Bat dreams are made of this.

Invité

MessagePosté le: Lun 17 Aoû 2015 - 4:48
[HRP: Dans ce RP Ultra-Humanite jouera le rôle de Dream, alias Sandman, Power Girl celui de Death, sa soeur, et Batman dans son propre rôle.]

Dream, le maître des rêves faisait à son habitude son job cette nuit-là. Seulement voilà, cette nuit-là, il sentit une perturbation dans la force les rêves de l'un des nombreux individus qu'il faisait quotidiennement rêver. Cette perturbation était vraisemblablement due à un élément extérieur, sinon il ne s'en aurait pas inquiété outre mesure. Il décida de changer ses habitudes et se rendit donc sur place pour régler cette histoire au clair. Lançant son sable, il se retrouva aussitôt dans le rêve en question. Le rêveur en question était en proie à un cauchemar qui visiblement avait été créé pour fortement le déstabiliser dans le meilleur des cas, voir même l'anéantir. Dream ne devait en théorie se mêler des affaires des mortels. Mais l'individu qui avait plongé le dormeur dans de tels tourments avait interpellé le maître des rêves, en vue des capacités qu'il avait. Il décida de prendre une forme plus amicale au rêveur en question, du moins il l'espérait, c'est-à-dire une chauve-souris. Et pour cause, le rêveur en question était Bruce Wayne, alias Batman. Il approcha doucement en voletant du justicier, pour ne pas l'effrayer plus qu'il ne l'était déjà.

"Bonjour Batman. Ou devrais-je dire Bruce Wayne. Qui suis-je et comment te connais-je ? Cela importe peu. Ecoute moi, le cauchemar dont tu es victime me semble venir de quelqu'un qui te veut du mal. Connaîtrais-tu l'identité de cet individu ? Ta réponse sera la clé de la libération du tourment que tu vis en ce moment-même."

Pendant qu'il parlait à Batman, Dream regarda vaguement l'endroit où il était. Le cauchemar en question était difficile à décrire, comme la plupart des rêves d'ailleurs. Surtout si son but était d'anéantir le rêveur en question. Il y avait des scènes qui semblaient être des moments très durs voir traumatisants pour Bruce. La mort de ses parents, la mort d'un Robin et d'autres événements que Dream ne connaissait pas mais il était sûr que ce n'était pas des parties de plaisir pour Batman. Désormais, le destin de Batman était entre ses mains. Et peut-être même dans les mains d'une autre personne de sa famille...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 18 Aoû 2015 - 1:50
Bat dreams are made of this. Death_(DC_Comics)

Aussi étonnant que cela ait pu paraître pour Death - qui n'était pas moins que la Mort, dans toute son absolue fatalité -, sa présence du jour débutait dans ce que l'on aurait pu identifier comme son "appartement". Un curieux logement comme les quartiers américains de grande ville et de classe moyenne en voyaient tant. ll y avait une chambre, un débarras qui servait de penderie - et de réserve à chapeaux -, une cuisine, une pièce remplie de portraits dont l'utilité n'aurait pu être connue que des seuls Éternels et surtout, il y avait un salon.
Un salon avec un grand écran, des consoles de jeu, des piles de livres et de magazines en tout genres, des fleurs en plastique dans des pots tout aussi artificiels et surtout, sur un guéridon, dans un coin près de la "fenêtre" qui donnait sur une métropole grouillante aux innombrables grattes-ciels, un bocal où flottait paisiblement deux poissons rouges.

Deux poissons rouges éberlués par la gamine pâlichonne aux cheveux multicolores qui les dévisageaient, penchée avec de grands yeux vairons tout ouverts et une expression béate. Elle-même avaient plusieurs poissons multicolores qui flottaient à côté d'elle, dans l'air, sans la moindre assistance. Ils semblaient s'en porter fort bien.

" Ils sont rigolos ... Ca serait rigolo aussi si Barnabas était un poisson rouge ... " fit-elle d'une voix hallucinée, comme si elle était sous l'emprise particulièrement violente de cannabis, " Enfin ... J'imagine ... Je crois ... Un peu ... "

La Mort, dans tout son élégance sombre de jeune adulte gothique, avec son débardeur, son pantalon de cuir noir et son Ankh autour du cou, ressortit de la cuisine. Elle portait deux mugs de chocolat brûlant remplis de petit marshmallows colorés qu'elle posa sur la table.

" Je l'aime bien en chien, Barnabas. " commenta-t-elle avec un grand sourire en tirant les chaises, " Tiens, sœurette. Viens plutôt boire ton chocolat et m'expliquer ce qui ne va pas. Tu risques de perdre le fil en jouant avec Slim et Wadsworth. "

" J'ai peur ... " fit Delirium en se cachant de manière à ce qu'uniquement le haut de son visage ne dépasse de la table, " J'ai vu des gens ... Ils faisaient des choses ... Avec les rêves ... C'était fou, mais fou méchant ... J'aime bien quand c'est fou ... C'est drôle ... Mais là, ils en voulaient à Dream ... Comme avant ... Alors j'ai eu peur, et puis ils ont essayé de m'attraper quand je voulais voir ce qu'ils faisaient ... Parce que Dream fait peur, mais je pensais qu'il méritait pas qu'on lui fasse du mal ... Il est juste triste ... Alors je voulais leur expliquer ... "

Pendant l'exposé, Death ne perdit pas contenance, sirotant son chocolat avec calme.

" Et pourquoi n'es-tu pas allée le prévenir directement ? " demanda-t-elle, compréhensive bien que légèrement surprise par la démarche une fois de plus peu orthodoxe de sa petite sœur.

" ... Il ne m'écouterais pas ?.. "

La Mort regarda pensivement les marshmallows tournoyant paisiblement dans le cacao : Delirium n'avait pas tout à fait tort. La "petite sœur" des Éternels, si elle était presque aussi vieille que la Vie elle-même, si elle était plus vieille que l'écrasante majorité des choses de l'Univers, n'en demeurerait pas moins la petite sœur. Un fardeau terrible qui la suivrait pour l’éternité.
La grande sœur se leva et porta sur son épaule une main maternelle.

" Ce n'est pas grave. Je suis sûre que ce n'est rien. " lui fit-elle, en s'accroupissant à son côté et en la regardant dans les yeux avec tendresse et compréhension, " Je vais voir comment il se porte et je le préviendrais. Je vais m'en occuper, tu n'as pas de crainte à te faire. "

Cela n'était que mensonges destinées à rassurer la plus jeune, encore nettement influençable. Death savait d'expérience que lorsque qu'elle venait trouver ses frères et sœurs, c'était que quelque chose se préparait.
Pour Dream, le souvenir de son emprisonnement pendant près d'un siècle et sa croisade pour retrouver ses attributs de pouvoir était encore vivace. C'était le souvenir d'un incident dans lequel elle s'était remis au bon jugement de son frère cadet, et où il s'était obstinément refusé à demander de l'aide, ignorant toute l'inquiétude qui aurait pu être celle de sa sœur...

Pas une fois de plus.

" Tu peux rester autant que tu veux. Je reviens. "

Elle lâcha un dernier regard sympathique pour ne pas affoler sa petite sœur aux cheveux bariolés, et attrapa son ombrelle avant d'ouvrir la porte de son appartement sur une ruelle enneigée de la Gotham de la fin du vingtième siècle. Le cauchemar semblait s'être stabilisée sur une période précise, la plus cataclysmique de la vie de son infortunée victime. Un tort qu'il ne parviendrait jamais à réparer, qu'il resterait condamné à revivre éternellement. Là était l'une des folies que la Mort ne comprenait pas, dans la tâche de son frère : qui avait-il de bon à tourmenter ainsi les âmes qui pénétraient de leur plein gré en son royaume ? Pourquoi les laisser souffrir encore et toujours un martyr contre lequel ils ne pouvaient se prévaloir ?

Pourquoi pousser le vice jusqu'à se présenter à Bruce Wayne sous la forme d'une chauve-souris ?

Elle avait été dans cette allée, cette nuit-là. Elle s'en souvenait aussi. Elle ne voyait pas de Batman, elle ne voyait que le petit Bruce Wayne.

Elle ne savait pas ce que cela signifiait, mais elle savait ce que cela représentait. Elle se rua dans la scène, interrompant le flot déjà troublé par l'irruption d'une chauve-souris parlante pour s'interposer et s'accroupir pour enlacer le petit Bruce Wayne et le serrer contre elle alors qu'un Joe Chill surgissait déjà l'arme à la main.

" Shhh. " fit-elle en lui couvrant les oreilles et en plaquant sa tête contre son épaule pour que son regard ne capture pas ces instants terrifiants, " Tu n'as pas à voir ça. "

Elle lui caressait les cheveux de manière rassurante, en fusillant du regard sa chauve-souris de frère. Un regard noir et particulièrement mortel. Elle en avait oublié tout risque qui pouvait attenter à l'intégrité de son frère. Elle ne le voyait que s'acharnant sur un innocent.
Revenir en haut Aller en bas
 

Bat dreams are made of this.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Plateforme partage :: Aire de jeux :: Jeux RP-