Le prix à payer [Catwoman]

Invité

MessagePosté le: Sam 4 Juil 2015 - 21:46
" Ecoute moi bien le mercenaire, tu vas faire ce que je te dis, compris ?"

Pour qui se prenait-il ? Un simple trafiquant d'armes voulant s'autoproclamait dictateur, j'aurai tout vu. Je ne supporte pas ce types de personnes et en règle générale je les envoie directement six pieds sous terre, mais la différence entre lui et ses prédécesseurs, est qu'il paye généreusement pour que j'assassine et vole un dossier secret pouvant mettre à mal certaines personnes dont je me fiche royalement en rapport avec ce dernier. Tout ce qui m’intéresse est la somme. Je ne prononça aucun mot et ce malgré son ton qui laisse à désirer, j'ai une idée bien précise en tête concernant son sort lorsque j'aurai récupéré ce que je dois. Qu'il profite de chaque minutes, parce que bientôt, il n'en aura plus l'occasion. Sans plus attendre je partis donc en direction de l'endroit indiqué sur un bout de papier, écrit au stylo par mon employeur. Je traversa Gotham à vive allure avant de tomber sur une demeure vraiment impressionnante, une villa comme peu en existe à Gotham, autant dire que le propriétaire doit vraiment être sur ses gardes pour avoir osé en faire une dans cette ville.

Immobile dans la nuit devant l'entrée, je pris un petit moment pour moi afin d'examiner l'endroit et d'enregistrer certaines informations pour me donner une idée de comment entrer, comment sortir et les possibles caméras ou système de sécurité que disposerait cette villa. D'après mon expérience, il devrait y avoir des caméras et un système de lasers infrarouge. Première chose à faire, saboter le boitier électrique qui se trouve logiquement à l'intérieur, à l'extérieur se serait bien trop inconscient. Je sabota la première caméra à l'entrée de la grille, ce qui me donna une ouverture de seulement cinq minutes pour entrer à l'intérieur du manoir, trois pour trouver le boitier électrique et ensuite ça sera à ma guise.

A pas de couse je fila vers la porte situé à gauche, sous une véranda. L'intérieur était du genre vraiment luxueux, mais ce détail aussi futile soit-il m'importai vraiment peu. Telle une ombre, je passa devant la double vitre d'une allure mécanique et lente pour finalement me poster non loin de ce qui semblerait être une immense salle où est entreposé des objets de valeurs selon les dires des personnes à l'intérieur. Qui était-ce ?


Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 17:23
Selina avait passé plusieurs jours a faire des recherches sur les lieux et son contenu et se préparer pour un énorme coup qui lui rapporterait pas mal d'argent. Ce serait un de ses pus gros coup en carrière... si tout se passait comme prévu. Elle avait tout planifié, dans les moindre détails, avant de finalement fixer une date pour cette opération de haut vol. Une semaine de travail qui porterait des fruits très, très intéressants. Comme une ombre dans la nuit, une silhouette sombre saute rapidement et fluidement la grille qui entoure la villa et traverse le parc a la vitesse de l'éclair avant de disparaître au sommet d'un arbre qui borde la villa. Une coup de fouet et l'ombre noire est maintenant sur le toit. Une pause, et puis elle se remet en mouvement, restant accroupie, collée au toit pour éviter les détecteurs et les caméras qui le balaient périodiquement.

Une lucarne pyramidale est son objectif. Elle donne sur la salle où sont entreposés tous les trésors qu'elle convoite. Sur son épaule, enroulée autour de son cou, Isis est silencieuse et immobile. Sa partenaire féline connait bien son travail. Catwoman sort les griffes de sa combinaison, qui ont une pointe de diamant capable de couper le verre comme si c'était du beurre, et fait rapidement un trou dans le verre de la lucarne. Dans la salle en contrebas, tout et silencieux et sombre. Elle se laisse lentement glisser jusque sur une poutre de soutiens qui surplombe la salle et s'y accroupis. Elle peut déjà voir les présentoirs et les vitrines dans lesquels les trésors qu'elle convoite se trouve. Elle sait qu'il y a un système de sécurité au laser dans cette salle et que l'alarme se déclencheras dès qu'elle toucheras un de ces lasers. Elle doit donc les éviter. Utilisant une poudre très fine, elle fait apparaitre brièvement la toile de laser qui relie tous les piédestaux et vitrines et en mémorise le pattern. Elle est sur le point de descendre dans la salle et remplir son sac quand elle entrevoit une ombre a travers une des porte, aussi sombre et discrète qu'elle même.

Qui est-ce? Aurait-elle de la compétition?

Elle se tend et fixe des yeux l'endroit où elle sait maintenant qu'une autre personne se dissimule. Ce n'est pas bon, il ne devait y avoir personne d'autre! Qui que soit cette personne, elle ou il pourrait tout faire rater!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 13 Juil 2015 - 18:03
La pleine lune de cette nuit éclairait légèrement quelques endroits autour du manoir, donnant un petit aperçu de la richesse que possédait potentiellement le propriétaire, ce n'était pas pour rien que j'ai été envoyé ici. Qui dit homme riche, dit grosse paye et ça, c'était un détail que je ne pouvais pas laisser de coté. Il me restait cependant à trouver le proprio qui était soi-disant ici à cette heure, j’espérai sincèrement pouvoir le trouver assez rapidement et qu'il était bien là, aux risques que mon employeur se voit rejoindre ses ancêtres. Le manoir était bien trop grand à mon gout, le plus rapide serait de la faire exploser, mais je n'ai pas le temps, ni l'envie de traîner ici. Collé au coté gauche du manoir, je longeai silencieusement le bâtiment, jaugeant du regarde le potentiel danger que je pourrai rencontrer a l'extérieur de la bâtisse. Je passa d'ailleurs sous un porche, à l'arrière, là où je pouvais avoir une vue sur le terrain arrière, un terrain bien tondu et vraiment classe. La lumière intérieure se profilait vers l'extérieur, m'obligeant à accentuer un peu plus la discrétion. A quelques reprises je me pencha pour pouvoir avoir une vue sur l'intérieur, la cuisine était vide, je me déplaça rapidement jusqu'à la prochaine partie couverte. Il me restait deux autres parties pour atterrir à coté de la salle menant au salon, qui lui menait au sous-sol. L'architecte avait visiblement rendu l’âme ainsi que son projet à mon employeur, comment ? Pourquoi ? Je m'en fichai royalement pour être franc.

Suite à un timing parfait, je me faufila jusqu'à la dernière partie couverte et m'y pencha pour y apercevoir une silhouette que je n'ai pas eu le temps de détailler. La seule chose qui attira mon attention étaient les voix non loin du grand salon. Deux voix, 50% que l'une d'elle soit le proprio. Me situant l'emplacement des deux hommes sur la gauche du salon et la silhouette brièvement aperçue à l'intérieur. Bien trop loin de l'entrée, il me fallait agir et éliminer ceux pouvant me gêner. Combien étaient-ils à l'intérieur ? Je me recula un peu et me mis devant la grande vitre du salon, où je vis la fameuse silhouette bien plus distinctement. Catwoman, elle était ici, à vouloir voler quelques biens. C'est pas dans cette pièce qu'elle trouvera quoi que ce soit, tout se trouve dans le sous-sol, elle ne le savait visiblement pas. Machinalement je pris un silencieux que je mis sur le canon de mon arme de poing avant de relever le regard et apercevoir un homme, un garde plus précisément non loin de l'encadrement de la porte, un danger imminent pour griller ma couverture. Je leva mon arme et tira une balle à un endroit bien précis de la vitre pour éviter qu'elle ne se brise en mille morceaux, le trou de balle était le seul impact sur la vitre, une balle qui a finit sa course en plein cœur du garde qui tomba à la renverse. Mon regard était braqué vers Catwoman. Je lui fis un léger signe de la tête en lui désignant la droite, là où se trouvait le second garde. Elle était un problème à gérer, si elle se faisait griller, j'étais grillé et je ne pouvais pas échouer à cause d'elle, du coup la seule solution était de lui donner un coup de pouce même si elle m'importait peu.

Je m'engagea dans une nouvelle marche pour cette fois-ci faire demi-tour et entrer par la porte arrière menant à la grande cuisine aussi luxueuse que le reste du manoir. Bon, maintenant il était temps de trouver le proprio...et Catwoman

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 17 Juil 2015 - 17:08
Catwoman voit finalement a qui elle a affaire, et bien que toujours immobile et silencieuse, elle se tends légèrement. Desthstroke. Qu'est-ce qu'il fait ici? Elle voit tomber le garde, touché en plein cœur par une balle tirée d'un fusil a silencieux, et reste soigneusement dissimulée dans l'ombre. Ça vient jeter un froid sur ses plans pour ce soir, tout ça... Elle espérait entrer, voler, et puis sortir ni vue ni connue. Trop tard pour ça apparemment. Les meilleurs des plans se voient toujours compromis par des variables imprévisible, comme l'arrivée d'un nouveau joueur... le plus souvent c'est Batman, ce soir c'est Deathstroke qui est sans doute là pour un job lui aussi.

Après tout, le propriétaire de cette baraque est trop riche pour être honnête. Pas de doute que quelqu'un veuille sa mort. Elle voit le signe de tête de Deathstroke lui signalant la présence d'un autre garde et comprends ce que ça signifie. Elle va s'occuper du deuxième garde. Elle glissa doucement de son perchoir et atterrit au sol aussi silencieusement qu'un chat, Bougeant lentement mais avec sureté. Elle arrive derrière le garde, et d'un vif coup du pommeau de son fout, l'envoie au pays des rêves. Juste pour être sure qu'il ne se réveille pas de sitôt, elle lui asperge le visage d'une bonne dose de somnifère en spray. Elle garde ce petit trucs pour les éventuels chien de garde, mais ça marche tout aussi bien sur des chiens a deux pattes.

Une fois le garde endormi pour le compte, Catwoman se glisse doucement a travers le couloir du manoir vers l'arrière de la maison. Quelques chose lui dit qu'elle a tout intérêt a ne pas se mettre le mercenaire a dos et ça signifie une petite dose de coopération. La cuisine, a l'arrière, est assez luxueuse pour être digne d'un hôtel 5 étoiles et assez vaste pour nourrir une armée. Elle se dissimule au cas ou un garde se pointerais et attends de voir arriver son... allié, faut croire... de la soirée. Et elle qui voulait un gentil petit coup en douce et puis retour a la maison sans encombre. Enfin, on a pas toujours ce qu'on veut dans la vie... et elle pourrait toujours tuirer de cette soirée un bon bénéfice si elle joue bien ses cartes.

Quelques minutes plus tard, elle voit un mouvement du coin de l'œil. Elle n'est plus seule dans les lieux. Son comparse forcé est dans la place.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 18 Juil 2015 - 23:13
Aussi discrète soit-elle, Catwoman n'était qu'un obstacle de plus sur ma route, un obstacle à briser au cas où elle briserait les règles que j'ai imposé. Il ne lui restait plus qu'une chose à faire si elle voulait vivre, agir comme je le voulais et non se la jouer fille de l'air à se faufiler n'importe pour pour me filer entre les doigts. Un garde éliminé, j'entama donc assez rapidement mon ascension dans le manoir en espérant qu'elle a comprit le signal que je lui ai lancé concernant le second garde rodant au rez-de-chaussé. Tout en m'avançant à pas de loup, la main sur la crosse de mon arme de poing, je dépassa le mur séparant la cuisine et l'immense hall bien éclairé. Donc voici la demeure de Mr. Ramirez vue de l'intérieur, pas mal du tout, un homme plein aux as. Malheureusement je n'avais aucunement le temps d'admirer les lieux, d'une parce que j'étais pas seul dans le manoir, ni au rez-de-chaussé. Pour preuve avec la présence non inconnue derrière moi. Ne prenant pas la peine de me retourner, j'inclina ma tête légèrement vers la gauche pour l'apercevoir du coin de mon œil.

" Ce que tu cherches se trouve au rez-de-chaussé."

C'était une évidence, sa présence ici prouvait que ce manoir recelait des objets d'une grande valeur. Elle avait vraisemblablement oublier un détail important que je n'allais pas lui dévoiler pour la simple et bonne raison qu'elle n'était pas du genre à écouter les autres, mais bien à faire selon ses envies, donc le choix lui appartenait. Pour ma part, je savais exactement ce que je devais faire. Et vu que je ne lui devais rien, je pris le chemin de l'étage tout en vérifiant ce dernier pour tenter d'y apercevoir une quelconque ombre. Personne à première vue. Tout se passait comme prévu, mais le manque de garde était un point assez intriguant. Où étaient-ils tous ? La réponse ne se fit pas attendre quand l'ombre de deux gardes apparurent dans le couloir, m'obligeant à me mettre à couvert. Prenant ma patience à mal, j'attendis quelques secondes avant d'apercevoir les deux gardes passer devant moi. Le moment propice pour agir. Prenant doucement mon épée qui se retira petit à petit de son étui, j'effectua un mouvement vif qui décapité la tête de l'un d'eux avant que je ne vienne la planter dans le cœur du second qui tomba à genoux. Trop facile.

L'épée retirée du corps du garde, je continua ma route à travers le couloir sombre pour le coup. Pile l'atmosphère que j'appréciai. Où était Catwoman ? Était-ce une bonne idée de la laisser derrière ?



Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015 - 15:59
Carwoman resta dans l'ombre, pas complètement visible mais sa présence quand même évidente pour qui avait l'œil aiguisé. Elle avait fait savoir a Deadshot qu'elle était là et qu'elle avait compris ce qu'il lui demandai. le second garde qui gisait endormi pour des heures dans la salle adjacente, celle remplie de 'trésors' flashant, en était la preuve. Elle n'utilisait jamais de moyens létal d'éliminer ses cibles. Elle se contentais toujours de mettre KO ceux assez stupide pour se mettre dans son chemin. Quoi qu'on en dise, Catwoman était une voleuse, pas une meurtrière. Et elle se contenta d'un hochement de tête en direction de L'assassin professionnel avant de disparaître de nouveau dans l'ombre pour descendre au sous-sol où étaient vraisemblablement entreposés les rais joyaux, ceux qui valaient un tas de pognon. Elle se glissa dans les couloirs aussi silencieusement qu'un chat, aussi agile et aussi furtive que la féline qu'elle était.

Sur son épaule, Isis demeurait silencieuse et aux aguets. Sa chatte savait ce qu'elle avait a faire. A un moment donné, elle l'aida a entrer dans un conduit de ventilation avec la petite caméra attachée a son collier, et put voir ce qu'il y avait dans la salle principale du sous-sol, celle fermée par beaucoup de serrures et loquets. De toute évidence ce qu'elle cherchait. Elle vit que la salle était vide, et qu'elle contenait plusieurs objets de valeur de même que de l'argent entassé sur des étagères d'un côté de la salle. Un très beau butin tut comptes fait. Pas de gardes dans la salle. Elle en avait repéré un faisant une ronde quelques instants plus tôt et se mit en place pour l'accueillir quand il repasserait dans quelques minutes. Elle entendit des voix qui se dirigeaient dans sa direction et soudainement, il y avait trois personnes de plus qui entraient dans la salle. Elle retint le juron qui lui vint aux lèvres. L'un de ces hommes pouvaient être le propriétaire des lieux vu la manière dont il était vêtu. Les deux autres probablement des employés ou des collaborateurs.


"Vous êtes certain a propos de ce tuyau?"

"Oui, ma source est 100% de confiance. Quelqu'un va venir ce soir pour vous éliminer. je ne sais pas qui ou quand, mais c'est certain que quelqu'un se pointeras ce soir pour vous tuer, Boss."

"Mmmm, je vois. Renforcez la sécurité dans tout le manoir. On se doit d'accueillir ce tueur comme il se doit! Et si possible, emmenez-le moi vivant. J'aimerais bien savoir qui de mes ennemis veut ma mort a ce point."

"Oui Boss!" Les deux autres répondirent et s'en allèrent au pas de course pour répondre aux ordres de leur patron.

Catwoman était maintenant tiraillée. Apparemment, ils savaient déjà que l'assassin allait venir ce soir, mais juste pas a qui ils avaient affaire. Devrait-elle tenter de le trouver et l'avertir, ou bien juste le laisser se débrouiller avec ces types? Elle ne se sentait pas particulièrement encline a l'aider...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 22 Juil 2015 - 19:59
Si tout se passait visiblement sans problèmes, tout ça n'était qu'une illusion, quelque chose était dérangeant dans tout ça. Mon intuition me trompait rarement et la présence de Catwoman avait quelque chose à voir là-dedans, comment ? Pourquoi ? Peu importe, il me fallait la retrouver au plus vite, elle n'était pas du genre fiable, sa réputation n'était plus à faire. Une fouille rapide de l'étage pour n'apercevoir personne d'autre que les cadavres sans vies au sol. Il n'était pas là. Où était-il ? Non, impossible. Mon poing se serra au moment où je pensa à mon employeur qui à mon souvenir était des plus étranges à mon égard durant l'entretien. Il ne m'inspirait pas confiance, mais l'argent qu'il m'a proposé n'était pas un détail à négliger....heureusement pour lui. A cet instant précis, mon employeur demeurait sur ma liste des victimes à venir, malheureusement pour moi ce sera pour plus tard. Le voir me suppliant l'épée sous la gorge était tout ce dont je voulais à cet instant. Présent sur la mezzanine, des voix se firent retentirent, de ma hauteur je laissa mon regard tomber en contre-bas pour apercevoir brièvement quelques types en costard. Ce qui attira cependant le plus mon attention était le surnom de "Boss" que l'un d'eux eut le mérite d'avoir. Boss ? Martinez ? J'approchai du but.

Les voyant se diriger vers le sous-sol, je pensai pouvoir les prendre à revers, mais ils revinrent en arrière pour exécuter les ordres de Martinez qui étaient d'augmenter la sécurité. Si je me mettais à les suivre en tuant tout le monde sur mon chemin, ça risquerait de faire du dégât. Non pas que c'est pas mon but de faire des dégâts, mais mon employeur devait payer également. Attendant un petit moment qu'ils s'éparpillent un peu, je pris discrètement le chemin du Hall où je pris soin d'observer les alentours. D'un sourire machiavélique, je lança une grenade dans le sous-sol, l'explosion libéra un gaz envoyant quiconque se trouvant dans le rayon aux pays des rêves. Une petite explosion qui prit soin d'attirer tout de même les gardes. Pour ma part c'est à couvert que je me mis, entendant les gardes filer dans le sous-sol. Profitant du grabuge, j'appela mon employeur.

" Je vous offre Martinez sur un plateau...venez à son manoir."

Il avait une haine tellement forte envers Martinez qu'il ne refusera pas une telle offre...enfin, ce n'était pas vraiment une offre à proprement parler. Catwoman me servira de distraction le temps que je fasse d'une pierre deux coups.

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Juil 2015 - 2:59
Ce n'était pas son problème! Deathstroke était capable de se débrouiller seul s'il rencontrait des ennuis. le rencontrer ici ce soir n'était pas dans ses plans. Sélina fit son chemin vers la partie la plus sécurisée du cous-sol, gardant un œil ouvert pour tout ce qui pouvait sortir de l'ordinaire. Elle avait l’œil pour repérer les objets qui avaient la plus grande valeur et elle ne fut pas longue a emplir son sac de trésors et d'argent content. Alors qu'elle allit ressortir de la pièce, son oreille affûtée distingua un sifflement aiguë, très faible mais distinct.

Du gaz! Quelqu'un était en train de gazer la pièce!

Elle pouvait déjà en ressentir les effets et des gosses plaques d,acier trempée se fermèrent soudainement avec un claquement assourdissant sur les portes, les fenêtres et les deux bouches d'aération et de chauffage de la salle forte. Piégée!

La dernière chose qu'elle entendit fut le sifflement qui cessait, mais il était déjà trop tard. Elle sombrait dans l'inconscience.

***

Sélina se réveille lentement avec un mal de tête carabiné et le sentiment qu'elle est dans une situation terrible. Elle sait immédiatement qu'elle est ligotée et la première chose que la féline voit en ouvrant les yeux est un homme d'âge mûr en costume impeccable qui la regarde presque avec ennui, mais aussi irritation. Elle ne les voit pas mais peut sentir deux autres types derrière elle. Elle reporte son attention sur la menace immédiate, l'homme au costard, et étrécit les yeux quand il se met a parler.

"De retour parmi nous? Bien. Je vais peut-être pouvoir avoir quelques réponses alors. Qui est ton complice qui se balade encore dans ma demeure et qui est-ce qui t'as envoyée, Catwoman?"

"Personne. je suis venue seule et je ne suis pas au courant de qui que ce soit d'autre présent ici. Tout ce que je voulais c'était un vol net et sans bavure."

Pas la peine de mentir sur ce point particulier. Tout le monde sais que Catwoman est une voleuse de talent.Elledéfi l'homme du regard et il soupire en secouant la tête, l,air presque attristé. Il fait un signe et les deux types qui se tenaient a l'écart approchent finalement. De vrai armoire a glace qui craquent des jointures avec des sourire sadiques. L'autre homme se met en retrait alors qu'ils se mettent a la frapper, avec précision, sans merci. Ce sont des pros. Catwoman cependant, malgré le fait que oui, ça fait mal - est-ce sa mâchoire qui vient de craquer? - ne se laisse pas intimider. Ses griffes ne lui ont pas été enlevées. Elle n'est attachée qu'avec de la corde. De la grosse corde de marin bien épaisse, mais avec quelques moments, elle pourra passer au travers.

Après peut-être 5 minutes d'un bon vieux rouage de coups a l'ancienne - elle est sure que sa mâchoire est brisée ou du moins disloquée maintenant, elle ne sent plus le côté droit de son visage qui enfle a vu d'œil - les deux types se retirent et l'homme au costard avance de nouveau.

"Allons, soyez raisonnable Catwoman! Dites-moi juste ce que je veux savoir et je vous laisse partir. je vous envoie même mon docteur personnel ici pour soigner tout ça et j'oublie que je vous ai vu chez moi! Alors, qu'est-ce que vous en dites?"

Catwoman sourit, son œil droit est complètement fermé - le beau coquard qu'elle va avoir, j'te dis pas... - et du sang coule d'une coupure a l'arcade sourcilière gauche. Son œil a presque été crevé, les salauds! Elle crache un peu de sang au sol et puis lève de nouveau les yeux sur l'homme qui se pense tout gentil avec ces paroles. Elle sait que le seul endroit où elle va finir si elle ouvre la bouche c'est le fond de l'océan près des quais. Copulée dans le béton. En morceau, probablement. Alors non merci, très peu pour elle.

"Je ne sais pas de quoi vous parlez."

Si son 'collègue' est en train de regarder, il doit se payer sa gueule... Elle s'est fait avoir comme une amateure!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le prix à payer [Catwoman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Daytona vintage : Sommes nous obligés de payer le prix fort ?
» [LIEN] microsd 8 GO classe 6 à prix gratos
» enfin des p'tis prix en belgique...
» prix des facades
» Qui connais ce magasin où les prix sont très bas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-