[PV Talia Al Ghul] ولاء

Invité

MessagePosté le: Lun 20 Juil 2015 - 19:40
-  ولاء  -


La cité souterraine d'Eth' Alth'eban, planifiée par R'as al Ghul durant des siècles est depuis longtemps le quartier général de la Ligue des Assassins bâtis à la gloire de leur immortel dirigeant.

Les imposantes constructions architecturales ont été clairement construites à la manière de leurs prédécesseures de la surface. Un ton traditionnel arabique, donnant l'impression de faire un voyage dans le passé, une époque chère à celui qui a traversé le 20ème siècle.
Dans cette immense cavité sous les montagnes du désert d'Égypte ne vit que des assassins. Mais n'entendons pas par là l'unique connotation habituelle que les civilisation contemporaines lui donne, comme le serait un simple synonyme de meurtrier. C'est d'avantage autour du terme originel, ḥašišiywn, que la Ligue se rassembla pour la première fois. Un nom donné aux Nizârites, une secte dont l'idéologie est de « promouvoir  la paix entre les Hommes par l'exaltation du libre-arbitre ». Le meurtre n'est donc pas la prédilection de cette communauté, mais plus largement le refus de se soumettre aux lois liberticides. Pourtant, paradoxalement, l'autorité de la Tête du Démon n'a jamais été remise en cause, n'est jamais contestée, tandis que l'ère de la liberté et des activités illégales, en outre responsable du ravage écologique actuel, n'est pourtant pas le modèle revendiqué par la Ligue, bien au contraire. Le temps s'écoule, les perceptions et les idées évoluent, le sang des leaders changent.
C'est à cela à que pense discrètement cette silhouette de noir vêtu et portant une cape à capuche, lors de son ascension. Elle glisse sur les pavés de la Cité comme un serpent sur le sable. Tous les chemins mène au palais centrale positionné sur la plus haute marche. La demeure du défunt Ra's al Ghul et à présent de sa fille, la digne héritière de la Ligue.

De lourdes portes de bois s'ouvre à son approche, son identité, n'est plus à vérifiée. L'homme en noir pose alors le pied sur un tapis doux d'un vert majestueux qui le mène au hall principal dont l'obscurité souterraine est chassée par de nombreux braséros bien alignés. A leur coté des gardiens, aussi immobiles que des statues, mais toujours vigilants. Devant leur regard la silhouette s'avance toujours le long de cet immense tapis jusqu'à ce que les deux se stoppent devant les marches d'une estrade de pierre. L'homme en noir s'agenouille alors respectueusement face à la Maîtresse de la Ligue des Assassins, avertie de son arrivée.

« Maitresse Al-Ghul, héritière du Démon.
Moi, Al Sa-Her, je me tiens entièrement à votre volonté. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 20 Juil 2015 - 22:46
Tu as montré de très belles compétences, tu m'as offert une adversité que je n'avais pas connue depuis de très longues années. Tu as était bien formé, mais il semblerait que tu ais fait une erreur de jugement en choisissant de trahir la Ligue des Ombres. Que vas-tu faire maintenant que tu te retrouves avec une épée te traversant l'abdomen ma chère Cassandra Cain ? Cette même épée que tu as crue bon de dérober. Je l'enfonce un peu plus profondément et tes cris sont un bonheur sans pareille pour moi. Tu t'écrases lourdement sur le sol, la vie quitte ton corps, ce ne devrait plus être très long avant que ma mission s'achève.

« Maitresse Al-Ghul, héritière du Démon.
Moi, Al Sa-Her, je me tiens entièrement à votre volonté. »


Tout ça n'est cependant qu'imagination. Je suis interrompue par une voix qui remonte en moi des épisodes du passé. Je rouvre les yeux et me relève. Mes yeux sont encore éblouis par les flammes éclairant le sanctuaire tandis que je tourne toujours le dos à notre invité. Je laisse échapper une parole avant de me retourner :

- " Merlyn... "

Ce n'est donc pas un mirage, l'assassin Merlyn est en face de moi. Je fais signe aux deux gardes de rester a leurs postes, pour le moment. Enfin, je peux faire face à l'homme qui est en partie responsable du décès de mon père. Il est à ma merci. Je savoure ce moment, un léger sourire en coin s'affiche même sur mon visage. Je tourne autour du personnage agenouillé là, au milieu d'une terre qu'il a bafoué. Quel culot ! C'est l'heure ! L'heure des explications ! L'heure d'un jugement qui pourrait être fatal !

- " Ça suffit Al Sa-Her. L'heure n'est plus aux courbettes ! Relève-toi et fait face au visage que tu as blessé ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 21 Juil 2015 - 0:45
Merlyn obéi et relevant sa capuche, il fixa les yeux fauve d'une Talia qui se tenait droite devant lui.
Ce n'était pas la première fois qu'il se trouvait si proche d'elle, mais c'était la première fois qu'elle lui accordait autant d'attention, à lui, un assassin qui fut l'un de ses gardes du corps. Un homme pas comme les autres, du moins c'est ce qu'il s'était convaincu en s'occupant également de son insupportable fils, mais un homme qui était au final davantage affecté à la surveiller pour le compte de son père que pour la protéger.

Un père qui avait dicté la conduite de la jeune femme depuis toujours, mais qui a présent appartenait au passé. Malgré cette libération, Talia était contrariée, inutile de lire les visages pour le savoir. La mort de son père l'avait affectée évidemment, mais n'était-ce pas un mal nécessaire pour que la Ligue des Assassins puissent progresser ? Comme cette cité figée dans le temps.
Merlyn avait embrassée la cause du Démon, il avait été convaincu par son idéologie, ses ambitions. Des intentions que la communauté bien pensante condamnait pour leur unique profit, mais que la Terre, elle, approuvait. Merlyn est bien devenu un assassin, mais il ne crois pas pour autant à la valeur absolue du libre-arbitre. Cette idée n'a de sens que pour celui qui n'a pas encore conscience de la notion de l'honneur et du respect. Les ennemis du monde doivent être supprimés, leur héritage réduit en cendre, les idées oubliées. Un combat permanent auquel il a pris part. Il a dévouée sa vie à ce vieil homme et il se fait vieux lui aussi à présent.

A l'inverse de cette femme splendide et de son regard sévère et vivant.

« Si je vous ai blessé en agissant comme je l'ai fait, alors je vous propose ma version des faits dans l'espoir que vous révisiez votre jugement. »

« Cassandra Cain est une enfant de la Ligue des Assassin, c'est une enfant prometteuse pour notre cause et pourtant elle s'est enfuie auprès de l'aile justicière du Batman. Si elle avait été converti à ses principes nous l'aurions perdue définitivement. Il n'y avait qu'un moyen pour en être fixé, lui donner l'occasion de tuer et voir si elle le faisait. Dans un premier temps, j'ai cru qu'elle se retiendrais, qu'elle ne franchirait plus cette ligne. Mais elle l'a finalement fait et votre Père ne s'est pas protégé. Il s'est offert à cet acte de réconciliation.
Elle est plus forte que nous tous, nous nous en sommes assurés, nous l'avons créée, et elle ne nous a pas quitté définitivement. Nous pourrons la ramener à nos cotés, ce sera la nouvelle génération de la Ligue des assassins. Un sang neuf comme le votre, qu'un humble assassin des années passées se promet de servir jusqu'à la mort. »


Il baisse alors à nouveau la tête avec respect.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 23 Juil 2015 - 15:30
Si j'ai était blessé ? Cette utilisation du conditionnelle est une insulte a mon intelligence ! Nous n'avions pas les meilleures relations du monde mais évidemment que je suis touché par le décès de mon père. Tu es un beau parleur Merlyn mais le verbe aura du mal à te sortir de cette situation difficile dans laquelle tu t'es mises.

- " Saisissez le ! "

Les deux gardes près de la porte se mirent alors en marche et immobilisèrent l'assassin. Merlyn aurait très bien pu se défendre aisément contre ces deux soldats mais ce n'est pas dans son intérêt pour le moment. Néanmoins ces justifications tiennent la route et ont réussis à insérer le doute dans mon esprit. Le doute est un sentiment puissant, tel un poison que l'on insère dans le corps d'un adversaire et qui se développe de plus en plus.

- " Tes motivations sont louables mon vieil ami mais malheureusement, tu n'est plus aussi digne de confiance que par le passé. Et admettons, l'espace d'un instant que j'accepte ton petit plan, qu'est ce qui te fait croire que Cassandra Cain accepterais de revenir auprès de la Ligue ? "

Loin de moi cette idée pour le moment, si j'avais Cassandra au bout de ma lame aujourd'hui, je prendrais le temps de lui offrir une mort lente et douloureuse. De plus, Celle qui est Tout aurait sûrement beaucoup de mal à être sous les ordres de la nouvelle chef de la Ligue des Ombres. D'un geste fluide et précis, je glisse ma lame sur la carotide de l'individu sur répugnant me faisant face.

- " Tu devrais avoir honte de venir ici avec une telle proposition ! Je pourrais te trancher la gorge ici et tout de suite si je le souhaitais. "

Je le regarde, ces yeux sont sincères mais mon âme le voit autrement pour le moment. Nos deux visage se font face, très proche l'un de l'autre alors qu'une question me vient à l'esprit.

- " Que dirais-tu si je te proposais de travailler avec l'assassin de ta femme mon cher ami ? "

Je continue à le fixer, essayant de déceler le moindre indice concernant ses intentions tout en attendant une réponse de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 25 Juil 2015 - 21:50
Visiblement, Talia Al Ghul était véritablement sous le choc. Devant l'attitude impassible de l'assassin à ses pieds, elle le fit saisir par les deux gardes les plus proches. Était-elle furieuse au point de se sentir incapable de l'exécuter seule, si tel était sa décision ?
Non, elle hésitait, Merlyn le sentait dans son regard.
Il fallait la convaincre, mais il ne la supplierais pas...

« Je crois en la force de la Ligue, son immortalité, son omniscience et son ubiquité.
Je crois en son avenir et en vous.
Cassandra Cain ne pourra plus renier ce qu'elle est, plus longtemps. Elle est coupable de meurtre, elle est faite pour cela, elle ne sera jamais une justicière sous l'égide du Batman, mais toujours une assassin de la Ligue. »


Elle le menace, elle peut le tuer à tout instant... Merlyn sent la colère, cette colère comme un poison qui ne se chasse qu'en l'expulsant violemment de son corps par les cris, la destruction, le meurtre...
Il joue un jeu très dangereux en effet, mais il faut bien savoir prendre des risques, masquer ses cartes ou bien bluffer sur sa main pour emporter le tapis. Pourtant, ce n'est pas une somme d'argent d'une partie de poker sur laquelle il avait misait, mais sur la Ligue des Assassin à présent aux mains de cette femme qu'il respectait bien plus que son père.
Il défie son regard pour lui prouver toute son assurance. Il a foi en elle. Il ne regrette pas son acte, c'était une nécessité pour l'avenir de la Ligue, une structure qui peut bien faire honneur à son créateur, mais doit à présent dépasser les propres limites que ce dernier lui imposait. Des limites brisés par une nouvelle énergie, l'énergie d'une Talia autrefois Daughter of the Demon enfin libérée. Elle n'est plus dans l'ombre mais dans la lumière de cette salle du trône, disposant du droit de vie ou de mort sur lui même, Lieutenant du Ra's Al Ghul, alors qu'autrefois elle aurait dû obtenir l'autorisation de son père.

« Oui vous pouvez le faire. Ma vie est entre vos mains, Talia Head of the Demon. Mais je pense pouvoir encore vous servir. »

Elle lui lança une question d'apparence cruelle. Mais la blessure est depuis longtemps effacée, Merlyn est un nouvel homme, un assassin de la Ligue.

« Si cet homme mérite d'appartenir à la Ligue. S'il se converti à nos idéaux, s'il meurt et renait, enterre son ancienne vie jusqu'à son nom ; comme je l'ai fait. Alors, oui, j'accepterais. Je respecte chaque assassin qui œuvre comme moi, et je respectais votre père pour ce qu'il a bâtis au fil des siècles, croyez moi.
L'équilibre mondial, entretenu par la Ligue, dépasse mon égo. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Juil 2015 - 18:05
Impressionnant. Couteau sous la gorge, je fixe son regard et je ne décèle aucune peur. Merlyn est clairement un personnage difficile à cerner. Rien n'émane de lui, ses yeux ne donnent aucun indice, il est impossible de lire en lui. Ajouté à cela son maniement du verbe impressionnant, cette personne est plus dangereuse qu'elle ne le laisse paraitre. Je pensais que ma question concernant l'assassin de sa femme le déstabiliserais plus que ça, mais il n'en est rien. L'assassin en face de moi garde cette attitude neutre. Une façade ? Je ne saurais le dire. Mais il est vrai que ces arguments sont recevables.

L'envie de tuer mon interlocuteur n'est pas ce qui manque, mais ce dernier peut encore m'être utile. Al Sa-her fait sans aucun doute partie de l'élite de la Ligue et je ne peux me permettre de m'en séparer dans la période actuelle. Je retire ma lame, laissant une goutte de sang s'écouler de la gorge du magicien, et essaye de me calmer pour réfléchir. Certes, Cassandra Cain pourrait être une nouvelle fois importante dans les rangs de la Ligue si on parvenait à la récupérer. Mais en ce qui me concerne, je ne parviendrais jamais à l'avoir en face de moi sans que les envies meurtrières ne refassent surface. Pas pour le moment en tout cas. La solution est donc toute trouvée. Je me retourne pour faire face à notre invité et d'un signe de tête fit comprendre aux deux silhouettes masquées de lâcher ce dernier et de reprendre leurs postes.


- " Al Sa-her, c'est toi qui as démarré cela et c'est donc toi qui vas le finir. Tu penses pouvoir ramener Celle qui est Tout au sein de la Ligue ? Soit ! Prouve-le ! Si tu y parviens, elle sera sous tes ordres et bien évidemment, tu seras sous les miens. Je ne veux rien avoir à faire avec la fille Cain, c'est donc mieux comme ceci. "

Je m'approche par la suite du traître pour lui souffler à l'oreille.

- " A moins que tu ne préfères un petit séjour au cachot ? "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Aoû 2015 - 14:16
« Je ferais de la réintégration de cette jeune fille dans la Ligue, une affaire personnelle, dont vous n’aurez pas à vous charger, Talia Head of the Demon. »

La lame quitta sa gorge et l’étreinte des gardes se défit.
Aussitôt, Merlyn salua respectueusement la fille de Ra’s Al Ghul qui contenait encore difficilement sa peine et sa rage. Maintenant, sa confiance en partie regagnée, l’assassin ne devait pas s’éterniser avec d’autres requêtes et risquer de froisser encore la femme qui était devenue sa dirigeante. Il lui fallait du temps pour penser cette blessure et entamer le renouveau de la Ligue sur le plan mondial, comme Merlyn l’espérait.

« حياة طويلة الدوري الظلال [Longue vie à la Ligue des Ombres] » dit-il avant de se reculer tout en conservant l’inclinaison de son corps en signe de soumission.

Arrivé au niveau de l’entrée de la grande salle, il se retourna et marcha à nouveau du pas leste sur le tapis. Les gardes qu’il recroisait, comprenait sans mots que le Maître assassin était de retour parmi les Ombres et qu’en obtenant le pardon de Talia après la mort du Ra’s Al Ghul, la valeur de sa vie dépassait même les traditions de vengeance et d’honneur.
C’était tout naturel que les règles de la Ligue évoluent et ne restent figées dans le temps comme cette Cité poussiéreuse.
Il fallait aller de l’avant ;  la Ligue des Assassins devait construire l’avenir plutôt qu’inlassablement combattre le présent tout en pleurant mélancoliquement le passé.

Au détour d’un couloir, le vieil archer passa deux doigts gantés à son cou pour essuyer le sang qui perlait, il le frotta avec douceur devant son regard fixé et aussi lumineux que les torches qui éclairaient le tunnel. Malgré son apparente jeunesse, il savait que la belle Talia trichait sur son âge, il savait que son père se vantait d’avoir plusieurs centaines d’années et il s’était convaincu de trouver comment ces deux là possédaient le secret de cette longévité.
Il n’était pas dupe et se doutait que le Démon pouvait resurgir à tout moment et se montrer moins clément que sa fille. Son temps était surement compté.
Mais Ra’s Al Ghul appartenait au passé, Talia elle, au présent et lui à l’avenir. Il avait encore des sentiments pour la fille du Démon, mais il n’en avait décelé aucuns chez elle. Il ne lui devait pas sa vie quelques instants plus tôt. Dommage… une telle beauté…

Un sourire se dessina sur son visage et il rabattit sa capuche noir pour disparaitre dans les ténèbres…



[HRP : RP terminé, ce fut un plaisir. Je me tiens à ta disposition pour un autre RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[PV Talia Al Ghul] ولاء

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» The Dark Knight Rises
» Mais qui est vraiment Talia Winters?
» Talia SHIRE
» Rocky Balboa, Sylvester Stallone, 2 histoires qui se...
» [Thalia] Lost in your Soul ( Japan Expo !!! )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-