Le prix de la boite

Invité

MessagePosté le: Lun 6 Avr 2015 - 21:58
Un homme avançait d’un pas décidé,  dans le port de Sloane Harbor, visiblement à la recherche de quelqu’un ou quelque chose. Il jeta un coup d’œil à son poignet : 4h32 du matin, et pas un chat. La montre sur laquelle il avait lu l’heure était une contrefaçon en provenance de Gotham. Il portait d’ailleurs  des vêtements très sombres, du bas de gamme. Mais la qualité des vêtements du jeune homme n’étaient pas sa première préoccupation. A vrai dire, ce qui l’importait fondamentalement, c’était « ce maudit paquet » dont il était en train de parler sans cesse en tournant en rond et en évoquant un nombre incalculable de noms d’oiseaux. Il tomba finalement  sur une boite en carton. Qui paraissait légère mais fragile, au vu de la souplesse avec laquelle il magnait la boite.  Il n’eut le temps de remarquer la silhouette qui l’observait depuis un coin qu’en se retournant. Apeuré, il fit tomber la boite, et c’en était fini de son contenue. Ça en aurait été fini s’il ne s’était pas arrêté, comme suspendu par un fil invisible. Cette dernière incroyable action avait attiré l’attention de l’homme, détournant le regard de l’ombre qui l’eut fait sursauter. Il se retourna encore, la boite étant sécurisée, et il vit le bras sombre levé, avec autour de sa main, une sorte d’aura, de lumière bleuâtre, d’énergie étrange éclairant les contours du Doctor Fate, ce qui ne rassura pas le bonhomme. Il reprit sa boite, et commença à trembloter et demanda :
- Vous êtes qui? Qu’est-ce que vous m’voulez ?
- C’est simple. Je désire la boite que vous détenez.
- J’peux pas vous la donner.
- Pourquoi pas ?
- Elle est pas à vous.
- A vous non plus, monsieur.

- Vous êtes qui bon sang ?
- Qui je suis n’a pas d’importance. Ce qui devrait avoir de l’importance à vos yeux maintenant, c’est de quoi je suis capable pour une boite. Mais pour une boite je ne vous ferez pas de mal. En revanche, cette boite-ci risque de vous faire mal.
- Qu’est-ce que vous allez me faire ?
- Rien pour le moment. Vous me donnez la boite et je pars.
- Non !
- Pourquoi vous ne voulez pas ? vous avez peur de moi, et pourtant vous vous obstinez à rendre votre destin plus douloureux. Mais le commanditaire de ce colis vous fait plus peur que moi, n’est-ce pas ? Fate s’était avancé à la lumière bien visible, en lévitation.
-  N’avancez plus ! puis l’homme sortit un pistolet. J’hésiterai pas !
- Ça je le sais, en revanche vous hésitez au niveau de votre démarche, et ça ne m’étonnerait pas que vous preniez en reculant la
… L’homme trébucha… marche.
L’homme avait encore une fois fait tomber la boite qui, de justesse, fut rattrapée par Fate. Il n’osait pas encore l’ouvrir, à cause de la présence du maladroit qui fit tomber son arme plus loin.
- Je te remercie, fit Doctor absorbé par l’intérêt que suscitait à son égard la boite mystérieuse, j’ai enfin ce que je voulais. Tu vas pouvoir faire un gros dodo.
Et il brandit sa main inoccupée, entourée encore une fois d’une surprenante aura bleuté, allant tout de même plus vers le bleu canard, qui endormit le jeune homme déjà à terre.  
Le moment que Kent attendait avec impatience était enfin arrivé. Les deux derniers mois de recherches qu’il avait passé à chercher cette boite jour et nuit, lui étaient enfin payés. Alors il savoura cet instant comme s’il venait de conquérir l’univers entier, comme s’il venait d’être roi du monde entier. La boite s’ouvrait, et Fate allait enfin savoir ce qu’était l’objet qu’il cherchait. Vide. C’était vide. Plus vide que l’espace entier. Fate fut pris d’une rage immense et jeta la boite vide. Puis ayant réfléchis il reprit la boite et décida de l’étudier plus profondément. Qui s’intéresserait par une boite vide sans importance particulière visible à l’œil nu, à part Kent et le jeune homme qui dormait toujours sur le ponton en bois. Il n’y avait rien, pourtant Fate sentait la magie s’en échapper. En y réfléchissant bien, Le corps ronflant non loin de lui n’aurait pas amené une boite vide à un commanditaire qu’il craignait plus encore que Fate, à moins qu’il n’ait aucune idée de ce qu’il y avait dans la boite, or il semblait savoir que le supposé objet à l’intérieur était fragile.
- Quel drôle d’énigme, pensait Kent à voix haute.
C’était une habitude qu’il avait pris de dire à voix haute ce qu’il pensait tant il se sentait seul.
Il observa donc la boite, son contenue, la qualité du bois dans lequel elle fut creusée, son poids, sa taille, âge, couleur, dégâts, le fond, le haut, à droite, à gauche, et deux choses ressortaient après l’analyse très poussée : D’une part la boite semblait très ancienne et étrangement bien conservée pour une boite qui a attendue dieu sait combien de temps à ce port. L’autre chose, était un symbole, qui été creusé au fond de la boite, symbole que Fate ne reconnaissait pas, et pour lui, un symbole mystérieux issue de magie qu’il ne reconnaissait pas ne lui présageait rien de bon.
- Nabu, quel est ce symbole ?
- Ça semble atlante Kent.
- Atlante ? impossible, je l’aurai reconnue de suite !
- Ça semble, j’ai dit. Une partie du symbole est atlante, le reste je ne vois pas.
- Vous dites ça pour me protéger ou c’est la vérité ?

Lorsque Kent n’eut pas de réponse, il comprit la gravité de la situation. Il devait retrouver cet artefact, et vite, s’il ne voulait pas qu’il tombe entre les mains de gens mal intentionnés, et Kent savait exactement à qui Nabu pensait.
- Commence par faire une visite aux atlantes, j’ai un ami que je dois retrouver.  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 7 Avr 2015 - 18:19
Si Alan n'avait pas été occupé à Gateway City pour remuer d'anciens contacts à lui de chez Checkmate au Café des Arts, il n'aurait probablement rien perçu. Mais il avait justement ce jour-là été occupé à Gateway City, il avait effectivement passé un bout de son après-midi à boire des bières avec un agent de l'organisation dans le Café des Arts, et ils avaient discuté pendant un bon moment. Sentinel avait des demandes précises, concernant sa nouvelle équipe, The Green Team, qui n'était ni tout à fait secrète ni entièrement assumée, et pour laquelle faire jouer du réseau et avoir des tonnes d'information était un petit peu le principe. Informations qu'il ne partageait pas volontiers avec ses collègues de la Ligue des Justiciers. Il avait suffisamment eu affaire à Batman sur des affaires de territoire à Gotham City, pour de toutes façons être échaudé à l'idée de jouer le rôle d'informateur déjà largement échu au croisé à la cape.

Ce que l'homme blond d'un certain âge avait perçu, c'étaient des énergies très particulières. Celles de Nabu et du Docteur Nelson. Il savait que l'actuel Doctor s'était défait de son allégeance stricte aux seigneurs de l'ordre, si bien qu'il privilégiait davantage la balance que la bienfaisance. C'était une source de préoccupation, mais Alan comprenait lui aussi qu'on ne pouvait pas jouer à Dieu, et que parfois il suffisait de ne pas laisser le mal triompher. Notre définition du bien est encore très débattue par les politiques et la société, et mieux vaut être d'accord sur un ennemi, que de devoir partager la feuille de route entre les vainqueurs.

Engoncé dans un imperméable jaune et un pull-over vert sombre, Alan se rapprocha des quais marchands où il distingua la silhouette de son ami. Il n'avait pas l'intention de l'empêcher de mener ses affaires, qui pour le moment semblaient pour le moins anodines.

"Gardons simplement l'oeil ouvert," murmura Alan pour lui-même.

*et l'esprit,* ajouta-t-il en pensée.

Un nouveau regard, juste après avoir formulé cette pensée, et Kent avait disparu. Enfonçant ses mains dans ses poches, Sentinel se demanda à nouveau ce que son collègue pouvait bien tramer. Puis, lentement, il tenta d'imaginer un moyen de le suivre et retrouver la piste de ses projets immédiats. Il vit, en bas, le jeune homme inconscient à qui il avait soutiré sans doute une information. Un sourire se forma sur le visage de l'ancien Green Lantern. Il allait pouvoir interroger quelqu'un, comme au bon vieux temps.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 8 Avr 2015 - 2:02
Lord of Chaos...

Ce fut mes seuls mots lorsque je le ressentis. Je ressentis tout, tout de suite lorsque la boite fut ouverte. Je suis un des derniers "lord of order", seigneur de l'ordre. Cela pouvait sembler un peu fasciste, mais on ne questionne pas les ... "Dieu". haha quelle foutaise, bien sûr qu'on les questionne, mais pour une fois ils avaient raison. La guerre entre le chaos, le mal et la terreur, L'ordre, le bien et la sécurité. Ce n'était pas le contrôle, c'était assurer à la liberté de fleurir sans que celle des autres ne soit mis en danger. Je suis un des seuls a quotidiennement me connecter avec la source de cet univers. Je ressentis tout, d'un seul coup. Quelqu'un venait d'afficher l'empreinte des seigneurs du chaos.

Je sortis de ma cache sous l'eau et grâce à mes pouvoirs copier de la nouvelle physionomie atlante. Rapidement je me retrouvai à Gateway City guider par cette force obscure. Le port de Sloane... un des endroits principaux pour les marchands d'arts et les importateurs en tout genre. Je n'étais pas vraiment surpris d'être ici, car c'était évidemment un port d'importation pour les objets les plus éclectiques de partout dans le monde. Je m'expulsai alors de l'eau sans trop de difficulté pour trouver pied sur la terre.

Humm... Nabu

Son énergie était facile à reconnaitre, elle était unique, car Nabu était pris dans un artefact. Il était un des lords of Order les plus intéressants, car contrairement à moi, il ne pouvait pas vraiment être considéré comme "vivant" car seul un résidu de son esprit existait et pourtant ce résidu d'esprit était plus intéressant que nombre des surfaces Dweller. C'est pourquoi qu'en m'approchant de Dr. Fate, je m'inscris directement à Nabu et pas à son "hôte"

Nabu, tu n'a pas besoin de me chercher je suis ici, moi aussi je l'ai ressentit. Je ne savais pas que tu étais encore connecté à la source, mais je suis content de voir que je ne suis pas le seul seigneur à m’acquitter encore de nos tâches. Donne-moi la boite.

Je saluai Sentinel d'un simple geste de la tête. J'avais un respect pour l'homme ayant dompté la "starheart" mais ici, il n'était pas de taille. Surtout si cela était réellement ce que je croyais. Je tendis la main vers Nabu afin que celui-ci me donne la boite, je sentais l'énergie de cette boite et je n'osais croire que c'était ce que cela pouvait dire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 21:31
Il était là, le grand Arion,  prince Atlante, il était venu à lui de manière spectaculaire au moment où Fate avait besoin de lui, et maintenant qu’il se dressait fièrement là, la main tendue après avoir réclamé la boite, Kent se demandait qu’il avait sous le nez. Par méfiance, Il gardait la boite près de son buste car il ne savait pas à qu’il avait affaire, et dans le doute il ne ferait confiance qu’à son instinct, et peut-être à Nabu. Mais comme ce dernier s’impatientait, Il décida d’entamer le dialogue :
- Qu’attends-tu ? donne-lui la boite !
- Pourquoi ? Qui est-il ?
- C’est Arion, grand souverain atlante, et membre des plus importants des Lords of…
- Puuufff ! écourta Kent, connait pas.
- Bon, donne-lui la boite tout de même.
Kent s’exécuta avec réticence tout de même. Il donna la boite, et la manière dont Arion l’examina lui fit comprendre qu’il faisait partit des Lords of Order, ce qui devait être son lien avec Nabu. Quant à Sentinel, Kent se retourna vers lui et le salua chaleureusement, comme un vieil ami, pendant que Nabu tentait avec Arion de comprendre les rouages de cette boite. Mais elle révélait bien plus qu’un symbole. Kent réfléchis dans son coin à la situation :
« Si ça ni un symbole, ni une rune, ni une incantation magique. Le symbole en lui-même ne ferait rien ; il était là, point. Il doit plutôt servir d’indication, un mode d’emploi, un plan, ou bien… une carte ! »
Kent se saisis soudain de la boite :
- Je vous emprunte ça 2 minutes !
- Que se passe-t-il ? demanda Nabu, Qu’as-tu trouvé ?
- C’est une sorte de carte, mais je ne vois pas où elle mène. Puis il se retourna vers Arion, S’il y a une partie atlante dans le symbole, c’est que le lieu doit avoir un rapport avec vous, alors qu’en pensez-vous Arion ?  
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2015 - 18:51
La magie, pour ton son âge immémorial, bougeait trop vite même pour Alan. Il était encore étonné d'avoir été choisi comme maire de la ville de magie, Emerald City, établie sur la Lune par lui-même avec la Starheart et les grands esprits de la magie. Car en effet, il avait beau (parfois) agir à la vitesse de la lumière, il n'en était pas moins un homme tout ce qu'il y a de plus simple. Son pouvoir se limitait à ses connaissances et à son imagination, tant que la Terre et la nature prospéraient, tant que le soleil brillait. Mais la magie était tout un lot de connaissances et d'imaginaires qui dépassaient largement un fils de l'empire industriel gothamite. Il salua timidement son ami le Dr. Fate, avec qui il avait contribué à une refondation de la Société de Justice à peine quelques années plus tôt, une époque maudite et pourtant qui paraissait dorée, dans le rétroviseur. Il donna un hochement de sympathie à Arion, qu'il connaissait et avait appris à côtoyer, mais il restait plutôt mal à l'aise lorsqu'il s'agissait de s'adresser à lui ou d'interagir avec lui. C'était un type qui avait fait face à toutes ces connaissances et tout cet imaginaire de la magie, tout ce monde derrière le monde passé, présent et/ou à venir, et cela l'effrayait rien que d'y penser.

Il n'était pas linguiste ou archéologue comme Carter, mais il savait la valeur de l'information. Pour que le grand Nabu n'aie pas de pistes à partager à celui qui porte son casque de la destinée, il fallait que ce soit une donnée particulièrement coûteuse. Alan en savait autant, qu'en magie le prix était tout, bien plus que l'intention. Toute magie avait un prix, toute puissance aussi en a une philosophiquement, mais lorsque deux agents formels des Seigneurs de l'Ordre tâchent de s'impliquer, philosophie et énergies ne forment qu'un.

"Je passais simplement dans le coin, si vous êtes capables de le croire."

Lui-même trouvait la coïncidence absurde, et cela n'arrangeait rien de le dire à haute voix. Il se pencha vers Fate, qui paraissait dans un de ces moments où sa mission le mène aux limites du bipolaire. Il avait donné puis repris l'objet, manifestement il n'était pas en paix avec l'esprit qui l'habitait.

"Etes-vous sûrs qu'exhumer la vérité sur ce symbole est une meilleure voie que l'alternative ? Même moi je crois que certaines choses font mieux de rester enterrées."

Lui qui croyait en la vérité et la lumière sur toute chose, avait commencé de réviser son jugement. Certains savoirs ne devaient tomber entre les mains de tous. Il pensait évidemment à ses déboires concernant Scythe, qui était resté enterré pour de bon jusqu'à preuve du contraire. Mais dans le monde de la magie, les pires choses étaient également souvent les mieux cachées, et dans les millénaires qui composent les âges de la magie, il ne pouvait imaginer à quel point le pire pouvait être... Pire, encore pire, que le pire qu'il puisse imaginer. Mais il en avait conscience et, rien qu'en suivant les aventures d'Aquaman, il avait réalisé que le besoin de redécouvrir son histoire était souvent source de cataclysme pour les atlantes en général.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 10 Avr 2015 - 23:08
c'est impossible... pensa Arion

Le symbole résonnait dans l'esprit de Arion comme une vieille ritournelle. Une vieille ritournelle d'un âge qui n'existait plus, même les légendes avaient presque oublié cela et surtout plus personne ne pouvait connaître ce que cela représentait. Plus personnes... à l'exception d'Arion. Il savait qu'il était à l'écoute des seigneurs du chaos, mais c'est vrai que cet appel avait quelques choses de différend, de personnel.

Citation :
Je vous emprunte ça 2 minutes !

La boîte lui échappa des mains et Dr. Fate s'en saisit. Il avait envie de le cogner. Le cogner si fort qu'il aurait été plié en deux dans son casque. Qu'elle jeune insignifiant Nabu c'était'il trouver. Toute la colère que le symbole contenait l'envahissait. C'était une colère impure et chaotique c'était tout simplement viscérale. La peur, la colère et surtout l'amour, tout ceci était relié à ce symbole, il regarda Sentinel puis Nabu et puis il éclata, il sauta à la gorge de Dr. Fate.

REND MOI-ÇA C'EST UN SOUVENIR DE MA MÈRE!!!

Arion savait que ce qu'il faisait n'avait aucun sens, mais c'était plus fort que lui. Une lumière apparut sur ses poings qui frappèrent le Dr. Fate en plein visage. Certes ses poings se heurtaient au casque de Nabu mais cela ne l'empêchait pas de frapper. Ses mains ne saignaient pas, mais la lueur arcanique sur ses poings, elle, commençait à rougir. Ses yeux commençaient à noircir puis soudainement tout se calma. Arion se releva et se confondit en excuse.

Nabu... je suis désolé... je.

Puis se ressaisissant complètement.

c'est de l'atlante d'avant le déluge, enfin, d'une branche des atlantes. C'est le langage du Darkhold... celui des adorateurs de ma mère Majistra. se sont des seigneurs du chaos et son énergie est très pur, donc récente et puissante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Avr 2015 - 13:16
Fate était encore sous le choc. Au-delà du direct qu’il venait de se prendre, il avait subi un léger choc moral. Il savait maintenant que Arion était sensible psychologiquement, qu’il pourrait basculer à n’importe quel moment, et tout ça à cause du symbole de la boite. Il savait aussi à présent que le symbole était en lien avec sa mère, mais qui était-elle ? Pourquoi Arion perdait-il les pédales à ce point ? Jusqu’où pouvait-il aller pour cette boite? Kent avançait dans sa réflexion, dans son résonnement, mais chaque pas qu’il faisait vers le véritable destinataire de cette boite, il se posait un nombre incalculable de questions, au point d’en oublier l’objet qu’il cherchait. Il décida donc de questionner Nabu qui visiblement devait en savoir un rayon :
- Qu’est-ce qui se passe, Nabu ?
- Ça ne te concerne pas Kent.
- Ça me concerne depuis que vous m’avez donné ce fichu casque, alors dites-moi !
- Arion est… Nabu hésitait… Complexe.
- Sans blague ! Moi aussi je suis complexe ! chacun est complexe ! même dans la simplicité on est complexe ! Alors déballez moi tout !
Nabu prit une grande respiration puis lui dit tout :
- Arion est né il y a plus de 500 000 ans, d’un père et d’une mère atlante. Lui était un Lord of Order, monarque bien aimé de tous presque considéré comme un dieu, et elle était, et est toujours et c’est là le problème, une Lord of Chaos. Ils firent deux enfants. Le père garda Arion et en fit un Lord of Order, et la mère garda son frère et en fit un Lord of Chaos. Plus tard, Arion dut affronter son frère et la dévastation causa le bannissement du frère, le père et la mère se retirèrent et Arion dut rester longtemps dans une sorte d’état spectral où il ne pouvait plus que regarder ce qui se passait à Atlantide jusqu’au jour où il retrouva sa forme normale. Voilà brièvement l’histoire d’Arion et ce qui l’a poussé à te coller une mandale.  Es-tu satisfait ?
- Au moins j’ai mes réponses, répondit Kent.
Il se rapprocha doucement  vers le prince et posa lentement sa main sur son épaule droite, en signe de compassion. Une fois face à lui, il s’excusa du mieux qu’il put :
- S’il y a quoi que soit que je puisse faire pour toi, n’hésite pas. Je te dois bien ça.
Puis Fate se souvenus que Alan était encore là. Il lui semblait même l’avoir entendu parler, tel un murmure dans le vent. Quel drôle de coïncidence, en effet ! Mais il s’en voulait d’écarter Alan pour toutes ces histoires de magies qui dépassaient même Kent par moment, alors lui devait être très mal à l’aise avec cette situation. Alors Kent essaya de l’attirer dans l’enquête :
- Dis Alan, si tu mettais ton costume de Sentinel ? Il se pourrait que tu en aies besoin…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Avr 2015 - 20:50
Alan, qui pour une fois n'était pas l'homme d'expérience, largement surpassé par Nabu (qui était au moins une partie de Dr. Fate) et Arion... Alan avait usé de son expérience pour prodiguer un conseil qui pouvait paraître d'une prudence excessive, mais maintenant, même lui ne savait pas pourquoi se retenir. Le Darkhold. Qu'est-ce qui pouvait mal tourner avec ça ?

"Puisque vous êtes trop excités pour entendre raison, je ne peux pas vous tourner le dos."

Il polit d'un doigt la surface de son anneau de pouvoir, qui matérialisa aussitôt le costume et les langues de feu vertes de son identité héroïque. Silencieusement, ses lèvres murmurèrent le serment auquel il s'était astreint afin de ne jamais oublier pourquoi il combattait. Il regarda les deux autres, qui semblaient avoir été comme attirés par l'objet, et il ne put s'empêcher de penser que lui aussi l'avait été, ce qui justifiait de la coïncidence.

"Il faut bien que quelqu'un veille sur vous et vos vieilles breloques," rit-il.

C'était grisant de se retrouver dans cette chasse. La sensation trop familière de foncer dans un piège l'était elle aussi, d'une certaine façon. Il commanda à l'anneau une analyse des énergies de la boîte, qui confirmèrent les dires du Seigneur Arion.

"Des énergies récentes et sombres en effet. J'imagine qu'Atlantis n'est plus le repaire de tels apprentis sorciers ?"

Comme toujours avec la magie, il partait vraiment de zéro. Il restait néanmoins convaincu qu'un regard neuf sur ce genre de choses était son atout, de plus quelle que soit sa puissance, le mal n'est guère différent d'un monde à l'autre.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mer 22 Avr 2015 - 19:00
Comme encore une fois l’homme de la surface s’interrogeait sur Atlantis sans savoir Arion ne dit rien. Préférant le silence à la moquerie, il pesa ses mots. Il voulut faire comprendre à ses alliés l’impossibilité de tout surveiller en Atlantis comme, il était impossible de le faire sur le monde, même avec la meilleure volonté.

Atlantis est un continent, pas une ville. De nombreuses peuplades y trouvent refuge et de nombreux territoires y sont représentés. Je ne peux pas parler pour tous les miens, mais oui les Atlantes peuvent être à l’origine de la boite. Il existe d’autres royaumes possibles d’où aurait pu émerger cette boite.

Il savait que ce qu’il venait de dire n’était pas rassurant. Il venait ni plus ni moins de dire que n’importe qui sur cette terre aurait pu faire cette boîte. Il ne fallait pas ce leurrer nombre d’humains utilisaient des symboles qu’ils ne comprenaient pas. Suffisait de voir ces nombreux tatouages faits de symboles dont les hommes ne maitrisaient pas l’usage. Certain surfeur serait bien déçus de savoir que leurs fameux tatouages de « l’espoir! » en signe chinois voulais en réalité dire : Cheval.

La boite n’est pas ici par erreur. Elle était destinée à quelqu’un de Gateway City. Si nous trouvons à qui la boite était destinée, nous trouverons forcément quelques réponses. Je sais que de nombreux collectionneurs se trouvent ici, mais un objet Atlantes comme celui-là est couvert par le traité entre la surface et Atlantis. Cela veut donc dire qu’on a à faire à un homme assez puissant et riche pour ne pas se préoccuper de la loi. Sentinel, Hôte de Nabu, vos connaissances de la surface et de la ville nous seront profitables, je crois. Voyez vous quelques personnes pouvant corresponde à cette description : Collectionneur, puissant, riche avec une tendance à la malhonnêteté, qui pourrait être intéressé par de l’héritage atlante et/ou magique.


Arion savait que sa description était vague. Il y avait bien quelques incantations qui lui venaient à l’esprit pour pister l’énergie magique de la boite, mais il préférait éviter de trop entrer en contact, magique ou physique, avec l’artefact, suite à sa réaction. Il savait aussi qu’il n’avait pas répondu aux encouragements de Dr. Fate et que celui-ci devait être un peu offusqué, mais il ne pouvait pas paraitre faible en ce moment, surtout pas lorsqu’il pouvait faire face à un disciple de sa mère
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 1 Mai 2015 - 20:45
Kent faisait le portrait-robot intérieur de la description d’Arion. Il pensait tout de suite à un visage : Lex Luthor. Mais ça ne collait pas. Pourquoi voulait-t-il faire un coup comme ça à Arion ? Quel rapport avait-il avec la boite ? Et surtout, quel rapport avait-il avec la mère d’Arion ? C’est question faisaient partie maintenant de la longue liste de questions que Kent se posait. Plus ils avançaient, plus ils s’enfonçaient. Il fallait trouver une solution. Vite. Sur ce coup, Nabu ne connaissait pas assez bien les habitants de la terre pour trouver le mystérieux collectionneur. Alors Kent dut reprendre tout à zéro, pensant désormais à haute-voix :
« Attendez, que je récapitule un coup : On a un Mr X collectionneur très influant qui est en contact avec la mère de seigneur Arion ici présent et qui fait passer des reliques mystiques d’Atlantis jusqu’à Gateway city. On sait d’où et qui ça provient mais on ne sait pas où ça va. Ni à qui d’ailleurs. Il aurait fallu demander à l’autre étourdit mais je pense que même lui ne sait pas à qui il devait donner la  boite. Cependant, il y a un détail que nous oublions : comment sommes-nous arrivés ici ? »
La dernière question avait attiré l’attention des deux héros, leur faisant comprendre que le détail n’était pas anodin. Après une courte pause, Fate repris sa démarche où il l’avait laissé :
«  Tout à l’heure, je cherchais cette boite parce qu’elle contenait un objet, hors je ne suis pas capable de me souvenir l’objet dont il été question. Tu t’en souviens toi Nabu? »
La voix du casque raisonna de sa voix ample et large :
« Et bien je dois admettre que non, c’est effectivement un détail qui m’a échappé dans, mon raisonnement. »
Kent continua :
« Très bien merci Nabu. Pour moi, c’est fait. En ce qui concerne Sentinel, je te pose la question directement la question : te souviens-tu comment en est tu arrivé à marcher dans la rue à trois pas de l’endroit où nous nous tenons actuellement, pour nous rejoindre mon seigneur Arion et moi-même dans notre enquête ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 5 Mai 2015 - 13:47
Tandis qu'Arion et Dr. Fate rassemblaient les faits, Alan fut au regret de constater qu'un voile d'amnésie recouvrait le petit groupe. Ceux qui auraient pu connaître l'objet recherché semblaient incapables d'en mobiliser le souvenir. Alan pensa un instant à son contact, mais c'était impossible... Il répondit à Nelson à demi-mots.

"Pour être tout à fait franc, j'honorais un rendez-vous de renseignement avec un agent de Checkmate, un ancien contact qui a des talents particuliers pour déterrer les informations. Un homme très précieux au sein des services d'intelligence."

Il se pinça le nez pour réfléchir. Quelque chose ne fonctionnait pas. Il essayait de rassembler ses souvenirs, mais même les enchaînements des actions et des discours depuis qu'il était arrivé ici ne semblaient pas suivre un flux constant, comme si quelqu'un jouait avec le temps ou la perception de l'espace-temps. Il espérait que ce ne soit pas l'énergie en lui qui lui faisait défaut, mais vu les problèmes rencontrés par les autres protecteurs, cela semblait exclu d'office.

"Ensuite, c'est assez flou. J'ai senti des énergies mystiques. En tant que sentinelle de la magie il était naturel que j'y vienne. Le Starheart ne sert ni le bien, ni le mal, c'est un élément de neutralité et oserais-je dire... de chaos. C'est ma rigueur qui le canalise, mais parfois, il m'attire sur des pistes que je ne comprends pas."

Il tourna son regard vers les docks, puis vers la ville de Gateway City. S'il y avait un collectionneur, un être puissant capable de prospérer sous le radar d'Atlantis et de Checkmate, et même des Seigneurs de l'Ordre, ce devait être quelqu'un d'influent, quelqu'un qu'on avait laissé se développer semblable à un cancer ou un symbiote, qui avait rendu la société dépendante de ses actions.

"Mon contact m'a informé que depuis l'administration Luthor, les services de renseignements qui siège à Gateway manquent de financement, et de buts. Tout a été siphonné vers d'autres agences et cela favorise la radicalisation et la corruption des agents. Quelqu'un rachète la ville, à commencer par ses fédéraux attitrés. C'est sans doute celui-là, peut-être par le biais d'acquisitions ou carrément via les services de maintien de la paix."

C'était une pensée qui donnait des sueurs froides, que le service de renseignements supposé protéger les gens, tout aussi bien que le mécénat bien innocent et garant de la culture d'une nation, puisse être à l'origine d'une odieuse machination. Mais si tel était le cas, il pourrait enfin se rendre utile. Tandis que la conversation suivait son cours, il essayait de donner à une partie de son énergie une signature correspondant à celle qu'il avait relevée, ce qui permettrait sans doute à Fate ou à Arion d'en identifier la nature ou l'origine. Lentement, une boule d'énergie au-dessus du chaton de sa bague changeait et variait de couleur et de température jusqu'à trouver la bonne fréquence. De la magie à la technologie, tout est énergie et Alan le savait. Une fois que la fréquence fut trouvée, il prit la sphère d'énergie dans sa main et la présenta à Arion, lui qui avait étudié la magie pendant plusieurs éternités.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 5 Mai 2015 - 22:46
Arion essayait de bien assimiler toutes les informations, il se doutait que quelques choses clochaient, mais il n'arrivait pas à mettre le doigt dessus, il se concentra alors sur les paroles de ses alliers de fortune. Il écouta ce que chacun d'eux pensait et disait. Il y avait du bon et du moins bon, il décida de corriger le moins bon.

Je ne croit pas que la personne ou les personnes qui veulent cette boite soient en contact avec Magistra. Elle est partie de ce monde il y a bien longtemps. Par contre, il n'est pas fou de croire que certains de ses disciples existent encore. Elle représentait beaucoup de pouvoir et les hommes sont avides de pouvoir. Pour ce qui est de savoir... j'avoue ne pas pouvoir.

Puis Sentinel se mit à faire quelques tours et une boule d'énergie se forma devant lui. Arion sentait cette étrange énergie. C'était celle qu'il avait sentie de loin, lorsqu'il était encore à Atlantis il y avait de ça moins d'une heure. Sentinel était sur place à ce moment ni trop près pour se noyer dedans, ni trop loin pis ne pas le définir. Il était donc un allier précieux dans cette recherche. Arion posa sa main sous la boule qui rejoint sa paume.

Bien voyons voir...

C'était une source magique noire, un peu du genre de ce que la boite représentait, mais différent. Moins puissante et surtout moins constante. Si c'était le deuxième lien, celui entre la boite et la menace, il était faible. Il jouait avec une magie qui le dépassait et c'était très déstabilisant. Comment on pouvait jouer avec quelques choses comme ça, sans en comprendre tout le fonctionnement. C'était littéralement jouer avec le feu... non avec une bombe atomique.

Je le tien.

Arion pinça dans la boule. Quelques paroles furent dites en Atlantéens puis le sorcier lança ce qu'il avait pincé devant lui. Une étrange lueur violette flottait devant eu. Arion fit quatre mouvements avec ses doigts puis claque des mains en direction de la lueur. Celle-ci décolla et s'envola dans la ville laissant, derrière elle, une trainée violette.

Voilà plus qu'à suivre la trainée vers votre surface dweller, corrompue responsable de notre amnésie collective.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Mai 2015 - 10:10
La trainée que Arion avait laissé jusqu’au manipulateur dont il était question n’était pas bien dure à voir, aussi Fate se mit doucement en route pour être bien sûr de ne pas la rater. Suivit de Sentinel et plus loin du seigneur atlante, Kent ouvrait le passage vers la vérité. Ils arrivèrent à un entrepôt désaffecté depuis trois ans. Kent scanna rapidement les lieux pour voir de quel type de bâtiment s’agissait-il. Ce bâtiment était une usine de fabrication de meubles avant d’être fermé à cause d’une abondance de rats qui prenaient possession des lieux. Il  était battit sur la longueur en forme de long couloir pour faire un angle droit et partir sur un autre long couloir vers la droite. Les deux extrémités étaient reliées par un mur usé et un portique pour faire rentrer et sortir les camions de livraison. Le portique en question donnait sur une petite ruelle sombre et froide peu pratique pour passer ne serait-ce qu’un seul camion, puis cette ruelle donnait sur une rue plus large et grande fortement éclairée et très ambiancée les soirs d’étés chauds, ce qui était le cas ce soir. Ce qui étonna Kent fut que personne ne faisait attention à la trainée violette qui pourtant éclairait bien. La théorie de Fate fut que seuls les trois héros pouvaient la voir. En étudiant le reste de l’immeuble, Kent vit qu’il était battit sur trois étages. Le rez-de-chaussée pour les livraisons, le premier pour la fabrication, le deuxième étage pour les bureaux, et le grenier pour les indésirables ou tout ce qui n’était pas très licite. Durant son analyse poussée des lieux, il se souvint des avertissements de son collègue Sentinel, que l’on fonçait droit dans un piège. Il se retourna brusquement, ils n’étaient plus là et une porte blindée se referma trop tard pour qu’il puisse voir le visage de son agresseur. Une autre porte de l’autre côté se ferma aussitôt. Alors par reflexe, et comme il savait qu’un nombre considérable de fenêtre était au niveau où il se situait, celui des bureaux, il courra vers le mur intérieur à la cour, mais les fenêtres fermèrent de la même façon que les portes. Il était dans le noir. Contraint d’éclairer cette affaire, il émit une lumière bleutée, qui lui fit apercevoir des explosifs minutés qu’il n’avait pas repérés dans son scan du bâtiment. En réalité Il y en avait quatre. Chacun était placé stratégiquement pour faire effondrer l’étage supérieur sur Kent dans 5 secondes, il se plaça donc sous un bureau. Seulement il entendait 8 bruits semblables à celui qu’émettaient celles du dessus. Il y en avait donc d’autre dessous. Lorsqu’il comprit cela, il comprit que quelqu’un les avait manipulés, des sorciers, qu’ils étaient plusieurs. Lorsqu’il se douta qui était son agresseur, les bombes explosèrent et Kent chuta dans une partie du bâtiment qui devait être souterrain, et qui était protégé lorsqu’il avait vérifié les lieux. En tombant, il se cassa trois côtes, se brisa la jambe droite, se griffa contre des décombres et se fit écrasé par le bureau sous lequel il s’était caché. Il était mal et se demandait s’il allait s’en sortir. Et si oui, comment ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 7 Juin 2015 - 13:22
Tandis que Dr. Fate suivit avec empressement la traînée laissée par la magie énergétique, Scott prit le temps de répondre à l'arrogant seigneur de l'Atlantide. Cela fut suivi par une course frénétique pour rester dans le sillage de l'ami Nelson.

"Ce n'est pas notre corrompu, Arion. Tout comme les profondeurs, la surface est... Compliquée."

Après avoir suivi Fate dans sa course infernale à la piste d'énergie mystique, Sentinel reprit son souffle. Il se demanda si son contact avait quelque chose à voir avec cette affaire, s'ils n'avaient pas tous trois été manipulés pour venir jusqu'ici. Lorsqu'il constata la nature de l'établissement dans lequel ils s'infiltraient, le héros de lumière songea à une affaire mafieuse, c'était souvent le cas lorsqu'ils contractaient du pouvoir sur les entrepreneurs locaux.

Soudain, dans un claquement de métal et d'électricité, il se retrouva piégé, pris au piège, séparé de ses deux acolytes.

-------


Dr. Anton Hastor, ingénieur et terroriste, descendant de Hath-Set.

"Le piège a fonctionné. Bientôt, nous serons libres."


Kristopher Roderic, collectionneur, importateur, descendant de Hath-Set.

"Libre de vivre dans le raffinement, loin de votre brusquerie."


Hélène Astar, aventurière, descendante de Hath-Set.

"Libres d'aller et venir, libérés de la prison de l'âme."

-------

Alan sentit les forces de son énergie fondamentale se dissiper, ses humeurs s'égaliser. Il s'était coupé en tombant, il avait trop confiance en ses capacités élémentales et parfois, en être privé subitement lui causait des blessures inattendues lors de chutes ou attaques. Il ne pouvait plus y puiser maintenant, et donc forcément il était tombé de sa lévitation, les énergies elles-mêmes aidaient habituellement le vieil homme ne serait-ce qu'à se déplacer pour vivre son éternelle jeunesse sans les contrecoups d'un esprit et d'un corps vieillissants.

Lorsqu'il regarda à nouveau, sa coupure avait disparu. Ce n'était pas normal. Force, faiblesse, électromagnétisme et gravité : les quatre composantes fondamentales pour le Nth Métal que celui-ci permettait de manipuler. Sans oublier la disruption de la magie spirituelle ou dimensionnelle. Tout concordait, les lois de la réalité étaient perturbées par le piège composé au moins partiellement d'une version du fameux métal ferreux.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 7 Juin 2015 - 20:16
Arion avait suivi ses acolytes dans le bâtiment étrange. Il fallait avouer que ce type de bâtiment était courant dans une ville avec un port aussi important. De nombreux entrepôts longeaient la côte, pour y déposer ce qui remplissait le ventre des bateaux. Puis, il y avait eu la crise économique. Cette fameuse crise avait réduit le nombre de bateaux dans le prestigieux port de Gateway City. Avec le nombre de navires moindre, la nécessité des entrepôts diminua également et certains durent être abandonnés. Ce bâtiment en était un témoin même si son entretient pas trop défraîchi laisser croire à un abandon récent, quelques années tout au plus.

Arion entra à la suite des alliés, mais emprunta instinctivement un autre chemin. Il ne savait pas pourquoi quelques choses de familier le guidaient. Était-ce l'aura des adorateurs de sa mère, ou autres choses. Quoi qu'il en soit, malgré sa prudence, il finit par subir le même sort que ses comparses. C'est un simple filet qui vint l'arrêter dans son vol. C'était idiot, mais rapidement, il se sentit faiblir de manière importante et il alla se fracasser au sol.

Nth metal... pas encore...

Le filet semblait tissé de Nth Metal, le privant ainsi de sa magie. Cela était très énervant. Il se releva sentant la douleur due à la chute. Pourtant se fut plus un coup de matraque derrière la tête qui lui rappela qu'il était bien vivant. Il sombra dans un sommeil provoqué suite à ce coup.

Enfin... ils sont tous là, nous pouvons commencer le rituel.

L'homme qui venait d'arriver avait un étrange costume rappelant, l'Égypte ancienne et l'énorme couteau réfléchissant le Nth Metal de cet homme avaient quelques choses d'inquiétantes. L'homme aux allures de grand prêtre pharaonique s'approcha du corps inerte d'Arion.

Apportez moi les autres, il est temps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 13 Juin 2015 - 19:30
Lorsque Kent se réveilla, la première chose sur laquelle se posaient ses yeux fut ses compagnons, ligotés. Pas assez de force pour lutter. Il allait subir le même sort, mais lequel ? Pas assez de force pour réfléchir. Ils étaient tous trois face à une femme, dans une salle ressemblant à un tombeau égyptien. Deux autres personnes étaient derrières. La femme bredouillait un cérémonial égyptien que Kent comprenait parfaitement bien. Il ne retenait cependant que l’idée générale était d’être, lui et ses camarades, les hôtes de divinités égyptiennes pour pouvoir réveiller Hath-Seth. Les personnes qui avaient tendu ce piège devaient être les descendants de Hath-Seth. L’idée de ramener Hath-Seth n’enchantait  pas Nabu qui avait une forte connaissance dans les divinités égyptiennes qu’il avait côtoyées fréquemment. Celle-ci était de loin celle qu’il redoutait le plus. Mais ce qu’il craignait par-dessus tout, c’était le fait que Kent soit contrôlé par une autre divinité. Kent lui appartenait, dans la mesure où ils ont un contrat l’un envers l’autre, dans la mesure où Kent porte l’amulette de Nabu, et pas de n’importe quel pinjarol sortit de Pétaouchnock. Pas question de laisser son hôte sans y laisser des plumes. Alors que la cérémonie montait petit à petit dans le ton, le dénouement s’approchait à grands pas, et Fate allait devoir faire quelque chose s’il ne voulait pas voir un de ses grands ennemis ressusciter. Alors Kent se débattit comme un fou pour sortir de sa prison de nœuds. C’était certes ridicule, mais ça marchait. Alors Kent alla jusqu’à tenter d'utiliser sa magie pour se défaire de ses liens, mais le neth-métal bloquait quelque peu la magie. Alors dans un effort surhumain, Kent put se réalimenter en magie et éloigner le nth-métal avoisinant pour aider aussi ses collègues. Aussi lui restait-il assez d’énergie pour foncer vers l’incantatrice pour essayer de la stopper avant qu’elle ne conclue le maléfice. Mais Fate arrive trop tard, et au moment où il s’apprêtait à attraper la femme, elle prononça les derniers mots de son sortilège et envoya valser Kent au loin contre une paroi du mur.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 299
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 16:30
(( Je me permets de faire une conclusion hâtive sur ce RP vu qu'il traîne un brin ))

Les trois captifs étaient maintenant position en triangle dans le bâtiment. Quelques choses de louche éteinte évidemment à prévoir. Dans son sommeil Arion semblait cependant voir tout ce qui se passait. Était-ce une étrange réaction au Nth Metal avec lequel il était en contact ou était-ce la magie qui l'entourait qui faisait toute ce genre de choses? Car soudainement Sentinel, Dr. Fate et Arion furent projetés dans une transe étrange et de leurs esprits se mêlèrent beaucoup de chose. Devant eux se trouvaient trois dieux qui semblaient être courtisés par les gens sur place. Anton Hastor prit la parole.

Osiris, nous avons besoin de vous. Vous devez autoriser la résurrection de Hath-Seth, notre ancêtre commun qui a été trompé par le perfide prince Kufu. Coincé dans la spiral de la réincarnation, il doit renaitre pour réellement mourir et vous rejoindre dans le berceau de la mort

Osiris sembla regarder vers celui qu'on appela Thot.

La décision ne revient pas à Osiris, mais à moi. Je suis Thot, la balance, celui qui autorise ou non la résurrection. Je ne suis pas convaincu de la nécessité de cette résurrection. En fait, Horus me semble plus convaincant. La vie doit suivre son cours et la mort doit rester la mort.

Arion compris alors que le troisième était Horus, dieu de la vie. Le "Bien", le "Mal" et la "Balance". Il ne comprenait pas pourquoi ils avaient eu besoin d'eux. Mais il fini par saisir, car lorsque Horus voulu parler, un des membres de la secte d'Hath-Set frappa Sentinel, se qui eu pour effet d'empêcher Horus de parler. Les salopards, ils puisaient en eux leur énergie magique et leurs âmes afin de faire venir les avatars des dieux.

Bien... comme Horus ne parle pas, j'autorise Osiris à ramener le dénommé Hath-Seth à la vie.

Une clameur sinistre et heureuse se fit entendre.

Vous pourrez faire le rituel à la prochaine pleine lune, Hath-Seth reviendra alors. Thot refuse cependant que vous preniez la vie de nos vassaux, actuel, leur morts seraient une rupture de notre entente.

Rapidement tout s'éteignit pour le trio. Il s'évanouit. Quand il se réveilla, il y avait Dr. Fate et Sentinel tout prêt de lui, mais plus aucune trace des adorateurs de Hath-Seth. Ils étaient tombés dans un piège idiot et simple. Il n'arrivait pas a comprendre si se qu'il avait vue était réalité ou un rêve, mais il savait en tout cas que quelques choses c'étaient passé et que très bientôt il y aurait probablement une suite à tous ces événements. Ça il en était certain.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le prix de la boite

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TERMINER] lot Space marine, Titan Legion et Epic 40 000
» Sésame
» JEP canot mécanique RUBAN BLEU 915-0
» Boites et blisters rares
» boite chocolats de noel asterix

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gateway City :: Sloane Harbor-