[ Mourmansk, Russie ] Raid nucléaire [ Mission IL #2 ]

Invité

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 11:15
" Mourmansk, l'une des plus grandes villes de la Russie. Le Koursk est un sous marin nucléaire lanceurs de missiles nucléaires russes. Une arme de guerre épouvantable et destructrice. Il y a quelques années, le Koursk à été victime d'une explosion dont les causes restent mystérieuses. Quoi qu'il en soit, cette explosion, suivie d'une autre, aurait entraînée la mort de plusieurs membres de l'équipage. Le sous marin aurait coulé, et les survivants morts par asphyxie. On ignore encore les causes de cette explosion : un malheureux accident d'origine humaine ? Une torpille ayant explosée durant la traversée ? Une attaque américaine ? Hélas, le temps à fait son œuvre et ces questions resteront longtemps si ce n'est toujours sans réponses. Toujours est-il que le Koursk transportait torpilles, ogives et bombes nucléaire. Une aubaine pour notre Injustice League, puisque ces armements de destructions massives peuvent nous procurer un moyen d'attaque et de chantage non négligeable.

Cependant vous ne devrez pas signer votre forfait. Comme je vous l'ai annoncé précédemment, la Russie à fortement soupçonné ses rivaux de l'Ouest lorsque leur sous marin à coulé. S'il s'avérait que, quelques années après l'incident, ces armes étaient capturées, cela signerait le début d'une nouvelle Guerre Froide. La Russie, généralement la première à attaquer, ne se gênerait plus pour commettre des infractions aux lois internationales, et la crise de Cuba ne serait qu'un vague souvenir tellement elle serait insignifiantes à côté de ce qui pourra alors se passer.

Votre mission est donc simple : vous emparer de la totalité de l'armement présent dans la base militaire de Mourmansk. Si les explosifs se situent sur le port, dans les eaux, la terre est fermement gardée par les forces spéciales russes. Les alentours sont également extrêmement surveillés par les Spetsnaz. Tuez les tous. Je veux qu'on découvre qu'ils sont mort par des surhumains. Du moins une partie. Ah, et aussi, vous avez également une mission secondaire. La semaine dernière, des terroristes se sont emparé, après avoir fait un massacre dans l'une des plus grandes églises de Russie, d'un kilo d'uranium enrichi. Sachez une chose : avec autant d'uranium, on peut faire sauter une grande ville, une capitale et ses alentours. Si ils lâchent l'uranium sur ces ogives, C'est la Russie, la Norvège, la Suède, la Pologne qui va morfler. Sans parler des retombées radioactive qui, touchera le reste de l'Europe, l'Asie et peut être même l'Afrique, faisant des millions et des millions de morts. Ce n'est pas exagéré, on sait bien qu'une petite erreur à Tchernobyl à crée un nuage radioactif qui s'est baladé dans toute l'Europe. Il y a donc de fortes chances que cette milice terroriste profite de votre attaque pour se faire sauter en même temps que l'uranium et les explosifs. Ne les éliminer pas, mettez les hors d'état de nuire et amener les rapidement devant une prison, ou un commissariat. Cela fera d'autant plus croire que nous sommes des justicier venu nous emparer de l'armement de rivaux. Et surtout, n'oublier pas de leur subtiliser l'uranium enrichi au passage. Ce serait un avantage inestimable à notre cause. Fin du débriefing. "


Maxwell resta quelques minutes seul, après avoir coupé son oreillette. Black Adam, Faora, Cheshire, Deathstroke. Pour une mission de si grande envergure, il aurait fait confiance aux deux derniers. Mais avec en plus la présence du Némésis de Shazam et d'une kryptonienne, la partie était presque gagnée. Mais il ne fallait pas qu'il se repose sur ses lauriers. Être imprudent pourrait leurs couter la victoire. Il pianota quelques secondes devant sont ordinateur et pirata, ainsi, toute les vidéo surveillance de Mourmansk. Il resta en contact avec son équipe, afin de lui parler à tout moment au cas où un problème se passerait.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 23 Oct 2015 - 22:42
Je venais d'écouter les consigne de notre "chef". Je me trouvais à Mourmansk. Je m'y étais établis il y a deux jours maintenant. Tentant quelques repérages à proximité de la zone concernée, je n'ai pas pu y pénétrer davantage, afin d'éviter d'attirer l'attention sur moi.

Il caillait ici; la Russie, quel pays de m****. En même temps, quel importance, maintenant que j'y étais, fallait bien faire le boulot. Quelques contacts m'avaient dépannés pour récupérer les plans des égouts, réseaux électriques et des bâtiments qui encadrait le port visé.

La voix de Maxwell résonnait encore dans ma tête : "ne pas signer le forfait". Encore une idée bien tordue quand on me connait. Le simple fait que je passe faire un boulot ne laisse aucun doute sur mon identité. Je ne fait pas dans la dentelle en temps normal. Je suis plutôt du genre à épargner personne, c'est ce qui m'éclate et me fait sentir vivant.

J'avais trois acolytes avec moi pour cette mission. Black Adam, ce magicien qui donnait tant de peine à Shazam, Faora, la kryptonnienne et Cheshire, celle avec qui j'avais juré de ne pas faire équipe. Comme quoi le destin se foutait toujours de façon à ce que je me retrouve exactement là où je ne voulais pas avec ceux que je ne voulais pas...la misère me poursuit.

Il faisait froid ici, je restait tranquillement à la fenêtre pour observer l'activité de la ville. J'avais pris une chambre à proximité du port pour garder un œil sur le fonctionnement de ce dernier et les relèves de la garde posté. Plus j'avais d'information à mon actif et mieux ça se passerait pour la mission.

D'un autre côté, j'ai tenté de récupérer des informations sur ces terroristes. L'affaire ne fut pas facile, mais j'attendais un courrier d'un de mes contacts pour connaître leur localisation. Cette absence d'information ne m'avais pas permis de préparer quoi que ce soit. De ce fait, il me fallait attendre avant de savoir quoi faire et avec qui.

Mais dans ma tête, il me semblait que le plus logique serait de tenter de subtiliser l'uranium et ces boulets. Si il doit y avoir des morts, je risque vite d'être reconnue et mon lien avec l'Injustice League pouvant être connu par les Héros, j'ai peur de compromettre la partie incognito de la mission. Ne préférant prendre le risque de tout gâcher, il serait préférable que je fasse mon office de débarrasser la Russie de ces terroristes de pacotille.


"Cheshire, Black Adam, Faora. Ici Deathstroke sur la ligne sécurisé, vous êtes encore loin de l'hôtel? Je vous attends chambre 408. Prévenez moi de vos positions respective savoir combien de temps je dois encore attendre avant de pouvoir attaquer les choses sérieuses."

En parlant dans l'oreillette, j'attendais les réponses de mes compagnons. Etant quelqu'un de très organisé, ne laissant rien au hasard, je n'aimais pas être en retard et encore moins rater une mission. Le fait de devoir compter sur d'autres personnes que moi m'avait causé bien des déceptions par le passé. De devoir à nouveau faire confiance à d'autres individus aussi peu fréquentable que moi ne me rassurait pas spécialement dans l'idée de renouveler l'expérience.

En les attendant, je continuais d'observer les plans de la base portuaire. Des Spetsnazs bordel. J'ai déjà eu à faire à ces gars plusieurs fois dans ma carrière. Non pas que ce soit un obstacle insurmontable, mais ils savent se défendre. Quant aux système de sécurité qu'ils ont mis en place, c'est pas de la rigolade. Des miradors, quelques secteurs minés pour réduire les effectifs de garde, des poursuite pour l'éclairage de nuit, deux drones qui parcourent l'espace aérien au-dessus de la base, un nombre d'agent assez important dans les extérieurs, pas loin d'une vingtaine par roulement si j'ai bien compté et peut-être autant voir plus dans les barriques.

Une chose est sûr, on a intérêt à extrêmement bien se préparer si on veut assurer cette mission. Dans le cas inverse, si l'unité spéciale en coince un d'entre nous, il risque de morfler sous la torture, sauf peut-être Faora, si les Russes n'ont pas de quoi l'affaiblir avant.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/05/2013
Messages : 661
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2015 - 12:35
Emmitouflée dans un manteau à fourrure blanche tombant jusqu'aux pieds, Cheshire attendait patiemment son colis dans une ruelle de la ville de Mourmansk. Elle était arrivée un peu plus tôt en avion et devait maintenant récupérer ses armes qu'elle avait fait parvenir grâce à contact. Quand celui-ci arriva avec une mallette à la main, il lui fit le compliment qu'on pourrait la prendre pour une véritable Russe, vêtue comme cela et résistant naturellement au froid. Elle sourit et prit la mallette, lui répondant qu'elle le savait parfaitement. Elle pouvait se camoufler n'importe où. Mais ce qui l'intéressait ici, c'était de vérifier si on lui avait bien tout apporté.

Posant le colis tant attendu sur une caisse en bois, elle vit en l'ouvrant ses saïs, ses katanas et ses petites lames qu'elle accrochait habituellement à son bustier. Cheshire referma la mallette tout sourire, c'était comme si elle retrouvait ses enfants qu'elle n'avait pas vus durant tout un voyage des États-Unis jusqu'en Russie. Maintenant que c'était fait, elle n'avait pas une seconde de plus à perdre. Entendant à ce moment précis la voix de Deathstroke dans son oreillette, elle partit en direction de l'hôtel qui se trouvait à quelques mètres de la ruelle où elle se trouvait.

La mercenaire avait fait exprès d'arriver le jour même sachant que Deathstroke s'était préparé et avait établi déjà quelque plan. Elle le connaissait un minimum... Faire équipe avec lui ne la dérangeait pas. Elle savait mettre ses différents de côtés le temps d'une mission importante pour l'Injustice League. Espérons qu'il le sache aussi. Arrivant à l'hôtel, elle monta directement les marches et arriva à la chambre 408. Elle attendit qu'on lui ouvre avant de poser sa mallette sur le lit de la chambre et de regarder autour d'elle.

- Les autres ne sont pas encore arrivés? demanda-t-elle en retirant son épais manteau blanc, laissant voir sa tunique verte et ses bras dénudés.

Cheshire plaça ses saïs dans les pochettes attachées à des cuisses, ses lames dans son bustier et mit les katanas dans son dos. Elle repoussa ses longs cheveux noirs par dessus son épaule et jeta un coup d'œil par la fenêtre, apercevant le port. Elle était prête et n'avait plus qu'à écouter ce que Deathstroke avait à leur dire. Quand les deux autres arriveront bien entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5368-fiche-rp-de-big-barda http://dc-earth.fra.co/t5365-big-barda-reprise
Invité

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2015 - 17:19
Quelques minutes après avoir lancé un appel à l'oreillette, Cheshire pointa le bout de son nez. Arrivant avec son manteau de fourrure, j'avais oublié à quelle point elle était doué pour passer inaperçue. Elle ne semblait pas plus inquiète que ça. Hmpf...sa désinvolture naturelle m'a toujours agacé...et plus en même temps.

Elle alla se poser sur le lit et commença à sortir son attirail. Si c'était pour m'impressionner? Non, je ne pense pas, on se connaissait bien tout les deux, malgré nos différends. Mais bon, ces missions de l'Injustice League allaient m'amener à travailler régulièrement avec elle. Je pense que l'un et l'autre sommes capables de faire la différence entre vie privée et professionnelle. En ce sens, je sais qu'elle ne me causerait pas de soucis pour les mission de la ligue.


"Non, les deux autres ne sont pas encore là. Ça m'énerve d'ailleurs. Le timing est une chose importante pour une mission. Je suppose que quand on possède des supers pouvoirs comme eux, on peut se permettre de faire ce que bon nous semble..."

Ce retard m'agaçait, je suis une personne qui fonctionne avec la ponctualité. Les statistique que j'élabore pour mes plans sont liés à ce détail précis : le timing. Comment faire si chacun agis à sa guise. Mais tant qu'ils ne son pas là, je ne pouvais rien faire. Je comptais sur leurs aptitudes dans ma stratégie et établir un nouveau plan prendrait du temps. Or, plus nous passons de temps ici, plus nous risquons de nous faire repérer. Malgré les dires et la discrétions, nous sommes connus, même en Russie.

Le secret d'un bon plan c'est rapidité et efficacité. La précision de l'action est importante pour pouvoir coordonner et contrôler une mission. Tant que l'on contrôle son environnement, on contrôle les conséquences de nos actes et des actes d’autrui. Et lorsque l'on travaille en équipe, la coordination des différents membre de cette équipe nous permettra d'agir sur cet environnement et d'y établir une situation que nous pourrons contrôler.

Je pouvais néanmoins profiter de ce tête à tête pour établir quelques règles avec Cheshire. Bien que ne l'appréciant pas plus que ça, je me devais de mettre rapidement les choses au clair avec elle.


"Ecoute Cheshire, je profite de cet instant tout les deux pour mettre les choses au clair entre nous. Sur certains contrats, nous sommes ennemis. Mais pour ce qui est des missions de l'Injustice League, il me paraît crucial que nous agissions de concert. De ce fait, j'attends de toi une coopération plein et entière pour parvenir à accomplir cette mission avec le moins d’accrocs possible. Je ne souhaite pas que ta rancune ne nous mettent dans une situation délicate. Alors qu'en penses-tu? On collabore ou on se tire dans les pattes?"

J'attendais, perplexe sa réponse, tout en me dirigeant vers la valise qui se trouvait dans le placard de la même pièce. Lorsque je l'ouvris, j’aperçus mon cher costume et mon masque. Maintenant que j'y pense, il vient de loin et inspire la peur auprès de mes ennemis. Ça me rendrais presque nostalgique quand j'y repense.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/05/2013
Messages : 661
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2015 - 19:33
Deathstroke lui répondit concernant les deux autres et ne cacha pas son mécontentement. La mission avait à peine commencé que ce cher mercenaire grognait déjà. Mais il souleva un point auquel Cheshire pensait souvent, surtout ces derniers temps. C'était le fait que les vilains ayant des pouvoirs pouvaient surmonter n'importe quelle situation, que tout semblait facile pour eux. Mais c'était tout de même quelque chose de partiellement faux, et les êtres humains sans ce genre de capacités étaient tout aussi respectables, tout comme Deathstroke ou Cheshire. Ainsi, leur groupe pour cette mission en Russie composé de deux êtres surhumains et de deux mercenaires ne pouvait que réussir. C'est ce qu'on verrait bien de toute façon.

C'est alors qu'il l'informa directement qu'ils leur faudrait coopérer jusqu'au bout et que la rancune de Cheshire devrait s'endormir le temps de leur mission. Elle feignit l'étonnement, et sourit en le regardant aller vers l'armoire.

-Allons Slade, je ne suis pas du genre à ressasser le passé alors qu'une mission pour la gloire de l'Injustice League nous attend...

Sortant de la bouche de Cheshire cela sonnait extrêmement faux et elle le savait. Mais c'était un petit jeu auquel elle aimait jouer. En attendant la Kryptonienne et Black Adam, elle avait tout le temps de s'amuser... Mais voulait-elle vraiment s'amuser? Finalement, elle était face à un homme qui l'avait placée dans son viseur. Et qui avait tiré sans scrupule. Bien qu'étant rancunière, chose très connue chez elle, elle avait décidé de son plein gré qu'elle devait passer à autre chose avec Deathstroke. Tout en gardant au fond d'elle le mépris et la rage qu'elle ressentait en le voyant. L'IL devait vaincre et ce but ultime surmontait tout ce qu'il s'était passé. Si elle voulait tuer Deathstroke, elle n'attendrait pas une seconde de plus pour le poignarder dans le dos, en oubliant tout code d'honneur, toute dignité. C'était un acte qu'elle voulait faire depuis longtemps, mais pas aujourd'hui. Aujourd'hui, c'était le raid nucléaire qui importait.

Cheshire s'approcha de son pair positionné face à l'armoire, et arriva à sa hauteur.

- Après tout ce temps à te haïr je me rends compte d'une chose... Nous avons tous les deux perdu ce que nous avions de plus cher, susurra-t-elle à son oreille par-dessus son épaule. On ne peut que se soutenir.

Elle se retourna et s'approcha de la table.

- Je pense m'occuper en partie des Spetsnazs.

Ce changement direct de sujet la remettait dans l'ambiance de la mission.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5368-fiche-rp-de-big-barda http://dc-earth.fra.co/t5365-big-barda-reprise
Invité

MessagePosté le: Jeu 29 Oct 2015 - 21:42
Je gardais les yeux rivés sur son masque. Les mots que Cheshire venait de me murmurer à l'oreille résonnaient dans ma. Je me rappelais ainsi tout ce que j'avais traversé et tout ce que j'avais perdu; ma femme et mes deux fils. Je ne pus m'empêcher de sentir les larmes me venir aux yeux.

Heureusement, j'avais encore le dos tourné lorsqu'une larme vint roulée sur ma joue. A quoi joue Cheshire. Elle doit trouver ça amusant de me toucher là où ça fait mal. En même temps, peut-être pense t-elle que cela créera une faille et lui permettra de m'atteindre. Dans tout les cas, il faut vite lui faire comprendre ma position.

"Ne t'avise plus jamais d'évoquer ce genre de souvenir avec moi, ou il t'en coûtera. Même si nous avons tout les deux souffert par le passé, il est hors de question que j'admette une similitude entre nous. Tu vis ta vie et moi la mienne. Les seuls instants où nous serions à même de collaborer sera dans le cadre de missions commanditées par l'Injustice League. J'espère que c'est bien clair pour toi. Je ne veux pas avoir à me répéter."

Je ne souhaitais pas me la mettre à dos maintenant, ni même faire monter la tension. Mais je ne vais pas me laisser attendrir ou marcher dessus par une gamine. Je ne souhaitais rien laisser paraître...surtout à Cheshire.

"Les choses étant maintenant parfaitement clair, revenons en à notre mission. Tant pis pour les deux autres, ils seront informés lorsqu'ils arriveront. Même si je n'aime pas me répéter, je crois que je n'aurais pas le choix pour le coup. Nous frapperons rapidement et de façon chirurgicale. Il ne faut rien laisser au hasard.

J'ai pu observer les tours de relève pour la garde posté et les patrouilles. Autant dire que le timing sera serré. Les mirador sont relevé toutes les heures et les patrouilles ont une relève toute les demi-heures en tant normal, décalé de dix minutes lorsque les miradors sont en relève, pour limité le mouvement. Autant dire que nous devrons donc profiter d'un créneaux de relève de patrouille uniquement pour nous occuper des miradors. Ils possèdent également des chiens, j'en ai compté trois et sortent un par un avec une patrouille désigné aléatoirement. Je pense que les bestiaux devront être éliminé ou écartés préalablement. Sans ça, nous ferions très vite repéré.

Pour cela, il faut compté un délai de un jour pour que les animaux soient remplacés. De ce fait, cette opération anti-animal devra s'effectuer de nuit où ils restent une heure en repos de 20h à 21h. Mais attention, pour que cela soit efficace, il faudra qu'ils soient éliminés en premiers. Puis viendra le tour des miradors. Leur force est la hauteur, je pense qu'il serait judicieux de les tuer en premier pour ne pas que notre effectif au sol soit repéré pendant l'élimination des patrouilles. Quatre mirador et trois patrouille. Il faudra un combiné d'élimination à distance et d'une personne suffisamment habile pour démonter l'effectif au corps à corps. Je précise que cette partie restera dans la plus grande discrétion. Si on se fait détecté, en moins de quinze minutes, un régiment de Spetsnaz se retrouve sur les lieux, et pour ce qui est de se faire chopper, il n'y a pas mieux.

Une fois les effectifs postés éliminés, on entrera dans les postes de gardes où se repose les relève. Il faudra rapidement les éliminer pour limiter le bruit et les coups de feux. Puis nous progresserons vers cet entrepôt
(Deathstroke désigne du doigt un vieux bâtiment sur le port, dans le périmètre de sécurité). Il paraît obsolète mais il ne représente qu'une façade. Le véritable arsenal se cache sous le hangar. Je pense qu'un système de sécurité est en place mais malheureusement, je ne possède pas les plans de ce dernier. Ce qui rendra la mission encore plus...excitante.

Aucune caméra sur les extérieurs ce qui facilitera l'élimination des effectifs de garde. Par contre, dans les bâtiments, c'est une autre histoire. Il faudra donc nous procurer des brouilleurs pour ne pas affoler les alarmes et rendre inutile la moindre caméra.

Enfin, pour débuter cette mission, je pensais me servir de la mission secondaire évoqué par Maxwell. Deux d'entre nous iraient récupérer cet uranium auprès des terroristes. J'attends des détails sur leurs localisation et leurs effectifs. Ils ne sont pas très loin. Il ne faut éliminer personne, ce qui implique une autre grande discrétion de notre part...du moins, pour récupérer ce qui nous intéresse. A défaut de les rendre en un seul morceau, je pensais en profiter pour déclencher une explosion "accidentelle" de leur planque, en vue d'affoler un peu tout le monde et de détourner momentanément l'attention du port.
C'est à ce moment là que l'autre binôme devra agir pour l'élimination des Spetsnaz en poste sur le port, sans oublier les chiens. Puis le premier binôme qui aura récupérer l'uranium, s'empressera de le déposer dans une planque qui sera définie en commun, pour ensuite rejoindre les deux autres sur le port, qui devront déjà avoir éliminé l'ensemble des gardes.

Pour finir la mission sans se faire prendre, il faudra passer par la mer pour ne pas se faire prendre à la sortie. Une bouche d'évacuation qui passe sous la ville se trouve à quelques mètre sur la droite du port. Il faudra retenir son souffle où s'équiper en conséquence pour l'atteindre sans ressortir la tête de l'eau. On aura deux minutes pour rejoindre l'accès sans être repéré.

Pour l'évacuation des têtes nucléaires, je comptais voir avec Black Adam ou Faora pour les embarquer. Sinon, il faudra "emprunter" leurs sous-marin furtif pour les emmener. Mais là, il faudra que l'un de nous détruise la balise GPS intégré au bâtiment. Sans ça, on se fera vite repéré et on risque de mettre à jour le plan et l'implication de la ligue.

On placera quelques pavés de C4 dans leurs base pour les déclencher lorsque nous sortirons par une bouche d'égout qui donne dans la ruelle derrière l'hôtel. Le temps total de l'opération a été estimé à 32 minutes. Le deuxième binômes aura entre trois et quatre minutes pour rejoindre le premier sur la base, en fonction de la distance entre l'entrepôt et la base. Nous quitterions le pays deux jours après. Un des binôme sera responsable des têtes nucléaires et l'autre reviendra récupérer l'uranium pour le rapatrier par des voies plus...humaines.

Voilà pour le plan de base que j'avais envisagé...en trente minutes. Les binôme seraient toi et Black Adam, puis Faora et moi. Mais cette configuration n'est pas figée, bien que je souhaiterais que chacun d'entre nous soit sur un site différent, non pour nos désaccord, mais pour nos compétences. Je voyais ton binôme sur le port et le mien sur l'uranium. Qu'en dis-tu?"


J'avais la gorge un peu sèche étrangement. Mais bon, le plan était crucial pour le ce genre de mission. Il ne fallait pas que l'on se risque à se faire démasquer. En attendant, je restait perplexe quant à la réaction de Cheshire. Elle semblait emplie de réflexion et je m'attendais à des remarques. J'allais vite savoir si elle laissait son penchant affectif jouer dans cette mission.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 30 Oct 2015 - 0:22
On pourrait croire à une coïncidence particulièrement bien amenée, à un coup de chance ou à une rencontre de grands esprits. Aucune de ces choses là. Deathstroke était à la 408, Cheshire en transit, et Faora au bar de l'hôtel. Avec une chapka sur la tête, à moitié dévêtue et une bouteille de vodka à la  main.

A côté d'officiers de la base voisine, elle était occupée à se dandiner de manière lascive sur de la pop-rock russe des années 2000 de fort mauvais goût. C'était à cela que l'on reconnaissait les meilleurs agents infiltrés : à leur capacité à se fondre dans le décor et à se faire passer pour ivre morte en ne l'étant pas le moins du monde.

Pour les besoins de la mission, elle avait prétendu être Lisbeth, étudiante Norvégienne en échange à l'Université Technique d'Etat de Mourmansk. Elle avait la chance de ne pas faire trop vieille et d'avoir un physique relativement passe-partout ... autant qu'un cliché pouvait l'être.
L'un des soldat lui avait reproché d'être bien peu blonde pour une Norvégienne, elle avait rétorqué qu'il était bien faiblement monté pour un Cosaque. C'était alors que la beuverie avait déjà bien commencé.

Là, ce n'était pas de la comédie, c'était à la fois vrai - ses sens l'avaient prévenue - et parfaitement ce qu'elle aurait rétorqué lorsque la Guilde Militaire de Krypton était encore à son zénith.

Cela avait un objectif, car il n'était pas dans les priorités de faire la bringue. Elle avait passé plusieurs jours sur le terrain, au contact de ces hommes pour faire d'elle-même les préparatifs que seul une louve solitaire endurcie pourrait faire. Une infiltration totale qui avait pesé bien évidemment plus durement sur son honneur de combattante et son amour-propre que sa résistance surhumaine : elle avait donné de son corps et ne l'appréciait pas, mais cela était nécessaire.

Une demi-heure plus tard et un "after" dans les étages supérieurs plus tard, elle se présentait à la chambre 408, avec du retard. Elle s'était un peu plus couverte, cachant son intimité dans un peignoir de l'hôtel, et elle ramenait avec elle trois lourds sacs de paquetage.

" Oui, j'ai des pouvoirs. Oui, je fais ce qu'il me chante. " asséna-t-elle, assassine, en se faisant ouvrir la porte, " J'étais dans la chambre du fond, à m'occuper de l'infiltration pendant que vous vous régliez vos problèmes de couple. "

Elle posa les sacs et les ouvrit, pour en ressortir deux treillis complets, leurs harnais, des chapkas et deux AS Val accompagnés de viseurs Kobra. Du troisième, elle ne ressortit que quatre pièces ressemblant sous diverses formes à des cousins bien éloignés des armes humaines : un "fusil", deux "pistolets" et quelque chose ... d'autre.

" Bon. " posa-t-elle après avoir étalé l'équipement sur le lit, " Il y a dans la 415 deux cadavres, à qui appartenaient ce matériel. "

Elle avait réussi à les presser de telle manière qu'ils étaient sortis de la base sans même embrayer par la caserne pour se changer. Elle se sentait sale en songeant qu'elle était mère ... mais elle était mère en territoire hostile, avec son fils aux mains de l'ennemi. Tout cela, elle le faisait pour lui...

" Sasha Medvedev ... " lut-elle à haute voix en sortant son énorme couteau de sa poche, les plaques d'identification pendouillant au bout de la lame sur laquelle le sang avait coagulé, " ... et ... Alexei Andropov. Bien. On a deux identités et deux déguisements : les deux cadavres sont en permission jusqu'à la semaine prochaine. Les fusils pourront être utiles : ce sont ceux que les gardes utilisent autour des munitions nucléaires. Leurs munitions ont moins de pénétration pour éviter d'inonder les entrepôts de radiations en cas de balle perdue dans les missiles. Ceci étant, j'aimerais savoir comment tu comptais t'enfuir avec les têtes nucléaires. S'enfuir en volant directement le sous-marin ne serait pas compliqué, mais je doute de la discrétion d'une opération impliquant un sous-marin volant. Je ne parle même pas des têtes nucléaires seules. A part arracher le bâtiment de ses fondations et s'en aller avec, je ne vois pas d'issues satisfaisantes, avec une équipe aussi restreinte. "

Elle sortit des vêtements de rechange militaires russes achetés au marché - dont le fameux pull rayé bleu de la marine - de son sac. Elle se mit ensuite à se changer devant ses camarades sans le moindre signe de gêne, attachant ses cheveux en une queue de cheval, se coiffant d'une casquette et glissant son équipement kryptonien dans son brelage.

" Ou alors, on fait sauter une tête nucléaire directement. Plus de base, plus de ville, plus de témoins. Plus de problèmes. On aura le champ libre. "

Et le pire, c'est qu'elle le pensait sérieusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 31 Oct 2015 - 0:04
Black Adam atteignait enfin l’hôtel. Rentrer en Russie s'avérait plus compliqué que prévu, il n'était pas question d'enfreindre l'espace aérien d'un pays aussi dangereux. Ce serait détruire la discrétion de l'attaque et empêcherait de faire croire au monde qu'elle est préméditée par les Etats-Unis. Il préféré passer la frontière avec quelques Kahndaqiens fidèles en tant que réfugié, à partir de ce moment, il pouvait utiliser ses super-pouvoirs pour se déplacer jusqu'à Mourmansk.

Pour sa couverture, il était méconnaissable, des vêtements sales et fins, ce qui n'aurait été un problème que sous sa "forme humaine". Son visage était caché par une capuche et une courte barbe sombre.

Il rentra dans ce grand hôtel monotone. Il arrivait à se frayer un chemin sans trop attirer l'attention du personnel, notamment grâce à la foule. Il arrivait enfin à la chambre 408, en retard apparemment, ils étaient déjà en train de discuter de la mission et il put entendre les dernières phrases de la dernière venue, Faora et comprit que le problème était la volonté de discrétion et le transport de têtes nucléaires à deux. Il posa un pied dans la pièce et enleva sa capuche.

Une fois l'uranium en sûreté, je ne vois pas pourquoi on devrait se gêner pour prendre nos aises dans la base. Lord souhaite faire croire que les super-humains américains soient responsables. Alors, il faut faire des dégâts de grande ampleur. En ce qui concerne les têtes nucléaires, il faut qu'elles disparaissent, mais nous ne pourrons effectivement pas toutes les prendre et une ou deux seront déjà bien suffisants. Exploser la base serait également une erreur selon moi, ça laisserait la place au doute sur le responsable de l'explosion.

Cet uranium était au final sa principale inquiétude. Une arme de cette dangerosité, avec un tel champ d'action, était un problème, et il ne permettrait pas que le Kahndaq soit touché par sa radioactivité, si elle venait à s'activer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 31 Oct 2015 - 12:32
Igor bu quelques verres de vodka avant de monter dans la 408, légèrement en retard. Très légèrement, car son contact n'admettait aucun écart de ponctualité. Il n'ose imaginer ce qui lui arriverait s'il venait une demie heure en retard. Ce serait certainement la fin pour lui. Il tenait une enveloppe dans sa main, remplie de clichés. Il savait exactement où étaient les terroristes, car Deathstroke l'avait réquisitionné pour cela. Il était payé pour ça. S'il ne savait pas où il était après ces quelques jours de travail, il se serait recyclé dans la plomberie. Mais il était le meilleur, se considérait comme le meilleur dans la traque. C'est d'ailleurs pour cela que Slade était entré en contact avec lui.

Il entra dans la chambre et sentit tout de suite le charisme et la puissance des membres à l'intérieur, laissant un piètre garde liquéfié. Mais lui, il était complètement indifférent, de toute façon il détestait les Yankees, à part Deathstroke car on disait de lui que c'était un vrai tueur d'américains. Son étonnement fut donc grand lorsqu'il découvrit que deux des personnes avaient des nationalités différentes que Slade. Une autre était aussi blanche que lui, et pouvait aussi provenir d'Amérique. Mais pourquoi Deathstroke avait il fait appel à toute ces personnes. Il ne recrutait pas pour rien. Quand il commença à comprendre qu'il devait être à côté de la plaque, il secoua sa tête et salua tout le monde dans un murmure à peine audible. Après cela, les membres de l'équipe auront vite compris qu'à part jouer et parler avec ses vieux potes, Igor était un gros associable.


" J'ai ce que tu m'a demandé. Pour un être humain lambda, pas moyen d'entrer dans leur forteresse. Un grand entrepôt essentiellement constitués de caisse en bois dont j'ignore le contenu, a quelques rues d'ici, pas loin de notre position. Mais les murs en sont gardé par une milice nombreuse, des tourelles et plusieurs caméras de sécurité qui préviennent les terroristes en cas de tentative d'infiltration. Pour le reste, je sais juste qu'il ont recrutés un grand mercenaire dont j'ai oublié le nom mais pas la photo, et qu'ils se trimbalent avec une boîte métallique. Enfin, le seul qui à touché à l'uranium enrichi à une sale gueule, du genre des cratères de chairs partout. Je vous laisse en prendre connaissance, et je vous dis à la prochaine. On m'a déjà payé. "

Sur ce, Igor s'en alla aussi vite qu'il était venu. Désormais, les personnes ici présentes savaient trois chose : où était le repère des criminels, quel était le niveau de dangerosité, et qui était le mercenaire employé sur la photo ...




La photo, prise de haut, ne faisait cependant aucun doute sur son identité, avec son costume et le bras métallique qu'il a obtenu après s'être coupé son vrai bras lors de sa rencontre avec Batman. KGBest les attendait de pied ferme.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/05/2013
Messages : 661
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 11:50
Cheshire avait écouté tout ce qui avait été dit et observé la venue de Faora et de Black Adam. Deathstroke semblait avoir peaufiné son plan qui avait cependant quelque faille comme lui avait fait remarquer la Kryptonienne. Mais la mercenaire était là pour suivre le mouvement et exécuter ce que l'Injustice League exigeait. Faire équipe sur le port avec Black Adam ne la dérangeait aucunement, en fait c'était ce qu'elle avait espéré, ne souhaitant pas être trop proche de Slade ni être aux côtés d'une autre femme, ça la gênait pendant qu'elle menait à bien ses missions, et cela elle ne saurait l'expliquer.

Le problème était donc de savoir comment partir avec les têtes nucléaires. Le sous-marin était une option, probablement la meilleure. Faire tout péter n'était vraiment pas la solution même si Cheshire avait sourit quand Faora l'avait mentionné, avec ironie ou sérieux, elle ne le savait pas. C'est alors qu'un homme entra et paraissait être le contact de Slade. Il déposa des photos et donna quelques informations puis partir sans demander son reste. Cheshire s'empara d'un des clichés qui zoomait sur le visage de leur futur ennemi.

- Super, je veux ma confrontation avec le moustachu! s'exclama-t-elle en reposant la photo et en se craquant les os de la main.

Mais elle se souvint que la discrétion était primordiale et que KGBeast ne devait pas survivre au risque d'aller répéter à ses employeurs que c'était un coup de super-vilains. Bah, très bien, il ne survivrait pas.

- On y va ou on dort tous dans le même lit ce soir? dit-elle en croisant ses bras. Je suis le plan sans un mot et le travail ne sera pas négligé.

"De l'action!" criait son fort intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5368-fiche-rp-de-big-barda http://dc-earth.fra.co/t5365-big-barda-reprise
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 23:17
La Terre. A nouveau. J'avais réussi à me libérer de cette maudite prison, encore une fois. Cette fois, ça allait être différent, je n'allais pas faire les même erreurs. Je me l'étais promis. J'anéantirai la Maison des El, et reconstruirait Krypton, mais en me montrant patient, sournois, discret. Je n'avais pas l'habitude de cela, et je savais très bien que ça n'allait pas durer, mais je devais profiter de l'effet de surprise que je provoquerais chez Superman du mieux que je pourrais. J'avais bien commencé, niveau discrétion, pour une fois.
Quelque temps après mon retour, avant même que je ne puisse m'acclimater à nouveau aux rayons du soleil jaune, un humain vint à moi. Maxwell Lord. Il osa me proposer de travailler à ses côtés. J'étais sur le point de lui faire sauter la tête quand il expliqua un peu plus en détail sa pensée. L'Injustice League. Il me présenta ceci comme une manière de vaincre les héros, de vaincre Superman. Il me disait cela comme s'il s'attendait à une certaine réaction. J'en venais à me demander si cet humain me connaissait. Ce qu'il me dit ensuite répondit en quelques sortes à ma question.

Il me parla d'une kryptonienne qui avait rejoint son équipe, et qui était arrivée sur Terre de la même étrange manière que moi, quelques mois plus tôt. Je lui demandai son nom, et j'entendis celui que je voulais entendre. Faora. Je me fichais de cet humain, de son équipe, et même s'il avait la technique pour vaincre Kal-El, je n'en voulais pas. Il était à moi, c'était mon rôle de le vaincre, comme un véritable guerrier. Mais si Faora, que j'estimais tant, avait décidé de faire partie de ses rangs, Maxwell Lord devait cacher plusieurs autres atouts dans ses manches. J'acceptai son offre, tout en lui faisant comprendre qu'il n'avait aucun intérêt à se prendre pour mon supérieur. Jamais.

Il me dit où était Faora, mais me déconseilla de voler, au risque de ruiner la réussite de sa mission en cours. C'était une mission terrienne, je ne voyais pas ce qu'elle avait de si spéciale, mais soit. Lord me fit donc traverser les frontières jusqu'au pays appelé "Russie", et m'amena jusqu'à l'endroit où était Faora. Il m'avait simplement expliquer en quoi consistait la mission, par l'intermédiaire d'une oreillette qu'il me confia, mais je la détruisis avant qu'il ne me donne des détails. Sa pathétique voix commençait à m'horripiler. Je n'étais pas là pour lui, mais pour comprendre ce qui se passait avec ma femme. J'allais sans doute devoir me montrer violent envers ce Lord, plus tard.

Mais pour l'instant, je me trouvais au pied d'un bâtiment où les humains s’arrêtaient la nuit pour dormir, un hôtel, bien plus primitif que les infrastructures de ce genre sur Krypton. J'usais de mes super-sens pour localiser Faora, et une fois ceci fait, je m'élevais doucement jusqu'à être à la bonne hauteur. Là, je fis mon entrée.

Ce fut à ce moment là que ma "discrétion" commença à dépérir. En effet, après avoir lévité jusqu'au mur extérieur de la chambre, je me contentai de passer à travers celui-ci, le détruisant purement et simplement. J'étais à l'intérieur.

Je posais mes pieds sur le sol et analysait cette pièce, et ses occupants. Ils étaient 4. 2 humains, un être à la physiologie unique, et une kryptonienne. Ils semblèrent me prendre pour un ennemi, à part cette dernière bien entendu. Ignorant les trois autres, je commençais à doucement avancer vers elle.


*Faora...Que fais-tu là ?* marmonnai-je en kryptonien.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 15:59
Je venais de recevoir l'ensemble de l'équipe. Les deux retardataires ne semblaient pas si inquiets que cela et se permirent de critiquer mon plan. Mais je n'avais pas le temps pour cela, il nous fallait maintenant nous dépêcher. Nous n'avions que trop attendu et la mission risquait de se compliquer si on se faisait repéré.

Je venait donc de recevoir les photos que j'attendais avec impatience. Il était temps mais mon contact ne s'éternisa pas; il s'était rendu compte que ça ne rigolais pas ici. Moi-même, je sentais cette tension dans l'air. Comme un fil tendu à son maximum et sur le point de rompre, prêt à déclencher l'apocalypse.

Cheshire se saisit rapidement des photos pour mieux observer. L'ennemis que nous devrions affronter ne devais pas pouvoir relater notre affrontement. Nous devions soit trouver un moyen de le faire sortir de l'équation, soit l'éliminer. Dans les deux cas, la situation restait extrêmement complexe.


"Très bien, Faora et Black Adam, vous serez donc sur le port. Le moyen d'évacuation de l'armement sera le sous-marin. En revanche, on explose pas le port. Cela attirerai un peu trop l'attention et je ne souhaite pas que nous soyons découvert. Cheshire, vu ton enthousiasme, tu seras avec moi pour récupérer l'uranium. Si cette mission tourne au vinaigre, on se barre sans demander notre reste. Il ne faut surtout pas se faire démasquer. Pour ce qui st de notre problème chez les terroristes, je vais récupérer un sérum sur le chemin. Il nous sera utile. Avez vous des..."

Je m'interrompis brutalement. Un malade venait de trouer le mur de la pièce. Je portais ma main à mon épée. Prêt à en démordre, quand celui-ci s'adressa à Faora.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/05/2013
Messages : 661
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 17:34
Alors il avait été décidé que Cheshire et Deathstroke forment un duo et Black Adam et Faora un second duo. Très bien, si Slade pouvait supporter le caractère et les façons de faire de Cheshire, alors elle était cent pour cent partante. Elle l'avait de toute façon fait comprendre plus tôt: il fallait réussir cette mission pour la gloire de l'IL et cela peu importe les circonstances, les différents. Alors qu'elle se voyait déjà récupérer cet uranium, elle vit Deathstroke s'arrêter de parler face à ce qu'ils observaient tous dans la chambre de l'hôtel. Un type venait de démolir le mur et avait parlé une autre langue que l'anglais. Il s'adressait visiblement à Faora, les deux semblaient de toute façon venir du même bled.

- C'est une énorme blague, dit-elle à voix basse à l'attention de Black Adam qui se trouvait près d'elle le tout sans bouger d'un cil.

La tension était-elle tendue, ou juste l'action s'arrêtait-elle un instant le temps qu'on discute gentiment autour d'un café que Cheshire espérait avoir été apporté par l'homme venu interrompre leur réunion? Clairement rien ne se déroulait comme elle avait pu l'imaginer et pourtant elle était toujours prête à d'éventuelle surprise.

- On s'éloigne carrément de notre objectif ici, là, continua-t-elle à dire tout bas à Black Adam qui semblait soudain être devenu son meilleur poto avec qui elle partageait ses pensées, et toujours en regardant la scène qui se déroulait sous leur yeux.

Elle porta sa main droite à son oreillette et lança un signal à Maxwell Lord.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5368-fiche-rp-de-big-barda http://dc-earth.fra.co/t5365-big-barda-reprise
Invité

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 1:36
Maxwell reçu le signal de Cheshire à l'instant même où elle avait portée la main sur son oreillette. Contrairement au Pentagone, la Russie semblait éprouver de grandes difficultés. Et pourtant, la différence de puissance entre les deux équipes était immense. Alors que d'un côté, on avait un changeur de forme, une tigresse agile et un ninja chef d'une puissante organisation, on avait, de l'autre, une kryptonienne, la seconde meilleure tueuse du monde, le plus grand mercenaire de tout les temps, et un homme surpuissant aux pouvoirs divins, et ils n'étaient pas foutus d'accomplir leur mission correctement. Maxwell prit quelques secondes pour respirer, les nerfs à vif. Il avait pensé créer une bonne équipe en utilisant la plus forte équipe d'un côté, la plus discrète de l'autre. Pour la plus discrète, cela portait ses fruits. Pour la plus forte, cela était un véritable désastre. Les super-vilains étaient tous en train de se chamailler ou presque, et la mission n'avançait pas d'un pouce. Pire, elle était en stand-by pendant que tout le monde réglait ses petits problèmes de manière sonore. S'il avait une super force et qu'il était en Russie à ce moment là, Maxwell, plutôt diplomate d'habitude, aurait volontiers distribué quelques gifles à Zod. Ses yeux s'exorbitèrent cependant lorsqu'il découvrit, à l'aide des caméra de surveillance devant l'hôtel, un peu trop tard, la milice rebelle qui se dirigeait vers la base militaire, à deux pas de là. En découvrant l'entrée fracassante du kryptonien, ils étaient restés comme figés. Désertant leur forteresse pour se diriger vers la base militaire, en possession de l'uranium, ils étaient restés bouche bée en découvrant qu'ils n'étaient peut être pas les seuls à être sur le cou. Le retard des super-vilains avaient eu raison d'eux.

" C'est un véritable fiasco "

C'est la seule chose qu'eut le temps de dire Maxwell à Cheshire avant que l'un des rebelles, aperçu sur une photo quelques minutes auparavant, KGBest, n'ordonne aux hommes d'envahir l'hôtel. Il posa la valise, contenant l'uranium, à ses côtés, et ôta un lance roquette attaché à son dos pour l'épauler. Le mercenaire russe tira alors dans la brèche dans le mur faite par Zod, afin de faire un maximum de dégâts dans la chambre. Au moment où Maxwell comprit que la bête épaulait un lance roquette, il ne put faire aucune manœuvre sur son ordinateur pour préparer les super-vilains à la secousse. Alors, il hurla simplement, comme si lui même était au cœur de l'action, et sa voix ne porta que dans l'oreillette que Cheshire.

" La valise d'uranium est à côté du tireur de roquette ! Fais passer le message aux autres ! J'ai l'impression que c'est grillé pour la discrétion, foncez dans le tas ! Je peux t'assurer que ceux qui n'ont pas quelque chose de glorieux à me raconter, comme détenir les missiles ou l'uranium, seront viré de l'organisation ! Nos collaborateurs au Pentagone s'en sortent à correctement pour l'instant, et vous, vous n'arrivez même pas à me rapporter une valise et six grand tubes. C'est pathétique ! "

Il était toujours en train de parler froidement alors que la roquette avait explosée dans la chambre. La roquette faillit percuter Black Adam, qui la prit cependant à deux mains, le propulsant sur le mur. Celui-ci se brisa avec un bruit sourd, et KGBest tira alors dans la même direction. La première salve explosa quelques mètres plus loin, laissant un Adam salement amoché, mais toujours debout. La seconde roquette le toucha de plein fouet. Cette fois-ci, l'homme aux pouvoirs divins s'écroula inconscient au sol. En bas, on entendait déjà les rebelles se précipiter, armes à la main, dans a chambre, mi explosée, mi carbonisée. Deathstroke, le sabre déjà dégainé, s'exprima avec gravité à ses compagnons de fortune.

" Bon, Cheshire et moi, on s'occupe de l'uranium. Faora et son copain, vous vous occupez des ogives. On a pas le temps pour de telles retrouvailles, vous vous expliquerez plus tard, mais là vous êtes dans une mission qui implique le futur de l'Injustice League. On ne pourra pas être pris au sérieux si nos premières missions sont des fiasco. Je crois que c'est malheureusement trop tard pour Adam, inactif dès la première mission si j'ai bien compris, K.O à la deuxième. Je ne vous demande pas de rester dans les bonnes grâces de Maxwell, je vous demande de ne pas baisser les bras pour pouvoir mieux abattre la ligue de justice dont ... Superman. "

Deathstroke se tourna ensuite de dos pour adresser un clin d'œil à Cheshire, afin qu'elle comprenne qu'il faisait un beau discours pour amortir la suite de la mission. Il donna un grand coup de pied dans la porte et tira dans la tête du premier venu, un rebelle en gilet pare balles qui ne lui avait pas servi à grand chose.


Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 05/05/2013
Messages : 661
Localisations : Lune
Justice League

MessagePosté le: Lun 14 Déc 2015 - 8:12
Cheshire avait reçu de plein fouet le "fiasco" prononcé par Lord. Bah ouais, rien ne bougeait aussi. Ils voulaient du mouvement? La roquette qui explosa dans la chambre d'hôtel leur en servit. Alors que le son assourdissant du missile retentissait encore dans ses oreilles, elle perçut quelques-uns des mots de Lord. Valise d'uranium, pathétique. Bien, c'était clair. Sauf qu'elle, physiquement parlant, n'était pas vraiment en état de bouger. La roquette l'avait propulsée contre un mur et l'explosion, même retenue par Black Adam, avait frappé d'un souffle violent la mercenaire. Contrairement à des Kryptoniens, elle ne pouvait pas grand chose contre un lance-roquette. Mais ce furent les paroles de Slade et sa prise en main de la situation qui motivèrent Cheshire à se relever. On entendait un attroupement monter dans la chambre. Il ne fallait plus perdre un instant, trop de temps avait été perdu. Empoignant ses saïs dans chacune de des mains, elle renvoya à Deathstroke son regard et le suivit hors de la pièce.

- La valise d'uranium est à côté du gros balourd! lança-t-elle à l'attention de son collègue tout en éliminant deux rebelles à la suite.

Alors qu'ils continuaient leur avancée pour se retrouver hors de l'hôtel, se frayant un chemin en se débarrassant des types armés qui avaient pour mission de leur ôter tout souffle de vie, Cheshire ne pensait qu'à une chose: son affrontement contre KGBeast. C'était lui qui allait manquer de souffle. Ils devaient lui subtiliser la valise? Alors Cheshire en profiterait pour cogner son possesseur. En bas de l'hôtel, tandis que les Kryptoniens s'occupaient probablement de la mission ordonnée par Slade, Cheshire vit le Russe, lance-roquette à l'épaule. Celui-ci, la voyant s'approcher, ne s'embêta et, tenant son arme des deux mains, sauta sur le jeune femme en assénant un énorme coup de lance-roquette au sol, que Cheshire évita. Il n'y allait pas de main morte! Deathstroke ne serait pas de trop, ils pourraient s'amuser ensemble à supprimer KGBeast. Mais elle se souvint qu'ils n'étaient pas là pour s'amuser mais pour récupérer cette valise de malheur. Le Russe se redressa et souleva l'arme qu'il avait enfoncée dans le sol, puis fixa Cheshire.

- Tu veux ma photo? lui dit-elle en souriant dans la langue qu'ils parlaient tous deux.

Elle s'élança devant lui et, usant de sa petite taille par rapport à lui, se faufila sous ses jambes en les entaillant à l'aide de ses saïs. Se retrouvant derrière lui, elle lança un coup d'œil à la valise tout près d'eux. Rangeant ses saïs dans dans ses jambières, elle dégaina son katana et courut sans attendre jusqu'à arriver à sa hauteur et le frapper d'un coup, qu'il contra avec ses avant-bras. Effectuant un salto arrière pour mesurer la situation dans son ensemble, elle cria à Slade de s'emparer de l'uranium.

- J'en ai bientôt fini avec lui...

Alors qu'elle lui assénait de nouveau un coup puissant, il se protégea en levant le lance-roquette devant lui puis, sans qu'elle ne puisse l'évite, lui envoya un poing magistral dans le visage. Il ne disait pas un mot et cela mettait Cheshire en rogne. Le derrière sur le sol, elle commença à se relever tant bien que mal mais fut saisie au crâne par l'énorme main de KGBeast. Il la souleva comme une plume jusqu'à ce que ses yeux arrive à la hauteur des siens, infligeant une forte pression sur les tempes de Cheshire qui résistait sans broncher. Avant même qu'il n'ait pu porter le coup de grâce ou autre chose, elle griffa sans précédent son visage avec ses deux mains. Hurlant de douleur, il la relâcha et se tint le visage en découvrant du sang sur celles-ci. Les griffes de la mercenaire avaient touché la peau sous le masque et avaient évidemment injecté du poison directement dans les veines de la face de cette brute stupide. Lâchée à terre violemment, Cheshire récupéra son katana tombé lorsqu'elle fut attrapé au crâne, et se releva en observant sa victime qui était quelques minutes avant un des meilleurs mercenaires Russes et maintenant une vulgaire proie. Il n'en resterait peut-être pas là, mais la valise était à portée de main désormais et c'était déjà ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t5368-fiche-rp-de-big-barda http://dc-earth.fra.co/t5365-big-barda-reprise
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[ Mourmansk, Russie ] Raid nucléaire [ Mission IL #2 ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le nucléaire
» Chaîne humaine contre le nucléaire
» Le nucléaire... est'il l'avenir de l'homme?
» [Daph Nobody] L'enfant nucléaire
» Aimeriez vous avoir un abris anti-nucléaire dans votre maison ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Europe-