Baie de l'amnistie?


Inscription : 29/11/2012
Messages : 3868
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 19 Jan - 22:11
Encore une alerte d'émeute violente. C'était décidément beaucoup trop fréquent depuis la croisade du Sénateur Ross. Mais la chose était beaucoup plus grave cette fois. Flash avait été appelé pour évacuer des civils prit au piège. Cette chasse aux sorcières n'arrêterait donc jamais. Amnesty Bay connaissait beaucoup de contre coup de la crise. Il faut avouer que la pêche n'était plus ce qu'elle était et que la fermeture de l'usine de transformation de chair de crabe avait été un coup dur pour la petite ville portuaire. Les plaintes du sénateur Ross sur l'américain volé par les immigrants qui volaient les emplois avaient trouver porte-parole ici. Déjà avec les atlantes qui avaient ravagé plus d'une fois les côtes de la ville, les étrangers n'avaient pas bonne presse, mais normalement on faisait une différence entre "terrien" et habitant de la mer.

L'appel était un de détresse des garde-côtes d'Amnesty Bay. Leurs postes de garde étaient apparemment assiégés par une émeute. Plus d'une vingtaine de personnes (des hispanophones en grandes parties) était retranchée dans le poste. Les pauvres avaient été emportés dans la vague de xénophobie dont le sénateur Ross était responsable. Le problème était que les émeutiers armés de torche et de pied de biche voulaient s'en prendre physiquement aux immigrants on parlait même de possibilité de lynchage. Le seul rempart qui empêchait les émeutiers de se frayer un chemin jusqu'à leur victime était les portes closes du poste des garde-côtes. Et une 30 aines d'hommes et de femmes armés pour des missions de reconnaissance en eau profonde. Il y avait un danger, quand des hommes armés sont pris entre l'arbre et l'écorce il y a toujours la peur d'une balle perdue.

Barry arriva le plus vite possible il traversa un mur grâce à la vibration moléculaire puis se retrouva avec les garde-côtes.

Dieu merci, Flash vous êtes la. On ne peut pas les évacués ils encerclent le poste. Mes hommes deviennent nerveux j'ai peur, des conséquences possibles

Du calme, officier laisser moi évaluer la situation.

Flash jeta un oeil à travers les baies vitrées du bâtiment. Ils étaient nombreux tous plus enragés les uns que les autres. Mais se qui dérangea le plus Flash c'était de voir le père de famille à l'intérieur marqué de coup au visage qui suppliait Barry de les sortir de se mauvais pas. Il ne pouvait pas vibrer à travers tout ce monde avec des familles dans ses bras... c'était beaucoup trop dangereux. Qu'allait-il faire?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 20 Jan - 16:46
Journal de guerre, volume 3 :

Je me demande souvent pourquoi j'écris un journal de guerre, un volume par équipe, puis j'arrive dans des endroits comme Amnesty Bay et cette question me paraît aussi inutile que la Justice League. Beaucoup on voulu comparer Authority et la ligue des justiciers par leur volonté commune de rendre le monde meilleur mais la volonté seule n'est pas suffisante. Authority a agit et a réussi à rendre cette planète un peu moins mauvaise mais nous étions beaucoup trop naïf, nous pensions qu'ils nous laisseraient faire et qu'un gros canon était plus utile qu'un scalpel, c'était la philosophie de Jenny Spark puis nous sommes tous morts. Depuis nous sommes revenus à des méthodes moins spectaculaires mais plus radicales. La nouvelle mission de Stormwatch est redevenir essentiel au fonctionnement du monde. Une partie de l'équipe infiltre les centres de pouvoirs, achète les entreprises, les terrains, les brevets et fait construire la technologie qui permettra au monde d'évoluer dans le bon sens, si elle est canalisé par la bonne personne. L'Ingénieur est là pour concevoir notre avenir, je suis là pour détruire notre passé et lui empêcher de polluer ce que des gens meilleur que moi tentent de faire. J'ai promis à Apollo d'attendre pour frapper les salauds qui ont tentés de tuer notre fille alors il va falloir que j'en trouve d'autres... dommage que le martien ne soit pas là. Ma mission d'aujourd'hui est de contenir et d'empêcher le vol de matériel atlante. Encore un truc qui ne doit pas "tomber dans de mauvaises mains", à croire qu'on prend tous la même chose que le Docteur.

Amnesty Bay, je ne suis pas là pour régler l'émeute mais pour en profiter pour récupérer les restes de découvertes atlantes... c'est ça. Même dans nos années de clandestinité, Apollo et moi n'avons jamais perdu une chance de tabasser des loubards. Même avec Bendix à notre poursuite nous n'avons jamais laissé la peur nous retenir.

Le reste de la page est raturé et couvert de différents fluides d'émeutiers, Midnighter a parfois de drôle de façon d'utiliser un livre et un stylo. Il reste encore quelques mots lisible sous le sang et l'encre :

"Flash... rouge... folie... pied de biche."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 16:47
Un bruit de lame, fendant l'air et la chair. Du sang giclant. Un émeutier s'apprêtant à abattre Donna Pond - une fille de 5 ans, qui n'avait rien demandé à personne et qui avait de grands projets pour son avenir, comme devenir "Supergirl mais en mieux - coupé en deux, puis en quatre, on est jamais trop prudent. Le Terminator ayant accompli son oeuvre se pencha vers l'enfant, pour tenter de la rassurer, ce qui n'était...Pas son fort.

"Cours, petite, vas te mettre à l'abri. Dis à tes parents, à tes amis, à tes enfants, que Deathstroke t'a sauvée. Souviens t'en."

Deathstroke n'était pas à Amnesty Bay pour offrir une plus longue vie à des enfants, ni même pour sauver des chats coincés dans des arbres, surtout qu'il n'y avait pas beaucoup d'arbre, dans cette ville à quelques kilomètres de la mythique Atlantide. Seulement, sauver des vies était un bonus qu'il s'octroyait. Quitte à profiter d'une émeute pour son profit personnel, autant en profiter pour aider ceux qui ne sont pas en travers de son chemin. Il avait quitté sa base d'opération pour une autre raison. Enfin, il n'avait pas réellement de base d'opération, il était un nomade errant dans la totalité des Etats-Unis, il avait juste une certaine affection pour Gotham dont l'impureté reflétait assez bien la noirceur de son âme. Et Gotham état la ville où il avait le plus de chances de croiser son ennemi intime ou un de ses amis affublé d'un déguisement de chauve-souris.

L'ancien soldat se fondait dans la masse. Personne n'avait prêté attention au meurtre qu'il venait de perpétrer. L'émeute était trop forte, tous étaient trop occupés pour le remarquer. C'était le moment idéal pour exercer son second métier. Il se rapprochait peu à peu des gardes-côtes.

En réalité, le mercenaire, quand son emploi du temps le permettait se transformé en chasseur de trésor, même s'il conservait son sabre et son masque de ninja, n'étant pas très admirateur des stetsones et des fouets. Et c'était la Ligue des Justiciers qui lui avait fourni la carte indiquant l'existence et l'emplacement du trésor. Le mieux c'est qu'il n'avait même pas eu besoin de prendre un carquois et d'enfiler un costume de Robin des Bois pour s'infiltrer dans leur satellite, ou même de chercher la carte : il voulait des informations sur Batman afin d'atteindre Nightwing, piratant le Réseau de la Ligue il était tombé sur un étrange rapport.

Il y était presque, bientôt il aurait des fragments qui pourraient lui servir d'armes, lui offrir de nouveaux pouvoirs ou lui permettre de gagner de l'argent. Mais croiser Flash ou un drôle d'homme ressemblant à une version parallèle du Croisé Masqué pourrait être de mauvais augure.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3868
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Jeu 24 Jan - 18:02
Barry regardait tout et tentait d'évaluer la situation. Il fallait dire que c'était compliqué. Comment faire sortir les civils menacés en douce alors que toute une foule était là pour les repérer? Il en était à ses réflexions quand tout à coup la baie vitrée se brisa. Un homme avait frappé dans la vitre avec un pied de biche et celle-ci avait volé en éclat. La foule entrait. Le problème c'était que la première ligne de tire était en joue et il n'attendait que l'ordre.

NON NON NE TIREZ PAS.

Flash agit rapidement il sortit de la zone sécurisée et amena chacun des garde-côtes de l'extérieur à l'intérieur. Il n'allait pas risquer que la panique s’empare d'hommes armés. Il suffisait d'une balle perdue pour perdre le contrôle de la situation.Quand Flash entre en dans son "speed Mode" c’est comme si le temps s'arrêtait. Il avait regardé le visage des émeutiers. Ce n'était pas de la rage qu'il voyait dans leurs yeux. C'était de la peur. La peur de l'étranger et la peur pour leur famille. Ces hommes et ces femmes n'étaient pas des criminels, ils cherchaient seulement à aider leur famille. Il ne savait pas comment faire et le sénateur Ross leur avait donné une réponse. Flash se sentait encore plus mal à l'aise. Il évalua la possibilité de foncé à pleine vitesse dans la foule en vibrant avec les civiles, mais il y avait trop de danger de tuer un civil au passage soit en le percutant ou en ne calculant pas bien la vibration.

Une fois tous les garde-côtes entrés dans la zone sécurité et la porte de barricade. Barry se retourna vers le chef.

Il y a une issue? On peut sortir par quelques parts? Le toit? Le sous-sol? les égouts je sais pas.

Humm... Je ne sais pas je...

De toute évidence, le chef cachait quelque chose à Flash. Mais ce n'était pas le moment. Celui-ci agrippa le chef par le collet du manteau et le regarda dans les yeux.

Vous croyez que c'est le moment? La barricade ne tiendra pas éternellement et quand ça sera le cas ça sera le bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 31 Jan - 23:45
Frapper, un crâne un à l'autre. Enfoncer une côte puis deux. Casser un bras puis le deuxième et le troisième chez certaines races aliennes. Briser des os, casser des dents, couper des ongles et changer des couches. La journée de l'original bien que postérieur était d'une banalité et d'une routine navrante. Même le flot qui ne semblait pas vouloir d'émeutiers à tabasser n'arrivait pas à briser sa monotonie et même ça commençait sérieusement à l'emmer... l'ennuy.. le faire carrément ch... enfin vous comprenez vous êtes tous allé à l'école. Il lui fallait avancer plus vite, en essayant de ne tuer personne, les abrutis... pardon les émeutiers n'étaient pas des militaires, anciens ou nouveaux, ou des surhumains criminels, ils méritaient de vivre avec leur bêtise et des genoux pétés. Quand ses yeux améliorés virent quelque chose d'inhabituel dans un port loin de la méditerranée, un homme calme dans une foule agitée. Sa mission l'obligeait cependant à passer outre son pressentiment négatif, il continua donc à se faire un chemin à coup de ranger pour retrouver la raison essentielle, principale, impa... non mais c'est vraiment pas normal ça et en plus il a l'air de pouvoir tenir plus d'une minute en combat.

"Hey !" lança le guerrier à Deathstroke.

Il ne voulait pas d'un combat au rabais, le prendre par derrière, en lâche, il voulait profiter d'une occasion trop rare de se mesurer à quelqu'un de sa trempe pas comme ses clowns sans originalité de la Justice League copiant à l'excès sa première équipe. Il avait pourtant longtemps cru que Bendix avait déposé la marque et que ses descendants... à cette pensée, Midnighter défailli. Il se doutait bien que ce vieux salopard avait dû avoir pleins d'occasions de se... oui rien que d'imaginer ça, pas que l'hétérosexualité le dégoute c'est Bendix le soucis... mais un enfant comme lui serait la pire des nouvelles pour l'humanité.


"Je connais tout de toi, je sais déjà comment je vais gagner, ce que je ne sais pas c'est si tu resteras en vie"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 3 Fév - 9:29
"Tant mieux, parce que je ne sais rien de toi et je n'en ai que faire, Batman de carnaval."

Deathstroke s'était montré condescendant avec l'homme qui l'avait interrompu das sa quête. Tel un chevalier cherchant le Graal il était prêt à se battre pour l'obtenir. Mais à l'instar d'un chevalier, il avait une artillerie lourde, des réflexes hors du commun, un facteur auto-guérisseur et il utilisait quatre-vingt dix pour cent de son cerveau. Déjà que dix pour cent, c'était compliqué pour les chevaliers cherchant le Graal si on en croyait cette série européenne diffusée sur TV5 aux Etats-Unis...Enfin, on commence à s'éloigner du sujet. Parce qu'en plus, le Terminator se voyait plus comme un chevalier errant, solitaire, que comme un membre de la Table Ronde. Et il n'était pas certain de devoir utiliser toutes ses ressources pour affronter l'encapé.

"Tu peux encore partir. Si t'es sage, je te filerais un morceau du butin."

Un émeutier courut vers Slade, venant s'empaler sur son sabre. Une erreur de débutant, ou d'un homme qui ne s'était jamais battu et qui avait de sérieux problèmes nerveux. Le bon côté des choses, c'était qu'il n'aurait plus se genre de problème, maintenant. Wilson se retira - enfin, retira son sabre - du corps qu'il venait de pénétrer, le laissant s'écrouler au sol, sans vie. Ce n'était qu'une victime de plus, tout cela n'avait pas de sens. Le mercenaire solitaire n'avait pas envie de rester là, et le temps non plus d'ailleurs. Si Flash n'était plus débordé, s'il intervenait, ses plans seraient perturbés. Il devait partir avec le butin, au plus vite.

Deathstroke lança un regard noir à l'homme qui l'avait provoqué, tentant de l'effrayer.


"Ou tu peux choisir de mourir, comme ça, parce que c'était pas ton jour."
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3868
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 3 Fév - 14:25
Non, non Mr. Flash je vous cache rien.

En êtes-vous bien sûr?

Le regard de The Flash ne laissait pas grand place à la douceur. Barry n'était pas d'un naturel "méchant" mais là la situation était extrêmement graves des vies humaines étaient en danger. Mais pas juste la vie de ceux réfugier dans le poste de garde. La vie des émeutiers aussi. S'il menait leur sombre projet à terme, il finirait tout dans une prison à vie, et Barry voyait bien dans la foule que certains n'étaient pas à leur place. C'était un coup de colère. Le résultat des graines de discordes qu'avait semées le sénateur Ross.

Il... il... y a une salle en bas avec un passage qui donne vers l'océan. Mais nous y entreposons quelques choses d'extrêmement toxique. Nous ne pensions pas avoir besoin du passage. Vous ne pouvez pas passer par là c'est trop dangereux.


Flash lâcha le garde-côte.

Vous allez les faire évacuer par nous tenterons de les faire évacuer tout d'un coup par bateau et je protégerai l'embarcation. Tous avec un gilet de sauvetage évidemment s'ils tombent à l'eau je pourrai les récupérer. Vous les amènerait au port le plus proche.

Okay... okay.

Flash entendit un cri anormal venant de l'autre coté. Du côté de la foule. Il grimpa sur le toit à vitesse de l'éclaire du haut, il scruta pour trouver d'autre victime potentielle, mais ce qu'il vit le dérangea encore plus. Deathstroke... il y avait un autre homme avec lui. Flash ne le connaissait pas, il devait donc le considéré comme hostile jusqu'à preuve du contraire. Il redescendit.

Vite vite vite on évacue. Deathstroke est dans la foule faites sortir ces gens VITE.

Flash devait se dépêcher, mais maintenant sa mission venait de s’alourdir. Il devait protéger les victimes et maintenant les émeutiers. Parce qu'avec Deathstroke dans leur rang il y avait énormément de danger pour tout le monde. Le nom de Deathstroke avait quand même fait son effet. Les gens se réveillaient et ça commençait à se déplacer. Apparemment la toxicité du passage par je ne sais trop quoi, n'effrayait plus autant les garde-côtes. Deathstroke était une puissante motivation.

(H.J. vous comprendrez que les fragments sont dans le sous-sol. La toxicité est provoquée par les fragments. Donc ils sont entreposés dans le couloir donnant accès aux hangars à bateau )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Fév - 18:07
Le StromWarehouse, une des plus grande base de données du monde, contenant la somme des expériences et connaissances de chaque personne qui a travaillé pour et avec Authority, Stromwatch et Jenny Spark. C'est aussi là où est stocké l'ensemble des découvertes faîtes par l'équipe au cours des missions effectuées depuis plus de cent ans mais aussi les informations nécessaires pour changer le monde à jamais. Il y a bien sûr les techniques de combat développées par les plus grands maîtres mais aussi un prototype de central de production d'énergie sûr et gratuite. La technologie qui leur permettra de terraformer les déserts ou guérir les maladies les plus graves mais il allait falloir y aller par étapes. Il ne faut pas cette fois brusquer la société. En supplément, c'est aussi là que sont stockées les fiches des criminelles piratées dans la base de données de la ligue de justice.

Code:
Accès aux données du StormWarehouse, comparaison de la gestuelle, points d'intérêts du costume ... masque ... accès au palmarès, faibless... erreur - accès interdit - lancement de la connexion - arrêt.

*J'imagine que ça va être à l'ancienne, j'adore.*

Midnighter n'avait pas vraiment envie de rater sa mission, il avait été conçu pour ça mais il faut parfois accepter ses désirs et aller contre sa programmation. De plus, la personne qui lui barrait la route n'était vraiment un bon citoyen alors autant faire une pierre deux coups, la récupération de matériel ultra-sensible et la mise hors circuit d'une personne très dangereuse. Les muscles du surhomme se tendirent, ses poings se serrèrent laissant apparaître les griffes incrustées dans ses gants. Il tenta d'abord le coups de poings raté, une technique qui consiste à viser hors du corps de l'adversaire pour tenter un coups de pieds derrière l'oreille gauche et ce afin de le désorienté. Tandis que le combat s’annonçait passionnant, l'homme en noir se faisait littéralement engueuler par un collègue un peu trop soupe au lait, il lui reprochait de ne pas prêter attention au bip-bip incessant du détecteur à choses étranges.

"Arrête de faire ton gamin et sécurise la marchandise."

"C'est un trop gros poisson, tu ne le battras pas aussi facilement que Murmurr."

"Justement. Je suis désolé mais je passe dans un tunnel"

"N'importe quoi les coms sont kzzz......"

"Désolé, je suis tout à toi."
lança le guerrier de la nuit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Mar - 10:57
Le Terminator esquissa un sourire psychédélique derrière son masque de fer. C'était la réponse qu'il attendait, qu'il espérait. Affronter ce héros semblable à Batman allait sans aucun doute être une expérience plus que fascinante, pour quelqu'un qui pensait avoir affronter tous les héros - et même tous les vilains - de cet univers. A moins que ce Midnighter ne vienne pas de cet univers ? Curieux, sans enlever d'intérêt au combat. Deathstroke se mit en position, sortant ses deux sabres, prêt à bondir sur son ennemi, jusqu'à ce que tout à coup...

Dans l'agitation et la panique générale provoquée par les émeutiers, les mercenaires et un Flash qui faisait pire que mieux, un homme semblant sortir de nulle part se mit à courir vers la sortie d'Amnesty Bay, une boite entre les mains. C'était les fragments, ça ne pouvait être rien d'autre. Tant pis pour ce combat palpitant, le mercenaire devait absolument réussir sa mission, non pas pour sauver le monde d'une armée de néo-nazis mais pour ses propres plans futurs. Car oui, contrairement à ce qu'on pourrait croire, aucun de ses actes n'était fait sans une réflexion préalable, tout était li par un fil rouge invisible qui constituait le Plan.


"On remettra cette danse à plus tard. Après une pizza, ou même un Burger King ?"

Sur cette réplique concluant un duel épique avant même qu'il ne soit commencé, Slade jeta une série de grenades fumigènes accompagnées d'une grenade explosive. Puis il courut à son tour, armé de ses sabres, décapitant les émeutiers, se lançant à la poursuite de l'homme qui lui avait volé les fragments. Il savait que ce n'était pas terminé, il savait que même s'il le rattrapait, ce Midnighter était un coriace et qu'il finirait par l'affronter. Mais s'il pouvait récupérer ne serait-ce qu'un fragment et lancer la phase 1 du plan, il serait le plus heureux des mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3868
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 6 Mar - 22:11
Flash s'en fichait il fallait évacué les gens. Il descendit dans le couloir décrit par le gardien, la porte de la salle dite toxique avait été ouverte. Les garde-côtes affichaient une mine inquiète et franchement pas réjouissante. Ils semblaient inquiets. Barry s'arrêta, croyant que la toxicité aurait pu se rependre, il stoppa les civils qui le suivait. Puis se retourna vers son escorte.

Qu'est-ce qu'il y a?
les fragments ils ont disparu?

Quoi?

Quelqu'un a dérobé le truc toxique gardé ici.

Barry était lui aussi soudainement inquiet. Mais il devait prioriser les civils.

Il n'y a donc plus aucun danger à passer par ici?

A priori non.

On entendit la fenêtre en haut fracassée les gens allaient entrer. Assez perdu de temps. Flash pris les civils un par un et les emmena dans le bateau. Il fallait faire vite Une fois tout le monde dans le bateau avec une veste de flottaison (sécurité d'abord) Flash arracha le moteur de derrière l'embarcation et se mis à la poussé. Lui même allait tellement vite que la pellicule d'eau qui était écrasée par la pression de l'air ne perçait pas. Il pouvait donc courir sur l'eau et le bateau qui ne subissait que peu de friction, car il flottait également sur les eaux, se déplaçait très bien, sans presque aucun effort. Il put ainsi partir et sauver les civils.

Il faut dire que malgré qu'ils étaient loin du danger maintenant. La situation l'inquiétait au plus haut point. Les fragments et le comportement des émeutiers était-il lié. Les fragments c'étaient quoi? Que faisait Deathstroke dans le coin et qui était ce citoyen étrange qui se prenait pour Batman? Des questions qui trouveraient sûrement réponse prochainement.

(( pour moi le sujet est terminé, mais peut-être pas pour vois ^^ bonne chance))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Baie de l'amnistie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Baie de la honte
» Baie de Somme, premier jour
» WK en Baie de Somme le 20, 21 et 22 Mai 2011
» Bienvenus en Baie de Somme
» Baie d'authie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-