Dans l'antre de l'Immortel [PV: Wotan]


Inscription : 25/07/2014
Messages : 216
DC : Black Adam
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 14 Oct - 0:48
Le Roi Nereus pouvait contempler la beauté de ce château de la surface. L'architecture y était très différente des bâtisses des profondeurs, mais il y reconnaissait un certain style et il était vrai que les plantes brillaient d'un vert sympathique, même s'il avait l'habitude de jardins plus colorés. Le vent et l'air humide ne lui déplaisait pas non plus. Cependant, l'atmosphère qui pesait sur ce lieu était paradoxalement malsaine. Ceci s'expliquait par l'être qui possédait cette terre, cette personne était...

Plus tôt...

...Wotan. Je ne connais pas cet homme. Encore un magicien dis-tu ?

A ne pas comparer à de simples magiciens, majesté. Celui-ci n'apparaît pas être un Homo Magi, mais il est largement à la hauteur de votre grandeur. Et le message qu'il envoie est une simple invitation dans son antre.

Nereus n'aimait pas la remarque de son stratège et magicien de service, Arion. Aussi fort que lui ? Cela ne l'aidait pas à l'apprécier. Il préfère évidemment avoir l'ascendant sur ses interlocuteurs. Néanmoins, c'était une preuve qu'il ne perdrait pas son temps.

C'est tout ? Il ne précise rien d'autre ?

Non, rien. Mais, à mon humble avis, c'était en sachant que cela suffirait à piquer votre curiosité. Il savait d’ors et déjà que votre réponse serait positive.

Effectivement, Nereus irait forcément à sa rencontre pour le potentiel qu'ils auraient à s'offrir mutuellement et pour connaître les raisons de cette étrange invitation.

Eh bien, soit. tu me téléporteras devant sa demeure au moment indiqué, Arion.

Le présent...

Il était temps de répondre à toutes ces questions que se pose le Xebelien. Nereus avança, Arion suivit d'un air malicieux. Le Roi s'arrêta alors, se tournant vers son mage.

Une seule ombre me suffit, va-t-en.

Arion, surpris, tenta de répondre avec un sourire craintif en approchant sa main de l'épaule de Nereus.

Mais, vous avez plus que jamais besoin d'un magicien au cas où c'est un piège ou...

Eh bien, si ce Wotan est à ma hauteur, c'est que vous n'êtes pas à la sienne.

Nereus, qui lui tenait le poignet cherchant le contact de son épaule, le rejeta en arrière. Arion comprit après un temps, s'inclina et partit, humilié par cet affront qu'il avait cependant provoqué.
Le Roi, sans arme, muni de son armure royale aux couleurs rougeoyantes de sa patrie et parée d'or, s'avança d'une marche fière vers la porte de son hôte.
Puis on l'accueillit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Oct - 21:11
"Votre Altesse, le sorcier a encore eu une vision."

Assis sur un trône de fortune, dans un cimetière d'épaves, Orm contemplait sa garde, fidèle, qui écoutait attentivement ce que venait leur rapporter l'un des leurs. Cela faisait quelques jours que le sorcier était pris de visions cauchemardesques et terrifiantes. Dans ces visions qui le torturaient, au point de le transformer en masse amorphe, convulsive et paniquée, il entendait un autre, lui glisser le même message à l'oreille, encore et encore. L'autre, c'était un sorcier plus effrayant et terrible que les mots ne pouvaient pas décrire. Derrière son heaume, les yeux du prince banni étaient fixés dans le vide abyssal, une main parcourant sa mâchoire, pensif. Celui qui malmenait son sorcier savait parfaitement à qui il s'adressait et chaque vision était pire que la précédente, chaque crise plus violente. Ce n'était pas qu'une invitation, c'était un ordre.

"Préparez sur-le-champ une téléportation. Il est temps de répondre à cette invitation."

La plupart des gardes s’exécutèrent, se dirigeant vers la chambre du sorcier sans sourciller, espérant que ce qu'il en restait pouvait encore téléporter leur seigneur à un endroit précis. Certains commencèrent à rassembler les éléments du rituel afin qu'il soit réalisé au plus vite. Aucun ne bronchait, car tous avaient la fierté d'oeuvrer pour le seul et unique souverain d'Atlantis. Seul un, se tenait là, sans rien faire. Il semblait tendu, anxieux et cette peur profonde transpirait comme une aura de chaque pore de sa peau. Bientôt, d'une voix faible, la plus soumise et apeurée que l'on peut imaginer, presque paradoxal avec la stature de garde de l'Atlante, il interpela le souverain.

"Votre Altesse, êtes-vous sur que cela est une bonne..."

"Il n'y a pas d'alternative. Notre sorcier est déjà mal en point. S'il meurt, nous perdons notre seul sorcier et notre seul potentiel d'agir là où bon nous semble. Autant abdiquer face au Faux Roi."

Orm détestait être contraint, cela était en parfait désaccord avec l'idée de suprématie qu'il se faisait. Aussi, il avait appris à détester la surface dès sa naissance et à la haïr durant son emprisonnement. Cependant, il n'avait pas le choix. Encore peu d'atlantes l'avaient rejoint, aucun civil et un seul magicien. Le seigneur mettait cela sur le compte de la peur, de la propagande mise en place par le Faux Roi, comme il appelait son frère. L'idée même de devoir pactiser avec la surface pour récupérer son trône le révulsait. Il souhaitait à tout prix être indépendants de ceux qui vivaient au-delà des mers. Ainsi, dès qu'on lui indiqua que le rituel était prêt et le sorcier capable de le téléporter, il se mit en place, rassurant d'un court, mais profond, discours, ses loyaux sujets.


La terre était humide. Son trident s'enfonçait presque dans le sol boueux s'il s'en servait comme canne. Il se contenta de le saisir comme simple apparat. Il savait que le terrain n'était pas en sa faveur. Se rendre dans l'antre d'un inconnu, loin de l'océan et à l'intérieur d'un palais qui n'était pas le sien, cela relevait de la folie pure. Il se redonna un peu de courage qu'on s'en rappellerait comme un acte valeureux s'il y survivait. La prison l'avait réellement traumatisé de la surface et lui même n'aurait pas pu déterminer sa position sur le globe. Il ne pouvait donc pas compter sur sa demi-soeur pour venir le sauver cette fois-ci. Finalement, il se dirigea vers l'escalier qui montait vers la bâtisse, dont le style lui semblait exotique au possible.

Arrivé devant la lourde porte, il n'eut pas besoin de frapper qu'elle s'ouvrît. À l'intérieur semblait régner l'obscurité, des ténèbres que même ses yeux n'arrivaient pas à scruter parfaitement, ce qui le faisait douter de leur réelle existence. Il se mit a regretter l'espace d'un instant sa cellule. La noirceur de l'endroit contrastait avec le paysage verdoyant et humide qui précédait le pas de la porte. Un être qu'il n'avait pas remarqué - ou tout simplement qu'il n'était pas là quand la porte s'était ouverte - l'invita à pénétrer dans le couloir et d'aller attendre dans la pièce plus loin, en attendant que "le maître arrive". Orm avait l'impression de doucement entrer dans une tombe et ce sentiment désagréable d'emprisonnement le repris quand la porte se ferma derrière lui. Arrivé dans la salle qui lui avait été désigné, se tenait déjà un autre homme, un atlante aux yeux de sa morphologie. Cela ne pouvait lui être que bénéfique, même si sa loyauté n'était pas forcément acquise. Mais Orm était né pour régner et pour s'affirmer face à des vassaux et il s'arrêta, frappant le sol, cette fois aussi solide que la roche une dernière fois avec son trident. D'une voix forte et souveraine, il déclama.

"Atlante. Qui est pour toi le Roi d'Atlantis et des Sept Mers ?"


[HRP : si cela ne vous convient pas ou qu'il y a besoin de quelque modification que ce soit... n'hésitez pas à m'en faire part]
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 25/07/2014
Messages : 216
DC : Black Adam
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 16 Oct - 14:17
La porte s'ouvrit devant Nereus, mais personne ne semblait de l'autre côté. Cette ambiance lugubre était décuplée à l'intérieur. Après un temps d'observation, il décida d'y rentrer d'une démarche assurée. Un larbin survenu de nulle part le guida vers la grande salle, mais le Roi ne lui jeta même pas un regard. Il gardait la tête haute, scrutant le décor que lui offrait son hôte, des portraits de personnes sinistres, des chandeliers dorés, ces escaliers en marbre. Il dédaignait le serviteur, néanmoins il l'écouta et se dirigea vers le lieu de la rencontre.

Il ne mentait pas en disant la "grande" salle. Il arrivait dans une pièce gigantesque, avec un parquet reluisant, d'énormes fenêtres laissaient rentrer les faibles rayons de lumière du soleil entre deux rideaux de velours. Cependant, cela ne valait pas les colonnes et les murs de pierre ornés des peuples atlantes, selon Nereus.

Alors qu'il s'avançait dans la salle, le sol grinçant l'énervait déjà. Alors, il s'arrêta à quelques mètres d'une table en bois ciré, et resta debout, les mains croisées derrière le dos.
Et ce bruit agaçant revint.

Un autre invité était arrivé, ce n'était pas prévu. Mais cette personne n'était pas n'importe qui. Une fois qu'il fut devant la même salle, sa silhouette ombreuse s'éclaircissait. Nereus ne bougea pas, mais daigna tourner la tête hautainement quand l'autre personne frappa la pierre de l'entrée avec un objet métallique.

Atlante. Qui est pour toi le Roi d'Atlantis et des Sept Mers ?

C'était Orm, l'exilé de force par son propre frère, Aquaman. Quelqu'un qui partageait son amour pour sa patrie, sa haine pour les humains et Aquaman, et malheureusement pour le nouvel arrivant, son égo.

Je ne suis pas un simple Atlante. Je suis Nereus, Roi de Xebel, et ainsi, je me fous de qui est le Roi d'Atlantis. Mais j'entends bien l'insinuation de votre question, et sachez que je suis contre Orin. Donc je vous considère comme le Roi légitime d'Atlantis.


Nereus se retourna complètement, fixant son interlocuteur, toujours avec cet air colérique naturel chez lui, gardant les bras à leurs places, le torse gonflé, sa pose trahissant son passé militaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 14:38
Tula avait mal, la bulle qui la maintenait captive se réduisait telle une peau de chagrin et même si ce n’était pas son cas la claustrophobie n’était pas loin. Il n’y avait pas de problème de la sorte dans l’étendue immense des sept mers. Bien sûr il y avait des crevasses des failles et autres anfractuosités mais la plupart s’évitaient aisément et jamais il n’y avait cette sensation d’étouffer, même sur terre.

Pourtant Tula tenait bon, elle ne montrait aucun signe d’inconfort et dardait toujours des yeux revolvers à son agresseur, qui n’en n’était pas plus que ça affecté il fallait le reconnaitre. Il fit se rapprocher la bulle et le mouvement la fit tomber à genoux, là dans cette position indigne le sorcier s’excusa semblant presque sincère tout en lui annonçant les horreurs qu’il allait lui faire subir. Un instant son esprit rebelle voulut répliquer que les atlantes n’avais pas besoin de marcher vu qu’ils nageaient comme personne.

Elle voulut se débattre au début quand les filaments magiques entrèrent dans sa tête mais la douleur la paralysa elle tenta tant bien que mal d’empêcher l’accès de ses pensées au mage mais c’était peine perdue d’avance. Wotan balaya ses efforts d’un rien en même temps il était bien plus puissant qu’elle sur le plan magique, elle sentait avec amertume la différence de puissance qui les séparait. Lorsqu’il eut fini sa besogne Tula se sentait non seulement faible mais également infiniment sale, cet être infâme pris même le temps de la remercier de faire semblant qu’il s’intéressait à son bien être… il lui rapporta également son devoir en tant que gentilhomme et de par son statut de princesse qu’il serait inconcevable de la remettre à l’eau ainsi, il ferait donc un spectacle de sa captivité.

Tula aurait aimé ne pas se sentir si faible pour pouvoir le mettre à terre et lui faire comprendre son erreur en s’en prenant à elle. Malheureusement l’occasion de le faire ne se présenta pas car elle perdit connaissance alors qu’ils passaient un portail les emmenant dans sa demeure.
Une fois consciente à nouveau elle ressenti une rage folle et une envie d’insulter copieusement le mage mais elle se retint car cela n'avancerait à rien mais cela ne l'empêcha pas de glisser quelques mots acerbes.

- Parce que vous croyez que quelqu'un dans les sept mers acceptera un échange de bons procédés? Un marché ou une Alliance peut être ? N'importe quel atlante préférera me voir morte plutôt que de divulguer quoi que se soit… En plus à leurs yeux je suis au mieux de la boue qu'ils ont sur la jambe….
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Oct - 20:30
- C'est bien pour cela que je vous ai invité, Vos Altesses.

Une grande porte s'ouvrit, laissant entrer dans la pièce Wotan, vêtu d'une tenue riche, noble et clairement ancienne. Si Nereus et Orm avaient été plus familiers du monde de la surface, ils auraient pu identifier cette tenue comme appartenant au XIXème siècle romantique français. En effet, le sorcier avait séjourné pendant quelques temps dans ce vieux pays européen, et c'est justement à ce moment là qu'il était tombé amoureux de la Provence. Et des vêtements français aussi, par la même occasion. Il les trouvait assez agréables visuellement, confortables malgré les apparences, et correspondant à ce qu'il était à la perfection: raffiné, intelligent, bien élevé.


Mais peut importait les goûts vestimentaires, Wotan n'était pas là pour discuter mode. De plus grandes choses se tramaient pour jouer aux dames. Non, c'était ici un jeu d'échecs qui se construisait peu à peu, patiemment, comme la toile invisible d'une gigantesque araignée manipulatrice.
Derrière lui se trouvait en lévitation une sphère lumineuse mais transparente, qui abritait la jeune Tula, princesse bâtarde d'Atlantis. Elle ne semblait pas particulièrement mal en point, mais la fatigue se lisait sur son regard. Malgré le simple effleurement de sa conscience par le mage, elle semblait avoir souffert. Wotan en était désolé, et s'était d'ailleurs excusé auprès d'elle avant que l'Atlante et le Xebellien n'arrivent. Il n'avait cependant pas écouté les remarques acerbes et particulièrement violentes de la jeune fille à son encontre, préférant se fixer sur la rencontre qui allait suivre. Les enjeux étaient très importants pour la suite des événements, et le moindre faux pas, à défaut de se révéler fatal, se solderait pas de lourdes difficultés dans le futur.
Mais maintenant qu'il se trouvait face à ses invités, le moment était venu de lancer le plan.

- Je vous remercie de votre venue. Je dois avouer que je doutais quelque peu de votre présence à cette réunion, mais il semblerait que j'ai encore sous-estimé la curiosité des maîtres des profondeurs. Veuillez m'en pardonner. Puisque vous êtes tous deux ici, commençons.

Wotan invita Orm et Nereus à le suivre jusqu'à trois sièges tous identiques. Il en fit apparaître un quatrième. Loin d'ici, dans un château aménagé pour les visiteurs, un gardien fort étonné vit se dématérialiser le quatrième et dernier fauteuil de la structure, alors que trois d'entre eux avait déjà disparu la veille.

- Voilà, asseyons-nous ici. Même vous, Votre Altesse.

Et le sorcier libéra Tula, la faisant s'asseoir sur le siège. Lui-même se posa très vite, croisant les mains sur ses jambes, prêt à lancer les discussions et à parler de sa vision d'un avenir pas si lointain que ça. Mais avant, il transféra un peu de son énergie à la jeune fille, en dédommagement pour la fatigue et le mal qu'il lui avait causé. Après tout, on était un gentleman, ou on ne l'était pas. Ça ne s'improvisait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 25/07/2014
Messages : 216
DC : Black Adam
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 4 Nov - 0:45
Nereus s'assit sur l'un des fauteuils que l'hôte proposait. Wotan correspondait exactement à ce qu'il s'attendait de lui en voyant la demeure. Un riche homme cachant un pouvoir maléfique. Cependant, il n'avait pas prévu ce qu'il avait apporté à leur rencontre.

Il avait amené avec lui Tula, la jeune Atlante qu'il avait rencontré il y a peu de temps avec ce garçon de la surface. Mais aujourd'hui, elle était en réelle position de faiblesse, prisonnière du sorcier.

Après un court instant de silence, une fois tout le monde installé, Nereus décida de briser ce silence, pour demander des informations qui lui paraissait capitales.

Premièrement, homme de la surface, qui êtes-vous ? J'ai accepté de venir par une curiosité certainement malsaine, j'espère que je ne perds pas mon temps avec un vaurien.

Le Roi de Xebel grattait de sa main droite la barbe rousse de sa joue gauche. Il jugeait Wotant du regard, les yeux remplis de suffisance.

L'Atlante était libérée de la sphère dans laquelle elle était coincée en venant ici, mais on pouvait sentir qu'elle était quand même emprisonnée par Wotan d'une manière plus subtile. Nereus était partagé par l'envie de la laisser se dégager de ses problèmes toute seule, ou si l'affront qu'une Atlante soit capturé par une larve terrestre méritait qu'il fasse quelque chose pour elle.

Deuxièmement, j'aimerais que vous alliez droit au but quant à votre proposition. Je n'ai pas envie de vous entendre baragouiner pendant des heures pour essayer de détourner vos propos ou les rendre doux à mon oreille.

Il tourna son regard vers Tula.

Enfin, il va falloir m'expliquer pourquoi cet énergumène se retrouve ici...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 9 Nov - 18:08
- Quelle provocation !!! Oser capturer ainsi une Atlante !!! Vous êtes hors de la réalité pour penser à inviter ensuite son Souverain !!!

Ocean Master, Orm, ne s'assit même pas et se mit à vociférer contre Wotan. Ce dernier, toujours assis, tranquille, écarta les bras avec un sourire, et répondit immédiatement:

- Voyons, Votre Altesse, restez calme. Vous risqueriez de vous abîmer le cœur.

Dans ces paroles, la Némésis du Dr Fate insufflait une part d'honnête inquiétude.

- Vous savez ce que vaut le fait d'insulter un membre de la famille royale d'Atlantis ???

Le sorcier se leva alors dans un léger bruissement de vêtements, lui fit une révérence, et, dans le même mouvement, ouvrit un portail le renvoyant dans l'océan le plus proche. La réaction avait certes été rude, mais Wotan se devait de conserver une certaine cohérence dans ce qui était dit et fait lors de cette première rencontre.
Le portail se referma l'instant d'après, presque aussi vite qu'il s'était ouvert.
Une fois la tâche effectuée, l'être millénaire se rassit, et demanda à Nereus.

- Hum... Voulez-vous à boire, Votre Altesse ?

Sans attendre la réponse de son invité, Wotan fit apparaître deux tasses. Dans l'une d'elles, du thé encore fumant. L'autre, vide, voletait le temps que le souverain de Xebel donne sa réponse. Dans le même temps, le sorcier décida d'éclaircir les raisons du renvoi brutal d'Orm.

- Seigneur Nereus, veuillez pardonner le départ quelques peu brusque du Seigneur Orm. L'apparition de cette jeune Atlante, sa sœur, lui aura brouillé l'esprit et je dois avouer que je tiens à cette maison. La voir ruinée m'aurait profondément attristé. J'ai donc préféré assurer une discussion civilisée entre deux êtres calmes et pacifiques. D'autant plus que nous avons beaucoup de choses à nous dire.

Wotan croisa les mains et reprit:

- Mais avant de commencer, il me semble légitime de vous répondre sur un point: la présence de cette jeune Tula parmi nous. Je ne vous le cacherai pas, je l'ai trouvé, observant la terre ferme, en Europe. En France, plus précisément. J'ai essayé d'engager la discussion avec elle, très calmement. Puis, je l'ai empêché de fuir pour pousser plus loin ce qui me semblait être une amitié naissante. Après la découverte de son état royal, il m'a paru plus conventionnel de vous la remettre. Après tout, j'avais comme projet de vous inviter, autant faire deux coups d'un, ne pensez-vous pas ?

Le sorcier posa ensuite ses mains sur ses longues jambes et reprit:

- Il est donc temps de répondre à vos interrogations les plus profondes. Qui suis-je ? Je n'irais pas vous raconter l'entièreté de ma vie, cela prendrait des jours. Condenser plusieurs millénaires en une discussion, voilà chose difficile, vous en conviendrez. Néanmoins, je peux vous dire sans attendre d’œillade incrédule que je suis un sorcier. Un vieux sorcier, actuellement à la tête de la Secret Society. Wotan se pencha légèrement vers la jeune Atlante. Oui, ce n'est plus un secret, princesse Tula. Vous pouvez écouter. Il reprit ensuite sa position, pour continuer. Enfin, vous ne deviez pas vous attendre à un vulgaire vaurien, sans quoi vous ne seriez venu, Votre Altesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Nov - 10:13
Totalement sous l’emprise du Sorcier Tula s’affaiblissait car elle ne cessait de lutter, de se débattre, magiquement et physiquement face a lui alors que son adversaire pouvait au pire ne montrer qu’une petite suée …L’atlante elle semblait perdre ses forces au fur et a mesure. Elle n’avait pas bonne mine et le savait alors même que son kidnappeur mettait toute une scène en place ainsi qu’un scenario pour paraitre non seulement comme un ami des atlantes mais en plus comme une force sur laquelle compter. L’idée seule la rendait malade.

Le Roi roux de Xebel semblait attendre tout en la prenant de haut alors même que si leur positions étaient inversées elle n’était pas sûr que Nereus tiendrait autant et en étant tout aussi hargneuse. Mais il écoutait avec attention le sorcier qui la tenait en otage, alors que ce dernier la libérait et qu’elle sentait des forces revenir à elle.

Mais ce n’était pas ses forces qui revenaient mais qui étaient infusées par cet être répugnant qui l’avait maintenue captive bien trop longtemps

Son frère avait été invité dans cette farce, ce simulacre de réunion entre gens bien élevés, mais il n’avait pas été dupe lui au moins, il avait exigé sur le champ que sa sœur soit libérée tout en promettant milles souffrance a l’opportun qui avait osé s’en prendre à elle. Malheureusement le Sorcier ne l’entendait pas de cette oreille et le renvoya illico presto dans un autre océan.
Comme si de rien n’était Wotan continua son monologue lui proposant du thé, expliquant qu’il était de la secret society, une alliance de super vilains à n’en pas douter et surement voulait il proposer à Nereus d’en être.

Puisqu’elle venait d’être libérée, Tula décida d’en profiter pour se servir un thé vu qu’elle était grandement déshydrater cela ferait lui donner de la contenance en plus de la remplir de cette eau qui lui avait grandement manqué. Après deux tasses coup sur coup, car il lui fallait bien ça pour ce remettre et entendre tout ce qu’il y avait d’intéressant dans la conversation qui démarrait.


- Avant que vous ne répondiez, roi de Xebel laissez-moi vous mettre en garde, si vous vous associez à cet être vous perdrez toute crédibilité auprès du peuple atlante autant le mien que le vôtre. vous deviendrez un mécréant de la même espèce que cet être ce qui est pire que d’être un batard ou un hybride…cela même vous pourrez en convenir…

A sa décharge si on lui parlait de son épopée avec les Teens titans, elle pouvait affirmer qu’elle n’avait fait qu’obéir aux ordres de son Roi et pour après sauver son frère de sa prison surfacienne.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 25/07/2014
Messages : 216
DC : Black Adam
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 13 Nov - 17:06
Nereus comprenait la réaction que son camarade Orm avait. La capture d'un Atlante, peu importe lequel, était effectivement un affront. Cependant, Nereus cherchait à comprendre toute la situation, ce qu'il pourra faire, contrairement à Ocean MAster qui venait de se faire éclipser de la conversation brutalement.

Wotan s'expliqua sur certains points, après avoir proposé un thé que Nereus refusa, quand on mange ou boit chez un hôte, il n'y a plus d'effusion de sang sous peine de malédiction, et le Xebellien comptait encore sur cette option. Il était donc un sorcier dirigeant une société secrète qui veut lui remettre Tula. Cette dernière prit la parole pour ajouter que cette société était une équipe de criminels en tout genre et qu'en les rejoignant, Nereus perdrait l'amour de son peuple. Après avoir retenu son esprit de contradiction, qui l'aurait poussé à accepter l'invitation pour clouer le bec de cette Atlante, il réfléchit sur le fait qu'il ne se considérait pas comme un vilain. Il rétorqua d'abord à Tula.

Silence, Princesse, tu n'as pas ton mot à dire sur ma décision et tu ne peux te permettre de parler au nom de Xebel.

Cette déclaration n'était là que pour marquer son autorité, bien que les mots de Tula l'aidèrent en partie. Après un temps, il répondit à Wotan.

Vous comptez me remettre cette fille ? Gratuitement ? Je ne vous connais pas encore, mais je sais déjà que votre motivation est votre propre profit, motivation que je ne respecte pas.

Il repensa à ce que disait Tula sur la société, il croisa les bras et continua sa réponse.

Un recrutement pour une société secrète de super-vilains ? Si c'est ça, je peux tout de suite vous dire que je ne me considère pas comme un "vilain". Je combats pour Xebel et contre ses ennemis, la venger du mal qu'Atlantis lui a fait. Chez nous autres soldats, il n'y a pas de bien ou de mal, il n'y a que deux camps qui s'affrontent pour des raisons qui leur sont propres. Alors votre société ne semble pas être une bonne idée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 19 Nov - 17:12
- Oh mais il n'y a nulle motivation secrète à vous remettre la fille. Reprenez la, faites en ce que vous voulez, elle est sous votre autorité, Votre Altesse. Je ne cherchais point à vous forcer la main en vous présentant sa capture. Elle n'est pas un otage à échanger.

Déçu de voir que son invité ne prenait rien à boire, Wotan ne cessa cependant pas de sourire. Après tout, il était normal qu'un Xebellien soit méfiant devant l'offre d'un être de la surface. C'est bien pour cela que le sorcier ne s'en offusqua pas. Même les paroles de la jeune Atlante, fort venimeuse, n'entama pas son comportement. Il ne servait à rien de s'énerver, ou de chercher à démentir avec vigueur. Les mots et le temps étaient les meilleures preuves de ce que l'on avançait.

- Je pense que l'esprit étriqué de notre chère comparse ne se prête pas à la contemplation de ce qu'est la Secret Society. Effectivement, nous avons parmi nous de nombreux super-vilains, criminels de haut vol et ennemis des héros de ce monde. Mais, car il y a un mais, tous n'ont pas le même statut, le même grade dans cette Society, et, voyez-vous, je voulais vous proposer de l'intégrer en tant que membre important de ce groupe. Non pas en tant que vilain, mais en tant que mon égal hiérarchique, au même niveau que le Comte Vertigo et moi.

Wotan se leva, les pans de son vêtement battant l'air avec mollesse et tranquillité. Sa tenue riche s'accordait particulièrement avec l'environnement de la pièce: feutré, de velours, calme et particulièrement marqué. Le sorcier, une fois debout, s'approcha de la table, saisit un livre, et vint l'apporter au Souverain de Xebel.

- Nous ne faisons pas partie du commun des mortels, Votre Altesse. Ni vous, ni Vertigo, ni moi. C'est bien pour cela que j'escomptais vous faire rejoindre ma Société afin de renforcer la tête dirigeante, et de créer une forte collaboration entre vous, êtres des profondeurs, et nous, êtres de la surface. Enfin, pas tous, évidemment. Le petit peuple terrien n'est nullement concerné.

Puis, il posa le livre sur la petite table qui séparait les deux fauteuils, de telle manière que le Roi pouvait lire ce qui y était marqué.

- Voici la liste des personnes ayant déjà rejoint la Secret Society, Seigneur. A savoir que tout est ordonné de manière hiérarchique, et que les premiers noms sont ceux du cercle fermé, mais puissant, des dirigeants.
Nos motivations sont simples, et déjà connues de nos ennemis, si je ne m'abuse: mettre à mal la Présidence Luthor, aux Etats-Unis, et nous en prendre à la Ligue de Justice. Ce premier point ne vous intéresse sûrement pas. Le second, en revanche, comprend une potentielle attaque sur Atlantis, pour saper le pouvoir et la force de l'usurpateur Orin.


Sur ces mots, Wotan s'adossa confortablement à son fauteuil, et sa tasse à la main, demanda enfin:

- Intéressé, Votre Altesse ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 25 Nov - 21:23
Tula s'impatientait, elle voulait que cela finisse non seulement ont l'avait kidnappée et soumise à de mauvais traitement  mais en plus maintenant que c'était fait on voulait la remettre comme si elle était un pot de vin à un ennemi d'atlantis, en ce moquant royalement de ses idées et de ses envies en la matière sachant qu'elle était la première concernée. Mais non on se fichait d'elle et on ne  lui accordait pas plus de crédit que si elle était une enfant. c'était rageant mais Tula garda contenance, laissant  un calme de surface sur son visage elle en avait l'habitude avec ses années avec la famille royale . Le sorcier comme le xebellien ne sentirait rien venir, elle se tiendrait a sa place en affichant rien qui ne troublerait les deux interlocuteurs présents.

Néanmoins l'atlante ne put s'empêcher de rire ouvertement ce qui ne se conclut avec l'emprise mentale qu'elle avait sur ses émotions que par un discret pouffement,  lors de l'exposé du sorcier. Nereus roi parmi des meurtriers et de voleurs l'image était tellement cocasse . se permettrait elle une pique à se sujet ou restait elle une sage petite fille ? la rousse restât de marbre, il valait mieux garder ses piques. Quoi que si cela pouvait énerver suffisamment le roux pour que le sorcier les teleporte tous deux dans l'océan comme il l'avait fait avec son frère cela valait peut être le coup .

Elle posa la tasse  pour relever la tête face aux deux protagonistes, Nereus serait facile a faire monter, ses colères étaient connues dans les sept mers et Tula savait ce qu'il pouvait le mettre en rage. en premier il y avait cette proposition de Wotan , ridicule au possible si le roi avait un tant soit peu d'amour propre il oublierait cette idée. qui ne ferait que conforter à la majorité des gens que Xebel étaient des ennemis pas seulement les habitant d'atlantis mais également les surfaciens. La rousse le savait d'expérience que son compatriote sous marin et sa cité n'étaient pas taillés pour un affrontement avec eux .

Et Tula ne souhaitait pas que plus d'atlantes meurent même si ces derniers désiraient sa mort et celle de sa cité.

- Le grand Roi Nereus des sept mers à la tête de meurtriers et de voleurs et je m'étonnais que Mera soit partie et ne désire pas revenir...
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 25/07/2014
Messages : 216
DC : Black Adam
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 27 Nov - 17:59
Nereus écoute attentivement les paroles bien tournées de Wotan. Rejoindre la Secret Society aurait pour conséquence de se mettre à dos la Justice League, le sorcier pensait que le Roi s'en fichait, mais il y avait dans cette ligue son ennemi Aquaman et Superman, avec qui il s'était querellé il y a peu. Ce ne lui permettrait que d'accélérer sa vengeance. La Société lui permettrait d'avoir avec lui plus de force que la simple armée de Xebel pour assouvir sa vengeance et sa domination. Enfin, Wotan choisit bien ses mots en se distinguant, lui et les dirigeants de cette organisation, des autres misérables surfaciens.

Nereus détestait jurer allégeance à qui que ce soit, mais ce que proposait là Wotan...il serait parmi les chefs et ne recevrait d'ordres de personne qui lui est inférieur. Avoir des criminels sous son commandement n'était autant un problème qu'il s'obligeait à le croire. Après tout, la criminalité était l'essence de l'ancienne Xebel, qui est devenu aujourd'hui la plus glorieuse cité sur Terre.

Le Roi avait pris sa décision lors de sa dernière phrase. Une attaque sur la cité d'Atlantis, ce serait une belle victoire, et puis une fois fait, rien ne l'obligerait à rester collé avec ces individus.
Après ce temps de réflexion, Tula ne put s'empêcher de commenter la situation et elle toucha un point sensible. Nereus, les sourcils froncés, se leva et serra fortement le menton de la jeune Atlante.

Ne parle pas de cette lâche et endoctrinée de Mera devant moi.


Il lâcha le menton d'un coup de poignet, ce qui fit basculer la tête de Tula sur le côté.

Puisque tu m'as été confié, je décide de te libérer. Tu ferais une piètre otage, je te préfère dans un rôle de messagère. Dis à ton peuple de profiter de leur cité dans ses derniers instants...

Le Xebellien se tourna alors vers Wotan.

...Car je rejoins la Secret Society.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 1 Déc - 22:03
Avec un sourire renouvelé, le mage se leva et s'exclama:

- Splendide !!! L'avantage que nous aurons à combiner nos forces sera tel que plus rien ne nous résistera.

Bien évidemment, le sorcier ne se faisait pas d'illusions. Il savait que Nereus n'était pas totalement convaincu par l'idée de travailler avec des criminels, même en tant que chef. Il était un Roi avant tout, seigneur des mers, et s'acoquiner avec des gens de la surface ne devait pas lui ravir. Ainsi, parmi tous ses alliés, Wotan allait devoir surveiller particulièrement le Xebellien, non pas pour prévenir le coup en traître, mais bien pour en minimiser les conséquences.
Il n'en fit cependant pas mention, cela aurait été totalement stupide d'un point de vue tactique et politique. Pour le moment, tout allait bien se dérouler entre eux, au sommet de la Secret Society. Il fallait espérer, en tous cas.

- Nous avons donc un accord. Vous, Roi de la cité de Xebel, reconnaissez un partenariat avec la Secret Society et annoncez y siéger en tant que membre supérieur, soit présent dans la tête dirigeante. Les implications sont assez logiques et découlent de cela: aide réciproque en cas de menace, attaques groupées sur des cibles définies par les meneurs des deux groupes, soutien des membres et de la cité xebellienne officiels.

Après avoir fini d'énumérer cela, Wotan se rendit compte que Tula était encore présente. Elle en avait assez vu, désormais, et les deux grands êtres devaient parler de choses autrement plus sérieuses. Le silence et l'absence d'oreilles indiscrètes était de mise.

- Pardonnez moi, demoiselle, mais je me dois de vous rendre à votre vie. Vous voilà donc libre de toutes entraves. La liberté vous est rendue, et les océans vous appellent. Profitez en un maximum.

D'une main, il forma un passage spatial, menant à l'étendue d'eau la plus proche.

- J'ai eu grand plaisir à vous rencontrer, et j'espère que j'aurais l'insigne honneur de vous revoir.

Avec un sourire charmeur, le sorcier fit passer magiquement la jeune Atlante dans le vortex, et le referma immédiatement. Puis, il se remit face à Nereus, et continua ce qu'il avait commencé.

- J'ai un grand projet pour nous deux, Votre Altesse.

[Tula, tu peux exprimer ici ton ressenti suite à ce renvoi brutal.^^ Nereus, à moins que tu ne veuilles continuer, bienvenue dans la Secret Society !!! Le projet annoncé ici est celui que je t'ai présenté par MP il y a peu.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 7 Déc - 20:27
Ainsi le roi de Xebel  préférait s’allier à des surfaciens pour vaincre, mais pas n’importe lesquels. Des menteurs des voleurs et des assassins ….Est ce que ce roi pouvait un jour tomber plus bas dans son estime ? Difficile à dire, en tout cas c’était une girouette. Alors qu’il lui avait fait tout un laïus lors de sa rencontre avec Virgil qui était juste un surfacien lambda et ne présentait aucun risque pour aussi bien Poseidonis que pour les atlantes. Sa haine envers tout le monde n’avait donc aucune limite ?
De l’autre côté le sorcier lui exultait sa joie d’avoir tel un serpent hypnotisé suffisamment sa proie pour l’avoir. Cela rendait Tula furieuse, que le roi de Xebel se soit fait avoir par quelques bons mots bien placés et la brosse à reluire. Un roi ne se comportait pas de cette manière. Il pouvait se défendre en plaidant que Mera l’avait abandonné et que Xebel n’était pas un paradis sur terre , mais pour Tula depuis son altercation avec lui et cette mascarade avec Wotan , il méritait d’être seul au milieu de criminels.

- La reine Mera à plus de courage que vous car jamais elle ne s’est associée à des criminels enfin à part vous cela va sans dire.

Le bon côté était que Nereus ne la gardait pas et la préférait  diligenter tout le monde avec la nouvelle. Ce qu’elle ferait, pas de doute là-dessus elle prendrait par contre peut être quelques heures pour ce remettre un peu sur pieds, profiter un peu de l’immensité de l’océan plutôt que celle de ce château lugubre et froid. Ce sale Mage l’avait amochée et sa captivité avait exacerbé ses douleurs et peurs. Cela se voyait qu’elle n’était pas au mieux de sa forme. De toute façon ces deux larrons n’attaqueraient pas immédiatement, ils prendraient le temps de fomenter un plan et éviter les imprevus de plus le sale sorcier demanderai forcement avant de s’occuper de Poseidonis de faire deux trois bricoles.

Alors que ce maudit utilisateur des arcanes ouvre un vortex Tula ne peux s’empêcher de lancer encore du venin sur ce dernier à tel point qu’il va pouvoir la prendre pour un serpent.

- Vous vous êtes fait l’ennemi d’atlantis et des atlantes…nous avons la mémoire longue et le courroux plus violent que ce que vous pouvez imaginer
.

Heureusement l’instant d’après elle se retrouvait dans l’océan pacifique loin des côtes et des fond marins, littéralement entre deux eaux….
Il fallait impérativement mettre en place une résistance pour la future attaque, une visite de courtoisie s’imposait donc...

[hj]rp très intéressant au final, merci a vous deux ![/hj]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Dans l'antre de l'Immortel [PV: Wotan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans l'antre de l'Immortel [PV: Wotan]
» Ant dans mon antre...(ajout du 30 août)
» Dans l'Antre du Dragon + Le sort de l'Etoile
» Dans l'antre du Bunker
» Dans l'antre d'Inzemix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-