[Mission Suicide Squad] First Strike [Deadshot et Dr Polaris]

Invité

MessagePosté le: Dim 12 Oct 2014 - 21:23



Mission Suicide Squad
First Strike




Donegal Bay, Ireland.


[HRP : Cette mission va être assez particulière. Elle se découpe en deux phases, l'une avec Deadshot puis l'autre avec Polaris qui sont en fait simultanée face à leur mission respective avant qu'ils ne se rejoignent pour le feu d'artifice. Je me permet entre autres PNJs de contrôler le personnage du Docteur Psycho, puisque je suis moi même Miss Martian derrière ce compte Animateur, au cas où vous ne le sauriez pas déjà.
Pour le moment aucun membre joueur de la Société n'est convié, mais je construirais le scénario au fur et à mesure, donc cela reste une possibilité.]



« Mr Lawton, c'est votre baroud d'honneur. Si nous réussissons grâce à vous à stopper la sérieuse menace que représente cette Société, je vous donne ma parole de nettoyer définitivement votre ardoise et de vous donner un lieu sûre pour vous et votre fille... »

Ses paroles d'Amanda Waller avaient probablement eu de l'effet sur l'éternel agent du Suicide Squad. S'il avait embrassé cette carrière à bras ouvert pour s'offrir une mort spectaculaire, à présent la politicienne savait que l'assassin désirait se consacrer à son enfant et elle respectait ce choix et ce qu'il avait put faire pour le gouvernement dans le passé, malgré tous les meurtres de civiles.
Mais elle avait encore besoin de lui, car la Secret Society ne menaçait pas simplement la Présidence, elle menaçait le monde entier même si elle n'était encore que naissante. Le spectre de T.A.R.T.A.R.U.S avait laissé une cicatrice autant qu'une leçon. L'issu de la guerre était incertain et si ce Luthor avait beaucoup de moyens et des intentions compréhensibles, en affaiblissant les justiciers, il ne fallait pas donner aux criminels l'opportunité de reprendre du pouvoir. Surtout que son meneur assez méconnu pour A.R.G.U.S pouvait se montrer imprévisible ment dangereux.
La Société devait être éliminée et pour cela il fallait frapper fort dès maintenant.

Le Doom Dôme était cette fois-ci en Irlande. Au bord d'une plage battue par les vagues et surveillée par les goéland.
Le Docteur Psycho avait profité de son avance pour s'offrir une sieste bien au fond d'un transat pour enfant, bercé par la mer et l'oiseau. Il se délectait des odeurs marines apportées par un vent frais sans en souffrir puisqu'il portait un manteau bien épais. Quand il entendit des pas, il leva une tête à moitié endormis couverte une petit bonnet obtenu dans la même boutique que le manteau, taille 10 ans.

« Mr Deadshot. Content de vous voir. »
« Ne perdons pas de temps, entrons. »

Il se dirigea vers le Dôme qui s'ouvrit automatiquement pour eux et se déplaça en tête, suivit de l'assassin, à travers les impeccables couloirs noirs traversant des pièces à l'architecture quasi-surnaturelle, mais en connaissance de leur hôte, cela n'avait rien d'extraordinaire.

« Cette pièce sera parfaite. » annonça-t-il en poussant une porte donnant lieu à un petit salon aux allures familiales qui dénotait complètement avec le reste.
Dans ce Dôme magique on pouvait trouver de tout.

Il y avait là une table en chêne couverte d'un napperon blanc, une cheminée éteinte surmontée d'un portrait représentant un homme au regard sévère et aux cheveux poivre et sel absolument inconnu ; quelques meubles complétèrent cette scène, renfermant chacun vaisselles, objets décoratifs et autres bricoles inutiles. Ce qu'apprécia d'avantage le Docteur fut le siège spécialement conçu pour lui qui le mettait à la même hauteur que son patient et le thé sur la table prêt à être but et invitant les connivent avec un agréable parfum de fleur d'oranger.

« Humm... » fit-il simplement en sautillant pour servir deux tasses de thé.

« Prenez place. »
« Nous allons commencer tout de suite si vous le voulez biens, histoire de briser la glace de votre mauvaise réputation et poursuivre sur des bases plus saines... »

« Mr Lawton j'ai bien pris connaissance que votre présence durant cette réunion de la Société indisposait bien du monde. Cependant, en proposant de lire votre esprit pour en avoir la conscience nette, Edgard Cyzko alias le Dr Psycho nous a offert une chance de porter un premier coup.

Je vous explique :
L'un des laboratoire d'une antenne de Starlabs au Japon a développé une technologie permettant de multiplier les capacités mentales de celui qui l'utilise. Celle-ci se présente sous la forme d'un serre-tête qui démultiplie les ondes mentales. Il a été dérobé et remis à Cyzko par un voleur extra-terrestre à Gotham City. Un rapport du GCPD nous affirme avoir détenu un moment ce psychopathe et cet objet avant qu'ils ne disparaissent dans la nature. Edgard Cyzko étant déjà un puissant télépathe capable de contrôler mentalement la plupart des individus, avec cette technologie il devient extrêmement dangereux et représente une menace d'un niveau semblable au Martian Manhunter en intégrant cette Société.

Cependant, Starlab ne conçoit par de potentielles armes sans contre-mesures. Aussi nous allons implanter à la surface de votre tête une puce capable de contrer les ondes mentales améliorées. Pour faire simple, quand Cyzko utilisera son serre-tête pour entrer dans votre esprit il s'y trouvera piégé et vous pourrez normalement inverser cet effet, obtenir de lui des informations s'il en a et le mettre hors d'état de nuire. Ramenez nous le serre-tête, mais au cas la situation tourne mal pour vous, je vous demande de tout faire pour le détruire. Si cette technologie n'est plus aux mains de ce psychopathe je m'assurais pour ajouter une aide supplémentaire pour votre fille comme il est précisé dans votre assurance vie... »

Deadshot avait donc les moyens de profiter de ce qui semblait au départ avoir l'air d'une condamnation à mort.
Cependant, le Docteur Psycho ne portait pas actuellement le serre-tête, il l'avait posé sur la table, mais n'avait pas jugé utile de le porter... au grand dam de Deadshot car rendait caduque le plan prévu...


[HRP : J'attends donc uniquement ta réponse Deadshot, je te laisse t'introduire dans le sujet et trouver un moyen pour retourner la situation en ta faveur avec tact. Plus tard je te dirais quand ta partie prendra la relève, Dr Polaris.
Je suis disponible par MP pour toutes questions.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 3 Nov 2014 - 15:03
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

First Strike

You're dead, I'm paid!  




Cette Waller... Elle peut être bien des choses. Manipulatrice. Effrayante, certaines fois. Autoritaire, tout le temps. Mais une chose qu'elle n'est pas? C'est une menteuse. Et quand elle affirme à Floyd Lawton qu'elle fera disparaître le casier de Deadshot, et que tout son possible sera mis en œuvre pour qu'il puisse retrouver sa fille dans un lieu sûr... Bah disons qu'il n'y avait pas de meilleur moyen de motiver ce bon vieux Floyd!

Le plan est on ne peut plus simple. On lui place quelque chose dans la tête - encore. Et quand le Docteur Psycho tentera de venir faire un tour dans l'esprit de Floyd avec des pouvoirs boostés via un serre-tête qui amplifie ses pouvoirs: le piège se referme. Voila. Le truc? C'est que là, il se tient devant le Docteur Psycho qui s'apprête à s'introduire dans son esprit, mais il ne porte pas ce satané serre-tête! Pourquoi les choses ne se passent jamais comme prévu? Il faut que ce cinglé mette ce foutu bidule sur sa tête, sinon, il découvrira tout ce que Lawton a dans la tête. Et il n'y a pas que de jolies choses. Sans compter les différents secrets sur l'ensemble des opérations de Waller auxquelles il a pu participer. Par exemple. L'identité des autres membres du Suicid Squad infiltrés ça et là. Par exemple. Son numéro de carte bancaire. Bah oui, ça compte aussi!

Il va falloir la jouer fine. Même si ce n'est clairement pas son truc... Après les formule de politesse, s'être installé, tout ça, tout ça... Il met en place sa stratégie. Enfin, son impro, plutôt.

Pointant du bout du doigt l'objet déposé sur la table, Floyd la joue "Je suis naïf", en espérant que, par vanité, amusement, ou simple bêtise, le Doc finisse par mettre ce truc sur la tête. Le tueur demande donc: Et ça? Qu'est-ce que c'est?

Rien de suspect dans cette question, non? Un truc qui n'a rien à voir avec le thé et les gâteaux traine là. Il demande donc ce que c'est.



Code by AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 6 Nov 2014 - 19:25
Le Docteur fit immédiatement la moue quand son précieux objet fut montré du doigt par Deadshot, actuellement son patient et s'en saisie comme par réflexe comme s'il allait se le faire voler.
Le télépathe s'était très attaché au serre-tête au court du temps, surtout après l'exploit qu'il lui avait permis d'accomplir, humilier la sorcière Circé comme elle le méritait depuis des siècles.
Ainsi, il avait pris l'habitude de le porter en permancence, afin d'être certain de ne jamais le perdre. Il dormait avec comme s'il s'agissait d'une réconfortante peluche, s'assurant que personne ne puisse le lui dérober.
Très peu de personnes étaient au courant de la fonction de l'objet, car il ne commettait pas l'idiotie de s'en vanter et de développer de cette manière, les convoitises. Cependant, à présent que le Société s'était aggrandie il allait subir ce genre de question de la part de chacun des membres et il n'avait pas encore anticipé sur une réponse adéquate. Celle qui lui vint à l'esprit fut assez ridicule :

« Ca ? Oh ce n'est pas grand chose... seulement, un serre-tête particulier... Il n'est pas vraiment beau, mais il appartenait à ma mère... qui était mécanicienne. J'aimais beaucoup ma mère, j'y suis très attaché et si je le porte... c'est pour retenir mes cheveux... Vous voyez ? »

Il se le mis sur la tête.

« Je compte me les laisser pousser pour adopter une queue de cheval, j'ai toujours aimé ce style de coiffure... »

Là le Docteur sentait bien que ce serait l'unique fois qu'il allait donner ce genre d'explication... Il s'en sentait vraiment pas à l'aise.

« Mais nous sommes complètement hors-sujet.
Poursuivons ! »


Il respira un bon coup pour se remettre d'aplomb et jeta un regard et un sourire d'une perversité singulière en disant :

« Regardez moi dans les yeux, ça ira plus vite. »


En agissant de la sorte Deadshot pouvait ressentir comme un frisson à l'intérieur de son cerveau. L'esprit du Docteur venait d'y entrer, libre de connaître absolument tout de l'homme en quelques fractions de secondes...


[HRP : Plutôt que de faire moi même un long post sur ce qui se passe quand l'esprit du Docteur entre dans le tiens, je te laisse t'amuser à inventer tout cela. Si mon explication précédente avec Waller n'est pas assez claire, je suis disponible par MP pour répondre à tes questions. Fais toi plaisir, tu peut martyriser le Docteur alors que ton esprit à l'ascendant sur lui, apprendre ce que tu veux de lui et le laisser à l'état de légume, mais il n'en sait pas plus en soi sur la Société Secrète ou Wotan, que ce qui a été dit durant la réunion.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 8:53
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

First Strike

You're dead, I'm paid!  





Alors que Lawton va pour se saisir d'un petit gâteau, le cher Docteur entame une réponse, pour expliquer ce qu'est le fameux serre-tête. Alors, Floyd ne sait pas si c'est parce qu'il sait ce qu'est réellement l'objet ou si c'est parce que l'explication du télépathe est complètement foireuse, mais Deadshot reste figé peut-être deux ou trois secondes, le bras tendu vers les biscuits, sans les toucher. Et il revient à sa position de départ sans même en avoir pris un. Il espérait que là, actuellement, Psycho ne lisait pas ses pensées, car il pourrait entendre tout un flot de jurons déferler. Mais au moins, maintenant, le petit homme a l'objet sur sa tête.

Qui pourrit l'en blâmer? S'il s'agit vraiment d'une arme qui multiplie la puissance de ses pouvoirs psychiques, il a bien raison de le garder toujours à portée de main. En revanche, s'il s'agit vraiment d'une arme qui multiplie la puissance de ses pouvoirs psychiques... Bah Lawton espère que l'énième truc qu'on vient de lui implanter sous la peau va fonctionner! Car visiblement, la séance de thérapie commence... Maintenant!

Plongeant son regard dans celui du Docteur, il ressentit une sorte de... frisson. Mais pas au niveau de la peau, c'était plutôt comme si son propre cerveau s'était mis à réagir. Et maintenant? Non, parce que Waller ne lui a pas dit ce qu'il devait faire pour activer la puce, ni combien de temps cela prendrait...

Et là, il se voit assis à coté du cher Docteur, dans un canapé, en train de regarder des événements de la vie passée de Floyd, comme s'ils étaient des spectateurs invisibles. "Mais que..." D'un petit signe de la main, le Docteur Psycho lui fait signe de rester calme et de ne rien dire. Ce qu'ils voient? La première rencontre entre Lawton et Michelle, la mère de sa fille Zoe, qu'il n'a pas encore eu le plaisir de rencontrer en vrai. Michelle est - enfin était - une prostituée, et avant que les deux hommes dans le canapé puissent voir ce qui s'est passé entre elle et Lawton, la puce s'active enfin!

Le souvenir s'estompe. Il s'efface doucement jusqu'à ne laisser les deux hommes dans un espace complètement blanc. Lawton tourne la tête vers Psycho et lui dit "Ton tour, cinglé!"

Maitriser les armes à feu, c'est pas comme maitriser la puissance de l'esprit. Et alors qu'il veut remonter dans les souvenirs du Docteur, Floyd se rend compte de son inaptitude. Il va trop vite, trop loin, et dépasse de loin le moment où le petit homme entre en contact avec la Société. Il a aussi un problème d'échelle... Au sein de ces souvenirs, Lawton n'est plus juste un spectateur dans un canapé, il voit tout de haut, comme s'il était... Dieu. Sans aucune raison particulière, il voit alors un jeune Edgard attablé, se régaler avec un plat en sauce tomates que Deadshot ne peut identifier. Mais ce n'est pas important. Il essaie d'avancer dans le temps. Et là, il revoit les quelques minutes qui se sont écoulées avant que le Docteur n'enfile son serre-tête! "Bordel de..." Deadshot commence à s'énerver. Et bizarrement, c'est là qu'il tombe sur la Réunion des membres de la Société. Lawton ne se prive pas pour se rincer l’œil, en matant à travers les souvenirs de Cyzko la sublime Poison Ivy. Et là, Floyd commence à comprendre comment voyager dans l'esprit du petit homme, mais aussi qu'il n'y trouvera rien de véritablement intéressant pour Waller... C'est pour ça qu'il ne peut se caler sur une discussion intéressante entre Wotan et Cyzko par exemple. Il n'y en a pas, et ce qui se rapprochait le plus de ce que pouvait chercher Lawton était donc la Réunion.

Bon... Et maintenant? Maintenant, il fallait que Floyd s'extirpe de cet esprit, et se barre à toute vitesse avec le serre-tête. Mais comment faire? Lawton, toujours dans ce monde télépathique, sort un énorme bazooka. Ah, si c'était aussi simple dans la vraie vie. En se concentrant, il fait défiler tous les moments où le serre-tête est vu, cité, touché par Edgard et les fait sauter un à un. S'il ne se souvient pas de ça, il ne pourra pas le rechercher par la suite. Et maintenant, Lawton cherche une porte de sortie... Qui apparait, comme par magie, là, juste à coté de lui. Pendant ce temps, il vise le petit Cyzko, tout en bas dans son canapé, avec le bazooka. Qui se met à tirer une fléchette tranquillisante.

Oui, nous sommes dans le monde de l'esprit, et Lawton s'amuse comme un petit fou. Mais il reste pourtant attacher à certaines pratiques concrètes. Empruntant la porte de sortie par la suite, il se remet à voir le monde à travers ses yeux. Ses vrais yeux. Le Docteur en face de lui dort encore. Pour combien de temps? Il ne saurait le dire. Il lui retire rapido le serre-tête, et l'enfile autour de son poignet, et le fait remonter jusqu'à son épaule.

Psycho se met à cligner des yeux juste à ce moment-là, et avant qu'il ne dise quoi que ce soit, Lawton lui serre la main et se lève. "C'était très instructif, merci à vous!" Les choses allaient vraiment être aussi simple? Floyd en doutait autant qu'il l'espérait...



Code by AMIANTE


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Nov 2014 - 16:59
HRP : Désolé du retard.
On commence la seconde partie consacrée au Docteur Polaris. Je n'attend donc que sa réponse.
On retrouvera Deadshot plus tard.



« Mr Emmerson, vous avez récemment intégré le Suicide Squad et cette mission sera clairement la plus mortelle que vous aurez à faire. Aucun échec, aucun retard n'est toléré. Nous ne pouvons prendre le risque qu'un de nos agents soit capturé par cette Société secrète et révèle des informations mettant en danger notre organisation. Etant donné que je ne peut communiquer avec vous et votre collègue à l'intérieur de ce Dôme, vous avez un délai a respecter ; ratez le d'une seule minute et je vous ferez sauter la tête. Si vous vous faites capturer par l'ennemi, je compte également sur vous pour déclencher la bombe avant que je ne le fasse. Une simple pression sur ce petit détonateur contenu dans votre bouche suffira. L'évolution de la pilule de cyanure, en quelque sorte... »

« Ni vous, ni Deadshot n'a les moyens de neutraliser Wotan et sa sorcellerie, cependant si le Doom Dome et la Société sont également dépendant de la technologie du Calculator, nous avons une occasion de frapper fort. Votre mission est donc simple ; éliminez le Calculator et rendre inutilisable son matériel. Je compte sur vos capacités magnétiques pour l'endommager, mais je vous demande auparavant d'insérer cette clé sur l'une des ouvertures USB que doit disposer ses ordinateurs. Un cheval de Troie détruira automatiquement tous le réseau qu'il a pu concevoir et pourra peut être nous transmettre de précieuses informations.
Dès ce moment, vous avez trente minutes pour sortir du complexe en compagnie de Deadshot. Eliminez autant de criminels que vous le pouvez au passage, chaque tête tombée vous accordera une prime supplémentaire. »


« Bonne chance. »

Ainsi était le rôle que le Docteur Polaris devait jouer au coeur même d'une confrérie du Mal.


Dans la salle qui lui est consacré, le Calculator, front dégarni et plissé par des lignes de rides, lunettes rectangulaires impeccablement propres, les yeux fixants l'un des vingt écrans qui lui font face observe avec attention le Président Luthor dans son bureau à la Maison Blanche et ce qu'il peut bien écrire sur cette lettre de papier...


Il est si concentré qu'il lui faut plusieurs secondes pour se rendre compte que quelqu'un sonne à la porte de son espace de travail. Evidemment celle-ci est fermée pour éviter que l'on ne le dérange à tout bout de champs.

Il jette un œil sur la caméra lui révélant l'identité de l'individu et appuie sur l'interphone :

« Mr Emmerson, je suis occupé. Vous avez quelque chose à me demander ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 16 Déc 2014 - 21:22
Pas le droit à l'erreur, la victoire ou la mort : voilà qui était limpide dans sa simplicité. Enfin, au moins on comptait sur lui pour être un bon petit soldat et se détruire tout seul comme un grand s'il tombait aux mains de l'ennemi. Nul doute qu'on n'estimait pas tous ses collègues comme suffisamment dignes de confiance pour jouir de ce morbide privilège, voilà qui était gratifiant et réconfortait à n'en point douter son homme. On lui avait même donné du Mr Emerson, ce qui était devenu rare et était étonnamment civil. Une certaine part de vanité en lui ne pouvait s'empêcher de tiquer au fait de ne pas être appelé Docteur mais tout ce qui ne lui rappelait pas son avatar de carnaval était bienvenu. Quelle déchéance tout de même, réduit à mendier les miettes de barbouzes et de bureaucrates, tout à leurs petites intrigues, aussi aliénés que ces êtres masqués qu'ils redoutaient. Un homme tel que lui devrait être loin de tout cela, occupé à tirer l'humanité vers le haut, l'affranchir de toutes ces contraintes physiques mesquines pour la mener à de plus hautes préoccupations spirituelles et ainsi...

Dring !

Dring ? Dring... Son visage, jusque-là figé dans une moue arrogante, se décompose presque. Vient-il de sonner à la porte comme le premier VRP venu écouler sa camelote ? Au temps pour la discrétion, monsieur le génie avait décidément de nets progrès à faire au niveau de la stratégie. Y a-t-il honnêtement la moindre chance pour qu'il ne se soit pas grillé ? Bon, la seule chose à faire maintenant est de rester dans le personnage. Voilà que le Calculator lui aussi lui donne du Mr Emerson, décidément ils se sont tous passés le mot.

« Il n'y a là ni Monsieur ni Emerson, seulement le Docteur Polaris ! Tenez-vous le pour dit, Mr... Kuttler ou peu importe comment vous souhaitez qu'on vous appelle. Je viens vous apporter mes services : bien que cela soit indigne de moi, mes extraordinaires capacités pourront sans nul doute mener vos petits mouchards au-delà de vos rêves les plus insensés. Je pourrais aussi bien entrer sans plus de civilités mais je préfère éviter une inutile prise de becs entre nous. Prenez-le comme un honneur, je suis rarement d'aussi bonne composition. »

Voix de stentor, face de carême, la mégalomanie transpirant par tous les pores, du pur Docteur Polaris en somme. Rien ne peut dire si cela va marcher ou non, s'il n'a fait que temporiser mais au moins, il devrait avoir endormi les soupçons même si ce n'était pas pour longtemps. Du reste même si ce n'est pas son domaine, il lui semble évident qu'un bon travail de sabotage ne peut qu'être favorisé par la meilleure connaissance possible des paramètres. Un esprit chaotique n'est pas pour autant abstenu d'être méthodique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Déc 2014 - 11:53
HRP : Pas convaincu ^^


Le Calculator leva fortement un sourcille en entendant les paroles du Docteur se pavanant devant sa caméra.
Il répondit du tac au tac.

« Docteur Polaris, votre offre est bien aimable, mais vous n'avez rien qui me soit utile pour la simple et bonne raison que je sais déjà tout de vous et de vos ''extraordinaires capacité''. Il y a longtemps que je ne rêve plus, mes préoccupations actuelles sont réalistes et calculées en plus d'être très prenante, particulièrement en ce moment. Donc, si pouviez faire l'honneur de votre visite à quelqu'un d'autre, c'est ce qui m'arrangerais le plus. A bon entendeur, merci. »

Tournant la tête en direction de Lex Luthor, ce dernier n'avait pas bougé.
Le Calculator se remis alors à tapoter sur son clavier pour se mettre à nouveau à zoomer afin de déchiffrer les documents lus par le Président.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Fév 2015 - 18:34
Cette mission fut l'introduction de Villainy War.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Mission Suicide Squad] First Strike [Deadshot et Dr Polaris]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Warner Bros - DC Comics] Suicide Squad (3 Août 2016)
» Mission suicide
» Suicide Squad de Adam Glass et Marco Rudy
» Suicide Squad (2016, David Ayer)
» Suicide Squad

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-