Le deal à ne pas rater :
ASOS : code réduction -15% cumulable avec la promo jusqu’à -50%
Voir le deal

 

 Funk Interlude

Invité

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 20:12
C’était toujours ainsi qu’il avait imaginé la vie en Amérique, quand il n’était qu’un gamin aux yeux reflétant la lumière de la télévision. Avant que la vérité crue de la vie le rattrape, son avenir prenait les airs du contenu de la vidéocassette. Peut-être était-ce le seul échappatoire, une réalité plus acceptable, plus douce.

-

« Hey, tu m’écoutes ou tu fais semblant? »
Il sursauta. S’était-il endormi? Il avait vraiment été plus que dans la Lune pour un moment. Son regard se posa à nouveau sur l’homme en face de lui, assis derrière un bureau. Ce dernier écrasa son cigare dans le  cendrier déjà surpeuplé en soupirant. « Exactement ce que je te disais Kho, t’es plus dans le coup. » Il se frotta les yeux en dessous de ses lunettes fumées avant de répondre : « J’vous assure chef, je suis dans le coup, totalement, plus dans le coup, tu meurs. » Il y eut un moment de malaise, ouais bon, pas la meilleure formulation qu’il aurait pu choisir.  Il jeta un coup d’œil au miroir à sa gauche, celui qui servait au sergent-détective Carlson lorsque sa cravate était de travers, ou comme en cette semaine de canicule, envoyée paitre dans un recoin de la pièce. Il pouvait y voir son propre reflet, il ne savait pas ce qu’il s’attendait à voir à part ça : sa moustache bien fournie qu’il entretenait avec un souci inquiétant, sa chaîne en or, un cadeau de sa vieille mère, visible dans l’ouverture de son jersey. « … Et tu devrais remercier le ciel qu’ils t’aient laissé ton grade de détective après l’affaire Romero. » Il soupira en détachant son attention de sa propre toilette, il avait encore loupé tout ce que Carlson, son chef-oui-chef, essayait de lui dire. Il était distrait lui alors. « Je croyais qu’on parlait plus de l’affaire Romero », répondit le policier abruptement en cherchant une cigarette dans sa poche. Pas de chance, il ne lui en restait plus. Carlson leva les yeux au ciel. « Romero ou pas, il te faut un nouveau partenaire. » Et voilà le cirque qui recommençait, un nouveau partenaire, il manquait plus que ça. Kevin Kho en avait déjà au moins deux à qui il devait rendre visite à l’hôpital. Un autre et ça n’allait plus rentrer dans son horaire. « Chef, je me débrouille très bien tout seul », objecta-t-il en allant replacer subtilement le présentoir à nom sur le bureau qui lui paraissait légèrement de travers. « C’est pas moi qui fait les règles Kho, ton nouveau partenaire devrait arriver bientôt, juste transféré de Coast City. » Chouette alors, on ne lui demandait même pas son avis avant de le parachuter sur le terrain avec une nouvelle tête. « J’imagine que vous ne me foutez pas avec le transfuge juste pour faire de la circulation ou de la paperasse? », s’enquit alors le détective. « Sois patient, je vous brieferai tous les deux quand il arrivera. » Il avait intérêt à ne pas être en retard.

On ne pouvait pas dire qu’il était la coqueluche du département, asocial, intransigeant, on avait passé tous les qualificatifs. Mais Kevin savait bien une chose, il avait beau faire les choses à sa façon, il faisait bien son travail. C’est ce qu’il avait toujours fait. Maniaque du boulot, aimant à problèmes, il en avait entendu d’autres. Il s’étira, passant une main dans sa nuque, saleté de canicule qui n’en finissait plus. Tout le monde semblait mariner dans leur petite piscine de sueur personnelle en ville. On aurait pu penser que cette chaleur auraient découragé quiconque de s’adonner à des activités peu recommandables, mais les discothèques étaient encore pleines et les allées encore louches. Kevin remarqua une tache sur son pantalon pattes d’éléphant préféré, il tenta de la faire partir, mais rien n’y faisait. Bon voilà, il avait officiellement commencé une très mauvaise journée pour sûr. Le silence dans le bureau était aussi lourd que l’atmosphère, jusqu’à ce que la sonnerie stridente du téléphone noir les fasse tous deux sursauter. Kho garda les yeux fixés sur l’appareil, sans écouter la vive conversation du sergent-détective avec un interlocuteur mystère. Il sentit une bouffée de nervosité monter en lui à la vue de l’appareil, mais pourquoi? Sérieusement? Qui avait peur d’un téléphone? Carlson devait avoir raison, il n’était pas dans le coup.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 21:49
Scanne des archives 70-80 terminées. Sujet idéal identifié, incorporation à la simulation carcéral 10235

-------

Very superstitious, nothin' more to say
Very superstitious, the devil's on his way
Thirteen month old baby, broke the lookin' glass
Seven years of bad luck, good things in your past

Funk Interlude 1973_Ford_Mustang_Mach_1_red
La voiture de Mikaal s'arrêta devant le poste de police. Une Mustang Pheonix rouge 1973. La nouvelle bagnole à la mode avec un tube qui se déhanche. Il fit ronronner un peu le moteur avant de sortir de la  voiture laissant la ligne de basse lui entrer dans la tête. En sortant de la voiture, il enleva ses immenses lunettes de soleil miroir puis les accrocha savamment dans son col en V donnant sur sa magnifique peau bleuté. Il alluma une cigarette, puis jeta l’allumette par terre. C'était sa toute première journée et il la sentait bien.

Il arrivait de Coast City. Il n'y avait travaillé que quelques mois après l'école de police puis il avait demandé son transfert. Il y avait trop de militaires dans cette ville ça le mettait mal à l'aise. Au final, il avait échoué dans la ville de ... [information incomplète]. ... et il en était très satisfait. Il entra dans le bureau de police cigarette au bec. Il s'approcha du bureau d'accueil ou une jolie secrétaire s'affairait.

Salut, ma jolie. Je suis le détective Tomas, on m'attendais aujourd'hui.

D'un rire gêné, elle le salua, puis le scruta du regard. Elle décrocha le cabinet. Elle fit un numéro. Mikaal qui regardait le poste de police ne l'écouta pas vraiment. S'il avait été attentif, il aurait su que la jolie secrétaire appelait le chef de police pour savoir quoi faire de lui. Mais il était trop occupé à porter ses yeux sur son nouvel espace de travail et sur les jolies stagiaires qui y travaillaient. Première constatation, le bureau était plus petit qu'à Coast City, deuxième constatation, les filles y étaient plus jolies, troisième constatation, il faisait aussi chaud dans cette ville qu'à Coast City, mais au moins on n’entendait pas les avions de ligne en permanence.

Le chef est dans son bureau Détective Tomas, il vous attend avec votre nouveau partenaire.

Merci euh...

Stéphanie.

Merci Stéphanie, appelle-moi Mikaal. Est-ce que ça te dirait si un de ces soirs on sortait tout les deux.

A ouais?

Bha je viens d'arrivé en ville et je ne connais pas vraiment le coin. J'aurais envie de me dégourdir un peu les jambes tu sais, Coast City ce n’est pas la porte. Il y a sûrement un club pas trop loin ou toi et moi on pourrait se dégourdir un peu.

Oui, il y en plusieurs. Mais tu sais pour danser faut avoir le ventre plein.

Ah tien donc! on aurait un plan là? Un dîner et une danse, aller je connais personnes ici, j'ai besoin qu'on me fasse visité.

TOMAS !!!

Le chef dans l'embrasure de la porte venait de gueuler son nom. Il leva les yeux. Il ne le connaissait pas encore, mais une chose était sûre, lui il allait rapidement le connaître. Il sourit à Stéphanie.

Bon je dois y aller.

Apelle moi .

Compte sur moi, ma beauté.

Mikaal sourit et se dirigea vers le bureau du chef qui y était rentré à nouveau. Il passa sa main dans ses cheveux pour y remettre un peu d'ordre puis cogna à la porte par simple politesse sachant bien qu'on l'attendait déjà. Ouais, il allait se plaire ici, il le sentait bien.

Funk Interlude Starman
Salut Chef.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 31 Jan 2014 - 23:11
Il sentit une énième goutte de sueur perler sur son nez, saleté d’humidité. D’un geste irrité, Kevin retira ses lunettes qui aidaient un peu trop à la formation d’un marécage dans son visage, alors que le chef, se levait de son bureau. Ce dernier semblait encore plus accablé par la chaleur, sûrement un résultat de son embonpoint grandissant depuis sa promotion. Il y en avait que c’était la fille, la drogue, les jeunes garçons même. Mais pour le sergent-détective Carlson, c’était les beignets à la confiture. Pour Kevin, c’était le travail. Mais ce détail n’était pas important dans le moment. Pas plus que la crainte étrange que lui inspirait le téléphone, ni plus le fait qu’il ne se rappelait pas ce qu’il avait mangé la veille. Pendant cette savoureuse aparté mentale, il regarda le concerné beugler dans l’embrasure de la porte. Ouaip, ça c’était du chef tout craché, comme un petit moineau qui gonflait ses plumes devant un inconnu. Il ne le blâmait pas, lui non plus, plus que tout autre, ne souhaitait pas se retrouver avec un incompétent de Coast City. Il nota le nom, Tomas. Voilà la raison du coup de téléphone, quand on parlait du loup, c’était ce nouveau partenaire qui arrivait. Joie et bonheur.

Il ne put empêcher les mots : « Oh, c’est pas vrai… » de s’échapper de sa bouche à la vue de ce dénommé Tomas. Ces types-là, il pouvait les sentir à distance, tout dans les cheveux, rien dans la tête. On venait de le mettre en paire avec un de ces bellâtres plus occupés à proposer des tours en voitures aux filles qu’à faire quelque chose pour faire avancer l’enquête. « Tomas, Kho. Allez j’ai pas toute la journée », les pressa le chef qui de toute évidence, avait bien envie de passer à autre chose que ce briefing. Kevin resta assis sur l’une des deux chaises en face du bureau occupé par Carlson. On lui avait souvent dit qu’il aurait été plus poli de se lever pour serrer la main du nouveau ou quelque chose du genre, mais il ne perdait pas de temps en courtoisie. Si l’autre avait envie de socialiser, il aurait amplement l’occasion une fois qu’ils seraient sur le terrain. « Peggy Robbins, on a signalé sa disparition depuis maintenant 36 heures », commença le sergent-détective en sortant un document auquel on avait joint une photo. Robbins… Ce nom lui était familier… Mais d’où? Il posa les yeux sur la photo sur le dossier et le rapport qui l’accompagnait. 17 ans, cheveux blonds paille, encore des taches de rousseur mais les yeux avec une lueur avide, il connaissait le type. « Ses parents ont appelé la police, mais elle a été vue la dernière fois par les membres de son équipe de roller derby… » Kevin jeta un nouveau coup d’œil au dossier avant de le passer sans plus de cérémonie à celui qui serait son partenaire en complétant selon ce qu’il avait vu, avec une pointe de perplexité : « Les… Mojo Roller Girls? » Ces noms étaient de plus en plus ridicules. Il s’attendait à quelque chose de plus croustillant que des émois de jeune fille franchement. Il enchaîna alors : « Et comment on sait que ce n’est pas qu’une simple histoire de fugue? » Si c’était le cas, ils pouvaient bien donner le dossier au nouveau pour qu’il se fasse les griffes, pas la peine de mettre deux hommes sur le cas. Le chef pointa alors le dossier dans les mains de Tomas, comme pour dire qu’il aurait pu le lire au complet avant de lui faire perdre son temps avec des questions idiotes avant d’expliquer : « Peu de chances. Bonne filles, bonnes notes, partie sans rien. » Donc il s’agissait plus d’une affaire d’enlèvement. C’était tout ce dont il avait besoin pour commencer. Kho se leva donc, comme pour partir. « C’est ta dernière chance, Kho, ne merde pas », l’avertit alors Carlson en guise de bonne chance.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Fév 2014 - 2:20
En entrant dans le bureau du chef, il sentit l’atmosphère tendue. Il ne s'assied pas et quand il vit que son partenaire ne se levait pas pour le saluer. Il décida de rester dans le cadre de porte. Il s'accota et prit une bouffée de sa cigarette. Il écouta le compte rendu du capitaine sans trop y porter d'importance jusqu'à ce qu'il entende : "roller Derby". Il tendit alors la main pour voir la photo de la jeune fille. C'était souvent des filles très solides et plutôt jolies, à la carrure athlétique. Bref, en général elle valait le coup d'oeil.

Il la regarda, c'était effectivement une fille très jolie. Certes un peu jeune, mais c'était encore plus triste lorsqu'elle était jolie comme ça. Alors quand le chef parla de ses notes, il ne put s'empêcher de tirer agressivement sur sa cigarette. Puis le chef fit un commentaire à propos de la dernière chance de Kho. Il ne savait pas ce que ça voulait dire, mais il s'en fichait. Après tout, il venait d'arriver, il n'allait pas faire la fine bouche sur le partenaire. En plus, on ne l'avait pas rétrogradé, il gardait son titre de détective. Il alla donc éteindre sa cigarette dans le cendrier que le chef avait sur son bureau. Le chef le regarda avec un oeil incrédule.

Vous inquiétez pas chef. On est sur l'affaire.

Puis il se retourna en souriant. Il aimait bien s'imposer un peu comme ça, en plus il avait réussi à placer la phrase qu'il avait vue dans Dirty Harry et sérieusement, ça en jetait. En fermant la porte derrière lui, il entendit le chef crier un juron et entendit vaguement quelques choses sur les gens de Coast City. Mais il s'en fichait. Il avait sa première affaire et il était heureux. En passant devant Stephanie, elle lui tendit un papier. Il le prit sans s'arrêter de marcher.

Ça ira mieux pour m'appeler avec mon numéro.

t'inquiète Stéphanie j'aurais demandé à mon pote Kho comment te rejoindre.

Il a pas mon numéro ! Même pas en rêve

Haha.

C'était super. Il avait son enquête et même son premier numéro de fille. Il s'assied dans sa voiture toujours garée devant le poste de police. Il ouvrit le coffre à gant puis lança le numéro de Stephanie nonchalamment. Il baissa un peu le son de la radio, mit ses lunettes de soleil puis attendit. Quand il vit enfin Kho sortir du poste de police, il klaxonna, puis se pencha afin qu'il le voie au travers la vitre passagère.

Allez mon pote, embarque, je conduis, tu me guide. Ça te va? J'ai la voiture et des 8-pistes des meilleurs tubes du moment, tu va voir on va bien s'entendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Fév 2014 - 19:14
Super, en plus d’être catapulté dans une affaire de disparition avec un nouveau, c’était la dernière chance qu’il avait de se rattraper depuis le fiasco de l’affaire Romero. Il ne souhaitait pas y penser davantage que d’en parler. En plus, ce Tomas avait le culot de faire le malin devant le chef. D’entendre Carlson jurer, abasourdi d’un tel affront au premier jour le fit sourire discrètement. Il espérait que le transfuge de Coast City avait autant d’aplomb sur le terrain que pour impressionner la petite bécasse à la réception. Les  chances qu’il avait de se retrouver à faire de la paperasse ou de la circulation reposaient sur l’habilité de ce nouveau. D’autres auraient peut-être dit que cela dépendait de son travail d’équipe avec l’autre, mais ça c’était à voir. Kevin ne voyait pas l’utilité de ménager un poids, pas depuis ce qui était arrivé…

Il prit note de l’altercation entre Stephanie de l’accueil et son nouveau partenaire, ça faisait 10 minutes qu’il était là et il récoltait déjà les numéros. Kho ne savait pas s’il devait être impressionné ou découragé. Peut-être plus découragé, à entendre ce que même la secrétaire pensait de lui. C’était un des sacrifices qu’il avait dû faire. À quoi bon tenter de plaire à tout le monde, il ne faisait plus d’effort en ce sens. Il fit un détour par le porte-manteau où il avait laissé son chapeau à plume qu’il laissa sur sa tête d’un geste las avant de sortir à son tour. Il ne fut pas dur de trouver Tomas, alors que celui-ci trônait au volant d’une rutilante Mustang Pheonix. Il fut assez dur de cacher son admiration pour le beau spécimen de mécanique qu’il avait devant les yeux. Rapidement, pour ne pas avoir l’air d’un gamin devant l’arbre de Noël, il sortit ses lunettes fumées de sa poche pour les remettre de nouveau devant ses yeux, avant d’être hélé par Tomas à travers la fenêtre. Il ne disait pas non à faire une balade dans autre chose que son tacot, mais il était là parce qu’ils avaient une enquête à faire, pas pour écouter les derniers tubes de l’heure. Pour ce qui était de bien s’entendre, c’était à voir.

Kevin ne se fit pas prier pour embarquer du côté passager, le dossier de l’enquête en main. La première chose qu’il remarqua en prenant place fut la radio. Une pensée, un réflexe lui vint alors. Il devait éteindre la radio, tout de suite… Sinon… [Interférence] Sinon, il ne savait quoi, mais il avait cette sensation de malaise qui rampait le long de sa nuque. « Éteint ça », dit-il abruptement. Il avait l’air d’un vrai évadé de l’asile, merde alors, il avait besoin d’une cigarette ou d’un ventilateur. Il s’éclaircit la gorge, visiblement pressé de ne pas rester sur cette note étrange. « On devrait commencer par l’équipe de roller derby, la plus grosse piste est pas très loin à l’Ouest », enchaîna-t-il en pointant du pouce dans la direction qu’il venait d’indiquer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Fév 2014 - 21:51
Mikaal arrêta malheureusement la musique. C'était vraiment très ennuyant de ne pas pouvoir écouter de bonnes chansons en roulant. Il se dit que son nouveau partenaire préférait probablement écouter le son de sa rutilante voiture. Les fenêtres ouvertes, il décolla vers l'endroit ou le détective Kho l'avait envoyé. Il ne connaissait pas la ville alors, il devait se fier à lui. Ce n’était pas si mal, ça les obligerait à parler.

Alors, Kho c'est ça? Moi c'est Mikaal, Mikaal Tomas, mais tu peux m'appeler Mik. Je ne suis pas mécontent de faire équipe mec. Parce que, bon quand on recommence dans une nouvelle ville, c'est bon d'avoir un type de la place dans son véhicule. Tu vois ce que je veux dire? Tu connais les meilleurs coins, les meilleures boîtes, le meilleur endroit ou manger des burgers et rencontrer les filles, si tu vois se que je veux dire.

C'était une bonne idée ça de commencer le dialogue sur la bouffe, la danse et les filles. Après tout, qui n'aimait pas manger et voir les filles danser. Il lui sourit en prenant un embranchement que son partenaire lui indiquait.

Je ne sait pas si on t'a fait un topo sur moi, mais bon. Je viens d'Opal City, j'ai fait l'école de flic à Coast City et je suis resté le bas après pour bosser. Puis le reste tu le connais, je suis avec toi dans cette voiture. J'ai vue à ta ceinture que tu te traînais un vieux .38. Un classique de flic comme arme, un vieux six coups. Moi j'ai changé pour les nouveaux beretta, 7 balles plus une dans le canon. Si tu veux, je te le prêterais au stand de tire. Parce que tu sais ce qu'on dit à Coast City. Toute cette joue sur une balle des fois.... A ouais peut-être que tu ne sais pas se qu'on dit la bas.

Il n'était pas du genre cocasse. C'était plutôt énervant. Il ne savait pas trop quoi lui dire, mais il voulait le faire parler un peu. Alors il parla de la première chose qui lui vint en tête.

Alors c'est quoi, ce truc de dernière chance? T'as flingué ton ex-partenaire? haha !!! si oui faut que tu me le dises, je n’ai pas mon gilet par balle. haha!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Fév 2014 - 4:15
Il fut soulagé de voir le nouveau obtempérer sans discuter.  Après l’avoir vu s’exécuter au poste, il avait cru avoir affaire à un rebelle dans l’âme, mais ce dernier avait accepté d’éteindre la radio sans discuter. Il aurait pu se plaindre que son nouveau partenaire, ce Mikaal Tomas, était une vraie pipelette, mais au moins, ça remplaçait le son de la musique de cette damnée radio. Au moins, il savait dès lors à qui il avait affaire et le nouveau faisait des efforts considérables pour se lier avec lui. Il aurait pu tomber sur pire. Mais ça, il ne devait pas le laisser savoir à l’autre, des plans pour qu’il oublie qu’il n’était qu’une recrue…  Pas comme si la situation de Kevin était guère plus enviable.  Il était clair qu’il ne l’appellerait pas Mik, et il n’avait pas envie que cette recrue à peine parachutée de Coast City l’appelle par son prénom à la première enquête.  Et dans un sens, il avait raison, il connaissait vraiment les meilleurs endroits, même s’il ne les fréquentait pas vraiment. Il connaissait bien la ville, pour sûr. Pour simple réponse il pointa une intersection : « Tourne ici à gauche. » Le topo qu’on lui avait fait sur lui était minimal, on n’avait rien mentionné à part Coast City. Le chef n’avait pas du s’y intéresser davantage, ayant bien d’autre chose à régler.

Mais c’était que Tomas parlait sans cesse? À chaque phrase, Kevin pensait qu’il aurait droit à un petit moment de bruit de moteur, mais il enchaînait tout de suite.  Le voilà qui barattait à propos de son beretta… Nouvelle arme, voiture rutilante, ce gars aimait le neuf, ça se voyait.  Tout le contraire de Kho qui aimait s’accrocher à sa routine et à ce qu’il connaissait. Peut-être que tout pouvait se jouer sur une balle, mais ce .38 en avait vu des vertes et des pas mûres, il n’avait pas l’intention de le changer jusqu’à en être obligé. Il ne savait pas trop quoi dire sur les adages de l’ancienne ville de Tomas. Il se contenta alors d’un simple « Hm. » De toute évidence, cela ne suffisait pas au nouveau qui tenta une fois de plus de briser la glace. Kevin, voyant de toute évidence les efforts désespérés de son nouveau partenaire pour entretenir une conversation agonisante, décida d’y aller avec humour. Alors qu’il lui demandait ce qui s’était passé avec son ex-partenaire, il se retourna pour lui répondre avec tout le sérieux dont il était capable : « Oui. C’est exactement ça qui est arrivé. » Voyant qu’il avait peut-être été trop convainquant, il ajouta après un instant un peu trop long : « Je déconne. » Oui, on avait tiré sur son ancien partenaire, mais ce n’était pas lui qui l’avait fait, ce qui ne voulait pas dire que ce n’était pas autant de sa faute, mais il ne souhaitait pas revenir là-dessus. Voyant qu’ils s’engouffraient sur la rue, il indiqua la bâtisse ornée de plusieurs fanions à un ou deux blocs de la voiture : « C’est là. » Tomas allait sûrement être ravi de s’en tenir au terrain et pas aux tentatives de social.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Fév 2014 - 16:03
Lorsque Kevin dit qu'il avait probablement tué son partenaire il sentit le malaise. Puis après les mot de Kho sonnèrent comme de la musique à ses horaires. Mais c'est qu'il venait de faire une blague. Mikaal rie pour l'encourager, il se retourna pour le regarder et crue même voir l'instant d'un moment un sourire sur le visage immense et dur de l'inspecteur Kho.

Leur regard ce croisèrent ne serait-ce qu'une seconde. C'était suffisant pour Starman. Il savait maintenant que cette équipe fonctionnerais. Peut-être de manière totalement dysfonctionnel et des plus étrange, mais il savait maintenant qu'il ferait équipe. Il avait toujours été doué pour juger les gens, c'était un don. Ce type était bien, et il se mit à croire sincèrement que tout irais... bien. Bon d'accord peut-être pas "bien" mais ça irait.

C'est bien, je suis content. Dit-il sans rajouté plus de mot croyant que se qu'il disait suffisait. De toute façon il n'y avait pas vraiment plus à dire puisque de toute évidence ils étaient arrivé. Le trajet avait été plutôt cours. C'était un peu étrange d'ailleurs car malgré que la ville soit remplis de voiture, c'était comme si le traffic s'évanouissait devant eux. Comme s'ils étaient les personnages principales d'une aventure rien qu'à eu. Mikaal avait toujours été du genre rêveur et cette idée d'être le personnage central avec Kho d'une histoire qui leur serait propre l'amusa. Il eu même une pensée pour les pauvres bougres qui écrivaient leurs actions et leurs paroles.

En débarquant de la voiture, il se ralluma une cigarette par réflexe et en offrit une à Kho.

Après vous monsieur l'inspecteur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 5 Fév 2014 - 3:09
Seigneur, c’était qu’il avait ri? Kevin ne savait pas si l’hilarité de son partenaire était réellement due à son humour ou à la politesse, c’était pas plus mal, il s’était presque permis un sourire en réponse. Il pouvait dès lors affirmer que Mikaal Tomas était un numéro, mais il avait quelque chose de franchement rafraichissant, c’était peut-être sa naïveté de nouveau ou son attitude étrangement positive… Et puis, il n’allait pas tout gâcher en y pensant trop en profondeur. La fin du trajet coïncida avec la fin de leur conversation, ce qui était pratique, même si Kho était bien plus qu’à l’aise avec les moments de silence.  Il descendit de la voiture avec un certain regret, il aurait bien aimé voir les pointes que pouvait atteindre cet engin, mais bon, une autre fois peut-être.  Le moustachu accueillit alors la cigarette gratuite avec une certaine joie, justement, quand il était à court. Il tombait presque bien le nouveau. S’il essayait de compter des points, et bien, ça fonctionnait très bien. « Merci », dit-il sobrement en se saisissant de la cigarette. Au moins, il n’était pas à court d’allumettes, il ne se serait pas permis de demander du feu, ça ne se faisait pas entre hommes ça.

Enfin sous les effets bienfaisants de la nicotine, il prit le chemin de la grande porte de l’aréna où se pratiquaient et ou jouaient sûrement la plupart des équipes de roller derby de la ville. Juste en poussant la large porte de métal, les grincement distinctifs des roues sur la piste ainsi que les cris féminins lui indiquèrent que l’endroit était occupé. Si ce n’était pas la bonne équipe, au moins ils auraient une idée de quand les rejoindre. Jetant un coup d’œil pour voir si Tomas suivant, il s’engouffra dans le couloir qui menaient aux vestiaires, aux gradins ainsi qu’à la piste. On ne pouvait pas dire qu’il était très familier avec le sport, il n’aurait pas pu en expliquer les règles. Alors qu’il émergeait à l’entrée des gradins, tout ce qu’il pouvait franchement comprendre de ce qui se passait c’était une bande de filles sur roulettes qui tournaient en rond vers un bus qui lui était inconnu. Soudainement, une grande fille aux épaules larges et aux deux épaisses nattes en plaqua durement une autre qui fut violemment éjectée du tournant. Il serra les dents, lui qui avait vu pire. Peut-être qu’il n’était simplement pas habitué à voir des femmes s’adonner à de tels actes violents. Il remarqua à quel point chacune d’elles était lourdement maquillée. Vraiment, il ne comprenait rien à ce sport. Alors que celle qui avait été plaquée se relevait, le genou en sang, une voix rêche et masculine se fit entendre du haut des gradins, ce qui attira l’attention du détective Kho. Juste à voir son sifflet et ses cheveux rabattus vers l’arrière, il pouvait deviner que ce type était l’entraîneur. Le vocabulaire qu’il utilisait pour décrire les performances de la fille battue était fleuri…  « Allez remets ton gros cul sur la piste et apprend à patiner, bon sang! Et toi, t’appelles ça plaquer? » Hum, charmant personnage.  Néanmoins, c’était probablement la meilleure personne à qui poser la question.  

Kevin ne se fit pas prier pour monter les marches le menant jusqu’à l’individu qui l’avait repéré et qui ne semblaient pas heureux de les voir. Leurs armes bien en vue ne laissaient pas beaucoup de doute quant à leur profession, mais parfois de montrer un badge aidait à délier certaines langues. Il put alors observer l’homme de plus près, surabondance de poils de torse, repousse de barbe mal-rasée, montre de luxe. Il ne savait pas pourquoi il prenait note de cela, l’habitude. « Qu’est-ce que vous voulez? » L’acceuil était chaleureux, c’était le moins qu’on puisse dire. Kho ne se laissa pas démonter et enchaina tout de suite avec la raison de leur visite : « Entendu parler d’une équipe appelée les Mojo Roller Girls? » L’entraîneur ne répondit pas, se tournant vers la piste. Ce dernier siffla abruptement pour attirer l’attention des filles qui patinaient. Jackpot. Ils avaient eu la chance de tomber au moment pile de l’entraînement de l’équipe souhaitée c’était presque trop beau. Pendant que l’entraîneur hurlait à son équipe de prendre une pause, Kevin se retourna vers son partenaire, lui faisait discrètement signe à ce dernier d’interroger lesdites Mojo Roller Girls en personne. Quelque chose lui disait qu’il aurait plus de tact avec la gente féminine que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 5 Fév 2014 - 13:34
Mikaal compris la demande de Kevin quoiqu'il aurait bien aimé tâter du coach. Les interrogatoires un peu coriaces, il aimait bien, mais Kho avait peut-être quelques choses de plus intimidantes que lui. Peut-être était-ce ça stature, le fait qu'il était gigantesque ou ses muscles énormes, mais il avait confiance. Il se retourna alors vers les filles. Elles s'étaient toutes adossées sur la bande de la patinoire et buvaient de l'eau. Elle ne parlait pas vraiment, elle regardait surtout Mikaal venir vers elle. Il avait son badge dans son cou comme toujours ce qui ne laissait aucun doute sur son métier.

Salut les filles, Détective Tomas de la sûreté municipale. Ça va?

Les filles ne lui répondirent pas. C'était étrange, il s'attendait à un meilleur accueil. Il regardèrent tous une des filles. C'était une très belle femme de race noire. Elle avait une musculature assez imposante et cela permettait de croire qu'elle était une bloqueuse de l'équipe. Dans le Roller Derby il y a plusieurs rôles. Il y a généralement 3 bloqueuses qui ont pour but de libéré la route aux autres, il y a également une jammeuse qui elle marque les points et un Pivot, qui sert à lancé la Jammeuse le plus loin possible. Le but du jeu est simple. La jammeuse doit passer le plus de fois le "pack" en allant du sens contraire du jeu, pour ça les bloqueuses servent a metre les adversaires qui tenterait de bloquer la Jammeuse hors cours et le pivot sert à faire sortir la jammeuse le plus rapidement du "pack" afin que celle-ci puisse repasser rapidement. Dans le cas, présent on avait 2 bloqueuses. Ce qui sous entendait qu'il en manquait une... probablement leur "victime". Mikaal se tourna donc vers la Blockeuse vers lequel tout le monde avait jeté un oeil.

Pourquoi toutes les filles t'ont regardé.

Parce que je suis la capitaine de l'équipe.

Et ça fait de toi la personne qui a le droit ou non de leur parler?

Non, ça fait de moi le chef de meute. La meute suit le chef, sinon on ne gagne pas. Le Roller Derby c'est pas juste un passe-temps. Pour nous c'est ce qui fait de nous des gens différents, des gens meilleurs. Nous ne sommes personne en dehors du terrain, alors on respecte les règles et on les applique à nos vies.

Woo woh. Je ne voulais pas vous insulté.

Alors ne venez pas vous pavanez ici, avec votre insigne et votre fusil, on a vu des filles plus coriaces que vous se faire casser en deux sur la patinoire.

Hé bin ! il jeta un oeil à Kho discrètement, commençant à douté que sa partie de l'interrogatoire allait bien se dérouler, car bien qu'il n'est pas tenté encore le jeu de séduction, il n'était plus très certain de vouloir. Il hésita quelques secondes ce que la jeune femme remarqua et qui lui fit esquisser un sourire. Il décida donc de replonger avant de tomber.

Écoutez, mois je veux ne pas vous emmerder, tout se que je veux c'est retrouvé mademoiselle Robins. C'était une de vos bloqueuses non? Parce que de toute évidence, il vous en manque une.

La jeune fille regarda les autres filles et leur fit un signe de la tête. Elles quittèrent le coin ou elle se trouvait pour aller faire des tours de patinoire. La jeune fille se rapprocha de Mikaal et lui tendit la main.

Je suis Lashawn Baez, mais tout le monde m'appelle Peek-a-boo. Posez vos questions, je vais y répondre.

Ah oui, il avait oublié les petits surnoms sur la piste. Toutes les joueuses étaient appelées par un nom qu'elle choisissait. Souvent intimidant, ou amusant, elle choisissait ce qu'elle voulait et sur la patinoire leur vrai nom n'était jamais utilisé. Par respect pour elle, il utiliserait Peek-a-boo. Au moins, il semblait avoir possiblement fait avancer son interrogatoire. Il avait envie de sourire, mais ne souris pas, afin d'éviter de casser le momentum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 8 Fév 2014 - 3:45
Peut-être qu’il n’aurait pas dû envoyer son partenaire si inexpérimenté interroger  à lui seul une équipe de dures à cuire à roulettes, mais il avait vu là la seule occasion que quelqu’un parle aux filles sans que leur coach intervienne, question de voir si leurs versions concordaient. Kevin pensait avoir eu une bonne intuition, à voir le regard inquiet qu’il lança envers la grande femme noire à qui Tomas était en train de s’adresser. Ils ne semblaient pas trop la bienvenue avec leur badge de police ici, tant mieux. Il reporta alors son attention sur l’entraîneur qui ne semblait pas vraiment impressionné par son apparence pourtant assez intimidante. La loi du chihuahua, quand on est petit, on jappe.  « Qu’est-ce que tu veux? Tu gaspilles un temps précieux, on a un match demain. »  « Et comment vous comptez jouer avec une fille en moins, ça vous embête pas? »  L’entraîneur le regarda alors avec des yeux de merlan frit, mais un merlan frit qui en avait vu d’autres, un merlan frit suspect. Ça, c’était probablement la pire image qu’il avait produite depuis un moment, passons.  Il enchaîna alors, sans trop perdre de temps. « Peggy Robins, c’est elle qui vous manque non? C’est le dernier endroit où on l’aurait aperçue. Vous l’avez vue hier si mes renseignements sont exacts? »  

À entendre le nom de Robbins, l’expression du coach changea. Kho s’attendait à y voir de la nervosité, mais ce n’était pas ça du tout, plus de l’irritation. « Ouais, elle a intérêt à être disparue pour nous lâcher comme ça sans avertir. »  Kevin avait alors l’impression d’avoir atteint une brèche dans la non-coopération de l’entraîneur hirsute, mais il se trompait. « Elle était différente la dernière fois que vous l’avez vue? Bizarre? »   Il pensait avoir quelques infos un minimum utiles sur l’état de la disparue, mais tout ce qu’il eut comme réponse fut un : « Non »  très sec de la part de l’entraîneur qui se retourna comme pour dire aux joueuses de retourner à leurs pratique, mais il avait d’autres questions à lui poser. Instinctivement, il voulut aller poser sa grande main sur l’épaule de l’homme pour le rappeler à l’ordre de manière autoritaire, mais celui-ci poussa brutalement sa main. Kevin resta un moment coi devant une telle agressivité. Peut-être était-il tombé sur quelque chose finalement.

« Les filles de l’équipe, vous les connaissez bien? » , demanda-t-il alors pour ne pas lui laisser croire qu’il pouvait s’en tirer comme ça. « C'est mes filles, évidemment. » , répondit l’autre sèchement. Kho s’interrogea alors : « Vos filles? »  L’entraîneur le regarda alors comme s’il était un demeuré de première : « Oui c’est ce que j’ai dit, mes filles. »  Bon, inutile de continuer plus longtemps sur ce filon. « Alors, Robbins était une de vos filles hein? Vous devez savoir un peu vers quel genre d’endroit elle aurait pu aller? »  De toute évidence, chaque mot qu’il ajoutait irritait de plus en plus son interlocuteur, mais celui-ci sembla se reprendre juste avant d’expliquer : « C'est mes filles, elle sont perdues sans moi et l’équipe. Dieu sait où elle est allée, là où les filles perdues vont sans doutes. »  Tous deux savaient très bien ce à quoi l’entraîneur  faisait référence. Kevin tenta alors de pousser sa chance un peu trop loin. « J’aurais besoin que vous veniez signer une déposi-»   Il fut interrompu par le bruit strident du sifflet. Il lança alors un regard à son partenaire, en espérant qu’il ait recueilli plus d’informations que lui. Il y avait des moyens de faire durer plus longtemps l’interrogatoire, mais il ne sentait pas que c’était le moment. Il fit alors un signe de tête à Tomas pour lui indiquer qu’il était temps qu’ils prennent congé de la piste.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 8 Fév 2014 - 16:05
Merci Peek-a-boo.

Peek-a-boo c'était littéralement le jeu du "coucou" avec un enfant. Mais dans le cas présent ça signifiait disparaître et réapparaître. Probablement parce Lashawn était un type de joueuse qu'on ne voyait pas venir et qui frappait toujours au bon moment. Ça devait être fort agréable à voir jouer et être un atout non négligeable pour les mojos roller girl. Mikaal regarda alors vers son partenaire qui était toujours en interrogatoire, il décida donc de continuer la sienne. Surtout qu'il allait sûrement avoir un peu plus de faciliter maintenant.

Parlez-moi un peu de Mademoiselle Robins.

Peggy était une bonne joueuse. C'était une bloqueuse. Elle n’était pas la plus physique de l'équipe, mais elle savait toujours où se placer pour débuter une bonne manœuvre défensive. Elle était une des plus jeunes de l'équipe. Je sais que la plupart pensent que ce jeu est réservé aux mineurs, mais bon moi j'ai 22 ans et j'adore toujours autant.

Et sinon en dehors du jeu?

Bha c'était une gamine normale. Elle s'entendait bien avec ses parents, elle avait de bonnes notes à l'école. Le coach s'attendait à ce qu'elle laisse tout tombé bientôt pour devenir véritablement quelqu'un. Vous savez c'est pas, bien vue pour une entré dans une université, pour une fille de faire du Roller Derby. Ça fait un peu "la zone" vous voyez.

Humm hum et ses parents ils pensaient quoi du Derby?

Pas les plus grands fans de la terre. Mais bon, si vous connaissiez Peggy vous sauriez que se que ses parents pensait elle s'en fichait pas mal. Elle venait quand même avec une énergie débordante.

Mais vous ne disiez pas qu'elle avait une  bonne relation avec ses parents?

Globalement oui, mais pour le derby et les garçons c'étaient différent. Mais bon tant que ça n'influençait pas ses notes ses parents semblaient ne pas trop la réprimander et comme je vous disais, elle avait un très bon dossier scolaire. Promis à un brillant avenir.

Les garçons? Peggy avait un petit copain?

Non... enfin oui. C'était un peu compliqué. Il y avait ce type-là, je sais plus trop son nom. Apparemment il gérait une boîte de nuit et il dansait super bien. On l'a vue une fois ou deux venir chercher Peggy ici.

Vous savez ou il travaille?

A oui il bosse au Lure, super boîte disco.

Vous sauriez le reconnaître?

Sans aucun doute. Vous allez le coffrer?

Juste lui poser quelques questions.

Haha il ne vous parlera jamais à vous, vous êtes des flics. Et vous savez le monde du disco, moins il y a de tuniques euh.... bleus, désolé, mieux il se porte.

Il avait alors un dilemme sur les bras. Comment approcher ce type, il n'avait ni son nom, et pensait qu'il serait immédiatement fermé à l'idée de leur parler. C'était donc très embêtant, puis soudainement il repensa à Stéphanie. Il eut un sourire.

j'ai une dernière question.

oui?

Mon copain là-bas, vous le trouvez comment...

La conversation se déroula encore quelques minutes puis Mikaal remarqua que Kho lui fit un signe. Il en avait terminé avec le coach. Le coup de sifflet fit également partir Lashawn qui laissa un papier à Mikaal, il se retourna avec un sourire vers Kho. Puis lui donna une tape dans le dos en se rendant à la voiture.

J'espère que tu as un habit de soirée, car on sort ce soir.

Il tendit le papier à Kho. Le même papier que Peek-a-Boo lui avait remis.

Je suis pas merveilleux? Je t'ai trouvé un super rencart pour aller danser avec moi et Stéphanie. On s'en va au Lure ! haha!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Fév 2014 - 3:46
Le temps était écoulé et Kevin n’était pas satisfait. Il y avait anguille sous roche, il pouvait en mettre sa main au feu. Ce coach cachait quelque chose, et il ne disait pas cela simplement parce que l’être ne lui revenait pas. Son instinct lui disait qu’il devait continuer à creuser, et cela, même s’il lui fallait ignorer un peu le sens de la légalité. Il était prêt à agir sans mandat si c’était ce qu’il devait faire pour régler une affaire. En sortant de l’aréna, il pensa faire mention de ses observations à Tomas son partenaire, mais celui-ci le prit de vitesse, visiblement plus satisfait du déroulement de son interrogatoire que lui. Kho lui lança un regard en coin en sentant une tape amicale dans son dos. Il n’y avait rien à célébrer en ce moment. Ce que Tomas lui proposa le laissa perplexe. Un habit de soirée? Sortir? Mais d’où il sortait celui-là? Un petit voyage à l’arena et il pensait déjà à sortir en boîte? Non, ce n’était pas comme ça que ça marchait par ici. Malgré l’air franchement dubitatif qui se peignait sur le visage carré de Kevin Kho, Tomas ne prit pas le message et continua, lui tendant même un morceau de papier. Le grand l’examina, soupirant assez bruyamment en se rendant compte qu’il s’agissait probablement du numéro d’une des filles de l’équipe. Était-il sérieux là? Vraiment? Un rencart? Pour aller danser avec lui et Stéphanie... Au Lure? Il avait entendu parler de cette boîte, qui n’en avait pas entendu parler?  Non, c’était une blague. Une tradition de Coast City peut-être?

Et pourtant, ce gars était totalement sérieux. Kevin soupira une nouvelle fois. « Écoute Tomas, je sais que t’es nouveau et que tu veux te faire des amis, mais… » Il ne voulait pas lui dire ça de manière méchante, car il voyait bien que ce gars-là n’était pas mauvais. « On a une fille mineure disparue, je n’ai pas le temps ni le loisir d’aller sortir en boîte. » Tomas pouvait bien faire ce qui lui chantait, il serait déçu de le voir prendre une enquête autant à la légère, mais s’il lâchait le morceau, c’était son choix. Il lui tendit le papier qu’il lui avait donné, il n’en voulait pas. Cela allait probablement confirmer sa réputation de rabat-joie, mais il ne serait pas capable de s’amuser en sachant que cette jeune Peggy Robins était encore disparue, ou en danger. Et puis, il devait fouiner davantage sur cet entraîneur, il en aurait probablement pour toute la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Fév 2014 - 13:28
Mikaal garda son petit sourire coquin tout le long des jérémiades de Kevin. Ils marchèrent à l'extérieur pour aller vers la voiture. Starman d'un pas nonchalant, regardait son coéquipier jouer les rabats-joies, se qui eu pour effet d’augmenter son plaisir personnel devant une argumentation aussi peu convaincante dans le cas actuelle. Il se mit donc à parler lorsque celui-ci sembla avoir fini.

Tu savais que Peggy Robins avait un petit copain?

Il avait toujours son sourire un peu fendant dans le visage. Comme quelqu'un qui avait dans sa poche la clé du mystère. Il se sentait comme le gamin qui venait de faire un mauvais coup et qui espérait de tout coeur que son ami le trouve cool d'avoir faite ça. Il gardait sa révélation comme une surprise et faisait étirer le plaisir en la déballant tranquillement.

Selon mes sources qui se trouve être une belle grande femme qui t'as invité ce soir. Notre homme dont elle se rapelle plus le nom, serait le gérant d'une boite de nuit très connu, une boite disco qui n'aime pas trop voir les flics se promener proche de chez eux. Le Lure... Tu m'arrêtes si tu connais la suite.

Évidemment que Kho avait compris la suite, mais c'est pas pour autant que Mikaal allait arrêter de parler. Il ouvrit la portière de sa voiture, puis s'assied. Il choisi une chanson qu'il plaça dans la radio. Il avait le droit à une chanson aux moins pour fêter sa réussite. Au moins, lui il avait une piste, chose que son partenaire n'avait pas et que Mikaal savait à son caractère dévastateur. Il lui retint alors le papier qu'il avait refusé plutot.

Alors trouve toi un habit, appelle Lashawn et ce soir on va joindre l'utile à l'agréable et on va travailler sous couverture. haha !

Il tourna le contact de la voiture et mit le pied sur l'accélérateur. La soirée s'annonçait des plus divertissante et des plus instructive. Ouais, décidément cette ville... c'était génial.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Fév 2014 - 15:51
Ouaip. Décidément, cet habit avait vu des jours meilleurs. Kevin pensait cela depuis qu’il avait quitté son appartement où il n’avait fait qu’alterner entre le miroir et le téléphone à grand renfort de soupirs. On pouvait dire qu’il était impressionné par le filon qu’avait trouvé Tomas, le nouveau. Cela ne le faisait pas très bien paraître, mais c’était le dernier cadet de ses soucis, au moins, ils faisaient avancer l’enquête, contrairement à ce qu’il pensait plus tôt. L’infiltration du Lure était également une idée géniale, même si Kho n’était pas sûr que son partenaire avait émis l’idée plus dans l’espoir de pouvoir tâter le pouls de la vie nocturne de la ville ou pour réellement enquêter. Mais quand même, tout cela le rendait bien nerveux. C’était ridicule, il était un adulte, un policier qui plus est, sur une enquête, pas un adolescent naïf qui se demandait si la fille de ses rêves allait bien accepter d’aller au bal de fin d’année avec lui bon sang. La fille du roller derby, Lashawn, avait été charmante au téléphone, malgré son invitation courtaude allant vers le franchement rustre. En personne elle était plus que cela, chatoyante était le mot juste. Elle ne semblait pas du tout déçue qu’on vienne la chercher en Plymouth Cricket plutôt qu’en Mustang et elle ne regarda pas à deux fois sur son vieux costume trois pièces élimé qui avait clairement passé trop de temps dans le garde-robe. Elle, pour sa part, était splendide dans un catsuit audacieux, sans manches, décolleté sans complexe et d’un jaune que seul quelqu’un avec son teint de peau aurait pu porter sans avoir l’air d’un immense poussin. Elle dut se pencher pour réussir à entrer dans la porte de la petite voiture qu’il avait presque oublié d’aller lui ouvrir, sa grande taille accentuée par les souliers plateformes dont elle s’était dotée. Au moins, il pouvait compter sur la toilette impeccable de son rencart si jamais on ne le trouvait pas assez chic pour entrer à la porte du club. Il avait tenté de faire la conversation un peu, notant le fait que tous deux semblaient avoir les genoux dans le front dans son petit tacot, elle lui avait répondu de manière humoristique et affable mais bien vite il ne savait plus quoi dire. Cela faisait des lustres qu’il n’était pas sorti ainsi, il était vraiment comme un grand-père à bien y penser et pourtant il n’était pas si vieux… Peut-être devait-il s’inspirer de Tomas un peu? Non, qu’est-ce qu’il allait penser là? Il y avait des limites.

Parlant de celui-là, il espérait un peu le repérer par hasard dans la file sans avoir à le chercher dans la boîte. Mais bon, ce n’était pas comme si Kevin Kho était dur à manquer à la taille et à la tête qu’il avait. Pas de Tomas en vue, ni de Stéphanie, cette secrétaire qu’il ne portait pas vraiment dans son cœur. Ils étaient soit en retard, soit déjà entrés, pas de moyen de dépasser la file déjà assez grande pour l’heure. Kevin fouilla ses poches, rien d’assez substantiel pour graisser la patte du portier. Ce n’était pas comme s’il comptait boire sur le travail. Il avait expliqué à Lashawn qu’elle pouvait se sentir libre d’aller s’amuser avec qui elle voulait parce qu’il était là à des fins professionnelles, pour se faire répondre gentiment qu’elle n’avait pas vraiment besoin de sa permission de toute façon. Il aimait bien cette fille. Alors qu’ils faisaient la file, il eut le loisir de voir une bande de VIP entrer, il reconnut alors un visage. Il n’était pas surpris de voir un certain bandit de seconde-classe qu’ils n’arrivaient jamais à coincer entrer ici avec une ou deux poulettes sous les bras, tout le monde avait le droit d’aimer danser, même s’il était convaincu qu’il n’était pas là pour la gloire de la piste. Lorsqu’ils purent finalement entrer, le portier zyeuta avec un certain mépris son habit. Kevin devait probablement son droit d’entrée au fait qu’il était plus bâti que la sécurité et donc probablement trop difficile à empêcher d’entrer de toute façon.

Il fut frappé dès le premier pas qu’il fit dans l’endroit qui n’avait pas l’air de grand-chose vu de dehors. Les clubs avaient beaucoup changés depuis qu’il avait cessé de sortir… Déjà qu’il n’était pas un grand fêtard au départ. Il remarqua tout de suite la gigantissime boule disco qui trônait au-dessus de la piste, il n’en avait jamais vue d’aussi grosses, celle-ci renvoyait les éclats tantôt dorés, magenta ou cyan des projecteurs, faisant briller les habits de paillettes de ceux qui se trémoussaient sur les piédestaux à go-go dancers, homme ou femme confondus. Il sursauta lorsque Lashawn lui prit le bras pour l’entraîner hors de la porte d’entrée qu’il bloquait probablement dans sa surprise. Il vit alors un escalier luxueux, comme tout le reste du décor, gardé par deux autres portiers et qui menait vers l'étage supérieur de la bâtisse, c’était probablement là qu’ils trouveraient ce qu’ils cherchaient, restait à trouver un moyen d’y accéder. Mais d’abord, il fallait trouver le reste des participants à cette « sortie à quatre ». Kho promena son regard dans les coins, s’ils étaient visibles de la grande salle. Dur de voir ce qu’il se passait dans les recoins sombres où il y avait probablement des canapés et des tables basses. Il vit des gens accroupis au-dessus de ces dites tables, ici, on ne prenait même pas la peine d’aller faire ça dans les cabinets, c’était sans surprise que les policiers n’étaient pas la bienvenue. D’appeller une descente serait totalement inutile de toute façon, il ne servait à rien de coffrer les danseurs qui sniffaient dans leur coin sans s’attaquer à la source selon lui, mais ce n’était pas du tout pour ça qu’il était là ce soir. Difficile de trouver quelqu’un dans cette frénésie de jeu de lumière, d’immenses lava-lamps et de tenues extravagantes, tout semblait plus grand que nature ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Fév 2014 - 22:59
La boîte était géniale. Mikaal était des plus enthousiasme pour cette soirée Stephanie était superbe. Mais quelle jolie blonde de 21 ans ne l'était pas. Elle avait des yeux d'un bleu perçant et un sourire des plus radieux. En route vers le club, il apprit plein de choses sur elle qui avait plus ou moins d'utilité, mais qui était sympathique à savoir. Son nom de famille était Brown, elle espérait devenir policière, mais même dans les années 70 c'était plutôt difficile. Elle lui avait appris que seulement 2% de tout l'effectif policier du pays était des femmes. Ce qui était très peu nombreux et un peu triste selon lui. C'est pourquoi elle avait pris cet emploi de réceptionniste. Elle se sentait un peu plus proche et croyait que le fait d'être dans le bureau l'aiderait pour éventuellement obtenir un contrat comme patrouilleur éventuellement. C'était plutôt une belle histoire et il espérait sincèrement qu'elle réussirait.

Il n'eut aucune difficulté à entrer dans la boîte.



Stéphanie était trop belle pour attendre dehors et puis il glissa également un billet dans la poche du portier, ce qui ne gâtait rien. Ils trouvèrent une place sur le côté de la piste de la piste et Stéphanie avait l'air très content. Elle ne put s'empêcher de lui poser la question qui lui brûlait les lèvres depuis qu'elle savait qu'ils sortaient à quatre.

Mik, qu'est-ce qu'un type comme toi fait avec Kevin Kho?

Donc il s'appelait Kevin. Il n'allait pas l'oublier de si tôt et bien que Kevin ne le savait pas encore c'était terminé les "inspecteurs Kho" ou "Kho" ou n'importe quelle autre dénomination, à partir de maintenant ils allaient être des amis, qu'il le veuille ou non.

Allez Stéphanie, ce type il est super. C'est un vrai boute-en-train et un sacré tombeur.

Tu te fou de moi la non?

Non, attend de voir la "bombe" avec qui il va venir.

Stéphanie le regardait d'un air amusé, mais surtout avec un ton d'incrédulité dans l'oeil. Mikaal lui ne pouvait s'empêcher de sourire. Il était dans une boîte où la musique était excellente, il n'avait même jamais entendu cette chanson avant... [paradoxe détecté... reconfiguration de la mémoire des illusions] la musique était excellente, un bon tube de Chic, il était convaincu que jamais la popularité de ce groupe n'allait s'effriter. Il leva les yeux vers l'entrée puis vit Kevin entré. Il se leva debout sur son banc et cria.

KEVIN! ICI!

Il fut chanceux, car ça tomba dans un bout ou la musique se voulait légèrement moins rythmée. Stephanie par politesse se leva et alla s'asseoir au côté de Mik afin de laisser de la place aux deux prochains. C'est Peek-a-Boo qui se présenta la première à la table. Probablement que Kevin avait de la difficulté à se déplacé pour se rendre à la table. Il faut avouer que la salle était bondée. Stéphanie regarda Mikaal d'un regard incrédule quand elle vit Lashawn.

Stéphanie je te présente Lashawn, la compagne de Kevin ce soir.

euh... Salut! Désolé je suis juste un peu fatigué. Bonsoir Lashawn, contente de te rencontrer.

Instinctivement Stéphanie se rapprocha légèrement de Starman. Comme pour affirmer qu'il était à lui et que soudainement, elle se sentait légèrement menacée. Il faut dire que si Stéphanie étincelait ce soir Peek-a-boo n'était pas en reste dans sa magnifique robe jaune et avec son afro soigneusement peigner. Ce soir, ils avaient à leur bras les deux plus belles filles de la boîte et Starman en était très heureux. Kevin Kho finit par arriver, Mikaal leva le bras pour dire au serveur de leur apporter quelques choses.

Te voilà enfin Kevin, on commençait à se demander si tu t'étais pas enfui par la porte de derrière. Haha !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 14 Fév 2014 - 19:13
Kevin réussit  à discerner son nom qui avait été crié à travers le brouhaha. Il resta cependant un peu confus que cette voix lointaine l’ait appelée par son prénom, il ne voyait pas qui aurait pu le désigner sous ce nom. Ce fut Lashawn qui attira son attention en lui pointant… Quelqu’un qui faisait le zouave debout sur un banc. Eh bien, ils venaient de trouver Tomas, c’était dur de le manquer. Il aurait fallu faire exprès et il était presque tenté de le faire franchement… Il sentit alors la main de son rencart glisser doucement le long de son bras alors qu’elle se dirigeait vers les deux autres, lui faisant signe de la suivre. Il resta un peu bêtement là à la regarder se fondre dans la foule. Concentration Kho, il était là pour enquêter, pas pour pas faire les fleur-bleue. Il se mit donc en marche vers le coin où le reste du petit groupe attendait, du moins, tenta de le faire, sans cesse freiné par le flou continuel de personnes dans son chemin.  

Lorsqu’il arriva enfin à la table, il tombait avec la fin des présentations. Malheureusement pour lui, Tomas avait continué dans son projet d’inviter Stephanie à sortir. Il savait que ce n’était pas quelqu’un de mauvais, mais ils ne pouvaient pas s’entendre, c’était sans espoir. Avec de la chance, Tomas passerait la soirée à la draguer, la tenant assez occupée pour qu’elle n’ait pas le loisir de lui lancer des piques à toutes les deux secondes.  Il pouvait déjà la voir esquisser un rictus moqueur à la vue de son accoutrement, elle qui avait l’air presque intimidée quelques secondes avant. Il laissa passer la moquerie de son nouveau partenaire, sachant qu’il aurait été très plausible qu’il aurait pris la fuite par la porte d’en arrière s’il n’avait pas été là pour une enquête. Il émit un tout de même un rire sarcastique propre à son caractère sérieux. Il alla s’asseoir, mais se rappela ses manières à la dernière minute et laissa maladroitement Peek-a-Boo le faire avant lui. Ne perdant pas une seconde, il alla tout de suite au vif du sujet, se penchant un peu sur la table pour pouvoir être bien entendu malgré la musique : « Il y a un deuxième étage, une mezzanine probablement. C’est là que doit sûrement se planquer notre gars. » Il fit signe de la tête vers les escaliers qu’il avait repérés au préalable. « Le hic, c’est qu’il faudrait sûrement trouver un moyen d’y être invité ou d'y aller sans causer trop de commotion. » Et pour ça, il n’en avait aucune idée. À quatre têtes ils trouveraient bien quelque chose. La soirée était bien encore jeune mais dans un cas de disparition, chaque minute comptait à ses yeux, il ne se pardonnerait pas d’arriver trop tard, surtout parce qu’il était en train de s’amuser inconsciemment. À moins qu’un d’eux fasse diversion pour laisser l’occasion à l’autre de se glisser jusqu’au deuxième… Pas le meilleur plan, surtout risqué. Il n’avait pas envie de faire foirer le seul filon qu’ils avaient pour l’instant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 15 Fév 2014 - 14:33
Mikaal avait un peu mis Stéphanie au courant de ce qu'il faisait en boîte. Sans vraiment trop y insisté pour pas qu'elle pense, qu'il se servait d'elle pour sortir et prendre un criminel. C'était peut-être le cas, mais l'idée était de passer aussi une belle soirée. Alors quand Kevin se mit à parler elle ne sembla pas trop perturbée, en fait elle ne le parut pas du tout. Mikaal lui écoutait tout ce que Kevin disait, puis il regarda Stéphanie. Puis comme un signe du destin, une chanson se lancèrent. Le tube, ce tube qui avait fait naître le mot disco aux États-Unis. Woman du groupe Barrabas



Tu veux une diversion, je vais te la donner. Vient Stéphanie.

Il la prit par la main et elle se laissa porter. Par le mouvement avec un large sourire. Pour elle ça serait une super soirée, pour lui aussi, mais si tout se passait selon leur plan à lui et Kevin, ça serait aussi une soirée productive. L'homme bleu et la jolie blonde s'installèrent sur la piste de danse. Bien qu'au début tout se passait de manière très coller l'un sur l'autre, ils prirent tranquillement plus d'espace. Se lançant dans un jeu de danse et de séductions partagées, l'un et l'autre prirent de plus en plus de place. La piste de danse habituée à ce genre de jeux leur laissa de la place. À tous les soirs plusieurs fois par soir, ceux qui savaient danser mieux que les autres s'imposaient sur la piste au plaisir des quidams qui s'offrait par la même occasion un beau spectacle gratuitement. Stéphanie savait danser et le fait de participer à une opération policière sous couverture semblait la motivé encore plus à suivre le rythme. Starman lui volait littéralement au-dessus de la piste. Suivant bien le rythme toutes ses notions de danse semblaient servir à épouser les mouvements de Stéphanie. Mikaal savait comment attirer l'attention en boîte, il fallait mettre en valeur la femme et c'est ce qu'il faisait. Mêlant acrobatie et danse c'est toujours dans le rythme que petit à petit toute la boîte se tourna vers eux. Comme une attraction animale chacune hochant la tête au rythme de la musique, le public hypnotisé par les mouvements lascifs de Stéphanie et de la force de Mikaal. Il la souleva lors d'un mouvement et emprofita pour regarder Kevin, il lui fit un petit clin d'oeil.

S'ils avaient pu lire l'esprit dans l'un de l'autre : Vas-y c'est le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Fév 2014 - 17:58
La fièvre d'une nuit de fête grisait déjà l'esprit de Lashawn alors qu'ils n'étaient dans le club que depuis quelques minutes. Cette foule compacte, cette musique assourdissante mais entraînante malgré tout, les vapeurs d'alcool et le contact rapproché avec les autres étaient des choses qu'elle aimait, raison pour laquelle sortir en boîte lui était routinier. En plus, ce soir elle y allait aussi pour accompagner deux officiers de police, Les agents Kho et Tomas. Alors l'agréable allait de paire avec l'utile, pour une fois. Elle appréciait l'enthousiasme que mettaient ces deux hommes à enquêter sur la disparition de Peggy. En général la police se contente de poser quelques questions, noter sur sur un bloc note et s'enfermer au commissariat pour faire des rapports. En tout cas, s'ils faisaient plus que ça, ils le cachaient bien. Mais là n'était pas la question, pour le moment. Elle était tombée sur deux dégourdis, ça lui allait parfaitement. Bien que l'un avait l'air bien plus dégourdi que l'autre.
Elle se tourna vers son cavalier d'un soir, ce cher Kevin Kho. Un jeune homme taciturne mais au demeurant efficace. Il s'était montré galant, ponctuel et avait même tenté de faire la conversation sur le trajet. Cela s'était avéré peu probant, mais elle ne lui en tenait pas rigueur. L'autre agent, Tomas, était d'un tout autre tempérament. Plus fougueux, plus sociable. Pas moins efficace, juste un peu dispersé, sans doute. Une chose est sûre, cette équipe était pour le moins particulière, mais peut être le succès d'une collaboration se résumait en cela.
Arrivée à la table avec Kevin, elle prît place en saluant Tomas d'un clin d'oeil. Puis elle toisa Stéphanie, le rencard du policier. Cette dernière se rapprocha peu subtilement de son homme, signifiant "Chasse Gardée" ou bien elle n'y comprenait plus rien. Cela la fît sourire intérieurement. Tomas était mignon, mais il n'était certainement pas son type. La jeune femme n'avait aucun soucis à se faire. Pour seule réponse elle ne lui offrit qu'un long regard significatif, teinté d'une pointe de dédain. Elle n'allait pas chercher des noises, mais si la donzelle venait la titiller elle saurait la recevoir. Mais elle ne s'attarda par sur ce cas plus longtemps, car Kevin rappela à sa façon la raison de leur venue dans ce club. Ils étaient là pour Peggy, elle l'avait presque oublié. Oh, elle se souciait du sort de sa jeune amie, mais quand elle était dans un club elle avait tendance à oublier tout le reste. Elle se reconcentra rapidement et écouta Kevin, puis Tomas qui prît seul l'initiative de fournir la diversion pour se rendre à l'étage.
Alors il commença à gesticuler sur la piste de danse, Stéphanie à son bras. Il fallait l'avouer, ce garçon savait bouger. La musique et le spectacle lui fît presque tourner la tête lorsqu'elle remarqua le regard que Tomas lança à son collègue. C'était le moment. Alors elle décida de ne pas laisser traîner les choses.

Elle attrapa Kevin par le bras et le tira vers l'escalier menant à l'étage. Elle ne savait pas si la diversion avait marché ou si l'escalier était d'ordinaire laissé sans surveillance, mais la voix était libre. Elle avait lâché le bras du policier et marchait à ses côtés quand ils commencèrent à gravir les premières marches, arrivant à un tournant menant à un autre escalier. En haut se trouvait une porte close. Elle s'arrêta net, se rapprochant de Kevin pour pouvoir lui parler à voix basse. « Et maintenant ? Comment est sensé agir un agent sous couverture pour se rendre là où il ne doit pas se rendre ? » Avait-elle dit avec un petit rictus amusé. Elle était excitée et en même temps inquiète de savoir ce qu'elle pourrait trouver là-haut. Elle connaissait vaguement le petit copain de Peggy. Surtout de vue en fait. Et Il ne lui avait jamais fait bonne impression.

[HJ: J'espère que ça vous conviens, si jamais ça rentre en conflit avec ce que vous aviez prévu au préalable, prévenez moi tout de suite que je réécrive !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 19 Fév 2014 - 0:20
[moi ça me va parfaitement!]

Kho resta un moment dubitatif devant la manœuvre de son partenaire. C’était tout? Il allait danser? Cependant, lorsqu’il vit le couple s’exécuter, il fit le lien. Ils étaient leur diversion… Mais est-ce que cela serait suffisant, là était la question. Il les observa un moment. Bon, il devait admettre que ce n’était pas lui qui aurait pu effectuer de tels mouvements déchaînés sur la piste, cela faisait des lustres et il n’avait jamais été un très bon danseur… Bien vite, leurs acrobaties attirèrent plus d’attention dans la boîte qu’il ne l’aurait cru de prime abord, tous commençaient à approcher, formant un cercle autour des danseurs ou observant de plus loin. Peut-être que ça valait le coup d’essayer. C’est alors que Tomas lui fit un clin d’œil. Kevin resta alors perplexe, avant d’être énergiquement entraîné par Lashawn dans une autre direction. Décidemment, on aurait dit qu’elle était encore montée sur des rollers.

Ils découvrirent alors que la voie était libre. Il en devait une de plus à Tomas, ça commençait à devenir récurrent. Mais trêve de réflexion, ils n’avaient pas le temps d’attendre que les gros bras reviennent à leur poste. Ils montèrent alors en trombe, ne se faisant pas de vieux os au premier étage. Lui qui croyait arriver à une mezzanine confortable meublée de coussins où les célébrités regardaient la plèbe danser plus bas, il n’en était rien. L’escalier menait à une porte plus haut. Était-ce une pièce? Un étage, il n’en savait rien. Il n’y avait qu’un moyen de le découvrir. Alors qu’ils s’étaient tous deux arrêtés devant la porte, il entendit Peek-a-Boo lui chuchoter à l’oreille. Tiens tiens, quelqu’un était bien contente de pouvoir faire partie de l’action on dirait. Il lui rendit le sourire, mais s’attendait à la décevoir. Il n’était pas un agent secret, il n’était qu’un simple flic. Rares avaient été les situations où il avait dû faire preuve de subtilité, et chacune d’elle avait été différente. « Je n’en ai aucune idée », avoua-t-il en regardant derrière-eux si quelqu’un les avaient suivi. À moins que le patron fasse sa comptabilité sur la piste de danse, c’était le seul endroit où il pouvait être… S’il n’avait rien manqué en bas. Il se pencha alors pour coller l’oreille à la porte. Avec la musique, dur de dire ce qu’il entendit alors, des voix peut-être? Il soupira, agacé avant de mettre ses mains en cornet autour de son oreille, espérant que cela serait plus fructueux. Il fut alors certain d’entendre des voix, bien que cela soit trop flou pour comprendre leur parole. Il y avait au moins une femme parmi eux. Jackpot? Pas moyen de vérifier davantage. Il regarda alors son rencard avant d’avertir : « Prépare-toi à n’importe quoi. » Il regarda la poignée, une serrure. Heureusement, il était le défonceur de porte le plus renommé du poste, il s’était déboité l’épaule plus d’une fois si c’était quelque chose dont on pouvait être fier. Il recula pour prendre son élan et fonça droit sur la porte.Il ne s’attendait certainement pas à ce que la poignée gigote à ce moment même. Il tenta de freiner, mais c’était trop tard. Fonçant dans la porte entrouverte, il la propulsa brutalement sur la personne qui l’ouvrait, lui tombant lourdement dessus par la même occasion. Il crut entendre un cri de femme, mais resta sonné un moment avant de lever les yeux vers un homme debout devant lui… C’était pas une bonne nouvelle ça…

[pardon c’est court, mais je rame les devoirs et je voulais pas trop vous retarder]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 20 Fév 2014 - 19:57
Il fallait dire que Miky avait le rythme dans la peau. Il se demandait d'où ça venait, mais pour lui la danse était une expression corporelle guerrière qui permettait à l'homme de démontrer sa force et sa virilité. C'était comme faire l'amour, c'était plus intime encore. Lui et Stéphanie ne formaient qu'un seul corps qui se balançait au rythme de la musique. Leurs yeux en perpétuel contact, les pommettes rougissantes de Stéphanie et le souffle soutenu de Mikaal ne pouvaient que suavement charmer tout autour d'eux. Les gens d'un côté voyeur semblaient observer comme si c'était interdit, comme s'ils étaient en train d'épier quelques choses d'interdit avec tout l'intérêt que ce genre de situation fait naître. Puis soudainement coït interrompu. Un cri de femme se fit entendre.

Merde... se dit-il à l'intérieur de lui-même et au regard de Stéphanie il s'avait qu'elle pensait la même chose. Il l'a ramena sur ses pieds. Il tourna la tête pour voir deux malabars partir vers le deuxième étage. C'était exactement le signal qu'il ne voulait pas entendre et la situation qu'il ne voulait pas voir. Alors il réagit comme un citoyen de Coast City aurait agi à ce moment.

Stéphanie l'alarme d'incendie vite.

Stéphanie lacha alors prestement Mikaal. Il fait évacuer la place et rapidement, car il y avait un risque de fusillade et il faudrait éviter un maximum les dommages collatéraux. Il sortit son pistolet qu'il avait de coincé dans le dos, puis le pointa vers le plafond. Il tira deux coups.

TOUT LE MONDE DEHORS.

La réaction fut immédiate et pour les trop inhibé de la place l'alarme que déclencha fit le reste du travail. Les malabars ayant entendu le coup de feu se séparèrent alors pour en amener vers Starman c'était exactement ce qu'il voulait. Courant pour aller vers Stéphanie, il l'a pris par la taille et alla se coller au mur. Deux balles furent tirées vers lui, mais n'atteignir pas leur cible. Mikaal qui l'avait collé au mur afin d'éviter qu'elle ne soit blessée l'embrassa et elle lui rendit son baiser.

Maintenant du dégage et plus vite que ça.

Mais je peux aider.

La sortie de secours est dans le couloir, tu t'en va immédiatement et tu ramènes tous les flics que tu peux ici.

Okay. Je crois que je t'aime.

Je sais.

Mikaal courut afin d'attirer les coups vers lui. Trois balles lui sifflèrent à l’oreille alors qu'il s'ôta par dessus le comptoir, afin de bénéficier d'une meilleure protection. Voulant économiser ses balles. Il prit une bouteille au comptoir et la lança vers ceux qui lui tiraient dessus. Il ne cherchait pas à les flinguer plus qu'il ne fallait, ils voulaient surtout gagner du temps pour Kevin, d'ailleurs comment allait-il celui-là?

KEVIN, TU ES TOUJOURS EN VIE?

Une salve de balle dans le comptoir où il se trouvait vint lui rappeler qu'il n'était pas seul.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 25 Fév 2014 - 12:40
Okay. Là, les choses sérieuses commençaient, et bien qu'elle ne soit pas du genre à se défiler devant un peu d'action la pauvre Lashawn n'avait pas l'habitude de faire face à une armada de gorilles mal coiffés armés jusqu'aux dents. Elle laissa agir Kevin qui, visiblement, ne savait pas plus qu'elle quoi faire dans ce genre de situation. Cela dit, il se montra réactif. Alors qu'il s’apprêtait à passer le seuil de la porte quelqu'un d'autre, de l'autre côté, commença à tourner la poignée. Ni une, ni deux, voilà que le policier s'élança en avant, ouvrant brutalement la porte en s'écroulant sur le malchanceux qui se trouvait devant lui. Lashawn gravit quelques marches, avec prudence car une balle perdue est toujours vite arrivée, et remarqua qu'un homme se tenait debout devant Kevin et le bougre sous lui. Personne ne semblait comprendre ce qu'il se passait. Un cri de femme. La voix lui était familière, c'était plutôt bon signe. Mais pas le temps pour les réjouissances, là Kevin était en mauvaise posture et elle n'allait certainement pas rester là le laisser se faire plomber. L'ex-copain de Peggy n'était pas un tendre, l'on disait même qu'il avait la gâchette facile. Alors elle aussi devait se montrer réactive. Alors elle se mît à penser comme si elle était sur le terrain, avec des rollers aux pieds et les protections pour encaisser les coups. Elle monta les quelques marches restantes avec rapidité, enjamba Kevin et baissa la tête avant de percuter l'homme qui se tenait debout devant eux. Elle qui pensait le plaquer au sol avait sous-estimé sa force : elle le poussa jusqu'à une vitre donnant sur la scène, une de ces vitres opaque d'un côté mais translucide de l'autre. C'était utilisé par les gérants de boîte mais aussi par les flics pour surveiller les interrogatoires. Ouais, comme dans les films. Bref, elle poussa le gorille jusqu'à cette vitre et le fît la traverser. Un cri rapide et l'homme percuta le bar qui se trouvait juste en dessous. Elle jeta un coup d'oeil et remarqua qu'à un mètre près il écrasait Tomas. Un sourire se dessina sur ses lèvres alors qu'elle jeta un regard dans la discothèque. Tomas s'était chargé de cette partie des lieux. Alarme incendie, cris de panique et coups de feu, on pouvait dire qu'il faisait les choses en grand l'animal. Au moins il ne restait qu'eux et les personnel de la boîte, aucun innocent ne serait blessé... Hé ! Voilà qu'elle se mettait à penser comme un poulet maintenant !

Cela dit son engouement se calma instantanément lorsqu'elle entendit le bruit très caractéristique d'une arme prête à tirer. Elle se figea, s'attendant à recevoir une balle à tout moment. « Putain mais c'est quoi c'bordel ? » Cette voix aussi elle l'avait déjà entendu. C'était lui. Au moins leur cible était sur place, c'était déjà ça. Elle leva les bras, sans se retourner, fermant les yeux d'une peur qu'elle avait du mal à combattre. Elle hésita à sauter par le trou qu'elle venait de faire dans la vitre, mais elle aurait tout le temps de se prendre une balle à ce moment là. C'était trop risqué. Devant le risque imminent de se faire tirer dessus, elle n'arrivait plus à bouger. Que quelqu'un fasse quelque chose, vite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 1 Mar 2014 - 23:12
Il attendait ce moment depuis qu’ils étaient partis du poste, le moment fatidique où il allait commettre sa dernière bourde de carrière. Et là, il avait vraiment visé haut, merdé comme un vrai champion. La forte musique de la boîte ne lui avait pas permis d’entendre les pas de l’autre côté de la porte, ce qui aurait pu lui épargner cette énième plonge. Il était resté éberlué un moment, alors qu’il voyait la grande silhouette de Lashawn qui l’enjambait carrément, se jetant sur l’homme encore debout. Une alarme assourdissante se fit entendre, suivie d’un coup de feu. Merde, Tomas était encore en bas. La situation était devenue très mauvaise et cela très vite. Il se releva prestement alors que celui sur qui il était tombé comprenait enfin ce qui se passait. De toute évidence, il était tombé sur deux malabars, pas celui qu’ils cherchaient. Rendus à ce point, cela ne changeait pas grand chose, leur enquête sous couverture venait de partir en fumée. L’homme de main qui n’avait pas non plus perdu de temps pour se relever, l’attaqua alors, Kevin sentit le métal froid d’un poing américain frôler le côté de son visage alors qu’il tentait d’esquiver. Son travail l’avait jeté très souvent dans la mêlée, mais c’était probablement sa taille et se force qui le sauvait à chaque fois. Mais ces gars étaient habitués à briser des bras tous aussi peu consentants que les siens, rapidement, Kho fut poussé sur le mur. Les deux hommes luttèrent un bon moment, bras à bras, jusqu’à ce que le policier, excédé, prenne son élan, infligeant un brutal coup de boule à son adversaire. Le craquement du nez de ce dernier se fit entendre à travers le couloir, et Kevin, bien que légèrement étourdi par la manoeuvre put en profiter pour le précipiter visage premier dans le mur, le mettant KO.

Il se retourna, tout de même fier d’avoir triomphé, comme pour voir si son rencart de la soirée avait assisté à son exploit, mais ce qu’il vit fut tout autre. Lashawn, devant le trou béant d’une vitre brisée, à bout portant d’une arme à feu, elle-même au bout du bras d’un homme. Kevin n’avait pas été assez idiot pour venir à cet endroit sans armes, Tomas non plus, probablement. Sans hésiter, il dégaina son arme, la pointant sur l’assaillant en lui criant: « Les mains en l’air! » Ses réflexes avaient pris le dessus sur son désir de rester incognito. L’homme qui menaçait Lashawn n’obtempéra pas, mais Kho le vit esquisser un rire discret. « Les flics hein?, dit-il, vous avez un mandat pour foutre un bordel pareil dans ma boîte? Vous êtes dans la merde vous avez pas idée.» C’était lui, le gars qu’ils cherchaient. Kevin aurait pu être content, si la situation avait été meilleure. Il était coincé à mettre en joue ce gars, de toute évidence de très mauvaise humeur, qui pouvait tirer sur Lashawn à tout moment, une véritable fusillade à l’étage inférieur… Il imaginait juste le drame, le nouveau qui se faisait flinguer à sa première journée avec lui… Non, il ne fallait pas penser à ça. « On est juste ici pour parler », tenta-t-il avec le plus de calme dont il pouvait faire preuve. Il vit alors le propriétaire de la boîte rapprocher le canon du dos de la jeune femme. « J’ai rien à vous dire, vous savez la quantité de bénéfices que vous m’avez fait perdre ce soir hein? » Ça ne se dirigeait pas bien… Il devait penser à quelque chose avant que tout cela tourne au vinaigre. C’est alors que la chance qui l’avait abandonné toute à l’heure revint se faire pardonner, alors qu’une voix de femme aiguë, probablement celle qu’il avait entendu toute à l’heure se fit entendre d’une des portes, de toute évidence verrouillée, à voir l’énergie avec laquelle elle était secouée. « Sam?! Qu’est-ce qui se passe? Ouvre-moi bon sang! » Kevin ne sut si c’était la jeune fille disparue ou pas, mais de toute évidence, le cri attira l’attention du tireur, il ne perdit pas une seconde pour s’exclamer « Maintenant! » à l’intention de Lashawn, qu’elle en profite.

[désolé pour le retard ^^' les exams]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 4 Mar 2014 - 14:31
Mikaal était dans la fusillade. Il y avait des hommes qui étaient sortis d'une petite salle derrière le bar. Il se demandait d'où sortaient tous ses hommes. Le problème quand on est seul dans une fusillade contre des ennemies nombreux c'est qu'inévitablement on fini par manquer de munition. Mikaal était dans une situation peux enviable. Il espérait au moins que son coéquipier réussirait à trouver la petite et à se sortir de toute cette histoire. Il était venu de Coast City pour se faire un nom et la à sa première journée, il mourrait en service et il le savait. Il avait accepté ce fait à la seconde ou il avait embrassé Stéphanie.

Il se leva donc et lança deux bouteilles de fort. Les hommes semblèrent hésiter pendant une seconde, mais les balles finirent par être lancées. Elles traversèrent la peau bleue de Tomas qui gicla de sang vert comme sa physionomie de Talokian l'exigeait. Il tomba à la renverse faisant ainsi tomber une pleine étagère de bouteille de bière non éclatée sur lui. Mais il lui en importait peu, car il ne faisait plus partie de ce rêve, plus maintenant... C'était le nouveau rêve de Kevin, c'était celui de lui et de Lashawn. Il l'avait remplacé et Brother Eye l'avait vue. Il était maintenant temps d'y mettre fin.

Mikaal Tomas aka Starman... simulation désactivée. Second rôle updated....... Lashawn Baez aka Peek-a-boo. Réinitialisation de personnage secondaire à personnage primaire. Kevin Kho, simulation updated.... Fantasme société américaine 2.0 OMAC incontrôlable..... Loading.... Loading.... Done.

((Starman ne fait plus partit de la simulation vous pouvez donc continuer ou vous en êtes, mais à deux. Bonne chance ))
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 9 Avr 2014 - 23:23
La seule réponse que Kevin eut à son signal fut le grondement du bâtiment. Un craquement sinistre suivit, alors que tout l’endroit se mettait à trembler. On aurait dit que tout s’effondrait. Mais pourquoi? Sans raison? Les murs se lézardèrent de crevasses, alors qu’une fine poussière s’en échappait. Comprenant qu’il faudrait sortir vite, il chercha Peek-a-boo des yeux, avant de remarquer qu’elle semblait clignoter comme un néon qui ne fonctionnait plus. Des morceaux commencèrent alors se détacher du plafond. Il voulut courir mais ne put bouger, alors que le plafond s’effondrait littéralement sur lui.

Protocole d’urgence. Fin de la simulation. Bris dans le périmètre de sécurité. Fin de la réalité virtuelle.

Kevin ouvrit les yeux et pris une grande inspiration comme s’il venait de passer des heures sous l’eau.

[fin du rp]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Funk Interlude

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-