Akryptopolis sur mer (pv Justice league)

Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Inscription : 02/05/2014
Messages : 216
DC : Animateur géré par Mister Miracle
Localisations : Watchtower
Justice League
MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 17:43
Nous avons repéré la source de l’anomalie. Selon les signatures énergétiques, nous décelons la signature d’Apokolyps, mais également ceux liés aux prisonniers de la zone fantôme. Les énergies se situent au porte-avion de la U.S. Navy qui se situe à Coast City. Nous accédons aux caméras de surveillance et aux appareils audio du porte-avion. Martian Manhunter pourriez-vous faire suivre cela à tous les ligueurs actifs?


- Communication activé -  

Sur le porte-avion un Boomtube apparait, celui-ci est étrange, car ses anneaux semblent être de couleur bleu et non orange comme ceux provoqués par les motherbox traditionnels, de plus d'étranges éclairs jaunes en sortes.. Du Boomtube s’échappe ce qui a tout l’air du Batplane, mais qui irradie de rouge comme si des veines lui parcouraient la carlingue. Sur le dessus, un homme se tient. Une fois le boomtube refermer l’homme descend du Batplane.


Bonjour insipide planète! Symbiote? Pourquoi avoir choisi cet endroit, pour l’ouverture de la porte?

Nos données ont révélé la présence de technologies intéressantes et d'un arsenal d'armement des plus conséquents, de plus il s’agit d’une plateforme mobile maitre Jax-Ur. De quoi vous permettre d’avoir un laboratoire qui se déplace.

Bien vue! Commence l’assimilation du bâtiment.

Toute suite maitre Jax-Ur.

Le Batplane appelé « symbiote » se posa sur le porte-avion. Celui-ci commença à se répandre et le système veineux irradiant qui était sur le batplane commença à se répandre sur le porte-avion.  Jax-Ur regardait au loin quand tout à coup plusieurs salves de mitraillettes vinrent le frapper en plein visage. Ne semblant pas du tout effacer, mais très agacé Jax-Ur se retourna et décocha un tir d’œil laser.

Pathétique race primitive…


-  Communication rompue-

Attention ligue des justiciers, il s’agit d’une menace planétaire exceptionnelle.  Faites s’en votre priorité. Nous détections plus de 200 signatures énergétiques qui sont associées à des civils et… attendez…

Ils… viennent tous de s’éteindre… par Highfather. Il n’y a plus âme qui vivent sur le porte-avion. Je répète tous les civils sont morts il faut agir et rapidement.  

Justice league, préparé vous au combat !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 18:24
Base militaire de Coast City. Si le rêve de Superman de désarmer le monde et en particulier le nucléaire n'a jamais abouti, en revanche le chevalier noir l'a suivi dans une campagne folle de récupération de toute kryptonite qui pouvait être weaponisée et utilisée contre la Ligue, par des factions sombres du gouvernement américain, par une Atlantis instable à l'époque, par quiconque Bruce Wayne considérait comme une menace à celui qui était et demeurait, son meilleur ami.

C'est en portant l'armure isolante construite pour ces recherches et récupérations que le dernier enfant de la maison des El descend sur la scène du drame où Barda et J'Onn ont prévenu la Ligue des méfaits d'un certain Jax-Ur. Premier et prétendument le plus dangereux des criminels incarcérés dans la Zone Fantôme. En-dessus de lui, Clark sous son armure contrant les radiations de la Kryptonite, une gigantesque roche de ce même matériau, nuisible aux Kryptoniens.



Doublé de plomb, il isole parfaitement l'organisme de Superman contre les radiations de Kryptonite. Doté d'un viseur et d'un casque rétractables, il est parfaitement adapté aux différents pouvoirs visuels du Superman, mais grâce au plomb ne permet pas l'utilisation de vision à rayons-X pour qu'on puisse voir au travers. Il est doté de capacité auto-régénératrices et dispense immédiatement une mousse anti-radiations lors de brèches à sa résistance surhumaine.

Quelques minutes plus tôt...

Après avoir brieffé l'équipe sur son costume d'armure, Superman dévoile une autre arme créée par le Batman, cette fois avec l'appui d'un autre membre de la Ligue et sans avoir dans le moment prévenu l'homme d'acier. Heureusement, Superman n'est pas rancunier.



"Il n'y a qu'une seule seringue, et malheureusement il ne s'agit ici que du résidu d'une dose déjà administrée à un autre criminel. L'effet de suppression de pouvoirs conçu par Batman ne sera donc absolument pas optimal. Mais cela peut nous acheter le coup final pour arrêter ce criminel, à cause de qui Krypton a inventé la pire sentence au monde."

Il ferma les yeux, réalisant qu'il était trop implicite. Passer trop de temps dans sa propre tête, à porter seul sur ses épaules le poids du monde et de tous les dangers, il en oubliait souvent comment fonctionnait une équipe, même la meilleure, celle qui unissait les héros lorsque l'action d'un seul ne devenait plus suffisante. Il tendit devant lui la seringue à ses amis, les jugeant tous dignes de porter ceci.

"Si l'un d'entre vous la veut, prenez-la. Je ne peux pas la prendre, ce serait trop risqué."

Puis, regardant les images affichées en boucle dans la Tour grâce aux relais de Scot et du Martian, il donna une seule indication à ses alliés sur leur opposant :

"Jax-Ur est un kryptonien, un scientifique et un criminel. Il a passé la majeure partie de sa vie dans la Zone Fantôme, qui comme vous savez est un endroit pire que la mort. Et faute de renseignements, nous devons partir du principe qu'il a accès à tout ce qui a pu traverser le portail vers cette dimension maudite."

De retour au présent ...

Kal s'était attendu à trouver là Jax-Ur en personne, attendant son châtiment sous la forme d'une demi-tonne de Kryptonite écrasée sur sa figure. Mais bizarrement, cela s'annonçait plus compliqué. Pourquoi n'était-il pas sur le porte-avion ? Il alla jusqu'à l'invoquer, plein de fiel et de provocation :

"Jax-Ur !! Bats-toi comme un homme, pas comme un rat qui se cache !"

Auprès de lui, la Ligue des Justiciers. Kal était confiant, mais il avait prévu l'armure anti-Kryptonite et le gros caillou parce que, d'un côté il voulait nettoyer ses propres débâcles. Le projecteur de Zone Fantôme était de sa responsabilité. Il en portait la culpabilité avec lui toujours, lorsqu'il devait s'y résoudre et notamment il pensé à Kalibak, ainsi qu'au prix qu'ils devaient être en train de payer pour pouvoir avoir vu le retour de Chris auprès des siens, les Kent. Penser à Chris lui donna plus de rage de vaincre, l'amour pour son fils était plus fort que toute autre forme de responsabilité. Il scanna la zone avec tous ses super-regards. Il remarqua beaucoup de cadavres encore fumants.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 487
MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 19:48
Tu sais pourquoi je ne m'identifie plus comme un Kryptonien Kal?

La voix de Jax-Ur était partout comme s'il parlait de tous les sens. On la distinguait très clairement et le porte-avions était sa voix. Il était quelques parts à l'abri des regards du kryptonien, à l'abri des regards de tous, mais lui voyait. Il voyait tout le monde.

Car les kryptoniens sont une race triste et incapable. Incapable d'évoluer et d'apprendre. Trop coincé dans leur supposé moral ou éthique. Ils ont laissé leur planète mourir, car ils étaient trop stupides pour évoluer et chercher ailleurs. Moi Kal, j'ai évolué. J'ai appris à maitriser tout ce qui me parvenait, j'étudie, je conçois, je suis un génie scientifique dans sa plus pure définition et c'est pour ça que ton peuple m'a enfermé. Par exemple, vous m'avez envoyé tout un tas de beaux jouets dans la zone fantôme. Un de mes préférés est cet avion doté de vos technologies les plus avancées et ce symbiote que vous vouliez vous débarrassé. J'ai travaillé sur les deux et j'ai doté ce symbiote d'un cerveau, celui de cet avion en fait. Aujourd'hui, il répond à mes moindres gestes. Vous rappelez-vous qu'elle était sa fonction première? Un petit indice... BOOM!


Un énorme boomtube apparu au-dessus de Superman. La roche de kryptonite fut arrachée de ses mains et envoyée au travers de la porte. Porte qui avait retrouvé sa couleur orange/rougeâtre signe qu'elle menait vers Apokolyps. Une demi-tonne de kryptonite venait de franchir le temps et l'espace pour atterrir dans les mains de Darkseid, se qui de toute évidence n'était pas un bon signe pour le futur, mais pour l'instant il y avait plus urgent.

Vous avez envoyé autre chose dans cette porte... une énergie, nouvelle, totalement inconnue de ma part. Je l'ai étudié, je l'ai décortiqué... et j'en aie trouvé la clef.

Des éclairs jaunes apparurent autour de Jax-Ur et rapidement il se retrouva face à face avec Clark sans que celui-ci est pus le voir arriver. La Griffe d'Horus faites de Nth Metal déchira le plomb comme si c'était de la dentelle auquel on passait un coup de ciseau. Le sang coula sous la griffe magique et mystique donnée par Hawkman.

Je crois que vous l'appelez... la speedforce.

Il arracha le masque de plomb du visage de Clark et disparu à nouveau utilisant la speedforce pour se mouvoir au-delà des limites kryptoniennes. Jax-Ur avait été augmenté par tout ce qui avait passé la porte. Il était au-delà d'un kryptonien. De plus, les veines d'Apokolyps se rependaient à chaque seconde plus loin sur le bateau. Bientôt, il serait totalement sous le contrôle du symbiote... sous le contrôle de Jax-Ur.

((L'animateur ne répondra pas à chaque fois et le RP pourra être mené comme pointe d'Apokolyps, soit sans tour précis, mais face à la réponse de Superman, Jax-Ur devait agir rapidement))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 18 Juin 2015 - 21:18
Un nouvel appel d'urgence. La Justice League avait besoin de ses super-héros. La dernière fois, ils avaient affronté Apokolips. Il était possible que ce soit une suite directe à cette attaque. Après tout, ils avaient gardé  Kalibak prisonnier. Quels seraient les conséquences de cet acte ? Ils devraient sans doute y faire face, un jour ou l'autre. Diana n'avait pas oublié qu'ils avaient faillit ce jour là. Ils avaient dû utiliser l'appareil de Superman pour stopper l'invasion parce qu'ils n'avaient pas été assez nombreux, ou bien pas assez fort, et sans doute les deux. Une faillite que la guerrière amazone n'avait pas oublié. Elle ne comptait pas répété la même erreur.

Elle s'équipa d'une armure complète, forgé totalement par son frère Héphaïstos pour elle. Brassière sur son bras droit, tenant l'épée, le gauche tenant un bouclier. Ses bracelets de la victoire était recouvert eux-même d'une pièce de protection. De longue botte mettalique, et des lanière de cuir à la romaine en guise de jupe. À sa ceinture était bien entendu attaché son précieux lasso. Dernière pièce d'équipement, un élégant heaume. Une armure parfaite pour une amazone, plus résistante qu'aucune autre. Elle savait que les ennemis de la Ligue méritait ce genre de précaution. Elle avait confiance en elle et ses capacités, mais elle ne répéterait pas l'erreur de la dernière fois. Elle ne devait pas sous estimé ses adversaires.


Elle s'envola pour rejoindre Superman, en prise avec ce qui était, d'après les renseignement de Kal lui-même, un autre kryptonien, autrefois prisonnier de la zone fantôme. Jax-Ur. La dernière utilisation de l'appareil avait peut-être révéler des faiblesses dans la technologie de Jor-El. S'il avait été enfermé dedant, c'est qu'il était extrêmement dangereux. Technologie d'Apokolips, Griffe d'Horus, Speedforce ? Les scientifiques pensaient que toutes ses technologie les renforçait. Ils se trompaient. S'ils ne pouvaient pas faire confiance à leur force physique, c'est qu'elle avait une faille. Et toute la technologie du monde en possédait. Même la Zone Fantôme. Même les armures divines de Wonder Woman en avaient.

Il était rapide, fort. Et doté d'une arme plus puissante qu'aucune autre sur Terre. Cela serait-il suffisant ? Certainement pas.

« La prochaine fois, on envoie ses criminelles aux Enfers. Personne ne sort du Tartare. De ce que je vois, ce n'est pas la même chose pour la Zone Fantôme.

Une petite remarque sur la fiabilité de l'appareil de Superman, qui une fois encore libérait sur Tere un mal bien pire que celui qu'il avait avalé des années plus tôt. Ils en sortaient plus forts, plus accomplis, avec un sentiment de vengeance et de rage comme ils n'en avaient jamais connus. Et la planète devait subir les assauts des créatures qui venaient d'autre part, de criminels de Krypton. Si La Justice League ne voulait pas tuer ses adversaires, qu'il en soit ainsi. Mais ni Iron Heights, ni Belle Reeve, ni Arkham ne pouvait retenir ce genre de criminel. Il fallait en faire quelque chose. Encore fallait-il s'en sortir vivant cette fois.

Diana pointa d'ailleurs du doigt le bateau qui était en train de subir la corruption d'Apokolips. Tout comme l'ex-Batplane. Il fallait en faire quelque chose.

« On ne peut peut-être pas l'attrapper lui, mais on peut empêcher le mal de se répendre.

Diana s'équipa de son lasso et fonça vers le porte-avion, dans la ferme intention d'éliminer cette menace le plus rapidement possible.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 19 Juin 2015 - 3:02
Les choses commençait tout juste à se replacer. Je venais de ramener Carol chez elle après avoir exorcisé le Prédateur d'elle afin qu'elle devienne à nouveau la femme que j'ai toujours connue. Elle était présentement inconsciente dans son lit, mais je n'aurai pas vraiment le temps de veiller sur elle plus longtemps, car mon communicateur de la Ligue des Justiciers ce mis à sonner. Sur la ligne il y avait J'onn qui expliquait qu'une nouvelle menace venait de sortir d'une espèce de boomtube. Cependant, ce boomtube semblait venir de la zone fantôme au lieu d'Apokolips. De plus, cette attaque avait lieu directement à Coast City ce qui fesait de moi le ligueur le plus près pour une intervention rapide.

Je demandai à mon anneau d'aller me chercher ma lanterne au plus vite afin de faire le plein. Pendant ce temps je volais en direction du porte-avion ainsi que de la base navale qui l'abritait. En même temps j'écoutais le briefing de Superman sur notre adversaire. Je continuais de l'écouter lorsque j'arrivai sur le porte-avion qui n'avait plus aucun signe de vie à son bord. C'est à ce moment que Superman dit le nom de notre adversaire:

«Jax-Ur est un kryptonien ....» c'est tout ce que j'entendis, car quelque chose me frappa au visage avec une tel force qu'elle me propulsa dans le hangar le plus près me fesant passer au travers de tous ses murs et allant heurter violemment le sol une fois avoir tout transpercé.

«Aie! J'avais oublié à quel point ces types frappent forts. Au moins je sais à qui j'ai faire.»

Par chance mon champ de force personnel avait encaissé le gros de l'impact ce qui m'avait permis de survivre. Le plus inquiétant c'est que je n'ai absolument pas vu la personne qui m'a frappé. Normalement, avec un oeil exercé, nous pouvons voir un floue se déplacer lorsqu'un kryptonien utilise sa super-vitesse. Il devait y avoir une explication logique à tout cela. Je ne suis tout de même pas rendu si vieux que cela.

Je vis en levant la tête que les autres venaient tout juste d'arriver avec Superman en tête qui tenait une gigantesque pierre de kryptonite à bout de bras.

«Ce gros caillou devrait nous être utile. Il a tout un punch.» dis-je en me frottant la mâchoire.

Ma joie fut de courte durée, car un autre boomtube avala littéralement la kryptonite ce qui permit à Jax-Ur de faire apparition. C'est lorsque je vis les éclairs jaunes que je compris comment il avait fait pour me frapper sans que je l'aperçoive. Il pouvait manipuler la speedforce. La zone fantôme avait dû en absorber un peu lors de notre combat contre Kalibak. Cependant, un kryptonien utilisant la speedforce n'augure rien de bon pour nous. Le voir anéantir la combinaison anti-kryptonite de Superman confirma mes pensées.

C'est Diana qui dit la première chose sensé de cette rencontre et elle fonça vers le porte-avion afin d'éliminer l'infection. Je la suivis sur-le-champ sachant très bien que Clark, Barry et les autres seraient en mesure de retenir Jaz-Ur pendant que nous nous éxécuton.

«Alors princesse, tu contiens le parasite pendant que je transporte le porte-avion jusque dans le soleil ou tu as une meilleure idée?»
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4087
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 20 Juin 2015 - 16:53
Flash profitait d'un de ses rares moments avec Iris. Wally et Jay veillaient sur les villes jumelles et le Flash II pouvait prendre du bon temps avec sa femme. Il avait préparé un pique-nique et était allé manger sur le mont Belfort, un des monts les plus agréables du Missouri. C'était un de ses moments calmes ou tout semblait être à sa place. Évidemment la vie de superhéros était compliquée et les moments calmes ne pouvaient durer éternellement. La terre appelait ses justiciers. Une menace majeure. Barry n'eut pas besoin de s'expliquer, Iris savait, Iris connaissait son rôle d'épouse de superhéros. Elle ne dit mot autre que les traditionnelles amourettes et consignes de sécurité d'usage. Barry la déposa chez elle avait de filer vers Coast City.

Flash répondit donc rapidement à l'appelle. Le problème pour lui était la zone de combat. Il pouvait certes courir sur l'eau, mais aucun moment de répit ne lui serait permis. La seule zone possible pour lui était le porte-avions. C'était la zone ou il pourrait agir. Il rejoint donc sans trop de difficulté la zone. Flash posa le pied sur le porte-avion pour y voir la corruption d'apokolyps. Évidemment ceci n'augurait rien de bon. Il fit rapidement le tour du porte-avion et se retrouva rapidement coincé. Quelques choses surveillaient ses mouvements. Une fois sous le pont inférieur, pour voir si des survivants existaient toujours les portes se refermèrent derrière lui. Il tenta de vibrer au travers, mais ne pus le faire. La complexité de la structure mouvante du symbiote rendait la chose impossible. Il s'adaptait à ses vibrations rendant l'intangibilité impossible. Il était coincé dans le pont inférieur. Ce n'était pas si grave, mais le son suivant fut beaucoup plus grave. Le système d'aération venait de s'activer... mais à l'envers, l'air était pompé à l'extérieur de la zone ou il se trouvait. Il devait sortir d'ici ou il serait asphyxié.

À l'extérieur du navire les choses se gâtèrent également. Les canons anti-aériens du bateau se mirent à viser les ligueurs qui s'approchaient de la zone. Les balles étaient entourées d'une certaine énergie rouge explosive ressemblant à s'y méprendre au veinages d'Apokolyps. Fait également troublant, les balles avaient la forme de Batarang. Ce qui confirmait l'hypothèse que le symbiote pouvait dupliquer et améliorer de la technologie auquel il avait accès. Tout cela aurait pu être relativement bien géré, mais au même moment des avions du porte-avions décolèrent, tous clairement corrompu. Leurs destinations ne laissaient aucune place à l'erreur. Ils fonçaient vers Coast City.

Jax-Ur quant à lui toujours absent mais présent dans ce combat était invisible à tous. Seul Flash ressentait ses déplacements dans la speedforce, mais il était trop occupé à chercher à rester en vie pour aider ses compères dans le moment. Il devait trouver un moyen de s'échapper et vite, sinon il mourrait étouffé dans son propre CO2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9785
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Dim 21 Juin 2015 - 18:02
Officiellement, aux yeux du monde, la nouvelle Ligue de Justice existe depuis que ses membres ont stoppé une invasion venue d'Apokolyps. Malgré la puissance de l'armée menée par Kalibak, fils de Darkseid, les héros de la Terre ont résisté et ont vaincu une menace qui semblait bien au-delà de leur portée.

Que le nouveau danger qui pèse sur le monde soit lié à leur premier affrontement public n'est donc guère étonnant. Qu'ils doivent gérer les conséquences de choix qui s'avèrent désormais fâcheux et compliqués est bien plus ennuyeux.

Mister Miracle n'a pas participé au premier combat, occupé à gérer une autre crise ailleurs, sur une autre planète, face à un autre type de menace.
Aujourd'hui, cependant, il est bien présent sur la planète bleue et entend jouer un rôle dans la gestion de cette menace, même s'il ne fera pas partie de la première ligne, de ceux qui donneront les coups et stopperont Jax-Ur, le savant fou kryptonien malheureusement aux commandes de la technologie de Batman et des pouvoirs de Flash.

Mister Miracle, Scott Free, n'est pas un combattant.
C'est un artiste de l'évasion. Un "évadeur".
Il va donc aider les innocents à s'enfuir de cette zone impossible.

Dans la baie de Coast City, la proximité des installations militaires a toujours poussé la population loin de cette zone - mais pas entièrement. En cette belle journée, de nombreux badauds se sont rapprochés du front de mer, pour profiter de l'air marin et pour observer les manoeuvres militaires, toujours impressionnantes pour les enfants.
De plus, même s'ils sont plus expérimentés, les militaires présents dans la baie ne sont pas préparés à gérer une telle menace, et sont également en danger.

"Chers collègues, bonjour."

Un Tunnel-Boom s'ouvre quand la voix enjouée de Scott Free se fait entendre dans les oreilles des héros déjà présents sur place. Tous sont équipés de micros et d'oreillettes, leur permettant d'échanger au même moment, qu'importe la distance ou les brouillages. La technologie Néo-Dieu a des avantages.

"Ma chère épouse nous a tous expliqué l'importance de la menace, et nous nous rendons compte qu'elle est encore pire. Barda ne m'en voudra pas pour prendre, temporairement, le relais dans la gestion de cette crise."

Mister Miracle vole grâce aux Aéro-Disques. Apparu au-dessus de l'eau, il file, non pas vers le porte-avion et Jax-Ur, mais vers la terre ferme et les dizaines de civils et d'innocents perdus et terrorisés.

"Je m'occupe de l'évacuation, et de l'observation. Je vous laisse le soin d'opposer une résistance certaine contre ce Kryptonien, tandis que la Boîte-Mère va commencer l'analyse."

Grâce à son masque, il lance les systèmes de sa Boîte-Mère, machine "vivante" capable de tous les miracles qui pourrait bien les sauver aujourd'hui.

"Je me doute que tu m'entends, Jax-Ur."

Scott arrive sur la terre, et embarque immédiatement une famille de trois personnes dans ses bras pour les amener ailleurs. Son esprit envisage déjà tous les problèmes d'évacuation, et il est sur le point de trouver des solutions. Sa voix, cependant, a changé : elle est moins enjouée, joyeuse.

"Je sais qui tu es : j'ai lu les fichiers, je vois ce que tu fais. Je me doute que tu m'entends, et que tu te considères supérieur. Tu penses avoir déjà vaincu, tu penses pouvoir repousser mes camarades et briser ma machine. Tu penses que nous ne pouvons rien contre toi."

En vérité, sa voix est soudain sèche, froide. Presque dure.
Une surprise, pour quelqu'un continuellement de bonne humeur et positif.

"Pour une des rares fois de ton existence, tu penses mal. Et nous allons te le démontrer."

Scott Free est un homme bon, gentil, rieur, sympathique, optimiste. Mais il a aussi subi l'enfer, l'enfer véritable, sur Apokolyps, où il a été confronté à la barbarie, la folie, la violence, la cruauté et l'horreur définitif, parce qu'un monstre a décidé qu'il était meilleur que les autres et qu'il pouvait imposer sa vision par son pouvoir.
Jax-Ur n'est pas Darkseid - mais ils sont de la même race. Et, même s'il doit un jour en périr, Scott a créé Mister Miracle pour briser, définitivement, les tyrans de cette espèce. Quoi qu'il en coûte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4087
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 27 Juin 2015 - 15:10
Flash les mains sur la porte refermée commençait à sentir le poids du manque d'oxygène. Dans un réflexe des plus humains, il se mit à gratter à la porte pour sortir. Les poings cognaient dans une canonnade de coup cherchant à faire exploser la porte, mais rien n'y faisait. Ces portes ou plutôt ces écoutilles étaient créé dans le but de stopper une pression d'eau beaucoup plus importante que de simple coup de poing autant désespéré soit t'il.

Difficilement et puisant le peu d'air qu'il lui restait Flash dit à demi-ton : À l'aide...

Les veines d'Apokolyps se mirent à briller et elles se mirent à se diriger vers Flash.

Bonjour Flash, on m'a appelé Symbiote. Je suis une entité technologique, biologique et informatique. Je suis une création de maitre Desaad sur Apokolyps, mais maitre Jax-Ur a su débloquer le potentiel contenu par maitre Desaad. Je n'existe pas réellement, je suis un protocole de corruption et de transformation. J'ai la capacité de prendre le contrôle de tout matériel non vivant et de le reproduire ou de le corrompre. Maitre Desaad a également programmé en moi, la possibilité de corrompre les êtres biologique selon le protocole appeler : Female Furies. J'ai étudié votre structure et malgré le fait que vous soyez un mâle j'espère que votre agonie sera plus heureuse en sachant que vous serez le premier test de ma corruption biologique, protocole que j'ai rebaptisé : Males Furies. Contamination enclenchée...

Les veines rouges s'avancèrent vers le corps de Flash au départ grouillant sur sa combinaison Barry utilisa ses dernières énergies pour tenter de les déloger, puis sombrant dans l'inconscience, les veines pénétrèrent sous la peau. Seuls quelques soubresauts de douleur de la part de Flash furent perceptibles. Pourtant dans son corps des choses se passaient. Comme le processus qui corrompait les hommes en paradémons, celui-ci avait pour fonctionner d'exacerber les pouvoirs et les atouts de son hôte. Le transformant, modifiant sa structure physique et sa structure psychologique. Une partie de la conscience programmée par Desaad s'infiltra au travers du Symbiote, vers Flash. Puis l'oxygène fut ramené dans la pièce.

Réveille-toi Flash Fury


Hail Darkseid
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 28 Juin 2015 - 19:24
" Pourquoi est-ce que c'est toujours moi qui doit me coltiner les ... Bon, laissez tomber. "

Power Girl avait une sale impression de déjà-vu. Chaque crise qui débutait voyait l'arrivée de soucis périphériques, et la disparition de Lex Luthor n'avait pas empêché la Sécurité Intérieure de chercher à résoudre elle-même ses problèmes. La Ligue renaissait, mais sans coup d'éclat prodigieux, la plupart des faits d'armes étant encore - à tort ou à raison - attribués aux hommes et aux femmes de la Police de Luthor, le gouvernement ne se satisfaisait pas des collants, eût-ils été particulièrement aimés de la population, et reconnus pour leur efficacité.

" Sérieusement, les gars. Je suis invulnérable, c'est pas la peine d'essayer. Je suis juste là pour vous éviter de vous blesser. "

Ils étaient tous trempés, à peine sortis de leur entrée furtive et sous-marine. Tous de treillis vêtus, d'un gris ocre moucheté de noir et de couleur terre, et leurs faisceaux infrarouges braqués un peu partout sur le corps de Karen. Ils étaient invisibles à l'oeil nu, utilisés pour désigner des cibles aux avions, mais pour les Kryptoniens, ils avaient l'avantage de donner la ligne de tir des armes.
Si tant est qu'ils aient eu besoin d'esquiver les balles.
Véritablement, il y avait des jours où elle aurait bien souri en pensant qu'une quelconque autorité céleste se soit dit qu'il était intéressant d'activer tout les codes de triches pour une poignée de personnes sur terre.

Et puis, elle remarqua qu'un énième gaillard passa derrière les autres, un fusil à pompe court entre les mains, en polymères plastiques, et sa vision au travers de celui-ci, et des munitions qu'il portait, ne faisait pas grand doute.

Alors elle vola à couvert, alors qu'une première décharge de kryptonite alla grêler le mur de la coursive.

" C'est quoi votre problème ? " piailla-t-elle d'une voix outrée et suraiguë, en remettant ses cheveux en place, " On est du même côté ! Vous avez une gâchette à la place du cerveau ou quoi ? "

" On a un boulot, et on avait un obstacle. Estime-toi heureuse d'être encore debout. "

Une voix qui sortait de derrière un respirateur. Ce n'était certainement pas l'équipe de réponse standard de l'Armée. Ceux-là, à défaut de savoir ce qu'ils faisaient, étaient équipés pour lutter contre la menace du jour. Du moins, au mieux de ce que le Pentagone pouvait leur fournir. Pourtant, dans le domaine de l'assurance et de son pendant obscur, la vanité, Power Girl était un spécimen de choix.

" Non, mais vous vous prenez pour quoi, bande de cowboys, la Easy Company ? "

Les militaires étaient à nouveau sur elle, et leur armement se révélait un peu plus dangereux pour elle, cette fois-ci, avec les chargeurs qu'ils avaient changés durant le "retrait tactique" de Power Girl. Le plus gradé baissa son arme et leva son masque. Il avait une tête que Karen avait déjà croisé, au détour d'un livre d'histoire ...

" Sergent Joe Rock. Easy Company. Armée des Etats-Unis d'Amérique. "

" Moi et ma grande bouche ... "

Que Karen Starr - ou Kara Zor-El, du reste - ne soit pas au courant de l'existence d'une Easy Company moderne était normal. L'information était classifiée, et le groupe constituait une réponse moins désespérée et hasardeuse que la Suicide Squad. Une équipe de forces spéciales standard, mais les plus teigneux d'entre les plus teigneux. Même dépourvus de pouvoirs, il était certain que chacun d'entre eux était en mesure d'offrir à n'importe quel justicier une joyeuse virée. A l'exception peut-être de Batman et de ses amis. Ces derniers rentraient dans la catégorie précise qui contrait les contreurs de héros sans pouvoirs. Parce qu'ils n'avaient pas de pouvoirs non plus ... La plupart du temps.

L'Univers était drôlement fait, des fois. Joe Rock, avec sa tête, devait sûrement être le descendant du Frank Rock légendaire. La genre de brute qui, pour le coup, faisait passer Deathstroke, Deadshot ou les gens de leur acabit pour des petits rats de l'Opéra. Power Girl ne savait trop quoi penser de lui, mais son regard trahissait un air de parenté certain avec le héros de guerre. Ou alors, c'était juste cette lueur de fou de guerre psychotique.

" Vous savez quand même qu'il y a sur ce navire un Kryptonien dégénéré, un Batplane contrôlé par une intelligence extraterrestre et que ... eh bien ... Tout le navire est possédé, et que c'est peut-être pour ça que vous n'avez pas réussi à le couler ? "

Karen, à qui on avait tendu une main pour se relever, ne l'avait pas accepté, et elle toisait maintenant de toute sa hauteur le sergent, soit une bonne demi-tête de plus que lui. Malgré l'air courroucé de la Kryptonienne, sa hauteur, son ton et tout ce qui pouvait transpirer de risque pour un humain comme lui, il ne détourna pas le regard de l'azur surnaturel de son interlocutrice.

" J'ai abattu un Su-25K irakien avec le revolver plaqué or que j'ai pris sur le cadavre du général de la base aérienne. Alors qu'il me fonçait dessus, et qu'il me tirait dessus au canon et à la roquette. Je n'ai pas peur d'un gadget extraterrestre. "

" Bien tenté, Charlie Sheen, " ricana-t-elle, hautaine, en retour, " C'est impossible. "

Le sergent haussa un sourcil.

" Ah bon ? "

Il vint presser son index contre le sein droit de l'héroïne, avec une assurance admirable, sans briser le contact visuel.

" C'est possible, ça, pourtant. "

Power Girl baissa les yeux vers son décolleté, puis releva la tête.

" Pourquoi est-ce que ça en revient toujours à ça ? "

Il remit son respirateur articificiel, mais Karen put distinctement voir un sourire en coin, alors que le militaire faisait signe à son groupe de se mettre en marche. Elle soupira.

" Je reste avec vous. Je ne vais pas vous laisser vous suicider aussi facilement ! "

" Comme tu veux, évites simplement de te mettre dans nos pattes, et si tu as à te rendre utile, préviens, ou suis les ordres. Oh, et tant que tu y es, dis-leur que le USS Nimitz entre dans la zone. Il envoie des F-18 et des F-35 en appui, pour nettoyer l'espace aérien. Sa flottille va effectuer un tir de saturation sur les systèmes d'armes rapprochés du porte-avions. "

Elle s'adressa alors aux autres justiciers du jour, ne serait-ce que pour les prévenir, même si elle ne comprenait pas trop le charabia que lui déblatérait le militaire :

" Bon, je suis tombé sur des militaires. Charmants. Ils sont là pour nous aider, je crois. Ils m'ont dit de vous dire que l'armée envoie plus d'avions, et qu'il y a une flotte qui va faire tirer sur le bateau pour le "saturer" ... En gros, si j'ai bien compris, évitez de taper sur les gentils, et évitez de vous prendre des missiles perdus. Et ne vous plaignez pas à moi, je suis quasiment sûre que ça ne servira à rien, mais ils ont l'air de vouloir se rendre utile. Ou alors, Michael Bay en profite pour filmer son dernier film en se servant de nous pour économiser son budget explosions. "

Joe Rock, son arme braquée devant lui, tourna la tête par-dessus son épaule. Power Girl haussa les épaules, comme pour se dédouaner.

" Quoi ? Green Lantern l'aurait faite, de toutes façons ! "

Il porta son index à l'endroit où se situait, sous son respirateur, sa bouche. Puis il pointa une porte du doigt. Des coups étaient portés, contre elle. Des coups beaucoup trop rapides pour être simplement humains. Puis un simple appel à l'aide, essoufflé.

Les pupilles saphirs de la Kryptonienne s'élargirent.

" Flash ? "

Les commandos avaient déjà pris les devants. Le sergent avait fait signe à l'un de ses comparses, qui se dirigeait vers la porte parcourue de nervures, pour sûrement l'ouvrir. Il fut prestement renversé par l'héroïne, qui avait pris sur elle pour arracher la porte. A son grand étonnement, elle ne céda pas. Elle connaissait pourtant sa force, et celle qu'elle appliquait aurait pourtant dû suffire face à ce sas.

" On arrive ! Bouge pas ! "

Instruction stupide, au demeurant, et alors que les militaires prenaient position de part et d'autre de la porte, Power Girl peinait toujours. Elle essaya, exerçant des forces de plus en plus colossales sur  le morceau de métal. Et puis, elle s'abandonna, en panique pour la vie de son collègue, et une main sur l'encadrement en appui, frappa d'un coup sec, traversant la porte du poing, avant de ramener son bras tout aussi sèchement. L'acier, déformé piteusement, lâcha dans un crissement de désespoir, avant que la jeune femme la balança derrière elle comme si elle n'était rien d'autre qu'un mouchoir sale. Les hommes en treillis avaient immédiatement balancé une grenade étourdissante dans la salle, s'engageant après la détonation, les armes en avant, pour nettoyer la salle des ennemis.

Ennemis qui n'étaient pas présents, juste un Flash. Différent, comme ... changé ...

Power Girl se rua pour forcer le sergent Rock à baisser son arme. Elle savait déjà ce qu'il aurait dit. Quelque chose du genre "Allumez-le !". Le principe de précaution. Flash n'était certainement pas beau à voir, mais quoique ce fut qui aurait pu lui arriver, il devait y avoir un remède.

" Flash ? "

La Kryptonienne se voulait engageante, tendant la main vers la ... chose qui avait le costume si connu du Justicier.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 245
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Sam 4 Juil 2015 - 15:22
- Un monde constamment en flammes ... Je ne sais quoi penser.

J'onn déambulait dans la Tour de Guet, regardant les moniteurs et les écrans de contrôle avec un air inquiet. Il avait vu cette étrange faille s'ouvrir dans le ciel, au niveau de Coast City, grande cité d'origine de Hal Jordan, l'un des Lanterns les plus appréciés du corps de police d'Oa. J'onn avait choisi volontairement de rester en arrière, pensant la situation sous contrôle, et surtout, pour donner un soutien logistique, en avertissant par télépathie les divers états-majors d'armées, y compris la base aérienne Ferris, afin d'avoir un soutien, car face à cette invasion de grande envergure, il fallait réagir vite et bien. Mais la situation tourna au vinaigre, et Jax-Ur, qui semblait être le mystérieux commanditaire de cette attaque, avait même surpris Superman, en mettant sa tactique (risquée en plus) en pièces. Mais le pire avait été la transformation de Flash, qui avait été infectée par quelques chose, une chose qui lui avait donné un aspect monstrueux.

J'onn couru vers l'ordinateur central de la Tour et déclara :


- Sors moi immédiatement toutes les informations dont l'on dispose sur Jax-Ur.

- Entendu

- Et prépare moi une téléportation vers Coast City !


Alors que les diverses informations apparaissaient sur l'écran, J'onn les passa en vitesse, récoltant diverses informations dont l'une pourrait lui servir. Un ancien prisonnier de la zone Fantôme, donc un Kryptonien, chose qui justifiait le fait que Kal avait porté cette masse de Kryptonite vers Jax. Mais il existait d'autres moyens de faire mal à un Kryptonien, et ça, J'onn le savait.

Fonçant dans le téléporteur, J'onn fut alors téléporté vers la ville de Coast City. Téléporté puis lâché dans les airs, le martien prit son envol et fonça vers la zone de combat, d'où sortait divers Booms Tubes, d'une étrange couleur bleutée. J'onn survola alors la zone, où le porte avion était recouvert d'un étrange système veineux, qui continuait son extension. J'onn regarda cela et lança un appel télépathique à ces amis :


*Si personne ne l'a déduit avant, je pense qu'il faut désarmer ce porte-avion au plus vite ! *

En effet, J'onn pensait que tout le système d'armement obéissait maintenant à Jax-Ur, et peut-être qu'il n'allait pas tarder à s'en servir. Mais pour le moment, il fallait ramener Flash du bon côté. Et pour cela, J'onn était prêt à prendre le risque d'attaquer mentalement Flash. Il atterit alors à côté de Powergirl, qui était surprise par la forme du speeder rouge. Il passa devant la super-héroïne et lança à Karen :

- Je vais tenter de le ramener parmi nous, essaye d'arrêter Jax-Ur.

Il s'avança vers Flash et lança :

- Tu es mon ami Flash. Et je ne laisserais personne te contrôler de la sorte.

Il s'avança brutalement vers le Scarlet speedster et posa ses doigts sur son crâne vert. Un cri télépathique apparu alors dans le crâne de Flash.

- BARRY ALLEN, REVIENS-NOUS !


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4087
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 5 Juil 2015 - 23:11
Jax-Ur fonça sur Powergirl, il la frappa violemment utilisant la Speedforce pour arriver devant elle. Il utilisa sa force de kryptonien pour ajouter à l'impact et utilisa la griffe d'Horus pour la soulever de terre sans qu'elle puisse y résister. Il la poussa pour qu'elle entre en collision avec Manhunter pour les déranger dans leurs différents plans. Flash quant à lui ne prononça qu'un

Hail Darkseid!

Avant de partir à l'assaut de ses partenaires. Sa première action fut de démanteler tout l'arsenal de la easy compagnie. Il séparer à vitesse grande V chacune des armes. Laissant tomber par terre, les différents morceaux. Des civils. Il y avait bien que les hommes pour s'opposer aussi futilement à Darkseid et a des kryptoniens. Ils n'avaient pas encore compris leur place dans la chaine de la vie. Ils étaient à peine plus haut que les cafards et encore, ceux-ci s'adaptaient encore mieux que les humains. Par exemple, eux pouvaient survivre au nucléaire contrairement à l'homme.

Du côté de la ville, les avions de chasse contrôlés par le symbiote fondaient vers Coast City. Les premiers coups furent lancés les balles volaient vers la ville, cherchant à provoquer le plus de perte civile, les avions visaient les bâtiments commerciaux, tel les cafés, les centre commerciaux et les restaurants. Tout étaient bons pour occuper les héros loins de Jax-Ur et de sa nouvelle forteresse flottante.

D'ailleurs de retour sur cette forteresse, les canons anti-aérien prenaient Wonder Woman en chasse. Les batarang explosifs ne pouvaient être stoppés par les bracelets de la velle amazones au moindre contact KABOOM. Les déchargent ne cessaient pas comme si la fabrication de munition était à même le canon, ainsi il ne se retrouvait jamais à court.

Puis pour retourner à Powergirl et Manhunter, ils eurent une visite inattendue. Comme pour Flash le veinage cherchaient à les recouvrirs. Prenant contact avec les psychés des individus qui avaient mis le pied sur le porte-avion le symbiote commença une joute mentale avec Karen et Jon Jonzz.

Bonjour,

Mon nom est symbiote, je sais qui vous êtes, vous ferais des bons sujets pour l'armée de Darkseid.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 16:27
Les pires craintes de Superman se confirmaient. Jax-Ur, l'homme qui avait manipulé Chris et Thara Ak-Var pour ramener sur Terre l'incarnation artificielle du dieu-soleil Rao, avait lui-même atteint des niveaux de pouvoirs dignes d'un dieu... De tout un panthéon même, pour être pessimiste. L'arsenal emprunté lors de la démise de Kalibak lui valait la détention de matériel estampillé du signe de la chauve-souris avec tout le perfectionnisme et la pointe technologique que cela supposait, mais aussi un symbiote issu du silo New God, la griffe d'Horus elle-même qui avait valu un clivage entre Hawkman et ses frères de la Ligue, et enfin la Speedforce boostée par ses propres caractéristiques kryptoniennes sous le soleil de la Terre. Clark ignorait à quel point ces habiletés se complémentaient, comme par exemple depuis combien de temps il avait pu charger ses cellules solaires naturelles au rythme de la dimension véloce.

Flottant dans les airs quelques micro-secondes, défait de son armure de plomb et du viseur intégré, désarmé de la kryptonite qui au moins ne menacerait plus sa vie, Clark n'était même plus à la hauteur du sacrifice demandé pour vaincre. La roche radioactive perdue, son coup vengeur n'avait plus lieu d'être et sa douleur à ne pas avoir su mettre un point final à ce Builder qui a souillé le nom des Ur pour toute l'éternité est telle la giclée de sang, cruelle et inhabituelle. Le Builder n'en a pas fini avec lui, il compte bien jouer avec le fils de Jor-El et prendre son temps pour déconstruire tout ce qui fait la force de la Ligue. Tout ceci n'est probablement qu'une expérience, une mise à l'épreuve sur le terrain de ses nouvelles habiletés et un jeu gagné d'avance où il ne peut que prendre encore davantage ce qui est propre aux héros - leurs pouvoirs, et leur espérance.

Wonder Woman elle aussi porte une armure spéciale, mais Flash et Green Lantern fidèles à leur personnalité lumineuse n'ont que leur vitalité en bandoulière. Lorsque Scott Free, puis Manhunter lui-même et Power Girl se joignent aux combats, Clark ne voit qu'une catastrophe prendre des dimensions inégalées à cause de son ennemi, à laquelle ceux en qui il croit le plus au monde viennent participer. Toute une Justice League prête à être étudiée et décimée, mais qui n'écoute que son courage et la nécessité de protéger les vies humaines.

Une respiration, puis un élan. Kal vole et vire à la poursuite d'un Jax-Ur impossible à suivre. Même avec sa vision rapide, le Superman n'a guère d'espoir de le pister plus d'une seconde, et cela uniquement lorsque ce dernier ralentit pour frapper l'une ou l'autre cible présente sur le terrain.

L'équipe est pourtant en action, envers et contre leur chance. Green Lantern et Wonder Woman pour gérer l'exfiltration du bâtiment militaire en lui-même, Mister Miracle l'évacuation des civils présents dans la zone, Power Girl et le Martien dévoués à la menace de... The Flash.

Hail Darkseid.

Les mots résonnent à travers les super-sens de Kal-El, dont le coeur est crevé de douleur et de dégoût.

"Diana, on en parlera du Tartare... Sous la commande de n'importe quel olympillon qui aurait décidé de mettre le grappin sur Hell."

Clark avait bel et bien sous les yeux pourtant la confirmation qu'aucune prison ne pouvait contenir le mal, encore moins le guérir. Conclusion qu'avaient déjà tirée les anciens Kryptoniens puisque le seul objectif de la Zone était d'exiler les criminels en les condamnant simplement à vivre l'enfer cosmique. Jax-Ur était-il arrivé au point de croire en l'enfer cosmique, celui qu'apportait Apokolips et le néo-dieu omnipotent du mal Darkseid?

Il hurla à nouveau poursuivant vainement et frappant de rafales optiques partout où il croirait voir apparaître le scientifique dément.

"JAX-UR ! Tu es un monstre et un sociopathe mais tu étais un homme de science ! Un homme de Rao ! Tu crois vraiment pouvoir contrôler les influences de Darkseid, ou de la Speedforce ?"

Et la force de l'amour, songea-t-il. Incrustée dans la patte d'Horus, la pierre de saphir des Zamarones avait toujours guidé Hawkman, quelles que fussent ses raisons de la jeter dans le projecteur fantôme.

"J'Onn. Connecte-nous avec Iris West !"

Il décida dans le même moment de rejoindre la tentative de Karen et du limier sur le porte-avion de ramener Barry Allen à ses esprits. Ils avaient besoin d'un tout petit instant nécessaire à redonner le contrôle au speedster. Pour cela, rien de mieux qu'un uppercut pour lui rafraîchir un peu les idées tandis qu'il faisait face aux premières tentatives amicales des deux autres aliens de la Ligue.

"Désolé Barry."

Il se tourna vers Karen et le Martien, espérant qu'ils ne se sentiraient pas en colère par cette interruption. Malheureusement ils n'étaient presque plus tout à fait eux-mêmes...

"L'amour augmente le contrôle des speedsters."

Barry est le créateur de la Speedforce, il avait un lien inné avec elle, un contrôle spécial, Jax-Ur avait pu ainsi faciliter la corruption par le symbiote mais il pouvait en être de même dans l'autre sens. Mais est-ce que ce n'était pas déjà trop tard pour cela ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/06/2014
Messages : 9785
DC : The Bat ; The Atom ; Fate ; Lex Luthor.
Situation : Réincarné.
Localisations : En pleine évasion.


MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 22:02
Mister Miracle ne dit plus rien.

Son petit discours d'introduction, pour épique et vivifiant qu'il était, a été suivi d'actes défiant la raison et la logique. Jax-Ur est définitivement un adversaire de valeur, et la Ligue de Justice ne parvient pas à juguler cette menace. Pire encore, Flash est désormais un ennemi, et Kara et J'Onn luttent contre l'emprise de la présence symbiotique qui essaye de ronger leurs esprits et leurs âmes.

Au même moment, la Easy Company est désarmée, et les avions ennemis fondent sur les civils encore présents, y compris les militaires dépossédés de leurs moyens d'action.
Les victimes vont se compter par dizaines, centaines... il le refuse.

Scott serre les dents et les poings. Depuis son arrivée, il ne cesse de courir, emportant les passants, les adultes, les enfants ; il les sort de leur léthargie, leur adresse les premiers conseils et les premiers secours, et organise leur évacuation avec les quelques professionnels de la survie qui sont déjà sur les lieux. L'importance des sauveteurs professionnels n'est jamais suffisamment reconnue.

Cependant, son expérience ne cesse de lui rappeler que ce n'est pas assez. Même en enchaînant les courses, en sollicitant au maximum ses Aéro-Disques, il ne sera pas assez rapide pour les sauver tous - et il refuse que ces innocents périssent, y compris ces soldats perdus sans leurs précieux jouets qui font feu.

"Jax-Ur... tu me lasses."

Le Néo-Dieu, qui lévite au-dessus de l'eau, cesse sa folle poursuite et fixe ses yeux azur vers le ciel. Les avions ennemis approchent, leur ballet de mort adressant ses terribles balles vers eux. Son esprit prend contact, grâce à son masque et à son costume, avec la Boîte-Mère, cachée quelque part sur lui.

La Boîte-Mère est, véritablement, un miracle. Mi-machine, mi-vivante, totalement divine, elle est capable de tout, et n'est limitée que par la volonté, l'imagination et l'intelligence de son propriétaire. Une relation symbiotique, fraternelle, s'est instaurée entre Scott et la sienne, et il la considère comme une véritable proche - une véritable amie.
Il connaît ses sentiments, son fonctionnement... ses hésitations, ses peurs. Ses haines.

La Boîte-Mère réagit à la présence et aux actes de Jax-Ur ; ils ne lui plaisent pas. Elle considère tout ceci comme une hérésie, une insulte à son fonctionnement et à celui de son Univers. Elle ne supporte pas ce qu'a fait le Kryptonien de toutes ces technologies. Elle ne supporte pas ce qu'il fait à autrui. Il doit être stoppé ; puni.

Mister Miracle se concentre, et fait soudainement apparaître une dizaine de Tunnels-Boum entre lui et les avions. Les tirs sont absorbés par les vortex de téléportation, et les appareils eux-mêmes sont happés par la puissance des portails. Il les envoie dans l'Espace, dans l'immensité du vide, à plusieurs années-lumières d'ici ; impossible que les avions reviennent à temps pour continuer leurs basses oeuvres.

La menace immédiate étant écartée, le Néo-Dieu se tourne vers la Easy Company et les autres civils encore présents. Il sollicite encore la Boîte-Mère, qui ouvre d'autres Tunnels-Boum pour les évacuer ; Rock et les siens n'apprécieront pas, mais il vaut mieux des soldats humiliés et énervés que des cadavres honorables.

Cependant, une telle débauche d'énergie fatigue la Boîte-Mère, et il préfère la laisser se reposer pour les prochaines minutes. Il n'entend cependant pas rester inactif en attendant.

Son regard glisse sur la scène devant lui : Superman s'occupe de Flash, la meilleure solution vu que tous deux se gaussent d'être les plus rapides de cette planète ; Kara et J'Onn mènent un combat que personne ne peut leur enlever ; les autres tentent de survivre dans cet enfer. Son épouse n'est pas encore apparue, mais il ne doute pas que Barda se fera entendre quand elle arrivera... il ne peut réprimer un sourire à cette pensée.

Plus de civil, un paysage de destruction... la Science détournée, brisée, violée.
Mister Miracle pousse un long soupir ; pas besoin de Barda pour que Jax-Ur comprenne sa douleur.

Sans prévenir, il s'élance et file vers l'ennemi. Ses Aéro-Disques apparaissent et disparaissent, à temps pour le faire voler au-dessus de l'eau, à temps pour lui permettre de prendre appui sur les bateaux et les gravats. Scott Free utilise sa vitesse surhumaine et ses réflexes impressionnants pour se précipiter vers Jax-Ur, à un rythme fou.
Jusque-là oublié, jusque-là méprisé certainement pour sa volonté de protéger autrui, il sait qu'il n'est pas considéré comme une véritable menace ; belle erreur.

En quelques instants, le Néo-Dieu parvient auprès de Jax-Ur. Sa cape volette autour de lui, ses poings se serrent, et ses yeux bleu, soudain froids, se fixent sur la silhouette ennemie.

"Jax-Ur. Tout ceci est indigne d'un esprit scientifique tel que toi."

Sa voix est sèche, terrible. Jusque-là joyeux, sympathique, il est désormais un monstre de froideur et d'inhumanité ; si ses amis étaient là, ils auraient peur de l'être définitivement non-humain qui a remplacé le joyeux drille.

"Tu te salis les mains, tu t'abaisses à la violence des soldats et des primates."

Droit comme un I, Scott appuie sur un bouton de son gant, et fait apparaître une poche jusque-là cachée de son costume. Il plonge ses doigts à l'intérieur.

"Procédons autrement. Procédons plus intelligemment."

Le Néo-Dieu exhibe deux pièces d'échec. Son visage est un masque sans émotion.

"Une partie ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2742-l-odyssee-de-mister-miracle#28695 http://dc-earth.fra.co/t2525-mister-miracle
Invité

MessagePosté le: Lun 6 Juil 2015 - 23:01
[HRP : Bonsoir. J'ai eu l'autorisation de l'Animateur pour intervenir. Mister Miracle m'a pris du court, mais j'ai en partie édité en conséquence, apparaissant légèrement avant qu'il n'agisse dans son dernier post. Je me permet de faire du chemin, voir même d'anticiper un peu le cas de J'onn et Karen, mais la situation étant assez désespéré, il faut se donner un peu plus de moyens. J'approuve complètement l'idée de Superman ; Power of Love Smile]


De nouveaux morts, des innocents, c'était insupportable.

Les avions corrompus s'en donnaient à cœur joie. La vitesse et les précautions de Mister Miracle en sauvaient des milliers, mais d'autres tombaient. Comme ses bâtiments qui encerclaient les espaces urbains détruits à coup de tirs maléfiques ils s'effondraient sur ceux qui poussaient être à l'abri.

Un nouveau déchirement sonore fit vibrer l'air et les cœurs des habitants. Annonciateur d'une nouvelle attaque ? Non, une riposte !
Un détachement d'avions de combat américains tira un barrage de missiles qui s'écrasèrent contre la menace volante, mais les contre-mesures du Batplane intégré par le Symbiote à ses nouvelles armes réussirent à en sauver, trop. Ils jouaient avec les missiles verrouillées, les faisant dériver de part en part grâce à un brouillage électronique.
Malgré la noblesse de leur intention, la défense aérienne détachée n'arrivait pas à distraire les avions noirs de leurs terrible desseins. Mais il montrait l'exemple, qu'un autre suivi :

« Saleté d'Apokolyps ! »




Katar en tenue de combat Thanagarienne jura en même temps qu'il fonça droit vers un avion corrompu. Ce dernier tira à feu nourri dans sa direction dès qu'il le repéra, mais le Guerrier ailé anticipa l'assaut.
Il chuta et effectua un cercle à la verticale, l'avion l'imita mais avec moins de nervosité et d'agilité si bien que le Thanagarien réussit à remonter dans sa direction à l'écart de sa ligne de mir pour détruire ses réacteurs. Saisissant le métal avec une lame en Nth métal il n'eut pas plus de mal à empaler l'engin qu'il projeta dans la direction d'un autre, provoquant une percussion et une explosion. Devant le feu d'artifice un américain coupa le ciel et malgré sa vitesse, les yeux de Faucon réussirent à distinguer ce qui semblait être un pouce levé dans sa direction.
Il hocha la tête un instant avant que le F-18 ne se désintègre devant ses yeux comme la plupart d'entre eux.

Pris de rage, il se mit à pourchasser un autre avion noir.
C'est alors que de nombreux BOOM firent trembler ciel et terre.
Des boom-tubes dans le ciel ? Quelles nouvelles horreurs allaient en sortir ?... L'espoir du Thanagarien affecté par l’exécution du brave pilote devant ses yeux vacilla un instant, avant de se ragaillardir. Les tunnels ne crachant pas des monstruosités, ils les absorbaient, supprimant la menace céleste sur les vies humaines. Un New-God était de leur coté et Katar avait bien une idée de qui il pouvait s'agir...

Il vit justement un éclair fondre au dessus de l'eau en direction du Porte-avion, le cœur de la bataille.

Accrochant un avion qui tentait de fuir l'attraction d'un portail, Katar s'approcha lui aussi du bateau en utilisant le zinc corrompu comme bouclier.

Il se mit également à crier sachant bien que certains ici, étaient capable de l'entendre malgré le tumulte :

« La Ligue, ici Hawkman.
Je sais que je ne fais plus partie de l'équipe, mais ne comptez pas sur moi pour rester les bras croisés alors que les médias annoncent une nouvelle fin du monde.
J'onn, tu peut me mettre en relation mentalement avec les autres ? J'ai besoin d'un petit briefing. »


Au contact du métal noire et veiné de rouge il sentait ce dernier se mouvoir doucement comme s'il était vivant. Un chuchotement devenait de plus en plus fort comme une plainte sourde alors que l'appareil partait en miette sous l'effet des mitrailleuses anti-aériennes du navire de guerre. Le Thanagarien ne ressentit aucune pitié pour cette machinerie diabolique, aussi vivante puisse-t-elle être, c'était une engeance sans âme qui commençait alors à vouloir pénétrer ses bras, malgré les renforcements au Nth métal, comme des sangsues.

Il jura à nouveau avant de repousser l'avion par un coup de pied renforcé par le Nth métal qui le recouvrait. Celui-ci s'écrasa contre une batterie de tourelles qui ne cessait de cracher d'infâmes projectiles. On se croirait dans un bataille spatiale mais dans l'Enfer.

« J'onn ! Bon sang ! »

En voulant communiquer avec le martien plus tôt, Katar avait ressentit la situation dans laquelle ce dernier se trouvait, comme si le télépathe lui avait indiqué sa position et les dangers du navire symbiotisé.

Fuyant les tirs, il perça la coque pour pénétrer à l'endroit où le veinage s'attaquait à ces deux compagnons d'armes comme une masse grouillante de serpents constricteurs. A coup de haches il tenta d'en découper le maximum, mais de nouveaux ne tardèrent pas à s'en prendre à lui à présent, couvrant son uniforme.
Il fallait partir absolument. Agrippant la masse qui entourait malsainement Power Girl, il tira autant qu'il le pouvait pour l'extraire du vaisseau.

Une voix parlait dans sa tête :

''Bonjour,
Je suis le Symbiote...''


Mais il l'ignora en criant :

« Où est Aquaman, il n'a pas un monstre de compagnie caché sous la flotte pour te détruire, monstruosité ?! » hurla-t-il à lui même, bien qu'il espérait que ce vœux soit exaucé. Aussi mal s'était déroulée la dernière rencontre entre l'homme oiseau et l'homme océan, ça ne pouvait pas être pire que maintenant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 7 Juil 2015 - 15:33

[HRP]Bon... Comme je vois que vous êtes perdus sans moi... Je suis là ! Allez hop ! Tout le monde à l'eau ! What a Face [/HRP]

Xébel venait d'être repoussée une nouvelle fois… Leurs attaques incessantes étaient devenues de véritables habitudes pour le Roi des 7 mers. Pourtant, cette fois-ci les pertes des deux côtés furent nombreuses. Nereus et Orm ne baisseraient donc jamais les bras ? Que voulaient-ils réellement ? Détruire le monde ? Après avoir tenté de marcher sur la terre ferme sous le joug et le conseil de Luthor, Nereus avait de nouveau dans l'idée de détruire Atlantis… Les informations qui étaient parvenues aux oreilles d'Arthur étaient sages et sûres. De nombreux soldats Atlantes vivaient sur Terre, incognito. Mais ce fut une nouvelle fois Tula qui l'en informa. Lassé de ces combats contre Xébel, Arthur se tourna vers Mera et leur discussion donna lieu à une seule et unique chose. Il leur fallait l'aide de la Ligue de Justice. Et du Batman plus précisément. Son savoir et ses connaissances en technologie lui permettraient de repousser l'armée Xébellienne sans pertes Atlantes…

Mais alors qu'il se connecta au communicateur de la Ligue, Aquaman changea de visage. Sa peau blêmit et, sans dire un mot, il se dirigea vers son trône, prit son trident en main et passa à côté de Mera.


- La Ligue est en proie avec une force de frappe hors du commun… Je me dois de les aider… Et protéger Coast City… Je t'aime Mera…

Les époux s'embrassèrent et Mera regarda l'homme pour qui son cœur battait la quitter une nouvelle fois. Sa vitesse de nage dépassait l'entendement, et ce fut en quelques minutes à peine qu'il rejoignit la surface. Un spectacle d'apocalypse se présenta à ses yeux. Une guerre faisait rage ici. Des choses semblaient se dérouler à l'instar de la volonté de la Ligue. Faisant appel aux créatures Aquatiques, Arthur émergea de l'eau, agenouillé sur un des tentacules d'un calamar géant. Jusqu'à présent, aucune créature d'une pareille taille  n'avait été aperçue par les humains. Beaucoup croyaient en des histoires à dormir debout. Un animal de cette taille semblait tout droit sortir d'un livre de Jules Vernes… Et pourtant elle était bel et bien là.

Un des tentacules attrapa Power Girl et le Martian Manhunter. Il les extirpa loin d'un Batplane parcouru par des veines rougeâtres. Une voix étrange flottait dans les airs. La télépathie d'Aquaman lui permettait de prendre contact avec les animaux, et ses sens se mirent en émois lorsqu'un autre tentacule s'approcha de Barry. Cette voix… Ou plutôt cette entité semblait vivre et exister d'elle-même… Quand au Speedster… Il n'était plus lui-même.


- Barry…

Utilisant sa télépathie, l'Atlante fit appel à des créature assez peu commune du monde animal aquatique. Nombreuses étaient celles qui coexistaient loin du regard des premiers venus. Aussi, Arthur choisit avec parcimonie laquelle devait venir… Si cette entité était capable de prendre possession de Barry… Elle pouvait l'être de n'importe quel être vivant. Et imaginer devoir tuer un calamar géant lui déplaisant énormément. Criant dans la direction de Power Girl et de Manhunter, Arthur leur dévoila une partie de ce qu'il avait prévu de faire…

- Power Girl, Jon'… Arrangez-vous pour attirer Barry dans l'eau !

Des ondes télépathiques plongèrent vers les profondeurs de l'océan. Le liquide bleuté sembla trembler, et sa couleur se mua en une teinte blanchâtre aux pourtours rosés. Plusieurs centaines de milliers de méduses apparurent à la surface. Chironex fleckeri… La méduse de mer la recouvrait assez pour administrer son puissant venin à Barry. L'idée était saugrenue autant que dangereuse. Dès que Barry serait piqué par un des dards de ces méduses, le poison s'infiltrerait dans son corps… Assez profondément pour permettre au Speedster de retrouver un semblant de vie… Ou tout du moins, Arthur l'espérait… Sans quitter le combat des yeux, le Roi d'Atlantis fit appel à un tout autre type animal… En ce qui concernait Barry, il comptait sur la réactivité de ses comparses pour le soigner. Maintenant, le porte-avion sur lequel semblait s'étendre l'entité tentaculaire s'approchait assez de lui pour qu'il l'atteigne d'un bond gigantesque.

Lorsque ses pieds parvinrent sur la coque du vaisseau-amiral, Arthur sentit une autre présence. Celle d'un alien à la puissance hors-norme. Presque aussi puissant que Darkseid lui-même…


- Voilà un adversaire à la taille de la Ligue… Nourrissez-vous de cette gangrène… Vous, mes petites Thermococcus gammatolerans…

Des milliards de bactéries invisibles à l'œil nu se déplacèrent, telle une armée discipliné, aux côtés d'Arthur. résistantes à presque toutes les formes d'énergies, elles semblaient être totalement désignée pour ce combat qui, bien plus encore que celui contre Kalibak, se jouait pour la survie de la Terre et de l'espère humaine… Aquaman se tourna vers Hawkman qui se trouvait alors non loin de lui, et s'adressa à ce dernier avec un demi-sourire.

- N'hésite pas à faire appel à moi si tu as besoin de reprendre tes esprits… Mon poing se propose de le faire !
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4087
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 8 Juil 2015 - 2:21
Enfin, le voilà!

Les mots de Jax-Ur étaient heureux et fort agréables. Il s'était arrêté quelques secondes pour contempler son spectacle puis était reparti. Il prit contact avec le symbiote avec qui il partageait maintenant beaucoup plus que la liberté.

Aquaman est enfin arrivé, Symbiote je veux que tu te concentres sur tout se qu'il t’envoie et sur lui même. Protocole de contamination aquatique. L'eau, les algues tout, je veux absolument tout et je veux le roi d'Atlantis dans les furies. Il est le véritable maître de cette planète.
Bien maître Jax-Ur. Puis-je vous rappeler que les furies appartiennent à maître Darkseid par contre.
Je m'en fiche Symbiote, fait se que je te dis.
Bien maître Jax-Ur. J'aimerais cependant vous indiquer que la coque de votre forteresse est actuellement en train d'être dévorée par des êtres microscopiques.
Tu peux réparer?

Pas tant qu'ils sont présent.

Je m'en charge. Pour le reste tu peux t'en occuper. Demande à Flash de nous débarasser des autres super machin.

Bien maître Jax-Ur. Flash Furie?

QUOI!

Vous avez le mandat d'éliminer les "supers" de la zone.

Reçus

Jax-ur délaissa le combat. Il ne s'arrêta même pas sur la proposition de Mister Miracle, pour qui le prenait-il? Pour Desperos? Le fameux truc de tout jouer sur une partie ce n’était pas intelligent, c'était stupide et il était trop malin pour se faire avoir à ce jeu. Faisant maintenant le tour en volant du bateau, Jax-Ur utilisait son supersouffle pour congeler la base du navire. Cela devrait tuer tout organisme vivant de cette région du globe. Les organismes vivants dans les eaux chaudes de Coast City ne supporteraient probablement pas le froid polaire que Jax-Ur venait de leur fournir. Cela devrait permettre à Symbiote de réparer les dégâts tout en commençant la contamination de l'eau, du moins, s'il réussissait à maintenir une couche de glace suffisante.

Dans l'eau le veina commença à s'étendre sur se qui vivait. Changeant leur structure mentale pour devenir une programmation de Symbiote. Méduse, calamar, phytoplancton, tout y passerait. Même l'eau allait devenir ce liquide rougeâtre qui sert de liquide à la planète apokolyps. Le symbiote était un outil de terraformage c'est se que Kalibak avait dévoilé lors de pointe d'Apokolyps, ils avaient vu l'infime partit de son pouvoir, maintenant que la pointe avait été aperçue, voici la partie submerger de l'iceberg.

Flash quant à lui avait tout sous la main pour s'occuper des supers, du moins de certains d'entre eux. Powergirl et sa easy compagny, récemment déporté on ne savait ou. Avait apporter des armes à base de Kryptonite. Même si Barry avait démanteler les fusils, il avait récupéré les munitions. Il en lança deux morceaux directement sur Superman et Powergirl, qui tanguait au ralenti (pour ses réflexes de speedster) dans les tentacules d'un calamar étrange. Chacun reçut la balle de kryptonite. Il restait maintenant Jonn Jonzz. Il y avait assez d'éléments sur ce bateau pour déclencher un solide incendie. Allant chercher de la graisse et de l'huile dans la salle des moteurs il s'absenta le temps d'un clignement d'oeil, répartissant tout autour de Manhunter qu'il avait ramené sur le navire. Il alluma un incendie et plaça le martien aux centres. Il nourrit le brasier avec des caisses de bois qui volèrent en éclat sous une vibration de sa part.

Restait plus qu'Hawkman.

Sur le porte-avions, le symbiote s'immisça un peu plus dans la psyché de chacun ayant posé le pied sur lui.

Darkseid est grand, Darkseid est fort, Darkseid est tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juil 2015 - 19:20
" Sergent Rock. J'en déduis que ... "

" Mister Miracle, Amiral. Il nous a téléporté en dehors de la zone des combats. Le Flash est passé à l'ennemi. "

La Easy Company n'en menait pas large. Le gouvernement n'en était encore qu'à ses balbutiements, en ce qui concernait une force de combat indépendante de la Ligue de Justice, mais chaque combat leur permettait d'en ressortir plus à même de se préparer. Les humains n'avaient certes pas la force des Kryptoniens ou le mental des Martiens, mais, comme Batman ne manquait jamais de le prouver, ils avaient l'ingéniosité et les ressources de leur côté. Ils étaient entré en étant persuadé de n'avoir à lutter que contre une menace Kryptonienne et extraterrestre gérable, il en ressortait que tout et tout le monde pouvait être une menace. Ils avaient à lutter contre la vitesse elle-même. Ils ne le diraient probablement jamais, mais ils étaient reconnaissant, tous, à leur manière, d'avoir eu le Néo-Dieu pour les sauver. Les soldats pour les avoir sortis du carton, et les officiers pour avoir réussi à préserver leurs meilleurs éléments.

" Où est Atom ? "

" L'Air Force est sans nouvelle, Amiral. " répondit un homme installé aux écrans, au milieu de tout les autres, sur le pont du navire de commandement.

" Bordel. Foutu Lex Luthor. " L'Amiral laissa un poing rageur taper contre sa console, " Il l'a sûrement fait fuir comme il nous a dégagé Wraith ! Comment est-on censé lutter contre les menaces extraterrestres avec les lambeaux qu'il nous a laissé ? "

" C'était peut-être son plan depuis le départ, Amiral. " fit remarquer Joe Rock, " Nous faire remarquer à quel point son aide nous est précieuse, pour qu'on le rappelle à nous. On peut indéniablement lui reconnaître son talent là-dedans. "

" Et c'est précisément pour éviter ça que le Sénat nous a missionné ! " pesta le responsable, avant de se tourner vers les écrans de contrôle, " Rapport de situation ! "

" Ça se présente mal, Amiral. Le tir de saturation est inefficace. On se marche dans les pattes avec les Supers, et avec seulement deux hostiles identifiés, on se prends une branlée. La 341ème s'est déployée en ville, cela dit. Les aéronefs ennemis volent de manière complètement aléatoire, extrêmement bas. Nos pilotes n'arrivent pas à les suivre, mais c'est du pain béni pour les gatlings. Ah, et il y a des bestioles marines pas possibles qui se baladent dans la zone de combat. On dirait Aquaman, avec des renforts. Vu les efforts que l'ennemi met à lutter contre elles, je dirait qu'elles sont efficaces, mais elles ne survivront pas longtemps à la glace, ou au ... "truc". Il ne reste qu'Hawkman encore intact, sûrement parce qu'il vole. "

" Bien. " soupira l'Amiral, en se laissant aller à se frotter le visage de sa main, avant de se prendre le menton.

" On emmerde le Sénat, sur ce coup. " déclara-t-il après quelques secondes de réflexion silencieuse.

Il se mit à faire des gestes à chacun des postes, en donnant ses instructions,

" Transmettez les fréquences radio au Hall de la Justice, qu'on se synchronise ! Oubliez le porte-avion, concentrez les tirs sur la glace ! Que tout les appareils restants couvrent Hawkman et Aquaman ! Wilkins, contactez le Pentagone, faites-leur activer le protocole Hammerdown, mettez-le en attente et engagez l'évacuation de la ville ! Si Coast City tombe, je veux qu'il ne reste qu'une friche impropre même à se faire recouvrir par leur saloperie de virus ! Jensen, je veux que tout les Marines en poste sur cette flottille aillent changer leurs armes pour des grenades à l'azote, et réglez les projecteurs d'ondes sur des radiations rouges ! Rock ! "

Le sergent se mit au garde à vous.

" Amiral ? "

" L'armurerie a un prototype d'exo-armure de combat cryogénique basé sur des études du génome de Killer Frost, qui alimente de vieux extraits de l'arsenal de Captain Cold. Allez me protéger les prototypes de railguns sur le pont ! On ne peut pas risquer d'approcher nos navires de la tête de pont ennemie, mais je ne veux pas que l'on se fasse avoir à nouveau de la même façon ! Si le Flash s'approche, vous me le transformez en popsicle à la fraise ! Si le Borgne approche, vous encaissez et vous laissez les radiations lui faire vomir ses tripes ! "

Alors que Power Girl était occupée à pester comme une malpropre, la douleur la tenaillant à la suite de l'impact de la munition en Kryptonite - autant que du fait de s'être faite kidnappé par une grosse bestiole visqueuse à tentacules. Encore. Il n'y avait vraiment qu'à elle, que ce genre de choses arrivaient ! -, des explosions se mirent à raisonner tout autour d'elle, et du porte-avions. Des missiles arrivaient, sensiblement arrêtés par les mitrailleuses de défense du navire, mais des obus en venaient à éclater dans tout les sens. Un, puis deux, trois, douze, vingt-quatre ... L'armée grêlait la zone au canon du marine, laissant le soixante-seize et le cent vingt-sept millimètres négocier avec la menace alien, en présumant, sûrement à raison, que les héros étaient de toutes façons en mesure d'encaisser les tirs. Le miracle venait de la précision des tirs qui, si ils percutaient la glace surnaturelle et la faisait fondre sous la chaleur des explosifs, évitaient avec une étonnante sincérité de toucher les envoyés de l'Atlantide, tombant autour, les secouant sûrement, mais les libérant plus qu'ils ne les touchaient directement. Aucun des tirs ne semblait pourtant endommager durement la coque du porte-avions.
Jusqu'à ce que des impacts bien plus puissants ne raisonnent. Des impacts sans explosions, faisant trembler l'intégralité du navire à chaque fois. Les mitrailleuses semblaient parfaitement en mesure de repérer les projectiles et de riposter, mais cela était inefficace, les projectiles continuant leur course folle pour aller percuter la base de Jax-Ur, en la faisant trembler comme une coquille de noix. Les dégâts ne semblaient pas extraordinaires en dehors de leur force d'impact pure, qu'encaissait étonnamment bien un porte-avion qui, si il était resté parfaitement humain, aurait dû être coulé en une poignée de tirs, mais cela ne l'empêcha pas de perdre des pièces : ça et là, un impact un peu haut sur une tourelle l'arrachait net.
Au rythme du tonnerre de feu, il ne faisait aucun doute que la création bâtarde de Jax-Ur, même si la Marine devait pour cela avoir recours au feu nucléaire pour raser les trente kilomètres les plus proches, mais dans l'absolu, il était étonnant de voir une force aussi remarquablement inopérante d'ordinaire réussir à faire quelque chose.

Power Girl, elle, avait réussi, à force de cabrioles, de tasses bues et de quasi-noyades, à retirer sa plus mortelle faiblesse, et à l'expédier de toutes ses forces au loin : Quelqu'un, quelque part dans une galaxie quelconque, n'allait pas forcément aimer ce qui allait lui arriver. Dieu maudisse l'idée même d'une pierre vampirisant l'énergie des Kryptoniens. Plus le Kryptonien était chargé, et plus le contact avec la Kryptonite était dangereux et douloureux...
Et Power Girl ne manquait jamais une occasion pour un bain de soleil. Inutile de témoigner de la douleur insupportable que chaque exposition à la Kryptonite pouvait être.

Les explosions et les bruits du combat lui vrillaient les tympans, et écrasaient ses sens, alors que l'exotique roche les avaient rendus incontrôlables pendant un laps de temps bien trop long.

Elle était exténuée, et ne volait même pas droit. Groggy, une voix venant lui chatouiller l'esprit ...

" Gnnnnh " marmonna-t-elle, " Darkseid est l'amour. Darkseid est la vie. Je t'en foutrais du Darkseid ... "

Dans la radio, sa voix faisait quelque peu rageuse.

" Après ce qu'il m'a fait, les gars, je suis quand même partagée ... Kal, Jonn, si vous voulez bien vous occuper de Barry. Si je le recroise, je crois que je vais lui enseigner l'amour à coup de mandales ... Les gars ? "

Un regard suffit à lui montrer où était le martien ... Dans une situation particulièrement épineuse.

Du feu !

Sans se poser de question, Power Girl fonça au travers du danger, bravant les risques et les explosions, pour arrêter le Martian Manhunter de son mausolée incandescent, réunissant toute sa vitesse, faisant fi de toute bienséance, ou de toute retenue.
C'était sûrement bien inférieur à ce que Barry pouvait faire, mais cela volait, et cela était aussi plus impressionnant. En quelques dixièmes de seconde, elle passa de son point d'observation à un cratère sur la côte, qu'elle avait formé en arrivant un brin trop vite.
Juste un brin.
Les turbulences qu'elle avait créé avaient causé d'énormes remous dans l'eau, en même temps de le transport de nombreux débris.

Et Kara relâcha J'onn de son étreinte, qui tenait plus de la survie que de l'enlacement amoureux. Quelque chose de purement professionnel.

Elle baissa son regard, pour découvrir trois nouvelle plaies causées par des cartouches à la Kryptonite. C'était extrêmement douloureux.

" Je ... Je crois que je vais faire une petite pause ... Je ... suis trop vieille pour ces trucs-là ... Fais quelque chose pour les voix ... J'ai pas envie d'être du mauvais côté ... "

Elle prit une grande bouffée d'air, avant de cracher sur le côté, du sang.

" Et puis ... Il faut bien que vous ayez une chance de gagner, non ? Hé-hé-hé ... Ouch. Il est rapide ... "

Elle respira à nouveau, difficilement.

" ... Je sais pas ce que je donnerais pour avoir le feu comme faiblesse, là, maintenant ... "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 9 Juil 2015 - 11:06
Les choses se compliquaient drôlement pour la Ligue. Flash avait semble-t-il été contaminé par quelques choses. Diana n'avait pas trop suivi ce qu'il se passait, elle était occupé à tenter d'esquiver les tirs de DSA qui lui fonçait dessus, protégeant le porte-avion et sa contamination par la technologie d'Apokolips. La princesse des Amazones ne comprendraient sans doute jamais pourquoi des hommes tel que Jax-Ur faisait ce genre de chose. Les scientifiques étaient bien souvent des êtres cruels et sans scrupules. Pas tous bien heureusement, mais Diana en avait assez d'affronter des savants qui préféraient mettre leur cerveau au service des vices plutôt que du bien. Elle ne comprenait pas grand chose à la science, mais elle savait qu'elle triomphait rarement de l'homme. On ne gagne pas la guerre avec des armes, mais avec des soldats. On peut donner l'arme la plus puissante à un pleutre, il perdra toujours face au brave.

Jax-Ur était clairement un pleutre. Il se cachait à l'aide de la speedforce, il contaminait ses ennemis pour qu'il le protège. Mais cela ne sera pas suffisant face à la Ligue. Malgré tout, Wonder Woman n'arrivait pas à avancer à cause de tout ses tirs anti-aériens, qui semblaient se déchaîner sans fins. Ils explosaient au moindre contact. Diana n'avait pas le choix. Elle plaça son bouclier face à elle et fonça tout droit, en direction du navire. Les impacts entre le bouclier et les explosions dévièrent chaque fois Diana de sa trajectoire. Ils étaient violents. Mais pas suffisamment pour faire flancher la force de l'Amazone, ou détruire son résistant bouclier. Plus elle s'approchait de l'ancien véhicule de Batman, plus les tirs redoublaient de cadences. Elle hurla se qui semblait-être un cri de douleur et de guerre réunis, et une fois suffisamment près, elle planta son bouclier pour trancher un des canons en deux avec se dernier et se plaça sur les angles morts des canons restants du bat-plane.

« Hal, je suis arriver à destination. Attends mon signal avant d'agir.

Green Lantern avait prévu de déplacer ce porte-avion. Diana ne savait pas si cela allait fonctionner, mais elle ferait en sorte que oui. De tout ce qui était entré dans la zone fantôme l'autre jour, la seule chose que Jax-Ur n'avait pas ressorti était la technologie du lasso de vérité. Diana avait dans l'idée que la magie le dépassait grandement, comme beaucoup de kryptonien il n'aimait pas tellement cela. Elle sorti donc son précieux lasso et fit plusieurs tours du batplane avec, histoire de bien le ficelé. Une fois bien en main, elle prit une grande impulsion et s'envola dans les airs, le plus haut possible, à toute vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/10/2014
Messages : 1391
Localisations : Sur le dos d'un cheval ailé qui tire des lasers avec les yeux...


MessagePosté le: Jeu 9 Juil 2015 - 16:11
La nuit commençait à tomber sur Gotham. La lune, ronde, pleine comme un disque d'argent, émergeait doucement des abysses sombres et glaciales de l'océan Atlantique. Un vent frais, léger, soufflait sur la ville mille fois maudite, poussant les nuages vers les terres, les volutes de fumée noire vers les hauteurs des cieux. Pas une goutte de pluie à l'horizon. Nul orage, nulle tempête ne désiraient pointer le bout de leur nez. Un temps idéal pour une sortie nocturne. Un temps idéal pour les rondes du Batman. Le Chevalier Noir avait fort à faire entre les exactions de Double-Face, les folies du Joker et les trafics divers et variés orchestrés dans l'ombre par les éminences grises de la cité noire. Il ne reculait cependant devant aucune tâche, fidèle à son serment et à ses convictions. Les nuits allaient être longues, parfois blanches, parfois rouges, mais il arrangerait la situation. Il n'avait pas le choix.

Assis devant son bat-ordinateur, adossé à son siège, le Batman relisait les vieilles affaires. Passait souvent à l'écran les photographies et témoignages des rescapés des attentats récents qui avaient ébranlé Gotham. Malgré l'aide fameuse de Wonder Woman et Sentinel, le coupable était resté dans l'ombre. Impossible de découvrir son identité et mettre la main dessus. Cela faisait longtemps que telle défaite n'avait pas été infligée au Croisé Masqué, surtout dans sa propre ville. Derrière lui, des bruits de pas retentirent. A la vitesse et la cadence, il reconnut immédiatement son loyal majordome et ami Alfred Pennyworth. Ce dernier, aussi flegmatique qu'à son habitude, s'approcha de son maître pour déposer à côté de lui un plateau. Deux tasses fumantes étaient alignées: l'une contenait un joli liquide ambré, l'autre un de couleur beige, légèrement rosé. A l'odeur, Wayne identifia une infusion aux orties, et, bien évidemment, le fameux thé anglais dont raffolait Alfred. Sans un sourire, le visage impassible, ce dernier prit la parole:

- Une infusion pour vous, maître Bruce. J'ai pensé que l'ortie vous revigorerait.

En son for intérieur, le milliardaire réprima un léger rire. L'esquisse d'un sourire se dessina néanmoins sur son visage, qu'il ne sut retenir. Toujours prévoyant, toujours présent, un véritable ange gardien. Bruce Wayne, Batman, l'un comme l'autre avaient autant besoin du vieil homme à l'accent anglais.

- Merci Alfred. Cela me fera sans doute du bien, vous avez raison.

Prenant dans sa main gantée la tasse, il porta le breuvage à ses lèvres, et but une gorgée. Une délicate chaleur se répandit dans son corps, non pas abrutissante comme pouvait l'être celle de la verveine, mais forte et, comme l'avait prévu le majordome, revigorante.

- Puis-je demander à monsieur la raison de telles relectures ?

Après une nouvelle gorgée d'infusion, Batman posa le récipient sur le plateau d'argent et fit pivoter le siège de manière à se trouver face à son interlocuteur.

- Cette affaire m'a troublé. Mon adversaire me connaissait bien, trop bien même, et je crains qu'un jour ou l'autre il ne reprenne ses activités.

Il se retourna et pianota sur son clavier.

- Ici, là, et là... des scènes de crime fouillées jusqu'aux moindres recoins, et rien. J'ai pourtant le sentiment que...

D'un coup, l'écran s'illumina du symbole de la Justice League. Symbole doré sur fond noir, dans le cas présent. Selon le code couleur établi par le Chevalier Noir, cela ne signifiait qu'une seule et terrible chose:

- Apokolyps... encore !!!

Le Batman se leva d'un bond, et, en l'espace de quelques secondes, termina de se préparer. La dernière fois, à Keystone City, il n'avait pas été à la hauteur. Les choses allaient être différentes. Le Chevalier Noir partait en guerre, et reviendrait victorieux, ou mort. Aucune autre alternative n'était possible. Revêtant sa combinaison la plus robuste, celle préparée à résister aux conditions extrêmes, il se ravisa quand Alfred lança les infos.

- Darkseid doit vouloir récupérer son fils. Il faut vite que...

- Maître Bruce, regardez.

Chaque programme laissait peu à peu place au combat d'ampleur qui se déroulait sur l'eau et le porte-avion, près de Coast City. Petit à petit, le visage du playboy se décomposa sous son masque. Batplane modifié, symbiote, héros dépassés... Kalibak n'avait qu'à aller se rhabiller, ici, la menace dépassait les standards habituels. La situation apparut extrême au justicier. Jamais ses tenues officielles ne tiendraient devant un tel déferlement de puissance. Pas même l'Insider. D'un pas vif et ferme, il se déplaça jusqu'à son ordinateur et coupa les retransmissions télévisuelles pour lancer un appel. Quelques secondes suffirent pour que la voix grave de Cyborg ne réponde. Le jeune homme paraissait paniqué.

- Batman, nous sommes en difficulté !!!

- Je sais Victor. Téléporte moi au QG tout de suite.

- Bien.

Un instant plus tard, le héros foulait le sol de la base de la Ligue, et se dirigeait vers la section Armurerie. Là-bas reposaient les armes, gadgets, armures des principaux intervenants de la Terre depuis des années... la collection s'était réduite avec la destruction de la Tour de Guet, mais de nombreux éléments subsistaient tout de même. Suivi d'un Cyborg hésitant mais curieux, Batman passa en trombe dans les longs couloirs métalliques et s'arrêta devant une grande porte métallique, semblable à celle d'une coffre-fort. Il alla pianoter sur le petit clavier, entrant divers codes alors que Stone comprenait ce que voulait son confrère.

- Laisse ça en lieu sûr pour le moment, on peut encore s'en sortir !!!

- Non.

La voix était ferme, inaltérable, et décidée.

- Je dois y aller, Jax-Ur est trop puissant. Les Kryptoniens ont commis une erreur tactique en envoyant sur le terrain leurs propres faiblesses. Il faut corriger ça.

Et, avant même que l'homme de chair et de prométhium ne puisse répondre, une voix synthétique s'éleva dans les airs, demandant mécaniquement:

- Reconnaissance vocale active.

Le Chevalier Noir sortit un petit gadget de sa ceinture, et l'activa. D'abord, il ne se passa rien. Au bout d'un instant qui parut durer une éternité, des voix sortirent de l'appareil, voix que reconnut l'ancien footballeur américain. D'abord, celle de Superman, puis celle de Wonder Woman, Flash, Green Lantern, Martian Manhunter, Cyborg, Aquaman et enfin, quand la machine se tut, Batman prit à son tour la parole.

- Activation du projet Hellbat.

Immédiatement après, la grande porte s'ouvrit, laissant apparaître trois bons mètres d'épaisseur. Derrière, une lumière rouge, angoissante, inquiétant éclairait sinistrement une petite pièce remplie de chaînes et d'une armure gigantesque. D'elle émanait une aura de puissance, de danger, alors que personne ne la portait encore. Ses yeux et son symbole de chauve-souris rouges tranchaient avec le noir profond du reste de la tenue. Dans la mémoire de Cyborg, des mots revinrent, ceux du jour où la Ligue avait caché cette armure ici. "Forgée sur le soleil, testée et améliorée par chaque membre de la Ligue, elle est un danger pour le monde et ses ennemis."

Spoiler:
 

Le Croisé Masqué entra. Sans tarder un instant, il pianota sur quelques boutons de son gantelet, et l'armure s'ouvrit d'elle-même, devant les sourcils froncés du jeune homme. Le Batman prit appui sur une des cuisses métalliques pour se hisser à l'intérieur, et s'installa. Avant que les pièces sombres n'engloutissent le justicier, Victor Stone eut le temps de lui poser une dernière question:

- Tu nous as encore trompé ?

Sa réponse fut simple: un sourire.
Puis, Wayne disparut. Cyborg ne savait plus quoi penser.
L'immense armure se mit alors en marche. On aurait pu croire sa démarche robotique, ses mouvements lents et sans précision, et pourtant... Ses mouvements étaient plus souples, plus fluides, plus rapides que ceux du porteur.
Conscient de la baisse de confiance soudaine du jeune super-héros, s'arrêta pour lui faire face. Ses yeux brûlaient d'un rouge mauvais, presque apokolyptien. Combattre le feu par le feu, mauvaise habitude qu'entretenait le Chevalier Noir. Il décida d'ajouter à son sourire préalable des mots.

- Non. C'était une mesure de sécurité, pour vous comme pour moi. Ceci pourra sans doute changer le cours de la bataille. Tu aurais fait pareil.

- Non.

- Eh bien tant pis. Tu es un idiot idéaliste, Victor. Merci d'être là pour ça. Maintenant, laisse moi passer, et surtout...

- Quoi ?

- N'essaie pas de m'arrêter.

Spoiler:
 

Le Batman dépassa Cyborg, et s'en alla vers le téléporteur du QG. Réglant Coast City comme destination, pour prendre des informations et observer le combat avant de s'y plonger, il plongea dans le flux de déplacement de matière et disparut. Stone resta seul, sonné, vexé, mais quelque peu rassure sur le tournant qu'allait prendre l'affrontement contre Jax-Ur. Bruce Wayne n'était qu'un homme, sans pouvoirs, sans force extraordinaire, sans vitesse inouïe, mais il allait peut-être changer le cours de la bataille tout de même.

_____________________________________________________________


Sur le toit d'un des hauts bâtiments de la cité des Green Lanterns, le Hellbat zoomait sur l'océan Pacifique, et le combat qui faisait rage au loin. Les justiciers étaient en encore plus mauvaise posture que prévu. Green Lantern n'était plus visible, Superman, Power Girl souffraient de multiples blessures, Flash, possédé, Martian Manhunter et Hawkman piégés mentalement, Mister Miracle tout simplement ignoré. Enfin, Aquaman venait d'entrer dans la bataille pour finalement subir un sort identique à celui de ses camarades. Il fallait intervenir maintenant.
Privilégiant le soutien aux alliés à l'attaque pure et simple, Hellbat s'envola, sa longue cape noire trainant derrière lui, et fila à une vitesse folle droit vers le porte-avion contaminé. Fendant la surface des flots, il arriva rapidement sur les lieux, évalua les nécessités, et plongea droit sur Power Girl et Superman. Presque aussi rapide qu'eux, il saisit leur taille et sortit d'un de ses bras des scalpels et pinces. Les trous ne se refermaient pas, signes que les dégâts subis incluaient de la kryptonite. Il retira la première balle du flanc de l'Homme de Demain, et se rua pour extraire celles de la puissante blonde. Se ruer comme une fou droit sur l'ennemi ne convenait pas quand la force de frappe adverse était supérieure.
Puis, enfin, il se tourna droit vers la glace créée par Jax-Ur. Un vilain sourire vint déformer le visage de Bruce Wayne, et il alla plonger sa main dans l'eau. Le gantelet métallique s'ouvrit et envoya des ondes sonores directement dans le liquide. En se propageant (le milieu aquatique étant plus favorable que l'air), elles vinrent heurter le mur translucide et le briser en des milliers de morceaux de tailles variables.

Il s'éleva enfin dans les airs, cherchant à repérer son ami Flash, transformé en suppôt de Darkseid. Il trouva, à sa place, un Batplane parcouru de veines rougeâtres, grouillantes. L'homme le plus rapide du monde attendrait, neutraliser le véhicule, cerveau de toute cette affaire, semblait plus important au Hellbat. Mobilisant toute sa concentration, il s'élança vers son ancien matériel, chargeant petit à petit le dispositif présent sous son torse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Juil 2015 - 17:18
Les derniers mots de Katar furent entendu à un point qu'il n'aurait imaginé. Aussitôt, des créatures de toutes tailles et de toutes formes sortirent des eaux bouillonnantes et s'en prirent au vaisseau comme si elles attendaient là, seulement un appel.
Des tentacules géantes arrachèrent les justiciers qui allaient succomber à la corruption du Symbiote. Power Girl semblait relativement dégoutée et le Martian Manhunter sonné par la résistance qu'il avait dû probablement opéré pour se prévenir de la corruption. C'était en tout cas ce qu'il fallait espérer, car un speedster était déjà dur à gérer, mais un martien ça ne semblait pas envisageable.
Katar arracha les derniers lambeaux bioélectroniques qui tentaient de forcer sa combinaison, alors qu'Aquaman lui fit une proposition à laquelle il répondit :

« Conserve ta force pour ce maudit Kryptonien. Il se joue de votre Ligue. »

Ce n'était pas faux, mais il leva un instant les yeux en voyant l'ombre du Batman entrer en jeu muni d'une armure dont seul lui avait le secret.
Dix justiciers étaient à présent réunis. Dix justiciers pour donner une leçon au Kryptonien criminel. Celle que l'on attaque pas impunément la planète Terre...

Mais tout allait bien vite.
D'abord l'attaque marine d'Aquaman qui pouvait se retourner contre lui, c'est pourquoi leur ennemi choisit de geler les flancs du bateau pour tuer la micro-faune. Des canons militaires se mirent alors à pilonner le navire, en même temps que Batman envoyait des ondes pour briser le gel.
Ensuite, Flash toujours incontrôlable s'attaqua aux têtes d'affiches : Superman, Power Girl, Martian Manhunter. Selon leurs faiblesses qu'il connaissait bien. Power Girl s'occupa du Martien et Batman s'occupa d'elle et de Superman. Mais toutes ces blessures les affaiblissaient.
Il y avait trois cibles : le Kryptonien, dont Katar ignorait toujours le nom, la saleté apokalypsienne et Flash. Il fallait faire un choix et Katar n'hésita pas. Même s'il ne le reconnaitrais pas, il avait quelque chose à se faire pardonner.

Il vola en direction du New God, celui qui avait à sa disposition les moyens les plus efficaces de mettre en échec les manœuvres de Darkseid.

« Mister Miracle ! » lui cria-t-il alors que les bombardements faisaient rage.

« Il faut oublier notre ennemi et aider notre ami !
Toi qui a survécu à l'emprise d'Apokalyps, as-tu une idée pour le libérer ?! »



[HRP : Je trouve l'idée d'utiliser Iris West très bonne, mais je ne veux pas la piquer, aussi pour le moment je ne l'a prend pas en compte. Mais je pense que ça peut marcher si on me la souffle.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 10 Juil 2015 - 19:16
La bataille fesait rage depuis déjà trop longtemps et tout le monde en avait plein les bras. Moi y compris. Je fesais toujours équipe avec Diana afin de limiter les dégats que le porte-avion corrompu pouvait infliger. Cela semblait être un combat sans fin, car plus nous détruisions de canon plus le parasite, symbiote ou chose qui la corrompu en reconstruisaient. Nous n'avions pas vraiment d'autre choix que de détruire le porte-avion au complet  en le pulvérisant très loin  de l'atmosphère terrestre afin que cette saloperie ne retombe sur terre. Heureusement pour nous je savais exactement où la déposer.

Je détruisis un, deux, trois, quatre canons en succession rapide à l'aide d'une masse et de missile créés par ma volonté et mon anneau. Je vis que la reconstruction des canons avaient déjà recommencé. C'est à ce moment que Diana me dit qu'elle était presque prête pour que je commence à déplacer le porte-avion.

«C'est bien! Cependant moi je ne suis pas totalement en position de soulever le porte avion et d'encaisser les tirs des tourelles en même temps.»

C'est à ce moment que j'eu une idée. Je devais à tout pris soulever ce porte-avion, mais vu que je ne pouvais pas le tirer comme j'avais tenté de le faire lors de notre combat contre Kalibak à cause des canons. Je pouvais sans doute le pousser. Je plongeai alors sous le porte-avion pour me rendre rapidement compte qu'il n'y avait aucun canon à cet endroit. Je commençai immédiatement à envelopper le porte-avion par le dessous.

«Je suis près Diana. J'attend ton signal avant de débuter le soulèvement de ce monstre.»

Bien évidemment, je continuais à envelopper le porte-avion par le bas et une fois à mi-chemin je commençai à pousser même si Diana ne m'avait pas encore donné le feu vert, car je voulais pouvoir mesure la différence d'effort que j'allais devoir fournir pour le soulever. Le porte-avion étant considérablement plus lourd que le symbiote de la première bataille, l'effort sera considérablement plus grand également.

«Diana J'ai commencé à soulever l'engin. Couvre moi afin que je puisse l'envoyer à un endroit où il ne reviendra pas cette fois.»

Je savais que j'étais capable de soulever ce porte-avion et de l'amener là où il ne reviendrait pas. J'espérais juste que les autres pourront s'occuper du kryptonien fou et de Barry qui commence vraiment à causer des problèmes.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 245
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact

MessagePosté le: Sam 11 Juil 2015 - 17:05
Beaucoup de choses s'étaient passés en très peu de temps, et il s'en ait fallu de peu avant que J'onn ne se prenne des balles perdues. Balles certes chargées en Kryptonite, mais pas sans effet pour ses partenaires. Powergirl se releva péniblement à côté de lui, et chercha un point d'appui pour se relever, ce que J'onn fit, en lui passant le bras autour de son épaule, histoire de soutenir l'héroïne, qui avait pris des éclats de Kryptonite dans le corps.

L'endroit s'était transformé en véritable champ de bataille. Les machines s'étaient retournés contre leurs maîtres originels, et suivaient à présent Jax-Ur, tout comme Barry, qui semblait avoir perdu connection avec le monde réel. Mais l'idée de Superman était utile, contacter Iris West était sans doute la meilleure chose à faire, et pourrait permettre à nos héros de ramener Barry à lui.

Mais avant cela, il fallait s'occuper de Powergirl. En effet, l'héroïne s'était pris plusieurs tirs de cartouche de Krytptonite, ce qui pourrait à terme lui provoquer une grave blessure si ces morceaux de cailloux restaient dans son corps. Il fallait donc les extraire, au plus vite.

Déposant l'héroïne, et la faisant allonger sur le dos, J'onn posa sa main droite sur la tête de Powergirl, et la relaxa, en diffusant des décors de paix, des images qui permettraient à l'héroïne de se décontracter, puis par la suite, il apparu dans son esprit, et lui déclara quelques mots :


- Karren, il va falloir être forte. Ces morceaux de pierre vont vous tuer petit à petit si nous ne faisons rien: nous n'avons pas le choix, pour l'instant, il est nécessaire de vous stabiliser. Mais je vous préviens, ça va faire mal.

Sans attendre de réponse, et sachant que son aide était requise ailleurs, J'onn approcha sa seconde main vers les différentes plaies de l'héroïne, et les divers doigts s'étirèrent, avant de diviser en plusieurs filaments, qui entrèrent dans les plaies. L'héroïne allait hurler s'était obligatoire, et la plonger dans l'inconscience pourrait poser problème pour la suite. Il n'y avait pas d'autre choix : il fallait extraire le tout pendant qu'elle était consciente. Sa peau se refermerait et ses plaies guériront rapidement après avoir effacé toute trace de Kryptonite de son système. L'héroïne poussa des râles, lors que J'onn rassemblait petit à petit les divers éclats de Kryptonite.

Il fallait faire vite, et au bout de quelques instant, J'onn retira les derniers fragments du corps de la Kryptonienne. Retirant en même temps la main de la tête de lh'éroïne, J'onn se releva, et attrapa un des petits fragments de Kryptonite qu'il avait extrait, pour le mettre dans une poche de son costume. Puis il plaça deux doigts sur son crâne. Il envoya alors un message à Iris West :


* Madame West, nous allons avoir besoin votre aide.*

J'onn se matérialisa alors dans l'esprit de Iris West, qui était au domicile de Barry, regardant avec horreur les informations. Elle vit alors le martien face à elle, droit comme un I.

- Votre époux n'est pas dans son état normal, et nous allons avoir besoin de votre aide pour le ramener parmi nous.

- Très bien, mais comment puis-je faire cela ?

- Je vais tenter d'établir une connexion entre vous et votre époux. Vous pourrez parler d'ici peu.


J'onn fonça alors vers Flash, sûrement occupé par autre chose, et se disloqua avant de l'enfermer dans une bulle verte. Puis il le poussa progressivement vers le rebord, avant de tomber tout les deux dans l'eau. J'onn reprit alors sa forme initiale et posa avec violence sa main sur la tête de Flash, tout en lui lançant :

* Barry, quelqu'un a un message pour toi. *


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 11 Juil 2015 - 19:05
Malgré l'uppercut qu'il avait envoyé en plein menton de Barry, une fois de plus avec celui-ci les événements étaient allés bien plus vite que l'ébauche d'un plan ne le supposait, et son action avait été inefficace. Manhunter et Karen se débattaient d'une invasion mentale de la part du Symbiote, et bientôt Kal hurla de douleur lorsqu'un Flash pas du tout secoué lui envoya une munition de Kryptonite à travers la poitrine. La pièce d'artillerie éclata au travers de la chair dense du héros solaire, ralentie dans sa dispersion par cette densité caractéristique. Le corps de Superman émit de premiers signes de malaise, envahi par les radiations de son monde originel. Pourtant entouré de ses alliés, ses sens étaient étouffés par la rage et la frustration qu'il ressentait à l'encontre du soi-disant Builder, Jax-Ur.

"Le Torquasm Vo... Premier niveau de la lutte de l'esprit contre la matière."

Il se remémorait les apprentissages du passé, légués par Jor-El, par l'Eradicator, par Zod lui-même. La supériorité de la pensée sur les obstacles, le premier niveau, profane, qui permettait de lutter contre l'affaiblissement des capacités cognitives. Aveuglé par sa colère, amoindri par le shrapnel de Kryptonite qui avait éclaté dans sa poitrine, il avait besoin de rester conscient, de rester fort, de voir à nouveau clair afin de pouvoir coopérer avec ses partenaires et vaincre.



Les images mentales, les combats du Kryptonien contre la faiblesse de sa chair, demandaient une concentration et une méditation d'un genre unique. Il parvenait à entendre, sentir et percevoir autour de lui les choses beaucoup plus clairement, au prix de l'entrée dans un univers de l'esprit qui n'était pas si confortable, pour un héros capable d'envoyer au tapis n'importe quel monstre d'un simple coup de poing. Lorsque le fort protège le faible, il ne songe que rarement à tous ces modèles de méditation pour se protéger lui-même. Mais jamais il ne les a oubliés, car il serait trop facile pour Scarecrow, le Joker ou Mr. Mind de prendre les commandes de l'homme le plus fort de la Terre. Il s'y était entraîné quotidiennement depuis une éternité, routine qui portait ses fruits à chaque occasion où son corps et son esprit étaient menacés de corruption.

Il percevait plus clairement qu'en plein jour, les crépitement enflammés, les différences de pression occasionnées par les mouvements de J'Onn et de Power Girl, leur sueur, leur respiration, l'odeur de combustible et de combustion. Son super-souffle, orienté selon la bonne façon, tâcha de contribuer à l'extinction des flammes. Mais sa lutte intérieure n'était pas finie. Il sentait la radiation de Kryptonite et la douleur lui dicter de céder. Pourtant il entendait d'ici Aquaman et Hawkman arrivés sur les lieux, soutenus par l'armée, menacés par Jax-Ur qui déclamait ce qu'il faisait en communiquant avec le Symbiote. Il entendait Hal et Diana faire bouger le navire. Il entendait Mr Miracle et les explosions de ses BOOM! Tubes qu'il utilisait pour faire exfiltrer la zone. Manifestement le scientifique de Krypton se sentait si supérieur qu'il laissait filer tous ces facteurs. A moins que...

Le message du symbiote se fit jour dans l'esprit de Superman, malgré la méditation Vo. Cette fois, c'était le rituel méditatif des croyants qu'il devait déployer. Elevé dans des valeurs chrétiennes et démocrates par ses parents humains, Clark avait une difficulté particulière à aller au-delà d'une tradition religieuse, d'un certain athéisme latent même, pour rencontrer la foi de ses pères, la croyance dans Rao le dieu-soleil. Sa méditation devint prière. Son lâcher-prise lui permit de trouver cette foi de ses ancêtres, celle à laquelle il s'était préparé aux côtés du terrible Général Dru-Zod sur Néo-Krypton. Son âme prolétarienne abandonnée à un dieu dont il avait besoin pour supporter les assauts impies de Jax-Ur, soumis à la sournoiserie d'Apokolips. Dans son for intérieur, Kal-El ressentait l'erreur des voies empruntées par le Kryptonien, car Darkseid était un dieu trompeur. Lui, donnait toute sa confiance à Rao, toute sa ferveur, tout son courage et sa force. Son esprit commença de lutter, comme à mains nues, avec le faux-semblant de conscience du Symbiote :

"Le Torquasm Rao... Ultime et second niveau de la lutte de l'esprit contre la matière. La ferveur de l'homme dont l'âme lutte aux côtés de son dieu."



**Hail Rao. Aucune salutations à toi, Symbiote. Darkseid n'est qu'une idole et un faux-dieu, un démon envoyé pour tester la Foi. Jax-Ur a failli à ce test, mais je, Kal-El, ne faiblirai pas. Zod m'a tout enseigné de la Foi de mes pères, de la ferveur puissante qui sauve de la Corruption de l'Esprit. Démon... Prépare-toi à être occis !**

La projection astrale de Kal faisait face au visage projeté par le démoniaque Symbiote. La foi en son humanité de Kal-El n'était plus à la maison, seule une ferveur pour Rao, entraînée par une formation religieuse intensive reçue dans la Caste Guerrière par son ennemi mortel, prenait tout son essor grâce à sa puissante technique de ferveur kryptonienne.

La silhouette de la projection astrale de l'enfant de El se jeta sur l'image mentale de son ennemi corrupteur, de tout son corps psychique, de tout le poids de sa foi et de sa rigueur spirituelle.

**RRHAAAAAA !!**

_______

Divisant l'esprit et le corps, le Superman du monde matériel se trouvait déchaîné dans une rage folle, obéissant seulement au besoin premier de détruire l'ennemi. Superman berserk, libéré du contrôle de son esprit, avec pour unique adversaire : le veinage, manifestation physique de la corruption du symbiote.



A peine conscient de combattre cet ennemi sur les deux fronts, le Superman barbare, devenu insensible, dans sa colère retrouvée, cédant le contrôle à son esprit occupé ailleurs, à la douleur de la Kryptonite, détruisait à grand renfort de coups d'épaules et de poings la structure métallique et la forme de vie techno-organique qui la gangrénait.

Il sentit le sol se dérober sous lui, il sentait cela mais n'y réagissait pas, emporté par la force de soulèvement du Green Lantern 2814.1 et de la Reine des Amazones. Rien n'avait d'importance pour cette enveloppe de rage et de force, pourtant la radiation verte se disséminait dans sa chair, pourtant son esprit désincarné avait entièrement cédé à une foi alienne probablement terrifiante pour n'importe quel humain. Le culte du soleil, si primitif et pourtant appartenant à une culture avancée comme celle de Krypton, permettait de tels exploit mais le prix pour son corps et son esprit serait terrible et il s'agirait bientôt de le payer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Juil 2015 - 12:21

C'était impossible. Totalement impossible ! Arthur ne pouvait rester immobile alors que ses alliés et amis souffraient de multiples attaques. L'homme qui se trouvait non loin d'eux les toisaient de son regard noir. La violence de son aura dépassait l'entendement. Une voix résonnait lentement mais sûrement dans l'esprit d'Aquaman. Une voix qui s'insinuait dans son esprit, tentant de le prendre sous son joug. Les mots, lancinants, parlait de Darkseid, celui là même dont Arthur avait enfoncé son trident en plein visage. Le dieu d'Apokolyps… Voilà alors où ils en étaient, une fois de plus, cette planète tentait d'écraser la Terre. Il désirait récupérer son fils, Kalibak… Arthur avait lui-même "accompagné" ce dernier dans sa demeure renforcée, spécialement étudiée pour les cas tels que lui. Toutefois, alors que la faune marine commençait à ronger la coque du bateau, et que les méduses lançaient leurs dards empoisonnés dans la direction du Speedster, la voix continuait à parler à Arthur.

Sa télépathie l'aidant, il repoussa plusieurs fois ces assauts répétés. Mais une chose changea alors en lui. L'homme noir gela les parasites qui dévoraient le porte-avion. Tout autour des tirs de missiles renvoyaient les méduses "ad patre". La douleur, le lien qui unissait alors le Roi des Mers avec ces créatures le fit souffrir. Arthur tomba à genoux sur la coque du vaisseau. Il souffrait, une douleur immense commença à glisser en lui. Partout autour de lui les veines rougeâtres s'étendaient dans l'eau. L'océan lui-même sembla se recouvrir d'un linceul de sang et de tristesse. Une fraction de seconde, une seule et infime fraction de seconde, et tout bascula. Batman apparu, brisant la glace qui avait entièrement annihilé les bactéries ; sa présence réconforta quelque peu Arthur. Mais pas assez. Il vit avec effroi ce qui se déroulait autour de lui.

La mer devenait sanglante, chaque animal, chaque bactérie, même la plus petite algue se voyait parcourue de ces veines vermeil et se muait en un animal ne désirait qu'une chose : tuer… Et si la seule solution était celle-ci ? Les pieds d'Arthur tremblèrent, sa colère habituellement contenue enfla dans son corps. La voix, ce Symbiote, tel qu'il se qualifia lorsqu'il lui parla voulait détruire les océans. Le cœur d'Arthur se serra, il repensa à toux ceux qui vivaient au fond des océans… Atlantis, Mera, même son demi-frère Orm… Aucun d'entre eux ne méritait un tel châtiment. Devant une telle colère, Aquaman sentit une nouvelle force monter en lui. Il sauta hors du porte-avion perpétuellement en expansion de sa gangrène, et se retrouva en l'air durant quelques secondes. Ce temps passé dans les airs paru être une éternité pour Arthur.

Néanmoins, cette éternité, couplée à sa colère prit un nouveau visage. Les créatures aquatiques mourraient les unes après les autres. Plusieurs méduses lancèrent leurs dards empoisonnés non pas sur Barry comme le leur avait intimé Aquaman à la base, mais bel et bien dans sa direction. Une étrange sphère rougeâtre s'étendit alors entre le Roi des Mers et les dards. Quelque chose venait d'apparaître au doigt d'Arthur. Un anneau… Sa colère, sa souffrance, son désir de protéger ceux qu'il aimait… Tous ces sentiments parvinrent à lui sous le courroux d'un Corps ennemi. Mera avait connu ce fardeau il y a bien des années. Son mari était mort, elle était devenue folle de rage. Désormais c'était son mari qui fut l'hôte de cette colère…

Arthur se retrouva dans l'eau, le visage tuméfié et parcourus de spasmes qui lui déformait le visage. Ses lèvres s'ouvrirent alors et une gerbe de flammes rouge sang brûlèrent toutes les veines qui tentaient encore de prendre le pas sur la faune aquatique. S'envolant hors de l'eau, ses yeux se portèrent instinctivement sur Barry qui continuait à courir à toute vitesse. Mais il le détourna tout aussi rapidement. Sa cible devint l'être qui semblait tout diriger. Sa rage explosa alors sous la forme d'un trident rouge. Celui qu'il possédait, et qui faisait de lui le Roi reconnu d'Atlantis, avait disparu. Aquaman n'était plus.  Un anneau arriva prouvant la colère du roi des mers.


Arthur Curry, Welcome to te red lantern corps

((Dsl c'est le mieux que j'ai pus faire))

Le Red Lantern Arthur Curry avait prit sa place. Plusieurs de ces armes à cinq dents apparurent tout autour de lui. Il les lança par la pensée dans la direction de l'homme noir. Le monde n'avait plus de sens à ses yeux. Il n'avait qu'un désir : TUER !


- TOI ! JE VAIS TE TUER !!!

Volant à grande vitesse, Arthur alors protégé d'une aura rouge plongea sur l'homme qui tirait alors les ficelles. Arthur était furieux. Il avait osé corrompre ceux pour qui il aurait donné sa vie. Il ne pouvait le lui pardonner. Quelqu'un devait le payer. Même s'il pour cela, Aquaman ne serait plus qu'un souvenir, l'Alien allait le payer de sa vie. Il y avait des choses qui ne pouvaient être pardonnées. La Rédemption pour un Red Lantern n'existait pas. Pas plus que pour celui qui avait écrasé sans vergogne un peuple innocent. A ce moment précis, une partie de l'esprit d'Aquaman glissa vers celui à qui il avait refusé l'entrée à la Ligue : Hawkman…

*Aide-moi…*  
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4087
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Dim 12 Juil 2015 - 17:16
Barry... Barry c'est moi Iris.

Hail Darkseid! Dit Barry en se libérant de l'emprise du martien en vibrant au travers de lui. Il se mit à tourner rapidement sur lui même pour créer un typhon qui le propulsa vers le haut pour retrouver le bateau. Lorsque celui-ci fut levé de terre par Green Lantern. Barry sauta sur le bouclier vert et couru avant que celui-ci ne se referme, il s'agrippa de Hal et le descendit sur le bateau. Celui-ci semblait occupé à maintenir le bateau, car les coups se succédèrent pour lui.


Nous sommes de vieux amis Hal, tu peux encore m'appeler The FLASH


Puis une secousse importante vint faire perdre la stabilité de Flash. Un coup d'oeil rapide démontra un Superman totalement sauvage qui détruisait le bateau. C'est à ce moment que Flash se rendit compte que Le Martian Manhunter avait réussi à faire la connexion entre lui et Iris, malgré son dégagement rapide.

BARRY, ÉCOUTE-MOI C'EST IRIS.

Iris...?

Flash arrêta de courir debout immobile sur le bateau il semblait regarder autour de lui cherchant Iris, son sourire carnassier s'effaça de son visage. Flash était en introspection. Avec les années Barry et Wally avaient découvert que la speedforce était très sensible aux émotions. Que l'amour envers Iris et Linda dans le cas de Wally, pouvait servir d'encre, lorsque les speedsters s'égaraient dans le nirvana des speedster. Cela avait pour conséquence d'augmenter leur volonté et leur espoir et leur redonner le contrôle momentané de leur tête et d'oublier l'influence de la speedforce.

Iris, je...

Darkseid est grand, Darkseid est l'unique voie

Barry, je t'aime. Je sais que tu es un homme bon. Ce n'est pas toi. Tu es fort et serein. Tu as une famille et des amis. Ne te laisse pas contrôlé, tu es un homme unique qui n'a pas besoin de la validation des autres. Tu es l'espoir de tout le monde, tu es mon espoir.

Iris, je ne peux pas vaincre la corruption seule, elle est trop forte je... HAIL DARKSEID!

Darkseid est le rédempteur, seul sous Darkseid nous pourrons fleurir, Darkseid doit dominer le monde..

Barry tu n'est pas seul, tu as tes amis, tu m'as moi. Ils peuvent sûrement faire quelques choses, réfléchit Barry Allen, RÉFLÉCHIS!.

JE SAIS!

Barry dans un moment de lucidité se lança vers Mister Miracle qu'il vit du coin de l'oeil ses pièces d'échec toujours en main. Il se rua vers lui combattant la corruption.

Scott, j'ai besoin d'aide. Ta motherbox peut me libérer de l'influence du Symbiote, je... tu... dois... m'aider... je... CRÈVE!

Il sauta à la gorge de Scott Free. Une main bien serrée contre le coup du néo dieu. Pas pour l'étrangler, il en serrait incapable, mais pour bien s'agripper. La main vibrante dans les airs. Il regardait l'emplacement du coeur de Scott Free. Il allait vibrer au travers et lui faire éclater en pleine poitrine, voyons voir à combien de vibration le coeur d'un néo-dieu explosera.

----------------------------

Dans la psyché du symbiote, deux personnes se retrouvèrent. Batman qui dès qu'il eut le pied posé sur le bateau se retrouva plongé dans la psyché du symbiote. Celui-ci étant intrinsèquement lié à la Bat-Technologie trouvait son cerveau dans le Bat-Plane. Toute la technologie du Batman était pour lui une extension de lui même, en moins d'une seconde il absorba la présence de l'homme chauve-souris et la projeta dans sa conscience. Le second était Superman, qui d'une étrange façon avait réussi à se matérialisé dans la conscience de sa personne. Il décida donc de les confronter.

Imitant la forme la plus facile pour lui et connaissant la stature du Batman, il se créa un double pour leur faire face dans ce monde étrange qu'était la conscience dématérialisée du symbiote.


Bienvenu chez moi Batman et Superman. Votre intrusion est plus que néfaste. Je vous considère comme un virus à éradiquer...

Il se lança rapidement à l'attaque frappant Superman, qui dans ce monde était aussi faible qu'un humain normal. Le combat s'annonçait intéressant. Batman et Superman VS, Symbiote Batman. Les coups portés étaient très réels ce qui laissait comprendre aux deux êtres présents que s'ils mouraient ici... il ferait un arrêt cérébral.

---------------------------------

Jax-Ur fut pris par surprise par l'attaque d'Aquaman. Il s'attendait à une assimilation rapide de la part du Symbiote du roi de l'océan. Mais le fait d'être soulevé et de ne plus toucher à rien avait arrêté ralentit la corruption. En fait, elle avait plus que ralenti, elle avait arrêté. Quelques choses clochaient, il se passait un truc pas net du tout. Jax-Ur tenta d'entrer en contact avec le Symbiote, mais rien n'y faisait, il ne répondait pas. Ou était-il passé ce crétin. Jax-Ur s'attaqua donc à Aquaman.

La griffe d'Horus permit à Jax-Ur d'éloigner Aquaman, qui se ruait vers lui comme un fou. Il le maintenant en antipesanteur devant lui. La main fixe vers lui, il le regarda dans les yeux.

Pauvre idiot. Comment peux-tu m'attaquer? Je veux te redonner ce qui te revient de droit. Au lieu de te cacher dans ta cité, cette planète t'appartient. Tu es le souverain des océans. L'eau recouvre 71 % de la planète ça fait donc de toi le souverain de ce monde. Pourtant on te traite comme un paria et une bête de foire. Tu es ridiculisé dans les Talk-Show, tu es vue comme un abrutit poissonphile et un incapable. Je pourrais te donner la puissance nécessaire pour faire plier tout ce monde sous ta botte. Soi le Roi que ton peuple attend de toi et laisse-moi de donner cette force d’ensevelir le monde sous l'océan. Tu crois que ce monde à la moindre importance pour moi? Il n'a que d'intérêt pour ma recherche. Que leur civilisation tombe m'importe peu. Mais non, tu es trop borné pour comprendre... soit, je finirai mon travail ici et j'irai voir ton frère... lui comprendra.

Les yeux de Jax-Ur rougir. Il allait envoyer un laser directement entre les deux yeux d'Aquaman. Transformant par le fait même son cerveau en une bouillie digne d'une maison de retraite. Du même mouvement, il surveillait ses arrières grâce à la speedforce qui lui permettait de voir tout autour de lui dans la moindre seconde. Il redoutait une attaque des nombreux héros toujours sur place, mais il semblait occupé.

Superman s'occupait du bateau, Flash était en son pouvoir, Batman semblait immobile dans sa canne de conserve, Green Lantern venait de se faire dézinguer par Flash, Mister Miracle combattait le Scarlett speedster, Aquaman était en son pouvoir grâce à la griffe D'horus, Powergirl était incapacité par la kryptonite, Wonder Woman maintenant le bateau en vol... seuls le martien et Hawkman était encore une menace pour lui, du moins selon ses estimations scientifiques, c'est se qu'il pensait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Akryptopolis sur mer (pv Justice league)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» JUSTICE LEAGUE : CRISIS ON TWO EARTHS
» JUSTICE LEAGUE OF AMERICA LITHOGRAPH BY ED BENES
» Justice League Dark - Guillermo Del Toro
» JUSTICE LEAGUE #1 COVER ART PRINT BY MICHAEL TURNER & PETER STEIGERWALD
» [News] DC Justice League 52

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Coast City :: Porte Avion U.S. Navy-