Union 242 dit non à la peur

Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Ven 15 Fév 2013 - 16:22

Goldface



Identité

Nom & Prénom : Keith Kenyon
Âge : 40 ans
Sexe : Masculin
Nationalité : Américaine
Groupe : Union 242 Keystone City
Alias : Goldface
Profession : ancien-Criminel. Chef syndicaliste

Hors Jeu
Pouvoirs: Superforce, Invulnérablilité
PRÉCISION: Aujourd'hui, Mr. Kenyon est un criminel repenti et honnête. Il dirige le plus grand syndicat de tout Keystone City et Central City. Il regroupe presque tous les cols bleus de Keystone City et les cols blancs de Central City. Il est notamment célèbre pour avoir mener une lutte contre la supercriminalité et d'avoir gagné grâce à la mobilisation de ses forces. Les gens le respectent et l'aiment, car il fait son boulot de manière exemplaire. Quand il parle, on l'écoute.


Le plus important syndicat de Keystone et central City s’est réuni aujourd'hui. C'est sous l'ordre de Keith Keyton alias Goldface le charismatique chef des travailleurs que tous ont répondu à l'appel. Dans le plus grand parc public de Keystone il tient l'assembleur de travailleur le plus important depuis le démantèlement de la fabrique à super vilain: Network. Un message qu'il ne peut que transmettre par la voix. Toutes les mémos du monde et les interventions ciblées ne suffiront jamais. Il est temps pour Goldface de faire son apparition.

((HRP: Le discours est surtout crié malgré la présence de matériel audio de pointe))

Merci d'être venus aussi nombreux, compagnon de labeur.

Cols bleus de keystone, cols blancs de Central, il est temps aujourd'hui plus que jamais que nous restions unis. Cette union qui a fait notre force et notre pays est aujourd'hui mise à l'épreuve. Je sais que certains d'entre vous considèrent que le syndicat n'a pas à prendre position dans des débats comme ceux proposés par le Sénateur Ross. Ah ceux-ci je répondrai, que jamais la voix des travailleurs et travailleuse ne sera oublier. Jamais nous ne resterons de marbre quand la classe politique essaie de détruire ce que nous avons réussi à construire ici. Nous sommes une seule nation unie dans le travail et les valeurs américaines. Nous ne pouvons tolérer que certains de la classe politique viennent semer la discorde et la zizanie dans NOTRE VILLE.

Goldface marqua une pause le temps de prendre une gorgée d'eau. Les travailleurs rassembler semblaient le supporter et criaient des mots d'encouragement à leur leader qui leur avait fait tant gagné.

Keystone city, Central city je vous aie entendu. J'ai entendu votre Crie de ralliement. UNIS nous avons réussi à faire valoir nos droits, UNIS nous avons réussi à mettre à mal le marché noir de la supercriminalité et UNIS nous répliquerons au visage de la peur. SÉNATEUR ROSS, NOUS NE VOULONS PAS DE VOUS. L'union 242 dit non à votre message de peur et de haine. Nous savons que le rêve américain passe par la solidarité et l'entraide. Car le rêve américain c'est nous. Nous sommes fait de l’Amérique et nous faisons l’Amérique tous les jours. L'Amérique n'est pas blanche, elle n'est pas noir, avec union 242 l'Amérique est D'OR.

*OUAIS GOLDFACE*

Union 242 dit non à la peur,Union 242 dit non à la peur,UNION 242 DIT NON À LA PEUR.

La foule reprit ce slogan quelques fois, le discours continua encore quelques temps parlant de différentes préoccupation du syndicat, mais le nouveau slogan avait laisser des marques. L'Amérique de l'union 242 était d'or et ils avaient dit non à la peur.

Les groupes extrémistes qui se nourrissaient à même le discours du sénateur Ross n'étaient pas la bienvenue à Keystone ni à Central. À partir de ce jour, tous les groupes cherchant à s'imposer par la peur trouveront dans leur chemin des membres du syndicat 242. La population des villes jumelles n'avait pas attendu après leur héros, ils avaient rendu honneur à l'Amérique et avait décidé de s'unir contre le mensonge, la calomnie et la peur. Union 242 contre le Sénateur Ross. C'est pourquoi l'Union 242 apporte officiellement son appui à l'espoir d'Oliver Queen. Je vous demande d’accueillir le Golden Boy de Star City. Mr. Oliver Queen.


*Acclamation*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 18:54
Oliver avait était apellé à Keystone City pour une conférence avec le représentants du syndicat Keith Keynon. Si tout ce passait bien est que cette homme accepté de conclure l'accord avec lui, Oliver aurait déjà un bon avantages pour se propulser vers les élections présidentielles. Certes ça pouvait être quelques choses de compliqué à gérer entre sa carrière de super-héros et sa carrière politique mais il l'avait déjà réussi auparavant en étant maire de Starcity alors pourquoi ne pas renouveler l'expérience. Oliver arriva enfin à Keystone City à bords d'une limousine qui venait de faire un sacré voyage mais qui en valait visiblement la peine vu la foule qui se trouvait dans le parc de Keystone. Oliver avala sa salive un coup quand il senti que la limousine venait de s’arrêter et attendit qu'un des gardes du corps arrivent lui ouvrir la portière et faire barrage entre lui et les paparazzi qui s'aventurait un peu trop pres. Oliver sortit alors de la limousine avec son plus beau costume noir spécial conférence de presse, cérémonie ect.....Il passa au travers de la foule sous des hurlement de joies et des cris d'hystéries de certains qui montrait qu'ils avaient l'air content de voir le playboy milliardaire de Starcity reprendre du service au sein de la politique. Oliver salua quelque uns de ces admirateurs avec un simple signe de tête suivi d'un sourire et se dirigea jusqu'à Keynon qui se trouvait un peu plus loin avec quelques gades autour de lui sur un sorte de petit podium. Oliver monta dessus et serra la main de Keith en guise de remerciement pour ce soutien. Un silence régnait en maitre pendant qu'Oliver prit la parole.

- Je tiens tout d'abords à remercier Mr.Keynon pour son soutien que j'apprécie réellement. Comme vous-avez pu le comprendre il y à quelques temps le sénateur Ross à donner quelques discours un peu contradictoire en faisant régner un mal être parmi la population. Je ne vous cache pas que j'ai était déçu de voir que Ross nous donne tous des contradictions qui ne correspondent pas aux valeurs de chacun. Je tiens également à dire que je ferais tout pour défendre ce pays et garder ce que nous avons tous construits et faire de ce que nous sommes des personnes respectables et non affaibli par Ross qui ne cherche qu’une...la peur chez certains.

La foule scanda le nom d'Oliver ce qui le fit sourire, il passa une main rapide sur sa barbe avant de reprendre la parole.

- Certains reste septique quant aux divergences d'opinion sur la politique. Mais croyez-en mon expérience. Ross ne feras que vous rabaissez pour ainsi prendre les rennes de l’Amérique et devenir un dictateur. Moi je suis contre et je compte bien déjoué les plans machiavéliques que Ross prépare je veux le biens de tous sur les plans économiques, agricole et tout ce qui se rapporte à vous et votre bien. Je ne tolérerait pas que vous succombiez face à ces paroles. Nous sommes un pays libre et nous le RESTERONS !!!!!!!!!!!

La foule est en délire et à en voir leur excitations cela ne prouvait qu'une chose, la première conférence avait l'air d’être un succès il suffit maintenant de voir la suite et connaitre les opinions de chaque dirigeants des villes et pourquoi pas faire tomber Ross et devenir le nouveau sénateur.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 23:15
Barry et Iris étaient dans la foule en civile. Barry en sa qualité de Col bleu syndiqué de l'Union 242 et Iris en tant que journaliste dépêcher par le Central City Citizen, journal le plus important de toute la région. Barry n'avait pas interféré avec Iris, elle savait ce qu'il pensait des politiques de Ross et elle-même n'aimait pas trop non plus les idées de Ross. C'est pourquoi elle avait demandé à être attitrée au lancer de Oliver Queen. Elle savait également qui était Oliver et Barry mais elle prenait sont travail très au sérieux et elle n'allait pas la donner facile à Arrow. Barry savait que si elle faisait son travail sans interférence extérieur le résultat en serait encore plus intéressant pour les lecteurs et si le CCC avait un bon article les appuis n'en seraient que plus fort. C'est pourquoi elle devait questionner et surtout essayer de prendre en défaut Oliver. Plus les questions seraient difficiles plus les réponses seraient alors importante.

Elle s'avança donc à la galerie de presse.

Excusez-moi, M. Queen! Iris West du Central City Citizen.

Pourquoi croyez-vous avoir la légitimité de vous opposer à un sénateur élu démocratiquement ? Voudriez-vous insinuer que tous les gens ayant voté pour le sénateur Ross sont dans l'erreur? L'argent n'achète pas tout, vous savez?


Elle avait un petit sourire dans l'oeil. Effectivement la question était un peu injuste pour Oliver, mais si la réponse était bonne, ça serait assez fort également et ça fournirait un slogan puissant à la campagne d'Oliver. Parce que c'était évidemment des questions qu'il se ferait poser. Pourquoi se mêlait-il de politique? C'était les États-Unis pas une dictature, l'argenté ne permettait pas tout.

Barry était avec les cols bleus. Il avait bien compris le jeu d'Iris. Surtout il comprenait qu'il devait ne pas s'en mêler sinon ça serait de l'ingérence et elle serait très fâchée. Il lui laissait donc toute la liberté d'embêter et Oliver. De plus même si c'était son plan, ça l'amusait de voir Oliver dans l'embarras. Puis il était un habile politicien, il saurait s'en sortir.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Fév 2013 - 11:02
La foule acclamé Oliver comme il se doit, comme si il était la star incontesté de Central City. Il salua alors la foule en ayant un espoir de voir Ross et Sinestro tombé pour de bon, il était temps de faire face à l'ennemi et la course contre-la-montre venait d’être lancé depuis les premières paroles d'Oliver. Il faut dire que pratiquement tout les héros, tout le monde comptait sur lui ce qui lui faisait un sacré poids sur les épaules mais malgré ça Oliver avait choisi de dire Oui à ce plan donc il était conscient des risques qu'il prenait en cas de défaite. Néanmoins la conférence n'était pas fini, il se doutait que des journaliste allait se ramener avec leur caméra et leur micro pour avoir des informations plus concrètes il en avait l'habitude quand il était maire à Starcity. Deux gardes du corps était placé devant Oliver pour le protéger de tout les paparazzi qui essayerait de l'agressait ou de lui sauter au coup par pur joie mais voila qu'une journaliste se ramenait avec son petit larbin tenant une caméra. Et voila les ennuies. Oliver respira un grand coup et remit le col de sa veste correctement avant de faire signe à Diggle son garde du corps personnel de laisser passer l’intervieweuse. La femme se présenta sous le nom d'Iris West...Oliver prit un air absent quelque secondes en pensant à Wally West et Daniel West, cette femme était surement de leur famille ce qui pourrait être un bon point en trouvant les arguments convainquant étant donné qu'elle avait surement était briefé sur le parcours d'Oliver concernant sa carrière politique, enfin bon elle lui posa alors les questions. Oliver lâcha un sourire avant de se grattait légèrement la barbe doré et lui répondit d'un ton neutre...

- Vous savez ma carrière politique en tant que maire de Starcity a fait de nombreux échos et en bien si vous avez suivi les médias et je sais que l'expérience du sénateur Ross est placé à un haut niveau mais la différence entre lui et moi c'est que je n'ai en aucun cas conduit le peuple à s'entre-tuer comme à Gotham City.

L'histoire de Gotham City pouvait devenir la bête noir de Ross contre son mandat et pourrait le conduire à sa perte si cela était bien mis en avant. Bien sur qu'il risquait d'y avoir de nombreuses répliques mensongères venant de Ross surtout sous l'emprise de Sinestro mais ceci n'est rien car Oliver avait plus d'un tour dans son sac et quand il s'agit de politique il prenait soin d'avoir un coup d'avance.

- Je n'insinue rien du tout comme certain le prétende, je dit juste que nous faisons tous des erreurs et les personnes qui ont voté pour le sénateur Ross on juste eu besoin enfin d'ouvrir les yeux sur son vrai visage est découvrir qu'il ne voulait qu'une choses montait les uns contre les autres. Pour répondre à votre troisième question, les personnes me jugent sur le faites que je sois un playboy milliardaire mais moi je sais que l'argent ne fait pas tout et je le prouverais, si ils veulent des preuves je leur prouveraient.

Sur le coup Oliver était fier de sa réponse et dans sa tête il se félicité quand même resté maintenant à savoir quel était la suite du programme.

- D'autres question ?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 29/11/2012
Messages : 3984
DC : Arion, lord of atlantis
Localisations : Central City
Justice League
MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013 - 13:17
Évidemment il y avait d'autres questions. C'était une nouvelle majeure et on n’avait pas senti Oliver très solide sur la dernière question. Peut-être que c'était la nervosité ou sinon de se lancer tête première dans la politique fédérale sans avoir de mandat clair. C'était très courageux et un petit peu téméraire de s'attaquer à la machine républicaine, mais quelqu'un devait le faire et Oliver avait été délégué à cette tache. Une autre petite dame se leva.

Linda Park de WKEY Channel 4 News. Pourquoi avoir choisi Central City au lieu de Star City pour votre campagne?

Sagit-il d'une expansion de Queen industrie? D'ailleurs vos intentions ne sont pas extrêmement claires, est-ce un partit politique que vous lancer, une campagne de relation publique, d'ailleurs pourquoi nous vous écouterions vous qui avec préférer Gotham à Central pour l'implantation de votre nouvelle bâtisse. Des emplois dont les gens du midwest auraient bien eu besoin.

Linda était plus jeune à ça paraissait toutes ses questions était tinté d'un peu d'agressivité. Il faut dire qu'elle travaillait également à la télévision et que ça exigeait un tempo plus bouillant. Néanmoins sa question semblait valide, c'est ce que les gens des villes jumelles se diraient: pourquoi il vient nous dire quoi faire chez nous. Néanmoins c'est là que le rôle de Kenyon se précisait. Barry s'attendait d'ailleurs à se que Kenyon viennent au secours d'Oliver. C'était clairement son rôle. Tempéré les gens sur place, prouver que même s'il était étranger à la ville ses valeurs étaient les même. Barry sourit. Il aimait le mordant de certaines questions. C'était un cirque la politique. S'exposer sur le devant de la scène comme ça avait toujours été le truc d'Oliver. Pas le sien. Certes The Flash avait pris position et c'était exposer régulièrement (entre autres avec le Flash museum) mais Barry lui préférait rester discret. Son alter ego prenait la médiatisation avec un grain de sel, surtout qu'elle lui avait permis d'être bien accepté par les gens du coin, Barry lui, préférait se terrer dans son lab avec ses microscopes et ses dizaines de dossiers.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Union 242 dit non à la peur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» peur de prendre l'avion
» Peur des attractions
» [RESOLU] Etui PROPORTA Union Jack
» Hitler à peur du fléau de malan'tai
» Même pas peur...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Keystone City-