Un rire pour la vie [Dinah/Sélina/Cheshire]

Invité

MessagePosté le: Dim 26 Juil 2015 - 14:57
Il se tenait là, debout, figé, comme si les rafales de vent glaciales l'avaient finalement forcé à devenir un glaçon. Seuls ses yeux trahissaient le contraire, tandis ils semblaient remplis d'une lueur malsaine et active. Profondément perdu dans ses pensées, au bord de la rambarde qui donnait, en contrebas, sur toute la manufacture de l'ancienne usine d'Ace Chemicals, le Joker jugeait une des cuves d'acide vide, poussiéreuse, ancienne. Il revoyait le corps de Red Hood tomber et heurter de plein fouet les eaux vertes et glaciales qui la remplissaient à l'époque. Et sous sa peau flétrie, ridée par l'étirement causé par les agrafes qui la maintenait en place, un sourire se dessina. Ses yeux restaient invariablement deux petits points noirs, totalement corrompu par tout ce qu'il avait vécu, mais il se sentit envahi par une sensation de fou rire inévitable. Il se retint, mais le fait de savoir qu'il réapparaissait au même endroit qu'il était né pour la première fois, il y a de cela des années, cela semblait un meilleur tour, plus cruel, qu'il avait jamais joué. Car cela signifiait une vague de crime, une nouvelle vague de terreur et de violence, dont il allait être le seul maître et responsable. Mais ses plans à venir n'étaient connus que de lui et de son futur acolyte. Il releva la tête à l'approche d'un de ses hommes. Le Joker vit une lueur d'appréhension traverser ses yeux, ainsi qu'une lueur de dégout. Il n'y fit pas attention, mais cet homme en subirait les conséquences. Après tout, il s'agissait toujours de Tonton J!

-On a toujours pas retrouvé Harley, patron. Par contre, on a amené la personne que vous souhaitiez, tout est prêt!

C'était d'une voix trainante, hésitante et sur un fond effrayé qu'il avait parlé, mais il savait qu'il n'était qu'un pion, et à juste titre.

-Tant pis pour Harley, cette chouineuse ne nous gênera pas! Je m'en occuperais bien assez tôt.

Il emboîta le pas à son acolyte, jusqu'à une pièce qui sentait le renfermé. A l'intérieur, il y avait un homme, bailloné, qui avait été grimmé en parfait petit Joker. Lorsqu'il vit le Prince du crime entrer dans la pièce, il eut la même réaction de dégoût et de peur. En quelques foulées bondissantes, il fut sur sa victime. Le jeune homme était entré dans l'âge adulte depuis peu, mais il était quand même fort et robuste. Pas assez pour résister à son enlêvement, pourtant.

-Saluuuuuuut! Je vois que tu me reconnais! Comment tu trouves mon visage? Ravageur? Séduisant? Terrifiant? Ou un peu de tout ça à la fois? (Il termina sa phrase d'un coup en plein visage.) Tu sais que c'est moi qui ait tué ton père? Ce fut d'ailleurs mon premier crime sur la scène publique! C'est parfois bien de revenir aux originaux!

Le Joker se détourna, et il se plaqua derrière une caméra, fixée devant le jeune homme. John Claridge, fils de Henry Claridge, était réellement le fils du premier meurtre du Joker. La caméra s'alluma, et retransmis en direct, sur l'écran du monde, le visage terrifié et grimmé du jeune Claridge.

-Devinez qui est de r-r-retour après un bon petit repos? C'est Tonton Joker! Et je ne suis vraiment, mais vraiment pas content de ce qui se passe dans cette ville! Où sont les sourires, les rires, et les crimes qui faisaient sa beauté? Je n'en sais rien, mais je vais m'assurer de mettre des sourires sur tous les visages! A commencer par celui du jeune Claridge!

Claridge, qui avait parlé d'une voix tremblante durant son monologue, leva des yeux implorants vers le Joker, mais le mal était fait. Il commenca à trembler sur sa chaise, et sa tête bascula en arrière, dans un éclat de rire ininterrompu. Lorsque la caméra eut de nouveau un point de vue sur le jeune homme, un sourire s'était figé sur son visage. Le Clown prit alors la caméra entre ses mains, mais fit en sorte que son visage reste dans l'ombre.

-Rejoins-moi à Ace Chemicals, Batman! On a beaucoup de choses à se dire et à faire en mémoire du bon vieux temps! Sinon, je tuerais une personne dans une heure, puis dix dans deux heures, et ainsi de suite!

Il ponctua sa phrase d'un rire éclatant, même si au fond, il n'attendais que d'affronter de nouveau Batman. Il donna ses ordres à ses hommes. Batman ne pourrait rentrer que par la grande porte, et de là, il verrait ce que Tonton Joker a prévu pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 26 Juil 2015 - 19:43
Le froid avait pris possession de la ville de Gotham, lui donnant un aspect de ville fantômes tant le peu de gens dehors étaient évident. Dans leurs maisons, leur voiture où les transports, mais les habitants n'étaient certainement pas dehors. Dinah, elle, avait décidé de se rendre au sein d'un refuge d'aide pour les sans domicile fixe. Cet institut était un passage habitué pour la jeune femme blonde qui aimait à donner de son temps quand elle n'était pas préoccupée par d'autres menaces plus grandes. Le fait d'offrir ne serait-ce qu'un simple bout de pain ou une soupe afin de faire apparaître une once d'apaisement dans la vie compliquée de ces personnes en difficultés avait le don de lui réchauffer le cœur. Il lui rappelait son père il y a quelques années alors qu'il noyait le chagrin de sa lourde perte dans l'alcool. Si elle n'avait pas été là pour le soutenir et l'épaulé, qui sait s'il ne serait pas devenu dans la même situation que ces personnes dans le besoin. Le grand cœur de Dinah prenait ces gestes de bonté comme une évidence et alors qu'elle s'approchait d'une vieille dame grelotante pour l'envelopper d'une couverture, elle n'eut que le temps de lui adresser un léger sourire réconfortant avant d'être attiré par un autre événements. En effet, la plupart des personnes présentes dans le local, qu'elles soient demandeuses ou bénévoles, s'étaient regroupée autour de la modeste télévision suspendue au mur. Visiblement, le programme habituel avait été coupé pour laisser place à un flash spécial. Doucement, pas à pas, Dinah se rapprocha de cet attroupement et de la télévision. À son grand désarroi, elle vit un jeune homme, tout juste adulte, ligoté sur une chaise et absolument terrifié. Il semblait avoir déjà vécu quelques brimades qui créèrent un réel sentiment d'effroi général dans l'institut mais qu'elle fut leur surprise quand l'auteur de cet acte abominable se montra à l'écran. Un visage tout droit sortit de la morgue, des bouts de peau pendant dans l'air et ne tenant qu'a l'aide de simples agrafes. Sourire aux lèvres, tout le monde ou presque à Gotham connaissait désormais cette ... chose. Le Joker était finalement de retour et s'il était clair que ce n'était pas pour le meilleur, il fallait s'attendre à ce que ce soit pour le pire.

La foule présente dans les lieux commença à être réellement paniqué, chaque personne cherchant le regard des autres comme pour avoir un signe de réconfort. Une seule demoiselle, au fond de l'attroupement, resta figée, le regard sur la télévision. Chaque indice, chaque événement, chaque objet pouvait être un moyen de prendre à défaut le Joker. Ce dernier termina en appelant Batman à venir à Ace Chemicals mais Dinah ne pouvait pas se résoudre à rester en attendant les agissements d'un soi-disant héros qu'elle a toujours eu du mal à côtoyer. Reposant sur le fauteuil un homme semblant sur le point de s'évanouir sous le choc de la nouvelle et de la terreur qui l'envahit, elle se dirigea finalement vers l'arrière du lieu qui servait de vestiaires de fortune.

Black Canary était sortit par-derrière à travers la légère fenêtre située en hauteur. Sa fine silhouette avait tout de même des avantages. Après avoir escaladé l'échelle de secours, la justicière se retrouva sur le toit. D'ici, elle pouvait contempler la panique qui prenait place dans chacun des commerces et immeubles. L'idée même de revivre une nouvelle blague psychotique de ce Joker n'avait logiquement pas rassuré les habitants de Gotham. Sur les balcons, les gens cherchaient de l'aide du regard, criant même au Batman tandis qu'une de ses connaissances, Bob, le gérant d'un bar qu'elle fréquente régulièrement essayait tant bien que mal de calmer les ardeurs des plus vifs d'esprit alors que son commerce s'offrait au champ de vision de la belle héroïne. Mais l'heure n'était pas à la contemplation mais bel et bien à l'action. Virevoltant de toit en toit au pas de course jusqu'à sa moto avec laquelle elle avait rejoint l'institut dans laquelle elle se trouvait avant de devoir changer d'identité, elle enfourche cette dernière pour arriver rapidement à l'endroit où le Joker souhaitait rencontrer la chauve-souris. La réputation de ce psychopathe n'était plus à faire et Dinah avait bien en tête le style très peu académique de ce dernier. Elle ouvrait donc la porte principale de l'usine, théâtre de la naissance de son adversaire, sachant pertinemment que de nombreux obstacles allaient se frayer sur son chemin alors que le Joker évoluait presque au sein de sa propre maison.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 26 Juil 2015 - 20:17
Selina était tranquillement assise dans son salon a écouter la télé, chose qu'elle faisait très rarement. La télévision était, selon elle, le meilleur moyen que le gouvernement avait trouver pour contrôler les masses, forçant des millions de gens tous les jours a prendre place devant cette boite pour y perdre des heures de leur vie a écouter des programmes plus stupide et ridicules les un que les autres. Cependant, elle s'asseyait bien parfois devant la télé pour écouter les nouvelles, ou des documentaires sur les félins. C'est ce qu'elle était en trin d'écouter en ce moment même, un documentaire fascinant sur un homme en Afrique du sud qui vivait au sein des lions et des hyènes comme s'il faisait partie du groupe. C'était tout s9implement incroyable, mais Selina était certaine de pouvoir arriver au même résultat. Aucun félin ne lui avait jamais fait de mal qu'il soit grand au petit et ça n'arriverait jamais non plus.

Elle avait juste ce don très spécial, cette connexion presque surnaturelle avec le gent féline. Elle leva la canette de soda light qu'elle avait en main pour en prendre une gorgée, son autre main caressant Isis entre les oreilles, quand le programme fut soudainement interrompu, et elle se pencha en avant, immédiatement en alerte. Ce jeune homme, presque un adolescent, maquillé en Joker... Aaaah, oui, et voila le Joker lui-même qui fait une apparition dans toute sa hideuse gloire. Le pauvre garçon n'a aucune chance et Sélina a un pincement de compassion pour le pauvre type. Elle sait a quel point le Venin de Joker est douloureux...

Elle se lève et écoute a peine la fin du speech du fou furieux a l'écran. Il est de retour. Elle a une sérieuse ardoise a lui faire payer. Autant faire d'une pierre deux coups et mettre a mal son plan le plus récent juste parce qu'elle le peut et qu'elle ne veut pas revoir ce cinglé courir les rues et ruiner le travail de voleurs honnêtes comme elle! Elle enfile sa tenue moulante, prends son fouet et sort ses griffes tranchantes comme des rasoirs. Isis saute sur son épaule mais Sélina cette fois ne veut mettre aucun de ses compagnons en danger. Le Joker, ce n,est pas de la blague. Elle repose la féline au sol et lui gratouille la tête.

"Pas ce soir, Isis. Là où je vais, c'est trop dangereux. Attends-moi bien sagement a la maison, ça vaudra mieux."

Et puis elle sort par la balcon et disparait dans la nuit froide en direction de l'usine de produits chimiques. Quand elle arrive sur les lieux, elle surprends une autre silhouette qui entre dans la place. Une autre femme, et d'après le costume, il s'agit de Black Canary. Que fait l'Héroïne de Star City a Gotham? Ça n'à pas d'importance pour le moment. la féline se pose sur le toit de l'usine et tente de trouver une entrée en hauteur. Elle n'utilise pas les portes pour entrer, tout le monde la sait...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 27 Juil 2015 - 18:24
Cinq minutes... Dix minutes... Quinze minutes... Cheshire n'était pas du genre patiente, pourtant elle se devait de surmonter ce défaut le plus possible aujourd'hui. Ce qui allait arriver valait la peine d'attendre, réellement.
La mercenaire était assise sur une chaise roulante dans un bureau piteux d'Ace Chemicals à Gotham City. Elle faisait rouler à répétition la chaise d'un bout à l'autre de la pièce en essayant de voir si elle finirait par tomber en allant toujours de plus en plus vite. Elle cherchait à combler son attente interminable du mieux qu'elle pouvait. Vêtue comme à son habitude de sa tunique verte, elle n'avait pas manqué d'apporter ses deux saïs mais aussi ses deux katanas accrochés dans son dos. Et il y avait une raison valable à cet équipement et à sa présence à Gotham.

Cela faisait deux fois que la jeune femme se retrouvait dans cette ville en seulement quelques jours. Non pas pour y prendre du bon temps, non. Enfin pour Cheshire c'était clairement du bon temps que de se défouler sur du super-héros, si elle pouvait entrer dans un restaurant et commander un Batman thermidor, un Green Arrow rôti à point ou encore une Supergirl servie sur son lit de pommes de terre aux asperges, elle le ferait. Secouant la tête après cette pensée à caractéristique quelque peu cannibale, elle se concentra de nouveau sur sa présence ici. Elle était là pour le travail. Les affaires, le business, ce à quoi elle était une vraie professionnelle.

Elle avait devant ses yeux un écran qui fonctionnait assez mal mais qui laissait quand même apercevoir ce que filmait une caméra positionnée à l'entrée de l'usine. Cheshire avait pour rôle de surveiller toute entrée puisque la personne attendue n'était autre que le grand Batman. Le Joker avait lancé un message dans sa ville, il était clair que c'était le Chevalier Noir qui devait venir pour tenter de secourir la pauvre tâche que le prince du crime avait kidnappée.

Elle se leva avec calme pour se rapprocher de l'écran lorsqu'elle cru voir une silhouette atterrir devant la porte d'entrée et l'ouvrir. Malgré la qualité de l'écran qui laissait à désirer, Cheshire comprit bien que ce n'était pas Batman mais une femme. Et parce qu'elle ne l'avait revue que très peu auparavant, elle reconnue Black Canary.

- Joker, tu vas être déçu... soupira-t-elle en se rasseyant sur la chaise.

Mais elle l'était aussi. Cela compromettait son contrat avec le criminel le plus réputé de Gotham.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un rire pour la vie [Dinah/Sélina/Cheshire]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hello, pour mon retour, je veux rire !!!
» juste pour rire
» Sondage pour rire
» Pour rire un peu ce dernier jour de travail
» Recette pour écrire.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-