[OVER]Retour au bled [PV: Atlee]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 17:52
"Une garce? Euh... Je te donnerai un dico, tu liras toi-même... J'aurais moi-même du mal à te décrire ce que c'est exactement."

Nigado approuva les reproches de Terra concernant le fait de frapper un membre de sa famille, il promit de ne plus jamais recommencer. Il avança pour laisser les deux Titans ensemble, comprenant qu'ils avaient besoin de se retrouver après leur séparation. Sentant la méfiance d'Atlee, Garfield attendit qu'elle parle en marchant jusqu'à la demeure. Devant le portail, il s'arrêta en l'entendant commencer à parler, leur hôte quant à lui rentra à l'intérieur. Il n'eut pas à utiliser les clefs, il y avait déjà quelqu'un à l'intérieur, remarqua le garçon silencieusement. Sûrement sa fille se disait-il, il n'avait aucun autre membre de sa famille à ses côtés. Sa femme était morte peu après la naissance de la dernière, qui était morte quelques années plus tard, en protégeant le Titan rouge des Ravagers de Harvest. Il regarda la Stratanne avec de gros yeux, doutant qu'elle comprenne la situation.

"Pourquoi je voudrais sortir avec une allumée pareille? Elle t'a menacé je te rappelle, c'est suffisant pour la rayer de la liste de mes conquêtes. Et non, t'es bien plus jolie! Et en plus, tu as bien plus de... Charme qu'elle. Si un jour je tombe sur une fille qui te surpasse en charme et en beauté, je fonce dessus. Promis! Mais c'est pas elle... Vraiment pas."

En réalité, Beast Boy la trouvait pas mal, mais il ne lui pardonnait pas d'avoir pointé une arme sur Atlee. Il ne la considérait pas comme une ennemie, et pas non plus comme une amie. Soudain, un cri animal -celui d'un fauve- retentit. Garfield s'y dirigea en courant, demandant au passage à Terra de le suivre. Ce cri était celui d'une bête qu'on torturait derrière la maison. Celle-ci était de taille plutôt important, il fallut faire un long tour au garçon pour arriver à destination. Il vit alors un ensemble de grillages formant des cages plutôt spatieuses, contenant plusieurs animaux. L'un d'eux -un lion apporté un peu plus tôt- avait une lance plantée dans l'échine, un homme semblait tenter de la retirer de force. Garfield grimpa le grillage de sa cage et bondit sur l'homme pour le plaquer au sol.

"Mais vous êtes fou! Vous ne voyez pas qu'il souffre!?"

L'homme parla une langue que ne comprenait pas l'adolescent américain, sans compter la rapidité avec laquelle les mots sortaient de sa bouche. Même s'il usait de l'anglais, il aurait été difficile de comprendre.

"Il n'essayait pas de retirer la lance, il voulait abréger ses souffrances. Quelqu'un la lui a planté et l'a laissé pour mort, alors que la chasse au lion dans cette réserve est interdite. Malheureusement pour la pauvre bête, elle a bien survécu... Elle est restée des heures étalée au sol dans la souffrance. Il est trop tard pour lui. Si mon patrouilleur était arrivé plus tôt..."

Nigado arrivé dans la cage montrait un visage des plus attristés, il cachait quelque chose, pour protéger le garçon et la fille. Il savait que s'il parlait de l'auteur de l'acte et de son lien avec la famille de Garfield, les choses n'iraient que très mal. Ce dernier ne bougeait pas, il ne voulait pas qu'on tue le lion malgré tout, mais n'avait aucune idée de comment le sauver... Finalement, Beast Boy se releva et alla prendre la main de Terra, la tristesse au ventre et la serra doucement en fixant l'animal.

"Quel genre de monstre..."

Il posa sa main libre contre les yeux d'Atlee. Garde ton innocence va... Le monde était ainsi, totalement injuste et brutal, on n'y pouvait rien. Ce crime resterait sans doute impuni.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 20:00


Donc Beast Boy n’avait aucun intérêt pour l’autre jeune fille parce qu’elle l’avait menacé avec une arme? Elle se fit la note mentale de ne jamais menacer quelqu’un avec une arme en la présence de son ami comme cela semblait le mettre de mauvaise humeur. Enfin. Un innocent. Parce que les méchants, c’était une autre histoire complètement. L’attention de tout ce beau monde fut ensuite attirée par les cris de douleur d’un animal et Terra décida de suivre le mouvement et d’aller voir ce qui se passait. Apparemment quelqu’un avait attaqué un lion avec une lance et il faudrait probablement tuer la bête car on ne pouvait plus la sauver. Sur ce point elle n’était pas d’accord. Elle pouvait faire quelque chose, ce n’était pas un problème. Ceci dit, elle aurait besoin de l’aide de son collègue Titan pour réussir. Il fallait qu’il calme l’animal.

Une lance c’est en général un long manche de bois avec une tête en métal ou en pierre. Elle se débarrassa par conséquent du manche de bois sans y toucher pour ne pas indisposer l’animal. Avec les bons pouvoirs, on pouvait arriver aux bons résultats. Simplement en faisant bouger légèrement les composantes minérales, elle arriva au résultat désiré. Maintenant, la pointe. De façon générale, il faut procéder par chirurgie pour retirer un corps étranger et éviter d’aggraver la blessure. En revanche, il est possible que ce soit la pointe qui empêche certains organes de subir davantage de dégâts. N’était pas zoologiste, elle ne connaissait pas les schémas anatomiques d’un lion mais en transformant la pointe solide en une sorte de boue, elle minimiserait l’hémorragie. Enfin. Ça c’était dans la pratique car elle n’avait aucune idée de comment soigner.

C’était Aurla la guérisseuse, pas elle. Elle pouvait transférer les éléments utiles à une bonne guérison des minéraux au lion mais ça ne régénèrerait pas les chairs. Ceci dit, en attendant, cette espèce de pâte qu’elle avait créée à partir de la pointe de lance comblait les trous actuels. Un peu comme si on appliquait un scellant pour colmater une fuite. Ce n’était pas parfait mais avec les médicaments, les antibiotiques et le reste Nigado et ses aides seraient en mesure de mieux travailler. Après bon, il faudrait peut-être quand même abattre l’animal mais elle au moins ne sautait pas aux conclusions hâtives. Beat Boy avait calmé la bête et elle avait fait son possible pour le sauver. Et transformer voire transmuter un élément, ce n’est pas une mince affaire. Cela demande énormément de maitrise et de concentration. S’improviser vétérinaire. Ce serait bien la première fois.


« Voilà! Je ne sais pas qui a fait ça mais au moins, il devrait être hors de danger. Enfin. Je crois. Je ne suis pas vétérinaire. Ce n’était pas facile mais j’ai fait ce que j’ai pu pour transformer la pointe de la lance en quelque chose d’utile. Qui chasse encore avec une lance je me demande. C’est un peu… Primitif, non? D’ordinaire les méchants nous tirent dessus aux armes à feu, c’est pour ça que je dis ça… »

Elle ne comprenait pas pourquoi on la regardait bizarrement. Pas Beast Boy mais Nigado et les autres. C’était à la portée de tout géokinésiste de bon niveau. Ils n’avaient jamais vu de gens avec des pouvoirs ou quoi? Elle n’y porta pas longtemps attention car elle repéra une énorme termitière. Elle n’avait jamais vu pareille chose et elle était curieuse de voir comment le monde animal pouvait faire une construction si impressionnante. C’était du grand Atlee. Une attention de poisson rouge et un cœur plus gros que l’Everest. Elle observait avec un intérêt grandissant la termitière, le lion blessé complètement oublié. Elle avait vu des fourmilières quand ils étaient en Amérique mais rien qui puisse se comparer à ce qu’elle voyait ici. Décidément on trouvait toutes sortes de choses en partant de chez soi. La surface avait tant de merveilles à découvrir!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 21:24
Beast Boy fut fasciné par la démonstration de Terra, ses pouvoirs etaient toujours utiles. Une fois le lion hors de danger, il saisit le bras de son amie et l'emmena loin de la maison, mais pas trop près non plus. Il n'avait pas remarqué son observation et ne s'occupa pas de ses protestations éventuelles. Il voulait qu'ils s'accordent un moment rien que tous les deux, sans que cela ne finisse dans un lit avec Terra nue. Se retrouver dans cette nature sauvage lui rappelait les bayous et justement, le garçon avait une idée en tête. Fort heureusement, la zone semblait vide de toute âme vivante, une personne ordinaire se retrouveraient en danger en assistant à ce qui allait se dérouler, connaissant le pouvoir impressionnant d'Atlee.

"Terra, c'est l'heure de l'entraînement! C'est pas parce qu'on a prit des vacances qu'on doit se relâcher."

Pour du relâchement, c'était plutôt épuisant aux vues des événements précédents. Garfield s'éloigna donc de son amie de plusieurs dizaines de mètres, avant de se retourner vers elle. Il mit ses mains en porte-voix et dit:

"Empêche-moi de t'atteindre, je viens vers toi! Fais en sorte de me donner du challenge hein! Et aussi, pas le droit de ralentir ou d'entraver les mouvements et t'as pas le droit de bouger toi! Tu gagnes si j'abandonne, je gagne si je te touche! TOP!"

Beast Boy jette son haut par terre en faisant un grand sourire d'excitation, puis démarre sa course en direction de la Stratanne. La séance pouvait commencer, ce serait une manière d'ouvrir l'appétit avant le déjeuner. Sa première intention est de courir en ligne droite et si Terra élevait des obstacles pas trop hauts, il les éviterait ou sauterait par-dessus. Tout autre tour de sa part demanderait plus de réflexion du côté du garçon.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 4:40


Est-ce que c’était vraiment le moment de s’entrainer? Ne voulait-il pas entendre ce que le curieux monsieur avait à dire? C’était mélangeant à la fin, on ne lui expliquait jamais rien. Enfin bon. Beast Boy semblait insister pour l’entrainement. Autant s’y mettre pour pouvoir retourner à la résolution de cette curieuse affaire. Après tout, c’était le but de la visite, non? Elle faisait de gros efforts pour se souvenir de tout mais elle avait parfois du mal avec les histoires compliquées et on ne pouvait pas dire que celles de son rouge de camarade étaient simples. Autrement, ils ne seraient pas en plein cœur de l’Afrique. Au moins, personne n’essayait de les tuer, d’une part et d’autre part, dépenser le surplus d’adrénaline de la veille ne serait pas une mauvaise idée. Donc… L’entrainement. Enfin. Le premier exercice de l’entrainement pour être précis.

Elle ne devait pas le ralentir donc pas de sables mouvants et elle ne devait pas l’entraver donc pas de mains de roches pour le retenir. Du coup il faudrait improviser. Qu’est-ce qu’elle pourrait faire qui lui permettrait de l’emporter? Parce que c’était un peu le but de l’exercice, gagner. Bon ok. Il fallait bien commencer quelque part. Elle fit jaillir du sol des colonnes de roches pour créer un obstacle. Techniquement elle ne l’entravait pas et ne le ralentissait pas. Il pouvait zigzaguer entre les piliers mais cela lui ferait perdre du temps. Pas de la vitesse mais la manœuvre le forcerait à se concentrer sur la voie à suivre et non sur elle. Ou peut-être qu’il escaladerait. Qui peut savoir. Ce serait un bon test pour voir comment il s’en sortait avec ce genre de tours. Cela lui permettrait de planifier en conséquence sa seconde tentative de l’empêcher de s’approcher d’elle.

Elle ouvrit ensuite une énorme crevasse sur plusieurs dizaines de mètres de large et la distance les séparant était trop grande pour juste sauter par-dessus, même avec un animal capable de bonds prodigieux. Côté profondeur… N’en parlons même pas. À oublier. Au mieux, on pouvait voler par-dessus. Pour l’atteindre, Beast Boy devrait se rendre à une extrémité et revenir jusqu’à elle. Encore une fois, elle se conformait en tout point aux consignes. Cela, toutefois, ne sembla nullement le décourager ou l’inciter à abandonner. Un coriace donc. Il lui restait encore un tour ou deux dans son arsenal. Elle n’avait pas dit son dernier mot. Loin, très loin de là. Et non, non elle ne tricherait pas. Mais les mots de Beast Boy se retourneraient contre lui. Revenons ensemble sur ce qu’il avait dit. L’empêcher de l’atteindre, pas le droit de ralentir ou d’entraver les mouvements.

Ah oui. Interdiction de bouger. Il n’avait jamais dit qu’elle ne pouvait pas STOPPER les mouvements. Alors, pendant que Beast Boy courait à toute vitesse vers lui, elle conjura à une poignée de centimètres à peine du jeune homme… Un mur. Tout simplement. Trop lisse pour être escaladé, trop haut pour qu’on saute par-dessus et trop large pour être contourné. Et avec la vitesse de Beast Boy, même en freinant sec, il allait se le prendre en pleine figure. Elle n’avait pas été méchante. Ce serait comme foncer dans un tapis de caoutchouc. Il rebondirait peut-être mais la seule chose qui serait vraiment blessée, ce serait son égo. Stopper n’est pas tricher si ce n’est pas mentionné dans les consignes, ce que la Stratane fit remarquer au pauvre Beast Boy désormais potentiellement endolori. Elle n’était pas méchante. Elle avait juste… Besoin d’être guidée, au fond, quand on y pense.


« Tu vois? Tu vois? Je n’ai pas triché! Je ne t’ai ni entravé ni ralentit, je t’ai stoppé complètement! Et je n’ai pas bougé en plus! Cool hein? Avoues que tu ne l’as jamais vu venir! Il faut dire aussi que c’était sous l’inspiration du moment, vraiment. Autrement je n’y aurais probablement jamais pensé. Je suis super fière de moi. J’ai réussi l’entrainement hein? C’est moi qui gagne, dis, dis, dis, dis? »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 12:08
Des colonnes de roches pour commencer, ce ne serait pas un gros problème pour Beast Boy. Il se changea en chacal et esquiva chacune d'elles en anticipant les moments et les endroits où elles allaient jaillir. Dans la colonie, ce n'était pas ce genre de chose, assez inoffensif, qui devait le stopper, mais des explosions de grenades enfouies dans le sol ou lancées par les encadrants. Il suffisait d'une erreur pour mourir ou être mutilé à vie, ce qui voulait dire la même chose dans ce genre d'endroit où il fallait se battre et gagner pour obtenir du pain et de l'eau. Le garçon avait dû se rouiller, car il posa les pattes sur un endroit où une colonne apparue, l'emportant dans les airs dans un couinement de surprise. Heureusement, il put sauter sur le sol avant d'être trop haut. L'instinct plus que la volonté l'avait fait bouger, voilà pourquoi il aimait tant utiliser ces formes animales: tu pouvais être certains qu'elles prendraient les bonnes décisions, lorsque ta conscience humaine arrivait à ses limites. Anticiper avec son intelligence humaine et réagir avec son instinct était la méthode basique qu'il utilisait en situation d'urgence, l'affinant grâce à cet entrainement.

Ces premiers obstacles passés avec succès, Terra décida de corser l'épreuve, au grand plaisir du garçon chacal toujours en pleine course. Il battit rapidement des pattes au sol pour freiner en voyant le sol devant lui disparaître par la volonté d'Atlee. Le coyote rouge fit demi-tour et grimpa la dernière colonne sous forme d'ecureuil volant. Une fois au sommet, il bondit en direction de sa destination en déployant ses membranes. Utiliser un oiseau dans cas pareil serait du suicide, ils avaient besoin de distance plus grande pour voler avec précision et prendre de la vitesse. Mais pour planer, il suffisait d'une hauteur suffisante de départ et au cas où la petite tenterait de l'avoir dans les airs avec d'autres obstacles, il serait facile d'esquiver en faisant le moins de mouvement possible. Cependant, Terra ne semblait pas vouloir l'arrêter, comme si elle avait utilisé toutes ses cartes... Mais le Titan n'en croyait rien, il restait sur ses gardes.

Arrivant à bonne vitesse vers son amie, Garfield crut avoir gagné, car il ne restait plus grand chose qui les séparait. Mais soudainement, un mur immense se dressa devant lui. Son instinct lui fit brusquement se mettre à la verticale pour utiliser ses membranes comme parachutes. Mais ce ne serait jamais suffisant, alors il se changea finalement en fourmi et alors, sa vitesse diminua considérablement, s'écrasant sans mal sur la surface lisse. C'était donc fini? Que neni! Malgré les paroles pleines de certitudes de la Stratanne, Beast Boy savait qu'il lui restait une chance: les fourmis etaient capables de marcher sur n'importe quelle surface. Il escalada le dernier obstacle aussi prudemment et rapidement que possible (car malgré tout, la surface restait potentiellement glissante), avant d'arriver au sommet et bondir sur la tête d'Atlee sous forme de chaton.

"Et non ma Stratanne en sucre! Tu es allée un peu vite en besogne! Heureusement que tu ne connais pas toutes les caractéristiques des animaux de la surface, ton ignorance m'a fait gagner cette fois hehe! Maintenant j'ai le droit de te demander ce que je veux, et je veux ton dessert tout à l'heure!"

Beast Boy tomba sur son épaule puis le sol. Contrairement aux chats ordinaires, il savait redescendre des hauteurs. Il vint se frotter entre les jambes de son amie pour la consoler.

"T'en fais pas, tu n'as rien à te reprocher, j'ai plusieurs années de combats à mort derrière moi de ce type, donc je savais que j'avais l'avantage avant même de commencer."

A là colonie, Terra serait morte... Rien que d'y penser donnait dès nausée au garçon chat. Il s'assit sur son céans et lui fit ses yeux de chaton mignon pour qu'elle le prenne en pitié et ne lui en veuille pas.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 14:48


Mais il triche! Si elle avait vraiment mis toutes ses cartes sur la table, avec les volcans, les tremblements de terre et le reste, elle aurait gagné. Mais le truc c’est qu’elle ne voulait pas blesser Beast Boy alors elle s’était elle-même imposée des limites supplémentaires. Au lieu de la féliciter pour sa noblesse d’âme, il la traitait d’ignorante et exigeait son dessert. La Stratanne se raidit, piquée au vif et croisa les bras sous sa généreuse poitrine. Posture classique d’une Atlee contrariée. Ce n’était pas très difficile de lire son non verbal. Elle n’était pas capricieuse, attention, il ne faut pas confondre. Juste qu’elle essayait toujours de penser aux autres, de faire le moins de dégâts possibles alors que les autres utilisaient leurs pouvoirs librement et sans aucune restrictions. Si les Titans se limitaient, ça ne paraissait pas beaucoup en tout cas.

Elle avait vu ce qu’Ultra Humanite avait fait quand il avait pris contrôle de son corps et elle savait que si elle le voulait vraiment, elle pourrait causer des dommages catastrophiques, non, cataclysmiques. Elle aurait pu utiliser la peur du feu des animaux en faisant sortir une coulée de lave qui aurait déclenché des incendies voire incinéré Beast Boy à cause de la chaleur extrême. Elle aurait pu causer une secousse sismique pour le clouer au sol. Elle aurait pu faire jaillir du sol des épieux minéraux pour le clouer sur place. Il y avait une sacrée liste d’actions agressives, dangereuses et mortelles qu’elle aurait pu choisir d’exécuter pour gagner mais elle ne l’avait pas fait par respect pour son ami, pour ne pas le blesser, pour ne pas trop endommager l’environnement. Toute cette noblesse était récompensée par le fait qu’on la traitait d’ignorante.


« Ah c’est sûr, dès le début tu me donnes pleins d’handicaps et tu sais que je m’en rajoute au moins un autre. La prochaine fois, je ne me soucierai pas de ton bien être et on verra si tu fais le malin devant une coulée de lave. Ou comment tu vas remarcher quand tu seras transpercé de part en part par une formation minérale acérée. Tu n’as aucune idée de quoi je suis vraiment capable. C’est toi l’ignorant.

Mais tu veux qu’on s’entraine? À mon tour de proposer, monsieur le malin. Un super héros doit savoir affronter le danger, la mort et la peur. Il doit aussi être capable d’affronter la plus grande de toutes les menaces… C’est-à-dire lui-même. Tu es dans une pièce qui se rétrécie au fur et à mesure jusqu’à avoir la taille d’un cercueil et tu ne peux en sortir que d’une seule façon. Comment? En affrontant ce qu’il y a en toi.

Tes plus grandes peurs. Toute la rage que tu as en toi. Toutes les émotions négatives. Les trucs qui te font vraiment mal. Les trucs qui te tourmentent, qui te hantent, qui t’empoisonnent. Ce que tu n’oserais jamais dire à personne. Tu penses que tu as de l’expérience parce que tu sais affronter la mort? Il y a des choses bien pires que la mort. Est-ce que tu es prêt à relever le défi? Penses-y bien avant de répondre. »


On oubliait souvent qu’Atlee, malgré sa naïveté et son côté attachant, avait été élevée, formée, éduquée voire endoctrinée pour être une super héroïne. Plusieurs oubliaient l’épisode « Ultra Humanite ». Nombreux étaient ceux à oublier son âge. Elle était jeune mais avait énormément de vécu. Et si elle voulait être sérieuse, elle pouvait l’être. Ce qu’elle proposait à Beast Boy, ce n’était pas une petite affaire. C’était une épreuve qui pouvait briser un esprit. Qui pouvait causer des souffrances presque insoutenables. Il y a une différence entre se regarder dans le miroir et ne pas aimer ce qu’on y voit et affronter ce qu’il y a DERRIÈRE le miroir. Est-ce qu’elle était méchante de proposer un tel défi à Beast Boy? Non. Depuis le début de leurs entrainements il proposait uniquement des choses avec lesquelles IL était à l’aise…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 15:52
Elle était vexée, car elle avait perdu en utilisant les règles de Beast Boy. Croyait-elle qu'elle se battrait toujours à pleine puissance, sans handicape ou avec ses propres règles? Si c'était le cas, ce ne serait plus une épreuve digne de ce nom. Garfield voulait justement apprendre à maitriser les nuances de son pouvoir, tout en permettant à la jeune fille de canaliser le sien en apprenant à faire preuve d'ingéniosité. Celui qui apprend à se débrouiller avec peu, devenait imbattable avec beaucoup (ou paresseux pour les personnes faibles). Malgré tout, le garçon comprenait la frustration de son amie, elle avait l'impression qu'il la bernait, vue qu'il était l'entraîneur et un des sujets du test. Elle n'était pas obligée de croire qu'il serait impartial, bien qu'il fit en sorte de l'être.

Au cours de ce voyage, c'était la confiance qu'ils avaient l'un dans l'autre qui était mise à mal. Tantôt l'un doutait de l'autre. Espérons qu'à la fin de l'aventure cette confiance en ressortira plus forte, se solidifiant à mesure d'affrontements. Beast boy redevint humain devant les yeux de la jeune fille et sourit pour masquer sa pointe d'amertume face à tant de méfiance et d'accusations sous-entendues ou non.

"D'accord, je te laisse lancer le test. De toute façon, j'ai dormi dans l'équivalent d'un cercueil toute mon enfance, je n'ai pas peur. Mais si je le réussis, ton dessert est à moi."

Une cellule de prison serait plus confortable que la chambre où il dormait à N.O.W.H.E.R.E. Sans compter la maudite machine qui entravait ses mouvements tout en lui délivrant des douleurs atroces durant des heures, pendant les expériences méta-humaines de Harvest. Le garçon tremblait légèrement malgré la forte chaleur ambiante, il inspira et expira longuement pour se calmer. Elle voulait une revanche avec ses propres règles? Aucun problème, sa vie ne fut que pavées de ce genre de retournement. Il ne paniquait pas, bien au contraire, rien ne pouvait l'effrayer autant que les expériences de Harvest. C'était l'outil de comparaison le plus efficace qui fut.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 17:17


Il était volontaire? Vraiment? Super alors! À l’aide de ses pouvoirs, elle créa un énorme cube autour de Beast Boy en lui donnant des consignes claires. S’il voulait arrêter, il pouvait le dire à tout moment. Par contre, il devait répondre à chaque question qu’il devrait entendre, faire face à n’importe quelle vision, autrement. Sans même laisser la chance à Beast Boy de demander « comment ça, des visions », il se retrouva à inhaler bien malgré lui une bonne dose de poussière minérale qui était en fait un puissant hallucinogène inconnu de la surface. Les Stratans l’utilisaient depuis longtemps dans les traitements de psychologie pour aider leurs patients à combattre leurs peurs, à retrouver une paix intérieure et l’harmonie. Ceci dit, rien de tout cela n’avait jamais été testé sur des gens de la surface. Un détail qu’avait négligé la Stratanne.

Contrairement à ce qu’on utilise en général pour une torture mentale (ce qui ici est une simple référence, Atlee ne torturait pas Beast Boy), la thérapie utilisée par les Stratans ne reposait pas sur le fait que la peur existait par un souvenir traumatisant, se servant des émotions négatives pour conjurer une image. Elle se basait davantage sur tout ce qu’on ne disait pas on que l’on n’exprimait pas par la pensée. Par exemple, Beast Boy pouvait apprécier le physique de sa camarade avec des termes clairs, précis, soigneusement choisis, consciemment ou non. Mais entre les lignes, il y avait plus que des hormones, des mots ou des sentiments. Il y avait une autre dimension entièrement et c’est sur ces « espaces » que s’articulait la thérapie. Prenons un exemple concret de ce que Beast Boy pourrait voir. Quelque chose qu’il avait déjà pensé ou exprimé. Atlee morte.

Est-ce qu’il serait triste à cause de son incapacité à l’avoir maintenu en vie, un sentiment de culpabilité probablement infondé ou est-ce qu’il était triste à cause de ce qu’il allait puiser en elle? Sa bonne humeur, sa joie de vivre, sa touchante naïveté? Ce qu’il appréciait chez son amie, est-ce que c’était au fond ce qu’il voyait par projection? Son sens de l’humour, ce sens du sacrifice, sa générosité? De la façon dont Atlee avait expliqué les choses, on pourrait s’attendre à une expérience traumatisante. Ce que Beast Boy verrait ne serait pas rose. On parlait de ses peurs, de ses craintes, de ses démons. Mais Atlee guidait l’expérience. Conséquemment, il y avait une autre leçon à tirer de l’entrainement. On n’est jamais réellement seul. En s’accrochant à une petite braise, on peut raviver les flammes de l’espoir. Elle était naïve mais elle n’était pas stupide.

Elle voyait bien que Beast Boy souffrait, qu’il le sache ou non, du fait qu’il devait vivre avec une réalité dont il ne voulait peut-être pas. L’héroïsme dans sa forme classique n’est pas pour tout le monde et quand bien même, il prend bien des formes. Et si elle pouvait l’aider à trouver une mesure de paix d’esprit et de confiance, elle n’avait aucun problème à l’aider avec un entrainement moins physique et plus psychologique. Car bon, c’est à cela que serve les collègues non? À s’entraider les uns les autres. Seul Beast Boy cependant pouvait entreprendre cette escapade pour le moins particulière. C’était le genre d’entrainement qui n’était pas fait pour tout le monde mais elle avait l’intuition que son ami en ressortirait plus fort et que cela ne pourrait qu’améliorer leur relation, fragilisée par tous ces secrets et ces incertitudes amenés entre autre chose par l’actuelle situation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 18:10
Beast Boy attendit que les murs s'élèvent, tournant lentement sur lui-même totalement intrigué, durant le processus de fabrication du "cercueil". Il voulut savoir ce qu'elle voulait dire par "des visions", mais déjà de la poussière anormalement élevée le fit tousser. Son amie n'était pas du genre à laisser la moindre particule pénétrer ses créations au hasard, elle lui avait fait inhaler quelque chose qui serait important dans le test. Le garçon n'en doutait pas. Au bout d'une minute, son envie irrépressible de tousser s'en alla, se retrouvant dans le noir total. En général, il n'avait pas peur d'être seul dans l'obscurité. Mais en ce moment, on aurait dit qu'il y avait des gens avec lui... Son coeur commençait à avoir des battements irréguliers, signe de son excitation.

"Euh... Y a quelqu'un?"

Bien sûr qu'il n'y avait personne et il le savait, mais la sensation qu'on l'observait depuis les ténèbres ne le quittait pas. Il se changea en luciole et illumina une partie de la boite de roches géante. Grossière erreur: une main gigantesque à ses yeux le saisit et serra assez fort pour l'immobiliser sans le tuer.

"Te revoilà, Best Boy!"

La personne insista sur ces deux derniers mots, dans son amusement malsain.

"Bordel t'es qui!?
- Tu ne me reconnais pas? Tu as donc oublié celle qui t'as sauvé les miches!?"

Le visage de son interlocuteur se rapprocha de sa lumière, dévoilant un revenant. C'était la fille cadette de Nigado.

"Mais tu es...
- Morte? Tu aurais bien aimé, pour ne pas avoir à m'affronter! Tu étais bien content de me laisser mourir à ta place n'est-ce pas?
- Non! Je te le jure! J'aurais voulu que tu vives, même si pour ça je devais mourir!
- Vraiment? Ce n'est pas ce que tu as dit à Terra quand elle a failli mourir pour toi! Sacrifier sa vie c'est pour les idiots et tu n'en es pas un!
- Non... Tu te trompes, c'est pas ce que je voulais dire... Je voulais pas la perdre... Je voulais pas...
- ASSEZ! Tu me repugnes! Réponds à cette question et si tu te trompes, je t'écrase sans la moindre pitié, sale pourriture! Qu'ai-je pensé juste avant de mourir? Tu as trente secondes et une seule chance! Hahahahaha!"

Garfield était totalement perdu, comment pourrait-il savoir une telle chose? Elle était seule au moment d'agoniser, lui avait fuit...

"Je sais! Tu as pensé à ton père et ta soeur qui se retrouveraient anéantis sans toi!
- FAUX! J'ai regretté d'être devenue amie avec un véritable lâche dans ton genre Beast Boy! Tu m'as salement dégoûté à ce moment-là tu sais! Et tu courais bien vite pour un petit pleurnichards qui me collait aux miches parce qu'il avait peur des termites du jardin! Maintenant c'est au tour de Terra de se coltiner le pleurnichard, mais attendez... Il y en a pas eu une autre? Mais... Ou est -elle en ce moment? Six pied sous terre et pourquoi? Dis-le moi! PARLE!
- P... Pour moi!
- Qui es-tu!
- Beast B...
- Non! Qui es-tu!
- Garfield L...
- NON QUI ES-tU??
- L... Le petit pleurnichard...
- Bien!"

Les larmes de Garfield coulait à flot. Le revenant serra son poing malgré les cris de douleur de son ancien ami qui explosa littéralement. L'apparition disparue en essuyant les restes sur le sol. Ces mêmes restes reprirent lentement forme de luciole à nouveau, retrouvant un Beast Boy en plein confusion.

"Je suis vivant!? Mais cette douleur et... Comment?"

Le pauvre garçon ne se doutait pas que la scène -ressemblant à un mauvais jeu S-M- qui avait eu lieu n'était que dans sa tête, et ce n'était pas totalement fini, loin de là. Sans compter les murs qui se rapprochaient... Heureusement que l'épreuve avait eu lieu à une vitesse deux fois plus grande qu'en réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 19:30


Il se sentait coupable. En respirant la poussière, elle partageait une sorte de lien avec Beast Boy. Elle voyait ce qu’il voyait. Des regrets. Trop de regrets pour une personne si jeune. Le poids devait être insoutenable. Des gens qui avaient perdu la vie en tentant de le protéger. Et il se sentait mal parce qu’il avait survécu. Il ne voyait que le mauvais côté de la chose, sans voir ce qui faisait figure de vérité : si on lui avait donné la chance de vivre, c’était pour qu’il puisse avoir la chance de faire quelque chose de bien. D’honorer la mémoire des défunts. Et comme elle faisait partie de l’entrainement, elle allait se manifester à Beast Boy pour lui poser ses propres questions, amener à un certain nombre de réflexions elle aussi. C’était le but non? Aider Beast Boy à mieux se sentir? Elle comptait bien faire son travail. Pour son ami. Pour lui.

Spoiler:
 

« Tu souffres parce que tu vis et elles non… Mais tu sais, tout se passe pour une raison qui parfois nous dépasse. Tu sais, si elles ont donné leur vie pour toi… C’est pour que tu vives. Parce que si tu le désires, tu peux faire énormément de bien au monde. Aux gens. Tu n’as pas besoin de sauver la planète pour honorer leur mémoire. Tu aides. Tu les rends heureux. Tu soulages de la souffrance. Ne le sais-tu pas? »

Cette manifestation éthérée de Terra qui n’était pas Terra fit apparaitre diverses scènes. Le sourire de Terra dormant contre Beast Boy, se sentant en sécurité. Les rires des ouvriers quand il s’était changé en oiseau rouge. Des images avec les Titans où il s’amusait avec eux. Des scènes de la vie quotidienne où il arrivait à faire pouffer quelqu’un. Un inconnu. Il arrivait à influencer de subtile façon la vie de gens autour de lui. Et comme tout bon héros, il ne s’en rendait pas compte. Qu’importe s’il n’avait jamais sauvé l’univers. Il faut un grain de riz pour faire pencher la balance. Et à partir de ces actions, une réaction en chaine était possible. L’apparition agita la main et Beast Boy reprit sa forme humaine. Elle plaça une main sous son menton, le forçant à la regarder. Ce n’était pas les yeux d’Atlee mais ceux de tous ceux qu’il avait connu.

« Tu verras encore beaucoup de choses, Beast Boy mais il faut que tu le réalises, dans ton cœur comme dans ta tête. Tu vis pour une raison. Tu es un héros même si tu ne le sais pas. Tu peux te donner des airs mais au fond de toi, tu sais que tu es prêt à te sacrifier pour eux comme ils seraient prêts à se sacrifier pour toi. Tu te sens peut-être seul ou pas assez préparé, scarifié par ton passé mais l’espoir est éternel. »

L’apparition disparu, laissant de nouveau Beast Boy seul. Comme tout se jouait dans sa tête, à peine quelques minutes s’étaient écoulées dans le monde réel. Mais l’entrainement n’était pas fini. Comme Aurla avec elle, Atlee allait essayer d’aider Beast Boy à guérir. Elle n’avait aucune garantie de succès. Elle n’avait pas le talent de sa guérisseuse. Mais elle devait tenter quelque chose. Pas parce que c’était la bonne chose à faire. Parce que c’était LA chose à faire. Tout simplement. Il y a des moments dans la vie où le choix n’existe pas. Il faut faire, agir, et c’est tout. Parce que le choix est si ignoble qu’il est pratiquement inexistant. Elle ne comptait pas abandonner un ami qui souffre. Elle ne savait pas grand-chose de ce qu’il avait vécu. En revanche, elle savait ce qu’elle pouvait faire pour l’aider et lui donner voire lui redonner espoir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 20:16
Beast Boy observa et écouta attentivement l'apparition. Après la douleur intérieure qu'il avait ressenti et le face à face illusoire qui avait eu lieu, il ne savait toujours pas quoi croire. Son indécision l'énervait tout autant que son impuissance. Il voulait s'abandonner à son penchant héroïque, croire qu'il pouvait être mieux qu'un monstre. Mais il rencontrait sans cesse des gens qui lui montraient le contraire. Des gens qui furent bons, mais changèrent en mauvais. Il était même presque certain que les vilains etaient de gentilles personnes avant, croyant pour la plus part toujours l'être. Lui qui s'était toujours considéré comme un lâche, se demandait où trouver la source d'un caractère confiant. Les images qu'il avait vu n'étaient que ponctuelles, même s'il n'imaginait pas agir autrement pour les autres. Il adorait faire rire les gens, les rendre heureux et s'entourer de gens bien qui le pousseront à être meilleur.

Garfield se leva et marcha au hasard en essuyant ses yeux. En quelques pas, il se cogna le front contre un des murs poussant un gémissement, celui-ci le fit reculer tout seul. En cherchant une faille, le garçon tâtona dans le noir jusqu'à toucher une bosse molle et assez reconnaissable pour l'avoir plus d'une fois sentie contre son propre corps. Un gémissement féminin accompagna l'attouchement. C'était Terra, lumineuse et dans sa tenue de justicière. Elle sortit du mur en illuminant toute la pièce et tomba sur son ami qui s'écroula au sol, sur le dos.

"Oh Beast Boy, faisons-le!
- Quoi!? Tu veux faire quoi!?
- Un scrabble! Que t'es bête, faisons "la chose"."

Terra l'embrassa trop fougueusement pour qu'il réagisse, baladant ses mains vers ce qui l'intéressait. Si on pouvait voir le Beast Boy extérieur -immobile contre le mur en réalité- on verrait un ligne de bave partant du coin de sa bouche, jusque sous le menton, avec un sourire idiot. Garfield attrapa brutalement l'avant-bras de l'illusion.

"E... Et le test?
- Voyons Beast Boy(même insistance que la précédente illusion), je sais que tu en as envie, laisse-moi te combler! C'est bien pour ça que tu me forces à te suivre malgré les énormes dangers qui te guettent?
- Non! Jamais! Tu es mon...
- Amie? Mens-toi à toi-même, mais pas à moi chéri. J'ai vu tes regards lubriques et tes mains tripoteurs, tu n'as rien à faire de ce que je suis à l'intérieur! Je ne suis qu'une idiote, une fille naïve qui n'est bonne qu'à offrir des fantasmes à un ado en pleine croissance, n'est-ce pas?
- Tu te trompes... Tu te trompes! Tu TE TROMPES! Tu es...
- ASSEZ! Réponds à cette question et si tu te trompes, je t'arrache ce qui te sert de cerveau entre les jambes: pourquoi je n'ai aucun mal à me mettre nu devant toi?"

Le faux sourire de la fausse Terra le mettait mal à l'aise, ayant la main sur son paquet. Mais il n'hésita pas une seconde sur la réponse.

"Parce que tu viens d'une culture impudique! (vous le sentez le facepalm ou pas?)
- FAUX! Parce que je ne t'ai jamais considéré comme un homme! Tu n'es qu'une chochote, qui n'est même pas capable d'affronter la réalité en face! Power Girl est plus virile que toi et c'est bien pour ça qu'elle est ma meilleure amie et pas toi! Tu n'es rien pour moi, ni un homme ni une femme! D'ailleurs, tu n'as nullement besoin de cette chose entre les jambes!"

Elle tira brusquement sur sa prise, l'arrachant sous le cri de douleur et d'horreur de Beast Boy. Dès qu'elle disparut, le garçon revint à lui. Et de nouveau, les sensations lui semblaient trop réelles pour ne pas être vraie, mais tout était là fort heureusement.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 20:58



Sur le coup… Terra ne sut pas trop quoi répondre. Elle avait des notions de base, très de base, sur la sexualité et le reste mais là par contre c’était un peu beaucoup au-dessus de ce qu’elle connaissait. Oui contre son gré elle avait lu certaines… Œuvres littéraires de fiction sur sa relation lesbienne et torride avec Power Girl mais de là à comprendre toutes les ramifications… Donc Beast Boy avait des sentiments pour elle. Ce n’était pas exactement une surprise ça. Elle comprenait l’histoire des hormones et se disait que ce devait plus être à cause de ça qu’autre chose. Mais ce qu’elle venait de voir et de s’entendre dire? Si on avait pu la voir, elle aurait pu stopper les voitures tant elle était rouge. Elle faisait de la compétition à Beast Boy, ce n’était rien de le dire! L’apparition mit donc un certain temps avant de réapparaitre et encore…

« Euh… Comme tu peux le voir, malgré le fait que tes hormones te rendent la vie difficile, tu es capable du plus grand respect pour tes collègues et les membres du sexe opposé. Certes, une partie de tes sentiments et de ton jugement sont occultés par des pensées de nature un peu plus… Adultes et graphiques… Mais fondamentalement, cela prouve surtout que tu as le cœur à la bonne place. »

Notons au passage que ladite apparition avait de légères nuances de rose, signes évidents de la gêne de Terra et qu’elle semblait plus couverte que la dernière fois. Très certainement dix fois plus pudique en tout cas. Que fallait-il répondre sans ressembler à un biscuit chinois dans de telles circonstances… Elle n’en savait trop rien. Aurla, elle, aurait su. Elle savait ce que c’était la sexualité. Atlee avait de la difficulté à accepter la notion de soutien-gorge. La première fois qu’elle en avait mis un, et Power Girl pouvait en témoigner, la pauvre avait cru enfiler un instrument de torture médiéval. C’est ce qui arrive en général. Prendre un soutien-gorge de taille A en se disant « c’est amusant, y a déjà mon initiale »…. Mais pour en revenir sur le sujet, l’amitié, la camaraderie, le courage, l’héroïsme, le respect, la résilience, ça elle pouvait en parler.

Mais parler de dérèglement hormonal dû à une sexualité réprimée? Ça jamais. Elle pouvait essayer mais ça ne risquait pas de donner grand-chose de bon par contre. Quand on ne connait pas, lui avait souvent dit sa mère, on ne se prononce pas sur le sujet, comme ça tu éviteras de dire des bêtises. Et… Et il faisait chaud tout d’un coup, aussi. Atlee elle avait beau ne pas être menée par le bout du nez par ses hormones mais bon, elle n’était pas asexuée non plus. Presque. Mais pas complètement. Il fallait absolument qu’elle se concentre sur l’essentiel. Aider Beast Boy à progresser. Penser à la mission. Penser à la mission… Il fallait qu’elle trouve de sage et d’encourageant à dire… Même si elle ne savait pas quoi dire. Que devait-on dire? « Ta maitrise de tes envies reproductrices est admirable? » C’était un peu beaucoup nul ça, il fallait trouver autre chose!


« Et… Aussi… Ta résilience est impressionnante. Face à la tentation, quelle qu’elle soit, tu sais rester loyal et intègre. Le premier pas vers une fin peu enviable, pour devenir un super criminel, c’est encore de céder, d’abandonner, plutôt que de résister. Le choix difficile est celui qui souvent nous définit le plus. Ne l’oublie pas car ton entrainement n’est pas fini. Pas encore. Courage, Beast Boy. Tu es capable. »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 14:33
Garfield en doutait encore, mais maintenant il en était certain: la douce apparition lumineuse au visage inconnu était un avatar de Terra. Comment pouvait- elle faire une chose pareille? Il n'en savait rien, la terre ne semblait pas composer cet être pourtant. Par contre la bonté oui, on dirait. Ses paroles réconfortantes adoucissaient les épreuves du garçon qui croyait être tombé dans un trou de l'Enfer. Sa gêne était totalement visible et pourtant, elle tentait de trouver les mots justes, comme un écrivain ayant perdu son inspiration. Malgré tout, Beast Boy se sentait humilié qu'elle ait assisté à une telle chose, elle devait avoir deviné ses pensées obscènes, il ne pourrait plus la regarder dans les yeux. Oh, pas parce qu'il y avait une meilleur vue sur son corps, mais à cause de cette sensation profonde d'avoir salie l'innocence de son amie. Elle qui vivait dans un monde magique où les hommes et les femmes pouvaient regarder et toucher leurs corps nus sans problème majeur, venait de réaliser que ce n'était pas le cas de tout le monde. Et c'était de la faute de l'adolescent, encore une culpabilité de plus sur le dos.

Dès qu'elle repartit, Garfield essuya la bave qui s'était arrêtée de couler et remarqua qu'il était sur le point d'être touché par le mur opposé. En effet, celui en face continuait de le pousser en arrière depuis le début. S'il ne trouvait pas rapidement un moyen de s'en sortir, il allait échouer au test. Il se changea en rat taupe nu pour creuser la roche avec ses dents et ses griffes, travaillant courageusement. Au bout de cinq minutes de dure labeur, il sentit qu'on le saisissait par la peau de la nuque et qu'on le tirait en arrière.

"Quel petit nuisible que voilà!"

Immédiatement, le garçon animal redevint humain afin de poser pieds à terre. Son agresseur le relâcha alors immédiatement. Le Titan remarqua un détail: le cercueil était devenu beaucoup plus spacieux, signe qu'il était de nouveau en plein délire. L'homme resté dans l'obscurité s'avança avec un grand sourire, pour se révéler. Étrangement, Garfield ne le reconnut pas, penchant la tête d'un air perplexe.

"Tu es plutôt beau gosse, mais t'es qui?
- Allons Beast Boy, tu ne me reconnais pas? On a passé la majeur partie de ta vie ensemble, nous avons partagé les bons comme les mauvais moments, devenant plus forts, ensemble! Tu sais qui je suis! Tu le sais n'est- ce pas?"

Il se concentra de toutes ses forces, il l'avait sur le bout de la langue. Mais qui était- il...?

"Je suis déçus mon pote! Vraiment! Peut- être que l'air frais te fera du bien!"

Il saisit une poignée de cheveux derrière la tête de Beast Boy et lui cogna le visage à même la roche à répétition, de plus en plus fort, frénétiquement. Du sang coulait de sa bouche et de son nez, sans parler des tuméfactions ainsi que des entailles. Le mur se brisait tout de même, se craquelant jusqu'à voler en éclat. Alors, le soleil pénétra dans la boite à moitié détruite. L'illusion balança le garçon à la limite de l'inconscience sur le sol. Il ressentait la douleur comme si elle était vraie et s'en était relativement insupportable. Malgré cela, il tenta de ramper aussi loin qu'il le pouvait de son adversaire.

"Oh non! Je t'en prie! Ne te donne pas la peine, laisse- moi t'aider!"

L'apparition sprinta vers lui et lui donna un coup de pied dans son flanc, le faisant tourner sur lui- même en l'air, puis retomber lourdement au sol. Garfield ne lâcha pas un cri, pas une larme, il se contenta de s'appuyer sur l'une des colonnes de Terra afin de se remettre debout.

"Ce courage est remarquable! Mais tu ne seras jamais plus fort que moi! Je te serai toujours supérieur en tout point!
- Et alors!? Qu'est- ce qu'on en a à faire de qui est le plus fort, je sais même pas qui tu es!
- Cette question est la preuve que tu ne seras jamais un héros. Réponds à cette question et si tu te trompes, tu ne sortiras jamais de ce cercueil: qui suis- je?
- Je t'ai déjà dit que j'en savais rien! Combien de fois...
- RÉPONDS! QUI SUIS-JE!?
- Tu es... Moi?"

Et alors, les traits de l'illusion devinrent clairs, comme si elles étaient auparavant en flou. Le rouge de sa peau lui frappa enfin aux yeux, sans compter ce sourire sardonique qu'il ne se connaissait pas. Son ultime obstacle: sa propre personne. Le garçon n'aurait jamais cru que répondre un cliché pareil à haute voix donnerait un tel résultat.


"FAUX! Je suis celui que tu étais avant de devenir faible, celui qui a affronté tant d'adversaires dans la colonie de Harvest et les a vaincu un par un! J'ai pris leur vie en m'en délectant, c'était le summum du plaisir!
- Non! C'est faux! Je n'ai jamais aimé ça!
- Bien sûr que nous avons aimé, c'était le prix de la victoire: devenir des tueurs! Pourquoi as- tu abandonné ce mode de vie si naturel? Tuer ou être tué! Éliminer ou être éliminé! Tes amis qui deviennent des ennemis du jour au lendemain, pour ensuite enjamber leurs corps que tu auras toi- même sauvagement massacré pour obtenir le droit de vivre un jour de plus! Ceci n'est pas seulement la colonie, Beast Boy, c'est la vie! Redevient fort ou notre vie s'arrêtera là!"

Le faux Garfield saisit le vrai par le cou et serra de plus en plus fort. Dans la réalité, il étouffait aussi, l'expérience devenait plus réaliste que voulu. L'air, déjà irrespirable à cause de l'espace qui se réduisait, venait à lui manquer. Et il n'avait pas la force de lutter, car il croyait en la véracité de ses propres paroles... Ses propres...

"Mes propres mots!"

D'un mouvement vif des bras, le testé se dégagea de l'emprise de son ennemi et lui fit face en toussant légèrement, se massant le cou là où les doigts formaient plus tôt un étau étroit.

"Tout à l'heure, ce n'était pas Terra! Ni même la fille de Nigado! C'était moi!"

L'apparition vibra à une vitesse phénoménale, avant de devenir Atlee qui se jeta sur Beast Boy pour lui faire un gros câlin.

"Commença ce n'était pas moi? Tu peux vérifier si tu veux!
- C'est vrai que j'ai souvent eu des pensées perverses pour elle, que je n'ai pas l'étoffe d'un héros à cause de ça. Mais... C'est bien pour ça que je reste à ses côtés, elle est exactement le héros que je voudrais devenir!
- Hein?
- Ce dont j'ai besoin pour avancer, c'est un modèle et je t'ai choisie!
- AHHHHHHHHHHH *KABOUM*"

Après que l'illusion fut sujet à une mini- explosion sans conséquence, l'apparence de la Stratane fut remplacée par la fille morte de leur hôte.

"Tu crois pouvoir te débarrasser de la culpabilité de m'avoir laissé mourir, juste parce que tu as un modèle héroïque? Pathétique!
- Non c'est vrai... Rien ne pourra réparer cette erreur... Mais je me suis promis de ne plus jamais laissé tomber personne depuis, et jamais, je te le jure, je n'ai rompu cette promesse. Tu le sais tout autant que moi, ta mort est la seule raison pour laquelle je me bats même quand il n'y a plus d'espoir. Pour honorer ta mémoire, et je sais qu'au fond, ça suffit largement à effacer cette dette. Le jour où je te ferai défaut, tu auras le droit de revenir me tourmenter, mais pas aujourd'hui!"

Cette illusion aussi disparue. Des applaudissements exagérés dans son dos firent se retourner Beast Boy. C'était son double.

"Bravo! Tu deviens de plus en plus hypocrite avec tes belles paroles et en plus ça marche, quel monde fabuleux que ton esprit, Beast Boy!
- Je suis désolé...
- De quoi?
- De t'avoir laissé tout seul."

L'apparition semblait devenue moins sûre d'elle.

"Je croyais t'avoir laissé derrière moi, que tu ne reviendrais plus... Mais tu as toujours fait partie de moi, je t'ai seulement enfoui au plus profond de mon être, dans le noir le plus intense. Tu as essayé de me prévenir que tu étais bien là, en me rappelant sans cesse quelle genre de personne je pourrais être au moindre faux pas. Mais la vérité c'est que tu n'existes plus depuis que je me suis enfui de la colonie, j'avais déjà fait mon choix à ce moment- là. Tu n'as plus besoin d'exister, car je sais qui je suis et je ne suis pas un monstre. Je suis un héros, un Titan et surtout, l'ami de gens formidables qui m'ont appris à être bons envers les faibles. Je n'ai plus de toi pour me protéger, va -t- en."

La dernière apparition s'en alla dans une gerbe de poussières d'étoile. On pouvait encore voir son sourire à travers ce nuage, il était joyeux. Beast Boy pouvait enfin tourner la page. Ayant de s'évanouir dans les airs, il lança d'un ton joyeux:

"Bonne chance Beast Boy! Et n'oublie pas, au moindre faux pas... Je serais là! Mais en attendant, je t'observerai, alors ne nous fais pas honte!"

L'adolescent ouvrit brusquement les yeux en sortant de l'illusion, son corps était pressé comme une orange, sur le point d'être totalement écrasé.

"Atlee! C'est bon! Sors- moi de là, j'ai reconnais ma défaite!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 19:11


Une défaite? Non. Une victoire. Rares étaient ceux capables de s’affronter eux-mêmes. Ils pouvaient porter l’étendard de la justice et combattre le mal partout sur terre mais ils ne pouvaient se regarder dans un miroir. Si Beast Boy pensait avoir perdu le respect d’Atlee, il se trompait. Au contraire, plus que jamais, elle était fière de lui. Oui, elle lui avait donné un petit coup de pouce mais ultimement, c’était Beast Boy qui avait fait le reste. C’était Beast Boy qui avait affronté ses démons. Son rôle avait été somme toute négligeable. Elle était vraiment contente qu’il ait réussi à s’en sortir si bien si vite. Bon il fallait reconnaitre qu’il était dans un cercueil de roche désormais mais au moins il avait réussi. Ce n’était pas la taille finale de la boite qui comptait mais bien le cheminement effectué. À tout le moins, c’était ce que lui avait expliqué Aurla.

Et justement, Beast Boy avait besoin d’air et Atlee fit disparaitre dans le sol sa prison rocheuse avant de se précipiter sur lui et de lui faire un gros câlin… Ayant probablement déjà oublié les pensées impures de Beast Boy ou ne s’en souciant pas pour le moment. C’était quand même impressionnant de voir ô combien elle pouvait passer d’un extrême à l’autre sans vraiment s’en rendre compte. Elle était heureuse, elle le montrait. Si elle avait été fâchée quelques minutes auparavant, elle vivait beaucoup ses émotions sur le moment. Elle n’était pas douée pour garder tout ça en elle, contrairement à d’autres dont le calme n’est, au fond, qu’une façade. Ce n’était pas et ne serait sans doute jamais le style d’Atlee. Il faut de tout pour faire un monde, comme le veut l’expression. Elle était juste contente pour Beast Boy, contente de lui avoir redonné espoir.


« Tu as réussis! Tu as réussis l’épreuve! Je suis super contente! Maintenant tu vas aller mieux et on peut aller écouter ce que ton drôle de monsieur a à dire. Je continue de dire que je ne l’aime pas… Je trouve ça trop louche cette histoire.  Une question par contre… Tu veux vraiment qu’on fasse la chose ensemble? Je ne suis pas sûre de tout comprendre mais… Ça ne se demande pas ça? »

Et voilà. Il fallait s’y attendre. C’était trop peu Atlee pour être honnête. Atlee qui ne pose pas de questions, ce n’est pas Atlee. Et là, Beast Boy entrait sur le merveilleux terrain glissant de devoir expliquer les hormones des adolescents, la sexualité et pourquoi c’était un fantasme et pas la réalité… Le toute sans se faire noyer dans un torrent de lave, bien sûr. Et mieux valait clarifier les choses et vite parce qu’elle serait bien capable d’aller voir Power Girl et de lui dire : « Hey, tu veux faire la chose avec moi? » Dans un tel cas, l’espérance de vie de Beast Boy risquait d’être considérablement réduite… En même temps pouvait-on en vouloir à Atlee? Elle ne faisait que poser une question, elle n’était pas responsable des pensées de son ami, quand même!

Et comment ne pas répondre à ces grands yeux innocents qui vous regardent avec curiosité? Elle était juste trop adorable pour qu’on lui dise non, franchement! Et mieux valait que cela reste entre eux deux parce que sinon, les ricanements de couloirs en rentrant chez les Titans ne s’arrêteraient tout simplement jamais. Parce que si vous pensez qu’Atlee est du genre à ne pas raconter ses diverses aventures… Elle adorait, au contraire, échanger avec les autres, se régaler de récits héroïques avant de livrer ses propres expériences. Et soyons honnêtes : « Alors j’étais dans la tête de Beast Boy avec toutes ses pensées impures à mon égard… » ça tue vos chances auprès du reste des femmes faisant partie des Titans. Chose à éviter, il va de soi. Pire encore, imaginez ces hordes de féministes frustrées assiégeant la Tour des Titans pour le lyncher…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 10:40
Beast Boy crut que Terra n'allait jamais le laisser partir, mais elle fit bien disparaître les murs de sa prison. Ses jambes faillirent plier sous son propre poids, tombant en avant, quand son amie se jeta sur lui, le maintenant debout dans un câlin tout doux. Malgré son envie irrépressible de tousser, il se serra contre elle en souriant.

"Désolé..."

Il avait à peine chuchoté ces mots, ne sachant pas exactement à qui il les disait en réalité. Peut- être bien que c'était au monde entier, ou juste à Atlee, ou à lui- même. Dans tous les cas, Garfield avait grand besoin de prononcer ces mots avec sa bouche et de se les imprégner. Cette épreuve était la plus incroyable et la plus difficile de toute sa vie, il ne saurait dire ce qu'il préférait entre ce cercueil d'illusion et les expériences de Harvest. Mais maintenant, ces dernières ne lui causeraient plus jamais de soucis, il était au-delà de cette partie de sa vie. Il avait enfin bouclé cette affaire, il pouvait avancer librement vers un avenir incertain mais plein d'espoir. La joie de la Stratanne se transmit à l'adolescent qui se plaisait à faire des pivotements brefs du buste, dans un sens puis dans un autre, en la serrant fort dans ses bras. C'était la première fois qu'il pouvait profiter d'un câlin de la jeune fille, face à face, sans avoir des pensées étranges en tête. En fait, il avait du mal à croire qu'il fut aussi perturbé pour un simple câlin, lui qui aimait tant en donner auparavant, avant la mort de Tera Markov. Après avoir affronté ses fantasmes et donné un sens à la présence d'Atlee à ses côtés, il avait l'impression que plus rien ne pouvait le perturber à nouveau.

Ce n'était évidemment qu'une impression... Dire que la Stratanne était pleine de ressource serait un euphémisme, qu'est- ce qu'elle avait exactement dans la tête pour sortir ce genre de question à moment pareil? Pire que cela, qu'avaient exactement fait ses parents durant son enfance, s'ils ne lui expliquaient pas à un moment donné les bases de la vie...? Beast Boy devint tout gêné, incapable de parler durant quelques secondes. Il se détacha de son amie et recula en lui jetant des regards effrayés. Que devait- il dire ou faire pour se sortir de cette situation? Il avait toujours fait en sorte de ne jamais entrer dans ce genre de sujet, arrêtant les délires de Terra avant qu'elles n'atteignent des sommets d'où on ne pouvait plus revenir. Cependant, cette fois, il ne pourrait pas s'en sortir avec une simple pirouette, elle avait après tout tout vu et ressentit...

"Atlee... Tu sais... Il y a des choses qu'un homme et une femme peuvent faire... Notamment à but reproductif ou pour le simple plaisir... Bien plus passionnant que le Scrabble..."

Garfield s'assit sur un rocher. Il réfléchissait aux mots justes, mais contrairement à Terra, il n'était pas très doué. Bien plus que cela, il avait l'impression d'empirer les choses en parlant. Pourquoi elle l'avait mit dos au mure ainsi? Soudain, un bruit de klaxon puis de moteur le fit tourner la tête pour voir un pick-up contenant Nigado et un employé. Il s'arrêtèrent près d'eux.

"Montez derrière les enfants! On va pique- niquer dans un coin sympa, vous allez aimer!"

Beast Boy soupira de soulagement, sautant sur un des sièges passagers derrière. Le véhicule était décapotable.

"Viens Terra! C'est pas le moment de rêvasser!"

Il savait que la discussion n'était pas fini, mais il gagnait du temps pour réfléchir à un bon discours. Et puis, avec ce qu'il avait dit, Terra aurait de quoi réfléchir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 15:04


Le don des gens d’arriver pile au moment où les explications commençaient… Elle ne comprendrait jamais si on ne lui laissait pas cette chance bon sang! Elle devrait prendre son mal en patience et tenter de trouver un sens aux paroles maladroites de son ami. Apparemment entre le fantasme et la réalité il y avait toute une marche. C’était bien sûr en supposant qu’Atlee comprenne bien le principe parce que si on lui demandait ce que c’était son fantasme, elle serait bien capable de dire un chocolat chaud avec beaucoup de guimauves, sans comprendre vraiment la question. Que voulez-vous. Elle était comme ça. Elle apprenait au mieux la culture de la surface mais avec autant de peuples et de coutumes, c’était difficile de tout assimiler. Même avec la meilleure volonté du monde, il va de soi. Il faut laisser le temps faire son travail.

Ceci dit, il y avait quelque chose qu’elle comprenait très bien. Toute cette histoire trainait encore des pieds et ça ce n’était pas bien. Si Beast Boy était enthousiaste à aller en pique-nique, elle, elle voulait des réponses. Ils étaient parti des États-Unis parce que ce monsieur avait des révélations à faire et elle comptait bien les entendre avant d’aller faire quelque chose d’autre. Ils avaient assez perdu de temps. Enfin. Perdre du temps était relatif dans l’actuelle situation mais elle comprenait ce qu’elle voulait dire. Du coup, elle fit non de la tête et utilisa ses pouvoirs pour surélever le véhicule de quelques mètres ce qui surprit les autres protagonistes présents. Elle se créa une roche de transport pour s’amener à la même hauteur que les occupants du véhicule. Il y avait des réponses que devaient être données et elles seraient données avant toute autre chose.


« On ne va nulle part tant que ton monsieur Nigado nous ait dit pourquoi nous sommes ici, qu’il révèle ce qu’il sait et qui fait qu’on a traversé la moitié du monde pour venir ici. Assez perdu de temps. Je n’ai pas quitté ma meilleure amie au monde pour faire durer inutilement cette histoire. Qu’est-ce que tu sais, monsieur Nigado, que tu ne pouvais pas simplement écrire à Beast Boy, qu’on en finisse pour de bon? »

Son ami oubliait peut-être les raisons de leur venue ici mais pas elle. Elle savait qu’ils étaient ici pour lui mais il ne semblait pas vraiment intéressé à savoir car il n’avait rien fait de spécifique pour que ce curieux homme révèle ce qu’il savait. Alors elle le ferait pour lui parce qu’à ce rythme-là, dans dix ans ils seraient encore en train de passer du temps dans ce pays. Du temps qu’ils n’avaient pas à gaspiller. Qui sait à quels périls potentiellement mortels étaient exposés leurs collègues Titans en leur absence? Ils n’étaient pas en vacance. Ils étaient en quête d’information. Et ça, il ne fallait pas le perdre de vue. Et puis bon, elle ne menaçait personne. Elle faisait juste valoir son point. On pourrait dire de façon véhémente mais là n’était pas la question. L’essentiel, c’était encore que Beast Boy obtienne des réponses. De VRAIES réponses.

« Je trouve ça affreusement suspect que ni à l’hôtel, ni durant le trajet ni arrivant ici ton monsieur Nigado ne t’aie parlé de cette chose si importante qu’il avait à te dire. Surtout sachant que quelqu’un avait tenté de te tuer. Moi à sa place je me serais hâté de te révéler ce que je sais au cas où d’autres assassins se pointent. Qu’est-ce que tu caches, monsieur Nigado? Parce que je sais que tu caches quelque chose! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 17:08
Tout le monde s'accrocha au véhicule, Terra montrait son impatience... Parfois, elle pouvait se montrer très bornée, bien que ce soit en fait tout le temps. Beast Boy poussa un petit cri de surprise avant de tomber par terre, la tête la première, de l'autre côté. Quant à Nigado, il tentait de ne pas faire pencher le pick-up dans un sens ou un autre, bien que c'était inutile connaissant l'adresse de la Stratanne avec son pouvoir. Il soupira de soulagement quand ils cessèrent de bouger, puis prit une expression sombre en se tournant vers la questionneuse.

"Je voulais faire les choses en douceur, mais on dirait que je vais devoir tout révéler d'un coup... Même si c'est une longue histoire. La raison pour laquelle les parents de Garfield sont venus en Afrique est Harvest, il contrôle des colonies entières torturant de futurs méta- humains pour en faire des tueurs à son service. Marie et Mark Logan ont appris qu'il en avait après leur fils et ont fuit le continent. Ils ont eu beaucoup de mal à se faire accepter dans le coin, jusqu'à notre rencontre. Je leur ai offert un toit et surtout, un lieu où faire leurs recherches en paix, puisque cette réserve m'a toujours appartenue. Très vite, Mark s'est mis à explorer cet endroit de fond en comble, il répertoria toutes les espèces présentes, de la plus remarquable à la plus discrète. Il a alors rencontré Mobu le sorcier et l'empêcha de faire du braconnage sur une espèce en voie de disparition, accompagné des chasseurs de son clan. Il tenta de retourner le chef de sa tribu King Tawaba contre la famille Logan, mais le contraire eut lieu. Évidemment, leurs relations furent tout d'abord tendues, mais il se sont acceptés par la suite, grâce à l'ouverture d'esprit et la générosité naturelle de Mark. La haine du sorcier ne connut alors plus de limite, vendant Garfield à Harvest... C'est à cause de lui qu'ils t'ont retrouvé. C'est de sa faute si ma fille est morte. Et à mon avis, il est derrière les tentatives de meurtre à ton encontre. Il se sert encore aujourd'hui de sa position pour faire du braconnage, n'hésitant pas à s'associer à des gens peu fréquentables venus de tous les pays comme les mercenaires qui en voulaient à ta vie. Son avidité est sans bornes. Tawaba ferme les yeux car les pouvoirs de ce sorcier sont puissants. Même les autorités locales ont peur de lui, personne n'ose se dresser sur son chemin. Quant à l'héritage... Je vais vous montrer, ce sera plus simple."

L'impatience d'Atlee était compréhensible, mais Nigado aurait aimé leur montrer cet héritage autour d'un pique- nique avant de raconter cette histoire, l'effet aurait sans doute été meilleure. Surtout qu'ils n'étaient arrivés que depuis hier, ils auraient largement eu le temps d'en parler. Mobu n'oserait sûrement pas attaquer, il envoie les gens faire son sale boulot à sa place. Sa magie noire ne servait pas à attaquer directement une cible, elle fonctionnait plutôt à coup de malédiction, d'invocations d'esprits maléfiques et de sacrifices. Le lion transpercé par la lance en était un, le guerrier l'ayant blessé à mort avait pour but de voler la force de l'animal, par l'intermédiaire d'une arme maudite par Mobu lui- même. Pour quelle raison? On le saurait bien assez tôt. Beast Boy s'était entre temps relevé et essuyé le visage. L'histoire l'avait touché assez profondément, quelque chose grondait dans ses entrailles: la rage. Une rage qui poussait celui qui se laissait submerger par elle à entamer une vengeance sauvage et cruelle. Mais il avait appris la leçon depuis Deathstroke. La dernière fois qu'ils s'était laissé avoir par la douleur, il avait fini sous le pilier qu'il avait lui- même détruit en fonçant comme une brute sur son adversaire... Il ne referait pas la même erreur.

Tuer le sorcier n'était pas la solution, le faire arrêter oui. Mais comment? Les autorités locales ne voulaient rien faire, mais si le garçon animal trouvait des preuves que ce Mobu était derrière un attentat terroriste et des tentatives de meurtre contre un américain, les choses seraient totalement différentes. Sans compter que ce n'était pas n'importe quel citoyen, il appartenait aux Titans connus de tous, protecteur de New- York et deux autres grandes villes. Il lui fallait absolument rencontrer ce malade de sorcier. L'adolescent grimpa sur le monticule formé par son amie et remonta dans la voiture. D'après ce qu'il avait compris, Nigado les ramenait vers son héritage, donc il connaîtrait ce que son père voulait à ce point lui confier et surtout, pourquoi. Il se pencha du côté de Terra.

"Satisfaite? Dépêche- toi, j'ai VRAIMENT très faim!"

Bien sûr, ce pique- nique le motivait tout autant, après ce qu'il avait vécu dans la boîte, il en aurait bien besoin. Son énergie avait été consommée par toutes les émotions fortes et ses bouleversements internes.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 13 Nov 2015 - 18:23


Bon, là elle savait où on s’en allait avec cette histoire. Tant mieux. Elle n’en avait pas compris la moitié mais au moins elle avait l’impression que les choses prenaient forme désormais, ce qui lui plaisait davantage. Ne pas savoir c’est toujours désagréable. Elle voulait aider Beast Boy et elle ne pouvait pas accomplir cet objectif si elle était tenue dans l’ignorance. Sa mère lui avait souvent répété qu’il ne fallait jamais cesser de vouloir apprendre et découvrir car c’est le seul moyen de peaufiner ses connaissances et ses capacités intellectuelles. Là elle retrouvait le sourire et elle reposa le véhicule au sol. Au commentaire de Beast Boy, elle gloussa. Il avait tout le temps faim celui-là… Elle monta à l’arrière du véhicule et alla s’installer près de lui, posant sa tête sur son épaule histoire de fermer les yeux et se reposer cinq minutes.

C’était exigeant, mine de rien, le boulot de super héros. Il y avait une raison pour laquelle peu de personnes s’y adonnaient. C’était bien parce que c’était un travail qui ne s’arrêtait jamais. Oui, en théorie un héros peut décider de prendre une pause mais le monde n’arrête pas de tourner et les méchants de répandre le chaos autour d’eux. Les conséquences de vacances pour les héros étaient considérablement plus importantes que le commun des mortels qui s’absente du bureau pendant une semaine. C’était sans commune mesure. Alors oui parfois cela pouvait jouer sur l’humeur. Même avec des super pouvoirs, cela ne vous immunisait pas au stress. Au contraire ça en rajoutait une couche! Du coup, le temps d’arriver sur les lieux du pique-nique, Atlee trouva le tour de s’endormir. Et comme bien souvent, elle s’accrocha à quelque chose.

Cette fois encore, le bras de Beast Boy. Le chanceux avait le « privilège » d’être l’ours en peluche d’Atlee. Après tout, la Stratanne préférait et de loin le contact physique pour se rassurer. Cette petite boule de nerfs adorable ne l’était qu’encore plus quand elle dormait. Normalement c’était elle qui veillait sur Beast Boy. Pour le moment les rôles étaient inversés. C’était justement dans ce genre de moments que le jeune homme prenait vraiment connaissance du fait que bien… Atlee dépensait énormément d’énergie pour prendre soin des autres, au détriment de sa propre santé. Comme elle semblait tout faire de façon si naturelle, rares étaient ceux à vraiment se poser la question : d’où puise-t-elle toute son énergie. La réponse était simple : elle brûlait ses réserves, tout simplement. Elle donnait sans compter, cette petite. Il faudrait lui apprendre à prendre soin d’elle.

Et bien sûr car il fallait qu’elle ait tout pour elle (un physique super avantageux, la faculté de manger sans engraisser et le pouvoir surnaturel d’avoir l’air jolie et mignonne au réveil sans avoir l’air de sortir d’un lendemain de veille), elle offrit un large sourire à Beast Boy en émergeant de sa courte sieste. Elle avait toujours l’air contente (ou presque) de le voir, ce qui était plutôt positif. Le véhicule se gara peu après et elle en descendit avec son collègue Titan en se demandant ce que le repas leur réserverait. Après tout, Nigado avait parlé de danger et s’il y avait bien une chose que les méchants ne respectaient pas, c’était bien les convenances. Elle ne serait même pas surprise s’ils s’invitaient à dîner. Mais elle serait prête à les recevoir. On ne se met pas entre Atlee et sa nourriture. C’est qu’elle mord quand on s’y risque, quand même…
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 10:33
Tout le monde dans le véhicule soupira de soulagement en sentant les roues toucher le sol à nouveau, en parfaite synchronisation. Ce devait être une sorte de lien d'hommes, ou quelque chose du genre. En tout cas, Beast Boy fut ravi de retrouver son amie et de la laisser dormir contre lui. Il allait enfin pouvoir manger, c'était tout ce qui comptait pour le moment. Il se surpris à jeter des coups d'oeil sur le visage endormi de Terra, se disant qu'elle était vraiment mieux ainsi. Non pas en train de dormir, mais calme. Et en même temps, ce calme ne serait pas appréciable pleinement si elle n'était pas non plus cette fille agitée du bocal qui passait son temps à lui donner des émotions trop fortes pour son petit coeur de Méta- humain. Mais bon, il l'aimait quand même, il l'avait choisit pour cette raison. Il prenait des risques en s'attachant à elle, en en faisant presque son encre. Il n'avait jamais fait une chose pareille de toute sa vie, même Tera Markov n'était pas considérée par le garçon comme une personne aussi primordiale. Bien sûr, il fut au bord du gouffre en la voyant mourir, mais il s'en était remit avec une déconcertante rapidité.

Et si les choses devenaient plus compliquées avec la disparition supposée d'Atlee...? Garfield secoua la tête pour s'enlever des pensées aussi bizarres en tête. Aucune raison de la perdre elle, c'était un monstre de puissance et de destruction après tout, capable de choses qu'on appellerait miracle même parmi les super- humains. En plus, Terra ressemblait à un personnage principal d'une longue histoire, or ce genre de héros survivait toujours à tout. Le pick- up s'arrêta devant une sorte de cabane en bois, cabane car trop petite pour être nommée maison, mais ce n'était pas non plus quelque chose d'aussi rudimentaire que ce qu'on pouvait retrouver dans son jardin. Un arbre immense et énorme le protégeait de ses branches, c'était ce qu'on appelait un baobab. Même pour un arbre de cette réputation, les branches étaient trop fortes et grosses, avec un peu trop de feuillage aussi. Garfield rendit son sourire à Atlee et lui fit un bisou sur le front.

"Bon retour parmi nous! C'est le moment de manger!
- Non pas encore.
- Ohhh..."

Répondit- il déçu. Il attendit que son amie lui lâche le bras, avant de foncer vers le grand arbre par curiosité. Alors qu'il posait sa main sur l'écorce de l'arbre, il sentit quelque chose tomber d'une branche, juste derrière lui, faisant trembler le sol. L'adolescent se retourna lentement pour voir ce que c'était: un singe deux fois plus gros qu'un gorille ordinaire, au poil totalement... vert.

"Un singe vert!"

L'animal observa en silence ce qu'il considérait comme un intrus, avant de se retourner en entendant Nigado le saluer. Il montra alors une forte joie et alla le prendre dans ses bras. Il se conduisit comme un enfant retrouvant son père. Après avoir dit qui était Garfield et Terra au singe, il se tourna vers ce premier.

"Garfield, voici Garfield, l'héritage de tes parents. Il y a très longtemps, une maladie uniquement transmissible chez les animaux te toucha sans aucune explication. Rapidement, elle se transmit aussi chez toutes les personnes qui t'approchaient, dont Marie, ta mère. Mark passa des semaines à développer un vaccin et un traitement, mais il lui manquait quelque chose. Cette chose, il la trouva chez ce singe. Il en existait toute une espèce au temps de mon père, mais Mobu en fit la chasse avec l'aide de braconniers blancs avec qui il fit affaire. Garfield est le dernier de son espèce, le seul que je pus sauver. Après l'avoir analysé, ton père développa le traitement et sauva tout le monde. Le vaccin suivit. Il m'a fait promettre de toujours le protéger et de ne jamais révéler son existence à personne sauf toi, pour qu'à ton tour tu puisses le protéger. A l'intérieur de cette maison se trouve toutes les recherches de Mark."

Étrangement, l'animal semblait comprendre tout ce que Nigado disait. Il s'approcha de Beast Boy et lui tira une touffe de cheveux, lui arrachant un petit cri de douleur. Il le relâcha et repartit dans les hautes cimes de l'arbre. Le Titan demanda s'il pouvait enfin manger avant d'aller explorer et on l'y autorisa.

"Viens Terra, on a un truc à faire avant..."

Il essaya de faire des signes pour qu'elle comprenne de quoi il parlait, ressemblant à des tic plus qu'autre chose, vue de l'extérieur. Il alla ensuite prendre leurs deux déjeuners pour partir derrière la cabane s'asseoir sur un rocher.

"Je voudrais ne pas les vexer, donc... Vaut mieux faire ça en cachette. Tu peux vérifier comme dans l'avion qu'il y a pas de poison?"

Il n'y en avait pas, mais Garfield n'en savait rien. Leurs repas avaient été faits par la fille aînée de Nigado, avec toute sa haine. Vous rappelez- vous l'expression et la manière brutale de manger de Terra lorsqu'elle était en colère à l'hôtel? Ce fut la même chose au moment de cuisiner de la jeune femme, y mettant toute sa haine et sa rancoeur. Mais rien d'autre, fort heureusement. Au loin, on les surveillait comme des proies, Mobu et ses sbires les avaient suivi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 14:35


Un singe vert! Pour ce qu’elle avait vu dans les documentaires et dans les livres, ce n’était pas normal. Peut-être était-il empoisonné (et empoisonneur) ou radioactif! Son réflexe aurait été de se mettre devant Garfield pour le protéger mais l’ami des parents de son ami leur donna une explication qu’elle comprit en partie. Ceci dit, elle ne comptait pas laisser cette étrange créature la toucher. À force de manquer de se faire tuer, on devient méfiant. Combien de personnes disent « Je suis gentil! » et en réalité, elles ne le sont pas? Ou alors sont supposées être monsieur untel mais sont un imposteur? Curieux monde que la surface, beaucoup moins fiable que celui de la sousface. Les siens lui manquaient cruellement quand elle était trop exposée à la méchanceté des humains. Elle avait vraiment hâte de rentrer à New York. Retourner là où elle se sentait bien.

Elle regrettait certains de ses choix. Elle s’était joint aux Titans pour faire plaisir à Static et qu’est-ce qu’ils avaient accompli depuis? Ils avaient sauvé Beast Boy certes et ils passaient un temps fou à reconstruire une tour. Ça n’avait rien de bien héroïque. Avec Power Girl, elle avait sauvé Manhattan et combattu des tas de méchants. Récemment, elle avait proposé de faire quelque chose puis frappée par une baisse de motivation catastrophique, remettant même son avenir en question, elle avait dû annuler. Elle ne voulait pas parler publiquement des raisons, ce qui était normal. La réaction des autres? Arsenal lui avait demandé si elle restait chez les Titans et Static était immédiatement passé à autre chose. Personne n’avait pris le temps de lui souhaiter bonne chance. Bonne réflexion. Elle n’est pas super, cette équipe qui se moque du bien-être de ses membres?

Mais bon. Elle avait Beast Boy, non? Elle se demandait ce qui se passerait si jamais elle quittait. Est-ce qu’elle lui manquerait ou il se mettrait à essayer de séduire une autre Titan? À l’heure des choix, serait-il de ceux à essayer de la convaincre de rester, la voix de la raison et de la modération ou serait-il un bon lèche-botte et il l’abandonnerait à son sort? Non. Beast Boy était différent. Ou tout du moins, elle avait l’impression qu’il était différent. Il était vraiment là pour elle. Il cherchait à la connaitre. Il cherchait à interagir avec elle. Ils vivaient des aventures ensemble et un jour, qui sait… Elle l’amènerait peut-être à Strata. Le secret le mieux gardé des Stratans, c’est leur ville. La seule surfacienne à y avoir jamais mis les pieds, c’était Power Girl et encore. Power Girl ne venait même pas de ce monde. Il faudrait qu’elle demande la permission avant, bien sûr.

Elle fut tirée de ses pensées quand Beast Boy l’entraina à l’écart, lui demandant de vérifier s’il y avait du poison dans la nourriture. Rien de minéral en tout cas, si tant et si bien qu’il y avait du poison. Elle fit non de la tête et fit part de ses conclusions à son ami. Elle s’approcha ensuite du reste du groupe en gardant un œil sur la fille de Nigado. On ne sait jamais. Peut-être qu’elle détestait tellement Beast Boy qu’elle s’était alliée au méchant dans l’espoir fou que le sorcier ramène sa sœur d’entre les morts et déclenche accidentellement une invasion de zombies qui… Il fallait vraiment qu’elle arrête de regarder des films d’horreur avec Power Girl, c’était affreux, elle voyait des amorces de scénarios partout. Pour se calmer, elle prit la main de Beast Boy dans la sienne, dans un geste parfaitement inconscient. De quoi envoyer de beaux signaux bien confus au pauvre adolescent!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 15:07
Beast Boy était rassuré. Si Terra n'était pas contre qu'il mange, c'était qu'il n'y avait rien à craindre. Il était donc sur le point de manger, quand il vit son amie partir vers le reste du groupe, ce qui lui fit faire la moue. Le garçon rouge saisit son paquetage et lui courut après jusqu'à s'arrêter à côté d'elle. Il ne remarqua pas l'air méfiant de Terra, ni son intérêt pour la fille de Nigado. Il se contenta de tenir son repas d'une main, mais sur le point d'ouvrir à nouveau le paquet de sa main libre, elle fut saisie par la Stratanne, inconsciemment.

"Hey!"

Elle ne l'entendait pas, se contentant de la serrer dans la sienne. Mais qu'est- ce qu'il lui prenait d'un coup? Elle qui avait refusé de sortir avec l'adolescent pour des raisons qu'il acceptait, elle lui tenait la main comme... sa petite- amie. Il se sentait trop gêné pour lui faire remarquer son acte, son regard disait de toute façon qu'elle pensait totalement à autre chose. Il aurait vraiment... Vraiment... Vraiment voulu manger quelque chose, son ventre le suppliait de toutes ses forces. Beast Boy soupira finalement en se disant qu'il pouvait bien attendre encore un peu, et puis ce n'était pas désagréable de tenir sa main, elle n'était même pas moite.

Soudain, une tornade de poussière se déclencha en plein milieu de leur groupe, tous étant légèrement éloignés les uns des autres. Nigado parlait avec son employé en mangeant, sa fille restait en retrait à laver son arme. Ainsi, tous se levèrent d'un coup en voyant ce phénomène paranormal, qui disparut aussi brutalement qu'il était apparu, laissant apparaître le sorcier et son gardien. Cet homme faisait plus de deux mètres, avec une musculature développée mais pas non plus colossale, et des yeux qui semblaient lancer des éclairs. Son cœur brûlait de rage, une rage primaire et inarrêtable. Tout comme il fut excédé à l'hôtel, Garfield hurla un "non" tellement surprenant que tous se turent. Il était sur le point de refaire une action absurde et dangereux. C'était pourtant le moment fétiche des méchants, quand ils se présentaient et lançait l'ultimatum qu'en général personne n'écoutait... Enfin, la faim justifiait les moyen.

"Laissez- moi remplir mon ventre et après vous pourrez faire vos trucs de super vilains, je suis vraiment pas en état de vous écouter!"

Il retira sa main de celle de Terra et se mit à manger rapidement, poussant quelque grognements de satisfaction pendant que Mobu et son sbire observaient. En dix secondes, le garçon animal avait fini...

"J... Je crois que j'ai mangé trop vite!"

Il s'en alla en courant derrière la cabane vomir par plusieurs saccades, plié en deux. Le sorcier passa sa main sur son visage d'un air las, avant de commencer, malgré l'absence du concerné.

"Mes salutations habitants de ces terres *regarde Terra* et d'ailleurs. On m'appelle Mobu, le plus grand sorcier d'Afrique! Je suis venu vous proposer ce que américain appellent "un deal". Vous nous donnez le garçon et on vous laisse repartir en un seul morceau. C'est ma seule exigence..."

Son gardien poussa un cri féroce en complément tout à fait effrayant, frappant le sol du manche de sa lance, le faisant vibrer avec une intensité qui dénotait d'une force surhumaine. Pendant ce temps, Beast Boy continuait de vomir tout ce qu'il avait ingurgité, se maudissant d'être aussi impatient. Gâcher de la si bonne nourriture était un crime.

"Bordel... Je suis un monstre!"

Lâche-t- il entre deux vomissements. S'il savait pourquoi ce fou le voulait, il ne serait sans doute pas si insouciant...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 17:26


Quand le phénomène surnaturel se produisit, Atlee utilisa ses pouvoirs pour protéger les gens présents, érigeant en une fraction de seconde des barricades rocheuses. Elle avait beau être « en vacances » cela ne voulait pas dire qu’elle n’était plus une super héroïne pour autant. Cet homme était manifestement un méchant de première catégorie et à ce juste titre, elle comptait bien l’affronter. Elle n’allait personne menacer ses amis, personne menacer les innocents et personne gâcher ses vacances! Encore que le dernier point était plus ou moins optionnel. Le fait étant : un méchant. Il faut le brutaliser! Elle écouta attentivement ce qu’il avait à dire en ignorant les éructations de Beast Boy. Grand gourmand va, voilà ce qui arrive quand on fait le pitre! En espérant qu’il soit d’attaque pour combattre sinon ce ne serait pas drôle!

« Beast Boy, voyons, tu aurais pu faire attention, comment tu veux brutaliser du méchant avec l’estomac tout retourné! Ce n’est pas bien ça! Et toi, monsieur le sorcier le plus puissant d’Afrique, on voit que tu ne me connais pas. J’ai un tremblement de terre dans une main et une éruption volcanique dans l’autre. Et tu veux me menacer? Amènes toi. Je t’attends de pied ferme. »

Elle n’avait pas peur. Pour combattre le mal, il n’y a qu’une direction : en avant. Ne jamais reculer. Ne jamais baisser les bras. Ne jamais se rendre. Elle n’allait pas sacrifier la vie de son ami pour les désirs pervers et malsains de ce sorcier. Et si le garde du corps de ce Mobu n’était pas d’accord, elle ne se gênerait pas pour lui mettre une raclée à lui aussi. Il faudrait plus que ces deux-là pour lui faire peur! D’accord. Elle ne connaissait pas l’étendue des pouvoirs du méchant mais est-ce que cela l’empêcherait de combattre? Non. Au pire, elle mourrait. Au moins pire elle était blessée. Au mieux, elle gagnait. Ce sont les risques du métier, après tout. Et oui, elle était au courant pour toutes ces histoires de « oui mais s’il faut choisir entre cent personnes et Beast Boy, tu feras quoi » mais dans l’instant, elle n’avait pas ce genre de dilemme sur les bras.

Chose certaine, elle espérait bien avoir quelques conseils stratégiques parce que bon hein, un ennemi comme Mobu, ça ne devait pas être SI facile que ça à battre. Sinon… Ce serait fait depuis longtemps quoi. À moins que l’Afrique n’ait pas de super héros? Ce n’était pas comme s’il y avait un annuaire de super héros non plus hein. Et quand bien même, ce serait pratique tiens : « Batman, Batcave, 555-5555 ». Parce que vous savez, identité secrète et tout ça… Nigado? Un conseil? Non? Nigado junior? Non plus? Quelqu’un? Bon bah tant pis. Elle allait faire comme elle faisait toujours : improviser! Parce que bon hein, quand on ne connait pas, on essaie et si on échoue, on continue d’essayer. Au final, on finit par arriver à un minimum de résultats. Elle était prête à s’y risquer en tout cas. Dans le pire des cas, les bonnes vieilles tactiques : une avalanche de roche!


« Bon allez monsieur Nigado et les autres non héros, c’est pas pour être désagréable mais vous voudriez pas battre en retraite? Je vous jure si les gens collaboraient un peu plus on ne serait pas obligé de sauver le monde constamment. Si un jour la planète reste sans danger pendant plus de cinq minutes, je me rase la tête! Et toi, le gros avec la lance, tu te bats ou tu dégages. Les spectateurs, on en n’a pas besoin! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 18:17
"Désolé Terra... J'aurais voulu ne pas être un poids, mais... Vas falloir te débrouiller pour le moment..."

Ce fut tout ce qu'il put répondre à la réprimande de son amie, avant de reprendre sa besogne. Oh oui, il cessa de vomir, il n'avait pas un stock illimité de nourriture dans le ventre. Mais il n'arrivait pas à se redresser, c'était plus fort que lui. Il regrettait réellement de ne pas pouvoir participer aux hostilités, visiblement sur le point de devenir plus amusantes que jamais, mais son corps restait humain et fragile. Nigado se tourna vers son employé et sa fille quand Atlee leur demanda de partir, mais la jeune fille refusa. Elle voulait absolument participer à la bataille à venir, ne se doutant pas une seconde de ce qui l'attendait. Contrairement aux autres habitants de la région, elle était la seule à penser que le règne de Mobu n'avait que trop duré. Elle avait bien entendu l'histoire que son père raconta, et comprit que sa petite soeur était morte par la faute du sorcier fou. Elle ne pouvait décemment pas s'en aller sans s'être vengée. Malgré tout, elle tenait toujours Garfield en partie responsable, elle comptait lui faire payer un jour d'une manière ou d'une autre. Enfin, c'était ce qu'elle voulait sur le moment.

"Va -t- en papa, je vais venger Nouria!"

L'effroi de Nigado à ces paroles était visible sur son visage, il ne pouvait accepter une telle chose. Le pauvre père de famille était sur le point de perdre une autre fille, comment les choses en étaient arrivées à un tel point? Peut- être que si Garfield n'était pas venu... Si ses parents... Pendant cette longue discussion, tout à côté, le guerrier de Mobu entama les hostilités. Dès les premières protestations de la fille de Nigado, il chargea sur Terra comme un taureau furieux. Malgré les éventuels rochers qu'il se prenait, rien ne l'arrêtait. En effet, avec la pointe de sa lance, il détruisait tout sur son passage en les explosant en plusieurs morceaux.

"Pourquoi se montrer si obstinée jeune fille? Je peux t'en offrir un bon prix tu sais, tout le monde a un prix! Bien que ce garçon soit rare, je peux te donner un de mes comptes en Suisse contenant plusieurs dizaines de millions d'euros! Les convertir en dollar devrait te rendre plus riche encore dans ton propre pays. Tu pourras accomplir n'importe quoi avec tous cet argent! Devenir puissante, corrompre des gouvernements, lutter contre la famine et la pauvreté! Avec l'argent, tout est possible! Il te suffirait juste de me donner ce garçon rouge, il ne lui sera fait aucun mal, je te le promets sur ce que j'ai de plus sacré!"

Rien n'était sacré chez ce sorcier et il mentait comme un arracheur de dents. Son but n'était en rien de faire du bien à Beast Boy, dès qu'il l'aurait en sa possession, le Titan le supplierait de le tuer pour tous les morts que cela engendrerait. Mais il serait alors trop tard, il ne pourrait plus s'échapper. Pour cela, il fallait que la Stratanne cède, coûte que coûte. Les attaques du gardien étaient de plus en plus féroces, détruisant chaque construction avec plus de force. Les rochers n'était que du polystyrène pour lui, résultat de sa dernière chasse au lion aux côtés du sorcier. Il lui avait alors aspiré sa force vitale grâce à un rituel magique et s'était approprié une force colossale, contenue dans son arme. Tant qu'il la tenait, il serait invincible. Et ce n'était pas n'importe qui, ni n'importe quoi qui pourrait la lui arracher des mains. Même Superman aurait du mal, car l'arme faisait presque corps avec lui. Oh oui Atlee, cet ennemi serait plus coriace que les autres. Sans compter son agilité venant de son entraînement et augmentée par la lance, lui permettant de fabuleuses esquives.

Beast Boy apparut juste au moment où Nigado perdait espoir, passant son bras par dessus l'épaule de sa fille pour saisir son arme.

"ça suffit, personne ne t'a jamais dit que c'était mal de désobéir à ses parents?"

Il lui arracha des mains et la brisa en deux contre un rocher. C'était le deuxième matériel de travail de son hôte qu'il détruisait... Il poussa ensuite la fille dans les bras de son père.

"Partez, on s'occupe du reste! Aucun héros n'aime être dérangé pendant qu'il bosse!"

L'adolescent se changea en mouche, se plaçant derrière le dernier rocher que leur adversaire était sur le point de détruire. Dès qu'il fut en pièces, il passa à travers les morceaux en zigzaguant discrètement, puis se posa sur le front du guerrier. Ensuite, il se changeant en serpent et s'enroula autour de ses yeux pour masquer sa vue.

"Vas- y Terra! C'est ta chance! Démolis ce connard! Fais gaffe à moi par contre, j'ai les écailles fragiles!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 19:09


Ah c’est la grosse brute qui fait tout le travail… Ok. Donc en vérité ce type c’était un lâche et un menteur. Exactement comme elle l’avait imaginé. Sauf que bon hein. Elle en avait vu d’autre. Il faudrait plus qu’un guerrier fou pour la faire hésiter à faire son travail de super héroïne. Ok. La roche ne l’arrêtait pas. Sauf qu’elle savait ce qui pourrait l’arrêter, magie ou pas magie. Pour le moment elle avait juste besoin de gagner du temps. D’attirer la brute loin des civils. C’était plutôt facile en fait parce qu’il lui courrait après. Elle avait l’impression d’être un pointeur laser et l’autre un chat particulièrement gros et agressif. Elle avait vu assez de vidéos sur Internet pour savoir comment réagissait les chats face à ce genre de chose. Mais nous nous éloignons du gros du sujet. L’essentiel étant qu’elle le menait où elle voulait aller.

Quand Beast Boy aveugla le vilain, elle s’arrêta, utilisa ses pouvoirs et ouvrit une immense faille dans le sol. Privé de son sens visuel et de son sens auditif parce que Beast Boy s’était changé en serpent à sonnette et il se prenait pour un régiment de mariachis rendus fous par un abus de sirop pour la toux, l’ennemi ne réalisa trop tard que le piège. Ouvrir une faille menant au centre de la terre donc à la lave se trouvant au cœur était risqué mais sa maitrise de la géokinésie n’avait aucun égal. Aucune commune mesure. La faille se referma et elle se retrouva avec en prime une écharpe très tendance, Beast Boy le serpent. Rien n’était encore gagné, bien entendu mais… Disons que là dans l’instant, l’avantage était clairement aux gentils et pas aux méchants. Sauf qu’elle était un peu fatigué là. Lutter contre la pression interne, empêcher la lave de remonter… Pfiou!

On pourrait critiquer Atlee en disant que bon sang, c’était un peu extrême ce qu’elle venait de faire! Le truc, c’est qu’elle ne connaissait rien à la magie et que bon, face à un danger qu’on risque de ne pas pouvoir vaincre, le mieux c’est encore de s’en débarrasser de la façon la plus expéditive possible. La vie d’innocents était en jeu! En tant que gardienne de la Terre son mandat ce n’était pas d’amener les criminels devant la justice mais de les stopper. Et aussi morbide que ce soit, la mort est une excellente solution! Oui on lui avait appris le concept de la justice de la surface mais là elle se battait contre quelqu’un ou quelque chose qui n’hésiterait pas à tuer toutes les personnes présentes. Elle devait faire passer la vie de la veuve et de l’orphelin avant celle du méchant.

Elle s’autorisa quelques secondes pour reprendre son souffle parce que bon hein, si on veut dire quelque chose d’héroïque, il faut avoir de la prestance. De l’allure. Sinon vous ratez votre effet et du coup, ça brise tout le style héroïque qui fait que ça reste dans les esprits et qui fait les memes sur Internet. Un bon héros se doit d’avoir un sens de la répartie irréprochable et un sens du discours à toute épreuve. Un héros doit inspirer. S’il est incapable de faire lever les foules, ce n’est pas un bon héros, tout simplement. En tout cas, ce que Terra allait dire allait à coup sûr rester à jamais dans les annales parce que… Oh et écoutez donc par vous-même, ça vaut le coup. Son souffle reprit et adoptant une posture digne et fière, le vent dans les cheveux et le soleil dans le dos, le pied sur un rocher, elle pointa d’un doigt accusateur le sorcier et s’exclama d’une voix forte :


« Rends toi, vilain pas beau et moche! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Nov 2015 - 18:31
"Pléonasme Terra, Pléonasme."

Beast Boy roulé autour du cou de son amie, observait la réaction du sorcier maintenant que son gardien était dans les abîmes des Enfers. Ou un lieu équivalent et de vraiment pas agréable à vivre, si vie il y avait. Mobu ne semblait pas du tout affecté par sa disparition, levant son bâton vers le ciel en prononçant des paroles incompréhensibles qui voulaient dire "je t'invoque guerrier maudit!". Une tornade de poussières brève mais puissante apparut devant lui, révélant le fameux combattant à la lance. En effet, le temps de tomber dans le centre de la Terre, le sorcier eut le temps de le faire revenir, avant qu'il ne touche la lave. A présent qu'il connaissait l'étendu des pouvoirs de ses ennemis, il pouvait mettre en place un plan correct pour les contrecarrer.

"Je suppose que c'est un non?"

Le gardien poussa un fort hurlement unique, avant de lancer son arme haut dans le ciel. Il ne visait rien en particulier visiblement, alors qu'en fait, la lance retomba de manière anormale sur les deux Titans, à une vitesse folle. Heureusement, Garfield avait hurlé à Terra de bouger au dernier moment, elle qui n'avait d'oeil que pour les ennemis en face. Deux paires d'yeux étaient toujours mieux en dans ce genre de cas. La lance fit bien plus que se planter dans le sol: elle le traversa et ressortit par un autre trou, en se frayant un chemin à travers la roche. Ensuite, elle se dirigea de nouveau vers les super- héros à la même vitesse anormale, sous le contrôle complet du guerrier africain.

"Terra! On se sépare! Il peut pas nous avoir en même temps!"

Beast Boy bondit du cou de la Stratanne et fonça vers la cabane- maison. Malheureusement pour lui, le projectile enchanté ne le suivit pas, il en poussa une petite protestation, changeant de direction pour aller protéger son amie. Cependant, Mobu ne resta pas sans rien faire, il apparut juste devant lui par téléportation, afin de l'intercepter, et le frappa à la tête avec le bout de son bâton de toutes ses forces, le mettant à terre, du sang coulant de son cuir chevelu. L'adolescent voyait trouble, mais comprenait maintenant le véritable objectif dans ce plan: séparer le duo et utiliser la faiblesse de Garfield pour Terra contre lui- même. En effet, s'il n'avait pas cherché à protéger son amie coûte que coûte, il n'aurait jamais été surpris par le sorcier, ni n'aurait cherché à se séparer d'elle. Deux erreurs fatales.

"On y va maintenant, ton amie ne devrait pas tarder à mourir de toute façon.
- Vous ne vous en sortirez pas comme ça, je vous ferez envoyer en taule espèce de malade!
- Hahahaha! Il faudrait que tu survives au traitement que je te réserve et ce n'est pas au programme!"

Le regard du garçon rouge devint alarmé, il se demandait si Atlee tenait face aux attaques sournoises du gardien qui ne lui laissait aucun répit. Imaginez le rayon de Darkseid, version rudimentaire. Il devait gagner du temps, pour reprendre des forces.

"Mais qu'est- ce que vous me voulez!?
- Ton sang! Il est très spécial! Tu as été le vecteur du virus Sakutia auprès des humains, alors qu'elle n'avait jamais infectée que les animaux. Mais tu es aussi le remède! Te rends- tu donc de cette aubaine? Grâce à toi, je peux fabriquer un virus incurable qui peut être utilisé comme arme auprès de gros acheteurs, et donner le seul remède existant! Comment ne pas sauter sur cette occasion?
- Je ne suis pas le remède... Vous vous trompez...
- Bien sûr que si! J'ai lu les notes de ton père, il parlait de la manière dont il avait extrait le plasma sanguin de Garfield...
- Un singe! Un singe vert plus précisément, qui se nomme Garfield en effet!
- Comment!?
- Attendez, je vais vous expliquer..."

Mobu tendit alors l'oreille -métaphoriquement- baissant ainsi sa garde, à cause de sa pauvre cupidité. Beast Boy put lui bondir dessus et le clouer au sol, le labs de temps de la discussion avait suffit à lui redonner quelques forces. Il saisit ensuite le bâton et frappa si fortement le crâne du vilain qu'il fut immédiatement assommé.

"Voilà mon explication, connard!"
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[OVER]Retour au bled [PV: Atlee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-