[Girls Month] Payback time

Inscription : 10/12/2012
Messages : 421
MessagePosté le: Lun 10 Nov 2014 - 22:45
Amanda Waller marchait d'un pas assuré lorsqu'elle entra à Star Labs. Qui ne le serait pas avec une escorte de ce genre. Sur la douzaine de personnes accompagnant Amanda Waller, il y avait de toute évidence des soldats qui était bien armée, mais également ce qu'on appelle communément des blouses blanches scientifiques et techniciens en tout genre, de plus une autre femme se tenait avec Amanda. Elle arborait un de ses sourires des plus inquiétants en arrivant dans la salle. De toute façon, voir la directrice Waller sourire était toujours de mauvais présage, surtout lorsqu'on cachait quelques choses.


Elle entra dans l’immeuble sans rien demandé les hommes la suivirent. Le garde de sécurité de l'entrée semblait sur le point d'exploser, mais un des hommes le repoussa brutalement. Amanda prix place dans l'ascenseur. Elle savait exactement ou elle, allait. Takamoto avait voulu jouer avec elle, tout Star Labs en payerait le prix. En arrivant aux portes du laboratoire qu'elle désirait, elle sortit de sa chemise un papier et s'approcha de la personne la plus proche. Elle savait de qui il s'agissait. Kala Avasti, dépêché de Métropolis tout de suite après l'incident Space Ranger. Elle l'avait même croiser au moment de sa confrontation avec Cyborg sur les droits ou non de pénétrer dans le laboratoire, elle prit donc un visage plus sérieux et lui tendit le billet.

Faites se que vous avez à faire. Dit-elle simplement à ses hommes. Comme vous pouvez voir, Dr. Avasti l'ARGUS a fait ses devoirs. Voici un mandat de perquisition présidentielle, signé par la première Dame des USA. J'ai également la dérogation signée du président Luthor lui-même, ce qui signifie que ce mandat est parfaitement légal. Se qui veut dire Dr. Avasti que j'ai le droit de fouiller toute le bâtiment de Star Labs.

Elle se tue pendant quelques instants pour que Kala puisse prendre conscience du contenu du mandat. Évidemment ses sbires étaient déjà à l'oeuvre. Forte de sa pièce légale Amanda, regarda à nouveau Kala. Son regard sérieux se transforma en un regard un peu plus malin, quelques choses qui laissait transparaître toute l'intansigence d'Amanda dans un cas comme celui-là.


Il va sans dire que si nous trouvons la moindre trace de la présence de Rik Starr dans Star Labs, vous êtes bonne pour Belle-Reve madame Avasti. Pour avoir caché un fugitif interspatial potentiellement dangereux, faisant partie d'une milice armée nommée les Spaces Ranger.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Nov 2014 - 18:24
Kala ne s'attendait pas à tout ce remue ménage aussi vif que précipité et manquant grandement de délicatesse; des gardes armés qui la regardait comme si elle était la pire des criminelles, des scientifiques qui saisissaient son matériel et ses recherches sans préambule et Amanda Waller qui la toisait comme si la scientifique lui avait mangé son quatre heures et une autre femme derrière qui la regardait tout aussi méchamment.

Sauf que Kala n'avait rien à se reprocher, on l'avait fait venir pour étudier un "cas " , chose qu'elle faisait assez diligemment malgré les réticences du sujet.

On pouvait dire tout un tas de choses sur l'hispanique , son caractère difficile ses positions politiques ou autres mais jamais elle n'avait joué avec les lois de son pays. Toujours et quelque soit le pouvoir en place elle avait respecté les règles. Kala doit être la seule à n'avoir aucun casier judiciaire ou enquête en cours ni même une amende pour stationnement interdit. Rien , Kala était une civile modèle.

Ce que fait Waller en son nom ou celui de son organisation la blesse profondément, elle se sent trahie et humiliée . Mais au final c'est la colère qui monte en réponse des autres sentiments qui l'envahissent. On ne lui volera plus son travail et central city ne la blessera plus, elle déteste cette ville mais avait accepté d'y revenir d'abord parce que Jenet le lui avait demandé avec un "Sil te plait" mais aussi parce qu'elle y avait pris ses précautions.
Elle prend alors le temps de regarder Amanda froidement dans les yeux, elle est furieuse car de tous ceux qui aurait pu venir lui chercher des noises Waller est celle qu'elle respecte le plus pour ses positions et sa force de caractère.

- Je crois que l'ARGUS fait mal ses devoirs... Aussi je conseille à vos hommes de revenir avec une combinaison HAZMAT....Pour leur propre bien.

Certains des scientifique se figent, une boite de Petri glisse des mains de l'un d'eux et tombe brisant le silence de mort qui c'est installé.

-Je déteste Central City, j'y ai passé des années horribles en plus de mon internat . Pour accepter que j'y revienne Jenet et Murray Takamoto ont du faire certains aménagements qui sont dans mon contrat de travail et validé par l'institut de veille scientifique et sanitaire. J'ai demandé certaines choses , comme assurer que mon déplacement ne dépasse pas une semaine calendaire...

Il n'y a aucun sourire victorieux qui se dessine sur le visage de Kala, pourtant elle sait qu'elle vient de porter un coup à son adversaire mais sa colère l'empêche de savourer, aussi parce que Waller ne s'arrêtera pas avec un si petit contretemps.

- J'ai demandé à avoir mon espace avec mes outils et mes contenants,car il etait hors de question que qui que se soit vole mon travail... Ces derniers voyez vous sont doté d'un système bio mécanique, si quelqu'un d'autre que moi les manipule... le gel qui contient va dissoudre l'intégralité du contenu et être potentiellement dangereux pour vos scientifiques....

Si le meurtre oculaire existait Kala Aurait déjà tué Amanda , mais s'il existait véritablement l'hispanique serait déjà morte car Waller avait été la première a déclencher les hostilités . Néanmoins, sachant son travail sécurisé la scientifique prends le temps de lire le billet de perquisition qui lui est adressé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 12 Nov 2014 - 21:27
Metropolis, STAR Labs
9:51 A.M


Le soleil s'était levé depuis quatre heures déjà. Il brillait tranquillement, aimablement dans le ciel de la cité, mais un léger courant d'air frais trahissait le passage des saisons. En effet, malgré un temps admirable, l'hiver approchait de plus en plus, et la froideur du temps se faisait davantage ressentir au fur et à mesure que les jours passaient. Les badauds se pressaient déjà dans les rues, plus vêtus qu'à l'accoutumée, pour aller travailler, ou tout bonnement profiter des derniers bons jours avant l'arrivée des grands froids.
Rik, quand à lui, était traité comme un Roi. Enfin, de son point de vue. Cela faisait longtemps qu'on ne lui avait pas offert de quoi manger, boire, se laver... Il en avait oublié le confort d'un lieu de vie sédentaire. Il savait cependant que cette manière de vivre le lassait, au bout d'un moment. Il ne tenait pas en place et ne se voyait pas rester à un endroit fixe. Perdre le plaisir de voyager, de découvrir serait une chose totalement insupportable. Il lui fallait toujours plus: plus de défis, plus de découvertes, plus d'horizons.

Ce matin, cependant, il profitait d'un bureau abandonné de STAR Labs pour prendre un copieux petit déjeuner. Déjà tout habillé, il avait accepté qu'on lui ramène de la nourriture terrienne "pour tester", avait-il dit. Ainsi s'étendait devant lui un panier de viennoiseries, du lait, des céréales, du beurre, du pain, des œufs, du bacon, du chocolat en poudre, du jus d'orange, de mangue, d'ananas, de pamplemousse... Certes, tout était en petite quantité, pour goûter, et le tout ne devait pas avoir coûté bien cher, mais l'intention y était.
Posé dans un siège face à une fenêtre, il profitait des doux rayons du soleil et de son petit déjeuner. Hum... il est vrai qu'il pourrait s'en accommoder quelques temps quand même. Profiter de la sorte de l'hospitalité terrienne était assez agréable, et parvenait presque à lui faire oublier... AMANDA WALLER DEVANT STAR LABS ???

- PFFFFFFFFFFFFF !!!

Alors qu'il avait commencé à déguster son verre de jus d'oranges, de nombreux véhicules noirs s'étaient garés avec fracas devant le bâtiment. En étaient sortis des hommes armés, et quelqu'un que Rik ne pensait pas revoir de sitôt... l'Agent Waller. Malgré la distance, le Ténébrien l'avait reconnue. Elle l'avait retrouvé...
Et le jus recouvrait la paroi vitrée...

- Chuis pas dans la merde...

Jetant son verre au sol (tant pis, il était plus facile de nettoyer du jus de fruit que du jus de cerveau), il jaillit hors de la pièce comme un diable de sa boîte et partit en trombe dans les couloirs. Il connaissait désormais le chemin pour rejoindre son vaisseau, la topographie des lieux n'étant pas si compliquée à apprivoiser. Mais, au détour d'un chemin, il vit que l'ascenseur était en marche. Sans doute pas une bonne nouvelle. Préférant se cacher plutôt que de courir un trop gros risque, il se jeta sur une porte et l'ouvrit. Bien des scientifiques le virent passer, mais le mot avait été passé dans tout le bâtiment: il n'y avait pas d'extra-terrestre blond, canon, charismatique et particulièrement attirant à STAR Labs.

Une fois à l'abri dans une nouvelle pièce, inconnue cette fois-ci, il en fit vite le tour. Une fenêtre, des meubles basiques, bureau, armoire, etc etc...

- Fait chier... comment je vais m'en sortir, moi ??? Réfléchis Rik, réfléchis, tu peux pas être plus con qu'eux, quand même... Si ?

Enfin, après de longues secondes de réflexion, il... ne trouva rien... il était franchement perdu, comme si une espèce de voile lourd et assourdissant obscurcissait ses pensées. Il ne savait pas quoi faire. Il se sentait impuissant, et ça le mettait en rage.

- Reprenons... Etape une: ne pas me faire prendre.
Etape deux: atteindre le Solar... toujours sans me faire prendre.
Etape trois: me frayer un chemin, et tant pis si ça fait du bruit.
Etape quatre: fuir et me planquer dans un coin, en attendant. Parfait.


C'était tout bonnement excellent, du niveau des plus grands génies. A vrai dire, Rik priait davantage qu'il ne réfléchissait, et comptait tout faire reposer sur sa bonne étoile, comme d'habitude. En attendant, il décida de saisir une blouse de scientifique qui pendait à un porte-manteau, et de s'en vêtir. Cela pouvait cacher sa tenue, et le faire passer pour un être humain comme les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 421
MessagePosté le: Jeu 13 Nov 2014 - 2:54
Vous sous-estimez ARGUS madame Avasti.

L'ascenseur avait remonté une nouvelle fois au niveau du laboratoire de Kala Avasti. D'autres personnes sortirent de l'appareil. Moins nombreux, mais mieux équiper cette fois. Des contenants noirs qui semblaient très lourds étaient arrivés. Les gens les ouvrirent.

Vous avez entendu la dame. Ne touchez pas directement au matériel, nous annulerons les dispositifs dans les laboratoires d'ARGUS. En attendant, sciés les tables, les planchés, les armoires, tordez le métal, je m'en fiche, ne touchez rien directement, mais emportez tout.

Les hommes d'ARGUS s'approcherez des tables, ou était déposé Lotie l'étrange animal de Kala. Les hommes sortirent de leur besace ce qui semblait être une scie laser. Le bois se coupa comme du beurre. S'appuyant alors sur la table pour soulever le vivarium de l'étrange animal, il fut déposé dans un des conteneurs sombres, prévus pour cet effet.

Et maintenant Madama Avasti pendant que certains des mes employés s'occupent de vider ce laboratoire que vous détestez tant. Amenez-moi voir ce pour quoi je suis là. Je veux le Solaris Dr. Avasti. Où est le vaisseau de Rik Starr. Je vous rappelle d'ailleurs que par la loi, vous êtes actuellement obligé de me le remettre, si vous refusez j'ai le droit légal de vous arrêtez.

Elle faisait virevolter le mandat sous le nez de Kala comme si c'était un multipape. En un sens s'en était un, même plus encore. Il permettait à Amanda de littéralement viré sens dessus dessous toute Star Labs au final, elle trouverait l'extraterrestre avec ou sans l'aide de la docteure, mais il valait mieux qu'elle participe, comme ça elle éviterait un séjour des plus déplaisant à Belle-Reve.

Elle claqua des doigts et quelques un des hommes armés qui étaient venus dans l'escorte s'approchèrent d'Amanda. Son personnel était discipliné et c'est comme ça qu'elle aimait ça. Maintenant il y avait deux autres personnes qui mériteraient un peu de discipline et c'était Mr. Starr et Mme. Avasti.

Ouvrez le chemin madame Avasti, nous vous suivons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 14 Nov 2014 - 20:03
Tels des insectes une nouvelle fournée de scientifiques arrivaient cette fois mieux équipés et qui s’attaquaient méthodiquement à détruire son laboratoire…certains avaient même embarqué la jumelle de Lottie qui bien plus sauvage que sa sœur avait poussé un cri d’horreur avant de sauter hors de son habitat pour fuir allègrement dans le système d’aération de Starlabs… Kala ne s’inquiéta pas outre mesure. Quand elle serait calmée et s’estimerait hors de danger son petit animal ressortirai la voir.

- Je vois l’efficacité de vos hommes Amanda, incapables d’arrêter un axolotl d’une dizaine de centimètres … je suis bluffée, scotchée et je dirais même sans voix.

Ca y est la scientifique était énervée, parce qu’on la traitait comme la dernière des criminelle alors que foncièrement elle ne voulait rien cacher, pour preuve elle avait mémé proposé à Amanda une copie de son rapport définitif. Son rapport préliminaire était fait mais il n’était pas fini ce pour quoi elle n’avait rien transmis à la responsable d’ARGUS. Elle s’avança pour récupérer dans un caisson son dossier sur Rik Star alors même qu’un garde armé s’approchait d’elle pour l’en dissuader. Mais elle fit comme si de rien n’était un chien bien dressait pouvait montrer les crocs et aboyer mais pas mordre sans l’aval de sa maitresse et Waller n’avait rien dit. Cela ne l’empêcha pas de la malmener en lui infligeant un coup avec la crosse de son arme pour la faire reculer.  

- Je vois comment vous dressez vos chiens Amanda à s’attaquer à plus faible… Pourquoi êtes-vous là ? Je ne suis pas un danger immédiat pour qui que ce soit et vous le savez. Pourquoi vos hommes ne sont pas en train de pourchasser quelqu’un qui en vaut la peine ? du genre le joker, Captain cold ou Metallo qui sont eux des criminels reconnus et posant un problème de sécurité nationale ? Je crois que vous allez être déçue Waller, Rik starr est autant un  extraterrestre que vous. D’après mon rapport qui est dans ce caisson et rédigé de ma main, il est humain. Méta humain pour être précise un des allèles sur deux chromosomes présente une mutation. Et se sont des mutations non dangereuses qui ne necessitent aucune mise sous surveillance.


Ce qui n’était pas faux la physiologie ténébrienne comme il le disait était très très proches des humains à tel point que Kala a cru un moment qu’elle s’était déplacée pour rien, victime d’une blague typiquement Starlabsienne. Il ne fallait pas croire que parce que vous avez des diplômes vous ne restez pas au fond un adolescent avec une crise à rattraper vingt ans après.  


- Laissez-moi deviner c’est Murray Takamoto qui vous en à parlé ? Faire confiance à un métrosexuel qui se teint les cheveux et se fait des brushings…soyez sérieuse …je dirais même réfléchissez une minute …le pauvre doit être au bord de la dépression…et de la crise de la quarantaine. [/center]


C’était mal de parler de ses collègues de travail ainsi alors que d’autres entendaient et rapporteraient sans aucun doute ses propos après les avoirs déformés, mais de cela l’hispanique s’en moquait comme sa première blouse elle ne laisserait pas cette femme la tourmenter quitte par pur esprit de contradiction à protéger cet extraterrestre dont le sort lui était assez indifférent.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 421
MessagePosté le: Mer 19 Nov 2014 - 15:47
Kala l'énervait, un peu comme un moustique durant une journée à la plage. Elle aidait juste assez pour ne pas être coffrée, mais nuisait considérablement à une vraie enquête et surtout à la reprise du Solar King. Ce vaisseau, c'était la vraie clé de cette histoire. Au mieux, Rik Starr était un bonus, quoi que les recherches aident, cependant, c'était la technologie ténébrienne est se qui l'intéressant beaucoup plus qu'un bilan de santé de Space Ranger.

Mademoiselle Rebecki, veuillez s'il vous plait venir ici.

La femme qui accompagnait Amanda Waller c'était tenu tranquille jusqu'à maintenant. Elle n'avait fait que toucher des choses. Évidemment rien de compromettant ou de dangereux, essentiellement le mobilier, les chaises, les tables et les murs. Jusqu'à maintenant elle n'avait dit aucun mot. Elle s'approcha en saluant Kala de manière toute à fait civile.



Oui Madame Waller?


Voyez vous Dr. Avasti, Kimberly ici présente à un don exceptionnel. Elle est douée du don de psychométrie. Pour faire cours, elle peut voir dans le passé d'un objet en le touchant. Si par exemple elle touche l'ascenseur, elle peut probablement voir le chemin pris par Rik Starr. C'est d'ailleurs essentiellement son rôle. Je vois clair dans votre jeu, je comprends bien que vous nous aidez au minimum. Vous connaissez bien votre rôle, le professeur Takamoto vous a bien choisi. Mademoiselle Rebecki, trouvez le Solar King, ces hommes sont à votre disposition.


D'accord après tout vous me payez pour ça.

Je vais restez ici avec le Dr. Avasti, je suis curieuse d'apprendre sur qu'elle autres choses elle travaille en ce moment.

Elle ouvrit le dossier de Rik Starr pour lire se que Kala avait écrit dans le dossier. Évidemment elle restait droite devant la scientifique comme un jeu de pouvoir silencieux, pendant que ces hommes continuaient à démanteler le bureau de Takamoto et Kala. Pendant ce temps Kim Rebecki venait d'entrer dans l'ascenseur avec 4 hommes armés. Elle touchait les boutons de l'ascenseur... puis appuya sur un sans aucune hésitation.

((je réponds à la demande de Space Ranger qui se trouvait effectivement un peu isolé de l'histoire))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 22 Nov 2014 - 13:58
La blouse blanche sur le dos, un masque anti-bactérien sur la bouche, Rik se déplaçait aléatoirement dans les couloirs, et ce très calmement. Il ne servait à rien de courir, de paniquer, tout le monde le verrait et il se ferait griller. En revanche, déambuler avec détermination faisait croire à tous que tout était normal. Être un fugitif, dernier best-seller de Rik Starr. Il fallait dire qu'après avoir fui à travers toute la galaxie à bord de son Solar King, poursuivi par Lady Styx et ses sbires, cette petite altercation terrienne lui semblait bien anodine...

A vrai dire, non. Sa vie était en danger, il risquait de finir en réclusion. Pire, son vaisseau avait des chances d'être réquisitionné, mis en pièces et de disparaître à tout jamais, et il ne permettrait jamais ça. Certes, s'il s'en sortait, il verrait plus tard cette aventure comme amusante et ridicule, mais à l'instant présent, le ténébrien paniquait un peu.

Enfin, après deux ou trois détours, des passages éclairs dans les différents laboratoires, il atteignit la couloir menant à l'ascenseur. Enfin !!! Il n'allait plus qu'à descendre au dernier niveau, dans les profondeurs de STAR Labs, et le tour était joué. Fini la menace d'Amanda Waller, de ces humains trop belliqueux et agressifs. L'univers l'appelait, il le savait, et ne plus pouvoir y accéder l'énervait grandement. Au diable la Terre et ses habitants, il irait se poser sur la Lune, à l'abri.

Perdu dans ses réflexions, Rik ne vit qu'au dernier moment que l'ascenseur était déjà en marche... et amenait quelqu'un. Il ne fallait pas paniquer... surtout pas paniquer... Une respiration... deux respirations... C'était bon.

Calme en apparence, le Space Ranger se déplaça le plus loin possible de l'élévateur, sans pour autant le perdre de vue. Ainsi, il pourrait se faire une idée de la menace qui l'attendait. Quelques secondes plus tard, les portes de métal s'écartèrent l'une de l'autre, et quatre hommes armés en jaillirent, les armes à la main, prêts à tirer sur quiconque s'opposaient à eux. Et, derrière ces soldats, se trouvaient une jeune femme de couleur, pas très grande, ni bien épaisse, qui semblait diriger le chemin de sa petite troupe. Elle n'était pas armée, et ce n'était pas Waller... encore un tour d'ARGUS ? Ce n'était cependant pas bon signe car, très vite, la jeune femme se mit à emprunter l'exact chemin qu'avait parcouru quelques minutes plus tôt l'extra-terrestre. Elle emmena avec elle trois des soldats, laissant le dernier pour garder l'ascenseur. Ainsi, plus personne ne pouvait entrer ou sortir ? Hum... cela allait compliquer les plans du fuyard.

Une idée lui vint cependant, et c'est le plus naturellement du monde qu'il s'avança vers l'agent d'ARGUS pour lui demander:

- Excusez moi, savez-vous quand tout ce remue-ménage finira ? Nous avons de nombreux travaux à finir, et sans vouloir vous vexer, votre présence nous dérange.

Personne à droite, personne à gauche, les autres agents avaient déjà dû tourner dans un autres corridors. Ainsi, sans se soucier des regards des scientifiques autour de lui, Rik envoya son poing en plein visage du militaire, avant de le frapper dans le foie et le diaphragme. En temps normal, jamais le Space Ranger n'aurait été si précis, mais face à un adversaire immobile et aussi surpris, l'enchaînement fut plus facile que prévu.
Une fois son adversaire étourdi, Rik le mit à tapis en le frappant du genou en plein front. Il n'avait pas le temps de faire mieux que ça, et sans tarder davantage, il appuya sur le bouton d'appel de l'ascenseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 25 Nov 2014 - 21:20
Kala appréciait la scène qui se déroulait sous ses yeux, attention elle n'aimait pas le fait qu'on s'introduise avec ses pieds sales dans son laboratoire sans y être invité et qu'en plus on lui détruise de manière systématique son travail. Non on pouvait même affirmer sans trop se mouiller qu'elle détestait cet état de fait . c'est pour cela que la scientifique prenait le temps d'analyser ce qu'il se passait pour pouvoir contre-attaquer efficacement. Amanda venait de baisser une autre de ses cartes, la femme qui l'accompagnait n'etait pas là pour faire jolie mais pour pister Rik. elle avait déjà fait ce qu'elle pouvait pour le space ranger et avait même pris un coup pour lui elle ne ferait pas spécialement plus. Par contre faire une vie impossible a Amanda Waller était complètement dans sa future ligne de conduite.

elle ne se priverai pas ...


- Un psychométricienne ? vraiment ? vous allez me sortir quoi après une femme a barbe et le reste d'un cirque ?Histoire que cela soit encore plus grandiloquent ?

une petite pique que garderait Amanda et sa trouvaille de cirque pour elles , d'ailleurs cette dernière s'engouffra dans l'ascenseur sans sourciller l'hispanique se permit une nouvelle fois de la mettre en garde . après tout on pouvait être un rebus de cirque et avoir le droit à son heure de gloire. elle regarda Waller tout en parlant assez fort pour être entendue.


- Je décline tout responsabilité si votre pion se fait mettre méchamment dans la tête par un agent pathologique

Le dit pion devait avoir entendu a moins d'être sourde et un des hommes qu'Amanda avait laissé ici et deux trois scientifiques se figèrent un instant s'ils la connaissait un tant soit peu ils savaient que l'hispanique ne jouait pas avec des jouets inoffensifs. D'ailleurs connaissant ses travaux il était étrange qu'elle n'avait pas été contactée par l'armée pour certaines recherches. Elle savait que l'armée n'avait pas fini de chercher à améliorer ses soldats de toutes les manières possibles et imaginables et STAR labs était un vivier parfait pour trouver les meilleurs scientifiques à même pour mener à bien ce genre de choses.

- Maintenant que nous sommes seules Waller deux choses : je veux le nom et le matricule de ce monsieur, pour pouvoir l'assigner en justice comme il se doit. Ensuite je peux des réponses, qu'êtes vous réellement venue faire ici ?

Parce que rik star n'était pas le genre d'extraterrestre a venir causer des soucis a la terre comme un Ma'alefa'ak ou les autres kryptoniens, il était assez docile même avec son sale caractère mais dangereux ? Non , et ce n'était pas son coeur supplémentaire qui lui faisait peur.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 421
MessagePosté le: Mer 26 Nov 2014 - 0:23
Waller sourit aux demandes de Kala. Elle se retourna, sans porter de valeur à ce qu'elle venait de passer. Elle regardait dans les caissons ce que ses hommes trouvaient. Elle y plaça doucement le dossier de Rik. Elle réfléchissait, devait-elle répondre. Elle choisit de répondre simplement.

Le matricule de ce monsieur et le pourquoi de ma présence est confidentiel, du moins tout se que vous pouvez en savoir est dans le mandat. Pour ce qui est du reste, vous êtes actuellement en pleine opération de dépouillement, comme vous pouvez le constater. De ce fait, le moindre commentaire agressif pourrait vous valoir la prison pour "obstruction". Vous savez, ce pays à des lois mademoiselle Avasti et vous n'êtes guère au-dessus de celles-ci.

Ses yeux toujours à la recherche de quelques choses à se mettre sous la dent, Waller s'approcha d'un mémo.

Victor Stone... Piratage... et stress post-traumatique. Vous m'en direz temps.

Elle prit le mémo et le relie deux ou trois fois avant de se retourné vers Kala, elle tourna le papier vers elle et bien qu'elle était peu coopérative décida de relancer le questionnement. Après tout c'était sous l'ordre d'un mandat qu'elle était là puis si Kala l'emmerdait trop elle la ferait coffrer. Elle décida donc de revenir à la charge.

Cyborg, vous savez que je suis en train de demander un mandat d'arrêt contre lui ? Il s'est introduit dans un bâtiment gouvernemental et à aider a libéré le forcené Space Ranger. Si vous avez de l'information sur la créature de Silas Stone, je vous demande de déballer votre sac et maintenant.

Kim Rebecki arriva dans un endroit ou les coulisses de jus était encore chaudes sur la fenêtre vitrée d'avoir été craché récemment. Elle s'approcha devant cet assiette déjeuner ou tout semblait frais du jour. Elle se prit un croissant, puis en mangea. Elle eut un Flash Back de Rik Starr les voyant arriver et partir dans le couloir. Elle prit une seconde bouchée de croissant, cette fois pour déguster, car il était succulent.

Il est ici, il y est probablement encore. On repart vers l'ascenseur je veux retoucher les boutons.

En marchant plus rapidement vers l'ascenseur que dans l'allée. Ils arrivèrent alors que les portes de celui-ci se refermaient. L'agent qui devait s'y trouver n'y etait plus. Elle s'agenouilla afin de touche le sol à l'endroit exact ou etait le dit garde. Elle eu le flashback de la scène qui venait de sjouer quelques instant plus tôt.

C'était lui il est partie avec le garde. Vous deux partez en descendant, je reste ici pour vous dire l'étage et je vous rejoins par l'ascenseur. Toi tu restes pour me couvrir. Il est habillé avec une blouse blanche et un masque antibactérien. On se dépêche aller aller.

Les deux s'engouffrèrent dans l'escalier. Rebecki retoucha le sol, lesoldat il était toujours vivant. Elle prit son arme de poing, qu'elle tenait toujours à sa ceinture, juste au cas où Rik avait été armé. Elle se releva puis leva les yeux, elle attendait que l'ascenseur s'arrête. Le garde D'ARGUS resté avec elle avait la main sur sa radio prête à donner l'information dès qu'il l'aurait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 30 Nov 2014 - 12:21
[Désolé pour ce post de piètre qualité.]

A peine les portes de l'ascenseur s'étaient-elles refermées que Rik commençait déjà à déshabiller le garde qu'il venait d'emmener avec lui. Oh non non non, je vous vois déjà, l’œil pétillant, le coeur battant et la libido émoustillée, prêts à raconter mille ragots quand aux préférences amoureuses du Space Ranger. Mais ne vous y trompez pas, si l'alien avait entamé ce processus de mise à nu, c'était bien afin de se revêtir de la tenue des hommes de Waller, de l'ARGUS. En effet, rien de mieux que de porter la tenue de l'ennemi pour se faufiler discrètement et s'enfuir.
Encore un superbe plan, tout juste sorti de l'esprit supérieur du blondinet.

Enfin, après s'être dissimulé derrière l'équipement militaire de ceux qui devaient le capturer, Rik s'arrangea difficilement pour cacher le corps au dessus de l'ascenseur, par la trappe. Enfin, après quelques poignées de seconde, les portes s'ouvrirent au sous-sol. Mais, au lieu de jaillir de la cage de métal comme un diable de sa boite, le Space Ranger sortit de sa poche une petite clef qu'il enfonça directement dans la serrure située juste sous le bouton indiquant "SS1". Il la tourna, et appuya ensuite sur le bouton "SS2", à côté. Les portes se refermèrent, et l'ascenseur se remit en marche.

Takamoto lui avait fait faire le double de ces clefs, afin de pouvoir toujours accéder au Solar King. Une mesure faite pour montrer le civisme et le respect des promesses que pouvaient faire les terriens. Actuellement, Rik remerciait intérieurement, mais du fond du cœur, le scientifique désigné "métrosexuel" par le Docteur Avasti. Ce type de sécurité existait dans n'importe quel lycée américain, pour éviter que les élèves utilisent le système exagérément, alors il était plus que logique qu'un bâtiment aussi sécurisé que STAR Labs en soit aussi équipé.

Cette fois-ci, il sortit et se mit à parcourir les couloirs à toute vitesse, arpentant chaque corridor sans qu'à aucun moment ses deux pieds touchent le sol en même temps. Habitué aux courses grâce aux fuites des chambres à coucher et des bars, il ne lui était pas bien difficile de maintenir une certaine vitesse. Enfin, Rij se retrouva devant la porte qui le séparait de son vaisseau. Il tenta de l'ouvrir, mais elle resta scellée.
Il essaya ensuite de chercher une serrure. Rien de rien. Il ne pouvait pas entrer... Pourquoi ???

Starr se sentait piégé, comme si tous ses espoirs venaient de s'écrouler. La partie était finie... Il n'avait pas la possibilité de rejoindre son Solar King... C'était fichu.
Levant les yeux au ciel de dépit, son regard fut happé par quelque chose de très intéressant. Il avait fait une erreur. Le jeu n'allait pas se terminer ainsi.

- Hé hé hé, et c'est reparti.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 6 Déc 2014 - 10:54

Kala n'aimait pas du tout le tournant que prenait cette confrontation, parce qu'Amanda était au moins aussi résistante qu'elle et avait plus de moyens. C'était énervant de ne pas avoir toutes les cartes en main pour jouer le jeu et de devoir composer. Mais Kala n'était pas de celles qui renonçaient juste parce que c'était difficile. Aussi elle afficha un visage calme face aux accusations et menaces de Waller, il fallait qu'elle se contienne suffisamment longtemps pour trouver une issue à la situation.

- Je ne suis pas au-dessus des lois et contrairement à beaucoup de mes concitoyens au gouvernement je n'ai jamais eu affaire aux forces de l'ordre ... et cette fois ci ne compte pas non plus. Pour en venir à votre question et prouver que je ne vous fais pas "d'obstruction" J'ai vu Victor il y a une semaine et il semblait un peu angoissé, mais considérant la situation dans laquelle il est, avec son nouveau corps cela m'a semblé normal qu'il ait besoin d'un peu de temps pour se remettre en forme.


Ce qui n'était pas faux, même si elle avait été menacée par Cyborg elle avait eu peur mais la scientifique savait que c'était toujours moins que la terreur que Victor devait ressentir. De plus à aucun moment il n'a attaqué, donc à ses yeux ce n'était rien de plus grave que s'il avait élevé la voix.

- Et au vu de sa situation physiologique il est normal qu'il soit en stress post traumatique, la plupart de vos soldats seraient dans le même état après le quart de la moitié de ce qu'il est arrivé à Victor. Mais je n'ai pas étudié en détail l'état de Victor stone donc tout ce que je pourrais vous dire ne serait pas probant puisque non vérifié


Un des soldats à une moue de dédain lorsqu'il entend les mots de l'hispanique et cela l'énerve, non seulement il doute des souffrances du fils stone mais en plus il contredit ce que la scientifique dit et ce n'est pas rien. Et ce que Waller a pris des réservistes débiles pour faire son apparition ?
Alors que la femme, la psychométricienne reviens pour mieux repartir "toucher les boutons " Kala ne peut s'empêcher de faire remarquer à Amanda le coté incongru de la situation. Faire appel à des personnes qui n'ont rien de scientifique dans leurs méthodes dans un haut lieu de la science.

- Votre singe savant ne trouve rien il me semble... Quelle est votre prochaine option les chiens renifleurs d'alien? Tout ceci est véritablement ridicule ... j'en ai assez.


Elle laisse un petit temps avant de se lever et passer pres d'un de ces gars armés dans un pur geste de défi si elle reçoit un nouveau coup ils entendront parler du dragon.

- Très bien, puisque vous ne voulez pas me répondre alors que cet homme à clairement enfreint la loi je vais très simplement appeler mon avocat il est hors de question que je me fasse bastonner sans réagir


Kala se saisit du téléphone mural et composa un numéro sauf que ce n'était pas celui de son avocat, cet imbécile pourrait encore attendre longtemps avant que la scientifique ne lui donne ne serait-ce qu'un dollar. Après avoir entendu trois bips caractéristiques l'hispanique raccrocha.

- Cet imbécile d'avocat va m'entendre....


Sur ce ton bien menaçant Kala s'assit et attendit le spectacle, peu de temps après une alarme retentit et les portes, toutes les portes s’ouvrent. Les cages les escaliers les ascenseurs s'arrêtent à un étage pour ne plus bouger de leur point. Kala vient d'utiliser une alarme de sécurité et les animaux qui sortent de leur cage et font leur vie seront un divertissement suffisant pour tous.
Cela ne tarde pas un de ses collègues arrive, furieux ...

- qu'est-ce que c'est que ce bordel Kala ? Tous les sujets se sont échappés !! Que s’est-il passé ?


Prenant une position plus confortable sur sa chaise, l'hispanique humidifie ses lèvres comme pour trouver ses mots alors qu'elle fait cela pour s'empêcher de sourire.

- Ils ont fait fuir Lotie qui s’est enfuie dans la ventilation, je suppose que de là elle a activé l'alarme....


[hj]desolée pour le temps infini de cette réponse [/hj]
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 421
MessagePosté le: Sam 6 Déc 2014 - 18:01
Amanda, nous avons trouver niveau SS2 Rik Starr vient tout juste d'y arriver.

C'était la radio qui avait parlé Kimberly avait toute vue en touchant le mécanisme de l'ascenseur. Puis un des gardes avait fait entrer son passe-partout dans la serrure pour y accéder. Du même moment les gens de l'ascenseur avait fait sauter la serrure avec une petite charge explosive de la porte capitonnée du niveau SS2. Au final, ils arrivèrent presque en même temps au niveau sous-sols.

Amanda sourit.

Bien reçut. Sur ce, Madame Avasti nous avons fini ici. Que vos bêtes s'échappent pour ma part ça m'est plus qu'égal et vous pourrez jouer les gardiennes de zoo comme vous le désirez. Cependant, vous avez été coopérative. Du moins assez, pour vous évitez un voyage à Belle-Reve. Hé bien! bonne chance pour le reste de votre carrière. Équipe 2 allez porter le matériel dans le convoi, équipe #1 on descend ramasser le Solar King au niveau SS2.

Elle ne fit guère plus de cérémonie et marcha vers l'ascenseur ses hommes la suivirent puis la porte se referma. Elle descendre jusqu'au niveau SS2 pour rejoindre Kimberly et l'escouade ARGUS devant la porte menant au Solar King.

Vous êtes certaines que c'est ici?

Oui.

Ouvrez moi ça.

Les hommes rangèrent leurs armes pour ressortir leur couteau laser qu'ils avaient utilisé pour découper le mobilier de Kala. Leur lame traversa difficilement la porte, mais y arriva. Ils se laissèrent donc à dessouder une porte pour les laisser entrer et enfin atteindre le Solar King, ce vaisseau qui était pour eux l'unique raison de leur venue. La technologie teneberienne serait enfin à eux. Pour l'instant il ne savait pas quoi faire avec tout ça, mais ça viendrait sans trop de difficulté.
La porte finit par s'ouvrir et Waller se retrouva à l'endroit ou elle voulait. Devant elle, le Solar King. Elle prit sa radio d'un air victorieux.

Je veux 4 équipes immédiatement on démantèle le vaisseau immédiatement hors de question de le perdre une seconde fois.

Puis elle rangea sa radio.

Mademoiselle Kimberly, merci votre chèque sera dans la poste dès demain.

Bien Madame Waller se fut un plaisir.

Debout devant le Solar King Amanda savourait le moment. Star Labs c'était crut plus malin que l'ARGUS mais au final elle avait gagné. Elle avait les papiers sur Rik Starr, mais surtout, elle avait accès à toute cette nouvelle technologie. Elle effaça rapidement son sourire car elle avait d'autre chat à fouetter. L'ARGUS démonterais le vaisseau boulons par boulons et ils pourraient enfin l'étudie à leur guise. Pour elle... c'était la fin de ses problèmes avec Star labs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Girls Month] Payback time

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Girls Month] Coupable d'aimer trop
» [SOFT] REAL TIME TRAFFIC : Avertisseur de radars en temps réel [Gratuit]
» Les access prime-time
» Fin de Discovery Real Time en 2010 ?
» Doctor Who: Adventures in Time and Space

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Star Labs-