[LL] Days of Justice past (Pv Superman)

Invité

MessagePosté le: Dim 20 Juil 2014 - 20:16
La Maison blanche, Washington.
Lex Luthor, Businessman et Président.

La chaleur est forte, augmentant chaque jour un peu plus aux États-Unis. Aucuns nuages ne vient plus tacher l'immense bleu qui recouvre la ville. Le soleil brille comme jamais, n'hésitant pas à brûler ceux qui ont l'imprudence d'oublier de se protéger.
Sous son chapeau, le crane chauve de Lex Luthor sue abondamment. Il s'éponge alors un moment la tête avec une serviette mouillée qu'il repose dans le seau d'eau froide avant de finir d'une traite son verre de limonade glacée posée sur une table aussi blanche et propre que son costume quotidien. Un costume cousue sur mesure qui ne le fait pas suffoquer malgré les 35 degrés extérieurs.

Il fait quelque pas pour trouver ce qu'il cherche près d'un buisson, une balle déjà bien abimée par les crocs d'un chien. Mettant ses doigts dans sa bouche il siffle brutalement et l'animal ne tarde pas à apparaître, la langue pendante, haletant intensément. Il veux bien jouer, mais il va devoir boire d'abord, c'est pourquoi on lui apporte une gamelle pleine d'eau avant que Luthor ne se mette à lancer cette balle aussi loin qu'il le peut dans le grand parc de le demeure présidentielle, le chien à sa poursuite.
C'est un beau labrador, jeune et musclé de couleur crème. Une couleur similaire à ce costume, à cette table, à cette demeure, à ces intentions.

Ce n'est qu'un passe-temps, en l'attendant. Le premier de tous, le plus grand, celui qui les représentent et qui va devoir parler et décider au nom de tous de l'avenir de leur groupe. Un futur incertain ; déterminé à être incertain.
Il était impatient de le rencontrer, pour cette première fois.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6735
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mer 23 Juil 2014 - 22:32
"Monsieur le Président."

Ces mots sont les plus difficiles qu'il ait eus à prononcer.

Longtemps, il a cru que ce serait d'avouer à ses parents qu'il était différent. Après, ce fut de révéler sa véritable identité à ceux en qui il avait suffisamment confiance. Et, plus récemment, ce fut de trouver les bonnes paroles pour formuler le besoin de pause, le sentiment de malaise qu'il avait avec Loïs.
Cependant... venir ici, voler jusqu'à la Maison Blanche, et prononcer ces trois mots en s'adressant à lui - oui, ce sont les plus difficiles à prononcer de son existence.

"Vous avez formulé le souhait de me rencontrer."

Superman vole, à environ six mètres au-dessus du sol. Venu directement de la Forteresse de Solitude, où il a passé de longues heures à s'occuper, à chercher des choses à faire pour repousser ce moment terrible, il a utilisé sa super-vitesse pour faire deux fois le tour du monde et régler une inondation à Bangkok. Tout plutôt qu'accepter son ordre, être à son service.

Les bras croisés, il fixe de son regard azur sur Lex Luthor, le seul homme qu'il s'autorise à détester sur cette Terre.

Depuis tant d'années, ces deux êtres qui ont tant en commun se rejoignent dans un combat terrible. Même avant Metropolis, même avant le premier costume, tous deux ont eu une relation trop intense pour qu'elle devienne positive. Lex Luthor ne peut supporter la présence de l'extraterrestre, comme il aime tant l'appeler, car il lui fait une ombre inacceptable pour un tel ego.
Ensemble, ils auraient pu changer le monde et l'Univers. Leurs faiblesses si humaines les poussent à se déchirer dans une lutte sans fin, anéantissant tous ceux qui se dressent sur leur chemin.

"Je suis à votre disposition."

Lentement, Clark descend et se pose au sol, à quelques mètres du nouveau Président des Etats-Unis d'Amérique. Fondamentalement, il ne sait pas si Lex a voulu ce poste pour sa propre ambition ou pour le rendre fou de rage ; connaissant son adversaire, ce doit être sûrement un peu des deux.

"Que puis-je pour vous ?"

Si Superman a fait voeu de protéger l'Humanité entière, il est essentiellement basé dans ce pays et, en tant que citoyen de ce dernier, lui voue un amour sincère. Découvrir à sa tête un tel homme, capable de tant de bassesses, est une plaie ouverte qu'il a du mal à encaisser ; chaque seconde ici est une torture, et il a hâte que cela cesse - et qu'il trouve un moyen de prouver ses monstruosités, pour que cette farce s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Juil 2014 - 18:02
Lex Luthor, Président des Etats-Unis, lève la tête pour observer le kryptonien au costume marqué d'un S. Il entend ses paroles, lentes et calmes, entrecoupées de courts silences, mais ne cesse de l'observer, de l'examiner avec un regard perçant. Ce costume, puis ce visage qui se veut impassible.
Lui non plus ne sourit pas, même si chaque phrase du leader symbolique de la Justice League, se soumettant à son autorité, à son petit effet.
Ils sont maintenant face à face et c'est à lui de parler.

Mais un bruit de course survient.
Le chien arrive, galopant comme s'il y avait un feu de brousse, ramenant la balle dans sa gueule pour la déposer au pied de son maitre.

« Non, John, le jeu est terminé. »

Le chien comprend, jette un regard interrogateur à l'homme d'acier mais, malgré sa présence intrusive, comprend qu'il n'est pas de poids à interagir entre lui et son maitre. Il préfère s'éloigner, la tête basse.

« Tu me déçoit autant que tu me surprend, Superman. Me parler ainsi... »

Il marque volontairement une pause. Lui, a choisis de le vouvoyer, une marque de respect. Mais, après de telles paroles, il n'allait pas lui offrir un égal traitement.

« Où sont tes préoccupations pour ma santé ? Bien que ce genre de question, je comprend, n'est qu'un moyen de briser la glace, avec politesse, parmi d'autres. Aussi, je ne vais pas non plus m'y contraindre puisque je te sais toujours en bonne santé... »

Il se retourne vers la table blanche pour se servir un nouveau verre de limonade en continuant son discours :

« Tout va bien également pour moi.
Le vaccin contre les cancers est une véritable réussite et il sera bientôt distribué par la LexCorp à travers toute la planète, je m'en assure moi même.
Savait-tu que le cancer, selon l'Organisation Mondiale de la Santé, tue chaque année 15 millions de personnes dans le monde. 15 millions de vie sauvées grâce à la science... »


Il se tient à nouveau face à lui, le regard brillant, cette fois-ci un air ravi sur le visage. Ravi par l'information qu'il viens de lui transmettre comme s'il venait, lui aussi, de l'apprendre.

« Mais on ne s'arrête pas là. Je te livre quelques informations en avant première rien que pour toi : »

Une courte pause ; le temps d'avaler d'un trait le verre de limonade.

« Je vais me rendre en Byalia avec mon ministre des affaires étrangères pour demander un ''cessez le feu'' depuis qu'un conflit à éclaté aux frontières de la Syria. Les Etats-Unis sont restés trop longtemps attentistes devant les guerres qui prennent de trop nombreuses vies. Des vies qui peuvent être sauvées grâce à des mots... »
« J'ai promis un monde de paix aux citoyens qui m'ont élus et je ferais tout pour tenir cette promesse. Même s'il faut parfois aussi faire usage de force... »


Il repose le verre et se met à parler d'un ton rêveur, comme s'il s'agissait d'un conte merveilleux.

« Une force démocratique, élue par le peuple, à la disposition du monde entier. Une force protectrice qui ne peut agir partout, mais qui transmet des valeurs qui feront des hommes, des femmes et des enfants, des êtres meilleurs puisque inspiré par cette force. Une force qui n'est pas parfaite, non, mais qui agit en toute transparence, qui n'est pas au dessus des lois universelles et qui répond devant celle-ci de ses éventuelles fautes. »

Les mots sont choisis et font écho avec les dernières actualités qui ont embrasées une partie de l'opinion mondiale contre les actions de certains héros.
Et, c'est évidemment de ce sujet que veut parler Luthor. Ce n'est pas lui le méchant de l'histoire, ni Superman d'ailleurs, mais il est temps pour ce dernier d'agir comme un vrais héros...

« Que pense-tu de cette force, Superman ? »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6735
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 27 Juil 2014 - 13:35
Devant toutes les provocations de Lex Luthor, Clark se contrôle.
Ca devient difficile.

Depuis que ses pouvoirs sont apparus, il a toujours veillé à garder le contrôle de ses capacités, pour ne blesser personne. Il a donc une grande expérience de la maîtrise de soi, mais il doit bien avouer que l'homme en face de lui met son endurance au défi.

Les bras croisés sur le symbole sur sa poitrine, il fixe de son regard azur le visage suffisant de l'homme d'affaires devenu Président des Etats-Unis d'Amérique, qui le nargue avec ses réussites. Le fil est un peu gros, mais il est efficace : Luthor sait appuyer là où ça peut lui faire mal, et Kent craint toujours de ne pas en faire assez, de ne pas suffisamment aider son monde d'adoption.

Volontairement, il laisse s'établir un silence lourd pendant quelques secondes, pour montrer à son adversaire qu'il n'aura pas la main aussi facile.

"La force est l'ultime solution à envisager."

Son débit est lent, posé. Son regard est fixé sur les yeux mauvais de Luthor.

"Et cette force doit être démocratique, et juridique. Les Etats-Unis d'Amérique se doivent d'aider autrui quand ils le peuvent et le veulent, mais ils se doivent de respecter les règles en vigueur dans le cadre de l'Organisation des Nations-Unies et du Droit International."

Une pointe de sourire passe sur son visage, alors qu'il trouve une réplique à même de briser la suffisance insupportable de son interlocuteur.

"Cependant, je ne vous apprends rien, Monsieur le Président. L'un de vos prédécesseurs a été vilipendé pour n'avoir pas suivi ces règles, et ce pays a eu besoin de longues années avant de s'en remettre. Je ne saurais imaginer qu'un homme tel que vous agisse ainsi, et ne respecte pas les lois qui régissent les relations entre nations."

Luthor n'aime pas les règles qui l'empêchent d'agir comme il le souhaite ; outre le danger qu'il présente pour le pays en étant à sa tête, il est également un danger pour la paix mondiale, avec à la tête des Etats-Unis un homme prêt à tout pour obtenir ce qu'il souhaite pour lui-même.

"Cependant, si nous sommes d'accords sur ce point, je ne pense pas que vous m'ayez fait chercher pour évoquer cela. Que puis-je pour vous ?"

Hors de question de le laisser parader plus longtemps. Autant aller droit au but, et partir d'ici pour prévoir avec Bruce comment faire tomber ce fou et libérer le pays. Il a encore beaucoup à faire, et aucun temps à perdre ici.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Mar 29 Juil 2014 - 1:21
Le Président Luthor n'a pas besoin d'observer au fond des yeux du kryptonien pour y percevoir sa haine contenue, il l'a ressent comme une aura noire. Superman le haïs parce-qu'il est Lex Luthor et lui, Lex Luthor, le haïs parce-qu'il est Superman. C'est aussi simple que cela, ils sont deux entités contraires et tels deux pôles opposés de deux aimants ils ne peuvent se rapprocher. Et, même si cette fois-ci, alors que la situation est différente pour l'un d'eux, ils leur est impossible de s'associer.

Luthor est le premier à avoir porté les coups ; des frappes précises par des mots bien placés, l'un des rares moyens de faire mal à un être invulnérable. Impossible de se retenir ; tous ce faux respect que lui accorde Superman le dégoûte et son entrée pathétique l'a mis lui même dans une colère similaire à celle du héros. Un héros de pacotille, oui, qui rampe devant lui, le pire homme de cette terre, simplement parce-qu'il est devenu Président. Hitler a bien gagné des élections, est-ce que Superman serait ainsi venu lui offrir ses services s'il avait été allemand ? Pitoyable, vraiment pitoyable...
Mais il n'est pas là pour ça, non.

Luthor le fixe sans faillir, attentif bien qu'il l'ennuie profondément et lui, ne tarde pas à lui répondre sans retenue.

« Tu vois si clair, Superman... Super-vision, n'est ce pas ?
Et pourtant ton esprit me paraît si resserré. Cesse de contempler ce qu'il y a au delà de la fenêtre et prête plutôt attention à l'état de la vitre ! »


Cette fois-ci il ne sourit plus d'un air rêveur, les sous-entendus sont terminés. Il est le premier à avoir frappé et il sera le premier à crier.

« Nous ne sommes pas du tout d'accord ! Nous ne pouvons l'être. »
« Tu te perçois comme un héros, cette force bénie par le peuple et moi comme une menace, celle qui va condamner ce peuple.
Qu'importe le nombre de vie que tu as sauvé si tu te met à en prendre ensuite. Jusqu'à maintenant c'était moi le monstre et toi le héros, mais cela va changer, c'est inévitable... »


« Je te mentirais à te dire que je ne veux pas être le héros, mais ce qui compte le plus c'est que tu ne soit pas le monstre. Que peuvent bien les lois, les nations, contre un extra-terrestre qui peut d'un simple souffle faire écrouler cet établissement. »

D'un geste vif, il montra la Maison blanche.

« Mais tu n'est pas seul à m'inquiéter, je le sait, il y en a temps d'autres.
Hier, c'est ce Batman qui invente une arme monstrueuse, aujourd'hui, c'est ce Captain Atom qui provoque une explosion nucléaire, qui sera celui de demain ? Toi ? Ce sera alors l'aube du jugement dernier.»

« Le monde a besoin de cette force pour le prévenir de ce drame. »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6735
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Mar 29 Juil 2014 - 23:09
Clark ne réagit pas quand le masque de Lex Luthor se fissure ; le jeu des provocations et des sous-entendus est terminé, le nouveau Président des Etats-Unis d'Amérique ne le supporte plus. La manche est gagnée par son ennemi, qui n'en retire cependant aucune gloire.

Il reste silencieux durant tout l'exposé, bête et égocentrique, de son interlocuteur. Il demeure ainsi, immobile et stoïque, pendant quelques secondes encore, avant de reprendre lentement la parole. Sa voix est toujours posée, calme - neutre, elle aussi. Il ne veut rien donner à son adversaire, il mesure chacun de ses mots et chacune de ses intonations.

"Le monde a besoin d'hommes et de femmes déterminés à le protéger, des menaces qu'il doit affronter ou qu'il se créé lui-même. Le monde est peuplé d'hommes et de femmes capables de commettre des erreurs, comme de réaliser des miracles ; et il faut des gens capables d'accepter cet état de faits, mais d'agir pour aider ceux qui commettent des erreurs pour ne plus les répéter."

Kent sait qu'il prêche dans le vide, mais il ne peut s'empêcher de continuer. S'il s'arrêtait face à quelqu'un d'aussi corrompu que Luthor, il ne serait plus celui qu'il veut être - il ne serait plus Superman.

"Je sais déjà ce que vous allez répliquer, Monsieur le Président. Je sais que vous considérez que les surhumains et les justiciers comme des menaces potentielles, et vous n'avez pas tort ; comme toute personne munie d'une arme, comme toute personne capable de récupérer un couteau ou un objet tranchant. L'Humanité entière, les personnes vivant sur cette planète, sont capables de causer des dommages aux autres ; la seule chose qui les en empêche, c'est leur éducation, leurs valeurs et la perspective d'être arrêtés par ceux qui respectent les règles et les limites."

L'Homme d'Acier soupire, pleinement conscient que son ennemi va trouver mille arguments et répliques pour le contredire ; il a joué à ce jeu beaucoup trop de fois, et cela n'a jamais rien donné.

"Bref. Vous voulez utiliser la puissance de feu de ce pays pour instaurer un ordre mondial, basé sur votre idéologie et votre besoin de prouver que les humains peuvent mater, contrôler ou dresser, selon votre choix de vocabulaire du jour, les surhumains et les justiciers. Je ne vois pas pourquoi vous m'avez fait venir, si vous souhaitez réitérer l'argumentaire que vous avez toujours usé devant moi."

Il s'élève lentement au-dessus du sol, les bras toujours croisés. Hors de question de laisser l'autre s'amuser à ses dépens.

"S'il n'y a rien d'autre, je me retire."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2014 - 20:46
Lex Luthor ne réagit pas non plus quand Superman répond à ses accusations. L'homme d'acier se montre aussi froid que le métal, sûre de lui et incapable de le prendre au sérieux. Le calme avant la tempête ; un calme insupportable pour Luthor qui voudrait voir les émotions du kriptonien au grand jour, sa vrai nature derrière ce masque de perfection.
Il s'apprête à partir, mais tout n'a pas été dit.

Luthor baisse d'un ton. Il se veut convainquant, il veut que cet être surnaturel perçoit l'honnêteté de ses paroles sibyllines :

« Des éléments te manquent pour comprendre le fonctionnement de ce monde Superman et ce vers quoi il s'avance inéluctablement. Je ne peut te les révéler pour le moment, car je dois te donner une chance d'agir par toi même.
Balaie passé et préjugés de ta tête, ne me regarde plus avec ces yeux emplis de haine et retiens bien chacun de mes mots. Ce n'est pas moi qui pourra sauver ce monde, c'est toi et tous les justiciers qui déciderons d'arrêter cette lutte fondée sur l'espoir. Le jour où la déception l'emportera, alors même si Dieu existait, il ne pourrait sauver cette Terre.
Je ne parle par d'un petit truand armé d'un couteau ou même d'un terroriste charismatique, je parle de toi... et des autres justiciers. »


« Je vais utiliser la puissance de feu de ce pays et mes connaissances, oui, mais pour remplacer ta Ligue des justiciers, Superman, pas pour la mater. Pour que tu cesse de combattre le mal sous toute ces formes de ton plein gré, car c'est à des hommes et des femmes de le faire, pas à un extra-terrestre. »

Il se répétait, mais c'était inévitable, car à la fois simple, mais terriblement difficile à admettre pour un héros comme Superman.

« Je te préviens également que l'immunité de la Ligue n'est pas éternelle.
Étant donné ce qu'il s'est passé, l'ARGUS va devoir offrir une totale transparence de ses actions à la présidence des États-Unis et avec lui, la Ligue le devra également.
Et ne pense pas que je suis uniquement derrière tout cela, ce sont vos premières erreurs qui en sont la cause... »


« Tu peut te retirer. » finit-il enfin en se retournant les mains tenues derrière le dos, marchant vers les solides escaliers qui le menait à son bureau.

Il y avait encore beaucoup de choses à faire pour sauver ce monde là.


[HRP : Merci d'avoir accepté ce RP important pour l'avancé du contexte Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 6735
DC : The Bat - The Atom - Sportsmaster - Ch'al Andar/Hawkman
Situation : Last of the Fourth World.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Sam 2 Aoû 2014 - 22:22
"Qu'importe l'identité, la race, l'origine de celui ou celle qui protège l'Humanité, Monsieur le Président."

Sa voix est toujours calme, posée. De ses yeux azur, il fixe la silhouette devant lui, les bras croisés sur sa puissante poitrine ; au fond, une petite partie de lui rêve d'anéantir son interlocuteur, de s'emparer de lui et de l'envoyer au fin fond des étoiles - mais ce serait lui donner raison, et surtout trahir tous les principes que ses parents lui ont inculqués. C'est impossible.

"L'important est que l'Humanité soit protégée. L'important est que des innocents soient sauvés, et que les Hommes puissent comprendre que toute menace peut être contrée, que tout danger peut être renversé. L'exemple, Monsieur le Président, est la meilleure méthode d'apprentissage."

Il soupire. Lui aussi ne cesse de répéter le même discours face à un être buté.

"La Ligue n'attend rien de la Présidence : ses statuts sont internationaux, je le rappelle. Je n'attends également rien de la Présidence, et encore moins de vous."

Alors que Luthor commence à se retirer, Superman lui-même s'élève un peu plus dans les airs. L'entrevue tire définitivement à sa fin.

"Le monde a besoin de héros, Monsieur le Président. Les pompiers éteignent les feux, les médecins soignent les blessures, les policiers arrêtent les criminels, les super-héros et les justiciers luttent contre les menaces que l'Humanité n'arrive pas encore à gérer seule. J'ai hâte d'arriver au jour où la Terre n'aura plus besoin de moi ; ce jour n'est pas encore venu, mais je lutte chaque jour pour y parvenir. J'ose espérer que vous me rejoindrez dans ce combat."

L'Homme d'Acier lance un dernier regard vers la Maison Blanche, définitivement souillée par son locataire actuel, avant de s'envoler dans les cieux. Il a besoin d'exercice, pour se dégourdir les muscles, après une entrevue aussi désagréable.

(HJ/ Ce fut un plaisir, que j'ai hâte de renouveler. Smile /HJ)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
 

[LL] Days of Justice past (Pv Superman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» X-Men First Class // Days of Future Past // Apocalypse
» Omar Sy dans X-MEN DAYS OF FUTURE PAST
» X-Men: Days of Future Past (Marvel) 21/05/2014
» X-Men : Days of Future Past
» X-MEN DAYS OF FUTURE PAST : WOLVERINE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-