Soirée dans un nid de vipères (PV Selina Kyle) (Terminé)

Invité

MessagePosté le: Lun 28 Sep 2015 - 21:17
Tout avait commencé par quelque chose d’extrêmement simple. Comme Atlee ne pouvait pas vraiment utiliser ses pouvoirs sous son identité civile, elle avait décidé de faire de l’art quand elle portait son costume de super héroïne. Un passe-temps plutôt innocent qui lui servait aussi à s’entrainer avec son pouvoir. Il faut énormément de minutie et de contrôle si on veut faire des petits détails et si elle avait fait cela pour le simple plaisir de la chose (et accessoirement pouvoir mieux contribuer à la décoration de son domicile partagé avec Power Girl), quelqu’un avait fini par voir son art, ce qui n’était pas prévu et du jour au lendemain elle était la nouvelle sensation du moment. Elle en avait bien sûr parlé à Power Girl qui lui avait simplement dit d’être prudente. Pas de ne pas accepter d’aller à une soirée pour montrer son art.

Elle s’attendait à ce que la soirée soit à New York mais non. La personne qui l’avait vu faire venait de Gotham et avait insisté pour que Terra (car Atlee, c’était quand elle était en civil) vienne rencontrer l’élite de cette ville. Gotham avait une mauvaise réputation mais Atlee était bien trop gentille pour dire non. Elle avait donc décidé d’amener avec elle certaines pièces, pas nécessairement ses préférées mais celles qui avaient le plus accroché l’œil de ce mystérieux critique d’art. Elle pensait que ce serait quelque chose de sympathique mais… Elle se retrouva lancée dans un nid de vipères. Tous ces gens riches et influents se pensant plus importants qu’ils ne l’étaient, tous ces gens qui semblaient plus occupés à vouloir tirer la couverture de leur côté ou à se jouer dans le dos… Terra n’était vraiment pas à l’aise et elle ne pensait qu’à une chose : rentrer à la maison.

Seulement, elle ne pouvait pas. Elle avait promis de rester jusqu’à la fin de la soirée et Terra comme Atlee ne mentait jamais. Elle se forcerait à rester quoi qu’il se passe. Elle n’était pas trop sûre de comprendre l’excitation de ces humains. Certains voulaient acheter son art pour des sommes vraiment trop exagérées. Ils parlaient d’émeraudes, de saphirs, de rubis, de diamants qui se trouvaient utilisés pour la couleur dans ses œuvres. Bien… Oui. Ce que les humains considéraient comme précieux ou ayant de la valeur, ce n’était pas la même chose pour les Stratans. Le système monétaire des Stratans, leur économie, leur commerce et le reste fonctionnait différemment de ce qui les humains utilisaient. Pour Atlee, ce n’était que des ressources minérales comme les autres. Elle ne savait pas comment réagir. Les humains étaient souvent une énigme pour elle.

Cet argent pourrait servir à acheter plusieurs cadeaux à Power Girl… Ou à donner pour ce que les humains appelaient des œuvres caritatives. Elle ne savait pas exactement comment cela fonctionnait mais bon. Plus la soirée avançait, plus elle se sentait mal à l’aise, comme si elle étouffait. Curieux. D’habitude elle n’avait pas de problèmes avec la foule. Elle décida de sortir prendre l’air sur un des balcons en espérant que l’air frais l’aiderait à évacuer le stress. Elle ne connaissait personne ici et tout ce beau monde était bien trop occupé à essayer de mieux se faire voir que les autres. Ils étaient plus intéressés par le prestige qu’ils pourraient obtenir à dire qu’ils avaient été à cette soirée qu’ils étaient intéressés à entendre parler leur invitée. Des rires faux, des sourires hypocrites et partout, le mensonge, omniprésent et oppressant. Elle avait vraiment hâte de s’en aller…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 9:51
Ce soir, j’effectuais une sortie pour une soirée organisée en l’honneur d’une jeune femme qui était très douée pour faire certaines choses et j’avais réussi à décrocher une invitation pour y assister. Pour cet événement, ce n’était pas Catwoman, ni Selina Kyle qui allait y assister mais Sara Anderson. Enfilant une longue robe de soirée tout en ajoutant un peu de maquillage et une perruque aux longs cheveux blonds, j’étais méconnaissable. N’ayant pas de moyen de locomotion approprié, je décidais de faire appel à un taxi pour me rendre sur les lieux. Durant le trajet, je gardais mon calme comme à mon habitude tout en fixant les divers établissements qui défilaient devant les yeux et au bout de quinze minutes, le véhicule arriva sur place. Après avoir réglée la note, je me dirigeais vers l’entrée ou deux hommes étaient positionnés de chaque côtés.

-Bonsoir mademoiselle, puis-je avoir votre invitation s’il vous plait ?

« Bonsoir et bien sûr. »

Je plongeais la main droite dans mon sac pour sortir quelques secondes plus tard mon invitation et je la donnais à l’homme qui venait de prendre la parole.

« La voilà. » Ajoutais-je avec le sourire.

Après s’être saisi de l’invitation, il posa son regard dans le registre pour voir si mon nom y figurait.

-Vous êtes dans la liste, bonne soirée mademoiselle Anderson.

« Je vous remercie. »

Son équipier ouvra la porte pour me laisser entrer dans le hall et je m’avançais pour observer les différents œuvres présentes. Ses dernières étaient vraiment très intéressantes et il fallait reconnaître que la jeune femme qui avait fait cela, était très douée. Comme je le pensais, j’attirais le regard des hommes vu que ma robe était très provocante et d’ailleurs, l’un d’entre eux venait de se faire réprimander par sa femme. Continuant d’observer les différentes œuvres, un homme s’approcha de moi pour me tendre une coupe de champagne et entamer la discussion.

-Bonsoir mademoiselle, puis-je connaître le nom de cette charmante créature ?

« Bonsoir, je me nomme Sara Anderson et à qui ai-je l’honneur ? »

-Edouard de Vicksen, enchantée mademoiselle Anderson.

Il attrapa ma main libre pour y déposer ses lèvres et j’esquissais un léger sourire en coin. Il était rare que les hommes agissent de cette façon et ce n’était pas déplaisant, bien au contraire. Cependant, je n’étais pas là pour séduire ou pour passer un bon moment car je cherchais la personne responsable de ses œuvres.

« Enchantée également. » Ajoutais-je au bout de quelques secondes de silence.

Tout en discutant avec ce charmant jeune homme, mon regard se posa sur la personne que je recherchais et cette dernière ne passait pas inaperçue vu qu’elle était en costume de super-héroïne.

« Si vous voulez bien m’excuser. »

Je lui donnais le verre de champagne tout en lui souriant et je me dirigeais vers l’une des portes qui donna sur un balcon. La jeune femme était là et après l’avoir observé durant quelques secondes, je décidais de m’avancer pour me placer à ses côtés.

« Bonsoir, pardonnez-moi de vous déranger mais je souhaitais rencontrer la personne qui a réalisé ses magnifiques œuvres… »

Je l’observais un moment avant de reprendre la parole.

« Si vous souhaitez rester seule, je comprendrai parfaitement mais je ne suis pas très à l’aise parmi toutes ses personnes importantes. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 15:22
« Je ne comprends pas les humains. Ils se mentent entre eux, conspirent les uns contre les autres et sont plus intéressés par leurs histoires de statut que par n’importe quoi d’autre. Si j’avais su, je ne serais pas venue. Ils ne voient pas mes œuvres. Ils voient de l’or et des joyaux et pour présenter le tout, une paire de seins et un joli minois. Je les ai entendus. Ils oublient que j’ai des pouvoirs. »

Terra était malheureuse et quand cette jeune femme si pleine de vie, d’énergie et de joie de vivre était malheureuse, c’était comme si autour d’elle la nature faisait de même. Grise mine. Quand on voyait ses grands yeux mauves tous tristes, on avait juste envie de lui faire un câlin. Les gens avaient tendance à oublier que Terra n’était pas humaine car elle ressemblait énormément à ces derniers. Mais ses origines différentes la rendaient vulnérable à la méchanceté des gens. Elle ne voulait pas retourner à l’intérieur. Elle ne voulait pas retourner avec ces personnes vaines et suffisantes qui n’étaient que superficialité. Si elle avait un prétexte pour retarder son retour en discutant avec cette inconnue, elle allait saisir sa chance. Au moins elle avait l’air gentille, contrairement aux autres à l’intérieur avec leurs mœurs déplaisantes.

Sans trop y porter attention, elle jouait avec une de ses créations non terminée qui se transformait entre ses mains reproduisant des formes, des motifs, sans que cela ne semble vraiment un effort pour la super héroïne. Et il faut quand même le reconnaitre : peu de personnes jouent de façon inconsciente avec ce qui a facilement une valeur d’un quart de million sans y porter la moindre attention. Mais Atlee ne voyait ni le monde ni les choses de la même façon que les humains. Et puis elle avait besoin d’évacuer son stress. Remarquez que pour évacuer leur stress, les gens normaux ne transforment pas des pierres précieuses comme si c’était de la pâte à modeler. Mais à chacun sa façon de décompresser. Et là elle se sentait seule, hors de son élément et avait besoin d’évacuer une sacrée pression. Elle décida de se présenter, histoire de parler un peu.


« Je m’appelle Terra. Mais ça tu le savais déjà, c’est mon nom sur les affiches. Je suis une Stratanne, je viens d’une ville sous la surface de la terre. Je suis aussi la plus puissante géokynésiste qui soit et j’utilise mes pouvoirs pour faire le bien. C’est mon travail de protéger les innocents des méchants. Dans mes temps libre, comme je commande au monde minéral, j’aime l’utiliser pour l’art. Et toi, qui es-tu? »

Curieuse entrée en matière, d’accord mais cela cadrait avec la personnalité de la demoiselle qui était plutôt franche et directe. Ce n’était pas un défaut, elle était juste comme ça. Elle disait les choses sans détour et souvent sans censure. Elle ne comprenait que très sommairement toutes ces histoires de nuances et de subtilités. À Strata, on disait ce qu’on avait à dire, point à la ligne. Personne ne se cassait la tête à essayer de rendre la vérité plus belle ou plus agréable. Chose que les humains faisaient constamment. Et puis bon, ils n’étaient pas tous comme ça. La gentille dame semblait plus sympathique que les autres, c’était la première personne qui prenait vraiment le temps de venir la voir pour autre chose qu’une photo ou pour des demandes étranges. En quoi cela aidait les innocents que de faire une annonce pour une marque de parfum de luxe?
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 17:48
Après avoir écouté les premières paroles de la jeune femme sans l’interrompre, je tenais à lui faire part de mon ressenti sur les hommes.

« Moi-même étant une humaine, je n’arrive pas à comprendre parfois mes semblables. Ils agissent d’une certaine façon par moment, qui me dépasse et je dois dire que ses gens-là sont à plaindre. Quant à moi, je ne me considère pas comme eux, j’agis selon ce que je pense juste et je ne m’amuse pas à me montrer aux yeux de tous… Quoi que ma robe dévoile assez sur ma personne. » Terminais-je avec le sourire.

Je tentais du mieux que je pouvais pour essayer de faire rire la jeune femme et même si elle ignorait tout de moi, je devais l’aider à lui changer les idées. Il était évident que la jeune femme était une super-héroïne qui n’hésiterait pas à me passer les menottes pour me conduire en prison si elle apprenait que j’étais la célèbre Catwoman. Oui, je me considérais comme célèbre vu tous les vols que j’avais réussi à accomplir durant ma carrière de cambrioleuse. Portant un regard sur ses mains, je pouvais voir que la jeune femme était entrain de s’amuser avec l’une de ses créations et je devais reconnaître que ce genre de pouvoir n’était pas dérangeant, bien au contraire.

Si je disposais d’un tel pouvoir, je l’utiliserais pour faire mes propres œuvres et j’éviterais de les exposer au grand public. D’ailleurs, je me demandais pourquoi elle avait décidé d’exposer ses œuvres aux yeux de tous ? Etait-ce pour de l’argent ou pour une autre raison ? Des questions que j’évitais de poser pour le moment, histoire de ne pas trop l’embarrasser. C’était l’heure des présentations et elle le fît en premier. Je l’écoutais attentivement tout en lui adressant un sourire amical et à présent, c’était à mon tour de me présenter.

« Je m’appelle Sara Anderson et je suis enchantée de vous connaître. » Lui répondais-je tout en tendant la main droite vers Terra. « Quant à moi, je suis une journaliste débutante dans le domaine et je vous rassure, je ne suis pas là pour vous poser des tas de questions qui pourraient être embarrassantes pour vous. Je suis simplement venue pour observer vos œuvres que je trouve vraiment magnifiques. »

En parlant d’œuvre, j’avais une petite demande à lui faire et je décidais de lui en faire part après une courte hésitation.

« Si je vous fournie la matière première, vous pourriez réaliser une œuvre pour moi ? Bien entendu, je vous paierai… C’est juste que je suis fascinée par ce que vous faites et cela me permettra d'avoir un magnifique souvenir de vous. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 29 Sep 2015 - 20:08
Elle avait l’air gentille, au moins. Et ses paroles plus sincères que celles des autres. Elle ne comprenait pas exactement le commentaire sur la robe, Terra étant très naïve et innocente mais au moins, ce n’était pas les inepties qu’on lui servait depuis des heures. Et cette autre femme était journaliste? Les journalistes posaient des questions plus qu’ils ne racontaient de stupidités. C’était quelque chose qu’elle avait remarqué. Enfin, les vrais journalistes. Et puis bon, Atlee n’était pas méchante, elle pouvait poser un beau geste et donner une interview pour aider cette Sara Anderson. Pour les Stratans, aider son prochain est une valeur pratiquement codée génétiquement. Dans leur petit monde souterrain, l’entraide trônait au centre des principales valeurs. Jamais Atlee ne demanderait de l’argent pour rendre service. C’était contre sa nature.

Même cette soirée, elle avait refusé qu’on lui verse de l’argent. Elle avait accepté des sous pour les enfants pauvres ou malades. Mais rien pour elle. Même pas 1%. Elle avait un compte de banque, oui. Elle y déposait des dons de fans anonymes, un argent qu’elle utilisait pour aider ses amis, entre autres. Pour l’ambassadrice de la sousface, la notion de salaire était incompréhensible. C’est pourquoi quand au fil de la discussion la journaliste proposa de la payer que Terra fit un non très véhément de la tête. Elle faisait de l’art par plaisir et n’avait jamais voulu devenir l’objet d’attention des autres. Elle n’allait pas commencer à faire payer les autres alors que ce qu’elle faisait, elle le faisait par plaisir et par passion. Ce ne serait pas correct. Moralement parlant. Et quand on parle des Stratans, la morale, c’est sacré. Il n’y a pas moyen de négocier sur ces questions.


« Non. Je fais de l’art par plaisir. Je n’ai jamais demandé cette attention et je ne fais pas payer les gens qui veulent que je crée quelque chose. C’est comme si on se mettait à payer les arcs-en-ciel parce qu’ils sont jolis. C’est insensé. Pour moi, transformer le monde minéral, c’est facile. Je ne vais pas profiter des gens de façon honteuse. Dis-moi ce que tu veux et ça me fera plaisir de le faire. »

Plusieurs se demandaient comment une super héroïne aussi naïve puisse avoir survécu en ce bas monde, en considérant tous les fous dangereux qu’on y trouvait. Plusieurs semblaient oublier que malgré son innocence, Atlee restait quelqu’un de fondamentalement bon. Qui savait ce qu’elle devait faire en tant que super héroïne. Malgré la célébrité et la gloire, elle restait elle-même. Identique. Elle ne se laissait pas influencer par la société. Elle était qui elle était et elle vivait avec ses valeurs, même si plusieurs trouvaient ces dernières dépassées. Elle savait prendre plaisir dans les choses les plus simples et c’était sans doute une de ses plus grandes forces. Parce qu’elle pouvait encore apprécier les petites choses sans se lamenter sur ce qu’elle n’avait pas. Et puis bon. Ce n’était pas tous les méchants qui étaient des monstres sanguinaires.

Oui, certains pouvaient être tentés d’exploiter le Stratane mais pour certains, curieusement, elle inspirait une forme de respect. Cette absence de malice, de faux semblant, cette bonne volonté et cette honnêteté si peu caractéristique de plusieurs super héros modernes… Évidemment Terra ne savait pas ces choses. Les méchants ne venaient pas la voir pour converser. Mais un méchant qui n’agit pas en méchant était pour elle une grande source de confusion car cela venait briser sa perception très noir et blanc des choses. Elle aurait eu du mal, par exemple, à arrêter Catwoman. Si Catwoman n’avait tué personne et que ses vols avaient été commis contre des gens riches et méchants, il y avait trop de facteurs pour l’embrouiller. Le Joker en revanche, lui il se prendrait une tonne de roches à la figure. Il n’y avait pas de matière à hésiter pour un cas pareil.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 15:31

Même si je ne le montrais pas, cela me faisait un peu de peine de mentir à cette jeune femme. Elle n’était pas comme la plupart des autres héroïnes et elle avait également un petit côté attachant. J’aurais pu la prendre dans mes bras pour la réconforter mais cela ne se faisait pas car je la connaissais à peine. Néanmoins, j’étais ravie de la connaître et peut-être qu’un jour, je lui dévoilerais ma véritable identité. Pour le moment, c’était Sara Anderson qui se trouvait devant Terra et non Selina Kyle alias Catwoman. La célèbre cambrioleuse qui pouvait éprouver de la compassion pour ceux qui oeuvraient pour la justice et c’était bien moi ça. Après tout et pendant un certains temps, j’étais devenue une justicière en oeuvrant au côté de Batman.

Des souvenirs qui resteraient gravé à jamais dans mon cœur tout comme ma relation avec le justicier masqué. Tout en sortant de mes pensées, je reportais mon attention sur la jeune femme qui venait de prendre la parole concernant la proposition que je venais de lui faire. Cela me touchait beaucoup vu qu’elle ne souhaitait rien en échange et qu’à la base, elle faiait cela pour le plaisir.

« Je comprends et je suis du même avis que vous. »

J’étais comme elle vu que quand je commettais mes vols, c’était par plaisir et non par obligation.

« Vous êtes quelqu’un de bien, dommage que les personnes participantes à cette soirée ne voient pas celle que vous êtes vraiment. » Lui avouais-je avec sincérité.  « Heureusement qu’il y a des exceptions un peu comme vous et moi. » Ajoutais-je avec le sourire.

Concernant le choix de la création, il était déjà fait vu que je voulais qu’elle me fasse un chat et tout en posant main droite sur son épaule gauche, je prenais la parole pour lui faire part de ma décision.

« Pour revenir à ma demande, j’aimerai que vous me fassiez un chat. La raison pour ce choix est que j’adore ses animaux car ils me fascinent énormément. »

Il était vrai qu’il n’y avait pas beaucoup de personnes qui étaient fascinées par les chats et j’espérais que la jeune femme n’allait pas griller ma couverture.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 30 Sep 2015 - 21:01
Un chat? Rien d’anormal de ce côté. Les gens avaient tendance à demander des œuvres ressemblant à quelque chose de familier. Un chat, un chien, une maison, une voiture une statuette. Elle ne voyait pas de problème à faire cette forme plus qu’une autre. Il suffisait de se concentrer sur les détails et le reste se ferait tout seul. Elle visualisa plusieurs types de chats, en fait, sans trop savoir sur quoi se fixer. Il lui vient alors une idée amusante : faire un chat à partir de certains traits de la personne en face d’elle, faute de modèle de référence. Cela fonctionnait pour donner un certain caractère à ce qu’elle créait. Le processus était parfois… Dérangeant pour les humains mais elle était une artiste. Normal qu’elle soit étrange. Enfin. C’était la justification qu’on lui avait donné quand elle avait dit avoir des méthodes peu orthodoxes. Étrange mais bon.

Elle se planta face à la jeune femme qu’elle commença à observer attentivement. Plusieurs personnes trouvaient le regard mauve de Terra dérangeant car trop étrange pour être humain. Cette couleur n’était pas normale. Affichant un sourire rassurant, Terra continua son observation et dans sa tête, sa création prenait lentement forme. Posant par terre devant elle l’or et les pierres précieuses (elle pouvait bien en avoir sur elle, qui était assez idiot pour s’attaquer à une super héroïne de nos jours), ces éléments pour le moment disparates commencèrent à bouger. À lentement prendre forme selon la volonté de la jeune femme qui ressemblait à une humaine sans en être une. Ça n’avait l’air de rien mais les yeux permettaient de voir bien plus que ce qui se trouvait devant soi. Avec un peu d’imagination, on arrive à beaucoup. Et Atlee était très imaginative.

L’observation terminée, elle passa au toucher. Partie un peu envahissante pour ceux tenant à leur bulle mais nécessaire pour le processus créatif d’Atlee. Elle allait faire comme si elle était aveugle, comme si ses mains étaient ses yeux. Elle commença par le bas, remontant petit à petit, détaillant les formes de l’autre femme sans gêne aucune et ce faisant, sa création se modifiait également. Elle sursauta cependant quand elle se rendit compte que la demoiselle en face d’elle portait une perruque quand elle la déplaça par inadvertance pendant son examen tactile. Regardant avec des grands yeux la journaliste, elle semblait confuse. Pourquoi dissimuler ses vrais cheveux à moins de… Elle se décida à terminer son travail d’abord et à poser des questions ensuite. Et quel travail! Là où il n’y avait rien, il y avait désormais un petit chat en or serti de pierres précieuses qui quand on le regardait offrait une ressemblance avec la femme à la perruque.


« Voilà… Comme tu n’as pas spécifié de race, je me suis servi de toi pour lui donner forme. Je dirais qu’il est bien réussi. Pour créer il faut savoir voir ce qui n’est pas là. Déceler l’invisible et lui donner forme. C’est ce que je fais. Mais c’est toujours pour le plaisir. Je ne demande pas d’argent pour pouvoir profiter de la vie. J’en profite très bien sans. L’argent corrompt, de toute façon. Alors je n’en veux pas.

Mais toi, pourquoi porter une perruque? Personne ne va nous voir ni nous entendre, mes pouvoirs peuvent me dire si quelqu’un approche. C’est à cause du sol de marbre. Déjà, tu n’es pas une super héroïne donc ce n’est pas pour cacher ce genre d’identité alors pourquoi? Ça veut dire que tu es une méchante? Mais encore là ça n’a aucun sens car les méchants font le mal et toi tu n’as rien fait de mal. Je suis un peu confuse… »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 20:14
Après lui avoir proposé de me faire un chat grâce à ses talents, la jeune femme semblait accepter ma proposition et je lui adressais un sourire chaleureux pour avoir m’accordé cette requête. J’étais ravie car pour la première fois, je n’avais pas besoin d’utiliser mes compétences de cambrioleuse pour récupérer un objet représentant un chat vu que la jeune femme, ici présente, allait m’en offrir un. Pour le moment, je me contentais de la fixer tandis qu’elle en faisait de même. D’ailleurs, je me demandais à quoi pouvait bien penser cette dernière alors qu’elle ne me quittait pas du regard. Avait-elle réussi à griller ma couverture en remarquant que j’étais Selina Kyle alias Catwoman ? Si c’était le cas, j’étais en fâcheuse position vu que mon interlocutrice était une super-héroïne.

Quand elle commença à me toucher, je sursautais légèrement sans pour autant montrer le moindre signe de protestation. Cependant, je ne comprenais pas sa façon de faire à moins qu’elle vérifiait si je portais une arme quelconque sur mon corps. Il m’était impossible de retenir la petite gêne qui venait de m’envahir car d’habitude, c’était moi qui touchait les autres et non le contraire. Lorsqu’elle sursauta, j’arquais un sourcil car je n’avais rien fait d’étrange qui pouvait lui faire peur. Néanmoins, elle termina son œuvre et je posais mon regard sur cette dernière. J’étais très surprise par la beauté et surtout par la ressemblance avec moi vu que le chat me ressemblait énormément. Quand elle prît la parole pour me faire part de son choix de me prendre pour modèle pour faire sa création, j’étais très surprise, il fallait le reconnaître. Cette jeune femme avait énormément de talents pour réaliser ce qu’elle voulait et c’était une bonne chose en soi.

Par contre, la suite de ses paroles me fît reculer d’un pas car j’étais démasquée à moitié. Elle avait remarqué que je portais une perruque et ce n’était pas bon signe dans ce cas. Fallait-il que je lui dise la vérité sur mon identité ou continuer à mentir ? Telle était la question dont je n’avais pas une réponse à donner pour le moment. Je réfléchissais sur ce que je comptais faire et finalement, je décidais de jouer la carte de la sincérité en lui dévoilant qui j’étais réellement.

« Je dois dire que tu as énormément de talents. » La complimentais-je tout en la tutoyant cette fois. « Ton œuvre est très réussie et cela me touche beaucoup que tu ne veuilles pas de l’argent pour l’avoir réalisé. »

Je me baissais pour ramasser le chat en question et je posais ma main gauche sur ma tête pour retirer la perruque.

« Pour être franche avec toi, je ne suis pas journaliste. Tu as certainement dû entendre parler de moi… Je suis Selina Kyle et je suis une cambrioleuse portant le nom de Catwoman… Saches que si tu comptes vouloir m’arrêter, je ne me laisserai pas faire. »

Les choses étaient claires, je n’avais guère l’intention de me faire arrêter par cette femme même si je m’étais montrée sincère avec elle.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 21:04
Dans l’esprit très simple d’Atlee, un super vilain fait des choses méchantes et un super héros des choses gentilles. Mais là, Selina Kyle ne faisait rien de mal. Peut-être qu’elle comptait voler des choses mais en même temps, elle n’avait rien fait et donc elle ne pouvait pas l’arrêter parce qu’elle allait peut-être voler ou non quelque chose. Ça n’aurait aucun sens. Du coup, elle fronça les sourcils et se mordit la lèvre inférieure tout en réfléchissant à cette curieuse situation, sans arriver à trouver une solution acceptable. Toute cette histoire sortait des schémas établis. Comme elle ne savait pas quoi faire, elle décida de ne rien faire pour ne pas prendre le risque de faire une bêtise. En rentrant à New York, elle demanderait à Power Girl si elle avait bien agit. Pourquoi les humains ne pouvaient-ils pas être comme les Stratans, ce serait si simple!

Clignant des yeux plusieurs fois, sa confusion laissa place à un sourire doux, naïf et innocent. Un sourire à la Atlee. Si elle surveillait Selina Kyle, alors la cambrioleuse ne ferait rien de mal et donc elle ne serait pas forcée de l’arrêter! Et puis elle était sûre d’avoir entendu qu’elle avait déjà aidé Batman. Batman, c’était un gentil! Si Batman n’était pas en train de courir après Catwoman, elle ne devait pas être SI méchante que ça… Et puis du reste, elle ne s’ennuierait pas si elle devait garder un œil sur une cambrioleuse. C’est qu’elle était fière d’elle la petite, d’avoir réussi à faire un tel raisonnement. Ce n’est pas facile tous les jours, la vie de super héros… Surtout quand on vient de la sousface et qu’on découvre le monde de la surface. L’important c’était de toujours rester positive et alors la vie était soudainement bien plus belle!


« Mais tu es bien plus belle sans ta perruque, franchement. C’est pas sympa de dissimuler de si beaux cheveux. Moi j’aimerais aussi avoir des beaux cheveux mais ils sont rebelles et éternellement en train de me faire une tête de porc-épic! Du coup, les gens ne regardent pas ma tête et pas mes yeux parce que le violet c’est pas une couleur normale pour les humains alors ils regardent ma poitrine et c’est pas gentil.

Alors du coup, je ne vais pas t’arrêter parce que là tu n’as rien fait de mal mais je vais te surveiller pour ne pas que tu fasses de mauvais coup comme ça tu ne te feras pas courir après par la police et tu pourras rentrer dormir confortablement chez toi! Parce que j’ai vu des prisons à la télévision et ça n’a pas l’air confortable du tout. Et bien dormir, c’est super important. Au moins huit heures que les experts recommandent! »


Une gamine avec des pouvoirs lui permettant de rayer une ville entière de la carte. La vie avait un curieux sens de l’humour quand même. Il n’y avait pas une once de méchanceté dans le corps pourtant très adulte d’Atlee. Elle tenait plus de l’adolescente en fait quand on la regardait s’émerveiller des petites choses simples de la vie. Par exemple, elle aperçut un serveur avec une coupe d’un liquide qui faisait des bulles. Du champagne donc. Mais ça… Elle ne le savait pas forcément! Elle était plus fascinée par le caractère pétillant du breuvage. Elle en prit une gorgée avant de faire une de ces têtes, de se précipiter au bord du balcon et de tout recracher dans les rosiers en contrebas. Quelle horreur! Comment pouvait-on boire une telle chose! En tout cas si cela ne faisait pas rire Catwoman, c’est qu’elle manquait cruellement d’humour celle-là!
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mar 8 Déc 2015 - 19:17
C’était bien ma veine, être démasquée de cette façon par cette jeune femme aux pouvoirs impressionnants. Le fait de lui avoir dit la vérité sur moi, n’était pas si gênant en soi vu que j’étais capable de faire bien des choses par rapport aux autres humains normaux. Cependant, si je souhaitais commettre un vol ce soir, cela n’allait pas être évident vu qu’une super-héroïne était à mes côtés pour le moment. Néanmoins, j’évitais de laisser paraître la moindre expression de gêne ou autres et je me contentais de sourire à la jeune femme vu qu’elle m’avait fait un très beau cadeau.

Quand elle me complimenta sur mon physique, j’étais plutôt ravie et je la remerciais avec un nouveau sourire. Quand elle parla du sien, il fallait admettre qu’elle avait des formes généreuses et je pouvais comprendre son ressenti d’être observée que pour cela. Les miennes n’étaient pas si mal que ça et je savais parfaitement me mettre en valeur de la tête aux pieds. Cependant, je trouvais très jolie la jeune femme et son look lui donnait justement un style de rebelle.

« Moi, j’aime bien ton style, ce petit côté rebelle me plait énormément et je te rassure, tu es très jolie. Concernant tes yeux, ils sont magnifiques… Il faudrait que je me procure ce genre de lentilles. »
Lui avouais-je avec un doux sourire.

Tout se passait plutôt bien entre nous, même sur le fait de lui avoir dit qui j’étais réellement mais la suite de ses paroles, ne me plaisaient guère vu que je ne voulais pas qu’elle m’empêche de faire quoi que ce soit. D’ailleurs, j’haussais les sourcils suite à cette révélation et j’étais sur le point de prendre la parole mais j’ignorais comment m’y prendre pour la dissuader de me suivre tout le temps.

« Tu n’as pas besoin de me suivre de cette façon… Je ne suis pas venue ici pour voler quoi que ce soit et de plus, je n’ai pas ma tenue de cambrioleuse. »

Il était vrai que je n’avais pas pris le soin d’emporter ma tenue de Catwoman car je ne pouvais pas la dissimuler sous cette robe.

« Donc tu n’as rien à craindre, je ne commettrai pas un seul vol. » Reprenais-je aussitôt pour tenter de la dissuader de me suivre.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Déc 2015 - 20:54
Elle était gentille pour une méchante pas si méchante, ajoutant à la confusion déjà bien présente de Terra. Les humains étaient si compliqués… Ça lui donnait presque mal à la tête. Elle ne voulait pas faire de gaffe, elle devait garder une belle image et elle devait s’assurer de faire régner la justice. Comment faire quand les règles ne sont plus applicables ou alors trop difficilement applicables? Elle devait arrêter de s’inquiéter avec ça. Cette Catwoman était de toute façon beaucoup plus sympathique qu’une méchante classique et elle lui disait des mots gentils. Elle recevait rarement de mots gentils des méchants, ils étaient plus du genre à menacer en fait. Et elle marquait un point. Si elle ne portait pas sa tenue de méchante, comment pourrait-elle être reconnue comme tel? Elle réalisa que les méchants aussi devaient avoir une identité civile.

Et une identité civile, c’est sacré! C’est un peu le « timeout! » dans un jeu, cette mesure d’anonymat qui permettait de justement, être autre chose qu’un super héros ou un super criminel. Le dilemme était réglé. Catwoman avait un costume officiel. Si elle n’était pas dans son costume, elle n’était pas Catwoman dont aucune raison de l’embêter… Sauf si elle faisait des siennes avec son identité civile. D’ailleurs, pourquoi Catwoman et pas Catgirl? Elle avait bien du mal avec ces histoires de noms : girl et woman, boy et man… Terra, c’était simple. Enfin… Elle était la troisième à porter le nom mais les deux précédentes étaient mortes, ce n’était pas comme si elles risquaient de se retrouver toutes les trois dans la même pièce. Batgirl et Batwoman, c’était parfaitement possible. Est-ce que ça voulait dire qu’il y avait une Catgirl quelque part? Une disciple de Catwoman?

Mieux valait ne pas y penser ou elle aurait mal à la tête. Et puis elle était encore en train de grimacer de sa gorgée de champagne. Comment pouvait-on boire une telle chose? Un jus de fruit, ça c’est bon. Ou une boisson gazeuse. Mais cette chose liquide immonde… On aurait dit du détergent liquide pour la vaisselle! Comment Atlee pouvait faire une telle comparaison? Parce qu’il est possible que la belle, encore une fois, ait été attiré par le contenu sans lire ce qui était écrit sur le contenant. Et donc, inévitablement, une fois à l’appartement de Power Girl, elle avait pris une gorgée de savon sans se douter de la nature du produit. Mais quoi? À Strata quand on se lave les mains, ça nettoie tout de suite et la vaisselle bah… Ça ne se lave pas avec du savon. Ça avait rapport avec des ondes et des vibrations, un truc du genre… Mais bref. Catwoman. Ne l’oublions pas!


« Est-ce que tu as des amis? Une famille? Peut-être que c’est la solitude qui pousse les méchants à être méchants… Pourtant tu n’as pas l’air d’une méchante, tu as l’air de quelqu’un de sympa. Alors je ne comprends vraiment pas pourquoi tu es dans le mauvais camp. C’est dommage, on ne pourra jamais être copine. Parce que les gentils ne peuvent pas être amis avec les méchants. Ce serait… Pas bien… Enfin je crois.

C’est compliqué de comprendre les humains. Là d’où je viens, il n’y a pas de méchants donc ça évite de se poser des questions et on peut être ami avec tout le monde c’est bien ça. Après je sais pas, je ne comprends pas tout ce qui se passe à la surface, ici. C’est tellement compliqué que des fois ça me fait peur un peu. À Strata nous sommes un seul peuple alors qu’ici le chaos et la division règnent et ça c’est très triste… »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Ven 15 Jan 2016 - 19:29
J’ai un peu de mal à comprendre la jeune femme qui se trouve en face de moi. Il faut dire qu’elle n’est pas humaine et que je ne connais pas grand chose sur sa race. Après toutes ses émotions si je peux me permettre, j’en profite pour prendre une gorgée de ce délicieux champagne. Cependant, je ne quitte pas la jeune femme des yeux car il serait dommage que je relâche mon attention sur cette dernière et qu’elle en profite pour me neutraliser. Il ne faut pas oublier que cette jeune femme en face de moi est une héroïne et même si elle s’avère être gentille avec la personne que je suis, je dois rester tout de même vigilante. Quand elle prend la parole, je l’écoute tout en esquissant un fin sourire et malgré les questions qu’elle vient tout juste de me poser, je reste silencieuse pour éviter de l’interrompre. En voilà des drôles de questions et je suis certaine que cette jeune femme me les a posé par curiosité. Que dois-je faire ? Lui répondre avec sincérité ou pas ? Après une petite réflexion, je décide de lui répondre avec sincérité même si je n’aime pas réellement parler de ma personne et de ma vie.

« On ne peut pas vraiment dire que j’ai des amis à ma disposition… Ceux avec qui j’ai sympathisé voir plus, m’ont tourné le dos à un moment… »

Je pense immédiatement à Batman qui a préféré sa carrière de justicier plutôt qu’à notre relation amoureuse.

« Ensuite… Je n’ai pas de famille à mon grand regret. Mais ce n’est pas plus mal car elle n’apprécierait pas ce que je suis devenue. De plus, je ne pense pas que la solitude pousse une personne quelconque à devenir méchante. Si on devient méchante, c’est pour une bonne raison. »

Elle m’expliqua un peu sa vie, l’endroit où elle est née, est bien différent du nôtre vu qu’il n’y a pas de méchants. Cela n’est pas plus mal vu que cela leurs permet certainement de mener une vie tranquille. J’affiche une légère moue lorsqu’elle décrit parfaitement notre monde et je ne peux que poser ma main sur l’une de ses épaules pour la réconforter du mieux que je peux.

« Je te comprends parfaitement et j’aimerai pouvoir vivre à Strata vu que ton monde semble meilleur que le mien. Si tu le souhaites, on peut être amies même si tu es gentille et moi, une méchante. Comme tu l’as dit si bien, je ne suis pas si mauvaise que ça… »

En terminant mes paroles, je ne retiens pas mon petit rire avant de sourire à nouveau à la jeune femme.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2016 - 1:13
Alors là, Atlee figea complètement. Elle? Amie avec une vilaine? Mais c’était contre tout ce qu’on lui avait appris! Contre toute logique même! Cette femme ne pouvait quand même pas être sérieuse… Il y avait une différence entre ne pas arrêter sans motif une criminelle et devenir son amie. Et encore, c’était une différence de la taille du Grand Canyon! Est-ce que c’était une sorte de piège pour l’enrôler de façon insidieuse dans un mauvais coup, un acte vil perpétré contre la loi et la justice? Ou est-ce que Selina était sincère dans ce qu’elle disait? Les méchants aiment manipuler. Embrouiller les esprits, répandre la confusion… Elle devait être prudente. Elle n’avait pas oublié les manigances d’Ultra Humanite. Ce n’était pas parce qu’elle ne semblait pas avoir de pouvoirs mentaux qu’elle ne pouvait pas se servir de son intellect contre elle.

Est-ce que Power Girl avait des amis méchants? Techniquement Divine n’était pas ou n’avait pas toujours été parfaitement réglo mais ce n’était pas la même chose du tout… Elle essayait de voir qui dans les gens qu’elle connaissait avait des fréquentations disons… Douteuses. Et elle avait beau se torturer les méninges, elle ne trouvait aucune référence. C’était bien embêtant ça… Très embêtant même. Étant de nature joviale et sympathique, elle voulait dire oui. Mais elle ne pouvait pas dire oui parce qu’elle était une héroïne avant d’être une personne joviale et sympathique. C’était sa raison d’être en ce monde, défendre la planète. Elle ne pouvait pas faire passer ses intérêts avant le monde, ce serait… Mal. Très mal même. C’était carrément impensable. S’il fallait que les héros pensent à eux avant de penser aux autres, ce serait pratiquement l’anarchie oui!

Mais en même temps elle n'aimait pas décevoir ou attrister autrui. C'était le genre de casse-tête avec lequel elle n'était vraiment pas douée. Mais alors là vraiment pas. Au sein de la nation dont elle était originaire, une telle problématique ne se serait même pas posée. Les humains étaient aussi compliqués qu'ils étaient frustrants. Elle ne savait pas quoi faire et elle n'avait pas vraiment de moyen de demander conseil.Il faudrait qu'elle prenne une décision qui risquait d'être mauvaise et cette pensée la dérangeait énormément. Quand toutes les éventualités ont une part de négatif, quelle est la bonne marche à suivre, quel est le vrai choix éclairé? À cette question, aucune réponse évidente. C'eut été trop facile sinon.Il y avait des moments dans la vie où il fallait trancher même si on sait qu'on va le regretter quelque part. Allez, il fallait qu'elle se lance...


 « Je doute qu'on puisse devenir amie. Même si tu n'es pas la pire des criminelles, tu en es une quand même. Et je suis une super héroïne, je me dois de faire respecter la loi et l'ordre. Si je me rends complice… Je ne mérite pas de porter ce titre. Le positif : nous ne sommes pas ennemies. Pas encore. Si un jour tu abandonnes le crime, je serai heureuse de te compter parmi mes amies. D'ici là… C'est impossible. »

Voilà. C'était dit. Elle espérait simplement que les choses resteraient cordiales. Elle ne tenait pas à devoir gérer une scène de crise. Le rejet était quelque chose que certains vivaient très mal mais même si elle appartenait au mauvais côté de la loi, cela ne voulait pas dire que c'était plus agréable pour autant. Elle était triste de devoir prendre cette décision mais elle n'avait pas le choix. Elle devait être la super héroïne dont le monde a besoin et c'était une tâche qui exigeait de nombreux sacrifices. Ainsi étaient les choses en ce bas monde.Mais au final, en consentant à faire cela elle permettait à la Grande Majorité de dormir sur ses deux oreilles la nuit. Le malheur de l'une pour le bonheur des autres...C'était un travail ingrat que d'être une super héroïne. Mais elle avait accepté cette réalité depuis des années. On l'avait formé dès la naissance ou presque pour cette vie...
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Ven 4 Mar 2016 - 14:16
Après lui avoir proposé de devenir amies, je me doute que la réponse ne sera pas positive vu que je suis une super-criminelle et elle, une super-héroïne. Pourtant, je dois admettre que j’apprécie beaucoup la jeune femme pour sa façon d’être qui s’avère être assez simple. Certains héros ou héroïnes ont la grosse tête et se prennent pour le centre du monde parce qu’ils font le bien. Avec Altee, c’est complètement différent et j’apprécie énormément de discuter avec elle. La réponse à ma question tarde à tomber vu qu’elle semble être entrain de réfléchir et je préfère ne pas l’interrompre. Restant silencieuse, je me contente d’observer la jeune femme qui est entrain d’imaginer le pour et le contre à être amie avec une criminelle. Finalement, elle décide de s’exprimer pour me donner une réponse et comme je le pensais, elle s’avère être négative.

Je comprends parfaitement son ressenti et il est parfaitement normal de me voir refuser ma proposition. C’est à contre cœur que j’accepte sa décision et qui sait, peut-être un jour, je changerai le camp comme je l’ai fait auparavant. Néanmoins, je fais en sorte de garder le sourire même si on peut voir sur mon visage, la légère tristesse que je suis entrain d’exprimer et je bois une nouvelle gorgée du champagne avant de prendre la parole.

« Je comprends parfaitement ton refus… Il est clair que je t’imagine mal d’être amie avec la célèbre cambrioleuse, Catwoman. Tu as raison, nous ne sommes pas ennemies et j’espère ne jamais l’être car tu es quelqu’un de bien. »

Autant lui faire part que par le passé, j’ai été du côté du bien pendant un moment quand j’étais en couple avec Bruce.

« Peut-être qu’un jour, je passerai à nouveau du côté des gentils comme je l’ai fait une fois par le passé… Je ne sais pas si tu connais Batman mais pendant un certains temps, j’ai été sa compagne et j’ai fait des bonnes choses à ses côtés avant de replonger dans le crime suite à notre séparation. »

Des souvenirs assez douloureux à se remémorer et je fais en sorte de garder le sourire tout en posant mon regard sur Altee.

« Le jour où je passe du côté des gentils, je te le ferai savoir… Je t’en fais la promesse. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Mar 2016 - 16:08
Oh? Catwoman avait été en couple avec Batman? Les yeux d’Atlee s’illuminèrent pratiquement. UNE HISTOIRE D’AMOUR! Entre un justicier tourmenté et une belle cambrioleuse qui avait su voler son cœur! C’est beau l’amour. Enfin. Quand on le comprend. Elle s’était renseignée, bien sûr mais il fallait bien l’admettre : c’était un des concepts les plus étranges qui soit. Un gentil et une méchante formant un couple qui amène la méchante à devenir gentille… C’était une belle histoire quand même. Quoi que ça ne risquait pas de lui arriver : jamais elle ne se lierait à un méchant ou à une méchante. Son devoir envers la Terre passait avant les considérations amoureuses. Enfin. En théorie. Mais face à un gentil ou une gentille, c’était différent. C’était aller chercher des renforts pour son combat contre le mal donc c’était bien.

C’était quand même particulier : Catwoman lui parlait comme si elle avait prévu de redevenir gentille. Le concept échappait à Atlee : faire une bonne action ne rachète pas d’une vie de crime. Ce n’était pas logique. Il fallait passer le reste de sa vie à se racheter, tout simplement. On ne peut pas juste faire : ok, c’est une gentille maintenant. C’était insensé. Mais bon. Les humains avaient une drôle de façon de voir les choses et peut-être que c’était logique pour eux. Allez savoir. Elle ne comprendrait jamais vraiment cette espèce capable tant du pire que du meilleur. Elle ne disait pas que les Stratans étaient supérieurs, non. Ceci dit c’était beaucoup plus simple au sein de son peuple. Pour commencer, personne ne faisait le mal. C’était considérablement moins problématique. Il faut avouer aussi que la façon de vivre des Stratans était très différente également.

Cette soirée par exemple. Elle n’aurait jamais eu lieu à Strata parce que cela impliquait une division des classes sociales. Strata vivait comme une communauté, chacun choisissant son rôle et aidant à contribuer à bâtir un futur meilleur. Oui, ils étaient dirigés par un Conseil mais il n’y avait pas vraiment de classe sociale, de riches et de pauvres. À Strata, tout le monde est logé et tout le monde travaille. Et est-ce que le boulanger est moins important que le scribe? Non. Est-ce que le conseiller est plus important que la guérisseuse? Non. Sans ces pièces, l’engrenage ne peut pas tourner. Et donc, au lieu d’essayer de déterminer qui est le plus important, Strata fonctionnait comme un grand tout cohérent. Mais bon. Elle était à la surface désormais. Il fallait s’adapter aux réalités de ce monde étrange et de ses habitants tout aussi étranges de comportement.


« Si tu deviens gentille, ce n’est pas impossible. Mais une seule action ne fait pas de quelqu’un un gentil. C’est dédier le reste de sa vie à se racheter pour le mal qu’on a commis. Si c’est effectivement le cas… Nous pourrons devenir amies. Et je sais que je ne devrais pas demander mais… Toi et Batman? Wow… Il a du goût! J’ai vu ton costume et tu es super sexy dedans. OH! Désolé, désolé, désolé… »

Atlee essayait de se familiariser avec le vocabulaire humain et la télé lui avait appris un tas d’expressions et parfois, elle essayait de les utiliser, menant à des situations cocasses comme en ce moment. Déjà, de ce qu’elle savait, deux personnes du même sexe ne devaient pas éprouver d’attirance car c’était encore un tabou (chose stupide, l’homosexualité était parfaitement acceptée à Strata), il ne fallait pas complimenter une personne du même sexe sur son apparence si cela implique d’admirer son physique au lieu de son style et… Elle s’attendait presque à ces insupportables rires en conserve qui semblaient omniprésents dans la plupart des émissions humaines. Sitcom ils appelaient ça? En tout cas, dans cet esprit naïf et doux, elle ne disait pas ça pour séduire, elle décrivait et disait les choses comme elles les percevaient.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mer 27 Avr 2016 - 13:49
Cette soirée s’avère être très intéressante depuis que j’ai rencontré cette chère Altee. Cette dernière est une jeune femme agréable mais un peu trop naïve à mon goût. Cependant, je passe un agréable moment en sa compagnie même si elle a refusé ma proposition pour devenir son amie. Il faut reconnaître que je lui ai confié certaines choses me concernant et c’est parfaitement normal qu’elle refuse ma proposition. D’ailleurs, je ne lui en tiens pas rigueur vu que c’est partie remise car peut-être qu’un jour, j’aurai la chance de faire à nouveau le bieni comme je l’ai fait par le passé lorsque j’étais la compagne de Bruce. Même si cela ne s’est pas terminé comme je le souhaitais, je garde ce passage de ma vie avec lui comme un agréable souvenir.

Il faut reconnaître que la jeune femme a parfaitement raison, je ne peux pas devenir une bonne personne en faisant une bonne action mais je dois le faire tout le reste de ma vie. Je ne peux qu’à acquiescer suite à ses paroles car je les approuve parfaitement et si j’arrive à changer complètement, elle acceptera de devenir mon amie. Je dois dire que cela me fait énormément plaisir et je compte bien changer pour avoir un meilleur avenir. Le fait de lui avoir parlé de ma relation avec Batman semble l’impressionner et elle me complimente car dans mon costume, je suis super sexy. Je ne me retiens pas de rire légèrement lorsqu’elle me présente ses excuses et je décide de prendre la parole.

« Tu n’as pas à t’excuser… Je trouve cela très flatteur qu’une Super-Héroïne me trouve super sexy dans mon costume… Tu vois si Batman avait fait passer notre relation avant tout le reste, je serai certainement encore avec lui et je ne serai pas redevenue une vilaine fille… Mais bon, c’est la vie. »

Je lui adresse un doux sourire car me remémorer le passé me fait plus mal que je le pensais et je tente de lui montrer que tout va bien tout en gardant mon sourire sur les lèvres.

« D’ailleurs, si un jour ça te tente… On pourrait faire une sortie en costume, comme ça tu pourras en profiter pour me regarder et me complimenter par la même occasion. » M’exprimais-je avec un léger rire. « D’ailleurs, j’aime bien être complimentée donc ne gêne pas pour le faire. »

Plus qu’à savoir si la jeune femme va accepter ou non mon invitation et si elle refuse cette dernière, je ne lui en voudrai pas du tout.

« Tu as le droit de refuser bien sûr, je ne t’en tiendrai pas rigueur. » Ajoutais-je tout en lui faisant un petit clin d’œil.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Avr 2016 - 17:16
Dans la tête d’Atlee c’était plutôt simple : pourquoi dire non? Si effectivemment Catwoman décidait de retourner dans le camp du bien, qu’elle en faisait la preuve et qu’elle avait vraiment cette volonté… Cela ne voudrait pas dire qu’elle lui ferait confiance à 100% : rechuter était toujours possible. Par contre, cela ne voulait pas dire qu’elle s’en méfierait comme de la peste. Elle commençait à comprendre qu’elle ne pouvait pas mettre tous les criminels dans le même panier. Que certains étaient moins dangereux que d’autres, moins mauvais que les autres. Divine, par exemple, la clone de sa meilleure amie au monde, Power Girl. Ou justement, Catwoman. De ce qu’elle comprenait, Catwoman volait des objets et Atlee était opposée au luxe trop opulent. Qu’un riche égoïste ait une pièce hors de prix de plus ou de moins… Cela vous surprend?

Rappelons qu’Atlee venait d’un monde, une immense cité souterraine vivant en communauté. Où tout le monde aide tout le monde par bonté d’âme et non par obligation. Il était impensable pour Atlee de refuser de l’aide à ses compatriotes. Il n’y avait pas de pauvreté, pas de gens illettrés et personne ne se sentait réellement supérieur à l’autre parce que tous travaillaient au même objectif. Faire de Strata un endroit où il fait bon vivre. Est-ce que c’était un crime, est-ce que c’était mal? Non. Bien sûr que non. Une civilisation qui survit pendant des millénaires sur des principes comme la volonté et l’entraide c’est plutôt rassurant non? Et les Stratans vivaient dans un monde technologiquement avancé. Simplement, cette technologie était moins ostentatoire que celle des humains. On ne pouvait même pas dire « oui mais ce sont des sauvages ».

Donc que Catwoman punisse les riches pour leur égoïsme n’était pas, dans la tête d’Atlee, la même chose que de voler l’argent durement gagné des gens ordinaires. Elle restait une vilaine mais pas une vilaine méchante pas belle. Expression utilisée ici non pour les critères physiques (ce serait un peu injuste de dire que Catwoman n’était pas une belle femme) mais pour ce donner une idée de l’échelle qui existait dans la tête de la Stratane. Elle avait l’air de réfléchir lentement mais toute cette réflexion ne prit pas plus que trois secondes, gros maximum des maximums. D’accord. Si Catwoman faisait la preuve qu’elle était vraiment redevenue du bon côté de la loi, elle pourrait aller faire une virer en costume avec elle. Probablement une patrouille ou deux mais certainement pas à Gotham. Elle n’aimait vraiment pas cette ville. Mais à New York, par contre…


« On pourrait faire ça mais pas à Gotham. Je n’aime pas cette ville. Tout semble gris et triste ici. Mais New York je pourrais bien. J’aime New York. C’est plein de couleurs et de choses à découvrir. Tu voudrais bien venir à New York? Ce n’est pas si loin de Gotham en fait, j’ai regardé sur une carte une fois. Est-ce que tu as une voiture? Si tu es Catwoman ça doit être la Catmobile, non? Comme Batman, quoi! »

Du grand Atlee. Elle fonctionnait beaucoup par associations. Par raisonnement, peut-être que les héros et vilains de Gotham fonctionnaient par thème. La Jokermobile, la Pingouinmobile, la Robinmobile… Une hypothèse pas si farfelue que ça quand on considère les tendances de certains personnages en costume. En tout cas elle n’avait pas dit non, ce qui était bon signe et elle ne semblait pas hostile à l’idée, ce qui laissait aussi entendre que Catwoman, si elle faisait un écart, devrait s’en tirer sans trop se faire embêter par la jeune justicière. Atlee était naïve, certes, mais elle ne plaisantait pas avec la loi et plus d’un criminel avait pris sa naïveté pour une faiblesse plus grande qu’elle ne l’était. Mais bon, c’est en faisant des erreurs qu’on apprend, à ce qu’on dit. Ces criminels ont encore quelques années de prison en avant d’eux pour bien assimiler la leçon…
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Mer 15 Juin 2016 - 23:05

Changer complètement son style de vie, je l’ai déjà fait une fois et ce n’est pas une chose assez simple à faire. Passer d’une criminelle à une héroïne a été fortement appréciable pour moi lors de ma relation avec Bruce et durant tout ce temps, je n’étais plus du tout la même. Une chose est certaine, il y a toujours une part en moi qui continue à aimer le milliardaire et il m’arrive parfois de verser des larmes pour lui car je ressens un manque. Beaucoup de choses de sa personne me manque en fait et il faudra que je discute de certaines choses avec lui lors de notre prochaine rencontre. Pour le moment, je profite pleinement de la présente de cette chère Altee qui est d’une agréable compagnie, je dois le reconnaître. D’ailleurs, je lui propose même de se faire une petite sortie en costume un de ses jours et j’attends patiemment que la jeune femme me donne une réponse.

Quand elle décide de me la donner, j’esquisse un sourire amical car elle accepte clairement ma proposition. Cependant, il y a une condition. Altee souhaite que cela se déroule dans une autre ville que Gotham car la jeune femme déteste cette dernière. Elle trouve la ville trop grise et triste ici. Je reconnais qu’elle n’a pas du tout tort là dessus et j’acquiesce légèrement tout en écoutant la suite de ses paroles. Donc New-york est une ville plus adaptée pour elle et je peux comprendre parfaitement car il y a une fameuse différence entre New-York et Gotham. Dans tous les cas, cela me convient parfaitement et ensuite, je ne peux m’empêcher d’éclater de rire quand elle me parle de Catmobile.

« Cela ne me dérange pas d’aller à New-York et j’ai envie de te faire plaisir. En même temps, je te prouverai que je suis une personne qui n’a pas un si mauvais fond comme on essaye de le prétendre. Je suis peut-être une voleuse et on me qualifie de criminelle mais je ne suis pas une meurtrière… »

Au moins, les choses étaient mises au clair et je retrouve le sourire lorsque je décide de lui faire part que je ne possède pas de Catmobile.

« Malheureusement, je ne suis pas Batman et je ne dispose pas d’une Catmobile même si ça serait sympa d’en avoir un véhicule à mon nom. »

Il est évident que je trouve cela amusant et peut-être qu’un jour, j’essayerai d’en faire part à Bruce pour essayer d’avoir un moyen de transport à mon nom.

« Quand souhaites-tu entreprendre ce voyage ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 16 Juin 2016 - 4:23
Voilà qui était une belle preuve d’ouverture! Atlee était ravie que Catwoman accepte son idée et qu’elle soit si volontaire à aller de l’avant. Non, vraiment, Gotham n’était pas pour elle. Cette ville avait quelque chose de malsain. D’empoisonné. Cela lui rappelait le scénario d’un jeu vidéo auquel elle avait joué récemment : Shadowrun: Hong Kong (Extended Edition bien évidemment, rien de moins!) Quand la machine à produire le bon karma capote et se met à produire du mauvais karma, un truc du genre… Non, New York n’était pas parfaite. La ville avait ses défauts, comme toutes les villes. Mais c’était pratiquement deux mondes complètement différents. Gotham… Non Gotham n’était clairement pas une ville ordinaire, n’était pas une ville faite pour les gens comme elle. C’était une sorte de dangereux cancer à peine contenu et encore.

Non New York ce serait mieux et comme elle n’était techniquement pas super héroïne à temps plein, au sens des organisations de super héros existant en ce bas monde, elle n’avait pas de problème à planifier une patrouille un peu n’importe quand. Elle n’avait pas d’horaire défini parce que franchement, ce n’était pas comme si les criminels faisaient : hey Terra, vendredi, quatorze heure, on se fait une petite course poursuite? Peut-être qu’il ne se passerait rien pendant la patrouille. Qui sait. Ce qui était sûr c’est que l’idée était lancée et que Catwoman avait accepté et ça, ça faisait vraiment plaisir à Atlee. Wlle aimait prendre des décisions qui pouvaient aider les autres. De là à prétendre que cela aiderait vraiment Catwoman à trouver sa voie serait prétentieux mais en fait… Elle ne serait pas en train de voler, donc de commettre un crime, pas vrai?


« C’est vraiment super alors! Et pour le voyage, je rentre bientôt à New York, je… Comment dire… Je vis là-bas avec ma meilleure amie au monde parce que retourner à Strata et revenir à la surface prendrait bien trop de temps. Alors que si je suis déjà à New York, ça va beaucoup plus vite pour intervenir. Donc si tu veux venir, ça peut être d’ici une journée ou deux. Ça ne me dérange pas du tout du tout du tout. »

Elle ne savait pas comment Catwoman allait faire le voyage sans Catmobile aussi se dit-elle qu’elle devait avoir un autre plan en tête. L’avion? Peut-être. Pas le train tout de même? C’était long les voyages en train. Oui, il y avait de jolis paysages mais bon. Ce n’était pas son truc le train. Elle ne pouvait pas rester en place très longtemps, Atlee, elle avait besoin de dépenser son énergie et donc… Voilà quoi. C’est pour cette raison qu’elle utilisait plus souvent qu’autrement sa roche de transport. Elle fut tirée de ses pensées quand un des organisateurs lui fit savoir qu’elle devait retourner à l’intérieur. Le beau sourire d’Atlee se désintégra. Elle avait l’air misérable. Elle ne voulait pas retourner avec ces gens malhonnêtes et fourbes. Des vipères! Elle faisait de l’art par plaisir et eux cherchait à l’exploiter et à détourner les profits.

« Je… Je dois y aller. Ils veulent que je fasse un discours sur mon art et que je leur parle de mon inspiration, tout ça. Après il y aura une vente aux enchères… Quand je pense que ces gens ont tant d’argent, se goinfrent plus que de raison et abusent de tout alors que dans les rues de cette ville des gens souffrent… Ça me rend malade. Et les super héros ne veulent pas s’attaquer à ce genre d’ordre établi… »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 25/09/2015
Messages : 61
Localisations : Dans une bijouterie
MessagePosté le: Jeu 28 Juil 2016 - 13:49
Altee est vraiment une jeune femme intéressante et même si elle est différente de nous, j’apprécie grandement sa compagnie. Contrairement à elle, j’apprécie énormément Gotham vu le temps que j’ai passé dans cette ville mais pour la jeune femme, je suis prête à la suivre à New-York pour passer du temps avec elle. D’ailleurs, ce n’est pas pour rien que je lui ai promis de changer et qu’à l’avenir, j’éviterai de voler les autres. Il faut reconnaître que cela ne sera pas facile de m’abstenir de faire un tel acte mais je ferai des efforts pour devenir son amie. Quand on y pense, cela me fera des vacances et je pourrai en profiter pleinement pour me reposer ainsi que me ressourcer un peu.

Quand la jeune femme prend la parole, je l’écoute avec attention, m’expliquant qu’elle rentre bientôt à New-York et qu’elle vit en compagnie de sa meilleure amie au monde. D’ailleurs, le voyage entre Strata et la surface semble être assez long à faire d’après ses dires. C’est moi ou elle vient de me faire une proposition pour l’accompagner à son retour ? Si c’est le cas, je suis partante à cent pour cent, histoire de débuter mes vacances plutôt.

« Ecoutes, si cela ne te dérange d’emmener une criminelle en rédemption, je veux bien t’accompagner pour ton voyage de retour à New-York… Je dois t’avouer que j’ai besoin de changer d’air et que je t’apprécie énormément… Tu es vraiment une personne intéressante, Altee. »

Ce sont des paroles sincères que je viens de lui dire et pour appuyer mes dires, je lui adresse un sourire sincère. Etant en pleine conversation, un des organisateurs arrive à notre rencontre pour inviter Altee à retourner à l’intérieur. Visiblement, sa présence est requise et cela ne semble pas enchanter la jeune femme au vu de l’expression sur son doux visage. Elle en profite d’ailleurs pour me faire part de son ressenti sur ses gens cherchant à dépenser leurs argents de n’importe quelle façon alors qu’ils pourraient l’utiliser autrement, en venant en aide aux autres par exemple.

« Je te comprends parfaitement et je partage ton avis… C’est pour ça que j’agis de cette façon même si je garde la plupart du butin pour moi. Si tu ne souhaites pas les affronter seule, je peux t’accompagner et te soutenir pour ce moment difficile. Quand ça sera terminé, on ira se détendre dans un autre endroit… Tu es partante ? »

J’espère sincèrement qu’elle acceptera ma proposition car je vois clairement qu’elle n’apprécie pas de se trouver en ses lieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 28 Juil 2016 - 18:26
De savoir qu’elle ne serait pas seule à retourner se jeter au milieu des vipères soulagea grandement Atlee. Elle n’aimait pas cette ville et ses habitants. Elle voulait rentrer à New York ou aller dans un endroit plus chaleureux. Ici, tout le monde souriait, oui, mais c’était tellement froid voire glacial que même la naïve Stratane se rendait compte de tout le faux et tout le venin qu’il y avait au cours de cette soirée. Elle n’aurait jamais dû accepter, diront certains. Mais en même temps, Atlee disait rarement non si elle pouvait aider. C’était dans sa nature, tout simplement. On pourrait parler là d’une vulnérabilité, certes, mais c’est aussi la vraie base de tout héros soit le don de soi. Donner sans demander à recevoir, c’est un noble sentiment. Un peu utopique, assurément idéaliste mais bon. Il y a pire en ce bas monde. Au moins elle n’était pas fanatique.

Elle attendit que Catwoman remette perruque et accessoire pour être sûre de ne pas avoir d’ennuis et suivi de près par la cambrioleuse, elle retourna avec les autres. L’élite de Gotham voulait un discours et Atlee savait qu’ils essaieraient de déformer ses paroles. Elle fut accueillie par des applaudissements mais elle savait qu’ils étaient faux comme tout le reste. Elle se présenta au niveau du podium et attendit que le silence revienne. Elle pouvait entendre les murmures des gens présents. Pensaient-ils qu’elle était sourde? Elle entendait parfaitement leurs commentaires désobligeants, sur son costume, sur ses manières, sur son attitude naïve et joviale… C’était précisément pour ces raisons qu’elle n’aimait pas ce genre de personnes. Bon. Il fallait le faire… Et elle le ferait. Atlee n’avait qu’une parole, après tout. Il lui fallait juste trouver le courage de le faire.


« Bonsoir… Je m’appelle Atlee mais ça vous le savez déjà. Alors on m’a invité pour parler de mon art. En fait, voyez-vous, c’est plutôt simple. Je m’inspire de ce que le monde a à offrir de beau et de bien et je fais ces sculptures pour le plaisir. Il n’y a pas d’histoire d’argent ou d’envie de reconnaissance et de gloire. Je suis une super héroïne et c’est ma façon de m’évader de la dure réalité que nous vivons à tous les jours.

Vous êtes ici rassemblés ce soir pour transformer mon art en une parodie en mettant de l’argent derrière. Oui, l’argent amassé est supposé aller à un organisme de charité. Mais je ne suis pas idiote. Naïve, peut-être mais pas idiote. Le gros de cet argent va retourner directement dans vos poches quand vous allez revendre à d’autres mes œuvres. Il m’aura fallu un bon moment pour trouver le courage de le faire mais… Je m’en vais.

Je vous remercie pour la soirée. Vous m’avez ouvert les yeux. Je vais repartir avec mes œuvres parce que vous n’avez pas la noblesse d’esprit pour les mériter. Je vais faire un don de ces dernières directement aux œuvres de charité. Vous les voulez? Alors vous devrez payer pour. Je ne demande pas d’argent. Je suis une super héroïne. C’est mon devoir de défendre ceux qui n’ont pas la force de le faire. Bonne soirée. »


Visiblement personne ne s’attendait à une telle réaction de la part de la super héroïne. Pourquoi continuerait-elle à perdre son temps ici alors qu’elle pouvait se faire une nouvelle amie. Elle revint vers Catwoman (déguisée) et elle lui fit un grand sourire alors que toutes les sculptures qu’elle avait amenées avec elle la suivaient comme une file de cannetons. Évidemment, les protestations ne tardèrent pas à se faire entendre mais elle s’en moquait. Elle avait fait son choix et être une super héroïne, ce n’était pas juste sauver le monde. C’était savoir se tenir debout pour ses convictions. Si les héros de Gotham ne voulaient pas s’opposer à ce genre de corruption, elle ne se gênerait pas pour le faire. Nul doute que les journaux parleraient demain de ce qu’elle avait fait mais… Elle était déjà plus occupée à se demander où Catwoman comptait l’amener… Et à ses prochaines aventures!
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Soirée dans un nid de vipères (PV Selina Kyle) (Terminé)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Sortie en début de soirée dans mon jardin
» Disneyland Paris propose 16 nouvelles soirées dans ses parcs à thèmes
» [S][Photos] Les plus belles photos du "Jeckyll" de Babou
» En soirée dans la baie d'Annecy
» Hendaye "Soirée ttes danses" Bibiana Tango dans la Pau

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-