Retrouvailles - Hôtel Belle Monico [PV Bruce Wayne/Batman]

Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juil 2015 - 2:13
Selina entra dans l'hôtel par la grande porte et fit une pause, regardant autour d'elle. Cet endroit renfermait quelques souvenirs qu'elle chérissait particulièrement et avait une place spéciale dans son cœur qui, contrairement a ce que beaucoup croyais, n'était pas froid et sec. Elle ferma juste brièvement les yeux et prit une grande inspiration. Il ne servait a rien de s'appesantir sur le passé, bien qu'elle souhaitât souvent pouvoir retourner a ce moment précis du passé. Elle rouvrit les yeux et reprit sa marche vers les grandes portes de la salle de réception où se tenait la gala de charité, Ce soir, elle était Selina Kyle, riche philanthrope et femme d'affaire. Catwoman était en retrait, mais elle pouvait prendre les devant n'importe quand, dès que la situation le demanderais.

"Puis-je voir votre invitation, Madame?" Le Maitre d'Hôtel qui se tenait a la porte lui sourit en tendant la main.

"Bien sur, elle est ici." Selina rendit un sourire charmeur et battit lentement ses long cils de manière aguichante en tendant une enveloppe cachetée.

Le Maitre d'Hôtel la prit avec un air imperturbable et vérifia le nom et puis sa liste avant de la lui rendre avec un sourire et une petite courbette protocolaire.

"Tout est en ordre, Mademoiselle Kyle. Passez une bonne soirée."

"Merci."

Elle reprit l'enveloppe et la rengea dans son sac a main avant de pénétrer dans la salle en question, qui était déjà pas mal remplie. Les invités étaient déjà presque tous arrivés et Selina se dirigea vers le bar au fond de la salle en naviguant entre les groupes qui discutaient de tout et de rien. Politique, finances, affaires, les dernières vacances de l'un ou de l'autre. Rien qui intéressait Selina alors elle ne s'intégra a aucun groupe. Elle s'assit au bar et s'y adossa, observant la salle du regard, scrutant et évaluant tout le monde d'un œil critique. Que de vieilles fortunes et des gros noms de Gotham. Elle vit même quelques figures importante de la mafia de Gothem, paradant sous les traits de leur personalité civile 'innocente'.

Que des tromperies et des mensonges. N'était-elle pas de ce lot? Après tout, elle était une voleuse professionnelle. Elle volait pour s'enrichir et avait fait sa fortune de cette manière, avant que des investissements et des placements ne fasse fructuer l'argent de ses premiers gros larcins. Elle se cachait derrière un masque comme tous ces gens présents ici ce soir. Son masque a elle était son visage, ce personnage qu'elle incarnait en ce lieu, en cet instant. Catwoman était sa vraie personnalité, son vrai visage. Elle se surprit a analyser tout ce qui se trouvait ici, a trouver les points d'entrée les plus efficaces, les caméras et les systèmes de sécurité. A faire un mappage de la salle de telle manière que si elle le voulait, elle pourrait y pénétrer par la suite sans problème quand tous seraient rentrés chez eux.

L'idée était tentante. Elle porta son verre a ses lèvres et prit une gorgée, pensive, yeux verts brillants de possibilités. Jusqu'à ce qu'une silhouette entrant dans la salle par la grande porte n'attire son attention. Son verre oublié, elle rabaissa le bras et se redressa, les yeux fixés sur le nouveau venu.

Le Prince de Gotham lui-même venait de faire son entrée et elle ne pouvait en détacher les yeux. Préparatifs de vols mis a part, cet homme avait une prestance certaine dès qu'il entrait quelques part.

Bruce Wayne venait d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Juil 2015 - 0:06
Pour Bruce Wayne, l'hôtel Belle Monico était un espace de fêtes, de réceptions, de galas et d'amusement mondain, où le gratin du gratin, l'aristocratie gothamite se réunissait pour s'échanger des contacts, des faveurs, du pouvoir et de l'argent. Un lieu où le sort de la ville se réglait, en quelques sortes. Pour Batman, en revanche, les souvenirs étaient bien différents. Tous associés au luxueux penthouse et à un romantisme latent, ils impliquaient Selina Kyle, alias Catwoman, la superbe mais dangereuse voleuse.
C'était la tête pleine de ces pensées que le Prince de Gotham quitta sa splendide limousine blanche. Sous les flashs des appareils photos, il posa le pied au sol et s'avança dignement vers le hall de l'hôtel, une canne à la main. Les journalistes, excités comme jamais, tentèrent d'obtenir des informations directement à la source. Ici et là, des cris s'élevaient. Certains, de douleur et de colère, émanaient du fond de la masse grouillante, d'autres, plus proches, plus distincts, revenaient régulièrement: "Que vous êtes-vous fait, Mr Wayne ?", "Mr Wayne, comment allez-vous ?", "Pourquoi une canne, Bruce ?". Coupant court aux questions, le playboy balaya les interrogations d'un geste de la main, et répondit, un grand sourire aux lèvres:

- Le sport, bon pour la santé ? Les docteurs ont dû oublier de me dire que les entorses existaient.

- Mr Wayne ?

- Mr Wayne !!!

- Bruce !!!

Sur un rire général et de nouvelles demandes d'interviews, il détourna le regard et pénétra à même l'hôtel. Les grandes portes de bois massif ouvertes, il put profiter du titanesque hall de marbre avant même de le fouler de ses pieds propres. Les derniers attendus arrivaient encore, alors que le milliardaire présentait son invitation au majordome. Complètement glabre, les yeux bleus et perçants, il n'avait pas le flegme d'Alfred, malgré un professionnalisme certain. Calme, paisible, Wayne s'arrêta devant lui, et lui tendit le petit papier. Les iris glacés suivirent les lignes du mot, et son visage de marbre gagna en fermeté. Habitué à ces gens se donnant des airs, Bruce ne s'en formalisa pas et le remercia avant de pénétrer dans la grande salle.
Partout, des petits groupes s'étaient formés, discutant, caquetant, gloussant.
Comme d'ordinaire, l'image et la réputation prédominait. Il fallait se trouver le plus près possible des grands pontes, rire quand il le fallait à leurs tentatives d'humour, oublier son amour propre et se faire bien voir.

Une véritable cour royale contemporaine.
Déprimant.
Navrant.
Désespérant.
Très vite, une petite foule s'aggloméra autour du Prince de Gotham, pour s'enquérir de sa santé, parfois même omettant les plus simples politesses pour quémander subtilement un soutien, ou rien que pour être vu à ses côtés. Même s'il aimait être Bruce Wayne, travailler pour le monde et l'humanité en tant que philanthrope et chef d'entreprises, à ce moment là, il aurait mille fois préféré affronter une des pires super-criminels mafieux de la ville.
Quelque chose l'attira cependant. Du coin de l'oeil, il venait de remarquer une superbe jeune femme en élégante robe de soirée. Les cheveux d'ébène, de grands yeux verts, un visage innocent dissimulant un caractère ô combien félin... Sélina Kyle était déjà ici, et si elle suivait son modus operandi, de nombreux objets de valeur risquaient de disparaître. S'échappant du bloc compact d'admirateur et jeunes riches, il s'avança vers elle, un sourire se gravant sur son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 19 Juil 2015 - 23:21
Selina n'était pas ici pour profiter simplement des largesse offertes par ce genre de réceptions. En vérité, ce genre de frivolités la laissait de glace et l'ennuyait au plus haut point. Il était parfois difficile pour elle de maintenir cette façade de frivolité et d'amusement léger qu'une femme de sa beauté et de sa richesse - apparente - se devait d'exposer en public. Cependant, Catwoman n'étai jamais loin sous la surface. Il suffisait de gratter un peu pour voir ses griffes. Déjà elle avait commencé a repérer de potentielles cibles, des objets qu'elle pourrait facilement voler sans se faire repérer, des larcins de bas étage, certes, des jeux de mains vifs et invisibles, mais qui lui permettrai de rester au top de sa forme et de se faire un peu d'argent a la clé.

Elle allait vers sa première cible d'un pas nonchalant, s'arrêtant de temps en temps pour échanger un mot avec une connaissance, échanger une poignée de main ou un sourire aguichant. Elle était presque a portée de sa cible, et du magnifique bracelet de diamant qui ne tenait que dangereusement autour d'un poignet trop volumineux pour l'objet, quand elle repéra un ennui potentiel a ses plans pour la soirée. Elle avait presque escompté passer inaperçue ce soir, presque, mais bien sur c'était impossible. Bruce Wayne, mais plus particulièrement son alter-ego Batman, n'étaient pas si facilement bernés. Elle le vit s'approcher d'elle et promptement stoppa son geste, le transformant en un main allant délicatement adoucir un plis dans sa robe.

Elle lui rendit son sourire, tout aussi lumineux mais qui cachait un tranchant presque palpable pour qui pouvait le voir. Et elle savait qu'il le pouvait. Elle l'observait s'approcher avec les yeux de la féline, le regard de Catwoman, et pas celui de la timide mais gentille Sélina Kyle. L'échange de regards porta plus que des mots le pourraient jamais. Un avertissement de sa part, a se tenir tranquille et a ne rien tenter de stupide. Une défi de la sienne, a l'arrêter, a lui mettre des bâtons dans les roues. Une promesse de quelques chose de plus... si le destin le voulait.

'Batman'"Monsieur Wayne." Dit-elle finalement, tout sourire et voix mielleuse, douce quand il stoppa a sa hauteur. 'Qu'as-tu l'intention de faire, mon Chevalier?'"Que me vaut l'honneur de votre compagnie?" Demanda-t-elle a haute voix alors qu'elle pensait totalement autre chose, transmettant ses vrais mots a travers des yeux légèrement étrécit, un sourire juste un peu trop pincé.

'Mon amour...'"Mon cher ami," Ajouta-t-elle de sa voix toujours aussi suave et son expression les plus ouverte et candide possible. "N'est-ce pas une belle soirée pour des rencontres fortuites?" 'N'est-ce pas une belle soirée pour une chasse...?'
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 28 Juil 2015 - 20:17
Selina Kyle était resplendissante dans sa robe. Une véritable beauté, tentatrice, sensuelle, attirante...
Catwoman était prête à surgir à tout moment, pour piller, voler, arracher les biens aux propriétaires peu attentifs.
Il s'approcha au moment où ses griffes allaient se refermer sur leur proie. Un riche homme politique aux yeux globuleux et exorbités qui riait devant deux créatures aux courbes démesurées. La voleuse était en pleine action, bien loin de la mondanité du moment.
Cela se ressentit dans les mots qu'elle lui lança. Pour les oreilles non entrainées, cela paraissait être un simple mot, une conversation somme toute tranquille, calme, correcte. Mais Bruce était habitué à ces sous-entendus, ces jeux, ces double-insinuations. Le langage du chat lui était désormais acquis. Wayne fit face à la splendide jeune femme, ferma immédiatement le flux de ses sentiments, et lui répondit:

- Selina - Mlle Kyle.

Le salut avait été bref, simple, sobre. Il avait tenté de ne pas glisser autant d'émotions qu'elle ne l'avait fait. Elle voulait jouer, s'amuser, lancer la traque. Et pour cela, elle avait un avantage: elle pouvait disparaître de la circulation à sa guise. Wayne non.
L'oeil taquin, le ton badin, l'âme dure, la main serrée, il comprit ce que lui disait Selina et tous sourires, il continua, répondant à celle qu'il craignait autant qu'il aimait:

- Je vais t'empêcher de nuire, Selina - Oh rien, le simple désir de contempler votre beauté, très chère.

Il n'aimait pas être aussi ferme avec elle. Catwoman faisait partie des rares personnes à le comprendre, à l'aider malgré ses convictions différentes, et à l'apprécier malgré tout. Souvent, les disputes éclataient, et un froid s'installait entre eux, mais ils revenaient toujours l'un vers l'autre, d'une manière ou d'une autre, en se sauvant mutuellement.
Il ne pouvait pas feindre de ne pas aimer la femme aux chats.
Son devoir, ses responsabilités, sa promesse passait cependant avant tout.

- Non Selina, s'il te plaît. - Eh bien, comme vous pouvez le voir, j'ai eu mon lot de rencontres fortuites.

Le milliardaire playboy présenta sa jambe raidie et sa canne.

- Pas ce soir, pas maintenant. - Je ferais cependant une exception pour vous ce soir, si vous le voulez bien.

L'attaque de Jax-Ur ne lui avait pas seulement laissé des séquelles psychologiques. Son corps avait souffert aussi. Particulièrement sa jambe, qui avait subi une douloureuse torsion dans l'armure HellBat, expliquant son apparition publique avec un bâton de vieillesse, un simple morceau de bois ouvragé à plusieurs milliers de dollars.
Fatigué, Bruce termina cependant:

- Si tu veux jouer, fais le avec moi. Mais laisse les autres en dehors de ça. - Que diriez-vous d'aller vous promener avec moi ? Je connais de belles terrasse dans cet hôtel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles - Hôtel Belle Monico [PV Bruce Wayne/Batman]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» BATMAN BEGINS - BATMAN/BRUCE WAYNE (MMS155)
» Batman Arkham Asylum
» [DC] Batman (Comics & Films)
» Etranges retrouvailles [JSA-Liberty Belle & Wildcat]
» Estelle dans "Satie et la Belle excentrique", Paris, 22 novembre 2010.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-