Enquête à l'asile [Libre]

Invité

MessagePosté le: Dim 11 Oct 2015 - 23:36
Jim regardait par la fenêtre du taxi, les derniers mots qu'il avait eu pour Maggie n'avait guère de sens. Il savait pertinemment, quelle fera le contraire. Elle retournera au commissariat et menacera sans doute le directeur de l'asile. Une jeune femme avec un cœur immense, Jim l'aimait beaucoup et ne voulait pas que la folie de Gotham ne s'empare de son insouciance. Jim était désormais plongé dans ses pensés, quand le taxi quitta la ville, pour prendre la route menant à l'asile.

Arkham, un asile pour les pires criminels de la ville. Il avait envoyé beaucoup des cinglés ici, les noms les plus connus avec l'aide de la chauve-souris, mais il détestait y mettre les pieds en personne. Le taxi filait rapidement vers la demeure surplombant la colline. Le portail iconique s'approchait trop rapidement au gout du nouveau commissaire adjoint. Il n'y avait aucune voiture de police, le groupe envoyait par Maggie n'était pas encore arrivé. Mais Jim ne pouvait pas attendre plus longtemps, il fallait résoudre cette affaire rapidement. Il voulait rentrer, serrait sa fille dans ses bras et terminer sa nuit tranquillement, les dernières heures furent éprouvante pour son retour.

Gordon demanda au chauffeur de l'arrêter à une centaine de mètre du portail. Il lui donna l'argent pour la course. Il inspecta les environs, l'atmosphère autour de l'asile était lourde, les nuages presque plus épais que d'habitude. Il régnait comme une air macabre au-dessus d'Arkham. Prenant son courage à deux mains, tout en inspirant longuement, il daigna enfin passer le portail et pris le chemin vers l'asile.

Environ cinq bonne minutes s'écoulèrent avant qu'il ne se retrouve devant les lourdes portes. Il hésita à pénétrer à l'intérieur, pendant qu'une caméra de surveillance donnait les informations au centre de sécurité. Soudain, un craquement se fit entendre, l'une des portes s'entrouvrit et Jim put entrer.

-Pas moyen de faire demi-tour Jimbot. Tu as fait un choix, tu dois aller jusqu'au bout.

Ses mots semblaient résonner sur les murs sombres de la demeure. Quelque chose clochait au fur et à mesure que Jim avancer. Il n'y avait aucun bruit, aucun garde dans les parages. L'acteur principal de la dernière prise d'otage, avait sans doute passé à l'action ici-même. Son instinct de flic repris le dessus, il dégaina son arme tout en réajustant ses lunettes et se mit à la recherche d'indice.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 20 Oct 2015 - 15:42
" J'adore quand tu à peur Jeremiah. Prêt à vendre père et mère pour s'en tirer alors qu'il n'y à pas si longtemps tu imitais Black Mask. Ca veut jouer les durs, ça veut se la péter alors qu'on à une puce dans la nuque prête à exploser. Tu sais quoi ? Plus je parle, plus tes yeux sortent de leurs orbites ! C'est d'un comique ... "

Les pieds sur le tableau de bord, la faux posée sur la nuque, Scarecrow guettait avec impatience la venue d'un justicier dans l'asile. Il était vrai que sa prise d'assaut de l'asile ne s'était pas ébruitée, mais les justiciers allaient forcément venir pour voir si tout se passait bien. Et là, tout le monde comprendrais que Gotham appartenaient aux fous. Ils reverraient leur justicier mort revenir de l'asile découpé en morceaux. A part si c'était Batman, là, il n'aurait plus aucune chance. Malheureusement, Batman n'était pas prévu pour cette partie du plan, il le serait pour la toute fin.

En regardant plus attentivement sur l'un des panneaux de contrôle, Scarecrow remarqua le commissaire Gordon qui rentrait. Pourquoi Est-ce que cela devait être lui ? Avait il rencontré les faux hommes de Black Mask ? Avait il deviné qu'ils étaient faux ? Ah ... La chute du parrain de la pègre ne se passait pas comme prévu décidément. Il fallait qu'il inonde cet endroit de gaz terrifiant, et s'en serait fini de Gordon, il mourrait comme tout les cadavres des gardes qui jonchaient l'asile.

En effet, Scarecrow avait usé d'un petit stratagème, afin que, depuis la salle de contrôle, tout les bâtiments de l'asile soient entièrement recouvert d'un gaz hallucinogène. Jonathan tira donc sur le petit cordon qui retenait tout les petits sacs fermés, afin qu'il s'ouvre. Mais au moment de tirer, sa main ne rencontra aucune résistance, et il découvrit dans sa main un petit bout de cordon : le fil s'était cassé.


" Ah ... Regarde ça Jeremiah. On peut dire que c'est vraiment pas de chance. Même moi, j'aurai préféré découvrir mes plus grandes peurs plutôt que de me faire bouffer par des fous qui ne pensent qu'à manger tout ce qu'ils trouvent. "

Crane pianota quelques secondes sur le tableau de bord et libéra les cellules qu'il s'était refusé de libérer durant l'assaut sur Arkham, lorsqu'il avait libéré le Joker. Dès lors, des gémissements et des hurlement à glacer le sang se firent entendre sur toute la presqu'île d'Arkham. Ce n'était pas, à proprement parler, des zombies. C'était des détenus contenant des troubles du comportement. Mais, entre nous, cela ne faisait aucune différence. Dès qu'ils verraient l'honnête commissaire de Gotham, il ne se préoccuperont que d'une chose, l'étriper.

Crane sauta donc de sa chaise, traîna Jeremiah en le tenant par les cheveux et se dirigea vers la position de Jim. Dès qu'ils le découvriront, les détenus le prendrait autant pour cible que le commissaire. Cependant, il ne pouvait résister à la curiosité : il voulait découvrir les plus grandes peurs de Gordon. Autant que cette putain de journée soit instructive.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 0:47
Alors, qu'il continuait d'avancer librement dans les couloirs de l'asile. Jim ne rencontra aucune résistance, il se demandait ce qu'il avait pu se passer ici-même. D'habitude, l'entrée et le hall d'accueil sont bondés de gardes en arme et de médecin en blouse blanche. Et de temps en temps, il pouvait entendre les hurlements et borborygmes ineptes des patients dans leurs cellules. Jim resta sur ses gardes malgré tout, il avait remarqué en jetant un coup d’œil, que les caméras de sécurité tournaient toujours et que si quelqu'un se trouvait dans le centre de commandement, il l'avait certainement remarqué.

Les secondes s'égrainaient lentement et Gordon se posa certaines questions et l'une d'elle était pourquoi un tel silence. Quelqu'un avait prit un grand soin à ne laisser aucune trace. Était-ce un piège ? Une question qui restera en suspens encore un certain temps. Il serrait fermement la crosse de son flingue, pendant qu'une goutte de sueur perla sur son front, son souffle se fit plus rauque. Quand, il tomba sur une trace de sang sur un mur. Tout en s’approchant, il remarqua des traces de bagarre, des morceaux de tissus et des cheveux traînaient sur le sol. Le manipulateur de cette nuit et de l'attaque sur l'hôtel de ville avait bien attaqué l'asile en même temps. Mais qui ? Sionis n'était pas en mesure de foutre un tel bordel, le Joker moisissait encore dans sa prison, à moins que ? Une personne mal intentionné lui donne un coup de pouce pour le faire sortir. Mais Harley, n'était pas à l'asile, elle devait encore se baladait dans les bas-fonds de Gotham à la recherche d'une bande.

Quand Gordon se redressa, il n'avait pas penser à une personne, lorsque des hurlements raisonnèrent dans tout l'asile, même en-dehors. Le commissaire adjoint retourna au pas de course vers la porte principal et jeta un coup d’œil au travers des barreaux. Une bande de patients couraient dans tous les sens, jurant et insultant des fantômes. Ils se dirigeaient tous vers l'entrée principal. Gordon était prit au piège, il chercha un moyen de bloquer le seul point de passage. Il regarda de droite à gauche et vit une salle aux vitres blindées. La porte était entrouverte, il se faufila à l'intérieur, ferma la porte avec le code et se planqua derrière le mur. Les patients passeraient certainement devant sans le voir, malheureusement, le commanditaire devait se trouvait dans la salle de contrôle. Puis Gordon, se rappela les symptômes des patients en approche, il ne pouvait s'agir que d'une seule personne.

Le flic s'agenouilla et fouilla dans les tiroirs des différents bureaux de la pièce. Il trouva un bloc-note et un stylo et se mit à écrire un message.

"Maggie, le commanditaire de l'attaque sur la mairie était une diversion. Il s'agissait de nous mettre à l'écart pour prendre le contrôle de l'asile. Il doit s'agir de Crâne. J'ai remarqué des patients venant vers moi, avec les symptômes de son poison.
Je ne peux pas attendre, j'ai peur de ce qu'il peut faire aux commandes de l'asile. Je fonce dans le tas. Fais rapidement et mets en place ton équipe et un cordon de sécurité autour de l'enceinte de cet asile de fou.

Gordon"

Il plaça le mots sur la vitre blindée, pour que Crane s'il s'agissait bien de lui puisse le voir grâce aux caméras. Il empoigna fermement son arme, en regardant ses munitions de rechangent. Les patients venaient de rentrer, l'entrée était pleine de patient, il fallait les enfermer sans leur faire le moindre mal. Gordon se parla à lui-même.

- Je m'occupe de tes crétins Crâne et je viens de te chercher!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 28 Oct 2015 - 11:49
Scarecrow avait déjà pu constater quelles étaient les plus grandes peur du commissaire de Gotham. Alors qu'il pourchassait Batman en détruisant les points relais et l'électricité de la ville de la centrale Light & Powers, il avait emmené Gordon au sommet de la cathédrale de Gotham après l'avoir capturé. Il avait ainsi pu comprendre que la peur de vide était bien présente chez lui.

Mais il y avait autre chose, quelque chose de bien plus intéressant. A chaque fois que l'épouvantail avait capturé le commissaire pour lui administrer son sérum où son gaz, ce dernier se tortillait parfois, prononçant le nom de sa fille, Barbara. Personne n'ignorait que la fille du commissaire avait été violée et rendue paraplégique à cause des actions du Joker. Du moins, c'est ce que la rumeur disait, et ce que le Joker lui avait confirmé, car la honte des Gordon était trop puissante pour qu'ils avouent la moindre chose. Du moins, c'était ce qu'imaginait Jonathan. Il murmurait également le nom de Sarah. Après quelques recherches, Scarecrow avait appris que celle-ci avait été abattue par le Joker lors du tremblement de Terre qui avait secoué Gotham, lorsqu'il avait affronté psychologiquement Huntress pour s'emparer des armes du Pingouin tout en créant un carnage chez les fidèles. Au final, les fidèles, après avoir tenté de le tuer, ce qui le rendit joyeux puisqu'il souhaitait être le martyr de sa propre cause solitaire, décidèrent sous les conseils d'Huntress de le pardonner.

L'épouvantail, souhaitant désormais amplifier les sentiments de peur de Gordon, et surtout voulant l'éliminer - il ne devait surtout pas retourner au GCPD après avoir compris qui avait voulu faire couler le Mask - progressait sur la passerelle des gardes, en hauteur, à l'abri des détenus devenus complètement fous. Il décrocha un téléphone, qui servait à parler dans tout les bâtiments administratifs de l'asile d'Arkham. Gordon entendrait forcément le message.


" Monsieur le commissaire ! Je ne m'attendais pas du tout à votre visite ! Qu'est ce qui vous amène ici dites moi ? C'est votre fille qui vous à appelée ? Je lui avais pourtant demandé de ne pas appeler de personnes à notre petite fête. Ah oui parce que au cas où vous ne le sauriez pas elle est avec moi. J'ai aussi avec moi notre ami Jeremiah Arkham, fondateur de cet asile de fous. J'ai beaucoup de respect pour lui car vous savez, j'ai un dicton qui dit : un sain d'esprit dans un asile de fou, ce n'est pas le directeur de l'asile mais bien le roi des fous. Pas d'accord avec moi ? Bon, quoi qu'il en soit, c'est que vous m'avez manqué de respect en pénétrant dans ma demeure sans en demander la permission. Pour compenser votre manque de tact, je vais éliminer mademoiselle Gordon et monsieur Jeremiah si vous ne m'avez pas trouvé dans la demie heure. J'espère que vous m'avez compris. Sur ce, bon jeu et bonne partie ! "

Scarecrow raccrocha, sans avoir pu voir le mot de Gordon sur la porte car il avait quitté le poste de contrôle. Cependant il savait à peu près où se trouvait Gordon puisqu'il l'avait vu à l'aide des caméra lorsqu'il était entré dans l'asile., c'était le bâtiment administratif, non loin de la salle des pièces à conviction, où il pourrait faire joujou avec les gadgets de ses collègues. Tout en courant après le commissaire. La fin de la soirée s'annonçait amusante.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 23:46
Le moment était venu de passer à l'action, Jim entrouvrit la porte. Il put voir deux hommes, avec des camisoles de force, rendit complètement dingue juste devant lui, se tortillant dans tous les sens. Ils devaient lutter contre les visions dut au sérum de l'épouvantail. Jim chercha un moyen de faire venir les fous à lui, les mettre à l'écart sans faire de mal. Puis, un bruit très reconnaissable se fit entendre, celui d'un micro que l'on enclenche et Crane se mit à parler. Gordon put entendre très distinctement le petit monologue du criminel. Quand, il prononça le nom de Barbara, Gordon se mit en rogne, il se mordait la lèvre inférieur. Si l'épouvantail faisait le moindre mal à la fille de l'ancien commissaire, sa nuit finira surement très mal.

Crane termina enfin, raccrochant l'interphone, sans attendre plus longtemps. Pour agir au plus vite et rejoindre la salle de contrôle, Gordon poussa la porte du bureau. Elle s'ouvrit avec un grincement inaudible, les deux patients l'entendirent et se dirigèrent vers ce dernier. Ils entrèrent dans la pièce, le policier planquer derrière la porte se faufila à l'extérieur et referma la porte. Jim resta un cours moment devant le bureau fermé, les autres criminels couraient dans les différents couloirs de l'asile, tous à sa recherche. Il se mit à regarder en direction de la caméra et fit un signe inamicale au mec capable d'une telle cruauté et qui se délecter de cette mascarade.

Le commissaire adjoint descendit les quelques marches, pour rejoindre les locaux des patients. Il fallait passer par cette section, afin de rejoindre le poste de contrôle de l'asile. Si Jeremiah était encore envie, il sera d'une grande utilité pour reprendre le contrôle de l'île à timbré. Gordon se demanda pourquoi, il avait décidé de venir ici-même seul, sans prendre le temps de voir les troupes d'assaut le rejoindre et sécurisé l'endroit. La section ne mettra pas longtemps à arriver sauf, si la ville est encore embouteillé.

Gordon sentait une certaine pressions s'emparait de lui, les battements de son cœur se faisait de plus en plus rapide. Crane avait certainement lancer son sérum hallucinogène dans les conduits de ventilation, pour lui faire perdre le contrôle de ses actes. Jim retira son mouchoir de ses poches et se le posa sur la bouche et le nez, pour éviter d'aspirer trop de vapeur. Quand, un civil fou se mit à courir vers l'ancien commissaire, munit d'un épais bâton en ferraille, il se jeta sur Gordon. Le flic l'esquiva rapidement, malgré des courbatures naissantes à cause de son âge, il envoya un coup de crosse derrière la nuque du patient, qui s'écroula sur le sol. Heureusement, ce dernier respirer toujours, complètement hébété.

-J'en ai ras le bol de ces conneries Crane. Ne fais aucun mal à ma fille, sinon, sur mon honneur je jure que la nuit finira très mal pour toi.

La colère rongeait toujours l'ancien commissaire, il en avait assez de se planquer et éviter les patients rendu dingue par le sérum. Il allait rentrer dans le tas, se frayer un chemin, en mettant KO le plus de personnes possibles, en tout cas celle qui lui barrera le chemin. Barbara était en danger, ce crétin d''Arkham également. Fini, la plaisanterie et la finesse, ce soir Gordon allait oublier tout ce qu'il connaissait sur la psychologie et la négociation. Cette histoire devenait personnel.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Enquête à l'asile [Libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le CF approuve le message sur le libre choix du décodeur
» [REQUETE][RESOLU] Mode Haut-parleur main-libre ou mode normal grâce au proximity sensor
» Enquête de satisfaction ?
» [recherche] kit main libre intra auriculaire htc desire
» Un petit pokémon perdu [Libre]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City :: Asile d'Arkham-