[Espace terrestre] Gladiateurs

Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 28 Mar 2015 - 19:37

On m'appelle le Gladiateur. J'étais un prisonnier et un paria, mais j'ai regagné mon honneur dans l'arène. Lorsque mon maître me remit ma liberté pour avoir atteint un niveau mythique dans l'arène, je lui tranchai la tête. Je ne pouvais pas le tuer en esclave qui se rebelle, je devais le tuer en homme libre qui fait ses propres choix. S'ensuivit un mouvement que je n'aurais pu imaginer possible. Je continuai donc à faire la seule chose que je savais faire, tuer et conquérir. Après seulement un an, ma planète d'origine succomba à ma poigne, on commença, à m'appeler l'empereur, mais je resterai toujours un gladiateur. Je tranchai la gorge de chaque homme m'appelant autrement. Je découvris que le gouvernement de ma planète prévoyait une conquête de l'espace en secret. Je décidai donc de combler leur souhait. Ma horde de guerriers pris sans pitié plusieurs mondes les plus forts nous rejoignirent, les plus faibles furent détruits. Aujourd'hui mon oeil se posa sur la terre. Deux peuples méritaient de rejoindre mon armée. Pas les hommes ces êtres étaient si faible et si plein de peur. Les deux peuples qui m'intriguèrent se faisaient appeler les amazones et les Atlantes. J'ai donc choisi de permettre à deux champions de ces mondes de s'affronter pour l'honneur de rejoindre mes armées.

Mon premier choix fut une femme que les gens de son peuple appelaient "la Shim'tar". Elle était la meilleure d'entre elles. Plus fortes, plus rapide et plus intelligente. Si elle gagnait, elle serait mon général, elle plierait sous ma puissance. Le second choisi fut celui que l'on appelait le protecteur d'Atlantis. Son peuple semblait l'avoir oublié, mais pas l'histoire, son nom lui faisait honneur et ses actes biens que moins mis de l'avant était non négligeable. Il serait mon conseiller et un espion parfait. Vivre plus de 500 000 ans sans être le centre d'attention, il serait aussi furtif que je le voudrais et ses Atlantes seraient des guerriers puissants.

Un vaisseau arène fut donc apporter à proximité de la terre et devant mes guerriers et moi même Arion, Lord of Atlantis et Artemis la Shim'Tar s'affronterait pour le destin de leur peuple.

Téléportez les champions! Et inscrivez dans leurs consciences l'information que je viens de donner sur la raison de leur presence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 28 Mar 2015 - 21:19

Parmi les Amazones, il y avait bien un rôle qu'une seule des leurs était capable d'endosser. La Shim'Tar. Cette dernière possédait tous les pouvoirs sur ses sœurs. Elle était la gardienne autant que leur porte-parole. Par-dessus tout, la Shim'Tar se devait d'être une guide pour les autres Amazones. Une veilleuse qui dirigeait les autres Amazones sur le champ de bataille. Mais cette fois-ci il en était bien différent. Artémis, le véritable nom de l'actuelle Shim'Tar, fut choisie, non sans s'être violemment rebellée contre ceux qui avaient portés atteinte à son corps.

Les membres de ce peuple sans nom qui suivaient sans mot dire celui qu'ils présentaient comme étant "Le Gladiateur", avaient finalement réussi à la capturer. Désarmée et désormais seule, Artémis s'était déclarée vaincue lorsque ces deniers s'en prirent à ses sœurs. La mort dans l'âme elle vit la lumière blafarde l'emporter dans un étrange vaisseau.

A l'intérieur, on la força à porter un casque aux formes et dessins étranges. De nouvelles informations s'incrustèrent dans son cerveau. Elle avait donc été choisie par ce "Gladiateur" pour devenir sa Générale. Mais pour cela, elle devrait vaincre son adversaire. Un combat à mort en l'occurrence.

Si c'était la seule manière dont elle pouvait se dépêtrer de ce qui lui arrivait… Alors elle le ferait, elle tuerait son adversaire et retournerait auprès de ses sœurs. La mort l'avait rejetée une fois déjà, et grâce à la magie de Circée, Artémis avait obtenue la vie éternelle. S'armant d'une épée et d'une rondache, elle pénétra dans ce qui ressemblait plus ou moins à une arène.
Tout ce qui l'entourait était des gradins vides. Le sol, un sable fin et rugueux craqua sous ses pieds.

Levant son épée au ciel, la Shim'Tar Artémis hurla à qui voulait l'entendre.


- GLOIRE ET PUISSANCE A LA DEESSE !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 29 Mar 2015 - 1:54
Debout dans l'anti-chambre de ce colisé de l'espace, on me mit un casque sur la tête. Des données d'informations m'expliquèrent mon rôle dans ce schéma d'un extra-terrestre en manque de projet. On m'avait transporté alors que j'étais en pleine méditation. Pas besoin de me maintenir et de m'étouffer pour le faire, en méditation je suis totalement vulnérable. Concentré sur mon moi profond, je n'ai presque pas conscience de l'extérieur, ces hommes alors n'ont eu qu'à me cueillir. Je me retrouve donc a représenter les atlantes dans une guerre qui n'avait même pas commencé.

On me jeta alors dans l'arène. Mon adversaire serait la Shim'tar. Il ne fallait pas croire que j'étais coupé du monde au point d'ignorer la puissance de la Shim'tar. Cette femme avait été vue récemment à la maison blanche et avait été vaincu par Doomsday mais protégé par Cyborg. Il se doutais bien par contre que cette nouvelle championne de Bana-Migdall n'était probablement pas la même qu'à ce moment. L'honore perdu lors de l'échec de la mission à Washington avait probablement valu une dévotion à la dernière en liste. Celle-ci serait donc nouvelle et avare de faire ses preuves.

Citation :
- GLOIRE ET PUISSANCE A LA DEESSE !

L'amazone cria devant moi. J'avoue que son crie était saisissant. Mon épée était aussi sublime, mais la mienne forgé dans les forge atlantéen de l'avant déluge était également de très bonne facture. Je la dégaina et la plaça devant moi. J'ignorais se que ce "Gladiateur" ou cette amazone savaient de moi et de se que je pouvais faire. Je pris donc une décision, pour le moment, je n'allais pas utiliser mes pouvoirs ou rien de trop flamboyant. Je savais très bien manier l'épée j'avais appris avec la meilleur ma douce moitié Lady Chein. C'était et c'est encore la meilleur épéiste qu'Atlantis est jamais produit. Une chose était cependant clair dans mon esprit. Ce Gladiateur offrait soit l'asservissement soit la mort, les deux cas n'étaient pas acceptable pour les Atlantes, comme pour les amazones.

Allez viens... dis-je en direction de l'amazone. Je ne pus m'empêcher de voir le Gladiateur sourire dans l'acceptation docile de notre combat.

Shim'tar je m’appelle Arion, je suis ton adversaire. J'ignore si le Gladiateur peu comprendre cette suggestion mental. Nous devons combattre pour l'instant, mais nous ne devons pas être dupe, ce qu'il propose au vainceur n'est rien de moins que de l'esclavage.

Ce petit bout de conversation avait été dit télépathiquement, je ne cherchais en aucun cas à se que se que je venais de dire aille aux oreilles de notre "maitre de jeu". Mais si je voulais m'en sortir, moi, les atlantes et les amazones. J'aurai besoin de la Shim'tar
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 29 Mar 2015 - 20:32
Alors que le sable craquait sous les pieds de la Shim'Tar, les coups de son épée percutaient sur celle de l'homme qui lui faisait face. Jamais personne n'avait résisté à sa puissance. Pas même ses sœurs alors que celle qui la précédait avait été bannie de leur peuple. Celle-la même qui fut vaincue par le démon et sauvée par l'homme-robot. Non, personne ne résistait à la puissance dévastatrice de la Shim'Tar, et encore moins un mâle ! Le soleil translucide créé par le dôme qui surplombait l'arène l'éclairait d'une lumière aveuglante. Artémis savait ce qu'il fallait faire pour attaquer de front un adversaire. Lorsqu'un ennemi est aveuglé par la lumière du soleil, il lui faut quelques secondes avant de reprendre ses esprits, et c'était à ce moment précis qu'elle devait l'attaquer.

Mais alors qu'Artémis commença à prendre du recul et se mit en position pour attaquer une nouvelle fois, elle reçu un message télépathique. Ce mâle n'était pas un simple humain, aux premiers abords, l'amazone ne l'avait pas remarqué, mais les pouvoirs que lui avait conféré le démon aux Enfers lui permettaient de voir ceux qui possédaient une magie en eux… Et ce mâle en était presque entièrement fait. Il rayonnait d'une magie bénéfique, bien différente de toutes celles dont Artémis avait eu le déplaisir de voir jusqu'à présent.

Son message était simple. Pourtant Artémis doutait de ces paroles. Tous les hommes qu'elle avait croisés jusqu'à présent n'étaient rien d'autre que des beaux parleurs, et des hypocrites qui ne désiraient qu'une chose. Prendre son corps. Mais lui semblait être différent, son regard était dénué de tout désir physique. Il la suppliait intérieurement, ce Arion – si tant est que ce nom fut le vrai – désirait peut-être vraiment les libérer…

Un doute intense se glissa alors dans l'esprit de la Shim'Tar. Elle doutait ? Quelle était cette étrange magie qui s'engouffrait en elle ? L'amazone se sentit perdue alors que son épée s'abattait une nouvelle fois sur Arion. Sa rondache, bien différente de celle qu'elle portait habituellement, contrait les assauts de celui qui lui faisait face. Alors que ses muscles se bandaient, son cerveau fonctionnait à grande vitesse. Artémis devait prendre une décision. Si elle ne le faisait pas pour elle, elle devait le faire pour ses sœurs. La manière dont le Gladiateur l'avait traitée ne laisserait rien transparaître sur l'avenir des amazones de Bana-Mighdall. Elle devait accepter, pour elle, pour ses sœurs, pour l'avenir de toutes les femmes bafouées comme elle le fut il y a des années.


*Tu as un plan Arion le Mâle ?*

Les pensées d'Artémis se dirigèrent directement vers son adversaire. Contrant un de ses assauts, elle recommençait à passer à l'attaque. Quelque soit le plan dont Arion avait en tête, ils devaient continuer à se battre l'un l'autre. A la moindre incartade de leur part, sans aucun doute que le Gladiateur les tueraient tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 29 Mar 2015 - 21:43
Je me doutais bien que le Gladiateur ne pouvait pas se laisser duper par un faux combat. Il avait le visage d'un homme qui en avait vu beaucoup une simple chorégraphie même savamment exécuté allait sûrement être démasqué. Je me devais donc de combattre réellement le temps que mon adversaire se décide à me répondre. Le style Atlantéen d'avant le déluge était un style de combat relativement risqué. Il s'approchait beaucoup de ce qu'on appelait l'escrime italienne. Un type d'escrime où on privilégie la rapidité à l'attaque féroce. Pour atteindre de la rapidité, il fallait sacrifier certaine manoeuvre de défense, on prenait des risques et plus on prenait de risque plus on se dépêcher pour percer le coeur de notre adversaire. C'est pourquoi face une adversaire qui combattait avec bouclier, c'était ma méthode choisie. De toute façon, mes manoeuvres défensives ne seraient pas comparables à celle  de l'amazone qui avait un bouclier et sa force de frappe était supérieure à la mienne en termes de force physique.

Je me positionnai donc l'épée à l'avant. Je privilégiai les attaques en allonges c'est-à-dire, les attaques les plus éloignées du corps. Je devais éviter de laisser l'amazone entrer dans ma zone vulnérable ou son bouclier et son épée ne ferait qu'une bouchée de mon escrime. Mon épée trouva le chemin de la défense de l'amazone et bien que nos épées s’entrechoquent à de nombreuses reprises je réussis à éviter tout rapprochement. J'utilisai à mon avantage ma silhouette fine et ma souplesse dans ce combat où s'affrontait l'expérience de deux nations mythiques. Puis la réponse attendue arriva.

Citation :
*Tu as un plan Arion le Mâle ?*

Tout en assenant un coup supplémentaire devant les yeux de notre public solitaire. Je me mis à réfléchir rapidement, car effectivement, je n'avais pas de plan. Je DEVAIS en avoir un, vite je dois trouver. Puis comme dans mon subconscient je me remémorai l'histoire que le masque nous avait donnée. Le gladiateur... ne pouvait pas tuer son maître en tant qu'esclave c'était une question d'honneur. Oui voilà, j'ai trouvé. Je déplaçai mon épée de quelques centimètres et l'épée de la Shim'tar trouva le chemin de mon thorax. J'essayai magiquement de placer sa lame pour ne pas qu'elle touche d'organe vital, mais la douleur était atroce. Le sang coula immédiatement et je m'effondrai à genoux.

Maintenant que tu m'as vaincu... provoque-le en duel, il en va de son honneur. Il te rejoindra dans l'arène. S'il vous plaît, éloigne-le de mon corps... ne t'inquiète pas pour moi, ça va aller.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 21:45

Le combat faisait rage, mais la Shim'Tar ne doutait pas que leur petit manège serait rapidement découvert. Même un enfant s'en serait douté que leurs passes n'étaient finalement rien de plus qu'une mise en scène savamment orchestrée. Il leur fallait donc un plan, quelque chose qui ferait que le Gladiateur en personne arrête de se douter de quoique ce soit. Mais quoi ? Durant toutes ces années de combats et de guerres, jamais Artémis ne s'était souciée de ses adversaires. Encore moins lorsqu'il s'agissait d'un mâle. Toutefois, ce combat ne pouvait pas se terminer dans un bain de sang. Pas aujourd'hui. Il en allait de son honneur. Jamais la Shim'Tar n'avait tuée par plaisir.

Parant un nouvel assaut à l'aide de sa rondache, Artémis recula de quelques pas et reprit sa position d'attaque. Protégée par son bouclier, l'amazone gardait son épée dans la main droite, son attaque provenant d'au-dessus de son crâne, elle restait ainsi, immobile, telle une statue de marbre. Son regard froid fixait Arion et alors que son attaque se déclencha, l'amazone sentit la lame de son épée comme possédée par une force magique. Cette dernière s'enfonça dans le thorax de l'homme, le traversant de part en part. La pointe ressortant de l'autre côté du corps avec une facilité déconcertante.

Lorsque la voix d'Arion résonna dans sa tête, Artémis retira la lame de son arme de ce qui ressemblait désormais plus à un cadavre inanimé. Opinant discrètement du chef, l'amazone enfonça son pied dans l'estomac d'Arion et le projeta au loin. Le corps manqua de percuter les murs de l'enceinte de l'arène, et profitant de cela, elle leva son épée désormais ensanglantée au ciel et se mit à hurler.


- POUR LA DEESSE !!!

Essuyant la lame de son épée sur sa cuisse, l'amazone pointa la lame dans la direction du Gladiateur. Personne n'osa dire quoique ce soit. L'entièreté de la scène se tue. Un silence morbide s'installa alors dans l'assemblée. Oser diriger son arme vers celui qui arrachait les membres de ses victimes, et ce, avant même de les avoir tuer, était pure folie. Mais l'amazone ne craignait rien ni personne. Elle connaissait les risques, et surtout, le fait que quiconque l'affrontait risquait tout autant sa vie qu'elle. Pourtant, elle s'adressa à lui, d'une voix forte et menaçante.

- Gladiateur ! Toi qui m'as mise au défi d'affronter ce mécréant, maintenant que tu sais ce dont je suis capable, démontre-moi à quel point tu mérites MON respect ! Ose venir m'affronter ! Et si tu réussis à me vaincre, alors SEULEMENT, et SEULEMENT à cette condition je rejoindrais tes rangs !

Son arrogance dépassait bel et bien l'entendement, mais si tel était le plan, alors elle se devait d'être à la hauteur de ses sœurs. Mourir le sol brûlant d'une arène, l'épée en main et face à un adversaire d'une telle trempe… Voilà une mort telle que toutes les amazones devaient espérer… Mais il n'était pas encore temps.

- Viens tâter de mon épée mâle ! Viens prouver à toutes ces misérables créatures qui te suivent qu'ils n'ont pas totalement tort de le faire ! DESCENDS !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 30 Mar 2015 - 22:12
Debout sur la scène, le Gladiateur sauta sur le sable de l'arène répondant à l'appelle de l'honneur. Une lance à la main avec une portée immense et de l'autre un bouclier qui se forma à partir de sa manche. Son visage se crispa de colère, il était pourtant en parfait contrôle de la situation. Il regarda l'amazone puis fonça. Il avait vu la technique d'Arion et avait choisi des armes avec une portée supérieure. Nul ne faisait de doute que sa force pouvait pourtant être égale sinon supérieur à l'amazone. Le combat fut engagé.
-------------------

Qu'est-ce que ça fait mal quand ça ressort... me dis-je.

L'amazone m'avait fait la faveur de m'éloigner de la zone. J'avais toujours la main sur ma plaie qui saignait abondamment. J'étais certes versé en magie, mais je n'étais pas un docteur ou un Shaman, je ne pouvais me soigner. J'allais devoir travailler avec la douleur. Je me rendis rapidement compte que ma main gauche était maintenant inerte. J'avais probablement mal calculé la lame de mon adversaire et elle avait dû sectionner un muscle ou un nerf. Je ne savais pas réellement, mais je savais que je devrais l'oublier.

Mon visage tourné vers le combat essayait de distinguer les actions, mais le sable virevoltant embrouillait ma vision. Le sable qui coller à mon visage par la roulade provoquer par le repoussement de la shim'tar coulait maintenant dans mes yeux par la sueur qui tombait de mon front. La chaleur n'aidait en rien la situation, d'après mes calcules nous sommes plus prêt du soleil que la terre, mais le problème majeur est la douleur qui me faisait vibrer et transpirer. Je commençais à croire que la lame avait peut-être touché un poumon, car ma respiration se voulait un peu plus difficile.

Je me relevai péniblement en m'adossant au mur de l'arène. Le public bien qu'absent semblait réagir au combat et à mes mouvements. Je doutais bien que ma présence n'allait pas rester indéfiniment camoufler par la tension du combat entre Artemis et le Gladiateur. Avec mon bras valide ne coinça mon bras douloureux dans ma veste afin qu'il mette une pression sur la plaie. Évidemment la manoeuvre était extrêmement douloureuse et le bras devait faire un mouvement pour lequel il n'était pas conçu, mais cela tiendrait. Je soufflai dessus et il se fondit dans ma peau créant ainsi un pansement de chair humaine.

Argh... les mots s'échappèrent de ma bouche dans le vouloir.  Brisant ainsi du même coup mon effet de surprise. Gladiateur tourna la tête vers moi. Je levai donc mon bras encore mobile et fit un mouvement dans le vide. Un symbole en ancien atlantéen sa signification... Fireball.


Le bouclier changea rapidement de place pour bloquer la balle de feu qui n'eut au final guère d'effet.

Je suis Arion, sorcier suprême, lord d'Atlantis, rend toi ou meurt.

HAHA! Quelle pathétique équipe vous faites. Je suis Gladiateur destructeur de Aleph... votre magie n'est rien comparé à la leur.

Il frappa le sol et une énorme vague de magie déferla sur le sol projetant ainsi Artemis et Arion près des murs de l'enceinte. Le vrai combat... venait à peine de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Mai 2015 - 22:33

HRP:
 

Le Géant sauta sur le sable brûlant de l'arène, sa lance immense et son bouclier n'offrait que peu de manières de l'affronter. Avec une pareille allonge, Artémis ne pouvait en aucun cas l'affronter de manière directe. La Shim'Tar devait ruser et tout faire pour occuper assez longtemps le Gladiateur, dans l'espoir que ce mâle nommé Arion puisse agir en conséquences. Ici ses pouvoirs ne lui serviraient à rien. Elle était clouée sur le sol et sans son armure, elle ne pouvait guère encaisser beaucoup de dégâts.

Non sans pousser un hurlement sinistre, le Gladiateur fonça sur l'Amazone, lance dardée vers l'avant. Tel un taureau chargeant, il ne s'arrêterait que lorsqu'il rencontrerait quelque chose, et dans le cas présent, ce quelque chose n'était autre que la femme qui l'affrontait. Sa puissance n'avait pas d'égal. Il frappait tout ce qu'il trouvait à son encontre. Alors qu'Artémis cru réussir à esquiver la charge du géant, ce dernier bifurqua à la dernière seconde et manqua de l'empaler sur sa lance. Ce dernier possédait des réflexes bien plus aiguisés que ce qu'il laissait transparaître. Pire encore que cela, il utilisait le sable afin de brouiller la visions de la Shim'Tar en le projetant en un étrange brouillard opaque.

Elle sentait sa présence non loin, et au moment où elle aperçue enfin la pointe de la lance, son seul réflexe fut de se protéger à l'aide de son bouclier. La rondache de métal éclata sous l'impact et une douleur d'une rare puissance traversa l'avant bras d'Artémis. Serrant les dents afin de retenir un hurlement, l'Amazone sentit bien plus son arrogance et son orgueil frappé en plein cœur que son propre corps. Il avait osé porté atteinte à la plus grande guerrière de Bana-Mighdall ! Il allait le lui payer ! Jetant son épée vers l'avant, elle enserra le manche de la lance de sa main libre et tira vers elle. Elle espérait qu'avec ce mouvement, le Gladiateur s'approcherait d'elle et que, enfin, un affrontement au corps à corps serait possible. Malgré la différence de force brute, Artémis ne manquerait pas de lui apprendre qui elle était…

Au moment où son poing percuta la mâchoire d'acier du Gladiateur une chaleur intense se mit à brûler quelques cheveux d'Artémis… C'était signé Arion le mâle. Mais sa magie fut facilement contrée par le bouclier du Gladiateur. Projetant au sol l'Amazone, le géant de muscles frappa le sol et une déferlante de magie se déversa dans l'arène. Artémis fut propulsée contre les murs d'enceinte qui entourait le sable rougeoyant, et alors que son sang vermeil s'écoulait de la plaie béante de son avant-bras, son regard se paralysa sur ce qui venait d'apparaître…


- Par Hécate ! Cet homme est fou ! Il va tous nous tuer !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 6 Mai 2015 - 1:03
L'attaque d'Arion n'avait servi à rien. Enfin, presque à rien. Elle avait permis de jauger certaines choses. L'une de ses choses était que le Gladiateur connaissait la magie et pouvait s'en défendre. L'autre de ses choses était que selon Arion, le Gladiateur devait utiliser son bouclier contre sa magie. Il n'avait pas pris le coup directement, certes cela aurait été stupide, mais il sentait qu'il y avait quelques choses de plus, qui justifiaient ce bouclier. C'était donc une faiblesse à exploiter, il n'était pas invulnérable, il était juste doué. Mais même le guerrier le plus doué du monde ne pouvait gagner face à des attaques qui venaient de partout.

Bien, alors nous allons augmenter le nombre de joueurs dans ce cas...

Arion mit les mains jointes. Les deux index vers le ciel et les pouces vers le sol. L'incantation probablement que Artemis pourrait la comprendre. C'était d'ailleurs elle qui inspira son choix d'invocation. Le grec ancien, voilà la langue que Arion utilisait dans le moment. L'invocation pouvait se traduire par à peu près cela : De la tombe d'ou t'as mise Héraclès fils de Zeus, je Arion, d'invoque ici devant moi. Que les portes de l'enfer s'ouvre pour toi et que la magie d'Atlantis puissance du fond des abysses t'étouffe dans les liens que je choisirai.



Le sol se mit alors à trembler. La magie d'Arion ne dépendait pas uniquement de la terre, il avait exploré nombre de monde et nombre de types de magie. Il pouvait utiliser la magie d'autre monde, se nourrir à même ces dimensions afin de créer le portail nécessaire. De ses doigts un portail rouge se créa et sortit de la porte un monstre de la mythologie grecque.


Un dragon à six têtes sorti du portail. Arion sauta sur la bête. Épée en main, il chargea sur le Gladiateur. Les têtes se mirent à attaquer de tous les sens aux ordres de Arion. Il fallait attaquer sur plusieurs angles pour trouver son point faible.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Mai 2015 - 22:24

Oui, Arion le mâle était vraiment fou ! Ce qu'il venait de faire dépassait l'entendement. Pour l'Amazone qui pouvait reconnaître un démon se cachant derrière le masque d'un simple être humain, ce mâle n'en était pas un. Pourtant il avait cette folie furieuse que peu d'être possédaient dans leurs âmes. Toute aussi damnées soient-elles. Une invocation d'une telle taille se devait d'avoir fait appel à une magie vraiment puissante. Si puissante qu'Artémis en trembla d'effroi. Son regard se porta sur l'étrange scène qui se présenta à elle. Un mâle magicien, monté sur une Hydre géante… Et en face, comme simple adversaire, mais bien plus dangereux qu'il n'y semblait, un Gladiateur gigantesque armée d'une lance tout aussi acérée que les dents de la créature.

Affalée sur le sol, la Shim'Tar fouilla la scène du regard. Ses habitudes et son habileté au combat n'étaient plus à faire. Alors que l'épée qui lui avait été fournie par les subordonnés de son adversaire venait d'être retrouvée, elle plongea dessus. Comme toute guerrière qui se respecte, elle avait observé le moindre plus petit mouvement, et à force de réflexion comprit d'où le Gladiateur tirait sa principale défense. Celle-ci ne provenait aucunement de son propre corps, mais de son si précieux bouclier. L'arme à la main et l'Hydre pour la protéger, Artémis exécuta un mouvement à demi-circulaire, et se retrouva rapidement sur le flanc gauche du Gladiateur.

La présence de l'Hydre et les attaques répétées de ses nombreuses mâchoires, occupait tant et si bien le Gladiateur qu'il n'eu guère le temps de se rendre contre de la furie qui se ruait alors sur lui. Epée au clair, l'Amazone tenant le manche à deux mains, enfonça son arme au niveau de l'épaule. Le tranchant de la lame trancha l'épaulette de cuir tanné, et se glissa entre la tête de l'humérus et celle de la scapula. Un craquement sinistre s'en suivit, et le bras protecteur tomba sur le sol, inerte. Continuant sa course, Artémis trancha les tendons situées au creux des reins du Gladiateur. Prenant une bonne distance, elle s'adressa à Arion le mâle.


- Il est à toi. Que l'Hydre fasse ce que la Déesse désire ! VENGEANCE !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 293
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 7 Mai 2015 - 0:58
Arion repéra la faille, mais c'est Artémis qui l'exploita et de très bonne façon. Le gladiateur était maintenant brisé. Il devrait faire le reste. Il sauta sur la tête le plus à gauche de l'animal puis s'appuya directement sur son front. La bête arqua la tête puis fonça vers le Gladiateur gueule ouverte. Ses dents acérées se saisir du haut du corps. Une seconde tête vint manger le bas et le centre fut happé par une troisième. Le Gladiateur n'était plus que goutte de sang dans la gueule de l'hydre.

Sur des centaines de mondes dominés par le Gladiateur les cris de joie se firent entendre. Le combat de l'arène diffuser partout dans les mondes conquis provoqua la liesse. Les mondes se révolteraient face au reste du tyran, la liberté reviendrait dans les différentes galaxies. C'était la fin d'un empire mauvais, tout cela pour un mauvais choix de la part du tyran. Une seule décision avait détruit tout ce que sa vie avait pu bâtir.

Arion refit un mouvement et le portail s'ouvrit à nouveau. L'hydre docile s'en retourna à l'intérieur. l'arène se mit à trembler. Les réacteurs s'activaient et quittaient l'espace terrestre pour aller vers un des mondes qui l'avaient probablement construite. Arion ouvrit alors un second portail, on pouvait voir Amnesty Bay de l'autre côté. Il fit signe à Artémis afin qu'elle le suive afin d'éviter la mort dans le vide intersidéral.

Arion avait réussi à sauver le monde avec son allier de fortune, la Shim'tar de Bana-Migdall. Une alliée cette fois, peut-être une ennemie la prochaine. Le monde du dessus était plein de trahison, comme le monde du dessous, et pourtant tout se jouait dans les circonstances. Que ce soit un monstre de l'espace, des profondeurs... ou corporatif, comme le président d'une des plus grandes nations du monde, Lex Luthor.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 9 Mai 2015 - 20:28
Sa défense tremblait encore sur le sol, le bras du Gladiateur, dont les nerfs étaient encore traversés par les spasmes de la douleur, gigotait sur le sol à la manière d'un ver de terre que l'on venait de couper en deux. Artémis eu le réflexe qui lui sauva très certainement la vie. Sautant en arrière par un salto exécuté avec une habileté hors du commun, l'Amazone sentit tout de même l'haleine de chaire en décomposition qui émanait de la gueule béante de l'Hydre. Cette dernière n'eu besoin que de quelques secondes pour venir à bout d'un Gladiateur totalement sans défenses. La scène qui se déroula par la suite fut d'une cruauté inconcevable. Les membres craquèrent, les muscles se déchirant sous la puissante mâchoire de l'animal. Fière et puissante, la créature avala goulûment celui qui, il y a quelques secondes à peine, se tenait en victorieux devant eux.

Se relevant et après s'être débarrassée du sable qui s'était déposé sur sa tassette, Artémis ne pu qu'apprécier les cris et pleurs de joie des tous les peuples que le Gladiateur avait opprimé. Les mâles étaient bien tous les même. Ils ne désiraient toujours qu'une chose, plus de puissance, plus de pouvoir… Jusqu'au jour où ces derniers seront vaincus par elles, celles qui, derrière une volonté de fer et des armes bénies par les Déesses se soulèveront pour contraindre les mâles à courber l'échine. Héra avait échouée… Mais ce n'était que partie remise ! La Grande Déesse avait perdue une bataille. Et non pas la guerre !

Puis l'arène se mua, de lieu de combat elle se changea en un vaisseau spatial qui se dirigeait désormais vers un endroit bien inconnu. Ouvrant un portail, pareil à celui qui avait invoqué et renvoyé la créature d'où elle venait, Arion le mâle offrit à Artémis l'opportunité de quitter ce lieu de mort et de souffrances. Non sans lui lancer un regard noir, l'Amazone le traversa. De l'autre côté, une légère brise caressa le visage de la Shim'Tar et souleva ses cheveux de feu. Remettant une mèche à sa place, la guerrière se tourna vers Arion et e mit à lui parler d'une voix monocorde, mais non dénuée d'un respect tout à fait atypique.


- Pour une fois, je dois vous accorder une chose mâle. Votre courage peut se targuer d'être l'équivalent de celui des Bana-Mighdall. La prochaine fois que nous nous rencontrerons, ce sera pour nous affronter. J'ai hâte que ce jour arrive, Arion le Mâle…

Jetant son épée au sol, la lame s'y planta et signifiait une chose bien particulière chez les Amazones de Bana-Mighdall. Artémis venait de le défier. Le jour où leurs routes se croiseront à nouveau, la guerrière ne sera pas aussi clémente. Ce combat sera un combat de valeur. Un combat où seul le plus courageux des deux survivra. Un affrontement que seules les Bana-Mighdall savaient apprécier à sa juste valeur.

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Espace terrestre] Gladiateurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Espace terrestre] Gladiateurs
» Un crépuscule renversé = surface terrestre vue de l'espace
» extra-terrestre
» [Aide] Comment liberé de l'espace sur sa Ram ?
» Wall-E et Eve Dans l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-