Joyeux Halloween !!! [Event Halloween]

Inscription : 10/12/2012
Messages : 582

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 31 Oct - 22:05
Joyeux Halloween !!! [Event Halloween] BpR-SCXb0O0

Soirée d'Halloween, Gotham City

L'orage grondait au-dessus de la cité du crime et des vices. La nuit avait déjà enlacé le Soleil, le couvrant de son corps obscur, faisant s'abattre sur cette partie des États-Unis les ténèbres du mois d'Octobre. Les gouttes de pluie s'abattaient sur la cité, jouant leur musique mélancolique avec les poubelles, les gouttières et les cordes à linge. Puis, elle se répandaient sur le goudron des routes, soit pour disparaître par les bouches d'égouts dans les quartiers les plus aisés, soit pour stagner dans de profonds nids de poule là où, au contraire de l'eau, l'argent ne coulait pas à flots.

A Crown Point, grand carrefour du trafic de drogues en tous genres, attendait un sinistre personnage. Dans son antre secrète, là où personne ne l'avait encore débusqué. Il y était bien pour plusieurs raisons: la discrétion, la quantité de drogués dont personne ne s'intéressait, la pauvreté de la zone. Ces trois aspects étaient le pourquoi de la présence de l’Épouvantail en ces lieux.

Sa silhouette longiligne se découpait dans l'ombre d'un bâtiment en ruines, alors que son esprit était obnubilé par sa livraison prochaine. En effet, un étrange personnage lui avait promis des cobayes vivants pour ses expérimentations. Un Atlante, un Cyborg, un Homme modifié et une Femme assez spéciale. Jonathan Crane ne savait pas pourquoi, mais cela lui était égal pour le moment: des gens sains allaient pouvoir tester sa nouvelle toxine, la plus récente de toutes.

Mais terriblement sociopathe et paranoïaque, l’Épouvantail n'était pas venu les mains vides. Vêtu de sa tunique loqueteuse, de sa grande faux et de son large chapeau, il aurait effrayé n'importe quelle personne qui aurait eu la mauvaise idée de se promener dans le coin ce soir là. Après tout, c'était Halloween, la fête de la peur, et si Crane lui même n'y prêtait plus attention, qui le ferait ?

Enfin, après de longues minutes d'attente, un grincement se fit entendre. Plus le temps passait, plus le bruit s'accentuait, signe que la chose qui le produisait s'approchait. Puis, au détour d'un bâtiment, au même moment qu'un coup de tonnerre, surgit un grand corbillard, noir comme la suie. Très peu décoré, nullement esthétisé, son allure sobre ne manquait pas pour autant de délicatesse. Le sang du Docteur en psychologie ne fit qu'un tour, et ce pour deux raisons. La première était bien évidemment l'excitation. Il savait en son for intérieur que son colis venait d'arriver. La seconde, plus intéressante, était la peur. Un froid parcourait les veines et la colonne vertébrale de l'avatar de la terreur. Quelle que fut la personne qui amenait les cobayes, elle n'était pas de bonne augure et devait être sacrément puissante. Réunir quatre êtres aussi différents ne devait pas être si simple que cela.

Le corbillard s'arrêta devant le grand échalas. Une des fenêtres s'ouvrit, permettant à Crane de voir le conducteur. Le criminel eu un mouvement de recul face à cette vision, mais se calma très vite. Il cligna des yeux et l'instant d'après, le corbillard avait disparu, et un simple morceau de papier se trouva à la place. Scarecrow se pencha et le récupéra.


Les caissons ont été déposés dans votre atelier, Docteur. Nous vous les laisserons jusqu'à minuit ce soir.
Bons travaux.



Crane resta immobile pendant une minute entière, sans cligner des yeux. C'était impossible, et pourtant cela s'était passé sous ses yeux. Il faudrait qu'il étudie cette affaire. Néanmoins, il rangea le problème dans un coin de son esprit dérangé et regagna son laboratoire.
Là-bas, comme promis, les caisses avaient été déposées avec un ordre tout particulier, de la plus grande à la plus petite. Les névroses du Docteur apprécièrent grandement l'attention.

Après dix minutes d'une préparation minutieuse des tables de travail, les êtres inconscients furent prêts. Mis à nus, attachés, ils étaient totalement dévoués à la cause scientifique. L'Atlante posa problème en raison de son poids, le Cyborg aussi, et l'Homme, invisible, força l’Épouvantail à y aller à tâtons.
Enfin, avec un grand rire, il injecta à chacun via un cathéter une haute dose de sa nouvelle toxine. Il les avait tous reliés via divers câbles, afin de leur faire partager cette expérience. C'était la première fois que le Docteur essayait cela, ce pouvait être intéressant. Ils allaient faire de beaux rêves...


Ailleurs...

Autour des cobayes, un monde étrange, déformé, constitué d'un long chemin obscur parsemé d'arbres crochus, de grandes barrières en fer forgé d'un style gothique très glauque et, au bout du chemin, quatre embranchements avec des panneaux de bois pourris. Le plus à gauche représentait un le symbole de Superman, le plus à droite une couronne d'or et un trident, au centre droite une rose stylisée et au centre gauche une canne et un haut-de-forme.

- MOUAH AH AH AH AH AH !!! Vous êtes dans mon monde ici, et vous allez passer une ssssssssuperbe nuit avec moi !!!

Joyeux Halloween !!! [Event Halloween] Scarebeast

Une voix grave, rauque, sale surgit de nulle part, et un monstre gigantesque se dégagea du sol, s'arrachant des entrailles de la terre pour hurler ces mots aux quatre criminels encore au sol. Puis, il disparut avec fracas, laissant les pauvres prisonniers prendre conscience du monde dans lequel ils se trouvaient.

[Bienvenue à vous, fiers prisonniers de l’Épouvantail. Je vais animer ce RP un peu spécial, dédié à notre bonne soirée d'Halloween. Sachez qu'il ne se passera pas de manière conventionnelle: je réagirais auprès de vous comme le MJ d'un jeu de rôle, vous proposant très rapidement des possibilités et vous laissant choisir comment avancer. Vous serez très encadrés, et ne serez toutefois jamais laissés à l'abandon. Petit point important, vous serez plus faibles dans ce cauchemar, mais vous gardez vos compétences. Sur ce, à vous.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Nov - 0:15
Nereus se réveillait, ou pensait se réveiller, dans ce long couloir morne et sombre, écoutant la voix sinistre lui expliquer vaguement où il se trouvait. Il se releva doucement et difficilement, songeant à comment il avait pu en arriver là. Il ne savait plus même plus où il était avant ce long blackout. En fait, toutes ses pensées étaient confuses, comme la plus grosse migraine qu'il put avoir. Tous ses sens étaient troublés. Il arrêta de bouger une fois à genoux pour calmer ses vertiges.

Il en fallait une dose pour assommer un Atlante, de quelque façon que ce soit. Tout ceci était donc vraiment étrange et susceptible d'être dangereux. Nereus regarda autour de lui pour n'y voir qu'à travers les ténèbres trois autres personnes allongées et plusieurs emblèmes menant à chacun un embranchement au bout de ce chemin lugubre. Il chercha son arme, en vain.

Le Roi Nereus hésita un instant s'il devait parler à ses gens, les aider ou s'il devait concrétiser cette terrible tentation d'aller dans l'embranchement marqué par un trident et une couronnes dorés. Ne voyant pas les autres réagir, il tituba maladroitement vers le bout du chemin.

Sur le chemin, beaucoup de questions lui vinrent sur ce qu'il se passait ici, mais la plus grosse interrogation était de savoir qui était derrière tout ça. Cette voix malsaine, proclamant que ces terres étaient les siennes...

De là où il était, il pouvait voir les autres symboles et il tentait à trouver à qui correspondait chacun. C'est d'ailleurs à ce moment-là qu'un autre errant se réveilla. Nereus se retourna une seconde, puis décida de continuer son chemin et laissera les autres faire le premier pas s'ils en avaient envie. La vue toujours floue, il reprenait tout de même ses aises petit à petit, mais un énorme malaise était toujours présent, comme une étrange angoisse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 8 Nov - 15:59
Libérée du fardeau de la réalité, Lady Weeds s'éveille à un monde qu'elle ne connaît guère. Des arbres crochus, un chemin sinueux, ce monde qu'elle découvre semble à la fois immense et inconnu, et étriqué, limité. Sa sensation première est que c'est un mystère, enveloppé dans une énigme. D'ailleurs, premier constat étrange, c'est qu'elle est manifestement dans le monde des esprits, puisqu'elle a inexplicablement retrouvé son enveloppe physique du Green, celle de la Lady Weeds, titre qu'elle a acquis en siégeant au parlement des plantes. Le Parlement des Arbres, néanmoins, semble hors d'atteinte, tout comme la nasse normalement inévitable de pensées et de conscience qui régit l'existence dans l'inconscient collectif de la végétation qui est son environnement naturel. Elle regarde, comme avec des yeux humains, ses mains, celles de la Lady au corps de plantes. Celle qu'elle était avant de s'incarner sur Terre pour être une épine humaine dans le pied de l'humanité.
Joyeux Halloween !!! [Event Halloween] Lady%20Weeds%5B1%5D

Toujours, comme quand elle se trouvait sur le territoire des USA, privée de son lien mental avec le restant des esprits du Green. A nouveau, pourtant, arborant l'apparence et le feuillage d'ex-avatar du Green (Lady Thing).

HRP:Comme toujours dans le monde des esprits, je passe ma narration à la première personne et en vert. Les paroles sont toujours en mauve et entre guillements comme toujours.

J'émerge comme d'un demi-sommeil. Je ne comprends pas où je suis. Cela me rappelle mes quelques incursions dans les plans domaniaux du Red, quand je bénéficiais encore de mon apparence d'esprit du Green. Lady Weeds, les gens m'appelaient spontanément ainsi, dans le Green, et apprenaient à me craindre et me respecter. Jusque dans le Red on me craignait. Tandis que sur le monde des humains, ils ignorent qui je suis. Voyons où nous nous trouvons...

Nous en effet, puisque voici deux individus, dont l'un est clairement de chair. Mais il n'empeste pas autant le sang et la bile que les esprits animaux. C'est un humain, ou il leur ressemble. Son odeur, alors que je n'ai pas de nez d'humaine, je la sens. Saline et iodée, mais aussi imperceptiblement musquée. Pas de doute, c'est un homme. Je m'approche de lui, terriblement à l'aise en ayant retrouvé mon enveloppe d'algues et de vignes sauvages. Maintenant que je suis habituée à arpenter les landes défigurées de la nation d'Amérique, c'est moins de souffrance d'être perdue dans un lieu où les esprits demeurent muets même quand on les cherche.

La surprise ! La nervosité, l'émotion violente puis en ostinato. Je me suis laissée emporter par l'apparition d'une étrange créature, qui pourrait être un monstre du Red ou du Rot, ou encore de ce nouveau monde inconnu, le Metal.


"IIIIIIIIIIH !"

Maudit. Il a disparu, j'ai à peine compris ce qu'il a prononcé, à la manière des humains, dans la langue de Shakespeare. Et je me suis montrée faible. Aucunement la réaction de force et d'autorité que je tâche d'arborer tout naturellement à mon habitude. Et qui a fait ma réputation. Dans ce monde, je crains que mon image ne soit celle d'une proie et d'une victime, chose qui me déplaît presque autant que de m'être fait surprendre par une maudite apparition. La créature a disparu et je n'ai presque rien appris.

"Son monde..."

Je n'en dis pas plus, ignorant si la présence de chair et la présence métallique étaient des individus en qui me confier. D'autant que leurs carrures respectives étaient plus qu'impressionnantes. Je passais pour faible, entourée de deux prédateurs. Je regardai d'un peu plus près, sans bien comprendre ce qui nous rassemblait. Un homme de la mer, un homme de fer forgé, moi-même la créature de vase, et... Tiens. Des vêtements qui bougent. Ou ai-je mal vu ? Bizarrement je détourne le regard, cette présence-là me met mal à l'aise ; bien plus que la chair et le métal, pourtant d'habitude ennemis honnis du Green. Plus encore les miens, puisque tout le Green est trop stupide pour connaître son ennemi. Un tas de chair iodée, un tas de ferraille, et une chose que mon âme elle-même perçoit comme pire encore. Eux, ne me connaissent sans doute pas. Un vent glacial parcourt les arbres biscornus du chemin, qui viennent avec mes propres feuillent s'agiter en chœur dans un sifflement sinistre.

"Dans quelle manière de monde sommes-nous là ?"

Je continuais de frissonner dans la brise gelée, terrifiée par mes compagnons d'infortune, que je sentais plus forts et plus puissants que moi. Je tentais de modifier la forme de ma main droite aux doigts pointus et crochus de bois. Lentement, avec concentration, au prix d'un terrible mal de crâne... Je parvins à former une pagaie au bout de mon 'poignet' de branches. Assez large pour assommer un humain de bonne taille ou faire levier sur un objet. D'ailleurs, en m'avançant, je distinguai quatre signes, laissés à la manière des panneaux indicateurs et représentations visuelles à l'usage des humains. Puisant dans la maigre culture que j'avais dans l'humanité, je parvins à en discerner les représentations, à savoir le symbole d'un des héros connus de l'humanité nommé Superman, une couronne et un trident qui sont des symboles de pouvoir monarchique et guerrier, des accessoires d'habillement, et enfin une fleur répondant aux codes supposés de l'imagerie de la rose. J'étais attirée par cette dernière alternative, mais je tentai d'abord une chose. Aurais-je du renfort ?

En me concentrant au maximum, je tentai de manipuler les plantes sèches et tarabiscotées du paysage, à savoir, herbes sauvages et arbres aussi secs que tordus, pas vraiment à l'image de la bonne santé. Mon esprit me donnait l'impression d'exploser tellement ça coûtait d'efforts. Cela pouvait-il marcher dans ce monde, la chlorokinésie ?

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 582

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 8 Nov - 17:23
Les arbres se mirent à bouger, les plantes à remuer, l'herbe à bruisser sous l'action de l'esprit de Lady Weeds. Sa force mentale, liée à son pouvoir de chlorokinésie, semblait porter ses fruits. C'est alors que tout cessa, et qu'une terrible douleur saisit la représentante du Parlement des Arbres. Cette souffrance s'insinuait comme les racines s'infiltraient sous la terre, remuant tout sur leur passage. Ici, seuls les flux et possibilités psychiques de Weeds étaient impactées.
Une sombre présence se fit alors ressentir, froide, lourde.
Elle se retrouva paralysée, tant physiquement que spirituellement, et ne put empêcher une voix grinçante, semblable à celle entendue préalablement. Elle semblait cette fois-ci très amusée, et ce n'était sans doute pas bon signe.

*AHAHAHAHAHAHAHAHAH !!! Ce pouvoir ne fonctionnera pas ici, petite plante. Recommence et ce seront des flammes qui récompenseront tes efforts.*

Sur ces mots, tout cessa.
Weeds retrouva son total libre arbitre, et tout présence s'évanouit. Personne d'autre qu'elle ne se mit à réagir, il semblait que tout ne s'était passé que dans sa tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/06/2014
Messages : 163
Localisations : Central City/ Keystone City

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 19 Nov - 0:17
Il se sentait faible, nauséeux. Mais plus que l'agitation qui commençait à se manifester autour de lui, c'est l'impression de tomber dans un puits sans fond qui le réveilla. Allongé sur le sol, Metallo tenta de se relever, alors que les éléments semblaient être contre lui. Tout tanguait autour de lui, et le cyborg avait l'impression d'évoluer sous l'eau. Corben réussit à se lever au prix d'un intense effort et contempla ce qui semblait être ses compagnons, ainsi qu'une monstrueuse abomination qui semblait être le maître des lieux. Mais au moment ou Metallo allait lui sauter dessus pour exiger quelques explications, le monstre disparut.

''Génial...''

Analysant l'environnement autour de lui, il découvrit une lande corrompue, ainsi qu'un chemin menant à un carrefour. Un zoom lui permit de distinguer parfaitement les détails des panneaux, et celui de gauche attira immédiatement son attention. Le logo de Superman... Superman... Pris d'une crainte soudaine, John Corben jeta un coup d’œil paniqué autour de lui. Non. Pas de Superman en vue. Seulement deux individus et un tas de vêtements qui semblait inerte. Mais une question demeurait sans réponse dans sa tête. Pourquoi était-il là ? Non pas comment, ni quand, seulement ce pourquoi omniprésent dans chacune de ses actions et qui lui vrillait le crâne sans cesse...

La réponse était au bout du sentier, à coup sûr.
C'est un piège, John.

Derrière ce panneau marqué du seau du Man of Steel devait se cacher la réponse à sa question.
John, arrête ça, reprends toi !

D'un pas hésitant, Metallo s'engagea sur le sentier obscur, à la suite de celui qu'il ignorait être le King Nereus. D'abord en marchant doucement, puis en accélérant, Corben se mit à courir comme un fou vers le panneau qui l'attirait comme un aimant. Malgré le paysage qui ne cessait de tourner autour de lui, malgré le sol traître qui semblait vouloir le garder prisonnier, Metallo accéléra et bouscula le Roi Nereus avant de tituber comme un homme ivre puis de reprendre sa course. Savoir pourquoi je suis ici.

Et toujours cette voix dans sa tête qui lui hurlait des choses qu'il ne comprenait qu'à peine... Tout était trop dur, il ne pouvait se concentrer que sur une chose, à savoir sa course effrénée sur le chemin menant au carrefour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Joyeux Halloween !!! [Event Halloween]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Scénario] Joyeux Halloween Inuyasha^^
» tarte au chocolat d'halloween...
» déco d'halloween
» SNOW VILLAGE HALLOWEEN 2011
» Echange bannière d'Halloween #Envoi au plus tard le 15 oct.# *** Terminé ***

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-