Navré Zatanna mais ta Martian est dans un autre laboratoire. (PV:Zatanna, Miss Martian)

Invité

MessagePosté le: Jeu 1 Mai - 15:35
Metropolis, 1er Mai, Little Bohemia, 11h22

Lorsque vient l'heure du déjeuner à Metropolis, les rues se vident, progressivement de leurs habitants. Les ouvriers abandonne leurs chantiers au profil d'une boite contenant un sandwich.

Calme, oui, voilà l'expression pour désigner le quartier de Little Bohemia en ce début d'après midi, quelques voitures passent ici et là sur la route, mais rien de bien bruyant.

Cependant, à plusieurs mètres sous l’entrepôt B du port (Bien que l'on croirais lire 13 par moment) c'est une autre histoire, car ici, se trouve le laboratoire d'Ultra-Humanite.

Et le vieux scientifique dans un corps de gorille n'est pas seul, là, attacher sur une chaise semblant tout droit sortir d'un complexe de dentiste, Miss Martian. Entour d'elle, divers appareilles tous plus étrange les un que les autres, tourner vers la petite.



Le gorille laissa entrevoir un grand sourire simiens. Visiblement, la situation l'amusait du tout au tout.



Humanite s'approcha lentement de Martian, lui murmurant presque à l'oreille.



Il s'éloigna à nouveau, et sembla ranger sa table d'opération, après avoir fouiller quelques tiroirs, il sortit ce qui semblais être un bonnet, ce même genre de bonnet que porte les chirurgiens lors des opérations pour éviter une perte de cheveux, plutôt inutile venant d'un gorille.



Ceci fait, le gorille se retourna vers sa prisonnière, la toisant d'un sourire de plus en plus malsain.

Dans la tête du gorille:
 
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Dim 4 Mai - 20:55
C'était la première fois que M'gann avait affaire en personne à ce scientifique fou qui répondait au nom d'Humanite. Elle en avait entendue des histoires à son sujet et elle ne lui permettait pas dédramatiser sa situation délicate.
Tout d'abord, il était visiblement au courant que le feu était une faiblesse des martiens, un secret étroitement conservé par J'onn depuis des années. Une fuite avait donc eu lieu dans le cercle des justiciers et ces conséquences pouvaient se montrer pire que sa capture par l'homme-singe.
Ensuite, il était censé être doté d'un puissant intellect. Chercher à l’assommer mentalement pouvait donc s'avérer difficile, voir dangereux. C'était à utiliser en dernier recours. Elle s'était faite la promesse de ne plus recommencer ; une année de rédemption ne pouvait être interrompue par le premier fou qui lui voulait du mal. Le pire pouvait s'avérer qu'il prenne le dessus et ait alors accès à bien plus qu'il ne pouvait l'espérer, mais ça, ce n'était pas possible. Ça ne pouvait être possible, personne ne la jamais vaincu...

Elle observa autour d'elle. Sa forme actuelle était celle qui s'était mentalement ancrée en elle au cours de son existence sur Terre. Sa peau verte, son costume de justicier, cela faisait si longtemps qu'elle n'avait pas pris cette apparence, sauf depuis ses derniers soucis en Australie.
En Australie... cela fait combien de temps que Beast Boy est venue me voir ?... Je n'arrive pas à me rappeler...
Cela paraissait évident maintenant. Humanite était responsable de la première attaque et elle n'arrivait pas à se souvenir de la seconde qui l'avait amenée ici. C'était mauvais signe.
A présent, elle était bien prisonnière. Malgré qu'elle pouvait disparaitre, se liquéfier ou briser ses chaines aisément, si les machines autour d'elle l'arrosaient aussitôt de flammes, elle était condamnée.
Du calme Megan, ce singe est prêt à me brûler vive, mais il n'a pas monter le thermostat. Je garde donc tous mes pouvoirs.

Le scientifique lui fit son petit numéro machiavélique et s'approcha d'elle. Elle fit la moue, mais la phrase pleine de sous-entendus mauvais qu'il lui adressa avait une part de vérité rassurante. Il ne connaissait pas suffisamment les martiens et elle pouvait se montrer imprévisible ; l'avantage sur lequel elle devait s'accrocher.
Il lui révéla ensuite ses intentions. Il en voulait à son cerveau et c'était aussi prévisible que grotesque.

''Une armée de martiens ? C'est ridicule. Si nous pouvions nous cloner, notre espèce ne serait pas vouée à l'extinction. Je vous rappel que nous ne somme plus que deux.''

Sur Terre, oui. Sur Mars, l'espoir était toujours possible, malgré les recherches infructueuses de J'onn.

''Vous êtes bien renseigné, je vois. Mais il faut savoir que les Dieux de Mars nous ont doté de cette faiblesse pour que jamais nous ne puissions menacer les autres mondes. Un monde comme le votre, homme.
Ce n'est pas une allergie, c'est une protection... ou une mise en garde.''


Elle repris sa teinte naturelle, rouge et brillante de ses yeux pour appuyer sa menace. Cette histoire était vrais, mais un terrien pouvait-t-il prêter de l'importance à la philosophie martienne ? Elle en doutait.

''Même si vous me tenez à votre merci, cela n’empêchera pas mes amis de venir d'ici très peu de temps et le feu ne vous sera d'aucun secours face à eux. Mon oncle J'onn m'a surement déjà localisé, où que je sois, il sait me trouver mentalement.
Et nous sommes normalement toujours en contact. En me mettant hors d'état de nuire, vous l'avez alerté. Il est en chemin avec d'autres membres de la Ligue. Vous n'avez aucune chance de vous sauver si vous persistez à vouloir vous en prendre à moi.''
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures

Inscription : 05/05/2013
Messages : 631
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Mar 6 Mai - 18:23

Zatanna se trouvait à Metropolis en ce tout début de mois de mai. Quitter Shadowcrest pour un moment était une bonne chose à faire tous les mois au moins. Et heureusement qu'elle était sur place ce jour-là, à vrai dire, car elle était exactement là au bon moment pour aider une amie; le genre de coïncidence qu'on croirait presque trop impossible pour être vraie.

Vêtue de son traditionnel costume de magicienne, elle sortait d'un petit spectacle qu'elle avait donné le matin-même pour un groupe de jeunes enfants défavorisés. C'est alors que la Ligue l'avait contactée. Sachant très certainement sa position sur Terre, c'est elle qui avait été demandée en première, afin d'aller secourir M'gann M'orzz, a.k.a Miss Martian. On lui avait seulement dit qu'elle était retenue captive à l'emplacement d'un certain entrepôt du port, assez près de là où Zatanna, elle, se trouvait. Cette situation ne lui disait rien qui vaille. Si Miss Martian avait des ennuis et n'arrivait pas à s'en sortir, il était de son devoir d'aller l'aider.

Zatanna, dans une ruelle proche de là où elle avait donné son spectacle, se concentra profondément et lança à haute voix le sort "Noitatropélét ua tid-tôpertne !" qui lui permettait de se rendre directement à l'entrepôt où était apparemment retenue la martienne. Le corps de Zatanna disparut soudainement de la ruelle, et se retrouva en plein centre de l'entrepôt qui lui avait été donné comme emplacement.

De peur de se faire voir par une quelconque personne qui passerait par cet endroit, la jeune femme courut se placer derrière d'immenses caisses en bois rangées derrière de hautes étagères comme on en trouve dans les entrepôts. Elle sentait fortement la présence de deux personnes d'un naturel peu commun. Mais où était donc Megan? Avant de tenter quoi que ce soit, Zatanna décida d'utiliser la télépathie comme moyen de communication avec elle.

- Miss Martian, c'est Zatanna... Si tu entends ceci... Essaye de me donner ton emplacement... pensa-t-elle les yeux fermés afin d'ouvrir entièrement son esprit à toute réponse possible.

La magicienne savait qu'il fallait faire vite, la martienne pouvant être en danger mortel à tout moment.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 10 Mai - 15:35
Le gorille se contenta de fixer sa victime, il croisa les bras, visiblement nullement convaincue par les propos de la martienne, à quoi pouvait-il penser ?



Le fait que Martian se réfère à lui comme "Homme" semblant illuminé le regard de l'Ultra-Humanite, visiblement quelque chose que l'on oublié trop souvent. Il se contenta de faire un discret sourire en coin pour montrer son approbation. Puis, il se retourna et revint préparer ses outils de chirurgie, tout était là et prêt à être utiliser, le tout brillant de propreté, surement le gorille était un maniaque, ce qui dans un sens, se voulait rassurant.

L'homme enfermer dans un corps étranger éclata de rire.



Il rit, encore et encore.

Dans la tête du Gorille.:
 
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Ven 16 Mai - 17:35
Ses menaces ne semblaient pas être analysées par le criminel, il se contenta seulement de jouer au scientifique fou sûre de lui, de sa science face à elle et à toute la Ligue.
S'il ne mettait pas en danger la vie d'autrui, cela pourrais presque avoir l'air comique, mais la martienne n'avait pas envie de rire. Soit elle se mettait en danger, soit elle le mettrait en danger. A moins que les secours arrivent rapidement.
Jo'nn s'il te plait dépêche toi. Elle essaya d'atteindre son esprit au delà de toutes distances physiques, mais le sien semblait bloqué à l'intérieur de ce bâtiment, un point d'avance pour Humanite.

Comme la réponse à une prière, une voix vint pourtant à elle. Elle ne pouvait donc venir que de l'intérieur de ces murs, elle était familière et très rassurante.
Zatanna ? Oh comme je suis contente de t'entendre. Je ne sais pas où je suis, mais je suis sacrément mal. Si je bouge Humanite me brûle vive et si je me défend mentalement, je crains le pire. Fais vite, je t'en prie !''

L'homme au corps de gorille la fixait d'un sourire prédateur ; lisait-t-il dans sa tête ? Non, elle s'en rendrait compte, mais il pouvait peut-être lire dans ses yeux...
Ses outils brillaient derrière lui. A part quelques exceptions, ils ne pouvaient pas lui faire du mal. Elle pouvait changer sa peau en la plus dure des pierre, mais s'il chauffait les outils, il neutraliserait ses capacités. Avait-il aussi cette information, avait-il aussi une parade mentale ? Elle resta muette, mais d'un regard toujours aussi rouge terrible en menace contre son ravisseur.
Tu ne me touchera pas, oh non, tu ne me touchera pas.


HRP : Réponse courte, désolé pour le retard.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures

Inscription : 05/05/2013
Messages : 631
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Mer 21 Mai - 21:55

Zatanna fut soulagée d'entendre dans son esprit la voix de Miss Martian. Une voix rassurée et vive, mais que la peur tenaillait petit à petit. Elle était donc dans ce bâtiment, c'était le plus important à savoir. Sa coéquipière eut aussi le bon réflexe d'indiquer dans ses quelques paroles qui était son ravisseur. "Humanite", c'est-à-dire le scientifique gorille nommé Ultra-Humanite, un ennemi redoutable et assez casse-pieds, surtout lorsqu'il s'agit de kidnapper les amies. Elle eut aussi le temps de dire qu'il pouvait la brûler à tout moment, ce qui fit rappeler à la magicienne que Miss Martian était vulnérable au feu. Il fallait faire vite, comme lui avait crié intérieurement sa collègue.

Toujours cachée derrière des étagères dans un des entrepôts du port de Metropolis, elle devait absolument trouver la localisation de Miss Martian. Cela allait être un peu plus facile que ce qu'elle n'avait espéré puisque la membre des Teen Titans était entrée en communication avec Zatanna, celle-ci n'aurait qu'à donc suivre son aura dans le bâtiment tout en restant connectée avec elle. La magicienne ferma donc une nouvelle fois les yeux et prononça la formule "Euq lun ertua ertê euq iom en essiup em roiv!", ce qui la rendit immédiatement invisible. Elle allait ainsi pouvoir se déplacer plus facilement entre les étagères, voiturettes et marchandises sans attirer le regard de quiconque pouvant passer par là.

Zatanna marcha rapidement, se faufilant sans tarder et essayant de trouver où était Miss Martian. Je sens que tu es toute proche, Megan... Allez... pensa-t-elle plus pour elle-même que pour Miss Martian. Arrivée au fond du bâtiment, elle sentit un dur battement dans son coeur et sentit la présence de Miss Martian, du moins son aura qui venait lui chatouiller les narines. Parfait. J'arrive, tiens bon!

Zatanna lança tout haut le sort "Euq nom sproc enneived elbignatni!", ce qui la fit transpercer le sol et elle se laissa descendre dans la terre progressivement, jusqu'à arriver dans une salle. La salle où se trouvait Ultra-Humanite et Miss Martian. Zatanna eut le souffle coupé en se voyant atterir si rapidement dans le laboratoire du scientifique. La trouver avait été facile, d'accord, mais la secourir allait-il être tout aussi aisé? Heureusement pour elle, Zatanna était toujours invisible. La question était de savoir comment s'approcher d'Humanite, le neutraliser puis s'enfuir tout en agissant vite, puisque l'énergie de la magicienne allait rapidement diminuer si elle restait encore longtemps invisible? Elle se trouvait à peu près à quinze mètres de là où était retenur Miss Martian et d'Humanite lui parlant.
Elle savait qu'il fallait tout d'abord atténuer la vulnérabilité de la justicière. Le feu sortait de machines entourant la martienne. Zatanna sut qu'il fallait rendre le feu... inoffensif.

- Uef, sneived issua tnasselb roup Nagem euq ed uae'l. murmura-t-elle très doucement en se concentrant de toutes ses forces de là où elle se trouvait tout en fixant les machines de ces yeux transperçants.

Elle regarda alors de nouveau Megan. Le feu est devenu totalement inoffensif, c'est du faux, littéralement. Tu n'a plus à craindre les machines, dit-elle en télépathie à son attention.  

Maintenant, Miss Martian serait probablement plus libre de mouvement en sachant que le feu falsifié ne la blesserait aucunement.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 25 Mai - 13:48
Lorsque Humanite vit Zatanna, il fit un sourire, un grand sourire, celui d'un insecte dangereux, qu'il faudrait écraser sur le champ.

Derrière-lui, sous le siège de Martian, une trappe s'ouvrit, laissa descendre la plateforme soutenant le siège dans une chute libre de plusieurs mètres. La trappe se referma immédiatement après.

Un détail à ne pas oublier était bien que l'Ultra-Humanite disposait de pouvoir psychique surpuissant, c'était la cause de ses malheurs, tellement puissant que son corps d'origine ne pouvait supporter un tel cerveau. Ainsi, surement avait-il eu tout le loisir de ressentir la liaison télépathique de Martian et Zatanna et donc, planifier en conséquence sa défense.

Survenant de l'ombre derrière Zatanna, un autre Humanite surgit des ténébres, tirant une seringue sur la magicienne. Une seringue qui, si elle touche sa cible, paralysera lentement la jeune femme. A commencer par sa langue, l'empêchant de dire un seul mot, et par conséquent, neutralisant ses pouvoirs.

Comme si deux ne suffisait pas, un troisième Humanite ouvrit la porte du laboratoire, tirant lui aussi une de ses fameuses seringue.

Trois Ultra-Humanite ? Quelque chose ne tournait pas rond, c'était-il cloner ? Non, ça semblais bien trop fantaisiste. Zatanna était encercler, ceci, c'était la réalité.

Concernant Zatanna, à deux contre un, il lui faudra ruser pour éviter d'être privée de sa parole, agir semble difficile, le scientifique aurait-il gagné ?

Du côté de Martian, après une chute vertigineuse, la plateforme freina dans une pluie d'étincelle, avant de s'arrêter lentement. Elle était dans un autre laboratoire, sombre, seule une petite ampoule se balançait au plafond, éclairant le sol, divers petits trou à l'intérieur.

Dans la tête du Gorille.:
 
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Dim 8 Juin - 10:54
Le sol se déroba d'un coup avant qu'elle n'ai put faire quoi que ce soit. A présent que l'appareil était normalement mis hors d'usage par Zatanna, M'gann osa se débattre pour se défaire de ce siège de torture. Elle reçut aussitôt un jet d'eau en pleine figure et compris ce qu'avait fait la magicienne.
Malgré sa force, le siège était particulièrement solide et se concentrer dans une chute à vide qui mène on ne sait où n'est pas évident.
Elle fut de toute façon de courte durée, s'immobilisant avec un grincement puissant suivit par un silence de mort. La pièce vide ne présageait rien de bon et elle sentait une chaleur étouffante à l'intérieur. Se concentrant un moment elle réussie à briser ses chaines et sauta immédiatement du siège.

La chaleur était forte, plus forte qu'en Australie... Elle regarda la trappe, probablement très solide et vit aussi que la pièce ne comportait qu'une seule porte. Un piège évident, malgré l'arrivée de Zatanna et ses pouvoirs fabuleux, le scientifique jouaient de nouvelles cartes qu'il avait préparé, mais son jeu allait surement s'épuiser à force. Elle devait retrouver Zatanna, à deux elles n'auraient alors plus de faiblesses face à leur ennemi.
S'élevant, elle s'approcha de la trappe pour l'ouvrir mentalement. Ce n'était que du métal, mais la chaleur, la chaleur augmentait... Elle sentit où elles allaient sortir. Se collant au mur, elle fut secouer d'un haut de cœur de terreur en regardant les jets de flammes jaillir des trous qui perçaient le sol.
Elle voulait fermer les yeux, mais elle n'y arrivait pas. La mort ardente la fascinait autant qu'elle la terrifiait.

Quand les flammes se stoppèrent elle se laissa tomber sur le sol brulant, épuisée par la trop forte chaleur. ''JE DOIT SORTIR'' Elle roula alors sur le sol en direction de la porte, la peau brûlée par le métal et l'esprit au bord de l'évanouissement, mais elle ne pouvait succomber de cette manière.
Elle était presque arrivée lorsqu'elle les entendit à nouveau. ''NON !'' Rassemblant la force qu'il lui restait, elle se jeta en direction de la porte, mais des flammes dévorantes eurent le temps de lui brûler la jambe. Se recroquevillant contre l'unique sortie elle attendit que le feu s'en aille pour tenter d'ouvrir la porte. Pouvait-t-elle vraiment être ouverte ? Ou bien Humanite avait décidé de la faire cuire ainsi pour ne récupérer que sa dépouille carbonisée ? ''Il a besoin de moi.'' Sur cette pensée  désespérée et désespérante, elle poussa la poignée et la porte s'ouvrit d'un coup sur un espace plus frais et sombre.

« Humanite... » marmonna-t-elle... « Humanité... »
« Tu va brûlée... brûlée... »


Elle délira un court instant avant que ces cellules reprennent le dessus, soignant doucement sa douleur mentale et physique. Elle regarda sa jambe, rouge... et blanche avant de la faire redevenir verte. ''Je dois m'occuper de cet humain.'' pensa-t-elle avec une colère nouvelle.
Se soulevant dans les airs encore bien fatiguée, mais prête à affronter un nouveau danger, elle observa où elle se trouvait.



[HRP : Suite à ce que tu m'a dit sur la CB, j'ai un peu interprété à ma sauce. Si cela ne te convient pas, je peut éditer sans problèmes.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures

Inscription : 05/05/2013
Messages : 631
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Sam 12 Juil - 11:13

Zatanna écarquilla les yeux lorsqu'elle entendit dans son esprit la voix d'Ultra-Humanite la "saluant humblement". Elle qui croyait son pouvoir d'invisibilité invincible, elle s'était trompée. Puis elle sut qu'il avait probablement senti sa connexion avec Miss Martian, car elle avait bien raison, son pouvoir d'invisibilité fonctionnait parfaitement. Pourtant, déstabilisée par les paroles de son ennemi, Zatanna mit malgré elle fin à son sortilège et se rendit visible dans la pièce. Miss Martian, quant à elle, avait par contre disparue, une trappe s'étant ouverte sous elle.

La jeune magicienne n'eut pas le temps de faire un geste qu'elle sentit derrière elle quelque chose arriver à toute vitesse. Ses réflexes inouïs la firent exécuter un salto arrière, et en retombant sur ses pieds, elle aperçut que c'était une seringue qui vint s'écraser contre le mur. Elle se retourna rapidement pour voir que c'était Humanite lui-même qui l'avait lancée vers elle.

- Que...

Elle eut à peine le temps de reprendre son souffle qu'elle se tourna vers la porte, alertée par l'entrée brutale d'un autre Humanite. Trois dans la même pièce? Zatanna ne put s'empêcher de lâcher une injure lorsque ce nouvel Ultra-Humanite projeta une seconde seringue dans sa direction. Il était trop près.

- Esirb-iot! cria-t-elle dans la seconde qui suivit.

La seringue se piqua sur son épaule gauche mais se brisa en dizaines de morceaux au même instant grâce au sort lancé de justesse. Zatanna gémit. Quelques gouttes avaient pénétré sa peau et s'infiltraient doucement dans son corps, elle espérait que rien de fâcheux ne lui arriva avec cette portion trop infime de poison. Tandis qu'elle entendait la voix d'Humanite résonner dans sa tête, Zatanna sauta par-dessus un des gorilles, lui attrapa la tête et tira de toutes ses forces. La tête s'arracha, laissant apercevoir divers fils électriques et faisant jaillir plusieurs étincelles. Un d'éliminé, c'était déjà un tiers du boulot de fait. Elle sentit une profonde douleur dans tout le bras et eut l'impression de peser une tonne. Elle réussit tout de même à s'approcher d'un des deux Humanites restant, lança fortement son poing dans son menton, mais se retrouva à tituber au travers de ce qui était visiblement un hologramme. Décidément, ce scientifique était un ennemi à ne pas prendre à la légère. Elle sut que l'autre Humanite était encore un robot grâce aux pensées du scientifique qui disait être fier de son hologramme et de ses deux machines. Maintenant qu'il ne restait qu'un seul robot, Zatanna allait concentrer toute son énergie dessus puisque l'hologramme ne pouvait quant à lui rien faire.

La magicienne retourna sur ses pas, se mit face à l'Humanite robot, leva ses bras difficilement et doucement et commença à dire une incantation qu'elle avait peu utilisée jusqu'à maintenant.

- Truoc-tiucric snad setuot sel senihcam... parvient-elle à prononcer dans un souffle.

Ses paupières se fermèrent lentement tandis ce qu'elle espérait qu'en effet toutes les machines du sous-sol de l'entrepôt cessent de fonctionner pour de bon. L'hologramme étant inoffensif puisqu'il n'était que projection, Zatanna se laisse écrouler par terre. Le liquide que la seringue avait contenu commençait à bien faire son effet dans le corps de la jeune femme. Il fallait que Miss Martian trouve son chemin, se sorte de la situation impensable dans laquelle elle se trouvait probablement, et les deux super-héroïnes se devaient de découvrir où le véritable Humanite se trouvait. Allongée par terre dans la salle, Zatanna ouvrit les yeux faiblement et tenta d'émettre une connexion avec la martienne. Si sa langue était trop engourdie pour bouger, son cerveau et son esprit étaient bien ouverts.

- Mégan... Où es-tu? Je suis clouée au sol mais la salle est saine et sauve. Il ne reste que l'hologramme. Tente de trouver une sortie!

Malgré sa situation, ses pensées restaient fortes et pleines d'assurance. Zatanna avait connu des jours meilleurs mais avait tout de même vécu de pires moments. Elle était donc déterminée à se remettre sur pieds et à vaincre Humanite, où du moins à quitter Metropolis avec Miss Martian.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 13 Juil - 16:38
Bien au chaud dans son petit bureau, Humanite ria aux éclats en fixant ses écrans de sécurités.

Zatanna était touché, Martian blessé. La victoire était imminente, il se leva de son fauteuil, et fit quelques pas vers la porte.

Il l'ouvrit en grand, et se promena dans les longs et sombres couloirs de l'entrepôt. Seul le bruit de ses pieds résonnait dans le bâtiment, qui, une fois les machines arrêtaient par Zatanna, et le boucan de la bataille terminait, avait retrouvé un silence inquiétant.

Après avoir tourné un bon nombre de fois, il entra dans la salle de Zatanna, s'approcha d'elle. Son poison la rendait inoffensive pour le moment. Il approcha lentement sa tête de la sienne, sûr de lui.

"Vous pensiez vraiment avoir une chance ?"

Gérard laissa apparaitre un sourire sadique sur sa face simienne, alors qu'il souleva Zatanna et partit la déposer sur une chaise similaire à celle qu'occuper autrefois Miss Martian.

Zatanna avait fait beaucoup de dégâts en privant Gérard de ses machines, et Gérard l'avait privée de sa magie.

La Balance était revenu au point de départ, et personne n'avait l'avantage.

Pourtant, Humanite semblait confiant, alors qu'il fixait Zatanna avec son sourire. Il savait pour Martian, et surtout, il savait ce qui l'attendait.

"J'adore la mythologie grecque, qu'en penses-tu Zatanna ?"

Quelques étages dessous, Martian venait de pénétrer dans un labyrinthe, un simple grognement résonnant dans les dédales.

Dans la tête du Gorille:
 
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Lun 21 Juil - 19:45
A peine avait-elle posée le pied dans cette nouvelle salle que la lumière s'activa, blanche et froide, éclairant les murs métalliques d'une court couloir qui se séparait en deux. La porte derrière se referma aussitôt avec force, recouverte de ce coté de la même matière que les murs. Elle n'eut qu'à faire quelques pas pour saisir ce que Humanite avait élaboré. Se concentrant un instant elle regarda à travers le mur qui lui faisait face pour découvrir d'autres couloirs, d'autres murs...
Un labyrinthe ; il la retenait prisonnière avec un labyrinthe.

Ultra-Humanite était beau censé être un génie, il dépensait beaucoup d'énergies et de ressources à concevoir de telles excentricités sans aucun intérêt que pour flatter la culture de son esprit égocentrique.
En regardant à travers les murs, elle pouvait voir la sortie, mais s'y rendre à travers ce dédale restait quand même une épreuve longue, le temps pour Humanite de s'enfuir s'il trouvait le moyen d'échapper à Zatanna.
Une voix retenti justement dans sa tête pour confirmer ses craintes :
"Mégan... Où es-tu? Je suis clouée au sol mais la salle est saine et sauve. Il ne reste que l'hologramme. Tente de trouver une sortie!"
''Clouée au sol'', un ''hologramme'' ? Ça ne présageait rien de bon.

Elle devait donc faire vite pour retrouver Humanite où qu'il se trouve et fit un test dont elle se doutait du résultat. Approchant sa main de l'une des parois métalliques, elle ressentis alors immédiatement une violente secousse. Le scientifique avait bien pensé à tout, avec un tel courant, elle ne pouvait réussir à faire vibrer ses molécules correctement pour pouvoir les traverser. Même le plafond en était recouvert.
''Pas de temps à perdre.''

Elle se mis en chemin à grande vitesse, scannant les lieux de sa vision martienne pour trouver le bon chemin, mais cela semblait de plus en plus complexe voir impossible. Après tous, même si elle voyait une sortie, peut être qu'aucun couloir n'y menait ?
Un grognement l'arracha de la panique qui l'envahissait peu à peu ; un monstre n'était pas loin et il ne semblait pas pacifiste. En observant à nouveau, elle vit alors une créature hybride hideuse sans aucun doute issue d'une expérience du scientifique fou, mais pas de son imagination.

Bien qu'elle s'était nourrie de nombreuses références littéraires terriennes au cours de son intégration sur la Terre, elle n'avait pas fait tout de suite le rapprochement entre cette créature et le lieu dans lequel elle se trouvait, mais maintenant elle comprenait que les deux allez de paires, comme dans le conte mythologique grecque. En voulant lui créer un obstacle supplémentaire, le scientifique lui avait offert une chance de s'en sortir. Sans hésitation, elle se dirigea à travers les couloirs en direction du Minotaure.



Il était bien comme l'histoire le décrivait. Un colosse à tête de taureau mesurant presque 3 mètres, une créature à l'intelligence limitée et à l'agressivité poussée à l'extrême. Il l'a chargea aussitôt qu'il l’aperçu au détour du couloir, hurlant et fulminant, mais il se stoppa net quand elle le lui ordonna, les yeux brillant d'une force qu'elle retrouvait peu à peu quand son corps guérissait de ses brûlures.
''Pauvre être, qu'a-tu dû subir comme atrocités pour être ainsi ?... Cet homme devra assumer la responsabilité de t'avoir donné vie, mais avant cela je m'excuse pour ce que je vais moi même devoir te faire...''
Contrôlant mentalement et physiquement le monstre qui touchait presque le plafond, elle lui fit frapper avec une force prodigieuse augmentée par sa force télékinésique le plafond métallique. Elle ressentait les décharges électriques à chaque coup, la douleur que subissait le Minotaure à chaque secousse et les os qui se brisaient dans ses immenses mains, mais elle réussie. Un trou se forma et il fut ensuite facile de l'agrandir pour lui permettre le passage.

''Ultra-Humanite le jeu est terminée''.
Elle s'éleva et passa à l'étage supérieur, repéra mentalement où se trouvait Zatanna et traversa ensuite les étages pour arriver à celui où elle se trouvait au départ. Mais cette fois-ci ce n'était pas elle qui était attachée devant l'homme au corps de singe, mais la magicienne. L'une des plus puissantes membres de la Ligue, humiliée et à sa merci. Sans prendre le temps de réfléchir, elle fit mentalement exploser ses liens avant de se retourner vers le criminel. Par un champs de force mental elle écrasa littéralement tous son corps comme contenu dans une armure beaucoup trop serrée, le faisant léviter. Il ne pouvait plus bouger, il était à sa merci...

« Que lui a-tu fait ?! QUE LUI A-TU FAIT ?!! »

Elle pouvait facilement le punir pour ses actes...



[HRP : Evidemment, le temps que je passe dans le labyrinthe vous laisse du temps de RP avant que je n'arrive, temps que je vous laisse décrire à votre guise. Je met Humanite en mauvaise position, mais je pense qu'il à toujours un tour dans sa manche ; aux rôles de s’inverser.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures

Inscription : 05/05/2013
Messages : 631
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Mer 30 Juil - 0:27
Zatanna ne reçut aucune réponse de Miss Martian, ce qui ne la rassura pas. Elle tenta vainement d'ouvrir ses paupières et de les laisser ouvertes. Son corps était lourd, elle était à terre et ne pouvait bouger. Elle, la magicienne, était complètement pitoyable. En l'espace d'une seconde, elle se dit qu'elle était peut-être perdue. Puis, elle se concentra de nouveau sur son objectif: sortir de ce maudit entrepôt. Et l'idée qu'elle pourrait y laisser sa vie ici disparut et ne revint plus. Elle réussit à faire ramper sa main devant elle de quelques centimètres pour tenter d'avancer vers la porte, ce qui lui prendrait bien deux heures à faire alors qu'elle était à dix mètres de celle-ci, mais finalement elle se sentit épuisée et sa main se paralysa net.

La porte s'ouvrit brutalement. Elle sentit des pas sur le sol froid de la salle, puis entrouvrit machinalement ses yeux. La tête du gorille était alors toute proche de la sienne, et Zatanna aurait tressailli si son corps n'avait pas été dur comme de la pierre. Le vrai Ultra-Humanite l'avait donc rejointe. Il lui demanda avec un sourire insupportable si elles pensaient vraiment avoir une chance. Oui, et elle le pensait toujours. Cette pensée devint tout d'un coup douteuse lorsque le gorille la souleva et l'emporta ailleurs. Là, elle était vraiment à sa merci. Son corps n'avait pas senti les pattes du scientifique et elle n'avait ressenti aucun soulèvement, si personne n'intervenait elle pouvait parfaitement mal finir.

Elle tomba sur une chaise et vit Ultra-Humanite l'attacher, puis lui adresser une fois de plus la parole. Pourquoi cette question sur la mythologie grecque? Elle aurait voulu se lever et donner une bonne droite à son ennemi, qui affichait toujours ce sourire satisfait. La magicienne lut les pensées du gorille, ce qui ne lui demandait aucun effort physique, et comprit. Ce fou avait crée un minotaure, et Miss Martian se trouvait dans un labyrinthe en ce moment-même. Très probablement en présence de ce minotaure. Mais elle s'en sortirait. Zatanna le savait.

- Elle va en effet bien s'amuser, Humanite, et ta bestiole risque de prendre un sacré coup, tout comme toi.

La tête baissée et les bras dans le dos, Zatanna établissait une connexion avec lui. Elle avait les yeux fermés, ses cheveux noirs lui couvrant le visage, mais son esprit était en puissante concentration pour parler avec lui. Megan devait s'en sortir. Zatanna se sentait si impuissante qu'elle risquait de ne pas reproduire deux fois les mêmes erreurs. Dès qu'elle sortirait de là, dès que Miss Martian viendrait la sauver, elle réglerait son compte à Humanite. Il ne restait plus qu'à attendre qu'elle vienne. Et ça, c'était sans compter sur le minotaure.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 14 Sep - 8:00
Humanite se délectait grandement de la situation, ce revirement de situation à son avantage était une véritable réussite de son plan, il avait échanger Martian contre Zatanna. Oui, Zatanna, une des plus magicienne les plus puissante de l'univers des Super-héro était à sa merci, était sa prisonnière, combien de super-vilains pouvait prétendre en avoir fait autant ? Cette pensée gonfla son orgueil, tellement, qu'il ignora les messages d'alerte provenant du sous-sol.

Il ria aux dires de sa prisonnière.

"Qu'elle s'amuse autant qu'elle le souhaite, quand elle en aura fini, vous et moi, nous serons déjà partit. Votre petite protégée va se sentir tellement faible et incapable, vous êtes venu la sauver, et finalement, par son incapacité, c'est vous qui êtes tombé dans mon piège. Les martiens, c'est une chose, mais vous, Zatanna, je ne sais combien souhaiterait être à ma place aujourd'hui."


Humanite continua son grand sourire, pensant ça et là, à diverses situations, diverses expériences qu'il pourrait expérimenter sur la magicienne. Il fit quelques aller-retour, bidouillant ça et là diverses consoles, entrant des codes, préparant visiblement son départ avec sa nouvelle victime.

"Je pense très sincèrement que nous ne somme pas si différent que ça vous et moi. Au fond, qu'est-ce qui différencie la science et la magie ? Je sais que certain des vôtres considèrent la magie comme une science. Je souhaite aller bien plus loin, je souhaite prouver la véracité de tels dires, si la magie est une science, alors ton corps doit avoir ce gène, cette petite anormalités qui explique tes talents. Et je me ferais une joie de t'ouvrir la tête et de voir ce qui te rend si doué avec cette..science."

Humanite était aveugler par sa réussite, par cette victoire apparente, si bien, qu'il en oublia totalement la possibilité, même minime, que Martian réussisse en un tour de force, à mettre ses plans en échec. La surprise en fut d'autant plus douloureuse lorsqu'il fut compresser, décollé du sol, mis en position critique et inquiétante.

Gerard était surpris, il devait le reconnaitre, mais il n'était pas un génie pour rien, en l'espace de quelques secondes, il fit de nouveaux plans. Soucieux du détails, il prit bien soin d'utiliser ses pouvoirs psychiques pour bloquer toute intrusion dans son cerveau le temps qu'il recalcule la situation et les possibilités.

"Un poison parcourt ses veines, elle est paralysée, et elle mourra lorsque ce-lui atteindra son coeur, faute d'antidote imminent."


Humanite ouvrit son esprit, ou plutôt, forma un piège psychique à l'intérieur même de sa cervelle, essayant d'y faire régner une aura de sincérité, cachant sous une illusion de vérité le bluff qu'il mettait en place.

"Laisse-moi partir, et je te donne l'antidote. Maintient-moi, livre-moi, et la grande Zatanna mourra. "

Humanite fixa Martian droit dans les yeux, attendant de connaitre la réponse.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Lun 22 Sep - 14:20
Les yeux habituellement verts passèrent doucement au rouge.

Elle ne pouvait imaginer laisser s'échapper cet homme monstrueux, après ce qu'il lui avait fait, après ce qu'il venait de faire... Quand bien même avait t-il prévu une porte de sortie, cette conclusion était inacceptable.
Ultra-Humanite avait peut être des dons psychiques, mais elle était une martienne. Elle savait ce qu'elle devait faire.
Sa colère remplaçait sa peur à présent, elle ne craignait pas ce qu'elle allait faire, ce qu'elle n'avait pas fait depuis deux ans. Devant les actes ignobles qu'il se permettait d'accomplir sans scrupules, on le lui pardonnerait. Personne n'en saurait rien de toute façon, car elle n'allait pas lui faire du mal, elle allait seulement chercher dans sa tête le moyen de sauver Zatanna.
"Tu ne va pas me donner l'antidote, Humanite, je vais le trouver moi même."
Ses paroles lui était transmis par télépathie, un avertissement avant l'attaque, règle d'usage.

Elle lâcha sa prise sur l'homme au corps de singe qui redescendit doucement libre de ses mouvements, mais incapable de bouger pour autant, car c'était maintenant son esprit qu'elle bloquait...

La terre était grise, le ciel d'une même couleur. Cette observation pouvait être particulièrement perturbante au point de se demander s'il y avait bien une différence entre les deux. Mais, dans une tête comme dans un rêve on ne se pose pas ce genre de questions.
''Ou est l'antidote Humanite ? Ou est t-il ?''
Il n'y eu pas de réponses. M'gann flottait seule dans le paysage sans vie.
Elle intensifia son emprise et vit alors apparaitre des singes, des dizaines de singes sans globes oculaires... Ils avaient la tête creuses, pas de cerveaux, et pourtant ils bougeaient bien et ne tardèrent pas à se montrer hostiles.

''Ses souvenirs ne te protègeront pas Humanite !'' cria t-elle en se matérialisant elle même en un colossale gorille frappant et repoussant les singes qui inlassablement se jetaient sur elle sans émettre le moindre son. Ils étaient infatigables, si bien qu'elle se résolue a les écraser de ses imposantes pattes pour être tranquille. Cette actions sembla les stopper au delà de ce qu'elle avait imaginée, car à présent le sol gris était tâchée d'un liquide sombre comme du vin. Ses pattes également tâchées, elle se mis à les frotter, mais cette action n’effaçait pas uniquement le sang, les poils tombaient aussi et une peau blanche et écailleuse scintillait sans aucune lumière.
''Non... Je...'' Elle tenta de changer d'apparence, mais un vent violent se mis à souffler, l'empêchant de se concentrer. Il soufflait si fort que ses poils animales s'envolèrent tous... Elle se sentait nue, blanche. Un grand singe blanc couverts d'écailles et aux yeux rouges.
''Ça suffit !'' cria t-elle opposant sa force psychique au vent. Les deux forces étaient si puissantes qu'un horrible craquement fit trembler l'air et le sol et le ciel s’inversèrent brutalement. Ensuite tout ne fut que ténèbres.
''Lumière...'' murmura t-elle en utilisant sa main pour produire une lumière rouge et éclairer les lieux. Elle espérait bien trouver un chemin vers cet antidote, quelque soit ce qu'elle devait affronter...



[HRP : Il fallait bien que ça ne soit pas si facile et ma Martienne est normalement particulièrement perturbée par cette histoire passée, aussi je me permet une nouvelle tournure. Tu fait ce que tu veux Humanite, car après tout je suis dans ta tête. Zatanna, je ne sait pas ce que tu en pense, si tu est capable de nous rejoindre ou non.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures

Inscription : 23/03/2014
Messages : 7397
Situation : Ancien joueur de DC Earth
Localisations : Fawcett City


MessagePosté le: Dim 16 Nov - 1:18
HRP : Cela n'aura été qu'un avant goût d'une bataille psychique ce dernier post, mais j'espère bien en faire d'autres à l'avenir Smile
Comme mes deux compagnons de RP ont arrêtés je conclus ce sujet de la première heure :

Miss Martian est en prise difficile avec l'esprit d'Humanite, face à ses défenses inattendues, elle révèle sa véritable nature et l'attaque cruellement.
Zatanna intervient alors utilisant également sa télépathie magique pour faire sortir Miss Martian de sa forme cauchemardesque et lui affirmer qu'Humanite leur a menti et qu'elle est hors de danger.
Le scientifique fou est livré à la police, mais la jeune martienne et la magicienne ont une petite conversation sur ce qui s'est passé. Les doutes de M'gann commencent alors à la hanter, alors même qu'elle viens de rejoindre les nouveaux Titans.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Navré Zatanna mais ta Martian est dans un autre laboratoire. (PV:Zatanna, Miss Martian)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Voyage dans un autre monde
» Je dormais dans une autre histoire... musiqué. (Denaves/Le Noir)
» Dans une autre vie (j'aurais le droit de t'aimer)^
» un manga...oui mais lequel??
» [RESOLU] Pas de "ç" ou de "ê" dans les SMS

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis en ruines-