La virée [Wonder Woman]

Invité

MessagePosté le: Dim 23 Mar 2014 - 19:40
Le coup de Graves avait frappé dur la Tour de guet et tout son équipage. Les héros s'étaient éparpillés au grès du vent en accourant d'un bout à l'autre de la planète pour régler des problèmes causé au départ par cet être ignoble. Les plus audacieux s'étaient remis à protéger leur propre ville sans venir à bout du problème. Le plus important était l'unité. Oliver Queen avait travaillé fort pour que tous soient sur une même bannière afin d'empêcher des élections et surtout un problème plus grave encore. Elle l'avait appuyé en laissant de côté des Birds Of Prey, la Ligue et tous les problèmes que Gotham pouvait bien contenir. Elle avait traversé le continent sous peine de causer du trouble un peu partout. On ne pouvait pas ainsi se déplacer sans avoir une série de gens autour de soit qui en soit menacé. Bien que l'unité soit le mot d'ordre, son aide était plus appréciée au loin dans l'Ouest alors que ses groupes pouvaient se débrouiller. Malgré la distance entre les deux villes, la jeune femme gardait un contact serré avec Barbara Gordon et les mouvements de la Ligue. Ainsi, elle était au courant de tout ce qui se passait en détail sans y être.

Par dessus tout, l'héroïne avait participé à une mission qui avait prévenu un temps soit peu la tragédie qui était survenu. Ses rapports et ceux d'Ambush Bug sur le contrôle des Prétas ont aidés. Ils avaient eut une longueur d'avance sur ce qui allait se produire sous leur yeux. Malheureusement, Black Canary n'avait pu participer à ce qui passait là-haut. Ils avaient dû réagir sans ses cris et son expérience du combat. D'autres facteurs avaient animés ses soirées et ses journées à Starcity et à Coast City. La côte Ouest Américaine était tout aussi dans le pétrin et avait besoin de toute l'aide disponible. Le couple s'était effacé des registres, répondant négativement aux demandes d'aide. Ils avaient autre chose à faire pour remplacer Green Lantern bien que leur pouvoir étaient limités. Leur participation du côté publique aidait aussi à amasser des fonds futur pour accueillir de nouveaux justiciers comme membres à temps plein. Batman pouvait bien investir, ils devaient se tenir les coudes afin d'obtenir le meilleur rendement.

Suite à la chute de la tour de Guet, Black Canary prit congé de son mari et de sa vie dans le pays des Cowboys. Elle retourna dans la bonne vieille Gotham pour finalement prendre part à différent congrès concernant la survie de la planète. Une autre menace faisait trembler les gens : le duel entre Argus et Tartarus. Jamais la paix ne revenait et ils avaient encore bien du travail à faire. L'envahisseur plongeait partout et la tour n'était toujours pas de service. La jeune femme comptait aider afin de remonter la pente et tenir les trois membres fondateurs en bonne forme. Ils devaient apparaître pour montrer qu'ils étaient toujours aussi puissant même devant cette nouvelle menace.

Ainsi, la jeune femme commença une tournée des bars en tant que professionnelle pour bouger facilement d'une ville à l'autre, commençant par son propre commerce à Gotham. Les filles l'avaient bien entretenu malgré son absence prolongé et elles furent toutes ravies de la voir réapparaître. Elle était la tête dirigeante. Même Oracle sourit à cette venue. Dinah reprit son costume de justicière, mais ne resta pas longtemps dans les ruelles sombres de Gotham. Il y avait une ville plus criarde au nord qui demandait de l'aide. Confiant de nouveau la direction à Huntress et Oracle, la jeune femme parcourue les milles qui la séparait de Gateway. La moto sous ses jambes, elle fit la virée du siècle en propageant un nouvel espoir un peu partout. Elle voulait refaire naître l'unité si durement gagnée il y a à peine une année.

Un soir, le moteur s'arrêta devant un bar de la ville. Elle venait de parcourir une bonne distance dans la journée et elle s'arrêtait pour prendre un verre avant de tenter de rejoindre Wonder Woman. Dinah espérait la croiser bientôt afin de la faire paraître devant les journalistes. L'instant était critique et le monde avait besoin d'un espoir nouveau. Elle s'organiserait pour faire bouger Superman après, sauf si ce dernier jouait les héros dans le ciel. Ils étaient tous difficiles à rejoindre quand la tour n'était plus de service. Autant chercher une aiguille dans une balle de foin. Il y avait bien Batman de rejoignable, mais elle comptait sur ses collègues de Gotham pour le convaincre de réajuster son tire. Il se montrerait surement dur et sûre de lui, mais il devait absolument entrer dans le rang pour une fois.

La jeune femme gara sa moto, cadeau de Superman, dans l'allée juxtaposée à la rue. Ce soir-là, elle portait son vieux costume qui pouvait la faire passer pour une motarde sans effort. On ne connaissait pas nécessairement son accoutrement car cette dernière travaillait depuis longtemps dans l'ombre. C'était encore le cas aujourd'hui. Bref, elle portait ce haut ajusté qui lui montait jusque sous le menton. Ses pieds chaussaient des talons surmontés de bas collants qui dévoilaient en bonne partie ses jambes. Une justicière avait bien le droit de prendre un coup des fois non?

Elle passa devant l'entrée, payant son dût et passant devant un homme baraqué et de haute stature. Cet homme devait jeter bien des cas problèmes dehors. Si il y aurait un problème, elle pousserait volontiers le fauteur de trouble vers lui. Même pas besoin de sortir les poings. Il retroussa les lèvres quand elle passa. Il lui mâta quand même les fesses après sans qu'elle le voit.

Elle se dirigea au bar quand elle vu une silhouette familière. Parfait! Pas besoin de chercher, l'amazone était là. Black Canary poussa de sa main l'épaule d'un homme au comptoir pour prendre sa place. Il n'était pas ravie mais n'en fit pas de cas. Dinah regarda vers les affiches en jetant un coup d'œil à sa gauche. Un pâle sourire s'afficha à son visage et elle se retourna de tout son long en prenant appuie sur le comptoir de bois. Elle faisait maintenant face vers Wonder Woman sans parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 23 Mar 2014 - 21:33

Connue, la silhouette l'était. Ses formes harmonieuses et sa musculature athlétique demeuraient célèbres dans le monde entier, tout autant que son bustier rouge vif frappé du non moins célèbre W. Pourtant, à ceux qui n'étaient pas parmi ses intimes, le déguisement était concluant. Un simple habit conçu par un styliste européen et elle était dissimulée ; ne pas porter sa tenue fétiche suffisait. En fait, c'était pour elle déjà une offense de ne pas porter son uniforme, qui était devenu son attribut au même titre que la foudre pour Zeus ou les ailes d'Hermès. Elle se sentait amoindrie. En réalité, pour pouvoir se promener ainsi, elle avait dû renoncer temporairement à ses pouvoirs. Sinon, une follie furieuse digne des vikings les plus féroces l'envahissait lorsqu'elle quittait ses brassards argentés.

Voilà néanmoins qu'un autre état berzerk la guettait, celui de la boisson. Même sans ses pouvoirs, Diana était bénie d'une très grande endurance à l'intoxication alcoolique. Elle était venue dans ce bar de Gateway sans bien savoir pourquoi. Elle ne pensait pas à renoncer au combat. Mais quelques heures de répit des lourdes responsabilités qui pesaient sur ses épaules lui semblaient indispensables. Elle était la protectrice de ces rivages - l'héroïne de Gateway City. Pourtant, rien n'avait fait. La cité à l'Ouest, proche de San Diego, était envahie par les OMACs. Elle avait failli à sa mission.

Pourquoi s'acharner à venir ici ? Pourquoi venir ressentir les peines des citoyens envahis ? Peut-être la culpabilité, sans doute. Peut-être une forme de compassion. Un soutien silencieux à tous les hommes et femmes qui survivaient en Californie occupée. Elle regardait le fond de son verre de Tequila. Il était le seul qu'elle se permettait de regarder en face. Une partie d'elle prétendait que c'était par peur qu'on la reconnaisse. Un faux espoir est bien pire que rien du tout. Pour l'instant elle ne croyait guère aux solutions d'A.R.G.U.S. et elle retardait le moment d'admettre, entre Clark et Bruce, leur incapacité à défendre la planète.  


"Garçon... Une autre s'il-vous-plaît. Et un bol de cacahuètes."

La note de la voix était légèrement fausse, le menton imperceptiblement tombant. Ayant renoncé aux sens de la chasseresse pour sa petite virée, elle ne reconnut pas le pas ou le parfum de la personne qui s'approcha d'elle. Un jeune garçon - en âge de consommer, elle avait pu habilement vérifier précédemment - fut dévissé de son siège, la place juste à côté d'elle. On prit la place, et la personne s'étala de tout son buste. Diana le perçut comme un empiétement de son espace personnel et réagit comme à chaque fois depuis qu'elle était là :  

"Pas intéressée. Je suis pas là pour jaser, laisse-m..."

Une seconde trop tard, elle reconnut son amie. Aussitôt elle porte ses deux mains à sa bouche, consciente de la bêtise qu'elle venait de dire, et de la gaffe envers une collègue de longue date. Les yeux ronds, les joues rosies, les épaules courbées, elle était vraiment embarrassée. Le garçon en fit peu de cas et lui installa son nouveau verre en débarrassant le précédent. Il superposa les notes concernant l'ardoise à régler, qui commençaient à former un joli carnet de feuillets.

"Dinah ?"

Elle aimait profondément Dinah Lance-Queen, mais il fallait dire aussi que ce n'était guère le moment. S'il fallait qu'elle décide de ramper jusqu'au fond d'une bouteille pour qu'on lui impose de la compagnie, fut-ce la meilleure... Ses yeux bleus étaient troubles. Elle fronça les sourcils, le poing tremblant, mais la lèvre sèche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 25 Mar 2014 - 12:52
Le hasard faisait bien les choses. Les deux femmes s’étaient retrouvées au même endroit à la même heure. Diana avait un peu d’avance vu la quantité de verres vides sur le comptoir. Le barman était sans doute occupé à faire autre chose avec d’autres clients pour laisser son comptoir dans un tel état. La jeune femme l’aurait renvoyé dans son propre établissement.

Elle fronça des sourcils quand elle entendit son nom prononcé. Elle n’avait pas mis son costume pour être ainsi dévoilée aussi facilement. Une chance que personne ne prenait attention à ces deux femmes, sauf peut-être le barman qui observait les verres avec attention. La quantité d’alcool but était phénoménale. À la stature de Diana, c’était compréhensible, bien qu’elle-même ne puisse égaler autant de boisson en une soirée. Même ses clients réguliers ne passaient pas cette quantité. Quelque chose devait arriver de plutôt grave pour pousser quelqu’un à faire ça. C’était de l’empoisonnement volontaire, en plus de coûter une fortune. Dinah fut surprise de voir la pile de factures qui s’entassaient. Son comportement était presque plus humain que normalement, ce qui l’effraya un peu. Elle garda quand même son sang-froid en continuant d’observer l’amazone boire son content. Elle gardait un air serein avec un peu de défi.


«Je te cherchais, mais je ne croyais pas te trouver si aisément.»

Il faut dire que la place n’était pas aux rendez-vous galants. L’endroit était surtout fréquenté par des hommes habillés de cuir qui se plaisaient autour d’une bonne bière. On pouvait aussi y voir quelque étudiant échanger sur une table de billard. C’était plutôt détendu comme atmosphère. Dinah remarqua un bruit de fond venant d’un Jukebox des années 60. Outre les vieilles décorations un peu partout sur les murs, on pouvait respirer le nuage de fumée causé par les cigarettes et les cigares nombreux dans la place. C’était le genre de pub où on pouvait observer quelque bagarre, sauf si le monstre de la porte venait s’en mêler. Elle se demandait si il tiendrait longtemps contre ses coups.

«Que fais-tu dans un endroit aussi sordide?»

Elle hésitait à dire que le bar était mal famé, mais pour une beauté telle que Diana, l’endroit ne semblait pas approprié. Dinah pouvait lire la surprise dans les yeux de sa collègue de la Ligue. Elle ne s’attendait pas à sa visite, comme Superman n’allait surement pas attendre la sienne non plus. La patience pouvait se mériter, elle allait savoir tôt ou tard le pourquoi de cette visite impromptue, bien qu’elle ne semblait pas dans l’état d’accueillir la nouvelle. Ça irait peut-être demain. Le chemin pour arriver à un résultat allait être ardu, plus difficile qu’elle n’aurait pu le croire au début. Pour l’instant, elle devait la faire sortir de ce bar et l’empêcher de consommé autant pour un bon mal de tête demain. Même des héros les plus puissants ne pouvaient échapper à cet effet secondaire.

Le jeune homme s’avança vers Black Canary et la toisa. Elle commanda un double en ajustant tout de suite le montant de sa course sur le comptoir de bois. Il ramassa l’argent et partit verser le précieux mélange dans un verre de cristal. Il était soulagé de voir que cette femme pouvait payer et connaissait l’autre. Il n’aurait pas à payer de son salaire pour quelqu’un qui exagérait. Il servit donc avec plaisir les deux femmes avec un sourire nouveau. Elle comprit le message, mais ne sortit pas immédiatement son portefeuille. L’argent de son époux ne devait pas servir qu’à ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Avr 2014 - 20:27
HJ: Désolé pour le retard, j'ai du rater la notification de Nouveauté :s

Un œil à la fois victorieux et suspicieux, Dinah lui offrit cependant un sourire toujours aussi amical. La princesse lui répondit par une imperceptible grimace de connivence, mais ne put réprimer un grognement nettement moins vainqueur :

"Je ne voulais pas être trouvée, Dinah."

Le ton était sans réplique. Ou plutôt, il se voulait provocateur. Elle songeait à ce que Dinah, avec les Birds of Prey, avait fait sa ligne de métier de trouver les gens et les choses pour les sauver, et ce parfois contre eux-mêmes. Elle ignorait cependant la raison qui poussait Dinah à chercher son amie, peut-être avec d'autres personnes. Néanmoins, connaissant la compassion parfois imposée de la femme à la voix ravageuse, Diana Prince, la civile, l'amie, se fendit d'une légère justification.

"Je cherche... Un endroit tranquille. Un peu de paix."

Elle approcha son verre de ses lèvres, en avala une gorgée, puis le leva en signe de clameur ou de défi. Un grand sourire étira son visage. Elle avait trouvé sa solitude au milieu du peuple. Les sales, les ouvriers, les bandits, ceux qui se prenaient un moment tranquille loin de la famille. Elle avait pour quelques heures trouvé sa place, celle d'un exil choisi ou d'une pénitence de la honte.

"Rien ne vaut un bain de foule, tu sais. Pour la femme d'un Queen, tu devrais le savoir."

Elle saisit au collet un jeune homme qui passait, lui enserra la taille, puis le laissa repartir. Elle lui offrit même un clin d'oeil plein de charme et d'arrogance avant de le reposer sur le plancher des vaches pour qu'il vaque à ses occupations. Tout ceci, avec une note d'impolitesse, en poursuivant sa conversation avec l'amie aux cheveux blonds.

"D'ailleurs, qu'est-ce que tu fais là ? Oliver Jonas Queen a encore fait des siennes et te voilà ailleurs à éviter sa compagnie et les femmes qui tournent autour ? C'est répugnant."

Sa voix s'était quelque peu éraillée. Diana, s'étant débarrassée des attributs divins pour sa petite sortie, commençait à sentir les conséquences d'un tel fardeau mortel ; à commencer par l'ébriété, mais les déesses ne s'arrêteraient pas forcément là de lui faire payer son impiété. Diana s'exclafa à gorge déployée, et commençait sérieusement à se faire remarquer.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

La virée [Wonder Woman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une virée en enfer
» Indonesian woman gives birth to 8.7 kilo boy.....ouch ouch
» WONDER WOMAN Tourne tourne !
» COVER GIRLS OF THR DC UNIVERSE : WONDER WOMAN ( ARMORED)
» Japan woman GOAL u17

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City-