[Starfish Island]Alpha : le commencement[Green Team]

Invité

MessagePosté le: Mer 11 Mar 2015 - 16:55
En plein Océan Pacifique, cachée de tous et effacée des cartes, Starfish Island, connue par les locaux sous le nom de Lian Yu, le Purgatoire. Les rares au courant de son existence l’appellent aussi éventuellement : l’île de Green Arrow. Et pour cause, cet endroit nimbé de mystères fut le berceau de la légende qui transforma un play-boy héritier d’un empire financier en archer bondissant de toit en toit pour répandre la justice dans les rues ensommeillées. Cet endroit essentiellement composé de montagnes ne connaît le repos que depuis quelques maigres années.

image de l'île:
 

Ceci étant dit, pour un ancien membre des services secrets comme Alan Scott, qui a encore bien des ficelles à tirer dans ce qui reste de l’organisation de maintien de la paix Checkmate, ce n’est guère difficile de remonter jusqu’à ce lieu oublié de Dieu et des enfers. Les coordonnées lui sont désormais connues, mais il aura jugé l’endroit approprié, et sa connaissance une bonne monnaie d’échange afin de convaincre l’un des prospects de sa nouvelle Cabale.

Chacun des individus, triés sur le volet par Alan, aura reçu la visite d’un Ephémère, une espèce vivante de la Faérie qui comme leur nom l’indique ne vivent guère plus longtemps que les quelques heures qui composent le jour. Ayant des physiques atypiques, allant de l’homme-papillon au gobelin en passant par toutes sortes d’apparences des plus étranges, ces êtres sont avides de servir et ils furent longtemps la chair à canon consommable des autres races et clans de la Faérie, monde magique de guerre et de querelles sans fin. Chacun de ces messagers a sa personnalité propre et sa façon bien à lui de transmettre l’invitation. Une approche par un déguisement, une téléportation opportune, un message porté sur des ondes spécifiques ou encore une apparition furtive, ce que leurs modes de mise au courant aura de commun c’est qu’ils verront leur temps de vie s’amenuiser tellement vite que les destinataires les verront probablement dépérir sous leurs yeux. L’autre partie commune évidemment, il s’agit des coordonnées de l’île de Lian Yu et du moment de rendez-vous. Et évidemment, la mention inénarrable : venez seul.
* * * * *

Devant une table de pierre qui semble pourvue là par la nature, en fait sculptée à même la nature par les pouvoirs énergétiques de Sentinel en personne, ce dernier fait face à son futur auditoire. Il porte sa tenue de super-héros haute et en couleur, mais pas de halo couleur de jade, ni de masque domino sur les yeux. Il veut son regard transparent, franc et honnête. Brutalement honnête sans doute.

“Si je vous ai réunis, c’est parce que chacun, à votre façon, apportez quelque chose sur la table. Influence, relations, fortune, pouvoir hors du commun ou stratégique, et surtout, nous avons en commun la même détermination à protéger l’homme de la rue contre le mal et les puissances qui le guettent dans l’ombre.”

Il fit ce qui pouvait s’apparenter à une pause dramatique. Il regarda un à un ses amis et congénères dans les yeux. Non pas que ce soit simplement pour un effet d’annonce - qui viendrait plus tard - mais il devait vraiment jauger ses mots pour que ceux-ci comprennent à quel point sa nervosité était justifiée. Ils étaient les meilleurs, les plus impliqués dans la toile de super-pouvoirs et luttes intestines. Ils avaient leur propre univers chacun quasiment, que les autres héros et membres de la Ligue ne pouvaient réellement partager, presque une philosophie et vision du monde différente pour chacune des personnes présentes, imprimée par tout le vécu qu’ils avaient pu avoir en-dehors de la Ligue. Il reprit.

“Une détermination… Que d’autres ne partagent pas. Vous êtes pour certains d’entre vous, au coeur d’une toile de personnages pas toujours lumineux, qui seront le moment venu prêts à vous suivre dans nos croisades au prix de certains sacrifices. Ces sacrifices, la majorité des héros et métahumains qui veillent sur la communauté ne sauraient les souffrir. Nous savons que pour assurer une sécurité sans compromission, il faut opérer à des compromis.”

Il avait conscience d’être un peu confus, de se tacler lui-même. Mais ce n’était qu’au service d’un plus grand coup de théâtre. Ce qu’il visait n’était pas innocent. Il avait appris récemment que leur futur adversaire n’était pas pour rien dans ses malheurs personnels. Il avait connu comme eux la désillusion et les cinquantes nuances de gris en terme de moralité. Il savait ce boulot usant, mais ce n’était pas un simple groupe de soutien qu’il escomptait fonder ici.

“Éradiquez un mal, et un autre prendra sa place. Vous le savez, et c’est pourquoi nous faisons parfois le choix d’être complaisant avec certains tristes personnages. Mieux vaut le diable que l’on connaît. Et si je vous disais que ces choix au bord de la ligne morale n’étaient pas le bout du chemin ? Et si ils étaient la clé pour une victoire éclatante contre le Mal personnifié ?”

Autour d’eux, la nature s’agitait nonchalamment, guère inquiétée par les conflits qui agitent l’âme humaine. Alan jeta les yeux sur un toucan qui s’envolait à tire-d’ailes, libérant derrière lui les spores de végétaux semblables à des fougères. Ce monde méritait qu’on le protège. La vie méritait d’être sauvegardée en dépit des hiérarchies du crime qui rendaient presque impossible la paralysie du système corrompu. Sa voix s’éleva plus haut que l’oiseau comme pour inspirer un esprit guerrier dont il savait que ses collègues et invités étaient d’ores et déjà pourvus, et qui ne devrait pas leur faire défaut.

“Il n’y aura pas de vide de pouvoir aussi grand que celui que nous allons créer. Mais alors plus personne n’aura le cran de défier ce que nous aurons accompli. Nous ne sommes pas des dirigeants ou des tyrans. Nous sommes ceux qui prépareront l’acte chirurgical le plus bénéfique de tous les temps.”

Il voulait qu’il soit clair qu’il ne s’agissait pas de prendre les rennes de la destinées des vies humaines. Seulement de les protéger d’une menace avant qu’elle ne vienne inexorablement peser sur leurs vies innocentes. Qu’il fallait couper le mal à la racine sans quoi il continuerait toujours d’inspirer de multiples Intergangs, Religions du Crime et autres malédictions de H’ronmeer. Il les regarda un à un, détailla des yeux, ses grands yeux verts et francs, leurs tenues bariolées et pour certains les symboles qui ornaient leur ceinture ou la poitrine.

“On n’est bons qu’à se promener en collants et combattre des menaces bariolées. Alors faisons ce pourquoi nous sommes venus au monde. Inspirons ceux qui gravitent dans nos sillages, bons, sans-coeur et sociopathes, à accomplir l’oeuvre la plus définitive en matière de lutte contre le Mal.”

Il tendit son poing en avant, celui qui porte l’anneau, et laissa la lumière scintiller un instant, pas suffisamment longtemps pour qu’il apparaisse sur les cartes de détection satellite, mais assez pour un effet visuel qui se voulait impressionnant. C’était idiot mais la lueur de l’anneau lui était devenu un appui au langage autant que les expressions faciales ou d’appuyer ses propos avec les mains. Il jeta de son autre main sur la table, des dossiers volés à Checkmate représentant des proches et alliés d’infortune de nos héros. La Ligue des Assassins et les Outsiders pour Ollie… Le Rainbow Rodeo et Black Hand pour Hal… Une image du Mur de la Source pour Ambush Bug… Le dossier du nouveau Martien Red Lantern pour M’Gann ainsi que des clichés pris de différents polymorphes vus sur la planète qui pourraient être ses congénères. Il y avait également des images de la cité de la magie sur la Lune pour Alan, ainsi que des différents avatars et utilisateurs de la puissance élémentale. Tous étaient des ressources, des guerriers à utiliser dans l’acte le plus définitif de l’Histoire de l’Univers.

“Préparons-nous… Le temps qu’il faudra. Pour. Tuer. DARKSEID.”

Puis il croisa les bras sur sa poitrine, en attendant les réponses de ces proches alliés qu’il avait risqué d’amener ici, sur la terre d’Oliver, sans même le consulter. Pourtant du peu qu’il les connaissait, ils étaient simplement les candidats idéals pour une entreprise aussi périlleuse que d’un secret des plus absolus. Nul ne sait quand les émissaires de Desaad et autre Mamie Bonheur peuvent faire traîner leurs oreilles près de la communauté héroïque. Voilà pourquoi, pas d’Orion, de Barda ni de Mr. Miracle parmi ce groupe.

Alan était prêt à entendre leurs réponses, débats, discussions acharnées s'il le fallait. Mais il était décidé à les emmener jusqu'aux étoiles avec le plus de ressources possibles au terme de quêtes impossibles, pour mettre à genoux et donner le coup fatal au dieu absolu du Mal de notre univers. Une fois que chacun se fut exprimé, il commença à sentir sous ses pieds le sol trembler. Un son caverneux s'intensifiait. Apparemment, l'île était loin de se trouver aussi déserte que ce qu'indiquaient les sources du phare de la moralité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Mar 2015 - 21:33
Alors qu'il pionçait tranquillement devant sa petite télé, Ambush Bug fut soudainement réveillé par un petit homme papillon venu de nul part. Ce petit bonhomme lui tint à peu près ce langage :
"Hé ! bonjour, Monsieur Ambush Bug.
Que vous êtes joli ! que vous me semblez beau !
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le Phénix des..."
"STOP !
Non mais ça va bien de déranger les honnêtes gens durant leur paisible somme.  On est pas chez la Cascade, la Citerne ou je ne sais trop quel autre écrivain français. Tu fais quoi chez moi, c'est marqué propriété privé, tu sais pas lire ? Attend en fait non, c'est pas marqué mais je sais que c'est ma propriété puisque je paye pour ça. Attend en fait non, je paye pas pour ça mais je sais que c'est privé puisque ça m'appartient. Attend en fait non, ça m'appartient pas puisque je vis dans la rue. Bon crache le morceau, tu veux quoi ?"


Écoutant qu'à moitié d'un air agacé, les yeux de notre ami déjanté s'illuminèrent quand il entendit "île au milieu du Pacifique". D'un seul coup, d'un seul, il se retrouva sur une plage en tenue de parfait touriste. Chapeau de paille, maillot, valise avec de très nombreux badges partout où il était allé dans une main, cocktail exotique dans l'autre, appareil photo et collier à fleurs autour du cou et enfin la paire de tong. Et il se mit à chanter :
"Bienvenue à Galaswinda
darla dirladada
Y'a du soleil et des nanas
darla dirladada
On va s'en fourrer jusque là
darla dirladada
Pousse la banane et mouds l'kawa
darla...dir...la...da...da..?
Arrêtez la musique ! Elles sont où les jolies autochtones ? Et le soleil ? Et pourquoi il fait si froid ? M'aurait-on trompé ? Je demande le responsable de l'hôtel immédiatement !"


Avant de faire un scandale à l'Ice hôtel  en Suède, il se ravisa en regardant sur une carte du monde. Avant de se téléporter au bon endroit et de repousser la chansonnette. "Mouais il a toujours pas d'autochtones, 2/10 would not bang. Mais bon au moins il y a le soleil, je vais en profiter !" Il sortit son transat et les lunettes de soleil. Quand une ombre lui gêne la vue qu'il a du soleil. "Hé, l'ami, ça va je vous dérange pas trop ? Oh Sentinel, désolé, j'avais pas vu. Enfin si j'avais vu l'ombre mais pas toi ahahahah...ahah...hum. Que veux-tu ? T'es aussi en vacances ici ? Je sais pas qui nous a invité mais il s'ennuie pas."

Enlevant son maillot tout en chantonnant "Tout nu, tout bronzé" il écouta Sentinel lui expliquer sa raison de sa visite ici. Ambush Bug mit un temps à comprendre qu'il ferait bien de remettre son maillot, et plus vite que ça, il a de jeunes lecteurs ici. Il suivit son hôte près d'une table et d'autres compères verdâtres et écouta cette fois plus attentivement son but ici. Il se gratta la tête au début, par incompréhension et la secouant finalement comme un chien content mais idiot secouerait sa queue, tout en regardant les réactions de ses camarades, tout aussi verts. Puis au nom de Darkseid il recracha le cocktail qu'il venait de boire : "Mais c'est de la folie totale !... Où est-ce que je signe ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Mar 2015 - 7:57
Il faisait nuit depuis plusieurs heures déjà et j'étais toujours debout immobile sur le toit de la grande tour de Queen Industries. Seul, j'avais besoin de réfléchir, de me recentrer sur moi-même. Ma conversation plutôt sèche avec Diggle un peu plutôt m'avait laissé incertain dans mes choix et mes convictions.

Qui suis-je vraiment ? Oliver Jonas Queen ? Ou l'archer vert ? Sans m'en rendre compte j'ai finis par ne plus faire de différence entre les deux et Diggle me l'avait fait remarquer mais comme d'habitude je n'ai rien écouté et je suis partis. Depuis mon départ de l'ile et mon retour en ville beaucoup de choses se sont passées et je n'ai pas pris le temps de réfléchir... Pourtant mon plan en arrivant était clair mais je me suis perdu dans ma croisade contre le crime. Depuis plusieurs mois je suis renfermé sur moi-même et je ne parle plus à personne même aux membres de la team Arrow...

- Je t'attends sur ton ile... Dans deux jours, viens seul. Le magicien.

Une voix déformé, sortit de nulle part me ramena à la réalité. Elle fut aussitôt suivis d'une trainée verte qui partie dans le ciel à toute vitesse avant de disparaitre. Le magicien, une trainée verte... Deux choses qui me rappelèrent immédiatement Sentinel un ancien Lantern que j'avais rencontré quelques temps avant à Coast City. Mais pourquoi de pas venir en personne ? Mon éternelle méfiance vis à vis des autres me déconseilla de m'y rendre et encore moins seul, mais l'idée de pouvoir retourner sur l'ile qui m'a vu renaitre n'était absolument pas déplaisante bien au contraire, je pourrai peut-être me retrouver et comprendre à nouveau mon but et ma destinée. Deux jours... Il était temps pour moi de partir.

Le petit avion survolait Starfish Island, à l'avant le vieux pilote Chinois me fit signe que je pouvais y aller. Sans hésitation je me suis jeté dans le vide laissant le vent m'emporter dans un tourbillon froid et violent. Deux minutes plus tard je foulais la terre de mon ancienne demeure, soudain un sentiment de calme et de sérénité m'envahis. J'étais chez moi...

Toujours à l'affut, je ne me suis pas rendu aux coordonnées par le chemin le plus simple mais de façon détourné afin de pouvoir observer les lieux en cas d'embuscade. Je vis immédiatement Sentinel debout devant une sorte de table en pierre sculpté. Connaissant l'ile par cœur je savais qu'un tel endroit n'était pas là avant, surement un tour du magicien. Autour de lui d'autres personnes toutes vêtues de costumes étaient assises et attendaient. Une réunion au sommet visiblement. Doucement je suis descendu de mon perchoir et j'ai tranquillement rejoint le groupe puis j'ai pris place en saluant l'assemblé d'un signe de tête sans dire un mot. Une fois toutes les personnes présente, Sentinel commença son discours avec son ton cérémonieux habituel.

Sentinel avait une façon de tourner ces discours pas toujours très compréhensible. Je l'ai donc écouté parler pendant un moment tout en regardant les autres personnes autour de moi, visiblement la couleur verte était notre premier point commun maintenant restait à voir les autres. D'après ce que j'avais compris Sentinel désirait monter une équipe pour affronter et tuer Darkseid. Le nom me disait vaguement quelque chose mais je ne connaissais en aucun cas la cible. Une première personne plutôt étrange soit dit en passant répondit au magicien, je pris sa réponse sur un oui même si son attitude en disait le contraire en réalité il avait tout simplement l'air fou... A mon tour j'ai regardé Sentinel pour lui répondre.

- Tuer ? Il me semble que étions en désaccord à ce sujet la dernière fois que nous nous sommes vu... Cela ma d'ailleurs été reproché par certains membres de la communauté. Maintenant tu me demande ici sur mon ile de tuer un être qui possède probablement d'immense pouvoir sinon nous ne serions pas tout ici...

Je me suis interrompu un instant sentant de la colère monté en moi, une colère que n'avait pas ressentit depuis mon départ de l'ile, une colère sauvage et grisante... J'étais sur l'ile depuis moins d'une heure et déjà le survivant solitaire de l'ile refaisait surface.

- Contrairement à vous, je ne possède aucun pouvoir je ne vous serai donc d'aucune aide contre un tel adversaire.

Je me suis lever du siège pour faire un pas en arrière pour m'en aller.

- Je te remercie de ta proposition et de m'avoir donné l'occasion de revenir ici. je crois d'ailleurs que je vais rester un moment. Vous êtes tous libre de rester, personne ne viendra vous dérangez ici.

Je me suis éloigné de la table sans me retourner, il n'y avait plus rien à dire. J'avais à peine fais quelques pas que le sol se mit à trembler.

Il n'y avait jamais de tremblement de terre sur Starfish....



Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7549
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Sam 14 Mar 2015 - 19:10
[HRP : Dans un souci de continuité, ce sujet ouvre un nouvel arc pour mon personnage de Miss Martian. Il est donc situé après mon sujet ''The new dawn of Ma'aleca'andra'' et ce qui suivra. Sans trop en dire pour m'accorder une large marge de manœuvre, seuls quelques détails sont dispersés dans ce post. A savoir que Sentinel peut s'en appuyer au besoin, car ils ont plus de valeur que mon sujet avec le Martien Red Lantern.]


Vert ou blanc... ou bleu, ou jaune... qu'elle importance...
Depuis ce qui s'était passé sur Mars, sur Terre, M'gann était de retour définitivement sur sa planète adoptive, pour la justice et la paix. Elle avait repris l'allure qu'on lui connait bien : cette peau verte. Ce n'est plus une fausse identité, un déguisement d'ange pour cacher une âme de démon, c'est maintenant un symbole et un hommage à ces martiens qui ont tous péris sous la folie d'un véritable suppôt du mal absolu, il y a plusieurs centaines d'années et il y a seulement quelques jours.
Un mal si puissant et si terrible qu'il retourne les frères contre eux, conduit au génocide de son propre peuple et annihile toute vie d'une planète.

Sentinel à raison et c'est pourquoi la martienne écoute et approuve ses propos avec attention.

Elle fut l'une des premières à répondre à l'appel aussitôt le message reçu télépathiquement par ce qui semblait être l'une de ces créatures magiques. Rares sont ceux qui l'a contacte de cette manière.
Le trajet ne fut pas long et l'Ile rapidement sondée pour en dénicher l'organisateur et le lieu de cette rencontre. Un héros qu'elle ne connait que de réputation, un Green Lantern lié à la Terre et non à l'Espace d'après le peu qu'elle avait entendu chez les Titans. Un terrien qui obtiens tout de suite sa confiance et sa considération quelque soit ce qu'il allait dire.

Bien entendu, elle n'est pas seule, sinon une telle mise en scène n'aurait pas été préparée. D'autres individus rejoignent la table de pierre. On pourrait alors rapidement en conclure que c'est une simple couleur qui les rassemblent tous, mais encore une fois l'apparence compte peu pour elle. Car, elle ne fait pas figure d'imposture dans cette assemblée verte, c'est de son idéal et de ses capacités que le Lantern à besoin, tout comme pour les autres, elle en est convaincu, bien que l'un de ces invités semble particulièrement se détacher du reste de la compagnie par une attitude particulièrement décalée. Contrairement aux autres, M'gann ne voit pas du tout quel peut être ce ''héros'', mais en tout cas, il ne fut pas difficile à convaincre.

''Darkseid.''
La dernière fois qu'elle a entendue ce nom, il était prononcé par Ma'alefa'ak au cours d'un nouveau crime. Un meurtre fratricide de plus au nom de ce Nouveau-Dieu maléfique.
Elle sait que ce ne sont pas des mythes, elle l'est a vu, les a combattu près du Mur de la Source, mais ils ont en parti gagné. Superman a disparu, ce qui la marqua profondément jusqu'à ce qu'elle apprenne heureusement son retour.
Il n'est pas ici et elle comprend pourquoi, car il n'approuverait pas cette dernière phrase.
Peut-elle l'approuver ?

« J'ai combattu les Nouveau-Dieux. Je suis prêt à le faire à nouveau. »

Green Arrow de son coté, réagit plus honnêtement ce qui mis à mal son enthousiasme, mais le Green Lantern devait bien avoir quelques arguments alors que le sol se mettait étrangement à trembler...


"Do you fear what you don't know ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Mar 2015 - 19:23
Je fis un soupir en voyant la jolie demoiselle miniature qui ressemblait à Tinkerbell s'approcher de moi afin de me demander de me rendre sur l'île qui a littéralement crée Green Arrow.

«Bon sens Alan quand vas-tu utiliser un moyen de communication moins énigmatique et qui tente moins de nous prendre par les sentiments.»

À vrai dire, le Green Lantern 2814.1 ne volait pas très haut depuis un certain temps. Depuis mon retour du conflit de plusieurs mois aux confins de l'univers je n'ai pas arrêté de me déplacer de gauche à droite sans pouvoir vraiment me reposer. Tout d'abord, un voyage sur Mars avec la jeune nièce de J'onn le Martian Manhunter a plutôt tourné dans une aventure plutôt traumatisante pour la jeune fille. Nous en sommes sortie plus fort tous les deux et mes liens avec la martienne se sont approfondit en ce que je pourrais nommer en respect. Par contre, je n'étais pas au bout de mes peines, car à peine étais-je rentré de cette mission que Apokolips attaqua la Terre et me força à intervenir avec le reste de la ligue. J'ai d'ailleurs failli y laissé la vie a trois reprise dans cette affrontement. Cela ne fait que trois jours et malgré la technologie de mon anneau doublé de celle de la JLA j'ai encore plein d'équimauses sur tout le corps, un oeil au beurre noir, mon bras est toujours dans une écharpe malgré le fait que je suis en mesure de le bouger sans trop de douleur depuis hier. De plus, mes côtes mon fond encore souffrir bien que je sache qu'elles ne sont plus cassés. Merci Wayne Enterprise. Je sais maintenant comment Bruce fait pour revenir au combat aussi rapidement.

Il faut bien croire que ce n'est pas aujourd'hui que je vais me reposer. Je chargeai mon anneau et mon costume apparu presque instantanément. Je pris mon envol et en quelque minute j'étais arrivé à destination. Merci au vol à très grande vitesse de mon anneau qui, si je le voulais, pouvait me porter jusqu'à la vitesse de la lumière. Je me posai sur l'île et grâce à mon anneau je localisai Alan dans une grotte non loin d'ici. En entrant dans la grotte je vis que M'gann, la jeune martienne de ma mission sur Mars, était arrivé avant moi. Je fis un sourire en la voyant, mais je me tournai vers Alan et fit apparaitre une main verte afin de lui serrer la main.

«Désolé pour cette construction, mais mon dernier combat contre les forces d'Apokolips mon salement amoché comme tu peux le voir. D'ailleurs, j'espère que je ne suis pas en retard?»

En fait, je savais que je n'étais pas en retard. Alan ne fait jamais de réunion pour seulement trois personnes. Je fis un geste de la tête et un sourire à M'gann et alla m'asseoir sur une grosse roche non loin de là. Comme je faisais cela, Oliver fit son apparition.

«Oli! Comment sa va mon vieux? Pardonne-moi de ne pas me lever j'ai eu une grosse semaine forte en émotion et en douleur comme tu peux voir.»

Alan qui était sorti un moment revint avec un énergumène vert et ma tête bascula vers l'arrière. En poussant un soupir je me dis: «Ah non! Pas lui.» C'était Ambush Bug l'un des êtres les plus énervants de l'univers. Quand il est présent nous avons droit à l'un des discours les plus absurdes que j'ai entendu et vu que je n'ai pas beaucoup de patience en ce moment il se pourrait bien que je l'empêche de parler s'il se l'ouvre trop.

Alan commença son discour qui fut plus long que compréhensible. Comme à l'habitude quoi. Mais le plus important était la fin: «Tuer Darkseid.» Ça tombait à pique, car j'ai un compte à régler avec cette pourriture et lui remettre la monnaie de sa pièce me ferais grand plaisir. Tout le monde embarqua dans cette aventure, sauf Oliver qui ne voyais pas vraiment ce qu'il pourrait amener dans ce combat. Il fit demi-tour, mais la terre se mis à trembler. C'était sûrement Alan qui faisait des siennes, mais je décidai d'intervenir afin de le faire changer d'idée. Oliver était mon ami après tout.

«Oli attend! Reconsidère s'il-te-plait. Regarde moi une minute. Ce que tu vois c'est un homme qui viens tout juste de sortir d'un combat contre les forces d'Apokolipse envoyer par Darkseid afin de nous conquérir. Tous les membre de la Justice League a bien failli y rester au moins trois fois. Tu sais pourquoi? Parce que à l'exception de Batman et moi personne n'est près à aller jusqu'au bout lorsque la situation ne l'exige vraiment. Je suis d'accord sur le fait de ne pas tuer pour tuer, mais ici nous parlons de Darkseid. L'une des plus grandes, sinon la plus grande, des menaces de l'univers. Nous débarrasser de lui ne ferais que rendre l'univers un meilleur endroit. Tu dis toi-même que ce n'est pas ta place parce que tu n'as pas de pouvoir. Bien je te dis que c'est justement parce que tu n'as pas de super-pouvoir que tu es dangereux dans une situation comme celle-là. Reste s'il te plait. Écoute au moins le plan.»

Je me retournai vers Alan en retenant Oliver du mieux que je peux.

«Moi j'embarque à 100%. Du moins le 100% que je peux donner à l'instant et plus plus tard. Je meurs d'envis d'inverser les rôles pour une fois. Que ce monstre apprenne ce que c'est de se faire attaquer. C'est quoi le plan?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Mar 2015 - 18:01
Bien que les autres fussent franchement embêtés et dépourvus de mode de réaction face aux pitreries du téléporteur, Sentinel se força à demeurer de marbre. Cet homme était l'unique capable de transporter des troupes dans n'importe quel endroit réel ou fantasmé. Il était essentiel, plus encore que les autres. Ce qui ne signifiait pas qu'il faille l'encourager dans ses singeries, seulement admettre qui il était sans vouloir le changer.

"Ambush Bug, ton point de vue... unique en toutes choses risque d'être un problème, mais ton aide est quasiment indispensable pour un projet de cette envergure. Miss Martian, ton aide et ton expérience seront précieuses pour notre groupe. Green Lantern, sache simplement que le plan est de réunir tout ce que nous pouvons, y compris des forces vives, afin de préparer un assaut à une date éloignée dans le temps. Le plan est de réunir des armes de pouvoir et des personnes capables de les manier avec excellence, des renseignements et des êtres capables de manipuler et faire-valoir ce qui est présent sur tout monde vivant pour nullifier l'Anti-Vie."

Alors que les héros affirment une approbation aveugle, seul Green Arrow réfute la confrérie dont Alan supposait lui permettre de faire partie. Il s'éloigne, offrant vaguement l'asile temporaire à ceux parmi les présents qui souhaiteraient y demeurer pour un temps avant de repartir vers leurs aventures et autres déicides. Il ne manifeste aucun désir d'empêcher ce qui doit se passer, il a simplement la notion de son humanité qui l'empêche de se voir dans le grand schéma des choses. Tout cela le dépasse d'après lui, et Sentinel aurait pu comprendre cela avant d'avoir vécu tout ce qu'il a traversé. C'est un échec, pourtant.

"Hal. Laisse-le. Il n'a pas conscience de son vrai potentiel. Il ignore que les armes sont et le progrès sont aussi l'apanage des dieux."

Interrompu à la toute fin de sa déclaration, Sentinel se retourne, surpris par ce qu'il voit. Des profiteurs des mers de Chine, pirates de leur état reconnaissables entre mille par leur tenue d'aventurier des temps modernes et leurs têtes de malfrats fichés comme danger des mers. Ceci dit leur démarche, si elle garde de son arrogante vulgarité, ne dénote pas la frayeur qu'ils devraient normalement inspirer. Au contraire, ils semblent couverts de leurs propre sang, et portent visibles de loin les marques de coups sévères, pas mortels mais douloureux, allant de la brûlure à l’œil fraîchement arraché. Le tremblement de terre venait de leur direction.

Une voix aiguë porte par-delà le brouhaha de leur arrivée.

"Tiens, personne n'a parlé d'autochtones. Tuez les informateurs."

Immédiatement, une pluie de balle s'abat sur les pirates déjà en piteux état. Les munitions les traversent littéralement, déchirant chair et vêtements sans distinction en ne laissant derrière que des tissus sanglants et des corps agonisants.

Suivant directement ces hommes, un véritable détachement de guerriers porteurs d'écus archaïques et de casques à cornes. On ne les voit guère, mais ils commencent à apparaître à l'horizon et à travers les arbres centenaires. Ils sont une soixantaine.



Derrière ces guerriers anachroniques, des hommes en tenue du clergé équipés de lames torsadées et d'autres porteurs de costumes trois-pièces rayés et surtout, d'armes à feu automatiques. Alan envoie un rayon d'énergie couleur de jade qui vient s'écraser sur une demi-douzaine de boucliers, puis est un instant après renvoyé dans la direction du groupement de héros et lui-même, les renvoyant sur leur séant.

"Cela devait arriver. Nous ne sommes pas les seuls à être intéressés par l'héritage de cette île et d'Oliver."  

Ce disant, il s'essuya du sang qui lui coulait de la lèvre jusqu'au menton. Le pire était encore qu'ils soient simplement dans le chemin de ces envahisseurs. Ni Alan ni les autres ne leur paraissaient connus ni menaçants. Son orgueil ne l'accepterait pas facilement, d'autant que de tels individus risquaient de préférer la mort à la défaite ainsi qu'à un interrogatoire permettant de savoir leur vraie cible. Quant à la voix qui avait ordonné l'exécution des pirates, Alan jura de lui faire payer son geste impitoyable, fut-ce envers des racailles humaines.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 20 Mar 2015 - 0:18
"Wolala qu'est ce qui ce passe ici ? Une idée l'auteur ?
- Et bien je suis à peu près autant surpris que toi, Ambush Bug.
- Ah zut alors, tu sers à rien en fait."
- Euh, comment te dire ça...
- Te fais pas de bile, tu trouveras bien un jour où l'autre une activité saine et ludique telle la vie que je mène.
- Mais pourquoi je te parles...
- C'est vrai je perd mon temps à discutailler avec un malandrin pareil.
- M'enfin, je suis pas un malandrin !
- Ouais, ouais c'est ce qu'on dit ! Je vais enquêter sur toi et tu as intérêt à être clean l'auteur. Vous êtes témoins chers lecteurs.
- En attendant t'as des problèmes un peu plus urgent ici.
- Tiens c'est vrai ça ! Merci l'auteur de ton aide ! Je te suis redevable !"
*soupir* Bon reprenons où nous étions avant qu'Ambush Bug m'apostrophe...

Ce dernier visualisa les gardes et décida d'aider son ami Sentinel en se téléportant au milieu des hommes aux boucliers : "Messieurs, je vous demande d'applaudir le grand Ambush Bug, autrement dit moi. Je vais interpréter pour votre plus grand plaisir une petite danse." Ambush Bug sortit une grosse radio avec enceintes et revêtit en un tour sur soi-même le costume en cuir du biker des Village People. Là il alluma la radio sous le regard toujours médusé de ses ennemis. Une musique débuta :



Irwin se mit à danser puis à chanter autour des guerriers toujours bouche bée devant ce spectacle. Puis, quelqu'uns décidèrent de joindre Ambush Bug. Parce que pourquoi pas hein ? Quitte à combattre autant le faire avec bonne humeur. Bientôt, tous les féroces guerriers arboraient un sourire jusqu'au lèvres en chantant et dansant tout autour de l'insecte biker. Malheureusement la radio commença à crépiter, et la musique cessa aussitôt. Irwin se jeta dessus "Oh non ma radio ! Elle à dû prendre l'eau... Bon ben messieurs, ce fut un plaisir." Il se téléporta en laissant les danseurs totalement perdus et abasourdis, pour rejoindre ces verts compères, restés à l'écart du spectacle. "Alors vous avez aimé j'espère ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Mar 2015 - 5:51
Le sol continuais de trembler, je me suis retourné pour faire face aux autres regardant principalement Hal en pensant à ce qu'il venait de me dire. Il avait probablement raison mais ce n'étais pas le moment pour moi de faire "équipe" avec qui que ce soit, mon groupe de Star City était partit à l'abandon à cause de moi et il valait probablement mieux pour ce groupe là que je reste pas parmi eux.

Soudain je vis Sentinel se retourner et regarder au loin quelque chose que je ne pouvais voir de ma position puis un bruit de fusillade retentit et quelques instant plus tard je vis Sentinel envoyer un rayon d'énergie et Ambusch Bug se téléporter. Je me suis approché en courant prêt de mes camarades pour voir des cadavres ainsi qu'un groupement de guerrier en armure qui avançaient dans notre direction.

- On dirait que nous allons devoir faire équipe une fois de plus Sentinel... Ces types n'ont rien à faire ici, je vais donc leurs montrer mon hospitalité lorsque qu'on vient chez moi sans y être invité.

Sans attendre les autres j'ai commencé à m'avancer en direction du groupe de guerriers, devant moi je vis Ambush Bug disparaitre du milieu des guerriers pour réapparaitre derrière moi avec les autres. J'ai attrapé une flèche standard dans mon carquois, je l'ai placé sur mon arc et lorsque j'ai estimé la distance suffisante, j'ai décoché ma flèche visant la gorge d'un guerrier du premier rang. Ne se tenant pas sur ses gardes suite à l'apparition d'Ambush Bug, le soldat n'eu pas le temps de réagir et ma flèche s'enfonça dans son cou. Du sang se mit à couler de la blessure et il s'écroula sur le sol probablement mort. Au milieu des rangs un silence retentit tous les guerriers regardaient leur camarade tombé sur le sol, de mon coté j'ai tourné la tête en direction de Sentinel et des autres qui me regardait sans bouger.

- Mon ile, mes règles... Si vous n'êtes pas d'accord avec cela partez.

Vu que le rayon d'énergie de Sentinel avait été contré, je n'aurai pas cru que ma flèche serait passée mais visiblement ils devaient disposer d'une protection contre l'énergie mais ils n'avaient pas prévu un arc et des flèches.

Devant moi les guerriers avaient commencé à frapper leurs boucliers et à sauter sur place puis d'un seul comme pour le départ d'une course, ils se mirent à courir dans notre direction. J'ai aussitôt attrapé trois flèches fumigène et je les ai tiré devant moi ainsi les guerriers ne verrait rien jusqu'au dernier moment. Ensuite j'ai commencé à envoyer une série de flèche de tout type dans la fumée, même si la visibilité était nulle j'étais certain d'en toucher quelques un avant qu'il n'arrive sur nous.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7549
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mar 24 Mar 2015 - 19:26
Des morts, encore des morts. Quand cela va-t-il s'arrêter ? Cela peut-il s'arrêter ?

Les premiers à tomber furent ces hommes, ces informateurs, qui n'étaient visiblement plus utiles aux informés. Pourquoi en finir de cette manière ? Pourquoi ne pas les laisser fuir plutôt ?...
Que de questionnement purement terriens, sur lesquels elle ne se leurrait pas ; il n'y avait pas de réponses à obtenir d'êtres empoisonné par le mal et la violence au plus profond de leur âme. Y mettre un terme était donc vraiment une nécessité.

Un autre tomba ensuite, créant un instant de pause autant chez ennemis que alliés.
Green Arrow venait d'abattre l'un des guerriers pour faire passer un message aux deux camps. Le premier ne reculerait pas devant une lutte à mort, mais le second le ferait-il ?
Après la scénette incroyable que venait de jouer Ambush Bug, absolument inutile dans le cours de la bataille, mais une démonstration impressionnante de qualités inattendues, puisqu'il arriva à envouter les guerriers un instant, cette mise à mort contrastait avec d'autant plus de stupéfaction que de force.

M'gann devint invisible et se jeta en direction de l'homme frappé par la flèche.

"Non, non... plus de morts."

Toujours invisible au cœur de la guerre. Elle cassa les deux extrémités de la flèche et n'hésita pas à utiliser la point pour percer un trou dans la gorge plus bas.

"Le sang..."

Elle pris ensuite un caillou et y se concentra pour lui donner un mouvement si rapide qu'il pouvait a présent traverser le corps humain comme sa main sans l'endommager et le placer entre la blessure et le trou pour respirer, bloquant le sang qui envahirait sinon les poumons.
C'est bon, il pouvait survivre un moment. Elle le pris et le mit de coté, pour qu'il ne soit pas piétiné. Mais elle n'allait pas s'amuser à jouer au médecin de guerre...

Parler à Green Arrow dans l'immédiat ne lui apporterait que des reproches. Le justicier vert et empli de colère et tenter de l'apaiser dans pareille situation est impossible.
Ses flèches fusent, mais les boucliers les retiennent en parties. Par un appui télékinésique, elle les fait dériver dans des directions inattendues pour qu'elle frappent les jambes des guerriers. Cela lui semble être le meilleur moyen pour les handicaper et éventuellement les arrêter.
A leur suite arrive les porteurs de lames et les tireurs... Trop de cibles, trop de morts...
Il fallait retenir leur attention.

Toujours caché dans une buisson exotique où elle avait placé l’homme blessé, elle pris alors du volume, atteignant la taille d'un dinosaure et prenant l'apparence d'un horreur galactique aperçue lors de ses aventures dans l'Espace. Une créature capable de vivre sur une météorite.

Exemple:
 

« CA SUFFIT !!! » cria le monstre en lançant un regard rougeoyant à l'armée à ses pieds.
« Stoppez cette guerre immédiatement !!! »

Avec le temps, elle avait perdue un peu de sa candeur dans pareilles situations, mais peut être que ce genre de ruse pouvait marcher pour limiter les dégâts...


"Do you fear what you don't know ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Dim 29 Mar 2015 - 20:13
Le tremblement de terre n'était pas le travail de Alan finalement. Il s'agissait d'une tentative d'invasion de guerrier que je ne connaissais pas, armé d'arme rudimentaire et de bouclier. Rien qui ne pouvait vraiment faire le poids face à un Green Lantern et à son anneau de puissance. Je fis avec un peu de surprise à quel point ils déflectaient les attaques d'Alan avec leur bouclier. Ils devaient être fabriqué d'un alliage spécial qui permettait un tel fait. Ou bien de simple bois. J'avais presque oublié que la faiblesse d'Alan était le bois. Était-elle encore véridique. Après tout j'ai bien vaincu l'impureté jaune de l'anneau dans mes débuts.

Ensuite, Ambush Bug fit l'un de ses numéros ridicules qui ont fait sa réputation. Au moins ça là créé une distraction suffisamment longue pour qu'Oliver en abatte quelques-uns. Puis se fut le tour de M'gann de rentrer en scène. Au début je croyais qu'elle avait simplement disparu afin de nous laisser tout le boulot, mais je la vis réapparaitre sous forme de monstre ne pouvant sortir que de nos pire cauchemar ou des confins de l'espace. Je ne pris même pas le temps de demander à mon anneau de quelle espèce il s'agissait, car ça ne donnerait rien vu qu'elle se bat de notre côté.

Je regardais la scène du haut de la montagne, mes blessures me ralentirais trop dans un combat comme cela. Mais ce que je ne comprenais pas c'était pourquoi ils prenaient tant de temps à vaincre ces ennemis. M'gann ne voulait pas vraiment leur faire du mal et ne tentait que de leur faire peur. Ambush Bug, fidèle à lui-même, ne fesait que l'idiot. Oliver tentait de régler le problème une flèche à la fois. Par contre, il risquait de manquer de munition avant la fin. Alan lui ne fesait que des attaques direct alors qu'il aurait bien pu les avoir dans un autre angle. Leur talent avec le bouclier les protégeant de la plupart des assauts venant de tous les angles sauf un. Je décollai de mon perchoir et me mis en route à grande vitesse vers le champ de bataille.

«Nous devons leur faire perdre leur ballant afin de les empêcher d'utiliser leur bouclier.»

Je fis briller mon anneau et un rayon de lumière en sorti et alla se loger dans le sol non loin du groupe de barbare sur la plage. Quelques secondes plus tard, le sol se mis à trembler et d'un geste brusque vert le haut je soulevai le sol sous leur pied et les lançai dans les airs où ils ne pourront pas utiliser leur bouclier avec autant d'efficacité.

«C'est le moment! Donné tous ce que vous avez pendant qu'ils sont dans les airs où ils ne peuvent pas répliquer.»

Ce fesant je construisis deux batteries de lance-missiles sur mes épaules et les lançai sur mes adversaires qui était toujours dans les airs.

«Allez vous attendez quoi? Finissont-en, nous avons un plan de combat à concevoir.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 10:57


Face aux réclamations de propriété et de ligne de conduite d'Arrow ici et maintenant, le leader situé en arrière du groupe, une jeune femme anciennement connue comme la High Madame de la Religion du Crime, hurle comme une célèbre reine de cœurs.

"Votre voie ? Toutes les voies sont à moi !"

Tandis que les prêtres de combat s'en prennent à M'Gann sous sa forme monstrueuse après un premier instant de terreur, renonçant à toute peur pour leur vie, Red Alice refuse toute reddition devant les menaces et conditions de Green Arrow et de ses acolytes de vert vêtus.

"Avez-vous perdu l'esprit ? J'aurais plus tôt fait de vous laisser me couper le doigt !"

Tirant dans tous les sens avec son calibre .38, une dague à la ceinture, elle explose de rage en voyant Hal Jordan qui envoie dans les airs les pauvres membres du clan du bouclier soumis à sa coupe. A ses pieds, de chaudes larmes sont versées par Kodiak, le chef déchu et enchaîné du Shield Clan. Elle hurle à nouveau à la cantonade, comme s'il s'agissait d'un spectacle plein de folie donné devant un public.

"Oubliez tout cela ! Venons-en au moment où je perds mon calme !!"

Elle en profite pour coller un énorme bourre-pif au pauvre Kodiak.



Ravalant son propre sang versé par Red Alice, le captif semble n'avoir que faire de la douleur. Il se contente de siffler entre ses dents brisées une parole de découragement à l'encontre de sa tortionnaire.

"Green Arrow Island. L'île de Queen. Et si l'artefact ne s'y trouvait pas ?"

Entourée d'une armée de gardes de type mafieux, un oeil sur la plage et leur flottille de bateaux, l'autre sur l'affrontement de dimensions épiques qui a lieu sur l'île, elle rétorque, toujours à la façon d'un personnage de Lewis Caroll :

"Il n'y a aucun doute à ce sujet. Et la raison est... parce que je le dis, voilà pourquoi !"

Les moines combattants, qui sont pour la plupart chauves et balafrés, manient leurs lames torsadées afin de tâcher d'abattre le monstre vert géant qui est apparu sur le champ de bataille. Incapables de faire marche arrière, pour ceux capables de se relever après avoir été repoussés, exhibant parfois des membres ou des améliorations cybernétiques, ils vont au contact comme un assoiffé cherche l'eau vive.

Quelqu'un observait toute la scène, mais en y regardant d'un oeil attentif malgré le chaos, on pouvait remarquer les traces de sa vigie. En effet, l'observateur était à l'origine de projectiles, des flèches ou des carreaux, qui avaient fait tomber déjà nombre d'opposants au groupe héroïque profitant de l'anarchie pour réduire les rangs de l'armée d'assaillants. Sa figure était vieille et tannée, et ressemblait curieusement à l'habituel occupant de cette île pas si désertée.



Capable d'une bonne conscience de son environnement lui aussi, grand enquêteur pour les journaux, Alan repéra facilement l'individu à l'origine de cette pluie de projectiles. Il pointa du doigt l'individu, en criant à l'attention du téléporteur Ambush Bug :

"Là-haut ! Dans les frondaisons !"

"..."

L'archer sauvage prend la fuite !

Une seconde ombre le précédait dans sa fuite, bien plus fine et agile que le vieil homme. Une silhouette féminine, à la chevelure d'un noir profond comme le portent les natifs de l'Orient.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 02/05/2014
Messages : 179
DC : Animateur géré par Liberty Belle
Localisations : Coast City
Justice Society of America
MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 14:15
"Je m'en occupe, Mister Lantern !!!"

Des nombreux fourrés qui recouvrent l'île, et entourent la zone de réunion de cette nouvelle équipe encore bien précaire, une forme s'échappe grâce à des jet-boots et file vers les nombreux guerriers envoyés dans les airs par Hal Jordan. La silhouette, assez mince et fine, parvient en quelques instants à peine au milieu de ce groupe de combattants munis de leurs terribles boucliers. Alors que la gravité les rappelle à l'ordre, et que les premiers tirs du pilote d'essai atteignent leurs cibles, l'inconnu passe à l'action et appuie sur un élément de son avant-bras, recouvert, tout comme le reste de son corps, d'une sorte de combinaison, d'armure d'émeraude.

Un instant plus tard, un hurlement sonique terrible et destructeur s'en échappe, frappant directement l'ouïe des nombreux guerriers qui l'entourent.
Alors que tous les combattants aux boucliers tombent au sol, blessés par la chute mais pas morts pour autant, ils se découvrent très affectés par la violence sonique. S'ils s'en sortiront, ils auront de grandes difficultés à retrouver toutes leurs capacités, et vont rester immobiles pour les quelques heures qui viennent.


"YEAH !"

La silhouette proactive rejoint ensuite les membres de la nouvelle équipe de Sentinel, et tous peuvent alors découvrir un homme assez jeune, blond, vêtu d'une armure très évoluée, qui protège tout son corps, hormis son visage, heureusement masqué pour partie.



"Désolé d'être intervenu avant votre signal, Mister Sentinel. Mais j'ai senti que je pouvais faire la différence."

Il esquisse un petit sourire, alors que des renforts ennemis arrivent. Les hommes en costume ont fait appel à des mercenaires apparemment plus classique que la Tribu du Bouclier, qu'il connaît pour avoir utilisé de très grosses sommes pour s'informer sur l'historique de l'île, et sa véritable Histoire, celle que le monde refuse de connaître.

"Bonjour à tous. Je suis Technocrat... mais vous pouvez m'appeler Commodore. Je suis Commodore Murphy, et Mister Sentinel et moi avons eu ensemble cette idée de sauver l'Univers de sa plus grande menace."

A quelques mètres, les mercenaires avancent, se mettent en place pour ajuster leurs tirs, obtenir le maximum d'efficacité ; Commodore les voit, mais ne réagit pas.

"Je devais intervenir sur la logistique, la gestion au jour le jour de nos opérations, le poste de commande... mais nous avons été interrompus. J'espère que nous pourrons reprendre rapidement."

Sans transition, Murphy se tourne vers les mercenaires et appuie sur un autre bouton de son avant-bras. Un épais rayon d'énergie s'échappe de la paume métallique, et vient frapper brutalement le sol aux pieds des mercenaires. Ces derniers, surpris, s'écroulent et perdent un temps précieux pour la suite.

"J'ai pris l'initiative de vous... de faire quelques recherches sur vous. Je préconise un plan d'action plutôt simple, qui devrait convenir à tous."

Il sourit, en se tournant vers les mercenaires, les hommes en costume et d'autres formes, qui apparaissent derrière eux, mais qui hésitent devant la terrible vision de Miss Martian transformée.

"Miss Martian, utilisez vos pouvoirs de métamorphe pour étendre vos membres et frappez les lignes arrières. Mister Arrow, utilisez vos flèches pour faire tomber la première ligne. Mister Lantern, Mister Sentinel, créez des boucliers autour de nous, entourez d'armures ceux qui peuvent être blessés, puis volez pour aider Miss Martian sur les lignes arrières. Mister Bug, faites ce que vous savez faire au mieux : improvisez."

Dans l'esprit de Commodore, dans ses lunettes coulent de nombreuses informations intimes sur les capacités de ses collègues. Comment les a-t-il obtenues ? Simple : l'argent.
Commodore Murphy n'a qu'un super-pouvoir : il est un super-milliardaire, et super-passionné par la Justice, les super-héros et le Bien. Il veut utiliser son argent pour bien faire, et comment faire mieux que faire tomber le Dieu du Mal ? L'offre de Mister Sentinel était trop tentante. Hors de question de passer à côté. Hors de question de ne pas investir dans la meilleure offre super-héroïque sur le marché.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 19:04
Toutes cette agitation mit Ambush Bug dans un état excitation intense. D'un côté Sentinel lui disait de se lancer à la poursuite de ce qui semblait être Green Arrow du futur, d'un autre, Technocrat, le nouveau venu lui avait dit d'improviser. Le cerveau de l'insecte se mit à bouillir de réflexion sur ce qu'il devait faire à partir de maintenant. Il s'exclama : "Mais bien sûr ! Si je ne peux faire 2 choses en même temps et bien je vais me cloner !"
POUF
"Oui bonjour voilà ça serait pour créer un clone de moi ! Comment ça les imprimantes ne font pas ça ? Mais pourtant... Ah c'est que pour les feuilles... Bon tant pis je vais voir ailleurs quelqu'un d'un plus à la page que vous. Être en 2015 et ne pas avoir des imprimantes à clones, nan mais allô quoi."
POUF
"Bien bonjour M. le scientifique, pourriez-vous me cloner ? Allez sivouplaît. Regardez moi aussi je peux être une brebis : Bêêêêêêê, bêêêêêê. Rolala vous êtes pas marrant... Tant pis je vais le faire moi-même. En bidouillant mon costume et en me téléportant à l'endroit où j'étais il y a 10 minutes je devrais me retrouver moi-même, voyons voir..."
Ambush Bug se mit à réfléchir au dernier exemple de voyage dans le temps qu'il avait vu ou lu : "Eurêka ! Il me faut me téléporter à 88 miles par heure !"
POUF
"Désolé M. le riche je dois vous empruntez votre voiture de course. Allez c'est partit ! Et me tirez pas dessus ! Oula il est énervé le bonhomme, bon vite démarre ma jolie j'ai besoin d'allez à 88 miles par heure. Wow ce vrombissement j'en suis tout émoustillé. VROUUUUUUUUM. YEEEEEEEHA. Attention vous allez franchir la vitesse, prêt à se téléporter commandant Ambush ? Oui Chef !"
POUF
- "Sapristi cela a marché ! Ambush Bug ! Attend ne te téléporte pas pour te cloner, me voilà à ta rescousse !
- Mais quel est donc ce maléfice ? Tu es mon clone ? Et tu viens d'apparaître devant moi ? Trop cool ! J'aimerai un marchand de glace maintenant !
- Mais non je suis toi du passé ! Ou du futur. Enfin peu importe, en tout cas je suis... non ! Tu es le clone pas moi, moi je suis l'original !
- Ahhhh. Quel dommage, nous avons passé tout ce temps dans des dimensions parallèles sans nous rencontrer.
- Oui, je me suis dit en vous voyant, enfin voilà quelqu'un de mon milieu !
- Un insecte d'esprit !
- L'âme soeur !
- Mon double !
- Et nous aurions pu nous marier si vous étiez une femme !
- C'est tout à fait possible ! Mais pourquoi êtes-vous venu exactement ?
- Et bien je... Flûte j'ai oublié..."
Les deux compères s'assirent pour réfléchir à la raison de sa venue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Avr 2015 - 4:15
Mon ile... Après mon départ c'était un endroit calme ou les âmes en peine pouvait venir pour méditer et se retrouver mais s'ils continuaient tout allait être gâché détruit... Mes tirs sur les guerriers étaient précis mais curieusement ils ne touchaient aucune zone létale de mes adversaires, j'ai jeté un coup d'œil en direction de mes compagnons qui participaient également à l'affrontement et je pu voir l'auteur de ce détournement. La jeune femme du groupe était responsable de la déviation de mes flèches ce qui me plongea dans une colère encore plus sourde. Si c'était son monde que ces hommes étaient venu envahir aurait-elle réagit de la même manière ? Probablement pas.

- Là-haut ! Dans les frondaisons !

La voix de Sentinel chassa mes pensées et j'ai tourné le regard dans la direction indiqué. Comment cela était-il possible ? Un archer était debout dans les hauteurs bien visible et malgré la distance nous séparant j'ai eu l'impression de me voir, l'homme me ressemblait mais il semblait également plus vieux. L'archer prit soudainement la fuite suivis de prêt par une femme brune le visage camouflé dont la démarche ne m'était pas inconnu. Un cris derrière moi me fit me retourner juste à temps pour stopper le guerrier qui fonçait sur moi puis un homme fit son apparition et neutralisa plusieurs guerrier avant de s'approcher de nous.

- Bonjour à tous. Je suis Technocrat... mais vous pouvez m'appeler Commodore. Je suis Commodore Murphy, et Mister Sentinel et moi avons eu ensemble cette idée de sauver l'Univers de sa plus grande menace.

L'homme semblait plutôt jeune mais sur de lui, il nous expliqua rapidement son rôle au sein de cette nouvelle équipe puis commença à distribuer des ordres aux autres et à moi ce qui m'irrita et pas qu'un peu. Qui était-il pour me dire comment faire la guerre sur mon ile ? Moi qui es combattu seul ici pendant cinq longues années... Entre Miss Martian qui avait prit la liberté de détourner la plupart de mes flèches et lui qui venait de nulle part pour me donner des ordres, la situation commençait à me mettre vraiment en rogne.

- Je n'es pas d'autre à recevoir de toi Commodore ! Tu es ici sur MON territoire donc laisse moi agir comme bon me semble ! Je me suis tourné vers Miss Martian puis j'ai enchainé. - Quant à toi, ne t'avise plus de détourner mes tirs ! Comme je viens de la dire, ici c'est mon ile et mes règles si quelqu'un n'approuve pas qu'il parte ! Je n'ai pas besoin de vous pour combattre ces types...

La mise au point effectué, j'ai envoyé une autre salve de flèches meurtrières avant de me retrouver à sec. Heureusement lors de mon séjour ici, j'ai soigneusement pris la peine de disposer des carquois un peu partout sur l'ile et si mes souvenirs étaient exacte deux d'entre eux devaient se trouver à proximité. Je me suis du reste du groupe et de la zone de combat afin de faire le plein de munitions.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7549
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 19 Avr 2015 - 14:56
Sa tentative de terroriser leurs agresseurs fut un échec. Elle s'en sentait plus honteuse du fait qu'elle n'ai pas réussi à leur faire peur, plutôt que du fait de pas réussir à se rendre bien utile dans la situation belliqueuse, contrairement à ceux aux méthodes plus radicales.
Elle avait tout de même bien adoptée l'apparence d'une créature qui lui avait vraiment fait une belle frayeur dans l'Espace, quelque chose de vraiment cauchemardesque contre lequel ces Terriens n'hésitaient pas se jeter avec leurs armes primitives et inutiles. Ils avaient dû survivre à des expériences terribles pour se battre ainsi sans peur contre un monstre dont la seule fonction est de dévorer des écosystèmes entiers.

Face à leur détermination elle devait alors se résoudre à combattre comme les autres malgré les séquelles encore présentent dans son esprit. Si ça se trouve, c'était presque une sorte de test.
Repoussant les hommes de ses tentacules dans un premier temps, elle abandonna la mascarade, car ce corps gigantesque la gênait et elle disparue subitement laissant retomber ceux qui c'étaient accroché à elle au moment où le Green Lantern Hal Jordan faisait valser les porteurs de bouclier, la première ligne des attaquants. Comment ses hommes pouvaient-ils penser vaincre des justiciers comme eux ? C'était de la folie...

Et le mot convenait bien à un nouvel individu qui fit une apparition soudaine sur le champ de bataille, en réponse à Green Arrow, où rampaient à présent les guerriers. On aurait dit qu'elle donnait les ordres et se réjouissait de la situation bien que catastrophique pour son camp, si elle en avait bel et bien un.

Profitant de son invisibilité et de sa vitesse, M'gann frappa les moines de toutes parts pour les mettre au sol en même temps que les mercenaires armés plus conventionnellement qui venait maintenant à elle et tiraient en tous sens dans l'espoir de la toucher. Tout cela était encore une fois bien inutile, même si leurs armes présentaient des caractéristiques originales que ses maigres connaissances ne pouvaient identifier. Elle se contenter d'éviter les tirs, pour ne pas risquer de se faire surprendre par un projectile qui pourrait la toucher même entre les dimensions.

Un nouvel individu surarmé débarqua à son tour et envoya une charge sonique en direction de leurs ennemis. La martienne esquiva le tir heureusement anticipé et voyant que ce dernier discutait pacifiquement avec le Sentinel elle s'approcha d'eux.
Il y eu alors comme un temps-mort dans la bataille, une pseudo-réunion au milieu du carnage. Le temps que le nouveau venu se présente et leur annonce un plan d'attaque relativement simple. Malgré son allure décontractée et son armure surprenante qui ne dénotait pas vraiment avec l'étrangeté de cette guerre, il manquait toutefois d'autorité pour obtenir leur confiance.

Ambush Bug disparu aussitôt, son utilité dans le combat n'était plus à prouver et M'gann se demandait bien comment il allait réapparaitre cette fois-ci.
Le Green Arrow réagit en conservant sa ligne de conduite depuis le départ de tout ceci. Sa fureur de se retrouver dans un lieu familier souillé par autant de monde en faisait qu'augmenter. Finalement, elle commençait à le comprendre en prenant le temps de ressentir ses propres émotions. Elle avait réagit de manière violente aussi sur Mars lors de la découvertes du Corps de Sinestro dans la montagne sacrée d'H'ronmeer ; bien que la situation était différente.
Il termina par un reproche contre elle qui l'a mis évidemment très mal à l'aise. Elle pensait avoir été discrète, mais pas assez pour l’œil vif de l'archer. C'était un manque de respect flagrant mais elle n'arrivait toujours pas à accepter qu'il puisse mettre à mort ces intrus humains sans hésitation. On n'était pas sur Apokolyps, là.

« On peut gérer ces ennemis.
Mais pourra-t-on gérer le Green Arrow ? »
dit elle simplement à Sentinel et Commodor avant de s'envoler en direction des mercenaires qui revenaient à la charge tirant en tous sens comme dans un Space Opéra.

Comme lui avait suggéré Commodor elle s'allongea pour frapper ceux de derrière, mais tout en se rendant bien invisible pour ne pas prendre de risque.


"Do you fear what you don't know ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Avr 2015 - 1:26
Une chose est sûre, nous allons devoir travailler un peu plus sur le travail d'équipe. Par chance, la faiblesse de nos adversaires va nous permettre de bien nous en sortir et cela même sans une grande cohésion. Cependant, face aux forces d'Apokolips nous nous devons d'agir comme une seule unité, sinon nous ne sommes pas mieux que mort. Avec M'gann qui veut absolument éviter de faire trop de mal à ses adversaires, Oliver qui refuse absolument toute aide et Ambush Bug qui, bref, est simplement lui-même. Le seul, autre qu'Alan et moi qui semble être prêt à travailler en équipe est le nouveau venu nommé Technocrate.

Ce dernier arriva avec une idée afin de nous débarrasser de nos adversaires. Ce n'était pas une mauvaise idée en soit et avec Oliver qui a décidé de disparaitre des lieux pour une raison que j'ignore. Je me chargerai de le retrouver une fois que tout ceci sera terminé, mais pour l'instant je dois me charger que rien de grave n'arrive aux autres.

«Protection n'est-ce pas! Que dites-vous de ceci?»

En disant ces mots je fis apparaitre un bunker sur la tête de mes alliés. À partir de celui-ci ils pourront se regrouper et faire feu sur nos adversaires sans risque de se faire atteindre par un projectile. Une fois cela fait je pris mon envol et lorsque que mon altitude fut suffisante je fis apparaître un F-22 Raptor au-dessus de ma tête et le lança en direction de l'arrière garde des troupes adverses. L'écrasement de l'avion fut dévastateur sur leur arrière garde mettant hors de combat une grande partie des troupes qui venaient à peine d'arriver sur le terrain. Ils ne doivent pas être formé pour affronter un Green Lantern ni aucune personne avec un niveau de puissance comme celui que nous possédons.

«Ils ne peuvent vraisemblablement pas grand-chose contre nous. Encore moins si nous travaillons ensemble. Je vous suggère que nous coupions court à cette bataille inutile et coupon la tête du serpent immédiatement. Des idées sur l'endroit où le chef de cette organistion peu bien se trouver?»


En disant cette dernière phrase, j'écrasai avec deux poings gigantesques une autre section d'adversaire afin de prouver mon point. Je me mis immédiatement à la recherche de la personne qui dirige nos adversaires et je me souvenu que deux des personnes présentes ici qui peuvent la trouver beaucoup plus facilement que moi.

«M'gann peux-tu te servir de ta télépathie pour trouver le chef de ce groupe. Toi Ambush Bug arrête de faire l'idiot et trouve ce chef également. Vous êtes les deux qui peuvent le trouver le plus rapidement.»

Je remis mon attention sur les mercenaires et dans un flash de lumière je leur dit:

«Maintenant ma bande de mercenaire à deux balles. Prenez gare à mon pouvoir!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Mai 2015 - 15:31
Sentinel est le gardien de la magie, la sentinelle du monde, la flamme de la vie. L'énergie est sienne à créer et manipuler. Il acquiesce aux instructions de Commodore, son jeune ami qui est tout ce qu'il aurait pu être ; talentueux, arrogant et satisfait dans ses aventures. Alan lui est amer, il voit autour de lui une alien mentaliste et polymorphe, un pilote armé de la manifestation lumineuse de sa volonté, un archer têtu et territorial. L'insecte a disparu, mais son imprévisibilité n'effraie pas Sentinel, elle le rassure. Si aucun de ses prospects ne peut être contrôlé, Ambush Bug est bien l'élément de surprise qui ne nécessite pas d'être anticipé. Quant à Oliver, malgré les tentatives amicales du Green Lantern 2814.1, Miss Martian a raison. Il risque de gagner la bataille, mais de saboter l'intégralité de la guerre. Qu'attendre d'autre de la part d'un franc-tireur, d'un homme plus débauché qu'Hal Jordan ?

Alan grinça des dents tandis qu'il formait, en canalisant l'énergie de son anneau, des armures pour M'Gann, Green Arrow et Ambush Bug : couleurs de jade, elles avaient des formes ésotériques, ornementées et renforcées. Elles brillaient d'une aura suffisante à aveugler n'importe quel homme, et chacune avait une forme évidente quant au porteur à qui elle était destinée. Celle de la dernière fille de Mars vola vers elle pour l'envelopper dans son entier ; le lien d'Alan avec le monde spirituel de la sève, et par-delà celle-ci de la chair et des énergies, lui donnait une bonne idée du degré d'harmonisation nécessaire pour une bio-armure et sa porteuse ; de plus, la pièce d'équipement protectrice était façonnée dans une énergie hybride, photonique et psychique, qui amplifiait les émissions mentales. L'armure destinée à l'archer d'émeraude s'enfonça sous terre pour réapparaître à son avis, dans la cachette qu'il s'était trouvée le temps de réapprovisionner. Elle ne s'imposa pas à lui ; ses énergies avaient une légère polarité magnétique qui faciliteraient sa manipulation d'éléments métalliques et technologique avec plus de fluidité et de rapidité d'action. Le vêtement de protection conçu pour Ambush Bug se contentait de flotter dans les airs au milieu du bunker créé par Jordan, puisque pour le moment l'insecte sauteur semblait avoir disparu de la scène depuis un bon moment déjà ; l'armure verte incandescente attendrait sagement son retour.

Le héros de la flamme vive quant à lui, ne se contenta pas de patienter et se jeta dans l'action aux côtés de la jeune justicière, sous les indications tactiques du Technocrat.

"J'espère que tu apprécies mon optimisation d'armure. Maintenant, attention les yeux."

D'une simple commande mentale, Alan augmenta l'intensité des énergies des halos de ses camarades et lui-même. L'armure qu'il s'était lui-même confectionnée, à larges épaulettes et accompagnée d'une épée priapique, luisait de la plus grande incandescence. Même l'aura d'Oa dégagée par le lantern Jordan était prise dans le contrôle lumineux de Scott. Puis il lâcha, plein d'arrogance, à son alliée du moment :

"Amène-nous à leur leader."

Cette équipe avait trop de chefs, chose que l'ennemi semblait avoir réglé. L'hégémonie, pas la participation. Alan reconnaissait les qualités de tactique de Arrow, Lantern, Martian et Technocrat, ils étaient tous capables d'être des meneurs d'hommes éclairés et cela avait été un critère déterminant pour le recrutement. Il ne s'inquiétait pas. Un ennemi avec une seule tête était plus facile à décapiter. Lorsqu'il leva le regard sur Red Alice, le pauvre Kodiak enchaîné lui faisait presque pitié. Continuant de fendre la foule d'ennemis à l'aide de son épée grandiloquente, le chevalier servant de la moralité esquissa un sourire, celui du combattant parcouru par l'adrénaline et le courage.

"Hal, tu es le meilleur d'entre nous. Ramène G.A. sur le droit chemin et gardes-en un conscient pour interrogation."

Sa voix s'était élevée toute seule. Jordan était un allié précieux, expérimenté et polyvalent, et il avait une vision aérienne des choses. Il était le plus à même de boucler la situation le temps que Technocrat n'apporte sa propre patte à la tournure des choses.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Mai 2015 - 20:17
Alan semblait vouloir prendre les commandes de l'opération et cela était pour le mieux. Moins il y avait de chef parmi nous, le moins de chance de conflit interne il y aurait. Il était clair pour nous tous que nos adversaires ne posaient aucun problème et que mon absence ne changerait absolument rien au résultat de cette bataille. Quand il me demanda de capturer l'un de nos assaillant et d'aller retrouver Oliver afin de le convaincre de revenir je ne me plaignis pas du tout.

«Tout de suite grand-père.» Lui dis-je sur un ton moqueur.

Je me mis immédiatement à survoler le champ de bataille en cherchant l'un des hommes qui semblaient être un officier ou du moins l'un de ceux qui semblaient plus apte à commander les troupes adverses. Le massacre en cours ne me facilitait pas la tâche, mais je remarquai rapidement que certain soldat avaient des symboles différents sur leur armure. En leur portant plus ample attention je remarquai également qu'ils semblaient donner des ordres aux autres aussi inutile soient-elles. Je portai mon attention sur l'officié semblant être le plus nerveux et donc plus enclin à nous livrer ses secrets. Une fois qu'il fut localisé je fis apparaitre un lasso et attrapa ma cible sans trop de difficultés. Je le soulevai dans les airs en le recouvrant d'un champ de force afin qu'il reste en vie.

Je me mis immédiatement à la recherche d'Oliver en compagnie de ma prise de la journée. Je demandai à mon anneau de localiser mon ami. C'étais ma seule chance de le retrouver, car il connait beaucoup mieux l'île que moi. Par contre, rien ne va mieux pour trouver un individu que je connais bien qu'un anneau de Green Lantern. De ce fait, je trouvai l'emplacement d'Oliver très rapidement. Il n'était pas statique, mais il ne semble pas vouloir retourner au combat non plus. Je me posai rapidement à ses côtés avec ma prise dans un puissant champ de force que je savais très bien qu'Oliver n'avait pas l'équipement pour le traverser.

«Que fais-tu Oli? Tu nous laisses seul en pleine bataille. Je croyais que tu aimais ce genre de combat.»

Devant sa reaction plus qu'absente, je n'eu pas d'autre option que de confronter mon ami.

«Bon ça suffit Oli! Tu vas rester là et m'écouter un moment. Qu'est-ce qui se passe avec toi? Normalement tu serais ravis de nous aider dans cette escarmouche. Par la suite, tu serais plus que d'accord pour nous aider dans cette aventure. Voilà ce que le véritable Oliver ferait. Je suis ton ami Oli, alors explique moi.»
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7549
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 17 Mai 2015 - 12:08
[HRP : Je me permet de faire beaucoup en peu de lignes pour bien faire avancer le sujet qui je pense devrait se conclure rapidement pour penser à la suite.]


Qu'elle étrange création de l'esprit. Le Green Lantern le plus âgé venait de matérialiser pour chacun des membres de cette nouvelle confrérie une armure chatoyante de jade afin d'abattre sereinement les dernières lignes ennemis. De cette manière, elle était quasiment invincible, mais cela lui importait peu.
Elle se contenta seulement de marquer une pause malgré le fracas environnant pour contempler l'allure de cette création. Un costume de Manhunter, comme il n'en existe aucun au monde, puisque les martiens ne portent pas de vêtement, leur corps mime au besoin des accessoires. Une croix, symbole fort d'autorité, venait de se superposer à la sienne et une cape trois fois plus longue que la sienne flotte par battements sous aucuns vents. Le tout brillant d'une manière surnaturelle.
Pour la première fois ce n'était pas une conception de son propre corps qu'elle observait là, mais un présent que le Lantern lui faisait. Elle se sentait émue qu'on lui offre une telle marque d'honneur et repris rapidement ses esprits pour s'en montrer digne.

« Localiser le chef et vous le ramener... » murmura-t-elle.

Elle avait maintenant compris qui cela pouvait-il être.

« Aucuns problèmes. »

Enivrée par l'énergie du Green, elle n'eut guère besoin de se concentrer une seconde pour mentalement faire plier tous les ennemis autour d'elle, comme si un sac lourd écrasait chacun d'eux contre le sol. Elle lévita à travers cette marée d'hommes rompus pour se diriger directement vers la seule femme qui se tenait debout affichant un visage moqueur, un pistolet la tenant en joue.

« Voyons ma pauvre enfant, vous osez vous présenter à moi dans une telle tenue. »

M'gann ne pris pas la peine de trouver une réponse adéquate et se conta de dire :

« Vous êtes réclamé. »

Aussitôt le pistolet quitta la main de la femme et celle-ci se retrouva déplacée à grande vitesse pour être déposé devant Alan Scott.
La martienne n'avait aucune idée de ce que représentait tous ses individus étrangement vêtus, cette embuscade, l'importance de ce lieu... mais au moins cela se terminait convenablement, une rencontre des chefs.


"Do you fear what you don't know ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Mai 2015 - 4:55
Alors que j'avançais rapidement en direction de ma cachette, un champ de force de couleur verte c'est aussitôt déployé autour de moi m'empêchant ainsi d'avancer puis Hal atterrit à coté de moi visiblement pas content.

«Que fais-tu Oli? Tu nous laisses seul en pleine bataille. Je croyais que tu aimais ce genre de combat.»

Je suis rester muet de comprenant pas pourquoi mon ami avait lui-même quitté le champ de bataille pour venir me récupérer en pleine jungle.

«Bon ça suffit Oli! Tu vas rester là et m'écouter un moment. Qu'est-ce qui se passe avec toi? Normalement tu serais ravis de nous aider dans cette escarmouche. Par la suite, tu serais plus que d'accord pour nous aider dans cette aventure. Voilà ce que le véritable Oliver ferait. Je suis ton ami Oli, alors explique moi.»

Visiblement il y avait une grosse méprise entre nous, je ne comptais aucunement stopper le combat qui avait lieu sur mon ile mais contrairement aux autres, je devais de temps en temps recharger mon stock de flèche que je ne pouvais pas faire apparaitre comme par magie. Ma première réaction était de l'envoyer paitre mais Hal était mon ami depuis longtemps maintenant et je lui devais une explication sur certaine chose.

- Tout d'abord, je n'ai pas quitter le combat. Je me suis juste éloigné pour récupérer quelques flèches car j'étais à court. Deuxièmement je ne suis pas exactement le même Oliver Queen que tu connais...

J'ai hésité un instant ne sachant pas si je devais vraiment continuer ou pas, lui dire la vérité pourrait changer beaucoup de chose et je n'avais aucune envie de retourner à ma vie d'avant. Le problème c'est que moi-même je n'avais pas tout compris ce qui venait de se dérouler dans la faille avec le mystérieux homme qui n'avait pas voulu me donner son nom. Mais après tout qui d'autre que Hal pourrait me comprendre ?

- Bon écoute, il s'est passé un truc bizarre il n'y a pas très longtemps. D'après ce que j'ai compris il s'agit d'une faille entre deux univers et une histoire de temps aussi mais sur ces sujets là tu es bien plus connaisseur que moi. Bref, moi et celui de l'autre univers on a en quelque sorte fusionner... D'où mon refus d'intégrer l'équipe lorsque Sentinel me l'a proposé, ce n'était pas vraiment moi...

Dit comme cela sa ne rimait carrément à rien et je n'étais pas vraiment certain que mon ami est vraiment compris cette histoire insensé. Mais hélas nous n'avions pas tellement le temps de nous éterniser en conversation compliqué.

- Le principal maintenant c'est que tout est revenu dans l'ordre. Je suis de nouveau l'ami que tu as toujours connu et maintenant que j'ai récupéré mes flèches que dirais-tu d'aller mettre une rouste à tout ces clowns qui sont venu taper l'incruste sur mon ile ? Comme à l'ancienne Hal, le grand ménage !

J'ai souris à mon ami afin de le détendre et je me suis approché de lui avant de poser ma main sur son épaule.

- Je suis prêt.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 21 Mai 2015 - 2:11
Pendant que les autres vaquaient à leurs occupations, Ambush Bug du présent... euh non du passé du coup... enfin je crois... en tout cas il discutait toujours avec son lui du futur... ou du présent... pour savoir quoi faire maintenant qu'ils étaient deux. Celui du futur/présent eut soudain une armure.
"Wow c'est quoi ça ? C'est toi qui me l'a offert ?
- Euh non. Mais j'ai mieux ! J'ai une bonne idée !
- Ah chic alors vas-y dis la moi !
- Et bien nous pourrions créer d'autres clones !
- En voilà une idée du tonnerre ! Mais comment as tu fais toi ?
- Et bien il suffit d'allez à une certaine vitesse et de se téléporter en même temps.
- Créons une catapulte géante ! Tu montes dedans, je te lance et tu crées d'autres Ambush Bug !
- Et bien voilà on a notre plan ! En avant !"
Les deux compères se mirent à scier les arbres les plus proches pour assembler une catapulte en bois. Ils se téléportèrent tour à tour pour prendre les équipements manquant à leur projet pour le moins farfelu (cordes, élastiques, clous, etc). Finalement ils finirent leur engin. Mais leurs amis étaient morts durant ce temps là. Ils avaient en effet mis plusieurs jours pour construire leur catapulte et leurs ennemis avaient déjà vaincus la Green Team, exceptés les Ambush Bug.
"Et bien zut alors... nos amis sont morts...
- Dans cette dimension oui, mais pas dans la mienne ! Retournons chez moi avec la catapulte et là nous pourrons gagner !
- Oh oui j'ai hâte ! Mais comment va-t-on faire ?
- Ah bonne question..."
Les Ambush Bug se mirent à étudier les trous de vers, les voyages temporels, Donnie Darko et Retour vers le futur. 23 ans plus tard. Les deux Ambush Bug ont des barbes blanches, des cannes, des petites lunettes et l'un deux est dans un fauteuil roulant. Ils font face à un immense portail noir, qui s'ouvre soudainement sur un passage transdimensionnel quand l'Ambush Bug en fauteuil roulant appuya sur le bouton rouge du tableau de bord.
"Voilà l'affaire fini mon petit gars. Ah de mon temps on avait pas besoin de tout ce matériel pour voyager dans le temps. Une simple Delorean suffisait.
- Oui mais on doit transporter notre machine à clone.
- Vous êtes qui vous au juste ?
- Je sais plus. Mais je suis plutôt bien préservé par rapport à vous, vieillard !
- Oh mais dis donc tu t'es pas vu avec ta barbe à la mords-moi-le-nœud.
- En fait on va voyager dans la passé avec nos déguisements de grand-père alors ou pas ?
- Ouais mais non, c'est pas terrible en fait... En fait j'ai amélioré notre machine à clonage. La catapulte quoi. Maintenant elle clone sans qu'on ait besoin de se téléporter.
- Faut toujours être catapulté au moins ?
- Ben ouais sinon ça serait pas drôle !
- Tu l'as dit bouffi ! High-five et on y go d'agneau. Ah non c'pas ça la blague..."
Après s'être tapé la main, les deux Ambush Bug retirèrent leurs costumes de personnes âgées et poussèrent leur catapulte vers le portail. Ils s'y enfoncèrent entièrement. Ils se retrouvèrent ballottés dans le trou de ver. Ils croisèrent un gros bonhomme jaune et quasi chauve, un chien blanc et son petit garçon, ainsi qu'un réacteur d'avion. Sans l'avion. Ils atterrirent soudain sur l'île, au côté d'un Ambush Bug.
"Wow wow wow, c'est quoi ça ?
- Pas le temps de t'expliquer on a une bataille à gagner. Monte dans la catapulte.
- Pas de problème chef !"
L'Ambush Bug se mit donc dans la catapulte et activant le levier il se fit projeter à plusieurs mètres. Lorsque qu'il revint en se téléportant, c'était avec son clone. Les deux se mirent de nouveau dans la catapulte. Ils revinrent à quatre. Puis huit. Bon après ils étaient un peu trop nombreux donc ils faisaient ça quatre par quatre. Quelques minutes plus tard, ils y avaient plusieurs centaines d'Ambush Bug. Tous parlant. L'Ambush Bug du passé monta sur le haut de la catapulte. A moins qu'il soit du futur. Enfin le gars avec la police d'écriture normale là hein. Vous suivez ? Non ? Ben moi non plus mais peu importe, cette histoire à aucun sens t'façon.
"Mes amis ! Nous voilà prêt à botter des fesses ! Un pour vert et vert pour tous ! En avant !"
Une vague d'Ambush Bug se précipitèrent sur les ennemis. Ils se jetèrent dessus, les tapant, leurs faisant d'horribles grimaces pas belles du tout, leurs crochepattant les jambes. Quelques uns se téléportèrent pour atteindre les ennemis les plus loin.
"La boule mes amis ! En place pour la boule !"
Bon là je met une vidéo pour vous donnez une idée de ce qu'ils font. Flemme de décrire.
La boule roule sur les ennemis qui crient et s'enfuient. Les autres membres de la Green Team sont pour le moins... surpris. Ouais c'est le moins qu'on puisse dire. Mais rapidement la plupart des ennemis sont K.O. Les Ambush Bug fêtent leurs victoires en dansant en rang sur une musique que voici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 21 Mai 2015 - 15:12
Tandis qu’Ollie et Hal terminaient de faire le ménage, appuyés par une intervention à point nommé d’une… légion des Ambush Bugs (?!?), M’Gann déposa aux pieds de Sentinel la meneuse des trois escadres de criminels. D’une pensée de Sentinel, les armures énergétiques fondirent comme rentrant à l’intérieur de la peau de leurs porteurs. Un lien, une fréquence commune était établie, permettant à tous ces porteurs de communiquer entre eux par l’énergie de la Starheart canalisée par Sentinel. Il fut interrompu avant de parler à l’ennemie vaincue, lorsqu’une puce présente sur l’oreille de la jeune femme se mit à briller et à émettre un bruit, suivie de l’apparition d’une flotte d’oiseaux mécaniques dans le ciel. Jets et hélicoptères assombrirent bientôt l’horizon de Starfish et atterrirent sans encombre à proximité de la bataille finie.

“On dirait que nous avons de la visite.”

Mais sa voix était déjà couverte par la descente bruyante d’un hélicoptère au milieu du champ de bataille que venaient de maîtriser le groupe de héros réunis sur l’île. Une nouvelle voix autoritaire, cette fois rauque et masculine, s’éleva à travers le vrombissement des pales de l’appareil.

“Mettez moi tout ce petit monde dans des menottes, et à chaque fois que c’est possible dans des body bags, ça nous évitera de devoir perdre la clé. Ma carte forfaitaire chez le serrurier commence à sérieusement me brûler les doigts, ce que je pensais être impossible.”

C’était un homme sans visage, fumeur d’un énorme cigare odorant qu’il agita aussitôt dans le visage du groupe de héros.



“Commodore Murphy, ou devrais-je vous appeler Technocrat ? C’est votre nouveau blaze de la semaine, ou vous décidez d’arrêter de nom aussi souvent que Puff Daddy… Décidément la jeunesse ne vit que pour déshonorer leurs aînés et distribuer à perte sur les réseaux sociaux et les festivals écologistes le patrimoine durement gagné par notre belle industrie. Et apparemment, ce qui est arrivé à votre précédente équipe ne semble pas vous refroidir, puisqu’on semble avoir des velléités à faire renaître de ses cendres la marque Green Team, une énième équipe financée par vos fonds qatari et les intérêts sur les bourses d’étudiants primés sur l’innovation technique… Mazette que je vous débecte.”

“Mais voilà sans doute son inspiration, le grand et fier Alan Scott, indigne héritier d’une fortune marchande de Gotham. Vous savez ce qui me dégoûte le plus chez vous ? Moi non plus, mais les has-been devraient apprendre à se retirer. Sérieusement, prétendre à une autorité sur tous les peuples de la magie, une base secrète sur la Lune, la prétention à être lié aux puissances naturelles et aux champions élémentaux de notre Terre, des associations reconnues avec des maniaques qui se prennent pour des sorciers, des anges et des démons ? Je ne sais pas dans quel monde vous vivez, sentinelle de l’obscurantisme, mais votre défaite aux mains de Shaggy Man vous pendait au nez depuis bien longtemps.”

“Directeur Bones. Ou Mr. Bones, le super-vilain, puisque vous n’avez pas changé. Vous aurez beau porter un costume de créateur avec une cravate cousue de la bannière étoilée, vous serez toujours un voyou au front terriblement dégarni et sans aucune colonne vertébrale. Barrez-vous et partez le plus loin possible espèce de sac d’os avant que mes contacts à Checkmate ne vous réduisent en charpie de squelette au charbon.”

“Oh mais j’en ai bien l’intention, Scott. Je ramasse mes affaires, je vous distribue les mauvais points et vous n’aurez pas le temps de dire YOLO ou autres trucs de hipsters que le derrière de mes talons vous fera coucou du haut d’un hélicoptère au décollage. Mais pas si vite, j’en ai pas fini avec vous.”

“Miss Martian, ne vous cachez pas, j’aurais peur de manquer votre meilleur profil. Ou devrais-je vraiment commencer la liste de qui ne vous rend pas fiable ? Je n’en prendrai même pas la peine, je ne gâcherai pas un mot de plus de la langue de mes ancêtres pour le parangon d’une culture invasive et totalitaire.”

“Green Lantern, le fameux et célèbre flambeur du pouvoir scintillant ; associé non seulement aux vilains dits du Spectre Emotionnel, des monstres extra-terrestres souffrant d’une incapacité à ne pas mener de conspiration contre la sécurité de l’Univers, mais aussi à ses prétendus Gardiens, un groupe d’illuminés millénaires qui prétendent nous imposer leur police ainsi qu’au cosmos tout entier. Votre propagande de complaisance envers les aliens est illégale et pas la bienvenue pour nos concitoyens, M. Lantern. Oh, non, pas du tout du tout.”

“Le tristement célèbre Green Arrow, activiste social en chapeau à plume connu pour des associations documentées avec la Bratva, les Triades et la Ligue des Assassins, sans parler des ententes avec Brick pour le territoire de la ville de Star City. Preuve vivante qu’on aura beau être une flèche, rien n’empêche socialisme et brigandage d’aller main dans la main vers l’instauration d’un grand territoire communiste à l’échelle de toute la planète. Autant vous dire que cet Américain ne laissera jamais passer cela, l’emplumé.”

“Et enfin, de bons petits lots à offrir à la CIA, qu’on croyait disparus à jamais. La meurtrière connue sous le nom de Shado, associations suspectées avec les différents régimes chinois et leur opposition, diverses flottilles de pirates des mers orientales et plusieurs groupuscules paramilitaires incluant mais ne se limitant pas à l’armée libre de Vlatava. Accompagnée de son très cher Robert Queen, clairement associé à la plus sombre des pègres de Star City ainsi qu’à la confédération de groupes fétichistes d’armes anciennes connus pour amenuiser le troupeau de notre civilisation à chaque fois que ça leur chante, j’ai nommé les Sept Clans d’Outsiders ; inutile de préciser que notre ami Kodiak ici présent, leader spirituel du Clan des Boucliers est une prise qui n’est pas des moindres dans les bons papiers de notre chère agence concurrente et va nous acheter de jolies coudées franches.”

“Tous perpétrateurs ou complices de près ou de loin de charges de vigilantisme sauvage, cyber-terrorisme, menace des intérêts publics et privés, complot, sécession des autorités de la nation, association avec des criminels reconnus et injure au bon goût vestimentaire - et là, je ne parle pas uniquement de l’armée de punaises en grenouillères et antennes assorties - mais méfiez-vous. ”

“Vous tombez tous très facilement sous le coup du Patriot Act, ça je peux vous le garantir. Mais surtout faites comme bon vous semble et choisissez de ne pas céder à la pression, notre nouvelle équipe d’intervention est très efficace et ne demande qu’un peu de terrain… Comme notre chère Red Queen ici présente, apparemment.”

La concernée, la jeune femme en rouge qui avait mené l’assaut d’Intergang, de moines de la Religion du Crime et de membres du Clan de Bouclier contre l’Île de Green Arrow, se porta immédiatement en faux, usant de sa voix haut perché pour protester.

“Je m’appelle Alice !”

“En ce qui concerne le D.E.O., c’est nom de code : Red Queen et rien d’autre.”

La voix du directeur Bones était péremptoire, mais elle ne se retint pas de maugréer en retour une obscure citation du roman de Lewis Caroll :

“Une rose, quel que soit le nom que vous lui donnez...”

“Mouais. Cinglée comme un sac de furets. Mais on aime nos agents comme ça. D’ailleurs Commodore, on a déjà un surnom tout trouvé pour vous, au Département. Commie le Coco ; parfait pour rejoindre la Red Team, vous trouvez pas ?”

Ce devait probablement être un grand sourire narquois, mais difficile à dire avec cette face de squelette. Il tendit un bout de carton imprimé au jeune homme en armure tout en affichant ouvertement sa proposition de le débaucher :

“Réfléchissez à mon offre, prenez ma carte. On a d’ailleurs cette carte collector unique Green Beetle que vous cherchez sur eBay et Amazon depuis des mois. Une occasion à ne pas manquer, suffit juste de signer sans lire les petits caractères. On pourrait finir par aimer votre style, nous autres au D.E.O., avec quelques signes de reddi… euh, coopération, pardon.”

Puis, sans répondre aux éventuelles provocations des héros rassemblés en sa présence, il jeta un oeil à ses hommes du Département des Opérations Extranormales qui terminaient d’embarquer les corps sans vie et/ou inanimés des moines, gangsters et autres guerriers barbares neutralisés par le groupe de Technocrat et Sentinel. Il se recula jusqu’à la portière de son appareil aérien et leur lâcha un dernier commentaire narquois en forme de menace et de profession de foi.

“Sur ce, sans vouloir irriter davantage vos anales majestés, j’ai un pays à défendre et un taux de métahumains à faire baisser en flèche pour le salut de la nation et le bonheur de l’humanité. Ceux qui veulent en être peuvent monter dans le Faucon Noir, les autres assurez-vous de bien surveiller vos arrières la prochaine fois que vous débarquerez dans ces bons vieux US of A. Big Brother Bones vous surveille.”

Contre toute attente, Shado et le supposé Robert Queen l’avaient suivi dans l’hélicoptère, laissant derrière eux Starfish Island et toute la folie qui venait de s’y dérouler. Seul, l’homme aux mains de Hal Jordan restait de tout le chaos qui venait de se dérouler, ce captif donc, ainsi que le groupe effectivement réuni et l’île mystérieuse qui abritait - ou pas - ce que cherchaient les envahisseurs menés par Red Alice.


Hrp: Voilà, vous pouvez répondre à Bones mais comme vous le voyez, à la fin de son post il part de toutes façons et ce sans encombre. Après tout c'est un représentant de Département d'Etat américain et nous ne pouvons rien lui faire. Lorsque le prisonnier de Hal reprendra ses esprits, il révélera des intentions liées à regagner la dignité envers Darkseid et lui offrir les plus grands assassins au service de sa gloire. Les baraquements de "Robert" (?) et Shado sont présents dans les bois les plus sauvages de l'île et sous terre se trouve un grand trésor. Une exploration peut nous permettre d'en découvrir davantage, mais ce sujet a déjà bien suivi son bonhomme de chemin. Ceux qui le souhaitent, ou tous éventuellement, peuvent donc signifier leur départ du sujet pour mieux pouvoir rebondir vers d'autres aventures. La Green Team me parait désormais établie et nous en saurons bientôt plus sur nos objectifs de mission dans la partie réservée au groupe. Ceux qui le souhaitent peuvent également poursuivre ce sujet, je reste à votre entière disposition. Par ailleurs, Ollie reste évidemment le maître de son île et ne doit pas hésiter à fiche dehors les gens si il le désire. Voilà voilà, c'est tout pour moi, pour le moment ! Je posterai au moins encore une fois après prochain tour de jeu, rien que pour vos frimousses What a Face
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 7 Juin 2015 - 18:55
Je dois m'avoue que je ne m'attendais pas une histoire de multi-verse ou autre chose du style. À vrai dire, je suis un peu dépassé par toutes ces histoires d'univers parallèles et tout le reste, même s'il est vrai que j'ai plus d'expérience que la plupart des gens dans ce domaine. J'aime simplement mieux laisser des gens comme Barry ou Bruce se charger de refléchir. J'aime mieux agir et cela même si je suis parfaitement conscient des risques de jouer dans le multi-verse.

Je dois avouer que j'étais content qu'Oli soit à nouveau Oli. Du moins le Oli que j'ai toujours connu. Alors, je décidai de ne plus m'attarder sur ce qui c'étais passé et de passer à autre chose. La dite choses étant de botter le derrière des autres personnes qui sont venu sur l'île pour foutre le bordel.

«La prochaine fois au lieu de d'éclipser sans rien nous dire, demande moi des flèches. Tu sais très bien que je peux t'en fabriquer à volonté» lui dis-je avec mon sourire habituel.

Puis un bruit ressemblant à des hélices d'hélicoptères se fit entendre de la plage où le combat fesait rage.

«Bon que dirais-tu que nous retournions sur la plage afin de botter les fesses de ceux qui débarquent sur ton île sans ta permission?»

Je transportai Oliver sans lui demander la permission sachant très bien qu'il ne dirait certainement rien. Cependant, une fois arrivé sur place, quel ne fut pas ma surprise d'entendre la voix de Bones. Il y alla avec son discours classique et ordonna aux troupes de battre en retraite. Le seul à rester avec nous étant celui que je tenais fermement avec moi. Une fois tout le monde ayant quitté l'île il ne resta plus que nous et notre prisonnier. La suite allait nous permettre de savoir quoi faire exactement.

«Je crois que le plus sur serait d'interroger notre compagnon ici présent.»
dis-je en pointant le soldat que j'avais toujours en ma possession.

Je jetai un coup d'oeil à Oliver et lui demandai: «Sa te dis d'interroger celui là avec moi? Ça pourrais être marrant.»

Je savais qu'Oliver serait tenté par cette affaire, mais il a peut-être d'autres idées en tête et avec ce qu'il m'a dévoilé je préfère garder un oeil sur lui question de ne pas avoir de mauvaise surprise. Je vais rester avec lui quitte à laisser l'intérrogatoire aux autres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 8:22
La discussion avec Hal étant terminé, nous sommes retournés au combat pour finir de nous occuper des troupes restantes puis plusieurs hélicoptères descendirent du ciel et se posèrent sur la plage tandis qu'une flopé de soldats en uniformes descendaient pour menotter et embarquer les guerriers que nous venions d'abattre un peu plus tôt. Puis un homme au visage de mort s'avança vers nous et discuta avec Sentinel et Technocrat , visiblement il travaillait pour le gouvernement et il connaissait parfaitement chacun d'entre nous. Il proposa à tout le monde sur la plage de l'accompagner et ce fut la que je vis l'archer aperçus un peu plus tôt suivis de sa compagne qui avait à présent le visage un peu plus découvert.

Mon dieu...

Lorsque Bones les appela par leurs noms respectif, il n'y avait plus aucun doute possible. Shado et Robert Queen Sénior... Mon père accompagné par une femme ayant tenté plusieurs fois d'assassiner mes proches et moi avec qui j'ai eu contre mon grés une relation dont Dinah n'avait jamais pu se remettre. Mais c'étais surtout le visage de l'homme que je croyais mort depuis maintenant bien des années qui me laissa incapable de la moindre parole ou réaction jusqu'à que les hélicoptères aient quitté l'ile nous laissant seul sur la plage.

J'ai tourné la tête en direction de Hal et de l'homme qu'il tenait fermement, nous avons échangé un signe de tête puis je me suis adressé aux autres.

- Je crois que tout est terminé pour l'instant... Merci à tous d'avoir défendu cette ile mais avec Hal nous allons nous occuper de la suite des événements. Vous serez tous tenus au courant des réponses que nous obtiendrons. Maintenant si vous voulez bien nous excuser...

Tandis que nos compagnons partaient un par un, Hal s'avança vers moi et d'une béquille fit tomber le captif à genoux devant moi.

«Sa te dis d'interroger celui là avec moi? Ça pourrais être marrant.»

J'ai attrapé une flèche dans mon carquois puis je me suis reculé en premier soin de viser la cuisse gauche de l'homme afin de pas le tuer directement.

- Maintenant dis moi tout ce que tu sais, sinon tu vas souffrir...

L'interrogatoire dura un moment, le guerrier étant d'une résistance impressionnante mais comme tout les humains personne ne pouvait résister éternellement à la torture et surtout pas à la mienne... Toutefois les informations que nous avons pu récupérer avec Hal nous serons utile pour la suite des évènements.

Nous avons fouillé l'ile à la recherche d'un fameux totem, objet pour lequel tous ces guerriers avaient envahi mon ile. Nous avons passé un long moment à chercher mais les pouvoirs de Hal ont grandement facilité les recherches.
Nous avons atterrit dans une caverne ou j'ai mis la main sur une véritable flèche verte qui lorsque je l'ai touché ma fait parvenir un ensemble de vision me donnant accès à des informations et des emplacements nous donnant plusieurs cibles. J'ai aussitôt partagé cette information avec Hal puis nous nous sommes empressé de quitter l'ile pour avertir les autres. Quelque chose d'autre à également eu lieu lorsque j'ai touché la flèche, une sensation de force et de puissance mais sans vraiment savoir pourquoi je n'en ai pas parlé à personne même pas à Hal.

Pour le moment Starfish Island, mon sanctuaire était désormais sécurisé maintenant grâce aux informations obtenues là-bas de nouvelles missions étaient à venir, ainsi qu'un travail long et dur pour parvenir à vaincre le mal absolu mais nous étions sur la bonne voie.
Revenir en haut Aller en bas
 

[Starfish Island]Alpha : le commencement[Green Team]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [ROM 4.1.2][GT-N7100] Newproject - EsaNote NSS[MB6][22.03.13]
» Quel objectif pour un sony alpha 230
» Soul team par fadoo
» [SOFT] SCILOR'S GROOVEMOBILE (Alpha v14) : Recherchez et puis écoutez [Gratuit]
» [CAB]Win-Mobile Team Pack for Touch HD2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Asie-