Quiproquo Thanagarien (P.V. Martian Manhunter et Space Ranger)

Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 8 Mai - 22:19
Arion était toujours à la recherche d'une meilleure compréhension du monde magique. Il en était très friand et se considérait lui-même comme un érudit. Il y avait toute sorte de choses en ce monde qui ne pouvait trouver d'explication uniquement logique et c'était là qu'il entrait en scène. Il cherchait avidement toute sorte d'artefacts magiques, Atlantéen ou non qui pouvait faire en sorte de mieux comprendre ce que représentait la magie au sens large.  Récemment, il avait découvert dans une crevasse des fonds marins ce qui pouvait représenter une plume de faucon tout en or. Il avait tenté d'en percer le mystère, mais tout était embrouillé et bien qu'il sente une certaine magie dans le métal composant l'objet, il n'arrivait pas à réellement le comprendre.

Dans sa demeure non loin d'Atlantis, mais bien caché, il entama un rituel. C'était quelques choses de relativement inoffensives et de surtout informatives. Il allait tenter de connecter avec la source de création magique qui avait fait cette plume. Il forma traça un cercle et plaça la plume devant lui au centre. Il s'assied puis posa la main sur la plume. Les incantations en anciens atlantes durèrent des heures. Puis soudainement la plume se leva et se mit a envelopper Arion. Celui-ci tenta de se débattre, mais le métal se rependait comme des flammes sur lui. Il finit par être complètement recouvert. Sous l'épaisse couche de métal, Arion ne voyait plus, ne respirait plus et croyait que son enveloppe charnelle allait mourir...encore une fois. Puis le métal de la plume se retira.

Le décor de sa demeure n'était plus. Il y avait des gens autour de lui qui semblait outré de le voir. Le métal se retirait, mais se répandait par terre reformant la plume. Que c'était-il passé. Arion voyait les structures blanches s'élever très haut dans le ciel. La population locale semblait fâchée de le voir comme s'il avait commis une faute. Il y avait un problème, il ne ressentait plus la magie de la terre. Qu'était-ce donc cet endroit.



HEY, VOUS! QU'EST-CE QUE VOUS AVEZ LÀ.


Arion regarda à sa droite et à sa gauche sans rien voir. Puis il leva la tête et  vie deux personnes qui ressemblait à Hawkman... Il savait maintenant où il était. Thanagar... tout ceci n'augurait rien de bon. C'était une race guerrière et violente, certes civilisée, mais surtout très prompte aux réactions brulantes.

Je m'appelle Arion, j'avais cette plume et...

Il avoue. Vous êtes en état d'arrestation pour vol et possiblement pour tentative de contrebande de Nth Metal.

Ils pointèrent leur fusil vers Arion. Arion réagit rapidement et défensivement, il envoya une décharge vers les policiers. Il venait tout juste d'arriver, n'était personne et était accusé de quelques choses, il avait besoin de temps pour mettre les choses aux clairs, une décharge de ce type ne les tuerait pas, mais les blesseraient. C'est du moins ce qu'Arion croyait, car rien ne se passa. Sa magie ne fonctionnait pas... ils tirèrent. Il fut atteint dans l'épaule et  il reçut sans s'en apercevoir un coup de cross derrière la tête... avant de s'évanouir. Il lança mentalement un appel à l'aide... que ce passait-il. Pourquoi... Tout tournait et soudain plus rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 9 Mai - 2:13
La méditation est le seul moyen pour J'onn de pouvoir exercer son rôle de tour de contrôle au sein de la Justice League. Cette méditation, lui permet de distinguer la moindre pensée qu'elle soit primaire ou complexe, futile ou importante, sauvage ou philosophique.
Le plus important dans tout cela, c'est de pouvoir distinguer n'importe quel type d'appel, et pouvoir aider le plus rapidement possible, en deux temps trois mouvements comme dirait certains héros. Superman avait l'ouïe la plus fine au monde, Batman avait ses ordinateurs, J'onn avait ses dons télépathes. Chacun sa manière de faire, mais tous avaient un même but : protéger la Terre, et promouvoir des valeurs de justice au sein de la galaxie.

J'onn était donc sur la Lune, les jambes croisées, les yeux fermés. Dans sa pseudo transe, J'onn voyait toutes les horreurs du monde défiler dans ces yeux chaque instant : guerres, meurtres, pensées obscènes, autant de mauvaises choses qu'il faudrait arracher à la racine, et faire disparaître des valeurs humaines. Mais J'onn savait que cela demeurait impossible, et que l'humain garderait malgré sa bonté, son espoir, l'amour, ses traits de défauts les plus graves, tel que la barbarie, le meurtre ... Tel un cancer dévorant de l'intérieur, certaines valeurs de l'homme l'avait poussé à commettre les pires atrocités, comme les conflits mondiaux, dont J'onn avait entendu parler à travers les livres d'histoire.

J'onn se retourna alors et vit au loin deux petites silhouettes, celle d'une enfant et de sa mère ...


- En serais-je donc hanté toute ma vie ?

- La vraie question J'onn est de savoir jusqu'à quand tu arrêteras de te sentir responsable.


La main s'était posée sur son épaule. Il l'a reconnu de suite, car il se souvenait encore de ce toucher comme si c'était hier.

- M'yri'ah ... Suis-je en train de rêver ?

- Cela reste un beau rêve ...


Ils s'enlacèrent chaleureusement, mais elle se retira subitement, et J'onn, ouvrit les yeux. Un cri. Au loin, quelqu'un venait de lancer un cri télépathique. Parfaitement audible, mais aucunement identifiable. J'onn referma les yeux et se concentra à nouveau, cherchant l'origine du cri. Il tourna alors son regard au loin, avant de lancer :

- Thanagarr ...

D'un bond, il fonça dans l'espace, en route vers la mystérieuse planète, sur laquelle il arriva cinq minutes plus tard. Après ce cours voyage, J'onn se posa tranquillement sur la planète, accueilli par des Thanagariens :

- Que nous vaut l'honneur de ta visite, justicier ?

J'onn, conscient des coutumes locales, témoigna d'un signe de respect, avant de répondre :

- J'enquête sur quelque chose pour la Ligue, rien de particulier ses derniers temps ?

- Pas vraiment, tu sais, la routine.

- Très bien, mais permettez moi d'enquêter.

- Bien entendu, à ton aise !

J'onn quitta alors ses interlocuteurs, et se fondit dans la masse, toujours à la recherche de la source ...


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 11 Mai - 19:22
- Sérieusement... arrêté pour contrebande de citrouilles... sont tarés sur Thanagar... VOUS M'ENTENDEZ BANDE DE CONS ??? VOUS ÊTES TOUS TARÉS !!!

Derrière les barreaux, Rik Starr s'était mis à hurler de colère devant tant d'injustice. Dans ce monde, il y avait les méchants gantils, et les gentils méchants, et les autres c'était tous des cons. Et bien évidemment, en amenant à cette contrebande de citrouilles, le capitaine du Rebirth avait pensé faire une bonne chose, au delà du profit personnel. Il voyait un avenir pour la citrouille à Thanagar. La planète n'en avait pas encore, et l'introduire pouvait permettre de modifier complètement, avec les siècles, l'écosystème entier de la planète. Et, en plus, rajouter ce délicieux cucurbitacée aux repas des citoyens n'allait que leur faire du bien !!!
Et ces cons de policiers, comme à leur habitude, avait tout fait capoter. Abrutis... Bon, il fallait dire que ce speech ne fonctionnait généralement pas, et que seuls les esprits les plus faibles, les moins éduqués pouvaient y croire. Mais, après tout, on devenait rarement un héros reconnu en faisant plaisir aux puissants. VIVE LA PLÈBE !!!

Quoi qu'il en soit, après son épanchement colérique, le Space Ranger s'éloigna des barreaux pour aller s'allonger sur son lit, fermer les yeux, et se frotter les paupières. Cela faisait bien trois jours qu'il était là, et il en avait déjà marre. Selon les gardes qui avaient bien voulu lui parler (passer ce nom du pluriel au singulier permettait de saisir assez facilement le nombre de personnes lui ayant adresser la parole), il en avait encore pour deux bonnes semaines. Après tout, ce n'était pas cher payé pour un acte criminel, surtout sur cette foutue planète, mais cela ne pouvait convenir à un esprit libre comme celui de Rik.
Il lui fallait la liberté, tout de suite maintenant, ou rien n'allait plus.
La liberté et son Rebirth.
La liberté, son Rebirth et Wolfy.
La liberté, son rebirth, Wolfy et de gros pistolets lasers... et beaucoup d'argent aussi.
Voilà, Starr avait besoin de tout ça pour se sentir bien, serein. Il se leurrait et leurrait les gens, car il voulait aussi autre chose, en son for intérieur. La liberté, oui, mais la liberté pour tous. Tout le monde devait avoir le droit de penser ce qu'il souhaitait, de faire ce qu'il souhaitait (dans un cadre légal malgré tout, le Ranger n'était pas anarchiste non plus). En même temps, il n'aurait jamais dû s'approcher de Thanagar. Tout comme Colu, cette planète se trouvait sous le joug de saloperies de fascistes, ainsi le percevait-il, tout du moins.

- Bah... ça pourrait être pire. J'aurais pu être assez con pour trafiquer du Nth Metal. Là, faut être sacrément couillu pour tenter ça à Thanagar. Ca doit bien exister, des idiots comme ça. grogna le Ténébrien à voix haute.

Cependant, alors qu'il était perdu dans ses pensées, un bruit de clefs le fit immédiatement se redresser. On ouvrait la porte de sa cellule. Avec un sourire, le blondinet se rapprocha de l'entrée. Deux policiers en tenue le braquèrent, alors que deux autres arrivaient avec un corps inanimé. Les vêtements qu'il portait étaient étranges. Ils paraissaient d'excellente qualité, presque... royaux. Enfin, sans ménagement, les Thanagariens jetèrent l'homme au sol. Ses longs cheveux bruns s'étalèrent autour de sa tête.

- C'est qui ça ?

Avec un sourire en coin, un des garants de l'ordre répondit, amusé:

- Un idiot couillu.

Puis, Rik se retrouva seul, avec l'être inconscient près de lui. Il avait dû sacrément déguster. L'extra-terrestre s'approcha et tenta de voir si le nouvel arrivant avait des poches à fouiller. Pas question de le voler, juste de comprendre qui il était, et agir en conséquence. Car le bougre devait fréquenter de sacrées salles de sport pour être aussi carré d'épaule. De même, derrière ses cheveux, le contrebandier put deviner une mâchoire particulièrement carrée. Il n'aimait pas les mâchoires carrées, ça non. Généralement, ceux qui en avaient une comme ça étaient plus brutaux que les autres.
Morphologie psychologique de bas étage, certes, mais c'était toujours mieux que rien.
Quoi qu'il en soit, le pilote délaissa le "roi endormi" et alla se rassoir sur sa couchette de piètre qualité, posant son dos contre le mur et ramenant ses jambes contre son torse. Ainsi, il pouvait poser sa tête sur ses genoux, qui étaient cent fois plus agréables que le planche de béton qu'il avait eu jusque là pour se reposer.

Un trafiquant de Nth Metal avait été capturé, alors que Rik venait d'y penser. Peut-être avait-il le pouvoir de matérialiser ce qu'il désirait pas la pens... ah non, il aurait déjà retrouvé la liberté, sinon. Bon, ce devait être une sacrée coïncidence, alors.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 11 Mai - 23:45
Le plancher froid fut la première chose qu'il sentit lorsqu'il se réveilla. Il se tourna afin d'être placé sur le côté. Arion porta sa main à sa blessure à l'épaule qui saignait encore. La magie en lui avait tenté de cicatriser, malheureusement sans effet. Il y avait quelques choses qui semblaient empêcher la magie d'Arion d'agir comme il le devait. Il se souleva alors de l'autre main puis recula. Il posa son dos contre la paroi dure et pleine du mur. Il leva les yeux et les porta sur l'autre prisonnier qui était dans sa cellule et vers la fenêtre qui laissait pénétré la lumière et projetait l'ombre des barreaux. Puis il revint à sa blessure.

*Respiration profonde*

Il s'enfonça les doigts dans la plaie. Son corps se raidit sous la douleur et son visage se crispa. Le fait de jouer dans la plaie accentua le saignement. Arion détourna le regard de ça plait. La sueur coulait sur le côté de son visage et ses cheveux longs et ondulés lui collaient dans le front à cause de la douleur et de la transpiration. Les doigts s'enfoncèrent un peu plus profond. Sa jambe se recroquevilla vers son torse, puis se tendit dans un élan de douleur. Arion gémit un petit peu puis ses doigts arrêtèrent de bouger. Dans un mouvement rapide et douloureux, il retira quelques choses de son corps.

*respiration intense*

Il amena ce qu'il venait de retirer de son corps vers ses yeux. Sous le sang qui coulait encore, Arion regarda ce qui ressemblait étrangement à un projectile. Ce n'était pas vraiment une balle, mais faute de mieux le sorcier nomma cela ainsi. Il la regarda et sentit la même chose que lorsqu'il avait le plus en main...

Nth metal...

Il laissa tomber ladite balle par terre à côté de lui. Puis mit sa main sur ça plait. Une lumière blanche sortit de sa main. De légers picotements lui parcoururent la zone endolorie. Puis la blessure cessa de saigner. Arion regarda, il y avait encore trace d'une blessure, mais la cicatrisation était entamée. Au moins, il guérirait. Certes sa magie en ces lieux était plus faible et il réagissait étrangement à la présence du Nth Metal, mais au moins il avait encore quelques tours dans son sac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Mar 12 Mai - 11:58
Ceci ne rimait à rien. Cela faisait une heure que J'onn recherchait en vain la source du cri télépathique, mais rien n'y faisait, et impossible de retrouver cette dernière. Pourtant, il savait qu'une personne était en danger. Peut-être que cette dernière se trouvait dans la zone réservée aux militaires ? En prison ? Dans le palais ? Tant de possibilités, mais malgré cela, il fallait bien commencer quelque part. Mais pas sous cette forme, en tout cas, il fallait une forme qu'il lui permettrait de pouvoir aller dans tout ces endroits, mais en gardant une certaine discrétion. La forme de garde royal allait sans aucun doute convenir, du moins pour accéder à la plupart des zones.


Prenant alors la forme d'un membre de la garde, J'onn s'enfonça alors rapidement dans la foule, qui s'écartait devant lui. Il arriva sur une plateforme et pensa :

* Il faut que je prenne de la hauteur, pour voir par où commencer.*

Faisant donc bouger ses fausses ailes pour mimer un envol, J'onn finit par prendre de la hauteur, et regarda autour de lui. Il put alors voir au loin le grand palais, son objectif. La prison et la zone militaire se trouvait tout autour, facilitant grandement la tâche. Il prit son envol jusqu'à cette zone, où il atterit tranquillement devant la zone de contrôle. Comme convenu, les gardes ne prirent pas le temps de le contrôler et le laissèrent rentrer, sans se poser de question.

J'onn continua à avancer, alors qu'une grande voix parvint derrière son dos :


- Alors, qu'est-ce qu'on fait ici à glandouiller mon bonhomme !

Un grand thanagarien engoncé dans une armure d'honneur, qui semblait être tout simplement le commandant de la base, donc dans ce cas, il n'y avait pas à discuter, il fallait obéir, et espérer ne pas se faire repérer, ou on pourrait déclencher un conflit inter-planétaire. J'onn avait aucunement envie de déclencher ce conflit par ailleurs.

- Tu ne pipes pas un mot hein ? Retourne à ton poste avant que je te signale !

- A vos ordres !


Sans se poser de questions, et vis à vis de son statut, J'onn retourna vers le palais, et s'installa à côté d'une porte quelques instants, pour pouvoir se concentrer, et détecter à nouveau la source ...


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 12 Mai - 17:50
Enfin, après de longues minutes durant lesquelles Rik ferma les yeux, le "contrebandier" blessé roula sur lui-même, dans un râle inquiétant. Immédiatement, le Space Ranger rouvrit ses paupières et observa bien mieux l'étrange être. Son visage était très pâle, sans doute à cause du projectiel qu'il avait dans l'épaule. Ses angles, ses creux, ses plains, profondément marqués, ne manquaient pas d'une certaine majesté, et malgré la sueur et le sang qui couvraient sa peau, et la douleur qui tordait ses traits, une aura de force en émanaient. Mais bon, sur Thanagar, on trouvait un peu de tout. Du bon, du moins bon, du riche, du pauvre, comme partout...  Une chose étonna cependant le Ténébrien: les yeux du prisonnier. Ils étaient blancs, complètement blancs, comme si l’œil n'avait jamais connu d'iris ou de pupille. Ils ne semblaient pas aveugles pour autant: l'adjectif laiteux ne leur correspondait absolument pas. Non, ils étaient... lumineux et curieux.
Étrange, très étrange.
Puis, après un simple regard destiné à l'extra-terrestre, l'individu ô combien fascinant se recula jusqu'au mur, s'y adossant, laissant sur son passage une traînée pourpre et visqueuse. Rik déplia ses jambes et se pencha légèrement en avant pour continuer de suivre la scène. Dans des bruits à retourner l'estomac, le bellâtre brun mit ses doigts dans sa plaie. Il y trifouilla sans raison pendant une belle poignée de secondes, alors que le Ranger saisisait: la balle n'était pas ressortie. Abrutis de Thanagariens, même pas foutus d'assurer un avenir durable à leurs prisonniers... des sauvages, qui ne mériteraient rien d'autre que l'iconoclasme et un peu d'éducation libertaire. Ca leur ferait un bien fou.

Enfin, l'homme réussit à retirer la petite bille avec soulagement, et ses halètements de douleur cessèrent. A priori, pensa Rik, il se remettrait de cette blessure en deux bonnes semaines s'il était bien constitué, un mois au pire. C'est alors que l'alien fut vraiment surpris. Non content d'avoir retiré le projectile à mains nues, l'être à la mâchoire carrée posa ensuite sa paume sur la plaie. Une lumière blanche en irradia, le sang cessa de couler et même un sceptique comme le Space Ranger ne put que constater les pouvoirs de l'étranger. Sûrement... quoi ? De la magie ? Des illusions destinées à tromper le pauvre capitaine ? Un talent racial ? Car, malgré tous les voyages du blondinet, jamais il n'avait vu quelqu'un d'aussi spécial... enfin si, Superman, par exemple. Le bon terme serait plutôt "étrange". Oui, ce gars là était étrange.

Tellement étrange qu'il laissa tomber à côté de lui la balle en Nth Metal, qui roula dans la pièce avec un petit bruit. D'un bond, le véritable contrebandier (Des citrouilles, pourtant... on peut vraiment dire que c'est de la contrebande ? Si ? Merde...) se leva et alla récupérer l'objet presque sphérique. Hum... cela lui donna une idée. Risquée, culottée, mais une idée. Il glissa le projectile dans sa poche, et se dirigea vers "Son Inconnue Majesté". Nonchalamment, cherchant à montrer ses intentions pacifiques, Rik s'approcha, les mains levées sur les côtés, un sourire aux lèvres. Puis, il commença à se présenter et à sociabiliser:

- Salut mon grand. Je suis le Space Ranger, mais tu peux m'appeler Rik. T'inquiètes surtout pas, je suis pas un monstre. Je pourris ici pour... contrebande de citrouilles.

D'un certain côté, cette histoire allait lui servir pour faire passer son caractère innocent, amical. D'un autre, il se ridiculisait grandement. Mais bon, on ne pouvait pas forcément avoir tout ce qu'on désirait non plus.

- Et toi ? Pourquoi ils t'ont mis là, avec un trou dans l'épaule ?

Bien évidemment, l'explorateur savait pertinemment les raisons de la présence d'Arion ici, enfin, le pensait-il tout du moins. Mais plus on montrait qu'on en savait peu, plus longtemps on survivait, généralement. Toujours être sous-estimé, c'était la marque des survivants. Être champion, fallait autre chose, mais survivre convenait déjà très bien à Rik.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Mar 12 Mai - 22:43
Arion récupérait rapidement de l'énergie. Il resta cependant assied ou il était. Après tout, quelles étaient ses autres alternatives? Les fesses assied sur le plancher dur et froid, il ne bougea que pour saluer le Space Ranger qui venait de lui parler. Il n'avait pas donné de nom, alors Arion ne donnerait pas non plus le sien seulement son titre.

Je suis un Seigneur d'Atlantis... de la planète bleu.

Arion se refusa d'appeler sa planète la Terre. C'était con et présomptueux d'appeler la planète la "terre" alors qu'il y avait si peu de terre comparé au monde de l'eau... La planète aurait dû s'appeler Océan ou Eau, sur ce modèle. Contrebande de citrouille? Quel foutu blague c'était. Quoique Arion se mit à y penser de manière plus importante et il y avait évidemment un risque à toute introduction de nouvel organisme dans un écosystème. Est-ce que la citrouille parasiterait l'écosystème de la planète? On ne le savait pas, mais on avait vu bien pire se réaliser sur terre. Une espèce indigène peut très bien mourir au contact d'une espèce étrangère. La prison, ne semblait pas excessive à cet égard, il en allait de la survie de leur écosystème et c'était très... Terrien.

Je suis victime de fausse accession. On m'accuse de vol et de contrebande de Nth Metal. Ce qui est non seulement faux, mais on me prête de faux aveux sous des paroles circonstancielles. Thanagar et leur justice...

Il se replia la tête dans les mains. Puis tenta quelques mouvements de main dans l'espoir de faire apparaitre un portail pour s'échapper de l'endroit, mais malheureusement la magie ne fonctionnait pas avec tout ce Nth Metal aux alentours. C'était comme si le métal agissait comme un vortex de sa magie, du moins sur les sorts les plus importants, car il avait pu se soigner et faire la décharge... même si ça n'avait eu aucun effet.

En d'autre mot... Je suis dans la merde -_- si seulement quelqu'un pouvait venir nous sortir de là.

Il pensa autant qu'il dit ses mots. Space Ranger, s'il avait l'esprit alerte, aurait pu remarquer que non seulement il avait entendu ses derniers mots dans ses oreilles, mais également dans sa tête, comme une impulsion naturelle venant d'Arion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Ven 15 Mai - 14:28
J'onn avançait donc dans l'immense palais, là où siégait le dirigeant de Thanagar, là où toutes les valeurs et la culturelle de cette civilisation était mise en avant. De somptueuses statues décoraient les divers couloirs, qui s'enchaînaient, créant un véritable labyrinthe. Malgré la beauté du palais, J'onn ne devait pas s'attarder, car il ne savait toujours pas l'origine de ce cri télépathique. Il se sentait perdu au sein de cette immensité, mais il savait ce qu'il devait trouver en premier : la salle de sécurité, de contrôle, ou quelque chose du genre où ils pourraient voir les différentes caméras, ou autre moyen de visionner les divers couloirs, et peut-être de comprendre ce qui se passait par ici.

Usant de ces pouvoirs télépathiques, J'onn put alors se tisser une carte mémorielle de l'étage, en observant les pensées des divers gardes qui effectuaient leurs rondes. Il finit par trouver la salle de contrôle, vers laquelle il se rendit sans hésiter. Il savait que son costume serait de moins en moins fiable, car son absence de connaissances des coutumes et de la culture Thanagarienne allait lui porter préjudice. Il avança donc à la salle, et ouvrit la porte :


- Tu sais, c'était pas vraiment moi hier soir ...

- Tu peut le dire, tu as encore trop bu ! Tu te rends compte que tu as foncé dans un building lors de la patrouille ? Le commandant va te démolir pour ça.

- Je sais, et je n'ai pas hâte de ...


Ils se retournèrent et vit J'onn, instinctivement, ils se lévèrent et firent un salut. Les imitant, J'onn comprit alors que les gardes royaux inspiraient le respect. Une bonne chose en soi.

- Si je peut me permettre, que faites vous ici ?

- Je viens faire une inspection surprise, cela vous pose-t-il un problème ?

- Non non du tout, faites faites !

- Et faites surtout comme si je n'étais pas là, vous pouvez continuer votre discussion.


Les gardes se rassirent, et J'onn put alors s'avancer vers les divers écrans. Il les scruta un à un avant de voir quelque chose d'étrange. Au sein des cellules, un individu, vêtu de bleu et ayant un air noble, discutait avec un autre, qui avait tout l'air d'être un contrebandier. J'onn s'exprima :

- Qui sont ces deux hommes ?

- L'un a été arrêté pour trafic de Nth métal, l'autre pour trafic de citrouille.


J'onn se retint de rire, et reprit un air sérieux.

- Très bien, les installations ont l'air claires. Je ferais un rapport au commandant.

- Merci !


J'onn s'en alla et se dirigea vers les cellules, il lança alors un appel télépathique vers la personne vêtu de bleu et le contrebandier, avec un peu de chance ils recevraient le message :

* Je vous ai vu sur le moniteur, qu'est-ce que deux humains font sur Thanagar ? *


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 31 Mai - 20:20
Arion entendit l'appelle télépathique, il se tourna instinctivement vers le garde qui venait d'arriver. Non ce garde était non seulement pas thanagarien il n'avait absolument aucune pièce de nth métal sur lui. Tout n'était que factice et imitation. Arion se releva alors oui se tourna vers Space Ranger, voir s'il réagissait. Voyant l'incapacité de son compagnon de cellule à fournir une réponse il prit la parole télépathiquement.

Je ne suis pas humain, je suis un Atlante. J'ai été téléporté ici suite à une erreur et on m'accuse de contrebande de nth métal sous de supposé aveux que j'aurais fourni, se qui tout à fait faux. Permettez voir d'atteindre une zone sans nth métal et je pourrai ouvrir un portail vers la terre.

Le message était très direct. Arion ne ressentait pas de mal dans l'homme devant lui. Certes tout n'était que ressentit mais lorsqu'on établi une connexion telepathique avec quelqu'un et qu'on comprend bien les mécanismes inhérents à la manœuvre on arrive à partager une intimité qu'Arion qualifirait de mystique. Ainsi les ressentit et les intuitions deviennent plus clairs et cela permet de pouvoir prendre des décisions basé uniquement sur son propre jugement. Évidemment, un télépathe de haut niveau pouvait sans trop de difficulté brouiller ce genre de signal et créer de fausse certitude dans l'esprit du liseur mais la situation était déjà mauvaise pour le seigneur d'Atlantis. S'il se faisait manœuvrer par le soldat thanagarien, il aurait malheureusement d'autre charge sur sa tête, mais il encourait déjà la perde la plus lourde, après tout le nth métal était sacré sur thanagar et lui passait pour un blasphémateur.

Puis pour ne pas éveiller les soupçons Arion parla à haute voix.

Laisser moi sortir, je suis innocent. Tout ceci est un horrible malentendu le nth métal en possession n'était en aucun cas utilisé à des fins de contrebande. Il venait de chez moi, de la planète bleu. Je veux avoir accès à un avocat ou tout autre personne susceptible de pouvoir assurer ma défense. Je n'ai absolument rien fait pour mériter un tel traitement.

Il se tourna vers Space ranger afin de voir s'il allait ajouter quelques chose mais les parole de Arion ne le faire pas sortir de son mutisme tout récent. Était il mal à l'aise avec la sortie d'Arion? Probablement qu'il connaissait mieux thanagar que le sorcier car rien ne pourrait l'aider, pas devant une accusation aussi grave.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Mer 3 Juin - 11:04
Je ne suis pas humain, je suis un Atlante. J'ai été téléporté ici suite à une erreur et on m'accuse de contrebande de nth métal sous de supposé aveux que j'aurais fourni, se qui tout à fait faux. Permettez voir d'atteindre une zone sans nth métal et je pourrai ouvrir un portail vers la terre.

J'onn vit enfin la source de ces cris, ce n'était autre que cet homme, ou plutôt cet atlante dans ce cas. Il fallait donc le faire sortir d'ici. Du moins, qu'est-ce qu'il faisait penser qu'il racontait la vérité ?

Laisser moi sortir, je suis innocent. Tout ceci est un horrible malentendu le nth métal en possession n'était en aucun cas utilisé à des fins de contrebande. Il venait de chez moi, de la planète bleu. Je veux avoir accès à un avocat ou tout autre personne susceptible de pouvoir assurer ma défense. Je n'ai absolument rien fait pour mériter un tel traitement.

Cette fois-ci, l'Atlante s'était mis à parler normalement, et s'était donc mis à clamer son innocence. J'onn plongea ses yeux dans les siens, et se mit à scanner Atlante. Il avait l'air de dire la vérité. J'onn s'approcha de lui, restant silencieux, et lançant un message télépathique.

* D'ici quelques instants, je vais faire en sorte d'ouvrir cette cage, il va falloir que vous reculiez. Il va juste falloir que je neutralise les gardes de la salle du dessus. Attendez un instant *

- Silence ! On t'entendra au moment de ton procès !


J'onn fonça vers la salle de garde, et activa son pouvoir d'invisibilité. Avançant à pas feutrés, J'onn leva le bras et frappa le garde dans le coup, neutralisant le premier garde instantanément. Le second se leva, surpris, et s'arma de sa masse. Mais avant de pouvoir sortir de la pièce, J'onn l'attrapa et le frappant dans le ventre, avant de le soulever et l'écraser sur le sol, le plongeant ainsi dans les bras de morphée. Il appuya sur un bouton pour éteindre les caméras, plongeant peu à peu le palais dans l'obscurité. Plus personne pour surveiller leurs déplacements, c'est déjà ça.

Bloquant la porte avec une des masses. J'onn se servi par la suite de son pouvoir d'intangibilité pour traverser le sol, histoire de rejoindre plus rapidement l'Atlante et le contrebandier.


- Bon, suivez-moi, il va falloir qu'on sorte d'ici.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 5 Juin - 1:22
Arion ne savait pas trop se qui se passait, mais il s'avait qu'il y avait du faux dans tout se qui se passait. Dans la situation ou il se trouvait par contre, il ne chercha pas plus amples explications on lui offrait une porte de sortie, il allait la saisir. Il chercha à lancer un sort de discrétion afin de marcher à quelques centimètres du sol, mais le Nth Metal présent partout dans cette prison agissaient réellement comme un paratonnerre à magie, impossible de contrôler quoi que ce soit. Chaque sort que Arion lançait avait le potentiel de se perdre ou de complètement déraper. Il choisit donc de sortir de ses habitudes.

Je suis content que tu te sois fait mettre dans ma cellule dis donc.

Arion se retourna vers Space Ranger qui venait de prendre la parole en lui faisait signe de se taire. Il avait dénoté une certaine pointe de sarcasme dans le ton de Space Ranger. Évidemment celui-ci n'en avait que pour une peine minimale et cette évasion le rendait soudainement plus important aux yeux de la loi Thanagarienne. En quelque sorte, Arion et son nouvel allié avait scellé son destin, ils se devaient de le faire évader, ou il serait jugé pour complice d'évasion d'un contrebandier de Nth Metal donc... il serait également jugé pour contrebande de Nth Metal.

Désolé... lâcha doucement Arion.

En passa non loin des armes confisquées, Arion vit, son épée. Il n'avait même pas remarqué qu'il ne l'avait plus. Ce n'était certes pas du métal Thanagarien, mais elle était de facture Atlante précataclysme, un chef d'oeuvre d'arme. Il l'avait toujours sur lui au cas ou il se retrouverait dans une situation de ce genre. Étrangement, ce n'était jamais son premier réflexe de dégainer son épée malgré ses talents certains. Arion fit signe à son allié et à Space Ranger, il allait aller chercher son épée.

Il contourna donc la grosse armoire pour prendre son épée. Elle était placée bien en évidence, mais un escalier donnait sur le côté. Si quelqu'un était en haut ou descendait à ce moment, il verrait sans aucun doute l'Atlante reprendre son arme. Arion ne pouvait laisser cela ici, il devait la ramener. Il décida de prendre le risque. Il sortit du coin de mur et se saisit de l'arme très rapidement. Fort heureusement personne ne le vit faire. Il rejoint alors ses alliés.

Je vous suis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 10:13
- Très bien, on peut avancer.

J'onn commença à avancer avec la petite troupe pour essayer de sortir du palais. Chose essentielle. Mais il fallait traverser cet immense palais, et la zone militaire qui se trouvait autour, et tout cela sans déclencher l'alarme, sous peine de voir un conflit inter-planétaire se former entre les deux nations. J'onn avança et se plaça contre le mur, avant de pencher la tête pour observer le couloir. Pour l'instant, il n'y avait personne. Mais dés que les gardes remarqueront que leurs collègues sont dans les vapes, l'alarme sera donné et il restera peu de temps à notre groupe pour s'enfuir du palais.

J'onn vit alors Arion et Space Ranger partir chercher leurs affaires, et au bout d'un certain moment, ils revinrent, J'onn ne put que remarquer l'épée d'Arion qui était dans fait en alliage Atlantéen, sans aucun doute. J'onn se retourna vers le groupe et annonça :

- Il va falloir sortir en toute discrétion, je ne peut me permettre de me faire attraper ici, ce qui pourrait dans le pire des cas créer un conflit interplanétaire, chose que je ne souhaites pas et que vous ne souhaitez pas bien entendu.

J'onn regarda les deux prisonniers, et sentit quelque chose d'étrange en croisant le regard du Space Ranger. Son mutisme récent, puis son regard fermé montrait quelque chose de suspicieux. Mais bon, si Arion lui faisait confiance pour l'instant, donc peut-être que tout ceci n'était que fausses impressions. J'onn avança et s'engagea dans le couloir, pour voir avec stupéfaction trois gardes débouler dans le couloir en pleine discussion :

- Je veut bien qu'on parle politique mais sache que ...

Leurs regards croisa celui de J'onn et instinctivement, ils tirèrent leurs armes de leurs fourreaux, tout en lançant :

- Qu'est-ce que tu fais avec ces prisonniers ? Sale traître !

Ils foncèrent sur J'onn, qui esquiva le premier coup et attrapa la main du guerrier, avant de le frapper dans le visage. L'autre garde fonça vers le groupe d'Arion et Space Ranger, l'épée en Nth levée en leur direction. J'onn quand à lui avait engagé une lutte furieuse avec le garde, qui frappait J'onn avec une fureur guerrière sans nom.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Jeu 11 Juin - 21:03
Arion bloqua la première épée avec la sienne. Il fut content de constaté que sa lame ne plia pas face au Nth Metal, il eu le réflexe de préparer sa main à une contre-attaque magique, mais se ravisa. Il la plaça donc dans son dos. Il adoptait une posture appeler par de l'italien, par les escrimeurs. Une technique conservatrice dans la posture, mais qui avait fait ses preuves. Elle avait pris ce qu'il y avait de meilleur des techniques allemandes et c'était raffiner. Cette technique était la marque d'Arion. Une technique privilégiant la rapidité au risque de prendre des risques. Elle s'opposait à la technique française qui elle préférait une garde en huit. C'était un style d'homme, un style remarquable et noble.

Arion se plaça donc et para la première attaque en deux parties. Un coup pour bloquer puis il tourna sur lui même pour mettre un coup de poing derrière la tête de son adversaire. Ce faisant il avait donné une opportunité à son assaillant sur son flanc gauche, mais celui-ci au pris avec un style plus barbare ne saisit pas sa chance. Arion se remit en position. L'homme-faucon frappa un coup vers le haut. Arion accepta le fait que celui-ci le toucherait, il avait choisi une contre-offensive sacrifice. Plaçant son épée sur le flanc de l'épée de son adversaire. Il la fit dévier légèrement pour que celle-ci aille couper légèrement son bras gauche, une blessure superficielle, mais nécessaire. L'épée d'Arion longea le plat de l'adversaire et descendit jusqu'à l'épaule ou elle se logea de manière a sectionner l'articulation de celle-ci. La douleur se vit sur le visage du Thanagarien.

Arion aussi avait la douleur, mais elle était superficielle et ne le dérangeait que très peu, sa feinte ayant fonctionné à merveille, il se recula. Fonçant à nouveau rageant contre son adversaire, le barbare ailé commençait à faire des erreurs. Arion bloqua quelques coups et profita d'une allonge au sol pour coucher son adversaire et lui planté son épée dans la jambe. De son propre pied, il repoussa le plat de l'épée de son adversaire qui alla quitta sa main. Il tourna sa propre épée pour sectionner un nerf de la jambe de l'extraterrestre. Puis il ressortit l'épée. Il tourna sur lui même pour mettre son pied sur la gorge du hawkman, puis plaça son épée au-dessus du coeur du soldat. Appuyant sur sa gorge le privant ainsi d'oxygène, l'épée toucha la peau et la coupa légèrement pour signifier à l'homme faucon qu'au moindre mouvement, il transpercerait la chair jusqu'au coeur.

Si j'étais toi je resterais couché.

Il se retourna pour voir ou en était ses complices. Space Ranger avait disparu ainsi que le Hawk en question. Puis le garde qui les avait aidées était toujours là. Quant à lui, il ne savait pas quoi faire de ce Hawkman. Le Nth metal ambiant le soignerait sans problèmes, mais le laisser en vie comportait nombre de problèmes. S'il pouvait utiliser sa magie, il le rendrait inconscient magiquement, mais une inconscience physique serait trop rapidement soignée par le divin métal. Il se contenta donc de resserrer son étreinte podiatrique sur la gorge de son ennemi et enfonça légèrement plus son épée dans le poitrail de celui-ci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Mar 16 Juin - 11:46
- Pour le roi ! hurla le guerrier, tout en faisant virevolter sa masse dans les airs.

J'onn se mit en position de combat, prêt à subir un nouvel assault de la part du guerrier ailé. Le combat n'était pas si aisé, surtout si J'onn ne voulait rien révéler de son réelle identité. Donc en clair pas de pouvoir télépathique sur les personnes, ou du moins, à utiliser en cas d'extrême d'urgence. Il devait donc user les mêmes armes que ses adversaires.

Le Hawkman fonça vers J'onn en hurlant, et frappa J'onn avec sa masse nth sur le bras gauche. J'onn esquiva le second coup et mit un coup de boule dans le torse au guerrier ailé, qui commença à tituber. Puis il effecta une courte rotation et allongea un high kick au guerrier ailé, qui se prit le coup en pleine face. Le guerrier commença à avoir la vision trouble. J'onn en profita pour se plonger vers son adversaire, frappant avec ses deux poings dans le ventre, ce qui coupit le souffle à l'adversaire. Puis il lui décocha un ultime uppercut dans le menton de son adversaire, qui s'écroula au sol, vaincu. Sa masse tomba sur le sol dans un grand fracas.

J'onn se retourna et regarda Arion, qui avait maîtrisé son adversaire, avant de lui lancer :


- Il faut en finir vite ! D'autres gardes vont se rameuter.

J'onn s'avança vers le prochain couloir, et continua à courir, tout en se retournant pour vérifier si tout le monde le suivait. Et ce fut à cet instant qu'il remarqua la disparition de Space Ranger. Il s'arrêta, et demanda à Arion :

- Où est ton ami le Ranger ?

Tournant la tête à droite et à gauche, J'onn continua son discours :

- On a pas le temps de le chercher, tant pis pour lui s'il ne vient pas avec nous !

J'onn continua à avancer et déclara à Arion :

- Je pourrais te porter pour voler jsuqu'à spatioport, histoire de prendre un vaisseau pour se barrer. Seulement là, tu pourras savoir qui je suis réellement. Mais d'abord, il faut qu'on atteigne le toit pour permettre de prendre notre envol. Qu'en penses-tu ?


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 20 Juin - 16:23
Citation :
Il faut en finir vite!


Dis le Thanagarien qui les aidait. Arion enfonça alors son pied dans la gorge de l'Hawkman brisant ainsi définitivement la trachée de son ennemi qui dès maintenant suffoquait. Il ne savait pas si le Nth metal allait l'aider à s'en remettre, mais là n'était pas la question. Suivant son allié de fortune, il ne savait toujours pas quoi penser. Lorsque l'homme parla de l'absence de Space Ranger, Arion hocha les épaules. Il ne savait pas et s'en fichait, ce n'était pas son ami et c'était surtout un vrai criminel contrairement à lui.

Normalement, je peux voler. Cependant, avec tout le Nth Metal ambiant, je ne peux prendre le risque. Si ma magie est diffuse, je pourrais m'écraser au sol. J'accepte donc ta proposition. Cependant, le voyage sera trop long en vaisseau. Je peux nous téléporter sur la planète bleue, je dois juste atteindre une zone sans Nth Metal ou du moins sans son influence. Ainsi je pourrai user de mes pouvoirs sans craindre de retour de frappe. Si j'ouvre un portail ici, supposant que j'y arrive, rien n'est certain de sa stabilité. Nous pourrions nous retrouver dans les limbes.

Arion ne savait pas si la personne avec qui il dialoguait avait les capacités de comprendre tout ce qu'il disait. Il n'avait pas encore compris à qui il parlait. Il y avait de nombreuses races ayant la capacité de métamorphose, de plus il y avait des êtres particuliers ayant également ce genre de pouvoir qui normalement n'était pas relié à sa race. Le seigneur d'Atlantis exclut par contre la possibilité d'un mimétisme magique, car son pouvoir semblait fonctionner sans aucune lacune entourée de cet inhibiteur magique qu'était le Nth Metal. Ceci était également une étrange observation, car Arion ne croyait pas que le Nth Metal soit un inhibiteur pour tous les types de magies. Pour certain, elle devait même accroître la puissance, mais des études sur ce phénomène seraient nécessaires et il ne pouvait se fier à la chance.

Alors, je vais te laisser la direction. Je ne connais pas Thanagar du moins, pas sa géographie. J'aurais une préférence pour m'accrocher sur ton dos. Je me sentirais plus à l'aise et moins en position de "demoiselle en détresse" que dans tes bras. De plus cela te laissera les bras libres pour te battre au besoin. J'éviterai la magie sur ton dos ne t'inquiète pas. Je garderai également l'épée en fourreau histoire de ne pas te blesser. Le combat à dos de Thanagarien, je ne maîtrise pas encore très bien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 27 Juin - 12:08
Alors, je vais te laisser la direction. Je ne connais pas Thanagar du moins, pas sa géographie. J'aurais une préférence pour m'accrocher sur ton dos. Je me sentirais plus à l'aise et moins en position de "demoiselle en détresse" que dans tes bras. De plus cela te laissera les bras libres pour te battre au besoin. J'éviterai la magie sur ton dos ne t'inquiète pas. Je garderai également l'épée en fourreau histoire de ne pas te blesser. Le combat à dos de Thanagarien, je ne maîtrise pas encore très bien.

Après avoir expliqué qu'il pouvait voler, Martian comprit très vite que cette abondance de Nth Métal empêchait le jeune mage d'utiliser ses pouvoirs, et qu'il fallait donc s'éloigner suffisamment de toute cette zone et cet amalgame de Nth métal pour pouvoir espérer s'échapper. Ainsi, Plus besoin de retourner sur le vaisseau, il suffisait juste de s'éloigner de la capitale Thanagarienne. Mais le transporter ainsi allait sans doute poser problème. Car il serait sûrement visible. Pour l'instant, il demanda à Arion :


- Suis-moi pour l'instant, nous allons nous éloigner de tout cela.

Martian avança et s'enfonça sur la grande place, où se trouvait un marché, là où divers commerçants effectuait troc, vente et achat de marchandises, une place centrale dans la ville, comme sur Terre. De plus, ce genre d'endroit était souvent très fréquenté, ce qui pourrait permettre à Martian de prendre une autre forme ou alors de prendre sa forme normale, pour ainsi effacer les soupçons, mais le fait qu'Arion ne disposait pas de ce pouvoir rendait la tâche plus compliquée. J'onn continuait son chemin, alos qu'Arion le suivait de près. En passant près d'un mur, il s'arrêta et lança un appel télépathique à Arion :

* Ne bougez pas*

Soudainement, une patrouille passa devant eux, alors que nos deux héros s'écrasèrent sur le mur, espérant qu'Arion ne se ferait pas voir. Fort heureusement, ce ne fut pas le cas. Quelques temps plus tard, nos deux héros reprirent la route, et arrivèrent au bord de la plateforme, plate forme qui rappelons eux, était la plateforme qui soutenait la ville dans les airs. Ils montèrent sur le mur. Le désert sous la cité volante s'étendait à perte de vue, et sans crier gare, J'onn lança à Arion :

- Va falloir sauter.

Ils entendirent des cris au loin, une troupe de garde arrivait à vive allure dans leur direction.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Sam 27 Juin - 15:22
ne m'oubliez pas !

Arion se retourna Space Ranger venait de revenir avec dans ses mains une citrouille. C'était pour ça qu'il était reparti? Aller chercher la citrouille qui l'avait conduit, où il était. Arion n'était pas ravi de le revoir, mais ne pouvait se résoudre à l'abandonner sur place. Il se retourna vers son bon samaritain avec un regard signifiant qu'ils devaient l'amener.

On saute!

QUOI?

Arion prit le Space Ranger par la manche de son manteau et le balança par-dessus le bord de la cité. N'ayant pas le temps de tergiverser sur la façon de faire et sur le danger de se lancer, il ne pouvait attendre que la garde Thanagarienne vienne les chercher. Cette fois, il n'y aurait pas de prison pour eux, ce serait l'exécution publique. Arion se lança alors à la suite de Space Ranger. Il espérait que l'éloignement de la cit lui permette de voler à nouveau et ainsi mettre tout le monde en stase anti-gravitationnelle. Son plan B évidemment était le thanagarien salvateur qui les avait sauvés de la prison. Il ne savait pas encore s'il pouvait lui faire totalement confiance, mais il n'avait surtout pas le choix.

Les mains le long du corps, les pieds tendus à l'arrière et les cheveux volants aux vents, Arion avait les yeux fixés sur Space Ranger qui semblait se débattre dans l'air comme un abrutit ne lâchant jamais sa citrouille. Arion allait le rejoindre en adoptant une position plus aérodynamique. Lorsqu'il mit la main sur sa jambe il tenta de s'envoler en puisant dans sa magie, mais ils étaient encore trop près de la cité. La question qui se posait maintenant était, aurait-il le temps avant de s'écraser comme une crêpe de réactiver ses pouvoirs, il commençait à en douter. Un autre doute lui vint alors a l'esprit... serait-il immortel s'il n'était pas sur terre? Des fois les âmes et les énergies étaient différentes et avec se qu'il avait ressenti face au Nth Metal, il commençait à croire que se métal absorbait les âmes. Ce n'était pas si farfelu c'était le genre de chose qui existait même sur terre. S'il mourait sur Thannagar, allait-il devenir un point de plus dans l'amalgame mystique qui forgeait l'emblème de la planète?

Merde... AU SECOURS!!!

AAAAAAAAAAAAAAAAAAA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Mer 1 Juil - 19:05
Thanagar est une planète désertique, désolée, semblable à Mars à bien des égards, mais Mars ne subi pas les rayons du Soleil de la même façon que Thanagar. Ces longues étendues désertiques avaient poussés les Thagariens à quitter la surface de la plnète pour aller vivre dans des cités volantes, bien longtemps avant leurs expansions technologiques. Sans la découverte du Nth Metal, cette espèce était vouée à la destruction, dû au climat de la planète. Mais il existe aussi une race d'Aliens, les Lizardons, une insecte de Lézards, qui peuvent marcher comme nous, êtres humains, et dialoguer. Une race avancée en somme, puisqu'un des leurs est un membre du Green Lantern Corps. Mais malgré tout, la vie difficile en surface pouvait créer certaines tensions, pour plus qu'il fallait survivre à ce climat désertique. Encore pour J'onn, une potentielle métamorphose pourrait aider, mais quant à ces camarades, il fallait trouver une solution viable.

Malgré tout, le sol se rapprochait à grande vitesse, et malgré le fait que le sable ralentirait leurs chutes, il fallait trouver un moyen de l'amortir plus. Fort heureusement, J'onn se mit à voler, et se plaça devant le Space Ranger et Arion, et les attrapa par le col. Il remonta par la suite, avança quelques peu parmi les contrées désertiques, puis atterrit tranquillement sur le sol, déposant ses deux camarades sur le sol.


- Très bien, après avoir vu la topologie, je pense que personne ne nous suivras par ici.

- Qu'est-ce qui vous fait dire ça ?


Le Ranger de l'espace était bien trop curieux, à vrai dire, depuis un certain temps, J'onn trouvait qu'il avait un air étrange, mais bon n'oublions pas que c'était à la base quelqu'un qui avait arrêté pour contrebande de citrouille, ce qui est il faut dire : un concept. J'onn se retourna vers lui et lui répondit :

- Eh bien les Thanagariens ne s'aventurent pas par ici, hormis quelques rares troupes en quête de sensation forte. Il faudra sûrement faire plus attention à votre hydratation. Notre pire ennemi reste le climat ici. En second lieu, les Lizardons ne sont pas tendres, surtout avec les étrangers tombés du ciel. Méfions-nous de ces derniers, cela reste des tribus.

J'onn respira un grand coup, et regarda Arion :

- Je pense que ma forme actuelle n'est plus utile.

Il reprit sa forme originale, et se présenta à ces camarades :

- Je suis le Martian Manhunter, gardien de la Terre, et membre fondateur de la Justice League of America. Je m'excuse de mon déguisement, mais ma présence devait restée secrète dans cette base, sous peine de déclencher un conflit intergalactique. Nous ne savons que trop bien les dégâts et les horreurs que provoqueraient un conflit avec la planète Thanargienne.

Il se posa un instant et repris :

- Mais pour l'instant, je voudrais savoir si l'un de vous n'a pas une solution pour qu'on puisse sortir d'ici.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Ven 3 Juil - 17:23
Arion était ravie de voir que sous l'apparence de leur sauveur Thanagarien se cachait un des membres de la Justice League. Si Arthur Curry, son roi, avait choisi de leur faire confiance, il allait également le faire. Puis, bon le Manhunter venait quand même de leur sauver la vie. Il ne comprenait pas encore pourquoi ses pouvoirs ne fonctionnaient pas. Il croyait être assez loin de la cité pour pouvoir les utiliser.

J'ai une idée

Arion se retourna pour voir le Space Ranger. Il avait laissé tomber sa citrouille qui s’était fracturée par terre. La citrouille n'était en fait que la couverture de quelques choses d'extrêmement important. Une énorme boule de Nth Metal. Voilà ce qui nuisait encore au pouvoir de Arion, mais pourquoi avoir pris le risque d'amener cela. Puis soudainement le Space Ranger se mit à changer. Ce visage semblait changer dans un amalgame de mouvement qui donnait franchement envie de vomir pour quelqu'un non habitué aux métamorphoses.


Vous pourriez mourir

La voix et le physique de Space Ranger avaient changé. Une main préhensile sortie tout droit de son corps venait de se saisir d'Arion avant que celui-ci puisse dégainer son épée. Ne pouvant voir vers Martian Manhunter selon sa position, il ne put qu'assumer que c'était la même chose pour lui. Deux métamorphoses dans la même minute, c'était franchement désagréable.

J'avais besoin de vous pour me sortir de la cité. Merci à vous bandes d'idiots. Je me présente à vous, Byth Rokle plus grands voleurs de toute la galaxie. Ne t'inquiète pas Arion, Lord de je ne sais qu'elle endroit perdu, le coeur de Thanagar, ou plutôt la grosse boule de Nth Metal, ne fera que réduire tes souffrances, mais ne t'évitera pas la mort. Pour toi Martien, sache que tu seras tué par un être tout aussi unique que toi, grand bien t'en fasses.

Les tentacules de Byth Rok commencèrent une manoeuvre de strangulation sur Arion qui se révélait assez efficace. Sa cage thoracique se comprimait et l'air dans ses poumons s'envolait. Il fixait la boule de Nth Metal en sentant l'attraction de celle-ci pour son âme. Il en avait maintenant la certitude, s'il mourait sur Thanagar, il mourrait pour toujours, un comble pour Arion l'immortel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 4 Juil - 15:50
- J'avais besoin de vous pour me sortir de la cité. Merci à vous bandes d'idiots. Je me présente à vous, Byth Rokle plus grands voleurs de toute la galaxie. Ne t'inquiète pas Arion, Lord de je ne sais qu'elle endroit perdu, le coeur de Thanagar, ou plutôt la grosse boule de Nth Metal, ne fera que réduire tes souffrances, mais ne t'évitera pas la mort. Pour toi Martien, sache que tu seras tué par un être tout aussi unique que toi, grand bien t'en fasses

J'onn se retourna et vit avec horreur le Space Ranger se métamorphoser. Diverses tentacules firent leur apparition, et attrapèrent Arion, le sorcier. Ce dernier vira vite au bleu, et allait bientôt manquer d'air si J'onn ne faisait rien. Sans se poaser de question, le héros déploya son bras, et frappa le métamorphe en plein visage, ce qui le fit tituber, et lui permit de lâcher sa prise sur le sorcier, qui tomba au sol. J'onn scruta son adversaire et lança :

- Byth Rok n'est-ce pas ? J'ai déjà entendu parler de toi, mais à vrai dire, même si tes capacités métamorphiques parraissent impressionnantes, je compte bien t'enseigner ... la bonne manière de t'en servir.

J'onn fonça vers le métamorphe, et se disloqua en diverses tiges pour affronter Byth. Leurs diverses tentacules s'entremêlèrent. Dans ce cauchermar sans nom, J'onn essayait de serrer et attraper le métamorphe, mais la tâche allait être plus ardue que prévue. Mais le fait d'être en contact physique avec ce dernier l'empêcherait d'importuner le sorcier Arion. J'onn continuait à regarder autour de lui, alors que la lutte faisait rage avec Byk, et que le métamorphe poussait des cris de rage :

- RAAAWWWH, crois-tu vraiment que tu peut surpasser le plus grand voleur de la galaxie ?

J'onn répondit, mais à sa manière :

* Oui je peux*

Byk recula, hurlant de douleur et se tenant la tête. L'attaque mentale avait été brutale, et l'avait surpris. Il repris sa forme humanoïde, et reprit ses esprits. Il chercha J'onn, et ne vit plus rien.

- Mais que ...

Il sentit un uppercut lui arriver sous le menton, le soulevant légèrement, et le faisant retomber lourdement au sol. J'onn était à présent au dessus de lui, l'air satisfait.

- Alors ?  On ne fais plus le fanfaron ?

Tout en déclarant cela, il lança un appel à Arion :

* Eloigne toi de ce noyau de Nth, avec un peu de chance, on pourra s'enfuir avec et laisser ce bon à rien sans rien. *


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Dim 5 Juil - 22:22
Lorsque Jonn Jonzz entra en conflit métamorphe avec Byth Rok, ce dernier lâcha Arion qui put ainsi s'échapper de l'emprise du brigand spatiale. Arion savait qu'il devait s'échapper, mais il regardait cette énorme boule de Nth Metal. Le coeur de Nth Metal, c'est comme ça que Byth l'avait appelé. C'était de toute évidence beaucoup plus qu'un simple objet de valeur, c'était quelques de plus, quelques choses de symbolique, qui pour la cité devait surement représenter quelques choses. Les habitants toujours aussi spirituels de Thanagar allaient probablement avoir un problème avec cette disparition, quelques choses de profondes comme une blessure directement à leurs âmes.

On ne peut pas laisser ça dans les mains de Byth même si on réussit à s'enfuir.

Ce n’était pas simplement une question d'amour, d'âme et de relique. C'était également que le Nth Metal également un gros problème. Entre les mains d'un bon forgeron pouvait transformer une aussi grande quantité de Nth Metal en une artillerie pouvant faire trembler une armée tout entière. Un canon de Nth Metal pourrait être une arme particulièrement conséquente.

Arion s'empara alors du coeur de Nth Metal. Il la roula dans sa cape pour plus de facilité de transport et se mit à courir. Il fut surpris de se voir essoufflé. Il fallait dire qu'il avait perdu l'habitude de ce mode de transport relativement primaire et que depuis son arrivé sur Thanagar, il n'avait fait guère plus que de fuir. Il n'avait cependant pas le choix, il ne pouvait laisser cette quantité de Nth Metal dans les mains d'un tyran planétaire comme Byth.

Il se retourna pour voir le combat entre les deux métamorphe. Dans sa course, il put distinguer que Manhunter semblait prendre le dessus, mais Byth ne semblait pas vaincu pour autant. Il ne pouvait distinguer tout ce qui se passait, car les deux corps immergeaient presque en un seul dans leur combat, mais il semblait y avoir un peu plus de vert que de beige, se qui était bon signe. Le coeur de Thanagar était étrangement léger pour une pièce aussi grosse, mais il était vrai que le Nth Metal avait une réputation à jouer sur la gravité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 213
DC : Godspeed
Localisations : New Rann


MessagePosté le: Sam 11 Juil - 16:23
- On ne peut pas laisser ça dans les mains de Byth même si on réussit à s'enfuir.

* Je vais le divertir le temps qu'il te faut pour effectuer un sort de téléportation, à toi de jouer en attendant !*


Après avoir envoyé le message télépathique à Arion, J'onn fonça à nouveau sur Byth, histoire de ne pas lui laisser le temps de pouvoir se remettre d'aplomb. Il disloqua son bras en pleins de petites tentacules pour attraper le bras de Byth, qui se disloqua à son tour pour se mêler à celui de J'onn. Le combat allait reprendre de plus belle entre les deux métamorphes, décidés à tout donner. Mais J'onn savait qu'il disposait d'armes en plus que son adversaire ne possédait pas.

J'onn transforma son autre bras en grand marteau, et frappa sur le crâne de Byth, qui se déforma instantanément sous le choc, mais aussi un réflexe de métamorphe lorsqu'on prends un coup. Même si en effectuant cette manoeuvre il avait amoindrit le choc, Byth restait quelque peu sonné. Mais cela ne l'empêcha pas d'étendre son bras libre pour tenter de balayer, à l'aveugle, le Martian, qui était bloqué. Transformant en dernier moment son marteau en bouclier, J'onn subit l'attaque de plei fouet et recula, lâchant prise Byth au passage.


- Tu ne m'auras pas !

- En es-tu si sûr ?

- Même si tes capacités sont remarquables, je te surpasserais, je le sais.

- Nous verrons.


J'onn vit alors Byth, les mains croisées, et avec des centaines de petites tentacules qui sortaient du corps. Attaque semblable à la première qu'il avait lancé, J'onn se rendit alors invisible, histoire d'échapper quelques temps au métamorphe. Le vilain en profita pour parler :

- Cette capacité est pour le moins surprenante, je dois le reconnaître.

- Attends de voir celle-là !


Réapparaissant devant Byth, J'onn asséna un violent coup de boule à ce dernier, qui tomba à genoux, a ce moment, J'onn posa ses mains sur son crâne, et se mit à regarder Byth avec des yeux noirs :

- TA VOLONTE SERA MIENNE !

La voix de J'onn résonna dans le crâne de Byth, comme un immense gong. Le vilain terrorisé, vit alors son esprit s'embrumer, alors que des images de J'onn envahissait son esprit. Il finit par s'écrouler, inanimé.


" Am I the hero of Rann, dreaming he is an old man on Earth? Or is it the other way around?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 21/08/2014
Messages : 262
DC : The Flash
Localisations : Oblivion Bar
Shadowpact
MessagePosté le: Lun 13 Juil - 16:04
Arion déposa le coeur de Nth Metal assez loin. Il courut alors dans l'autre sens jusqu'à ce qu'il puisse voler. Il comprit alors qu'il avait repris le contrôle de ses pouvoirs. Il était assez éloigné de toute source de Nth Metal pour pouvoir utiliser à nouveau ses facultés. En approchant de Byth Rok et Martian Manhunter il remarqua que le combat était terminé. Jonn Jonzz était sortie vainqueur de l'affrontement et avait non seulement gagné, mais il avait mis Byth Rok en état d'arrestation.

Bon je vais avertir les Thanagariens de notre présence comme ça ils pourront récupérer leur prisonnier et leur Nth Metal.

Les mains tendues vers la cité volante. Arion prononça quelques paroles en Atlante. Un immense vaisseau de lumière frappa de plein fouet la cité. Évidemment ce n'était en aucun cas dommageable, mais il venait ni plus ni moins de mettre un gros projecteur sur leur présence. Lorsqu'il vit quelques formes humaines ailées se diriger vers eux. Il se retourna vers Manhunter.

Parfait retournons chez nous.

Il ferma les yeux et s'assied. Il traça quelques symboles rapidement dans le sol et le portail s'ouvrit. Il n'avait pas besoin normalement de faire tout ce cérémoniel pour ouvrir un portail, mais sa magie avait été traître ses derniers temps et la distance à parcourir était immense. Le portail en chute d'eau était cependant bien ouvert. Martian Manhunter se rendrait compte que le traverser le mouillerait, mais c'était ça la magie atlante, elle était très liée aux éléments. Arion traversa lui aussi à son tour laissant derrière lui la planète des hommes faucons.

Il avait appris beaucoup aujourd'hui, notamment sur les capacités anti-magiques du Nth Metal qui pourrait éventuellement lui servir à l'avenir. Ce n'était pas une évidence simple, mais c'était un atout de savoir. Puis il avait rencontré Martian Manhunter et quelques choses lui disaient que ce n'était pas la dernière fois que ces deux êtres allaient travailler ensemble.

(( Merci pour ce RP Wink ))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Quiproquo Thanagarien (P.V. Martian Manhunter et Space Ranger)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quiproquo Thanagarien (P.V. Martian Manhunter et Space Ranger)
» DC: MARTIAN MANHUNTER Mini-Busts
» JUSTICE COVER COLLECTION#3 : MARTIAN MANHUNTER ART PRINT BY ALEX ROSS
» Martiaformation [Martian Manhunter]
» T-Shirt Space Ranger - Buzz lightyear + Sheriff

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes :: Thanagar-