La morsure du Destin [PV Kobra]

Invité

MessagePosté le: Dim 29 Déc 2013 - 20:19
(HJ/ N'hésite pas à me dire si les détails ne collent pas ou si j'en fais trop.)

Les ténèbres emportent lentement Gateway City. Le crépuscule approche, chassant les lumières et poussant les habitants, innocents pour la plupart, à rentrer pour rester entre eux et se persuader de la sécurité des murs qui les entourent. Depuis les récents événements, et les nombreuses destructions qui en ont découlé, la ville lèche ses plaies et attend de retrouver sa forme pour oser regarder demain ; ce jour n'est pas encore venu.

Debout, au milieu du cimetière, le Docteur Fate le sait mieux que personne. Lui-même a encore besoin de panser ses blessures, mais il n'a pas le temps de se reposer pour cela. Les menaces ne manquent pas, même après la défaite de Nabu.

Depuis que son ancien mentor a révélé son véritable jeu, les adversaires mystiques de l'Humanité ont décidé de passer à la vitesse supérieure et ne lui laissent aucun répit. Il est encore loin de s'écrouler, mais il sent qu'il lui faudra bientôt appeler à l'aide. Heureusement, il s'est désormais forgé des alliés qui pourront lui permettre de l'emporter - mais obtenir ces nouveaux camarades a, paradoxalement, coûté cher. Dans cette ville, bien sûr.

Arrivé ici pour apercevoir sa fille, agressé par le Joker, rendu fou par les actions de ce dernier, il a perdu le contrôle et a été le responsable de dizaines de morts. Là, Nabu s'est révélé, lui a retiré ses pouvoirs et l'a décapité ; aussi simplement que cela.
Heureusement, les précédents Docteurs Fate ont sacrifié leurs énergies, dans l'après-vie, pour lui permettre de revenir et de l'emporter sur le Seigneur de l'Ordre devenu fou. Il a vaincu l'ennemi qui le hantait depuis des mois... mais à quel prix ?

Il a tué. Il a été tué.
Et Kent Victor Nelson est désormais officiellement, et il se trouve en face de sa tombe.

L'ancien psychiatre a décidé de cette issue pour protéger son ex-femme et sa fille, qui auront été continuellement en danger s'il avait choisi de conserver une "vie normale". Il les a perdus depuis longtemps, quand il a trompé son épouse et s'est cru meilleur qu'il ne l'était véritablement. Il a anéanti l'existence merveilleuse qu'il avait, mais le Destin lui a confié cette nouvelle charge, comme une seconde chance ; il semble logique, alors, d'achever sa première vie en lui donnant un point final. Mais ça n'en rend pas moins la chose facile.

Vêtu du costume de Docteur Fate, il soupire sous le heaume avant de détourner le regard de la dernière sépulture de l'homme qu'il fut auparavant. Il se console en se disant qu'elles pourront le pleurer, qu'il sera plus simple de l'oublier et d'aller de l'avant s'il est mort pour elles, mais... il ne les verra plus. Et il ne pourra plus leur parler, même s'il sait qu'elles n'auront sûrement jamais voulu.

Ravalant sa tristesse, sa douleur, il ordonne son départ et se téléporte dans la nuit qui tombe sur Gateway City. Il n'est pas heureux d'être ici, il le regrette, mais il sait que sa mission impose sa présence en ce lieu ; autant remplir rapidement son objectif, et retourner à St Roch pour espérer retrouver un peu de bonne humeur.

Autour de lui, le paysage morne du cimetière disparaît, rapidement remplacé par un passage sombre et sale.
Kent se retrouve au milieu d'une sorte de grand couloir, très peu éclairé, où des dizaines de caisses en bois sont entreposées sans grand ordre. Au fond, une petite lumière brille et lui permet de voir à peine devant lui.

"Hum."

Il n'aime pas cela : les sens mystiques de l'Amulette d'Anubis lui ont permis de découvrir d'étranges fluctuations magiques dans Gateway City, sans raison particulière. Fortement frappée par les récentes destructions, siège d'un centre de Checkmate, la ville ne devrait pas être le lieu de tels mouvements dans son domaine d'expertise - d'où sa présence ici.
Etonnamment, il n'a pas réussi à projeter plus en avant ses sens surdéveloppés, ce qui l'inquiète au plus haut point. Rares sont ceux qui peuvent ainsi bloquer sa toute nouvelle puissance, et arriver dans un lieu aussi obscur ne lui plaît guère. Il avait ordonné à ses pouvoirs de l'amener à la source de ce trouble, et il ne voit là rien de rassurant.

Lentement, Nelson avance sur un sol sale, jonché par les détritus. Les caisses sont fermées, et ne montrent que des logos de grande marque sans danger, sans aucun signe particulier... quoique. Son instinct le pousse à mieux regarder, à aller au-delà des apparences.
Il s'accroupit devant une des caisses et arrache le plastique qui la recouvrait. Le logo d'une grande compagnie de boisson gazeuse disparaît, révélant une image bien différente - et bien reconnaissable.



"Kobra..."

Son trouble s'intensifie. Kobra, l'organisation criminelle et sectaire, est impliquée. C'est bien pire que s'il envisageait... et ça va rendre les choses beaucoup, beaucoup plus compliquées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 31 Déc 2013 - 0:42
Les lignes de Ley. Semblables à une cartographie parallèle constituée sur des méridiens basés sur la force naturelle de la magie. Il existe différentes manières de les lire ou de les utiliser. Pour Kobra, seules certaines méritent d'être exploitées, les autres guères plus que des filons à détourner sans ferveur. La magie des lieux, telle était la source naturelle qui donnait sa force à cette nouvelle incantation. Dans de nombreuses mythologies, croyances et traditions, le serpent est ce qui sépare le monde des mortels du monde des ténèbres, qu'il soit désigné pour les y attirer ou pour en barrer le passage. Chez les Egyptiens, Nehebkau, garde le passage du Douât, le lieu de repos du soleil, considéré sans doute abusivement comme le séjour des morts.

Ce genre d'endroit existe dans quasiment toutes les mythologies. Pytho, Quetzal, Zombi, Nägä de par le monde en sont les gardiens désignés. Ce sont les lignes magiques désignées par l'influence du serpent. On le désigne comme le corrupteur parce qu'il est le point de passage entre les deux mondes. A l'instar de Jörmungandr, il EST la ligne. Que ce soit sous la forme d'une veine de gisement, d'une coulée volcanique ou d'un arc de lumières dans le ciel, il est toujours là. Kobra est pour ses suiveurs, l'image de ce serpent ; l'héritier de tous les peuples qui l'ont craint ou vénéré, parfois les deux, depuis les siècles des siècles, réunis en une communauté pan-planétaire.

Aujourd'hui, pour Jason, instigateur prophétisé du Kali Yuga, c'est le croisement des anciennes routes marchandes, lieu de nombreuses morts et malédictions, et de la grande faille tectonique pacifique, force naturelle à l'état brut, qu'il désire conquérir l'entrée du Shéol. Le plus difficile, accéder à la Magie du Sézame ; bien sûr, la majorité le connaît sous le nom américanisé, SHAZAM. Un code antédiluvien, sous la forme d'un anagramme, désignant invariablement les noms de dieux et héros du monde des hommes. Un nom béni, touché par la malédiction qui lie les éternels aux immortels, qui déchire dans la lumière d'un éclair la membrane entre leur ciel et leurs enfers. Seul un portail de la sorte peut donner aux hommes la puissance des dieux. Néanmoins un tel pouvoir dans le monde limité occupé par l'humanité, n'est qu'une brise pour agiter la poussière. Accéder aux dimensions subterranéennes, aussi bien qu'aux plans éthérés des consciences supérieures : telle est la force du Sézame.

Voilà ce qu'ambitionnait l'hériter de Set, Typhon et Eobshin, Lord Kobra en personne. Ouvrir le croisement de deux lignes afin de pouvoir suivre en le train infernal jusqu'aux plans mystiques. Contrôler la cosmogonie pour contrôler le cosmos. Néanmoins, pour cela il lui fallait un nombre improbable de sacrifices. Il ne pouvait les opérer sur place, à cause des nombreuses agences et organisations braquées sur Gateway depuis la destruction de Checkmate - du moins, leurs emplacements sur place. La société cultiste avait opéré à de nombreux holocaustes rituels - humains ou autres. Il avait fallu transférer les restes animaux, humains et métahumains par voies marchandes fallacieuses.

C'est pourquoi, à l'intérieur des caisses découvertes par le maître du mysticisme, se trouvaient des ossements, organes et dépouilles séchées patiemment et discrètement étiquetées à l'usage du rituel à venir. Autour des boîtes, enchâssé dans un sceau spécial, dormait un dragon de sang qui serait éveillé par l'ouverture de quelconque jarre ou réceptacle d'organes. Constitué de sang, tantôt liquide et tantôt coagulé en parties dures comme la roche volcanique, la bête n'aspirait qu'à accéder aux vestiges morts afin de se constituer un corps solide, vivant, réunifié dans le sang et les parts qu'on sacrifiées.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Jan 2014 - 22:16
(HJ/ Joli post Smile dis-moi si tu veux que j'intègre d'autres éléments pour avancer /HJ)

Kent Victor Nelson n'a changé de vie que depuis un an, mais il a l'impression que les épreuves qu'il a dû affronter se sont déroulées sur une durée bien plus longue. Il s'est forgé une expérience, dans son nouveau domaine de compétence, qui semble correspondre à des années, voire même plus. Il se sent bien plus vieux que ses trente-sept ans, mais une telle connaissance lui sert régulièrement.

Toujours accroupi devant les caisses de l'organisation Kobra, il préfère désormais réfléchir avant d'agir. Si ses premiers pas comme magicien ont été désordonnés et chaotiques, notamment sous les mauvais conseils de Nabu, il adopte maintenant une attitude beaucoup plus calme et posée.
Plutôt que d'ouvrir les boîtes, et de permettre aux pièges de ses futurs ennemis de se mettre en marche, il en appelle à ses nouveaux pouvoirs pour connaître leur contenu. L'Amulette d'Anubis permet de voir au-delà des apparences, de découvrir la face cachée des gens... et des choses. Ce qui est fondamentalement très utile face à ce genre de curiosité.

Sous le heaume, l'ancien psychiatre fronce les sourcils : il n'apprécie pas ce que l'Amulette lui fait voir. Un véritable charnier a été rassemblé, entassé et rangé dans ces caisses par des psychopathes, de véritables tordus. Des os, des organes séchés, des pans entiers de corps humains sont dans les boîtes tout autour de lui, préparées par l'organisation Kobra pour, certainement, préparer un rituel qui ne lui plaira guère.

Cependant, son attention est soudainement détournée du dégoût vers la menace du moment : un serpent, ou plutôt une forme de serpent, qui se repose pour le moment.
Nelson a eu raison de préférer la prudence à l'action irréfléchie : s'il avait ouvert les caisses, la créature se serait soudainement réveillée et il aurait dû faire étalage de sa nouvelle puissance, révélant ainsi sa présence. Ce qui ne l'intéresse pas, pour l'instant.

Lentement, Kent se relève et lève ses mains vers la forme assoupie du serpent. Ses doigts gantés se mettent soudainement à briller, avant que la bête elle-même soit saisie par une énergie dorée. Quelques secondes après, celle-ci disparaît, téléportée dans les Limbes qui entouraient jadis la Tour du Destin, et qui se remettent lentement du combat contre Nabu il y a quelques semaines. Il s'occupera de ce serpent-dragon plus tard, il n'y fera pas de mal jusque-là.

Une fois réussi ce tour de force, le sorcier s'avance dans le couloir sombre et humide, laissant derrière lui les caisses déroutantes. Il s'entoure, par réflexe, d'un halo protecteur, échaudé par les découvertes qu'il vient de faire.
Il ne connaît pas son encyclopédie des super-héros et super-vilains, mais l'organisation Kobra est une secte qui est connue même par ceux qui n'ont aucun intérêt pour ce domaine. Et savoir qu'elle s'intéresse maintenant à la magie, alors même que le Neuvième Âge de la Magie est sur le point de s'achever selon les rumeurs actuelles, n'est absolument pas une bonne nouvelle.

Calmement, l'ancien psychiatre utilise l'Amulette d'Anubis pour se projeter en avant, en apprendre plus sur les lieux qu'il est en train de visiter et sur ceux qu'il va devoir affronter. Le pire est à venir - mais le pire sera pour eux, définitivement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Fév 2014 - 14:09
Tandis que de nombreux fidèles travaillent et déplacent des caisses, des bougeoirs, des sacs de poudre et des machines industrielles de creusement, Jason, assis dans son bureau, observe le tout, grâce à la web-cam intégrée sur les nombreux ordinateurs utilisés pour calculer et diriger les opérations, branchés pour partie à la grille électrique urbaine, pour d'autres à des systèmes électrogènes indépendants ou encore à des moteurs à essence. Lui-même ne se trouvait à nul autre endroit que la maison des syndicats du patronat de Gateway, située à quelques mètres au-dessus, un immense bâtiment régulièrement en pierre blanche fréquenté par les huiles de la ville ainsi que de nombreux ténors du barreau. Evidemment, sous le plus grand secret, certains parmi les juristes et les directeurs les plus influents de la ville avaient secrètement un pied - ou une taupe l'était, au cas échéant - dans l'organisation terroriste #1 du pays.

Tous les hommes et femmes présents dans la cavité souterraine parlaient des langues étrangères, aux consonances variées et sans vraiment aller mélanger les ethnies entre elles. Les Lanceheads, têtes de culte du serpent, aboyaient ou susurraient les ordres, selon leur tempérament et leur position dans la gigantesque caverne artificielle. Les cultistes s'exécutaient, tant et si bien que sous l’œil bienveillant et malfaisant de Burr, les choses avançaient rapidement. Il leur manquait un élément important, pour preuve tout un contingent semblait attendre en se tournant les pouces : des ouvriers, des incendiaires et des hommes en armes semblaient à l'arrêt forcé, ils regardaient leurs montres et guettaient leurs téléphones satellitaires sans grand résultat.

Parmi les troupes, un homme à la carrure hors normes, des lunettes fumées enfoncées dans les orbites, était porteur de prothèses métalliques qui auraient glacé le sang à toute personne, si celles-ci n'avaient été éclipsées par les appendices protubérants en forme de tuyaux rouges cramoisis qui lui sortaient de l'occiput, et venaient caresser le sol de leur moite tiédeur, quand elles ne flirtaient pas dangereusement avec l'espace personnel des hommes peu enclins à s'en rapprocher. Celui-ci ne semblait pas particulièrement être le chef, mais il était clairement l'homme fort de ces troupes, hormis le peu de coopération que le collectif semblait prêt à vouloir lui concéder.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 2 Fév 2014 - 17:40
L'Amulette d'Anubis lui permet de mieux découvrir les différentes structures et les différents acteurs autour de lui. Il se trouve bien dans une des bases de Kobra, une organisation terroriste évidemment terrifiante, mais surtout extrêmement bien organisée.
Checkmate et l'A.R.G.U.S. essayent depuis des années de l'anéantir, ou au moins de l'infiltrer afin de parvenir à la détruire dès que toutes les informations auront été récoltées. Il s'agit d'une des plus grosses menaces sur Terre, et Kent est juste à côté d'une des cachettes de cette bande de psychopathes et de criminels.

Alors qu'il découvre ceux qui sont si près de lui, il actionne un autre des pouvoirs hérités du heaume de Nabu et se rend soudainement intangible et invisible.
Se déplaçant entre les murs pour se rapprocher des fidèles qui se dépêchent de bouger des caisses et d'autres éléments indispensables au fonctionnement de Kobra, il découvre de visu ceux qu'il a analysés quelques secondes auparavant. La majorité de toutes les personnes présentes est contrôlée par des drogues et des procédés de Kobra, mais certains sont intimement persuadés que leur cause est bonne - même dans son état, Nelson ne supporte pas la présence autour de lui de fous comme eux.

Discrètement, il s'avance vers un homme horrible, monstrueux avec des sortes de câbles rouges qui s'échappent de son crâne dégoûtant. S'il ne semble pas être le leader ou le chef de ce petit groupe, il en est certainement l'élément le plus fort et le plus dangereux. Le Docteur Fate veut définitivement anéantir cette cellule terroriste, et il se doit de commencer par ses points forts.

Sans rien dire, il se place derrière la créature et enfonce son bras dans sa poitrine, jusqu'à serrer son coeur pendant quelques secondes. Toujours invisible, il ne peut être vu en utilisant son pouvoir d'intangibilité, qu'il utilise avec parcimonie en solidifiant à peine pour un instant ses doigts. Il retire alors son bras, espérant que ce sera suffisant pour le plonger dans l'inconscience et en finir avec lui.
Au même moment, l'ancien psychiatre lance un autre sort, visant à endormir la majorité de ses futurs adversaires. Cela devrait suffire pour les immobiliser, et donc avancer encore plus sereinement vers son objectif.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Fév 2014 - 17:29
La présence de Dr Fate, révélée par son acte meurtrier - non, pas tout à fait, il n'était pas un tueur. En tout cas, pas que Kobra sache - cette révélation volontaire afin d'éliminer un des affreux du monde mystique, Gorgon, réveilla une sorte de protocole de sécurité. Une partie intégrante de Nabu, en tout cas qui le fut pour un temps, bien que par accident ; une créature corruptible, peut-être même mauvaise. En tout cas, l'être qui avait été préparé parmi les divers plans incubés par Jason dans l'organisation de feu son frère, fut éveillé à la présence du porteur du casque. Une larme d'or coula au coin de l’œil de l'arme immortelle.

Un halo de lumière, une tempête de vent, une croix lumineuse bien connue pour représenter Nabu et la puissance de Fate. Tous les hommes se couvrirent de leur manteau, foulard ou tout ce qu'ils avaient à leur disposition pour ne pas respirer le vent magique émis par l'apparition de l'individu.



"Docteur. Je me présente : je suis Fate. J'étais en train de m'enfiler des shots entre les ploplos de l'infirmière cauchemar dans un des rades les plus crades de l'enfer, quand on m'a ramené sur la Terre des hommes. Et tu sais quoi ? L'alcool y est plus doux et moins dégueulasse. Je veux rester. Puisqu'on m'a pointé sur toi, je serai l'arme qui va te défaire. L'inverse me fout trop les pétoches pour ne pas m'y résoudre. Donc, je vis, et tu crèves."

Nourri par ce qui semblait des premières fuites d'énergies dans les failles magiques percées par la machinerie lourde de chantier, il aspirait en lui des forces obscures aussi bien que légères. En plus des différentes gardes mystiques, invisibles aux néophytes mais si brillantes aux initiés qu'elles les éblouiraient même les yeux fermés, l'ancien défunt marqué de l'Ankh de Fate portait sur lui un véritable arsenal. Entre autres et plus imminemment, une grenade dont la goupille attachée à un fil était fortement enserrée dans son poing, le filin fragile rejoignant l'intérieur de la veste.

Son autre main se saisit d'une dague forgée dans le métal même du casque de Fate - c'était pourtant impossible, le casque était là. Néanmoins, les changements d'ère des lois de la magie réservaient parfois quelques surprenantes impossibilités faites réalité. Il saisit la pointe de couteau entre son pouce et l'index, pour l'envoyer jusqu'à la base du casque de Nabu, entre l'oreille et la nuque. Un son strident semblait déchirer l'air tandis que l'arme volait dans la direction du 'bon' docteur.
Revenir en haut Aller en bas
 

La morsure du Destin [PV Kobra]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Wanted : choisis ton destin de Timur Bekmambetov
» Robert Michel - Hors-Destin - L'Agent des Ombres tome 4
» Destin d'amour
» Le Chevalier du Destin - Riders of Destiny - 1933
» Morsure.net

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-