Le deal à ne pas rater :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ligne Nike France
Voir le deal

 

 Querelle au chevet de Lian [Green Arrow]

Invité

MessagePosté le: Jeu 9 Avr 2015 - 16:05
Querelle au chevet de Lian [Green Arrow] 2337478-tumblr_m3ro67Kgho1rr0x4wo1_1280

Les Star Labs sont un haut de technologie, de miracles modernes. Ici, les limites de la science sont constamment repoussées, et l'avenir est construit à chaque instant par des savants ne souffrant d'aucune limite dans leurs rêves.
Cependant, et c'est moins connu, les Star Labs ont aussi un département médical, lui aussi à la pointe des recherches et des techniques. C'est pour cela que Roy Harper, jadis connu sous le nom de Speedy ou de Red Arrow, désormais en tant qu'Arsenal, est assis dans une des chambres anonymes de l'immense bâtiment.

C'est parce qu'il veille sa petite fille, à l'agonie.

Les yeux rongés par la fatigue et les larmes séchées, le jeune homme de vingt-cinq ans caresse avec tendresse et lenteur les beaux cheveux noirs de sa petite Lian, qui ne respire qu'avec une gigantesque machine greffée sur la majorité de son visage. Il ne peut même pas voir ce dernier en entier, et doit se contenter des paupières closes de son enfant, et de son front ravagé par des brûlures.


"Lian..."

Sa voix est un souffle, un sanglot. Cela fait plus de trois jours qu'il est ici, ravagé par le chagrin et l'inquiétude, ne s'alimentant que sur l'insistance de ses meilleurs amis, ne dormant qu'aux moments où son corps ne tient plus. Il refuse de sortir, il refuse de laisser son enfant, parce qu'il craint de ne plus jamais la revoir si jamais il laissait cette pièce sombre et silencieuse.

Les médecins font leur maximum, se battent pour trouver une solution aux trop nombreuses infections et plaies qui agressent les défenses de la petite fille. Cette dernière a été prise dans une gigantesque explosion de leur domicile, que seul un tir parfait d'un archer émérite a pu déclencher ; et s'il n'a pas encore pu enquêter, il s'est juré de tout faire, absolument tout faire, pour retrouver l'immonde salaud qui est responsable de ce drame. Et le faire payer.


"Pff..."

Roy passe lentement sa main sur son visage fatigué, rongé par une barbe de quelques jours. Il est usé, détruit par cette crise qu'il ne comprend pas, qu'il n'arrive pas à comprendre ou à accepter. Lian n'a jamais fait de mal à personne, elle n'a jamais cessé de s'attirer la sympathie et l'amour de tous ceux qui la croisaient. Même les super-vilains habituels, même ses ennemis n'ont jamais osé l'attaquer directement, autant par crainte des représailles de Harper ou de Cheshire elle-même que parce qu'ils n'osaient pas aller aussi loin.

Les mains crispées, le coeur anéantit, il se sent abandonné, oublié. Même si ses amis, Dick, Donna, Gart, Wally, Victor et les autres sont venus à son soutien, même si Dinah ou Hal ont essayé de l'aider, il se sent - il est seul.
Ils ne peuvent pas comprendre. Ils sont ses amis, ses proches, mais ils ne font pas partie de ceux qui ont vraiment, un jour, réussi à percer l'armure qu'il s'est construit. Même Cheshire, qu'il a tenté de contacter pour l'informer, n'a pas réussi.

Il n'y a eu que deux personnes pour lesquelles il s'est entièrement livré, entièrement ouvert.
La première est allongée sur le lit devant lui, à moitié morte. La deuxième est derrière lui, silencieuse silhouette qui n'ose pas parler depuis son arrivée discrète.


"Oliver."

Sa voix est lourde, dure. Ses mains se crispent, non plus de douleur mais de colère. Il ne se retourne pas, et fixe une fenêtre en face de lui, son coeur empli de rage.

"Que fais-tu ici ?"

Roy ne veut pas le voir.
Il ne veut pas le voir près de Lian, il ne veut pas l'entendre, il ne veut pas sentir sa présence. Si Oliver Queen a changé entièrement sa vie, il l'a aussi traité comme un moins que rien, frappé quand il avait besoin de soutien, abandonné quand il avait besoin d'attention. S'il a pardonné, il n'a rien oublié ; et il ne le veut pas ici.

Oliver doit partir. De lui-même, s'il est intelligent. Ou plus violemment, si Roy y est obligé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Avr 2015 - 8:24
Assis sur un fauteuil dans le salon de l'appartement de Mia, j'étais perdu dans mes pensées ne sachant pas qu'elle conduite obtenir. La fille de Roy Harper mon premier disciple et un homme qui fut jadis mon plus proche amis venait d'être victime d'une attaque sournoise et était désormais dans un état incertain dans une section spécialisé de Star Labs à Central City. Ma première envie avait été de foncer là-bas directement mais mes relations avec Roy n'était plus les mêmes depuis un moment déjà.

Pendant de quelques années nous étions comme des frères puis je l'ai tout simplement laissé tomber... Partant à la recherche de la compréhension en lui laissant le bon soin de protéger notre ville si chère à nos yeux. Mais ce voyage n'a pas eu l'effet que je recherchais, il a seulement fait de moi une personne encore plus violente et froide qu'avant... Je n'arrivais plus à supporter cette corruption qui ne cessait d'augmenter dans tout le pays. Alors après mon retour à Star City, je n'ai pas supporté de voir mon ami en qui j'avais tout mon respect et ma confiance sombrer dans la drogue, de le voir participer à cette corruption au lieu de la détruire.
Avec le recul je me suis toujours dis que j'aurai du l'aider à s'en sortir au lieu de le repousser et de le laisser tomber mais à l'époque je n'avais pas les mêmes visions qu'aujourd'hui. Après ma mort et ma résurrection par Hal, nous avons repris contact mais nos relations n'ont hélas plus jamais été les mêmes.

Puis maintenant cette attaque... Si je ne lui avais pas demandé de m'accompagner, il serait resté avec Lian et aurait probablement pu la protéger. D'une certaine façon même si je n'étais pas la personne qui avait tiré la flèche, je me sentais en partie responsable des malheurs qui s'abattaient sur lui et cette fois je crois que c'était la fois de trop. Mia s'avança devant moi un verre de Whisky à la main.

- Prend, sa va te remonter un peu.

J'ai pris le verre et je l'ai vidé d'un trait avant de poser sur la table, je me suis enfoncé dans le fauteuil tout en fixant le visage triste de la jeune fille.

- Cette fois je ne sais vraiment pas quoi faire Mia... Le combat et toutes nos missions ne me pose jamais de doute mais je suis totalement dépassé dès qui s'agit d'émotions, décidément je crois que je ne suis pas fais pour vivre avec d'autres personnes...

- Tu sais très bien ce que tu dois faire et ce que tu as envie de faire Oliver, mais tant que tu ne l'auras pas compris tu resteras assis dans ce fauteuil et tes relations avec Roy n'iront pas en s'améliorant. Tu as l'occasion de te racheter auprès de lui alors ne le laisse pas tomber une deuxième fois.

- Tu crois vraiment qu'il a envie de me voir dans une situation pareil ?! Et d'abord qu'Est-ce que tu en sais toi ?! Pourquoi devrais-je écouter les conseils d'une ex-prostitué atteinte du sida !!!

J'étais dans une colère noir, je me suis levé, attrapé la petite table avant de la jeter contre le mur en hurlant puis je suis retourné pour regarder Mia immobile une larme coulant sur sa joue droite.

- Pardonne moi je ne pensais pas ce que je disais, je suis seulement en colère contre moi-même. Dans mon désir de vouloir sauver la ville et le reste du pays j'ai oublié de vous sauvez vous... Votre bien-être aurait du être ma priorité ! Roy, Dinah et même Dig je les ais presque tous perdu... Il n'y a que toi qui reste et vu comment je te traite parfois je ne comprend pas pourquoi...

Mia s'est approché de moi abordant un visage doux et compatissant puis m'a attrapé délicatement les mains avant de plonger son regard dans le mien.

- Cesse de vivre avec le passé Ollie, vas de l'avant et change ton destin.

Sur ces mots, elle m'embrassa sur la joue avant de quitter la pièce. Elle avait raison, même si on ego me disait le contraire il fallait que j'aille voir Roy, il fallait que je me rattrape de mes erreurs passés même s'il ne voulait pas me voir et que sa risquait de dégénérer, je devais en finir avec cela une bonne fois pour toute.


----------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Devant la porte de la chambre de Lian je suis crispé, la main sur poigné hésitant entre rentrer dans la pièce ou faire demi tour. Mais je ne pouvais pas, je me devais d'être là. Discrètement et sans un bruit je suis rentré dans la chambre. Roy était là, penché sur le lit de sa fille immobile mais d'ici je pouvais ressentir la peine et la rage qui le rongeait. Sa peine et sa colère m'envahir également mais pour le moment aucun mots n'arrivait à sortir de ma bouche ce fut lui qui brisa le silence.

- Oliver. Que fais-tu ici ?

Il me parle sans se retourner mais je peux sentir sa haine, une colère et une rancœur à mon encontre dont il n'a jamais du se défaire et je le comprend parfaitement.

- Je suis là pour toi, pour faire ce que j'aurai du faire depuis longtemps. M'excuser... Et te dire que cette fois je ne te laisserai pas tomber car j'ai mis du temps mais j'ai compris que tu es la seul personne qui ma toujours soutenu et compris mais seulement moi je n'ai pas voulu comprendre et je t'ai abandonné... Je m'excuse mon ami.

Mes derniers mots ont faillit ne pas sortir et rester bloqué dans ma gorge mais pourtant il faut que je finisse ce que j'ai à dire.

- Tu n'es pas obligé de me pardonner, je ne te le demande pas et si je ne t'avais pas demander de m'accompagner tout ceci ne serait peut-être pas arrivé mais je veux seulement que tu sache que toi et fille êtes désormais ma priorité quoique tu veuille et quoiqu'il en coute.

Je voudrai en dire plus malheureusement les mots me manquent mais quoi qu'il décide je respecterai sa décision.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Avr 2015 - 21:08
Roy est silencieux durant tout le discours d'Oliver.
Il le reste encore après.

Ses yeux d'émeraude demeurent fixés sur la vitre devant lui, dans laquelle il voit en reflet sa fille alitée et agonisante, son propre visage rongé par la fatigue et la douleur, mais aussi Green Arrow. Son vieil ami, son mentor, son idéal, celui qui l'a mené dans cette vie, qui lui a permis de rencontrer la mère de Lian, qui lui a donné les fondements de l'homme qu'il est aujourd'hui - mais aussi celui qui l'a blessé, qui l'a frappé, qui l'a abandonné.

Harper lui a pardonné quand Ollie est mort, mais maintenant tout remonte, véritable boule de haine et de colère. Il reparle, d'une voix terriblement lourde et dure, sans jamais quitter des yeux le reflet de Queen dans la vitre.


"J'apprécie de ne pas être obligé de te pardonner. Tu es trop bon de me laisser cette possibilité."

Ses poings se crispent sur les draps de son enfant blessée.

"J'aurais dû le savoir, en fait. Tu as toujours été trop bon. Tu as toujours été là pour me laisser faire ce que je veux, au fond. Tu ne m'imposes rien."

Il veut se retourner, écraser son poing sur le visage d'Oliver, mais il se retient. Pour l'instant.

"Tu m'as permis de vivre seul, quand tu as choisi de voyager avec Dinah et Hal. Tu m'as permis de m'expliquer, quand tu m'as découvert, abandonné et en plein trip après une injection d'héroïne. Tu m'as permis de ramasser mes dents et de partir, quand tu m'as tabassé comme si j'étais moins qu'un chien. Tu m'as permis de vivre seul, quand tu as décidé de me zapper entièrement de ton existence."

Roy pousse un très long soupir, exprimant toute la colère qui coule dans toutes les veines de son corps.

"Je me fous de tes promesses, je me fous de ce que tu dis. Je me fous de toi."

Il se lève, et se tourne enfin vers son ancien mentor. Ses mains tremblent, mais il arrive à se maîtriser. Miraculeusement.

"Si tu ne m'avais pas appelé, si je n'avais pas eu la bêtise de vouloir renouer des liens, rien de tout ça ne sera arrivé. Elle n'aurait rien eu ! J'ai eu la connerie de penser à moi, de penser à toi, alors que tu n'as jamais été là pour moi ! Lian a toujours été là pour moi, elle ne m'a jamais trahi, mais je l'ai laissée tomber ! JE L'AI LAISSEE TOMBER ET ELLE EN EST LA !"

La rage qui s'exprime ici concerne autant Oliver Queen que lui-même, mais le jeune homme n'est pas encore parvenu à l'expliquer.

"Dégage, Ollie. Dégage, parce que tu n'as rien à faire ici. Dégage, parce que tu ne fais rien de bien, et que tu ne mènes qu'à des drames."

Lentement, son bras se lève et son index fixe la sortie.

"Dégage."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Avr 2015 - 8:29
Après mon discours la colère de Roy a subitement éclaté, c'étais plus que prévisible et je l'ai donc laissé vider son sac pour me dire tout ce qu'il avait sur le cœur. Malheureusement tout était vrai, lorsque je l'ai pris sous mon aile mon unique but étais de le pousser vers quelque chose de plus grand et de faire de lui quelqu'un de fort, hélas je n'ai pas terminé mon travail et je l'ai laissé trop tôt tout seul le laissant sombrer dans les abysses...

"Dégage, Ollie. Dégage, parce que tu n'as rien à faire ici. Dégage, parce que tu ne fais rien de bien, et que tu ne mènes qu'à des drames."

Je suis resté un moment sans rien dire réfléchissant à tout ce qu'il venait de me dire et surtout ces derniers mots. Depuis mon retour de l'ile, j'ai accomplis de nombreuses choses mais en y repensant bien mes actions avaient causé plus de mal et de tristesse que de bien... J'avais détruits la vie des personnes auxquelles je tenais sans pour autant voir de réels avancer du point de vue de la justice.

J'ai placé la main dans ma poche droite et j'y ai sentis une petite lame puis tout à coup une idée me traversa l'esprit embrumé par les regrets et le chagrin.

- Je ne t'ai jamais totalement raconté mon séjour sur l'ile et tout ce qui s'est vraiment passé mais il faut que tu sache qu'à mon retour à Star City, tout ce que je désirais c'est aidé les faibles. Contrairement à la plupart des justiciers je ne possédais pas de pouvoir et je n'ai pas eu le loisir d'avoir une éducation pour me faire comprendre comment être un homme bien. Avant que j'aille sur l'ile j'étais l'inverse d'un homme bien et mon séjour ma seulement endurcis et changé en quelque chose d'autre.

J'ai sortis la lame de ma poche avant de la poser sur le lit de Lian à coté de la main de Roy puis j'ai continué.

- Ce que j'essaye de te faire comprendre, c'est que je n'ai jamais eu le mode d'emploi pour ces choses là et que tout ce qui comptait pour moi à l'époque c'étais notre mission quel qu'en soit les conséquences et les sacrifices. Je vous ai tous sacrifié, toi, Dinah, Mia, Connor, Dig, Félicity et maintenant Lian... Tout sa sans avoir vu trop de résultat dans mon combat. Mais maintenant c'est la fin, vous êtes tous la relève et vous êtes tous de bien meilleurs personnes que je ne l'ai jamais été. Je ne suis pas un héros, je ne l'ai jamais été et je ne le serai jamais, je suis juste un tueur un meurtrier et j'ai trahis notre ville... Donc termine en avec tout sa, prend cette lame et tue moi, tue moi car tu sais que c'est le seul moyen pour que tout cela se termine.

Je me suis avancé à coté de lui et j'ai écarté les bras le long du corps lui laissant le champs libre pour en finir une bonne fois pour toute... Je n'avais plus peur de mourir et sa ne ferai que la troisième fois que je quitterais ce monde mais cette fois il n'y aurait plus personne pour me ramener à la vie.

- Si je ne peux pas tout recommencer avec toi comme je souhaitais lorsque je t'ai demandé de m'accompagner, autant en finir tout de suite. Tu n'as que deux solutions: Me tuer ici et sache que je t'y obligerai soit nous allons retrouver la personne responsable de cette atrocité et nous ferons ce qu'il faut pour qu'il ne puisse plus jamais nuit à qui que ce soit.

Un ultimatum... Je ne me sentais aucunement fier de ce que je lui imposais une fois de plus et il pouvait fort bien refuser mes deux propositions mais si tel était le cas je l'obligerai ici et maintenant à mettre fin à mon calvaire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Avr 2015 - 21:30
A nouveau, Roy n'a pas pipé mot durant le discours d'Oliver Queen. Ses yeux d'émeraude sont restés fixés sur le visage de son ancien mentor, rongé par la douleur, le doute et une véritable inquiétude. Il ne doute pas, fondamentalement, que l'archer est perdu et terriblement marqué par les plus récents événements - mais pas pour les bonnes raisons, comme ses mots ne cessent de le prouver.

"Ollie..."

Il pousse un profond soupir, et baisse les yeux. Ces derniers se fixent sur la lame déposée par Green Arrow sur le lit de Lian, ce qui a provoqué, quand il l'a fait, un léger tremblement chez son père. Il soupèse la lame entre ses doigts, et son visage se fait soudain plus marqué, plus blessé, plus réel.

"Franchement..."

Sa voix n'est qu'un mince filet, un murmure, bien loin du ton autoritaire, dur et sans concession qu'il avait adopté précédemment. Il semble bien plus faible qu'avant, presque enfantin.
Il semble avoir besoin d'aide.

"Franchement... tu te fous de ma gueule ?!"

Harper relève des yeux injectés de sang, de colère. Ses poings se serrent, notamment autour de la lame. Sa voix explose, alors qu'il fait les deux pas qui le séparent d'Oliver Queen.
Il semble avoir besoin d'aide - mais pas celle proposée.

"Tu viens ici, tu viens ici alors que tu sais que je t'en veux, alors que tu sais que j'ai des raisons de t'en vouloir ! Tu viens ici, tu viens me voir au chevet de ma fille, tu viens interrompre un moment entre elle et moi ! Tu viens ici, tu viens me proposer de l'aide, mais quoi ? Tu viens ici me faire une tirade sur ta vie après l'île, après tes sacrifices, après tes erreurs, après ce que tu as vécu... tu te fous de ma gueule ?!"

Sans prévenir, il se précipite sur son ancien mentor, et le propulse contre le mur de la chambre de Lian, à l'intérieur de Star Labs. Les coudes contre le torse de son ancien ami, il affiche un visage de haine et de rage qu'il ne parvient plus à contrôler.

"TOI ! TOI ! TOUJOURS TOI !!!"

Il libère un peu Queen, et ouvre son bras pour montrer de l'index le corps immobile et presque agonisant de sa fille.

"TU VIENS ICI, TU VIENS AU CHEVET DE MA FILLE QUI MEURT, ET TU NE PARLES QUE DE TOI ! DE TES FAUTES ! DE TES ERREURS ! DE LA PUNITION QUE TU MERITES ! MAIS TU TE FOUS DE MOI ?!"

Son visage n'est qu'à quelques centimètres de celui de son ancien mentor, et exprime toute sa colère. Pendant quelques secondes, longues et terribles, Green Arrow peut découvrir ce qu'est devenu son ancien protégé, jadis si joyeux, si vivant, si sympathique, et désormais rongé par des émotions extrêmes et incontrôlables.

"Ollie..."

Soudain, Roy relâche son camarade et recule d'un pas. Ses yeux sont emplis de colère, mais aussi de pitié pour l'homme qu'il a tant admiré, et qui l'a tellement déçu.

"Tu es pathétique."

Ses yeux se reposent sur la lame, qu'il serre toujours dans ses mains. Sans regarder, il jette brutalement la lame en avant, et celle-ci vient s'écraser dans le mur, à un centimètre à peine de son ancien mentor ; il a sûrement perdu quelques cheveux au passage.

"Dégage. Je ne le répéterai pas. Dégage de la chambre de ma fille."

Arsenal croise les bras et attend.
Il ne le répétera pas - pas avec des mots, en tout cas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Avr 2015 - 8:26
Mon discours n'a pas du tout l'effet voulu et quelque part je m'en doutais, mon ancien protégé est tout simplement détruit. L'homme que j'ai jadis connu a désormais disparut et pourtant je sens qu'il y a une lueur d'espoir pour lui. Notre amitié si forte avant est maintenant finit, il me haïra probablement toujours mais je savais que je pouvais lui éviter de sombrer à nouveau dans un état hélas trop familier pour lui.

Roy s'écarte de moi avant de jeter le couteau qui frôle le visage. Son regard est remplis de haine, cette haine qu'il vouera à tout ceux qui se mettront en travers de sa route et dans le cas présent moi.

"Dégage. Je ne le répéterai pas. Dégage de la chambre de ma fille."

Il croise les bras et me fais face son attitude est menaçante et je suis presque certain que si je ne quitte pas la pièce, un affrontement sera inéluctable. Pourtant je n'ai pas encore joué toutes mes cartes et je n'ai aucunement l'intention de partir tant je n'aurai pas obtenu ce pour quoi je suis venu.

- Tu n'as rien compris... Laissons mes erreurs et parlons des tiennes dans ce cas ! En faisant ce que tu fais, tu aurais du savoir que cela pouvait arriver ! Tu aurais du la protégé et tu as salement échoué !

Désormais je ne suis plus là pour essayer de lui remonter le moral mais pour faire ce que j'aurai du faire la première fois.

- Et maintenant quoi ? Au lieu de trouver le responsable, tu reste là à pleurer sur ton sort... C'est dur pour toi ? Oui la vie est dur et celle que nous menons l'est encore plus et cela tu le sais depuis plusieurs années. Tu ne supporte pas l'échec et la solitude, tu as une grande force en toi et pourtant tu stagne dans la faiblesse ! Tu veux sauver ta fille ? Quitte cette chambre et fais ce pour quoi je t'ai entrainé. Lian n'a pas besoin de toi dans cette chambre ! Elle est forte, elle surmontera tout ça.

La colère c'est emparée de moi. Le voir ainsi prostré sans rien faire me met hors de moi, pour s'en sortir il doit se relever et continuer le combat.

- Si tu veux un avenir meilleur pour Lian, tu dois te battre Roy. Détruire cette corruption. Ici tu es inutile ! L'homme qui a tiré sur Lian peut très bien venir ici et faire de même... Et alors quoi ? Il te prendra par surprise pendant que tu pleurs et vous tueras tout les deux ! Le résultat sera que tu seras mort et ta fille aussi.

Je me suis avancer devant lui mon regard plongé dans le sien. Un regard de défis, deux choix s'offre à lui. Avancer et se battre ou reculer et sombrer comme avant.

- Ne fais pas deux fois la même erreur Roy, bats toi et avance. Si tu veux commencer par moi pas de problème si il n'y a que sa pour te faire bouger dans ce cas frappe ! Frappe et bat toi !

Je me recule d'un pas et j'écarte les bras pour lui indiquer qu'il peut y aller.

- Je ne suis pas la cause de tout tes problèmes Speedy, mais si tu trouve qu'il est plus facile de me brimer pour tes erreurs alors fais le ! Ou agis comme j'ai toujours voulu que tu agisse, sois fort et sois un homme.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Querelle au chevet de Lian [Green Arrow]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Star Labs-