De sel, de chair et d'ailes... [PV Tula]

Invité

MessagePosté le: Dim 21 Déc 2014 - 19:24
Après les récents événements à Gotham, soit des évasions spectaculaires et une vague de crime presque sans précédent, la ville était retombée dans un calme relatif, et les Justiciers de la Cité du crime avaient pu retrouver un rythme de rondes moins intense. La vie reprenait son cours, les vieilles dames craignaient que les jeunes délinquants ne volent leur sac, les policiers étaient toujours aussi débordés, les criminels redoutaient la nuit, et ainsi de suite.

Loin d'eux, dissimulé à leurs yeux, Batman travaillait dans sa Batcave à la résolution d'un point qui le dérangeait depuis quelques temps. En effet, Orm, dit Ocean Master, ennemi d'Aquaman, de la Ligue de Justice et des êtres de la surface en général, avait été libéré par des Atlantes, il y a quelques temps déjà. Or, les libérateurs n'avaient encore jamais été identifié, ce qui avait causé un souci certain du point de vue de l'inviolabilité des prisons réservées aux méta ou non-humains.
Cependant, grâce aux informations recoupées de certains témoins et de Tim Drake en personne, le Chevalier Noir avait saisi une piste plus qu'intéressante, plus que probable. Tula, soeur d'Orm, correspondait au profil d'un des Atlantes aperçues le jour de l'évasion du prétendant au trône. Pire, elle avait tout avoué à Red Robin.

Face à tous ces éléments, il n'y avait plus de doute: l'interrogatoire était de mise, et, tout du moins, les explications. Peut-être même ira-t-elle prendre la place de son frère en prison. Accoudé à son ordinateur, il croisa ses mains et se mit à réfléchir à la manière dont il allait attirer un membre de la famille royale d'Atlantis à Gotham.
Wayne ne voulait pas contacter Arthur Curry et risquer de perdre l'occasion de recueillir de précieuses informations. Non, il allait faire mieux. Tapotant très rapidement sur les touches de son clavier, il rédigea un court message alarmant à l'encontre de Tula, en signant au nom de son ancien Wonder Boy. Il l'attendrait sur les grèves de la baie de Gotham. Puis, il le fit transmettre via un piratage des systèmes d'Atlantis à distance. Rien de bien grave, il n'allait pas fouiller en profondeur. Cela aurait mis des jours s'il avait tenté ainsi, à distance. Ici, il n'avait qu'à faire passer un mot, ce qui lui prit... dix secondes, grand maximum.
Il ne restait plus qu'à attendre.


Plusieurs heures plus tard...

Les alarmes posées autour de Gotham détectant les arrivées sous-marines d'objets non-identifiés firent leur oeuvre, se déclenchant immédiatement dès que Tula fit son entrée dans les trois dernier kilomètres séparant la mer des eaux polluées de la ville. Avec vitesse et précision, le Chevalier Noir bondit vers sa Batmobile, grimpa dedans, et partit droit vers le lieu de rencontre.
Il fut sur les lieux en quelques minutes, attendant que l'Atlante fasse les dernières centaines de mètres la séparant de la terre. Un léger vent caressait les rochers salis par la suie et la crasse de Gotham, frais comme les embruns de la mer un mois de décembre. Ci et là, de la neige tombait sur les toits, et les gens étaient chez eux, au chaud, pour profiter de leur famille en cette période de Noël.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Déc 2014 - 0:04

Tula fendait les flots aussi vite que sa constitution lui permettait d’aller, la princesse était inquiète et elle avait filé de sa cité des qu’elle avait reçu un message de Tim qui la demandait de toute urgence à Gotham. Alors, juste le temps d’enfiler son armure atlante parce que l’on ne savait jamais qui était suffisamment fort pour mettre en danger le plus talentueux des recrues de Batman. Peut-être qu’elle s’en faisait trop et ce n’était pas un ennemi qui lui barrait le chemin mais plus une technologie atlante qui avait migré et il demandait son aide parce qu’elle était atlante.
Enfin elle ne pourrait le savoir qu’une fois sur place et même si elle préférerait de très loin la seconde solution, elle se tenait prête pour la première.

Elle se rendit compte de sa proximité avec la ville d’attache de son ancien leader grace aux fonds sous-marins. C’était répugnant de voir l’état dans lequel ils étaient, peut – être qu’une fois cette situation résolue elle pourrait glisser un mot à ce sujet. Si son mentor était aussi influent qu’il le disait il pourrait faire nettoyer et très certainement cette action pourrait aider son roi.

Les atlantes n’étaient pas fondamentalement de mauvaises personnes, malgré ce que son propre frère avait fait à la surface, elle condamnait peut être son acte , mais pas ses raisons…pas totalement. Sous la surface, les habitants avaient toujours combattu pour survivre , cela avait mené parfois à des décisions extrêmes et difficiles adoucies uniquement parce que c’était la survie de tout un peuple qui était en cause. Les atlantes avaient sacrifié au cours de leur civilisation bien plus que ce que l’on pouvait imaginer, le coté pervers de la chose était que fatalement la peur se nourrissait de peur et cela les avait mené à un isolement total doublé d’une méfiance extrême face à n’importe quel changement. Cela, Tula ne pouvait pas les blâmer...

Arrivant au rivage, elle ne trouve pas Red robin mais bel et bien son mentor tout de noir vetu qui semble l’attendre de pied ferme ... Tula ne l’approche pas, elle garde ses distances. Parce qu’elle n’apprécie pas ce qu’il se passe être manipulé ne plait pas en général et même si elle n’est que capitaine c’est tout comme. Néanmoins, elle se permet quand même de ne pas tourner les talons immédiatement, après tout peut être que Tim a disparu et le chevalier noir de Gotham veut son aide pour le retrouver…. C’est possible, improbable, mais le doute reste raisonnable et il faut le dissiper ….

- Ou est Red Robin?

Simple clair précis et concis à voir maintenant la réponse de Batman.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 6 Jan 2015 - 20:52
- En patrouille.

Réponse froide, claire, qui amenait au questionnement suivant pour Tula: pourquoi Tim Drake avait-il envoyé ce message ? Anticipant la demande, Batman continua toujours placidement:

- J'ai envoyé ce message.

Alors que l'atlante restait le plus loin de lui possible, le Chevalier Noir s'avança, quittant l'ombre dans laquelle il se trouvait. Il voyait la jeune femme suspicieuse, tendue, prête à réagir pour s'enfuir. Elle devait même voir le héros comme une menace potentielle pour sa sécurité, ce qui, en soit, n'était pas faux. Batman était un danger pour beaucoup de monde, humain ou pas.
Ce soir, comme beaucoup d'autres, le gardien de Gotham n'était pas d'humeur à rire ou à palabrer, et ses mots rudes se firent l'incarnation de cet état.

- J'ai la preuve que tu as fait évader ton frère en compagnie de deux de tes compatriotes. Pourquoi ?

Il s'attendait à bien des réponses tournant autour du sentiment familial, de lien du sang, de la volonté d'aider à la rédemption. Il n'en avait que faire. Sans famille, sans véritable amitié, il ne ressentait aucune compassion pour les crimes découlant de ces origines là. D'autant plus qu'ici, ce n'était pas une nièce qui libérait un oncle véreux des prisons poreuses du GCPD, mais bien une membre de la famille royale atlante qui franchissait les barrières légales de deux peuples pour offrir la liberté à un dangereux criminel recherché sur terre et sous l'eau.
Ocean Master, lui, devait être caché quelque part dans un des grands océans ou au fond d'une mer peu fréquentée pour préparer un nouveau plan de reconquête d'Atlantis. Il avait désormais tout son temps.

- Ton roi n'en sait encore rien pour l'instant. Je te conseille donc de me parler avant qu'il apprenne quoi que ce soit. Il y a des chances que sa réaction soit moins... posée que la mienne.

Avançant à pas lents vers Tula, le Batman se stoppa à quelques mètres d'elle pour ne pas trop la brusquer. Face à un criminel lambda, l'usage de la force aurait été requis, mais les habitants sous-marins nécessitaient autre chose quand on était humain. La jeune femme pouvait lui briser le bras sans effort apparent. Le travail psychologique était de mise.

- Libre à toi de me fuir si tu le souhaites. Mais je doute que tu veuilles passer le reste de ta vie en fugitive d'Atlantis suite à ma très probable discussion avec Aquaman.

Derrière eux, sur les docks et les chemins longeant la baie, malgré l'heure tardive, un petit groupe de badauds s'était formé. Ils observaient les deux protagonistes, l'un bien connu, l'autre beaucoup moins, en se demandant ce qui se passait. Avec un léger soupir d'agacement, Batman termina par une proposition.

- Allons ailleurs, veux-tu. Je n'aime pas les témoins indiscrets.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 11 Jan 2015 - 22:07
Dès les deux affirmations du chevalier noir de Gotham , Tula plisse les yeux , elle n’apprécie pas du tout le tournant de cette rencontre. elle s'attendait à aider Robin , maintenant l'atlante se retrouve à donner des explications à un surfacien. hélas avec n'importe quel autre , elle aurait nagé dans l'autre sens sans se préoccuper de lui. mais c’était un humain qui figuraient dans les plan de guerre atlante... Cependant elle n’était plus la jeune fille terrorisée d'avant. La rouquine ne se gênerait plus pour donner son avis ...

- Je n’apprécies pas cette manière d'agir je me permets d'ajouter que vous n’êtes pas mon roi et je ne répondrais de mes actes qu'a lui.

Cela ne l’empêcherais pas de lui expliquer ses motivations et ce qu'elle avait fait , elle ne s'en caches pas et même si c’était le cas

- Pour tout un tas de raisons , d'abord ce n’était pas prémédité avec Murk nous voulions juste constater ses conditions de détention . Il s'est avéré que ces dernières n’étaient pas suffisantes …

à dessein sa phrase est en suspens, alors que Batman se rapproche Tula s’éloigne pour garder une distance raisonnable entre eux deux. Suffisamment loin d'un lancer de Batarang mais assez près pour l'entendre distinctement.

- Vous ne connaissez rien de la politique Atlante, ne parlez donc pas à tord et a travers des supposées actions et réactions de mon roi sur ce sujet,

Son ton était acide et l'atlante devait avouer que quelque part elle devait avoir une certaine dose de courage ou d'inconscience pour reprendre ainsi le plus grand héros de la surface, mais sincèrement Tula s'en moquait . Elle en avait assez d’être diplomate et compréhensive envers des êtres qui ne faisaient rien pour les comprendre et avait des a priori encore plus tenaces qu'eux. Petit à petit le «  vernis » qu'elle avait posé sur sa personnalité qui venait de sa position et de son éducation s'écaillait , c’était peut être ça qu'on appelait grandir.

- Vous me faites appelée en utilisant des moyens détournés, utilisez le chantage pour me faire parler et maintenant vous voulez que je me déplace car l'endroit ne vous convient pas ? Vous me prenez pour votre Laquais ?

Autour d'elle l'eau commençait a s'agiter anormalement et c’était potentiellement dangereux surtout pour les humains alentour en fait. Les atlantes n'avaient pas un caractère facile et leurs colères étaient connues pour être aussi fulgurantes que destructrices .
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 15 Jan 2015 - 21:24
La petite Atlante prenait la mouche. Ses défenses en étaient affaiblies, mais l'instabilité émotionnelle croissaient crescendo, ce qui était autant bon que mauvais. En effet, tout autour d'elle, l'eau se mit à se mouvoir, à bouillir, non pas à cause de la chaleur extérieure, mais bien à cause de celle qui gagnait peu à peu Tula, princesse bâtarde d'Atlantis. Cependant, alors que cette jeune fille pensait faire face à des a priori, et s'imaginait grandir, le Chevalier Noir ne voyait que le rouge aux joues de l'immaturité d'une enfant, et le manque d'abstraction d'une femme tourmentée.
Face à ça, Batman s'avança brusquement, un air sévère au visage. Peu importait le danger pour lui, seuls comptaient les civils autour.

- Jeune fille, calme toi. Tu es ici en tant que coupable d'un crime au premier abord impardonnable. Tu as libéré un prisonnier de guerre enfermé par ton propre oncle. Tu devrais avoir honte plutôt que de me tenir tête, d'autant plus que je ne suis pas là en ennemi.

Les fentes blanches dissimulant les yeux du héros s'étrécirent et sa bouche se pinça. Il savait que manipuler un Atlante n'était pas la plus aisée des choses, surtout quand il fallait l'apaiser. Mais il était vrai que Tula était une criminelle, et rien n'empêcherait le Batman de faire jaillir la vérité, quel qu'en soit le prix.

- Et je connais ton roi et son royaume. Ne pense pas me tromper de la sorte.

Placidement, il continua:

- Je n'exerce aucun chantage. Dans tous les cas, Aquaman apprendra ce que tu as fait. Un message a été programmé pour lui être envoyé dans trois heures. Même s'il m'arrivait quelque chose, rien ni personne n'aura la possibilité de stopper la nouvelle.

A pas lents, le Croisé Masqué s'avança encore, et à seulement cinq mètres de la jeune femme, s'arrêta pour laisser planer un silence lourd et pesant. Devant la colère atlantéenne et les effets qu'elle produisait, les badauds avaient fui la côte, et seules quelques voitures de police s'étaient stationnées pour observer la scène. Leurs armes n'étaient d'aucune utilité, mais s'ils se sentaient utiles...

- C'est un marché que tu as devant toi: explique moi et donne moi les failles du système, et je te laisserai aller raconter toi même ton acte à ton roi. Dans le cas inverse, je serais sans pitié.

Le chantage était tout un art, et Batman se trouvait être l'un de ses plus grands artistes. Cela ne le rebutait pas, car ainsi fonctionnaient les gens: avec une carotte. Sans véritable raison de parler, jamais les interrogés n'avouaient. Il fallait juste trouver celle qui avait le meilleur goût.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 18 Jan 2015 - 13:23
Tula plongea dès que le chevalier noir eut fini de parler, il avait beau s’en défendre il menait bel et bien un interrogatoire doublé d’un chantage. Cela l’atlante le savait elle en avait bien trop subi par le passé pour ne pas le reconnaitre, mais il fallait qu’elle se calme, son roi ne supporterai pas qu’elle lève la main sur un de ses coéquipiers de la ligue ne serait-ce que pour l’effrayer. Aussi elle nage autour de Gotham à une vitesse que peu peuvent égaler et une fois sa colère descendue et son énergie négative brulée elle revient sur le rivage où Batman l’attends encore. Elle n’est plus prête à en découdre, mais elle lui expliquera ce qu’il s’est passé.
- Je sais que vous me mentez, à quel moment et sous combien de formes je ne le sais pas encore. Mais cela viendra à l’instar de votre protégé vous êtes mauvais dans cet exercice.

Mais après tout pour lui seuls devaient compter les résultats et ces derniers étaient probants au final, puisqu’elle allait parler, pas par peur des représailles pour elle ou Atlantis mais elle veut faire comprendre son point de vue et celui d’une bonne partie des atlantes.

- Si vous connaissiez aussi bien mon peuple, vous ne poseriez pas cette question car instantanément vous auriez la réponse. Sachez qu’une très large majorité des atlantes étaient pour l’invasion, l’engloutissement et la destruction de vos villes car vos missiles nous ont frappés et ont fait couler le sang de mes compatriotes.
Tula entends distinctement que les forces de l’ordre surfaciennes au-dessus d’eux s’affairent et un appel radio est passé « il y a un atlante sur la plage avec Batman » doit surement être le message principal. S’ils tiennent un tant soit peu aux leurs ils boucleront le périmètre, pas parce que Tula est un danger, mais parce qu’ils n’ont aucun moyen d’être surs, la prudence et la protection des leurs devraient être leur priorité.
- Le Prince Orm était de plus très bien populaire dans la société atlante, bien plus que le Roi Orin. Il prenait soin de chacun de ses sujets, c’était un bon roi cela tous pourront le dire.


Bien évidemment la guerre orchestrée par le fils de scotoplane qu’était Vulko l’avait privé de cela. Les surfaciens ne le voyaient que comme un meurtrier mais ce n’était pas le cas. Orm était bienveillant envers les siens.

- S’il était resté en prison, il y aurait eu fort à parier qu’un coup d’état aurait vu le jour et le roi aurait été renversé, et vous vous seriez retrouvé avec une armée d’atlantes très en colère… c’est ce que votre connaissance d’atlantis vous donnait aussi comme issue ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Fév 2015 - 20:51
Comme s'en doutait Tula, les forces de police de Gotham avaient complètement isolé l'espace de discussion, le transformant en espèce de No Man's Land ou seuls circulaient encore sans autorisation les journaux abandonnés, poussés là-bas par un vent tentateur. Cette même brise amena les paroles de la jeune Atlante aux oreilles pointues et attentives du Chevalier Noir, qui recueillit sans peine ce qui était dit. Complots, trahisons, coup d'état, rébellion... des mots durs et froids prononcés par une membre de la famille royale. Batman comprenait et surtout connaissait le fonctionnement d'Atlantis, peut-être pas autant qu'Aquaman, mais plus qu'aucun autre être humain.

- Tu énonces ce qui te semble une évidence, mais j'y vois, moi, des incohérences. L'incarcération ou la liberté d'Ocean Master n'empêchera jamais une intrigue de palais de se dérouler. Orm en prison, cela ne fournirait tout au plus qu'une excuse pour la mener. Justifier ton acte comme un moyen d'apaiser les tensions populaires d'Atlantis me paraît un peu exagéré.

Vu la méfiance de l'enfant qu'il avait devant lui, autant lui faire croire qu'elle avait l'avantage, qu'elle menait la conversation d'une main de maître. Il fallait parfois concéder quelques blessures pour porter un coup fatal.
Les pans de la cape de Batman recouvraient ses épaules et son torse, dissimulant par-là même son célèbre symbole.

- Mais oui, tout ceci est un interrogatoire, ne cherchant pas à t'incriminer puisque tu as su le faire seule, mais ayant plutôt pour but de comprendre les véritables raisons de l'acte. Et si tu continue de présenter cela comme un acte bénéfique, dans la visée de défendre ton roi, arrête toi immédiatement.


D'un mouvement, d'un seul, il franchit l'espace qui séparait le séparait de Tula. L'air s'engouffra dans sa cape, l'écartant et dévoilant la chauve-souris. Pendant quelques secondes, il sembla prêt à bondir sur l'Atlante, mais ce ne fut qu'une illusion. Point d'intentions belliqueuses, juste la volonté et le désir de savoir.

- Puisque tu sembles calmée, raconte moi.

Le ton n'était pas agressif, juste impérieux. A la vue de ce qu'elle avait fait, Tula devait raconter au Chevalier Noir l'histoire et les raisons de ce crime des deux mondes, terrestre et sous-marin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 2 Fév 2015 - 16:03
Tula soupira, il avait beau s’en défendre mais il ne comprenait pas l’esprit de son peuple. En même temps il n’en faisait pas parti et cela devait être purement culturel car à ses yeux c’était une évidence…. comme un surfacien pouvait affirmer sans trop se mouiller que demain le soleil se lèverait. Mais faire comprendre à un extérieur les mécanismes de pensée sa civilisation était aussi compliquée que de décrire une couleur à un aveugle.

Pourtant la princesse atlante ferait de son mieux dans l’exercice proposé.

- Puisqu’Orm était populaire : son incarcération, dans une prison de la surface qui plus est, le propulsait inexorablement au rang de martyr et jetait le discrédit sur son frère qui aisément passerait pour « un sale hybride impur prétendant au trône, incapable de ce trouver une reine digne de ce nom et préférant les surfaciens »

Elle laissa une seconde à cet homme pour analyser précisément ses dires cette phrase type qui pouvait être celle de n’importe quel atlante car bien peu au final lui faisait confiance. Il était un hybride, il avait vendu son frère à la surface alors que ce dernier l’avait accueilli à bras ouverts et en plus la reine était une xebellienne…C’était peut etre un peu beaucoup pour une seule personne surtout connaissant la tolérance naturelle des atlantes…

- En le libérant j’ai contribué à l’évincer de sa place roi potentiel, car il n’est pas revenu à Poseidonis. Il a préféré s’enfuir dans les sept mers et cela le peuple atlante ne le lui pardonnera pas. Quand la nouvelle finira de toucher toutes les strates de la population, la déception, le sentiment d’abandon sera si fort que jamais il ne pourra remonter sur le trône, même si on le lui cède.

Cela blessait Tula de voir les civils désemparés, Orm avait été un bon roi juste et équitable il avait même accepté son frère malgré ce qu'en disaient les conseillers . Il en était ressorti grandi et ce qu'elle faisait c'était d'assurer une cœxistence pacifique entre la surface et en dessous. Même si cela ne se voyait pas de prime abord.

- Vous le savez peut être les atlantes sont du genre rancuniers. Alors c’est vrai cela n’empêchera pas les complots, les intrigues et chamailleries de pouvoir. Mais cela les rendra inefficaces car le roi Orin sera dorénavant le seul à pouvoir légitimement occuper le trône.

Tout comme son frère et bon nombre d'atlante depuis son plus jeune age la princesse avait été formée a ce défendre à combattre et à prendre des décisions pour la survie de Posidonies et des océans
- je n'ai pas fait cela pour le roi , qu'il se nomme Orm ou Orin mais pour Atlantis . Il se trouve que néanmoins je préfère la vision du roi Orin concernant les nôtres. Maintenant ma question pour vous : Qu'allez vous faire maintenant de moi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 6 Fév 2015 - 23:24
Dans tout ce que venait de dire Tula, il n'y avait qu'une seule chose qui valait la peine d'être écoutée. Sa dernière phrase, interrogative, quand à son avenir. Qu'allait donc faire Batman de la jeune Atlante ? Cela faisait déjà de longues minutes que cette question était venue à l'esprit du Chevalier Noir. Depuis, il l'avait retourné dans tous les sens avant de finalement se décider. Il fixa la sœur d'Ocean Master de ses yeux blancs, et fit volte-face, laissant sa cape claquer dans l'air fraichi par les embruns de la baie.

- Rentre chez toi. Parle à ton Roi.

Sans un regard pour la jeune femme, le protecteur de Gotham continua d'avancer, regagnant pas après pas la civilisation. Sa décision était prise: il ne ferait rien à Tula. Il ne la mettrait pas en prison, ou ne se risquerait pas à la maîtriser. Ce n'était pas par pitié, amicalité ou charité qu'il la laissait libre, loin de là. Il ne voulait tout simplement pas risquer de provoquer un conflit avec Aquaman à propos d'une simple enfant. Le Roi d'Atlantis saurait régler seul le problème.

Lui, Batman, en avait fini.

Il en avait fini avec Atlantis, avec Tula, avec l'enquête de l'évasion d'Orm.
Sans se retourner, il lança enfin, en conclusion à son discours:

- Ce n'est pas à moi de régler ton cas.

Sur ce, il remonta sur le béton dur et froid de Gotham, se glissa avec agilité dans le cockpit de sa Batmobile, appuya sur une diversité de boutons affolante et démarra le véhicule avec fracas. Il partit ainsi, laissant seule Tula sur les bords boueux et sales de la baie. Il savait avoir fait le bon choix. La princesse avait raison sur certains points, dont celui où il avait du mal à percevoir la société atlante. Il était trop imprégné par ce qui se passait ces derniers temps pour penser clairement à la situation politique sous-marine, tout surfacien et humain qu'il était.

De même, il n'avait que trop perdu de temps avec Tula: d'autres problèmes l'attendaient en ville, et même au delà. La Justice League s'était remise en branle; il se devait de l'aider à tenir bon, à retrouver son prestige d'antan en s'opposant à Luthor et au crime qui se déversait actuellement sur le monde.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 21:15

Tula avait apprécié Tim quand elle était dans l'équipe des teens titans, elle avait apprécié son professionnalisme dans les missions et son engagement envers les autres en dehors. il avait été en tout points ce qu'elle aurait pu appeler un ami. Mais a présent qu'elle avait un peu parlé avec son mentor , si on pouvait qualifier cela de " parler" ou de discussion ... cela en fait tenait plus de l'altercation au final mais passons. Face à son mentor donc; elle avait vu le même engagement , certes froid et intransigeant, que l'actuel Red Robin d'un coté elle ne pouvait qu'admirer ce dernier . Il n'était pas tourné vers les autres, plus vers son objectif ce dernier était plus que louable.

il aurait été atlante qu'elle l'aurait immédiatement engagé au cotés de Murk , il se serait fait un copain pour changer.

Tula pouvait en mettre sa main dans la bouche d'un requin affamé que le chevalier noir n'avait pas d'amis a proprement parler.

Elle ne baissa pas les yeux lorsqu'il planta son regard vers elle, le soutenant avec détermination . Même si elle ne pouvait s'empêcher d'être troublée, si elle ne doutait toujours pas du bien fondé de son action. mais à présent elle avait un point de vue un pu plus global de la situation ou du moins le point de vue surfacien c'était ajouté au sien.

Son action , si elle avait très probablement sauvé le Roi Orin d'une prise de pouvoir agressive ou d'un putsch avait également mis à mal sa réputation envers les surfaciens et exacerbé leurs peurs.

Il était de son devoir de rétablir une part de la vérité sur l'événement et en soi protéger son roi et atlantis et alors que le protecteur attitré de Gotham se détournait d'elle Tula se décida .

Pas à parler à son roi ou a qui que se soit chez elle comme le lui avait quasi ordonné son précédent interlocuteur.

Mais à se livrer en pâture aux surfaciens pour son soit disant crime.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

De sel, de chair et d'ailes... [PV Tula]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EXPO : Les ailes de la nuit
» Transformateur decoupe ailes
» Prendre ses ailes à son cou
» ASTRO CITY: DES AILES DE PLOMB
» MES AILES TOURNANTES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-