Course contre le temps - Chapitre premier [PV Hawkman]

Invité

MessagePosté le: Dim 8 Fév 2015 - 22:59
J'ai planifié ce plan depuis longtemps, Trogg avait prit des dispositions vis à vis de la sécurité de l'établissement, notamment piraté les alarmes silencieuses et les verrouillages d'urgence. Le plan était en marche, via Bird, j'avais envoyé les infos dans la bonne direction, vers les bonnes oreilles :

Ce lundi, dans la soirée, il y aurait une perturbation dans la ronde des gardes : l'arrivée d'un nouveau qu'il faudra former, qui ne connaîtrait pas encore la banque comme sa poche. Un groupe composé de 6 hommes se mit à travailler sur l'affaire, ne se souciant guère d'où venait l'info, trop heureux de l'aubaine.

La banque n'avait rien de spéciale en soit, pleine d'argent, de biens précieux, mais pas que ! En effet, dans une salle au troisième sous-sol se trouvait de nombreuses cantines, contenant des objets plus que précieux. Probablement des documents de propriétés, des testaments valant des milliards, des lingots d'or frappé de la croix gammée et plus important encore : la copie d'un manuscrit, écrit dans une langue oubliée de tous, indiquant la nature et le rituel nécessaire à l'utilisation des Puits de Lazare. Bien entendu, le gang de bras cassé n'avait pas connaissance de ce fameux troisième sous-sol, je comptais juste les utiliser pour ouvrir le bal.

Comment étais-je au courant pour le grimoire ? Durant mon séjour chez Ra's Al Ghul, je ne fis pas que lire les innombrables livres qu'il possédait, je fis bien plus attention à ceux que je ne pouvais pas lire et c'est précisément celui-ci dont Ra's Al Ghul avait fait une copie. C'est en "interrogeant" Shuram, l'archiviste de Ra's Al Ghul que j'appris où ces copies étaient susceptibles d'être stockées.

----------------------------------------------------

JOUR J :
En haut d'un toit, non loin de la banque :
" Bird, où sont-ils ? Il est bientôt l'heure ! "
" Dans 3 minutes, ils sont dans une voiture volée noire, un humer, tu ne pourras pas le louper "
" Très bien ! Trogg, à mon signal, tu déclencheras les alarmes et le verrouillage des portes, je veux qu'ils soient en cage rapidement ! "
" C'est noté ! Et après ? "
" Après on attend que la police vienne sur place, fasse l'état des lieux et quand ils descendront pour vérifier l'état des sous-sols, on y va "
" Et si le Batman vient ? "
" Il ne viendra pas pour si peu, pas pour des braqueurs débutants "

L'énorme voiture arrive doucement, monte sur le trottoir devant la banque et les hommes descendent de voiture. Tout se passe alors très vite, le premier coup de feu pour intimider, un second pour un garde qui n'avait pas comprit le message, des cris. Trogg voit sur son boitier les témoins des alarmes se déclencher un à un, mais elles sont bloquées. La situation est posée, ils vont pouvoir commencer à chercher les coffres, remplir les sacs et compagnie. Tout se passe à merveille !
J'ai les yeux fermés sous mon masque, j'écoute attentivement les sons étouffés venant de la banque, suivant attentivement l'évolution de la situation.

Soudain la situation dérape, le rugissement d'un fusil d'assaut se fait entendre, les cris recommencent de plus belle, la situation leur échappe, le hold-up tourne au carnage, il va falloir que j'agisse, mais pas maintenant, pas encore...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Fév 2015 - 19:33
« Un faucon éclaireur en pleine nuit, ce n'est pas discret,... »

La voix qui viens de s'exprimer dans le dos des deux larrons postés sur le toit est grave et menaçante. En se retournant immédiatement pour faire face à l’intrus, Bird un couteau prêt à être lancé, ils peuvent aisément distinguer la silhouette massive du gardien de St-Roch, les ailes, aux reflets métalliques sous le rayon de lune, déployées. Il tiens son impressionnante masse de la main droite par une lanière de cuir, elle aussi est prête à être lancée. Son autre bras est plié à la manière des fauconniers, mais sans aucunes protections contre les serres acérés de l'oiseau qui percent la chair, un Faucon Aplomado d'Amérique du Sud. D'une bref secousse, il fait s'envoler le rapace qui docilement rejoint son maître comme Hawkman viens de lui ordonner mentalement.

« … en particulier pour moi. »

La situation est très tendue.
D'avantage du coté des seconds-couteaux qui, s'ils connaissent l'histoire de guerrier ailé, actif depuis la seconde guerre mondiale au service de sa nation, savent que tout début de conflit risque de mettre fin temporairement à leur soutien pour Bane.

Hawkman continue :

« Que trafiquez vous ainsi sur ce toit ?... »

En guise de réponse, une raffale d'arme lourde se fait entendre au pied de l'immeuble.
Les yeux froncés de l'Homme-faucon deviennent ronds. Il s'élève pour pouvoir observer les bâtiments situés sur cette avenue et s'il n’aperçoit aucuns fous de la gâchette tirant sur la foule, les contours d'une banque devant laquelle un énorme véhicule est mal garé ne lui échappe pas.
Il lit et reconnaît le nom de cette banque. Elle faisait parti de la nombreuse liste utilisées par la Ligue des assassins qu'il avait réussi à obtenir après un interrogatoire difficile du Professeur Ojo. Et s'il venait à Gotham, territoire du Batman, c'était dans l'unique l'intention d'interroger le personnel de cette banque au sujet de leurs clients, mais était-il encore en vie ?...

Ces deux hommes devaient être des complices, mais il ne s'en souciait pas.
Il fallait arrêter ces cambrioleurs, limiter le nombre de victimes, mais surtout identifier ce que pouvait contenir cette banque. La police ne tarderait pas à être alertée par les passants après ces détonations et si le Batman venait à s'en mêler, cela ne sonnerait pas bon pour leur relation déjà... difficile depuis la révélation sur le sort du Docteur Light et de lui même.
Son temps était donc compté.

Hawkman plongea rapidement en direction du bâtiment pour entrer par une des issues de secours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Fév 2015 - 23:12
Je l'avais senti venir, cependant Bird et Trogg ne sont pas aussi rapide, ni discret que moi, tandis qu'un intrus faisait son apparition sur le toit de l'immeuble, je venais de descendre dans la balcon de l'étage plus bas, après avoir vérifier que personne n'était en mesure de m'y déranger.

Soudain, un homme sauta du toit, les yeux ronds, je le vois chuté puis, à mon soulagement, et surprise, je vois sa paire d'aile s'ouvrir. La situation en bas s'envenime, si cela continue ainsi, il ne va plus y avoir un seul otage, cependant cet homme ailé va bouleversé la situation. Son allure laisse penser qu'il maîtrise la situation, que ces coups de feu ne lui font pas peur.
" Trogg, active l'alarme, les flics arriveront fissa, on aura plus qu'à passer derrière eux. Active aussi le verrouillage des portes de sécurité une fois que le nouveau venu sera entré. Bird, Trouves-moi qui c'est ce type et qu'est-ce qu'il vient foutre ici ! "
" On va voir s'il vole aussi bien, une fois mit en cage ! "
" Ce pourrait être Hawkman, mais je ne vois vraiment pas ce qu'il viendrait faire à Gotham... "
" Hawkman... Hawkman... On va voir ce qu'il vaut dans ce cas "

L'instant d'après, des alarmes retentissaient dans les postes de police les plus proches. Je focalisais mon attention sur la façon de se mouvoir de Hawkman, au fur et à mesure qu'il s'approchait de l'entrée, je descendais les étages de l'immeuble, afin de ne pas le perdre de vue. Un fois que j'aurai vu sa façon d'agir, je pourrai évaluer mes chances et la dangerosité face à cet adversaire ailé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 19:56
Arrivé devant une porte sur le coté gauche du bâtiment sortant sur une ruelle, le héros de St Roch ne tenta pas de la forcer manuellement. Elle était évidemment fermée électroniquement et blindée, même s'il s'agissait d'un établissement bancaire modeste.

Il jeta un œil aux alentours et vit aussitôt qu'un homme garé de l'autre coté le dévisageait.
Il n'hésita pas une seconde à lancer avec force sa masse dans sa direction, celle-ci explosa la portière de la voiture, éjectant l'homme contre l'autre, avant de s'envoler vers la voiture. L'homme s'était violemment cogné la tête, un filet de sang coulant le long de son nez, mais encore conscient quand le guerrier ailé arracha la porte défoncée. Il eu la satisfaction de voir que ce dernier s'empressa vainement de ramasser un talkie-walkie tombé au sol en même temps que les restes d'un repas fast-food, une carte, une cagoule et un glock, mais ne le laissa pas faire. D'un coup de poing il l’assomma avant de s'empresser de lui lier les mains et les pieds d'une solide cordelette. Il jeta l'arme au sol et la brisa d'un coup de masse, puis pris le talkie-walkie avant de revenir devant la porte.

Hawkman dégaina ensuite son arme calorifère de la police ailée de Thanagar, un outil bien pratique, increvable même après des années d'utilisation, et se mis à chauffer la serrure. L'effet fut rapide, alors que le métal rougissait violemment et se mettait à fondre, un trou commençait à se creuser. Une fois cela fait, il put tirer doucement la porte et entrer.

Ce passage constituait donc l'échappatoire pour les cambrioleurs, mais il pouvait l'être aussi pour les otages. Au cas où ces premiers lui échapperait, il plaça un léger explosif à détection de mouvement sur la porte qu'il pourrait armer au besoin à l'aide d'une télécommande. Il ne risquerait pas de blesser un civil de cette manière.

Le couloir administratif qui se présenta à lui était sombre et pas un bruit ne résonnait dans les lieux. L'obscurité ne l'handicapant aucunement, Hawkman se repéra rapidement pour trouver la direction des coffres, en s'approchant de ces derniers, il perçut pour la première fois des sons étouffés de voix. Descendant un escalier sans faire de bruit, il se représenta mentalement la scène qu'il entendait de l'autre coté d'un couloir menant vraisemblablement à une salle centrale sécurisée regroupant les différentes salles des coffres.
Trois hommes se parlaient brusquement, visiblement l'un d'eux était responsable du tir d'arme lourde et les deux autres n'appréciaient pas cet acte. Mais en échangeant de la sorte, ils se déplaçaient aussi vivement, claquant des pieds contre le sol, remplissant probablement des sacs. Une plainte se fit entendre et un cambrioleur cria de la ''fermer''. Les otages étaient donc présents et sous bonne garde.

Il avait assez peu d'options. En s'approchant avec le bouclier il ferait ricocher les balles risquant de tuer autant de voleurs que d'otages. Autrement ce couloir menant à la salle ne lui offrait aucun abris contre d'éventuelle rafales de tir. En espérant qu'il s'agissait de la seule issue, il devait attendre qu'ils viennent à lui et les neutraliser rapidement profitant d'une obscurité quasi-totale. Il arracha la lampe éteinte du passage entre l'escalier et le couloir des coffres et vérifia les fils. Avec une puissante décharge il devrait être capable de faire sauter les plombs du bâtiment.

C'est alors que le talkie se mit à fonctionner. Il l'avait évidemment mis se muet pour ne pas se trahir et compris que les cambrioleurs tentaient de communiquer avec leur complice extérieur. Il tendis l'oreille et perçût qu'ils commençaient à paniquer, pensant que la police avait déjà arrêté leur moyen de fuite puisque aucune réponse ne leur était donnée. L'un d'eux rétorqua qu'avec leurs otages, il ne craignaient rien et qu'ils devaient forcer le passage maintenant. Un autre proposa de s'y rendre en éclaireur. Ils approuvèrent.

Hawkman se colla alors au plafond de l'escalier pour l'attendre et lui saisit la tête à son passage pour l'étouffer. Un de moins...



[HRP : Je fais beaucoup, car j'imagine que tu m'observe, mais je ne me permet pas d'écrire toute la scène où je neutralise tous ce beau monde, au cas où tu avais pensé faire quelque chose en même temps. Cependant, je pourrais continuer... Wink]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Fév 2015 - 23:45
[HRP : C'est très bien comme cela !]

Rapide, puissant, pragmatique. Il faisait parti de ceux qui ne s'étendait ni en bavardage, ni sur les détails. Sa massue semblait être un élément tactique, un outils omniprésent. Bien entendu, il ne devait pas s'agir d'un simple gourdin, aussi l'arme en question devait renfermer bien des secrets, mais des secrets qui pour l'heure ne m'intéressaient pas. Prélevant tranquillement le talkie du pauvre braqueur, ce digne justicier ne tua pas le malfaiteur, laissant ce soin à la Justice.
** Ce genre d'action, cette puissance retenue et le souhait d’assommer et non tuer, oui, cela me rappelle le Batman **
Il se dirigea alors vers l'une des portes et sorti un nouvel appareil, de mon point de vue éloigné je ne vois pas grand chose, mais ce dispositif, quel qu'il soit, lui permit d'ouvrir la porte et d'entrer.

C'est après avoir attendu quelques instant que je me décidais à quitter mon perchoir, afin de me lancer à la poursuite de ce "Justicier". Prenant la peine de m'arrêter auprès du conducteur de la voiture, je voulais évaluer la force du coup de ce "Hawkman", savoir si j'étais en mesure d'encaisser ou non ses assauts et combien. Un sourire se forma sous mon masque : Ce justicier serait un adversaire intéressant.

Suivant ses traces, je pus constater qu'il avait fait fondre la serrure, certainement avec l'appareil qu'il avait utilisé plus avant, c'était donc un homme à gaget lui aussi. Voyant également un dispositif placé au niveau de la porte, je déclenchais le communicateur intégré dans mon masque :
" Trogg, j'ai quelque chose pour toi ici, je veux savoir ce que c'est et surtout, savoir si cet appareil nous sera plus utile qu'à lui. "
" J'arrive, je vais voir ça Bane "
Ne l'attendant pas là, je m'enfonçai dans les ténèbres des couloirs afin de ne pas me laisser trop distancer. Il y eu plus loin un bruit sourd, visiblement je loupais déjà quelque chose : j'eu le temps de voir Hawkman reposer le corps inanimé du malfaiteur, après lui avoir fait perdre connaissance. Cet homme était sûr de lui, certain de son efficacité, de son travail.

Je fus alors partagé entre l'envie de simplement continuer à le suivre, de comprendre sa démarche, sa présence en ce lieu, ou de lui compliqué la tâche, en bouleversant certaines choses qu'il tenait comme acquises. C'est bien entendu la seconde option qui l'emporta : je pris une arme qui ne m'avais que trop peu servie : un pistolet à aiguille, chargée d'une faible dose de Venom. Je visais alors l'homme laissé-là et fit feu. Le sifflement strident qu'émit l'arme me fit grincer des dents, mais le résultat fut là, en un instant, l'assommé fut sur pied, dans une condition physique qu'il n'avait jamais su atteindre. Qu'il ne fasse pas immédiatement de crise cardiaque était une vraie satisfaction.

C'est sous mon regard intéressé et avec la discrétion d'un taureau que celui qui fut assommé alla réclamer une revanche auprès de son agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Fév 2015 - 11:22
Une fois le malfrat mis hors d'état de nuire, Hawkman le laissa dans un coin de l'escalier avant de retourner dans l'espace jouxtant le couloir menant à la salle des coffres pour réfléchir à ce qu'il convenait de faire à présent.
Il ne savait pas si la police avait été alertée. Il pourrait les laisser agir, mais perdrait une belle occasion de chercher ce qu'il convoitait dans l'un de ces casiers et peut-être des civils souffrirait des méthodes des forces spéciales par forcément les plus fines et cela il s'en voudrait.
Mais en attendant d'avantage, il prenait moins de risques mais perdait du temps, augmentant ses chances de se retrouver face au GCPD ou pire au Batman.
Finalement, il avait agit trop rapidement et s'était jeté dans une situation bien difficile.

Comme pour approuver ses réflexions intérieurs, des grognements menaçants résonnèrent dans l'escalier juste avant que la porte ne soit ouverte violemment par le cambrioleur qui était précédemment évanouis. Et, il avait... changé...
Hawkman l'avait démuni de son armement, mais celui-ci voulait s'en tenir aux mains, ces dernières avaient doublées de volume comme le reste de son corps. Il avait omis l’hypothèse qu'il pouvait être un méta-humain.

Pas le temps de se questionner d'avantage, Hawkman répondit d'un uppercut alors que le gaillard se jetait sur lui. Mais cette attaque ne le sonna pas et son agresseur répondit d'un coup de poing terrible au niveau du torse, brisant le symbole de Thanagar et projetant Katar contre le mur.
Mortellement rapide, le cambrioleur enragé l'attrapa par le coup pour l'étouffer d'une seule main.

« Je vais te tuer. » grogna t-il, aussi gonflé de confiance que de rage et de force.

Alerté par le son de la bagarre et de cette voix, ses complices l'appelèrent inquiétés et certains se mirent à courir vers eux, brandissant surement leurs fusils prêt à l’abattre à vue.
La situation était critique et pourtant, Hawkman avait ce qu'il voulait : la plupart des criminels dans cet espace confiné.

Comme sa masse est en permanence attachée à son poignet, il attrapa une dague en Nth metal chargée d'électricité et la lança sur la lampe dévissée dont les câbles étaient toujours visible.
L'effet espéré se produit : il y eu un choc électrique et toutes les lumières s'éteignirent à l'exception des faibles éclairages de sécurité. Mais l'oeil d'oiseau captait la moindre lumière.

En lévitant, Hawkman réussit à se défaire de l'étreinte du colosse et se jeta sur les deux voleurs à la sortie du couloir. D'un coup de masse, il les projeta violemment sur le sol, éclatant leurs visages contre les parois. Une telle attaque tuerait n'importe quel humain, mais heureusement le Nth metal amenuisait la violence du coup.
Une main gigantesque lui frola ensuite la tête, son agresseur gigantesque tentait de le saisir.

« Je vais te tuer. » répéta t-il.

Hawkman lévita sans bruit jusqu'au plafond pour prendre appui et se projeter contre lui, sa masse crépitante d'électricité activée par sa simple pensée. Il frappa avec force plusieurs fois la tête du surhomme pour le sonner avant de décharger l'électricité de son arme dans son torse saillant dont les muscles avaient déchirés les vêtements. Un hurlement terrible déchira les ténèbres en même temps que les étincelles avant que le bruit lourd d'une masse musculaire tombant net ne mette fin au vacarme de la bataille. Hawkman vérifia son poul avant de se reconcentrer immédiatement sur les personnes toujours présentes dans la salle des coffres.

Les otages comme le ou les cambrioleurs encore debouts devaient être paniqués par ce qui venaient de se passer et il fallait à tout pris éviter un bain de sang de représailles.

Hawkman n'eu pas le temps de réfléchir qu'un ultimatum lui fut donné :

« Batman, c'est toi ? »
« Rend toi immédiatement ici, les mains en l'air et pas d'embrouilles sinon j’abats un otage dans cinq secondes. »


« Non ! » répondit t-il.
« Je me rend. »

Il se mis à marcher dans le couloir.

Grâce à ses sens, ses réflexes et sa vitesse heureusement augmentées par ses attributs divins, la scène suivante dura une poignée intense de secondes.
A peine avaient-il fait la moitié du chemin que les fusils commencèrent à à faire feu nourris dans le couloir. Hawkman avait anticipé l'attaque en se protégeant de ses ailes et se colla aussitôt au plafond. Il était dans leur ligne de mir, mais heureusement ils tiraient en aveugle. Il lança deux dagues qui vinrent se planter dans les bras de deux malfaiteurs, lui accordant un répit pour terminer son chemin en volant. Il surgit dans la pièce et les fusils crépitèrent de nouveau. Heureusement, l'effet de surprise et sa rapidité lui donnèrent l'avantage. D'un coup de masse il en assomma un tandis qu'une aile frappa l'autre. Il l'acheva d'un coup de poing.

C'est terminé...

Hawkman regarde autour de lui. Des sacs remplis de billets et des cadavres...
Une dizaine de corps gisant au sol dans leur sang, ils avaient été abattu par les criminels plus tôt. Deux autres sont également morts, très récemment... Impossible de savoir si c'est à cause de lui et de son attaque ou non...
Ces types sont des monstres. Lui même avait pris une balle dans le bras gauche et dans l'épaule droite, mais il ne pouvait s'en inquiéter devant une telle scène.
Il pousse un hurlement de rage devant ce massacre stupide, alors que les trois derniers otages survivants n'osent pas réagir et le regardent terrifiés, terrés dans un coin de la pièce, traumatisés...



[HRP : Là je fait beaucoup, pour ne pas que cela dure trop longtemps cette scène, car je suis curieux de la suite.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Mar 2015 - 12:22
J'avais observé la scène depuis l'ombre, attentif jusque dans les moindres réactions du Héros ailé. Il semblait apprécier l'ombre, les ténèbres, faisant fit de la lumière pour prendre l'avantage sur ses adversaires. Un sourire se dessina sur mes lèvres :
** Tu apprécies l'ombre ? Moi j'y suis né, je suis l'enfant des ténèbres, j'y suis chez moi ! **
Il usa alors d'un nouveau gadget : il n'avait visiblement pas besoin de ses ailes pour pouvoir décoller du sol, c'était un élément à ne pas négliger.

Arrivé prêt du braqueur devenu colosse de muscle, je pris le temps de retirer de sa peau les aiguilles chargées de Venom, afin de ne pas trop faciliter la tâche à celui qui enquêtera là-dessus. Il était difficile de distinguer les blessures premières des autres, mais étant donné l'état de son visage, l'homme oiseau avait le crâne dur, ou en tout cas son casque lui permettait d'utiliser sa tête en toute circonstance.
" Bane, c'est Trogg, c'était un explosif, je vais pouvoir récupérer la fréquence du dispositif. Je ferai exploser la charge à distance, quand les forces de l'ordre essayeront d'entrer "
J'appuyai sur un bouton de mon récepteur indiquant que j'avais bien entendu et que je validai sa proposition
Des éclats de voie se firent entendre, suivi de coup de feu, l'espace d'un instant j'eu la vision de Hawkman criblé de balle, celle-ci se dissout immédiatement quand j'entends un premier cris étouffé, puis un second. Me déplaçant rapidement jusqu'au tournant du couloir, je pus voir le résultat de la scène : Le Justicier était blessé, il y avait des otages morts, ainsi qu'au moins un des braqueurs, le reste n'étant pas dans mon champs de vision. Sa matraque laissée au sol indiquait qu'on lui avait intimé de se rendre, les braqueurs avaient été malins, mais pas assez efficaces.

Il ne se doutait peut-être pas de ma présence, le chahut des otages couvraient le peu de bruit que je pouvais faire et l'adrénaline du combat devait l'empêcher de se concentrer efficacement. Il me restait cependant un dernier test à faire avant de me confronter à ce "Hawkman". Me mettant accroupis, je défis la pression d'un étui sur ma cuisse droite, libérant un automatique. Prenant le temps de viser, je fis feu en direction du mollet droit du Justicier. L’objectif était de savoir si celui-ci était capable d'éviter, prévoir ou résister à une balle. Après avoir remis la sécurité et rangé l'arme, je me révélais pour la première fois au Hawkman, droit, imposant, laissant deviner ma puissance.
" Piètre Justicier tu fais, des otages morts, des braqueurs abattus et en plus tu t'es laissé blessé. Je suis Bane, le commanditaire de tout cela ! "
Sans le laisser répondre, je fonds suis lui.

Il était simplement humain, un humain bien équipé. Aussi je savais où frapper et comment ! Mon premier enchaînement sera dans l'estomac, pour lui faire cracher le restant de ses forces.
" Je ne suis là ni pour toi, ni pour les braqueurs et encore moins leur butin. Vas-t'en et tu sortiras vivant d'ici ! "

[HRP : J'espère que cette suite te conviens !]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Mar 2015 - 19:56
[HRP : Sur la fin, je propose qu'on enchaine par une petite scène de combat si ça te dit.
Dans ce cas, inutile de faire des posts de 20 lignes, 5 peuvent suffire, l'important est que ça aille vite pour qu'on fasse chacun des actions de combat sans dire ce que l'autre fait.]



Hawkman aurait dû rester sur ses gardes, mais ce nouvel ennemi qui le frappa en traitre avait sût se montrer discret comme aucun braqueur de banque n'aurait pu le faire. La balle toucha précisément son mollet derrière la cuirasse protectrice de ses tibias. Elle traversa nette la chair. Déjà blessé, Hawkman serra seulement les dents et se retourna prestement en prenant son bouclier en Nth métal afin de se protéger d'éventuels autre tirs. Il était plus qu'agacé et sentait bien que tous n'était pas réglé. Son agresseur se dévoila et il le reconnut immédiatement. Bane, l'homme qui a brisé le Batman. Il était donc clairement sur son terrain de jeu à Gotham, mais il n'était vraiment pas venu pour jouer.

« Je sais qui tu est. » répondit le guerrier ailé en serrant les dents alors que le colosse se jetait sur lui.

Bane est un homme qui fut entrainé toute sa vie à se battre et à savoir comment vaincre son ennemi, voilà seulement ce qu'il avait retenu de son dossier criminel archivé à la Ligue. Mais, il ne le défiait pas dans un combat loyal, utilisant ses ruses dans un premier temps pour l'affaiblir. Hawkman n'allait donc pas non plus se retenir de faire valoir ses atouts, mais ne jouerais pas au lâche en s'envolant. Si le maître criminel pensait faire face à un ersatz du Batman, lui Hawkman qui a vaincu le Démon Onymar Synn, il allait devoir revoir son jugement.

Ses poings allaient frapper, mais Hawkman se protégea de son bouclier rond et si le colosse pouvait réduire des briques en poussière, le métal le plus solide de l'Univers lui briserait les phalanges qu'il soit homme ou New God...
De son bras droit il frappa de sa masse...

Bouclier:
 

« Cette épreuve ne suffira pas... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Mar 2015 - 23:52
L'action fut terriblement courte, très courte et si mes réflexes n'avaient pas été si bons, ç'aurait été ma fin. Trop sûr de moi, j'avais balancé mon poing contre lui, c'est avec son bouclier qu'il y répondit et c'est tout juste si j'eu le temps de retenir mon coup que mon poing s'écrasait contre celui-ci, les protections de métal sur mes gants crissant contre le métal du bouclier.

Fixant mon adversaire dans les yeux, le regard de celui-ci le trahis, c'est cette faille qui m'offrit l'occasion de m'imposer à lui. Attendant l'ultime moment, je pivotais alors sur moi, saisissant son poignet droit. Profitant du poids et l'arme et donc de sa force d’inertie, je tirais alors dessus afin d'envoler mon adversaire rouler-bouler plus au loin.

" Il a fallut que tu viennes, sans toi il n'y aurait pas eu tant de mort, sans toi tout se serait bien mieux déroulé, pour tout le monde ! "

Refusant toujours de m'envoyer du Venom dans les veines, je me sentais capable de vaincre cet adversaire, par quelque voie que ce fut, celle de la force ou celle de la raison. Après tout, il avait fait au moins autant de mort que les gangsters, un triste bilan pour un justicier.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 14:54
[HRP : Moins de 20 lignes comme expliqué précédemment.]


« Tu ne m'aura pas à ce petit jeu là non plus, Bane. Je suis un guerrier pas un bon samaritain, mais si tu est à la tête de ce monstrueux assaut, tu va subir le même sort que tes gangsters. »

Oui, il s'en voulait pour ce qui s'était passé, mais il n'est pas idiot au point de se culpabiliser, tout comme à St Roch avec Cheetah.
Si Bane était le commanditaire de ce braquage, il avait embauché des fous furieux de la gâchette qui avaient déjà commis un massacre alors même que lui n'avait pas encore mis le pied dans la Banque.

Hawkman projeté au loin décolla aussitôt aidé par le Nth métal. Il ne tenterait pas de le frapper car le colosse semblait bien connaitre les prises adéquates pour esquiver et se servir de ses coups, aussi il se contenta de l'agripper pour le choquer violemment contre le mur derrière lui...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Avr 2015 - 21:01
[HRP : Suite à la disparition de Bane, je conclus comme il me convient.]

Le combat entre Hawkman et Bane est rude et sans pitié. L'explosif de Hawkman détourné par l'allié du criminel est enclenché à l'approche des forces de l'Ordre et Hawkman y est mis au courant grâce à son détonateur électronique. Cela le déstabilise et Bane en profite, mais Hawkman s'enrage de plus bel et le met enfin à terre.
Il en profite pour piller le casier de la banque qui l'intéresse, contenant les précieuses informations sur les Puits de Lazare et s'échappe du bâtiment en espérant que le justicier masqué ne détecte pas sa présence dans cet échauffourée.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Course contre le temps - Chapitre premier [PV Hawkman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mockingjay : Le résumé officiel et le début du 1er chapitre ! [Spoiler]
» Maitre du temps, Chapitre 1, version noire.
» Rosbif de contre-filet
» [fantasy] Le dernier souffle - Fiona McIntosh
» Projet : Armée Pré-Hérésie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-