Univers d'Antimatière - Simiesques desseins (PV: Monkey Mike)

Invité

MessagePosté le: Lun 18 Fév 2013 - 12:12
Sous le temps lourd et chaud de la planète d'Antimatière Qward, dans un paysage inégal et rocailleux, sous un ciel d'or et de nacre, le maître de la peur se tenait devant un appareillage compliqué composé d'un socle et de cercles concentriques qui tournaient telle une centrifugeuse, tant et si vite que se forma un trou de ver ; une porte cosmique de déplacement d'un point à un autre.

Après la débâcle de Louisiane, Thaal et l'Armurier étaient tombés d'accord qu'il leur faudrait faire affaires autrement avec le monde des humains s'ils souhaitaient échapper à l'atteinte de Midnighter et son groupe, Stormwatch. D'ailleurs, un habitant des Etats-Unis avait attiré leur attention, en cela qu'il n'était pas lui-même un terrien, mais bel et bien un Criard. Sinestro ne connaissait que peu cette espèce, mais d'après des rapports de mission, ils n'étaient pas nécessairement de mauvais partenaires. D'autant plus que si c'était un visiteur venu d'ailleurs, à l'instar d'un actionnaire du grand capital, son but était de faire un maximum avant de retirer ses billes du jeu au bon moment sans se poser de cas de conscience. Ces humains étaient tellement pointilleux au sujet de ce qui pouvait leur arriver s'ils se faisaient prendre, c'en était risible.

Quoi qu'il en soit, Thaal avait attendu que le singe spatial se retrouve seul pour activer la machine à vibrations de fréquence qui le téléporta sur Qward, le monde d'antimatière caché derrière les planètes visibles à l’œil nu. Il l'avait espionné suffisamment longtemps pour réussir son coup, il connaissait assez de choses sur lui pour faciliter les affaires. Mais vu ce qui s'était passé avec Craddock, l'Armurier était plutôt frileux dans le fait de s'impliquer personnellement, et grâce au ciel, Sinestro avait pu trouver le temps de s'occuper de ces affaires lui-même.

L'homme pourpre écarta les bras en signe d'accueil. L'anneau traduisait ses paroles en permanence depuis la langue korugarienne.


"Monkey Mike, bienvenue sur la planète Qward. Le paradis de l'arme et surtout de l'Armurier. Mon ami, que l'on nomme aussi Weaponer, est celui qui a conçu mon anneau de pouvoirs, ainsi que de nombreux autres systèmes d'attaque, de défense et de bataille rangée. Il me semble que vous ayez besoin de diversifier vos activités, et ce dans un but lucratif, me trompe-je ?"

Bien sûr, en contre-bas de la falaise où ils se trouvaient tous deux désormais, on pouvait reconnaître Weaponer qui s'affairait à sa forge. C'était un homme grand et trapu, velu, musclé en diable, vêtu d'un tablier de cuir et d'un casque ailé, qui agitait l'enclume et le marteau comme d'autres manient les balles de jonglage.

"J'oubliais, je suis Thaal Sinestro. Mes amis m'appelaient Thaal, mais ils sont tous morts."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 20 Fév 2013 - 22:11
Aux alentours de Metropolis, un groupe de jeunes lycéens suivant un petit refourgueur de Blu Rays piratés dans une ruelle sombre étaient loin de se douter que dans un bâtiment, non loin de là, un être aux allures de primate s'en frottait les mains. Assis sur une chaise à roulette dans un gigantesque, à côté de la carcasse d'un vaisseau spatial, le contrebandier, Monkey Mike, avait hâte que les mafieux de la ville finissent d'écouler sa marchandise pour qu'enfin, il puisse recevoir la seconde partie de son paiement. Et quel paiement ! De véritables diamants de première qualité à peine sortit de mines africaines. Des pierres magnifiques qui allait faire un très bon combustible pour son véhicule spatial. Avec une telle récompense, Mike pourrait compléter le cinquième du réservoir de ce dernier. Son téléphone portable en main, il ne cessait d'admirer la jauge du réservoir de son appareil. En continuant à travailler dur comme il le faisait, il finirait par quitter la planète Terre...ou de sentir vibrer tout son être avant de disparaître purement et simplement.

Une déplaisante expérience plus tard, Mike se retrouva dans un endroit pour le moins...extra-terrestre. Un ciel aussi coloré que le drapeau du Vatican, de la rocaille partout sur le sol, de l'imposante machinerie et une grande falaise lui faisait face. Même si le contrebandier n'avait jamais trop aimer se retrouver aussi prêt d'un précipice, il était plus nerveux à l'idée de voir l'homme au bouc et à la peau fuchsia. Cet être connu et crains de la plupart des criminels galactiques n'était autre que Thaal Sinestro, ancien membre du corps des Green Lantern. Même si, depuis quelques temps, le vert n'était plus sa couleur fétiche, optant pour un uniforme et un anneau jaune, il en imposé toujours autant pour le pauvre Mike. En arrivant, il voulu expliquer son désagrément d'avoir été téléporté sans son consentement, il se retint quand il aperçu Sinestro. Il resta d'ailleurs muet jusqu'à ce que le chef suprême du corps de la Peur se mettent à parler. Le contrebandier fut alors agréablement étonné, malgré sa nervosité, d'entendre que son interlocuteur ait pensé à lui pour un travaille impliquant un constructeur d'armes. Quand Thaal se présenta, Mike fit faire un aller-retour à sa pomme d'Adam avant de répondre :


"Oh, je sais qui vous êtes, Monsieur Sinestro. Et je dois avouer que je suis content que vous ayez décidé de faire appelle à moi pour écouler, je suppose, les armes de ce cher Weaponer sur Terre."

Loin d'être totalement à l'aise, le contrebandier décida néanmoins de laisser le côté commerçant de sa personnalité ressortir. Il n'était pas le dernier des idiots et savait que si quelqu'un voulait l'aider à diversifier ses activités en lui présentant un fabricant d'armes, c'était qu'il voulait faire affaire. Maintenant, voulait-il que Mike inonde la Terre d'armes ? Où voulait-il les répandre à une plus grande échelle ? Pour répondre à une telle question, il fallait donc que le Criard montre qu'il pouvait être un travailleur sérieux, appliqué et plutôt doué dans son domaine. Ainsi, il regarda Sinestro dans les yeux et finit par déclarer :

"Bien, si vous m'avez fait venir ici, c'est que vous connaissez mes tarifs. Toutefois, comme vous êtes un nouveau et prestigieux client, je pense pouvoir vous faire un prix. Cela dépendra de certains paramètres. Tout d'abord quel est la destination et l'encombrement de ou des marchandises que vous souhaitiez que j'écoule ?"

Mike tourna ensuite la tête vers le Weaponer en bas de la falaise et eut comme une révélation. Les paroles de Sinestro venaient de résonner dans son crâne et lui fit décrocher un léger sourire :

"Euh, dites-moi monsieur Sinestro ? Votre ami pourrait-il faire d'autres anneaux comme le votre, mais en orange ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 21 Fév 2013 - 16:03
Le primate semblait au courant de qui il avait affaire. Sinestro lui expliqua pourquoi il avait choisi cet illustre inconnu qui pourtant déjà commençait à se faire un nom dans le monde souterrain de Metropolis.

"J'ai besoin d'un homme qui n'a pas d'ambitions que sur ce pauvre monde. Je vais être clair, mes plans actuels sur Terre ne cherchent pas à me faire maître de ce triste caillou. Ce serait un bonus intéressant, mais après avoir roulé sa bosse dans cet univers, on apprend à se faire pragmatique."

Son visage ne lâchait pas un seul sourire. Il songeait à ses multiples défaites aux mains des Green Lantern. Néanmoins, il avait pu prouver son point par bien des fois.

"Que la Terre change ou non de régime politique, et je doute que ces êtres bovins, qui pourtant sont censés descendre du singe comme vous et moi, qu'ils puissent changer leur manière de vivre... Quoi qu'il en soit, la Terre sera connue comme ce le fut au siècle dernier, et comme l'augurait le début du vingt-et-unième, en tant que terre de conflits."

Il semblait pour la première fois se justifier à quelqu'un qui était peut-être capable de le comprendre. Néanmoins, ce jeune primate ne semblait pas très impliqué en politique. Il simplifia son point, de manière plus simple et pour présenter ce qu'il en était de sa rancune éternelle :

"Les terriens auront la honte parmi les planètes supposées civilisées."

Le plan cependant était simple. L'expansion à partir de la Terre. La planète serait sujet d'infamie.

"Tandis que votre réputation sera faite, la Terre ne manque pas d'aliens prêts à monnayer ce dont vous aurez la primeur. Sans parler des terriens eux-mêmes qui pour la première fois auront accès à des armes un peu correctes. Votre carrière sera faite, même lorsque vous serez hors-planète."

Un grand sourire lui fendit le visage. Les détails technique, il fallait bien y arriver. Mais il sentait que l'audience était acquise à sa cause. Autour d'eux, commencèrent à s'agglutiner le petit peuple des Qwardiens, faméliques et vêtus de cuir et de protections de métaux dorés. Une trentaine d'êtres vivants de l'univers d'anti-matière s'approchaient, tentaient de toucher la queue et les oreilles du ressortissant de Coronape.

"Pour écouler cela, je vous concède un nombre de petites mines de diamants en Russie, ainsi que dix pour cent des bénéfices."

D'ores et déjà, des soldats de Sinestro s'emparaient desdites mines. Ils attendaient un contrordre de leur leader pour annuler l'opération et détruire le gisement en cas de refus.

"Quant aux parts à distribuer, selon mes souhaits, cinquante pour-cents au prix fort à Luthor ou un autre grand du circuit. Un tiers du reste, à prix cassé à des anonymes et des petits groupes régionaux. Et enfin le restant doit aller à qui de droit, c'est-à-dire ceux qui ont les pieds dans la lie purulente de cette planète Terre si chère à Jordan."

Il s'éloigna de l'appareillage pour s'approcher d'un profond cratère. Celui-ci était plein à craquer d'armes diverses et tarabiscotées inventées et fabriquées par le Weaponer. Il y avait tout ce dont un trafiquant d'armes pouvait rêver, voire même ce dont seul l'Armurier pouvoir avoir l'idée. Ce n'était qu'une partie de la livraison.

"Quant à l'encombrement, rien qu'un étage de Lex Towers ne puisse contenir."

Lorsque l'autre lui demanda s'il était possible de confectionner l'anneau orange de l'Avarice, Thaal lui répondit avec un regard noir. Il ne se priva pas de réfléchir, à savoir, si le singe ne serait pas plus avisé comme utilisateur de l'anneau du glouton plutôt que Larfleeze. Cependant, le regard était sans équivoque. Il était le maître incontesté de la peur, et ne se compromettait pas dans les autres émotions. C'était un sujet sensible depuis son temps chez les Green Lantern. Il ne fallait pas le chercher avec le sujet des autres armées du spectre émotionnel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 23 Fév 2013 - 21:54
Mike restait attentifs à chaque paroles de son interlocuteur en costume jaune. Il savait très bien qu'il fallait mieux ne pas faire répéter un type comme Sinestro, sauf si on avait des envies suicidaires. Ainsi, le but du maître de la Peur était de transformer la planète en un gigantesque champs de bataille, armés ses plus féroces occupants et sûrement user du pouvoir de son anneau pour faire pousser la plus grande cause de conflit dans le cœur des hommes : la peur. N'étant pas terrien, et n'ayant pas de liens aussi fort avec cette planète que d'autres extraterrestres bien connus, le contrebandier aimait plutôt un tel plan où le commerce clandestin avait une place de choix. C'était un plan original qui pourrait lui rapporter la fortune qu'il désirait. Cette fortune qui lui permettrait de remplir le réservoir du vaisseau de son frère et enfin faire le voyage jusqu'à Coronape pour le lui rendre, et peut être monter une expédition pour retrouver cette lumière orange qui l'obsédait tant depuis son crash :

"Voilà un plan ingénieux, monsieur Sinestro."
Admit-il avec un sourire confiant. "Tant que vous me payez et que vous ne projetez pas de détruire la Terre avant mon départ, vous pourrez me compter parmi vos alliés."

Oui, le Criard aimait parfois mettre les choses au clair. Même si cela ne semblait pas être le but finale de Sinestro, beaucoup d'extraterrestre influent avaient déjà tenter de réduire la Terre en cendre et, temps que Mike était coincé sur ce caillou, il préférer le voir encore entier et vivable. Après, s'il était tenu par un dictateur sans merci ou une bande de hippies, il s'en fichait pas mal, car il trouverait toujours un moyen de vendre des trucs sous le manteau.

En tout cas, le maître de la Peur était aussi un très bon orateur, expliquant qu'une telle opportunité ferait, en plus de la richesse, la réputation du contrebandier. Ce dernier restait néanmoins plutôt sceptique. La célébrité pouvait avoir ses hauts, et une bonne pub était toujours la bienvenue, toutefois, entrer trop dans la lumière était mauvais pour tout escroc se respectant. Mike n'avait pas envie de devenir une cible des Green Lanterns ou encore attirer l'attention des parrains du crime qui l'avaient forcé à abandonner ses activités spatiales en catastrophe. De son côté, son interlocuteur souriait, promettant des mines de diamants russes au Criard ainsi qu'une partie des bénéfices. En bon commerçant, Mike s'attarda sur les détails :

"Bien sûr, ces mines seront fournis avec des équipements en état marche et de la main-d’œuvre qualifiée. Non, parce que si je dois extraire le diamant moi-même, j'aurais plus vite fait de rentrer à pied chez moi."

Toujours penser à un maximum de détails, c'était l'un des créneau de Mike. Avec son expérience, il savait que personne ne pouvait penser à tous alors autant couvrir un maximum de choses et toujours être prêt à agir quand un léger détail vous revient à la tronche comme un boomerang. En parlant de détails, Sinestro fourni au contrebandier les noms de ses futures clients. Autrement dit toute la racaille terrestre devait avoir droit à son lot d'arme extraterrestre et la vente devait se faire en fonction de la richesse du client. Tandis que le maître de la peur s'expliquait, le Criard commença à penser aux différents plans qu'il pourrait mettre en place. Quand il aperçu enfin la quantité de marchandises, il su qu'il devrait la jouer serrée s'il ne voulait pas attirer l'attention des héros et justiciers hantant la terre. C'est alors qu''il déclara :

"Dites-moi, monsieur Sinestro, vous avez un plan pour éviter que les super-héros terriens ne soient soit soupçonneux sur l'apparition de ses armes ? Je veux dire, de mon côté, j'ai bien une tactique pour occuper la Justice League et me permettre de tout vendre en douce, mais j'aurais sans doute besoin de votre aide pour ça. Quoiqu'il en soit, si vous en avez déjà un, je n'ai pas besoin de vous expliquer le mien."

Se frottant les mains devant le boulot qui l'attendait, Mike se sentit soudain tout petit quand Sinestro le fusilla du regard. Il n'avait pas l'air d'avoir apprécier la remarque du Criard sur un anneau de pouvoir orange. Ne sachant quasiment rien des différents corps de lanternes et des émotions les gouvernants, il subodora que les gars en jaune n'aimaient pas vraiment les gars en verts et ceux en orange. Le contrebandier tenta alors de calmer le jeu à ce sujet :

"Désolé, je ne voulais pas vous froisser. C'est juste que l'orange est ma couleur préférée depuis quelques temps."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Fév 2013 - 17:53
Le singe avait une offre en or et il commençait à couiner sur le paiement. Sinestro le trouvait un peu pointilleux. Il lui rappelait les avocats, et les avocats ça lui faisait penser au vert et au tribunal des Green Lantern qui avait condamné sa politique. Il n'était pas enclin à inviter un tel individu dans ses forces, et par ailleurs il n'en avait pas vocation. Mais on ne peut se fier à un escroc. Simplement il était bien utile pour le moment, et pouvait le demeurer avec l'appât du gain adéquat.

"Vous recevez votre part sans problème. Juste ne fuyez pas avec les diamants ET les armes pour vous-mêmes, ou vous souffrirez mille agonies."

Le négociant songeait à tout, il ne se laissait pas démonter. Il questionna le sujet de la main d’œuvre. Thaal oubliait que Monkey Mike était nouveau dans les parages, et pas forcément un craque en politique. La Russie était un endroit idéal, pour quelques années encore, peut-être pas plus, difficile de déterminer leur avenir, mais pour le moment, pour reprendre une entreprise minière sans faire de heurts. Ils étaient tout de même très dociles, ces slaves.

"Dans certaines partie du monde sachez-le, les humains sont prêts à tout pour nourrir leur famille, même travailler dans la mine ancestrale pour un simiesque inconnu venu de l'espace. Et si vous mettez en place le système d'employé du mois, ils seraient prêts à égorger leur mère pour augmenter les bénéfices."

Soudain, il posa une question qui vraiment surprit Sinestro, non pas qu'elle soit stupide, bien au contraire. Les héros, il les oubliait tout le temps, concentré qu'il était de vouloir prouver son point envers Hal Jordan et les Gardiens. Cette fichue Terre était sous protection de la légendaire Ligue. C'était un fait connu qu'il oubliait tout le temps.

"La ligue de Justice ? Je n'avais pas pensé à ces idiots bien-pensants... Il va bien falloir faire quelque chose pour les dissuader de fouiner, je suppose. Dites moi donc ce que vous avez en tête, Michael ?"

Puisqu'il avait un plan à mettre sur la table, Sinestro cessa d'être bougon au sujet de l'anneau orange. Après tout, personne ne pouvait être un pire lantern que Larfleeze, cet imbécile immature et ridicule au possible. Avoir un allié tout proche pouvait toujours être une option. L'un aidant l'autre, Thaal fit un aveu à Monkey Mike, pour mieux lui proposer un projet d'avenir :

"Je ne connais pas la position géospatiale de Coronape, mais si vous installiez vos futures opérations dans le système de Véga, vous auriez une place de choix pour écouler vos stocks à venir une fois que vous aurez quitté la Terre. Les plus grandes associations de malfaiteurs et guildes spatiales se retrouvaient là-bas aux dernières nouvelles. De plus le terrible glouton orange y demeure. Dans l'événement fâcheux de sa disparition, vous seriez premier sur place."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 26 Fév 2013 - 22:43
Mike se sentit presque choqué d'entendre son interlocuteur lui rappeler que le trahir reviendrait à signer son arrêt de mort. Non pas que le contrebandier était un homme de paroles, mais il n'était pas stupide au point de doubler l'un des êtres les plus sadique de la galaxie. En tant que commerçant, l'une de ses premières règles étaient de ne pas jouer au plus malin avec quelqu'un capable de libérer une armée de psychopathes armés jusqu'au dent à ses trousses. Certes, il l'avait déjà fait et, à cause de ça, avait crashé le vaisseau de son frère sur Terre, mais il avait un moyen de fuir et de s'en tirer. Là, son nouveau patron lui avait montré qu'il pourrait être retrouvé au quatre coins du globe et amené dans une planète où personne ne le viendrai le sauver :

"Ne vous en faites pas, monsieur Sinestro. Je connais assez votre réputation pour ne pas tenter de vous arnaquer."

Quoiqu'il en fut, le primate fut ravi d'entendre qu'au fin fond de la Sibérie, la main-d’œuvre bon marché ne serrait pas difficile à trouver. Néanmoins, l'idée de devoir gérer un groupe de travailleurs et les payer régulièrement ne lui plaisaient pas vraiment, mais bon, il pourrait maintenant demander des devises terriennes à ses clients pour les rémunérer. Qui sait, peut être même qu'il pourrait devenir exploitant respectable dans la région et récupérer des pierres sans avoir à faire quelque chose de trop illégal ? Non, il s'ennuierait trop et refuserait de ne pas vivre de sa passion du trafic. Enfin, au moins il se ferait moins peur.

En parlant de peur, Mike faillit sursauté quand Sinestro révéla qu'il avait conçu son plan sans penser à la horde de héros masqué et de justiciers pullulant sur Terre. Peut être était-il trop obnubilé par les Green Lanterns qu'il avait oublier que les criminel terrien avait des adversaire en plus puissant, enfin, surtout un qui opérait à Metropolis ? Voilà une erreur qui pourrait coûter la victoire au Maître de la Peur. Depuis son arrivée sur la planète, Mike savait qu'il ne fallait pas les sous-estimer, surtout que la majorité d'entre eux était plus fort, intelligent et expérimenté que lui. Il n'était d'ailleurs pas sûr que son plan marche. Le primate toussota légèrement pour s'éclaircir la voix et fit part de sa tactique :

"Et bien, il faudrait que vous trouviez une petite armée de criminels extraterrestres et que vous les convainquiez d'attaquer la Terre. Durant mes années dans l'espace, j'ai rencontré quelques groupes qui pourraient s'en prendre à la planète bleue pour de l'argent, les conquêtes, la religion ou même le plaisir. Vous en envoyé un ou deux à l'attaque et, pendant que la Justice League regardera vers les étoiles pour les combattre, je serai au sol à vendre votre marchandise à leur insu. Dès qu'il en auront fini avec les envahisseurs, tous les criminels de la planète seront déjà armés et prêts à répandre le chaos. Qu'en pensez-vous ?"

Ce n'était ni plus, ni moins qu'une technique de diversion, mais à l'échelle planétaire. Il fallait bien sûr que les envahisseurs soient assez puissants pour mobiliser les super-héros un petit moment. De plus, l'attaque permettrait aux criminels tout juste armé de commencer à attaquer pendant que la ligue aura le dos tourné. Mike n'était pas peu fier de son idée et espérait qu'elle soit acceptée. Pour le reste, il trouva les dernières paroles de Sinestro plutôt intrigante. Le système Vega ? D'après les rumeurs qu'il avait entendu à l'époque où il travaillait dans l'espace, l'endroit était comme maudit, chaque personne y entrant n'en ressortant jamais. Mais qui sait, peut être s'agissait-il d'une fausse info lancé par des truands voulant rester tranquilles, ce n'était pas la première fois qu'ils emploieraient une telle tactique. par contre, le Criard fut un peu perdu quand le Maître de la Peur lui parla d'une certaine personne :

"Le glouton orange ? C'est quoi ? Un restaurant ? Ou ça a un rapport votre anneau et ceux des Green Lantern ?"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 2 Mar 2013 - 1:31
Le ressortissant de Coronape semblait mal informé concernant la lumière orange. Pas étonnant, songea Sinestro, celle-ci était restée un secret quasiment jusqu'à la Blackest Night. Peut-être le jeune singe avait-il vu un certain Lex Luthor porter un anneau temporaire et se prendre le chou avec justement son propriétaire légiitme, le glouton cosmique terré sur Okaara, système de Véga.

"Le maître de la lumière orange est le glouton Larfleeze. Mais ne rêve pas, jamais il ne te prendra sous son aile. Par contre, tout ça me fait penser... Maintenant que le pacte de non-intervention est rompu de son côté, je peux te donner de quoi contacter par là-bas des durs de durs qui pourraient avoir des intérêts à quitter le secteur. Nul n'est à l'abri des Green Lantern et de leurs alliés, ces brutes ont toute juridiction désormais, ou c'est ce qu'ils croient."

Sinestro sentit sa moustache taper avec régularité comme la toquante d'une montre, ce qui lui fit signe qu'il s'était un peu excité en songeant à de la politique et aux Green Lanterns d'Oa, mais bon, c'est vrai qu'ils l'énervaient, ceux-là. Quoi qu'il en soit, le petit avait de l'audace, de vouloir proposer un assaut frontal sur toute la planète afin de masquer de petites combines dans un coin reculé. Il avait surtout la folie des grandeurs, un trait de caractère que Sinestro détestait car il lui rappelait que c'était un défaut qu'il possédait également. Son ton fut légèrement condescendant, et surtout teinté de regret, lui même n'ayant jamais réussi à subjuguer la Terre entière avec ses assauts.

"Tu n'es pas là depuis longtemps, mais sache que ce caillou terreux abrite beaucoup plus de surhumain qu'il n'y parait, j'en ai fait les frais. On ne peut jamais les occuper tous à la fois, à part peut-être avec les funérailles de l'un des leurs. Mais je ne veux pas que ça devienne personnel avec eux. C'est déjà assez compliqué quand Kyle Rayner sort avec ma fille, remarque. Éliminer l'un des leurs directement reviendrait à perdre cette planète pour toujours, et j'ai encore des choses à faire ici."

Autour d'eux, apparemment sur les instructions du Weaponer, les Qwardiens, doués d'une force insoupçonnée, portèrent les armes jusqu'au portail. L'armurier ne tenait pas à être dérangé plus longtemps et c'était sa manière pas très subtile de montrer à son chef qu'il voulait que l'affaire soit pliée rapidement. Sinestro dut réfléchir vite pour proposer un autre projet qui permettrait temporairement de retenir les héros de fouiner trop près. Le mieux seraient qu'ils fouinent pas si loin. Ils en auraient vite marre de l'endroit.

"Peut-être simplement en créant un point d'attention à quelques lieues de là. En stratégie on appelle ça un écran de fumée. Plusieurs seraient ravis d'un peu d'action, à commencer par la Guilde Arachnide, mais d'autres également, un peu moins avides de phagocyter le Soleil pourraient répondre à tes critères."
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 5 Mar 2013 - 22:16
Mike avait beaucoup à réfléchir en très peu de temps. Tout d'abord, sur le plan qu'il avait proposer. Certes son idée était plutôt disproportionnée, mais en même temps, il faudrait bien ce genre de chose pour distraire des types comme Superman ou ceux que les rumeurs sacraient comme les plus puissants Green Lanterns de l'univers, sans parler de tous les utilisateurs de magie ou du plus grand détective du monde. Le contrebandier savait que même une attaque alien sur la Terre ne distrairait pas tous les justiciers, mais elle pouvait toujours tenir à l'écart les plus puissants et intelligents. Quant aux autres, le Criard se savait capable de passer sous leurs radars avec un peu d’ingéniosité. D'ailleurs, il tenta de défendre son idée auprès du Maître de la Peur :

"Il ne s'agit pas de vendre un DVD volé à un ado paumé, mais des armes de hautes technologies à des criminels connus de tous les super-héros. Un simple écran de fumée ne marchera pas face à des types comme Batman, Superman ou vos anciens collègues. Il faut une diversion voyante, intrigante et assez menaçante pour que les plus gros poissons aient envie de la regarder. Et, soyons réaliste, une menace extraterrestre est toujours un moyen efficace. Mais si vous trouvez mon idée trop direct et trop onéreuse, il y a toujours moyen de faire passer des rumeurs comme quoi un être mystérieux veuille envahir la Terre. Quelques fausses infos dispersées aux quatre coins de la galaxie pour attirer l'attention des Greens Lanterns, puis, par extension, de la Justice League. Ensuite, il suffit d'engager secrètement des petits groupes de mercenaires pour attaquer des points stratégiques terrien et hop, les plus puissants justiciers pourraient rapidement s'épuiser à enquêter dans l'espace ou à se préparer pour une menace sensée venir de l'espace."

Un plan qui pouvait s'avérer complexe, mais s'il était assez convaincant, pourrait être plus efficace qu'une vrai invasion. les héros pourraient ainsi épuiser leur ressource à essayer de contrer la menace et se retrouveraient pris par surprise quand les criminels terriens commenceraient à répandre le chaos un peu partout sur la planète. Ainsi, la diversion auraient une double utilité autant pour Mike que pour l'objectif de Sinestro. Quand ce dernier proposa d'utiliser des organisations terrestres pour faire diversion, le contrebandier se montra plutôt sceptique, même s'il prit toutes les précautions pour ne pas le montrer à son tyran d'interlocuteur :

"Si vous voulez répandre efficacement le chaos sur Terre, vaut mieux qu'il y est le plus possible de criminels en liberté pour recevoir vos armes. Et puis, j'avoue ne pas faire trop confiance aux humains quand il s'agit d'attirer l'attention d'un kryptonien ou d'un martien plus de trois secondes."

Pendant ce temps, le Weaponer ordonna aux autochtones de mettre les cargaison devant le portail par où le primate était arrivé. Ce dernier se dirigea à son tour vers la sortie en écoutant les explications du Maître de la Peur. Il allait bientôt falloir partir et, s'il voulait ses mines, Mike allait devoir faire avec les moyens du bord, que Sinestro accepte de considérer son plan...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 7 Mar 2013 - 13:55
Le commerçant venu de Coronape était d'accord avec Sinestro, il fallait faire venir des aliens et mettre en place une simili-invasion. Cela était son plan en même temps, donc le mettre en application n'allait pas le froisser, il venait de le lui proposer c'était pas pour faire machine arrière. Sinestro allait devoir remuer ciel et Terre pour faire que cela aie lieu, mais il prouverait son point. Toute la galaxie finirait par le craindre, et même beaucoup plus loin.

"Alors, c'est entendu. Une attaque de Spider Guild venus du Système de Véga, c'est un long chemin jusqu'à la Terre, mais avec un peu de résistance métahumaine ils se contenteront de manger Metropolis."

Il se souvint des signaux envoyés par Ranx, la citadelle vivante, qui avait trouvé un changement dans l'équilibre de super-pouvoirs à Central City. L'équilibre s'était brisé depuis que les Rogues avaient acquis une certaine mesure de méta-gène artificiel grâce à un recodeur génétique. Il agirait là-bas, ce serait son chant du signe mais au moins il n'en repartirait pas sans données sur ce nouveau terrain de jeux.

"Je ferai moi-même une opération de majeure importance du côté de Central City car l'un de mes agents m'y a signalé un groupe d'irréductibles criminels qui ne répond à personne. Si je perds cette bataille, j'y gagnerai sans doute des alliés. Profitez de ces deux diversions de taille, sans parler de mon troisième plan qui aura eu lieu auparavant, l'imprévisible Joker ayant prévu de bombarder une large zone pour en subjuguer les résidents."

Décidément tout prenait place. Bientôt Mike pourrait faire affaires. Et Sinestro utiliserait ces armes à ses propres fins entre les mains des divers acheteurs. Le fait que celles-ci étaient dotées d'un contrôle secondaire allait se révéler utile dans ses futurs plans.

"Comparé à tout cela je peux vous assurer que vous aurez l'air d'un simple commerçant parmi d'autres. Nous trouverons facilement autre chose pour faire diversion durant les extractions minières sachez-le."

Et il avait déjà une idée en tête. Quoi qu'il en soit, il donna à Mike, avant qu'il ne franchisse le seuil, un bippeur qui lui donnerait le moment de sa vente privée. Ils en avaient terminé.

FIN pour moi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 10 Mar 2013 - 21:10
Pour le coup, Mike se sentit un peu bête. Sinestro lui parlait bien d'utiliser un groupe extraterrestre pour la diversion. Le Criard ayant déjà travaillé avec une organisation terrienne nommée S.P.I.D.E.R., il avait un peu mélangé les noms. Il n'en était d'ailleurs pas très fier. Certes, il venait de se faire transporter par surprise sur une autre planète et s'était vu proposer un juteux arrangement, ce qui suffirait à n'importe qui pour perdre un petit peu pied, mais pas à un contrebandier digne de ce nom.

Le plan du maître de la Peur était vraiment bien rodé, usant de plusieurs tactiques d'actions dans différents domaines pour permettre une meilleure distribution des armes. Rien qu'en y ajoutant le Joker, qui était loin d'être le plus fiable des alliés, Sinestro s'était assuré de distraire le plus grand détective du monde. La bataille qu'il prévoyait avec les criminels de Central City ne manqueraient pas de faire son effet auprès des Flashs et des Green Lanterns. Enfin, la Spider Guild serait enclin à libérer Metropolis de l'homme d'acier pendant quelques temps. Avec tout ça, Mike était presque sûr de pouvoir transporter et vendre la marchandise sous les nez et la barbe des justiciers. Bien sûr, il resterait à faire avec les Nightwing, Question et autres Détective Chimp, mais il trouverait un moyen de les flouer eux aussi.

Alors qu'il s'approchait du portail et observait la marchandise, le Criard réfléchissait déjà aux différents plans d'action qu'il aller mettre en place. Fournir les armes à Luthor serait le plus facile, temps que Superman était occupé avec les extraterrestres et que le PDG de Luthor Corp ne faisait pas trop le difficile au niveau des prix. Les différentes organisations mafieuses de Gotham seraient plus difficiles à fournir, sauf celle assez maline pour opérer aussi hors de la ville du Dark Knight et de ses acolytes. Il avait aussi le problème des criminels usant de magie, aucun d'entre eux n'étant vraiment adepte de technologie. Mike commencerait néanmoins à servir Gorilla Grodd, ce dernier ayant des planques d'armes un peu partout en Afrique. Alors qu'il s'apprêtait le portail après la marchandise, le contrebandier se tourna vers le Maître de la Peur et le salua en se penchant respectueusement en avant :


"Vous pouvez compter sur moi, monsieur Sinestro. D'ici peu, vos armes commenceront à semer le chaos sur Terre et, même si votre plan ne marche pas, vous serez à la tête d'une petite fortune."

Sur ces mots, le primate passa le portail, se retrouvant dans son entrepôt avec les armes. Sans plus attendre, il saisit son téléphone portable et commença à travailler pour son nouveau client.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Univers d'Antimatière - Simiesques desseins (PV: Monkey Mike)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Personnage de l'univers d'albator : libre inspiration
» l univers de poupée de ma puce ...
» enfin, mes tyranides sont prêts à dévorer l'univers !
» Contract of Mike Knox
» Mike Leigh

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs-