[Greyton Beach - Floride] Xtrem and VIOLENT Beach volley [PV Talia]

Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juil - 16:48




Qui a dit que même les Amazones ne pouvaient pas profiter du temps magnifique qu'offraient certaines plages paradisiaques de Floride ? De temps à autres, alors que Bana-Mighdall se retrouvait bien plus que calme, certaines des filles du peuple Egyptien se voyaient accorder une permission. Celle de quitter, pour quelques jours tout du moins, leur citée. Seules celles qui s'étaient démontrées plus braves et plus fières que les autres le méritait. Depuis son arrivée en tant que Shim'tar, Artémis n'avait encore jamais eu de temps "à elle". Ses recherches pour les artefacts permettant à Circée de mettre en place sa mission première avaient finies par porter ses fruits. La quasi-totalité des objets furent retrouvés, et mis à part quelques points qui restait à éclaircir sur de vieux parchemins en état de décomposition avancé, il ne leur faudrait guère plus beaucoup de temps avant de réussir à tout réunir.

Voilà les raisons pour lesquelles, vêtue d'un simple deux-pièces violine et d'un paréo de la même couleur, noué à sa ceinture, Artémis, portant le plus souvent son armure, se trouvait sur la magnifique plage de Greyton Beach. Il lui fallait un peu de temps pour se reposer… Ce qui s'était déroulé dans le Mastaba lui avait laissé un goût des plus amer dans la bouche. Et c'était sans compter sur l'affaire des Xebeliens… Bien heureusement que pour l'Amazone, le fait d'être qui elle était passait pour une chose parfaitement inconnue de ceux qui vivaient ici. Quelques maisons de bois, dont les toits n'étaient finalement rien d'autre que des branches de palmiers, perçaient ça et là la tranquillité des lieux.

Ses pieds s'enfonçaient discrètement dans le sable dorée de la plage. Un soleil magnifique brillait de milles feux dans un ciel aux pourtours d'azur. Le chapeau blanc et les lunettes rondes sur le nez, Artémis souriait. Chose qui ne lui arrivait que très rarement. Pas un bruit, pas âme qui vive à des centaines de mètres. Juste elle, le calme, et le repos… Oui, ne plus penser à rien, se laisser aller à la seule chose qu'elle n'avait jamais eu le droit, ne serait-ce que de la frôler du bout des doigts… La Paix !

Allongée sur une des chaises longues solitaires, Artémis prenait le soleil depuis déjà quelques heures. Sa peau pourtant hâlée par le soleil de l'Egypte pouvait pourtant souffrir de ce que les humains lambdas appelaient "les coups de soleil". Ainsi, elle préféra un coin un peu plus ombragé. Juste assez pour ne pas brûler. Même si, pour une immortelle comme elle, le fait même de ressentir pareille douleur n'était pas forcément une chose qu'elle appréciait, la Shim'tar préféra éviter…

Alors que le, ô combien agréable, sommeil commençait a enlacer de ses bras le corps de l'Amazone, une chose vint la perturber. Un ballon de plage multicolore la percuta en plein ventre. La surprise la fit ouvrir les yeux d'un coup d'un seul, et c'est dans une colère noire qu'elle se releva. Tenant fermement le ballon entre les mains, la rouquine dut se faire violence afin de ne pas l'éclater. Elle était ici pour y trouver le calme, non pas pour se faire voir, et encore moins pour croiser le chemin d'un de ces ahuris en collants qui n'auraient que moyennement apprécié que la Shim'Tar des Bana-Mighdall ne soit ici.

Une femme au corps musclé et aux cheveux étrangement argenté s'approcha d'elle. Le regard plein de défi, elle posa son poing contre sa hanche et lui indiqua le ballon du menton. Quelques secondes plus tard, une seconde femme, qui ressemblait en tous points à Artémis, la couleur de cheveux en moins, rejoignit les deux femmes.


- Une partie ? Je suis sûre que tu trouveras quelqu'un pour te seconder ! Ca te tente ?
- Une partie de ?
- Tu viens de Mars ou quoi ? Une partie de beach volley pardi ! Il suffit de renvoyer le ballon dans le terrain adverse ! C'est aussi simple que ça…


Tournant les talons, et après avoir qualifié Artémis de "midinette trouillarde", les deux sportives l'abandonnèrent. Son arrogance et sa fierté venaient d'être mises à mal. Pour qui se prenaient-elles donc pour oser parler ainsi à la Shim'Tar !? Tout en les suivant, le regard de la rousse se porta sur les chaises longues qui commençaient à se faire de plus en plus nombreuses. Finalement Greyton Beach possédait une partie bien plus touristique que celle qui était le plus souvent présentée sur les photos des agences de voyages. S'arrêtant devant une chaise longue, une femme au demeurant musclée et dont le corps laissait échapper une étrange force se vit adjectivée.

- Lève-toi. Il faut être deux pour apprendre à ces deux là pourquoi il ne faut jamais déranger une des nôtres…

Le terme "nôtre" était sortit si vite qu'Artémis sourit en l'entendant. Effectivement, cette femme, même si elle n'était pas Amazone, paraissait avoir un lien avec les Enfers. Tout comme la Shim'Tar durant un temps, la brune allongée sur la plage possédait la même odeur. Celle de la mort… Toutefois, l'une et l'autre, si tant est qu'elle soit aussi puissante qu'elle le laissait paraître, devaient réduire leur force de frappe… Au risque de, au mieux, faire éclater le ballon, et au pire, faire éclater la pastèque qui servait de tête à ces deux grues…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 14 Juil - 23:34
Ces Américains... Un regard à droite me permet d'apprécier celui qui dérange mon silence depuis plusieurs minutes pour simplement vendre ses donut. Un coup d'œil à gauche et je comprends mieux la cible de ce vendeur, un père de famille qui ferait mieux de na pas toucher à cette nourriture vu la bouée qui lui sert de ventre. Mais s'il y a bien une chose que j'apprécie en Amérique, c'est la Floride et son climat. Ciel bleu, 34°c à l'ombre et le son des vagues. Armé de mon bikini, noir bien évidemment, je suis fin prête à me vider la tête. Mais c'était sans compter sur deux comiques, à peine ai-je fermé les yeux que l'on me dérange déjà, pour des tentatives d'approches déplorables qui plus est. Plus jeune, on m'a dit un jour " ignorance est mère de tous les maux " et il semble que ce ne soit pas faux vu l'abandon de ces deux zigottos face à mon absence de réaction. Enfin, je vais pouvoir fermer les yeux et me relaxer.

Espoir de courte durée, puisque que quelques minutes plus tard, l'ombre se posant sur mon visage ainsi que le refroidissement qui l'accompagne me fit vite comprendre qu'une personne faisait obstacle entre moi, et le soleil !



- " Les gars ! Si vous n'avez pas compris ce que signifiait mon ignorance tout à l'heure, ce que j'ai quand même du mal à croire étant donné que c'était tout de même assez explicite, ça voulait dire dégager ! "


Le terme "des nôtres" ne tarda pas à me faire ouvrir les paupières. Impossible de discerner la personne en face de moi pendant le court laps de temps d'acclimatation de mes pupilles a la lumière, mais j'avais sans aucun doute à faire a quelqu'un de très perspicace. Tout s'explique, il est évident maintenant que je vois cette demoiselle en face de moi qu'elle n'a rien d'ordinaire non plus. Mais la question n'est pas la aujourd'hui apparemment, il s'agirait d'une question d'honneur. Je la fixai plusieurs secondes, yeux dans les yeux après m'être levé. Cette femme m'intrigue et si je ne jouerais pas à ce jeu dont je ne connais même pas les règles pour l'honneur, contre deux demoiselles qui ont définitivement mal choisis leur jour pour jouer les vantardes, l'envie d'en savoir plus sur cette personne mystérieuse m'oblige à y participer. Il est évident qu'elle cache des choses, et je trouverais quoi !

Après un signe de tête signifiant que je serais sa partenaire de jeu, je me mets en route à ses côtés. Tandis que nous approchons de la zone de jeu, je subtilise un donut sous les yeux décidément très dispersé du vendeur, plus intéressé par la marchandise offerte par la gente féminine que par celle qu'il est censé vendre. Finalement, je me décide à briser le silence qui perdure depuis quelques minutes :



- " Tu en veux un morceau ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Juil - 20:57

Sa partenaire avait finalement accepté sa proposition. Deux contre deux. Le match risquait de ne pas durer très longtemps. Mais au vu du nombre de mâles désabusés, et dont les hormones travaillaient bien plus que cerveau, qui s'approchaient et commençaient à entourer ce qui ressemblait vaguement à un terrain de volley, ils en attendraient un peu plus qu'une simple rencontre entre midinettes. Ils voulaient du spectacle ? Ils seraient servis ! Tout en marchant, Artémis réfléchissait à comment elle pouvait bien faire pour ne pas s'énerver durant ce "match". Pour elle, un combat se déroulait toujours de la même manière. Les adversaires s'affrontaient l'un et l'autre jusqu'à la mort. Pourtant pour une fois, il en serait bien autrement, elle devrait les laisser en vie. Enfin… Sauf si elle le demandait bien entendu ! Un petit sourire amusé apparu sur les lèvres rosées de l'Amazone. Rien que l'idée de les voir tomber et se retrouver face contre sable la faisait rire intérieurement. Elle fut humaine pendant un temps, preuve que, même si désormais elle ne l'était plus que physiquement, certaines choses restaient encore bien ancrées.

La voix de la brunette la tira de son petit plaisir sadique. Que voulait-elle ? Un morceau de ce "truc" ? Qu'est-ce que c'était au juste ? D'une certaine manière la forme ressemblait à une roue, ou à tout autre chose de forme circulaire avec un trou au milieu… Les Mâles réalisaient de bien nombreuses choses pour combler leurs désirs inavoués, voir même inavouables. Mais bon, elle était ici en humaine, alors autant faire comme les humains. Tout en tendant la main, Artémis accepta de sa voix habituelle. Totalement dénuée de ressentiments pour cette femme, elle aurait presque pu commencer à l'apprécier, si seulement elle connaissait son nom.


- Merci de la proposition. Artémis…

Sa présentation était des plus sommaire. Son alliée du jour n'avait pas besoin d'en savoir pour sur elle non plus. De plus, pour ces quelques jours, elle n'était plus Artémis, Shim'Tar de Bana-Mighdall. Mais tout simplement Artémis, vacancière désireuse de profiter du beau temps et des quelques rayons du soleil qui frappaient encore son visage. Les contours de son chapeau couvrant presque qu'exclusivement ses yeux de la lumière qui perçait sans vergogne les verres fumés de ses lunettes de soleil. Elle posa nonchalamment son regard sur celle qui se trouvait à côté d'elle alors qu'elle porta avec curiosité – autant qu'avidité d'ailleurs – le morceau de gâteau à sa bouche. Tandis que le sucre fit danser ses papilles dans une extase incompréhensible, l'Amazone fut surprise de leur prestance à toutes les deux. La première possédait une peau claire, légèrement hâlée et vêtue de noir, et l'autre, aux traits plus marqués par le soleil d'Egypte arborait un maillot dans la teinte parfaitement opposée. Le yin et le yang comme avait dit une fois un de ses sœurs.

Au moins, elles ne risqueraient pas de passer inaperçues… Quoique, il fallait bien l'avouer. L'une et l'autre faisait tourner quelques têtes à leur passages. Par la même occasion, certaines se virent offrir une magistrale claque qui se termina soit sur une joue, soit, au mieux, derrière leur crâne. Les mâles étaient vraiment tous les même. Trop portés sur les instincts primaires ils oubliaient assez aisément le respect qu'ils devaient aux femmes qui daignaient leur porter de l'attention. Se frottant les mains pour y chasser les quelques miettes restantes, la Shim'tar chassa ses idées. A croire que même loin de Bana-Mighdall elle ne pouvait aller à l'encontre de son apprentissage. Pourtant, pour la durée de ce "match" tout du moins, elle devrait le faire. Un moment de perte de concentration… Et c'est la défaite assurée.


- Tu sais jouer ? J'ignore jusqu'aux règles de ce "match".

S'arrêtant l'une et l'autre au niveau du filet, Artémis regarda autour d'elles. Que du sable blanc, quelques cailloux et morceaux de coquillages. Et pour rajouter au plaisir des yeux, une mer turquoise dont les eaux s'enfonçaient dans un océan de beauté magique. Retirant son chapeau et ses lunettes, elle s'approcha d'une petite fille aux cheveux couleur des blés et le lui tendit gentiment. Agenouillée, l'Amazone faisait désormais à peine plus d'une tête que la petite.

- Quel est ton nom ?
- Helena.
- Helena, tu es une guerrière toi. Je peux te confier ça ? Je suis sûre que tu en prendras grand soin. Je te remercie.


Lui ébouriffant les cheveux, Artémis se releva et resserra son paréo qui tombait sur ses hanches. Son lien avec les enfants la perça au plus profond de son cœur. Jamais elle ne pourrait faire naître une Amazone… Pas avant très longtemps… Elle ne pouvait se le permettre. Mais cette petite fille aux grands yeux bleus, avait quelque chose d'adorable. Son petit sourire amusé, et le fait qu'elle mit le chapeau sur sa tête avec fierté, rassura Artémis sur le fait que, un jour peut-être, elle aussi aurait une enfant. De retour sur le terrain elle se tourna alors vers leurs deux adversaires.

- On commence ?

Un regard dans la direction de la brunette et un mouvement de tête plus tard, le match démarra. Principale chose qu'elle ne devait pas oublier, ne pas faire exploser le ballon. Pour les deux grues… La Shim'Tar verrait ça en cours de route !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 1:13
Artémis ! Un nom aux allures de déesse, la fille de Zeus est à mes côtés. Si l'on ne gagne pas cette rencontre, je ne comprends plus rien. Ma partenaire écourte au plus vite sa présentation, il est clair que je n'en saurais pas plus pour le moment et c'est bien comme ça. Il est temps de se concentrer sur ce match dorénavant. Bien que nos rapports soit très léger pour le moment, je décide de lui donner mon nom également, nous serons d'égale à égale après tout.

- " Moi c'est Talia " lui dis-je la bouche pleine.

Pas très élégante, certes, mais le pire était à venir. Je manquais de recracher tout ce que j'avais dans la bouche quand je vis Artemis infligé une claque démentiel à un jeune homme un peu trop voyeur. Si l'on voulait passer inaperçus, c'est raté ! Un attroupement se forme très vite autour du terrain pour voir ce qui s'annonce comme le divertissement de l'après-midi.

Si je sais jouer ? Évidemment que... Non... Je n'ai que faire de tous ces divertissements futiles, jusqu'à aujourd'hui du moins. Il n'y a qu'une seule solution selon moi


- " Regarde, et apprends Artemis ! "

Je me dirige alors vers un membre de la gente masculine et use de mes charmes. Dieu sait que je ne suis pas fan du procédé, mais les hommes sont tellement faibles devant un corps féminin bien dessiné. Bronzé, gueule de surfeur, si toi, tu ne passes pas ton temps à la plage, je ne suis pas le leader de la Ligue des Ombres. Jackpot ! L'homme, la langue pendue pathétiquement pendues comme un chien, ne tarda pas à me dévoiler les règles de ce jeu qui m'étaient obscures jusque-là. Je transmets sans attendre les tenants et aboutissants à mon acolyte du jour et nous sommes fin prêt à débuter !

Pas tout à fait finalement... Je vois à qui j'ai à faire désormais ! Grosse carapace, mais tendre à l'intérieur. Je ne peux pas lui en vouloir, je suis pareil d'une certaine manière. Et puis il est vrai que cette gamine est toute mignonne, elle me rappelle mon petit Damian quand il était plus jeune.


- " A vous le service les gourdes ! "

Je me place au filet tandis qu'Artémis se trouve dans le fond de court, merci au jeune homme pathétique de tout à l'heure pour la stratégie. La blondinette envoie un service vers la ligne de fond, mais à peine ai-je eu le temps de crier à ma partenaire que le ballon était pour elle que je le vis repassé devant moi à une vitesse fulgurante et Artemis se retrouva près du filet. Cette dernière a anticipé le service pour frapper le ballon au meilleur des moments, ballon qui finit d'ailleurs sa course sur les mains rougies par le choc d'une des demoiselles. Je regarde ma partenaire, lui indiquant d'une moue désapprobatrice qu'elle en fait peut-être un peu trop sur ce coup-là. Néanmoins, cela fait 1-0 pour nous et le match ne fait que débuter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Juil - 17:02

Les mâles… Tous les mêmes. Alors que Talia se présenta à son tour, d'une manière assez peu charmante il fallait bien l'avouer, elle commence à jouer de ses charmes sur un des mâles qui s'était attroupé tout autour du terrain. Voilà donc la meilleure arme pour une femme… La séduction. Pouah ! Artémis l'aurait passer au fil de son épée pour moins que ça. Si seulement elle le pouvait ici. Actuellement, sa seule arme n'était alors que… Son corps ?! Posant sa main sur son visage, la Shim'tar se rendit compte de bien des choses. Oui, les mâles ne pensaient pas avec leur cerveau, ou alors si… Mais un cerveau qui était capable de changer de taille face à une moue adorable et un corps de rêve. Pathétique ! Au bout de quelques minutes, Talia revint et lui expliqua les bases même de ce "sport". Il n'y avait donc rien de plus simple. Il suffisait bel et bien de taper dans le ballon et le renvoyer sur la partie adverse du terrain.

Ainsi, le ballon changea de main, et les deux grues en profitèrent pour jouer de leurs charmes et de leurs connaissances. L'une faisant des ronds avec son postérieur, tandis que l'autre faisait tourner le dit ballon sur un doigt. Et le match commença rapidement. La stratégie était simple, chacune à leur tour prenait le filet afin de contrer les services de leurs adversaires. Ce fut avec une force moyennement contrôlée qu'Artémis renvoya le ballon de l'autre côté du filet. La blonde qui lui faisait face avait voulue faire une service puissant, sautant afin de frapper dans le ballon avec la paume de sa main.

Les yeux d'Artémis suivirent le déplacement du ballon et elle savait déjà comment le renvoyer. Et, malgré toute la volonté dont elle avait fait part, la force qu'elle avait mise dans le renvoi du ballon l'avait projeté tant et si bien que son adversaire s'était retrouvée les fesses dans le sable, et les mains rouges sang. Talia lui jeta un regard noir que la Shim'Tar ne prit même pas pour elle. Qu'en avait-elle à faire de ce qu'elle pensait ? Sous un autre contexte, elle se serait contenté de leur asséner une gifle monstrueuse, et les ais aurait laissées dans un piteux état. Néanmoins, ce repos mérité ne pouvait en aucuns cas être dérangé par quoi que ce soit ! Et encore moins pas ces deux greluches.

Malgré tout, les mouvements qu'Artémis faisait finirent par l'agacer. Son maillot, et surtout le paréo qui serrait sa ceinture l'empêchait de sauter aussi bien qu'elle le voulait. Voler, il en était hors de question ! L'une et l'autre se devaient d'être au maximum fair-play, enfin, si celles d'en face l'étaient aussi bien entendu. Alors que le service était à elle, Talia ayant le ballon dans les mains, l'Amazone entreprit de retirer son paréo. Une phrase s'extirpa de sa bouche, elle qui restait impassible la majorité du temps, tout portait à croire que le fait de côtoyer ce genre de midinette sans cervelles avait eu un effet bien négatif sur elle…


- I %#! hate cosmic stuff !

Ses yeux s'écarquillèrent, étonnée d'avoir prononcée cette phrase dont elle ignorait jusqu'au sens. Non, Artémis se devait de VRAIMENT se reprendre en main. Faisant un signe de tête à Talia, le match reprit de nouveau. Mais cette fois-ci les deux femmes d'en face semblaient vouloir se la jouer violente. Pas autant que l'Amazone aurait aimé, mais presque. Cela faisait déjà plusieurs minutes que les quatre femmes tentaient, en vain, de percer la défense de leurs adversaires. Lors d'un renvoi de ballon de l'argentée, Artémis eu une idée. Liant ses mains, au lieu de renvoyer le ballon directement de l'autre côté, elle fit une passe légère à Talia, juste assez haute pour que cette dernière frappe la sphère et la renvoie le plus loin possible de l'autre côté du filet.

- Talia !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 24 Juil - 18:32
Si ma nouvelle compagne de jeu continuait sur ce rythme, il ne faudra pas beaucoup de temps avant que les gens nous prennent pour des bêtes de foire. Évidemment, rien ne me fait plus plaisir que de voir Artémis écraser ces deux imbéciles, c'est même le but de cette confrontation, mais je doute que la populace présente aujourd'hui soit habitué à voir une joueuse de volley frapper le ballon avec une telle aisance et une telle force. Je m'approche de ma plantureuse partenaire et lui chuchote à l'oreille.

- " Du calme, l'ami ! À ce rythme-là, on sort les épées avant la fin du match. "

" L'ami "... Je suis surprise par l'utilisation de ce terme de ma part. Je ne dirais pas que je suis son ami, mais il est peut-être vrai qu'inconsciemment, je commence à l'apprécier... Un tout petit peu du moins. Une remarque qui n'eut en tout cas pour réaction qu'un enlèvement de paréo ainsi qu'un " I %#! hate cosmic stuff ! " Incompréhensible. Finalement, je ne souhaite pas en savoir plus.

Ballon en main, je m'apprête à servir, je regarde ma coéquipière qui m'indique qu'elle est prête à en découdre. J'avouerais que la détermination émanant de ses yeux m'inquiète quelque peu, mais on fera avec. Je lance le ballon et le frappe avec une puissance modérée, le ballon est désormais en jeu. Ma coéquipière semble plus encline à jouer modérément. C'est d'ailleurs pour ça que cette phase de jeu dure depuis plusieurs secondes, plusieurs minutes même. Artémis fit même preuve d'une grande intelligence avec cette passe parfaite qui devrait me permettre de finir le point. Mais c'était sans compter sur la demoiselle à la chevelure argentée qui, d'un coup de pied dans le sable chaud, m'aveugla. Pas suffisamment pour m'empêcher de renvoyer le ballon, mais assez pour que je me prenne le ballon en pleine tête de la part de sa coéquipière quelques secondes plus tard. Cela ne manqua pas de remonter cette envie meurtrière qui était enfouie profondément grâce à ce moment de détente.

- " Grosse erreur ma petite ! "

En effet, au-delà de la douleur qui était infime, l'arrogance de cette garce à tenter une chose pareille me met en rogne. Pour qui se prend-t-elle ? Je me dirige vers la coupable tout en arborant un regard noir. Dire que j'avais promis de ne pas tuer pendant ces vacances !
Revenir en haut Aller en bas
 

[Greyton Beach - Floride] Xtrem and VIOLENT Beach volley [PV Talia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Panic sur Florida Beach
» 14 - Saint Laurent s/mer - Musée Mémorial Omaha Beach
» Sunset Beach Maniac devient SunsetBeach.fr
» Générique Serie tv - Les dessous de Palm Beach
» TV's hottest ever love scenes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Amérique du nord-