Rencontre Familiale [Rp Solo]

Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Juil 2014 - 8:36
Blue Valley, une petite ville majoritairement universitaire à laquelle je n'aurai jamais vraiment pensé pour aller faire un tour.
Mais le fait est que ma vie na cessé d'aller à un rythme d'enfer et aujourd'hui j'espère profité de cette journée loin de tout, déjà pour me détendre un peu, même si je dois avouer être pas mal nerveux car je vais rencontrer la famille de mon père biologique.

Et c'est donc pour cela que je suis à la gare de Blue Valley après trois longue heure de train, mais soit je suis près à cela si c'est pour quitter Métropolis, ces dernier temps j'ai l'impression que cette endroit attire les ennuis et que ces derniers me sont réservé.

Bref je lève les yeux vers le ciel bleu et ensoleillé annonçant généralement une bonne journée au niveau de la météo, posté devant la gare j'attends l'arrivé de Patrick qui doit passer me prendre en voiture pour ensuite m’amener chez lui.
Cette perspective devient de plus en plus effrayante, car il a beau dire que tous le monde semble ravie de me rencontré, j'ai peur qu'ils aient du mal à accepté un type sortant de nul part, même ce nul part n'est ni plus ni moins que le passé du père de famille.

Pendant que je réfléchis une voiture s'arrête prêt de moi et je peux voir par la fenêtre la chevelure cuivré et la carrure d'un champion de lutte, la vitre s'ouvre alors qu'il me fait signe de monter, j'ouvre la porte et m'installe à côté de lui tout en le saluant d'un signe de tête, en fait je sais pas trop si je dois lui serrer la main ou lui faire la bise.
Mais dans tous les cas je m'installe dans le siège et mes ma ceinture de sécurité.

- Bonjour Patrick, j'espère que je ne tombe pas trop mal. Il est vrai que je l'ai prévenu de ma disponibilité que deux jours plus tôt donc j'ai eu peur que cela soit un mauvais timing pour lui.
Il se tourne alors vers moi en souriant puis démarre la voiture.

- Non au contraire, je voulais te parler, surtout que j'ai pu voir ta Belle-mère hier à son office et on à pas mal discuter de ce qu'il fallait faire.

Le fait qu'il soit parvenu à la voir si vite me fait presque un choc, et j'avoue que je suis assez intéresse de savoir ce qu'il s'est dit sachant qu'ils n'ont chacun pas jugé utile de me faire venir, après je peux comprendre que c'était une discutions d'adulte, mais j'airai aimé avoir mon mot à dire.

-Et, je dois dire que je m'attendais pas à ce qu'elle prenne aussi bien la nouvelle et surtout me propose différentes solutions selon les démarches administrative qu'il faudra réaliser.
Bref le mot final te reviens mais tu as le choix, tu peux rester avec ta belle-mère ou éventuellement venir nous rejoindre.


Bon j'ai parlé top vite, ils me laisse le choix et je prends un air un peu plus sérieux, bon Patrick étant concentré sur la route il ne lance pas tant de regards dans ma direction et je prends au moins une bonne minutes pour réfléchir puis finalement je tourne la tête vers lui.

- À vrai dire j'ai parlé avec Meredith ce matin, elle ne m'a rien dit sur votre entrevu, mais je lui ai soumis une idée qui m'avait traversé l'esprit, en fait je pensais emménager pas loin d'ici dans une chambre d'étudiant et au vu de ce que tu viens de me dire, je pense à un compromis, si tu es d'accord, que je prenne ton nom, mais que je me prenne mon indépendance.
Non pas que je ne souhaite pas que l'on devienne une famille, mais plutôt que j'ai trop pris l'habitude de vivre seul pour  pouvoir débarquer chez toi et m'y sentir à ma place


Vivre seul, mais plus proche des gens qui son de mon sang, une réflexion qui peut avoir l'air chaotique si l'on ne dispose pas de certains éléments, par exemple il y a quelques chose j'ai remis la main sur mon acte de naissance et j'avoue avoir été très surpris de constater que dessus de suis nommé Virgil Dugan et non Hershell et j'ai eu beau chercher je n'ai pas retrouver de papier venant d'un tribunal permettant un changement de nom.
Ce qui signifie que dès ma sortie de l’hôpital mon père à du mettre son nom sur tous les papiers me concernant et forcement.

Au yeux du monde je suis Virgil Hershell et non Dugan, l'avantage c'est que en demandant un jugement pour mon émancipation, je vais forcement présenter mon acte de naissance et il est probable que le juge demande un changement de nom afin que je cesse d'usurper ma propre identité, bref un déménagement, un nouveau nom... une nouvelle vie en somme.

Mon discourt semble faire réfléchir mon père biologique qui finalement me regarde en souriant.

- Ta belle-mère a dit que tu es indépendant, je ne pensais pas que ce serai à ce point là, mais soit, je n'y vois pas d'inconvénient, mais tu n'as pas peur de laisser Meredith seule ?

J'imagine qu'il me dit ça parce que techniquement elle s'est pas mal occupée de moi, mais il ne doit pas imagine à quelle point sa grande maison est vide et qu'il faudrait peut être qu'elle envisage de se prendre un appartement ce qui lui permettait d'économiser pas mal d'argent.
Enfin ce n'est que mon avis et je préfère répondre en d'autres termes à Patrick.

-Elle n'a jamais eu besoin de moi, lorsque mon père est mort elle s'est plongé dans le travaille et depuis elle ne vit que pour cela, mon réveil ne semble même pas avoir changé ses habitudes, je pense que c'est mieux si je vie seul, elle n'aura pas à s'inquiéter de moi.

Sur ces paroles, nous commençons à ralentir et nous engageons dans l'allée d'une maison, qui nous amène devant la porte fermé d'un garage ne pouvant contenir qu'une seule voiture, je comprends donc que nous somme arrivé et regarde un peu la maison depuis l'extérieur, un toit vert kaki surplombe une maison dont les murs extérieur sont de couleurs claires, majoritairement blancs, la porte d'entré se trouvait un peu plus à gauche de là devant laquelle se trouve un perron tout à fait charmant.
Et comme si ils répondaient à la question muette me brûlant les lèvres, la porte s'ouvrit pour laisser passer trois personnes.
En premier un jeune homme au cheveux roux et court semblable à ceux de son père, mais physiquement il est bien plus proche de moi, du genre mince, bien que son visage soit plus carré que le mien.
Il est suivit de près par une belle jeune fille au long cheveux d'or et à l'air fonceuse, son physique fin et élancer sied parfaitement l'air qu'elle dégage, elle à quelques chose d'attractif bien qu'il n'est pas compliqué de ce dire que rester trop longtemps avec cette fille peut vous apporter des problèmes.

j'imagine sans mal qu'il s'agit de Courtney et suivit par cette dernière se trouve une femme plus âgée mais tout aussi charmante, Barbara... que j'aurai pris pour la grande sœur de Courtney si Patrick ne m'avais pas dit qui était qui plus tôt.
Je sors de la voiture donc et attends que Patrick ait fait de même pour le rejoindre avant d'avancer vers ces inconnus, certes mon père l'est juste un poil moins et ils ont beau avoir tous l'air très gentil j'ai un minimum de doutes.

Mais je suis Patrick qui une fois arrivé devant eux me place devant lui les deux mains sur les épaules tout en souriant à tous le monde pour me présenter.

-Mike, Courtney, Barbara, laissez moi vous présenter mon fils, Virgil.

Les trois visage me regardait tous en souriant, bien que la manière de le faire était un bon signe pour tenter de deviner la personnalité de chacun, Mike semblait franc et lorsque j'avançais jusqu'à lui je fut surpris qu'il vienne jusqu'à moi afin de me serrer la main et apparemment assez content de me voir.
Je lui rendit un sourire un peu gêner tout en lui serrant la main, avant de me tourner vers la jeune fille qui doit être un poil plus jeune que lui, mais plus vieille que moi qui s'approche à son tour et me tends la main.
Une façon pas commune de saluer pour une fille, mais cela ne m'étonne pas plus que cela et je lui sers la main à son tour, mais je dois avouer que je n'avais pas pensé une minute que la force de cette fille serait impressionnante, alors j'ignore si elle tente de me broyer la main ou qu'elle me fait comprendre que je ne suis pas le bienvenue ici.

Mais entre le rire que dégage son regard et la force de sa main j'ai vraiment l'impression d'être devant quelqu'un de plutôt dangereux, enfin je me tourne vers la mère de ce petit montre et son sourire me fera presque oublier que sa fille vient de me broyer la main pour le plaisir.

- Enchanté de te rencontrer, Virgil et j'espère que tu aimes le poulet, car j'ai fais l'une de mes spécialités.

Hochant la tête pour lui faire comprendre que oui j'aime le poulet je me met à les suivre en direction de la maison et mon attention est alors saisit par un mouvement sur ma droite et je peux voir le drapeau de l'Amérique flotter au gré du vent.
Patrick s'arrête à côté de moi alors que le reste de la famille est déjà entré à l'intérieur

- Que se passe t'il ?

Ma tête pencha légèrement sur le côté, puis elle se tourna vers mon père.

- Rien, je viens de me rendre compte que le Star-Spangled Kid était certainement Sylvestre, mais avant tout, je voulais te remercier pour avoir contacté Shining Knight, ses informations ont été plus qu'utile et je pars pour Gotham City dans quelques jours.

Et là dessus j'avance et arrive jusqu'à la première porte de la maison et une fois le battant écarter je pousse la seconde afin d'entrer dans ce qui pourrait être la maison américaine par excellence, l'intérieur, joliment décoré était agréable pour les yeux, là une grande table sur laquelle des couverts on été disposé de façon à accueillir cinq personne et Mike et Courtney sont déjà installer l'un en face de l'autre et Mike me fait signe de m'installer à côté de lui, afin de laisser les deux extrémité de la table pour les parents.

Je lui sourit à nouveau et m'installe à ce qui semble être la place prévu pour moi tendis que Mike se met à discuter avec moi alors que sa... notre belle sœur me regarde avec un œil montrant un poil de suspicion

- Alors, raconte moi tout Virgil, qu'aime tu faire, à quoi passe tu le plus clair de ton temps, as-tu une copine ?
Je veux tout savoir.


Je suis assez surpris que ce soit lui et non la fille qui me pose ce genre de question, mais peut être qu'il cherche juste à faire ce qu'un grand frère est censé faire et pour cela il doit en savoir un maximum sur moi afin de pouvoir me conseiller au mieux.
Du moins c'est vraiment l'impression qu'il me donne et je pense que lui n'a du trop mal prendre le mariage entre son père et Barbara.

- Euh... et bien je suis un peu du genre chercheur, déjà depuis tout petit mon père adoptif me trimbalait dans la majeur partie des Musée de Métropolis et autre exposition d'art d'autre culture ce qui me rendis naturellement curieux et c'est surement à cause de cela que j'ai toujours eu envie de devenir archéologue.
Aussi je passe la majeur partie de mon temps à faire des recherches...et donc niveau histoire de cœur... et bien il n'y a jamais eu de fille qui s'intéresse à moi.


Bon mine de rien je ne préfère pas avoir de petite amie, surtout pas en ce moment.
Mais au lieux que ce soit Mike qui reprenne les question, c'est Courtney qui ajouta sa contribution, pendant que Patrick s'installait en bout de table que et Barbara terminait les dernières détails de son déjeuner.
- D'ailleurs si j'ai bien compris tu étais dans le coma, l'année dernière, mais l'hôpital ne nous à jamais expliqué comment c'est arrivé, tu t'en souviens ?

La question fit mouche, je baissais les yeux un moment alors que la douleur me retraversa durant une fraction de seconde, partant de mon épaules avant de se rendre dans tous les recoins de mon corps.

-Disons que j'étais au mauvais endroit au mauvais moment.

Sans même me donner l'occasion de respirer, Courtney enchaîna, presque comme si elle voulais me faire dire quelques chose.
- J'ai comme l'impression que c'est l'histoire de ta vie, je veux dire se retrouver sur les lieux d'un braquage de banque, une cambriolage de musée, un de bijouterie et dans une ville où se rependait un virus transformant les gens en fou furieux, tu cumule.

Patrick lui lança un regard signifiant clairement de ne pas s'engager sur ce terrain qui ma fois est glissant pour chacun d'entre nous et suite à cela le silence devint presque tendu et heureusement que Barbara arriva avec l'entré.
Une salade de pomme de terre.

Nous commençons alors à manger tendis que les discutions reprirent sur des mondanité et bon mis à part Courtney qui semble avoir du mal à m'accepter, ce que je devine aux regard qu'elle me lance dès que j'ouvre la bouche, les autres ont l'air vraiment content que je soit présent et cela faisait longtemps que je n'avais pas ressenti la chaleur d'une famille, de gens qui s'aime et qui apprécie les liens qui les unissent pour le meilleurs comme pour le pire.

Au bout d'une bonne demi-heure nous attaquons le désert qui n'est ni plus ni moins que de la glace vanille avec un coulis de framboise fait maison.
Le courant passe bien avec Mike qui semble avoir la même passion que son père pour la mécanique, et bien que ce ne soit pas mon sujet de prédilection j'ai quelques connaissance qui me permette de discuter avec lui de ce genre de chose et cela semble vraiment le ravir.

le déjeuner arrive à sa fin et je commence naturellement à débarrasser la table avec l'aide de tous le monde, mais en me penchant pour prendre un plat au centre de la table, mon collier avec l'amulette de Thot glisse hors de mon tee-shirt et je note aisément le regard que lui lance ma belle-sœur, je me doute qu'elle ignore de quoi il s'agit mais j'ai peur qu'elle se trompe à propos de cet objet que cela la rende encore plus méfiante à mon regard.
Mais je préfère ne pas faire de commentaire et j'amène les plats dans la cuisine où Barbara me remercie avec un grand sourire maternel, le genre que je n'ai pas pus apprécier durant des années et j'ai presque du me retenir de lui sauter au cou.

Aussi pour éviter de provoqué un incident diplomatique je sors de la cuisine et rejoint le salon où Patrick à table savoure une tasse de café, Mike et lui semble discuté à voix plus ou moins basse aussi je ne vais pas les déranger et c'est la personne que j'attendais le moins qui me fait signe de m'approcher d'elle, en effet Courtney est assise sur le canapé en fasse de la télé et me fait signe de m'assoir à côté d'elle.
Ce que je fit sans vraiment me poser de question, même si c'est moi qui entame la conversation.

- Donc j'imagine que le résumer de tout cela c'est que tu ne m'acceptera pas aussi facilement ?

Installer comme elle l'est, je pourrais presque la trouver séduisante, légèrement affalé dans le canapé et les jambes replié sur le côté, mais bon son regard serai du genre à me dire de me taire si jamais je m'avisais à faire un commentaire relativement déplacé.

- Pas tant qu'il y aura des choses pas claire dans ton histoire, je ne peux pas croire que tu te soit retrouver dans tous ses endroits pas hasard surtout que la plupart du temps tu aurais du être à l'école et non en train d'aller à droite et à gauche.

Alors comme ça Patrick ne leur à rien dit à propos de mes recherches actuelle, dans ce cas je ferai mieux de ne rien dire non plus, du moins tant que je ne pourrais pas être certain de pouvoir tous leurs dire, je me contente de sourire brièvement avant de tourner la tête vers Courtney.

- Je suis certain que tu disais tout à Patrick lorsqu'il venait de se remarier avec ta mère, mais pour moi il me faudra un peu plus de temps que celui d'un repas pour tout vous dire, mais si cela peut te rassurer effectivement j'étais dans tous ces endroits pour une raison, en revanche je n'ai rien à voir avec les différentes attaques.

Je ne suis pas dupe, cela ne la convaincra pas, au contraire, mais suite à cet échange je me redresse et espère que ce côté méfiante elle l'avait déjà à l"époque ainsi il est probable que mes mots la fasse réfléchir un petit moment.
C'est là que Patrick nous rejoint dans cette partie du salon.

- Virgil on va devoir décollé, le dernier train pour Métropolis est dans peu de temps il ne faudrait pas que tu le rate.

À cela je me redresse et me tourne vers Courtney afin de lui serrer la main, mais elle se redresse et à un geste que je ne pensais pas qu'elle pourrait avoir puisqu'elle me prends dans ses bras et en profite pour me souffler à l'oreille.

- Tu as peut être convaincu tous le monde, mais moi je t'ai à l'oeil.

Lorsqu'elle relâche son étreinte, je penche légèrement la tête sur le côté, puis retourne dans l'autre partie du salon où Barbara me sers aussi contre elle, dans un geste plus doux et agréable que celui de sa fille et Mike me sers la main en me disant que la prochaine fois il m'amènerait bien à son atelier et que je pourrais toujours lui servir d'assistant si je le souhaite.

Et enfin nous quittons la demeure des Dugan, Patrcik à l'air un peu septique, mais une fois que nous somme dans la voiture il se tourne vers moi tout en réveillant le moteur.

- Bon et bien cela ne s'est pas trop mal passé.

Je lui sourit en retour

- Non en effet et il y a plus de vie dans cette maison que je n'en ai jamais ressentit dans ces endroit que je pouvais appeler chez moi, je suis vraiment content d'être venu

À cela Pat m'ébouriffa les cheveux et démarra enfin le véhicule.
Revenir en haut Aller en bas
 

Rencontre Familiale [Rp Solo]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Avis sur Melita solo ?
» Traction Familiale au 1/18è
» Tradition familiale
» Recette familiale : La Langue de boeuf + PHOTOS
» cx break familiale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-