[Black History Month] Greenwich Village, New York : Angel Mind (PV: inscrits)

Invité

MessagePosté le: Sam 7 Fév - 11:30
Après un combat cuisant contre un ange aux ailes noires qui avait enlevé la majeure partie de la population de l'école Saint-Elias de Gateway City, Alan n'était guère en état de prier pour le salut de son âme. Il n'avait même pas le goût de boire pour oublier tout cela, seul ou avec ses amis, qui de toutes façons étaient bien trop occupés. Ted Grant avait toujours quelqu'un à entraîner ou échanger des souvenirs avec, et Jay était bien trop prévenant avec son épouse et sa famille de l'éclair pour se rendre disponible au pied levé. Alors il fit ce que font tous les vieux soldats lorsqu'ils ont de la pression à relâcher, il contacta ses frères d'armes du Shadowpact, ceux qui avaient déjà à plusieurs reprises versé sang et âme pour survivre à ses côtés. Mais il n'était pas résigné à aller se soûler à l'Oblivion, non il avait trop honte de ses échecs successifs et il ne voulait pas voir sa réputation s'alourdir dans les murmures des habitués. Alors, il fit ce que font les soldats, il planifia pour sa prochaine mission.

Des détectives de l'occulte, voilà ce qu'ils étaient. Alors, pour le moment ils devraient battre le pavé et trouver une piste. Les tunnels vers un monde inconnu n'étaient guère la spécialité de Sentinel, quoiqu'il en ait traversé plus d'un, il ne lui était pas possible de remonter le fil du témoignage de Black Orchid jusqu'à en déduire la destination. Deviner et traquer ce qui se tenait caché, qui se révélait seulement à quelques témoins, c'était l'histoire de sa vie et de sa carrière autant en civil qu'en tant que méta-humain.

Il connaissait une personne toute désignée pour lui en dévoiler davantage. Elle avait pignon sur rue, une petite boutique à Greenwich Village, New York. Madame Xanadu's Magic Shop, Christy Street, voit entrer un homme blond au torse de lutteur grec et au visage amène. Alan s'avance doucement dans les rayonnages rudes et précaires qui témoignent d'un faible intérêt pour les réalités matérielles. Quelques toiles d'araignées d'une étonnante propreté semblent aiguiser l'appétit du visiteur pour l'occultisme. Celui qu'on appelle désormais Sentinel cherche du regard la tenancière des lieux, mais un petit écriteau sur le comptoir indique : Serai de retour dans Trois Minutes. Le protecteur de la magie cligne des yeux, il est persuadé qu'au bref instant nécessaire à s'approcher pour lire le petit panonceau manuscrit, la forme des mots augurait plutôt de l'écriture 'Quatre', quatre minutes.

Alan avait fait passer le mot par Bobo Chimpanzee et le videur Blue Devil de sa petite escapade, et escomptait avoir l'appui d'un ou deux de ses collègues membres du Shadowpact avec qui il avait déjà essuyé plusieurs fatalités du destin. En sous-main, il se demandait si Nimue ne pourrait pas les aider, comme l'agent Gunn le faisait aussi de son côté. D'ailleurs il n'avait guère eu de nouvelles de ce dernier depuis l'aventure de Noël, durant laquelle il avait noué un lien évident avec Black Orchid. Peu importent les potins, mais attendre dans cet endroit poussait l'ancien reporter à se poser mille questions plutôt que de regarder les multiples antiquités du monde magique présentes sur les rayonnages. La magie avait beau être de sa responsabilité, il demeurait effrayé par les reliques de pouvoir, et d'autant plus par la possibilité qu'une occultiste puisse en faire commerce aussi libéralement.

La porte du petit commerce carillonna.

"Ah," soupira le gardien de la Starheart.

Il jeta un regard qui traversa toute l'allée du magasin pour aller à la rencontre de l'équipier qui pénétra la place, et sa surprise s'accentua.

"Toi ?"

Ce ne pouvait être un hasard, le Détective Chimp ou le démon bleu avaient dû envoyer cette personne ici-même, sur les pas du héros de la seconde Guerre Mondiale.

Au même moment, une voix de jeune femme se fit entendre depuis l'arrière-boutique du magasin, qui passa le seuil d'une porte réservée au personnel pour résonner depuis derrière le comptoir. C'était une voix claire et douce, elle avait un caractère quasiment envoûtant. Les lèvres qui émettaient ce son cristallin étaient d'un rose doux et pastel, elles brillaient tout en restant dans des tons peu agressifs. Un front rond et clair surmontant deux sourcils d'un arrondi légèrement arqué aux extrémités accueillit les visiteurs avec une aménité qu'il ne fallait pas confondre avec de la candeur. Elle avait une mâchoire aux contours doux et fins, mais dont les muscles étaient serrés, comme pour retenir de dire quelque chose prématurément. Quant à son regard vert clair, il était nimbé de tant de mystère qu'on n'aurait su en déterminer le sentiment. Un nez droit et étroit, légèrement trop long, prenait de courtes respirations au milieu du visage de brunette en robe rose clair.

"Je peux vous aider ?"

Une voix légèrement fébrile, laquelle Alan n'aurait sur caractériser davantage que par la légère vibration de la lèvre inférieure qui semblait augmenter les harmoniques qu'elle portait. Il se tourna vers son camarade d'infortune, encore secoué de la surprise de se découvrir un tel compagnon, puis admit pour elle comme pour lui, l'objet de la visite :

"Nous sommes ici parce que je recherche un ange. Un ange... Et un autre qui pourrait m'aider à lui mettre la main dessus. Pour trouver mon suspect, nous avons besoin de Zauriel, seul ange à échanger sa protection contre celle de la Terre depuis son embardée hors des cieux. Un allié précieux qui pourra nous aider à pister le fichu enfoiré qui nous a volé dans les plumes."

Il serra son poing tremblant contre sa propre hanche, incapable de garder son calme lorsque même l'armée des anges s'en prend à d'innocentes jeunes femmes américaines. Un râle s'échappa de sa poitrine, qui était incapable de contenir sa douleur plus longtemps. Il souffla, releva la tête, espérant enfin une aide compatissante dans toute cette croisade que leur avait tracé le Phantom Stranger, aux voies si mystérieuses et si nocives pour la joie de l'âme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Fév - 22:23

Greenwich Village, cela fait bien longtemps que je ne suis pas venu ici.
La dernière fois remonte à plusieurs années, à cette époque, je voyageais à travers l'Amérique afin de rencontrer un grand nombre de mages qui pourrait me montrer la voie et me servir d'exemple.
Madame Xanadu était l'un d'entre eux, elle me fut présentée comme une voyante possédant de très grands pouvoirs et que sa vision de l'avenir pourrait très certainement venir d'une malédiction.

Mais aujourd'hui ne je ne suis pas là pour apprendre d'elle, mais pour lui demander de l'aide, le Shadowpact enquêtait sur la disparition de femmes provoquées parce qui s'avéra être un ange, mais après une confrontation avec nos membres, nous avons perdu la trace de l'être angélique.
C'est pourquoi j'imagine que Sentinel à demander à Chimp de nous envoyer vers Madame Xanadu afin de poursuivre l'enquête.

Les anges ont toujours été des êtres très secret et leurs fonctionnement n'est connu que de très peu de personnes, je sais que Constantine en fait parti, mais cet homme n'es pas trouvable à moins qu'il ne le veuille, autrement dit il vaut mieux ne pas compter sur lui.
Bref je pense qu'il est logique de se tourner vers la plus grande voyante de notre temps pour obtenir des réponses.

Mon skate glisse le long de la route, je me permets même de faire un trick en le faisant passer sur le trottoir alors que le magasin se rapproche de plus en plus, je m'arrête doc et récupère ma planche afin de l'accrocher dans la partie prévue à cet effet de mon sac à dos puis enfin je pousse la vielle porte de service.
Un son proche de celui d'une cloche résonne, annonçant mon entrée dans l'établissement et c'est là que Sentinel arriva en face de moi, apparemment pressé de voir de qui il pouvait s'agir et surtout surpris de me voir.

- Chimp m'a appelé et j'ai fait aussi vite que ...

Je m'interrompis car la voix de Madame Xanadu se fit entendre, elle venait se sortir de son arrière boutique et il semblerait que le temps est vraiment peu de prises sur cette femme, elle est exactement semblable à celle que j'ai rencontré il y a plusieurs années maintenant.
Mon regard croise celui d'Alan, contrairement à lui, je n'étais pas présent durant la bataille aussi, je préfère lui laisser la parole et il le comprit.

Apparemment, il a plutôt mal pris sa première rencontre avec l'ange, mais cela est complètement compréhensible, j'imagine que la dernière chose que l'on attend d'eux est d'enlever des femmes, en revanche je suis étonné que Sentinel sache pour Zauriel, il a certes eu son moment de gloire médiatique en rejoignant la JLA mais il est resté très discret.
Une fois la demande terminée, je fais un peu plus attention à notre hôte, sa magie est puissante, mais c'est une véritable malédiction pour elle, aussi j'imagine qu'elle ne nous rendra pas ce service sans rien en échange.

-Je sais que les visions et lire l'avenir son quelque chose qui peuvent être douloureux pour toi, je pourrais toujours t'apporter mon aide pour cette fois-ci et je m'engage à de trouver part la suite l'un des rares élixirs capables de te rendre ton énergie rapidement.

Elle me regarde alors dans les yeux, comme si elle tentait de sonder mon esprit, il est vrai que cela n'est pas très connu, mais j'ai passé pas mal de temps avec Constantine et disons qu'après avoir rencontré Jason Blood et Etrigan à plusieurs reprises, j'en sais assez sur Xanadu pour savoir comment elle fonctionne et qu'une larme provenant d'un innocent qui se trouve en enfer lui permet de calmer ses visions et retrouver ses pouvoirs pendant une courte période.

Bon pour moi ça signifie faire un tour en enfer, mais l'avantage même d'avoir un corps de démons et surtout d'y avoir vécu pendant une période est que je peux y être un minimum tranquille tant que je ne m'y attarde pas trop.
Elle hoche alors légèrement la tête, elle semble avoir compris de quoi je parle et accepter mon marché, elle se tourne à présent vers Sentinel et lui fait signe de la suivre alors qu'elle sort de derrière son comptoir et descend les escalier se trouvant à l'est de la porte d'entrer qui nous amène à une petite pièce servant de bibliothèque au milieu de laquelle un espace à été aménagé avec quelques chaises et une petite table où on peut trouver un paquet de carte.
Il n'y a plus qu'a espéré qu'elle pourra vraiment nous aider, après tous les anges bénéficient de protection dont nous ne disposons pas tous.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Fév - 12:00
Les événements avaient tendances à s’accélérer ces derniers temps. Je venais de finir un appel téléphonique pour du boulot à L.A, ou j'avais finalement décidé de m'installer. Depuis mon excursion là bas j'avais l'impression que la citée des anges m'appelait à la rejoindre. Peu convaincu mes collègues du bureau et de la police m'ont quand même fait des lettres de recommandations ce qui a déboucher sur l'entretien téléphonique d'il y a quelques minutes. Je ne pouvais qu'être content puisqu'on me proposait un post avec moins de responsabilités, moins d'engagement mais plus de salaire. J'allais être une sorte de consultant de la police de L.A.

Ma demi journée de travail se terminait et il était plus de treize heure. J'avais une fin de loup et je décidais de sortir par la porte de derrière pour rejoindre la rue et aller manger quant en descendant les marches, contre le mur, devant moi, apparu une porte. J'ai su à la première seconde pourquoi elle était là. Tournant la tête de gauche à droite pour être sur que personne ne me vois, j'ai fait apparaître mon costume et entra dans la porte magique, qui comme je l'imagine à dû disparaitre tout de suite après mon entrée.
Dans le vestibule Blue Devil me regarda avec un sourire bizarre, je veux dire, c'est déjà bizarre quant il sourit mais là c'était encore plus bizarre. Passant devant lui son le lâcher du regard il m'ouvrit la seconde porte. Étrangement l' Oblivion Bar était presque vide, il devait y avoir deux ou trois personnes tout au plus. Le détective Ghimp me fit signe de venir vers lui et une fois arrivé au baril me dit :

- Il paraitrait qu'un ange à décidé de se prendre pour un magicien. Notre David Copperfield ailé a fait disparaitre plusieurs jeune femme. Le Shadowpact doit s'en occuper . J'ai déjà envoyé deux membres et il m'en faut un troisième. Vu que c'est toi qui est arrivé le premier c'est toi qui t'y colle.


- Ok ça marche. Par curiosité je vais bosser avec qui ?

- T'occupe mais tu vas pas être déçu. Maintenant file j'ai du boulot.


J'ai regarder derrière moi les trois personnes qui discutait et mais je noyais pas trop le travail qu'il avait. Enfin bref, une mission m'avait été donné je devais me mettre en route pour l'exécuter même si je me demandais avec qui j'allais devoir travailler. Daniel? Tim ? A vrai dire je n'en connaissais pas d'autre. Je passais à nouveau devant le démon bleu et sourire étrange. Il ouvrit la porte et me dis :

- Bonne retrouvaille !

Je n'avais pas eus le temps de rétorquer que je me suis retrouvé devant une boutique. * Qu'est ce qu'il a voulut dire? Bref ou suis-je ?* Levant les yeux je lu sur l'entête du magasin : Madame Xanadu's Magic Shop , ça ne me disait rien. Je me suis dit que si j'avais été amené ici c'est que je devais y entrer ce que je fit sans attendre. Au moment où j'ai passé la porte une petite cloche sonna. Le magasin semblait vieillot, on pouvait y voir poussières et toiles d’araignées. Après avoir attendu une bonne minute que quelqu'un vienne, j'ai crier :

- Hého y a quelqu'un ?

Mais pour seule réponse je n'ai eus que du silence. Etais-je au moins au bon endroit ? Est ce que le cornu bleu ne c'était pas trompé? C'est en me baladant dans les petits rayonnages que me vinrent toutes ses questions.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Fév - 21:23
Madame Xanadu acquiesce face à l'offre du jeune Hunter, et ouvre de grands yeux révulsés, tirant de ses mains aux doigts graciles des cartes face cachée sur la petite table. Elle tente d'en retourner une, mais son mouvement semble s'arrêter net, tandis que sa main tressaille. Elle fait glisser ses doigts jusqu'à la seconde, mais la même chose se produit. Une lourde goutte de sueur s'écoule sur son front, et ses mâchoires se crispent dans une souffrance apparemment intense. Elle arrête son propre geste avant de tenter de retourner la troisième et dernière carte, prise par l'appréhension et la certitude que son geste ne résultera qu'en un nouvel échec.

"Quelque chose m'empêche de trouver votre ange ou celui qui pourra vous aider. En fait, je ne peux rien voir vous concernant, comme si une garde mystique imprenable nimbait les événements que vous souhaitez empêcher. Un conseil, ..."

Au moment où elle s'apprêtait à leur dire son opinion, un liquide à la fois doré et nacré s'écoula à la place. Elle tâchait de retenir l'or liquide de s'échapper de sa bouche, la perle fluide d'être produite, mais rien n'y faisait, et la pièce fut rapidement envahie de l'inondation de son silence imposé.

"Elle ne peut interférer, c'est pire qu'avec le Stranger on dirait. Décidément..."

Pour un homme de l'information comme Alan L. Scott, c'était diablement frustrant d'être entouré de mystères vivants incapables de donner une piste claire. Mais soudainement, le liquide d'or et de nacre qui envahissait petit à petit le niveau de la pièce prit la forme d'une onde qui vint frapper Alan et son coéquipier de fortune. La vague ne fut pas brisée par la collision avec eux, et fut emportée dans sa lancée jusqu'au haut de l'escalier pour rejoindre l'endroit qu'occupait Obsidian dans le magasin, avant de retomber sur le sol et disparaître en vapeurs comme si le liquide de perle et d'or n'avait jamais existé.

Nos trois protagonistes se retrouvèrent dans un décor apparemment sans dimensions, ne répondant pas aux exigeances des paysages ordinaires. Autour d'eux, une sorte de ciel déchiré par des crevasses et peint des milles couleurs du levant jusqu'à celles du couchant. Là où ils pouvaient distinguer des nuages, ils constatèrent que ces amas n'étaient que l'agglutination de groupes de plumes. Dans les crevasses on pouvait reconnaître, en latin, en grec et en araméen, des écritures qui zébraient le ciel comme des éclairs, ou plutôt des failles tectoniques qui faisaient trembler l'infinité de ce paysage sans horizon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Fév - 10:19

Malgré mon aide pendant la divination de Xanadu, j'avais craint pareil résultat, trouver un ange n'a jamais été chose simple il faut dire qu'ils bénéficie d'une protection des plus efficaces, quelques part j'en suis presque content pour elle car en ce moment même elle ne doit pas être tourmenter par ses perpétuelle vision.

Mais j'imagine que c'est une impression à double tranchant puisqu'elle peut très bien se sentir aveugle, en revanche lorsqu'elle nous avoua que cela concernait tous ce qui nous entoure, je commence à me dire qu'il s'agit peut être que la malédiction du Pact qui nous incombe, après les générations d'échec qu'ils ont subit on à longtemps pensé que les membres du pacte n'était rien de plus que des gens luttant contre leur destin et que ce dernier est malheureusement inéluctable, mais grâce au groupe de Chimp nous savons aujourd'hui que ce n'est pas le cas.

Cela ne change pas notre problème et quand Alan déclara que c'était pire qu'avec le Stranger, j'hochais la tête tout en vérifiant que déjà ce liquide n'était pas dangereux et surtout si Xanadu n'allait pas en mourir étouffé, mais il s'avérait que sa poitrine se soulevait et qu'elle semblait respiré, même si pris par la panique cela ne devait pas être évident.

Je n'eut pas le temps d'essayer de la soulager car une vague de ce liquide nous emporta Alan et moi jusqu'en haut des escaliers où nous firent la rencontre soudaine d'obsidian avant que le décors ne change brutalement.
Un monde qui n'obéi pas au même lois que le notre, un monde qui n'est pas censé nous accueillir, nous pourrions nous trouver dans une pocket dimension ou un monde à part entière, mais pour l'heure je me contentais de me remettre sur mes jambes puis tendis la main vers obsidian et son père afin qu'ils se relève à leurs tours tout en observant ce qui nous entoure.

- À première vue, on dirait une version alternative du rocher de l'éternité, là où la trinité qui font partie de the présence siège... j'aurai presque juré qu'il s'agissait d'ici si ce que je ressent de l'endroit m'indiquait tout à fait autre chose.

En effet, je me sentait pas très bien, comme si nous étions sur un sol sacré mais que personne n'a entretenu depuis fort longtemps et qu'il perd en puissance, inutile de dire que je me sens faibles et que je comptes sur mes deux compagnons pour avoir une idée de l'endroit où nous nous trouvons.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Mar - 15:31
/Hrp: au vu de la longue attente pour le post d'Obsidian, je passe par-dessus lui en espérant sa participation, et celle de Hunter également. Sans quoi, le sujet sera clôturé par le compte animateur.
Sentinel ne reconnaît non seulement pas l'endroit, mais pas non plus la physique qui s'applique dans cette place. Son sens de l'orientation est entièrement inutilisable, si bien qu'un seul pas ou déplacement en lévitation lui cause d'énormes soucis d'oreille interne. La notion de haut, de bas ne semble pas s'appliquer de la même façon ici. Même l'optique est déformée, il le constate en envoyant en avant de lui une construction d'énergie de jade à laquelle il peina à donner forme tant le visu n'était pas fiable pour tâcher de modeler l'holo-projection.

Soudain, son esprit commença à faire le tri d'une autre sensation, sonore cette fois. Un son écrasant, difficilement soutenable, comme quelque chose qui déchirait l'air au moindre mouvement, quelque chose ou quelqu'un qui n'avait pas la même résistance à la pression que le commun des humains et même des métahumains. Un second son, qu'il avait failli ne pas enregistrer, se manifesta un peu trop près d'eux, parfaitement identifiable : le sifflement de munitions propulsées par une arme à feu.

D'un bond habile, Sentinel sauva sa peau de ce qui lui paraissait un tir à balle réelle. Il leva les yeux, ou plutôt il tourna la tête sans essayer de comprendre la direction, et trouva l'origine de ce projectile, un homme à la peau noire armé d'un objet qui semblait lourd et volumineux, malgré la douleur des sens dans cet environnement Alan en remarquait autant. Dans une autre orientation de ce paysage aux multiples dimensions - ou était-ce la même ? - une silhouette lumineuse, qui maniait avec cette fameuse détonation perpétuelle de résistance à l'air ambiant, une lame de lumière embrasée. Une capuche rabattue sur le visage, des inscriptions semblables à celles du décor toutes enluminées, et un air parfaitement ( <- c'était le mot) inhumain.

       

Difficile de dire s'ils étaient ensemble ou opposés, et si le groupe de héros déplacés dimensionnels étaient leur cible ou simplement victime d'actions croisées. Tout cela semblait vrai et faux en même temps, mais la sensation de danger imminent était suffisamment présente : ils jouaient à la vie à la mort, quelles que soient les règles de leur étrange chorégraphie armée.

Fermant les yeux pour ne pas se fier à ses autres sens, malgré l'horreur des sons qui lui perforaient les tympans, Alan se précipita sur la créature ailée qui maniait le feu sous sa capuche d'être désincarné. Il avait combattu avec l'aide de l'Orchidée contre un ange déjà, et le feu était l'ennemi naturel du Green que protégeait la Starheart. Il lui fut donc instinctif, presque trop, de se jeter sur la créature ailée pour lui infliger sa juste furie. Créant autour de lui une bogue d'énergie semblable à une châtaigne, lorsqu'il pensa se rapprocher il fit pousser de plus de trois mètres les piques de son cocon photonique afin qu'ils viennent transpercer la garde de son ennemi. Puis il forma autour d'eux deux une sorte de toboggan qui s'enroulait autour, jusqu'à ce qu'ils soient confinés dans un espace trop petit pour le combat armé. Serrant les dents, Alan savait que seule sa volonté pouvait lui apporter la moindre chance d'enserrer un être de telle puissance, et cette chance ne pouvait être que minime et au prix de grandes souffrances. A deux doigts déjà de tourner de l'oeil, il pensa à Hunter qu'il laissait à la simple merci du tireur fou qui restait quelque part dans ce lieu omnidimensionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 17:36
Alors Sentinel sentit que le regard qui pesait sur eux n'était aucun des deux personnages, aux visages étrangement identiques et en train de s'opposer dans un affrontement mortel qui semblait s'éterniser. Non, c'était un regard qu'il connaissait bien, sur lequel ses sens psychiques s'harmonisèrent pour le reconnaître. C'étaient les yeux de Xanadu. Ils étaient encore tous sous le regard de Ninuee qui n'avait trouvé aucun moyen de s'exprimer. Tenter de percer le voile qui dissimule les anges peut avoir d'étranges effets. Sentinel et ses compagnons s'étaient retrouvés à l'intérieur de l'esprit de Zauriel, il commençait à le percevoir à travers ce regard finalement éloquent, comme de la télépathie.

Les yeux de la voyante se fermèrent alors, et tous se retrouvèrent dans un nouvel endroit. Zauriel, pris de honte sous le fait d'avoir été vu dans cette dualité autodestructrice, devrait assumer sa double nature. Citoyen du monde et sujet de l'hôte angélique, il était les deux. Humain et céleste tout à la fois, comme ses bonnes intentions et sa vie affectée par le péché originel en attestaient, il était descendu parmi nous partager le sort des hommes et leur apporter la puissance de son bras divin.

De la même façon qu'Alan, coincé dans la vision, avait percé les pensées de Madame Xanadu, Zauriel avait perçu l'objet et les paramètres de sa quête. Un simple nom fut exprimé : "Ramiel."
HRP: Fin du sujet pour cause de non-implication des membres pour la fin. Cela sera continué avec Zauriel et les membres restants du Shadowpact à l'endroit qui sera jugé adéquat.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Black History Month] Greenwich Village, New York : Angel Mind (PV: inscrits)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Musique : vos bandes originales préférées
» Similitudes entre Main Street USA et rue de Chicago
» [Disney Village] Nouvelle carte au New York Style Sandwiches
» Black Swan
» Black gossip....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-