The Human Race

Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Ven 9 Jan - 0:34


"Mon nom est Kaiyo, j'apporte le chaos.... et je m'ennuie"

La terre, il y a toujours quelques choses à y faire sur la terre. Quelques choses pour ne pas s'ennuyer, quelques choses pour emmerder les gens, quelque chose qui m'amusera. La dernière fois j'ai joué avec Superman et Batman, deux excellents jouets, quoiqu'un peu trop rudes à mon goût. Il me faudrait d'autres jouets quelques choses de plus amusantes.

Regardant la terre et voyant tout Kaiyo scrutait son énorme coffre à jouets. Il regardait l'avenir, le passé et le présent c'était son privilège en tant que dieux de tout comprendre et tout voir à la fois. Puis un traîné rouge passa dans son champ de vision. La vitesse était intéressante, un élément intéressant pour le jeu. Après tout, nombre de jeux nécessitent ce genre d'aptitudes, vitesse, réflexe, parcours. C'est y est, il avait une idée.

Flash... mais Flash contre qui, Superman? Arf non je ne veux plus de ce vieux jouet. Ça me prendrait un comme Superman, mais plus... "Nouveau". Ah! oui! je sais. Shazam !

Il mima le mouvement, mais rien ne se fit, aucun éclair vint frapper son poitrail. Il haussa les épaules. Puis deux petites poupées apparurent dans ses mains. Une de The Flash et une de Shazam. Il alla les placer dans le désert du Mojave, qui serait le point de départ.

Maintenant allez, on vient jouer.

Il claqua des doigts. Flashe et Billy Batson fut transporté dans ce même désert remplaçant les poupées de Kaiyo. Celui-ci ne portait plus son uniforme normal. Il arborait une casquette de course et un grand drapeau à damier. Flash leva les yeux vers lui sans trop comprendre se qui se passait.

Bonjour mesdames et messieurs. *un bruit de foule se fit entendre même si personne n'y était*

Nos concurrents d'aujourd'hui sont Shazam dit le Big Red Cheese et Flash le Scarlett Speedster. Certes on aurait droit à un duel de rouge, mais ne vous inquiétez pas vous pourrez suivre la course sur vos téléphones intelligents en téléchargeant l'application "courir ou la terre explose".

Les règles sont très simple, vous n'avez pas le droit de voler, pas le droit d'arrêter de courir, et pas le droit de ne pas jouer sinon, vous porterez sur vos épaules la fin de votre planète. Il n'y a pas de ligne d'arrivée, le premier qui arrête de courir perd et l'autre gagne. Wouhou!!! à noter que pour corser la chose quelques obstacles vous attendent sur la route. Sur cette bonne chance... je vous rappelle que cette course est sponsorisé par Kaiyo, porteur du Chaos, une filière d'Apokolyps inc. Et c'est PARTIT!

Flash se mit à courir. Il ne comprenait pas vraiment ce qui se passait. Il venait tout juste d'entrer dans une course contre Shazam ou le destin du monde était en jeu.

What the fuck! C'est quoi ce bordel, cria t'-il à Shazam en espérant que celui-ci comprenne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 9 Jan - 11:58
Un air desséchant, une chaleur étouffante et une lumière aveuglante qui me brûlait la rétine. Le réveille de ce matin n'était pas un réveil ordinaire,  ça c'est sûr!
Il devait être 8h30 du matin lorsque je tournais en rond dans mon lit, bien au chaud.
Je dormais d'un sommeil profond lorsque la seconde d'après je me retrouvais debout sur mes deux jambes au milieu de ce qui semblait être un désert. Le réflexe ne se fut pas attendre.

!SHAZAM!

Ma tenue de combat enfilé en un éclair, je ne put que constater que l'incompréhension demeurait. M'efforçant de regarder autour de moi, je confirma sans aucune difficulté que j'étais bel et bien dans un désert.
Autour de moi tout était aride et sans vie.  A l'exception de deux autres personnes. Une que je reconnu assez aisément puisque qu'il s'agissait de Flash. Un des membres de la league que j'appréciais le plus (peut être parce qu'un des plus facilement blagueur). La deuxième personne en revanche m'étais totalement inconnu. Un petit bonhomme rouge avec une casquette pour le moins originale et brandissant pour seule arme un drapeau à damier.

Bonjour mesdames et messieurs. *un bruit de foule se fit entendre même si personne n'y était*

Nos concurrents d'aujourd'hui sont Shazam dit le Big Red Cheese et Flash le Scarlett Speedster. Certes on aurait droit à un duel de rouge, mais ne vous inquiétez pas vous pourrez suivre la course sur vos téléphones intelligents en téléchargeant l'application "courir ou la terre explose".

Les règles sont très simple, vous n'avez pas le droit de voler, pas le droit d'arrêter de courir, et pas le droit de ne pas jouer sinon, vous porterez sur vos épaules la fin de votre planète. Il n'y a pas de ligne d'arrivée, le premier qui arrête de courir perd et l'autre gagne. Wouhou!!! à noter que pour corser la chose quelques obstacles vous attendent sur la route. Sur cette bonne chance... je vous rappelle que cette course est sponsorisé par Kaiyo, porteur du Chaos, une filière d'Apokolyps inc. Et c'est PARTIT!

Le bruit d'une foule en délire se fit entendre alors que nous somme seules sur des kilomètre..mon incompréhension ne cesse d'augmenter.
Il fallait donc courir et remporter une course face à flash, rien que ça. Bon quand il s'agit de déplacement je privilégie le vol, mais pourquoi pas!
Nous voilà donc embarquer dans une course folle lancer à pleine vitesse côte à côte, faisant s'envoler la poussière dernière nous.

What the fuck!  C'est quoi ce bordel

Voilà qui ne me rassura pas plus, j'aurais espéré compter sur l'expérience du speedster pour nous sortir de ce mauvais pas.

What the fuck? Mais j'en ai aucune idée moi, j'étais entrain de dormir il y a encore deux minutes!

L'avantage de courir dans un désert c'est qu'on as pas vraiment besoin de regarder devant sois.

Peut être que c'est du bluff et que si on arrête de courir il ne se passera rien...bon en même temps je préfère éviter de prendre le risque, je veux pas être responsable d'une possible explosion de la Terre!

Tu sais qui c'est toi ce type bizarre? Il me dit rien du tout à moi!


J'avais beau regarder autour de nous, rien. Si on continue comme ça, on va finir par faire le tour de la Terre sans s'arrêter!
Mais au moment où je cru me souvenir que notre kidnappeur avait parlé d'obstacles, le premier d'entre eux sembla se profiler à l'horizon.

Flash!-un signe de la tête en direction de l'avant servi simplement à avertir mon 'adversaire malgré lui' du jour.

En effet devant nous se dressa une immense structure ressemblant fortement à un vieux tunnel. Bizarrement, je ne pressentais rien de bon et si la vitesse de Mercure me permettait de tenir tête à l'homme le plus rapide de cette Terre, le courage d'Achille me serait d'une aide bien plus précieuse encore.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 11 Jan - 14:07
Flash se mit à analyser les différentes choses qui l'avait amener ici et le pourquoi. Son cerveau utilisant la speedforce se mit à mettre en lumière toutes les possibilités qui pourrait justifier ce qui se passait. Il recoupa cela avec se qu'il avait ou aurais pu emmagasiner dans sa mémoire puis la chose se plaça. Il s'agissait d'une satire d'Apokolyps. C'était un de ses mauvais tours ou tout était dans la balance. Un fou aux idées de grandeur qui venait s'amuser chez eux. C'était le mr. mxyzptlk d'Apokolyps. Ce n'était probablement pas un plan bien défini en général les plans lancés par l'empire du mal étaient beaucoup plus pensé réfléchis et censé... là on se retrouvait dans le délire psychotique d'un, new gods. Comment Darkseid pouvait-il permettre à cette bombe à retardement d'exister. La politique de Darkseid était pourtant bien loin dans le moment, il devait avertir Shazam.

Je croit qu'il s'agit d'un des serviteurs de Darkseid, je ne sais pas, mais je prendrais la menace très au sérieux. Je crois qu'on va devoir courir, mais surtout réfléchir à un moyen d'arrêter tout ça... Désolé Shazam, sur ce coup nous sommes seuls!

Puis il tourna son regard vers l'étrange tunnel qui se dressait devant eux. C'était une étrange structure qui en même temps d'avoir l'air vieux semblait tourner sur elle même, à l'inverse des aiguilles d'une montre. Le sens antihoraire de la chose n'avait probablement pas d'intérêt, mais c'était tout de même inquiétant, Barry se dit qu'il traverserait le tunnel et qu'après il trouvait un moyen d'arrêter Kaiyo. Il poussa donc un peu plus, pour ne pas se laisser distancer par Shazam.

Quoi..?

Une fois passer le premier arc du tunnel les choses se corsèrent. Flash avait l'impression de courir dans du goudron. Il accéléra et pourtant plus il essayait d'y aller rapidement plus il semblait ralentir. Il ne devait cependant pas arrêter de courir. Il ne voyait pas la fin de ce tunnel quand soudainement il comprit.

C'est un champ de stase... Nous allons arrêter de courir !!!


Kaiyo apparu.

Effectivement, Flash a trouvé la réponse et pour cet esprit vif, qu'elle est notre prix Raymond?

Un civil attaché et clairement en panique se retrouva aux côtés de Kaiyo, il ne pouvait parler, car il avait sur la bouche un morceau de papier gris qui le bâillonnait. Il ne put qu'agiter ses jambes qui flottaient dans le vide à côté du Trickster apokolypsien.

C'est exact, absolument rien ! Nous rappelons à nos concurrents que le défi consiste à courir, il faudra éviter d'arrêter de courir. Je sais, je sais, vous attendez tous le nom du généreux commanditaire qui nous a donné ce magnifique champ de stase. Hé bien c'est une fabrication Desaad de l'armurier de notre commanditaire principal. APOKOLYPS. Certains diront qu'il s'agit de technologie volée, mais vous Raymond qu'en pensez-vous?... Voilà une sage décision... FERMEZ LÀ!

Un champ de stase qu'allait-il faire? Il ne pouvait arrêter de courir. Flash puissant dans la speedforce pour pouvoir continuer, mais plus il avançait dans le tunnel, plus la stase se faisait sentir.

((HRP: comme il y a déjà beaucoup de rouge j'ai changé la couleur de Kaiyo en vert))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 11 Jan - 22:10
Darkseid, rien que ça! Je ne l'ai jamais affronté personnellement, mais il aura su marquer les différents héros s'étant opposés à lui. Je n'ose donc pas imaginer la puissance d'un de ses subordonnés. Il aura quand même réussit à obligé a courir sans aucune difficulté deux des plus puissants héros de la Terre.
On va donc éviter de s'arrêter de courir car il n'aura sûrement aucun mal à mettre ses menaces à exécution.
Plus j'approchais du tunnel et plus je trouvais celui ci menaçant. Chose que je n'avais pas remarqué, le tunnel tourne. Il tourne sur lui même, assez lentement, et si la situation n'était pas aussi critique, ce pourrait même être hypnotisant de le voir tournoyer comme ça.
Suivre le rythme de flash pouvait être vraiment fatiguant, heureusement celui ci savais réguler discrètement sa course pour me permettre de le talonner sans trop de difficultés.
Mais une fois les premiers mètres à l'intérieure du tunnel effectués, la situation changea radicalement.
En effet, j'avais l'impression de courir contre le vent, ou plutôt contre une tempête. Les mouvements se faisaient plus lourd et à chaque foulé, lever le pied se faisait plus difficile.

Un champs de stase. L'intelligence de flash n'était plus à démontrer et il avait encore une fois rapidement analysé la situation. Le champs de stase semblait faire son effet sur le speedster écarlate qui augmentait progressivement la rapidité de ses foulés sans pour autant allez plus vite.
Et il en était de même pour moi, le champs de stase ralentissait considérablement ma course et je du bientôt donner le meilleur de moi même pour ne pas m'arrêter.


Effectivement, Flash a trouvé la réponse et pour cet esprit vif, qu'elle est notre prix Raymond?
C'est exact, absolument rien ! Nous rappelons à nos concurrents que le défi consiste à courir, il faudra éviter d'arrêter de courir. Je sais, je sais, vous attendez tous le nom du généreux commanditaire qui nous a donné ce magnifique champ de stase. Hé bien c'est une fabrication Desaad de l'armurier de notre commanditaire principal. APOKOLYPS. Certains diront qu'il s'agit de technologie volée, mais vous Raymond qu'en pensez-vous?... Voilà une sage décision... FERMEZ LÀ!


Le pauvre civil n’avait rien demandé et semblait paniquer, ne rien comprendre à la situation. Comment lui en vouloir. Rester impuissant face au désespoir de cet homme m’était insoutenable, et je devais m’efforcer de réfléchir pour trouver un moyen de nous sortir tout les trois de cette désagréable situation.
'Champ de stase', 'technologie volée'. Ces deux éléments associés au fait que le tunnel tourne pouvaient bien nous donner la clef de la délivrance de cette glu invisible.


Flash! Visiblement tu sais ce que c'est mais moi je n'ai jamais rencontré ce genre de chose! Mais comme l'as dit Kaiyo, il s'agit de technologie, voilée et sophistiquée apparemment mais de la technologie, c'est pas de la magie. On peut donc trouver un moyen de le faire s'arrêter non? Et je pense que la rotation du tunnel ni est pas pour rien dans le fonctionnement du champ!

En repensant au premier discours de Kaiyo, il avait interdit le vol, mais pas la magie. Je ne connais pas cette technologie mais je ne pense pas qu'elle affecte la magie. Et comme tout le monde le sait, je suis le champion de la magie. Mes talents conjugués a l'intelligence créative de Flash, nous pourrions probablement prendre ce new god a son propre jeu.

Tu ne pense pas qu'un éclair bien placé puisse stopper tout ça?

Peut être que je faisais fausse route, mais il fallait espérer que mon plan soit réalisable ou bien que flash en connaisse un meilleur, car bien que la fatigue ne m'atteigne pas, le champs se faisait de plus en plus puissant, et la vitesse de Mercure avait ses limites.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 13 Jan - 0:17
Flash essayait de réfléchir à des alternatives, mais le champ de stase avait un bizarre d'effet sur la speedforce. Elle semblait ralentir son raisonnement cognitif de la même façon qu'il ralentissait ses jambes. C'était une étrange sensation, c'était comme avoir les jambes et la tête dans la gelée verte à la lime. Oui c'était précis, mais c'était étrange à quel point ce champ de stase semblait fixé les idées de Barry à un point déconcertant.

Écoutant ce que disait Shazam, il chercha dans sa tête couper de la speedforce. Il s’était habitué à une vitesse de pensée extrême et bien que l'on dise que la pensée était la seule chose plus rapide que la lumière, dans le cas présent il avait de la difficulté. Tout son cerveau était concentré à ne pas arrêter de courir. D'ailleurs il pensa à courir dans le sens horaire. Ayant remarqué le fait que le tunnel tournait du côté antihoraire ceci pourrait être la réponse, mais malheureusement, il n'avait ni l'énergie, ni l’accent nécessaire pour ce genre de tâche, il fallut donc qu'il se range derrière Shazam.

J'ai déjà été frappé par la foudre une fois, mais voyons si elle peut frapper deux fois aux mêmes endroits. Fais-le!


Barry se débattait pour continuer à courir. C'était pathétique on aurait dit deux escargots aux ralenti qui se battait pour qui avancerais d'une seconde. Tout son être était concentré et déployait des efforts immenses pour continuer à avancer. Le tunnel était pervers plus Barry déployait d'énergie pour courir, plus il lui semblait qu'il allait lentement comme si le tunnel absorbait son énergie. Non seulement il ralentissait, mais il se sentait comme si on siphonnait la speedforce de lui pour nourrir le tunnel. C'était bien Desaad ça faire un piège à torture qui fonctionnait avec l'énergie de la victime, pervers et génial en même temps. Le temps, cependant, n'était absolument pas à l'admiration d'un génie diabolique, mais plus à la concentration et à l'effort. Car même si Flash ne voyait pas encore la fin de ce tunnel, il ne pouvait qu'à se résoudre a espérer que le coup de Shazam serait suffisant pour leur permettre de sortir rapidement de là. Ne serait-ce qu'une seconde de répits pour foncer vers la sortie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 14 Jan - 17:50
Mon énergie semblait aspirée, vidée et retournée contre moi pour m'empêcher d’avancer. C’était un des sentiments que j’aimais le moins ressentir. Comme quand on prend les transports en commun et qu’on ne peut même pas respirer tellement il y a de monde, qui t'empêche de faire le moindre mouvement. J’avais l'impression d’être dans une camisole de force.
Flash n’avait pas l’air convaincu, mais quels autres choix avons nous? J’allais balancer un éclair en plein milieu de la machine en espérant que celle ci relâche son étreinte. Rien qu’une demi-seconde nous suffirait pour parcourir la fin de ce tunnel.


Bon ok, laisse moi une seconde histoire de pas foirer le truc!

Il fallait que je lance un bon concentré du pouvoir de Zeus, et pour cela, autant ce préparer un minimum.
Les mains face a face, de l’électricité de commença a jaillir de chaque doigts de ma main droite pour rejoindre leurs homologues de la main gauche. Mes yeux s’illuminèrent d’un bleu étincelant et mon symbole sur la poitrine s’illumina lui aussi en laissant s’échapper une quantité phénoménale d’énergie électrique.
Mon bras droit s’arma avec la main en l’air comme pour un lancé de javelot. Et après une impulsion électrique qui aurait fait frémir Tesla, un véritable éclair apparut dans ma main. On aurait pût croire qu’il s’agissait d’une caricature de Zeus tenant sa foudre au sommet de l’Olympe. La foudre que je tenais était blanche aux reflets bleutés, tellement brillante que l’on pourrait croire a un véritable objet solide.
D’un mouvement du bras, je lança la foudre pour atteindre le milieu du tunnel. Une demi seconde plus tard, celle ci retomba sur le sol, provoquant une légère explosion sourde raisonnant grâce a la forme sphérique du bâtiment. De petits arcs électriques se propagèrent rapidement sur les murs qui nous entouraient. Un bruit mécanique ce fit entendre suivant par des sortes de grincements d’engrenages. Soudain, le tunnel arrêta nette sa rotation.
Petit a petit, l’emprise du champs de stase se fit moins pesante. Et rapidement, Flash et moi retrouvèrent notre vitesse de pointe. Le champs de stase avait exercé une emprise tellement pesante que lorsqu’il cessa toute activité, j’avais l’impression d’avoir perdu une centaine de kilo sur les épaules.
Côte a côte avec l’homme le plus rapide de la Terre, la fin du tunnel se faisait déjà percevoir. Et j’avoue qu’il me tardait de sortir de cette endroit, même si la perspective d’un nouveau défit de notre ennemie du jour n’était pas des plus réjouissante.
Mais alors que nous aurions atteint la fin du champs de stase d’ici une ou deux minutes, un second bruit mécanique sourd ce fit entendre. Le tunnel se mit de nouveau a tourner, mais cette fois dans le sens des aiguilles d’une montre, et de manière de plus en plus rapide.
Alors que je me préparais déjà a accueillir  les effets d’un autre champs de stase, celui ci n’eut pas les mêmes conséquences que le précédent. Ma vitesse et celle de Flash, au lieu de ralentir, augmenta de manière phénoménale.
Alors que la fin du tunnel était largement dépassée, je tenta de lutter contre la force du vent pour tourner ma tête vers Flash et lui lancer un regard mi interrogatif mi désolé pour la situation que je venais de créer.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 14 Jan - 23:09
Ce que peu de gens savent, c'est qu’en même temps que les speedsters se connectaient à la speedforce un nouveau sens se développait chez eux. C'était une toute nouvelle façon d'aborder leurs habitudes kinesthésiques et leurs motricités. En effet, les speedsters avaient un don particulier qui leur permettait de savoir à la virgule près la vitesse à laquelle ils allaient. C'était un réflexe qui devenait inné chez eux et même s'ils ignoraient comment on pouvait développer une aptitude de calcul comme réflexe kinesthésique, elle était présente et c'était comme ça.

Pour vous donner une idée de la précision auquel cela opérait Flash dans le champ de stase se rapprochait de .5 mètres par seconde. Ce qui en chiffre moins abstrait représentait la moitié de la vitesse moyenne d'un homme marchant de manière régulière. Lorsque l'éclair de Shazam frappa le tunnel rapidement Flash pus accéléré à 1 225,04 Km/h ou pour garder la même échelle 340,29 mètres par seconde. Ce qui équivaut à peu de choses prêtes à la vitesse du son. Puis soudainement tout ceci s'emballa et Flash passait maintenant à 1 079 252 848,8 Km/h ce qui équivalait à la vitesse de la lumière. Normalement, si la speedforce était motrice de sa vitesse il verrait devant lui un mur rouge et jaune rempli d'éclair représentant la dimension de la speedforce dans lequel il allait être absorbé. Le problème était qu'il n'était pas mué par la speedforce. En effet, le tunnel semblait avoir complètement déraillé de l'autre sens et il était propulsé à des vitesses superaluminique, car il ne cessait d'augmenter. 1 079 252 849, 1 079 252 850, 1 079 253 012, 1 079 312 561... Dans le tunnel ce n’était pas si mal il était obligé de suivre, mais quand il passa la porte les choses se gâtèrent. Certes la vitesse avait atteint un pic qu'il ne dépasserait plus et il ralentirait, mais n'importe quel petit obstacle sur le terrain devenait un terrible problème et la possibilité d'un désastre d'une ampleur cataclysmique. Pour vous donner une idée du terrain de course auquel il devait faire attention, le périmètre de la terre est de 40 007,864 km. Ce qui veut dire approximativement qu'en une seconde Barry faisait 7.5 fois le tour de la terre en une seconde.

Une autre contrainte s'ajoutait à cela... la vitesse de libération. La vitesse de libération était d'un corps est la mesure selon laquelle on sait à quelle vitesse un corps doit se déplacer afin de se libérer de l'attraction terrestre. Se qui veut globalement dire que la chose de mettrait à courir dans les airs, donc à voler et à quitter la terre. Cette vitesse bien que calculer selon le poids oscille normalement aux alentour de 11,2 km/s, se qui en clair faisait 117987536.28 Km/S de moins que la vitesse à laquelle Barry allait ainsi que probablement son concurrent Shazam dans cette folle course autour de la terre.

Pour résumer, Barry allait à une vitesse supraluminique qu'il ne contrôlait pas, chaque collision ou même contact avec autre choses que lui-même était possiblement un choc pouvant causer ni plus ni moins que la destruction du monde et en plus il devait trouver le moyen de garder les pieds sur la terre alors que la force physique du monde ne pouvait absolument pas le garder sur la planète. Aurais-je oublié d'inclure que dans le processus Shazam et Barry était totalement aveugle, car la vision est simplement le reflet de la lumière que l'on perçoit et lorsque l'on va plus vite que la lumière nous ne pouvons pas percevoir ce retour dans notre oeil et ainsi "voir les choses". Tout se confondait alors dans un énorme blanc flou ou le cerveau ne pouvait en aucun cas discerner une zone d'ombre qui pourrait faire une forme. Bref... ils étaient fichus...

Vraiment?

Toute cette explication servie à une chose expliquer qu'à la sortie du tunnel ils avaient moins d'une milliseconde pour réagir... et Barry réagit. Il passa derrière Shazam passa ses deux mains sur son torse et sortit la tête de derrière les épaules larges de son confrère coureur. Puis il se mit à vibrer.

Désolé ça va faire mal, mais on n’a pas le choix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 15 Jan - 15:33
Contrairement au champs de stase qui freinait considérablement nos pas et qui rendait nos jambes d'une lourdeur effroyable, ce champs d'anti-stase, comme je mettais amusé à l'appeler, nous donner l'équivalent d'un bon cou de pied au derrière. Une force invisible nous donnait la possibilité d'augmenter notre vitesse de façon prodigieuse sans le moindre effort.
Flash qui possède une vitesse de course bien supérieure à la mienne devait être habitué à ce genre de vitesse, bien que rapidement celle ci devienne vertigineuse, mais pour quelqu'un comme moi qui pouvait voyager très vite mais était plutôt habituer à emprunter la voie des airs, cette course devint rapidement assez périlleuse.
En effet à cette vitesse, et contrairement à ce que j'aurais cru, je pouvais sentir chaque imperfection de la route. Chaque creux, chaque bosses, chaque cailloux étaient parfaitement ressenti par la plante de mes pieds qui pourtant étaient bien renforcés par mes spartiates dorées.
On pouvait suivre notre course à la trace puisqu'une traîné de poussières et de gravas nous suivaient sous l'effet de l'air déplacé par nos deux corps en mouvement. Des morceaux entiers de bétons se désolidarisaient sous la pression exerçait par nos foulés respectives.
Le bruit dans le tunnel était assourdissant, et ça faisais bien longtemps que le mur du son était dépassé.
La force du vent qui foutait mon visage était impressionnante, et si la vitesse ne rendait pas la vision si peu fiable, j'aurais put jurer qu'une zone de vide engendrait par les mouvements d'air entre nos deux corps c'était créée. Les dépressions de l'air qui subsistaient après notre passage devaient être assez puissantes pour aplatir une voiture.
J'avais beau essayé de freiner mais cela était impossible. Essayer de ralentir la vitesse de nos foulés ne serait ce que d'une demi seconde était la promesse d'une perte de contrôle totale et d'une gamelle aux conséquences désastreuses.

La sorti du tunnel pointait déjà le bout de son nez, et si nous l'un de nous deux ne trouvait pas une solution rapidement, la prochaine ville provoquerait une catastrophe dantesque au vue se notre incapacité à manœuvrer. Malheureusement, cette fois je n'avais aucune solution miraculeuse à proposer.
Mais Flash lui semblait savoir quoi faire.
Sans que je puisse m'en rendre compte il passa derrière moi une fois le tunnel franchi.
Sans que je puisse tourner la tête pour voir ce qu'il manigançait, je le senti m'agripper fermement.
Puis ses mains, et rapidement tout son corps, se mirent à trembler. D'abord légèrement, comme un timide tapotis, et ensuite plus vigoureusement, à tel point que j'avais l'impression que chaque os de mon corps vibraient à l'unisson avec le sien.


Du moment que tu nous freine, donne tout ce que tu as!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 18 Jan - 16:23
Un sourire vint au visage de Flash

Nous freiner? Tu n'as rien vu encore Wink



Pour accéder à la speedforce, Barry devait passer la vitesse de la lumière en puisant dans cette dimension énergétique. Le problème est qu'il voyageait déjà à une vitesse supérieure à la vitesse de la lumière et que dans ce moment il ne pouvait avoir d'élan pour atteindre sa vitesse. La speedforce était également un endroit dangereux ou amener Shazam risquait de le tuer et du même coup risquait de garder Barry prisonnier. En ce moment par contre, elle semblait la planche de salut de Flash et du big red cheese. En vibrant sur lui même Barry espérait atteindre la vitesse de la lumière, rester inactif, mais atteindre la vitesse de la lumière dans l'immobilité. Son corps atteindrait ce point de non-retour qui les protégerait et les ferait courir dans le grand tout sans risque de ne blesser personne. Barry avait foi en la speedforce, il était un des rares speedster à la comprendre dans sa dimension métaphysique, spirituellement et scientifiquement. Il avait créé cette dimension et il allait s'en servir. Dans la course, la vibration et le flou blanc créé par la lumière on vit passer un éclair jaune et rouge et on entendit son écho. Ils allaient y pénétrer...

Le son et la lumière devraient être inaudible dans leur vitesse, mais ils avaient atteint un autre niveau de vitesse, ils avaient franchi une barrière entre les dimensions, se glissant dans chaque atome par leur vibration et le calcule de la vitesse étant suffisante pour y pénétrer le tunnel se forma. Un tunnel d'éclair rouge et jaune se forma et on entendait craquer la foudre comme un écho infini. Une piste de course sans fin s'ouvrit devant eux et Barry commença à sentir ce sentiment de plénitude et de bien-être de ce paradis des speedforces.

Ne me lâche pas Shazam où tu y resteras prisonnier, si j'oublie de te tenir. Ton unique pensée doit être sur l'idée de ne jamais me lâcher que ce soit ta seule et unique idée, je suis ton ancre ... Iris.... Iris.... Iris...

Il se mit donc à répéter le nom de sa femme en boucle. Elle était son ancre, la raison pour lequel il sortirait de cette dimension insidieuse, elle était la corde qui la retenait de tomber dans ce monde qui réclamait sa présence pour être enfin complet. Faisant tout oublier, dans un sentiment de parfaite fusion et de communion complète, elle ne faisait que se rappeler d'une chose... Reste ici Barry tu es bien.

Iris... Iris... Iris...

Courant sans trop savoir, fixant l'idée seulement de son visage et de ses yeux posés sur lui. Sur les épreuves qu'il avait passé ensemble, sur le moment ou il l'a perdit puis chaque souvenir comme une joie et une peine se transforma tranquillement dans un profond moment de vide et d'oubli qui se remplissait par le sentiment d'être enfin complet dans la speedforce, il relâcha doucement son emprise sur Shazam ne voulant que courir et se libérer de ce poids pour aller rejoindre son paradis..

Iris... Iris..., ..., ...,

Plus que son souffle haletant n'était entendu dans cette dimension qui le nourrissait et l'embellissait. Il se sublimait littéralement dans cette dimension qui ne contenait que vitesse et rien d'autre. Ses idées et ses pensées semblaient soudainement comme un lourd bagage et un poids face à l'illumination, il avait droit à cette paix lui aussi. Courrait-il depuis trop longtemps? Était-ce enfin le moment pour lui de se reposer. L'étreinte se faisait toujours moindre sur le torse de Shazam, Barry s'apprêtait à laisser se poids mort derrière afin d'atteindre son nirvana et de disparaître rejoindre tous les speedsters passés, présents et futurs dans cette dimension paradisiaque et sans âges qui était la toute-puissance des speedsters.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 18 Jan - 17:47
Je dois bien avouer que que je que je ne comprenais pas tout. L'étreinte de Flash se faisait ferme, vraiment puissante. Jamais je n'aurais cru qu'un homme de sa carrure puisse dégager une force aussi grande. Il s'accrochait à moi comme à sa propre vie.
Étonnamment, dans tout ce brouhaha confus de son et de lumière, j'arrivais de nouveau à attendre clairement sa voix. En fait,  plus il vibrait, plus tour devenais clair. Sa voix me parvenait presque sans aucune friture. Ma vision elle semblait me jouer des tours. Un coup d'un blanc intense, puis jaune ou rouge. Et maintenant des éclairs. Jaunes et rouges eux aussi. Mais des éclairs que je n'avais jamais vu et bien loin de ceux du roi de l'Olympe. Je Je ne savais pas quoi faire. Je tentais tant bien bien que mal de garder mon calme mais la situation m'était totalement hors de vais contrôle et je ne comprenais plus rien à ce que je voyais. Mes sens étaient flous, j'avais l'impression de ne plus pouvoir me fier à eux. Flash et moi nous trouvions à présent dans un nouveau tunnel. Bien moins technologique, celui ci était jaune et rouge d'un brillant vif et étincelant. La speedforce, ce devait être cela que le speedster avait essayé de m'expliquer tant de fois. Et quand je vois ce que j'avais devant les yeux, je comprend pourquoi je n'avais jamais compris. Non pas que Flash était un mauvais professeur, au contraire, mais cette dimension est indescriptible. En écoutant Flash et afin d'éviter de rester bloqué ici, je m'empressa d'agripper ses bras posés autour de ma poitrine. Green lantern se serait moqué de nous si il nous avait vu dans cette position.
Iris, Iris, il n'arrêtait pas de répéter se prénom. D'abord avec conviction puis après avec rêverie. Petit à petit on aurait dit un garçon parlant dans son sommeil. Son étreinte d'abord puissante se faisait maintenant de plus en plus faible. Bientôt je sentais sa main glisser et si ça continuait, il finirait par me lâcher complètement.


Flash! Flash! Je crois que tu fatigue mon vieux, ressaisi toi! Flash!

Son étreinte continuait à diminuer. Il n'avait que ce prénom à la bouche et rien ne semblait pouvoir l'extirper de sa rêverie dans laquelle il continuait à s'enfoncer. Il fallait que j'arrange au plus vite la situation sinon j'allais finir bloqué ici.
Peu de solution s'offrait à moi. Je ne savais pas si si les règles du New god s'appliquant ici, mais je ne pouvais pas prendre de risque. De plus c'est Flash le maître ici, sans son aide, je ne peux rien faire. Ma seule chance et de le réveiller.
J'empoignâ les poignets du maître de la speedforce et les serra de toutes mes forces.  


FLASH!

Au même moment où je cria son nom, deux vive décharges électriques traversèrent mes mains pour passer dans le corps de Flash par l'intermédiaire de ses poignets. Les décharges n'étaient loin d'être ma pleine puissance mais pouvaient quand même laisser de vilaines brûlures sur la peau et les chairs. Maintenant il ne me restait plus qu'à prier pour que ce sois suffisant pour le sortir de son demi - sommeil..
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mar 20 Jan - 0:04
Mr. Allen! Mr. Allen!

Hum... oui?

Une interview sur la cause pour lequel vous travailler?

Désolé, Miss West, il est interdit pour moi de parler de mon travail tant que le procès n'est pas terminé.

Pourquoi pas une tasse de café alors?

Je... euh... non merci je n'aime pas le café.

Vous savez, vous n'êtes pas facile a invité pour un rendez-vous?

Euh... quoi? Oui le café! Je peux bien donner une autre chance à ce breuvage.



Le rire et les yeux d’Iris résonnaient dans la tête de Barry. Cette conversation, la toute première qu'ils avaient eue. Barry encore une fois perdu dans son travail et un peu confus et Iris fonceuse et prête à tout pour obtenir se qu'elle voulait. Mais ni un ni l'autre ne donnais dans l'arrogance. Toujours dans le respect. Ce soir là, Iris n'avait pas fait une seule fois allusion à la cause que Barry défendait, il ne se rappelait même plus c'était quoi la cause d'ailleurs. Il se rappelle par contre qu'elle l'écoutait parler avec grand intérêt de truc ennuyant de son laboratoire scientifique et qu'il avait réussi à la faire rire. Elle avait des étoiles dans les yeux et était comme à l'habitude resplendissante de vie et de bonheur.

---------

Shazam a écrit:
FLASH!

Un courant électrique lui parcourra le corps comme une décharge de réalité. Sous l'effet du choc ses bras se crispèrent à nouveau sur ce poids qu'était Shazam. Il se rappela soudainement, si l'aura de speedforce ne protégeait plus Shazam il se consumerait en quelques secondes dans la speedforce. Il se devait de rester réveiller pour Billy, pour le monde.... pour Iris.

Time to get out
(Je trouvais ça plus stylé en anglais... traduction : Il est temps de sortir)

Flash repoussa. Sa somnolence douce dictée par la speedforce l'avait fait ralentir et c'était la meilleure façon de mourir dans cet endroit. Happé par une décharge de speedforce cela ne prendrait pas grand temps avant que le Black Flash décide de venir le chercher. Il était désormais temps de regagner de la vitesse. Toujours les yeux fixés devant lui par-dessus les épaules de Shazam, il n'avait qu'une image, les yeux d'Iris... sa femme... son ancre. Il poussa à nouveau les moteurs se nourrissant à même la speedforce. Pour traverser à nouveau le mur, il devait repasser en vitesse lumière et bien que ce fût éreintant il cherchait dans la speedforce la force nécessaire. Il devait faire attention de ne pas ouvrir le canal le connectant à la source de pouvoirs sinon il se retrouverait comme une oie que l'on cave... trop rempli pour bouger. Cependant, il avait besoin de cette énergie pour atteindre la vitesse lumière et la dépasser.

Ça va faire mal, désolé tu vas me servir de bélier pour percer le mur de la speedforce.

C'était encore une fois une manoeuvre très risquée. Savitar avait servi de bélier une fois à Barry et Johnny Quick de relais... malheureusement les deux étaient morts dans la speedforce pour faire sortir Barry, l'un sans le vouloir, l'autre se sacrifiant. Barry espérait que l'énergie qui remplissait l'héroisme de Shazam soit suffisante pour le tenir. Il savait que les pouvoirs magiques étaient au-delà de toute compréhension et le fait que l'électricité de Shazam est fonctionné ici, laissait croire qu'il pourrait probablement y survivre, mais si Barry voyait trop de difficulté il arrêterait et propulserais Shazam de l'autre côté, se piégeant par le fait même dans la speedforce, mais au moins il n'aurait pas la mort de Billy sur la conscience et il aurait agis comme il le devait. Le craquement se fut et c'était comme si deux objets à vitesse lumière se percutait et que l'un deux brisait l'autre au milieu Shazam et Barry qui essayait de se protéger de la speedforce. Si le tout avait réussit il pourrait reprendre une vitesse normale à la sortie de la speedforce, tout se que Barry espérait, c'est que Shazam ne tombe pas dans les pommes à la sortie ou encore ... pire...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 23 Jan - 20:53
Les décharges avaient fait leurs effets. Instantanément je put sentir ses mains reprendre des forces et m'agripper avec la même vigueur que lors du début de notre course folle.
Le fait qu’il reprenne conscience me rassura légèrement. Non pas que d’être dans une dimension totalement inconnu dont seul Flash connaissait les secrets me foutait un peu les jetons mais quand même..
A peine cette pensé me traversa que Flash sembla décider qu’il fallait sortir d’ici, comme si il lisait dans mon esprit.
Je pouvais très nettement sentir que mon speedster préféré reprenais du poil de la bête. Une vive accélération me propulsait petit a petit de plus en plus vite. L’environnement autour de nous semblait défiler plus rapidement sous nos yeux, tout en restant immobile. Sûrement un effet d’optique du a l’endroit quelque peu étrange ou nous nous trouvions.
Mes mains se crispèrent également. Bien que cette endroit m’était inconnu, je me doutais qu’il n’y avait pas une porte dont il suffisait de tourner la poignet pour nous échapper d’ici.  
Et encore une fois, mon camarade répondit a mon interrogation par une phrase très imagée mais qui avait le mérite d’être clair.
Servir de bélier, voilà une perspective réjouissante. En effet, je ne connaissais rien a cette endroit, et mon rôle allez s’arrêter a celui qui enfonce les murs la tête la première. Je suppose que ça risquait d’être un peu plus violent qu’avec un mur de béton, mais je savais que je pouvais encaisser le choc. J’étais solide.

Et le mur en question ne se faisait pas attendre. Alors que Flash provoqua une dernière accélération explosive de leurs deux corps, je put sentir l’espace et le temps ce courber autour de moi. C’était d’abord très doux, aucune turbulences, aucun bruit, rien. J’avais l’impression d’être égal a un troue noir. La lumière se tordait et se pliait autour de moi pour plonger a l’exacte point situé entre Barry et moi. Tout était calme, comme dans l’espace inter sidérale, aucun son ne faisait entendre, après tout, on était plutôt bien ici, dans ces conditions.
Puis rapidement, un murmure se fit entendre. Murmure qui se transforma en quelques secondes en un vacarme épouvantable. Puis le choc ce fit ressentir, chaque atome qui composaient mon corps semblaient vibrer a l’unisson, comme si ils voulaient s’échapper de mon enveloppe charnelle. Il m’était impossible de réagir, mon coeur ne battait plus, mes poumons ne respiraient plus. Puis, peut être grâce a ma condition magique, tout ceci s’arrêta. Un flache de lumière blanche apparut devant moi, et l’instant d’après je put sentir la terre sous mes pieds.
Nous voilà a nouveau sur notre bonne vielle planète. Le mur avait pût être brisé, et moi et Flash qui était toujours derrière moi en avons réchappé.
La douleur qui me tiraillée s'évanouit presque aussi vite qu’elle était venue. Je put reprendre une foulé régulière. Le super héros écarlate me lâcha les épaules et se plaça a mes côtés. Aucun mot ne saurait décrire cela, du moins pas pour l’instant, et seul un signe de tête réciproque me rassura sur sa condition.

Notre bourreau apparut soudain en flottant dans les airs.


Bien bien bien...Je n’ai pas trop compris ce qu’il sait passé durant ces quelques minutes. Je vous ai perdu de vue pendant quelques minutes, j’allais tout faire sauter quand vous êtes réapparu!
Je crois que vous avez cassé ma machine a champs de stase... Les champs de stase, ça stase les trucs! ça les accélèrent pas!
Enfin bref, je constate qu’aucun de vous n’as pris l’avantage.
Alors peut être que ma nouvelle surprise va vous plaire! Surtout a toi big red cheese!


Il m’adressa un clin d’oeil que je ne savais pas comment interpréter.

Nous continuèrent notre course, nos foulés étaient souples mais rapide. Flash avait ajusté son allure pour que je puisse le suivre sans avoir trop a forcer.

Mais alors que nous avancions dans ce qui semblait être un autre désert, trois silhouettes ce dessinèrent au loin.
Plus je me rapprochait, et plus j’arrivais a les reconnaître, et j’avais très peur de ce que je voyais.

La première silhouette était très massive, au moins quatre mètres de haut. Elle possédait une deuxième paire de bras en dessous de la première, au niveau des côte. Sa peau était rouge foncée, son crâne chauve et son torse nu laissé montrer des muscles très développé, sûrement plus que les miens.
La deuxième silhouette était plus fine, bien que musclée. Elle possédait des cheveux courts surmontés d’un casque en argent avec deux petites ailes de chaque côté. Il était habillé d’un drap blanc et d’un ceinture en cuire, et des spartiates au pied possédant également deux ailes. Il tenait a la main droite un sceptre avec deux ailes et deux serpents, l’antique caducée.
La dernière silhouette était celle d’un homme normalement constitué. Il possédait des cheveux longs et une barbe broussailleuse grisâtre. Il était également habillé d’un drap blanc qui trainait parterre, ne laissant même pas voir ses pieds.


Oh non, mais qu’est ce qu’ils font là…

Je murmura cette phrase, mais ça n’échappa pas aux oreilles du new god.

Ah, je vois que tu reconnais mes invités! Flash, au cas ou tu ne les aurais pas reconnu, eh bien relis tes livres d’histoires! Satanée jeunesse qui ne s'intéresse plus a rien… Je te présente le titan Atlas, et les dieux Mercure et Zeus bien sûr! Enfin, leurs versions robotique made in Akopolyps, mais tu verras qu’ils sont très réussit..

J’avais de nombreuse fois eu l’occasion de parler avec ces trois là, après tout, ils me prêtent leurs forces! Et on pouvait dire qu’ils étaient très ressemblant, physiquement du moins. Et si ils possédaient la puissance de leurs doubles originaux, Flash et moi seraient finis.

Ils sont équipés de la technologie de pointe, la meilleurs que l’ont puissant trouver dans tout l’univers. Atlas a une force prodigieuse, Zeus peut balancer des éclairs a vous en faire friser les narines. Mais ma plus grande fierté se trouve au milieu. Mercure possède une propulsion hors du commun, lui donnant une vitesse de pointe pouvant rivaliser avec les plus grands sprinters..Hein Flash!
Si Mercure gagne la course, boum la Terre! Et il pourra compter sur ces deux amis Atlas et Zeus pour vous mettre des bâtons dans les roues! Allez, amusez vous bien!


Le double de Mercure disparu et se retrouva d’un coup entre Flash et moi, ont pouvait dire qu’il était rapide!
Zeus qui se trouvait encore devant nous tendis la main vers moi. Une fente robotique s’ouvrit et laissa place a un troue dans sa paume. Une lumière bleu apparu soudain un éclair en jailli et frappa le sol juste devant moi. La chaleur fit instantanément cristalliser le sable devant moi en une sorte de verre amorphe.  
Atlas lui souleva de ses quatre bras un immense rochet qu’il lança avec une facilité déconcertante vers Flash.
Je me doutais qu’il arriverait a l’esquiver facilement, mais il fallait très vite réfléchir a une stratégie pour nous débarrasser de ces trois là, sans quoi les conséquences pourraient être catastrophiques...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3943
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 25 Jan - 23:42
Sortir de la speedforce avait demandé un effort immense pour The Flash. On pourrait penser que ceci aurait exténué le scarlet speedster mais c'était sans compter sur un phénomène bien particulier. Effectivement pendant plusieurs années Barry se retrouva obligé d'ingérer une quantité phénoménale de nourriture afin de soutenir son corps dans ses activités superhéroique. Il va sans dire que c'était au détriment de son porte-feuille. Cependant, avec l'aide de Max Mercury, il découvrit qu'il pouvait se nourrir à même la speedforce. Barry en sortant de la speedforce était chargé à bloc. Il était prêt à recevoir toutes les prochaines idées de leur tortionnaire

Il ne s'attendait cependant pas à ce qui allait arriver. Trois mythes faisaient leur entrée en version robotique dans la course. De se que Barry compris rapidement, un deux chercherait à gagner la course face à eux, les deux autres serviraient à les ralentir. Mercure... ou Hermès étaient leur défi et il était de toute évidence son fardeau. Atlas et Zeus étant évidemment destinés à rivaliser avec la magie et la force de Shazam. Quand celui-ci prit place entre les deux coureurs, Barry crut le voir sourire et lui faire un clin d'oeil comme s'il venait à le narguer.

Barry le regarda pendant que Mercure les dépassèrent et comme pour les rentrent un peu plus inquiets. Se mit à courir de reculons en les regardants. Rapidement Barry vit l'ombre d'un rocher sur lui s'approcher, il évita facilement l'arrivée sans trop dévier de sa trajectoire, mais ce petit ricochet parut dans la distance entre Mercure et lui même. Il savait qu'il pouvait gagner face à ce robot. Le problème était de ne pas trop distancer Shazam. C'était malheureusement un choix des plus difficile.

Occupe toi des deux autres je vais m'arranger avec celui-ci.

Il avait paru assuré dans sa voix, mais ne savait pas vraiment ce qu'il allait faire. Mercure lui fit une grimace et accéléra le pas. Obligeant Barry à suivre cherchant dans sa tête les différentes rencontres face à des speedsters. La plupart avait servi à Barry pour augmenter son potentiel, augmenter sa vitesse, le pousser au-delà de ses limites, mais la il se traînait un boulet. Il se devait de forcer à ralentir, il avait beau chercher dans ses expériences de courses rien ne lui vint à l'esprit pour éviter l'hécatombe. Barry vit un second rocher arriver vers lui, il pensait l'éviter facilement, mais la foudre vint frapper l'immense plateau rocheux qui se transforma littéralement en une pluie de projectile en flamme. À la vitesse où Barry les traversa, il sentit très clairement la douleur comme si chaque petit morceau de roche lui traversait la peau. Il traversait l'équivalent d'une pluie de météorite.

Il arriva ce qu'il ne devait pas arriver, il trébucha

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

The Human Race

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Châssis XL Race Pro-savage pour Thermique : The End !
» [Mimilopir] - The race's JE
» les "race code" sur world of cars.com
» Death Race 2000 (La course contre la mort de l'an 2000)
» Chiots de race bretonne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City-