100 millions de volts (Pv : Static Shock)

Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 27 Juil 2015 - 3:39
Flash avait collaborer de nombreuse fois avec Star Labs. La plupart du temps, c'était dans le cadre d'enquête de police ou alors à leur demande. Cette fois-ci c'était différent. C'est lui qui avait besoin d'aide. Il avait contacté des gens de confiance à l'intérieur du bâtiment, son problème n'était pas si important et surtout, il n'allait surement pas déboucher sur aucun projet parallèle. On lui avait donc accordé la bonne grâce de mettre un stagiaire sur son cas.

Euh bonjour, j'ai rendez-vous avec...

Il se rendit compte qu'il avait oublié le papier sur lequel il avait écrit le nom de la personne avec qui il avait rendez-vous. Il partit donc chez lui le rechercher. Tout ceci se passa en un clignement d'oeil. La réceptionniste n'eu même pas le temps de s'en apercevoir. Se que Flash lui n'avait pas "aperçus" c'était le regard admirateur de la réceptionniste. Il était tellement habitué à ce genre d'attention que c'était devenu naturel, mais il tâchait d'y faire toujours attention et de prendre le temps de satisfaire les citoyens de Central City, mais aujourd'hui c'était différent. Il avait des préoccupations.

Mr. Virgil Hawkins. Je suis... Dit-il en montrant le papier

Pas besoin de vous présenter Mr. Flash. Je sais bien qui vous êtes !

Merci Gloria, (il avait lu son nom sur sa blouse) mais vous pouvez m'appeler Flash. Mr. Flash, c'est Jay Garrick, pas moi haha! Vous savez le flash avec le chapeau avec des ailes sur les côtés!

Elle eu un rire mal à l'aise, ne sachant quoi répondre.

J'avertis le stagiaire de votre arrivée Flash.

Merci Gloria, vous voulez un café? Je reviens toute suite!

Il alla en Colombie chercher un café. Il y avait la-bas une coopérative de café qui faisait une torréfaction à vous couper le souffle. C'était juste hallucinant. Flash ne buvait pas vraiment de café, mais lorsqu'il avait amené cela à Iris, elle avait tout simplement adoré. Il lui apporta alors la tasse, qui n'avait rien de bien décoratif, elle était en métal un peu cabossé.

Voilà, gouter cela vous m'en direz des nouvelles. Quand vous aurez fini juste à laisser la tasse là j'irai la rapporter au producteur quand vous aurez fini.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 28 Juil 2015 - 0:02
La journée était somptueuse ! Tout ce passais pour le mieux ! Virgil avait pu avoir presque une nuit de sommeil entière, le soleil brillait dans le ciel, il n' y avait pas eut trop de monde dans le métro, un boulot passionnant l'attendait mais la cerise sur le gâteau c'est qu'il avait rendez-vous avec "The Flash".

Static aimait beaucoup travailler avec Flash. Il avait un côté immature dans certains cas que peu de super héros avaient. Flash pouvait ne pas se prendre au sérieux tout le temps et il aimait bien rigoler un point que les deux héros de l'éclair avaient en commun.

Si Virgil attendit impatiemment  pendant les trois quarts de sa matinée son rendez vous, il travaillait aussi sur un projet qui lui tenait à coeur. Lui et son chef de stage un éminent scientifique, étudiait la conductivité d'une sorte de "méta-métal", un élément de type métallique pouvant selon certaines variables changer d'état et de forme. Alors que le jeune homme était en train de remplir un dossier minutieusement le téléphone sonna. Virgil décrocha tout naturellement puisque ça faisait partie de ses attributions de stagiaire. Au bout du fil, Gloria, la réceptionniste :

Virgil tu as comment dire ... un époustouflant rendez vous .

Oui Gloria je suis au courant, dite lui que j'arrive aussi vite que je peux . Pas aussi vite que lui le pourrait bien sur mais je vais faire vite.

Il raccrocha immédiatement tandis que la réceptionniste fit de même avant de prévenir Flash que Virgil allait venir avec un grand sourire béa.
Virgil bondit d'excitation, enleva sa blouse, fit signe à son maître de stage et partit comme une fusée du labo où il se trouvait. Il courra dans les couloirs, ne voulant pas faire attendre l'homme le plus rapide du monde. Il manqua de peu de se prendre un mur mais pu l'éviter et finir sa course dans l’ascenseur descendant jusqu'à la réception. Quand les portes souffrirent, il vit au bout du couloir le costume rouge et jaune de flash et courut vers lui . Arriva à sa hauteur il dit en lui tendant la main :

Me voilà , me voilà , j'ai fait aussi vite que j'ai pu . Content de vous voir Flash .


Virgil le vouvoyait exprès afin que Gloria ne comprenne pas que les deux hommes se connaissent. Plus tard Static le tutoierait mais toujours de façon très respectueuse .
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 28 Juil 2015 - 18:47
Merci de me recevoir.


Il salua poliment la jolie Gloria, et suivit Virgil qui le mena vers l'ascenseur. Il était fatigué à un point tel, qu'il faillit s'endormir l'espace de quelques secondes. Il trouva appui sur l'épaule plus base de Virgil. Il se releva et se ressaisit regardant le jeune homme un peu mal à l'aise. Il détestait comment il se trouvait en ce moment et c'était précisément la raison de leur rencontre.

Désolé, je suis fatigué... En fait c'est la raison qui me fait venir ici aujourd'hui. Je n'arrive plus à dormir. En fait, oui je dors, mais je n'arrive pas a avoir un sommeil paisible. À chaque, fois j'entends crier à l'Aide et je me retrouve frapper par la foudre. Je n'ai pas eu une nuit de sommeil paisible depuis la bataille de Coast City contre Jax-Ur.

Conscient que cette discussion d'ascenseur n'avait pas le bon décor il cessa de parler. Il ne savait pus trop se qu'il devait faire et espérait que Virgil puisse l'aider. Il aurait certes pu demander à Martian Manhunter de l'aider, mais même si Jonn Jonzz était un télépathe extrêmement respectueux de ses hôtes, il ressentait toujours un malaise à laisser quelqu'un fouiller dans sa tête. Il préférait donc passer par la science humaine plutôt qu'au pouvoir martien. Puis si ça se trouvait, ce n'était rien et ils arrangeraient cela en moins d'une minute.

C'est quand même dingue qu'en 2015 on doit encore ce taper ce genre de musique dans les ascenseurs non? je veux dire, faites-moi pas à croire qu'on n’est pas capable de synchroniser une radio dans cette cage de métal. Quoique... *il se mit à bouger à gauche et à droite"* non je n’ai rien dit... j'adore finalement. Tam, talam, tam tam tam...


Il faisait exprès d'être un peu plus léger et cocasse dans son intervention. Il ne voulait pas effrayer Virgil tout de suite avec ses problèmes. Il cherchait ni plus ni moins à alléger l'atmosphère de l'endroit depuis qu'il avait parlé de Jax-Ur, il la trouvait pesante. Puis Virgil était jeune, il n'était pas obligé de lui jouer l'attitude batmanesque ou la prestance Superman, il était Flash et C'était très bien comme ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 5 Aoû 2015 - 13:54
Virgil était heureux de recevoir Flash et encore plus que le célèbre héros veuille le voir lui, le petit stagiaire et personne d'autre de plus important. Virgil se doutait bien que Flash l'avait demandé lui parce que les deux hommes se connaissait "du boulot" mais c'était tout de même une fierté pour lui que d'être demandé par Flash.

Virgil le conduisit jusqu'à l’ascenseur ou ils y entrèrent tout les deux. A peine les portes étaient refermés que Flash eut un léger moment de fatigue trouvant l'épaule de Virgil avant de se ressaisir dans la seconde. Le jeune homme fut surpris de voir LE flash dans un tel état et il se demanda instantanément quel en pouvait en être la raison. La réponse de l'homme le plus rapide du monde ne se fit pas attendre, et flash se confia à Virgil.

La raison de sa fatigue était évidente, un manque de sommeil du à un cauchemar éprouvant et répétitif , mais Virgil ne voyait pas vraiment en quoi il pouvait être utile à Flash. Le jeune était un scientifique spécialisé dans les nouvelles technologies pas en psychisme et interprétation des rêves.

Flash fit une parenthèse légère sur les musiques ringardes qu'on pouvait encore trouver dans les ascenseur de nos jours. Il n'avait pas tord dans le fond ils pourraient y mettre la radio. Virgil ne faisait même plus gaffe à ces mélodies tellement il les entendait à longueur de journée. Même si flash commençait à se dandiner le jeune homme à côté de lui se demandait toujours pourquoi il l'avait choisit lui et n'hésita pas à demander :

- Effectivement ils pourraient mettre autre chose avec les années, j'aimerais bien entendre un bon petit Eminem en rentrant dans un ascenseur ça changerai mais permets moi de revenir à notre rendez-vous. En quoi puis-je t'aider Flash, je ne connais pas le psychisme et encore moins le monde des rêves a part le faite que se son des signaux électriques envoyé par notre cerveau dont un but qui reste encore un mystère pour la communauté scientifique. Pourquoi souhaites-tu me rencontrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 5 Aoû 2015 - 17:09
Flash paru un peu mal à l'aise. La porte de l'ascenseur ouvrit puis il suivit Virgil jusqu'à son bureau. Évidemment, il ne voulait pas parler de tout ça dans un ascenseur. Une fois dans le bureau de Virgil il se passa la main dans le visage puis il regarda ses mains. Les deux mains se frottèrent puis il regarda Virgil. Puis, ses mains se découvrir. Son costume contrairement à ce que les gens pensaient n'était pas fait de tissus, plus maintenant en tout cas. Il était littéralement fait de speedforce ce qui lui donnait le contrôle total sur chacune partie. Donc, les mains furent découvertes pour montrer les paumes de Flash.

Quand je me suis réveillé, j'avais ça sur les mains. Quelques choses me dit que c'est relié à cette foudre dans mon rêve.

Les mains de Flash étaient brûlées. C'était une brûlure que Static Shock avait probablement vue des centaines de fois. Une entrée dans la main gauche, une entrée dans la main droite et une ligne qui traversait la main sur le dessus et à l'intérieur. Toute la peau était noircie et rougie. C'était les traces évidentes d'un courant électrique qui avait travers, le corps de Flash.

Je n'arrive pas à comprendre ce qui a pu se passer. Comment la foudre de mon rêve peut avoir provoqué ceci ? Je crois que ça un rapport avec cette personne qui me demande de l'aide. La foudre, l'aide et tout. J'avoue être perdu, je pensais que tu pourrais peut-être m'aider. Je suis un spécialiste de la vitesse et pas de l'électricité. Ça empêche de dormir et la speedforce devient n'importe quoi si je n'arrive pas à bien la contrôler. BREF, je suis un peu perdu et je n'arrive pas à me faire une idée fixe.

Flash savait bien que ce n’était pas un truc commun, mais c'était Star Labs. Si un endroit pouvait l'aider, c'était eux. Ils étaient plutôt dans le classique d'arriver chez eux avec peu d'information et un problème inconnu. C'était absolument, le cas de Flash dans le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 7 Aoû 2015 - 15:26
Flash n'avait pas l'air dans son état normal et Virgil le voyait bien. Même s'il avait fait une petite blague avant dans l’ascenseur ça se voyait que Flash n'était pas bien. Le héros frotta ses mains faisant disparaître son costume et laissant apparaître ses mains, brûler d'une façon que Virgil connaissait bien.

Flash n'avait finalement pas fait appel à Virgil pour rien. Les traces qui se trouvaient sur ses mains étaient effectivement des brûlures dû à l’électricité et il ne manqua pas de lui dire :

- Je te confirme que ce sont bien des plaies faite par l'entrée, ou la sortie, d'un courant électrique. La question c'est comment ? Et Pourquoi ? Tu n'as jamais lancé d’éclairs via la paume de ta main à ce que je sache ?

Sur le coup Virgil était tout aussi perplexe que Flash sur la provenance de ses marques. Il ne connaissait pas l'étendu des pouvoirs du Flash, son logo quasi-semblable à celui de Static Shock représentait bien un éclair mais dans son cas il signifiait la vitesse et non l’électricité. Le jeune dû réfléchir deux bonnes minutes pour essayer de comprendre mais rien ne lui venait alors il se décida à demander d'autres éléments sur son rêve, se disant qu'il devait sûrement y avoir un rapprochement :  

- Ce rêve que tu fais dis m'en plus. Est-ce que c'est un cauchemar ? Qui est cette personne qui te demande de l'aide ? L'a connais-tu ? D'où viens la foudre?

Si comme le pensait Virgil le rêve était à l'origine de tout, alors le jeune homme avait peut être une explication à fournir au héros de la JLA. En attendant un réponse de la par de l'homme le plus rapide du monde Virgil examina à nouveau ces mains et ces brûlures .
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 9 Aoû 2015 - 16:38
Se laissant examiner tout en étant un peu mal à l'aise il commença à narrer son rêve.

C'est très étrange en fait, car normalement je ne me rapelle jamais de mes rêves. Il faut comprendre que mon cerveau est généralement en mode speedforce, se qui me permet de dormir moins longtemps et d'avoir un sommeil réparateur. Mes rêves il y en a donc des milliers en quelques minutes, je ne les retiens donc jamais. Cependant celui-ci me reste, un peu comme s'il arrivait à la vitesse de l'éclair dans ma tête, comme s'il me marquait. Tout se déroule très rapidement. On me demande de l'aide, mais tout se que je peux voir c'Est de la foudre ou de l'électricité. Comme si l'entité était presque fait de foudre. Puis il y a une détonation que je dirais du tonnerre et je me réveille.

Il savait qu'il donnais peu d'information mais il cherchait dans sa tête des détails qu'il n'aurait pas dit. Des choses qu'ils auraient oublié. Mais il était si fatigué, si lessivé. Il avait à peine dormi depuis les événements d'Akryptopolis. Il se demandait si le symbiote avait quoi que ce soit affaire avec se qu'il avait dans son subconscient mais il en doutais. Cela semblait deux événements indépendants, mais malheureusement subséquent ne lui laissons pas le loisir de bien reprendre ses forces.

100 millions de volts. Je... je crois que l'entité elle essayait de me dire ça. Je crois l'avoir lue dans ses yeux ou sur son visage. Il me le dit en silence. Oui, c'est ça. À l'aide, 100 millions de volts, puis la foudre.


Il regardait Static, c'est la première fois qu'il se souvenait de ce détail. Il était certain que sa présence était non négligeable dans le souvenir. Il avait vraiment l'impression d'avoir débloqué quelques choses d'important dans la compréhension de se qui lui arrivait. Il eu un sourire en coin comme si c'était la première fois depuis longtemps qu'il avait une bonne nouvelle. Était-ce aussi essentiel qu'il le croyais, il le découvrirait bientôt, mais il avait un regain d'espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 10 Aoû 2015 - 13:57
Virgil écouta attentivement ce que Flash avait à lui dire tel un psychologue en pleine séance sauf que le jeune homme ne prenait pas 300 dollars de l'heure, lui le faisait gratuitement et avec générosité. Il chercha dans les explications de Flash des détails mais infimes, quelque chose qui pourrait le mettre sur une voie. Barry lui raconta comment il dormait et comment il percevait ses rêves habituellement. Vrigil nota le fait que cette fois-ci, pour ce rêve en particulier Flash gardait des souvenirs aussi léger soit-il, celui d'une entité faite entièrement d'électricité. Le stagiaire de chez Star Labs comprenait de plus en plus pourquoi l'homme le plus rapide du monde avait fait appelle à lui.  

Alors que le jeune homme se grattait la tête pour trouver une explication et une réponse à cette entité faite de courant électrique,  Flash eut comme un flash et se souvint d'un détails très important. Une phrase presque anodine mais qui pouvait tout changer sur l'interprétation du problème de Barry.

* A l'aide, 100 millions de volts ... *

Virgil resta silencieux trois bonnes minutes, réfléchissant à toutes les hypothèses possibles. Très vite il n'en retint qu'une et c'était la plus logique. Il n'attendit pas et mit Flash dans la confidence :

- Le raisonnement le plus logique c'est que quelqu'un ou quelque chose essaye de te faire passer un message. Le canal utilisé dans ce cas précis est le rêve, un "moyen" de communication rarement employé et généralement que par des personnes ayant des aptitudes mentales relativement élevés. Dans ce cas c'est tu distingue une entité électrique qui n'a aucun rapport avec toi. Si un télépathe avait voulut te contacter de cette façon il aurait pris une forme plus attractive pour toi, quelque chose que tu puisses reconnaitre, ton double physique, un être cher voir de la speedforce pure. Mais là il s'agit bel et bien d'une entité que tu ne reconnais pas. J'en viens à mon hypothèse.
Cette chose communique avec toi part tes rêves car là d'où elle vient c'est son seul moyen. Je pense à une réalité parallèle mais qui t'ai très personnelle, comme si ton subconscient avait son propre monde physique.


Virgil réfléchit à nouveau. Il n'était pas psy' et flash n'était pas juste venu juste pour se confier du coup il fallait trouver une solution. Une idée traversa son esprit et il en fit part au Flash :

- Je te propose de refaire ce rêve une fois de plus mais ici. Je t'installerais des capteurs cérébraux afin d'essayer d'enregistrer ce qui se passe lors de ce rêve et uniquement lors de celui-ci. Je ne me permettrais pas de fouiller dans ton subconscient. Ainsi je serais peut être plus à même de comprendre et de trouver une solution à ce problème. Qu'est-ce que tu en dis ?

Virgil ne voyait pas d'autre moyen pour avoir plus d'éléments de réponse. S'il pouvait enregistrer le rêve de Barry et y trouver des informations plus concrètes il serait plus aidé.
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 15 Aoû 2015 - 16:03
Barry était soulagé pour une simple et très bonne raison. Virgil avait une idée. C'était simple et pourtant tellement salvateur. Quelqu'un avait une idée sur quoi faire. C'était tellement plus agréable que de ne pas savoir et de naviguer dans le "néant". Il évalua donc ce que Virgil lui demanda et accepta.

D'accord, mais je te suggère de l'enregistré à la plus grande vitesse que tu peux et ensuite de le passer au plus grand ralentit possible. Comme je l'ai déjà spécifié, mon cerveau entre en mode speedforce automatiquement durant mon sommeil pour filtrer toute l'information vue à cette vitesse dans la journée. Cela me permet d'avoir normalement moins besoin de sommeil. Mais dans un cas comme dans l'autre, si on désire y voir quelques choses nous devrons pouvoir ralentir ce que tu verras.

Flash avait donné ses petites instructions. Il était à l'aise avec cette idée. Normalement, il n'aimait pas beaucoup que l'on fouine dans sa tête, surement à cause de mauvaise histoire avec le Thinker, mais cette fois c'était de nécessité. Il avait besoin qu'on le libère de ce cauchemar, il DEVAIT, se reposer. Il s'installa donc à la position horizontale dans ce qui semblait être un lit étrange. Il se laissa aller aux bons soins de Static en espérant que cela apporte une réponse.

Euh... si je fais un autre genre de rêve, tu coupes la caméra okay? Je veux dire... on se comprend non? on a pas toujours le contrôle sur ce que l'on pense.

La pensée était volontairement frivole, mais il eut soudainement une petite crainte pour Iris. Si elle apparaissait dans son rêve, cela pourrait compromettre sa sécurité. Puis il n'avait aucune envie que Static voie sa femme dans sa plus petite tenue. Ou pire encore, Wonder Woman, Big Barda, Jessy Quick ou d'autres collègues qui aurait pu glisser dans son subconscient sans qu'il soit lui même voulu cela. Des fois le cerveau faisait des raccourcis que lui même n'était pas en mesure de capter.

Highway to the danger zone, Right into the danger zone , maverick! Je suis prêt.

Il se sentit un peu vieux avec cette référence à Top Gun qui était un film de sa jeunesse... clairement pas de l'âge de Static. Enfin, peut-être avait-il vu se classique et empêcherait Barry de se sentir comme un vieux croûton face à cette nouvelle génération.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 21 Aoû 2015 - 10:30
Flash avait accepté l'idée de Virgil et se laissa faire. Le garçon l'installa sur une table spécialement rembourrer pour qu'elle soit plus confortable. Il amena trois machines et pleins de câbles qu'il brancha sur une sorte de serre-tête qu'il fini par mettre autour du crâne de flash. Par chance l'ordinateur était assez puissant pour que le super héros n'ait pas besoin d'enlever son masque. Flash lui donna des conseils, connaissant son corps et la speedforce mieux que personne Virgil les prit en considération et chercha le programme nécessaire à l'enregistrement des rêves. Les réglages mirent du temps, même si Virgil était à l'aise voir même très à l'aise avec l'informatique il eut besoin de plusieurs dizaines de minutes pour tout mettre en place.

Flash lui demanda de couper l'enregistrement dans le cas où il faisait un autre rêve et même si s'il lui dit d'un ton léger le jeune homme pouvait sentir une légère crainte chez le héros de la JLA. Virgil fit de mieux dans ce genre de cas, afin de mettre Barry en confiance, et comme tout bon chirurgien avant une intervention, il lui expliqua comment ils allaient procéder :

- Je t'ai mis sur la tête un ensemble de capteurs cérébraux, les seuls au monde pouvant enregistrer les phases de sommeils et les rêves que produisent notre cerveau mais surtout notre subconscient. J'ai devant moi plusieurs écrans qui vont mesurer plusieurs paramètres tel que ton rythme cardiaque et ta tension artérielle, il y en a un pour la contraction musculaire et un autre pour la détection des yeux . Le plus important étant l'électroencéphalogramme qui va véritablement enregistrer ton rêve. JE ne verrais aucunes images je te rassure, l'ordinateur enregistra tout et devra faire un travail de codage pour disons "mettre" en image ce que toi tu as vu pendant ton sommeil. Je ne vais que surveiller les ondes cérébrales pour voir leurs comportements. Une fois tout fini nous n'aurons qu'à prendre le passage où les ondes ont les plus de piques et nous tomberont obligatoirement sur le rêve qui nous intéresse. Dans le meilleur des cas je te passerais sur un écran à part et hors de ma vision  les phases de sommeils paradoxales, l'instant où l'on rêve vraiment, et tu n'auras qu'à me dire le passage de ton rêve qui nous ais nécessaire.  

Virgil avait beau être jeune, parfois effronté, et se comportait des fois avec immaturité, il n'en restait pas moins un scientifique très doué ce que beaucoup de personne avaient tendance à oublier. En espérant avoir bien expliqué à Flash comment la "séance" allait se dérouler il lui précisa tout de même :

- Vu ton métabolisme j'ai régler machines, ordinateur et capteurs sur ultra sensible et à la vitesse maximum ce qui devrait nous donner un bons résultats.

Flash lui sortit un punchline d'un bon vieux film tout en lui montrant un pouce en l'air. Virgil sourit et lui dit :

- Aller Tom Cruise, détends toi, et laisse toi emporter par Morphée ou le marchand de sable au choix, Morphée étant quand même plus sexy.

Le jeune homme était concentré, pianotant sur son ordinateur, roulant sur sa chaise d'un bout à l'autre du bureau afin de vérifier si tout était ok. Flash n'avait plus qu'à s'endormir et rêver ...
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Sam 22 Aoû 2015 - 1:23
Cela ne fut pas difficile pour Barry de s'endormir. Il y avait maintenant plusieurs jours qu'il n'avait pas arrêté de courir et qu'il ne dormait que très peu. Une fois les paupières fermées et le corps préparé au sommeil, c'est-à-dire détendu et calme. Il s'endormit rapidement. Il y a toujours une période de latence dans le sommeil. Une ou le sommeil encore trop léger ne permet pas le rêve. Cette période passa très rapidement, puis le rêve de Barry se manifesta.

Tout ce passa très rapidement, mais prenons le temps de ralentir les choses pour bien décrire la scène.

Un être apparu sur un fond de décors blanc immaculé.

100 millions de volts (Pv : Static Shock) Krakkl

Il se tenait droit et fier. Il semblait regarder vers la caméra comme s'il savait qu'on le filmait. Les yeux fixes, il ouvrit la bouche. Un son de vibration continue se fit entendre. C'était un peu comme si on cherchait à syntoniser un poste de radio, mais qu'on y arrivait pas. Des parasites sonores sortaient du trou qui servait de bouche à l'entité puis finalement, une voix s'éleva.

Tu dois m'aider... Static, je sais que tu regardes. Je m'appelle Krakkl je viens de votre monde de la planète Kwyzz. J'ai découvert récemment que j'avais la possibilité de voyager au travers des mondes. On m'a demandé à l'aide dans la 5th dimension. Je croyais qu'il s'agissait de mon ami Wally West, mais je me suis trompé. Je suis maintenant à la recherche de quelqu'un qui peut m'aider. Je dois passer dans votre monde. Pour cela tu dois ouvrir une brèche dans les dimensions. J'ai besoin qu'un courant électrique de 1 million de volts au travers de Flash en course. Sa speedforce plus cette puissance devrais me permettre de traverser... je dois partir maintenant je risque d'abimer le cerveau de Flash. N’oublie pas 1 million de volts.

L'éclair traversa le rêve et Flash se réveilla en sursaut. Son cœur battait à tout rompre et il transpirait abondamment. Il cracha un peu de sang et une odeur de brûlé se fit sentir. Un peu de fumé s'échappait du corps de Flash, comme s'il avait été brulé de l'intérieur, comme lorsqu'on recevait un gros choc électrique.

Alors tu l'as eu? dit-il sans cacher son essoufflement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 23 Aoû 2015 - 14:04
Tout ce passa très vite , bien plus vite que Virgil ne l'avait calculé. Même le sommeil de Flash est extra rapide. Le héros a dormit moins d'une heure ce qui n'équivaut même pas à une phase de sommeil chez les êtres humains normaux et pourtant d'après les chiffres enregistrés il avait eut un sommeil réparateur égal à une nuit de huit heures. Malheureusement ce n'était pas du tout le cas, il était aussi fatigué qu'avant.Ce réveillant en sursaut, crachant du sang, ce fut essoufflé qu'il demanda à Virgil s'il avait pu enregistrer.

- Comme je t'ai dit avant, j'ai tout enregistrer et j'ai pu détecter sans problème la phase de rêve paradoxale que l'on cherchait. La sinusoïde ne ment pas et vu les piques et il ne peux que s'agir que de cela. Je t'avoue que je n'ai jamais vu ça. Mais si c'était un sommeil paradoxale de base ton cerveau à eut une activité bien plus puissante et rapide que le reste des tes rêves, comme si tout tes neurones, toutes les zones de ton cerveaux s'étaient allumé en même temps.

Et si ce n'était que ça ! L'entité que tu m'as décrite tout à l'heure elle m'a laissé un message. Elle m'a parler directement, regarde par toi même.


Virgil pianota sur son super ordinateur passa le message du dénommé Krakkl. Tandis que Flash regardait la vidéo, le jeune stagiaire de S.T.A.R labs était déjà en train de chercher une solution en élaborant sur un autre écran des algorithmes de calcul complexe . Une fois le message fini il pivota sur sa chaise de bureau et dit à Flash :

- A priori ce "Krakkl" connais Wally du coup je me demande pourquoi c'est dans tes rêves qu'il apparait? Mais passons j'ai d'ores et déjà fait quelques calculs pour voir si ce que cet élément électrique nous demandait était faisable...

Il laissa un moment du suspense.

- La réponse est oui mais je préfère te prévenir ça ne va pas être une mince affaire. Les deux variables les plus compliqués seront la gestion de ta coures et la génération du courant électrique. Une fois ces deux choses maîtrisés il faudra encore les combiner en émettant l’hypothèse, pourtant évidente, que ça ne te tue pas.

Virgil avait beau avoir une réponse potable à donner à Barry il n'était pas du tout sur que ça allait fonctionner et connaissait encore moins le résultat finale qui s’annonçait macabre pour le héros de la League. Avant de se lancer dans cette expérience risqué, Virgil préféra demander son avis à Barry :

- C'est à toi de décider Flash. Est ce qu'on tente de libérer Krakkl de la 5 ème dimension en le faisant comme il nous l'a dit et avec les risques que ça comporte ou on cherche une autre façon, sachant que ça prendra plus de temps et qu'on a moins de chance que ça fonctionne ?
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 25 Aoû 2015 - 1:45
Flash réfléchissait. Il connaissait ce Krakkl. Wally lui en avait déjà parlé, c'était son ami imaginaire quand il était petit. Ami imaginaire qui s’était révélé par la suite ne pas être imaginaire. En écoutant l'incertitude dans la voix de Static Barry comprenait ce qui se passait.

C'est pour ça qu'il n'a pas demandé à Wally... Je peux en mourir... 10 millions de volts. C'est l'équivalent des plus grosses décharges de foudre jamais enregistré. Si en plus de ma course mon coeur pompe déjà beaucoup, il pourrait littéralement exploser.

Barry regardait l'écran qui était maintenant en fonction "pause". Il y avait quelques choses de terriblement tristes dans le regard de Krakkl. Comme si non seulement il était coincé dans la dimension, mais qu'en plus, le sort du monde dépendait de sa sortie. Il pensait à Iris et à Wally, puis à Jay et Jesse. C'était une décision qui était difficile à prendre, mais Barry savait ce qu'il devait faire. Quel était son rôle face à une forme de vie innocente en danger.

On va le faire.

Puis il se mit à réfléchir au problème exposé par Static. C'était effectivement une question de millisecondes, sauf si Flash n'était pas en mouvement. Il s'avait qu'autrefois dans le laboratoire de "feu" docteur Elias, il y avait un tapis roulant qui supportait sa vitesse. D'ailleurs celui-ci s'en était servi pour stocker de la speedforce et toute l'histoire avait très mal viré.

À l'époque dans le laboratoire 3.6.1. Il y avait le Dr. Elias avec qui je travaillais sur la speedforce. Il avait conçu un tapis roulant capable d'absorber même ma plus grande vitesse. Si ce tapis est toujours quelques parts, on pourrait l'utiliser. Il suffirait alors de trouver un moyen d'amplifier ta propre décharge et que tu n'aurais qu'à me viser.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 30 Aoû 2015 - 14:33
Sur a chaise de bureau, Virgil voyait que Barry comprenait les risques d'une telle action. "The Flash" devait prendre une décision que le jeune scientifique de STAR labs ne pouvait prendre pour lui.
Même si les risques étaient maximum pour Flash, Static n'allait pas être qu'un simple spectateur, lui aussi allait devoir faire son possible et prendre des risques pouvant être dangereux pour sa santé. Dans son cas la réponse était toute trouvé, il le ferait. D'abord car il ne peut se résoudre à laisser en péril un être qui a besoin d'aide, ensuite parce que aider se Krakkl revenait aussi à aider Barry et pour finir cette "expérience" allait le pousser hors de ses limites, il allait devoir utiliser son pouvoir à son maximum.

Flash était décidé à aider ce Krakkl. Virgil pouvait lire dans son regard de l'empathie et de la détermination, la même qu'il a quand il va au secours des innocents.

Barry résolut le problème de la première variable et parla à Virgil d'un tapis roulant très spéciale sur lequel Flash pouvait courir à très très très grande vitesse. Le stagiaire se tourna et pianota sur son ordinateur. Il fit en premier une recherche rapide sur le labo 3.6.1 et découvrit que celui-ci n'était plus en activité pas mal de temps à cause du décès du professeur qui travaillait dedans. Elias Stone, grand scientifique, précurseur, génie et père d'un ami, n'avait pas eut de chance si on peut dire.
Virgil se perdit quelques secondes dans les méandres de sa mémoire avant de revenir à lui. Il se mit alors à calculer et chercher le moyen de créer ces fameux " 10 millions " .

Après plusieurs minutes de réflexion et de calculs il trouva une solution potentielles. Il fit part de ses trouvailles à Flash :

- J'ai connus le Professeur Elias Stones et j'ai suivis ses travaux avec beaucoup d'attention mais je ne connaissais pas ceux là. Quoiqu'il en soit le labo 3.6.1 est toujours ici dans le second sous sol, il n'est plus en activité mais rien ne nous empêche d'aller y jeter un oeil voir ce "tapis spécial" y est encore. De mon côté j'ai aussi trouvé le moyen de générer la puissance électrique nécessaire, mais il me faudra un peu de temps pour tout mettre en place, je risque fort aussi de devoir utiliser une grande partie de l'électricité de la ville. SI tu veux bien ne perdons pas de temps et descendons ...


Vigil prit ses affaires , sa blouse, son badge et partit devant .
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 30 Aoû 2015 - 20:26
Rejoint moi la bas.

Barry se rendit immédiatement dans le laboratoire. Il avait utilisé les escaliers et avait vibré au-delà des murs pour atteindre le vieux laboratoire. Il savait que Star Labs avait trafiqué les donnés du laboratoire et il espérait trouvé tout le matériel sur place. La réalité est qu'il ne s’agissait pas du docteur Elias Stone, mais du docteur Darwin Elias. Il comprenait que Star Labs avait voulu effacer toute trace de Darwin qui avait vraiment mal viré et utilisé un autre Elias comme épouvantail était ingénieux. Cela inquiétait cependant Barry, est-ce que le matériel avait été démonté.

Arrivé sur place, il fut heureux de remarquer que le laboratoire avait été remisé. C'était un bon et un mauvais signe. Cela voulait dire qu'il allait pouvoir utiliser le tapis, cela voulait aussi dire que le projet sur lequel le Dr. Elias travaillait allait un jour être réactivé. Malheureusement cela avait coûté la vie à beaucoup de personnes et à un membre de la famille d’Iris. Il décida donc de modifier certaines choses sur la machine.

Avec toute sa vitesse, il commença a démonter les conteneurs à Speedforce et l'inducteur de transfert qui avait servi à transformer Darwin et Daniel West en des "reverse-flash" de laboratoire. Il ne faisait pas uniquement les désinstaller, il les réduisait littéralement en poussière. Il les faisait vibré à un point tel que les molécules provoquaient une combustion spontanée de l'objet. Combustion qu'il maitrisait évidemment par la suite en créant un vortex sans oxygène.

Puis une fois que cela fut fait. Il s'installa sur le tapis roulant. Il attendait toujours l'arrivé de Virgil. Se retrouver dans ce laboratoire faisait ressortir en lui certain souvenir qui était pas tous malheureux. Au départ le Dr. Elias et lui était très lié, mais Darwin Elias c'était montré égoiste et surtout froid. Tout étais expérimentiel pour lui, ses relations comme ses collègues. Un concept souvent associés au Scientifique dans leur tour d'ivoire... c'était un grave problème.

J'ai failli attendre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 6 Sep 2015 - 13:24
Virigl n'avait même pas encore fait deux pas que Flash était déjà partit et sûrement en bas. Le jeune prit tout on temps, marchant tranquillement pour sortir du labo, aller dans le couloir et prendre l'ascenseur. Dans sa tête c'était l'ébullition, il réfléchissait à toutes les variables et facteurs à prendre en compte. L'erreur n'était pas envisageable, ni pour lui, ni pour Flash, ni pour Krakkl . Si les deux héros voulaient sauver l'être électrique ils allaient devoirs donner le meilleur d'eux.

Arrivé devant la porte du laboratoire 3.6.1 Virigl passa sa carte magnétique dans le lecteur prévu à cet effet. Évidement, comme il l'avait pensé, le lecteur ne lui accorda pas l'accès à la salle mais qu'elle machine de métal utilisant de l'électricité pouvait résister à Static Shock ? Il envoya une légère décharge électro-statique dosé très spécifiquement en neutron et proton au lecteur de carte. Il magnétisa ensuite la bande magnétique de sa carte d'accès et l'a repassa. La porte s'ouvrit instantanément, sans surprise.

EN entrant dans le laboratoire il vit Flash déjà en place sur le tapis roulant. Il jeta ensuite un oeil autour de lui et vit la plupart des équipements sous draps pour qu'ils ne prennent pas la poussière.  Il enleva les différentes bâches de tissus et réactiva tout les ordinateurs et autres moniteurs. Il envoya une impulsion électrique dans l'ordinateur principale en faisant semblant qu'il y ait un dysfonctionnement technique. En réalité le courant électrique de Static coupa les différents capteurs de la salle et les caméras de surveillance. Il ne devrait théoriquement pas être ici, n'ayant pas d'autorisation d'entrée, de plus ce qui allait se passer dans ce labo n'intéressait que Static et Flash.

Etant sûr qu'il n'était plus observé Virgil pu user de ses pouvoirs en toute liberté , ce qui allait lui faire gagner beaucoup de temps. Pour commencer il s'installa à l'ordinateur et commença à mettre en route divers logiciels de calculs, ainsi que la mise en route des outils nécessaires à l'expérience. Il enleva ensuite deux plaques au sol duquel il sortit un énorme câble d'alimentation électrique. Grâce à ses pouvoirs il l'ouvrit, faisant chauffer les parties en plastique et scindant en deux magnétiquement les parties métalliques. Il regarda Flash et lui dit :

- Je suis désolé mais ça va prendre un peu de temps, mais je vais faire le plus vite possible. Tu vas avoir besoin d'énergie tu devrais peut être ravitailler en attendant ?


Il dénuda tout les fils présents dans le câble avant de les réunir tous ensemble. Une fois cette opération faite il se tourna vers l'ordinateur principale et mis en route le programme du super tapis roulant, activant certaines options et désactivant d'autre. La tâche n'était pas très difficile mais il devait rester concentré sur ce qu'il faisait. Le tapis roulant fut opérationnel mais il restait à faire une déviation de l'énergie de la ville vers le labo 3.6.1 et plus particulièrement dans le câble que Virgil avait sorti du sol, plus facile à dire qu'à faire. Mais le jeune stagiaire ne se découragea pas, il brisa quelques pare-feu inutile et pu entrer , non sans mal, dans les programmes de la central électrique de Central City.

La demande de sur-énergie était chose fréquente par S.T.A.R labs sauf qu'à ce moment là aucune demande ou autorisation n'avait été délivrer. LEs deux héros héros allaient devoir agir très vite, chose aisé pour Flash, moins pour Virgil. Le jeune prit dans les mains les deux côtés du câble et commença à emmagasiner l'électricité qui venait de celui-ci.  

Une fois tout les préparatifs fait et en place il se tourna vers Flash et lui dit :

- Tout est ok, du moins j'ai fait au mieux pour que l'on court le moins de risques possibles. Je vais commencer à absorber de l'électricité en masse pendant que toi tu vas commencer ta course. Quand tu aura atteins le stade de la speed-force fait moi signe, j'activerais alors une déviation énergétique. Une énorme quantité d'électricité va passer à travers moi, à ce moment là je vais libérer tout ce que j'ai accumulé plus le maximum de mon pouvoirs dans ta direction.
Il nous restera plus qu'à prier que je ne grille pas , que je ne grille pas et que l'on explose pas le labo et la moitié de la ville.


Virgil dit cette dernière phrase avec un léger sourire ironique. Le danger était réel et ce que Virgil venait de dire était l'une des issus les plus probables mais il préférait faire comme ci ça le faisait rire cachant derrière se maque sa peur et son angoisse.

L'impulsivité de Static allait peut être lui couter la vie, mais c'était dans sa nature de foncer tête baisser. Ce n'était pas de l’inconscience puisqu'il ne faisait pas ça sans savoir les ce qui allait se passer, il avait faits des calculs et avait réfléchit mais pour lui sauver un être vivant et avoir la chance de se surpasser était largement assez suffisant sans oublier l'aide qu'il donnait à l'un des plus grands héros de ce monde ...
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 6 Sep 2015 - 20:27
Barry regarda travailla Virgil. Celui-ci lui avait conseillé de rechercher de l'énergie pour bien entreprendre sa course. Ceci était une bonne idée. Flash contrairement à il y a quelques années, ne cherchait plus l'énergie dans la nourriture. Il avait appris à se nourrir à même la speedforce et ainsi sauver une fortune en facture de restaurant. Cependant son état de fatigue avancé nuisait à ce processus. Il se trouva alors un peu idiot puis s'assied sur le tapis. Il allait utiliser une technique préconisée par Max Mercury, zen-master de la speedforce.

Selon la théorie de Max, la speedforce était une énergie vivante que l'ont devait abordé selon la méthode spirituelle, un peu comme un dieu. Barry, en tant que scientifique, avait toujours trouvé cette théorie un peu bancale. Dieu servait en général à justifier l'inexplicable et dans le cas de Max, il semblait également s'appliquer à la speedforce. Cependant, Max Mercury, avait réalisé des choses incroyables qu'aucun autre Speedster n'avait réussie à faire. Malgré ce qu'on pouvait reprocher à sa méthode, il fallait avouer que les résultats étaient là. Pas simplement pour lui, car tout le culte de Savitar était basé sur la même idée que la speedforce était un dieu et que les speedsters en étaient ses élus. Savitar avait réussi certaines choses encore impossibles à Barry, notamment le vol de speedforce et de vitalité. Chaque méthode semblait avoir fait évoluer la speedforce de manière totalement différente. La spiritualité de Savitar et Max Mercury, l'angle mathématique de Johnny et Jessy Quick, l'angle métahumain de Jay Garrick, l'angle instinctif et émotionnel de Wally ou encore l'angle physique et scientifique de Barry.

Quoi qu'il en soit pour récupérer de l'énergie sans pouvoir en tirer profit rapidement, il décida d'appliquer une méthode de Max. Il se mit à méditer. Je ne sais pas si on peut réellement décrire la difficulté que cela représentait pour un Speedster de tenir en place ainsi sans rien faire, à essayer de se laisser porter par la speedforce, mais dites-vous simplement que 1 seconde pour un speedster est l'équivalent d'une heure pour un être humain normal. Flash dû donc déployer des efforts surhumains pour se maintenir ainsi en méditation durant que Static arrangeait la mécanique de l'expérience.

Quand celui-ci eu terminé il avisa Barry. En se relevant, Flash découvrit que la méditation semblait avoir porté fruit. Il semblait un peu revigoré et se sentait plus énergique. Il fit donc craquer ses bras et ses jambes puis s'installa sur le tapis en position de course.

Je ne pourrais pas t'avertir, mais lorsque tu verras que je suis sur le point de disparaitre, c'est le bon moment. Là je ne parle pas d'une lignée rouge, ou d'un flou, je parle carrément de disparition, c'est que je suis presque au point de la speedforce. Tu le ressentiras peut-être puisque j'atteindrai la vitesse de la lumière, je devrais dégager un énorme flux d'énergie électrique. pff.... On y va.

Il se mit à courir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 22 Sep 2015 - 11:49
Tout était prêt, les connexions étaient établies et l'énergie électrique commençait déjà à s'accumuler dans le jeune homme. Il écouta attentivement les instructions de Barry et se dit qu'il allait vraiment devoir être vigilant malgré la tension qu'il va y avoir dans son corps.

Il regarda Flash se mettre à courir sur le tapis spéciale tandis qu'il débuta l’absorption d’électricité en masse. Une main sur chaque partie du câble il drainait le flux énergétique aussi rapidement qu'il pouvait jetant un oeil à l'ordinateur et aux différents paramètres de contrôles et de calcul afin de s'assurer que tout aille pour le mieux. Le compteur de la central électrique commença à s'affoler quand il encaissa les premières centaine de milliers de volt. A ce moment là tout allait encore bien l’absorption ne posa pas de réel problème à Virgil, il se sentit même relativement bien avec toute cette électricité dans son corps comme s'il était en train de se nourrir, de faire un festin .

Le pied à côté d'une pédale, il attendait le moment T où il allait devoir libérer toute l’énergie. Il était pressé de voir ce que ça donnerait mais redoutait aussi cet instant. Comment son corps va accepter toute cette énergie quand on sait déjà qu'un humain "normale" serait déjà un tas de cendre en ce moment même. Il redoutait les dégâts corporelles presque plus pour lui que pour Flash .

* Avec la speedforce Flash ne ressentira peut être pas la connexion d'énergie mais moi je vais devoir la véhiculer. AIs-je fais le bon choix ?

Le doute s'était installé dans son esprit l'espace d'une seconde mais c'était déjà trop tard pour faire marche arrière. Le compteur du tapis les 200 000 000 de mètre par seconde, Flash n'allait pas tarder à atteindre la vitesse de la lumière. Des éclairs électriques partaient autant de Virgil que de Barry s'écrasant sur les différents mur du labo . La tension était presque à son maximum , les doigts du jeune stagiaire commencèrent à s'engourdir à force de maintenir le câble et d'en drainer l'énergie.

Dans sa tête il priait pour que ça fonctionne, pour que les deux hommes s'en sortent indemne, pour que le portail s'ouvre afin que Krakkl puisse se libérer. Il jeta un derniers coup d'oeil sur le compteur de la central, sur celui du tapis puis sur Flash . La vitesse de la lumière était presque atteinte, Flash commençait à disparaitre, c'était maintenant LE moment !

Prenant une grande respiration, il serra les câble électrique qu'il avait dans les mains et appuya sèchement sur la pédale à son pied. Tout le courant électrique de la central mais aussi de la ville fut dévié en une fraction de seconde dans son corps devenant raide et se tordant sous la tension de toute cette électricité. Il n'eut qu'une milliseconde pour viser Barry avant que dans un cri, un énorme éclair bleu sorte de sont corps au niveau de sa poitrine direction LE flash ...
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mer 23 Sep 2015 - 17:37
L'effort fourni par The Flash était considérable. Atteindre ce que certains nommaient, la grande constance, demandait un effort titanesque. La vitesse de la lumière était plus qu'un mur, c'était un point de rencontre de toutes les lois physiques des différents univers parallèles, du moins c'est ce que Barry croyait. Ce n’était pas magique, ni spirituel, c'était scientifique. Le fait de pouvoir atteindre une vitesse relative qui rendait tout le reste immobile et de vivre l'unique moment présent de tous les univers demandait une forme d'énergie totalement incroyable. Selon sa propre théorie, le corps de Flash se transformer directement en tachyon. Traverser par la speedforce les atomes se réécrivaient et transformaient toute la structure corporelle de Flash en Tachyon, le transformant en une espèce de coureur Quantum. C'était une théorie qu'il n'arrivait pas à prouver, mais il en était convaincu.

C'est pour toute ces raisons que lorsque l'éclair de Static frappa Flash, celui-ci hurla de douleur. Ce n'était pas la brûlure qui le fit crier, c'est la structure classique d'un éclair qui venait rompre ce changement atomique. Les tachyons de Flash s'Activère nourries d'une nouvelle énergie, qui était de la lumière pure. Ces atomes se déchirèrent et Flash reprit sa structure atomique originelle. Il fut projeté vers l'Arrière et comme figé dans le temps, sa forme Quantumique resta immobile et bien présente. Flash se regardait là debout, dans une forme de speedforce pur.

Ça a fonctionné?

Demanda t'il un peu incrédule. Il ne savait pas ce qui allait se produire. Est-ce que ce Flash Quantum fait de speedforce était vivant? Si oui, était-il maléfique? Flash se préparait machinalement à combatte quand soudainement...

100 millions de volts (Pv : Static Shock) Krakkl

Krakkl traversa le portail. Le flash Quantum disparu alors. Flash fut soulagé sachant pertinemment que la speeforce n'avait pu garder sa forme dans leur univers. C'était de l'énergie pure et comme l'air dans une bouteille dans un endroit sans air, elle cherchait désespérément à combler le vide. Elle s’était donc estompée dans cette grande absence d'air.

Krakkl se retourna alors vers Flash et Virgil.

Merci... vous venez de m'aider à sauver le multivers... Je dois y aller, mon temps est précieux.

Krakkl disparut aussi vite qu'il était apparu. Flash abasourdi regardait Virgil...

dingue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 14:22
Après avoir emmagasiné dans son corps puis relâché avec une telle puissance Virgil perdit connaissance pendant un temps. Ses mains lâchèrent les câbles électriques et son corps s’effondra. Il se réveilla et ouvrit les yeux juste à temps pour voir Krakkl et entendre ses remerciements avant que l'être fait d'énergie reparte à toute vitesse. Tandis qu'il se relevait doucement, Flash le regarda d'un air ahurie.

Virigil était tout aussi surpris et étonné que le Flash, mais il sentait autre chose en lui, une puissance électrique plus vive, comme sil une partie de l'énergie absorbé était resté en lui, ou qu'il était maintenant capable d'en fabriquer plus, bref il y avait quelque chose de nouveau.

Regardant Flash il lui demanda :

- Est ce que ça va ? Rien de cassé? Brûler?

Tout en écoutant la réponse du héro de la Ligue des Justicier, Virgil se dirigea vers l'ordinateur du labo. Les données qu'il vit s'afficher à l'écran ne le rassura pas du tout. La central électrique de la ville n'avait pas été complètement vidé, il restait de quoi faire tourner certains équipements mais pas assez pour tout le reste, plongeant les trois quart de la ville dans le noir. De plus les techniciens de la centrale et de Star labs n'eurent pas besoin de beaucoup de temps pour remonter à la source du problème c'est à dire le labo 3.6.1 dans lequel se trouvaient Flash et Virgil.

L'accès au labo ayant été bloqué les deux héros n'avaient pas trop intérêts à se trouver sur place au moment ou les vigiles et techniciens allaient arriver pour voire ce qu'il se passait, du coup le jeune stagiaire qui venait de mener une expérience interdite demanda à son ami :

- L'expérience à marcher Flash mais nous allons avoir de la compagnie , mieux vaut de pas rester. Peux-tu m'emmener sur le toit du bâtiment au plus vite s'il te plaît ?



// HRP : Je te propose de faire encore un poste ou tu m'emmène sur le toit, je te répond et tu fini par un poste de coture ça te va ? //
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4203
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 4 Oct 2015 - 17:24
FLash se releva un peu décontenancer de ce qui venait de se passer, même pour lui tout c'était passé rapidement. D'un autre côté il se sentait particulièrement léger, comme si un poids n'était plus sur ces épaules. Il savait alors qu'il avait fait ce qui était juste. Avec autant d'années de superhéroisme dans son bagage Flash avait appris à se fier à son instinct et en ce moment, il lui disait que ce qu'il avait fait était ce qu'il devait faire.

Puis il réalisa l'ampleur de la destruction dans le laboratoire. Ce n’était vraiment pas bon signe. Rapidement, il serait rejoint par des gens de Starlabs et leur garde privé qui était tout aussi dur que bien équiper. On ne rigolait pas avec l'espionnage industriel chez Star Labs. Ils avaient raison en fait, car ce qui se tramait ici était tout aussi obscur que puissant et beaucoup d'information sur les superhéros devait être protégée. Même si Star Labs avait fait des choses terribles par le passé, Flash les considérait encore du "bon côté" mais il ne fallait pas non plus les chercher.

Il se releva donc rapidement fit un tour vitesse grande V pour ramasser les résiduels électriques et les faire disparaitre puis il se saisit de Static. Ils montèrent tous les deux vers le toit. Ils passèrent rapidement au travers des gardes de sécurité star labs tout aussi bien équiper qu'organiser. Il était cependant utopique pour eux de croire pouvoir arrêter quelqu'un comme Flash. Ils passèrent donc au milieu des gardes sans qu’eux puissent les voir. Seul un coup de vent qui arriverait bien plus tard témoignerait de leur présence sur les lieux et encore cela aurait pu avoir été créé par la dépressurisation électrique que le laboratoire subirait dans quelques secondes.

Arrivé sur le toit après avoir monté plus d'une quarantaine d'étages en moins de quelques secondes, Barry lâcha Static. Il se retourna vers lui et s'efforça à ralentir son cerveau pour reprendre un débit de parole et de pensée normal afin de bien être compris.

Je ne sais pas ce qui s’est passé en bas, mais je te remercie. Je sens que nous avons fait ce qui devait être fait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 17:15
La sécurité de Stars Labs n'allait pas tarder on pouvait entendre le bruit des rangers qui descendait les escaliers métalliques. Flash attrapa Static en fonça vers le toit du bâtiment. Le jeune héro n'eut même pas le temps de comprendre ce qui venait de ce passer que les deux hommes se retrouva sur le toit du célèbre labo comme l'avait demandé Static.

Le regard posé au loin, voyant la ville se rallumer tout doucement Flash commenta l'expérience qu'ils venaient de vivre ensemble . Virgil lui répondit :

- Tu n'as pas à me remercier Flash c'est tout à fait normale. Nous avons sauver la vie d'un être, étrange et fait totalement d’électricité mais nous l'avons sauvé aux périls de nos vies. C'est finalement notre tache, notre travail et même si cette fois ci la situation était inhabituelle et ressemblait plus à une expérience de laboratoire qu'autre chose nous pouvons être fiers.  

Déployant son saucer, il lui dit :

- De toute la ligue tu es l'un des seuls que j'apprécie vraiment car tu es vrai, tu ne te la pète pas malgré que tu soit l'un des plus puissant héro de cette planète. Ce fut un plaisir et un privilège que de travailler avec toi Flash, reste comme tu es et si tu as de nouveau besoin de moi n'hésite pas à me faire signe.

Static accompagna sa phrase d'un clin d'oeil et d'un sourire avant de monter sur son saucer et de s'envoler doucement vers l'horizon.

Cette journée restera graver dans sa mémoire comme étant celle ou il apprit à dépasser ses limites. L'énergie qu'il a déployé dans ce labo dépasse tout ce qu'il avait pu imaginer et redéfinis ses propres limites. Travailler avec Flash lui a fait très plaisir, il sait maintenant que le plus grand speeder du monde est quelqu'un de bien sur qui on peut compter. Le chemin de retour sera calme pour le jeune stagiaire et héro ...

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

100 millions de volts (Pv : Static Shock)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1. Super-héros
» Shock-Flyer Pitts S1-S
» Shock Top - Belgian White (USA)
» Shock Ending [C]
» courant dans le neutre à la sortie du coupe circuit

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Star Labs-