[Star City] La belle et le playboy [PV Oliver Queen]

Invité

MessagePosté le: Dim 22 Mar - 16:16

Ferris Aircraft – 11h56 AM


Alors que la lueur du soleil pénétrait depuis des heures les bureaux qu'occupait l'entreprise familiale de Carol, la PDG en place était en pleine réunion depuis la veille au soir. Les caisses de l'entreprise n'étaient plus aussi remplies qu'à l'accoutumée. Pire encore, quelques mois comme ça, et une OPA serait très certainement à prévoir. Wayne Entreprise avait été rachetée de cette même manière, et n'était désormais plus la seule propriété de Bruce Wayne. Mais Carol ne pouvait laisser faire cela. Ici, tout ce qui comptait fut que tout avait été construit par les mains de son père, et elle ne pouvait en aucuns cas accepter de revendre une partie des bénéfices à des tiers. Encore moins à ces gros bonnets libidineux qui allaient et venaient ici pour la reluquer tels de vieux chiens en manque. Non ! Carol devait trouver un moyen de remonter l'entreprise. Il lui fallait trouver un client, le genre de ceux qui ont besoin de leurs services… Une sorte de playboy à la manque qui passait le plus clair de son temps à boire et à faire la fête, et non le genre à réfléchir à ce qu'il va faire ou non.

La réunion fut ajournée. Sans que personne n'eu trouvé la moindre solution aux problèmes. Retournée dans son bureau, furieuse et en même temps exténuée par cette nuit passée enfermée dans une pièce dont la seule fenêtre donnait le tarmac de l'entreprise, et dont l'air vicié se voyait filtrée par une climatisation high-tech, Carol se dirigea vers le minibar que lui avait laissé son père. Ultime souvenir de ce dernier dans ces lieux. Un miroir d'une taille peu commune, des verres, et une bouteille de brandy couverte de poussière… Voici tout ce qui restait de l'homme qui avait fondé Ferris Aircraft des années auparavant. Ouvrant la bouteille, Carol porta son nez au goulot. L'odeur musquée irrita ses sens et elle la referma aussitôt. Ouvrant les portes du minibar, elle préféra au Brandy infâme, une bouteille de Bourbon qu'elle réservait pour des occasions comme celles-ci… Le liquide teinta le verre de sa couleur ocre significative, et la femme retourna s'affala dans son fauteuil, dos à la porte et contempla le ciel.

Dans l'immensité bleutée elle se laissa aller à ses souvenirs, à ses désirs. Voler, tel un oiseau. Elle le pouvait effectivement lorsqu'elle utilisait les pouvoirs des Sapphires. Mais… A chaque fois s'était pareil. Predator se rappelait à elle, et comme toujours, elle se réveillait les mains couvertes de sang. Pour une fois, une seule et unique fois, elle espérait pouvoir voyager dans l'espace, partir loin de toutes ces choses. Juste pour se retrouver seule. Quelques heures, simplement quelques heures… Mais ce n'était jamais possible. Le bruit caractéristique de son téléphone émit un grésillement, sa secrétaire venait de recevoir le courrier, et avec celui-ci une invitation. Qui disait invitation, disait aussi mondanités, absurdités… Sans oublier tout ce qui entoure ce genre de soirées si alcoolisées qu'elles finissaient toutes et toujours de la même manière. Néanmoins, celui qui organisait n'était autre que la proie qu'elle désirait laisser tomber dans sa toile pour mieux s'en nourrir… Oliver Queen. L'héritier de l'immense fortune de Queen Industries. Voilà qui "tombait à pic".

Indiquant à sa secrétaire qu'elle acceptait l'invitation, Carol se retourna de nouveau vers les cieux et se mit à sourire tout en avalant plusieurs gorgées du liquide. Voilà donc une chose qui serait tout aussi amusante que pratique pour Ferris Aircraft. Maintenant, il lui fallait un plan d'attaque… Une manière d'être sûre que le poisson morde à l'hameçon. Toutefois, Oliver Queen n'était qu'un homme. Et comme tout les autres, il était faible face aux femmes. Qui plus est, face à celle qui se trouvait être Carol Ferris.



Star City – 08h02 PM


Plusieurs jours passèrent avant que la date lui soit communiquée. Vêtue d'un grandiloquente robe violine aux pourtours légèrement plus foncée, les cheveux soigneusement coiffés et retombant en cascades sur ses épaules. Quelques pointes de maquillages afin de faire ressortir ses yeux et ses lèvres… Le tour est joué. Alors que la limousine s'arrête devant l'immense bâtiment, la porte s'ouvre par l'acte d'un jeune homme en costume trois pièces bon marché. A peine plus âgé de vingt ans, les cheveux blonds en bataille, il se met à rougir alors que les jambes dénudées et terminées par de hauts escarpins noirs se dévoilent hors de la limousine. Bien qu'habituée à ce genre de mise en scène pour mettre les hommes mal à l'aise, Carol s'en amuse toujours autant. Le remerciant pour ce galant geste elle passe à côté de lui, non sans lui accorder un petit sourire charmeur qui ne manque pas de le faire rougir encore plus.

Gravissant les marches de l'escalier qui mènent à l'entrée, Carol tend, toujours aussi souriante, son invitation à l'un des deux portiers qui, après l'avoir longuement observée, la laisse entrer. Entre son charme naturel et l'anneau des Sapphires, Carol n'aura aucuns soucis à se faire quand au fait de réussir à emmener ce jeune Oliver Queen à signer un contrat d'exclusivité avec Ferris Aircraft. Un peu de pragmatisme ne fait jamais de mal paraît-il. Mais maintenant, il ne lui manquait qu'une seule chose. Le dit playboy…

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 26 Mar - 1:40
Assis derrière mon bureau au siège de Queen Industries je regardais la ville en dessous de moi, être ici dans mon bureau à diriger la compagnie familiale n'était pas vraiment ce que j'appréciais le plus mais il fallait que garde l'image et la réputation de la famille Queen, tel était mon devoir en temps qu'héritier et dernier membre de la famille.

C'est pour cette raison que j'ai organisé une réception le soir même, invitant la crème des chefs d'entreprise ainsi je devrais jouer la comédie en me glissant dans mon costume de riche playboy afin que le nom d'Oliver Queen reste présent sur les devants de la scène. Il me restait encore quelques heures avant la réception et je ne pouvais hélas pas quitter le bureau aujourd'hui. J'ai soupiré en repensant à l'ile et le sentiment de liberté que j'éprouvais lorsque j'étais là-bas. Je suis rester perdu dans mes pensées un moment lorsque ma secrétaire frappa à la porte en verre du bureau.

- Monsieur Queen, vous devriez aller vous préparez pour la réception de plus nous avons besoin de faire quelques retouche sur votre discours de bienvenue.

- Je vous suis Monica !

J'ai soupiré intérieurement puis je me suis levé pour suivre la belle secrétaire, hé oui Oliver Queen a toujours eu le chic pour s'entourer des plus belles femmes.



La soirée avait commencé depuis plus d'une heure déjà et comme d'habitude tout les invités avait répondu présent, mon discours avait eu le droit à un tonnerre d'applaudissement et beaucoup de belles jeunes femmes me jetaient des regards qui en disait long sur leurs intensions. Pour ma part j'aurai de loin préféré allez de toit en toit et défendre la population au lieu de cela je regardais les gens les plus fortunés s'empiffrer de tout cet étalage de produit de luxe.

- On dirait que tu ne t'amuse pas beaucoup Oliver.

J'ai tourné la tête pour voir Diggle s'avancer à mes cotés pour s'adosser contre la rambarde du haut des escaliers dominant la fête.

- Je ne suis plus cet homme là depuis longtemps Diggle, je ne comprend même pas comment un jour j'ai pu être comme eux...

- Tu étais jeune... En tout cas être Oliver Queen te donne accès à certaine des plus belle femme ! Je te conseil d'aller dire bonjour à cette Carol Ferris, un partenariat avec son entreprise nous donnerai de bonne raison d'aller à Coast City de temps en temps.

Au milieu de la salle je vis la jeune femme dont Dig me parlait. Carol Ferris, la réputation de la jeune femme en tant que PDG était aussi impressionnante que sa beauté, les hommes présent dans la salle ne pouvait s'empêcher de la regarder lorsqu'elle passait devant eux. A coté de moi Diggle me donna un coup de coude en me désignant la jeune femme du menton, après tout j'avais organisé cette soirée dans le but de me faire voir il fallait donc que je m'exécute. J'ai tranquillement descendu les escaliers attrapant deux coupes champagnes au passage et je me suis approché de la jeune femme qui attendait seule.

- Mademoiselle Ferris c'est bien sa ? Un verre de champagne ?
Revenir en haut Aller en bas
 

[Star City] La belle et le playboy [PV Oliver Queen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Star City] Oliver Queen for Mayor. (PV Superman). [TERMINER]
» Star la plus belle avec des cheveux mi-lâchés/mi-relevés
» Ces grands classiques Disney oubliés de Disneyland
» [Star City] Le piège se referme [PV Green Arrow/Oliver Queen]
» Star Wars: Cloud City Aircar (Retro-SF 1/72)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-