Deux sourires pour le prix d'un [ Joker et Toyman ]

Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 19:44
Metropolis...cette ville-lumière, illuminée de mille feux et défendue par Superman...Le Joker avait eue l'occasion de venir dans cette ville a de nombreuses reprises et avait également profité de l'occasion d'y semer le trouble, non sans un certain plaisir...Mais Superman, Batman et la Ligue des Justiciers avait toujours eu le chic pour mettre un terme à ses petits plans...mais cette fois...Il savait que toutes les cartes étaient dans ses manches...Le Joker vint avec quelques uns de ses hommes et une camionette. Il avait passé quelques coups de téléphone par-çi, par-là...et il avait obtenu le lieu de vie de la première pierre de son plan grandiose...C’était par ailleurs, la raison de la présence du Joker à Métropolis, il venait pour s'offrir son aide...qu'elle soit volontaire ou non...mais il savait qu'il serait ravi avec le petit cadeau qu'il lui amenait.

Le Joker vérifiait les lieux avant de rejoindre un vieil immeuble sur les quais de Métropolis, un vieux bâtiment ayant appartenu à une compagnie de jouets, PlayTime Co.

Le Clown Prince du Crime se gara prés du bâtiment, tout sourire...

- Bien, bien, bien...Voyons voir ce que nous avons là... dit-il en regardant le bâtiment.

Il fit un signe à ses hommes de main, ses derniers foncèrent à toutes allures dans le bâtiment, en défonçant les portes au passage sous le rire du Joker. Il entra après son camion et cria.

- Toyman !!! Tu es où ma grande ?!! Tu sais qui je suis ? Faut qu'on cause !!!.

Le Joker entendit alors des petits bruits d'hélices dans la salle et observa partout avant de voir une petite nuée d'avions en plastique qui lui fonçait dessus pour l'abattre...

- Sérieusement...Pas la peine de sortir, tes défenses...Je viens en ami...Bon ok...On va jouer !!! dit-il en sortant un fusil customisé de son van et ouvrit le feu sur les petits robots-jouets de Toyman. Les robots tombaient comme des mouches mais Joker devait bouger vite afin de garder une distance de sécurité...Il ne devait non plus les laisser endommager le camion, plus qu'il ne l'etait déja.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 20:49
PlayTime Co.... Vieille usine de jouet des années 60 qui avait lancé avec succès l'une des premières poupées pleureuses, Dolly Tears, avec succès. Un système plutôt ingénieu mis en place avec un soufflet coincé dans le ventre de la poupée. Il suffisait de balancer le poupon d'avant en arrière pour que l'air entrant par la bouche vienne actionné le petit soufflet qui venait à faire entendre les pleurs de Dolly. Une planque toute trouvée bien que prévisible pour le criminel fou des jouets qu'est Toyman. Mais Winslow bénéficiait d'une discretion bien établie depuis son assaut avec la Superman Revenge Squad. Aussi, personne n'avait dans l'idée de l'importuné. Du moins jusqu'à aujourd'hui.

L'homme jouet planchait sur de nouvelles trouvailles, essayant de perfectionné le rayon à énergie qui avait propulsé l'home d'acier dans le futur. Toyman lui même ne savait comment il avait réussi se tour de force. Mais une chose était sure, il était proche de construire l'arme qui finirait par éléminer Superman pour de bon. Un coin de la fabrique était transformer en véritable laboratoire mécanique et technologique alors que le reste était tapissée d'étable avec peluches et jouets en tout genre d'apparence innovensive. Mais toutes personnes connaissant le petit criminel savaient que derrière chacun d'eux se cachait une arme mortelle, un piège dévastateur. L'innocence n'est qu'apparence dans le petit monde de Schott.

Toyman mettait la touche finale à un robot soldat en plomb aux couleurs chatoyantes de pres de trois mêtres, prototype de toute une petite armée identique. Il était équipé d'un fusil d'assaut qui tirait des balles explosives et possédait tout un système électrique complexe et indépendant qui serait facilement manipulable à distance. Un classique mais pourtant efficace et cher au coeur du fabriquant de jouets qui se plaisait à avoir sa petite armée tel un petit général tyrannique et gâté.
Il fut interrompu dans son travail par un énorme boucant. Un bruit de moteur puis la porte du bâtiment visiblement détruite. Le petit homme accourut, monta des escaliers pour prendre de la hauteur et observé qui venait s'introduire chez lui. Toyman était dans une petite salle de gaie vitrée qui lui donnait une vue d'ensemble sur toute la pièce principale de l'usine. La petite pièce était équiper d'un micro relié à des hauts parleurs présents au quatre coin du bâtiment et tout un tableau de commandes.

Une intrusion tonnitruante pour un pour parler n'était pas la meilleure des choses à faire pour éteindre la méfiance de Toyman. Il appuiya alors sur un petits boutons qui fit ouvrir une bouche d'aération d'où s'échappa sa petite artillerie aérienne composée d'une dizaine d'avions jaunes et rouges surmontés de petites mitraillettes. Ceux ci foncèrent sur l'intru qui rappliqua rapidement avec un fusil et démonta habilement les créations de Toyman. Le fabricant de jouet alluma son micro.


"Votre maman ne vous a pas appris à frapper avant d'entrer ?" fit il de sa voix grinçante. " Je ne me rappel pas d'avoir organiser une surprise party que je sache... Et en plus pour y détruire mes beaux jouets !"

Toyman était visiblement en colère. Le Joker allait devoir trouver le moyen d'apaiser les tensions pour engager ne discution sans animositer avec Schott. Ce dernier appuya sur un nouveau bouton qui actionna une porte sur le côté gauche d'où se trouvait la camionette. On y entendit un fort aboiement electronique puis des pas de courses puissants.

"N'avez vous pas vu le panneau "Chien méchant" sur la porte ?! Dommage pour vous..."

Soudainement, une immense peluche de chien souriant bondit de la porte et fonça sur la camionette pour l'envoyer roulé-boulé contre le mur opposé. Les hommes du Joker toujours à l'intérieur furent assommés sous l'accident. Le gros chien fit alors face au Joker.

"Maintenant si vous le voulez bien, veuillez délivrez le message que vous avez à me faire parvenir et si je le trouve digne de m'amuser, je demanderais à Poppy de retourner à la niche bien sagement"

A présent qu'il se sentait en avantage, Toyman était plus prompt à écouté cet inconnu qu'il n'avait ... Pas encore reconnu justement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 21:45
Le Joker prenait un plaisir sadique à détruire les petits " Fly Fight Planes " de Toyman mais en voyant son camion, faire un tonneau à cause de l'un de petits toutous du fabriquant de jouets totalement détraqué, il eut le plus beau moment de lucidité de sa vie...enfin de SA lucidité...Il s'accroupit devant la peluche psychotique, son plus beau sourire aux lèvres avant de tendre les bras devant.

- Oh qu'il est beau, le pépère....C'est qui, hein ? C'est qui le gros pépère ? Oh mais il a de belles dents le gros pépère... dit-il en regardant le dénommé Poppy qui émettait un étrange son similaire à un grognement mécanique de chien.

L’étrange robot-bestiole chargea le Joker, ce dernier se releva et mit ses doigts dans la bouche en cercle pour siffler. C'est alors que le rire des hyènes du Joker résonnèrent dans l'entrepôt, ces dernières sortirent du van, se jetèrent sur Poppy et déchiquetèrent, démembrèrent, ravagèrent et mirent la peluche en lambeaux. Le Joker regarda alors Toyman dans sa cage de verre.

- Maintenant...Pouvons-nous parler...entre enfants du chaos ? dit-il en grattant la tête de ses hyènes.

Il rangea ses armes et se dirigea vers le camion qui se remettait de son vol plané...Ses hommes finissent par sortir du van et se remettait les idées.

- Boss...On est... dit l'un des truands portant un masque de clown.

Le Joker le frappa avec son fusil et les hyènes se jetèrent sur lui pour le charcuter.

- Oui, je sais...stupides...Tout à fait...Bon TOYMAN !!! Je n'ai pas beaucoup de temps, j'ai un agenda très serré, beaucoup de personnes à voir alors... dit-il en prenant un étrange fusil à acide dans le foutoir de Toyman ici-bas.

- Je veux une réponse maintenant !!!! UN, DEUX...TROIS !!!! dit-il en tirant sur les vitres de " l'abri " de Toyman.

- Quand je demande ton attention...non pardon...je ne demande pas...QUAND JE DICTE QUE TU SOIS ATTENTIF, SOIS ATTENTIF !!!! Tu m'écoutes ? Aaaaaah...un sourire illumine ton visage, je vais prendre ça pour un oui...alors...Ramène tes fesses de gros sac, ici...Ou je me verrai dans l'obligation d'aller te chercher...

Le Joker se mit alors juste en dessous des vitres fondues à l'acide et sauta une fois avant de faire apparaître des ressorts kangourou sous ses chaussures, il bondit face aux vitres, braquant Toyman de son pistolet à acide.

- Descendez...On vous demande... dit-il en souriant de toutes ses dents.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 8 Mar 2015 - 22:43
Malheureusement pour le fabricant de jouet, il semblait que l'intru jouait dans la même cour que lui et avait plus de ressource que prévu. Toyman s'appretait à charger sur le clown quand deux hyènes rieuses se ruèrent sur Poppy pour en défaire son enveloppe de peluche et le déchiqueter. Elle reussirent même à lu enlever une patte, ce qui étonna Winslow vu que son chien de garde possèdais un squelette en acier... Mais depuis qu'il l'avait créé il y'a belle lurette, un bolon devait avoir un peu de jeu se qui expliqua se démembrement facile de la part des animaux du compagnies de l'homme en violet.

Toyman resta silencieux derrière son nid de verre, observant la scène impassiblement au travers les yeux bleus de son masque figé. Il n'haussa même pas un sourcil quand l'étranger rieur jeta en pâture un de ses hommes à ses hyènes. A y regarder de plus pret cet homme lui disait vaguement quelque chose. Il haussa le ton. Visiblement, cet étrange mariole le connaissait et ne semblait pas prompt à plaisanter. Toyman soupira. Il refusait de jeter en pâture d'autres créations et ne voulait pas plus en tester ses nouvelles.

Il ne réagit pas plus que ça non plus quand le Joker fit fondre les vitres de sa pièce perchée. Il soupira juste. Comme si il n'avait pas assez de boulot comme ça. Une fois que son visiteur fut face à lui, Schott reconnu alors à qui il avait à faire. Il faut dire que cet oiseau là faisait parler de lui dans toute la pleb criminelle des environs.


" Oh ... M'sieur Joker ?! Voyons... Vous auriez du vous présenter plus tôt, que l'on jous de suite dans la cour des grands dès d'entrée de jeux."

Il sortit de sa pièce et pris l'escalier pour revenir au rez de chaussée. Le petit homme s'avança alors vers la dépouille de Poppy et l'examina rapidement avant de ramasser un boulon.

"Je me disais bien aussi..."murmura t'il pour lui même.

Il se retourna alors pour faire face au Joker et designer l'arme que ce dernier avait piqué.

"Je vous déconseille de l'utiliser plus longtemps. Ce n'est qu'une fin de série et son reservoir est très instable..."

Il marcha alors vers le Prince du Crime qui faisait bien deux tête de plus que lui.

"Serais ce oser que de vous demandez ce qui vous amène ici et de manière si... tonitruante ? C'est pas du jeu vous savez..." continua t'il de sa voix grinçante, ne présentant plus de colère ni d'animosité dans ses propos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Mar 2015 - 19:32
Il parlait de jeu ? Le Joker débarquait, détruisait ses jouets, démolissait son immeuble et le menaçait avec un pistolet à acide que Toyman avait lui-même fabriqué...Et après tout ça, il s’excusait de s'être protéger face au plus grand psychopathe de Gotham, avec une certaine classe, il fallait l'admettre...Toyman était-t-il aussi fou que le Clown Prince du Crime ?! Le Joker sourit ( que pouvait-il faire d'autre ? ) et passa son bras sur le bras de Toyman, deux fois plus petit que lui, jetant son arme dans le fourre-tout de jouets et marchant en faisant de grands mouvements de jambes et enjambées à cause du fait qu'il marchait avec des ressorts sous ses chaussures. Il finir même par les retirer en les arrachant brutalement avec une de ses lames. Lorsqu'il reprit pied au sol, il reprit Toyman en le plaçant son bras autour de la nuque de son camarade criminel, fit quelque pas en se dirigeait vers son camion avec Toyman sous le bras.

- Mon cher Toyman...J'ai oui dire que tu étais en recherche d'emploi, C'est parfait, j'ai justement un travail qui pourrait te plaire...grandement...J'aurai besoin de tes compétences en matière d'armes de destructions massives...ainsi que de me fournir une petite armée de tes plus belles créations afin de...m'aider dans une certaine entreprise...Je mets sur pied, une équipe de super-criminels et de principaux cerveaux de la pègre...dit-il en marquant une pause et en se dirigeant vers la porte de son camion.

- J'aurai besoin de tes compétences pour m'aider à mettre en marche une arme...un équipement que m'a très généreusement vendu l'Intergang...Mais bon disons que je suis dur en affaires et...malheureusement, Mannheim a tendance a faire gonfler les prix de façon excessive...

Le Joker ouvrit la porte du camion et c'est un Bruno Mannheim, victime du gaz Hilarex, tomba comme une statue du camion, sous le regard dément et amusé du Joker.

- Mais...Il la vendait trop chère, c’était au-dessus de mes moyens, ceci dit, je lui ai offert un marché en or...Il me donnait l'arme...et il repartait en restant chef de l'Intergang et surtout en vie...Bien sûr, il a refusé...puis accepté avec un fougueux élan de générosité et avec le sourire, bien sûr il m'a supplié de m'occuper de l'Intergang...Que j'ai immédiatement intégré à mon projet...Toyman, ne commets pas l'erreur de me dire " Non "...Tu es peut-être d'une intelligence sans pareil mais... dit-il en sortant son revolver.

- J'ai là-dedans, 6 copines qui courent plus vite que toi...Et une d'entre elles pourrait bien prendre une suite à long terme dans ta cervelle...L'arme est dans le camion, regarde-la...

Le Joker se servit de Mannheim comme une marche pour monter dans le camion, il s’arrêtait devant une énorme sphère deux fois plus grande que lui, recouverte par un long drap noir. Le Joker le souleva doucement et laissa Toyman regarder ce que c’était...

- Alors tu marches, Toyman ? dit-il en lâchant le drap sur l'objet.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Mar 2015 - 20:43
Toyman ce laissa alors donc amener par le Joker qui lui avait accolé son bras à la nuque dans une fausse ambiance de franche camaraderie. Le fabricant de jouet écouta alors attentivement l'offre du Clown. Silencieu, Winslow le laissa parler tous le long de son discours mais les premiers attisas déja son envie de répondre "Oui".

Cela faisait presque un an que Toyman était au placard comme un jouet oublié de tous. Depuis, il avait eu le temps de plancher sur plusieur création et perfectionner des armes. Ce serais un excellent moyen de pouvoir tester tous ça. De plus, le Joker était un criminel de renommée, aussi Winslow se doutait qu'il devait s'entouré de grands nom du crime. Les organistion de super vilains il connaissait avec la Supeman Revenge Squad et l'expérience fut assez convaincante puisque l'homme d'acier avait presque été vaincu. Le petit homme jouet était assez partant pour retenter une aventure de meurtre et de sang de ce style.

C'est alors que dans le discour, un nom tomba dans ses oreilles et attisa vivement son attention. Manheim... Comment oublier ce nom là... Le nom responsable de tout... Responsable de la mort de son père... Responsable de ce qu'était devenu Winslow Schott Jr... Et il voulu répondre mais quand le Joker ouvrit les portes de son camion, un Bruno au sourire aussi crispé que le masque figé de Schott en tomba à ses pieds. Un léger rire grinçant s'échappa ses lèvres... Mince alors ! Le Clown Prince du crime lui servait Bruno Manheim, le chef de l'Intergang sur un plateau d'argent et lui proposait une collaboration. Toyman jubilait intérieurement.

Il soupira cependant quand le Prince du Crime revint à le menacer avec un flingue. Silencieusement, Toyman déposa une main sur le revolver pour en détourner le canon, démontrant par ce simple geste que son interlocuteur n'avait nulement besoin de le menacer puisqu'il marchait à 100%.

Il grimpa à son tour dans le camion en prenant soin de bien marcher sur le visage du mafieu à terre, s'approchant de la fameuse arme dévoilée en ce frottant les mains de satisfaction. Toyman était du genre à relever les défis intellectuel et il avait visiblement de quoi faire.


"En voila un magnifique jouet... Si vous me le laissez ici j'aurais moyen de l'examiner au plus près ... de vous le faire fonctionner et, peut être, même de vous l'améliorer..."

Il rebroussa chemin et sauta en dehors de la camionette (sans rater Manheim sinon ce n'est pas amusant) et s'adressa à son camarade.

"J'ai moi aussi quelque chose à vous montrer ! En exclusivité avant leur sortie en magasin." ria t'il. "Suivez moi ..."

Il amena alors le Joker dans son atelier. Au centre se dressait un immense soldat de trois mêtres aux couleurs vives rouge et bleue. Il possèdait un fusil d'assaut.

"Voila mon dernier modèle ! En acier trempé, tirant des balles explosives avec son fusil et télécommandable à distance... Grandes distances ! Vous pourriez le guider depuis Gotham sans soucis. A ne pas laisser à la prtée des enfants de moins de 6 ans !"

Il fit le tour de sa création pour en montrer les moindre détails au Clown, tel un super commerçant trouvant tous les arguments de ventes possible et immaginable.

"Et vous venez de me donner une idée mais ... Je pourrais même y intégrer un canon à gaz hilarant... Ce serais d'autan plus destabilisant ... Alors ? Qu'en pensez vous ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Deux sourires pour le prix d'un [ Joker et Toyman ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» DEUX PLANEURS POUR LE PRIX D'UN !!!
» [Gallego Garcia, Laura] Deux cierges pour le diable.
» Deux Soeurs Pour Un Roi - Philippa Gregory
» Deux cierges pour le diable - Laura Gallego Garcia
» DEUX SOEURS POUR UN ROI de Philippa Gregory

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-