Un lion en cage [ Hal Jordan, Guy Gardner, Arkillo, Fatality ]

Invité

MessagePosté le: Sam 24 Oct 2015 - 12:40
Oa. Quartier général des Green Lantern. Je suis captif. On m'a entravé. Tel est mon sort.

Lorsque j'ai attaqué la planète avec l'aide de toute mon armée, j'avais prévu plusieurs options. Celle que je ne réussirait pas ma mission et que je m'échapperais parce que je n'aurais pas d'autres choix. Celle que je la réussirait, détruirait la batterie centrale et règnerait sur Oa et l'univers. Celle que je verrais les Green Lantern mourir petit à petit, ainsi que les Blue Lantern, à l'aide de la pollution respective de leur batterie. J'avais également prévu cette option, mais c'était la moins probable. Force est d'admettre que cette guerre s'est terminée sur un véritable match nul. J'ai capturé les Gardiens, et ils sont en lieu sûr. Certes, eux aussi sont captifs et doivent vivre de terribles souffrances. Mais si je ne peut pas les torturer, les tuer et puiser leur sang pour me rendre plus fort, je ne peut rien en tirer et cette guerre qui à causé la perte de la majorité de mes Red Lantern n'aura servi à rien. En puisant dans leur sang, je connaîtrais les moindres secret de l'univers. J'en connaîtrais très certainement le sens. Il me faut à tout prix que je retrouve les Gardiens. Mais chaque chose en son temps. Si je me précipite, je risque de tout faire échouer. Et ce n'est vraiment pas mon but.

Deux choses ont conduits à ma perte. Tout d'abord, un manque de calcul. Je n'avais pas prévu que, privé de volonté, Sodam Yat libèrerais Ion, pour qu'il aille chez le Green Lantern qui a abattu Rankorr. D'ailleurs, je n'ai pas de nouvelle de lui. L'humain est peut être mort. Quand à la seconde chose, c'est un manque de chance évident. Allez, il devait y avoir 5% de chance qu'un kryptonien soit Green Lantern. 0,5% en fait, sachant que Superman était sensé être l'un des derniers. Repenser à ma défaite et à ses causes n'est cependant pas bon, et j'essai de donner un coup de poing dans la vitre de ma prison pour laisser déferler ma rage. Mais je ne peut pas, et mon bras est retenu en arrière avec plus de force qu'auparavant. Comme je suis un Red Lantern, retirer mon anneau serait une condamnation à mort. Je n'ai plus de cœur, un Black Lantern, le fantôme de Roixeaume, un des cinq inversions, me l'a arraché, et de toute façon je ne fonctionne plus à ça. Même si j'en avais un, le napalm qui à remplacé mon sang me consumerais. Et le nouveau " boss ", celui qui remplace les Gardiens, à jugé bon de me le laisser. Quel bon seigneur. Je n'en attendait pas moins de lui. Quand je pense que dans quelques instants je vais me retrouver dans la même position que Sinestro l'a été quelques année auparavant, ça me donne envie de vomir. Or, j'ai essayé de cracher du napalm sur les innombrables chaînes vertes qui me retenaient, cela n'a eu pour effet que de me brûler la peau, puisque le mécanisme qui s'enclenche reforme immédiatement les chaînes vertes.

Dans les autres cellules, enchaînées de la même façon, Bleez, Skallox, Ratchet, Haggor, Dex-Starr et quelques autres Red Lantern. Zilius Zox et Fury-6 se sont échappés avec les gardiens, et j'ai ouïe dire qu'Antipathy était morte. Les Blue Lantern étaient parvenus à venir, éliminant ainsi, par la même occasion les rouges survivants avec brio.

Mais alors que j'étais occupé par mes pensées et que mes lieutenants parlaient entre eux pour tuer le temps, j'assistais à l'arrivée du nouveau chef du corps en l'absence des horribles nains bleus. Je pensait que le corps serait repris par Sodam Yat, John Stewart, Kilowog ou Salaak, ce qui m'aurait quelque peu rassuré sur le destin de l'univers, mais l'abruti qui s'avançait devant moi n'était qu'un mélange d'arrogance, d'idiotie et d'inconscience du monde qui nous entourait. Hal Jordan. Qu'aurait je pu lui dire, alors qu'il me faisait face ? Tu va me le payer ? Je ne t'ai pas vu pendant que je tuais tes amis, Lantern ? Je ne veux pas te parler ? Toute ces questions n'auraient prouvés que le fait que je soit mauvais perdant. Mais je ne l'étais pas, j'avais même accompli une part de ma mission. Non pas que je considère cela comme un jeu. Le mot le plus juste serait que cela montrerais que je soit énervé d'être dans cette position. C'était le cas, je me maudissait moi même. Personne d'autre n'était responsable de mon semi-échec, à par moi.


" Que me veut tu, Lantern ? "

Le Butcher avait déserté mon corps. Peut être qu'il me méprisait en raison de mon échec. Peut être que ma haine n'était pas, ou plutôt n'était plus à son maximum, parce qu'elle ne cessait d'augmenter. En attendant la réponse du vert, j'ouvris, pour la toute première fois depuis ma détention, des yeux vers celui qui déciderait de mon sort pour les prochains jours.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Nov 2015 - 12:57
HRP : Désolé, mais je poste. Je veux que ça avance.

Un lion en cage [ Hal Jordan, Guy Gardner, Arkillo, Fatality ] F_sharp_bell_by_adamwithers-d3fyaze
( Rot Lop Fan, fan art
Credits: Adam Withers adamwithers.deviantart.com )
Rot Lop Fan, Green Lantern F#-Bell du secteur non-nommé des profondeurs obsidiennes : "L'harmonie de l'univers est brisée. Les vibrations du spectre de la gamme émotionnelle chantent faux et sans synchronicité, et ce de plus en plus depuis la Première Guerre de Lumière Résonance. Notre chant en tant que Green Lantern F#-Bell Corps ne porte plus. Nous n'avons plus de légitimité, et les différentes tonalités de la vie, les divers timbres émotionnels nécessitent un nouvel équilibre. L'univers n'a pas de chef d'orchestre, mais si nous laissons nos chants résonner du son de la guerre assassine et du requiem, nous n'apaiserons plus l'oreille d'aucun peuple parmi ceux dans l'univers qui ont soif de la musique de la vie, de la justice et de l'épanouissement."

Rot Lop Fan, l'officier du Corps d'Oa aveugle, ne connaissant aucune notion de lumière ou visuel du badge de son Corps, ne connaît la vie qu'en sonorités et en sensations non-visuelles. Pour lui, le Corps est celui des F#-Sharp Bell, une traduction créée par la feue Green Lantern Katma Tui de la planète Xanshi. En ce moment, il fait figure de piètre barde et de héraut de mauvais augure, prêchant ses étranges théories avec ferveur sur une place désertée par ses camarades d'Oa. Ils l'évitent, ne l'écoutent pas. Le moral des troupes est au plus bas.

Guy, qui incidemment possède le Warrior's Bar nouvelle version installé sur ce même parvis, s'inquiète des raisons de l'évitement de sa brasserie d'officiers. L'endroit est vide, et lorsqu'il sort il constate que ceux qui habituellement venaient allègrement jouer les poivrots entre deux missions ou après une guerre bien rude, évitaient la place sur laquelle était bâtie le New Warrior's. Aucun des Green Lanterns n'a envie d'écouter les discours de Rot Lop Fan sur la fin des temps et sur l'harmonisation entre les Corps, des Corps devenus depuis bien longtemps à la fois ennemis et dysfonctionnels comme le montrent la quasi-extinction des Blue et des Yellow, l'attaque kamikaze des Red sur la verte Oa, la sécession au sein des Star Sapphires ou encore l'ambiance maussade sur cette même planète d'émeraude depuis l'enlèvement des Gardiens et la prise de commande par le terrien Hal Jordan. Chacun essayait de donner de sa patte au Corps, mais finalement en l'absence de ces petits schtroumpfs oligarques, nul ne savait vraiment quel sens donner à son engagement au sein des Green Lanterns.

Après une courte discussion avec Rot Lop Fan, Guy ferma son bar pour la journée et se rendit à la citadelle. Fermée.

Gardner songea qu'avec Salaak et Tomar en soins intensifs, le Corps avait de surcroît perdu ses meilleurs éléments de coordination et de communication, que ce soit aussi bien à domicile que dans l'univers.

"Génial, en gros personne pour confirmer ou infirmer le bullcrap hippie de ce miro de Rot Lop Fan."

Inutile d'envisager d'aller lire le Livre d'Oa, fermé à clés dans la citadelle et dont les seuls lecteurs connus sont actuellement portés disparus grâce aux bons soins d'un seul homme, Atrocitus. En clair, il devait aller voir l'autre tête d'Halloween dans sa sciencell, une des dernières qui tienne encore debout depuis l'émeute que le Lantern d'Ysmault avait lui-même encouragée.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 1 Nov 2015 - 21:16
Un lion en cage [ Hal Jordan, Guy Gardner, Arkillo, Fatality ] Sines10


Tous pensent que nous ne sommes plus, ils s'imaginent avoir vaincu, être ceux qui continuent. Ils se fourvoient et leur arrogance signera leur perte. Leurs lèvres ne murmurent plus le nom d'un spectre ayant quitté l'univers mais leurs yeux les trahissent. Car en ces sombres heures de guerre et de pertes ou les anneaux à la recherche de nouveaux hôtes sont presque aussi nombreux que les porteurs restants, à l'heure ou même les gardiens ne veillent plus sur leur héritage, qui peut prétendre régner aux côtés de l'incertitude et du désespoir si ce n'est la peur elle même.

Secteur 1760


La peur s'était glissée entre les étoiles. Rendue spectrale par le fait même de sa disparition annoncée, elle frappait sans prévenir ni s'attarder. Le green lantern Sodam Yat n'eut pas le temps de se remettre de ses derniers combats, l'appel du secteur l'avait attiré comme un chien entendant le strident sifflement de son maître. Les insectes daxamites semblent susceptibles lorsqu'il est question de leur précieuse étoile et la peur le savait, elle avait passé bien du temps parmi eux sous l'ère de Mongul II. Le lantern avait surement cru avoir affaire aux restes décadents d'un corps oublié en affrontant ses guerrier mécaniques, il serait difficile de le blamer pour ne pas avoir été prêt à recevoir celui dont l’étau se refermait peu à peu sur Oa elle même. Battu et rapatrié à la force du poing sur la surface d'une lune de Daxam, Sodam Yat allait subir la malédiction du plomb et ne se montrerait pas avant qu'il ne soit trop tard. Déjà la peur avait disparut prise par le temps qui lui manquait.

Ils s'imaginent que tout est pardonné et déjà s'inventent de nouveaux adversaires. Misérables vermines irrespectueuses, comment peuvent-ils espérer échapper à la tempête après avoir frappé le cœur de leurs cauchemars ? La peur frappera fort et frappera plusieurs fois, elle martèlera l'idée de sa propre existence jusqu'à ce que tous plient genou devant elle.

Secteur 0
Oa



La plupart des lanternes d'Oa étaient du côté de la fonderie ou occupés à d'autres tâches autour de la petite planête, Arkillo n'eut que peu de mal, couvert sous son linge et sans lumière jaune, à faire son chemin de discrétion en suivant de mémoires d'anciens récits de Sinestro. Le colosse vornien pressait le pas, il avait eut à neutraliser plusieurs lanternes qu'il avait put prendre par surprise. Dans le creux de sa main, son anneau dont la charge avait déjà été bien entamée. Arkillo grogna légèrement, se hâta plus encore. Si le sort de la batterie centrale du corps de Sinestro n'était pas rapidement arrangé, son anneau ne sera rien de plus qu'une babiole souvenir d'un passé révolu. Il lui était même impossible de savoir si ses diversions sur les autres secteurs avaient fonctionné. Nul ne pourrait se douter de son implication.

Les Sciencells, il s'imaginait la possibilité de libérer la fureur d'anciens compagnons sous l’œil mal avisé de leur gardien. Des membres du corps qu'il avait formé avant qu'ils ne soient pris en charge par Drak, qu'il avait lui même autorisé à marcher au pas de la peur universelle. Le moment n'était ni au jaune ni aux sentiments si tant est que sa rage puisse encore augmenter. Arkillo enfila son anneau.


[60% d’énergie restante.]



Peut importait l’énergie, son temps sur Oa était compté quoi qu'il en soit, il allait maintenant pouvoir accomplir ce pour quoi il avait tant patienté.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2015 - 17:47
Une certaine honte perlait dans l'esprit de Hal Jordan.
Oa avait été attaquée, Oa avait été violée. Sans qu'il ne puisse la défendre. Il s'en voulait particulièrement. D'autres que lui s'étaient engagés dans la bataille, prenant par obligation la place qu'il devait occuper. Bien que l'attaque n'était en rien sa faute, il la ressentait comme un échec personnel. Les Gardiens avaient bien dû perdre de leur splendeur pour se faire aussi vulgairement attaquer. Il ne niait pas la puissance des Red Lanterns, loin de là. Au contraire, malgré le dégoût qui le gagnait en pensant à toute cette rage, il trouvait cela assez fascinant. Plus que la peur, la colère et la haine se trouvaient être des moteurs de puissance bien singuliers, mais ô combien destructeurs. Non, ce qui mettait en rogne Jordan était bien plus terre à terre: Atrocitus et ses hommes n'avaient eu qu'à foncer dans le tas pour embraser toute la planète. En tant que Green Lantern, il ne pouvait accepter ceci. Dès qu'il le pourrait, il s'arrangerait pour renforcer la sécurité. Il le fallait.
En attendant, il avait bien d'autres devoirs à accomplir. Réparer Oa, aider Coast City à se remettre, pourchasser les criminels méta-humains évadés... tellement de missions, et si peu de temps. Cependant, une chose prévalait sur le reste: Atrocitus. Le monstre capturé, Hal devait s'assurer qu'il le reste pour encore longtemps. Et, si possible, lui parler. Ainsi, au milieu des flammes et des ruines, Jordan s'enfonça dans les profondeurs des souterrains oans, tout droit vers des science cells presque désertes. Comme un sinistre miroir des combats, l'invasion Red Lantern avait touché tous les niveaux structurels de la base. Échapper à leur violence s'était montré difficile. Du sang, des brûlures, des cendres (peut-être celles de camarades)... il ne restait que les débris de la spirale mortelle dans laquelle s'étaient engagés les deux corporations.

Enfin, Green Lantern atteignit le couloir des cellules. Là où il y a peu s'élevaient encore des gémissements et des lamentations résonnait un silence de mort. Bleez, Skallox, Ratchet, Haggor, Dex-Starr et d'autres Rouges reposaient enchaînés, privés de leur liberté. Leurs actes monstrueux ne permettaient pas qu'on leur laisse une quelconque mobilité. Immobilité presque absolue pour tout le monde. En passant devant chacun des perdants, Hal réveilla chez eux leur colère. Ils se mirent à se débattre, à hurler, à vouloir bondir pour arracher le visage de leur ennemi. Le Vert n'en eu cure. Leurs prisons bénéficiaient de sécurités supplémentaires.
Finalement, le nouveau chef des Green Lanterns s'arrêta devant Atrocitus, matérialisa un tabouret juste sous lui et s'assit dessus, sans quitter des yeux le Ryutien. Ce dernier, sous un vernis de rage intérieure et de malveillance, lui lança quelques mots. Avec une certaine froideur, Hal lui répondit:

- Je suis bien chez moi ici, non ? Libre comme l'air.


Il bougea la main équipée de l'anneau pour lui montrer.

- Ce qui n'est plus ton cas.

Ensuite, il laissa durer un petit silence. Puis, d'un coup, il se leva et s'approcha du prisonnier. Jordan n'avait pas l'air comme à son habitude. Son enjouement avait disparu et sa nonchalance aussi.

- Te parler m'intéresse, mon gros.

Ses narines s'écartaient à un rythme fort et régulier, une légère veine apparaissait sur la tempe du héros. Le rouge influait particulièrement ses ressentis, depuis son passage sous cette émotion. Il parvenait d'ordinaire à se contrôler, mais là, il y avait accumulation. Hal ferma les yeux quelques secondes, et les rouvrit, déterminé à ne pas se laisser mener par sa colère. Il avait perdu beaucoup de monde, mais la violence, a priori, n'était pas la solution.

- Pourquoi ? Pourquoi tous ces morts, encore ? Tu fais les mêmes conneries que les Gardiens avec les Manhunters.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 1:20
Ysmault. Ma maison. Quelques jours auparavant.

Le corps de Low, ancien Yellow Lantern, n'était pas reparu depuis que je l'avais lancé dans un lac de napalm pur. J'étais sur le départ pour attaquer les Green Lantern sur leur propre planète et leur infliger une défaite cuisante. Une victoire éclatante me permettrait ainsi de parfaire mon emprise sur mes Red Lantern. Mais je n'étais sûr de rien. Malgré que je sois en possession d'un nombre conséquent de Manhunters, ils n'étaient que des machines, ce qui signifiait que cela pouvait se casser ou se retourner contre nous, même si j'en doutais fortement. Mais je souhaitais assurer mes arrières, on est jamais trop prudent.

Plus tôt, les lieutenants du corps de Sinestro nous avaient attaqué alors que j'était en pleine conversation avec Bleez. Après une bataille féroce, nous les avions vaincu et, en guise de trophée, les os de Low reposaient au fond de la mare de napalm. Cependant, je savais très bien que j'avais besoin d'eux. Avant de lâcher le Shard sur la planète des Gardiens, je me postais devant l'instructeur en chef des lanternes jaunes. Sa carrure, ses mâchoires et ses griffes ne me faisaient absolument pas peur. C'est pourtant de là qu'il tirait la puissance de son anneau. De la peur. C'est pour ça qu'il avait perdu le combat contre moi. Cette couleur m'était totalement indifférente. J'aurai même pu la porter. Mais ce n'est la couleur que de criminel ou de renégat. Je préfère de loin mon anneau rouge, même lorsque je n'avais pas de constructions.


" Tu va m'aider dans la destruction d'Oa. Karu-Sil et Romat Re vont m'accompagner et joueront un rôle crucial puisqu'il devront protéger l'entité rouge détenu dans les fins fonds du Shard. Si je me fais prendre en détention par ces meurtriers verts, je veux que tu t'emploie dans ma libération. En échange, je libérerai la batterie Korugar des Sapphires, et aucune d'elle ne s'échappera vivante de la planète du Green Lantern renégat. Je le promet. Cependant tu comprendra que je ne suis pas en mesure de libérer ton maître Sinestro. Si je le fais, ce sera pour le tuer de mes propres mains. Cela je le souhaite plus que tout au monde. Mais au moment où il sera à portée de ma main, nous serons ennemi mortel. Réfléchis mûrement avant de répondre, instructeur jaune. "

Je ne lui présentait pas ma main pour sceller notre accord. Je n'étais pas comme ça. Je suis Atrocitus. Ce seul nom suffit à prouver que je dit la vérité, que j'ai un certain sens de l'honneur. Arkillo le sait en son fort intérieur, et je m'attend à seulement un hochement de tête. Je le scrute de haut. Je suis en position de force. Si il refuse, Romat Re et Karu-Sil seront exécutés sous ses yeux. J'ose donc espérer, qu'il acceptera. Ensuite, si cela ne lui fait rien, je déverserai tout le napalm qui est en moi sur son crâne. Et plus jamais on entendra parler du corps de Sinestro


Oa. De retour dans le présent.

J'était en plein conflit interne. Et cette fois-ci, je ne me demandais pas si je devait me débattre et me couvrir de ridicule pour essayer d'abattre Jordan. Non, cette fois-ci je me demandais si je devais le pousser à bout en lui faisant une leçon de morale. Il était clair qu'il passait sa mauvaise humeur sur moi. Je n'étais cependant pas sa nounou qu'il pouvait se permettre d'aller voir comme il le faisait parfois avec Sinestro. A cette simple pensée, mon napalm dégoulina le long de mon menton.
" Ne pense pas que ce que je vais te dire est le fruit d'un quelconque côté mauvais perdant. Car, vois tu Jordan, ce qu'il s'est passé est loin d'être un jeu. Mais le fait que tu vienne me narguer prouve que tu est encore plus dans la tourmente que moi. Car il est vrai que j'aurai pris plaisir à t'affronter et te dépecer durant la bataille. Mais je ne t'ai pas vu. Où était tu pendant que de valeureux, bien qu'impuissant, Green Lantern périssaient sous mes coups ? Aurais tu fuis pendant que j'allais mettre le coup de grâce à Kilowog ? Il a fallu la puissance d'un kryptonien Lantern et de Ion pour me mettre hors course. A aucun moment je n'ai t'ai vu. Bien qu'abruti, je te pensais courageux Jordan. Je me trompais. "

J'insistais sur ce dernier mot, qui sans doute vexerai le Green Lantern en face de moi. Je n'en était cependant pas sûr. Jordan est trop imprévisible malheureusement. Cet idiot serait capable de prendre la remarque avec dédain. Mais il n'était cependant pas à sous estimer. Il tenait son anneau d'Abin.

" Ce que j'ai fait est loin d'être la même connerie pour reprendre tes mots que celle de Krona, Sayd ou Ganthet. Ce que j'ai fait n'était qu'une diversion pour attaquer les Gardiens. Les tuer, les assommer, les transporter, les descendre sur le champ, peut importe. Je voulais les écarter de la route parce qu'ils ne doivent plus exercer leur fonctions. Ils ont déjà causés trop de dommage autour d'eux. Manhunters, Alpha Lantern, troisième armée. Des test à n'en plus finir même si cela cause plusieurs centaines de morts. Ils sont impitoyables, et je me doit d'être pire qu'eux pour les atteindre, ce qui est finalement arrivé. Pour tout te dire, il y a des rumeurs qui circulent comme quoi tu serai le nouveau chef du corps. Je m'attendais à Salaak ou Kilowog. Le corps court plus vite à sa perte encore que si c'était les Gardiens que le dirigeaient. Que cherche tu à prouver Jordan ? Que tu n'est pas lâche comme ton absence sur le terrain le laisserait supposer ? Que tu est capable de faire la moindre chose sans causer de catastrophe ? "

Je le cerne, tente de pénétrer en lui. Je n'en ai que pour quelques secondes, je vois en lui comme dans un livre ouvert. Je sais comment lui faire péter les plombs. Avec un peu de chance il se transformera en Red Lantern sous mes yeux, même si je n'y crois pas trop.

" J'ai peut être été fait prisonnier, mais j'ai rempli mon objectif principal. Toi, Jordan, tu n'est qu'un faible. Voilà la triste vérité.

Tout mes membres sont engourdis. Je n'arrive pas à faire le moindre mouvement. A chaque essais, les dures chaînes vertes se resserrent un peu plus. Mais j'ai connu pire sur Ysmault, dans mes premières années d'emprisonnement. Au début, ça fait un mal de chien. On se soucie encore de notre pudeur. Et quand on abandonne tout espoir, ça ne fait même plus mal. Seulement, là, je suis l'incarnation même de l'espoir. Je sais que je vais ressortir et que, comme dirais St Walker, tout ira bien. Je peux miser sur Arkillo, Rankorr, et s'ils ne viennent pas, je trouverai un moyen de sortir.

" Et quand tu me dis que je ne suis pas libre ... Ne t'en fais pas Jordan. Manque moi de respect. Je n'en ai plus pour longtemps ici. A défaut d'une lente et douloureuse agonie ... Je te mettrais mon poing en plein milieu de ton insupportable figure lorsque je serai défait de ces chaînes. "
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 12:57
Secteur 1416 : Zamaron

Une réunion des Star Sapphire avait lieu dans le plus grand secret. Il faut avoué qu’avec les récents évènements au sein de l’ordre de la lumière violette, la méfiance faisait partie de la grande majorité des discussions. Une partie dissidente, un groupe plus violent oeuvraient maintenant au nom des Star Sapphire, bien que la reine sur Zamaron n’approuve pas leur façon de dispenser l’amour. Offrir le plus beau des sentiments par la force n’était pas la meilleure des solutions. Un peu ironique lorsque l’on songeait à la méthode employée pour convertir Fatality. N’était-elle pas la même que celle employée par les sœurs dissidentes? La Star Sapphire se trouvait donc auprès des hautes dirigeantes de Zamaron à traiter de ce sujet.

-Il nous faut en savoir plus sur nos sœurs. Nous ne pouvons tolérer davantage cette conversion forcée. Si elles poursuivent ainsi l’image de l’amour sera ternie et notre pouvoir s’amenuisera.

-Bien dit, l’Amour doit être transmis de façon adéquate. Bien qu’il soit parfois douloureux, si nous ne faisons que l’imposer par la force, il ne fera qu’engendrer les fléaux que nous combattons, la peur et la haine.

-Nous devrions envoyé une émissaire auprès de nos sœurs afin de les convaincre de revoir leurs visions nos rangs…

-Non. Nous avons déjà emprunté cette voie. Il faut rééquilibrer leurs visions avec le spectre émotionnel. Nous devons agir.

Des heures pénibles à débattre. Fatality n’était pas la plus patiente des Star Sapphire et lorsque ses sœurs eurent finalement terminé, elle ne suivait plus réellement la discussion depuis plusieurs minutes.

-Sœur Fatality, est-ce que cette option vous convient? Après tout c’est vous qui nous servirez d’émissaire.

Peut-être aurait-elle dû suivre un peu plus la discussion. Un petit sourire en coin apparut sur le visage de la femme, observant un moment son interlocutrice, cherchant à se remémorer les dernières discussions. C’est à cet instant précis qu’une autre Sapphire pénétra dans la salle du conseil, visiblement agité.

-Pardonnez mon irruption, mais des nouvelles importantes en provenance Oa nous sont parvenues. Atrocitus et ses Red Lanterns ont porté un assaut fulgurant contre les Gardiens et les Green Lantern. Au final, les Gardiens ont été emportés ont ne sait où et Atrocitus fait prisonnier.

-En quoi cela devrait-il nous concerner? La chute de l’ennemi rouge, de la rage, ne fait que renforcer notre spectre…

C’est à ce moment que Fatality décida d’intervenir. Considérer la capture des Red Lantern comme insignifiante ne pourrait qu’empirer les choses. Certes, le rouge s’opposait au violet, mais non seulement au violet de Zamaron, celui de Korugar également et voir les dissidentes plus puissantes ne pouvait qu’être négatif pour le spectre en général.

-Pardonnez-moi ma reine, mais ignorer la chute d’Atrocitus et de ces Lantern serait une grave erreur. Si la chute des Red Lantern nous renforce, c’est également le cas des sœurs dissidentes sur Korugar et bien que je ne sois pas contre le fait que l’ennemi jaune soit réduit au silence, renforcir la doctrine de nos sœurs ne pourra à long terme que renforcir la peur et la rage, car l’amour ne doit pas s’imposer de force.

-Excellent point Fatality. Nous devons donc décider d’un plan d’action concernant cette situation.

Encore une fois un débat au sein du conseil, du temps perdu tandis que sur Korugar l’on se réjouit certainement et l’on prépare le prochain assaut afin de « dispenser » l’Amour. Où allaient-elles frapper? Nul ne savait, mais avec l’instabilité sur Oa, les Star Sapphire de Korugar allaient certainement agir rapidement et il ne fallait pas leur permettre.

Les discussions venaient de se terminer et une décision avait finalement été prise. Un petit contingent de Star Sapphire allait être envoyé sur Oa, prétextant vouloir aider les Green Lantern à se rétablir suite à la perte des Gardiens. Profitant de la diversion, Fatality oeuvrerait à libérer Atrocitus et les siens. Même si aider leur ennemi ne leur plaisait pas, elles devaient le faire pour espérer reprendre le contrôle du spectre violet et ainsi pouvoir ramener leurs sœurs à la raison.


Secteur 0 : Oa

Les préparatifs furent rapides et c’est quelques heures après la capture du Red Lantern que le contingent de femme arriva sur Oa afin de leur offrir leur aide. Profitant de leur arrivée, Fatality s’approcha du monde des Green Lantern par une voie opposée et s’infiltra sans être remarqué. Sans même le savoir, le groupe de femme avait également permis l’approche d’un autre individu, une lanterne d’une autre couleur et c’est toujours sans s’en apercevoir que Yrra emprunta la même voie que ce dernier, à sa suite. Le Vornien ouvrant sans le savoir le chemin vers les Sciencells à la Star Sapphire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2015 - 14:27
[Communication encryptée : Guy Gardner de la Terre, changement d'affectation. Vous avez le pouvoir de surmonter de grandes peurs. Nouvelle affectation, officier du Corps des Green Lantern. Vous êtes désormais Green Lantern du secteur 3600.]

"What the...", un doigt à chaque main agité en tous sens vinrent compléter son interjection par un juron très, très énervé. Les autres Lantern autour eurent la traduction immédiate sur leur anneau de ce que signifiait cette gesticulation, et ils s'écartèrent, outrés.

Guy pressa le pas après avoir trépigné, toujours en direction de la cellule du Red Lantern, puisqu'après tout c'était là qu'il avait le plus de chances de voir Jordan, en train de baigner dans sa fierté de chef de guerre vainqueur et de supposé plus grand des Green Lantern, s'attribuant comme d'habitude le travail des autres. Il entendait bien avoir des explications de ce nouvellement nommé commandant des Greens quant à cette nouvelle affectation.

Son anneau lui indiqua que la silhouette de Hal se trouvait bien au-delà de l'entrée de la prison Oanne. Dans une explosion de lumière verte, il fit voler en morceaux les portes d'accès au complexe de Sciencells. Il vociféra à l'encontre de son coéquipier originaire de Coast City :

"Harold Capucine Petronella Jordan !! Qu'est-ce que c'est que ce..."

Il fut rendu muet par le filtre de son anneau, qui cessa de transmettre les ondes sonores. Il reçut un coup de jus à travers la main depuis le chaton de son arme, puis il reçut une nouvelle communication cryptée :

[Communication encryptée : Green Lantern Gardner, je vous avise de ne pas dévoiler votre nouvelle affectation au commandant Jordan. T:D:H:D l'interdit.]

Il réagit en répétant bêtement :

"Thé deux-points Dé deux-points Hache deux-points Dé ?"

La voix de ses transmissions cryptées vint à nouveau résonner après lui avoir donné une nouvelle décharge douloureuse :

[Communication encryptée : T:D:H:D vous avise de garder le silence au sujet de T:D:H:D. Vous avez été incorporé dans le secteur 3600, aussi connu sous le nom de T:D:H:D, dieu et son propre secteur. Si vous agissez d'une quelconque façon pour nuire au secteur 3600, le secteur 3600 disposera de vous comme il lui sied. Vous êtes dispensable, Green Lantern 3600. Nul n'est irremplaçable.]

Il réalisa que Jordan le voyait communiquer avec la conscience qui parlait à travers son anneau, sans rien entendre de tout cela et en n'ayant que les réactions du rouquin Green Lantern. Il marmonna, frustré :

"J'ai une impression de déjà-vu... Sûrement à force de me faire avoir par toutes les forces et autorités dans l'univers. Bon... Et où est ce...", il poursuivit en agitant seulement ses lèvres pour former les mots : "Secteur 3600".

Il s'était tourné pour ne pas que Jordan puisse lire sur son visage les réactions qui le parcouraient.

[Communication encryptée : Tout autour de vous, Guy Gardner. Le Secteur 3600 n'est plus retenu par les cartographies de l'espace et du temps. Mais principalement, T:D:H:D demeure partiellement dans une Sciencell. Celle de...]

La fin de la communication le sidéra. Il se mit à beugler, ivre de colère et de rage :

"Oh, COME ON !! Vous devez vous foutre de moi."

C'est à ce moment que les capteurs du bâtiment Oan s'affolèrent, indiquant la présence d'un Yellow Lantern et d'une escouade de Star Sapphires.

"Euh, Jordan. Sans le respect que je ne te dois pas, on a de la compagnie. QFG ? Que Ferait Ganthet ? C'est la question que tu dois te poser à chaque fois, non ? Ou as-tu perdu aussi le moindre respect pour le dernier Gardien ayant son intégrité ?"

Il saisit Hal dans l'étreinte d'une main d'émeraude projetée depuis son anneau, crépitante de lumière, puis créa sous ses propres pieds et ceux de l'autre humain en vert, des paires de skis adaptés à la piste vert luminescent sur laquelle il projeta les chausses hivernales. Glissant en direction de la place centrale d'Oa, tâchant d'emmener avec lui le californien, il entra en communication avec l'anneau d'Atros. Une forme énergétique verte en forme de face de Guy Gardner qui prononça ces mots à l'attention du monstre rouge :

[Traduction : Toi, ne bouge pas de là. Ou plutôt pouffe et souffle autant que tu veux, grand méchant loup. Ma maison verte ne s'écroulera pas.]

Ou comment se retrouver avec une ritournelle dans la tête : Qui a peur du Grand Méchant Loup ? C'est pas nous, c'est pas nous !! Hélas, à bien des titres son esprit était dans le ton de la crise du moment.

Il balança un énorme poing vert crépitant d'énergie à travers un trio d'amazones cosmiques en violet fuchsia. C'était plutôt le style de la maison, et il avait bien besoin de se défouler, en toute simplicité, face à un ennemi debout et connu comme tel, qu'il savait combattre, qui rendrait les coups, bref un bon vieux combat de Lanterns comme durant la guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2015 - 16:46

[Puissance à 40%]


Arkillo serra le poing, il n'était pas essoufflé mais l'anneau ne tenait pas la longueur, son énergie n'était pas pure et malgré les recrues et l'assaut des red lanterns, la peur était une ressource des plus rares sur Oa. Il pénétra dans la tour cible sans remarquer ni se faire remarquer par deux des plus puissants lanterns qui la quittaient dans une autre direction. Dans l'ombre de la bête, la lumière jaune, tirée par son poing fermé comme par une lourde chaine, une masse encore indescriptible et crépitante. Une nouvelle fois le vornien eut une pensée pour ses anciens camarades, il la chassa rapidement, inutile de s'encombrer d'éléments difficilement contrôlables et privés d'anneau. Quand Korugar serait libéré, une nouvelle moisson commencerait et Arkillo effectuerait lui même le tri parmi les recrues. Sa colère grimpa d'un cran alors qu'il avançait prudemment. Les yellow étaient tombés, le corps des green lanterns s'en réjouissait mais pourtant à aucun moment il ne sont intervenus en faveur de la population de la planète de Sinestro, pas même Soranik Natu la fille même du seigneur de l'effroi.

-Maudits insectes décadents, pourrissants dans leur complaisance s'imagineant à l'abri derrière leurs …
-La vermine jaune est décidément coriace !


Arkillo eut à peine le temps de se protéger d'un jet de lumière verte qu'un autre le manqua de peu. Tout en maintenant sa construction, il s’efforça de maintenir ma distance avec un adversaire qu'il n'avait pas remarqué plus tôt.

-LANTERN !

Il leva le poing et fit flamboyer le spectre de la peur, dévoilant derrière lui quatre croix. Quatre croix formant quatre X. sur chacune de ces croix étaient fixés quatre chaines d’énergie, sous chacune de ces chaines gisait l'une des recrues qui avaient eut le malheur de se retrouver isolées et sur le chemin du dernier Yellow lantern. La lumière verte descendit quelque peut, anneau toujours braqué, regard figé dans une expression menaçante et déterminée. Le lantern Voz était le gardien des sciencells, il n'était pas un débutant et n'avait plus rien à prouver. Pourtant, pourtant en cet instant il allait devoir faire ce qu'aucun guerrier émeraude à part peut être Hal Jordan ne s'attendait à avoir à faire. Le lantern Voz allait devoir affronter un vétéran du corps opposé, Arkillo esquissait ce qui pour lui était un sourire, sur deux des croix, une partie du X correspondant aux bras gauches changea de forme, emportant le membre de deux recrues humanoïdes dans un sinistre craquement accompagnant le mélodieux hurlement de souffrance qui résonna dans la tour de rétention.
-Un geste supplémentaire et ton insolence coûtera la vie à tes jeunes.
-Je n'imaginais pas une telle lâcheté possible, même pour toi Arkillo.


Voz l'avait reconnu, les lanterns instruits et consciencieux se faisaient rares. L'expression de dégoût et de colère se lisait sur son visage, était palpable dans chaque mot qu'il crachait. Mais la peur n'était toujours pas en lui. Oui, le lantern Voz était bel et bien expérimenté.


[Puissance à 20%]


Arkillo fut troublé par l'annonce de son anneau, ses constructions vacillèrent légèrement, une erreur de débutant, une erreur qui ne dura qu'une seconde, une seconde qui suffit à Voz pour fondre sur son adversaire. Le vornien l'intercepta en reculant légèrement. Son adversaire n'avait pas la force de Kilowog mais offrait définitivement un challenge de taille au colosse griffu.


[Puissance à 5%]


-Il semblerait que même ton anneau ai décidé de t'abandonner. Nul ne connait la peur ici sinon toi !

Voz était agile malgré sa carure, il parvint a se soulever de manière à pousser Arkillo de ses jambes tout en le deséquilibrant de ses bras. Le Vornien rugit de rage et frappa le lantern avec son propre crane sans retenir le coup ni lacher prise. Pattes contre patte, les deux s'engageaient dans un duel de force et de volonté. L'anneau jaune se mit alors à crépiter, les constructions jaunes s'éfondrèrent, les recrues quittèrent l'endroit sur ordre de Voz.
-Tu as bien fait de venir directement ici, tu n'aura pas grand chose à parcourir pour te rendre à ta cellule.

L'anneau continuait de crépiter, des étincelles jaunes jaillirent sur l'anneau de Voz qui entra en résonance. Une puissante onde de choc sépara alors les deux guerriers. Par chance, Voz fut projeté contre un tableau de commande et perdit connaissance.


[Arkillo de Vorn, tu possède la capacité d'insp... Configuration de nouvelles données. Arkillo du secteur 3600, tu as la capaciter d'inspirer de grandes peurs. Bienvenue dans le corps de T:D:H:D ]


-Quoi ?!

Le vornien visiblement perturbé tenta de retirer un anneau qu'il jugeait définitivement défectueux, lorsque ses griffes se posèrent dessus, il subit une puissante décharge d’énergie jaune, le cri de douleur de l'officier jaune fut pareil à un rugissement qui résonna probablement au-delà des sciencells.



[T:D:H:D à observé Arkillo et sait comment dresser le vornien. Toute menace à son encontre entrainera une contre-mesure immédiate. Accomplit ta mission Vornien et tu sera récompensé. Désobéit et tu sera immédiatement stoppé. Ton anneau trouvera un porteur plus compétent. Nul n'est irremplaçable.]


A genoux sous la douleur, le souffle coupé et les veines enflées, Arkillo savait qu'il n'avait plus beaucoup de temps avant que d'autres lanterns ne convergent vers sa position. Sans prêter plus attention au vacarme extérieur, il se laissa porter vers la position donnée d'Atrocitus.


[Puissance de l'anneau à 100%, accomplit ton devoir pour T:D:H:D ]


Arkillo grimaça de dégoût ou peut être de frustration, il rassembla les quatre anneaux des recrues devant la serrure énergétique de la cellule sans même regarder le tyran écarlate ni lui adresser le moindre mot et les surchargea d’énergie jaune jusqu'à obtenir une puissante réaction explosive qui le propulsa en arrière malgré son champs de protection. Dans la fumée d'émeraude et les flammes rougeoyantes, Atrocitus le furieux n'était plus retenu que par une paire de chaines vacillantes. La batterie centrale d'Oa corrigerait les dommages, Arkillo leva à nouveau son poing, observant son propre anneau comme un ennemi et entreprit de prouver la supériorité de l’énergie jaune sur la verte en débarrassant le leader du corps rouge de ses entraves. Plus bas, Voz commençait à reprendre connaissance.


[L'echec ne sera pas toléré]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Nov 2015 - 2:18
Après avoir patiemment écouté les rudes mots d'Atrocitus de Ryut, réel dernier survivant de son espèce, le Green Lantern laissa planer un petit silence. Pour une fois, son visage n'exprimait pas ses sentiments, bien que ses yeux, cachés par le masque vert, montraient une intense réflexion. Sans doute était-ce visible malgré tout, trahi par la très légère contraction des muscles de son visage. On le prenait parfois pour un idiot, souvent pour un abruti, tout le temps pour un inconscient, mais si sa longue expérience l'avait quelque peu changé, au moins en profondeur. Il était dur de changer les bonnes vieilles habitudes, il était vrai. Cependant, sa manière de réfléchir différait grandement de celle des débuts. Il avait mûri, quoi que puissent en dire les autres, il le savait. Peut-être se trompait-il, mais c'était assez peu probable.
Enfin, après un temps interminable, Hal planta son regard dans celui d'Atrocitus, plongea au cœur de sa haine, et se redressa, s'écartant du prisonnier. Il détestait cet être, pour sa brutalité, sa bestialité, sa rage, tout simplement. Ce feu ardent remplaçant le palpitant du Rouge lui faisait peur, car il lui rappelait ses plus sombres moments, son propre tempérament, ardent. Il était lui-même un Red Lantern en puissance. Et cela le mettait en rage. Paradoxal, n'est-il pas ?
Finalement, il épousseta inutilement son costume, regarda dans le vide à sa droite, vers le fond du couloir abritant toutes les cellules, et répondit à son interlocuteur:

- Te narguer ? Peut-être un peu... mais ce n'est pas ce que je veux.

De nouveau, il laisse un vide de paroles s'installer.

- Si Atrocitus. C'est un jeu, celui que tu as débuté. Tu as lancé tes dés sur la table, et plus personne n'est capable de les maîtriser.

Encore un arrêt, ponctué d'un petit sourire désabusé.

- Tu sais où appuyer, hein mon grand ? C'est plaisant de me faire souffrir, n'est-ce pas ?

L'attaque sur Oa l'avait plus profondément ébranlé que ce qu'il pensait. Hal n'était pas lâche, pas peureux, pas fuyard. Il avait simplement échoué. L'image de la planète ravagée, des corps mutilés, brisés, avait laissé une marque indélébile dans sa mémoire. On aurait pu croire qu'au bout d'un moment, on s'habituait à ces choses là. C'était complètement faux. L'odeur du sang n'excitait que les bêtes sauvages, et malgré un manque certain de finesse, Jordan était à des années lumière d'en être une.

- Continue de te voiler la face. Continue de planquer tes instincts pervers derrière un masque de sacrifice. T'es qu'un taré sanguinaire qu'on a blessé au cœur, rien d'autre.

Avant que quiconque ne puisse réagir, répondre, ou simplement cligner des yeux, les portes des Sciencells explosèrent littéralement. Instinctivement, Hal activa un bouclier d'énergie et se retourna, en position de combat, vers la menace potentielle. Son anneau, chargé, brillant d'une intense lueur verte, était pointé, prêt à décharger toute sa puissance. Seulement, quelque chose de pire qu'un ennemi émergea de cette pétarade: Guy Gardner... Le Terrien roux semblait particulièrement mouvementé, et d'une voix forte, il tenta de caser un de ses fameux traits d'humour en interpelant son coéquipier. Il ne termina cependant pas sa phrase, stoppé net dans sa course par une légère crispation des muscles faciaux. Étonnant. D'ordinaire, rien ni personne ne pouvait retenir un Gardner remonté. Secouant la tête de dépit, Hal lança un regard à Atros:

- Et tu me parles de catastrophes ?

Sans attendre de réponse, il s'avança ensuite vers son allié si peu conventionnel, et s'arrêta à quelques mètres de lui, les poings posés sur les hanches.

- Je suis pas sourd, tu sais. La prochaine fois, toque un peu moins fort.

D'ordinaire, Guy était au moins aussi éloquent qu'Hal, voire plus lorsqu'on lui lançait des piques. Jordan s'attendait donc à un retour de bâton féroce. Il n'aurait cependant jamais pu s'attendre à ce que le Lantern lui réponde ceci.

- Thé deux-points Dé deux-points Hache deux-points Dé... c'est moi ou ça ne veut rien dire ? Je l'ai pas comprise, celle là.

Cela n'empêcha pas Gardner de continuer à maugréer tout seul, sans raison apparente. Très logiquement, Hal en déduisit qu'il devait être en communication avec quelqu'un. Mais qui ?  Suspicieux, le grand brun fit encore quelques pas en direction du roux.

- A qui tu parles ? Hé ho, Gard...

C'est à ce moment précis que tout commença à partir en vrille. Le Lantern d'honneur explosa et se mit à beugler comme un veau. Les alarmes survivantes hurlèrent devant la présence de Star Sapphires et d'un Yellow Lantern. Et Guy essaya de prendre les choses en main. Il enferma Hal dans une espèce de carcan, lui glissa des skis d'énergie aux pieds, et l'envoya droit au combat, en sa compagnie. Trois violettes furent balayées.

- JE NE SUIS PAS GANTHET, GARDNER. FERME LA ET...

Jordan eu l'opportunité d'observer le petit groupe venu de Zamaron: elles arrivaient sans prétention, en nombre réduit. Leur gestuelle, pour ce qu'il avait pu voir, n'évoquait pas la bataille. Tout cela ressemblait à...

- Des émissaires...

Se dégageant de toute emprise verte pouvant encore l'entraver, le Green Lantern enserra son camarade dans un gant de base-ball géant et le plaqua rudement au sol. Utilisant toute sa volonté pour éviter que le roux ne se relève et reparte à l'assaut, Hal ne put que lui hurler:

- ARRÊTE GARDNER !!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Nov 2015 - 2:33
L’anneau de la chasseuse avait ressenti la présence d’un anneau jaune, non loin devant. Elle suivait donc la piste de l’un des survivants de l’assaut des sœurs dissidentes sur la planète du Corps de Sinestro. Qui donc, elle ne le savait pas, mais sa progression était trop efficace pour qu’il s’agisse d’un néophyte. Sur ses gardes, Fatality continuait d’avancer arrivant finalement aux sciencells.

La présence d’un combat était évidente, le Green Lantern Voz se retrouvait au sol, reprenant peu à peu ses sens. Fatality l’observa un moment. Non, elle l’allait certainement pas le laisser se relever et empêcher la libération d’Atrocitus. L’anneau rose s’illumina une construction énergétique en forme d’énormes massues apparaissant au-dessus du Green Lantern a peine conscient. L’impact fut violent, mais non létal, assommant le gardien des sciencell un fois pour toute.

Les senseurs de son anneau signalaient la présence du porteur de l’anneau jaune à proximité. Elle l’avait rattrapé. Une lance rosée apparut dans la main de la Star Sapphire. L’arme favorite de Fatality, après tout elle en était l’un des plus grands maîtres dans toute la galaxie suite à sa formation auprès des maîtres guerriers. Autant être sur ses gardes face à un adversaire naturel de son spectre lumineux. Alors même qu’elle allait reprendre sa progression vers la prison du leader des lanternes rouges, sa bague lui offrit une transmission.


-Sœur Fatality, la diversion fonctionne à merveille, le Lantern Gardner et le Lantern Jordan son ici. Certaines de nos sœurs ont subi l’assaut du rouquin, mais elle ont sû se prémunir de son impulsivité. Jordan semble le calmer. Qu’en est-il de votre côté?

-J’approche de mon but, un ennemi jaune se trouve également sur place, nos buts sont peut-être les mêmes. L’appui d’Atrocitus serait majeur dans la reprise de Korugar pour un tel survivant.

La communication fût rapidement coupée par la chasseuse. Yrra avait continué de progresser et elle avait finalement trouvé la source de l’énergie jaune. Le bras droit de Sinestro, le formateur, Arkillo. Il se trouvait juste devant elle. La lame de la lance se baisse par instinct, Fatality se faisant aussi silencieuse que possible. Peut-être ne l’avait-il pas remarqué, malgré la communication récente. Dans le cas contraire, la situation deviendrait certainement plus corsée en peu de temps.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Un lion en cage [ Hal Jordan, Guy Gardner, Arkillo, Fatality ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Télécharger Le Pacte (Seeking Justice) 2012 [DVDRIP MD][FR] (Avec Nicolas Cage)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: Espaces :: Les autres planètes :: MogOa-