[OVER]Retour au bled [PV: Atlee]

Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Nov 2015 - 19:43


Contre toute attente, Atlee se mit à rire, d’un rire guilleret qui semblait dénoter un amusement certain qu’elle n’aurait pas dû avoir. C’était comme à la maison avec les vers de lave! Un pas, deux pas, un saut, elle surfait sur un disque de roche, de quoi rendre Static Shock jaloux. Visiblement le sorcier et son acolyte ne connaissaient rien aux Stratans ni aux jeux des enfants là-bas. Les vers de lave, bien qu’imposants et ayant l’air effrayants étaient en fait très dociles, pour peu qu’on sache les approcher. Si on pouvait faire un parallèle avec un très, très gros chien… Ce serait une image à peu près correcte. Terra s’était rendue compte qu’on pouvait mêler géokinésie et divertissement et elle se faisait souvent courser par l’une de ces attachantes créatures. Et ces bestioles pouvaient plonger dans la lave et ressortir selon des schémas complètement aléatoires.

Alors une lance magique qui va moins vite que les vers de lave, qui est moins grosse et qui fait moins peur? Ce n’était pas exactement LE défi mais c’était UN défi. Et pour faire enrager encore plus son adversaire, elle était en train, littéralement, de se construire une rampe qui n’était pas sans rappeler un parcours déjanté comme on en voit dans les jeux vidéo. Elle était en train de le tourner au ridicule malgré tous ses efforts. IL y avait bien longtemps qu’elle ne s’était pas amusée comme ça. Hélas, les vers de terre des gens de la surface ne sont pas très gros et n’offrent pas beaucoup de compétition. Un jour, se dit-elle, elle amènerait Beast Boy faire la course contre un ver de lave. Ce serait un bon entrainement pour lui. Elle gagnait du temps à Beast Boy, sans se douter qu’il faisait de même. Ou à tout le moins, elle s’en rendit compte APRÈS qu’il assomme le sorcier.

Après avoir fait une double boucle digne d’une montagne russe, elle attrapa Beast Boy par le col et utilisa le mouvement pour le faire monter en « passager » sur son surf de roche. S’il n’avait pas bon équilibre, il pouvait toujours s’accrocher à sa taille. À dire vrai elle ne savait pas comment se débarrasser de la grosse brute. Elle pouvait esquiver et le tourner au ridicule de façon presque indéfinie mais Besat Boy avait plus de chances de comprendre comment il fonctionnait qu’elle. Et puis le travail d’équipe ça produit toujours de bons résultats. Il avait fait quoi du sorcier au juste, il l’avait juste assommé? Il aurait pu se changer en basilic et le pétrifier, franchement! Ou quelque chose du genre… Il faudrait le lui proposer tiens. Si ça pouvait l’inspirer pour le futur… Et accessoirement, bien sûr, leur sauver la vie. Mourir ne faisait PAS partie du plan. Loin de là!


« Tu pourrais pas te changer en créature mythique et nous en débarrasser? Un basilic, une gorgone, quelque chose de bien vilain qui puisse le pétrifier? Parce que je peux faire des acrobaties des heures durant mais je doute que ça l’épuise. Ils mangent quoi les gens en Afrique pour devenir enragés comme ça? Parce que je n’en veux pas! On dirait presque qu’il a la rage, ça fait un peu peur, tu ne trouves pas?

Et sinon, je m’amuse comme une folle! C’est comme quand je faisais la course avec les vers de lave sauf que c’est bien moins dangereux. À la maison, une seconde d’inattention et BANG! Tu te prends un pan de roche au visage et tu finis dans la lave! Ça ne me fait pas grand-chose mais faut faire attention quand même, si tu vois ce que je veux dire. Allez accroche toi, on va se retrouver la tête en bas! Hi hi hi! »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2015 - 10:58
Beast Boy soupira de soulagement après cette réplique culte, mais n'eut pas le temps d'essuyer son front qu'on le happait par le col comme un vulgaire chaton pas sage.

«HOYYYY! Fais gaffe, je suis pas très fort au jeu du pendu!»

Heureusement, Terra le fit immédiatement monter derrière elle, au lieu de simplement le tirer. Il s'accrocha à la taille de son amie avec quelques réticences. Les cabrioles que faisaient le sorte de surf qu'avait fabriqué la Stratanne rendaient Garfield très neveux. Non pas qu'il n'avait aucune confiance en elle, il avait juste du mal à imaginer pouvoir voler sans ailes ou réacteurs, alors glisser sur une rampe... A la première partie de la réplique d'Atlee, Beast Boy l'interrompit pour répondre avec beaucoup de sarcasme:

«Je trouve un peu, il aurait mangé du lion que ça ne m'étonnerait pas! Et non, je peux pas me changer en les créatures de dessins de coloriages Terra, c'est pas ça mon pouvoir! Je me change en animaux existants sur Terre ou plus du tout! Pas ceux qu'on voit dans les dessins animés ou les films!»

Car oui, à leur première rencontre, il était devenu une chimère, mais c'était à cause du traitement de Brother Blood. En effet, ce dernier l'avait en quelque sorte changé en demi- démon, lui donnant accès à un domaine du Red d'une autre dimension que la sienne. Or, le garçon rouge n'avait toujours pas apprit à manipuler le Red d'autres planètes ou encore, d'autres univers. Il le pourrait peut- être un jour, car après tout, le Green Lantern de Earth 2 avait réussi à avoir accès au Green du multivers entier. Mais pour l'instant, ce n'était pas possible. Quand Atlee reprit la parole, Garfield avait du mal à croire qu'elle était en train de parler d'un jeu. Au mieux, c'était pour lui un entraînement, au pire un jeu de télé-réalité morbide.

«La tête en quoi!? NOOOOOOOOOOOONNNN!»

Lui qui avait posé jusque là ses mains de part et d'autre de la taille de la Stratanne, l'enlaça carrément, le serrant fort, fermant les yeux de toutes ses forces. Ne pensez pas qu'il détestait les montagnes russes, loin de là. Cependant, ce genre d'attraction possédait un certain nombre de sécurité qu'on ne retrouvait pas sur l'Atlee express. C'était psychologique encore une fois, pas un manque de confiance ou un jugement de valeur. Alors qu'ils revenaient la tête en haut, une idée de génie lui vint en tête pour vaincre leur ennemi. Idée qu'il regrettait déjà d'avoir eu, au vue de la manière de l'exécuter.

«Terra! Refais le looping que tu viens de faire, en nous faisant passer au-dessus de la tête de ce gars! Assez haut quand même pour pas nous faire avoir s'il cherche à nous attraper en sautant. J'ai une idée!»

L'adolescent attendit patiemment que son amie s'exécute, sachant pertinemment qu'elle le ferait sans discuter. Puis, une fois aligné avec le guerrier, se changea en un long boa qui se propulsa vers la tête de leur ennemi et s'enroula autour de son cou. Sa queue restait tout de même accrochée à la taille de Terra qui était toujours en mouvement. Ainsi, quand elle continua sa route, l'homme se faisait à la fois étouffé par un Boa constrictor se resserrant de plus en plus, et traîné au sol comme un vulgaire... quelque chose qui se fait d’habitude traîner au sol de cette manière. Bien évidemment, l'africain tentait de se débarrasser de Beast Boy, tirant sur son corps écailleux. Mais comme on le savait, plus on essayait de se débarrasser de la prise d'une telle bête, plus elle se resserrait. Et parce qu'il n'était pas dans une position confortable et stable, il avait du mal à utiliser sa force colossale pour le détruire. Au bout de quelques secondes, il s'était évanouie.

«We did it! Hourra!»
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2015 - 16:05


Ils avaient vraiment gagné là? Quel soulagement! Certains méchants ne comprennent pas quand il faut lâcher le morceau. Ce n’est pourtant pas difficile à comprendre! Décidément, elle ne s’habituerait jamais aux gens de la surface. Ce n’était pas par racisme, par xénophobie ou par lâcheté. Elle ne comprenait pas que l’on puisse volontairement adopter un comportement si égoïste et destructeur. Pourquoi les gens de la surface ne pouvaient-ils pas vivre en paix et ainsi régler ensemble tous leurs problèmes? Quand elle voyait l’altruisme des super héros et leur technologie, elle se disait que rien n’était impossible pour l’humanité. Si elle pouvait le réaliser, pourquoi pas eux? C’était un mystère qu’elle ne comprendrait jamais. Elle voyait la vie en noir et blanc. Les bons. Les méchants. Le gris… Elle assimilait tranquillement la notion.

Elle avait même fait des recherches sur le sujet. Elle savait, par exemple, qu’il existait cinquante nuances de gris. En revanche, ce qu’elle ne comprenait pas, c’était le reste du texte qui semblait plus avoir avec un roman de très mauvais goût qu’une étude sociologique ou de psychologie sociale. C’était une des rares fois où elle n’avait pas posé la question directement à Power Girl. Elle avait demandé, de mémoire, à un des amis de Karren qui travaillait à Star Labs qui avait simplement jeté la tablette numérique dans le compacteur à déchet avant d’en donner une autre à la Stratanne en lui disant : Atlee, tu es trop gentille et innocentes pour te faire polluer la tête par ces conneries. Elle avait par la suite bien malgré elle lut cinquante nuances de Terra… Enfin bref tout cela pour dire que les gens de la surface, elle ne les comprendrait sans doute jamais. Et pas faute d’efforts.

Invoquant une main de pierre, elle ramassa la lance pour s’assurer que personne n’y touche et elle se dirigea vers Nigado, sa fille et son employé. Ils n’étaient pas blessés, heureusement mais c’était la moindre des politesses que d’aller vérifier. La fille de Nigado la regardait bizarrement ce qui fit s’interroger Atlee. Avait-elle fait quelque chose de mal? Rien qu’elle puisse aisément identifier en tout cas. Alors pourquoi cette attitude? Peut-être le stress. Allez savoir, avec les humains. En fait elle vint carrément la voir pour lui poser de curieuses questions. Si elle était avec Beast Boy. Atlee répondit que bah… Oui, ils étaient là tous les deux donc ils étaient ensemble. Devant l’incompréhension de la Stratanne, l’autre persista. Est-ce qu’ils couchaient ensemble. Elle répondit que oui, ils avaient partagé un lit parce que l’hôtel avait donné un lit simple.

Encore une fois ça ne semblait pas être la réponse attendue. Elle lui demanda pratiquement en grinçant des dents si c’était son petit ami. Elle répondit que oui, Beast Boy était à la fois plus petit qu’elle et son ami, ce qui en faisait un petit ami. Perdant patience, la fille de Nigado la traita d’idiote avant de la pousser. Terra ne se laissa pas faire et riposta, les choses escaladèrent très vite et bientôt, Beast Boy eu droit encore à un combat épique contre ses hormones : deux jeunes femmes en train de se battre dans la boue. Il serait sans doute sage de les séparer mais en même temps, le voulait-il vraiment? Atlee trouvait toujours le tour, involontairement, de lui offrir de superbes spectacles dont il ne pouvait hélas profiter pleinement. Les désagréments d’être le héros, le gentil dans l’histoire… Car si Atlee se fâchait, elle pourrait bien noyer l’autre dans la boue!
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2015 - 19:02
Beast Boy relâcha le guerrier et attendit que son amie s'arrête pour reprendre forme humaine. Il s'étira à s'en craquer les os, avant de faire la danse de la victoire en se tournant vers Terra. Malheureusement, elle s'en était déjà allée chercher les ennuis, sans lui. Au départ, visiblement, elle était partie demander des nouvelles de la part des civiles. Mais très vite, par un enchaînement d'événements assez absurdes, les filles se retrouvèrent à se tirer les cheveux dans la boue. Un: pourquoi il y avait de la boue dans la savane aride? Deux: WHAT!? Garfield se demandait s'il rêvait, ou s'il délirait encore. Pourtant, il n'était plus dans le cercueil de pierre, il en jurerait. Alors pourquoi un tel fantasme se réaliserait là, ainsi, aussi brutalement? Se posant mille questions, il n'eut pas le réflexe chevaleresque d'aller les séparer, mais plutôt de faire comme les deux autres: observer. Nigado ne savait quoi faire, son employé ne détestait pas la vue. Quant au garçon rouge, il luttait entre son démon et son ange. Serrant les poings, il lâcha entre ses dents serrés:

"Pourtant, c'est si... érotique... C'est pas juste!"

Son ange gagna, lui ordonnant d'aller les arrêter avant que le combat ne dégénère. Il se mit à leur tourner autour pour essayer de trouver une ouverture, mais elles se débattaient trop. D'un regard, il se mit d'accord avec Nigado: dès que les jeunes femmes calmèrent un peu le jeu, Garfield saisit le col arrière d'Atlee, le père saisit celui de sa fille, puis ils tirèrent en même temps en arrière brutalement. L'adolescent plaça ensuite ses bras autour de la taille de la Stratanne et l'emmena avec elle un peu plus loin. Il la déposa ensuite au sol et s'assit à califourchon sur son ventre afin de la bloquer, au cas où.

"T'as pas honte de te battre contre une civile? T'es censée brutaliser les méchants! Pas les gens ordinaires!"

Il se releva et lui tendit la main pour la mettre debout. Une chose traversa l'esprit du garçon: si Mobu voulait son sang, il n'avait aucune raison de le tuer, bien au contraire. Donc ce n'était pas lui qui avait engagé ces mercenaires, alors qui...? Le soir même, lors du dîner dans la maison Nigado, un homme imposant frappa à la porte avec force. Il demanda à parler à Garfield. C'était King Tawaba en personne, le chef de la tribu de Mobu. Tous croyait qu'il était venu reprendre le criminel, mais ça n'avait jamais été son intention. Au lieu de cela, il se plia en quatre devant l'adolescent pour lui demander pardon, car c'était lui qui en avait après sa vie. En effet, il avait découvert les plans de son sorcier fou et avait voulu régler le problème en se débarrassant de sa source. Il avait alors mis sa tête à prix, pour tout l'or de sa tribu. Beast Boy n'hésita pas une seconde à lui accorder son pardon, car tout était bien qui finissait bien. Mais surtout, au nom de l'amitié qui le lia à ses défunts parents.


FIN
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 18 Nov 2015 - 19:40


Beast Boy mit fin au combat et aucun autre incident notable ne se déclara. Bien sûr, Atlee se défendit en se disant que c’était l’autre qui l’avait attaqué et que c’était de la légitime défense mais rendu au repas du soir, Atlee avait tout oublié de sa dispute. Affaire classée. Ils pourraient enfin rentrer aux États-Unis. Non pas que l’Afrique n’avait pas son charme mais… Elle avait hâte de retourner en terrain connu, en quelque sorte. Au moins, espérait-elle, Beast Boy avait trouvé des réponses à ses questions. C’est qu’elle ne se doutait pas que la conclusion de cette histoire viendrait un peu plus tard sous la forme du roi d’une tribu venu demandé pardon à Beast Boy. Elle n’y comprit rien mais si Beast Boy était content, elle était contente aussi. Elle pouvait difficilement se prononcer sur le sujet car elle ne connaissait rien de toute cette histoire.

En tout cas elle n’était pas mécontente que tout ceci ne soit fini. C’était beaucoup d’émotions fortes pour un seul séjour et sur deux jours à peine, tout bien considéré. Et Beast Boy qui avait osé essayer de faire passer la chose pour des vacances. Non mais vraiment, c’était du grand n’importe quoi. Elle lui aurait bien tiré les oreilles tiens! Ceci dit, le savoir sain et sauf était une récompense en soi. Il faut veiller et protéger ses amis et elle avait l’impression que ce ne serait pas la dernière fois qu’elle devrait le faire d’ailleurs. Il avait le don, semblait-il, pour attirer les circonstances les plus aléatoires qui soit. Et il faudrait qu’elle le questionne sur les créatures mythiques car elle ne comprenait pas pourquoi une fois il pouvait et après il ne pouvait plus. Ça méritait d’être demandé. Peut-être qu’un jour elle pourrait voler à dos de Beast Boy griffon! Qui sait!

Laissant un moment Beast Boy et les autres, elle sortit prendre l’air pour profiter de la fraicheur du soir. Et en plus ici, quand on voulait regarder le ciel et les étoiles, il n’y avait pas de smog pour tout obscurcir. Et parlant d’étoiles, elle s’amusait à les compter quand son téléphone sonna. Enfin, pas son vrai téléphone, celui qui la gardait en liaison avec Strata. C’était bien curieux ça. En général c’était elle qui passait des appels et non le contraire. Principalement, elle contactait ses parents pour leur donner des nouvelles. Tiens… Il s’agissait d’Aurla. Ce ne serait pas inhabituel dans ce cas. C’était sa guérisseuse et elle s’assurait qu’Atlee ne fasse pas trop de folie, s’entraine, mange bien et se repose. Elle décrocha, curieuse et se rendit compte que bien… Si on écoutait les nouvelles de la surface, Atlee avait disparu après l’incident de l’avion. Oups…

Rassurant Aurla et par extension ses parents, on lui fit aussi savoir qu’elle était demandé à Strata le plus tôt possible. Le Conseil voulait lui parler. Ce n’était pas inhabituel mais pour ce soir, elle comptait profiter d’un moment de répit. Ses parents. Elle pourrait les revoir, enfin! Plus heureuse que quand elle était sortis, elle retourna s’asseoir auprès de Beast Boy et décida de le défier dans un concours idiot : celui qui finirait son dessert en premier. Évidemment, c’était un piège, une petite vengeance pour l’entrainement « injuste » survenu quelques heures plus tôt et quand il vint pour manger, une main de pierre lui mit la tête dans son assiette sous le rire mélodieux d’Atlee qui s’enfuit en courant pour éviter quelques représailles. Comme quoi on pouvait encore profiter des petits plaisirs de la vie même après avoir sauvé le monde, même en étant une grande personne…
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[OVER]Retour au bled [PV: Atlee]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» [REQUETE] Activer le retour clavier sur HTC HD2
» [AIDE] HD2 et retour sav
» [RESOLU] Echange + retour SAV Orange
» [RESOLU] Restauration ROM Officielle et retour SAV
» Echanges "aller-retour"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Ailleurs :: Afrique-