D'ici jusqu'à l'Infini (Pv: Hal Jordan)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mer 6 Fév 2013 - 2:14
Accompagné du héros de la Justice League, Sinestro s'envola, il voyait Plastic Man disparaître au lointain en-dessous de lui à mesure que le froid se laissait deviner et que l'oxygène naturel se faisait plus rare. Ils traversèrent un océan de nuages, puis un autre. Il se rappelait à quel point Hal Jordan, au début, lui avait rappelé son ami et beau-frère Abin Sur de la planète Ungara. Même impulsivité, mais aussi le même perfectionnisme et un goût de vivre et de profiter semblable, même. Mais il ne devait pas y penser, son ami était mort et enterré, il en avait fait son deuil depuis quelques années mais dernièrement, avec l'arrivée d'Amon parmi ses recrues, le fils qu'il n'avait jamais eu et portrait craché de son père, ainsi que la ré-émergence du nécromancien Atrocitus, l'assassin d'Abin... Sans parler du mystérieux serment des Indigo qui incluait le nom du Lantern assassiné. C'était beaucoup, même pour quelqu'un censé avoir fait son deuil de la personne. Il secoua la tête et tourna le regard vers les étoiles qui se révélaient progressivement.

"Une belle journée étoilée pour mourir. Un jour je rejoindrai les miens pour de bon, mais d'abord..."

Emmenés dans la bulle formée par Thaal Sinestro, celui-ci et son compagnon, un Green Lantern terrien du nom de Hal Jordan, passèrent en vitesse supra-luminique pour voyager à travers des couloirs flous de lumières de l'arc-en-ciel, les yeux toujours aussi ébahis à la millième comme à la premire fois. Les étoiles ne brillaient plus de l'éclat terne que voyaient les sédentaires. Pour ces baroudeurs aguerris de la galaxie, elles devenaient des faisceaux bleus d'espérance, roses comme l'amour, ou rouges comme la rage de vivre des mondes en fin d'existence.

Sinestro, en bon soldat formé par le Sergent Ermey, comme ses anciens collègues Tomar-Re, Kilowog et Abin Sur, parmi lesquels malheureusement la liste des défunts ne faisait que s'allonger... En bon soldat entraîné à la vieille école du Green Lantern Corps, Sinestro avait pour devise, de ne laisser aucun homme derrière. Malgré sa réputation de terreur et de sévérité, il était comme un père et un chef de clan pour ses hommes, qui le respectaient et étaient prêts à mourir pour l'honneur de son nom. En échange, il avait fait la promesse silencieuse de tout faire pour les garder dans ses rangs et en bonne santé tant que cela permettait de répandre leurs idéaux communs de terreur à travers l'univers.

D'ailleurs, et malgré leur inimité croissante, il n'avait jamais cessé de garder un œil sur Hal Jordan, ainsi que sur son ancien groupe le Corps des Green Lantern et ce malgré le fait qu'il ait monté une faction rivale. Bien sûr, il les taquinait par des batailles et des assassinats, mais il veillait également à garder le Corps des anneaux verts en bonne vitalité et réactivité. Après tout, c'était un réformateur, mais il croyait toujours en partie dans ces vieux idéaux, qui étaient restés malgré tout un peu poussiéreux. Il avait du respect pour ceux qui s'entêtaient à suivre la croisades des Gardiens malgré leurs mauvaises méthodes et leur manque de poigne dans certaines situations.

De même, il n'avait jamais souhaité abandonner sa patrie, sa planète, le sol qui l'avait vu naître et émerger du rang des mortels pour devenir un dirigeant, puis un officier spatial des Gardiens puis à son propre compte. Il leur avait donné sa fille illégitime, l'un des plus grands chirurgiens et le Green Lantern actuel de leur monde. Il leur avait donné l'ordre et la discipline. Il leur avait donné un nom à scander, à admirer ou à craindre, à respecter. Il leur avait offert sa protection. Son second, l'instructeur Arkillo, tenait d'une main ferme l'escouade résidente de Korugar, et malgré quelques débordements de type pillage et violences charnelles, il s'en sortait plutôt bien. Ce serait toujours sa patrie, et il tiendrait toujours Korugar près de son cœur.


"Heureux qui fit un bon voyage, et entre ses parents passe le reste de son âge."

Il regrettait d'être devenu un cow-boy de l'espace. Il aurait préféré demeurer auprès des siens, embrasser une glorieuse carrière politique et faire la fierté de son peuple. Au lieu de quoi, il s'était laissé berner par les Green Lantern dans une carrière et une destinée douteuses, qui ne lui avaient amené que des déchirements. Malheureusement, on ne peut jamais vraiment rentrer chez soi, une fois qu'on est parti. Il ne reconnaissait presque plus les quartiers, les voies périphériques. Même les modes locales avaient fini par lui échapper. Son palais s'était endurci et il n'appréciait plus les saveurs de la cuisine qu'il avait connue étant enfant.

Il ne pouvait même pas vraiment s'expliquer envers Hal pour lui faire la visite guidée. Il reconnaissait vaguement des bâtiments aux pointes gothiques, des voies rapides à six ou huit allées, des ponts et des grues aux dimensions titanesques avec des employés qui mangeaient leur sandwiches, mais tout cela lui était devenu étranger. Un de ses Lantern, apparemment lancé sur une mission par Arkillo, les passa sans s'arrêter, il devait être pressé. Coup du hasard, Thaal ne le reconnaissait pas, cela devait être une nouvelle recrue, ce qui lui prouve que le Corps tourne bien sous la houlette de son représentant.

Il fit une pause dans les airs pour prévenir Jordan de ce qui l'attendait dans l'avenir immédiat. Ce dernier l'avait pressé de questions, mais chaque chose devait venir en son temps. Cette impatience, décidément, il la connaissait bien, mais il ne devait pas laisser ses sentiments prendre le dessus. Le terrien l'avait trahi une fois, et malgré leurs affinités, il devait s'en tenir à l'ordre de mission et aux nécessités d'avoir un spécialiste autant qu'un homme dispensable. Et un tel homme malheureusement, était quelque peu fougueux et provocateur dans ses interactions.


"Bon, nous allons croiser des gens avec qui toi et les nô... les tiens, avez croisé le fer. Ce ne sont pas de mauvais bougres, même si ils sont comme toi et ce Guy Gardner, un peu rustres. Ne parle pas, ne dis rien, ne fais pas un son, ou un geste bizarre, et peut-être qu'ils ne te reconnaîtront pas. Après tout, vous autres les humains, vous êtes tous pareils. De toutes façons, sans un anneau chargé, tu ne comprendras ce qu'ils disent que s'ils le veuillent bien. Et ce ne sont pas des pros de la volonté, mes hommes. Ce sont plutôt des terreurs. Pour la question de l'anneau, on y reviendra plus tard. Mais j'aime autant que tu n'aies pas ton anneau de hum-hum dans ce quartier général."

Souplement, lestement, il forma une trajectoire d'atterrissage pour eux deux, diminuant l'ampleur de la bulle pour la diviser en deux champs personnels. Il voulait bien montrer que Hal était sous sa protection. Il s'avança sous un pont qui menait aux bâtiments administratifs de la ville principale. Une gigantesque tenture aux couleurs du Sinestro Corps, bardée de nombreux insignes qui étaient les anciens ronds jaunes à fond marine des recrues, remplacés par un symbole noir et blanc représentant Parallax sur leur tenue d'officier confirmé. Le Korugarien écarta les bannières en les soulevant avec ses doigts noueux, il constata avec désarroi que son officier de garde était le Bizarro : Yellow Lantern, du secteur 1482. C'était un grand bonhomme tout blanc et ridé, aux faux airs de créature de Frankenstein et qui portait un uniforme réglementaire avec masque. L'aura générée autour de lui par son champ de force jaune était irrégulière, comme un contour fait de bulles de savon. Levant les yeux aux ciels prêt à entendre n'importe quoi à cause de la logique défaillante de son officier, Sinestro tâcha de bien choisir ses mots, mais l'autre promettait d'être une vraie tête à claques.

"Lantern Bizarro Jaune de Htrae, je constate qu'Arkillo est absent. J'ai pourtant besoin de certaines ressources pour mener à bien une mission de la plus haute importance pour l'avenir du Corps. Du moins, si personne n'a, comme je le soupçonne, revu trace de la Lantern Lyssa Drak."

L'autre acquiesça de la tête, silencieux, bizarrement. Quoique, vu son manque d'intelligence, on aurait pu voir les rouages tourner à vide dans son cerveau pendant un quart d'heure avant qu'il ait une réaction. Alors Sinestro en profita pour se tourner vers ses autres officiers, qui se reposaient dans le mess en se racontant des histoires. Tous se turent en voyant que le chef, Thaal en personne, était rentré. Même le baril rempli de faux feu créé par l'énergie d'un des anneaux, eut un raté, puis les flammes reprirent et les hommes se redressèrent. Avant qu'ils ne viennent le presser de questions, leur leader à moustaches leur tint ces mots :

"L'humain m'appartient. Vous ne ferez rien contre lui. Il n'en a pas l'air, mais il peut temporairement aider notre cause. Depuis la disparition de Lyssa Drak notre gardienne du livre de Parallax, elle a été vue emprisonnée dans le livre des Black Lantern. Mes écoutes sur Oa ont également confirmé que plusieurs vestiges du corps et de l'armure d'Anti-Monitor sont manquants. Je le soupçonne, lui ou ses énergies, d'être lié à la disparition de notre fidèle partenaire et historienne. Jordan ici-présent est le meilleur pilote que je connaisse. Nous allons naviguer littéralement entre deux fréquences de réalité. Entre matière et anti-matière. Si je ne revenais pas, je renouvelle ma confiance à Arkillo."

Il baissa la voix, un peu déçu : "S'il repointe le bout de ses crocs, du moins."

Il chercha tout de même du regard si Arkillo n'était pas dans les parages. Il était surprenant que le nouveau soldat qu'ils avaient croisé soit parti sans un ordre de mission du second en commandement du Corps. Peut-être allait-il revenir d'un moment à l'autre, ou alors il venait de partir lui-même pour une mission ou pour la nuit. Il se renseignerait plus tard, mais pour l'heure, il devait amener Jordan un peu plus loin dans les profondeurs de la base Yellow Lantern.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 7 Fév 2013 - 19:52
Nous venions tout juste de quitter l’atmosphère de la terre que Sinestro commença immédiatement à raconter des choses bizarres. « Un jour je rejoindrai les miens pour de bon…». « Si tu veux je peux t’arranger cela très facilement, j’ai seulement besoin de ma charge d’anneau.» me dis-je à moi-même. Puis nous passâmes en vitesse supraluminique sans qu’il ne dise quoi que ce soit de plus. En sortant de l’hyper-espace, je me mis à parler à mon despote préféré afin d’en savoir un peu plus sur la mission en cours.

« Alors, mon petit Thaal, en quoi consiste cette mission dans laquelle tu as absolument besoin de mes talents exceptionnel?»


Sinestro ne prend même pas la peine de me répondre et reste muet. Malgré toutes mes tentatives pour lui parler il ne disait rien. Je m’étais peut-être trompé à son sujet, il avait peut-être menti afin de me faire prisonnier et ainsi exclure son plus grand ennemi de la carte.

« Hé ho! Je te parle. Vas-tu me répondre espèce de lutin mauve.»

En finissant ma phrase je failli me retrouver sur le cul, car Sinestro freina brusquement en voyant passer l’un de ses hommes près de nous. Ensuite, il commença à m’expliquer que nous allons directement sur Korugar. Putain de merde, il m’amenait directement dans le QG central du Sinestro Corps. Aussi bien me jeter dans la gueule du loup. Mais, ceci pouvait être utile, j’allais certainement pénétrer le QG du Sinestro Corps. Donc, j’allais être en mesure de connaitre ce qu’il y a dans leur base principal et si j’avais un peu de chance trouver certain de leurs points faibles. Le seul problème c’est que mon anneau n’a pas de charge alors je vais devoir tout mémoriser dans ma tête moi –même.

« Ouais c’est beau j’ai compris. Moi pas parler, comme cela pas me faire tuer. Mais hors de question que tu me prennes mon anneau. Je vais le cacher voilà tout.»

Je mis donc ma main gauche sur ma droite afin de cacher mon anneau. Sinestro lui, nous faisais atterrir en douceur. Pour ma part, je flottais toujours à quelques centimètres du sol afin de démontrer que je suis bel et bien sous sa protection. Nous allons bientôt voir si la parole de Thaal Sinestro vaut quelque chose. Nous pénétrâmes dans le QG et ce ne pris pas grand temps pour rencontrer d’autres membres jaune de son ordre. Pour ma part, j’essayais du mieux de mes capacités de mémoriser ce que je voyais. Cependant, quelque chose capta mon attention, c’est à ce moment qu’il répondit à ma première question que je lui avais posée au début du voyage.

« Jordan ici-présent est le meilleur pilote que je connaisse. Nous allons naviguer littéralement entre deux fréquences de réalité. Entre matière et anti-matière. Si je ne revenais pas, je renouvelle ma confiance à Arkillo.»


Voilà le pourquoi il avait besoin de moi. Il voulait que je pilote un véhicule entre deux dimensions, une tâche très compliquée que seuls les meilleurs des meilleurs peuvent réussir. Il est évident qu’aucune de ces brutes du Sinestro Corps n’est un excellent pilote. Moi je suis le meilleur. Ceci me donnait une certaine immunité face à Sinestro, car il avait vraiment besoin de moi pour accomplir cette tâche. Qu’allons-nous trouver dans cet « entre-deux» dimension reste encore à découvrir par contre. J’attendis quelques instants que nous soyons loin de ses hommes pour ouvrir à nouveau la bouche.

« Alors c’est pour cela que tu as besoin de moi, pour piloté une navette dans un endroit où personne ne veut aller. J’admets que tu as fait le bon choix en me choisissant, cependant pour piloter dans de telles conditions je vais avoir besoin de toute ma tête et ne pas me poser d’autres questions. Donc, il serait tout juste normal que je puisse avoir les réponses à mes questions. Comme cela je pourrais me concentrer pleinement à ma tâche. »

J’attendis quelques secondes, mais en voyant qu’il ne répondait pas j’en déduis qu’il était ouvert à l’idée. Il n’avait pas vraiment le choix, car j’étais le seul qui pouvait piloter dans de telles conditions et s’il voulait revenir en un seul morceau il fallait que je puisse me concentrer à 100 % sur la tâche.

« D’ailleurs j’en ai deux qui me viennent en tête pour l’instant. J’imagine que dans cette « entre-deux» univers nous n’allons pas rencontrer que des gentilles demoiselles qui nous offrent des massages gratuits. Que fait-on en cas d’attaque? Tu ne peux pas te battre et me défendre en même temps. Puis-je te rappeler que tu as absolument besoin de moi pour revenir en un seul morceau.»

Je n’attendis pas longtemps avant de recommencer à parler, afin qu’il ne me fasse pas perdre mon idée dans l’un de ses discours infinissables en explication.

« Et secondo, peux-tu m’expliquer pourquoi le sénateur Ross a changé de doctrine aussi radicalement. Ne me dis pas que c’est son choix personnel, car avant que tu ne m’interrompes j’avais eu le temps de détecter quelque chose d’anormal dans l’organisme du Sénateur. Je n’ai pas eu le temps de terminer le « scan», merci à toi, mais la campagne de peur qu’il a adopté dans son discours colle bien dans tes méthodes d’agissement. Tu as peut-être dupé tous les autres, mais moi tu ne me duperas pas. Nous nous connaissons trop bien pour cela.»


Thaal n’avait pas vraiment le choix de répondre à mes questions et il le savait. J’étais le seul qui pouvait le ramener en vie de cet endroit.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 8 Fév 2013 - 14:39
Sinestro conduisit Hal jusqu'à ce qui était son musée personnel. Il dut activer une succession de codes confidentiels dont la succession n'avait aucune signification, si bien que l'anneau ne pouvait les traduire en langue terrienne. Il dut apposer ses empreintes digitales, rétiniennes, ainsi que l'énergie de son anneau, puisque chacun des anneaux forgés sur Qward est unique. L'appareillage de porte, très élaboré pour une base qui semblait assez vétuste, à l'image de ses membres brutaux et incultes, se déverrouilla pour laisser place à un lieu qui rappelait davantage la personnalité de Sinestro lui-même. Finis les colliers d'oreille, les têtes de Lantern fichés sur des piques ou les uniformes verts cousus en patchwork pour former les carpettes de la salle commune. Ici, c'était le royaume de l'ordre et de la dévotion.

Jordan demanda réponse à ses questions, comme s'il était normal de lui donner toute satisfaction afin de conduire un vaisseau. Pourtant Sinestro savait très bien que l'autre bossait parfaitement bien sous la pression, et qu'une fois dans un cockpit, il était rarement aux prises avec d'autres pensées, grisé qu'il était par les pressions exercées et la vitesse donnée aux moteurs.

Mais d'abord il commença par s'enquérir de la mission en elle-même. Ce n'était pas du tout inutile d'y répondre, afin de pouvoir apporter les changements nécessaires à la carlingue, ainsi qu'à la conduite du véhicule. Aussi, Thaal s'empressa de lui répondre, tout en montrant du doigt un engin, situé en plein milieu du musée secret, c'était le canot d'atterrissage d'Abin Sur, ou du moins, une très bonne imitation.


"Comme tu vois, le cœur a ses raisons... J'ai misé aux enchères sur un canot d'urgence semblable à celui utilisé par Abin Sur lors du tristement célèbre crash qui amena sa dépouille ainsi que l'infâme Atrocitus sur ta Terre. J'ai tâché d'y apporter les mêmes modifications que feu Abin Sur, mais hélas, mes connaissances demeurent limitées. Sans oublier que nous allons voyager entre deux fréquences de réalité. Bon, grâce à un alliage concocté par mon soldat, le Weaponer de Qward, le fuselage devrait tenir durant un certain temps avant de partir en fumée. Je ferai venir des techniciens s'il le faut, mais j'ai d'abord besoin que tu adaptes ce vieux coucou à tes nécessités. Après tout, le bruit court que tu as été rétrogradé mécanicien. Un petit challenge en la matière ne devrait pas faire de mal, surtout avec nos vies sauves à la clé."

Lorsqu'il s'enquit de savoir quel genre d'adversité ils rencontrerait, Thaal comprit qu'il commençait à mettre son esprit dans la partie. Vu le côté encore très mystérieux du passage de la matière à l'anti-matière, il était difficile d'en juger, mais il avait une bonne idée de la chose. D'un ton qui se voulait rassurant, il commenta :

"La spécificité des adaptations apportées par le Weaponer devraient... Oui, on ne l'a pas encore testé, c'est une pièce de collection que j'ai évité d'utiliser tant que c'était possible... Elle devrait permettre d'utiliser les anneaux jaunes sans aucun problème, grâce à des champs de polarisation qui redirigent ensuite vers les tuyaux qui les canalisent... Des canons à terreur, si tu préfères... Alimentés par mon anneau ou cela pourrait être celui de n'importe lequel parmi mes soldats en cas de besoin. Vu que la peur est supérieure à tout, nous devrions pouvoir éliminer tout ce que l'univers peut mettre en place pour empêcher un être de franchir ces vibrations dangereuses. On dit que l'existence est un phénomène vivant qui a ses propres anti-corps. Je suis un peu sceptique, mais passons."

Il écouta les remarques éventuelles de Jordan, puis il s'épousseta les épaules. La partie un peu plus délicate, l'inconnue, venait ensuite.

"Vu la nature commune du regretté Anti-Monitor et de l'anneau de Lyssa Drak, on a toutes les chances de trouver la réponse dans ou derrière ces couloirs intermédiaires de réalité, et puis tout ce qu'on pourra trouver qui n'a rien à y faire renforcera la pureté de l'anneau. Quoi qu'il en soit, l'un comme l'autre ont été assujettis à la force du noir. On dit que les Black Lantern ont disparu. Peut-être en apprendrons-nous davantage sur ce qui les a remplacé dans l'univers. On parle même d'une Lanterne Blanche, tu es bien placé pour le savoir il me semble."

L'autre insista avec ses questions concernant la politique humaine. Thaal répondit en dissimulant bien sûr ses liens avec Ross via son agent Despotellis, puisqu'il était lui-même, indirectement, le marionnettiste de toute cette mascarade. Cependant, même si récupérer sa gardienne du livre et savoir des choses sur les nouvelles lois cachées de l'univers était important, rien n'était moins sûr et il ne pouvait à ce prix révéler son plan sur Terre pour acheter sa réussite dans l'espace.

"Jordan, n'oublie pas que je suis politicien, et que je suis ici chez moi. Tu crois connaître la Terre ; je connais certes mal les humains, mais je me souviens très bien quel plaisir toi et tes primates de Lantern terriens vous avez pris à me surnommer Adolf ou Mussolini. Je me suis renseigné sur ces périodes historiques. Elles ne sont pas très différentes de la grogne connue à Korugar et à laquelle j'ai mis fin en devenant un leader fort. Mais ne dépasse pas les limites. Sachant que c'est toi et ton manque de recul politique qui m'avez trahi dans ma première prise de pouvoir ici, n'oublie pas que c'est un sujet sensible. Cette pièce est hautement sécurisée, mes hommes sont au-dehors, et tu n'aimerais pas me voir énervé, surtout quand tu es désarmé."

Il le regarda de haut, avec mépris et haine. Il ne ressentait plus la sympathie familière qu'il avait eue pour Hal Jordan, mais cette vexation constante qui lui pendait au nez depuis le tribunal d'Oa. Il dut se retenir pour ne pas gifler son allié d'infortune, son bras entier tremblait de fureur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 13 Fév 2013 - 22:20
( Désolé pour le délais, j'ai eu une très grosse semaine, j'espère que tu n'es pas trop en colère. Bref voici mon post.)

J’avais réussi à rentrer dans sa tête, pour un politicien il n’était pas très résistant à mes tentative d’obtenir de l’information. Je voyais bien qu’il voulait me gifler ou me faire très mal, mais il avait besoin de moi. Pourtant, je suis loin d’être un politicien chevronné. Je pourrais même dire que la politique et moi sommes deux choses très différentes. Je vais voter à presque chaque élection, mais c’est à peu près tout. Par contre, de voir Thaal vibrer de colère comme cela me donne envie de continuer. Je vais peut-être recevoir quelques bonnes baffes, mais afin d’obtenir des informations importantes de la part de ThaalSinestro n’est pas chose facile et je ne pouvais pas savoir quand je vais me retrouver à nouveau dans une situation aussi avantageuse. Pour l’instant, je vais me concentrer sur le vaisseau que je vais piloter, car je dois être ne mesure de revenir en vie si je veux transmettre les informations aux autres héros.

« Pour piloter dans de telles conditions je dois être confortablement installé. Donc, j’ai besoin d’un siège de pilote en cuir Suédois et pas une de ces copies korugariennes de basses qualités. J’aimerais également que les contrôles du vaisseau ressemble plus à des contrôles terrienne, les turbulences qu’il va y avoir vont être élevés. J’aurais aussi besoin de la liste complète de tes contacts et partenaires, volontaire ou non, que tu as sur terre. J’aurais aussi besoin que tu sois assis à ma droite dans le cockpit, car je vais avoir besoin d’un copilote. Tu vas devoir te passer de ton siège de luxe que tu as installé un peu plus vers l’arrière. Je ne veux pas avoir à crier pour te demander des choses. Finalement, ceci n’a peut-être pas de lien avec le vaisseau, mais en cas d’attaque à l’intérieur du vaisseau, je me défends avec quoi?»

Pendant que les techniciens korugariens installaient les modifications et me donnait ce que j’avais demandé je vis que j’étais d’une importance capitale pour Thaal dans cette mission. Je regardais les modifications s’ajouter au vaisseau avec une vitesse et une précision étonnante. Je supervisais l’installation de quelques ajouts de dernière minute en leur disant de les mettre à une autre place pour ensuite leur demander de les remettre à la première place simplement pour les faire travailler un peu plus. Sinestro lui rageait toujours un peu plus à chaque demande que je faisais. Plus il rageait et plus mes chances d’obtenir ce que je voulais augmentais.

« Qu’est-ce qu’il y a Thaal? Tu veux que je sois le plus à l’aise pour cette mission oui ou non?» Lui dis-je sur un air moqueur. « D’ailleurs, il me manque certaine chose que j’ai demandée. Si nous voulons en finir je vais avoir besoin de tout cela. »

Les travaux sur le vaisseau avançait bien, mais pas suffisamment rapidement pour Sinestro à voir son visage. À moins qu’il ne s’agisse de sa frustration sur mes nombreuses demandes. Trêve de plaisanterie, personne ne peut dire que je ne suis pas un homme de parole, mais le vaisseau est maintenant parfaitement équipé et prêt à recevoir leur deux illustres invités.

« Regarde comme il est beau, un vrai miracle d’ingénierie. Voilà ce que combiner humain et korugarien peut faire. Une vraie merveille! Un peu comme tu as fait sur Terre avec notre très cher sénateur Ross non?»

Je pris une pause de quelques secondes pour regarder le travail fait, mais cette pause est plus pour frustrer Sinestro davantage que pour admirer le travail. Puis je repris la parole en tendant la main vers Sinestro :

« Tu me donnes les clés, je suis bien là pour le piloter non?»

Par la suite, je me dirigeai tranquillement vers l’entrée de l’appareil afin que nous puissions décoller.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 17 Fév 2013 - 15:50
Jordan, avant de s'affairer à apprêter le vaisseau, questionna Sinestro sur la nécessité de se défendre à l'intérieur. Si il pensait que Thaal allait s'en prendre à lui à l'intérieur de la coque, c'est qu'il avait des choses à se reprocher. Le korugarien commença à se demander s'il avait bien fait de demander de l'aide à Green Lantern... Il était à la fois insécure et trop sûr de lui, c'était agaçant de voir à quel point il compensait. A quel point finalement, il était vulnérable à la couleur jaune du spectre de la peur. Mais bon, si les Gardiens le gardaient malgré sa propension à redouter quoi que ce soit, cela ne faisait que prouver leur folie. Mais bon, il n'avait qu'une seule arme qu'il était prêt à mettre à sa disposition. Un type comme Jordan avait tendance à des comportements dangereux à l'occasion. Il lui dévoilerait cela juste avant d'embarquer.

"Tu verras, Jordan. C'est une petite surprise ..."

Le terrien commença à jouer les décorateurs d'intérieur. Le leader du Corps de la peur était agacé, mais il le laissa mettre ces choses au point grâce à l'assistance de techniciens autochtones. Cependant, il sourit quand l'autre évoqua le siège arrière. C'était ridicule. Ce siège qui, dans la capsule d'Abin, avait été celui d'Atrocitus, celui du prisonnier, celui finalement de l'assassin de son ami. Si Sinestro s'asseyait dans ce siège, ce serait uniquement sous la contrainte et il ne ressentirait que dégoût pour celui qui avait été incarcéré dans un tel fauteuil.

"Le siège au fond est celui du prisonnier. Et comme le retour sera moins laborieux que l'aller, ne fais pas trop le malin entre-temps, mon vieil ami."

En effet s'ils devaient surfer entre les couches de la réalité le temps de trouver ce qui retenait Lyssa Drak du côté obscur de la force, probablement quelque chose lié à l'Anti-Monitor et aux vibrations négatives... Le chemin inverse serait plus direct, une fois qu'il aurait récupéré la Gardienne du Livre de Parallax.

En parlant apparemment de tuning, finalement le pilote évoqua un éventuel lien entre Sinestro et le sénateur. Puisqu'il insistait, il allait l'avoir son lien. Plutôt que de se dissimuler, autant cacher son implication en se montrant à la vue de tous, et en l'officialisant par suite, ce rapport qu'il entretenait avec le tournant de la politique de l'ancien habitant de Smallville.


"C'est une excellente idée, que voilà. Ce sénateur n'a pas que des idées idiotes. S'il est prêt à relever ce pays, après tout, qui est Sinestro pour refuser d'aider ? Faire un peu le ménage dans ces anciennes terres ne serait pas une maigre tâche. Superbe suggestion que tu me fais là, Jordan. Je crois que je vais soutenir la candidature de Ross, si il veut prétendre à de plus hautes fonctions. Un Korugarien et un Terrien, après tout moi je ne suis pas citoyen je ne peux rien faire sur Terre comme politicien. Mais au moins, ses idées me plaisent, et contrairement à ce que tu crois, je me sens investi de devoir civiques. Je ne suis pas un monstre, Jordan. Moi je me suis toujours impliqué pour ma nation."

Cette fois, Sinestro pénétra pour la dernière fois dans le cockpit un peu étroit de ce qui était normalement, une navette de sauvetage. Forcément, après tout un vaisseau plus grand aurait nécessité encore plus de risques dans l'étroitesse des couloirs de fréquences vibratoires. Il s'assit à côté de Jordan, puis lui tendit sa main. Sur celle-ci, son anneau brilla, puis créa un duplicata tout aussi jaune et puissant.

"Je t'avais dit que j'avais une surprise pour toi. La clé, la voici. Hal Jordan de la Terre, tu as la capacité d'instiller de grandes peurs. Bienvenue comme membre temporaire du Corps de Sinestro. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 19 Fév 2013 - 15:35
« Tu te fous de ma gueule avec cet anneau, un peu comme avec cette histoire que tu viens de me sortir sur le sénateur Ross. Bien sûr que tu es d’accord avec ses idées, ce sont les tiennes. »

Lui dis-je en prenant l’anneau jaune avec ma main droite?

« Pour revenir sur l’anneau et bien c’est bien parce que je n’ai pas vraiment le choix que je le prends. À tes dires, ce coucou ne démarrera même pas si le pilote n’a pas un anneau jaune non? En plus, le jaune ne me va vraiment pas bien.»

En montrant mon majeur gauche à Sinestro, j’enfilai l’anneau sur ce dernier doigt. Je sentis une décharge d’énergie me traverser le corps pendant quelques secondes le temps que le costume jaune apparaisse au complet. Mon Dieu que je déteste cette couleur.

« Juste ça ! La peur n’est pas plus revigorante que ça. Pas étonnant qu’on vous a battu à toutes ces reprises. Le vert est beaucoup plus revigorant.»

J’avais déjà porté un anneau jaune avant. Pendant les événements de «Brightest Day», j’ai porté un certain temps l’anneau de Sinestro lui-même quand il était prisonnier du «Book of Black». Ce n’est pas trop différent de celui des Green Lanterns à l’exception qu’il marche à la peur. Mais rien ne vaut mon fidèle anneau vert. Je regardai ce dernier qui était toujours sur mon majeur droit. La seule chose qui parait bien sur moi me dis-je. Pour vu que Carol ne tombe jamais sur une photo de moi dans ce costume. Puis je jetai mon regard sur mon majeur gauche et me dis : lui je le passe à l’eau de javel en retournant sur terre. Puis, non chalament je levai mon bras gauche et lança une attaque d’énergie sur Thaal. Rien de très puissant, mais suffisamment forte pour l’envoyer valser sur son derrière de lutin de l’espace. Cependant, rien ne se passa. Sinestro ne prit même pas la peine d’élever son bouclier. La rafale d’énergie ne lui fit strictement rien.

« Évidemment, tu n’es pas suffisamment stupide pour me donner une arme qui est capable de te faire du mal. Au moins, sa ma défoulé un peu.»

Ensuite, je me dirigeai tranquillement vers le siège du pilote pour y prendre place. Au moins, j’avais mon cuir suédois me dis en m’assoyant. Une fois bien en place, je fis les dernières vérifications avant de mettre le contact et de démarrer les moteurs grâce à l’anneau que Thaal m’a donné. Les moteurs faisaient un joli petit son et je souris à l’idée de voir de quoi ce joujou était capable. Je me retournai vers Sinestro en tapotant le siège du copilote destiné à ce dernier.

« Allez viens t’assoir mon petit Thaal. Nous avons une longue route devant nous et nous avons beaucoup de choses à nous dire pendant le trajet. Tout est prêt, il ne manque que toi.»

J’attendis qu’il soit sur le point de s’assoir et je donnai un coup d’accélérateur vers l’arrière, car je voulais voir si ce coucou avait une marche arrière et quand je vis mon copilote se rattraper de peine et de misère juste avant de s’écraser la poire sur le tableau de bord je vis qu’il y en avait bien une. Non sans blague j’avais fait exprès. Je voulais juste voir à quoi ressemblait un lutin de l’espace à peau de radis écrasé.

« Oups désolé, les commandes sont beaucoup plus sensibles que je le croyais et le moteur beaucoup plus puissant aussi.»

Ignorant les petites insultes lancées par mon Némésis j’attendis qu’il soit bien assis et redémarra en trombe vers l’avant. Cette fois partie pour de bon, nous étions déjà presque sorties de l’atmosphère de la planète et je me remis à parler afin de meubler les silences qu’il risquerait d’y avoir pendant le voyage, car Sinestro n’est pas un type très bavard.

« Alors, maintenant dis-moi pourquoi tu as choisi Ross comme pantin. Je ne suis pas un grand connaisseur de politique, mais je crois qu’il y aurait eu des meilleurs choix non ?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013 - 23:05
Highball enfila l'anneau et tenta d'envoyer une décharge à celui qui venait de le lui procurer. Sans effet évidemment, au contraire l'énergie déchargée vint renforcer l'aura du maître de la peur. Cependant, cette première utilisation débloqua pour Jordan l'AI de l'anneau, ce qui allait l'aider pour piloter l'engin peu maniable sur la véritable autoroute de l'enfer qu'ils allaient emprunter entre l'espace et son homologue négatif.

Hal servit son discours habituel sur la supériorité des anneaux verts et sur le fait que la Volonté aurait toujours fait la peau à la Terreur. Sinestro imita des mimiques de commérage en bougeant ses mains et les yeux au ciel puis répondit, d'un ton un peu cinglant, un peu moqueur :


"...Dit le type qui s'est laissé posséder par Parallax, et sous son influence a tué ses meilleurs amis et démantelé son propre Corps de lanternes."

Sinestro fit apparaître un vieux gramophone, avec le grand pavillon en forme de trompette et le tourne-disque. La musique qui y était jouée par la tête de lecture, du Wagner, la Chevauchée des Walkyries. Le son était prenant, le volume, extrêmement élevé. Thaal fit signe à Jordan de la mettre en veilleuse pour le laisser profiter de la traversée en musique.

"Ce levier te permettra d'entrer dans les fréquences négatives une fois que nous serons passés en hyperluminique. Ne me réveille pas avant."

Incrédule lui-même quant au silence de Jordan, Sinestro fit cependant apparaître une seconde construction de lumière, une sorte d'oreiller avec des boules quiès intégrées et un masque opaque pour cacher aux yeux la lumière. Puis il se retourna dans son fauteuil tel un gros bébé qui sombrait dans le premier stage du sommeil.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Fév 2013 - 15:41
«Qui s’est laissé posséder par Parallax… mémémé» murmurai-je juste avant de répondre avec plus de conviction.

«Comme s’il est du style à te laisser le choix, de toute façon il ne pourrait plus le refaire maintenant. Mon esprit lui botterait les fesses.»

Sinestro ne m’écoutait même plus, il était déjà sur ses préparatifs pour sa petite sieste quotidienne. Pépé Sinestro commençait à se faire vieux il faut croire. Il m’ordonna de ne le réveiller sous aucun prétexte. Aucun problème pépé. Pas besoin que tu sois éveillé pour te rendre la vie difficile. Une fois le vieux endormi, j’eu une très bonne idée. Je pensais à un bon film des années 90 qui se nommait «Jeu de Puissance 2». Je fis apparaitre, grâce à l’anneau que Sinestro ma gracieusement donné, une canne de crème fouetté et un plume. Avec la canne, j’ai rempli les mains de Sinestro de crème fouetté et avec la plume je chatouillais le visage de ce dernier. Je me retenais de ne pas éclater de rire à chaque coup de main qui répandait la crème fouetté partout sur son visage. Je fis cela pendant un bon 15 minutes, puis je me dis que de passer en superluminique serait un bon moyen de remettre un peu d’ambiance dans ce rafiot.

Une fois à la bonne vitesse j’abaissai le levier en question et j’entendis un gros «BOUM». Je commençai à naviguer entre les deux univers. Les turbulences sont énormes, mais Sinestro lui semblait dormir comme un bébé.

«Hé pépé, c’est l’heure du réveille nous sommes presque à destination. Pépé????»

Il dormait encore malgré tous les gestes brusques du vaisseau. Je devais le réveiller, car j’avais le pressentiment que quelque chose allait mal tourner dans quelques instants. Je fis tomber la table tournante qui faisait jouer la musique et l’envoya promener près de Sinestro et je criai :

« HÉ! LE VIEUX, J’AI BESOIN DE TOI ÇA VA BARDER DANS QUELQUES SECONDES.»

Thaal se réveilla tranquillement et au moment où il vit la crème fouetter sur son visage et ses mains quelque chose nous heurta et le fis presque tomber à la renverse.

«Allez réveille-toi la partie commence à l’instant, tu ne voudrais pas la manquer.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Fév 2013 - 11:26
Sinestro prenait un peu de repos durant le trajet. Après tout il n'avait pas récupéré un pilote d'avions pour rien, et puis, celui-ci étant agaçant avec ses questions insistantes et sa naïveté nombriliste, un peu de sommeil semblait une bonne alternative. Il put se reposer le temps que cela dura, et se rendit à peine compte que son corps réagissait machinalement à des chatouilles, ou quoi que ce soit d'autres. Néanmoins il fut réveillé par un grand cri, la voix de Jordan se fit entendre, et apparemment il avait coupé la musique. Un voyage épique sans la chevauchée des walkyries, c'était un peu moins épique.

"On est arrivés ?"

Il avait marmonné pendant qu'il reprenait ses esprits, tel un poisson hors de l'eau. Il se frotta les yeux et réalisa qu'il était couvert d'une mousse étrange. Il leva les yeux au plafond, agacé. Encore un tour de Jordan. Mais comment diable le Terrien s'était-il procuré cela, Thaal se le demandera encore toute sa vie. Parmi les mystères de l'univers, en voilà un qui l'empêcherait de dormir à jamais.

Il fit apparaître une éponge et s'essuya le visage, le cou et les mains. Puis il regarda sur les écrans. Ils étaient passés en vitesse lumière. Mais surtout, les écueils commençaient à faire leur apparition. De part et d'autre de ce qui ressemblait à un très étroit couloir lumineux, et qui était en fait le chemin de vitesse tracé par le vaisseau entre les couches de réalité.

Les écueils, d'énormes morceaux de ce qui était la carcasse de l'Anti-Monitor, étaient des dangers envers l'intégrité du vaisseau, dans leur sillage le couloir déjà étroit que parcourait la capsule entre le franges de réalité


"Attention Jordan, ces bouts d'entité cosmiques, qui sont coincés entre mon monde d'origine et celui de Qward... C'est un poison pour la peur et pour l'univers."

Il enfila son casque de co-pilotage, rapprocha son siège. Prépara son anneau. Ils commençait à viser les morceaux d'armure de l'ancien dieu de Qward, devenu autrefois son Gardien puis un puissant ennemi parmi l'armée des morts. Cette fois il était éclaté en des morceaux qui défiaient toute possibilité. Les canons adaptés par les hommes de Sinestro permettaient de relayer l'énergie envoyée par son anneau.

Soudain, un soubresaut se fit sentir sur la coque du vaisseau. Quelque chose qui se trouvait au niveau des fragments était passé sur le vaisseau. Cela bougeait. Des êtres vivants pouvaient-ils avoir survécu entre les réalités grâce à cette improbabilité qu'était l'Anti-Monitor ?


"Arrête tout, 2814.1 ! Il y a des survivants."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013 - 18:19
Les turbulences de «l’entre-deux» univers étaient énormes. J’avais beaucoup de difficultés à garder le vaisseau droit afin qu’il ne décroche pas. Lorsque Sinestro fini par se réveiller, je vis qu’il se rendit compte que ça devenait sérieux.

«Bien dormis pépé? Un peu d’assistance serait de mise en ce moment. C’est quoi tout c’est débris?»

Thaal Sinestro me répondit qu’il s’agissait des restes de l’anti-monitor, une entité extrêmement puissante et qui avait servi de lanterne central au Black Lantern Corps. Aujourd’hui, il n’en reste que des débris qui flottent un peu partout. Où trouverions-nous Lyssa Drak dans tout ce merdier? Je ne devrais pas m’en faire avec cela, moi je ne suis là que pour piloter la navette, Sinestro s’occupe du reste non? De toute façon j’étais beaucoup trop occupé à éviter tous les débris qu’à me soucier d’un des membres de son corps. Au moins, Thaal maniait bien les canons de l’engin et me facilitais un peu la tâche. Puis, tout à coup nous entendîmes quelque chose heurter le vaisseau, mais pas suffisamment fort pour causer des dégâts. Ensuite, cette chose ce mit à marcher sur la carlingue. C’était vivant! Mon despote favori me demanda d’arrêter les moteurs en me disant qu’il y avait des survivants.

«Hum! Je ne suis pas certain que nous devrions arrêter. Je ne crois pas qu’il y aille quoi que ce soit qui pourraient ressembler de prêt ou de loin à quelque chose de gentil envers nous qui peux survivre ici. De plus, s’il s’agissait d’un allié, il ou elle nous aurait fais un signe non? Je doute que ce qui est sur la carlingue soit dessus simplement pour nous dire bonjour.»

Donc au lieu de ralentir je donnai du gaz afin que cette chose reparte dans cet enfer. Si elle voulait faire ami-ami avec nous qu’elle s’annonce avec des intentions amicales au lieu de se poser sur notre vaisseau sans y être invité. Cependant, je me rendis rapidement compte que cette chose était toujours sur le vaisseau, car quelques secondes plus tard nous entendîmes du bruit dans la soute arrière et la porte qui la reliait à notre cabine vola en éclat presque instantanément. Parmi la fumée qui se dispersa nous pouvions entendre quelqu’un nous dire des choses. Cette personne répétait sans cesse et avec beaucoup de colère :

«Vous m’avez trahi! Vous m’avez trahi! Vous m’avez trahi!»

Lorsque la fumée finie par de dissiper, je reconnu la personne qui nous parlaient. Par contre, elle était habillée de noir et nous pointaient également avec un anneau noir. Les yeux m’ouvrit grand comme des pièces de 25 cents quand je le vis :

«Abin Sur? C’est bien toi?»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 4 Mar 2013 - 21:16
Les deux Yellow Lantern se trouvèrent face à un fantôme de leur passé, incarné comme étant la forme zombifiée d'Abin Sur, l'un des plus grands Green Lantern. Il était porteur d'un anneau de Black Lantern, ce signifie qu'il était la victime d'un contrôle externe. Cependant l'anneau aimait jouer avec ses pantins et connaissait tous les souvenirs de l'hôte qu'il parasitait. C'était un peu comme revivre la présence de son meilleur ami. Quel que soit la vérité de cette situation, Sinestro écarquilla ses grands yeux d'or et supplia :

"Abin, vieil ami. Dis-moi... Que penses-tu de ce que j'ai accompli ?"

Il songeait à son Corps de Soldats de la lumière jaune, mais aussi aux nouvelles règles du Livre d'Oa, à un moment avec Hal il avait même empêché la prophétie de la Nuit Noire de se réaliser. Il avait recruté Amon Sur, le fils de son ami, et en faisait un homme.

"Mon assassin est toujours en vie, Sinestro. Tu n'es pas digne de ta grande rédemption. Tu es un raté, tu n'as même pas gardé ma chère Arin en vie. Tu es le pire des Lantern. Tu déshonore la mission des Gardiens et la mémoire de ta famille !"

Il était un peu plus grand que l'humain moyen, le visage en décomposition, vêtu d'un costume noir inspiré des Green Lantern qui rappelait celui qu'il avait porté de son vivant. Abin était le prédécesseur de Hal comme Green Lantern du secteur 2814, et le meilleur ami de Sinestro. Il lui avait même présenté sa sœur Arin, qu'il avait épousé devenant donc membre de la famille de son ami. Il savait que c'était bien lui. Mais il se démenait comme un beau diable pour l'empêcher de l'étrangler de ses anciennes mains décharnées.

Il projetait autour de lui la représentation de l'Entité, un ange qui était la vie elle-même pour le possible Corps des White Lantern. Il ne l'avait vu qu'une fois mais n'avait jamais pu l'oublier. Ceci dit, en jaune, il était vraiment moins efficace.


"Fais le Spectre! Jordan, puise dans des choses terrifiantes tu as un anneau jaune en ce moment, pas un vert !!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Mar 2013 - 23:56
Abin Sur était devant moi, mon prédécesseur maintenant ressuscité en Black Lantern que Sinestro et moi avion affronté pendant la prophétie de Blackest Night est toujours en «vie». De plus, il n’a pas l’air content de nous voir.

Sinestro dans son arrogance bien à lui, pris la parole en lui souhaitant la bienvenue et en lui demandant comment il allait. Non mais tu as la mémoire courte mon vieux Sinestro. Il y a de cela à peine quelques mois qu’Abin Sur et les autres Black Lanterns nous avaient presque tous éliminés. Alors, pourquoi lui demander comment il trouve ce qu’il a accompli comme despote.

«Mon assassin est toujours en vie, Sinestro. Tu n'es pas digne de ta grande rédemption. Tu es un raté, tu n'as même pas gardé ma chère Arin en vie. Tu es le pire des Lantern. Tu déshonore la mission des Gardiens et la mémoire de ta famille !»

Hé bien voilà! Même moi j’aurais pu dire cela à Thaal. J’imagine que cela doit être vrai si deux personnes aussi proches de Sinestro peuvent dire cela de lui. Par contre, il tourna rapidement son attention sur moi pour me dire des choses tout aussi poignantes.

«Quant à toi, Hal Jordan, mon successeur de la planète terre. Quand je t’ai donné cet anneau tu as juré de prendre toutes les responsabilités qui venaient avec lui. À cause de ton égoïsme, l’univers est au bord de la catastrophe. Tu n’es même pas au courent de tout ce que tu devrais faire comme mon successeur. Je n’aurais jamais dû te choisir cette journée là. Quant à moi, tu es autant un raté que Sinestro et en plus tu portes le jaune à la place du vert, tu as trahi les Gardiens toi aussi à ce que je peux voir.»

Comment peut-il dire cela, j’ai défendu l’univers dans plus de bataille que je ne puisse me rappeler. J’ai été nommé le plus grand de tous les Green Lanterns et la lumière la plus brillante de l’univers. Comment peut-il dire que je n’ai pas pris mes responsabilités. Je serais au courent s’il y avait des tâches obscures à réaliser depuis le temps.

«Hé ho! Je te fais remarquer que je ne porte le jaune seulement parce que Sinestro ici présent à drainé mon anneau vert. D’ailleurs, je le porte toujours regarde.» lui dis-je en lui montrant l’anneau vert toujours sur mon majeur droit.

« Et puis, comment tu peux dire que je n’ai pas pris mes responsabilités comme Green Lantern, j’ai sauvé l’univers à plusieurs reprises et empêcher notre cher ami à ma gauche de nuire pendant toutes ces années. Alors ne me dit pas que je n’ai pas pris mes responsabilités.»

Finalement, mon despote favori m’ordonna de l’attaquer au même moment que lui. Décidément, cette journée allait d’absurdité en absurdités. Tout le monde ont des troubles de mémoire dernièrement ou c’est seulement moi. Nous avons deux anneaux jaunes et Sinestro est bien placé, comme moi, pour savoir qu’il faut deux couleurs différentes pour venir à bout d’un Black Lantern. Je me penchai tranquillement vers Sinestro afin de lui dire à voix basse :

«Décidément, tu as la mémoire courte mon cher Thaal, tu as déjà oublié qu’il faut deux couleurs différentes pour causer des dégâts sérieux à un Black Lantern. Avec nos deux joujoux jaunes nous serions aussi bien de le frapper avec un bâton, nous aurions plus de chances. Bref, j’espère que tu sais ce que tu fais.»

Je me mis en position bien malgré moi et attendis le signal de Sinestro pour ouvrir le feu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 12 Mar 2013 - 0:44
Thaal créa une construction qui prenait la forme du plus puissant, du plus retors, du plus impertinent des Gardiens de l'Univers. Il avait en quelque sorte été un modèle pour Sinestro, un exemple d'arrogance et d'ambition, de remise en cause du plan sacro-saint des Maltusiens. Il était aussi un des rares êtres dans le cosmos qu'il pouvait craindre.

Un être petit, moustachu, au front dégarni, la ressemblance physique avec Thaal était frappante, pourtant la projection de lumière était Krona le Gardien Déchu. Il n'avait pas la réelle puissance de l'original, mais il avait la capacité d'intimer la soumission à quelqu'un comme Abin.

De même, la création de lumière de Hal, le Spectre esprit de la vengeance divine sur Terre, menaçait Abin comme un juge et bourreau. Ce dernier recula, les deux figures semblaient l'empêcher de se livrer à ses jeux mentaux et ses menaces sur nos deux Yellow Lantern.


"La peur est maîtresse. Abin n'a pas réussi à la vaincre avant son décès. C'est la seule chose en laquelle il m'a déçu. Bien que cela ne justifie pas que son assassin soit en vie, ça va nous permettre de réduire cette abomination... "

D'autres bruits se firent entendre, mais ils n'étaient pas dans la navette. Ils résonnaient autour d'eux. C'était dans leurs têtes. Dans leurs têtes se répercutaient les pensées impures du zombi, qui pourtant était prostré et ne remuait pas la bouche. Thaal chercha autour de lui. Il demanda à l'I.A. de l'anneau de lui en indiquer la source.

"Anneau, détecte une source d'amplification télépathique à proximités."

¤ PING. Green Lantern Saarek de Vulcain, présent dans les environs. Signes de vie faibles. A proximités, Green Lantern Ashel Sabian Formanta. Exécuter ? ¤

Sinestro regarda Hal, qui avait entendu également les voix rampantes de l'esprit du zombi aussi clairement, ainsi que la réponse de l'anneau sur l'origine de ces amplifications mentales. Il tourna son regard vers le Black Lantern, qui sembla d'un seul coup concentré sur quelque chose d'invisible et inaudible. Il communiquait avec le télépathe nécromancien, manifestement. Puis, il plia les genoux pour traverser la coque. Thaal lui saisit d'un coup sec son mollet décharné et tira vers lui. L'os craqua, mais le zombi ne s'en tirait pas plus mal et tenait dans sa main la cage thoracique d'un Green Lantern encore vivant. La silhouette du second, l'ombre de ce qu'il avait été, exténué par les vibrations d'entre-deux-réalités, s'écroula à l'intérieur de la coque.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Mar 2013 - 22:35
Au signal de Sinestro je fis apparaitre une réplique du Spectre. Sinestro lui, fit apparaitre une réplique de Krona, le gardien Déchu que j’ai vaincu il y a quelques temps de cela. Cette tactique a semblé au moins l’empêcher de s’en prendre directement à nous. J’avais bien fait de faire confiance à Thaal Sinestro pour cette fois. Cependant, il semble tellement confiant en les capacités du pouvoir jaune de la peur qu’il en oublie l’essentiel. Seule la combinaison de deux couleurs du spectre émotionnel peut vaincre un Black Lantern. Nous ne pourrons pas le retenir éternellement, il va finir par contourner nos défenses et à nous faire très mal et à ce moment ce n’est pas avec seulement le jaune que nous allons pouvoir le vaincre. Je savais qu’il s’apprêtait à nous frapper et il allait le faire très tôt. Du peu que je connaisse Abin Sur et de ce qu’on a pu m’en dire il était un Green Lantern avec beaucoup de ressource. La seule choses à faire maintenant est de trouver un moyen de se procurer une autre couleur du spectre émotionnel, mais la question est comment, nous ne sommes même pas dans le même plan dimensionnel.

«Oui je vois bien que nous semblions au moins lui faire peur, mais il est un ancien Green Lantern et l’un des plus grands de l’histoire du corps, alors il va trouver un moyen de contourner nos défense Thaal on a besoin de la Volonté. Tu ne pourrais pas me redonner l’énergie que tu m’as prise. De cette manière nous pourrions lui botter les fesses à vitesse grand V.»

À ce moment nous entendîmes des bruits bizarres à l’extérieur à l’extérieur du vaisseau. Abin Sur lui commença à traverser la paroi pour aller chercher ce qui cognait sur la carlingue. Malgré les efforts de Sinestro, le Black Lantern ramena quelque chose à bord qui nous glaça le sang. Il ramena un Green Lantern perdu depuis quelque temps. Nous le croyons mort, mais il était encore en vie quoi que très faible. Cependant, le fait qu’il ait amené un Green Lantern dans le vaisseau comme tentative de nous faire peur ou de nous terrifier vient de me donner une idée afin de mettre une fin à sa menace de manière permanente.

«Thaal j’ai besoin que tu me fasses confiance cette fois, j’ai une idée. Occupe Abin pendant quelques secondes s’il te plait.»

Sans en dire plus, nous passâmes à l’action comme si nous avions un lien télépathique l’un avec l’autre. Pendant que Sinestro distrayait Abin Sur, je m’efforçais de ramener le Green Lantern vers moi le plus rapidement possible. Lorsque j’eu une ouverture, j’attrapai le GL avec un bras mécanique Jaune et le ramenai vers moi.

«Salut mon vieux, content de te revoir. J’ai besoin de ton énergie afin que nous puissions survivre à cela. Acceptes-tu de me la donner?»

Le Green Lantern me fit un faible hochement de tête pour me dire qu’il acceptait. À ce moment, je collai mon anneau vert sur le sien et commença à réciter le serment des Green Lanterns. Je devais faire vite, car Sinestro ne pourrais pas le retenir très longtemps. J’espère qu’il lui restait suffisamment d’énergie pour me redonner un assez de puissance pour combattre.

«In Brightest days, in blackest night, no evil’s shall escape my sight. Let those who worship evil’s might, beware my power…. GREEN LANTERN’S LIGHT. »

Le flash de lumière qui suivi aveugla tout le monde dans le cockpit pendant un court instant. Quand la lumière se calma, je vis avec surprise que j’avais non seulement récupérée une partie de mes pouvoirs verts, mais j’avais encore l’énergie jaune. Je me retrouve encore une fois avec un costume hybride comme je l’avais eu quand Saint Walker avait envoyé son anneau sur moi afin de me guérir de la rage de l’anneau rouge. Tout ce que j’espère c’est que la petite charge verte que j’ai soit suffisante pour vaincre Abin Sur.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Mar 2013 - 19:30
Sinestro s'empara du deuxième Green Lantern, qui était inconscient. Il lui arracha son anneau du doigt et utilisa une succession de codes et de données cryptées grâce à sa connaissance de l'anneau créé par les Maltusiens. Il venait d'enclencher la commande d'auto-destruction, qui permettrait à la charge actuelle de l'élément de joaillerie cosmique de détonner en une explosion de lumière capable de donner un bon coup à Abin. Puis, durant le court décompte dans une langue inconnue de tous, le haut-maltusien, il enfonça d'un geste sec la bague au fond de la gorge du zombi lantern.

Il se recula ensuite, mais le monstre à l'image de son cher défunt avait saisi son poignet. Il plongea vers l'arrière de la cabine, et l'avant-bras du Black Lantern craqua et vint avec lui. Malheureusement, c'était la main porteuse de l'anneau qui l'avait accroché. Le restant du corps, malgré la charge affaiblie du Lantern, tomba en poussière dans l'explosion.


"Plus tard, les baisers dans le cou, messieurs. Green Lantern Saarek, utilisez votre télépathie et nécromancie pour contrôler le corps pendant que Hal s'occupe de l'attaquer pour pas qu'il ne se reforme trop. Pour l'IA de l'anneau... Des suggestions ?"

Pour une fois, Thaal n'avait aucune idée de comment procéder. Et surtout, qu'est-ce qui avait pu causer l'arrivée d'un Black Lantern ? Après tout, les restants de l'Anti-Monitor était là. Du moins, ses restes, comme prévu. Est-ce que, comme il l'avait imaginé, cela augurait de la présence de Lyssa Drak ? Les Lantern qui avaient été pris vivants par l'Anti-Monitor et ses alliés Black Lantern semblaient s'être donné rendez-vous. Son intuition semblait se confirmer.

"Localisation de la Lantern Lyssa Drak ?"

*Recherche en cours. PING. Lyssa Drak détectée.*

Tandis que la main putréfiée d'Abin Sur l'étranglait de plus belle, Thaal assistait à la reformation du corps à partir de l'avant-bras. Les orbites creuses commençaient à apparaître. Mais ce n'était pas ce que le Korugarien craignait le plus. Il attendait de se prendre de plein fouet les rayons jaunes et verts de Jordan, mais ça ne semblait pas venir.

"Tire, Hal, tire !! Je survivrai ! ..."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 31 Mar 2013 - 17:54
(HJ: Désolé pour le long délais, mais tu le sais j'ai été très occupé cette dernière semaine Razz»

La sensation de combiner peur et volonté était étrange. Le nouveau costume vert et jaune ma rappelait ce que j’avais vécu lorsque l’anneau de Saint Walker était en ma possession. J’espérais que tout ce déroulera bien cette fois. Quant à Thaal il avait bien joué son rôle de distraction. Je devais maintenant faire en sorte de tenir ma parole et faire ma part du marché. Sinestro me cria de tirer même si l’attaque le toucherait.

«Avec plaisir!» lui répondis-je.

Je levai les deux poings en direction du zombie Abin Sur et lui envoya une puissante décharge d’énergie verte et jaune en plein buste. Abin Sur et Sinestro furent projetés en arrière par la puissance de l’attaque. Mon partenaire d’infortune, Sinestro heurta le mur directement derrière lui, alors qu’Abin Sur lui alla valser un peu plus loin dans le fond de la pièce. Seule la main d’Abin Sur était restée agrippée au cou de Sinestro. Ceci était particulièrement dégoutant, mais non surprenant vu la nature déjà très décomposé de mon prédécesseur. Quant à moi, j’avais encore mon costume hybride. Il me restait donc un peu de charge dans l’anneau vert, surement pas beaucoup, mais tout de même suffisamment pour une autre attaque je l’espère. J’attendis quelques secondes pour voir si le Black Lantern en redemandait, mais je compris vite qu’il ne se relèverait certainement pas. Je m’approchai du tyran de l’espace afin de lui demander si tout allait bien en lui tendant la main :

«Je n’ai pas trop brulé ta moustache j’espère? Tu as localisé la personne que nous sommes venus chercher?»

En aidant Sinestro à se relever, je vis le bras d’Abin Sur, qui était resté accroché à Thaal, tomber sur le sol inerte et sans signe de vie. Je me risquai alors avec ceci :

«Puisses-tu reposer en paix maintenant mon ami.»

De toute évidence, le Black Lantern était de l’histoire ancienne. Cependant, nous n’étions pas encore sortis d’affaire. Nous devions toujours trouver Lyssa Drak et nous avions deux Green Lanterns à l’article de la mort dans notre navette. D’ailleurs, nous ne savions pas si la navette avait reçu de lourds dégâts ou non. En me dirigeant vers l’un des Green Lanterns au sol pour voir s’il était correct, je m’adressai à Thaal sur ce que nous devions faire par la suite :

«Alors qu’elle est la marche à suivre pour la suite capitaine?»

C’était sa mission après tout. Moi je n’étais là que pour l’aider et lui sauver les miches.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 8 Avr 2013 - 12:49
La personne qu'il était venue secourir était encore dissimulée. Pourtant l'anneau de Sinestro n'était que peur. Il ne pouvait pas utiliser son anneau jaune pour révéler entièrement la présence de Lyssa Drak, qui à force d'indices l'avait conduit à mener cette expédition. Bien sûr rien ne disait qu'il avait bien fait de venir la chercher. Thaal se releva malgré la douleur et vit les restes de feu son ami Abin se détruire en tombant au sol. Il fut horrifié de voir que Hal portait de nouveau un costume hybride. Cela lui semblait impensable et tellement répugnant de mélanger les couleurs et pourtant, il l'avait déjà vu arriver plus d'une fois. Il lâcha le bras de Hal et lui répondit sèchement :

"Oui, je sais qu'elle est là. Utilise ton anneau vert pour révéler la présence de Lyssa Drak. Et je souhaite pour toi qu'elle soit en un seul morceau... Si ton pilotage de seconde zone et ton intervention qui a failli me coûter la vie contre ce répugnant zombie nous ont fait perdre du temps précieux..."

Il serra l'étreinte de sa main dans l'air, violemment, pour mimer le traitement qu'il réserverait au terrien. Il se mit à ignorer royalement les deux autres Green Lantern qui étaient là avec eux. Cela devenait un peu serré par ici.

"On récupère Lyssa Drak là où ton anneau va la révéler, on sort de cet endroit aux fréquences étranges avant qu'il ne ronge nos atomes, et j'y gagne le livre de Parallax et le livre du Noir."

Il commença à jeter par-dessus bord tout ce qui avait été détérioré, heureusement, aucune pièce vitale. Puis il prit l'initiative de relancer les engins avant que les fréquences vibratoires de matière et d'anti-matière ne viennent les détruire entièrement. Un grand BOOM se fit entendre, les moteurs n'étaient pas loin de cahoter.

"Tu peux donner un coup de clé à molette dans les appareils d'abord ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 20 Avr 2013 - 19:24
Il me prend pour un simple faire-valoir là. Nettoie ça, trouve-ci, ramasse cela. Je viens tout de même de lui sauver la vie non? Je me demande s’il n’aurait pas été mieux que je laisse Abin Sur en finir avec lui pour ensuite l’éliminer comme je l’ai fait il y a quelques secondes. De plus, aucune gratitude de sa part pour lui avoir sauvé la vie. Juste un «merci» n’aurais pas été de refus. Espèce de radis stellaire de mes deux. À la seconde que j’ai un moyen de le faire chanter un peu il va savoir pourquoi je suis toujours celui qui lui botte les fesses. Cependant, pour l’instant, je marche. Au moins, je sais ce qu’il veut vraiment en retrouvant Lyssa Drak.

«Ouais ouais relax le vieux j’allais le faire justement. Anneau localise la Yellow Lantern Lyss Drak s’il te plait.»

«Yellow Lantern Lyssa Drak se trouve en direction nord-est de votre position. D’étrange émanation se dégage de son emplacement. Agir avec prudence est recommandé.»

Bon maintenant que nous savons où se trouve mademoiselle Drak, il ne me reste qu’à réparer les moteurs pour que nous puissions aller à sa rencontre. Le moteur n’était pas dans un très bon état, mais avec l’anneau que Sinestro m’a donné je n’ai pas eu trop de difficultés à tout réparer. Il aurait même pu le faire lui-même le gros paresseux. Il doit être trop habitué de se faire servir, alors il perd ses habilités de tâches simples comme la réparation. En retournant dans le cockpit pour reprendre ma place de pilote, je me demandais ce que j’avais à gagner dans tout cela si lui il allait avoir beaucoup de lecture.

«Alors mon petit Thaal, une fois tout cela terminé, j’y gagne quoi moi? Toi tu vas avoir deux gros bouquins à lire ainsi que la récupération d’un des tiens, mais moi qu’est-ce que je vais recevoir à la fin. C’est quand même moi qui a tout fait jusqu’à présent. Toi tu n’as fait que dormir et crier des bêtises.»

Je repris immédiatement les commandes et mis les gaz à fond en me dirigeant vers le lieu des étrangement émanations, qui était également le lieu ou Drak se trouvait. Ça n’allait certainement pas être facile, mais nous n’avions pas vraiment le choix. Sinestro ne partirait certainement pas sans Lyssa et les livres. En approchant des étranges émanations, j’eu un mauvais pré-sentiment :

«J’ai un mauvais pré-sentiment Sinestro, comme si nous allions tomber dans un piège.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 23 Avr 2013 - 12:21
Thaal regarda Jordan d'un air mauvais et quelque peu sournois. Celui-ci croyait vraiment qu'il serait récompensé pour ses services. Mais le Korugarien n'était pas un marchandeur de souks, il avait plutôt une réputation de tyran. Il fit un rictus avant d'aboyer :

"Je te laisserais bien l'anneau de secours que tu portes, mais tu n'en mesures pas la valeur !"

Lyssa Drak était donc dans les environs. Thaal nia toute injonction à la prudence. Il était pressé de secourir son ancienne Lantern. Il s'alluma d'une aura jaune iridescente, oubliant toute règle élémentaire des Lantern Corps. Son anneau le rappela à la dure réalité.

*Réserves fortement amoindrie. Rechargement conseillé.*

Il s'arrêta net, tandis que Jordan finissait d'effectuer une maintenance de dernière minute. Puis il activa la commande mentale pour accéder à la dimension de poche de sa lanterne de recharge personnelle. Sans résultats.

*Batterie de recharge trop éloignée de votre localisation actuelle*
*Annuler ? O/N*

*Batterie de recharge trop éloignée de votre localisation actuelle*
*Annuler ? O/N*

Il ne s'en remettait pas. Mais il se frappa le front, comme quelqu'un qui venait d'avoir une idée.

"Anneau, trouve-moi la recharge du Lantern Sirket matricule 1110, de la Plaie."
*Commande impossible*

"Sinestro override Abin Krona 1417 Black Ungara Delta."

*Commande override confirmée.*

La lanterne de recharge désignée apparut. C'était la seule disponible, et ce par chance, parce que le Lantern en quesiton vivait entre les plans de réalités, et sa recharge se trouvait justement dans la Plaie, qui composait les limbes entre l'élément matériel du cosmos. Sinestro tendit son bras gauche, porteur de l'anneau, et récita à voix haute le serment qu'il avait composé :

"Dans l’aube noire et la nuit claire, craignez vos peurs de lumière. Que les ennemis de mes idéaux flambent comme l’énergie de Sinestro !"

Son anneau phobique, mais aussi celui que Jordan portait, créèrent une lumière éblouissante avant de renouveler l'aura et l'énergie de leurs porteurs. Ils reprirent le vol en dépit des avertissements du terrien.

"Sinestro. Jordan. Vous êtes à la merci de Lyssa Drak, héraut de Nekron et de l'Anti-Monitor, passeuse entre les réalités et gardienne des registres des Morts et de la Terreur."

"Jordan ? On est tellement morts."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Mai 2013 - 2:29
«De quoi nous allons mourir? Depuis quand abandonnes-tu aussi facilement? Depuis le temps tu devrais le savoir que je trouve toujours un moyen de me sortir de situation dangereuse, au nombre de fois que je t’ai battu.»

Je dois avouer que de voir Thaal s’avouer vaincu aussi rapidement m’a beaucoup surpris. Normalement, il est tellement imbue de lui-même qu’il ne laisse sortir aucun désespoir peu importe la situation. Je vais devoir sauver la situation encore une fois. Bien que je ne sache pas encore comment je vais faire, je vais devoir trouver une solution. Hors de question que je meurs dans un entre-deux univers. Je sais déjà que je vais mourir dans mon lit avec une femme à mes côtés. Ce n’est certainement pas Lyssa Drak qui va m’empêcher de faire cela.

Je commençai à charger mes anneaux pour me préparer au combat. Ma charge jaune étant beaucoup plus haute que ma charge verte l’anneau brillait plus fort. Cependant, mon costume hybride lui ne faiblissait pas. Si Sinestro avait baissé les bras, hors de question que je les baisses à mon tour. J’allais l’affronter seul si nécessaire. Je me préparai donc à lui faire face malgré tout.

«Cher Lyssa Drak, héraut d’un être que j’ai renvoyé dans son monde avec beaucoup de plaisir. Nous sommes venus dans cette «dimension» avec comme but de te ramener avec nous. Alors, tu vas revenir avec nous que tu le désires ou non. Tu n’as pas d’autre option.»

Je levai mon bras gauche, celui avec l’anneau de la peur et je le pointai en direction de Lyssa. Je n’avais aucune certitude sur l’effet qu’il allait avoir sur elle, mais je n’avais pas vraiment le choix. Je jetai un coup d’œil rapide à Sinestro, mais en voyant qu’il ne bougeait pas, j’ai décidé d’agir. Je me concentrai sur l’émotion de la Peur et envoya une décharge d’énergie jaune. La décharge a prise quelques instants avant de prendre forme.

«Prend sa sale ordure et reviens à la maison avec nous.»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 7 Mai 2013 - 16:43

Malgré l'avertissement de Sinestro, le terrien ne perdait ni sa candeur ni sa persévérance. Il semblait imperméable en tous temps aux craintes les plus élémentaires. C'est bien simple il était vraiment un Green Lantern sans peur et sans regrets : il fonçait même face à une mort certaine, et c'est ce qui lui donnait la force même de survivre à l'impossible. En un sens, l'anneau d'Abin ne s'était pas trompé. Même s'il ne l'aimait pas, Sinestro avait au moins ce respect pour Jordan. Mais à ce moment il pinça les lèvres, comme atterré par les tirades du Green Lantern. Sa voix à lui semblait résonner d'outre-tombe.

"Non, tu ne comprends pas, Jordan. On est morts. Ou du moins nous allons vivre une expérience similaire. La seule chose qui retenait Lyssa... C'était de répondre à une force supérieure comme la Peur ou... la Mort. Mais cette fois elle est seule pour assouvir sa soif insatiable de récits morbides."

Le ton impavide et pernicieux de l'ancienne gardienne du Livre de Parallax résonna autour d'eux. Entre les dimensions, elle était la plus forte. Une ombre s'abattit brusquement sur eux deux.

"Bienvenue dans le Livre des Morts."

Avant que les deux héros n'aient le temps de réagir, ou que le lecteur se dise que Sinestro ne compte pas comme un héros, un livre géant abattit ses pages sur eux pour les aspirer tel un vampire. La projection d'énergie de Hal fut peine perdue. Ils se retrouvèrent plongés dans le noir pendant un court instant. Puis, une sorte de brume ténébreuse qui les entourait se dissipa, et ils purent découvrirent avec effroi et stupéfaction ce qui les attendait.

"C'est une vampire d'histoires. Elle se nourrit de mort comme elle se nourrissait de peur par le pass..."

*Soldat de Sinestro du Secteur 1417 décédé. Recherche d'un remplaçant conscient ...*

Après avoir délivré son message de décès manifestement erroné (!), l'anneau quitta la main gauche de Sinestro et disparut, comme volatilisé. Celui de Jordan semblait faire de même...


"Eh bien... Nous voilà livrés à nous-mêmes. Avançons."

HJ: à voir si on continue ici ou si on crée un autre sujet pour délimiter les parties du scénario.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Mai 2013 - 21:33
Ma construction de peur n’a pas eu l’effet espéré, mais fut plutôt absorbé dans le «Book of Black» que tenait Lyssa. Ensuite, elle lança quelque chose comme «Bienvenue dans le Livre des morts!» À ce moment, Sinestro et moi commencions à être aspiré à l’intérieur du livre sans que nous puissions y faire quoi que ce soit. Hors de question que je me laisse aspirer aussi aisément. Cependant, mon anneau commença à déconner :

« Green Lantern du secteur 2814.1 décé….. Erreur……. Actif……. Erreur …….. Secteur 2814.1 décédé….. Erreur…….. Initialisation de la recherche d’un remplaca……… erreur Green Lantern 2814.1 toujours act………………..erreur ……………………. Initialisation de la recherche d’un remplaçant dans le secteur 2814………….Erreur…………..»

L’anneau lui-même ne semblait pas savoir ce qui se passait. Mais la succion devenait de plus en plus forte. L’anneau jaune que Sinestro m’avait donné avait disparu au même moment que le sien. Il était déjà absorbé par le livre et je n’allais pas tarder à le rejoindre je crains. Je décidai de laisser une piste à mon successeur afin qu’il puisse venir nous chercher, car je sais qu’être dans le livre des morts ne veut pas dire que nous sommes morts.

«Anneau enregistre le message suivant pour le successeur.»

« Bien compris, en attente du message.»

« À la personne qui recevra cet anneau, je ne suis pas mort. Je ne suis que prisonnier du «Book of Black» qui est en la possession de Lyssa Drak. Venez nous sauver au plus vite. Par contre, avant toute chose, aller voir Carol Ferris pour lui dire que je vais bien et que je lui promet que je vais revenir. Elle aidera à la recherche dans le meilleur de ses capacités. Trouver Kyle Rayner pour…..»

Je n’eu pas le temps de terminer ma phrase que l’anneau lança un «Message enregistré» et se dégagea de mon doigt et parti pour trouver une personne digne de le recevoir. Quant à moi, le livre fini par m’aspirer totalement et je tombai dans une chute qui semblait interminable. Puis ma chute se termina brusquement alors que j’atterris directement sur Sinestro qui avait été aspiré avant moi. Au moins il avait servi à absorber un peu ma chute. Je me levai presque immédiatement et, en regardant autour de moi, je reconnu les restes de Coast City suite à sa destruction aux mains du Cyborg Superman. D’ailleurs, je me tenais à l’endroit exact où j’avais perdu le contrôle et avait permis à Parallax de prendre le contrôle sur moi. Cette fois, il ne reprendrait pas le contrôle, car je savais qu’il ne s’agissait que d’un souvenir qui faisait surface à nouveau grâce à notre présence dans le «Book of Black». Il s’agissait certainement de mon souvenir le plus douloureux, mais malgré le sentiment d’échec qui tentait de prendre place en moi, j’allais lutter de toutes mes forces pour que se souvenir ne prenne pas le dessus encore une fois. Par contre, je me demande bien qu’est-ce que Sinestro va avoir droit lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Mai 2013 - 1:45
Cyborg Superman... Un allié, ... Un ami. Tout ce qu'il voulait, c'était mourir. Il avait rejoint Sinestro dans sa croisade contre la Terre en ignorant totalement qu'il faisait ça pour influer sur le Livre d'Oa... Mais il s'en fichait. Les hérauts de Parallax avaient rejoint dans leurs propres buts singuliers, pas par une quelconque compréhension de l'objectif de Thaal. C'est ce qu'il aimait chez Hank Henshaw, d'ailleurs, son esprit déterminé et capable de compromis uniquement pour son propre but et non celui d'autrui.

Mais ils avaient collaboré autrefois sans même s'en rendre compte, sans se côtoyer. Maintenant était le moment-clé que Hal venait à revivre ici, dans le monde des morts. Et le meneur du Corps de Sinestro avec lui. A cette époque, Henshaw alias le Cyborg-Superman avait réussi ce que personne n'a fait auparavant : détruire la ville du héros ; et grâce à ce coup de pouce, le Corps de Sinestro en devenir, connaissait déjà son premier fait d'armes : Parallax déchaîné à travers la personne et l'esprit d'un Hal Jordan en fureur.

Cependant, une autre personne était responsable du carnage qui avait eu lieu à cette période. Un défunt. Un homme que Sinestro détestait, non pas qu'ils se soient beaucoup rencontrés ; mais il avait donné naissance à un monstre, un fils qui l'avait fait tomber de son piédestal, avait mutilé son plus proche associé, avait asservi la propre planète du tyran à moustaches. Cet homme et son héritier portent le nom de Mongul. Aussi, au milieu des visages décrépits des morts de Coast City, deux figures émergent des décombres. Henshaw et Mongul l'ancien. Leur attitude est triomphante, mais leurs faciès ont cette raideur grimaçante qu'on a après son dernier souffle. Leurs regards sont perçants et scrutent jusque dans l'âme de nos deux voyageurs exilés. Il en faut pour l'impressionner, mais une fois de plus en peu de temps, les battements cardiaques du korugarien s'accélèrent.


"Jordan. Pas d'emportements superflus. Ne perturbons pas les morts dans leur territoire. Même si j'ai bien envie d'en amocher un."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Mai 2013 - 22:11
Old Coast City, j’étais dans les décombre de ma bonne vieille ville chérie. Celle qui avait été détruite par les deux individus que Thaal me montra au loin. Hank Henshaw et Mongul avait bien failli causer la fin de l’univers en détruisant Coast City. Parallax avait prit possession de moi et avait presque tout détruit. Cependant, c’est une erreur que je ne répéterai pas une seconde fois. La peur ne prendra pas le dessus sur moi une seconde fois. Cela malgré le fait que je me retrouve encore une fois sur le lieu qui a causé ma chute en enfer la première fois.

J’écoutai les conseils de Sinestro lorsqu’il me dit de ne pas chercher bagarre aux deux individus un peu plus loin. Sage décision surtout que nous n’avons plus nos anneaux. Aucune intention de mourir ici de toute façon. Par contre, je me demande bien où pouvons-nous aller.

«Ouais, je veux bien te croire sur le fait de ne pas leur chercher d’ennuis. Surtout que nous n’avons plus nos anneaux. Mais nous allons dans quelle direction. Nous ne pouvons pas simplement attendre ici paisiblement à jouer avec des pierres le temps qu’il faut pour être secouru.»

Pour être franc, je ne savais pas trop quoi faire de mon temps ici dans le livre. À l’exception de survivre suffisamment longtemps pour que quelqu’un nous sorte de là. Je me mis à marcher vers ce qui me semblait être l’ancien centre-ville. Mais après quelques minutes de marche une voix familière me vint à l’oreille. Elle me glaça le sang sur le coup.

«Hal? C’est bien toi?»

Je figeai sur place, n’osant pas me retourner, mais après quelques secondes je mis résigné.

«Papa!»

Mon père était ici. Maudit soit ce livre! Il voulait absolument nous affaiblir mentalement pour que nous cédions à la folie ou du moins nous rendre inutile au combat.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 30 Mai 2013 - 16:32
Malgré ce qu'il pouvait en attendre, Jordan semblait garder la tête froide pour le moment. Sinestro acquiesça à ses paroles. Il pouvait en revenir à ce qu'il faisait le mieux. Mener, plannifier, s'adapter.

"Pour parler dans tes termes : il nous faut un plan de vol. Et par chance, sur Korugar, j'étais étudiant en archéologie, donc les villes mortes ça me connaît. Leur histoire. Leur fonctionnement. Et ne t'y trompe pas : nous sommes dans une histoire, ou un enchevêtrement d'histoires. Tout ce qui arrive ici, est déjà arrivé. La mauvaise nouvelle, c'est que nous avons déjà été morts tous les deux, donc prends garde à toi..."

Sinestro chercha rapidement dans les lieux. Heureusement, Old Coast City n'étais pas si différente de son plan de reconstruction actuel. Il trouva rapidement ce qu'il cherchait : la bibliothèque municipale. Il pénétra dans le bâtiment, sans regarder si le terrien allait le suivre. Il fallait qu'ils trouvent un moyen de s'en sortir. Il commençait à avoir une idée en tête, mais il était convaincu que la solution ne se trouvait pas exactement ici.

"Graves... Bon sang où est le bouquin de Graves."

Une fois qu'il l'eut trouvé, il se précipita dans les escaliers pour descendre dans les archives de périodiques. Il avait l'adresse de son associé, celui qui avait perdu une moitié de son âme et la totalité de sa famille au monde des morts, celui qui avait eu sa confiance dans le présent, qui ne le connaissait pas encore peut-être sous cette forme morte, qui peut-être croyait encore un peu assez en Hal Jordan le héros de la Justice League pour leur écrire une sortie à ce livre infernal.

"Cette ville, c'est la mort de Coast City, le gros du chapitre qu'on est en train de parcourir. Mais ça inclut aussi tous les décès de cette ville si je comprends la nature de ce livre, la nature du monde des morts qui est comme coincé dans chacun de ses funestes événements."

Malheureusement, s'il avait pu reconnaître le livre de Graves à ses illustrations. Son incapacité à parler la langue terrienne le laissa perplexe dans sa recherche d'un fait divers sur un vol parti de Coast City ayant pu se crasher à Gateway. (Heureusement avec Hal ils pouvaient parler l'Interlac, la langue interstellaire)

"Jordan ? Jordan !? Bon sang tu fous quoi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

D'ici jusqu'à l'Infini (Pv: Hal Jordan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» D'aussi loin que l'infini, tu descends jusqu'ici...
» Copies à l'infini
» Infini numéro 1
» [ZOOM] Jusqu'à ce que la mort nous sépare
» JUSQU'A LA DERAISON

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Espace-