur et à mesure que le traîneau s'en approchait. Ce fut alors à cet instant que Digger fut interrompu dans sa vaine tentative de distinguer cette chose :


- Rassures-moi, t'as pas entamé les chocolats à la liqueur avant de prendre les commandes!

- Aussi frais qu'un gardon ! J'ai pas pris une seule goutte, j'te rassure, même si toute cette histoire m'a l'air complètement folle !


La lueur orange s'était transformé en un petit être gras, visqueux, qui revêtait l'emblème orange, symbole de l'avarice, preuve même que cette lueur n'était autre qu'un laquais de Larfleeze, l'Agent Orange, unique représentant du corps de l'avarice, ce qui est en soi logique non ? La petite boule lança des cris en mode "Glomulus est Glomulus" ou une autre chose de ce genre, Digger n'y prêtait pas attention, et cherchait à tout prix à garder le contrôle du véhicule, sous peine de voir le sac de cadeaux tomber du ciel, ce qui est en soi, une très mauvaise idée. Glomulus lançait des éclairs oranges, esquivés grâce à la maîtrise improbable et la chance de notre bon vieux Captain Boomerang. Tenant les rênes d'une seule main, celui-ci plongea la main dans sa veste pour en tirer trois petits boomerangs explosifs, qu'il lança sur Glomulus, tout en hurlant :

- Bouffe moi-ça !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Déc 2013 - 19:19
(HRP : Mille fois désolé pour le retard, Ce Rp m’était complétement sortie de l’esprit.)

Le TOP de traineau démarra en trombe et je faillis échapper mon précieux paquet que je traînais toujours. Après avoir jonglé avec pendant quelques secondes, je finis par réussir à le mettre en sécurité entre mes TOP de cheville afin de pouvoir dire ma façon de penser à Digger sur sa manière de piloter.

«Si tu n’es pas capable de faire attention en pilotant ce TOP de traineau, tu devrais laisser les commandes à quelqu’un de plus TOP compétent que toi. Alors pilote bien si tu ne veux pas que je prenne ta place.»

Très rapidement suivant notre départ, je vis qu’une forme orange se détache du groupe de l’Agent Orange. Mes coéquipiers se dépêchèrent à tenter de le contrer. Ils me laissèrent donc la tâche la plus TOP importance : distribuer les cadeaux de Noël. J’ouvris l’énorme sac derrière moi et saisie quelques TOP de paquets avec précaution. Ensuite, je regardai vers le bas et je vis une énorme quantité de maison qui n’attendait que leurs TOP de cadeaux. Je me mis immédiatement à les laisser tomber vers les cheminés de chacune de maisons afin qu’il tombe et roule directement sous l’arbre familial. Seulement le père Noël ou quelqu’un d’aussi TOP que moi pourrais réussir un tel coup. Mieux valait que je m’en occupe alors.

«Un TOP à gauche, un TOP à droite. Un TOP par là et un TOP par ici et un TOP par ….»


Je penchai la tête juste à temps pour éviter un couteau orange qui me frôla la tête. S’ils voulaient que je distribue tous ces TOP de cadeaux il va falloir qu’ils me couvrent un peu mieux que cela.

«Hé ho! Faites gaffent à ce que vous laissez passer les gars. J’ai failli perdre ma TOP de tête à cause de vos conneries là.»

Je me levai debout et je décidai de passer à la vitesse supérieure. J’ouvris le sac de cadeaux encore plus gros et je me levai debout. Je jetai un coup d’œil rapide pour voir où la boule orange était et je me mis à tournai sur moi-même très rapidement. J’agrippai avec mes TOP de mains un cadeau et je les laissais dans les directions des maisons en TOP speed. De loin, nous pouvions voir un traineau qui lançait une énorme quantité de cadeau dans toutes les directions. Même le Père Noël ne pouvait les distribuer aussi rapidement, seul quelqu’un d’aussi TOP que moi peut le faire et il n’y en a qu’un seul comme moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Déc 2013 - 14:07
[HRP]Bah alors, tu veux pas ton TOP-cadeau de Noël?[/HRP]

Le traîneau brinqueballait en suivant sa tournée chaotique. Les cadeaux virevoltaient et les répliques fusaient avec la même intensité que les attaques de leur ennemi. L'étrange forme orange semblait s'adapter, mais, pire que tout, elle devenait plus agressive. Ce qui n'était qu'un poursuivant se transformait en assassin prêt à tout. Il fallait qu'ils le soient également. Weather Wizard était un Rogue, hors de question de tuer leur ennemi même s'il n'était que l'ombre d'un être vivant, mais hors de question de perdre leur précieuse cargaison.

Mark sentait le vent froid lui fouetter le visage alors que la neige tombait. Boomerang lança quelques unes de ses précieuses armes pour libérer leur camarade de lutte emprisonné par une cage orangée. Le Rogue s'élança d'un coup de zéphyr pour se propulser aux côtés de son ami alors que la boule orange encaissait trois explosions sur son flanc.

- Bon, je crois qu'avec le temps qu'on a je serais plus utile ici qu'à l'arrière, lança-t-il au conducteur qui tenait les rênes d'une seule main. Je pourrais t'aider même en conduisant alors qu'il te faudrait plutôt tes deux mains!

Sans d'avantage de palabres, Mark prit les deux morceaux de cuir des mains de son Boomerang dont les clochettes qui l'ornaient tintinnabulèrent. C'était clairement le traîneau cliché des fêtes de Noël... Weather était un professionnel pour tricher, en jouant sans cesse aux cartes avec Trickster il valait mieux apprendre vite et bien ce genre de chose, aussi se permit-il de tricher dans sa conduite en générant un tapis de vent qui restreignaient les rennes dans leurs mouvements. Il stabilisa ainsi le traineau comme si de rien n'était. L'idée lui était venu alors qu'il venait de fouetter d'un coup de vent l'œuf qui les poursuivait les idées avaient cela d'étrange qu'elles prenaient souvent des raccourcis étranges.

Weather donna le change en claquant une fois les rênes, provoquant une petite accélération. Ils devaient se dépêcher pour semer leur adversaire et essayer d'avoir nu peu d'avance dans le cas où il serait plus agressifs que des couteaux et des chaînes! Mark sentait de sa position l'odeur des bêtes qu'il conduisait. Il n'était pas un expert mais normalement elles auraient dû sentir une sorte de relent de peau de bête humide de sueur et un relent de gaz confiné dnas des poches de chair, il n'en était rien. Celles-ci sentaient la même odeur que la neige mêlée à une fine odeur de sucre et de miel. Par moment il avait l'impression de conduire un chariot de pâtisseries de Noël.

- Alors The Top, hurla-t-il, ça te fait quoi de rendre heureux tous les gosses que tu croises? Et dire qu'on pourrait se remplir les poches de jouets et de babioles!

Le monstre qui venait de lâcher leur ami Zookeeper, enragé vraisemblablement par l'audace de Boomerang matérialisait des canons types DCA. La première détonation intrigua le nouveau conducteur qui se maudit d'avoir choisit ce moment pour prendre les commandes. L'explosion retentit à côté du premier renne.

- Okay Roscoe, tiens bien les cadeaux parce que je vais devoir improviser un peu! cria en retour Weather Wizard. Tu vas avoir ne raison de râler!

Sous lui, il entendit d'autres canons tirer. Il tira un bon coup à droite puis revint sur sa gauche. Le ciel vibra sous le coup des projectiles orange qui explosaient ça et là. Pour le moment le traîneau était intact, mais pour combien de temps?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Déc 2013 - 0:11
Zookeeper désormais libéré de la cage, il peut à nouveau agir à son aise. Sans attendre une seconde, il attaque de nouveau Glomulus tout en gardant une forme de loup. En revanche, cette fois, il touche l'Orange Lantern de plein fouet. Et effet, ce dernier était bien trop occupé à esquiver et contrer les projectiles de Captain Boomerang. Cette fois-ci, le docteur Sam a fait mouche. Voyant alors que la vitesse est reine, le scientifique semble réfléchir à une technique qui pourrait être fatale pour le Lantern. Ne trouvant pas de stratégie précise, il finit par suggérer à son équipier une méthode d'attaque assez banale, en tout cas bien assez pour être comprise rapidement. Captain Boomerang l'écoute alors attentivement.

S. Register - Nous allons tout miser sur la vitesse et la contre-attaque. Nous allons tenter en premier lieu de l'attaquer de manière directe. S'il parvient à contrer, l'un de nous deux, le plus proche de préférence, effectuera une contre-attaque. Bien entendu, tout ceci doit être fait très rapidement. C'est entendu ? - S. Register

Boomerang acquiesce de la tête et lance une série de boomerangs sans plus attendre. La totalité sont contrés par un bouclier créé par Glomulus. Mais à l'instant même où le dernier boomerang est renvoyé, Zookeeper bondit sur l'Orange Lantern et parvient même à le mettre au sol. C'est l'occasion rêvée pour Captain Boomerang de lancer ses armes, et c'est ce qu'il fait. Une fois Glomulus assez amoché, Register revient à sa position initiale afin de pas être surpris par une éventuelle attaque de son adversaire. Mais alors qu'il allait de nouveau repartir à l'assaut, Zookeeper semble remarquer que l'un des rênes dirigeant le traîneau semble être affaibli par les explosions. Weather Wizard le pose alors en sécurité sur le traîneau avant de reprendre les commandes du traîneau. Register, voyant cela, décide d'intervenir en s'adressant à Captain Boomerang.

S. Register - Cher ami, je vais devoir te laisser t'occuper de notre invité seul pour un petit moment. Le devoir m'appelle à l'avant du traîneau. Je suis sûr que tu sauras te charger de lui seul, au moins pendant quelques instants. - S. Register

Boomerang sourit et acquiesce une nouvelle fois de la tête à Register qui s'empresse de prendre la forme d'un rêne afin de remplacer celui qui semble être fatigué par l'explosion, laissant Weather Wizard aux commandes du traîneau, The Top à la distribution des cadeaux, et Captain Boomerang face à Glomulus.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 2 Jan 2014 - 1:15
La situation semblait être de pire en pire alors que Digger faisait de son mieux pour maintenir le traîneau en place, les attaques de Glomulus s'enchaînant, il fallait esquiver de manière prodigieuse, et ne pas renverser le traîneau, et ne pas du coup perdre le précieux chargement du traîneau. Zookepper, qui avait été enfermé dans une cage, pu enfin s'évader à nouveau. Il se posa à côté de Digger, avant de lui lancer quelques directives, chose plutôt étonnante sachant que cela ne faisait pas si longtemps que ces deux-là se connaissait. Digger lui lança un oeil méfiant, alors que Zookepper se lançait dans de longues péripéties :

Nous allons tout miser sur la vitesse et la contre-attaque. Nous allons tenter en premier lieu de l'attaquer de manière directe. S'il parvient à contrer, l'un de nous deux, le plus proche de préférence, effectuera une contre-attaque. Bien entendu, tout ceci doit être fait très rapidement. C'est entendu ?

Il le regarda avant de lui répondre :

- Mon grand, évite de prendre trop d'aise.

Il lança alors plusieurs boomerangs pour distraire Glomulus, Il prit 7 ou 8 boomerangs basiques histoire de pas gâcher les spéciaux. Zookepper attaqua alors Glomulus grâce à ses pouvoirs polymorphes. Le serviteur de Larfleeze réapparut avec plusieurs bleus, malgré son teint orange. Zookepper sentit alors qu'il y avait une attaque à l'arrière, et lança :

Cher ami, je vais devoir te laisser t'occuper de notre invité seul pour un petit moment. Le devoir m'appelle à l'avant du traîneau. Je suis sûr que tu sauras te charger de lui seul, au moins pendant quelques instants.

Boomerang lâcha un sourire, prêt à en découdre avec Glomulus. Il lâcha :

- Viens là ma grande, tu vas goûter à mes extras !

Digger fonça avec le traîneau, en poussant les rênes à se surpasser. Il sortit plusieurs boomerangs électriques, les divers éclairs se rejoignant, formant un très grand arc, qui électrocutèrent Glomulus de toute part. Digger lâcha un sourire satisfait et continua à pousser les rênes, histoire de bouger au plus vite de là.

HRPG : Evite de trop bouger mon personnage s'il te plaît, même si c'est pas indiqué, faire lançer des boomerangs à outrance à Digger pourrait impliquer qu'il soit à court (j'le prends en compte oui)
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 5 Jan 2014 - 20:43
Ça ne tournait pas TOP comme nous le voulions.  L’espèce de boule orange donnait du fil à retorde aux autres du groupe, Digger avait de la difficulté à maintenir le traineau droit, il n’y avait que ma distribution de cadeau qui allait au TOP.  Comment aurait-elle pu mal aller vu que c’est moi qui s’en occupe. Parlant de distribution de cadeaux, elle continuait à TOP speed malgré toutes les turbulences qu’il y avait.

«Faite gaffe à ce que vous faites, car j’ai beau être au TOP de ma forme, je ne pourrai pas continuer comme cela longtemps si vous ne me couvrez pas mieux que cela.»

À ce moment, c’est Mardon qui alla voir Digger afin de prendre sa place comme pilote. Il me lança une réplique qui me toucha droit dans mon TOP de cœur. Réplique à laquelle je répliquai avec :

«Bah tu vois, c’est la TOP de magie de Noël qui fait cela. Ils ont droit à leur petit bout venant directement du TOP des hommes après tout. Hahaha!»

Je me remis à ma TOP de distribution jusqu’au moment où Mardon commença à faire des acrobaties avec le traineau. J’eus une TOP de difficulté à retenir l’énorme sac de cadeaux de tomber dans le vide. Je le rattrapai à la toute dernière de TOP de seconde d’ailleurs juste avant de la perdre.

«Hé ho! Fait attention à ce que tu fais chauffeur de traineau du dimanche. Tu as failli me faire échapper tous les TOP de cadeaux.»

Dans les moments qui survirent, mes alliés changèrent souvent de place, mais sans jamais ne venir à bout de notre poursuivant. Je décidai donc de faire le plus TOP des sacrifices de Noël et d’ouvrir mon paquet que je m’étais TOP réservé depuis le début. En l’ouvrant, il y avait une TOP de toupie de ma fabrication. Cependant, elle était fabriquée avec des pièces venant du futur que j’avais récupéré en revenant sur les lieux de mon TOP de combat contre le robot de Reverse Flash. J’avais entre les mains une toupie «Speed Force» capable de se déplacer grâce à la speedforce, mais surtout à mon commandement, charger des objets  de speedforce afin de nous permettre d’atteindre la TOP speed normalement réservé aux Flash pendant un instant. Je la pris dans mes mains et l’activai.

«À tous mes TOP de compagnons, accroché vous à ce que vous pouvez, car nous allons battre un TOP de record de vitesse dans quelques secondes. Petit Papa Noël j’espère que tu vas m’offrir quelque chose d’aussi TOP si nous réussissons.»

Je déposai la toupie sur le sol et après quelques secondes en tournant pour se charger et commença à diffuser la TOP d’énergie qui allait faire accélérer le traineau.

«Mark, met la TOP de pédale au plancher, c’est le temps de battre le record des Flashs.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Jan 2014 - 21:22

Mark éclata de rire à l'entente de la réplique du Top de père Noël de replacement. Alors que Boomerang et Zookeeper s'attaquaient à leur ennemi, Mark tentait tant bien que mal de diriger le traîneau, chose peu aisée, surtout avec un animal affaiblit. D'un coup d'artefact, le Rogue souleva le renne récalcitrant et le déposa à l'arrière. Le traîneau perdit de la vitesse. The Top se plaignit alors d'une manœuvre maladroite.

- Inutile de te plaindre mon vieux, on sait qu'avec un type aussi Top pour s'occuper d'eux, les cadeaux ne risquent rien.

C'était petit, mais tellement bon de pouvoir potentiellement retourner son incorrigible vanité contre lui, surtout pour rire. Le vent glissait avec légèreté sous la structure de bois et la neige devenait moins dense à mesure qu'ils traversaient les continents. Digger revint vers les rennes pour les récupérer. Mark ne lui opposa aucune résistance, comprenant qu'il était de toute façon un mauvais conducteur de traîneau. Alors qu'il se relevait pour aller de l'autre coté du traîneau, l'attelage fondit vers le bas.

Mark sentit son poids se dissiper le temps d'un instant. Ses pied quittèrent le sol et le Rogue, prit de panique fut happé par une bourrasque qui le propulsa sur le dos d'un rênne. Passant de la douce lévitation à la cohue anarchique d'un animal au galop, Weather Wizard admirait le monde qui oscillait dangereusement. Il chercha à redresser le bras qui tenait sa baguette pour se sortir de se pétrin lorsque la voix de Roscoe, hachée par le souffle des bêtes et le sifflement du vent déclencha une vague d'adrénaline.

- Pas maint.... fit le Rogue en tendant une main devant lui.

Puis, plus rien. Rien d'autre que la sensation d'avoir le corps plaqué contre la peau humide et chaude d'un animal en sueur, de sentir ses oreilles se plaquer contre son crâne et les yeux qui voulaient pleurer des larmes qui se vaporisaient sous l'effet de la vitesse. Flash aurait sans douté été jaloux, très jaloux de cette soudaine accélération, mais l'estomac de Mark aurait bien troqué cette admiration contre un sac de papier. De son perchoir, il n'aperçut que très vaguement un point orange qui restait derrière eux et s'éloignait, impuissant, de sa cible.

Peut-être allaient-ils réellement vaincre cette étrange chose et sauver l'esprit de Noël. Tout ce que pouvait espérer le Rogue était que Santa Claus se révèle plus généreux en bière qu'en bonbons et en lait ou vin chaud. Parce que finir une escapade nocturne en plein froid, plaqué contre le corps détrempé d'un équidé fou furieux aussi surpris que lui par l'accélération soudaine - encore que si ç'avait été une jeune femme, la situation ne l'aurait pas dérangé autre mesure - méritait bien une petite mousse.

Le décor défilait toujours, il s'attendait presque à entendre dans le sifflement continue une voix lointaine qui dirait "Pleine puissance monsieur Zulu!", mais rien ne vint et les lumière de la ville suivante approchait. La tournée devait sans doute bientôt se terminer. Habitué à la vitesse, Weather se redressa et secoua sa baguette comme un cow-boy en hurlant un "Woo-hoo!" D'un geste sec il déploya une pieuvre de vent qui se saisit de certains cadeaux et les distribua dans les cheminées qui passaient.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Jan 2014 - 21:19
Zookeeper continue de guider le traîneau avec les autres rênes mais se fatigue de plus en plus vite à cause de son combat contre Glomulus durant lequel il a dépensé une grosse quantité d'énergie. Il tente tant bien que mal de tenir le coup afin de ne pas ralentir la cadence des autres rênes qui ne semblent pas fatigués. Mais au bout d'un certain temps, Register réalise qu'il devient plus un fardeau qu'autre chose et se rend à l'évidence.

S. Register - Cet Orange Lantern était assez puissant tout de même. Il aurait pu être un excellent cobaye pour mes expériences et mes études sur les Lanterns. J'espère avoir l'occasion de croiser une créature du même type d'ici quelques temps. Je saurais comment me battre face à elle en plus de cela. Il est désormais temps de mettre un terme à cette livraison assez spéciale.- S. Register

Samuel reprend alors sa forme humaine avant de retourner à l'arrière du traîneau. Le rêne qu'il remplaçait reprend alors sa place, et l'engin avance aussi rapidement qu'au début. Maintenant que tout le monde a repris son poste initial, la livraison peut reprendre son cours normal. Weather Wizard continue de conduire le traîneau tandis que le reste de " l'équipage " se charge de livrer les cadeaux. Mark fait de son possible afin d'offrir à ses partenaires du soir un climat le plus adéquat afin de ne plus prendre du retard, mais surtout pour que cette mission se termine de la meilleure des manières pour tout le monde.

S. Register - Je ne sais pas si vous êtes d'accord avec moi, mais je pense qu'il est temps d'en finir avec cette livraison. A l'origine, je n'apprécie pas particulièrement la fête de Noël. Mais si en plus, je dois livrer les cadeaux à travers trois continents différents, vous vous doutez bien que ce n'est pas l'une de mes passions. Il ne reste plus plus beaucoup de temps avant la fin de notre tournée non ? Bon, assez de bavardages inutiles et finissons-en. - S. Register

Suite à ces paroles, le métamorphe s'empresse de prendre une forme de vautour et de passer de cheminée en cheminée en transportant les cadeaux grâce à son bec. Après plusieurs allers et retours, le scientifique finit par s'épuiser et réfléchit alors à une nouvelle manière plus efficace et plus rapide pour livrer les cadeaux. Au bout de quelques dizaines de secondes, il semble avoir une idée. Samuel prend alors la forme d'un gorille et place plusieurs paquets sur son dos afin d'en livrer plusieurs en un seul trajet. Zookeeper saute de toit en toit, escalade de mur en mur, bondit de maison en maison, livre de cheminée en cheminée et finit par livrer la totalité des cadeaux dont il devait se charger assez rapidement avant de retourner ensuite sur le traîneau, regardant d'un regard profond toutes la maisons dans lesquelles il a déposé des cadeaux.

S. Register - J'ai fini de livrer ma partie. C'est à votre de jouer chers camarades. J'espère vous revoir très bientôt, vous êtes assez intéressants pour que je puisse vous faire part de ma présence. Passez le bonjour au Père Noël et dites-lui qu'aider la fête de Noël n'était pas si déplaisant que ça finalement. - S. Register

Zookeeper se transforme en aigle et s'envole, laissant Weather Wizard, The Top, et Captain Boomerang sur le traîneau.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Jan 2014 - 19:27
Il y eut un brusque coup de vitesse, et le mythique traîneau du père Noël prit une pointe, provoquant plusieurs conséquences : les rênes, pas habitués d'être propulsés à une telle vitesse, se sont laissés aller, et volait du coup à côté des conducteurs, chose ma foi comique en cet instant. Puis, lorsque que la toupie de Top fit moins d'effet, le véhicule reprit peut à peut son train normal, et les rênes se remirent en place. Digger se releva, et retira la poussière qui avait sur son manteau en cuir. Il regarda au loin, et remarqua que le "Lantern Orange" n'était plus là. Il avait été distancé, et prit de cours, il ne pouvait pas savoir par où était partis le petit groupe, et était sûrement reparti voir son maître. Malgré la fin de cette course poursuite, il fallait finir le boulot.

- Fini de voir ce bouseux !

Mark avait repris les commandes, et dirigeait à présent le traîneau. Digger dû donc mettre la main à la patte : Top allait sûrement être plus rapide que lui, c'est pourquoi Digger organisa une forme de chaîne où il disposa les cadeaux selon les continents. Ainsi, chacun pourrait s'en sortir, d'une manière ou d'une autre. Top reprit sa distribution, usant de ses pouvoirs pour faciliter le travail. Zookepper quant à lui, se changea en animaux à plusieurs reprises pour aider le groupe. Même Mark aida en disséminant les cadeaux grâce à aux différents vents qu'il diffusait. Finalement, au bout de quelques temps, les protagonistes finirent leur tournée sans le moindre problème. Tout le monde affichait un sourire radieux, et semblait satisfait, malgré leur instinct à semer le chaos, a avoir donner un peu de bonheur aux enfants du monde.

Zookepper finit par changer de forme et se s'adressa au groupe : le temps des adieux avait l'air d'être visiblement arrivé :


- J'ai fini de livrer ma partie. C'est à votre de jouer chers camarades. J'espère vous revoir très bientôt, vous êtes assez intéressants pour que je puisse vous faire part de ma présence. Passez le bonjour au Père Noël et dites-lui qu'aider la fête de Noël n'était pas si déplaisant que ça finalement.

- Bon courage à toi ! lança Digger, avant de se retourner et donner les derniers paquets à Top, qui semblait arriver au bout lui aussi.

Nos 3 Rogues finirent par finir la tournée. Digger sortit alors une cigarette qu'il alluma, avant de s'assoir à côté de Mark, et de lui lancer :

- Tu me déposes ?

Il esquissa un sourire, et regarda Mark les raccompagner chez eux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 26 Jan 2014 - 19:20
La TOP de poussée de vitesse que nous atteignirent ne mis pas longtemps à distancer la lanterne Orange qui nous poursuivaient. En quelques secondes, nous étions hors de porté de la créature et nous pouvions poursuivre la livraison des TOP de cadeaux sans avoir à se soucier de quelque danger que ce soit. Je regardai ma toupie spéciale que j'avais utilisé pour nous sauver. Je sentis un sentiment pas du tout TOP m'envahir. Il s'agissait d'une toupie à usage unique et vu que certaine pièce viennent d'une époque plus avancée que la nôtre, je ne pourrai certainement en créer une seconde de si tôt.

«Hé croyez-vous que le TOP de Père Noël pourrait m'en offrir une autre? J'ai quand même sauver notre TOP de Noël avec elle non?»

Les autres n'écoutèrent pas vraiment ce que j'avais dis. Ils se sentaient probablement trop fatiguer pour me répondre et désiraient en finir au plus vite avec la TOP de distribution. Je mis mis également et après plusieurs minutes qui semblaient des heures, nous avions terminé la TOP de distribution. Une fois le dernier cadeau distribué, Zookeeper pris son envol vers sa résidence, Digger s'alluma une TOP de cigarette et en proposa une à Mark. Quant au TOP des hommes assis à l'arrière, la fatigue se fit sentir également.

«Bon bien je crois que je vais faire une TOP de sieste les gars. Réveillé moi une fois arrivé au TOP de repaire d'accord.»

Je m'assis à l'arrière et me fit une couverture avec l'énorme sac de cadeaux qui est désormais vide et quelques minutes plus tard je sombrai dans le plus TOP des sommeils réparateur de ma vie.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Chariot #1 : Glomulus Attaque !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Test] Survivrez-vous à une attaque de Zombies ?
» [Publication] Quand le crayon attaque.
» EPV : L'EMPIRE CONTRE-ATTAQUE - YODA
» Le Chariot d'Arthur 24/25 Aout
» Attaque - 1956

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-