[Bana Mighdall] Le Dernier Né (Artémis)

Invité

MessagePosté le: Mer 27 Mai 2015 - 14:31
C'était soir de fête ce soir à Washington. Il n'y avait pas de raison particulière, si ce n'était peut-être simplement le week-end qui était enfin arrivé. Les gens se détendait tranquillement dans les bars, discutant parfois de leurs semaines éreintantes, parfois de leurs projets pour leurs jours de repos, parfois des matchs sportifs qui allaient venir.

Deux jeunes hommes étaient d'ailleurs en train de discuter de sport, jusque là sans trop de soucis, assis au comptoir d'un bar dansant de la capitale. C'était des jeunes gens plutôt pacifistes habituellement, pas trop connu pour être des perturbateurs. Pourtant, alors que la seconde d'avant semblait calme, une tempête d'injures traversa la salle, et tout le monde se tourna vers les deux hommes. L'un frappa l'autre avec son verre de bière, tandis que l'autre tombait à terre, le visage en sang à cause du choc. Le barmaid tenta de s'interposer, mais il finit par se joindre à la bagarre ambiante.

Mais ce n'était le seul endroit du bar agiter. De l'autre côté, un couple de jeunes mariés, qui jusque là n'avait eux non plus jamais eu de problèmes, se disputaient pour des broutilles, des choses sans intérêt. Ces cas là n'étaient pas isolé. Bientôt, chaque amis, chaque connaissance du bar finirent pas se disputer, voir se battre entre eux. Les plus raisonnable tentèrent d'appeler la police, mais les rares téléphones qui sortaient des poches finissaient par être pulvériser par un coup. L'ambiance devenait chaude et la tension ne faisait qu'amplifier jusqu'à ce que la piste de danse devin elle-même  un champ de bataille.

Seul une femme semblait rire de tout cela, au fond du bar tranquillement assis en train de siroter un verre de vin délicieux. Elle était pâle, les cheveux noirs très courts et une robe improbable en lambeaux qui ne cachait pas grand chose de son corps au final. Mais elle n'allait pas rester tranquille bien longtemps. Une autre femme, grande, les longs cheveux noirs, vêtu de noir et portant un diadème serti d'un rubis en forme d'étoile, l’attrapa violemment par le cou.

« Cesse toute cette discorde, Éris, ordonna Diana à la jumelle d'Arès.

« Olala, tu sembles tendue petite sœur, répondit-elle avec un sourire sarcastique. Tu sembles croire que je suis à l'origine de tout ceci. Ce n'est pas de ma faute si...

« Ne te moque pas de moi.


Éris, déesse de la Discorde.
Fille de Zeus et de Héra, jumelle d'Arès.

Eris ferma légèrement les yeux et bu une gorgé de son verre de vin, malgré sa position délicate face à l'Amazone. Tout à coup, les injures et les bruits de coups cessèrent derrières elles, remplacer par des excuses et des incompréhensions. La police fut appelé et il y aurait des dommages collatéraux, mais les dieux aimaient se jouer des mortels. Diana avait appris à ses dépends que Eris était peut-être la pire de tous à ce jeu là.

« Pourquoi es-tu là ? Demanda Diana après avoir relâcher sa prise.

« Oh, je voulais juste rendre visite à ma sœur. L'informer des trames familiales, tout ça.

« Je me moque de ce qui peut arriver aux Olympiens.

« Et à notre père ?

Diana n'avait jamais rencontré son véritable père. Pourtant, cela faisait un moment que cette même Éris était arrivé avec sa langue de vipère sur son île pour lui annoncer qu'elles étaient sœurs, et que toute sa vie n'était qu'un mensonge. Zeus était craint et respecté de tous. Le roi des dieux et le dieu du ciel. Aussi, elle n'avait jamais eu l'opportunité de le rencontrer. Elle ne s'était même jamais posé la question. Mais la Discorde arrivait toujours à insérer le doute et la curiosité dans l'esprit d'autrui, et même la belle Diana n'y échappait pas.

« Si le sort de notre famille t'importe peu, cela ne te dérangera pas si je t'apprends que Zeus n'est plus, et que l'Olympe court à sa ruine.

« Tu ne m'as pas écouté ? Je me moque de l'Olympe, répondit Diana plus faiblement, légèreme nt perturbé par ce que Éris lui apprenait.

« Je sais ma sœur. Mais le sort du dernier né de Zeus ? Tu as réussi, sans le vouloir, à lui permettre de survivre lui et sa mère à la colère de Héra il y a quelques mois. Mais tu connais ma mère.

Rien n'échappait indéfiniment à la colère de Héra. Sa mère avait été pétrifié pour avoir bafouer son honneur et son mariage avec Zeus, et d'autres histoires pire que cela encore existait dans la mythologie. La plupart de ses histoires, comme celle de Héraclès, étaient vrais. Mais Diana ne pouvait se permettre de laisser mourir un jeune nourrisson à cause de Héra. Pas après ce qu'elle avait fait à ce monde, dans cette même ville.

Diana attrapa de nouveau Éris violemment, avec la conviction d'obtenir des informations provenant de la Discorde.

« Où  se trouve-t-il ?

« Oh, je ne sais pas. Mais Héra n'était pas seule ce soir là, tu te souviens ? Qui l'accompagnait déjà ? Ah oui, tes cousines de Bana Mighdall si mes souvenirs sont bons...

Diana s'envola sans plus attendre en direction de la cité égyptienne. Elle se devait d'avoir une discussion avec sa rivale, Artémis.

De son côté, Éris jubilait. Elle n'avait même pas besoin d'user de ses talents pour savoir que la discussion entre les deux Amazones seraient virulentes. Elles en viendraient rapidement aux mains, c'était certain. Les dieux observeront attentivement tout cela, car l'identité du nouveau né de Zeus les intéressait tous. Apollon avait obtenu une prophétie qui les concernaient tous. Zeus avait laissé derrière un trône qu'ils convoitaient. C'était maintenant au Chaos d'entrer en scène. Et le Chaos, c'était elle.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 5 Juin 2015 - 12:20

La chaleur écrasante de l'Egypte renforçait le mal-être de tous ceux qui osaient s'approcher d'un peu trop près de l'immense tornade qui entourait la citée de Bana-Mighdall. Seules les Amazones, filles de ce peuple fier, savaient où et surtout comment, pénétrer dans la citée. Le soleil brillait de milles feux alors qu'aux portes deux Amazones veillaient à ce qu'aucun intrus ne pénètre en ces lieux. Habituellement, elles tiraient à vue. Leurs arcs perpétuellement bandés, elles ne manquaient jamais leurs cibles. Mais aujourd'hui tout était calme. Malgré tout, les deux gardes restaient sur le qui-vive. Une silhouette se détacha alors du ciel azuré. Une forme féminine qu'aucune des deux ne connaissait réellement. Sa réputation la précédait pourtant, elle qui n'était autre que la Reine de leurs ennemies jurées… Diana de Themyscira…

Une des gardiennes aux cheveux noirs comme l'ébène s'avança de quelques pas alors que la malvenue venait de mettre pied à terre. Dirigeant la pointe de sa flèche dans sa direction, elle lui parla d'une voix aussi froide et profonde que la plus tortueuse des fosses.


- Tu n'as rien à faire ici Diana de Thémyscira. Toi et tes sœurs ne méritent que la mort ! Disparaît avant que je ne te tue !

Elle se voulait fière et arrogante même. Oser invectiver ainsi la championne de leurs "cousines", sans vergogne par la même occasion aurait valu pour beaucoup d'autres amazones moins bien entraîner de ressentir la peur et la gêne occasionnée par le charisme de celle qui se faisait appeler par les humains : Wonder Woman. Malgré cela, l'Amazone continua de pointer son arc dans sa direction. Elle ne tremblait pas, elle ignorait jusqu'à la signification du mot "peur". Les raisons qui faisait qu'elle ne tremblait pas, provenaient avant tout de son courage.

Restée en retrait, la seconde amazone souffla dans une corne. Un bruit assourdissant, ressemblant au râle d'un animal résonna dans tout Bana-Mighdall. Ainsi, toutes leurs sœurs savaient qu'un intrus avait osé s'approcher des portes. Pour les gardiennes, il en allait de leur honneur d'empêcher quiconque de pénétrer dans la citée. Pour cela, elles en aurait donné leur vie sans sourciller. Pour Bana-Mighdall, pour la Shim'Tar ! Mais il ne fut que quelques minutes aux deux gardes avant d'être entourées par deux douzaines de leurs sœurs, toutes armées et parées à en découdre avec la Championne.

Puis, sans un mot, des bruits de pas crissèrent dans le sable brûlant. Assurée, droite tel un chêne millénaire, Artémis s'avança entre ses sœurs. Tel Moïse parmi les flots, les Amazones s'écartèrent en deux groupes distincts, laissant ainsi le chemin ouvert à celle qu'elles respectaient toutes. Artémis, la Shim'Tar. Celle-là même qui était revenue du Royaume des Morts et des Démons. Le visage grave et le regard agacé, la femme aux cheveux de feu s'arrêta au niveau des deux gardiennes.


- Mnémosyne, Phoebe, baissez vos armes. (Puis elle se tourna vers Diana.) Disparaît, fille de Themyscira. Retourne là d'où tu viens. Ton peuple ne mérite pas de souiller cette Terre sacrée.

Tout en gardant la main gauche sur le pommeau de son épée, signe qui indiquait sans soucis qu'elle aussi était prête à se battre pour protéger ses sœurs, Artémis garda le front haut et plongea ses yeux dans ceux de Diana. Un combat psychologique venait de commencer. Si elle avait osée venir jusqu'ici, ce n'était pas pour rien… Dans l'immédiat, la Shim'Tar ignorait encore les raisons de sa venue. Aussi, elle n'en avait que faire. Aucune Bana-Mighdall n'avait de comptes à rendre à une enfante de Themyscira. Encore moins lorsqu'il s'agissait de leur Championne !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 3 Sep 2015 - 11:45
Comme attendu, les sœurs de Bana Mighdall n’accueillirent pas Wonder Woman avec courtoisie. Elle n'en attendait pas moins de celle qui n'avait pas hésité à suivre Héra dans sa folie meurtrière d'homme. Ces amazones étaient en apparence plus tribales que leurs sœurs de Themyschira. La peau plus mat, sans doute dû à un soleil plus agressif que de l'autre côté de la méditerrané, où une descendance mêlée aux autochtones d'Afrique du Nord. L'une d'entre elle pointait son arc en direction de Diana, qui se contentait de l'observer avec une certaine sévérité. Elle ne craignait aucune guerrière de Bana Mighdall, comme elle ne craignait déjà aucune guerrière de chez elle, ou même dans le reste de l'univers. Wonder Woman n'avait que très peu d'égale, et elle les avaient toutes vaincues.

« Qui es-tu pour me juger et me dire ce que mes sœurs et moi méritons ? Même les dieux ne possèdent pas ce droit, répondit-elle à l'Amazone qui l'avait interpellé. Tu me connais. Tu connais ma légende. Tu sais que ton arme est inutile. Je te conseille de la baisser avant que je ne sorte la mienne.

Elle ne bougeait cependant pas. L'autre Amazone souffla dans son cor. Le temps semblait s'être arrêtait quelques secondes, comme dans un de ces vieux westerns où l'on attendait que le premier dégaine pour réagir. Artémis arriva cependant, mettant fin à une première tension entres les Amazones d'origines différentes. Mais une nouvelle tension n'allait pas tarder à se créer. La rivalité entre Artémis et Diana était bien connue. L'amazone de Bana Mighdall était d'ailleurs devenue Shim'Tar, c'est à dire la chef des amazones. Elle n'attendait ni plus ni moins de sa part, elle méritait un tel honneur.

« C'est tout ce que tu trouves à me dire, Artémis ? Que je ne mérite pas de fouler cette terre ? Tu sais que c'est faux, et tu sais aussi que c'est le sang que toi et les tiens portez sur vos mains qui souillent cette terre sacrée. J'ai arrêté ta prédécesseur au nom de vous toutes pour les crimes commis contre les hommes. Je peux recommencer. Mais je ne suis pas là pour me battre, mais pour obtenir une réponse. Une, voir deux vies sont en jeux.

Diana ne plaisantait pas. La vie d'une mère et son enfant était en danger de mort dès que Héra avait appris pour l'adultère de son mari. L'Amazone n'allait pas rester là sans réagir, surtout qu'il s'agissait de son propre sang, même s'il était difficile d'accepter sa nouvelle famille divine, un demi-dieu était sans doute plus à même de la comprendre. Mais pour cela, il fallait les retrouver avant Héra, et Diana devait savoir ce que les anciennes guerrières de la déesse des femmes savaient.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[Bana Mighdall] Le Dernier Né (Artémis)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Furie des Amazones (Superman/Wonder Woman)
» Le dernier inédit de Fantômette : à la main verte
» Rocky Balboa : Une légende s'écrit jusqu'au dernier round.
» Le dernier des Mohicans (James Fenimore Cooper)
» Le Dernier des Mohicans : Topic Officiel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-