anipassion.com
 

 Petite évaluation de groupe (PV Suicide Squad)

Invité

MessagePosté le: Mar 6 Jan 2015 - 14:59
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Petite évaluation de groupe

You're dead, I'm paid!  




Les événements qui vont avoir lieu sont classés secret-défense. Le groupe qui va entrer dans la salle tout spécialement préparée pour lui n'est pas sensé exister. Et pourtant... Les occasions de réunir plusieurs membres de l'Escadron Suicide sont rares. Hors mission, évidemment. Et si chacun des membres est remplaçable, au point que leur mort n'est qu'un "contre-temps", s'assurer que les facultés mentales soient toujours... plus ou moins efficaces est primordial. On ne peut se permettre que l'un d'eux craque au cours d'une mission.

La salle prête à accueillir le petit groupe de repris de justice est spacieuse. Une moquette grisâtre décore le sol, alors que les murs sont recouverts d'une tapisserie aux couleurs vintage. Il n'y a pas de fenêtre. Juste une immense glace, couvrant tout un pan de mur d'un bout à l'autre de la pièce. On peut aisément supposer que derrière tout cela, une unité d'élite est prête à donner l'assaut en cas de besoin... Le mobilier est tout ce qu'il y a de plus classique. Une grande table rectangulaire, autour de laquelle sont placés divers fauteuils qui semblent vraiment confortables. En bout de table? Un homme. Assis. Il porte une blouse blanche, et dans la poche pectorale de cette dernière, on peut voir plusieurs stylos à bille. On peut aussi y voir accroché un petit badge, indiquant le nom et la profession de cette personne: Docteur Adams. Psychologue.

D'habitude, ce genre de consultation se fait en privé, mais le docteur Adams souhaitait observer les interactions, les échanges entre les membres du Squad quand ce dernier n'est pas sur le terrain.

La porte de la vaste pièce s'ouvre, accompagnée d'un petit grincement. Le premier à entrer est Floyd Lawton, Deadshot. Il porte une tenue civile tout ce qu'il y a de plus normale. Un jean, un t-shirt blanc, des baskets. Il a été minutieusement fouillé, et de toute manière si grabuge il y a, la bombe implantée dans sa nuque est suffisamment dissuasive pour qu'il se remette dans le rang.

"Bienvenue, Monsieur Lawton, vous êtes vraisemblablement le premier. Installez-vous, je vous en prie" invita Adams.

Lawton prend ses aises, choisissant l'un des fauteuils les plus éloignés du docteur. Croisant ses bras derrière la tête, il pose ses pieds sur la table. Comme à la maison. Encore que non, même chez lui, il ne se permettrait pas ce genre de chose.

"Vous nous voulez quoi?" "Attendons l'arrivée des..." "Te fous pas de moi? Tu crois qu'on a assez de temps libre à gaspiller pour venir tailler le bout de gras avec toi?" gronde Lawton, frappant la table du poing, reprenant ainsi une position plus convenable.  

Un sourire s'affiche sur le visage du docteur. Se moque-t-il de Deadshot? Non. C'est simplement que le second membre de l'équipe vient d'arriver sur le pas de la porte...




Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 7 Jan 2015 - 14:59
King Shark entre dans la salle, plutôt luxueuse. Il à une étrange impression en entrant. Il n'y à pas une dizaine de garde pour être sûr qu'il ne se fasse pas la malle, le collier explosif est très dissuasif. Le psychologue lui sourit, alors que la plupart des gens sensés auraient tournés les talons et se seraient jetés par la fenêtre. Il y a plus de chance de pouvoir se rattraper à un balcon en sautant du dixième étage qu'en survivant dans une salle close avec Nanaue. Mais celui-ci n'a aucune envie de le manger. D'une part, car il s'est rassasié il y à une heure environ. D'autre part, tout simplement parce qu'il à été invité à venir ici. Il faut dire que pour lui, les missions se font rares, très rares au sein de l'escadron. La seule mission qu'il s'est vu confié est une mission de traque et de recrutement, et ça l'a épuisé. Non pas parce qu'il à été confronté à un puissant adversaire, mais plutôt parce qu'il à mit beaucoup de temps à trouver quelqu'un et que finalement, il n'a pas accepté. La règle, dans ce cas de figure, aurait été de le ramener à Belle Rêve. Mais ça s'est terminé différemment. Nanaue n'avait pas mangé depuis un moment.

" Lawton "

La voix du monstre humanoïde est rauque, mais tout ceux qui le connaissent et ont fait quelques missions avec lui comprennent qu'il vient simplement de dire bonjour. Son ton un peu menaçant peu prêter à confusion, mais c'est sa façon la plus polie de saluer. En revanche, il se tourne vers le psychologue sans rien lui dire. Ce genre de types ne lui inspirent pas confiance. En fait, à part Deadshot et Frost, il n'aime pas grand monde dans l'escadron. Deadshot est efficace et à son caractère. Frost est l'une des seules qui ne le considèrent pas comme un monstre. Les autres sont soit mou, soit énervant. La seule exception est Boomerang, que Shark ne mangerait même pas si on le payait. Il le donnerait en pâture aux requins.

" Alors, doc. J'espère que vous m'appeler pas pour me faire la piqure. Mon temps libre, je le passe à manger. Le reste du temps, je suis en taule où l'on me file de la merde, ou alors je suis en mission où il n'y à presque rien à manger. J'écoute, et je me casse. Abrège le plus vite possible. "

" Bienvenue, Nanaue. Tu peut t'insta ... "

Il croise les bras et se laisse tomber contre le mur. Les fauteuils ne sont certainement pas adaptés pour lui. Peut être qu'ils ont fait un effort, mais Nanaue n'a pas envie de risquer le coup. Il userait le mobilier pour autre chose si la réponse du psychologue ne lui convient pas. En regardant Deadshot, il remarque que celui-ci à les sourcils froncés. Il s'est visiblement embrouillé avec le doc avant son arrivée

" ...ller. Fais donc comme Mr. Lawton, attends les ... "

" J'imagine que Deadshot attends parce qu'il n'a pas le choix. Moi non plus d'ailleurs. Mais si ce petit numéro est une blague, il ne me fait pas rire. J'ai pas que ça à foutre. Qui sont les autres, pourquoi ne pas nous dire un par un, comme d'habitude ? "

En vérité, si il devait faire une mission, il préférait le faire seul ou avec quelqu'un de fiable qu'avec un abruti. Le doc était surement énervé qu'on lui parle sur ce ton, mais Shark s'en foutait totalement. Si ç'a n'en tenait qu'à lui, il serait déjà mort. Ou en vie au fond de son ventre. La première option est surement la meilleure. Mais soudain, alors qu'il allait s'énerver, le doc ne répondant pas, celui-ci sourit, malgré les deux disputes qu'il à causé bien malgré lui. En tournant la tête, le monstre sous marin voit une porte qui s'ouvre. Il comprend qu'une troisième personne s'apprête à rentrer dans la pièce.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 14 Jan 2015 - 20:18
C'était au tour de Plastique d'entrer. Référante d'Amanda Waller auprès du Squad, ce qui en d'autres termes pouvait simplement se traduire par ''chef''', mais avec une bande de criminels apte à la peine de mort et conduit à la carotte et au bâton, ils lui rappelaient autant que nécessaire qu'elle n'avait pas d'autorité dans l'équipe.
Elle fut volontairement en retard pour marquer son dépointement. Ce genre de regroupement et d'étude psychologique, elle avait déjà vécu trop de fois, avait passé l'âge de ces ''conneries''... Si elle avait pu être au niveau de cette bande, c'était terminé maintenant, elle était au dessus d'eux. Même de Deadshot.
Sa fidélité et son sang-froid furent récompensée ; elle est libre et n'avait accepté ce job que de plein gré pour gonfler son compte avant de disparaître proprement. Et puis ce nouveau Squad était bien différend... Waller le lui avait bien expliqué.
En tant que non-détenu, elle n'avait donc rien à faire dans ce genre de test. A être surveillée et disséquée par l’œil torve de ces psychiatres indécents.
La convocation l'avait fait sauter au plafond, bien sûre Waller fut injoignable et elle ne pouvait désobéir à cet ordre, même indirecte. Au moins, il avaient eu l'intelligence de la prévenir suffisamment longtemps à l'avance pour que la pression redescende. Lui faire une mauvaise surprise aurait rendu la situation quasi-explosive.

Elle se contenta donc de jeter un regard assassin à l'homme et à sa face de benêt - évitant soigneusement celui des criminels - pour le jauger et à se placer dans un coin de la pièce debout, une jambe pliée, pied contre le mur, les bras croisés et l'attitude revêche.

« Ne perdons pas de temps, l'équipe bêta est en mission... Alors pourquoi eux... et moi sommes nous donc convoqués ?! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 15 Jan 2015 - 14:31
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Petite évaluation de groupe

You're dead, I'm paid!  




Ainsi, la pièce était désormais occupée par quatre personnes. Avant de prendre la parole, le docteur Adams regarda comment les "retrouvailles" entre les différents membres se passaient. Et s'il pensait pouvoir enchainer et expliquer le pourquoi de leur présence simultanée en ce lieu, c'était sans compter sur la réaction quel que peu déplacée de ce cher Lawton.

Pointant de son pouce la dernière arrivante, il parle au docteur sans prendre la peine de jeter ne serait-ce qu'un coup d'oeil en direction de Plastique. "Pourquoi le petit toutou de Waller est là?" "Monsieur Lawton, je ne pense pas que..." "Quoi? C'est pas une réunion pour les membres de l'Escadron? Si c'est le cas, elle, elle n'en fait pas partie..."

Joignant ses mains, le docteur souligne la dernière remarque de Deadshot par un simple "Intéressant..." Rien de plus. Il regarde les trois protagonistes, relevant que le seul  avoir salué vocalement un autre de ses comparses fut Nanaue. Floyd ne lui avait répondu que d'une simple signe de la main accompagné d'un hochement de tête.

"Si vous le permettez, nous allons commencer. Je me présente, je suis le docteur Adams. Et j'ai été contacté dans l'unique but de voir quels étaient les liens tissés par les membres de cette équipe... en dehors des missions." Les mains du docteur se séparèrent alors qu'il finissait sa phrase.

Dans un même temps, l'un des sourcils de Lawton se leva, marquant de manière fort expressive son étonnement, par rapport à ce que venait de dire le Docteur. "Les liens tissés..." reprit-il, comme si répéter ces mots allait lui permettre de mieux les comprendre. Ce qui fut pas vraiment loin de la vérité, car il finit par lâcher un petit rire forcé.

"Mais vous débarquez d'où, là? Personne ne vous a dit ce qu'était notre job? Nous sommes là pour faire le sale boulot. Ce que le Grand Bleu, le "Président" - il accompagne la prononciation de ce mot d'un petit geste pour mettre le mot entre guillemets - ou n'importe qui d'autre n'est pas capable de faire. Et si on y reste, on nous remplace. Pourquoi tisser des liens avec des gens qui mourront dans la quinzaine..." Lawton se redresse dans son siège. "Puis vous avez vu?" Il pointe King Shark du pouce. "C'est pas franchement le genre de gars qu'on traine dans un bar quand on veut faire profil bas. Quant à l'autre, ajoute-t-il en donnant un coup de tête en direction de Bette, ... pffff..." Il ne prend même pas la peine de terminer sa phrase.

Le Docteur immobile, écoute, souriant, gravant de façon indélébile les propos tenus dans sa mémoire. Il attend la réaction des autres invités.




Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 15 Jan 2015 - 19:04
Apparemment, la situation se présentait mal pour le psychologue. Plastique, qui était entré, avait l'attitude d'une rebelle. En fait, tout le monde avait l'attitude de rebelles. Personne n'aimait le doc, qui prenait un malin plaisir à cuisiner tout le monde. Il se trouvait en présence du meilleur tireur au monde, d'une femme qui fait exploser tout ce qu'elle touche et d'un requin humanoïde qui a TOUJOURS faim, mais il n'avait pas l'air stressé plus que ça. Derrière la porte, il devait certainement y avoir plusieurs groupes de flics suréquipés pour qu'il soit aussi calme. Puis, soudain, Lawton se mit à engueuler le doc. Celui-ci répliqua en disant qu'il voulait évaluer les relations des membres de l'escadron en dehors des missions, ce qui fit doucement rire Nanaue. Puis, nouvelle réplique cinglante de Lawton. Tout ce que dit Deadshot à raison. Ils font le sale boulot du Président parce que les unités d'élites sont incapables d'effectuer des attaques lorsque celles ci sont un peu complexe. Nanaue se décolle du mur. Ses yeux deviennent petits, une veine au cou commence à se détacher. La réaction de Deadshot l'a amusé, mais il commence à se rendre compte qu'il est venu pour rien. Il était temps que ce cher Adams trouve à qui parler. Qu'il sache un peu que le monde n'était pas tout rose.

" Ca ne rime à rien. "

Il commence à aller vers le psychologue, faisant deux pas, mais son collier explosif commence à vibrer avec frénésie. Quand il se stoppe, les vibrations s'arrêtent. Il est surveillé, et Waller n'a pas retiré le collier de King Shark, car on ne peut pas laisser en pleine nature un requin de plus de deux mètres se promener sous le regard incrédule et terrifiés des honnêtes citoyens.

Crispé de colère, Nanaue pose avec force sa main sur la table, juste en face de Lawton. Si il voulait bouffer le psychologue, il devrait attendre un peu. Tout compte fait, il n'y avait peut être pas de soldats aux alentours. Ces connards tenaient tout le monde en laisse.


" Je vais vous dire, je ne sais pas qui vous à donné l'ordre complètement con d'évaluer nos relations, parce qu'en dehors des missions, il n'y as rien. Qu'on s'aime ou qu'on s'aime pas, de toute façon on est obligés de bien s'entendre sinon, on est juste mort. "

Il y a plusieurs choses que ne peut pas dire Nanaue. Que Waller mérite juste une balle entre les deux yeux, que Luthor devrait se faire déchiqueter, que cet imbécile de doc devrait aller au combat, crever comme une merde, se faire remplacer sans même qu'on lui ait fait de bel enterrement ou que quelqu'un se souvienne de lui. Dans le métier, on se fait incinéré, on disperse les cendres dans un amas de terre, on te fait porter disparu et le pire, c'est que de toute façon personne ne te regrettera. Mais King Shark ne l'ouvrit pas, parce que ce chien du gouvernement était sagement en train de noter sur son calepin et qu'il devait pas mal se ficher de ce que lui avait dit Lawton et Nanaue
" Après les missions, on se connais plus et on a plus de liens à avoir. En mission on est coordonnés, on préfère des personnes plus que d'autres. Point. Ca s'arrête là. Maintenant, si j'avais pas ce collier de merde qui me ferait sauter à tout moment ou que l'équivalent de la moitié de la ville m'attendrait pas derrière la porte pour m'exploser la gueule, je serait déjà parti. "

King Shark retourna au fond de la salle, dans la même position qu'il était au départ, s'obstinant à ne plus rien dire, mais écoutant tout de même d'une oreille attentive la réaction de Plastique et du doc.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 24 Jan 2015 - 10:47
[HRP : Désolé de ne pas avoir eu le courage d'écrire cette semaine, on reprend Smile.]


« Je crois que vous avez votre réponse Dr Adams. vous pouvez aller faire votre rapport. » répondit ensuite Plastique avec un rictus amusé après les paroles suffisantes du requin.

Ce dernier avait bien une apparence de monstre stupide, mais il ne l'était point comme l'avait intelligemment identifié Waller pour le positionner dans la nouvelle équipe alpha.

Il en était du même cas de Deadshot.
Bette ne cilla pas aux insultes du tueur. Elle le connaissait trop bien pour cela ; ils avaient déjà passé la période des disputes. Après tout, eux deux faisaient partis de la première équipe du Squad qui devait bien avoir une dizaine d'années à présent. Une dizaine d'années durant lesquels ils étaient passé par toutes les étapes, la séduction, la menace, la complicité, la traitrise... Toutes les étapes sauf une...
Dix ans de bons et loyaux services pour elle et libre à présent. L'une des rares graciées par le Gouvernement et fière de l'être.
Deadshot, lui, était trop instable psychologiquement pour cela, c'était lui qui avait trouvé le nom de ''Suicide Squad'' à la ''Task Force X'' et c'était lui qui désirait plus que tout une mission mortelle et spectaculaire bien qu'il s'en sortait toujours. Le Squad c'était son destin, mais maintenant monsieur le tueur devait être aussi jaloux, enfin c'est ce qu'elle pensait.
Peu importe les paroles mauvaises crachées comme du venin, sur le plateau de jeu, elle avait atteint la case arrivée et lui était encore en case prison.

La seule personne insupportable dans cette pièce était le toubib, ces petits commentaires détestables et sa mission superficielle.

« Le Squad est une équipe de soldats auquel on donne deux choix, l'asservissement ou la mort. Prenez une minutes pour vous mettre à ''leur'' place et foutez leur la paix. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 26 Jan 2015 - 14:31
Deadshot
BANG! BANG! BANG!

Petite évaluation de groupe

You're dead, I'm paid!  




Bien. Impassible, le docteur continue d'écouter ce que ces gens si particuliers ont à dire. Les propos tenus sont cohérents, et pourtant, ce cher Docteur ne peut s'empêcher d'avoir quelques questions qui viennent... titiller sa curiosité.

"Donc, si j'en crois ce que vous me dites tous les trois... Il n'y aurait rien entre vous à partir du moment où vous n'êtes plus en mission..." Il pose délicatement ses mains sur la table. Du bout des doigts, il pianote dessus, comme s'il s'agissait d'un instrument de musique. "Alors pouvez-vous m'expliquer comment, ou pourquoi, votre équipe fonctionne sur le terrain? Ce n'est pas qu'un question de survie..." C'était intéressant comme question. Du point de vue du docteur, hein, car il est évident que les trois autres en ont plus ou moins rien à taper, de ce qui fait que leur groupe fonctionne en mission, mais qu'ils soient prêts à se mettre sur la courge dès qu'ils rentrent au bercail.

Prenant appuie sur ses mains, suite à la question soulevée par le bon docteur, Deadshot se lève, d'un coup. Le fauteil derrière lui glisse sur le sol, et il jette un regard noir vers le bonhomme qui au final, ne fait que son boulot. Puis il laisse tomber sa tête en avant, tout en soupirant bruyamment. "Expliquez-lui... On dirait bien que même quand on est bardé de diplômes, on n'est pas capable de voir ce qui est évident." Il laissait donc le plaisir de faire la lumière sur tout cela à Plastique et King Shark, qui n'ont pourtant pas été avares en information jusque-là. Même si cela aurait pu être un peu mieux.

Et donc! Est-ce que c'était vraiment le cas? Le Docteur était-il trop aveugle pour voir ce qui sautait aux yeux? Ou bien les forcer à le dire à voix haute ce qui les pousse à se battre. Faut dire que l'asservissement ou la mort, comme vient de l'évoquer Bette... Bah oui, c'est motivant, mais venant de personnes comme Deadshot ou Nanaue, on pourrait croire qu'ils choisiraient la mort, sans hésiter.




Code by AMIANTE
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 20 Fév 2015 - 19:30
« Si, c'est de la survie. »

Plastique s'approcha du Docteur.
Ce dernier tournait autour du pot et ne voulait pas lâcher prise sur son ennuyeux sujet. Elle ne savait pas si elle avait à faire à un incompétent ou un manipulateur.
Évidemment, que leurs relations n'étaient pas uniquement professionnelles ou survivalistes, malgré tout ils restent des êtres sensibles, mais nom de Dieu pourquoi s'intéressait t-il maintenant à cela et de cette manière ?
Ils évaluaient leurs profils psychologique à coups de psychiatrie de groupe maintenant ?
C'était vraiment pas la pire façon de s'y prendre pour Plastique qui s'approcha du Doc afin de pencher son visage sévère sur sa mine de binoclard qui ne lui revenait vraiment pas.

« Quand on a une bombe placée dans la tête, tout est question de survie. »

« Quand on nous ordonne d'infiltrer le QG d'une secte criminelle internationale employant des armes et des dispositifs de sécurité extra-terrestre. Quand on est envoyé sur une île déserte faire la chasse à un robot qui a failli réduire l'humanité en esclavage. Quand on doit saboter l'armement d'un pays arabe qui nous torturait des semaines durant si on la bombe ne venait pas mettre fin à nos supplices en cas de capture... Oui tout est question de survie... »

« Et si vous ne nous croyez pas, il y a qu'un seul moyen d'infirmer ou de confirmer nos paroles ; un vrai protocole scientifique, plutôt que de pratiquer le langage de sourds, ses petites fesses savourant le moelleux de son fauteuil. Il faut venir avec nous, Docteur. »


Il lui tourna le dos pour retourner à sa place.

« Je vous réserve le prochain ticket. »
termina t-elle par un clin d’œil et un sourire bien peu chaleureux.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Petite évaluation de groupe (PV Suicide Squad)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: St-Roch :: Belle Reve-