Un petit temps de détente - (Libre, puis PV Batman)

Invité

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 14:24
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Un petit temps de détente

You're dead, I'm paid!  



Deadshot était à nouveau dans la course. En effet, il fut récemment libéré de prison à une seule condition: rempilé au sein de l'Escadron Suicide. Refuser était absolument hors de question. Non pas parce qu'il souhaitait mourir d'une mort spectaculaire comme la première fois où il avait accepté de se faire enrôler dans tout ça. Non, là, c'est pour quelque chose de plus important. Plus important que les femmes, l'alcool, l'argent, ou la possibilité de tuer sans avoir à se soucier des conséquences. Là, c'est pour sa fille. Il ne prendra jamais le risque de se mettre Waller à dos s'il n'est pas certain que sa petite n'est pas en sécurité.

Et en attendant sa prochaine mission au sein de l'Escadron, il est là, dans un des nombreux bars miteux de Gotham. Assis au comptoir, il sirote un vers de soda. Pas d'alcool pour le moment, la nuit est encore jeune. Il ne porte pas son costume, en tous les cas, pas en apparence. Un long imper' de couleur beige dissimule l'ensemble de son corps, et son visage est à découvert. Pas de casquette, pas de chapeau. Rien. Il regarde du coin de l'oeil le match de baseball qui passe à la télé. Il aurait dû parier sur la défaite des... Rha, mieux vaut qu'il ne pense pas à cela.

Il est là, comme un marin en perm' avant sa prochaine traversée, et il compte bien en profiter. Ce qui devrait se produire d'ici peu. En effet, une charmante demoiselle, à la chevelure noire comme l'ébène et aux formes aguicheuses vient s'installer tout prêt de lui. "Bonsoir... Tu me..." "Dégage!" la coupe alors Lawton, sans même diriger son regard vers elle. "Connard", l'insulte alors la jeune femme, quittant la place qu'elle occupait. Pourquoi cette réaction? Lui qui était justement là pour prendre du bon temps? Peut-être n'était-ce pas le genre de distraction qu'il attendait, voila tout.


Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 15:28
De temps en temps, le soir, Gotham respirait. Peut-être était-ce dû à un consensus: pas de crime le vendredi soir, repos le mercredi, soirée pizza le dimanche ? Quoi qu'il en soit, la ville la plus sombre des États-Unis avait droit à un moment de calme, cela se sentait dans l'air. Certes, le Joker devait fomenter ses plans, Ra's Al Ghul était sûrement en train de préparer une combine machiavélique pour détruire la cité, et Freeze s'apprêtait à cambrioler une quelconque bijouterie pour financer ses travaux... mais pas ce soir.

Alors que le match de Baseball continuait de passer à la télé, que les voitures défilaient au dehors en projetant une lumière de plus en plus intense dans les rues, le bar se vida en quelques secondes, ne laissant qu'un tenancier au regard fort inquiet, Floyd Lawton, et un dernier invité un peu spécial, justement source des craintes du barman. Fort heureusement pour lui, la petite assurance à laquelle il avait souscrit couvrait les dégâts matériels divers provoqués par des personnes extérieures à la tenue du bar.
Enfin, quand la porte d'entrée se referma, un anonyme fort connu, aux oreilles pointues et à la longue cape noire jaillit des ombres. Nulle colère ne se lisait dans son regard. Le moment du combat n'était pas venu, mais Batman était là.

Rien ne lui échappait dans sa ville, et surtout pas les balades libres d'un assassin libéré en vue de missions gouvernementales illégales. Ainsi, le Chevalier Noir avait décidé de rendre une visite à Deadshot.
A la différence des fois précédentes, cependant, il ne venait pas pour apposer son poing sur la face du criminel. Il venait parler, poser des questions, continuer ses recherches. Certes, il ne se retiendrait pas si jamais son interlocuteur refusait de parler, mais pour le moment, mieux valait rester calme, diplomate, et un minimum courtois.

Attrapant une chaise au passage, il la porta jusqu'à la table de Deadshot, la déposa juste en face de lui, et s'assit. Quiconque pouvait voir la scène devait trouver ça assez amusant: il était rare de voir le Batman assis dans un lieu aussi banal, surtout en la compagnie d'un des nombreux criminels qui avaient essayer de le tuer. Le temps de The Brave and the Bold était passé, et avec lui le caractère parfois kitsch et comique du Chevalier Noir.

Droit sur sa chaise, le Croisé Masqué avait posé ses avant-bras sur la table, et observait son ennemi. Deadshot paraissait fatigué, un peu déprimé. Mais son attention ne faiblissait pas. Il ne démentait toujours pas sa réputation. Ça aurait été admirable si sa réputation n'était pas celle d'un tueur.
Mais l'heure n'était pas aux jugements.

- Bonsoir Lawton.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 16:08
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Un petit temps de détente

You're dead, I'm paid!  



Gotham est une grande ville. Mais vous pouvez mettre votre main à couper que, si dans un endroit donné, tous les occupants détalent comme des lapins, c'est qu'un oiseau de nuit vient de se poser. Et en voyant comment, dans un calme apparent, mais clairement trahit par les gouttes de sueurs perlant sur les fronts de la plupart des fuyards, il était évident qu'un membre de la Bat-Familly venait de faire son apparition. Et plutôt que de détaler à son tour, Floyd resta accoudé au bar, les yeux rivés vers son soda. Comme quoi, ce n'était pas la peine d'aller plus loin dans l'échange avec la demoiselle de tout à l'heure, cela aurait tourner court.

Ce n'est que lorsque la Chauve-Souris s'accoude sur le bar, non loin de lui, que Lawton réalise que c'est Lui. Pas l'un des rouges-gorges. Pas celui qui passe une partie de son temps à Blüdhaven. Non, c'est Lui. Batman. "Oh? Tu t'es perdu?" ironise-t-il. Le barman est encore là, et si lui n'a rien à se reprocher, il est complètement trempé de transpiration.

Lawton jette son regard vers le malheureux, qui ne sait plus où se mettre, et lui lance. "Offre-lui ce qu'il veut, c'est ma tournée..."Il parle comme s'il s'agissait d'un vieil ami.

Il repose les yeux sur son verre, jouant avec la paille à l'intérieur, afin de créer un petit tourbillon dans le récipient, et faire apparaître une fine couche de bulles, qui finit par éclater. Et sans détourner le regard de ce dernier, sans même se redresser un petit peu, il prend reprend la parole...

- Quoi? Boire un coup dans un bar pourri est devenu illégale? C'est plutôt lui que tu devrais faire coffrer, vu les prix qu'il pratique! 4 dollars pour un soda... On est où là?

Il sait bien que ce genre de baratin n'a jamais pris, ne prends et ne prendra jamais avec Batman. C'est presque indigne de lui de l'emmener sur ce terrain-là. Mais pour l'instant, les canons de ses armes restent là où ils sont, et les nombreuses bouteilles qui trônent sur l'étagère derrière le comptoir sont encore intact. Pour l'instant.



Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 2 Sep 2014 - 16:54
De l'ironie, encore, encore et encore. Typique de Floyd Lawton. mais ce n'était pas grave, cela faisait longtemps que Batman avait appris à supporter l'humour spécial et macabre du Joker, ce n'était pas ce type de réaction qui allait le pousser à rire, ou même seulement à réagir. Son ton, aussi, était assez particulier. Pas agressif, certes, mais trop étrange et décalé pour que le Chevalier Noir puisse le considérer comme amical.
Devant les paroles du tueur, le barman se fit encore plus petit que ce qu'il était possible à la base: c'était dans ce genre de moments que n'importe qui parvenait à devenir aussi discret que le Croisé Masqué, face à une menace certaine, quand la peur vous saisissait les tripes au point de presque vous les arracher.

Après un petit silence durant lequel Deadshot joua avec sa boisson, il reprit la parole. De nouveau, son ton était plus qu'ironique, mais dans le fond de ce qu'il disait, une question était soulevée. Pourquoi ? Pourquoi le Chevalier Noir venait le déranger ici, lors d'un de ses rares moments de calme, entre deux missions.

- Quoi ? Boire un coup dans un bar pourri est devenu illégal ? C'est plutôt lui que tu devrais faire coffrer, vu les prix qu'il pratique ! 4 dollars pour un soda... On est où là ?

Batman jeta un oeil au tableau de vente des boissons. En effet, les prix étaient exorbitants pour tous les consommateurs. Le justicier fixa ensuite son regard sur le tenancier, qui disparut plus vite que Zatara dans ses plus beaux jours. Il venait de les laisser seul ensemble, au mépris du danger que courrait son établissement.
Mais si Batman était là, c'était pour parler de choses autrement plus importantes que les prix d'un bar minable, ou l'illégalité de certaines actions. Cela ne le regardait pas, sauf si la production d'alcool de ce barman était frauduleuse ou toxique... Mais a priori, ce n'était pas le cas.
Enfin, après un autre silence, le Chevalier Noir répondit à la question informulée du meilleur tireur de la planète:

- Lawton, je suis ici pour que tu me parles du Suicide Squad. Ta fille n'entre pas dans l'équation, je saurais la protéger si il le faut.

C'était vrai.
Ainsi, si le Croisé Masqué parlait de cela, c'était bien pour briser d'éventuelles résistances avant même qu'elles ne soient posées. Penser à tout, avant tout le monde, tel était son métier. Et il était le meilleur. De même, la petite Lawton n'avait rien à voir avec les agissements de son père, et empêcher qu'on lui fasse du mal faisait aussi parti de ses occupations.
Depuis l'interrogatoire de Captain Boomerang, Batman était à la recherche de personnes susceptibles de lui fournir plus d'informations à propos du Suicide Squad sous la Présidence Luthor. Rien que quelques nouvelles permettraient aux Justiciers de monter un début de dossier contre Lex, et ainsi débuter leur deuxième phase de sape.

Mais pour ça, il fallait recueillir un maximum d'informations...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 3 Sep 2014 - 9:45
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Un petit temps de détente

You're dead, I'm paid!  



Quand la Chauve-Souris aborda le Suicide Squad, Lawton allait lui lancer un rire forcé au visage. Même s'il savait que l'interrogatoire allait devenir un peu plus musclé après cela. Mais le Chevalier Noir enchaîna en mêlant Zoe, la fille de Lawton à tout ça. Et là, l'envie de se marrer s'envola totalement.
Décollant son coude du comptoir, il lève son verre, et le vide d'un trait. Quelques secondes s'écoulent avant que le renvoi provoqué par la boisson gazeuse ne vienne s'extirper de sa bouche. Floyd avait visiblement besoin de ça pour se mettre en selle.

Il dépose le verre sur le bar, et sans le quitter des yeux, commence à répondre. "Je ne sais rien sur le Squad. Pas sur la dernière version en tout cas..." Puis il tourne la tête vers Batman. "Et ne parle pas de ma gosse, et encore moins de la protection que tu peux lui apporter... Si tu la défends aussi bien que tu protèges cette ville, elle fera pas long feu..."

Avant de continuer, il se lève, poussant sur ses bras pour se donner la petite impulsion nécessaire. "Tu laisses les criminels vivre. C'est pourquoi personne ne sera jamais en sécurité..." N'était-ce pas un peu malvenu de la part de Lawton de parler ce ça? En effet, si les méthodes de Batman étaient plus expéditives, ils ne seraient pas là en train de papoter dans cet endroit misérable.

Mais dans un sens n'avait-il pas raison? Laisser les criminels en vie, c'était leur laisser une chance de recommencer. Du point de vue de Floyd, lui, n'était pas forcément à mettre dans le même panier que les autres tarés qui se baladent à Gotham. Non, lui si il tue, c'est pour de l'argent. Et si quelqu'un est prêt à payer pour faire tuer une personne choisie, c'est que ladite personne a fait quelque chose de mal - ou qu'elle dérange. Il est en quelque sorte le retour de bâton légitime. Enfin, "légitime", du point de vue de l'employeur. "J'ai peut-être tué des gens qui n'avaient rien à se reprocher... Encore que je ne suis pas certain que cela existe... Mais chaque sous-m€r*e que j'ai descendu... Chaque violeur, chaque trafiquant de drogue qui cherchait à péter plus haut que son cul..." Il regarde les bouteilles alignées, sur l'étagère derrière le comptoir, se demandant ce qu'il pourrait prendre. "On devrait me filer une médaille."

Il ne sait pas quoi prendre. C'est pas possible, il est dans un bar, le taulier est parti, et non seulement, il ne sait pas quoi prendre, mais en plus il a cette chauve-souris accrochée aux pompes. Sérieux, il n'envisageait pas la soirée comme ça... Peut-être aurait-il dû aller à Central City...


Code by AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 3 Sep 2014 - 12:08
Batman resta silencieux. Il n'avait pas eu de nouvel élément à sa question, et Deadshot cherchait à l'emmener sur le terrain glissant des débats. Batman ne débattait pas, pas avec ce genre de personne. Lawton aurait pu avoir le choix, se tourner vers autre chose après son renvoi de l'armée, mais il avait profité de ses talents. Certes pour une cause que l'on pourrait qualifier de juste, soit permettre à sa fille d'avoir une vie meilleure, mais cela restait des crimes tout de même. L'assassinat de ces personnes dont parle le tireur a peut-être légèrement amélioré les choses, sur le moment. Mais très vite, quelqu'un d'autre aura pris la place de ce dealer, ce chef de cartel, ce violeur... C'était un cycle vicieux.
D'autant plus qu'il ne citait ici que des morts le valorisant: il tuait pour l'argent, donc la cible pouvait aussi bien être embourbée dans le crime, et à l'inverse défendre la justice. Il avait de nombreuses fois essayé de tuer les membres de la bat-family, dont Batman plus que les autres. Il manquait un caractère moral à ce tueur... Il parlait donc de violeurs, mais combien d'ambassadeurs, de ministres, de gens de bien avait-il abattu au nom de l'argent ? Combien ?

Si Batman ne tuait pas, ce n'était pas par faiblesse d'âme, par pitié. Non, il ne voulait juste pas sombrer dans la facilité, dans la vengeance pure et simple. La justice était plus importante que la sécurité, et pour que tout reprenne sur de bonnes bases, différentes de celles citées plus haut, il fallait y mettre les formes. Ne pas tuer. Qu'est ce qu'il en avait envie, pourtant... Mais quand on y regardait bien, Batman n'était pas le seul qui ait été en position de mettre à mort de nombreux meurtriers: à l'Asile, n'importe qui aurait pu abattre le Joker, Double-Face et les autres. Mais non, le Chevalier Noir n'était rien d'autre qu'un émissaire du monde actuel, de la société actuelle, il les représentait tel qu'ils étaient.
Superman, lui, par exemple, incarnait le futur. Droit, lumineux, irréprochable. Il était aimé de tous, car tout le monde voulait tendre vers lui. Batman était honni car lui n'était qu'un miroir. Il renvoyait en pleine face les horreurs du monde.

- J'ai peut-être tué des gens qui n'avaient rien à se reprocher... Encore que je ne suis pas certain que cela existe... Mais chaque sous-m€r*e que j'ai descendu... Chaque violeur, chaque trafiquant de drogue qui cherchait à péter plus au que son cul... On devrait me filer une médaille.

- Les médailles sont pour les héros... s'ils existent. Et tu n'es pas un héros.

Puis, voyant Lawton chercher quelque chose à boire parmi tout ce qu'avait laissé le barman en s'enfuyant, Batman éleva le ton, laissant sa voix de baryton porter jusqu'aux oreilles du membre du Suicide Squad.

- Laisse ça, ou paye.

Le Chevalier Noir n'allait pas empêcher son ennemi de boire, ça non. Mais il ne le laisserait pas piller le bar, ou prendre sans rétribution. S'il voulait sa médaille, il avait intérêt à commencer à faire gaffe à son comportement. Le justicier laissa ensuite planer un silence avant de reprendre la parole:

- Parle moi de l'ancien Suicide Squad, alors.

Malgré tous ses moyens, Batman n'avait jamais réussi à collecter toutes les informations qu'il aurait souhaité à propos de ce groupe d'action gouvernemental composé de criminels. Il avait pu glaner quelques petites choses par ci, quelques autres par là, mais jamais grand chose de bien exhaustif. S'il pouvait dès maintenant obtenir de quoi compléter sa base de données, non seulement il pourrait clarifier certains points encore en suspens, dans l'incertitude, mais aussi relever les différences dans les méthodes d'action entre la période pré-Luthor et aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 4 Sep 2014 - 14:23
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Un petit temps de détente

You're dead, I'm paid!  



Était-il en train d'établir un nouveau record? Floyd Lawton, le premier criminel "repenti" à avoir passé plus de cinq minutes avec la Chauve-Souris avant de se prendre une salade de phalanges dans la figure? On dirait... Mais bon, c'est surtout que l'animal veut des informations et que manifestement, ce cher Floyd est la seule chose qu'il ait sous la main pour le moment.

Levant les mains, pour indiquer qu'il n'allait donc pas se servir gratuitement dans le stock du barman qui doit être déjà bien loin, il finit par les reposer, se trouvant maintenant en face du justicier, de l'autre coté du comptoir. Et là, avec un petit sourire, il dit:

- Rho... Attends que je t'en colle une entre les deux yeux, et tu verras... Les tarés d'Arkham et les perdants de Blackgate m'érigeront une statue.

Il conclut avec un petit clin d’œil, comme si d'une manière ou d'une autre, il pensait avoir créé un lien privilégié avec Batman. Bien évidemment, rien n'est moins faux. Et c'est alors que le Chevalier Noir se remet à le questionner sur le Suicide Squad. *Pire qu'un pittbul*, songe Deadshot. Oui, on dirait bien que cette fois, il ne va pas pouvoir s'en tirer avec une petite pique lancée à l'encontre de son interlocuteur. Boah, il n'a pas le droit de parler de la nouvelle mouture du groupe, c'est un fait... En revanche, en ce qui concerne l'ancien, là, c'est autre chose.

- D'après toi? Un groupe que l'on nomme l'Escadron Suicide, c'est destiné à quoi? Finalement, Lawton sort un billet de 10 dollars, il l'agit sous le nez de Batman comme pour lui dire "Tu vois que je paie", et il pose sur le comptoir et se serre un grand vers de whisky. On n'était pas censé survivre. A aucune mission. Nous étions des pions remplaçables à tout moment. Moi le premier, pour la seule et unique raison que je voulais mourir. Mais pas comme les péteux de cette put**n de ville, non! Moi, il me fallait du spectaculaire, du grandiose. Il boit quelques gorgées de son verre. Mais là, j'ai une fille qui n'est même pas au courant de mon existence. Tout ce que je veux, c'est redorer mon blason avant de la rejoindre avec sa mère à Star City. Hors de question que je crève pour les beaux yeux de Waller!

Il est convaincant. Plutôt, oui. Parce qu'il y a une part de vérité dans ce qu'il dit. Il souhaite retrouver sa fille, une fois qu'il aura mis assez de flouse de coté pour qu'ils puissent avoir une belle vie. Michelle, la mère de Zoe pourrait même venir avec eux. Ils auraient un semblant de vie de famille. Mais avant cet happy end, il est obligé d’exécuter encore quelques missions pour le compte du gouvernement, rien de méchant. Cela demandera un peu de temps, mais d'ici peu, Deadshot ne sera que de l'histoire ancienne.



Code by AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Sep 2014 - 15:29
Lawton profitait du fait que Batman ait besoin d'informations pour jouer avec lui. Il lui lançait des piques, se comportait comme un proche... Son comportement était particulièrement exaspérant. Toutefois, le justicier avait désormais l'habitude de voir ses ennemis fanfaronner, rire à ses dépens. Deadshot s'amusait bien trop au goût du Chevalier Noir. Mais il ne se tut pas pour autant, ce qui fut la seule chose à même de retenir le poing ganté.
La menace voilée par le clin d'oeil ne passa cependant pas inaperçue. Elle aurait pu être terrifiante si celui qui l'avait proféré n'avait pas déjà mille fois échoué à la mettre en application. C'est aussi pour cela que Batman ne la releva pas.

- Redorer son blason en tuant des gens ? Étrange méthode.

Même si le Croisé Masqué comprenait la cause profonde qui motivait aujourd'hui Lawton, même si elle était parfaitement défendable, Deadshot restait un assassin multi-récidiviste, un mercenaire meurtrier au comportement douteux et à la forte instabilité psychique. Nul doute qu'il aimait sa fille et qu'il ferait tout pour elle. Mais là où le bat blessait, c'est justement sa capacité à accomplir tout et n'importe quoi en fonction de sa cause. Cet homme n'avait pas de limite, aucune, et ce soir, la seule raison pour laquelle Batman le laisserait s'en sortir, c'était contre plus d'informations. Ou une certaine coopération.
En effet, tout ce que venait d'énoncer le criminel, le justicier le savait déjà.

- Garde ton baratin pour toi et ceux qui aiment l'écouter.

L'assassin se servit du whisky, en montrant parfaitement, voire comiquement, qu'il posait un billet arborant le faciès d'Alexander Hamilton sur le comptoir. Encore une provocation, bien qu'il ait accepté de ne pas piller les réserves. S'il savait ce qui allait suivre, il ne se serait pas amusé de la sorte.

- Je vais te laisser faire un choix, très simple. Soit tu me donnes des informations, soit tu joues la taupe. Soit je te brise quelque chose, et je m'arrange pour que tu ne puisses plus jamais revoir ta fille et qu'elle grandisse en sachant tout ce qu'a pu faire son père. C'est clair ?

Le ton était dur, aussi dur que le choix/ultimatum que venait d'imposer Batman. Ses yeux ne cillèrent pas quand il prononça les mots. Il était sérieux. Au fond de lui, cela ne plaisait pas à Bruce, mais après des années à combattre le crime dans le monde sous toutes ses formes, il avait appris à ne plus écouter cette petite chose qui lui griffait les tripes quand il agissait de manière impitoyable. Il faisait ce qui était nécessaire, et opposait à de vaines menaces des faits probables et autrement plus terrifiants que le classique "je vais te mettre une balle entre les deux yeux". Ce devait d'ailleurs être l'une des rares choses qu'il partageait avec Jonathan Crane, aka l’Épouvantail: la recherche et l'utilisation des peurs les plus profondes.
Cela marchait presque à tous les coups, faisant sombrer l'adversaire dans des réactions instinctives facilement contrôlables, et totalement dénuées de sens, menant ainsi à une défaite probable. Batman se prépara ainsi à la réaction de Floyd Lawton, anticipant les différentes voies d'attaque pour être prêt à le recevoir si jamais il perdait les pédales, comme cela lui arrivait parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 7 Sep 2014 - 22:02
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Un petit temps de détente

You're dead, I'm paid!  



Et voila. Ils en arrivaient au point ou tout pouvait basculer. Batman porte bien son nom. Il n'est qu'un homme. Déguisé en chauve-souris, certes. Toutefois, il restait humain. Un simple humain... que ni Killer Croc, ni Bane, ni Freeze, ni même Lawton n'avait réussi à envoyé six pieds sous terre. Il n'était qu'un homme, et pourtant bien plus. Toutefois, il venait de proférer une menace qui impliquait la petite Zoe. Et là...

- Si je résume, tu menaces de foutre en l'air la vie de la gamine du meilleur tireur d'élite de la planète?

Quand on présente les choses sous cet angle, on pourrait croire que Batman venait de faire une erreur de jugement. Lawton sait qu'il ne tue pas. Au pire, il lui brisera tous les os de l'épaule jusqu'au bout du majeur. Mais de ça, il s'en remettra. Et si jamais il était coffré, il finirait par sortir. Et par tuer. Encore et encore. Pour l'argent, pour le plaisir... cela n'aurait aucune espèce d'importance. Tout ce qui compterait, ce serait que Batman sache. Mais Floyd ne peut pas se permettre d'être sur la touche parce que le Chevalier Noir lui a réglé son compte. Waller pourrait croire que c'est fait exprès pour ne pas servir au sein de l'Escadron, et si elle pense ça, Zoe serait en danger. Et même Batman ne pourrait rien faire pour contrer cela.

Faisant "non" de la tête, avec un petit sourire en coin, Lawton reprend la parole pour simplement ajouter un "T'es cinglé...". Et alors qu'il fouille ses poches à la recherche d'un peu de monnaie pour se payer un autre verre, étant donné qu'il ne peut pas se servir gratos, il se rend compte qu'il est à sec, et lâche un petit soupire de dégoût.

- Ecoute... Si le Suicide Squad s'est reformé, je n'ai pas été invité. Et si j'avais reçu un carton, j'aurais décliné. Comme je te l'ai dit, je veux pouvoir retrouver ma gamine, et vivre avec elle et sa mère. Si je savais quoi que ce soit qui te permettait de mettre un terme à tout ça, je te le dirais, mais... Il hausse les épaules. Ce n'est pas le cas, et ça m'emmerde plus que tu ne le crois.

"Faire la taupe"? Ha! Floyd n'était même pas revenu sur ce point évoqué par Batman. Sérieux? Il pensait que Lawton allait roulé pour lui? bon, on est d'accord, la plupart des gens de cette foutue ville sont des pourris, mais y a des limites. Et entre criminels, y a des accords tacites, une sorte de code d'honneur non-officiel que l'on suit. Bon, sauf quand il y a une prime sur la tête desdits criminels, là, pour Lawton, y a plus rien qui tient. Mais quand même... Une "taupe"? Batou devait avoir une bien mauvaise opinion de lui! Enfin, si l'on ne met pas dans l'équation les meurtres, les crimes, tout ça quoi...



Code by AMIANTE

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 9 Sep 2014 - 22:01
Comprenant que Lawton ne savait rien de plus, et ne pouvait rien dire de plus de par son ignorance, Batman décida de laisser tomber cette piste. Tant pis, un échec. Mais ce n'était pas grave, d'autres pistes restaient encore à explorer. Toutefois, les paroles de Deadshot le laissèrent étrangement songeur. Il ne voulait qu'une chose, c'était assurer l'avenir de sa fille, et mettre fin à son "contrat" avec le Suicide Squad et Waller, dans son propre intérêt, car comme le rappelait si bien le nom de l'unité, la mort attendait chaque membre au tournant. Encore une atrocité montée par le gouvernement des Etats-Unis... cela pourrait paraître hypocrite que Batman pense cela, à la vue de ce qu'il venait de faire, de dire... mais à la guerre, il fallait parfois employer certaines méthodes de l'ennemi pour vaincre, et c'était exactement ce qui s'était passé là.

Cependant, jamais il n'irait blesser une petite fille, ou quiconque pour forcer Deadshot à faire quelque chose. S'il devait menacer jusqu'à ces extrémités, il serait dans la peau du bluffeur. Avec un mauvais jeu dans la main, biaisé d'avance, il serait forcé de faire croire que sa main était superbe.
Mais nous nous égarons, et dans ce type de bar, à Gotham, ce n'est jamais bon pour son sac, son intégrité ou sa vie de s'égarer. Batman se leva ensuite, déployant sa longue cape noire.

- Tu ne peux pas décliner une invitation de Waller, Lawton.

Toujours droit et immobile, ses yeux blancs fixés dans ceux légèrement rougis de Deadshot, le Chevalier Noir avait l'air menaçant. Avec le temps, les criminels s'étaient habitués, et réagissaient moins fortement à son apparence. Conséquence logique de ces années passées à traquer et à mettre à mal les ténèbres à Gotham et dans le monde. Le symbole était là, mais c'était tout. Il allait falloir trouver autre chose... Et Floyd Lawton ne devait pas être plus impressionné que ça, vu les épreuves qu'il avait lui-même traversé.
Batman aussi.

- Quand tu seras contacté par Waller, tu rejoindras le Suicide Squad et tu m'apporteras toutes les informations que tu pourras. C'est ainsi, et ce n'est pas négociable.

Puis, délaissant complètement le tueur, le Chevalier Noir se dirigea vers la porte du bar. Bientôt, le tenancier reviendrait pour voir si le justicier était parti. Si le client était parti aussi. Autant d'envies qui seraient peut-être remplies. Peut-être pas. Lawton était peut-être parti pour rester là toute la nuit, seul lui le savait. Mais, s'arrêtant au sinistre battant, Batman parla une dernière fois avant de le franchir.

- Ce qui sera négociable, en revanche, ce sera ton dû.

Sur ce, le Croisé Masqué disparut par la porte d'entrée, laissant derrière lui un murmure, une ombre, et une pièce sur le sol crasseux du bar. C'était à la fois un avertissement et un indice: ne pille pas le bar en mon absence, et tu auras probablement droit à une somme en échange de tes informations. Probablement... Si la pêche aura été bonne. Parce que malgré la froideur de Batman, il n'avait envie que d'une chose: que Lawton cesse ses activités et rejoigne sa fille. Cela ferait une jolie histoire, et un souci de moins.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit temps de détente - (Libre, puis PV Batman)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Djbobnico] mon 1er Flux XL, un 1offRC
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Petit travail a temps très partiel, mais qui paye bien!
» Blague du "petit faceur"
» Combien de livres lisez-vous en même temps?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-