First Target

Invité

MessagePosté le: Sam 4 Juil 2015 - 12:41
Réveil difficile. Nuit arrosée. Inconnue dans les bras. Pas de pyjamas sous les draps.
En se levant, Floyd Lawton eut la désagréable sensation d’avoir passé une soirée rude. Pas à cause de la jolie brunette affalée sur lui,  qu’il s’empresse de pousser, par terre. Plutôt à cause de son haleine qui lui indique qu’il a bu pas mal de bières bon marché la veille, à l’occasion d’un mariage en ville. Mais où est-il ? À première vue, on dirait un appartement, peut-être celui de la brune. Cette idée sera vite écartée : l’appart’ a la disposition d’une chambre d’hôtel, chambre et salle de bain. Mais quel hôtel abriterait des dizaines de pingouins dans les chambres ? On dirait une question de L’homme mystère. Deadshot se souvient avoir déambulé dans la rue avant d’arriver devant le fameux (tout est relatif) salon de l’iceberg. Après s’être levé, Floyd se rhabilla, vu un mot adressé à son attention, une lettre :
« Cher Lawton
Mr Oswald Chesterfield Cobblepot souhaite engager vos services dans le cadre d’un contrat.
La tête de Frankie Carbone est mise à prix pour la somme de 2000 $ mort ou  5000 $ vif.
Détruisez ce message après l’avoir lu.
Cordialement.
Oswald Chesterfield Cobblepot
»
Les affaires de mafieux…
Assassiner un contact important de Salvator Maroni, peut engendrer des conflits. Mais si Carmine Falcone décide d’intervenir, Ce sera la guerre dans les rues de Gotham, et même Batman n’y pourra rien. Guerre de mafieux oblige, il faudra choisir son camp. Sur ce, Floyd descendit dans le hall du salon quand il vu des hommes de main du Pingouin qui l’observaient avec l’air de s’être battu hier soir. En effet, l’un d’eux avait un cocard. Mais Floyd n’avait pas le souvenir de s’être battu. Il ne souffrait pas comme le pouvaient les gars du Pingouin. En se retournant, il  était face au chef de la troupe : le Pingouin. Cobblepot n’avait pas la mine aussi grave que ses hommes de mains. Ils s’observèrent un long moment, en commençant la discussion avec le regard. Puis Oswald prit la parole :
- Tu as eu de la chance hier soir que ton ami soit venu mettre des pains à mes gars, sinon tu aurais chargé crois-moi !
- Qu’est-ce que j’ai fait pour les énerver ?
- Tu nous as dégeulé en plein dans la face, enragea un des gars.
- Pas de grossièreté dans mon établissement, reprit Cobblepot en faisant tomber son sourire.
- De quel ami vous parlez ?
- Un type tout masqué en orange et noir.
- Un vrai soldat.
- Bref, coupa le Pingouin en toussant un coup, sans doute à cause de son cigare, toujours est-il qu’il est sur le même contrat que toi, alors il va falloir te bouger un peu si tu veux tes 2000 $.
- Ou 5000 $, fit remarquer le mercenaire.
- Tout juste. Tu feras attention. Avec les événements de ce moment, ça attire les super-héros en tous genres. Tu risques d’avoir de la compagnie.
- Pas de problème. Autre chose ?
- Tiens,dit-il en tendant une sacoche, ça peut être utile. Elle contenait des armes et des munitions. Allez, sors de chez moi.
Sans dire un mot, Floyd prit le sac et partit, et pendant qu’il partait, Deadshot fit :
- Et bonne fête !
- Ouais, c’est ça, répondit doucement l’oiseau.
- Et, Pingouin, fit Deadshot e se retournant.
- Quoi encore ?
- … Nut nut !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Juil 2015 - 18:39
Frankie Carbone, ma nouvelle cible qui n'est désormais qu'un corps sans vie, sans tête. Et oui, j'ai une nouvelle fois accompli avec succès un contrat m'ayant rapporté une jolie somme et qui en plus de ça va foutre le bordel dans le milieu de la mafia. Une bonne diversion afin que je puisse intervenir pour mettre à terre le premier justicier que je croiserai, trop occupé à mettre à terre les mafieux de Gotham. Au final, que demander de plus ? L'argent ayant été viré sur mon compte, j'ai repris la tête de Frankie après l'avoir donnée comme preuve à mon contact pour le ramener à une autre personne ayant été dessus, mais qui a échoué. Cet homme n'est autre qu'Oswald Cobblepot dit le Pingouin. Autant dire que lorsque j'ai appris la nouvelle, je n'ai pas hésité à faire ressentir mon amusement. Pensaient-il vraiment que ça me ferait quelque chose de savoir Cobblepot sur le coup ? Ni entrainement, ni expérience, a coup sur il avait déjà perdu. Qu'est-ce qui l’intéresse en dehors de sa renommée digne de celui d'un enfant capricieux ? Il excelle dans le trafic d'armes, mais en dehors de ça il ne valait absolument rien et je comptai bien le lui faire comprendre.

L'Iceberg Lounge, l'endroit où je me trouvai à l'heure actuelle, non loin de salon principal, là où se trouvait Oswald et quelques hommes de main à lui. Je ne suis aucunement voyant, mais j'ai eu à faire à quelques uns de ses hommes la veille dans un bar. A la base j'étais venu pour rencontrer mon indic devant me donner la position de Frankie, mais ça a mal tourné à cause de Floyd Lawton alias Deadshot. Venu se bourrer la gueule, il a fini par tout dégueuler sur un des leurs, c'est partit de ça. Je n'ai rien contre le tireur d'élite tant qu'il ne se met pas en travers de ma route, ce qui n'est pas arrivé, par contre les hommes de mains de Cobblepot, c'était une autre histoire. Le meilleur moyen de faire passer un message et d'agir en conséquence. Je suis intervenu et j'ai assez vite calmer les choses en envoyant un des hommes voler contre le mur suite à une altercation. Ce même homme était d'ailleurs ici et c'est avec une extrême attention que j'écoutai la conversation entre Cobblepot et Floyd.

Lawton ? Il était également sur le coup ? Légèrement choqué sur le coup, il a suffit que je baisse mon regard vers la tête de Frankie pour que je revienne à un état neutre. Trop tard.

" Et toi ? T'étais au bar hier soir, non ?"

De dos, je reconnu la voix d'un des hommes de mains de Cobblepot. Était-ce vraiment nécessaire ? Il n'aurait tout simplement pas du venir à moi. D'un geste vif je me retourna et le plaqua contre le mur tout en resserrant ma main autour de son cou. Un cou que je brisa avant de balancer le corps plus loin, non loin de Cobblepot. L'attention de tout le monde fut sur moi. J'en profita pour lancer cette fois-ci la tête de Frankie au pied du Pingouin.

" Toujours aussi lent Cobblepot. C'est à se demander pourquoi Lawton a accepté de bosser pour toi."

Je détourna mon regard vers Lawton afin de connaitre sa réaction. Après tout il venait de perdre un contrat et 5000 $, tout ça à cause de son employeur, le Pingouin.


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 8 Juil 2015 - 12:28
« Eh merde » pensa Floyd au moment où la tête tomba sur le sol. Même sans avoir ouvert le petit sac, il savait qu’il contenait la tête de Frankie Carbonne dit « l’ange ». Ça a sa part de vérité maintenant. Lawton avait laissé filé sa proie, et quelqu’un d’autre avait fait joujou avec. Il n’en voulait pas à Slade, il savait qu’il avait commis un impair. Et comme le rappel la règle numéro un des mercenaires de son milieu, la prime revient à celui qui conclut le contrat. A lui reviendront les honneurs, l’argent, et le droit de vie et de mort sur le contrat. Suite aux propos de Wilson, Floyd se sentit obligé de lui répondre, même si ces propos ne lui étaient pas adressés, ils lui étaient tout de même un peu flatteurs :
« Quand on a besoin de travail, il faut savoir accepter de toutes les primes. Tu dois pouvoir comprendre ça, non ? »
Le pingouin, quoiqu’un peu excédé et irrité par la présence des deux mercenaires qu’il ne souhaitait plus voir, monta un peu le ton, avec toujours un sourire sournois :
« Bien, je vois que vous aimez le challenge ! Le premier à me ramener la tête de Salvatore Maroni aura une prime de 10 000 $ ! »
Un long silence s’installa. Puis il perdit son sourire :
« Prenez le contrat, au cas où vous oublierez. Maintenant dégagez ! »
Les deux mercenaires, tout en prenant l’enveloppe, quittèrent le salon de l’iceberg, d’un pas pressé pour Floyd, alors que Slade semblait tout à fait calme. Qu’avait-il en tête ? Souhaitait-il faire tomber la famille Maroni ? L’empire Falcone ? Où il ne prenait pas son travail au sérieux. Quoi qu’il en fut, Floyd prit la sévère décision de ne pas laisser Slade lui empêcher de repartir les mains vide, et pas non-plus un super-héros à la noix.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 16:56
Gotham City.

La ville la plus glauque, sombre et, en bref, dégeulasse de toute l'Amérique. Où les criminels fou dangereux de tout acabits s'en donnent a cœur joie pour le plus grand malheur de ses citoyens innocents. Et de ses forces de l'ordre surchargées de travail. New-York était peut-être la Grosse Pomme, la ville qui ne dort jamais, mais Gotham était juste... la ville où le crime ne paie pas et où les chauve-souris sont l'espèce dominante.

Volant haut au-dessus de la ville en laissant une trainée verte derrière lui, Kyle ne pouvait s'empêcher de se ressentir une onde de sympathie pimentée d'une bonne dose de respect pour Batman. Ce type devait vivre ici et s'occuper de toute la crasse et la racaille qui hantait les rues a lui tout seul. Bon, il y avait aussi Batgirl, Robin et quelques autres, mais Batman était... une classe a part. Kyle se demandais encore comment le mech faisait pour ne pas perdre la boule. Où peut-être l'avait-il déjà perdue et le cachait juste très bien. Quoi qu'il en soit, ça ne faisait pas 10 minutes qu'il était arrivé qu'il avait déjà vu deux petits larcins et une tentative de viol.

Mais il n'était pas là pour s'installer. Il ne faisait que passer. Batman n'aimait pas les autres Super dans sa ville alors il traverserait les lieux aussi vite que possible et laisserait son territoire de chasse a la chauve-souris. Cependant, le destin avait d'autres idée pour lui ce soir et alors qu'il passait au-dessus d'une des boites de nuit les plus en vogue de la ville - Iceberg Lounge, le taff du Pinguoin - il vit deux silouhette qu'il lui crut bien reconnaitre comme une paire de super-criminels plutôt dangereux.

Deathstroke et Deadshot.

Oh merde, deux mercenaire et tueurs a gage particulièrement bon dans leur travail. Si ces deux-là étaient sur un coup, quelqu'un allait mourir d'une mort atroce ce soir. Et en tant que super-héro certifié, en toute conscience, Kyle ne pouvait pas les laisser faire en toute impunité. Il pourrait perdre sa licence e Super-Héro s'il faisait ça. Il les suivit un moment et ils se séparèrent vite. Il suivit l'un d'entre eux et décida d'intervenir. Il voulait passer le moins de temps possible dans cette ville... Il descendit du ciel et bloqua le chemin de Deadshot, bras croisés sur la poitrine.

"Alors, l'ami, il n'est pas un peu tard pour les balades de santé?" Ok, c'était terriblement mauvais mais bon, il n'avait jamais été bon pour les piques humoristiques.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 15 Juil 2015 - 11:23
Devait-il rire ? Ou pleurer ? Pleurer que ça soit un misérable moucheron vert qui  veuille l’arrêter plutôt que Batman ? Ou bien rire d’une surprenante et forte mauvaise blague à laquelle il n’était pas préparé ? L’un dans l’autre, Floyd avais une tête à mi-chemin entre l’adolescent blasé et le fonctionnaire débordé, c’est-à-dire son état naturel (je veux dire celui du fonctionnaire, quoiqu’il ne soit pas toujours débordé).  Tout cela dans une rue de Gotham à 20h30 du soir. Deadshot regarda furtivement son poignet pour voir l’heure qu’il était, puis il regarda Green Lantern droit dans les yeux, pour lui faire comprendre qu’il n’avait pas envie de rire. Il avait exactement 10 minutes devant lui, sachant qu’il avait pris un raccourci que Wilson ne connaissait pas, visiblement. Et il avait fallu qu’un justicier tombe sur lui plutôt que l’autre. Alors dans un mouvement précis suite à un calcule rapide, Deadshot tira à l’aide de son pistolet au poignet droit sur le mur à sa droite, pour faire rebondir la balle dans tous les sens puis pour la faire toucher la base peu solide d’un échafaud s’un immeuble en rénovation dans le dos du héros, lui faisant tomber le tout sur les épaules. Ça ne le tiendrait que peu de temps, mais ça l’occuperait. Et puis Floyd avait d’autres choses à penser : Pourquoi  le Pingouin voulait-il soudainement leur faire assassiner Salvator Maroni ? Pourquoi aurait-il changé ses plans ? Deadshot face au tas de gravats, décida de partir en lançant un:
 « Il se fait en noir, ce modèle ? », pour clore cette rencontre comme elle avait commencé : 
avec une blague pourrie.
Quelques rues plus loin, Deadshot ouvrit l’enveloppe de son contrat pour avoir le cœur net sur certains points :
« Cher Lawton
Mr Harvey Dent souhaite engager vos services dans le cadre d’un contrat.
La tête de Salvator Maroni est mise à prix pour la somme de 10 000$ mort.
Détruisez ce message après l’avoir lu.
Cordialement.
Harvey Dent »
« En***ré de Cobbelpot ! » échappa Lawton. Il comprenait maintenant que le Pingouin voulait déclencher une guerre de clans dans Gotham, pour profiter de la confusion et du chaos pour avoir le monopole du commerce noir de Gotham. Il fallait régler son compte au Pingouin, ou bien aller voir Maroni. Le protéger, ou le tuer. Avec 10 000$, sa fille serait en sécurité pendant un moment, du moins du côté économique du moins. Floyd savait une chose : ce qui différencie un héros d’un vilain, ça sont ses choix. Et là,  Deadshot devait faire un gros choix : Protéger sa fille, ou sauver Gotham ? Qu’est-ce que Zoe aurait fait ? Qu’est-ce qu’elle voudrait voir son papa faire ? Elle voudrait peut-être voir un héros plutôt qu’un criminel. Alors son choix était fait, il allait protéger Maroni de Deathstroke, puisqu’il était une menace à présent. Alors Floyd couru vers le penthouse de Salvator Maroni, puis s’arrêta un instant avant reprendre sa course le temps de penser :
«Qu’est-ce qu’il faut pas faire? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Juil 2015 - 19:24
Le petit avorton de Cobblepot avait l'air tout aussi choqué de voir son propre contrat accompli par un autre mercenaire, travaillant pour un autre employeur. Un dommage collatéral pour ses affaires et malheureusement Deadshot était en mauvaise position en travaillant pour ce dernier, il aurait pu trouver mieux comme employeur. Mais bon, il n'avait pas tord sur le fait qu'il faut savoir tout accepter et j'étais bien placé pour le savoir. Néanmoins, certaines concessions se devaient d’être faites en voyant qui emploie, pour ma part je sais faire le tri, ce qui n'était visiblement pas son cas. Sauf que contre toute attente l'enjeu a été remis à zéro lorsque Pingouin proposé un nouveau contrat sur la tête de Maroni. Il prenait ça bien trop à la légère pour prétendre être un bon employeur. Non, une autre idée me vint en tête et pas n'importe laquelle. Il voulait la jouer gros caïd, alors qu'il le joue jusqu'au bout. Aussi enjoué était Deadshot, pour ma part j'étais bien plus calme.

La loi du plus fort, voilà ce qui comptait désormais et lorsque nos chemins se séparèrent, je pris sans plus attendre le chemin du penthouse de Maroni. Quelque chose attira mon attention, quelque chose venant du ciel, une traînée verte qui me rappela quelqu'un, un justicier....Hal Jordan ? Ici ? Que faisait-il à Gotham ? Ce n'était pas vraiment une bonne nouvelle, il me fallait donc agir assez vite. Au pas de course je traversa quelques rues avant d'entendre un bruit plus loin, comme si quelque chose venait de tomber, quelque chose de lourd. C'est assez suspicieux que je me mis sur mes gardes. Il me restait que quelques mètres. Me stoppant rapidement à l'entente d'une voix, je reconnu celle de Deadshot qui était également avec une longueur d'avance. A t-il réussi à échapper au Green Lantern ? Hmmm...Intéressant. Un mal pour un bien. A couvert, je couru rapidement dans se direction pour le désarmer en lui tordant le poignet par l'arrière.

" Cobblepot veut te voir mort abruti, il sait ce qu'il fait en t'envoyant chez Maroni. Trouve tu logique qu'il mette un nouveau contrat comme ça après quelques secondes seulement ? Sans t'indiquer les avantages et les inconvénients ? C'est un piège et même un tireur d'élite comme toi rendra l’âme.

Accepter un contrat aussi vite sans avoir pris connaissance de certains détails était tout bonnement du niveau d'un amateur, ce qui contredisait parfaitement sa réputation. Je le poussa cependant dans l'ombre d'une ruelle, à couvert.

" Et concernant le Green Lantern...à la place de fuir nous devrions lui faire face et lui faire comprendre qu'ici, les justiciers ne sont pas les bienvenus. Qu'en dis-tu ?"

Du moins, c'était la première étape du plan, faire dégager le Green Lantern de Gotham et déclencher faire payer Cobblepot. Pour ma part la raison est assez simple, me parler comme une merde n'était pas vraiment conseillé....dommage Cobblepot.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Juil 2015 - 23:20
(HRP: je me suis permis de contrôler quelque peu ton perso pour rediriger le sujet, si tu ne m'en veux pas trop)
Pour rien au monde Cobbelpot n’aurait pour rien au monde voulu se séparer d’un assassin aussi pro que Floyd. L’envoyer au casse-pipe n’était pas une théorie convenable pour Deadshot.
« Si je ne m’abuse, tu n’as pas lu non plus le contrat. Tu n’as pas vu que le Pingouin nous a donné un contrat truqué pour qu’on le trouve sur nous avec le nom de Double-Face. Il veut déclencher une guerre de clans. Avec ce bazar dans Gotham, il aura l’occasion d’avoir le marché d’armes  le plus important de la ville. Personnellement, c’est le problème des héros, mais pour ma part, je n’aime pas me faire doubler de la sorte, et si tu as un minimum d’orgueil, tu dois vouloir la même chose que moi. »
Le silence que laissa Deathstroke fit comprendre à Lawton qu’il était du même avis : Faire la peau à Cobbelpot. Enfin arrivés au salon de l’iceberg, les deux assassins montèrent sur le toit de l’immeuble. Après avoir analysé le toit, Floyd s’adressa, de manière un peu distrait, à son collègue :
« Ça m’embête de te dire ça, mais je ne trouve pas d’autre moyen pour entrer que de tirer avec mon silencieux dans une fenêtre. Tu trouves quoi toi ? »
Il eut à peine le temps de finir sa phrase en levant la tête que Slade avait trouvé une fenêtre entre ouverte qu’il fallait juste tirer pour ouvrir. Quand Floyd leva la tête il ne vit plus que la fenêtre ouverte. Il roula les yeux en l’air, puis le suivi. Une fois à l’intérieur, Floyd rejoignit Slade, déjà en train d’observer l’intérieur. Le salon était rempli de gardes, postés par le Pingouin, évidement.
« Pourquoi faut-il qu’il fasse tout le temps chier les gens celui-là ? »
« ‘te le fais pas dire » répondit Slade. Surpris par la réponse inattendue de Deathstroke, Floyd se mit à réfléchir à un plan. Puis une idée lui vient. Avec tous les héros en ville ce soir, au moins un allait bien répondre à un appel de détresse. Deadshot se tourna vers Slade et lui exposa une partie de son plan :
« Je crois avoir une idée : Je vais faire diversion dans le hall, et toi tu vas te faufiler discrètement dans le bureau de Cobblepot et le capturer. Vivant. Compris ? et à mon signal, on part de l’autre côté de l’iceberg, du côté musée. On y va à trois : un… deux… »
Coupé par le départ de Slade, Floyd faillis perdre patience. En se ressaisissant, il se jeta au milieu du hall avec une trentaine de gardes armés autour, tous pointant leur arme sur lui. En levant les mains en l’air, Floyd lança un « j’me rends », avant de tirer en l’air une munition feu d’artifice. Floyd et l’artisanat ne faisaient plus qu’un, surtout qu’il avait oublié pourquoi il avait fait ses munitions feu-d’artifices. Maintenant ça lui serait peut-être utile. Ou pas. Les gardes excités ne tiendraient pas deux minutes avant de le trouer. Il lui fallait de l’aide, et ça lui faisait mal de l’avouer, mais un héros ne serait pas de trop dans cette situation-là.
« À l’aide. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Juil 2015 - 23:41
C’était la première fois qu’Eric faisait une ronde dans Gotham.
Rectification : c’était la première fois qu’Eric était à Gotham. De plus c’était ça première ronde.
Mais Nabu ne voulait plus prendre de risque après les événements de Metropolis, alors il contrôlait le corps d’Eric tant qu’il le pourrait. Eric était un simple spectateur. Ça lui paraissait injuste d’avoir tant travaillé son corps et son esprit à devenir un héros s’il ne pouvait pas faire ce que faisaient tous les héros : des actes. Eric était perdu dans ces pensées quand il vu tout à coup un feu d’artifice.
« Qui peut faire un feu d’artifice au-dessus d’un immeuble ? demanda-t-il à Nabu»
« Le salon de l’iceberg… »
Tel fut la réponse peu explicite du dieu. Nabu alla vite se poser sur le toit pour étudier la situation : Quelqu’un était en bas, les mains en l’air, dans le viseur d’un tas de gars du Pingouin. Au moment où ils s’apprêtaient à tirer, Fate créa un bouclier autour du personnage en bas, puis il descendit en immobilisant chaque gars. Rapide et comptant sur l’effet de surprise il les paralysa tous en peu de temps. Sans regarder qui il avait sauvé il vit quelqu’un rentrer dans le bureau du Pingouin.
« Deathstroke. Fit Nabu »
« le mercenaire ? demanda son porteur. »
« lui-même. répondit l’entité. »
« M’est avis qu’il va régler son compte au Pinguoin pour l’avoir doublé sur un coup et qu’on lui a servis de diversion pour qu’il rentre »
La fine analyse du jeune héros troubla quelque peu le dieu.
« euh…oui. »
« Mais lui qui c’est ? demanda Eric en désignant le personnage en détresse qu’il venait de secourir. »
 « Deadshot ? pensa Nabu. Que fait-il ici ? Il est avec Deathstroke ? C’est sans doute lui qui a envoyé la fusée. Il nous a appelés pour faire la diversion. »
Etant en état de choc, il n’intéressait pas Fate. Le Docteur alla donc retrouver le mercenaire connu sous le nom de Deadthstroke pour éviter qu’il ne parte avec le Pinguoin, ou pire…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015 - 21:52
Floyd ne connaissait rien dans l'art de la discrétion, il suffisait d'écouter ce qu'il me proposait. Tirer avec une arme équipée d'un silencieux à travers une vitre n'était pas une bonne idée, avant toute chose il fallait dans un premier temps délimité le périmètre et voir combien de gardes étaient postés dans l'Iceberg Lounge. Le Pingouin s'attendait à ce qu'on se rende chez Maroni, il ne s'attendait nullement à ce qu'on revienne ici, un détail qu'on peut tirer à notre avantage. Du coup, ne voulant pas griller ma couverture je pris les devants en me faufilant dans l'Iceberg Lounge par une vitre sur le toit qu'on n'a rejoint suite à l'abandon du Green Lantern qui visiblement n'était plus là. Posté sur une mezzanine, silencieux je fixa les gardes en-dessous se trouvaient être une dizaine. Cobblepot était dans son bureau un peu plus loin. Il était la cible du moment, il voulait la guerre, il allait l'avoir. Floyd proposa de faire diversion pendant que je rentre dans le bureau du Pingouin. Bien.

N'attendant pas la fin du décompte pour y aller, ma patience a atteint ses limites, surtout dans les moments où on n'ose me prendre pour un con. Filant au pas de course vers le bureau, je ne fis plus vraiment attention à ce que Floyd faisait sur le moment, ma concentration était dirigée vers le bureau se trouvant désormais à quelques mètres de moi. Il était là, je pouvais voir son crane dégarni à travers la petite vitre se trouvant à un peu plus de la moitié de la porte. Arrivé à deux pas de la porte, je me mis à marcher pour finir par ouvrir la porte aussi silencieusement que possible afin de ne pas éveiller quoi que ce soit comme soupçons. L'avantage sur cette situation est que ce dernier était en train de regarder à travers une vitre, en contre-bas, là où se trouvaient les gardes...et Floyd. Me faufilant comme une ombre dans le bureau, je me posta derrière lui d'une façon assez ferme pour finir par l'empoigné par l'épaule et le balancer contre le mur derrière son bureau. Le choc fissura une partie du mur, ce dernier lançant plusieurs jurons d'affilés à mon égard. Débarrassant le bureau de ses nombreux papiers d'un geste de la main, je pris Cobblepot par la gorge et le souleva tout en le collant contre le mur.

" Ce contrat était un leurre pour déclencher une guerre, tu voulais nous utiliser pour assouvir ta vengeance envers lui."

Je rapprocha mon visage du sien, d'une manière dangereuse tandis que mon regard en disait long.

" Tu ne verras pas cette guerre Pingouin."

Ma main se serra autour de sa gorge, le faisant suffoquer vivement. Mais une autre présence se fit ressentir dans le bureau, d'un geste vif je récupéra mon arme à feu et le braqua vers la dite présence, mon regard se braqua également dessus.

" Fate....tiens, tiens. C'est ton ami le Green Lantern qui t'a appelé ?"

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015 - 22:50
Sans tenir compte des paroles de Deathstroke, Fate pointa de sa main droite le mercenaire, stoïque face à son ennemi, car il fallait lui faire sentir qu’il n’avait pas peur de lui, lui faire comprendre que le Doctor Fate avait la situation en main. Aussi, en levant sa main, il s’adressa fermement à son interlocuteur :
« Slade Wilson. Les gardiens de l’Ordre te condamnent pour avoir semé le Chaos et la désolation dans cette ville. Tu répondras de tes crimes au prix de ta vie. »
Choqué, percuté par ce discours, Eric s’adressa à Nabu :
« Le tuer ? non, ça faisait pas parti du contrat. On devait arrêter les méchants. Pas les tuer. »
« Et que comptes tu faire ? M’en empêcher ? Si on le laisse partir, c’est tout Gotham que l’on condamne ? »
« Mais le tuer n’est pas une solution. »
« Ah les jeunes… Tous des merdeux. Des idéalistes sans cervelles beaucoup trop arrogants et nigauds pour voir la réalité en face. »
Suite à son discours, Fate leva la main et fit léviter Slade qui, surpris, ne put se sortir de l’emprise du sorcier. Nabu serra alors sa main et étrangla le mercenaire, les yeux étincelants. Prit de dégoût, Eric cria :
« Non ! Ça suffit ! On n’est pas un héros parce qu’on tue quelqu’un ! Tuer, c’est facile. C’est donné à tout le monde. Mais un héros est quelqu’un qui n’est pas comme tout le monde. Le héros n’a pas peur. Il est courageux. Et quand il faut faire un choix, il sait lequel faire pour le bien de la communauté ! Est-ce que c’est ça être un héros ? »
« Ton prédécesseur, je lui ai laissé le choix. Résultat, il a fait le mauvais. Il a détruit un petit pâté de maison de Metropolis et mis en dangers des centaines de vies innocentes. Mais si par excès d’arrogance, tu crois que tu peux faire mieux, que tu es meilleur, fais-le, ton choix ! »
Et alors que son éclat de voix disparaissait dans un écho, Eric reprenait le contrôle de son corps, et Slade retomba au sol. Dans un élan, il se redressa et sortit son épée. Intrigué par la posture offensive de ce dernier, ERic demanda à Nabu :
« Bon, du coup j’ai grillé mon effet de surprise, non ? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 26 Juil 2015 - 15:40
La diversion qu’avait causé le héros prit un peu au hasard avait parfaitement bien réussie. Celui-ci avait irruption dans le salon de l’iceberg en sauvant de peu la peau de Lawton, et cet abruti était maintenant en train de s’occuper de Slade Wilson. Profitant ainsi de leur affrontement frénétique, Deadshot aperçut Le pinguoin, rampant tel un ver de terre, fuyant pour sa misérable vie. Ainsi, discrètement, Floyd se baissa, et rattrapa Cobblepot qui était déjà passé dans la pièce adjacente, remplie de petits pingouins empaillés. A terre, celui-ci se mit à gémir, retourné sur le dos à la manière d’une tortue. Assez vite, Lawton lui boucha le bec et lui couvrit sa bouche avec du chatterton, de manière à étouffer ces cris incessants. En se retournant, Il vit Fate au tapis et Deathstroke en train de l’observer. Lawton le regarda droit dans les yeux et lui dit :
« Cobblepot est à moi ! Amuses-toi bien avec le magicien d’Ose ! »
  Puis il sauta par la fenêtre avec Cobblepot dans les bras. Il atterrit alors sur un toit qui n’était pas bien solide. Une fois relevé, Il posa un C4, en prévision puis repartit. Lorsqu’il vu que Deathstroke avait sauté, il actionna son C4 qui détruisit le toit, faisant tomber Slade dans un immeuble abandonné. A l’approche de Dr Fate, il se mit à couvert. Cependant, celui-ci s’arrêta devant l’immeuble détruit pour retrouver Deathstroke, sans doute n’avait-il pas fini de s’expliquer sur certains points, ce qui tombait plutôt mal étant donné que Slade n’avait pas l’air d’aimer parler. Floyd se retourna pour contempler son ami le Pingouin, les mains attachées dans le dos, la bouche fermée. En l’attrapant encore une fois, Deadshot lui tint à peu près ce language :
« Je me demande pour combien on pourrait me payer pour la capture d’Oswald Chesterfield Cobblepot. Peut-être plus que 10 000$. Qui sait… Double-face serait peut-être content d’apprendre que tu as manigancé quelques magouilles contre lui. Ou peut-être même le Joker. A ce qu’on dit, il est de retour en force. Il serait surement content de serrer des mains, si tu vois ce que je veux dire. Ou bien pourquoi pas Salvator Maroni ? Toi qui as fait tuer un de ses contacts, tu devrais avoir envie de l’avoir en face, non ? Qu’est-ce que t’en dis ? »
Il arracha alors le bout de chatterton collé à sa bouche pour entendre sa réponse :
« T’es qu’un taré Deadshot ! Mes gars vont te trouver ! Peut-être même Batman avec de la chance ! T’es un homme mort Lawton ! Tu m’entends ?! T’es mo… »
Floyd remis le bout de scotch en place.  
« Allons trouver un endroit d’où on pourra entendre mon appel tu veux ? »
Et comme il n’était pas loin, Floyd se mit en route pour la radio de Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 13 Aoû 2015 - 13:38
Slade était au tapis et Lawton courait encore dans la nature avec le Pingouin dans les mains, ce qui ne présageait rien de bon. Avant de poursuivre Deadshot, Fate fit descendre Wilson et l’attacha à un lampadaire pour éviter qu’il s’échappe, comme cadeau pour la police. Une fois le premier mercenaire arrêté, il fallait s’occuper du second. Il passa alors Gotham au peigne fin : Park Row, Crime Alley, le port, Amusement Miles, mais il ne put retrouver Lawton. C’est à ce moment qui semblait désespéré qu’Eric entendit une voix au loin, celle de Deadshot. En effet, celui-ci négociait un prix de vente contre la capture du Pingouin avec Double-face. Sur ce, il se précipita dans la direction du tireur, et s’arrêta face à lui, en restant dans les airs. Une fois arrivé, le sorcier engagea la conversation :
- Rends-toi Floyd Lawton, et il ne te sera fait aucun mal.
- Même pas en rêve, lui répondit-il en rangeant sa radio.
Et à ces mots, Floyd sauta sur un toit en face où il glissa. Cependant il fut stoppé en l’air comme par magie, alors que Fate avait la main en l’air :
- Dernière chance, Lawton ! déclara le sorcier.
Floyd leva alors son bras et tira sur Fate qui eut à peine le temps de dévier la balle pour ne se la prendre que dans la cuisse. Il perdit alors l’équilibre et tomba laissant tomber Deadshot aussi, toujours le pingouin bâillonné dans les bras. Alors Eric reprit ses esprit et attrapa le Pingouin d’une main et un rebord de l’autre. C’est là qu’on voyait que s’on entrainement physique avait porté ses fruits. Il tenait bon malgré le poids incontestable du Pingouin et Floyd qui se débattait. Rageuxd’être secouru par un héros, le mercenaire s’exclama  « tiens prends le ton pingouin ! » avant de lâcher prise. Ne pouvant se permettre une victime, et voyant qu’une voiture de police arrivait, il fit monter le Pingouin sur le toit pour se libérer le main et invoqua un portail qui ferait directement tomber Deadshot sur le voiture, lui évitant une chute de plus de 20 mètres. Encore sous le choc, l’officière de police sortit de sa voiture écrasée par la chute de Lawton. Elle eut à peine le temps de sortir son arme en main que Floyd avait repris ses esprits et visais lui aussi la policière, visiblement peu expérimenté. Il tira un coup pour la désarmer et s’apprêta à tirer un autre coup pour la tuer, quand elle fut recouverte d’une bulle jaune lumineuse qui bloqua le tir. C’était tout ce que pouvait faire Fate de là où il était. Encore enragé, Deadshot prit la voiture et partit suivis par Fate qui arriva en volant, accompagné du Pingouin. Le Doctor leva alors la main droite pour faire jaillir un rayon qui fit exploser la roue arrière droite du véhicule. Floyd alla s’échouer dans une ruelle quelques mètres plus loin. Il y a alla le plus vite possible, mais le véhicule était vide, sans aucune trace de Lawton. Peut-être avait-il abandonné sa chasse. Et quand il reviendra, quelqu’un se chargera de le remettre hors-course. Le jeune policière accouru et arriva après Dr Fate pour constater que le criminel s’était échappé. Un peu déçu d’avoir laissé s’échapper Lawton, Fate se retourna et informa la femme en uniforme :
- Je vous rends le Pingouin. Je pense qu’il sera ravi de vous expliquer ce qu’il faisait sur les toits.
Puis il quitta la rue doucement.
- Je sais ce que vous avez fait à Metropolis, fit la jeune femme qui avait suivis le justicier, mais pour moi, c’est du passé. Je vous remercie de m’avoir sauvé la vie. Vous êtes mon héros.
Et même si le casque lui empêchait de le voir, elle senti que son sauveur avait retrouvé le sourire.  
Puis il s’envola, fier de ce qu’il avait accomplis. Alors Nabu s’adressa à Eric durant le vol :
- Je dois avouer que tu t’es bien débrouillé. Tu es prêt à rétablir l’ordre sur Terre. J’ai reçu un message  de Batman. Nous avons reçu un message de Batman. Tu es pressenti, nous sommes pressentis pour faire office de remplaçant ou je ne sais quoi à la Justice League. Comment tu te sens ?
- Mieux quand j’aurais expliqué à Linda comment je me serais pris une balle dans la jambe.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

First Target

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» B1A4- Beautiful target (teaser)
» Human Target
» [RESOLU] Urgent ! Samsung galaxy note bloqué sur : do not turn off target
» colection de plumes
» [Tutorial] Comment insérer une image

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Iceberg Lounge-