Red Lantern War : Le jugement [ Libre ]

Invité

MessagePosté le: Mer 26 Aoû 2015 - 18:23
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 217373redlanterns16cover1teaser



Oa. Quartier Général des Green Lantern. Oui, des Green Lantern. Je suis Atrocitus et je touche enfin au but. Je n'aurais jamais cru ce moment possible avant longtemps, et mes Red Lantern n'ont jamais été aussi proche d'être au pouvoir. Le vaisseau contenant les Red Lantern à craquer se nomme le Shard. Il ne fera pas long feu, c'est la dernière fois qu'il servira de moyen de transport. Pour ma part, je suis au dessus de l'un des immeubles d'acier, avec mon bras droit, Bleez, à côté de moi. Pour la première fois depuis la destruction de Ryut, je me sens presque serein. Je sens que je respire. La planète verte devant moi ne sera dans quelques temps plus qu'un énorme cratère, une honte pour les Gardiens. Une aubaine pour moi. Je gouvernerai dans ce qui fut leur siège. Moi, leur pire ennemi.

Le vaisseau-météorite ne se contentais pas de se déplacer à une lenteur exaspérante. L'énergie inépuisable du Butcher lui permettait de se déplacer à la même vitesse qu'un Lantern, ce qui signifie, extrêmement vite. Cela permettait à mes hommes de conserver la puissance de leurs anneaux sans s'épuiser. De plus, en cas d'anneau déchargé, une batterie secondaire était mise à disposition en plein milieu du vaisseau. Nous étions désormais à arme égales. Les lanternes vertes avaient sans doute déjà sentis notre présence. Ils pensaient sans doute que j'étais venus seul, avec mon armée rouge, ce qui était déjà une grande menace non négligeable. Mais je ne serai pas venu comme ça, à ce moment précis, si je n'avait pas autre chose derrière la tête. J'en vois déjà plusieurs qui volent vers moi à grande vitesse. Je lève la main, leur intimant d'arrêter, tout en levant la veste d'un Gardien. Celui de Krona, que j'ai abattu à l'aide des Inversions.


" J'ai attendu ce moment pendant si longtemps ... Je contiens cette rage depuis le jour où vos maîtres ont lâché une armée de robot sur ma planète. Aujourd'hui, je compte la libérer, d'une manière dont vous vous souviendrez. Je veux que vous gravier dans vos mémoires cette vision d'horreur s'abattant sur Oa, votre repaire, là où vous vous rassemblez, là où reposent dans la paix et la bonne humeur les Gardiens. "

Je leur crachait les mots au visage. La proximité du Butcher aidait pour augmenter ma rage. Elle ne pouvait pas être plus grande. J'étais étonnement au maximum. Etonnement, puisque, aux yeux de tous, j'étais extrêmement calme.


" Vous me preniez pour un idiot. Une piètre menace vaincu par Sinestro ou Jordan dès la première attaque. Regardez moi, et inscrivez dans votre livre et votre légende mon visage. Mon nom. Je suis Atrocitus, fondateur des Red Lantern. Votre pire cauchemar, à présent, puisque j'aurai causé votre destruction. "

La seule chose qui les empêche de m'attaquer, c'est le son au loin. Quatre mots. Pendant plusieurs mois, les esclaves que j'ai épargnés, qui avaient provoqués une grande rage dans le cœurs de leurs prochains, aidés par des Red Lantern, avaient construit des robots, alimentés par l'énergie rouge. Et puis, ils avaient reconstruits ... d'autres choses. D'autres choses que j'ai des années durant rêvé de lâcher pour nuire aux Gardiens. Derrière moi se forme un grand nuage. Un grand nuage rouge et violet dans l'espace. Dans l'espace, où rien n'est sensé vivre, on entend un brouhaha bruyant à s'en boucher les oreilles.

" Nul n'échappe aux Manhunters ! Nul n'échappe aux Manhunters ! Nul n'échappe aux Manhunters ! ... "

Les visages des Green Lantern présent se décomposent. Ils sont horrifiés. Je leur fait plus d'effet que le Corps jaune ne leur en a fait. Un sourire discret s'affiche sur mon visage.

" Il y en a bien trop pour vous. Vous méritez moins d'attention. Mais j'ai des amis sur Terre. On l'appelle l'Injustice League. Ils en ont plus besoin que moi. En plus ont dit que la Terre est la plus riche en sentiment. Ca facilitera le travail des Manhunters. "

Un quart seulement des Manhunters se dirigea vers Oa, le reste se tournant vers la Terre. A cette vue, plusieurs Green Lantern les poursuivirent, mais les Manhunters allaient plus vite. Ils seraient sur Terre dans quelques minutes, avec plus d'avances que leurs ennemis. Les verts qui étaient restés face à eux, tremblaient de peur et de rage, mais également de volontés. Ils ne laisseraient pas Oa sans combattre et vendraient chèrement leur vies. Soudain, comme un seul homme, mes sbires volèrent, abandonnant le vaisseau. Nous étions une véritable armée. Tout comme les Green Lantern. Ce serait un combat équitable, mais aussi un combat à mort.

Soudain, le vaisseau se précipita sur Oa. A la vitesse d'où la météorite fondait sur la planète, il ne fallait pas être devin pour savoir que l'impact ferait beaucoup de dégâts matériels, mais également humains. Certains de mes ennemis tentèrent, à l'aide de constructions, de la retenir, en vain. Et alors, dès qu'ils semblèrent presque stabiliser le vaisseau, il augmenta sa vitesse et se précipita avec plus d'énergie vers Oa. Désespéré, les Lantern ne pouvaient rien faire. Alors, profitant de leurs désespoirs, mes Red Lantern fondirent sur eux, les attrapant à deux mains, leur crachant du napalm ou en leur enfonçant une épée rouge pour trancher leur ventre. Mais l'effet de surprise ne prendrait pas longtemps. En quelques secondes, nous pouvions respirer l'air d'Oa. Mais le répit serait de courte durée.

Le vaisseau s'écrasa sur un haut gratte ciel, puis sur un autre, et un autre, semant la mort et la destruction à son passage. Autour de moi, c'était un immense champ de bataille. J'étais venu en plus de cinq minutes, et il en avait fallu moins pour créer un véritable chaos. Je ne connaissait que trop bien cette planète. Je n'y étais venu qu'une fois pour y être jugé, mais j'avait déjà fait une prophétie de sang pour analyser les déplacements des lanternes vertes. Je savais immédiatement où aller : à la batterie centrale, puis au repère des Gardiens. Et personne, non personne ne pourrait m'empêcher d'accomplir ma destinée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 28 Aoû 2015 - 22:02
"Qu'est-ce que t'en penses, 'wog ?"

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Warriors_Oa_01

A l'intérieur du New Warrior bar sur la planète Oa, secteur 0 de l'univers et monde-QG des Green Lantern, Guy Gardner frottait nerveusement sa nuque rousse coupée rase. Son regard anxieux de l'approbation de son camarade trahissait une certaine fébrilité. Perfecto de pseudo-cuir de lumière dure vert aux manches coupées laissant voir un pullover à col roulé noir, l'uniforme habituel personnalisé du Green Lantern III de la Terre choisi par l'anneau semblait un peu affaissé par le travail effectué à l'intérieur du débit de boissons. Les dents déchaussées de l'officier du Corps grinçaient dans l'expectative, on pouvait presque sentir la tension dans ses muscles dorsaux. Une voix grave et profonde lui répondit avec emphase, remplissant la pièce.

"Damn, poozer, tu t'es vraiment donné sur ce coup-là ! Et c'est pourquoi exactement ce coup de neuf sur la déco ?"

La large mâchoire et les petits naseaux de Kilowog, Lantern et sergent instructeur originaire de feue la planète Bolovax Vik, s'agitaient en tous sens tandis qu'il exprimait son soutien et son interrogation. C'était une montagne de muscles et un guerrier impressionnant. Il avait été le formateur de Guy, dont le corps rudoyé s'en souvenait encore, mais plus que ça il était un véritable ami et un curieux de la culture et de la politique terrienne.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] HSXX_kilowog

Autour de lui, tout dans le bar avait été réarrangé, des affiches et des répliques d'armes avaient remplacé en grande partie le décor sobre couleur d'émeraude et les motifs en forme de lanterne et du symbole de la volonté que portaient tous les officiers du Corps après la durée de leur formation. C'était une décoration assez virile, suintant l'huile d'entretien et clinquante comme un film des années 90.

Guy, une grimace sur le visage, fit, semblable à un enfant gêné :

"... Pour la Mean Machine. Ces gars sont comme les Expendables, mais dans la vraie vie et avec des têtes colorées étranges d'extra-terrestres."

Un rictus déchira la face monstrueuse du sergent instructeur à ces derniers mots, comme s'il était pris d'une violente crampe d'estomac. Le rouquin s'arrêta net, roulant de grands yeux surpris. Le visage de Bolovaxien se fit sévère, alourdi par une arcade sourcilière froncée. Sa voix se fit plus rauque.

"Pas ce mot, Guy. Tu sais que ça fait suprémaciste terrien."

Gardner haussa les épaules, à moitié désolé, puis reprit le fil comme il le pouvait. Des mouvements amples et patauds de ses bras montraient les divers éléments décoratifs et arrangements faits dans le lieu de restauration. La salle, plus que jamais, était révélatrice de la personnalité de Gardner.

"Au temps pour moi, sergent. Donc... Donc c'est ça. La Mean Machine. Les plus badass des durs à cuire qu'on puisse trouver sur Oa, et ils avaient établi leur quartier général secret ici, juste sous nos pieds, dans mon foutu bar."

Un sourire étrange s'afficha au-dessus des mandibules roses et molles de Kilowog, qui déduisit du tac au tac :

"Et tu as tout changé pour leur rappeler qui est le patron, poozer ?"

Mais le Lantern roux leva les mains au ciel, en signe de dénégation un peu frustré. Il piétinait et pointait du doigt frénétiquement dans différentes directions.

"Naon ! Je me suis dit qu'en refaisant un peu l'endroit, avec des posters de Stallone et de Dwayne Johnson partout dans place, ils finiront par comprendre que je les aime quand même et qu'ils peuvent revenir prendre leurs quartiers ici. J'ai même refait leur trappe secrète pour qu'elle soit encore plus indétectable, et avec une petite barre de pompiers pour descendre !"

Un sourire de fierté s'étalait sur son visage, déformant légèrement son nez cassé et exposant ses narines. Kilowog étouffa un énorme rire moqueur en crachant de la fumée par ses naseaux.

"Euh, poozer, je suis pas sûr de ce que tu essaie de faire, mais tu vas sûrement être déçu sur ce coup-là !"

Roulant ses yeux dans leurs orbites, vexé, Guy enfonça sans méchanceté son doigt dans un des pectoraux de son camarade, avant de l'accoler fraternellement. Il ajouta d'un ton nasillard :

"Ne rencontre jamais tes idoles, Kilowog, c'est tout le bien que je te souhaite."

Pendant ce câlin viril, un petit doigt vint tapoter l'épaule du héros rouquin. Il sursauta et se recula vivement, pour toiser rapidement la personne qui était entrée sans se faire remarquer et avait progressé jusqu'aux deux officiers chevronnés sans trahir sa présence. C'était la Lantern Arisia, une amie de longue date qui avait même travaillé dans le Warrior's bar de New York. Elle savait se servir d'une arme à feu terrienne et risquait elle aussi d'apprécier les changements dans la salle commerciale.

"Guy, je voulais te poser une question à propos de Hal, pour son anniversaire."

Sa voix était haute et fluette, tout comme sa constitution physique. Une belle peau dorée et des cheveux jaune soleil lui donnaient de faux airs de bimbo américaine, mais ses oreilles pointues trahissaient ce que la présence de deux cœurs pouvait corroborer, ses origines non humaines.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Arisia_0026

Guy lui donna l'accolade, puis recula d'un pas, se montrant lui-même du pouce tandis qu'il rétorquait avec sa gouaille légendaire.

"Envoie, poulette. Et par envoie, j'entends envoie-moi une balle dans la tête là maintenant, parce que spécialités terriennes ou non, je ne sers pas de conseils sur Hal Jordan. A la rigueur sur Rayner ou Stewart parce qu'on a servi sur le terrain ensemble, mais rien de sexuel ni aucune information sur leurs mères ou comment je les ai ..."

Cette fois, le tintement de la porte interrompit le barman aux cheveux poil-de-carotte. Ses épaules gonflées d'orgueil s'abaissèrent bien vite lorsqu'il reconnut le nouvel arrivant, un officier très gradé de l'armée des Lanterns.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Green_lantern_keeper_Salakk

"Ah. Salaak."

Le susnommé s'avança, flottant dans les airs grâce à l'aura de lévitation de son anneau. D'une voix claire et hâtive, il appuyait ses propos d'intonations très marquées, semblable à un véritable donneur de leçon ce qui ne manquait pas d'énerver le tenancier, à qui il s'adressait.

"Lantern d'honneur Gardner. Premièrement, bonjour. Deuxièmement, c'est Premier officier chargé du protocole Salaak. Et enfin troisièmement, dans le Livre d'Oa, il est clairement stipulé : pas les mamans. Inutile de préciser que cet ajout est dû à vos multiples vantardises et écarts de conduite ayant entraîné une énorme chute dans le moral et la camaraderie parmi les troupes."

En faisant mine de ne pas écouter jusqu'au bout, Gardner grogna, en essayant de parler par-dessus les propos de l'officier de protocole :

"Ça serait plutôt Premier lécheur de bottes des Gardiens Salaak le gros naze."

Mais à ces mots méprisants, le colosse rose Kilowog, en tant que sergent instructeur et lui-même gradé du Corps, s'interposa d'une lourde main posée sur le torse du terrien. Il le recadra tout en regardant dans les yeux son supérieur.

"Poozer. Doucement, là. Qu'est-ce qui t'amène, Salaak mon frère ?"

Avant que Salaak ne réponde, Arisia fit un grand sourire en prenant les devants. Les mains derrière le dos, se balançant d'un air gêné sur ses talons, elle prit sa voix la plus charmante et enfantine pour assurer le superviseur de ses meilleures intentions.

"J'allais venir te prévenir pour la fête surprise dans les quartiers du Lantern Jordan, Sally."

A nouveau, cette fois Guy empêcha Salaak d'intervenir, choqué que ni Kilowog, ni Arisia ne se fassent reprendre sur leur façon de s'adresser à leur supérieur. Il serrait le poing, convaincu d'une profonde injustice et d'une acharnement sur sa personne.

"Eh attendez une seconde, pourquoi je serais le seul à devoir l'appeler Premier officier chargé schtroumpf à lunettes Salaak sur ce caillou oublié de Dieu ?"

A nouveau les portes à battants s'ouvrirent, cette fois sur une aura plus intense que toutes les autres réunies, mais l'individu en lui-même émanait une certaine modestie et une docilité qu'il ne fallait pas confondre avec de la faiblesse. Il s'adressa immédiatement au plus haut gradé.

"Premier officier chargé du protocole Salaak."

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 318237-10132-ion

"Oui Lantern Yat ?"

"J'ai cru que vous aviez été pris dans une embuscade. Tout l'hémisphère occidental a été prévenu de l'attaque imminente et prêt pour un briefing pré-déploiement dans la salle de guerre des souterrains."

Sodam Yat était non seulement un officier doué du Corps des Green Lantern, mais également un Daxamite, c'est-à-dire un descendant de pionniers Kryptoniens disposant des mêmes pouvoirs que Superman sans la vulnérabilité à la kryptonite, mais de surcroît sa force de volonté lui avait permis d'être l'élu de l'entité de la Volonté, Ion, un être aussi puissant que mystérieux qui était la manifestation de la bravoure dans l'univers avec une bonne dose d'omnipotence quasi-divine.

"Merci, Lantern Yat. Où en étais-je ?"

"Euh..." essaya Arisia.

"Ahem... Attaque. Salle de guerre. Déploiement... ?" résuma Kilowog.

"Ouais. Tu pouvais pas commencer par ça, tête de fenouil ?" fit remarquer le terrien.

"Ne croyez pas que votre brèche évidente du réseau de communication radio des anneaux de pouvoir ne passe inaperçu dans ce tohu-bohu, Lantern d'honneur Gardner."

Bien que l'officier supérieur ait retrouvé sa contenance, l'enfant chéri du Michigan pouvait bien en dire autant. Les poings plantés sur les hanches, il afficha sa morgue caractéristique à l'encontre de l'autorité et des menaces qu'elle pouvait exprimer à son encontre.

"T'en fais pas, Sally, je rajouterai en personne trois tampons supplémentaires sur ta carte de fidélité au New Warrior, et je dirai personnellement aux cuistots de ne pas cracher dans ton sloppy joe."

Puis il marmonna pour lui-même, suffisamment fort pour qu'on l'entende :

"Je me réserve ce plaisir, fayot à grosse tête."

Guy fit alors craquer ses phalanges dans ses propres poings, remonta son col de jaquette, épousseta les cuisses de son uniforme. Il resserra rapidement ses bottes avant de se dresser de tout son orgueil et de sa combattivité. Jetant un oeil à ses camarades et collègues, il leur fit un signe du pouce indiquant la sortie du bar-restaurant pour officiers.

"Bon, c'est pas tout ça, mais on a une planète d'officiers à défendre contre l'attaque de la semaine, les filles ! Suivez-moi, on va casser du..."

Il s'envola grâce à un aura crépitant de lumière verte, puis s'arrêta bouche bée face à ce qu'il reconnut dans le ciel d'émeraude de la planète. Arisia en profita pour faire tinter sa voix dubitative :

"Euh, Guy et la réunion de briefing ?"

Mais cette fois ce fut Kilowog qui exprima son approbation quant au choix de Gardner. Son ton bourru était caractéristique. Il retrouvait l'énergie de ses jeunes jours, quand il était le seul et unique entraîneur de Green Lantern, avant que Stel et Stewart ne viennent le suppléer dans cette tâche de plus en plus difficile avec les pertes et les désertions causées par des guerres de plus en plus sanglantes à travers le cosmos.

"Il faut bien que quelqu'un défende ce caillou d'émeraude pendant que les ronds-de-cuir s'organisent, Arisia. Allez les poozers, en formation, comme à l'entraînement !"

Mais c'est à ce moment que Guy, atterré par ce qu'il voyait, recouvra l'usage de ses cordes vocales. Le ciel était obscurci par une légion d'hostiles, mais pas n'importe lesquels.

"Des Manhunters. Ok, je pense qu'on va avoir besoin qu'ils commencent très vite le déploiement, du côté nains bleus et santiags vertes de la force."

Après tout, comme ils le proclamaient eux-mêmes, nul homme n'échappe aux Manhunters. Et Guy, avec tout son machisme, n'en était pas moins un homme et il savait à quoi il avait affaire. C'était une menace qui s'était prouvée capable de raser un secteur cosmique tout entier, le tristement célèbre secteur 666. Signe funeste, ou triste coïncidence ? Lui et ses frères et sœur d'armes allaient bientôt en regretter la réponse...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 31 Aoû 2015 - 21:43
Oa, planète du Green Lantern Corps. La voilà enfin face à nos yeux, un rictus se dessine sur mon visage tandis que j'écoute notre chef, Atrocitus. Je sens une rage immense grimper en lui au fur et à mesure que notre vaisseau se rapproche de la planète. Nous touchions enfin du bout du doigt à notre but. Après notre contrôle totale sur la planète, nous serions le Corps le plus redouté et craint de l'univers en entier. J'ai tant attendu ce moment... Je tourne mon regard vers Atrocitus. Je vais enfin pouvoir reprendre ma revanche sur tout ce qu'il m'a fait subir.

Mon but est presque à son paroxysme. Atrocitus connaîtra enfin le goût de la défaite... Et de la mort. Après tout, il est l'homme qui m'a redonné toute la douleur que j'avais oublier. Il allait payer, comme tous les autres. Et après mon ascension au pouvoir, je me chargerais de tous ces Yellow Lantern, tout subirons mon courroux. Mon plan est en marche et je ne peut m'empêcher de le savourer à l'avance. J'ai pratiquement mis de mon côté tous les Red Lantern... Le seul moment où j'ai flancher remonte à notre dernier combat contre les Yellow.

Un visage apparaît dans mes pensées, Dick Grayson. Il me fait défaut à chaque fois. Je n'aurais jamais du venir sur terre pour aider Rankorr, ni rencontrer ce faible humain... Part de mes pensées, être futile.

Soudainement, les Manhunters font leurs apparitions. Atrocitus a beau être l'homme qui m'a maudit, il a toujours appris à bien conservé sa rage, c'est uniquement la seule chose que j'admire chez lui, entre autre de ses capacités de combats. Le vaisseau se met à descendre à une vitesse hallucinante sur Oa et nous le quittons pour pouvoir flotter dans les airs en rejoignant la planète.

Plusieurs Green me gênèrent mais ils ne firent pas long feu. Enfin arrivé sur Oa, je regardais autour de moi des centaines et des milliers de gens en panique. C'était le chaos, un véritable enfer. Un sourire se dessina sur mes lèvres, j'allais enfin pouvoir me jeter sur eux avec toute ma rage.

Au loin, j'aperçus aussitôt plusieurs Green Lantern paré au combat. Deux lames rougeoyantes firent leurs apparitions entre mes mains.

C'est la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 2 Sep 2015 - 17:17
Rage. Destruction. Haine. Sang. Et au milieu de ce chaos, de la volonté, qui ne fait pas long feu face à notre puissance. Oa, qui jusque là était un havre de paix, n'est qu'un lieu de mort et de destruction. Les moins gradés passent devant moi sans même me jeter un regard. Ils ont plus de peurs que de haine dans leurs cœurs. Ils comptent me laisser à des personnes plus expérimentées. Mais quatre courageux, ou plutôt quatre idiots, se placent devant moi, différentes armes vertes matérialisés dans les mains. J'en prend deux et éclate leurs tête l'une contre l'autre. Une banale attaque pour les humains, où les victimes se seraient affalées sur le sol sans connaissance. Mais ma puissance est telle que leurs crânes se fracassent. Sans exploser pour autant, leurs visages se tordent, et ils tombent sans vies sur le sol. Les deux autres tentent leurs chance sans plus de succès. J'en prend un à la gorge, et crache du napalm dans la tête de l'autre. Celui-ci prend son visage à deux mains, se tordant de douleur. Pendant ce temps, je craquais la nuque de l'autre, laissant les quatre Green Lantern au sol, sans vie. Un massacre bien moindre que la crise qu'ils allaient devoir encaisser si j'arrivais au bout de mon but.

Mais bientôt, nous devrons affronter des adversaires plus coriace. Les Gardiens, retranchés dans leur quartier général, attendant que la bataille passe. Mais il n'attendront pas bien longtemps, je peut l'assurer. Mais mes pensées me perturbent, et je ne voit pas un autre Green Lantern arriver. Tomar Tu, l'un des plus grands, s'attaque à moi par derrière, ainsi qu'un autre Green Lantern. C'est sans compter mes autres Red Lantern, qui me suivent à la trace. Tomar Tu est mitraillé par une arme rouge de Skallox, tandis que son compagnon voit un bout de sa chair mangée par Zilius Zox. D'un coup de poing, je lui tranche le ventre. J'entend distinctement l'anneau prononçant son secteur et son élimination. Puis, je m'approche de Tomar Tu, l'homme à la tête d'oiseau. Celui-ci peine à bouger. Il à l'air de vouloir en finir. Je ne lui accorderai pas ce plaisir.


" Va trouver Jordan, Gardner, Stewart ou Rainer. Dis leur de protéger leur cher secteur. Ou s'il refusent de m'affronter. Je suis bien plus fort qu'autrefois. Je vous ai mit en difficulté alors que je n'avait aucun anneau. Désormais, j'ai un pouvoir, des ressources, et une intelligence supérieure. Va, petit oiseau. "

Le prenant par la tête, je l'envoyais valser au loin comme une méprisable poupée de chiffon. Je fut bientôt rejoins par Haggor et Antipathy. Mon chat Dex-Starr me suivait également à la trace. En comptant mon petit animal bleu, nous formions désormais un convoi, six personnes se dirigeant vers la batterie centrale d'Oa. Un éclair vert sur la gauche attira mon attention. Un autre groupe de Green Lantern se dirigeait vers la bataille, où je reconnu Kilowog, Salaak et Guy Gardner, qui fut autrefois membre de mon propre corps. Deux autres personnes les accompagnaient, personnes que je ne connaissait nullement. En suivant leur direction, je les voyaient se diriger vers Bleez. J'envisageai pendant quelques seconde les attaquer, mais cela ne me servirait à rien. Il ne fallait pas que je me fatigue avant d'attaquer les Gardiens.

" Antipathy ... Tu nous serai d'une grand aide si tu aidais Bleez ... Allez, vole, mon ange de sang ... "


Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 5389462235768apathy


Celle-ci se déploya et vola vers le groupe, sans doute le plus redoutable chez nos ennemi. Après avoir prévenue Bleez, elle fonça sur Salaak afin de le faire atterrir sur la terre et de le rouer de coup. Sans regarder le spectacle plus longtemps, je me ruait avec ma fine équipe vers la batterie. Il n'y avait plus un instant à perdre, et j'espérais que Bleez et Antipathy retienne Gardner et ses troupes. Sans quoi je m'occuperais d'eux, mais ce serait du temps de perdu. Or, du temps, c'était un luxe précieux que je ne pouvais me permettre d'utiliser.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 8 Sep 2015 - 20:56
Les Red Lanterns se sont toujours cru au dessus des autres, alors qu'en réalité, ce n'est rien d'autre qu'une horde sauvage, ne valant pas mieux qu'une bande de pillards interstellaires. Ils tuent et brûlent, tout en essayant d'amener une parodie de justice, ce qui déplaît très fortement à notre Bolovaxien en herbe. Kilowog sors alors après Guy, et regarde le ciel. La bataille avait déjà commencée, et les hommes avaient besoin de courage. Tout ce qui fallait pour notre extraterrestre, qui craqua ses doigts tout en marchant vers le combat :

- Alors poozers ? Vous croyez que Oa va se défendre toute seule ? En avant ! Défendez la citadelle et surtout, montrer leur ce que c'est de fouler le sol de notre base ! Que quelqu'un contacte Saint Walker ! On a besoin de Blue Lanterns tout de suite !

Les différents Greens Lanterns se mirent à hurler, tout en reprenant confiance. Kilowog avait un instinct de leader, et savait remonter le moral des troupes. Sans hésiter, il s'éleva dans le ciel, et fonça dans la mêlée, tout en générant une armure par dessus son costume.

Il vit alors Tomar Tu s'écrouler au sol, vaincu. Il lança tout de suite :


- Evacuez-le !

Puis Kilowog se tourna vers Skallox, un des membres d'élite du Corps opposant. Il lui rentra dedans et l'attrapa puis, générant une sorte de chaîne, il l'enserra autour du coup du Red Lantern, avant de le jeter violemment au sol, de la manière la plus brutale qui soit. Bien entendu, le coup ne le tuerait pas, mais il risquerait de subir quelques blessures superficielles. Relâchant le Red Lantern, Kilowog se tourna vers plusieurs autres qui fonçaient vers lui. Kilowog jubila :

- Enfin un peu d'action ! Je devrais limite vous remercier, je commençais à m'ennuyer ici.

Les deux premiers tentèrent de l'attraper au bras, mais Kilowog les esquiva, tout en décochant une droite au premier, qui s'écrasa au sol. Le second fit feu avec son arme, et plusieurs impacts rouges foncèrent vers Kilowog. Il généra alors un bouclier devant lui, et vit les impacts s'écraser sur le bouclier. L'avantage des Red Lanterns de base, c'est leurs émotions même : la rage les aveuglent complètement, les empêchant d'émettre des constructions correctes. Il fallait tout de même se méfier de leur crachat, qui pouvait s'avérer dangereux.

Un autre Red Lantern s'avança près de notre chevalier d'émeraude, tout en crachant sa substance liquide. Kilowog esquiva in extremis la chose, mais plusieurs gouttes atteignirent son armure, la fissurant très légèrement. Il se retourna vers son opposant, le regard froid. Celui-ci sentit alors la peur monter en lui, et il avait raison de craindre la suite.

Kilowog fonça sur lui et lui asséna un remarquable coup de tête dans le nez, puis, alors qu'il était sonné, le Sergent instructeur matérialisa une sorte musolière autour de la bouche du Red Lantern, et lui lança :


- C'est l'heure de la promenade, mauviette.

Il projeta son ennemi contre un mur, et le frappa à plusieurs reprises, jusqu'à que ce dernier sombre dans l'inconscience. Il se retourna alors vers le conflit, et hurla :

- C'est tout ce que t'as ! Attends de voir !

Kilowog hurla, et chargea plusieurs Manhunters, tout en matérialisant deux sortes de miniguns juchées sur ses épaules. Les tirs fusèrent alors même que Kilowog rentra dans la foule.

HRP : Skallox est juste sonné, il n'est pas hors-jeu Wink


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Sep 2015 - 23:37
Malgré sa voix étranglée semblable à un croassement et un ton ampoulé caractéristique, le xudarien Tomar-Tu répondit avec morgue à la violence physique et verbale, à la domination du Red Lantern originel. Il plongea son regard dans le sien, communiquant avec aisance en dépit des circonstances qui pour lui auraient pu devenir fatales, pouvant encore le devenir.

"Ils vous entendent, Red Lantern. Et je vous somme instamment de mettre un terme à cette folie que vous prétendez être une invasion. Vous perdrez tout, Atrocitus d'Ysmault."

Lorsque le colossal meneur des Red Lanterns le jeta comme une poupée de chiffon, Tomar-Tu le xudarien ne put que parer à un atterrissage brutal. Repérant son compagnon d'armes bien qu'il ne l'appréciât pas énormément, Guy Gardner vola dans sa direction à toute vitesse. Il avait vu la scène du coin de l'oeil, mais surtout entendu tout ce que l'anneau de Tu lui avait retransmis en direct. Sa voix d'ordinaire pleine d'assurance était désormais hésitante.

"Tomar ! C'était... C'est Atrocitus là-haut ?"

L'autre resta silencieux une seconde, qui parut durer une éternité, durant laquelle d'autres Lantern s'élevèrent et tombèrent contre l'adversité. Il avait toujours été un spécialiste des communications. Pour tout novice il avait l'air de simplement souffrir, mais Guy voyait bien qu'il écoutait de subtils messages radios transmis dans les profondeurs du réseau d'anneaux. Sa voix s'éleva douloureusement.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 196169-174958-tomar-tu

"Le Green Lantern 2813.1 de Timron, mon... partenaire de secteur... le déshonoré... existe toujours. Il patrouillait le secteur et... Il arrive."

Personne n'avait vu Dalor, le coéquipier du Xudarian depuis une affaire de corruption qui avait grandement entaché sa réputation. Depuis il enfouissait sa rancoeur dans un jeu de cache-cache au travers des cartes de son secteur sans jamais donner signes de vie à l'administration qui l'avait souillé de ses doutes. Il partageait avec Tomar-Tu un dégoût pour Hal Jordan, ce qui pour Guy pouvait être une bonne chose, mais il suffit de préciser que ces trois hommes ne s'étaient jamais appréciés. La voix criarde de l'alien au bec d'oiseau lui lézarda à nouveau les cordes vocales, délivrant une information à l'attention de Guy.

"Et... il n'est pas seul. Rann et Thanagar, Betrassus et Korugar... Un groupe de recrues du Lantern instructeur Stel..."

Prenant son visage dans ses mains, Guy désespéra de la situation. Avec tout le respect qu'il avait pour Stel - c'est-à-dire très peu : comment pouvait-on respecter un robot ? - il avait complètement oublié que des recrues étaient sorties en mission de formation. Ils allaient littéralement se faire déchiqueter par Atrocitus au moment même où ils arriveraient dans l'atmosphère d'Oa.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 277432-60494-dalor

"Green Lantern Dalor du Secteur 2813 au rapport. J'ai suivi le Red Lantern de mon secteur jusqu'à l'orbite Oanne. Un groupe de recrues mené par une boîte de conserve est en-route pour le Secteur Zéro. Ils courent à une mort certaine et la situation ne permet pas de prise en charge de leur protection. J'organise le flanc extérieur. Si un nombre suffisant d'officiers forment leur maneuvre en convergence vers Oa, nous pourrons tenir les assaillants en tenaille."

"Officiers Isamot Kol de Thanagar et Vath Sarn de Rann, vétérans de la guerre Rann-Thanagar. Rejoignons le front extérieur d'Oa. Quels que soient nos différends, on défend tous les deux le secteur 2682. Même si on n'y est pas maintenant, tu es sensé être mon partenaire, lizarkon, alors tu as entendu le Lantern Dalor !..."

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Tumblr_m6jolzpRWt1qa3ww0o1_500

"... Donc je n'ai pas besoin d'un Rannien pour me donner des ordres maintenant !"

"Bon sang, concentre-toi sur le présent et non le passé !"

"C'est bien mon intention ! Fous-moi le camp, dégénéré Rannien, j'ai une planète à sauver !!"

"Ici les Lanternes du secteur 1417... Nous serions plus utiles sur le front intérieur d'Oa, mais procédons à renforcer la tenaille jusqu'à nouvel ordre."

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] C3f6d943a9d5fd781e33d0fa48aef4e1

"Ne t'arrête pas de tirer, Iolandé !"

"C'est... Princesse... Iolandé, Docteur Natu. Maintenant que ce détail est éclairci, partenaire... Tirer sur qui exactement ? Je vois une armée de robots Manhunters et une présence marginale de barbares du prétendu Corps des Red Lantern, les suppôts d'Atrocitus. Un simple regard sur les paragraphes correspondants du Livre d'Oa me donneraient plus d'avantages sur la situation, mais en attendant dans ce chaos... Mes flèches de lumière ne sont guère plus utiles que vos constructions de rasoir à main !"

Ces diverses voix qui résonnent sur le front à l'extérieur d'Oa en provenance des différents secteurs, remotivent les troupes et autres Lantern convergeant également vers la planète.

Guy quant à lui, qui entendait toutes ces communications de l’autre côté de la muraille d’ennemis grâce au contrôle de communications opéré par un Tomar mal en point, se jeta sur une des deux femmes Red Lantern qui arrivaient, protégeant instinctivement Salaak, son officier supérieur. Antipathy, une Lantern ennemie à la chevelure de feu, siffla et cracha mais le terrien créa une construction lumineuse pour la maintenir, incluant manacles de soumission, muselière et camisole de force ; il savait que sa construction allait être érodée par le pouvoir de la guerrière de la rage, mais en anticipation il se prépara à lui faire une prise pour la neutraliser. Ce qu’il fit, non sans qu’elle se débatte et ne lance les capacités de propulsion de son anneau rouge. Déviant de la trajectoire, Guy la laissa traverser, maintenue par son emprise, les bâtiments verts et jaunes de la planète de la volonté.

Pendant ce temps, dans les profondeurs d'Oa, l'agitation des prisonniers se fait trembler les structures vert pomme qui les contiennent. Le Green Lantern, Voz, gardien des sciencells, sent leurs sentiments violents comme s'ils étaient des parasites dans sa fourrure. Peur, colère, opportunisme, un désir intense de liberté galvanisé par les bruits de destruction et d'explosions qui résonnent au-dehors. Certains commencent à dessiner avec leur sang le symbole, qui des Red, qui des Yellow Lanterns afin de montrer leur loyauté à un possible assaillant mystère porteur d'anneaux de pouvoir.

Le Honor Guard du Lantern Corps Gardner reconnaît immédiatement la salle des geôles malgré l’obscurité qui règne en ces lieux. Il ne souhaite pas qu’Antipathy identifie l’endroit, ni même qu’elle fasse quoi que ce soit pour troubler les lieux. Aussi enfonce-t-il son poing douloureusement dans la bouche volcanique de la Red Lantern, tout en la plaquant contre le dessus d’une sciencell. Elle résiste, ils font un roulé-boulé rapide avant qu’elle ne tente de le plaquer à son tour, puis qu’il reprenne le dessus. Cela s’agite en-dessous, et le maître des liens ne tarde pas à se manifester, trahissant les lieux où Antipathy a conduit Guy contre son propre gré.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 1842011-voz

La voix de Voz résonna comme le tonnerre, calmant seulement temporairement la frénésie des criminels enfermés. L'écho les laissa stupéfaits un instant tandis qu'il patrouillait les halls du centre de détention d'Oa.

"Silence, détenus !!! SI-LENCE ! De l'ordre dans les sciencells."

C’est alors que dans une explosion de flammes, Antipathy se libère de l’emprise de Guy Gardner.

A peine plus haut, un niveau au-dessus des hauts plafonds de la prison, une séance menée par le procureur Malet Dasim du Corps des Green Lantern poursuivait son cours malgré la réunion d'urgence tenue par les Gardiens de l'autre côté de la planète-QG. Fébrile, le jury semblait pressé de délibérer mais ne pouvait se permettre de condamner à la légère leur équipière, que le procureur du Corps semblait bien décidé à radier de par ses divers chefs d'accusation.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 323700-18659-malet-dasim

Des débris brûlants en traversèrent le plafond, atterrissant aux pieds de la Lantern qui y était jugée et de Dasim qui présidait la séance. Celui-ci fit une violente sortie verbale et s'adressa à l'assistance, à son anneau, à ses supérieurs absents des lieux de façon outragée et indéfinie.

"Nul ne doit interrompre la séance ! De l'ordre à la cour !! Cela ne change rien... Enfin... Par le Livre d'Oa. Où sont les Alpha Lantern ? Qu'on les dispense de leur responsabilité en enquêtes judiciaires, enfin ! Le tribunal doit être protégé. Cette menace est grave, et la cour ne souffrira pas d'autres interruptions."

Mais la voix tonitruante et étrangement apeurée du gardien Voz fit irruption dans le sacro-saint temple de la justice laïque.

"Malet ! Procureur du Corps Dasim ! Les prisonniers des sciencells ont commencé à se libérer. J'ai besoin de tous les bras disponibles pour contenir une émeute de nos détenus! Tout de suite !!"

Le poil suant du gardien tachait les sols lustrés de la cour de justice, mais Dasim ne prêta guère d'attention à ce genre de détails. Il renâcla, conscient qu'il allait devoir lever la séance pour faire face au problème plus important que constituaient tous ceux qu'il avait fait jeter dans une sciencell.

Le Green Lantern originaire de la Terre, pendant ce temps, est lui-même aux prises avec l’émeute. Plusieurs prisonniers se rallient à Antipathy, mais l’attitude de celle-ci ne s’avère guère protectrice et rapidement, des clans se forment malgré le chaos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 9 Sep 2015 - 16:49
C'était une plus grande dimension qu'une simple attaque de l'Injustice League. C'était le rêve, le but et en même temps le cauchemar de toute une vie. Kilowog était passé à toute vitesse devant eux, avec une telle frénésie qu'il ne repéra même pas la troupe de Red Lantern, emportant simplement Skallox sur son passage. Je ne m'en faisait pas car, après Bleez et Rankorr, Skallox était l'un de mes meilleurs suppôt. Il m'avait fidèlement aidé face à Abysmus. Pendant un instant, je m'apprêtais à partir à son secours, non pas pour l'aider à nous suivre mais pour régler son compte à l'instructeur en chef des Green Lantern. Mais je n'avais qu'un but : éliminer les Gardiens, ou bien les torturer éternellement, et polluer la batterie centrale. En quelques mois, elle décimeraient les Green Lantern et supprimerait toute volonté dans le monde entier. Je repris son pas, plus pressé et plus décidé que jamais. Mais soudain, alors que mon anneau me transmettais toute sorte d'information, j'entendis une chose inespérée. Une voix grave qui commandait une petite troupe, à en croire par le brouhaha, leur intimant l'ordre de se calmer. En employant le mot détenu. La rage présente aux alentours, et la mystérieuse source d'énergie qui reposait au fond du Shard, la météorite qui s'était écrasé sur Oa, multipliait la haine de chacun. Je portais la main à ma bouche, et m'exclamais avec une voix puissante de quoi attiser leur colère.

" Les Gardiens et les Green Lantern sont responsables de votre état. Il faut vous lever. Ils vous ont promis une peine courte ? Ne vous y trompez pas, nous ne sommes pas les méchants ici. Les Gardiens sont machiavéliques, plus qu'il n'y paraît. Après tout ... N'ont ils pas massacré mon propre secteur ? "

Une explosion de colère, de haine et de hurlement. L'évocation du secteur 666 et de l'erreur des gardiens ne pouvait que rappeler leur incompétence. Presque aussitôt, des anneaux rouges déchirent le ciel, et je ne peut que me réjouir lorsque j'entend la traditionnelle phrase de bienvenue dans le corps rouge. En une minute, ce n'est pas moins d'une quinzaine de personne qui devient folle de rage et se ruent sur Guy, les autres n'ayant pas vraiment de haine à revendre, mais plutôt un désir de s'échapper. Il y a plus de peur ou d'avarice en eux que de rage. Bientôt, Antipathy n'est plus le seul soucis de l'humain Green Lantern.

" Antipathy ... Montre leur la voie. "

Puis, me remettant en mouvement afin de ne pas faire une cible trop facile, j'entend le déroulement du combat de Skallox face à Kilowog, qui se termine extrêmement vite. J'ai sous estimé le sergent instructeur, puisqu'il met mon maître d'arme rapidement au tapis. Je m'apprête à lui hurler de se relever, mais ce n'est pas nécessaire : malgré les différents coups qu'il a pris, Skallox se relève, plus énervé que jamais. Il se remet en quête de Kilowog, qui s'est déjà trouvé d'autres adversaires. Au comble de l'énervement, sentant le napalm bouillir dans ses veines, Skallox donne la totalité de ce qu'il a dans une attaque dévastatrice.


Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 85618224490612324686skallox1


Saisissant Kilowog par les épaules, il enchaîne avec un coup de tête, puis une série de coup de poings. Il lâche ensuite son adversaire de le vide et matérialise deux mitraillettes rouges, tirant des balles colorés, qui sont aussi efficaces que des balles non létales terrestres. Skallox a perdu beaucoup d'énergie avec l'attaque de Kilowog. Ce combat lui permet de se mesurer à quelqu'un de sa trempe, et surtout d'éloigner Kilowog de moi.


Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 2939483471952ratchet


Odym. Quartier Général de Saint Walker et de ses Blue Lantern. Si il n'est pas le plus puissant, Ratchet est l'un des Red Lantern les plus avisés et le plus digne de confiance du corps. Il ne traîne pas avec Bleez et n'a aucun but de trahison contre ma personne. L'attaque de mon corps contre Oa les a tout de suite alerté. La plupart sont partis pour Oa dans l'espoir de porter une aide précieuse aux Green Lantern, et deux sont restés, proches de la batterie centrale. Alors qu'ils le voient approcher, ils portent l'anneau à leurs bouches afin de rappeler leur troupes. Sans anneau verts à leur portée, ils ne peuvent rien face à Ratchet. Mais avant qu'ils n'aient pu prononcer un mot, ma voix se fait entendre à travers l'anneau de Ratchet.

" Pensiez vous me berner ? Pensez vous seulement que je n'apprend pas de mes erreurs ? Il y a très peu de Blue Lantern dans l'univers. J'imagine que vous êtes peu ? Ne vous inquiétez pas. Vous n'aurez pas le temps de souffrir. "

Avant de ne pouvoir ne serait ce placer un seul mot, plusieurs tentacules matérialisées s'enroulent autour du cou des deux bleus, leur imposant le silence. Ratchet, lui, lévite jusqu'à la grande batterie bleu d'Odym et pose toute ses propres tentacules jusqu'au milieu de la batterie centrale, récitant la devise des Red Lantern, il semble être en écho avec moi même, qui, accompagné de Zilius Zox, Haggor, Dex-Starr et Fury-6, pousse la porte d'un énorme bâtiment. Alors que marche sur le marbre, mes pieds claquant comme le fouet, j'entend les derniers mots des Blue Lantern qui malheureusement, prédissent un bon présage, mais pas pour le camp qu'ils pensent.


" Tout ira bien "

Je n'ai aucun sourire, aucune satisfaction en entendant un craquement sinistre, laissant présager leur sort. Ce n'est pas un jeu, c'est un mal nécessaire à une vengeance qui changera l'histoire et peut être sauvera des vies de ces Gardiens qui en ont pris bien trop.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2015 - 14:03
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 1441813641-jediah-caul-4

- Allons bon K'Rot, arrête donc de grogner. Ca m'agace.

La créature lagomorphe susnommée laissa échapper un sifflement agacé. D'un naturel grincheux, elle appréciait jeter à la vue de tous son mécontentement, son manque d'envie, son opposition à ce qui lui déplaisait. Assis tranquillement dans son fauteuil, une bouteille d'alcool fort de Géante bleue à la main, il se plaignait de la destination de l'Escape, le vaisseau de Jediah Caul, récupéré en bordure du Tenebrian Dominion. Ignorant presque l'invective du Green Lantern, l'anthropomorphe se leva sur ses deux pattes mécaniques, désormais vieux renforts artificiels à la perte de sa chair et de son sang, et s'avança droit vers son ami en train de recharger l'anneau vert qu'il portait à l'index.

- Pourquoi Oa ? Tu auras tout le temps d'y aller plus tard, non ?

Caul ne répondit pas, concentré à sortir encore et toujours la même rengaine, le serment du Corps. Il l'avait appris il y a de cela fort longtemps, dans des temps moins troubles, moins obscurs. Il n'était encore qu'un jeune homme à cette époque, désireux de faire le bien, d'apporter la paix et l'harmonie autour de lui, dusse-t-il distribuer des mandales pour ça. Il avait bien changé...
Si K'Rot avait voulu tendre particulièrement l'une de ses longues oreilles, il aurait pu entendre les vers suivants, antiques symboles d'espoir et de volonté:

- En plein jour ou dans la nuit noire
Nul mal n’échappe à mon regard
Que ceux qui devant le mal se prosternent
Craignent la lumière des Green Lantern...


Il n'en fut cependant rien, et même si l'ami et allié de Jediah ne s'offusqua pas vraiment du silence imposé, il ne cessa pas pour autant de parler, et continua, ô surprise, de se plaindre. Au début, ce pouvait être agaçant, mais une fois qu'on connaissait davantage le personnage, ce petit défaut (comme tous les autres) passaient à la trappe.
K'Rot se renfrogna, croisa les bras, et, ses yeux rouges fixés sur la lanterne, marmonna dans sa barbe (expression à prendre au sens figuré, car, comme nous le savons tous, les lapins n'ont pas, et n'auront jamais de barbe... une barbiche, tout au plus...):

- J'aime pas ce coin de la galaxie. On est trop surveillés, trop épiés, ça manque d'intimité.

Avec un grand rire, Jediah s'écarta de la puissante source d'énergie et se planta juste devant son camarade. Bien évidemment que tout était plus sûr dans ces zones là, proches d'Oa. Les Gardiens faisaient bien leur boulot, la plupart du temps, et se rapprocher de leur QG signifiait aussi une meilleure régulation de la criminalité. Après tout, le monde crasseux, obscur, mortel d'où il venait faisait tâche, si l'on pouvait dire, à côté de la lumière qu'apportaient les Green Lanterns sur la galaxie. Une espèce de statut quo était actuellement conservé, et ni le Dominion, ni les Gardiens ne lançaient les hostilités.
Quoi qu'il en soit, la haute politique et les arrangements tacites n'intéressaient plus Caul depuis longtemps. Plus depuis ces quinze années. Il était passé au delà des compromis, et s'il le pouvait, il irait complètement purger le cloaque purulent qui l'avait vu naître.
Jediah répondit au lapin bipède, un très léger sourire aux lèvres:

- D'intimité pour les filous, oui !!!

Du tac au tac, K'Rot répliqua, l'oeil vif, la babine vibrante. Il aimait ces petites discussions épicées... de temps en temps seulement. Un peu, c'était bon pour la santé. Trop, et ça nuisait aux relations. Et quand les relations se finissaient mal, dans le Dominion, ça se réglait à coup de blaster.

- Ouais, t'as pas eu à grandir chez la mère Styx, toi, ça se voit.

Le Vert se rembrunit.

- J'y ai quand même passé quinze ans, l'oublie pas, le rongeur.

Bien qu'il savait pertinemment qu'il avait touché un point sensible, le lagomorphe humanoïde continua, les lèvres pincées.

- Ouais ouais... on a pas tous eu la chance d'être Green Lantern là-bas.

Jediah souffla, s'éloigna du tableau de bord du vaisseau en se frottant les yeux, s'adossa à un des piliers et commença à répondre plutôt violemment, avant de tourner la tête et de regarder le vide intersidéral et la planète Oa qui se rapprochait de plus en plus.
Il gardait un bon souvenir de cette planète lumineuse, vivante, bouillonnante. Il espérait que ça n'avait pas changé.

- La chance ??? Je vois pas vraiment ça comme une chan... qu'est-ce que c'est ?

La colère du Vert s'essouffla, d'un coup d'un seul, et il se tourna sans prêter plus attention à son ami animal.

- Quoi, quoi ???

Nouveau silence, alors que les yeux de Caul s'écarquillaient de plus en plus.
L'homme commença à pianoter sur les différentes commandes du tableau de bord, à une vitesse impressionnante. Quelque chose semblait plutôt le paniquer.

- Caul ?

K'Rot jeta un oeil par la baie vitrée et découvrit une planète verte complètement striée de rouge, comme traversée de veines palpitantes repoussantes, gorgées d'un sang vicié, sali, perverti. Quelle que soit cet astre, il ne faisait sans pas bon y vivre pour le moment. Aucune réponse du Lantern.

- Caul ?

Il insista, cherchant à capter le regard de son ami.
Sans succès.

- JEDIAH ???

Enfin, alors qu'il venait de crier le prénom du Vert, ce dernier sembla émerger de son cocon. Il posa ses yeux sur le contrebandier, et lui souffla trois mots seulement. Trois mots terribles, annonciateurs de mort, de haine, de pure colère. Trois mots qui incitaient à fuir, à se cacher, à disparaître même de la galaxie. Trois mots emplis de rage.

- Les Red Lanterns...

K'Rot regarda alors ce que faisait Jediah: il renforçait les boucliers et les moteurs, en transférant l'énergie de l'armement et des systèmes de survie dedans. Cela ne pouvait dire qu'une chose... Il ne comptait pas fuir.
Une puissante détermination avait remplacé l'incrédulité et la fébrilité dans les yeux du Lantern. Il était prêt à protéger Oa, son foyer, la seule terre qui l'avait accueilli et élevé correctement. Il n'y avait pas que des bons souvenirs, mais là-bas reposaient encore ses plus belles années.

- On va foncer à travers la masse Manhunter. Ils pourront pas nous stopper avec nos boucliers.

- Des Rouges ? Et les Manhunters ???

- Des Lanterns basés sur la rage. Ils veulent détruire les Gardiens de l'Univers. Et si ça devait arriver, je ne sais pas ce qui pourrait retenir la folle dingue du Tenebrian. Et les Manhunters... bah, ce serait trop long à expliquer. Point. On passe, et on les explose. Ca te va ?

K'Rot se renfrogna, marmonna des termes incompréhensibles, même pour le traducteur universel de l'anneau, et soupira enfin, les yeux rivés sur Oa la verte, Oa la belle, striée de bandelettes ardentes, rouges de sang, de haine et de vengeance.

- Pas trop le choix je suppose ?

Jediah éclata d'un rire étrange, une lueur farouche dans les yeux.

- Exactement.

Et, au moment où il allait pénétrer la masse Manhunter d'une accélération fulgurante, quelque chose l'en empêcha. Une intervention extérieure, impromptue, et surtout incroyable. Le Vert n'en croyait pas ses yeux. Il était sidéré. Cela faisait tellement longtemps... Il en avait presque oublié l'existence. Ce que vit Caul, sur le point d'entrer en guerre, le stoppa net: son système de communication était sollicité. Il regarda brièvement son ami et allié, fébrile, puis activa son anneau. Des

- Ici Jediah Caul, Green Lantern revenu de l'espace désolé du Tenebrian Dominion après quinze années de mission.

Pour prouver son appartenance au Corps, il fit apparaître un immense symbole de lanterne verte sur toutes les parois vitrées du véhicule spatial. Cela dû convaincre, car il eut des réponses.

- Ici le sergent instructeur Stel, avec vingt rookies.

- Ici Green Lantern Dalor du secteur 2813.

- Ici les officiers Isamot Kol et Vath Sarn, tous deux du secteur 2682... malgré nos différends.

- Ici les Green Lanterns Ioland... Princesse Iolandé et Natu du secteur 1417.

Jediah se frotta les yeux.

- Bon, je vous donne pas d'ordre, mais je vais percer une brèche dans le flot Manhunter et il serait pas mal que le sergent instructeur et les rookies viennent avec moi sur Oa. C'est l'endroit le plus sûr pour le moment. Les autres... maintenez cet étau aussi longtemps que possible, des renforts vont pas tarder à arriver.

Il n'en avait aucune idée.
Peut-être n'y aurait-il jamais aucun renfort. Peut-être que si.
Il ne savait pas, en revanche, que des confins éclairés de la galaxie convergeaient tous les Green Lanterns possibles. Tous répondaient à un appel: celui de la défense du foyer et de la lumière. Pas un ne laisserait tomber Oa, car tous méritaient de porter les étendards verts de la volonté, l'anneau du Green Lantern Corps.

Le Ténébrien prépara l'action quelques secondes, lança un compte à rebours, et enfin fonça, suivi et escorté de la vingtaine d'apprentis. Beaucoup étaient encore très jeunes. Alors que la masse grouillante se rapprochait de plus en plus, Jediah jongla habilement avec les répartitions d'énergie. Il n'était pas un excellent pilote, bien qu'il sache se débrouiller, mais il connaissait son vaisseau sur le bout des doigts. Il transféra d'abord les ressources dans l'armement, pour pilonner les Manhunters qui se dirigeaient vers eux, privilégiant ainsi une attitude offensive, aidé par les Lanterns. Puis, au moment opportun, quelques secondes avant l'impact et la perforation des lignes ennemies, Caul bascula toute l'énergie disponible sur les boucliers et les propulseurs. K'Rot serra les dents et les fesses, et ferma les yeux.
L'Escape fut chahuté, balancé vers la droite, vers la gauche, assailli par les chasseurs d'émotions. Les rookies et Stel, derrière, défendirent vaillamment la progression de l'astronef, et la leur par la même occasion. Les attaques pleuvaient de partout, faisant couler le sang, rayant la peinture, enfonçant les plaques métalliques...
Enfin, Jediah et son groupe franchirent les protections ennemies. Le vaisseau n'avait rien, mais quatre jeunes manquaient à l'appel, happés par la masse terrible des Manhunters. Au fond de lui, le Ténébrien se promit de les venger, ou tout du moins d’œuvrer pour que leur mort ne soit pas vaine.

L'Escape put enfin se poser au sol, laissant par là-même le Green Lantern renégat poser le pied sur le sol d'Oa. Quinze ans qu'il en rêvait. Quinze ans qu'il désirait et espérait revenir sur cette planète. Elle lui avait manqué. Autour d'eux, l'apocalypse se déchaînait. Stel s'occupa avant tout de sécuriser les recrues, et Jediah devait aller combattre pour aider ses frères. Il se tourna vers K'Rot, derrière lui.

- Va te planquer, je m'occupe du reste.

Avant même que le lagomorphe humanoïde ne puisse ouvrir la bouche, Caul l'arrêta.

- Si je reviens pas, garde le vaisseau. Même si je pense qu'il te servira plus à grand chose sans les Lanterns pour protéger l'univers. Mais planque toi. Tu es dépassé ici, mon vieux.

Utilisant le pouvoir de son anneau, le Vert créa un étau autour de K'Rot et le poussa au fond du vaisseau, avant de le refermer d'une poussée énergétique.
Jediah se tourna ensuite vers les menaces immédiates. Il vit non loin de lui quelques Red Lanterns s'en prendre à un groupe de vaillants défenseurs d'Oa, tous parés d'anneaux de volonté. Au dessus d'eux, calmes, se trouvaient les grands leaders de la rage... Que faire ? La raison l'emporta finalement, et il laissa Atrocitus aux bons soins d'une attaque groupée. D'un bond prodigieux, il décolla dans les airs, créant autour de son poing un renforcement d'énergie de plus en plus épais, vibrant d'une puissante énergie. Puis, une fois haut dans le ciel, il plongea, usant de sa vitesse et de la gravitation pour aller asséner une violente attaque à celui qui se nommait...

HAGGOR
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 2006459-haggor_1

Le poing vert percuta la mâchoire du Red Lantern, qui bascula en arrière, surpris, hurlant de douleur. Une de ses mandibules venait d'être brisée sous l'assaut furieux de Jediah, et du sang brûlant, sifflant se mit à goutter au sol.
L'air menaçant, mal rasé, mal coiffé, Caul ressemblait à une espèce de Green Lantern sauvage... ce qu'il était sans doute un peu, désormais. Il ne craignait pas les Rouges, et il allait leur prouver aujourd'hui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 13 Sep 2015 - 18:15
Front intérieur :

Le Lantern aux multiples bras, toujours auprès du blessé Tomar-Tu de Xandar, faisait pression sur ses plaies tout en affichant des écrans de contrôle autour de lui-même. Ce qu’il voyait des affrontements n’était guère encourageant, et bientôt le briefing des Gardiens n’aurait plus servi à rien si les quelques arrivants Verts ne commençaient pas à s’organiser en prévention. Il haussa les épaules, conscient de jeter par la fenêtre toutes ses croyances quant à la hiérarchie et au respect du protocole. La planète serait en ruines avant que les Lantern à la botte des Gardiens ne soient sur le terrain, alors autant l’acter :

"Lanterns, ici l'officier de protocole Salaak. Pour tous ceux qui rejoignent la ligne de front sans instructions : les officiers de secteurs pairs prendront les Manhunters, les secteurs impairs les honnis d'Atrocitus. Ceci est une brèche, pas une invasion. Ils sont une poignée de déviants mal dégrossis, épaulés par une armée que nous avons supplantée bien avant d'être le grand et prestigieux Corps que nous sommes. La volonté vaincra."

Après ce court discours motivateur, il se tourna vers son ami Xudarien, l’expert en communications du secteur 2813. Du sang coulait sur son uniforme.

"Officier 2813.2 Tomar-Tu, mettez-moi en communication avec les Gardiens. Utilisez le canal administrateurs du réseau."

Ce qu’il fit, au prix d’une concentration intense qui combinait tous ses efforts de mise en relation des autres réseaux de communications Green Lantern. En effet, sa propre compréhension Xudarienne des technologies et mécanismes mentaux de communication lui permettait de penser, d’appréhender et d’imaginer les capacités des anneaux de Volonté avec un niveau supérieur de maîtrise et de potentialités. La voix du leader non-officiel du conseil d’Oa retentit à travers l’anneau de Salaak, accompagné d’une image holographique.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Appa_Ali_Apsa

Ses paroles étaient plus sèches et râpeuses qu’un bain de poussière.

"Premier officier chargé du protocole Salaak. Cela est peu caractéristique de votre part, d'outrepasser les canaux officiels et les ordres de regroupement. Nous sommes..."

L’interruption de Salaak le coupa net. Sa voix ampoulée était toujours aussi nette et posée, mais cette fois il ne se laissait pas faire par ses propres supérieurs.

"... des idiots, sauf votre respect, Gardien Appa Ali Apsa. Nous sommes soumis à une invasion plus vraie que nature et perdons nos meilleurs Green Lanterns sur le terrain."

Le ton du Gardien demeura inchangé. Froid, sec, assertif, et qui se voulait probablement rassurant. Cela sonnait davantage comme l’annonce par un maître d’école d’une punition à vie, et pour cause.

"Lantern Salaak... Nous sommes en train d'organiser une action défensive à l'échelle planétaire. Croyez-vous vraiment que vos distractions apportent quoi que ce soit face à la rage brute des Red Lanterns et à leurs alliés improbables ? Certains de nos meilleurs officiers sont indisponibles à notre initiative organisée de défense à cause des escarmouches suicidaires dont vous vous rendez complices. Mais le Corps vaincra. La Volonté vaincra. Oa sera toujours la plus forte, dans les nombres, dans la loi et l'ordre. Vous êtes déchargé de vos fonctions d'officier du protocole. Bienvenue dans la guerre Salaak, j'espère que vous survivrez à l'expérience. Appa Ali Apsa, terminé."

Le cœur et la voix du Lantern Salaak se brisèrent en mille morceaux. Une larme roula même sur sa peau semblable à du corail qui aurait ramolli.

"Non... !"

Mais un contact soudain le fit sursauter. La main sanglante de Tomar qui lui serra la sienne. Son croassement était à peine audible et pourtant, il traversa toutes les couches de l’aura et de la physiologie alien pour pénétrer dans l’âme de l’officier maniaque du contrôle.

"Lantern Salaak. Vous êtes le Corps... Vous êtes les Gardiens. J'ai tout entendu, mais je vous ai entendu juste avant aussi. Officier du protocole ? Meh. Vous êtes la voix d'Oa depuis tellement longtemps, que vous seul pouvez mener ce baroud jusqu'à son terme. Pas les Gardiens, pas Hal Jordan ou John Stewart. Vous, Salaak."

Lieu du crash :

Une explosion secondaire se manifesta, proche de la source de l’aura rouge émanant de la météorite. La voix aigüe d’une Green Lantern aux oreilles pointues se fit entendre, suivie de celle de son coéquipier surpuissant.

"Sodam !!!"

"… Arisia. J'ai le pouvoir d'Ion. Qu'est-ce qui pourrait m'arriver ?"

Celui-ci venait d’arracher la structure du vaisseau abîmé comme si c’était du papier à cigarette. La puissance d’un Daxamite chargé de rayons de soleil jaune, coupée à celle de l’anneau de Green Lantern et de l’entité Ion en personne qui parcourait chaque cellule de son corps, la Volonté même incarnée, faisait de lui un des acteurs les plus importants dans cette bataille. Et il avait choisi de se préoccuper de la source de toute l’agitation, non pas Atrocitus lui-même mais le bâtiment probablement piégé qui l’avait amené jusqu’à ce secteur.

"Uh-oh."

C’était rarement bon signe, malgré l’état d’inquiétude déjà important d’Arisia. Le Daxamite ne tourna même pas les yeux tandis qu’il procédait à la découpe du croiseur galactique.

"Quoi ?"

Faute de réponse, il se retourna lui-même, suivant le regard exorbité de la Lantern vétéran au visage d’enfant.

"Uh-oh."

"HRMMMM."

Le Butcher était là, irradiant de toute sa lumière, sous forme d’une entité sans hôte pour le moment. Non loin, à l’intérieur du Shard, une batterie semblable à la batterie centrale d’Oa, mais de couleur rouge. L’intuition de Sodam l’avait amené sur le théâtre d’une lutte fratricide entre deux entités, celle de la colère et celle de la résolution.


Odym :

Odym, planète luxuriante de nature florissante et de chutes d’eau paradisiaques. Soudain, les oiseaux, les papillons, les poissons-volants fuient les prémisses. Une intrusion est imminente, celle d’une force qu’ils ne peuvent juger que maléfique. Tandis que l’ombre de l’assaillant Red Lantern se profile, celle du cerveau à tentacules, Ratchett, enlaidi par ses mutilations comme la plupart des membres du corps Rouge, un imposant personnage s’en vient à sa rencontre, la première de deux silhouettes.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Brother_Warth

"Étrangers, soyez les bienvenus sur cette terre de guérison et de méditation."

L’autre ne daigna même pas répondre, une aura rouge et maléfique baignant et corrompant la nature alentours. La seconde silhouette, encapuchonnée et nettement plus petite, émit un avertissement sur un ton philosophe mais ferme.

"Ne confondez pas notre hospitalité et notre foi avec de la faiblesse."

Les tentacules du membre de la Horde de Red Lanterns présent s’enfoncèrent dans et autour de la batterie de puissance bleue. Celle-ci ne parut pas lui faire du bien, le contact d’énergie de l’espoir pur avec un être pétri de rage n’était pas des plus agréables, voire douloureux. La voix grinçante et sage de la silhouette à la capuche, prise comme l’éléphantesque Warth parmi les tentacules d’un agresseur prêt à tuer, se fit entendre, comme un second avertissement.

"Comme vous allez le découvrir, visiteur, l'habit ne fait pas le moine, et si vous pensez que c'est l'anneau qui fait l'homme, alors préparez-vous à recevoir une leçon d'humilité."

D’une voix optimiste, presque moqueuse, le Blue Lantern encapuchonné affirma, le regard plongé dans celui du cerveau inhumain :

"Tout ira bien."

Juste après la voix du petit Lantern, un craquement se fit entendre, celui du poing imposant du pachyderme dans son énorme paume. Bien qu’en train de se faire étrangler, la vue d’un petit objet vert augmenta les niveaux d’espérance qui résidaient dans son cœur – et la puissance de lutte qu’il canalisait dans son imposante masse éléphantesque. Une lueur de couleur verte, qui vint se rapprocher de son confrère.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 1856861-ganthet

La capuche tomba, laissant place au vieux visage ridé et à la queue de cheval du plus puissant des Gardiens d’Oa, ou plutôt ex-Gardien d’Oa, le Gardien d’Odym, exilé afin de fonder ce fameux Corps de l’espérance qu’il avait conçu avec sa bien-aimée. Sa voix résonna avec toute la puissance d’un chœur de Gardiens réunis. Car, si les Gardiens d’Oa étaient déjà morts une fois, Ganthet lui avait été le réceptacle des énergies de ses frères et avait survécu jusqu’à voir une nouvelle génération créée par le pouvoir d’Ion. Jamais les pouvoirs de la fratrie assassinée par Parallax ne l’avaient quitté depuis. Il était le plus puissant, et il portait de surcroît l’anneau bleu et maintenant l’anneau vert qu’il avait si bien connu.

"Je suis Ganthet d'Oa."

Comme en écho, l’anneau qui venait de se poser à son doigt, déclama : Ganthet d’Oa, vous avez le pouvoir de surmonter de grandes peurs. Bienvenue dans le Corps des Green Lantern.
L’aura de l’anneau bleu de Warth s’intensifia, éclatant en une construction explosive qui les libéra tous deux de l’emprise organique du Red Lantern.


Sciencells :

Assiégé par une Antipathy qui s’était libérée de son étreinte, mais aussi plusieurs détenus convertis instantanément en brutes Red Lanterns et galvanisés par les paroles transmises par Atrocitus, et cela sans oublier les détenus violents et avides de liberté comme de vengeance… En un mot comme en cent, Guy était dépassé.

Mais il ne lui fallut pas longtemps pour s’élever brusquement dans les airs, incarcérant temporairement nombre de détenus parmi ceux qui étaient convertis à la rage de la cinquième Inversion. Leur napalm allait ronger les entraves d’émeraude en un tour de main, mais Gardner aurait avancé son pion. Il s’époumona, s’évertua à couvrir le brouhaha, bien qu’en réalité l’anneau envoyait les paroles directement dans l’esprit de chacun des détenus sur place, audible également à Mallet Dasim, Voz et tout autre Green Lantern qui s’était précipité depuis le tribunal au-dessus.

"Tout ce qui ne porte pas un badge rouge... Suivez-moi si vous voulez vivre ! Vous êtes officiellement délégués à la protection du Corps. Désolé Voz, vieux poto, mais c'est l'heure des T.I.G. !"

Cela pouvait sembler absurde, mais pour mériter l’attention des Green Lanterns et une place dans leurs Sciencells, il ne suffisait pas d’être un criminel imbécile terré dans son secteur galactique. Un esprit vif caractérisait presque tous ces malfrats à réputation interstellaire, et ils allaient vite comprendre que c’était dans leur intérêt, s’ils ne voulaient être écrasés dans l’offensive Red Lantern. Ils devraient tout simplement s’organiser, et rentrer dans le jeu des Verts durant un moment pouvait être une façon efficace en attendant de trouver une ouverture. Parmi une vingtaine de détenus qui firent signe à leur façon que Guy pouvait compter sur leur appui le temps de gérer la fin du monde, voici les huit poids lourds :

Bolphunga l'implacable



Identité


Nom & Prénom : Bolphunga
Sexe : Masculin
Nationalité : Secteur inconnu
Groupe :  Son équipage
Alias : Bolphunga l'implacable
Profession : Chasseur de primes


Description

Pouvoirs: Force et endurance surhumaines, maître en combat au corps-à-corps et arme blanche lourde.
Description: Pulvériseur de Rustang le Vindicatif, écrabouilleur du terrifiant Kluba Vid et briseur de dix-sept des bras de Rivera, Bolphunga a gagné son surnom d'Implacable en détruisant moult légendes à travers l'univers. Il se frotta pour la première fois au Corps contre "Mogo", un Lantern mystérieux dont tout ce qu'on connaît est sa position planétaire dans l'univers et fut vaincu et emprisonné. Il a également une fois gâché les vacances de Guy Gardner à force de vouloir que ce dernier se mesure à lui.



Loragg



Identité


Nom & Prénom : Inconnu
Sexe : Masculin
Nationalité : Intergalactique
Groupe :  The Black Circle Crime Syndicate
Alias : Loragg
Profession : Gangster


Description

Pouvoirs: Leadership.
Description: Consigliere d'Amon, le fils du défunt Green Lantern Abin Sur du secteur 2814 (le prédécesseur de Hal Jordan). Il a contribué à hisser le syndicat criminel The Black Circle au rang intergalactique. De petite taille et sans pouvoirs particuliers, c'est son esprit méthodique et son influence qui font de lui l'alien qu'il est. Tout ce qui est enfermé dans une Sciencell a forcément travaillé pour lui par le passé.



Hunger Dog



Identité


Nom & Prénom : Inconnu
Sexe : Masculin
Nationalité : Inconnue
Groupe : Indépendant
Alias : Hunger Dog
Profession : Détective privé


Description

Pouvoirs: Super-sens, maîtrise des armes à feu.
Description: On sait peu de choses sur le surnommé Hunger Dog, sinon qu'il est très doué pour dissimuler ses propres traces. C'est un être amer mais avec un code d'honneur bien à lui, qui loue ses services de traque et détection, notamment par le passé au Corps des Green Lantern, ce qui lui a valu d'être incarcéré pour de précédents chefs d'accusation.



Evil Star



Identité


Nom & Prénom : Inconnu
Sexe : Masculin
Nationalité : Planète Aoran
Groupe : Starlings
Alias : Evil Star
Profession : Scientifique et despote


Description

Pouvoirs: Augmentation et manipulation de sa force vitale grâce aux radiations émises par les étoiles, vampirisme énergétique, création d'unités de contrôle mental.
Description: Souffrant d'une maladie, le scientifique connu sous le nom d'Evil Star a, suite à des expériences, créé la réponse à son mal. La starband, dont il garde un exemplaire supplémentaire invisible sur sa personne, lui permit d'absorber l'énergie cosmique. Au-delà de ses espérances, il obtint le pouvoir de rediriger l'énergie, mais le premier pic fut fatal à sa bien-aimée. Depuis un assaut sur Oa grâce à ses starlings, des masques de contrôle mental, il purge sa peine depuis 19 ans.  



Chun Yull



Identité


Nom & Prénom : Chun Yull
Sexe : Masculin
Nationalité : Klaramarian
Groupe : Faceless Hunters
Alias : Faceless Hunter
Profession : Chasseur de primes


Description

Pouvoirs: Changement de taille et de densité, télépathie, absorption et rafales d'énergie, force et endurance surhumaines, technologie subatomique.  
Description : Originaire de Klaramar, une lune microscopique de Saturne, qui choisit de régler leur compte aux terriens et à leurs héros sans-gênes. A plusieurs reprises, ses projets sur Terre furent stoppés par son semblable, Klee Pan ainsi que des policiers affublés de pouvoirs psychiques. Arrêté par Hal Jordan, il fut jeté dans une Sciencell.


Kanjar Ro



Identité


Nom & Prénom : Kanjar Ro
Sexe : Masculin
Nationalité : Système d'Antares
Groupe : Son propre parti
Alias : Kanjar Ro
Profession : Despote, conquérant, politicien


Description

Pouvoirs: Stratège, expert en torture et en armement. Sceptre alimenté par la fabrique de l'espace-temps et qui lui permet de projeter illusions, rafales d'énergies, constructions de lumière solide et ondes psychiques.
Description : Tyran parmi d'autres sur la planète Dhor dans le système d'Antarès, il prit de l'ampleur après avoir été débouté par les Green Lanterns. Il fut l'allié de Thanagar contre la planète Rann et occupait récemment le rang de Ministre des affaires extra-terrestres de l'empire Thanagarien.



Zuree



Identité


Nom & Prénom : Inconnus
Sexe : Féminin
Nationalité : Intergalactique
Groupe : The Black Circle Crime Syndicate
Alias : Zuree
Profession : Homme de main


Description

Pouvoirs: Griffes, facteur régénérant, souplesse et rapidité entraînées, experte en technologie et traitement de l'information.  
Description : Recrutée par Loragg et Amon Sur au sein du Black Circle, elle est les muscles et les oreilles du cercle intérieur, bien qu'elle n'aie ni force, ni acuité surhumaines. Ses connaissances s'étendent au-delà des secteurs connus par les Gardiens et a fortiori tout être vivant.  



Fatality



Identité


Nom & Prénom : Yrra Cynril
Sexe : Féminin
Nationalité : Xanshian
Groupe : Guerriers d'Okaara
Alias : Fatality
Profession : Assassin


Description

Pouvoirs: Force, vitesse, réflexes, agilité et endurance surhumains, détection des faiblesses, experte en combat rapproché et en armes longues.  
Description : John Stewart, Lantern de la Terre, échoua à sauver la planète Xanshi ; autochtone expatriée sur Okaara pour apprendre l'art de la guerre, Yrra prit les armes sous le nom de Fatality, avec un seul but : éradiquer les soi-disant protecteurs aux anneaux verts et notamment ceux de la Terre. Pour ce faire, elle fut enrôlée dans le Corps de Sinestro puis des Star Sapphires.


Ignorant les avertissement, les menaces et récriminations de ses nouveaux alliés de fortune, Guy s’exprima comme à son habitude, avec l’humour et la mauvaise foi des vestiaires de garçons. Pourtant ses ouailles étaient les tueurs les plus dangereux de l’univers, bien qu’ils venaient de baisser significativement dans les stats en comparaison de l’assaut d’Atrocitus.

"J'appelle ça un environnement riche en cible ! Même toi Bolphunga, tu trouverais à fourrer dans un coin pareil."

Ce dernier lui rugit à la figure, avant de trancher des deux mains les détenus qui se présentaient à ses lames, de hache côté droit et d’épée côté gauche, sans discriminer les Red Lanterns des autres évadés, qu’il s’agisse de fidèles de Sinestro ou autres pleutres en panique furieuse. Face au regard médusé et dubitatif du limier Hunger Dog (qui cognait et repoussait violemment ses anciens voisins de cellules pour en faire des boucliers de chair inconscients face aux Red Lanterns un peu plus distants de là), l’humain à chevelure rousse lui fit un rictus montrant la détresse qu’il avait à demander de l’aide à ces coupe-gorges.

"Il y a deux personnes en qui j'ai confiance, Hunger Dog. La première, c'est moi... la deuxième, c'est pas vous."

Tandis qu’il formait une tronçonneuse d’énergie verte, son anneau le prévint des niveaux d’énergie à la baisse : 36% pour ses réserves personnelles. Un des Green Lantern qui avait dû tenir le rôle de juré au tribunal d’Oa perdit la charge de son anneau sous ses yeux, tandis que son adversaire Red Lantern rongeait son corps d’un flot de magma énergétique vomissant. L’anneau vert s’envola alors que l’officier rendit l’âme, partant à la recherche d’un nouveau porteur.

Front extérieur :
Après que Jediah Caul, le lantern du Tenebrian Dominion, a formé une percée, suivi des recrues et de plusieurs officiers dont la chirurgienne Natu et sa partenaire, Dalor acquiesça aux nouveaux ordres transmis par Salaak avec l’appui logisitique du Xudarian. Il était fier du Corps auquel il appartenait, malgré l’aigreur du déshonneur qui entachait sa relation au reste des troupes. En un mot il revivait, retrouvait l’attrait du groupe qui avait une culture bien différente de la sienne, plus universelle malgré certaines limites.

"Bien reçu, officier Salaak. Lanterns, convergez sur vos cibles désignées."

Déjà, des carcasses métalliques de chasseurs d’hommes brisées par l’Escape jonchaient le champ de bataille orbital. Nombre d’officiers de l’armée de Green Lantern ou leurs rayons d’énergie et armes de lumière s’abattirent sur les assaillants en question. Nombre de Manhunters furent pris à revers et neutralisés, tandis qu’un nombre de Verts nourri au goutte-à-goutte par les arrivées depuis les secteurs respectifs dans l’univers s’ajoutait à l’attaque de la tenaille.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Dim 13 Sep 2015 - 23:15
HRP : Fais attention, techniquement, Skallox n'a jamais montré qu'il était capable de faire des constructions, sachant que les seuls RL qui ont ce pouvoir ont bu de ton sang (en gros Dex et Rankorr seulement), mais bon c'est pas non plus un truc énorme, t'inquiète =) =>http://www.comicvine.com/skallox/4005-61563/

Kilowog combattait plusieurs manhunters, transperçant leurs carapaces, détruisant par moment certains composants internes, mais il négligeait son dos, ce qui lui coûta cher. Skallox lui fonça dessus, du moins dans son dos, et lui asséna plusieurs coups, avant de faire feu sur lui avec plusieurs tirs provenant de son anneau. Kilowog sentit alors son armure verte céder sous le poids de l'attaque mais fort heureusement, ces blessures furent très légères. Il regarda l'extraterrestre jubiler, pensant sûrement qu'il avait vaincu le sergent instructeur. Mais malheureusement pour lui, il ne jouait pas dans la même cour.

Kilowog réapparu brusquement devant le Red Lantern, et le toisa du regard. Kilowog lui lança alors une simple phrase :


- Ne t'attends pas à ce que je retienne mes coups maintenant.

Il attrapa le crâne de l'alien avant que ce dernier ne puisse ouvrir la bouche, et le frappa de sa main libre, alors qu'il matérialisait en même temps un espèce de gant de métal. La force naturelle de Kilowog s'ajouta au coup, et envoya l'alien quelques mètres plus loin, lui éjectant au passage quelques dents. Mais alors qu'il partait dans les cieux. Kilowog matérialisa derrière lui une sorte de ressort, ce qui eu pour effet de renvoyer Skallox vers Kilowog. Là encore, Kilowog lui asséna un nouvel uppercut, puis un crochet, qui envoya Skallox dans la structure voisine. Cette fois-ci, l'alien ne reviendrait pas de ci-tôt. Et c'est ce qu'il fallait à Kilowog.

Kilowog redescendit alors au sol, alors que d'autres Lanterns décollaient pour aller dans la mêlée, et affronter les Red Lanterns et les Manhunters. Kilowog s'avança donc vers la fonderie, tout en lançant à quelques recrues qui était à côté de restes de Manhunters :


- Apportez-moi cette carcasse, et surtout, n'endommager pas la mémoire centrale ! Je dois étudier cela le plus rapidement possible !

Les divers poozers s’exécutèrent, et alors que Kilowog s'enfonça dans les établis , quelques Lanterns le suivirent, tout en traînant la carcasse métallique. Kilowog trouva alors une table où il balaya d'un revers de main ce qui se trouvait dessus.

- Mettez ça là ! Il faut que je trouve un moyen de détourner leurs protocoles !

Kilowog matérialisa alors une sorte de pompe à soudure , et commença à découper le torse du monstre métallique, et découvrit alors le coeur de la bête, qu'il commença à extraire. L'opération s'avérait être plus compliquée que prévue, et Kilowog dû s'y reprendre à plusieurs fois avant de réussir à retirer complètement l'unité centrale du Manhunter. Puis lorsqu'il y parvint, il s'empressa de prendre la boîte avec lui, et fonça vers l'ordinateur central d'Oa, avec un peu de chance, il pourrait peut être réussir ce qu'il avait prévu ...

*********

Pendant ce temps là, dans les sciences cells ...

Les prisons commençaient à craquer, et les prisonniers qui étaient à l'intérieur, commencèrent à sortir, profitant de leur nouvelle liberté en s'alliant aux envahisseurs. Des renforts étaient demandés, et un officier allait pouvoir les aider ... Puisque le sergent instructeur Kilowog s'était tourné vers lui et avait lancé :

- Lantern 1014 ! Va donner un coup de main aux science cells !

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] Ch'p_(Injustice_The_Regime)

Le jeune extraterrestre de Hl'ven, fonça sans hésiter vers les science cells, d'où visiblement, plusieurs vilains s'étaient échappés. Il fonça et s'avança vers le groupe d'amis réunis par l'occasion. Il tira légèrement la main de Guy pour lui faire remarquer sa présence, puis comme Kilowog l'avait formé, il effectua un salut militaire devant le Lantern avant de se lancer dans la mêlée. Son anneau lâcha alors :

- Ch'p au rapport, monsieur Gardner !

Le petit extraterrestre écarquilla les yeux lorsqu'il vit les différents détenus non pas se retourner contre leurs geôliers, mais bien contre les envahisseurs. Il resta dubitatif, et soudainement, alors qu'Hunder Dog posait une main sur son épaule, Ch'p eu un mauvais réflexe, et envoya un direct dans le visage du criminel, l'assomant légèrement.

- Saloperie de ....

Hunger Dog tenait son nez, d'où du sang s'écoulait .Regrettant son geste instantanément, et prenant un air d'enfant qui venait de commettre une bêtise, Ch'p préféra se faire oublier en fonçant vers les Red Lanterns, soutenant ses amis et ses drôles d'alliés. Il matérialisa un gant de boxe qu'il envoya dans le visage d'un de ses opposants, et continua dans la mêlée.


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2015 - 17:17

[HRP]Salut les filles ! Je viens taper l'incruste ! Jediah, j'espère que ma pièce te plaît ! 100% Rage ! Razz[/HRP]

Se faisant craquer les doigt et près à en découdre, Rankorr se releva et commença à concentrer sa Rage dans son anneau rouge. Son calme apparent n'était qu'une façade auquel il tenait depuis sa plus tendre enfance. Cette gamine ne tarderait pas à comprendre que rien ni personne sur cette terre ne serait capable de le vaincre. Et encore moins de cette manière. Pour qui e prenait-elle ? Une gamine, à peine sortie de l'enfance et elle commençait à s'en prendre à plus fort qu'elle. Sans cette damnée attaque des Sapphires quelques semaines plus tôt, Rankorr lui aurait apprit à danser la gigue sur les mains, et les jambes en moins. Néanmoins, alors que le Red Lantern se tenait près à en découdre une bonne fois pour toutes, un appel lui parvint par le biais de son anneau. Atrocitus faisait appel à tous les membres du Corps présent sur Terre, ils devaient se rendre immédiatement sur Oa. Des Green Lantern, des Gardiens… Et puis quoi encore ? Des démons psychopathes et des ours nourris au plutonium ? Cachant son dépit derrière une moue dubitative, Rankorr s'envola non sans s'adresser à la gamine qui avait osé le frapper.

- Ne te détrompe pas… Ce combat n'est pas terminé. Je reviendrais, et ce jour-là… Tu brûleras dans mes flammes.

Quittant le ciel azuré de la Terre, sa Terre, celle-là même qui lui appartiendrait bientôt. Car oui, pour Rankorr une seule chose était importante, protéger la Terre de ces Green Lantern. Ces derniers n'étaient rien d'autre qu'un gangrène à éradiquer, comme tous ceux qui se targuaient d'être des "justiciers", ils ne faisaient qu'imposer leurs propres lois, leurs idéologies en écrasant les libres-penseurs. Leur compte serait réglé plus tard. En commençant par cette petite idiote… Traversant l'espace à grande vitesse, Rankorr fit plusieurs sauts, suivant le tracé laissé par Atrocitus, a la différence d'autres Red Lantern, Rankorr ne se considérait nullement inférieur à ce dernier, somme toute que ce "chef" arrivait à son niveau, mais sans plus. Ils étaient presque égaux, enfin, parce qu'il lui laissait le croire.

Etoiles après étoiles, planètes après planètes, et évitant plusieurs lunes, Rankorr arriva au dessus d'Oa. La planète devenait rouge sang, elle se muait lentement mais sûrement en une Red Lantern vivante et imposante. Quel spectacle magnifique, un peu plus et il serait resté en suspend dans l'espace pour observer cette scène avec plaisir. Toutefois le temps leur était compté. Chaque minute était importante, l'assaut final venait d'être déclaré et les bras des Red Lantern encore debout contenaient sans trop de mal les vagues discontinues de Green Lantern. Amusant, encore un peu et Rankorr aurait sourit. Mai il n'était pas là pour ça. Il cherchait quelqu'un, celui-là même qui lui avait mit une raclée monumentale un jour qui fut bien différent des autres. Malgré ses recherches et quelques adversaires sans trop de résistances, qui, bien malheureusement pour eux tombaient en torches – plus ou moins humaines – sur le sol d'Oa, son courroux s'exécuta sur un Green Lantern un peu particulier.

Les cheveux gris argent, le visage émacié et tatoué… Celui-ci ressemblait plus à un clochard de l'espace façon Orange mécanique. Et quoi de mieux que de faire l'aumône à quelqu'un qui ne demandait que ça ? Canalisant sa rage dans son anneau, un gigantesque disque de près de cent tonnes tenta de l'écraser. Alors comme ça il voulait jouer au grand lui aussi ? Ca tombait bien, Rankorr avait ce "feu sacré" qu'il ne tarda pas à lui proposer. Faisant signe à Haggor de se retirer afin de rejoindre Atrocitus, Rankorr s'interposa entre les deux Lantern.


- Je vais t'offrir un peu de lumière. Tu as le visage bien trop sombre à mon goût Green Lantern.

Matérialisant un gatling, Rankorr tira sur son adversaire sans sourciller. Son calme avait d'ors et déjà laissé des traces dans l'esprit de celui qui lui faisait face. Trop de ses pairs laissaient leur Rage exploser en des vagues de napalm brûlant. Ils étaient tous bien trop stupide pour affronter ce genre d'ennemis. Lui, tout comme certains Green Lantern avait fait une chose. Passer la ligne rouge… Ultime interdiction des porteurs de la Volonté. Quelle bande d'abrutis ! Parfois, la seule manière de réagir, est celle-là même qui nous offre non pas la rédemption, mais la paix.

Et ce fut sous le ciel rougeoyant d'Oa que les deux Lanterns commencèrent un combat qui n'aurait qu'une seule fin possible, la mort d'un des deux. Qui donc aurait le dernier mot ? La Volonté ou la Rage ? Rankorr était chargé, furieux, dans un sens, il devrait remercier cette satanée gamine, car sans elle, jamais il n'aurait atteint une telle rage… Merci gamine pensa t'il alors…

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Sep 2015 - 21:14
Les batailles continuaient, et je progressait toujours vers mon objectif, les Gardiens. Mais alors que je poussais la grande porte, Haggor fut emporté par un Green Lantern qui m'était inconnu et qu'Hal Jordan aurait vivement insulté de clochard. Je me gardais de l'insulter de cette manière, mais m'apprêtais à engager le combat. Il fallait que je m'échauffe un peu avant de m'en prendre aux Gardiens. Mais c'était sans compter sur ... L'humain. L'un de mes meilleurs Red Lantern, et condamné à être son chef si je venais à mourir. Bleez ne pense qu'à la vengeance. Rankorr et moi sommes dans la même optique. Nous voulons détruire toute forme de justice. Encore pire, celle des Gardiens. Il fait signe à Haggor de me rejoindre. Avec Bleez et Rankorr sur le front, je n'ai plus à m'occuper de mes arrières. Je le remercie vaguement d'un signe de tête, puis m'adresse au Green Lantern.

" Ne te méprends pas. Je ne fuis pas, Green Lantern. Rankorr n'est peut être pas mon égal, mais considère que tu te bat comme le meilleur de mes soldats. "

Sans attendre une réponse, je pousse définitivement la porte qui mène à un long couloir. Mes trois autres hommes me suivent à la trace, et j'entend vaguement le grognement de Zilius Zox, apparemment vexé que Rankorr, qu'il ne porte pas dans son cœur, soit ainsi félicité devant eux. Sans arrêter ma marche, j'entend un grand fracas dans mon anneau, une chute, un gémissement, et plus rien. Skallox à été vaincu dans son combat singulier. C'est vraiment navrant, mais je n'en attendait pas moins de Kilowog. Le sergent instructeur était aussi bon que le disait sa réputation. Puis, j'entendais la voix sereine d'un Blue Lantern. Aucune importance, pensais je en continuant mon avancée. Seulement, une autre voix, elle, se révéla dix mille fois plus inquiétante. Je marmonnais des paroles incompréhensibles, mais ma haine était si grande que je laissais échapper quelques flots de napalm de ma bouche. J'entendis Ratchet se cognant contre le sol, toujours en vie. Mais son anneau continuait de fonctionner.

" Ganthet ... Ton tour viendra, soit en certain. C'était ton œuvre. Mais ne t'inquiète pas, tu ne mourra pas seul. Sayd vous suivra, toi et les autres Gardiens. C'était ses androïdes. Vous êtes tous fautif dans cette histoire. Quand tout sera fini, je prendrais votre place. Ce n'est pas une question de pouvoir. Je protégerais la vie que j'ai autrefois aimé, comme j'ai auparavant protégé la vie contre les Manhunters et les Black Lantern. Tu paiera Ganthet. Ratchet à épuisé ta batterie, et tes Blue Lantern ne pourront pas utiliser leurs anneaux pendant un petit moment. Et de toute façon, il ne viendront pas à temps. Tu paiera Ganthet. TU PAIERA. "

Poussant une autre porte, je me retrouvais au milieu d'une assemblée, où les Gardiens étaient en grande conversation avec un Green Lantern.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 983090GuardiansoftheUniverse

" VOUS PAIEREZ TOUS ! "

Alors, sur les lieux du crash, le Butcher se déchaîna. Brisant les chaînes qui le retenait, sa soif de haine ne pouvait pas être plus grande. Il s'arrêta quelques secondes devant Sodam Yat. Il n'y eu qu'un seul regard, mais cela suffisait, le message était très clair : la meilleur volonté du monde n'arrêterai pas ma haine. Cela faisait trop longtemps que je la conservais. Elle se devait d'exploser, un moment où un autre. Le moment était enfin venu. En une fraction de seconde, l'entité dépassa Arisia, passa entre Jediah Caul et Rankorr alors qu'ils étaient en plein combat, traversa le couloir en une seconde, puis entra avec rage dans la gorge d'Atrocitus. Un formidable flash, qui dura une bonne vingtaine de seconde, se produisit. Les Gardiens n'osaient pas bouger le petit doigt. Puis, je levais la tête. Pendant quelques seconde, une guerre dans mon esprit débuta. Qui, de moi ou du Butcher, prendrait possession de l'autre. Ma voix, claquant comme un fouet, stoppa tout questionnement.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 8382903274442atrocitusbutcher3

" Voilà qui est beaucoup mieux. Je prélèverai votre sang une fois que j'en aurai terminé avec vous, et je verrai toute les prophéties. Ne vous en faite pas, vous ne mourrez pas. Mais vous serez torturés, frappés, battus. Vous vivrez longtemps avec ce souvenir, celui de votre défaite. Car vous perdrez. C'est votre destin. "

L'entité du Butcher était en moi. Il ne pouvait pas y avoir plus de haine. Pourtant, tel Rankorr, je restait calme et immobile. Tous, ici présent, allaient mourir. Je devais prendre mon mal en patience. Surtout, ne pas me fatiguer pour rien. Ne pas m'énerver complètement tout de suite. Laisser échapper ma colère au tout dernier moment. Ce n'était que des paroles. Mais pour moi, c'était une guerre psychologique qui s'engageait. Si je perdais, je risquais juste de faire beaucoup de dégât. Je ne voulais pas cela tout de suite. D'une voix grave et pleine de ressentiment, je lâchais ce qui retenait mes amis. Et puis, soudain, je pensait que je raisonnais inutilement. Les Gardiens étaient immortels. Ils ne pouvaient pas être tués, seulement assommé. Alors, avec un petit rire, je sortais de ma bouche une énergie dont je ne me serais jamais sentit capable.

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 5966033274443atrocitusbutcher4

Le Green Lantern fut atomisé. La fumée mit un petit moment à se dissiper. J'en profitais pour regarder du coin de l'œil mes partenaires. Ils étaient impressionnés par ma puissance. Malheureusement, j'avais épuisé une grande partie de ma force dans cette attaque dévastatrice. Le moment le plus délicat se préparait. Comme je le pensait, il ne restait plus que Bleez, Antipathy et Rankorr qui pouvaient m'être d'une quelconque utilité à présent. Mais le rayon d'énergie que j'avais produit avait fait un grand trou. Avec l'apparition du Butcher et cette attaque, les Green Lantern allaient sans nul doute se diriger vers moi. Je les attendaient de pied ferme, mais malgré tout il fallait que le Shard se déplace vers moi. Or, le Shard était surveillé.

Bien heureusement, j'avais déjà calculé tout cela.


" A tout les Red Lantern. Utilisez votre puissance pour déplacer ce qu'il reste du Shard à ma position. Bleez et Rankorr ... Polluez ou détruisez la batterie de pouvoir. Sous les yeux de Jediah Caul. "

Lieu du crash :

Alors que le Butcher était parti dans ma bouche, une lame jaune se posa sous la gorge d'Arisia. Romat Ru sorti de l'ombre, accompagné de plusieurs bêtes jaune. Celle qui tenait Arisia sous son emprise avait pour nom Karu-Sil. Des jaunes alliés au rouges, impossible ? Si pourtant. Devant l'incompréhension d'Arisia et de Sodam Yat, la tête de pigeon baissa les yeux de honte. Les deux compères, ainsi qu'Arkillo et Low, avaient été fait prisonniers alors qu'ils demandaient de mon aide. Il n'avaient récolté qu'un tabassage en règle, et Arkillo ainsi que Low avaient été fait prisonniers, avec promesse de les libérer si tout se passaient correctement sur Oa. Sodam Yat avait surement la puissance de les mettre au tapis en un rien de temps, mais n'empêcherait pas l'approche des Red Lantern ...

Tout reposais désormais dans les mains de Kilowog, Guy Gardner, Jediah Caul, Sodam Yat, et peut être Salaak.




HRP : C'est la dernière fois que je fais un post aussi cheaté : La puissance du Butcher est grandement affaiblie suite à la dernière attaque d'Atrocitus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 15 Sep 2015 - 3:14
Haggor aux trois paires d'yeux, Red Lantern à la dentition acérée et protubérante, être viscéralement corrompu par Atros le déchu et son ordre, combattait vaillamment face à Jediah Caul. Usant de toute la rage qui résidait dans les profondeurs de son anneau écarlate, il rendait chaque coup, chaque frappe, esquivant même parfois les rais verts émeraude du vétéran du Dominion. Il se servait de son sang, acide, mortel, qui coulait de sa mandibule arrachée pour en asperger son adversaire. La colère le guidait entièrement. Cependant, d'autres choses animaient le cœur, le corps et l'esprit de Caul. Défense de sa patrie, mépris de la mort et volonté inflexibles s'opposaient à la "simple" éruption rougeoyante d'Haggor. Le Green Lantern, serein, dominait d'ores et déjà le combat. Il avait connu mille fois pire loin, là-bas, dans les ténèbres de l'Empire de Styx. Là-bas, il n'avait jamais cessé d'être une lumière perçant la nuit. Là-bas, d'où personne ne s'échappait, il s'était échappé. Le Rouge ne s'en doutait pas, mais il n'avait aucune chance.

Matérialisant un marteau d'énergie verte, Jediah l'abattit verticalement sur son ennemi, l'écrasant sous plusieurs tonnes de pression. Le centre de la masse commença à bouillonner, puis à fondre, agressée, fondue par le magma intense qui jaillissait de la bouche entrouverte de l'adepte de la colère. Les six yeux oranges émergèrent petit à petit du trou formé. Les sourcils argentés du défenseur de la planète se froncèrent, et, d'un geste de l'esprit, fit se resserrer l'étau émeraude, bloquant par là-même tout mouvement chez son adversaire. Alors qu'une nouvelle coulée ardente illuminait le gosier du farouche soldat de plomb rouge, Caul modifia la structure même de l'étau, faisant apparaître deux mains avec trois doigts chacun.

Ces six doigts, après quelques secondes, vinrent s'insérer dans chacun des orbites d'Haggor, lui perçant les globes oculaires. Avec force de hurlements de douleur, l'être rongé par sa peine et sa haine cracha ses flammes liquides, réduisant en miettes toute trace d'énergie l'entourant. Il chuta au sol, roulant, se tordant de douleur, alors qu'il essayait vainement de frapper le Green Lantern. Jediah l'avait certes estropié, sans vice aucun, mais ne l'avait pas tué. Peut-être ses yeux guériraient-ils un jour, peut-être pas. Quoi qu'il en soit, le combat avec lui était terminé. Arkillo n'avait pas su lui résister dans sa jeunesse, ce n'était pas un vulgaire Red Lantern qui allait le mettre à bas... Alors qu'il s'apprêtait à s'envoler pour confronter d'autres de ces foutus envahisseurs, une gigantesque forme rouge, plate et circulaire, apparut au dessus de lui. Étonnamment, elle ressemblait à ce que les humains considéraient comme de l'argent chez eux. Une pièce de monnaie, sommes toutes grossière. Concentrant toute son énergie dans son poing, il créa de nouveau un gantelet d'un vert profond, intense, brillant, et frappa au centre même de la matérialisation. Avec un craquement puissant, elle se brisa en quatre, et disparut avant de heurter le sol.

- Mais qu'est ce que... ?

C'était mauvais signe... seuls Atrocitus et ses lieutenants proches savaient manier l'art délicat de la création. Il l'avait découvert en même temps que beaucoup de choses en lisant les archives ajoutées au fil des années, une fois revenu là où l'anneau pouvait se mettre à jour.
Un autre Red Lantern, un homme à la chevelure enflammée, s'interposa entre lui et son camarade aveuglé. Ses iris et son identité étaient dissimulés derrière ce qui ressemblait à deux ailes de chauve-souris pourpres. Mais il portait bel et bien et l'uniforme et le symbole des envahisseurs. L’œil sombre, mauvais, Jediah s'avança, déterminé à en finir vite.

Au dessus, s'adressant à lui, résonna ensuite une voix grave, profonde, vibrante. Elle aurait pu paraître enivrante et charismatique si ses vibrations profondes n'étaient pas si ternies par la rage. Le cerveau de cette attaque, le chef du Corps Rouge, le survivant du secteur 666: Atros, plus connu sous le nom d'Atrocitus. En s'éloignant, droit vers le centre de commandement des Gardiens de l'Univers, il laissa combattre « son meilleur soldat ». Ce dernier, sûrement convaincu d'être un maître dans l'art de la boutade, lui lança une pique pathétique s'il en est. Cela n'eut comme seul effet que d'agacer Caul. D'une main habile, le dénommé Rankorr fit apparaître de son anneau une arme à feu humaine lourde. De nombreux projectiles luminescents jaillirent des canons de l'appareil de mort, se dirigeant très volontairement vers le Green Lantern. Sans sourciller, il arracha du sol une barre de métal oannien et la récupéra.
Puis, aidé de l'énergie verte, il bondit, brisant au vol chacune des munitions spirituelles, uniquement quand elles risquaient de toucher leur cible.
Tournoyant sur lui-même deux fois, il prit son élan et propulsa son bâton vers le cœur du lieutenant d'Atrocitus, directement là où ça faisait mal. Puis, sans attendre de voir si le Rouge se faisait ou non transpercer, Jediah dirigea son poing droit vers Rankorr, et, protégeant ses yeux d'une visière opaque, fit éclater de son majeur une lumière si vive que tout ce qui ne put se cacher se retrouva ébloui à dix mètres à la ronde... sauf Haggor, bien sûr, qui ne risquait plus de voir grand chose avant de longs mois, voire de longues années, si ce n'était toute sa vie.

Enfin, le Ténébrien à l'armure noire et verte se trouva proche de son adversaire et lui asséna une violente attaque là où se trouvait le foie chez les humains, avant le soulever de la main droite, le propulsant loin dans les airs avec un trait continu d'énergie émeraude. Son cri ébranla les alentours, alors que, le temps d'une fraction de seconde, quelque chose passa devant lui. Il ne sut quoi qu'au moment où une explosion de rage inouïe, terrible et apocalyptique ébranla le centre d'Oa, là où se dirigeait Atrocitus, là où se trouvaient les Gardiens. Jamais Atros n'aurait pu posséder seul un tel pouvoir... il devait être aidé par... le Butcher.

L'espoir diminua dans le cœur du Green Lantern, suffisamment pour que Rankorr puisse se remettre et contre-attaquer, mais très vite, une volonté nouvel, un espoir fou s'introduisit jusqu'à son cœur meurtri par les années terribles dans le Tenebrian Dominion, étrangement au moment même où la Lanterne bleue commençait à se remettre en état. Rien n'était fini. Jamais. Ils avaient avec eux Ion, si ce que les archives disaient étaient vraies.
Un Daxamite nommé Yat possédait en son sein la puissance de l'entité de la Volonté. Avec cela, ils ne pouvaient pas perdre, même contre la créature atroce qui symbolisait le Corps de la Rage. Conscient de cela, Caul serra les dents, concentra toute sa volonté, bandant jusqu'à la plus infime étincelle de force mentale, et s'engagea dans une lutte mortelle.

Ailleurs, sur Oa, loin des combats, une brèche au sein même de la temporalité s'ouvrit. Des profondeurs insondables de ce trou de ver jaillit un être vêtu lui aussi de noir et de vert. Ses yeux bleus reflétaient la plus intense des volontés, celle des âges farouches, des temps sombres, des triomphes de l'oubli et des ténèbres.
Ce Lantern pas comme les autres fronça les sourcils, décontenancé par ce voyage au-delà de son époque. Il ne perdit cependant pas plus de temps. Gonflé par l'énergie de milliers de soleils jaunes et bleus, infusé de la puissance d'un anneau d'Oa, il s'envola à une vitesse phénoménale, droit vers le champ de bataille et les traits écarlates qui fendaient le ciel comme autant d'éclairs terrestres. Sa cape verte battait l'air avec vigueur, son aura émeraude laissait derrière lui une fine mais remarquable traînée.

- J'espère ne pas arriver trop tard...

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 1442279544-mon-el-1-5
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 17 Sep 2015 - 17:06

Malgré des goût vestimentaires réellement à revoir, l'adversaire de Rankorr ne manquait pas de panache ni de puissance. C'en était grisant. Ou tout du moins, ce combat laissait transparaître le fait qu'il pourrait potentiellement le devenir. Le plus soucis des Green Lantern était, qu'au final, ils étaient faible. Quoique pour certains, il en allait bien autrement. Rankorr avait subit sa plus grosse défaite contre l'un d'entre eux. Un certain Guy quelque chose… Mais tout cela datait de bien loin dans son passé. Malgré tout, Rankorr portait assez bien son nom, quelques uns de ses pairs allaient même à le surnommer de la pire des manières, le Roi de la Rancœur… Saleté de jeu de mots avec une carte à jouer… Ironique au plus haut point, cet humour allait pourtant à merveille à celui qui allait affronter un des défenseurs d'Oa. Dans ses mains, le gatling projetait des balles de pure énergie rouge. Chargée de Rage, les munitions filaient à grande vitesse sur leur cible.

Toutefois, de la même manière qu'il l'avait fait précédemment avec le disque rouge, les attaques se virent partiellement annulées. La Volonté… Quelle idée saugrenue que d'en faire un pouvoir utilisable. Saletés de Protecteurs de la Galaxie. Si seulement ils acceptaient de mourir une bonne fois pour toute, l'Univers ne s'en porterait pas forcément plus mal. Bien au contraire. C'était à cause de gens comme eux, se disant protecteurs, justiciers, que son frère était mort… Ils profitaient bien trop de leur place, de leurs uniformes flambant neuf. Mais pour quelles raisons ? Aucunes. Mis à part peut-être celle de pouvoir tuer impunément ceux qui osaient aller à l'encontre de leurs principes ! C'est alors que le combat au corps à corps commença sérieusement. Qu'il était plaisant d'entendre les os se briser entre les deux immenses mâchoires d'un étau rouge sang… Ce style de combat convenait à la perfection à Rankorr qui, voyant que le bâton émeraude s'approchait de lui, déversa une vague de napalm sur ce dernier. La lave en fusion détruisit la création verte, et alors qu'elle éclatait en des milliers de perles translucides, le Red Lantern contra l'attaque suivante de ses mains.

Ses griffes se plantèrent alors dans le poing de son adversaire. Il les sentit s'enfoncer légèrement dans l'aura qui l'entourait. Satanée volonté ! Répéta t'il sans sourciller. Son cœur brûlait de rage. Ouvrant la bouche, son sang éclata sur le Lantern. Sous couvert d'un mur de napalm écarlate, la lumière qui se voulait aveuglante passa pour la flamme d'une bougie qui chancelait, soufflée par une brise d'automne. Impassible, Rankorr contra la nouvelle salve de coups qui pleuvait sur lui. Quelques années auparavant, alors qu'il passait le plus clair de son temps dans les livres, le simple humain qu'il fut, apprit quelques rudiments de self-défense, et surtout, au vu des nombreux passages à tabac qu'il avait subit durant ses années d'études, avait apprit à encaisser bien plus que de coutume. Sa cuisse, remontée contre son ventre et plaquée contre celui-ci, le protégea du choc, brisé par le tibia de Rankorr qui ne laissa transparaître aucune émotion. Comme à son habitude, il se laissa faire, laissant croire à son adversaire que c'était lui qui menait le combat.

Projeté à une certaine distance, son corps pivota sur lui-même et reprit une position naturelle, faisant de nouveau face au Green aux cheveux d'argent. C'est alors que, mêlé de Rage et de la Colère de l'Univers une chose passa entre eux. Après les ordres d'Atrocitus, une chose bien connue de Rankorr l'agaça. De cette manière, ce ne serait pas simplement Oa qui serait détruite. Mais tout ce qu'ils connaissaient. Les Gardiens ne pouvaient mourir, pourtant, Atrocitus était bel et bien capable d'en faire de la charpie. Encore du sang, il y en avait déjà bien assez. Matérialisant une masse gigantesque, dont la tête représentait une boule encore plus grosse qu'une maison, recouvertes de pics acérés, Rankorr frappa le Lantern en plein crâne, il devait se relever, sinon ce combat n'aurait servit à rien d'autre qu'à lui faire perdre son temps. Détournant son regard de son ennemi du jour, il avisa la Batterie Bleue dans son esprit. Bleez ne semblait pas non plus être en très bon état pour s'en occuper.

Plusieurs coups de cette masse vermeille écrasèrent le Lantern aux cheveux d'argent. Il était plus que temps pour lui de se rendre auprès de leur cible principale. Utilisant son anneau de Rage, Rankorr se déplaça à grande vitesse, et, quelques Green Lantern brûlés vif plus tard, il se retrouva face à elle. Bien plus grande que lui, et aussi étrange que cela puise paraître, Rankorr sentit quelque chose se glisser dans son esprit. Ce sentiment interférait avec la Rage qui symbolisait le Corps des Red Lantern… Un choc d'une puissance incommensurable le frappa dans le dos, et il perdit connaissance, incapable de comprendre ce qui venait de lui arriver.

Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 17 Sep 2015 - 22:38
HRP : Suite à post Atro, j'accélère et règle les conflits annexes pour se recentrer sur toi pour le futur combat final =)

Kilowog poussa un juron, alors qu'il tentait de déchiffrer le code informatique complexe qui se trouvait face à lui, sur l'écran. Les chiffres s’emmêlaient sous ses yeux, et les diverses lignes de code n'aidait pas Kilowog. Il voyait flou sûrement parce qu'il était dans un état de stress intense, et que les Red Lanterns, malgré les efforts conjugués des deux corps vert et bleus, étaient parvenus à passer en force les diverses défenses terrestres. Mais cette attaque suicide a eu son prix, qui fut lourd pour les Red Lanterns, malgré certains qui se démarquaient, la plupart commençait à tomber comme des mouches, surtout avec l'arrivée de certains Blue Lanterns notables, comme Saint-Walker.

Kilowog quant à lui, savait qu'il était à deux doigts de craquer le code des Manhunters, lui permettant ainsi d'en reprendre le contrôle, ou du moins, leurs dérouter certaines prérogatives que les Red Lanterns avaient manipulées. Si Hank Henshaw était présent, il aurait bien longtemps qu'il aurait retourné les robots contre leurs sois-disants maîtres, mais il fallait faire avec ce qu'on avait ...


Odym, pendant ce temps ...

Ratchet retomba lourdement au sol, alors que le gardien exilé se trouvait face à lui, les bras croisés. Il survola au dessus du Red Lantern, tout en lui lançant :

- Crois-tu sincèrement que Odym était sans défense ? Penses-tu réellement que nous autres gardiens, nous n'avons pas placé un Green Lantern sur cette planète pour éviter d'éventuelles attaques ?

Il se posa devant Ratchet, alors que Wrath se posa à côté du gardien, l'anneau bleuté marchait à sa puissance maximale, et se rapprocha de Ratchet et lui lança la réplique phare de son corps :

- Tout ira bien.

il matérialisa une sorte de corde, qu'il passa autour de l'alien, et presque aussitôt, il l'envoya s'écraser contre une des cascades qui étaient présentes sur Odym. Ratchet tenta de reprendre le dessus, et cracha son napalm sur les Blue Lanterns avoisinants. Certains disparurent dans des hurlements atroces, d'autres eurent le temps de matérialiser leurs boucliers, et survécurent à l'attaque. Warth fonça sur Ratchet et lui asséna un violent coup de boule, ce qui pertuba la créature, puis il l'attrapa avant de l'envoyer brutalement au sol.

- Tu es venu seul en ces lieux, preuve que ton maître t'as envoyé dans une mission suicide. Je suis même étonné qu'il n'ait pas pensé à la présence d'un seul Green Lantern sur les lieux. Mais maintenant, il est trop tard pour cela, et bientôt, tu ne t'en souciera plus.

Ratchet tenta de se relever péniblement, et vit alors Ganthet face à lui. Le gardien matérialisa plusieurs sortes de lianes, qui attrapèrent chacune des tentacule de l'extraterrestre. Immobilisé, la rage du Red Lantern commença à s'estomper pour laisser place à une peur intense, peur de mourir ? On ne peut pas vraiment savoir. La dernière chose que Ratchet vit avant de sombrer dans l'inconscience, c'est le Blue Lantern Warth le charger, tout en matérialisant une immense masse, qui s'abattit sur la tête du monstre, qui sombra dans l'insconcience ...

Oa Science Cells, pendant ce temps ...

Ch'p continuait d'attaquer férocement Antipathy, qui hurlait de rage en voyant le petit écureuil échapper de justesse à ses attaques. Elle tenta de frapper le Green Lantern, mais ce dernier était bien trop petit pour les attaques inprécises de la Red Lantern. Il continua de la frapper avec vigueur, chacune de ses attaques étant placées au niveau de la tête de son opposant. Bientôt, elle sombrerait dans l'insconcience ...

Mais Ch'p fut alors secoué par une grande explosion, et sentit alors un appel à l'aide, un appel des ... Gardiens. Il en avisa alors tout de suite son supérieur.


- Officier Gardner, quelqu'un est dans la chambre du Conseil et tente de s'en prendre aux Gardiens ! Il faut en finir ici rapidement !

Antipathy profita de cet instant pour frapper le Green Lantern, qui fut projeté contre un mur. Le petit écureuil se releva alors, encore secoué par l'attaque. Il cru voir sa dernière arriver lorsqu'il vit Bophunlga s'interposer entre lui et la Red Lantern. Il fonça sur elle et esquiva sa droite, avant de lui asséner un gauche particulièrement violent, du moins il semblait violent, vu la tête que tira Antipathy. Ch'p en profita pour s'éclipser, mais se retrouva alors face à deux Red Lanterns, qui se tinrent prêt à crâcher leurs liquides funestes. Le petit écureuil disparut. Les deux Red Lanterns crachèrent leurs flammes, et se rendirent compte à la fin de leur attaque de sa disparition. Ils sentirent alors deux petits doigts se poser sur leurs épaules. Ils se retournèrent et virent Ch'p, qui matérialisa deux gants de boxe qui les envoya instantanément au tapis.

Ch'p croisa ses bras, et contempla ses deux opposants hors-jeux.


Oa, Laboratoire central, juste après ses événements ....

Kilowog continua de fouiller les diverses lignes de code, et poussa un râle de satisfaction, en trouvant enfin ce qu'il cherchait. Il changea alors la ligne de code qui l'intéressait, pour réserver la surprise à ses ennemis. Puis il chargea le nouveau programme, sous forme d'un virus bien entendu, qui contaminerait les Manhunters dans les alentours. Il prit sous son bras l'unité central de la bête, et fonça vers le point culminant de Oa : La Tour de Communication.

- Où tu crois aller ?

Il se retourna et vit un Red Lantern lui asséner un direct dans la mâchoire, ce qui projeta le sergent instructeur dans un bâtiment en contrebas. Fort heureusement, il protégea de sa masse l'unité centrale. Il vit le guerrier arriver sur lui, chargeant en piqué, tout en crachant son napalm infernal. Kilowog matérialisa alors un cône ouvert, dans lequel le guerrier s'écrasa. Puis aussi simple qu'un piège à souris, Kilowog referma le cône, emprisonnant le Red Lantern à l'intérieur :

- Tu crois m'avoir avec cette stupide boîte ?

- Non, mais tu auras bien du chemin à faire pour revenir.

Kilowog renvoya avec une force prodigieuse la boîte dans l'espace, et dans un cri de désespoir, le Red Lantern hurla tout du long.
Kilowog finit par arriver dans la Tour, et connecta en toute vitesse l'unité central du Manhunter à la tour. Puis il formula le message à travers les ondes, le message contenant le fameux virus ...

Les Manhunters autour des combattants se mirent alors à se tortiller dans les sens, hurlants des sons incompréhensibles et inaudibles. Puis, leurs yeux s'allumèrent, et tous se retournèrent, les uns après les autres, du moins ceux qui ne combattaient pas, vers les Red Lanterns qui se baladaient sans inquiétude à côté d'eux. Kilowog ne put entendre qu'une seule conversation :


- Qu'est-ce qui lui prends à ce robot ? Cesse de me regarder comme AAAAAAGGRRRHHHHH.

Sur tout le champ de bataille, les Manhunters s'étaient à présent retournés contre leurs précédents maîtres, et avaient regagné leur indépendance. Certes Kilowog n'avait pas totalement reprogrammé ces derniers en les retournant uniquement vers les Red Lanterns, mais au moins, Atrocitus avait perdu un allié de poids ...

L'anneau de Kilowog clignota, et son niveau d'énergie était apparemment plus en baise que prévu ..

* Alerte, niveau de l'anneau, 8,9 %*

Il allait devoir peut-être faire un détour ou tenter le tout pour le tout ...


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 18 Sep 2015 - 21:15
J'allais me mettre en quête de détruire la batterie centrale d'Oa pendant que les Red Lantern acheminaient le Shard à notre position et donner mes ordres à mes trois comparses lorsque j'eut un spasme qui me fit frémir. Je n'arrivais pas à y croire lorsque je me mit à chuter. Je ne posais qu'un genoux par terre. Mais c'était suffisant. Je faiblissais. Et ce n'était manifestement pas bon. Seulement, le fait que le Butcher n'ai pas quitté mon corps était un bon signe. Soit il était satisfait de la rage que j'éprouvais, soit je le dominais. Mais de toute façon, je ne pouvais pas perdre. Je perdrais toute crédibilité devant mon armada, tout courage, tout honneur, toute volonté et tout espoir.

Ca ne ferait cependant qu'attiser une rage plus forte encore que la précédente.

Me relevant à la hâte, je tournais la tête. Mes trois Red Lantern n'avaient rien remarqués, trop occupés à surveiller les Gardiens inconscients, prêt à suivre mes directives.


" Vous savez ce que vous avez à faire. On ne s'écarte pas du plan de base. "

Puis, je me précipitais vers l'extérieur, sentant Dex-Starr se posant sur mon épaule, ce qui m'arracha un sourire discret. Ce chat, était le sol à pouvoir me rendre un temps soit peu joyeux. Si un Red Lantern pouvait l'être. En sortant, je ne vis aucune trace de Rankorr ou du vieux Lantern. Je me contentais donc de voler à vive allure vers la batterie centrale verte. Mais en chemin, je remarquais des cheveux flambant, puis un corps au sol, que je reconnu aussitôt. Lévitant juste à ses côtés, je retournais son corps, puis le secouer afin de tenter de le relever, sans prendre gardes aux Manhunters qui tournoyaient autour de nous. Je n'arrêtais pas de crier son nom. Rankorr, l'humain, l'une de mes nombreuses cartes dans cette bataille, était là, effondré.

" Nul n'échappe aux Manhunters ! Nul n'échappe aux Manhunters ! Nul n'éch ... Zopgr ... jjee aux Manhunpzzpo "

Ne prétend pas vraiment d'attention au robot défectueux, j'envisageai de transpercer l'épaule de mon cher allié afin de le réveiller.

" Nul Red Lantern n'échappe aux Manhunters ! "

Cette fois, ce fut comme un tic dans ma tête. Je me tournais vers le robot, qui me pointait de son bras. La même position que j'avais lorsque je tentais de protéger ma fille. Sauf que cette fois ci, la personne allongée n'était pas ma fille, mais mon soldat. Le Manhunters tira, à plusieurs reprises, dans ma direction. Je n'étais pas pétrifié, je mit simplement trop de temps à réagir. Les frappes d'énergies me touchèrent aux dos, d'autres me manquèrent mais cela, malgré l'énergie du Butcher, suffit à m'envoyer valser à quelques mètres, quelques pierres me retombant dessus. Dans ma tête, c'était la même situation de ce qu'il s'était passé à Ryut. Dex-Starr tomba comme une poupée de chiffon. Comme la poupée de ma fille. Je fermais les yeux, tâchant de me concentrer.

J'étais sur Ryut. Les Manhunters, la police des Gardiens, veillaient sur nous. Ils étaient le bien, empêchant une quelconque menace de nous abattre. Ma fille, et ma femme, m'avaient prévenu. Les robots nous regardaient d'une bien étrange façon. Mais j'avais une confiance aveugle envers les Gardiens, les premiers hommes sensés nous protéger. Et puis, il y a eu ce défaut. Une brève erreur dans une équation qui avait changé des bienfaiteurs en des responsables d'un des plus grands génocide de l'histoire. C'était de leur faute. La faute des Gardiens. La faute des Manhunters. La faute de Krona, Sayd et Ganthet. La faute à ... Leur incompétence.

En quelques secondes, je repoussais les gravats qui m'avaient encombrés, et prenait à deux mains le Manhunters qui m'avait attaqué et souhaitait m'achever. Une nouvelle fois, je me retrouvais dans la même position que lorsque j'avais détruit le premier des Manhunters, et lui arrachais la tête à la seule force de mes bras, puis, je reprenais Dex-Starr sur mon épaule, pas si amoché que cela. Je ne trouvais plus Rankorr à l'endroit où je l'avais laissé. Les Green Lantern et les Red Lantern s'affrontaient, tout autour de moi, avec pour seule différence que les Manhunters avaient changés d'alliés. J'avais énormément de soutien malgré les pertes, et également beaucoup d'ennemi. J'avais mon chat, qui me regardait d'un œil complice au dessus de mon épaule

Mais malgré ce brouhaha, ces souvenirs me laissaient l'impression de me trouver désespérément seul.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 250
DC : /
Situation : A contrecoeur, Coldrake se résout à délivrer Faust, pour apporter son aide au Pacte, mais est-ce réellement une bonne idée ?
Localisations : Dark Tower
Shadowpact
Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 386562Rien

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 22:03
Kilowog contempla son anneau qui venait de lui annoncer la mauvaise nouvelle. Les Gardiens appelaient à l'aide, et l'arme la plus puissante de l'Univers avait décidée de l'abandonner. Le niveau d'énergie de l'anneau était critique, et son futur combat contre le leader du Corps adverse, qui devait sûrement se trouver face aux Gardiens, pensant déjà qu'il avait gagné. Kilowog regardait devant lui, depuis la grande tour de communication, les divers Red Lanterns commençaient à hurler de désespoir ou de rage en voyant les Manhunters, qui s'étaient retournés contre les Red Lanterns, et les chassaient à présent dans la citadelle des Greens Lanterns. Mais il ne fallait pas oublier que Kilowog avait seulement retourné les Manhunters contre les Red Lanterns, mais il ne les avait pas rallié aux Greens Lanterns pour autant. Les robots savaient seulement retrouvés leur indépendance, et à présent, ils chercheraient un nouveau Grandmaster.

Mais il devait agir. Kilowog passa alors à travers le mur et fonça vers la salle du conseil, qui était éventrée par l'ancien vaisseau du Red Lantern Corps. Kilowog se posa, alors que l'anneau continuait de s'agiter, lançant régulièrement des rappels :


* Attention, charge en baisse, charge restante, 8,7%*

Mais pour une fois, Kilowog voulait garder une certaine discrétion, et il continua alors de s'avancer, parmi les décombres de la Salle du Conseil, il lança donc à son anneau, de la manière la plus classe qu'il soit :

- Ferme la.

Kilowog s'avança alors vers les différents couloirs, et rencontrant plusieurs Red Lanterns. Il fallait économiser la batterie de son anneau, et pour cela, user de ses pouvoirs surnaturels pourrait être plus simple. Il fit alors éteindre son anneau, faisant confiance à sa surprise et à la force brute pour tenter d'assommer quelques Reds Lanterns en plus. Il en rencontra effectivement sur son passage, et pour les esquiver, Kilowog plongea alors contre le mur, et lorsque ces derniers s'approchèrent , Kilowog décrocha une droite puissante, qui fit craquer la mâchoire de son premier adversaire. Le second, surpris de l'attaque, bascula et tomba au sol. Kilowog en profita pour lui asséner un violent coup de pied dans le crâne, plongeant donc son second et dernier opposant au sol.

Kilowog continua sa route, et finit par le voir : il avait une forme différente, et des grandes cornes avaient poussés sur son crâne. Kilowog en déduisit alors qu'il avait accepté l'entité de la Rage en lui. Sa force serait sûrement incomensurable. Mais Kilowog devait le retenir quelques temps. Kilowog lança alors :


- Atrocitus !

Il fonça alors vers lui, les bras levés. Il réactiva alors son anneau, et matérialisa un fléau, qu'il usa contre Atrocitus.

Pendant ce temps, dans les Sciences Cells

Ch'p regarda alors Guy, et lui lança alors :


- Il faut venir en aide aux Gardiens, Officier Gardner ! Kilowog y est allé seul, on doit l'aider !

Sans vraiment attendre de réponse, le petit écureuil fonça alors vers la salle du Conseil, et s'arrêta alors. Son anneau se déchargeait, beaucoup trop rapidement. Il devait recharger et cela rapidement. Il fonça alors vers son lit de camp, se trouvant non loin de là, et rechargea l'anneau tout en prononçant le serment des Greens Lanterns. Puis, alors qu'il allait partir, il pensa alors :

* Je ferais mieux de la prendre, on sait jamais.*

Il s'envola alors, paré à rejoindre la bataille finale ...


“I am not omniscient, but I know a lot.”
Johann Wolfgang von Goethe, Faust: First Part
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 1 Oct 2015 - 18:49
La solitude pesait en mon cœur, si toutefois il m'en restait un. Regardant tout autour de moi aux alentours, je comprit néanmoins que je devais me bouger si je voulais atteindre mon but. Les Manhunters attaquaient tout le monde, et de ce fait, se faisaient éliminer plus facilement. Il me fallait atteindre la batterie d'Oa le plus vite possible. Et, alors que je relevais la tête, je la découvris. Majestueuse, éblouissante, brillante. A l'image des Gardiens. Après tout, ils vendaient du rêve. Ils protégeaient le monde des menaces qui le rongeait. Mais en vérité, ils se servent de bouffons pour parvenir à leur fins. Il ont la volonté. Mais ils n'ont ni la carrure, ni la force. Tout juste bon à donner des ordres. Dex-Starr trottina derrière moi, attendant de voir ce que j'allais faire. Je me déplaçait vers la batterie verte, et, sans perdre plus de temps, je commençais à réciter avec toute la rage et toute la haine dont j'étais capable mon propre crédo.

Ainsi, cette bataille allait se terminer. Malgré tout les merveilleux élément talentueux des Green Lantern qui étaient venu en renfort, leur batterie polluée, ils devraient me pourchasser et m'abattre, et abattre toute forme de haine pour pouvoir survivre. Cela nous lierait à jamais. Ce ne serait pas seulement les Red Lantern qui seraient à éliminer, mais toute personne éprouvant de la rage. Et ça, ce n'est pas possible. Ils ne pourraient pas créer un tel génocide avec dix vies. Or, une fois la batterie polluée, ils n'auraient que trois jours. Abysmus était un être à part. Il n'éprouvait rien, juste du plaisir de me descendre, et je n'avait besoin que de le détruire pour sauver mes propres soldats. Là, c'était atrocement différent.

Un feulement de mon chat m'avertit cependant du danger. C'était bien trop facile. A peine avais je prononcé quelques mots que, coup du destin, quelqu'un prononça mon nom. Une dizaine de seconde plus tard, et il aurait été trop tard. Je reconnu le chef instructeur des Green Lantern, celui là même qui avait mit Skallox au tapis. Kilowog arrivait donc, à point nommé. Dommage pour moi. Cependant, il était exténué, sinon il aurait profité de l'effet de surprise et n'aurait pas appelé inutilement. Il aurait dirigé son arme mortelle sur ma tête, m'éliminant du même coup, malgré l'énergie du Butcher qui coulait dans mes veines. Un sourire sans joie s'afficha sur mon visage.

Cependant, j'étais tout aussi fatigué que lui. Malgré que je parvenais à m'envoler, il faucha mes jambes. Tombant quelque peu à la renverse, je me raccrochais au sienne, et amplifiait ma chute à l'aide de ma vitesse, afin de l'envoyer à toute allure au sol. Le choc, causant un nuage de fumée, avait dû être douloureux pour l'instructeur d'Oa. Mais Atrocitus n'en menait pas large. Malgré sa force, si Kilowog ne le laissait pas tranquille, il n'aurait pas le temps de polluer la batterie, et il aurait les plus puissant Green Lantern sur le dos, notamment les humains.


" Sais tu seulement ce que j'ai enduré ? Tu pense avoir de la haine à mon encontre, mais tu ne sait pas ce qui est arrivé à mon secteur. Vous autres chérissez les Gardiens, mais au fond de toi, tu sais que ce sont des enflures de première classe. "

Cessant de léviter, je reposais mes pied sur terre et toisait Kilowog. Bien que sa batterie était faible, il semblait apte à tenir jusqu'au bout. Il ne ressemblait pas aux autres Green Lantern. Il était l'un des plus courageux, et des plus forts. Ce sera un honneur que de le tuer, une fois mort, il deviendra légende. Mais, cessant de parler plus longtemps inutilement, je me précipitais sur la masse de muscle, lui pris les bras à deux mains, lui lança un coup de tête en plein visage avant de le frapper deux fois avec force au plexus solaire, et au thorax. Deux coups qui aurait rendu inconscient, voire comateux un humain lambda. Mais Kilowog n'était pas humain, ni lambda, et en avait certainement beaucoup à revendre. Ce serait un combat qui resterait dans les annales.

Salle du conseil :

La salle était presque vide, si l'on pouvait encore appeler cela une salle. Mon attaque avait réduit à néant le mur de droite. Où étaient les Gardiens, Zilius Zox et Fury-6 ? Nul, à part moi, n'aurait pu le dire. Je leur avait ordonné de s'éclipser avec les Gardiens, ce qu'ils avaient fait avec brio. Et avec ces explosions de couleur, nul n'aurait pu tenter de les suivre. Ou peut être que si. Mais était ce vraiment important ? Les Green Lantern mourraient dans tout les coins d'Oa, le plus important était certainement de se battre pour sa propre survie. Et pour les autres, plus téméraires, un Red Lantern les y attendaient, à savoir Haggor. Haggor, qui s'était fait malmené par Jediah Caul, Haggor, qui avait les mandibules d'os en sang, Haggor qui, loin d'être au tapis, éprouvait une rage immense, conservant son calme pour mieux laisser exploser sa haine le moment venu.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 5 Oct 2015 - 16:36
Tandis que Dalor à l'extérieur et Salaak à la surface coordonnaient la poignées de Lantern prêts à vendre chèrement leur peau pour retenir les Red Lanterns, tandis que Guy et Ch'p épaulés par des détenues risquaient leur peau pour sortir des cellules et sauver leur vie ainsi que celles de leurs associés, un ordre officiel fut transmis, murmuré par un Gardien dans son demi-sommeil de créature omnipotente prise par surprise sous les assauts d'un terroriste rouge. Cet ordre fut simple, ce fut d'abord lui qui traversa toute la planète et le secteur zéro dans lequel elle se trouve, au centre même de l'univers connu.

"Lanterns en position... Feu groupé. Force létale sur tout ce qui ne porte pas les couleurs de la volonté. Armez... Tirez."

Le cri résonna à travers les secteurs, porté par l'énergie des anneaux jusqu'à travers le vide de l'espace. D'une seule voix, plus d'un millier d'officier du Corps cria à l'unisson :

"Pour Oa !!!!!!!"

Trois dizaines de rayons traversèrent la planète verte depuis sous sa croûte artificielle. Huit dizaines convergèrent depuis la froideur de l'espace environnant. Oa elle-même, ainsi que ses structures, ses jardins, ses combattants, seraient épargnés.

Ayant coupé sa radio, Guy ne fut pas informé. Il regarda autour de lui les regards ébahis de Voz et Malet Dasim, lesquels hurlèrent d'un cri de colère désemparé. Ceux-ci construisirent d'immenses créations de lumière représentant leurs propre corps armés, repliés sur les détenus convertis ou non à la cause, pour les protéger comme s'ils étaient des enfants à protéger du fouet.

Il ne fallut pas longtemps à Guy pour comprendre de quoi il s'agissait. Il regarda son anneau, puis les détenus. La pensée le traversa de laisser le problème de surpopulation carcérale se régler dans cette frappe ultime. Mais, non.

"Les rouges aussi, Dasim. Personne ne meurt."

Il créa un immense aspirateur à feuilles mortes avec sa charge de lumière verte, avec lesquels il aspira Antipathy, puis lui-même, à l'intérieur du rempart holographique du gardien et du procureur Lanterns. Ensuite, il créa un sarcophage couleur d'émeraude dans lequel il s'enferma avec la Red Lantern.

"Personne ne meurt, Rouge. Ni toi, ni moi, ni ces pauvres diables. Par contre tue-moi, et tu ne passeras pas ces portes en vie. On verra alors qui d'entre nous s'en sort le mieux avec un anneau noir. Un indice... Je suis meilleur."

En attendant une quelconque réaction civilisée, il regarda se manifester dans le cercueil de lumière un serpent couleur de jade qui serra la gorge encombrée de magma de la Red Lantern. Un regard d'accord tacite, et il la libérerait de cette emprise. Suant et pantelant sous la chaleur de sa captive qu'il espérait et pariait coopérative sous peine de finir en cendres, Gardner cogna avec hargne contre les parois de la prison qu'il avait faite lui-même avec sa lumière pour se protéger elle et lui.

"Vous m'entendez, bande de Schtroumpfs en robe de chambre ??! Personne ne meurt !!!!"

Les rayons perlaient et traversaient de toutes parts, capables de tuer même un Red Lantern avec leurs forces conjuguées. Depuis le secteur zéro, un rayon plus énorme que les autres, celui de Mogo, frappait avec une volonté implacable.

"POUR OA"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 6 Oct 2015 - 15:28

Secouant la tête de gauche à droite, Rankorr mit plusieurs secondes avant de reprendre ses esprits. Entre le choc de cette sensation qui l'avait frappée de plein fouet, et l'attaque qu'il avait subit de dos, la douleur le lançait. Mais il était un Red Lantern, et en tant que tel, il ne pouvait succomber à une simple douleur. Tout aussi forte soit-elle. il avait vécu bien pire par le passé. Et c'était en cela que ses souvenirs le dérangeaient. Ca c'était insinué dans son être, à la manière d'une gangrène que l'on ne pouvait arrêter facilement. Un pouvoir qui se nourrissait de son être, de sa puissance, voir même de sa Rage la plus pure. Une seconde salve tenta de le frapper dans le dos, toutefois, ses sens l'en avertir et un bouclier rouge s'interposa entre le tir et sa cible. Se retournant, Rankorr eu du mal de comprendre ce qui arrivait. Les Manhunter l'attaquait sans cesse. D'après Atrocitus, ceux-ci lui devaient obéissance. Enfin, pour autant que le géant rouge ne puisse imposer ses choix aux autres.

Lui-même par le passé s'était rebellé contre l'autoproclamé, Chef des Red Lantern. Mais cela était bien loin, et encore maintenant peu de choses auraient pu changer. Pestant à haute voix, le Red Lantern ajouta une douzaine d'immenses épieux sur son bouclier et s'envola dans la direction des Manhunter. Le bouclier épineux s'enfonçait dans leurs corps de métal avec autant de facilité qu'un couteau dans du beurre fondu. Avec quelques tartines de Green Lantern, et le petit-déjeuner façon Ysmault aurait pu être parfait ! Ses poings, entourés d'une aura rouge et eux même gonflés par la puissance de l'anneau et de ses créations, fracassaient les androïdes avec une facilité déconcertante. Comme à son habitude, Rankorr restait calme, préférant réduire en cendres ses adversaires à l'aide du napalm qui coulait dans ses veines, que de se laisser emporter dans une rage tout aussi inutile qu'autodestructrice.

Partout autour de lui le combat faisait rage, il avait perdu de vue le Green Lantern aux cheveux d'argent, mais pas la Batterie Principale. Alors que le dernier des Manhunter se retrouva tranché de haut en bas par une claymore écarlate, son corps pivota sur lui-même pour asséner à la base même de la puissance des Blue Lantern, un attaque qui, même si elle ne la détruirait pas, l'abîmerait tant et si bien, qu'ils mettraient du temps à s'en remettre. Toutefois, une voix résonna dans le crâne enflammé. Rassurante autant que dérangeante, elle vibrait jusque dans l'anneau rouge qui lui brûla le doigt. C'en était étrange. Très étrange… Son corps trembla et il dû arrêter son attaque sur la Batterie en pleine lancée.

Figé dans l'espace-temps, plus rien ne bougea, les Manhunters affrontant les Red Lantern stoppèrent leurs attaques, le Corps de Green Lantern ressemblait à un mobile pour enfant, suspendus au dessus du vide. Absorbé par une force inconnue, Rankorr disparu d'Oa et se retrouva dans l'espace du secteur 2814, au dessus de la Terre plus précisément. Ses yeux se posèrent alors sur une bâtisse qui l'attira presque instinctivement. Les visages d'une mère et de sa fille réapparurent sur sa rétine, son côté humain, malgré les mois qui s'étaient écoulés depuis le jour où il l'avait rejeté, désirait revenir. Mais pourquoi maintenant ? Pourquoi ici ? Trop de questions se posaient encore pour qu'il puisse leur trouver des réponses concrètes. Il se contenta de descendre un peu plus bas. C'est alors qu'une femme aux cheveux blond plongea son regard dans le sien. Peut-être l'attendait-elle. Peut-être pas. Mais il se sentait attiré par son aura, son charisme…


[HRP]Pour une question scénaristique, je dois vous quitter, Atro' bon courage pour en finir avec Kilowog ![/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 10 Oct 2015 - 16:32
Rankorr, le fidèle lieutenant d'Atrocitus. D'une attaque fourbe, il l'avait terrassé, lui brisant de nombreux os, l'écrasant au sol au milieu des gravats et du sang. La volonté suivait de peu les éclairs de douleurs, mais les lois physiques le clouaient au sol. Malgré toute sa puissance, toute son énergie, il lui était impossible de continuer. Il avait échoué. Même si Oa survivait à cet assaut rouge, il avait perdu la face, battu, malmené par l'envahisseur.
Son anneau brillant tentait vainement de toute sa puissance, de réparer les dégâts; cela mettrait plusieurs jours. Enfin, après quelques secondes, il s'éteignit, laissant Jediah retrouver ses habits civils derrière la lumière verte. Son champ de force ne le protégeant plus, la poussière s'infiltra dans sa bouche, dans ses narines, lui arrachant une toux terrible, parsemée de gouttes de sang. Et pourtant... rien n'était vraiment fini. Il était encore en vie. Légèrement régénéré par le pouvoir de la Volonté, il tenta de bouger son bras droit. Il le souleva d'une dizaine de centimètres au dessus du sol avant de le reposer. Il fit de même pour le gauche. Voilà, le jeu reprenait enfin. Caul bascula difficilement sur le flanc et, prenant comme appui son coude, il se redressa en position assise. De là, il put observer le carnage autour de lui. Un silence de mort s'était abattu sur le terrain. A côté de lui, son adversaire était figé, une grimace de douleur sur le visage. Puis, rageur, il s'envola droit vers l'univers, le vide stellaire, pas si vide que ça, traversant une nuée de Manhunters comme si de rien n'était. Cela convenait parfaitement à Jediah: un combattant de moins, cela ne pouvait pas faire de mal. Poussant sur ses jambes, il parvint à se mettre debout. Une main sur son flanc blessé, des cloches imaginaires sonnant dans son crâne, il fit quelques pas et s'éleva dans les airs avant de s'écraser au sol. Quelque chose venait de le propulser en avant. Quelque chose de puissant. Quelque chose qui étendait son entièreté dans le corps et l'esprit du Green Lantern. La Volonté.

Illuminé de toutes parts, brillant d'une énergie propre, Il n'eut plus aucune difficulté à se mettre debout. Il partageait petit à petit sa conscience avec quelque chose de plus grand, de plus ancien. Il n'était plus Jediah Caul. Il n'était plus un simple Ténébrien. Il était... ION.

Quelques instants auparavant...

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ] 3395570-902930-ion_entity

Sur le chemin du Butcher, près de la traînée rouge sang qui le suivait, un Green Lantern exceptionnel, Sodam Yat, se battait contre lui même, au plus profond de son esprit. Le Shard avait décuplé sa rage intérieure, et celle ci se confrontait à sa volonté, exceptionnelle, l'affaiblissant considérablement. Tenant sa tête entre ses mains, il hurlait, longuement, terriblement, oscillant entre colère et volonté. L'entité verte qui l'habitait, qui lui offrait ses pouvoirs, voyant la paralysie spirituelle de son hôte, décida de l'abandonner. L'heure était trop grave pour ne pas intervenir. S'élevant dans les airs, un immense exocet déploya paresseusement ses ailes, et s'élança dans le ciel d'Oa. D'une simple pulsion, il se retrouva au dessus d'un être qui peinait à se relever, mais qui tentait de briser son corps avec son esprit, de soumettre le physique au mental par la force de volonté.
Parmi tous les autres Lanterns présents, c'était lui le plus apte à triompher d'Atrocitus et de son avatar de la rage. Jediah Caul allait devenir Ion, l'un des êtres les plus puissants de l'univers.
La créature de pure énergie monta droit vers les étoiles, puis plongea en piqué vers le Ténébrien chancelant...

De retour au moment présent...

Brillant, majestueux, doté d'une énergie virtuellement infinie, Jediah/Ion quitta le sol, ses pieds délaissant la terre d'Oa. Son regard se tourna vers l'affrontement terrible entre Kilowog, le valeureux Sergent-Instructeur des Green Lanterns, et Atros, l'hôte du Butcher. Sa volonté se déploya en direction du puissant Rouge, et d'un geste, d'un seul, il s'élança. Sur son chemin, quelques Red Lanterns, pas encore protégés de l'attaque imminente de Mogo, tentèrent de l'agresser, de le stopper, de le ralentir. Aucun ne réussit à le détourner de son objectif. Usant de ses fabuleux pouvoirs, il les maîtrisa un par un, les enfermant dans des cocons protecteurs pour leur éviter de périr.
Puis, enfin, il atteignit le lieu de l'affrontement.
Saisissant délicatement Kilowog dans un rayon protecteur, il l'écarta de l’étreinte mortelle du Rouge et, de son autre main, propulsa un trait vert en plein centre du symbole blanc et noir du chef des Red Lanterns. L'impact ruissela d'énergie, propulsant des gouttelettes de volonté un peu partout autour.

- Atrocitus. Mets genou à terre.

Le rai lumineux s'accentua, forçant le dernier survivant du secteur 666 à plier devant la puissance d'Ion. Jediah était à la fois grisé par ce qu'il vivait, et extrêmement sérieux. Se jouait ici la bataille pour Oa et la Lantern Centrale. Derrière lui, Kilowog pouvait observer la manifestation la plus primale de la Volonté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 12:18
Shard, quelques secondes avec la disparition de Ion.

Romat ru était étonné. La rage du Butcher, face à la volonté de Ion, et l'entité rouge avait gagné pour cette fois, laissant un Sodam Yat complètement paralysé et une entité l'abandonnant. Arisia hurlait, pour que Sodam les sauve. Elle plaçait tout ses espoirs en lui. C'était une occasion unique de l'éliminer. Sinestro n'aurait plus à craindre cet homme que l'entité avait décidé de prendre comme hôte. Mais que lui aurait dit Arkillo ? Depuis le début de cette guerre, il se dégoûtait. Pactiser avec l'ennemi était de loin son plus grand échec. De plus, si Sodam Yat était tué, Ion irait dans le corps d'un autre, ça ne l'empêcherait pas de vivre. Romat analysa la situation. Deux Green Lantern à tuer, ce n'était pas la mort. Cependant, il voulait diminuer grandement la volonté de Sodam Yat. Peut être le faire passer du côté jaune. Romat se dirigea à grand pas vers lui, le tira par les cheveux et le poussa sur l'un des murs du Shard, tandis que Karu Sil amenait Arisia juste devant lui.

" Tu sais quoi ? J'ai fait une erreur, une très grande erreur. Je n'aurai jamais dû suivre Atrocitus. J'aurais dû mourir dans la loyauté à côté de mon maître Sinestro, quand les Sapphires ont été amenées à éliminer toute forme de vie sur Korugar. J'aurai dû mourir à côté de mon partenaire Arkillo quand Atrocitus nous à humilié et torturé. Mais je vais me récupérer de deux façon. La première, en retournant sur Ysmault et libérer mes frères. Ensuite, en te faisant passer du côté jaune. Avoue que tu a peur. Tu à la rage, la volonté, mais surtout tu à peur de savoir ce qu'il va arriver à Oa si tu ne fais rien. Je vais t'apporter, directement la réponse. "

Matérialisant un poignard jaune, il transperça Arisia, sous les yeux épouvantés de Sodam. Une grande marre de sang se répandit sur le sol, avant qu'elle ne tombe à genoux, puis toute entière, sur le sol. Désormais les Yellow Lantern ne se battait pas pour Atrocitus, mais pour eux même. Et sans Ion, Sodam Yat ne leur faisait plus peur. Ils ne pouvait plus rien contre eux.

Près de la batterie centrale.

Je m'approchais avec détermination de Kilowog, afin de lui mettre un autre coup de poing dans la tête. Sous la puissance du choc, il ne put qu'être expulsé au loin. Il ne pouvait rien face à la puissance du Butcher. Cependant j'était admiratif de sa détermination à tout épreuve. Malgré mon niveau supérieur, il ne me laisserait pas le battre aussi facilement, ce qui faisait de ce combat un excellent moment, et une belle tête à accrocher au mur de la rage. Je m'avançais une nouvelle fois pour lui porter un coup dévastateur, mais une surbrillance verte, une époustouflante lumière m'obligea à lever la tête. Tout les Green Lantern en rassemblement, avaient décidé de lancer une attaque commune au lieu de foncer dans le tas. Etonnement ingénieux de leur part. Et leur rayons arrivait à une vitesse vertigineuse. Je décidais alors de matérialiser un immense bouclier afin de contrer un rayon de lumière bien plus grand que les autres. Lorsque je reconnu la planète Mogo, je su que je n'avait aucune chance de m'en sortir. Abandonnant ma construction du bouclier, je me précipitait pour éviter d'être réduit en bouillie. Cependant, le rayon s'écrasa à une vitesse hallucinante sur mes jambes. J'eu alors l'impression de ne plus les sentir, mais la puissance du Butcher m'empêcha de les perdre. Je fut simplement expulsé  aux pied de Kilowog, mais la force du choc faillit me laisser inconscient. Mais, à l'intérieur de moi, peut être dans mon subconscient, le Butcher me raillait. Il me disait que je n'avait aucune chance de survivre, que Zox n'avait peut être pas été à la hauteur et que les Gardiens n'avaient pas été capturés. Que la batterie ne serait jamais pollué. Alors, ma rage se fit plus intense. Contre l'entité elle même, les Green Lantern se battant aveuglément contre leur bienfaiteurs, et contre ces corrompus de Gardien. Je ne pouvait pas perdre. Je ne me le permettrais pas.

Mais la puissance de Mogo était inimaginable. Le rayon grandit, grandit jusqu'à atteindre mon dos. Plus de volonté que Ion ? J'en doutais, mais il s'en rapprochait. Les gerbes de volontés m'atteignirent sur tout le corps, et l'impact me propulsa quelques mètres plus loin. Si je n'avais pas le Butcher en moi, si je n'étais pas Atrocitus, je serai mort. Ou plutôt, je serai complètement carbonisé. Je me relevais, et une voix surnaturelle parvint à moi. Avais-je rêvé ? Je compris que non au moment ou un rayon m'atteignit à la poitrine, m'obligeant à plonger un genou à terre. Ma haine ne pouvait pas être plus au maximum. Je me faisait humilier comme un bleu, comme Sinestro en son temps. Puis, je découvrit que l'autre clodo que combattait Rankorr avait changé. Les yeux d'un vert étincelant.


" Ion ? C'est impossible ... "

Et qu'en était t'il de Sodam Yat ? Ion changeait toute les deux minutes d'hôte ? Cela m'obligea à sourire. Alors que Parallax ne souhaitait qu'Hal Jordan, que le Butcher répugnait à aller dans un hôte, que le serpent orange n'aimait guerre le seul goinfre de la galaxie, Ion allait chez n'importe qui. Il était sans doute le moins impressionnant des entités, avec l'oiseau bleu. Puis, d'un coup, je sentais le Butcher se manifester. Il était plus proche de moi qu'il ne l'avait jamais été. Je pensais ne pas être plus mûr dans ma rage contre les Green Lantern. Je me trompais aveuglément. J'étais encore plus haineux que je ne l'avais été lorsque j'avais lancé mon attaque la plus puissante contre les Gardiens. J'étais cependant affaiblis. J'avais lancé trop d'attaques. Encaissé trop de coups. Tout comme Jediah Caul. Nous n'étions pas au meilleur de notre forme. L'attaque de Mogo avait détruit la plupart des bâtiments autour de nous. Aucun moyen, dans cet espace désert, de nous défiler, d'échapper à l'autre.


" Tu ne comprend pas le but de cette attaque. Tu ne me comprend même pas. Malgré ce carnage et la destruction que je provoque, je suis plus sensé qu'Hal Jordan ou Sinestro. Ma rage est la plus puissante de mes émotions, mais je les détiens tous au plus profond de moi. Compassion, espoir, volonté, mort ... Je suis tout cela à la fois. Il ne me manque peut être que l'amour et l'avarice pour devenir un White Lantern. En farfouillant dans tout l'univers, tu ne trouvera plus jamais les Gardiens. Ne reste que Sayd et Ganthet, et ma vendetta sera accomplie. J'aurai enfin éliminé la plus grande menace de l'univers car, oui, j'en suis convaincu, ils étaient devenus ce qu'ils combattaient. Mais nous avons assez tergiversés. Terminons le duel le plus complémentaire de l'histoire. Volonté et rage. Cela ne se marie que trop bien. Mais connais tu notre principale différence ? Tu est plus Ion que Jediah. Il s'approprie ton corps. Moi, je suis plus Atrocitus que Butcher. Je m'approprie ses pouvoirs. Voilà notre principale différence, et c'est cette différence qui me présentera la victoire. Débutons le combat final et avec cela, une nouvelle ère pour nos deux camps."

J'avançais ma main à ma bouche. Aussitôt, tout les anneaux rouges s'illuminèrent. J'envoyais le signal. Le signal qui déclencherait le combat final pour la bataille d'Oa.

" Red Lantern. Le cas des Gardiens est réglé. Il ne reste plus que la batterie à détruire. Rassemblez vous ... Et éliminez l'ennemi que vous détestez tant. "

Puis, je lançais mon bras vers le haut et matérialisais une boule, qui fendit le ciel d'Oa et libérais une pluie rouge à mon emplacement. Je leur signalais ma position mais je la signalais également aux Green Lantern. Le combat final allait se dérouler. Mais je comptais bien détruire l'hôte d'Ion, ainsi que Kilowog, avant que cela ne commence. Je me précipitais alors, avec la seule force qui me restait, la rage, vers Jediah Caul, lui lançant des coups de poings qu'il ne pu parer, tellement ma rage et ma sauvagerie était imprévisible. Pour finir, je lui lançais un jet de napalm à l'épaule, avant de le saisir par la gorge et l'envoyer valser à quelques mètres.



" POUR RYUT ! "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 14 Oct 2015 - 1:42
Alors que Romat Ru menaçait Sodam Yat, qu'il essayait de lui faire peur, de le convertir, des profondeurs insondables du ciel d'Oa jaillit un éclair vert étincelant, qui s'abattit sur la pauvre Karu Sil. Un nuage de poussière s'éleva du cratère formé au centre duquel se trouvait le corps inanimé de la Yellow Lantern. Son anneau qwardien ne la quitta pas, mais sans les pouvoirs jaunes, il était plus que probable qu'elle n'aurait pas survécu. Juste à ses côtés se trouvait un être à la chevelure épaisse et charbonneuse, aux yeux bleus empreints de bonté. Il flottait doucement dans les airs, sans que ses pouvoirs ne soient pourtant activés.

- La réponse, Romat Ru, est que tu ne feras aucun mal à ces deux Green Lanterns. Je ne te laisserais pas faire.

Délaissant un Yat agenouillé devant le corps meurtri d'Arisia, le membre du Sinestro Corps dirigea immédiatement son poing illuminé vers l'éventuel adversaire. En l'espace de quelques millisecondes, il sonda les informations disponibles et se rendit bien vite à l'évidence. Ce Green Lantern était inconnu. Légèrement paniqué devant un combattant à la puissance non-estimée, Romat s'exclama, son bec s'ouvrant et se refermant rapidement:

- Qui es-tu ? Je ne t'ai pas dans mes bases de données !!!

D'un geste de la main, Mon-El fit jaillir une forme verte de son anneau, l'envoyant se fixer autour des articulations de son adversaire, comme un carcan d'immobilisation. Il ne voulait pas lui faire de mal, tel n'était pas son but. S'envolant vers le Xudarien sans peur, il s'approcha à un mètre de lui, et lui sourit.

- Rends toi, tranquillement, sans quoi tu regretteras d'avoir résisté.

La voix du Daxamite avait résonné, calmement, posément. Il ne menaçait pas, il informait. Il ne brutalisait pas, il évitait un drame. Si Sodam Yat avait été à la place de son compatriote, il n'y avait nul doute de Romat aurait succombé à la colère du jeune Green Lantern. C'était d'ailleurs pour cette raison que, face à une telle menace, Ion était allé chercher quelqu'un d'autre, de moins bouillonnant. Lar Gand le comprenait parfaitement. Après tout, Ion incarné serait plus tard le destructeur du Corps. Le Yellow Lantern chercha à se libérer et, après avoir matérialisé une tronçonneuse jaune, il reçut un violent coup de la part de Mon-El, l'envoyant au pays des songes.
La menace gérée, le sauveur put se concentrer sur l'affaire urgente: la santé d'Arisia. Se posant près du corps de cette dernière, il se pencha vers elle et planta son regard bleu dans le sien.

- Du calme, Lanterne Arisia, tout va bien se passer.

Puis, il apposa son anneau sur la plaie, transmettant toute l'énergie possible pour la soigner. Les étincelles vertes pulsaient, dansaient tout autour du ventre et des hanches de la jeune femme. Un véritable flot curatif se déversait en elle.
De son côté, Sodam se reprit, et lança à Valor:

- Tu n'as toujours pas répondu à sa question. Qui es-tu, ami et sauveur ?

Avec un léger sourire, le grand frère de Superman retira son poing de la plaie d'Arisia, l'observa quelques instants et, satisfait, se redressa pour faire face à son interlocuteur. Sa main alla se poser sur l'épaule de l'hôte habituel d'Ion.

- Frère Daxamite, tu le sauras un jour, mais pas ici, pas maintenant.

Puis, d'un coup, il se retourna pour observer l'immense sphère de rage, bouillonnante, rougeoyante, qui s'évapora en une pluie de sang. Cette étrange et sinistre fusée de détresse n'avait pas tant pour but de demander de l'aide. Tout allait se jouer là-bas, et les rois ramenaient leurs pions sur l'échiquier. Sans jeter un simple regard à Sodam, Mon-El lui dit doucement:

- L'affrontement final va avoir lieu. Protège là du mieux que tu peux. Adieu.

Puis, il décolla du sol, sous les rayons du soleil jaune d'Oa, le gorgeant d'énergie supplémentaire pour la terrible bataille qui se profilait. Sa cape claquait au vent, et un calme de mort s'abattit sur le champ de bataille alors que petit à petit, des lucioles rouges et vertes se déplaçaient sans cesser de se battre vers la Batterie Centrale d'Oa.

Pendant ce temps, près de la Batterie Centrale...

- Beau discours, Atrocitus. Mais tu te trompes.

Subissant les assauts du puissant chef des Red Lanterns, lui-même possédé par un Butcher certes fatigué, mais toujours meurtrier, Jediah Caul encaissait sans cesse, les évitant parfois, répondant toujours aux mots durs et aux croyances d'Atrocitus. La rage du désespoir, la rage de l'humiliation, la rage du meurtri, le dernier survivant du secteur 666 cumulait chacune de ces facettes lors de ce face-à-face. Cela le rendait imprévisible. Néanmoins, même si Ion ne parvenait pas à éviter toutes les attaques du Rouge, il anticipa aisément le crachat de napalm, le laissant aux bons soins de la gravité. Laissant ensuite son adversaire le repousser, Caul put reprendre le dessus, et se préparer à un second round.

- Je ne suis pas Ion, Butcher. Je ne suis plus Jediah Caul. Je suis la parfaite fusion de l'un et de l'autre. Ta volonté de dominer te rend faible. Impotent. Inefficace.

Avant même qu'Atros ne puisse réagir, un lasso vert l'enserra à la taille, le comprimant douloureusement. L'avatar de la Volonté s'avança rapidement, ses yeux inexpressifs, alors qu'il saisissait à deux mains une des cornes noires et luisantes du monstre de rage. Délaissant sa tâche à deux reprises pour asséner deux violents coups de poing dans la mâchoire puissante du Red Lantern, il finit par accomplir ce qu'il désirait. Avec un cri de puissance, il arracha l'excroissance du crâne de la bête, et, d'un rapide retourné, l'enfonça en plein dans son ventre, laissant jaillir par le haut et par le centre un sang corrosif, corrompu, perverti.

- Tu n'as pas su attendre le bon moment pour t'allier avec cette monstruosité, Red Lantern. Ta rage t'a aveuglé, comme elle t'aveugle encore aujourd'hui.

Évitant les éclaboussures mortelles, ce fut au tour de Jediah de saisir Atrocitus par la gorge. Seulement, il ne l'envoya pas juste balader: le poing fermé, l'anneau brillant, il lui enfonça trois ou quatre éclairs de volonté dans le crâne avant de le propulser contre un mur qui s'enfonça sous le choc.

- Tu ne comprends toujours pas. Je peux apporter la vie et la mort. Fertiliser des continents, des planètes entières. Empêcher des soleils de détruire des mondes. Anéantir mes ennemis. Mais chacun de ses actes aura été voulu. Ta rage toute puissante échappe à la compréhension. Pas mon pouvoir.

Enfin, pour appuyer ses mots, pour les incarner, il envoya un rai d'énergie de deux mètres de diamètre percuter le corps du Ryutien. Une intense lumière verte brilla sur les parois alentours, couvrant la sinistre rouge qui cherchait à s'étendre. Puis, petit à petit, il diminua la puissance, la canalisa et la stoppa.

- Tu ne vaincras pas, Atrocitus. Plus maintenant.

S'élevant dans les airs, Jedia/Ion lança un autre signal, la même sphère lumineuse, mais verte. Il appelait tous les Green Lanterns à venir défendre la batterie. Cela allait leur rendre espoir. Et quoi de mieux que l'espoir, quand on a déjà la volonté ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 12:43
Une humiliation. Ce Green Lantern était en train de me faire subir une humiliation. Une douleur atroce me saisis lorsque je fus comprimé par un lasso, et lorsqu'il m'enleva et enfonça ma corne dans mon ventre. Je hurlais de douleur et de rage lorsqu'il continua ses attaques. Je ne pouvais décidément rien faire, je tentais de lui porter des coups, mais sans franc succès. Puis, il m'envoya une vague d'énergie verte, en plein dans mon symbole, comme pour s'amuser de la situation. Toute ma vie, j'avais prévu d'éliminer les Gardiens, de leur porter un coup fatal. Zilius Zox avait réussi à les capturer. Là était le plus important. Je me fichais désormais éperdument de ma survie désormais. Si je mourrais, justice serait faite. Si j'étais capturé, justice serait faite quand même dès que je ressortirais de la prison des Gardiens. C'est là qu'il se trompait. Je le regardais se lever dans les airs afin d'user de la même action que moi pour avertir ses compagnons, dans un mouvement magistral. Et là, je compris que ma haine n'avait plus de limite. Elle n'était pas encore mûre.

" C'est là que  tu te trompe Green Lantern. En ce moment même mes Red Lantern ont déjà capturés les Gardiens. Tu pense peut être qu'à leur réveil, ils seront aptes à éliminer mes hommes. Oh que non. J'ai une prison rien que pour eux, que j'ai construit dans le seul but de les rendre éternellement captif. Tel est désormais leur sort. "

Je me relevais péniblement, avec toute la volonté et la rage dont je pouvais faire preuve, même si ce dernier sentiment était beaucoup plus vif.

" J'ai déjà vaincu, Lantern. C'est juste que tu ne l'a pas encore compris. Je sais que je suis perdu. Je pourrais encore user d'un stratagème pour fuir, mais je ne suis pas Sinestro, je ne reculerai pas devant vous. Je peux bien mourir, je m'en contre fiche complètement. Je voulais prendre Oa d'assaut et m'emparer de votre forteresse afin de diriger tout les secteurs et épargnez aux peuples la folie des Gardiens. Je n'ai pas complètement réussi parce que vous êtes le fruit de ces fanatiques. Mais j'ai gagné, parce que je suis arrivé au bout de ce que je voulais. "

A ce moment précis, ma bouche s'ouvrit en grand et le Butcher s'extirpa de mon corps. Je ne me laissait pas aller suffisamment à la haine, et celui-ci profita de cette faiblesse pour s'échapper. Quelques secondes plus tard, il avait fuit à une vitesse inimaginable le champ de bataille. Quand à moi, j'étais redevenu normal, et les cornes n'étaient plus visibles sur mon crâne. J'étais résolu. Je savais comment tout allait se passer. Mais je ne faiblirait pas devant mes ennemis.

Les Green Lantern apparurent en grande majorité. J'avais surtout misé sur les Manhunters, et le fait qu'ils se retournent contre nous, avait déclenché notre perte. Au moment où j'allais foncer sur eux, un poing me transperça avec une force extraordinaire. En levant la tête, je fut surpris de voir Superman. Mais en y regardant de plus près, malgré qu'il dégageait la même volonté, le même espoir et la même prestance, je compris qu'il s'agissait d'un kryptonien, mais pas de Superman. Il avait compris que je ne reculerai pas. Et n'avait ainsi pas eu besoin de gaspiller sa salive à parlementer.

Je m'écroulais sur le sol d'Oa, vaincu physiquement, par une seule attaque d'un homme semblable à Superman. Mon chat Dex-Starr se rapprocha de moi, posant ses petites pattes sur mes épaules. Malgré toute la rage que je portais en moi, je ne parvenais pas à me relever. Je n'attendais qu'une chose, que le kryptonien donne un coup de pied à mon chat pour que la haine explose en moi. Mais il n'en fit rien. Il n'étais pas aussi méchant et impitoyable que les Gardiens. Je ne parvenais même pas à être en colère contre lui. Comme tout bon soldat, il défendait sa patrie. Les Red Lantern et les Green Lantern s'affrontaient tout autour de nous, mais Jediah et Mon-El restaient immobiles. La bataille, le dénouement de cette histoire était visible. J'allais être emprisonné et jugé, les autres Red Lantern à mes côtés. Cependant, une autre chose m'apporta un tant soit peu de réconfort.

J'avais prévu cette option.



HRP : Epilogue de cette guerre. Vous pouvez poster à la suite vos réactions, mais ce sera le dernier post d'Atrocitus Smile
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Red Lantern War : Le jugement [ Libre ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Red Lantern War : Le jugement [ Libre ]
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]
» Système main libre pour auto
» GREEN LANTERN : The Animated Series

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes :: MogOa-