[SVM : Hommage] L'anti-vie (JSA)

Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 14:06


HAHAHAHAHA! ENFIN. Vous l'avez trouvez. Darkseid commençait à douter de vous Manheim et de vos cultistes. Mais vous serez récompensé pour votre travail.



Merci maitre Desaad.

Bruno Manheim avait sécurisé cette base souterraine depuis des années. Ancien QG du Network groupe puissant créé par Blacksmith, lors de l'arrestation et du démantèlement du groupe la religion du crime et l'intergang avait pris possession des lieux. De là, ils avaient investi l'endroit et monté une véritable forteresse. Red Alice au côté de Bruno lui servait de garde du corps, mais l'endroit était lourdement armé de membre des deux organisations. Des Bestiamorphs de la religion du crime et des mercenaires bien armés de l'intergang veillaient désormais sur les trois cuves précieuse.


Nous sommes prêt pour défendre durant l'extraction

L'arrivé de Desaad avait provoquer l'hilarité des deux organisations, car, ils avaient enfin trouvé. Un résident de Central en avait une partie. La seconde était nomade, mais malgré sa mouvance constante avait été épinglée. Le dernier était exilé au Japon ou il était glorifié et adoré. Les trois êtres humains ayant en eux la chose que Darkseid convoitait plus que tout.



Bien... je vais commencer alors.

Desaad alla s'installer devant les trois cuves. Bruno leva un bouclier autour d'eux grâce à une technologie créé par l'intergang. Une quatrième cuve vide allait servir à recevoir l'équation d'anti-vie pour Darkseid. Les lumières devant la sursollicitation d'énergie que Desaad demandait commencerez à clignoter. Partout dans la ville on nota des baisses de courants et d'électricité. Desaad puisait à même le réseau électrique pour s'alimenter et faciliter l'extraction de l'arme ultime de Darkseid


OUI! HAHA ÇA FONCTIONNE. BRUNO, ASSURE TOI QUE PERSONNE NE ME DÉRANGE L'ANTI-VIE EST À NOTRE PORTÉE. ENFIN! LA GUERRE POURRA COMMENCER. FOR DARKSEID

For Darkseid
For Darkseid


FOR DARKSEID
répondirent en coeur les hommes de main présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2015 - 15:47
"Monsieur Scott, quelqu'un est là pour vous. Une certaine..."

__________________

Disparus. Tout simplement volatilisés. Les compagnons de jeux de Killer Croc, les bestiamorphs cultistes de la Religion of Crime, avaient disparu. Cette organisation était impossible à infiltrer, encore bien pire qu'une autre avec son enchevêtrement de sectes et de rituels d'entrée. Un seul lien les reliait au crime et aux réseaux métahumains, l'Intergang. Organisation très implantée à Metropolis, nettement moins à Gotham sinon par le biais de son culte de la Bible Noire. Leur principal obstacle, un seul homme et son armée de petites mains. Mais, les hommes du Pingouin ne parlaient pas. Non, il fallait aller à la source avec ce genre de personnages.

"WAUGH! Intergang ?! WAUGH WAUGHT WAUGH Lâchez-moi !!"

Dickles avait garé son taxi de biais, après un dérapage bruyant mais contrôlé, presque dans l'entrebâillement du club Iceberg appartenant au sinistre chef de la pègre. Un homme de riche extraction dans Gotham, les Cobblepots étaient une des familles fondatrices, un homme qui avait baigné dans tout ce qui se fait de louche dans la ville sombre, y compris quelques mésalliances avec l'Intergang et son représentant Johnny Denetto.

Guère plus haut que le propriétaire des lieux, le chauffeur de taxi et partenaire d'Alan, Charles "Doiby" Dickles avait pris la peine d'enfoncer quelques bourre-pifs et de briser une paire de vitres avec des crânes de malveillants qui se croyaient en droit de défendre la place. Alan était descendu du taxi, puis s'était annoncé lui-même en brisant le comptoir d'accueil en faisant passer sa batterie de recharge verte au travers. Gravissant les étages, bousculant avec autorité tous les "amis" du Pingouin susceptibles de lui barrer la route, il encaissa par trois fois des tirs à l'arme de poing, qui furent neutralisés par son bouclier personnel d'énergie. Le jour était encore lumineux, suffisamment pour charger à bloc les constructions générées par photosynthèse grâce à ses pouvoirs du Green. Mais une fois en haut, dans le sacro-saint lieu de rencontres et de relaxation du Pingouin, il régnait une obscurité tiède qui aurait pu mettre mal à l'aise le champion de la Sève.


"Les Vrais Croyants, comme ils e font appeler WAUGH la secte de la Religion Sombre qui occupent Croc avec des tâches inférieures au service de leur communauté. Ils l'ont lâché sans prévenir. Mais... Et c'est là que c'est intéressant. WAUGH WAUGHT Aucun des pontes n'a signalé la disparition de ce qu'Intergang eux-mêmes considèrent comme des éléments radicalisés de leurs rangs. Ces poilus, écailleux et gluants sont très discrets. Mais inoffensifs, ça non WAUGH ! S'il n'y avait pas un plan plus large derrière leur disparition, tous les diacres seraient à leur recherche."

"WAUGH WAUGH Lâche-moi maintenant... WAUGH"

Alan regarda la pièce, une pièce sombre, équipée d'immenses lustres de cristal mais baignant dans les violents changements d'une flamme brûlant au bout d'une longue table en bois, proche du fauteuil de lecture de Cobblepot. Aux quatre coins de la pièce, mais aussi sur des étagères, des plantes en pots des meilleurs fleuristes de Gotham et de la côte, des espèces rares et fragiles, demeuraient en fanes brunes, mal soignées. Tendant les bras autour de lui, une légère luminosité verte s'installa dans la salle de réunion qui servait aussi de salon au Pingouin. Ravivant les végétaux enfermés entre des murs sombres et tenus dans l'ombre par les épais double-rideaux, l'énergie circulait. Oswald avait les poils qui se dressaient sur l'avant-bras, comme mus par de l'électricité statique teintée de vert, puis tout s'éteignit. Le feu reprit de plus belle dans l'âtre, éclairant de magnifiques spécimens végétaux revenus à leur plus belle splendeur.

"WAUGH! A chaque fois je suis impressionné par ce tour, Green Lantern !"

"C'est Sentinel, de nos jours. Et ne me remercie pas, surtout, de toutes façons je ne le fais pas pour toi."

Plus bas, au niveau de la rue. Un téléphone retentit de sa vieille sonnerie traditionnelle assourdissante. Le petit homme ami de Sentinel, Charles "Doiby" Dickles, décrocha le combiné de son taxi. Sa gouaille résonna dans l'habitacle.

"Dickles. Oh, c'est Molly. Je te transfère sur le cellulaire de Sentinel."

Cela ne lui prit pas une fraction de seconde pour trouver le bouton à pousser pour envoyer l'appel sur le portable dernière génération d'Alan Scott. De l'autre côté, Molly, l'ex-épouse et elle-même ancienne hors-la-loi bon enfant, lâcha un bref soupir avant d'avoir son ancien homme au téléphone.

"Merci, Doiby. Senti... Alan. Les lanceurs d'alerte à Central City sont crédibles. J'ai vérifié les sources et tout colle, ce qui converge avec d'autres éléments. Décès inhabituels quoique non violents dans les squats de Central, transports d'armes suivant des réseaux depuis longtemps connus mais démantelés jusqu'à présent par le CCPD. Et surtout... GBS a acheté tous les témoins, la piste de l'argent est évidente et même les agences d'information ont retiré leurs flux sur ce coup. C'est une opération lourde et organisée par un leader fort d'Intergang ou de la Bible du Crime."

C'était beaucoup d'informations, mais l'information c'était le métier de Molly Mayne-Scott, c'était même Scott lui-même qui lui avait mis le pied à l'étrier. Il avait encore du mal, mais travailler étroitement avec elle fonctionnait malgré tout plutôt bien. Il bredouilla un remerciement tout en honchant de la tête. Ce faisant, il marchait dans l'air doux de l'après-midi, les pieds reposant sur rien moins que le ciel de Gotham. L'esprit ailleurs, il bondit jusque dans son bureau, se changea en un éclair.

"Merci Molly. Je... Okay bon, merci beaucoup."

Retrouvant ses vêtements civils, une chemise verte et un pantalon brun en toile, il remarqua qu'il n'était pas seul. A son bureau, sa secrétaire de naguère et de toujours, la brunette Irene Miller. Et dans un fauteuil, une visiteuse.

"Monsieur Scott, quelqu'un est là pour vous. Une certaine Sonia Sato."

La jeune femme d'origine asiatique sortit de l'ombre, tandis qu'Irene quittait le bureau pour aller faire du tri dans les archives. Sa voix était neutre. Elle n'aimait pas parler, elle préférait l'action.

"Lantern. Je ne serais pas venu si ce n'était pas important."

Alan ne put s'empêcher de rouler des yeux ronds quand son amie se trompa sur le pseudonyme.

"C'est Sentinel, maintenant, mais peu importe. Qu'est-ce qui t'amène ?"

"Alors appelle-moi Judomaster."

Elle répondait très sérieusement. Alan leva un sourcil, pas aussi amusé qu'il en avait l'air. Sceptique, même.

"Tu sais que Green n'est pas mon prénom, et Lantern non plus mon nom de famille ? Mon vrai nom c'est Alan, Sonia. Et maintenant on m'appelle Sentinel. Je ne suis pas, ou plus, un Green Lantern."

"Tu es... Eh sérieusement Lantern. L'heure est grave."

"Qu'est-ce que... ?"

Avant que le patron de presse et super-héros ne poursuive par une question mal choisie, son invitée surprise le coupa par une phrase courte et définitive :

"On a volé Sonny Sumo."


SONNY SUMO, TRESOR NATIONAL DU JAPON
COMBATTANT A COTES ELEVEES
DERNIERE LOCALISATION CONNUE :
DARK SIDE CLUB, GOTHAM

"IRENE ! Réservez-moi un hôtel pour la nuit à Central City. Première classe, avec une chambre d'invité et service tout compris."

Sceptique, Sonia reprit ce qu'elle avait comme maigres informations pour les évoquer à Alan.

"Nos scientifiques travaillent à localiser la puce de localisation située dans son organisme, mais trouvent quelques difficultés qui brouillent le signal. Pourquoi Central City ?"

Ce dernier matérialisa sa cape et sa lanterne, puis le restant du costume apparut progressivement en surimpression.

"Ca, mon amie, c'est à moi de le découvrir. Mais pour le moment, appelons ça de la chance ou de l'intuition. Protège Gotham en mon absence, Judomaster. Le numéro de Molly est sur le tableau, j'entends Doiby qui se gare en bas. Quant à Irene, elle ne devrait pas te déranger."

L'après-midi devenait fraîche, mais après s'être envolé par la fenêtre, son vol pourvu par l'anneau vert des Gardiens le conduisit jusqu'au midwest américain, où les températures s'avéraient encore clémentes, sous un climat et un fuseau horaire moins tiédasse que ceux de Gotham au même moment. Un bruit se fit ressentir, puis un deuxième. Collision de trafic.



Au fur et à mesure qu'il forma des cercles dans le ciel, repérant les lieux qu'il connaissait à Central City et Keystone, de nombreux autres événements semblables se firent remarquer. A y bien regarder, c'était le système de signalisation lumineuse dans son ensemble qui était perturbé et s'éteignait pour se remettre ensuite. Suivant les lumières par ordre de dysfonctionnements de plus en plus réguliers puis clairement brisées, il parvint à ce qui lui sembla être l'épicentre de ce phénomène de la grille électrique municipale.

Puisant dans l'énergie que lui fournissait la transformation des rayons solaires, il envoya une décharge énergétique importante autour de lui à partir de son anneau, poing planté dans le sol. Des ricochets de lumière verte épousèrent la structure urbaine, fournissant de tous côtés l'énergie nécessaire au bon fonctionnement des feux rouges de circulation. Par en-dessous, l'énergie fuyait cependant dans des quantités alarmantes. Il sentait celle-ci drainée par un organisme ou une machine située dans les profondeurs de la cité des Flash. Tant qu'à rester planté là à alimenter les lumières routières, il sortit de l'autre main (la droite) son téléphone portable pour appeler son ami, le premier Flash de l'Histoire.

"Décroche... Comment tu pourrais ne pas être au courant ? Et pourquoi Molly, et même Sonia seraient au courant avant toi. Il a dû foncer dans l'action. Damnit, Jay, j'espère que tu n'es pas là-dessous... Ou plutôt si, en train de régler le problème... Décroche, bon sang."

Double-appel.

"Alan. Sentinel. Peu importe. Ce que tu cherches s'appelle le Network. Les policiers de Central City connaissent ça depuis bien longtemps, mais tu es parti sans me demander."

"... Merci, Molly. Qu'est-ce que je ferais sans toi ?"

"Bonne question, dont la réponse devrait t'être très utile aussi. En attendant, je t'envoie la liste de tous les transits d'armes, des métahumains connus appartenant aux Vrais Croyants de Gotham, qui sont réputés avoir disparu. Un homme averti en vaut deux."

"Tu es un amour."

"Si je me souviens bien, tu es celui qui a demandé le divorce. Mais je n'enfoncerai pas le couteau dans la plaie, Alan. Rappelle-moi si tu as besoin de moi. Bye, beau gosse."

La tonalité retentit, et le téléphone proposa de reprendre l'appel vers le téléphone de Jay Garrick. Il appuya sur l'affirmative. Ses yeux étaient humides de transformer toute cette énergie lumineuse en source d'alimentation pour la ville, et il lui en coûtait d'essayer de l'empêcher d'être aspirée par quoi que ce soit qui se trouvait en-dessous.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Mer 4 Nov 2015 - 23:38
Un paysage de désolation, des ruines, et encore des ruines, malgré un pont suspendu que l'on pouvait observer au loin. La plupart des héros sont au sol, alors que le cieux et sur terre, des hommes sortent du sol, comme une scène biblique. Des hurlements d'effroi, des héros étaient au sol, certains morts, et d'autres, n'allaient pas tarder à rejoindre l'amoncellement de cadavre qui se formait. Du sang et autres liquides coulaient le long du sol, et rajouter une certaine horreur dans la scène.

Quatres personnes apparurent sur des poteaux, accrochés, comme des figures prophétiques, on pouvait voir leurs visages, mais ils restèrent inconnus, pour le moment.

Au loin, deux silhouettes apparurent au milieu de ce plateau macabre. Leurs enveloppes étaient floues, et les visages étaient sombres, et leurs voix démoniaques résonnaient, parmi les gargouillis incompréhensibles, une phrase se fit entendre :


- OUI! HAHA ÇA FONCTIONNE. BRUNO, ASSURE TOI QUE PERSONNE NE ME DÉRANGE L'ANTI-VIE EST À NOTRE PORTÉE. ENFIN! LA GUERRE POURRA COMMENCER. FOR DARKSEID.

Un visage apparu d'un seul trait, et Sandy se réveilla en hurlant. Puis, presque aussitôt, il sentit une grosse nausée lui remonter le long de la gorge. La sensation y était, mais vomir pour lui était impossible, depuis qu'il était fait entièrement en silice. Ses cauchemars prémonitoires lui faisaient du mal, mais lui permettait de voir des choses que les autres héros ne semblaient pas être capables de voir.

C'est un avantage certes, mais le défaut était majeur, ces cauchemars provoquaient des terreurs nocturnes, et empêchait Sandy de dormir correctement. Il fallait donc enquêter sur cette prémonition. Mais des déductions pouvaient désormais se faire : il fallait donc trouver 4 personnes, sûrement disparues, ou alors elles étaient détentrices de quelque chose. Cette partie resterait floues pour le moment. Sandy avait un prénom : Bruno. Mais à vrai dire, cette information restait difficile à être exploitée. Mais ce pont suspendu, Sandy le connaissait parfaitement. Ce dernier était celui reliant Central City et Keystone City, ce qui signifiait donc que les futurs événements allaient donc se dérouler là-bas. Mais tout ceci restait des supositions, qui méritaient des éclaircissement. Sandy s'avança alors prêt d'une bibliothèque, et tira un livre. Une armoire secrète s'ouvrit, et quelques instants plus tard, Sandy avait revêtit un costume de Wesley, et sortit du manoir Dodds.

Sandy commença à se dissoudre, et passa dans la croûte terrestre. Un quart d'heure plus tard, il arrivait à Central City, et reprit forme d'un tas de sable dans un chantier. Il sortit un communicateur, et appela Sentinel, l'un des ses meilleurs amis :


- Alan ? Ici Sandman. Je suis actuellement à Central, quelque chose se trame là-bas. Pourrais-tu me rejoindre ?


"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Jeu 5 Nov 2015 - 16:37
De retour chez Old Jay, ce fut une véritable galère d'expliquer ma situation à Joan. Elle était tantôt compréhensive, tantôt en colère. Elle en avait vécu aux côtés de mon ancien moi, mais pas autant. J'essayais de la comprendre, c'était comme si son mari était mort, remplacé par un véritable jeune homme. Et en même temps, il était là, bien présent, aimant et protecteur. Cette situation était inédite pour nous deux, mais surtout intolérable. De ce fait, je dormis dans une des chambres d'amis tout le temps dont elle avait besoin pour se remettre, et je n'avais absolument rien contre. Je me sentais encore mal à l'aise en sa présence, mon amour pour elle était bien là, mais la tâche que son autre version d'elle avait laissée ne voulait pas partir. Ma vision d'elle était assombrie, il me serait difficile de juste reprendre la vie d'Old Jay là où il l'avait laissée. Sans compter ce laboratoire qui n'attendait que moi pour le prendre en main... Comment réagirait- ils si je leur disais que je venais juste de finir mes études quand j'étais devenu un héros?

Franchement, je ne me voyais pas devenir Old Jay, pas du jour au lendemain tout du moins, j'avais besoin de temps. Avant tout, il me fallait rencontrer son successeur, ce Barry Allen. Il faisait partie de l'équivalent de Trinité de mon monde en plus nombreux: la Justice League. Ils pourraient me dire quoi faire, peut- être même m'expliquer ce qui m'arrivait et faire en sorte que je me sente beaucoup moins perdu. Après avoir prévenu Joan, je sortis de la maison en revêtant mon costume de Flash en le faisant apparaître par la pensée, puis courus en direction de Central City à la vitesse du son. Certes il faisait nuit, mais cette tension à la maison devenait vraiment insupportable, j'avais besoin d'un break maintenant. Avant même d'arriver sur place, on voyait de loin la ville clignoter. En effet, les lumières d'une grande partie de la ville s'allumaient et s'éteignaient toutes seules, certaines ne se rallumèrent même pas en fait. C'était très impressionnant à voir, effrayant même.

Une fois à l'intérieur, je fis un petit tour pour vérifier que tout allait bien, loin de me douter que les événements avaient lieux en réalité sous la surface. Une lumière verte recouvrit soudainement les routes et les bâtiments, brillante et chaude. Dans un arrêt momentané pour observer ce phénomène, je sentis mon corps vibrer: c'était mon téléphone portable. Je désactivai mon costume et sortis l'appareil de la poche de mon pantalon civil pour décrocher:

"Salut Alan! Un problème? Attends, laisse- moi deviner: c'est toi qui colorie la ville en vert fluo? J'ai l'impression d'être dans une boîte de nuit géante!"

Dès que j'avais posé mon téléphone contre l'oreille, j'avais levé les yeux vers une énorme boule de lumière verte au loin. Il ne me fallut pas réfléchir longtemps pour faire le lien avec mon ami de la JSA. Je vis alors l'immense soleil vert alimenter toute la ville en lumière, je me demandais si ce n'était pas lui qui faisait déconner l'alimentation en électricité.

"Je sais pas vraiment ce que t'essaies de faire, mais ça fait tout buguer, tu pourrais y aller mollo?"

Je pris la direction de la source de cette lumière reconnaissable parmi toute, le téléphone collé à l'oreille, à toute vitesse, en revêtant le costume à nouveau. Cette capacité à changer de vêtements instantanément était vraiment pratique, je ne pouvais que remercier le dieu Mercure pour l'intelligence de sa magie. Je raccrochai une fois avoir entendu sa réponse.

Arrivé à destination, je me dirigeai vers Alan que je repérais sans mal. Il restait immobile, le poing au sol. De loin, on remarquait sans mal les flux de lumière s'enfoncer dans le sol, obligeant Sentinel à en diffuser continuellement dans le sens inverse. Il luttait contre une force en sous- sol. Je m'assis en tailleur devant son visage et croisai les bras.

"Mais qu'est- ce que tu fais bon sang? Tu crois pas que cette ville a déjà assez de problème comme ça pour que tu viennes perturber son alimentation électrique? Plus sérieusement, qu'est- ce qu'il se passe? T'as besoin d'aide?"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Jeu 5 Nov 2015 - 18:59
Red Alice avança vers Bruno qui regardait le bouclier d'énergie qui protégeait Desaad d'être interrompu dans son rituel. Bruno en silence les mains dans le dos regardait la scène. Red Alice, tout prêt regardait, mais ne comprenait pas trop ce qui se passait.

Qu'est-ce qu'il fait?

Il extrait l'équation d'antivie des sujets.

Oui mais ... comment?

Que veux-tu dire?

Bha c'est magique? Technologique? Biologique?

Probablement un mélange de tout ça que je décrirais comme divin.

C'est pas un peu facile comme réponse?

Ce n’est pas de la facilité, c'est de la foi.

Oui, vue comme ça. Ça sera long, tu crois?

Je ne sais pas. Pourquoi toute ces questions?

Pour savoir. Je...

La conversation prit soudainement une tournure différente quand quelqu'un vint interrompre Red Alice pour lui chuchoter quelques choses à l'oreille. Elle prit soudainement un air beaucoup plus grave. Puis se retourna vers Bruno.

Nous avons des héros sur le périmètre. Je fais quoi?

Prend un contingent d'intergang et va les affronter. Je reste ici avec les bestiamorphs, juste au cas ou tu échouerais lamentablement. Si c'est le cas... ne revient pas.

Red Alice s'en alla donc vers la sortie principale. C'est-à-dire, le panneau souleveur qui donne accès à la rue. C'était une idée de Blacksmith de faire les entrées qui se relevait du sol, un peu comme des démons sortis directement des enfers. Elle était dans une théâtralité étonnante pour une femme d'affaires. Cela ne déplaisait pas pour autant à Red Alice habitué à Gotham et ses justiciers-spectacles. Elle-même donnait beaucoup dans ce registre, suffisait de voir son costume et maquillage.

Elle et ses mercenaires seraient donc la première ligne de défense dans la défense de l'extraction de l'antivie. La première ligne et la dernière si ça ne tenait qu'à elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Lun 9 Nov 2015 - 20:34
On ne l'appelait pas The Recon Man pour rien. Sandman avait toujours été en avance sur les autres membres de la Justice Society, toujours présent, toujours en première ligne. Sandman avançait parmi les rues de Central City, qui semblait désertes à cet endroit. Chose étrange pour une ville aussi animée, soulignant alors le fait que quelque chose se tramait.

Un grand bruit se fit entendre, et un mouvement de troupe qui suivit. Des rangs carrés, des lignes parfaites, digne d'une vraie troupe militaire. Sandman ne se cacha pas : les individus venaient pour lui, et il le savait. Il n'avait pas été assez discret, et il n'avait pas sûrement vu les diverses caméras qui devaient se trouver dans les rues aux alentours. Mais malgré cela, Sandman n'allait pas se laisser faire, surtout que ses adversaires avait pris une certaine confiance. Ils étaient nombreux certes, mais ne se doutait pas un seul instant des capacités de son opposant. C'est l'idéal lorsqu'on disparaît quelques années : les gens pensent vous oublier un certain temps, mais vous pouvez marquer le coup à votre retour. Sandman s'avança alors, les mains dans les poches, tout en hurlant à la foule :


- Que pensez-vous faire là dedans ?

Les soldats s'alignèrent, et commencèrent à braquer le héros de la JSA. De manière nonchalante, il continua à s'avancer vers les rangs ennemis, alors que le sol commençait à se craqueler autour de lui. Il savait ce qu'il faisait, et de plus, leurs pseudos armes à feu ne pourrait le retenir que quelques temps. Il finit par s'arrêter face au contingent de criminels qui se trouvait face à lui. Il finit par voir une jeune femme sortir du rang du contingent, avec des armes à la main. Cette dernière était une femme relativement ravissante, et ceux malgré le teint blafard qu'elle appliquait sur sa peau. En soi, ce teint allait de paire avec sa chevelure blonde mais sois. Sandy n'avait jamais vu cette femme auparavant, mais le fait de l'accueillir avec tout ce comité voulait sûrement annoncer la couleur : pas d'étranger accepté.



- Donc ? Que croyez-vous ? Que votre arsenal me terrorise ? Allez-y ? faites-feu !

Il écarta les bras, et presque instantanément, une sorte de poussière prit forme, et le corps de Sandy se disloqua, alors que les gardes en face ouvrit le feu. Se laissant porter par le vent, Sandy fonça de plein fouet contre le contingent, aveuglant certains soldats. Puis, ayant passé le contingent, il se reforma presque aussi rapidement de l'autre côté, et lança alors quelques gaz en leur direction.

- Bonne nuit les petits. Le marchand de sable vient de passer ...

Le gaz se libéra à cet instant. Sandy se douta aussi que certains des individus portaient des masques à gaz ou des casques, mais pas tous. Les chefs allaient devoir lutter face à ce gaz, mais certains rejoindront Morphée. Un coup de pied dans la fourmilière, voilà ce qu'était son action. Mais à vrai dire, tout ceci restait logique au fon : Il était The Recon man après tout.


"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 18:37
[HRP : Ce post posté sous le compte Animateur n'a aucune incidence sur le sujet en cours.
Il ne s'agit que d'une annonce.]




Sur le toit d'un bâtiment à quelques centaines de mètres, Bedlam observait la bataille qui se déroulait sur la zone désaffectée. Il savait précisément que Desaad se trouvait au dessous en train d'extraire la si précieuse formule qui permettrait au Seigneur Darkseid de détruire l'ensemble des univers et de le recréer à son image.

Pour protéger cette expérience si importante, Desaad avait jugé bon de ne s'entourer de soldats Terriens, ignorant des véritables projet de leur Maître et convaincus qu'il seront récompensés...
Et visiblement, un seul justicier aux étranges capacités, les mettaient déjà en difficulté. Avaient-ils d'autres atouts dans leur manche ? Il l'espérait.
Pour Darkseid tout du moins, car le sort de Desaad lui importait peu. S'il échouait, il serait sévèrement punis et peut-être Darkseid lui offrira le plaisir de cette tâche ?...
Lui n'échouerait pas. Il n'allait pas prêter main forte à ses Terriens, car d'autres œuvres le réclamait.

Tournant la tête, il disparu dans l'obscurité, une seule pensée occupant son esprit à présent...

L'Apocalypse viendra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 12:47
Alan eut la bonne surprise du fait que Flash décrocha son téléphone mais qui apparemment, dans l'esprit de la famille Flash, se contentait de découvrir le problème avant de foncer tête baissée. C'était un atout, comme un inconvénient. Au moins, la première chose qu'il avait constatée était les effets de la présence de Sentinel en ville, ce qui était au moins ça de pris pour se retrouver et s'organiser.

"La grille électrique de la ville est drainée par quelque chose de probablement plus malveillant que moi. J'essaie de réduire les effets pour ne pas que les citoyens s'auto-détruisent au vu des conséquences sur l'électricité de rue. On devrait peut-être... Oh, tu es là."

Alan se leva, interrompant la connexion du chaton de son anneau avec le réseau énergétique de la ville. Plusieurs formes lumineuses en formes de petits fantômes verts se dispersèrent à travers les rues, avant de se changer en petit panneaux indicatifs et barrières destinées aux automobilistes et indiquant de s'éloigner. Il donna l'accolade à son camarade. Interrompu par un signal sur son attache dorée de cape, il recula et indiqua à Garrick d'allumer le sien.

"Une seconde... Connecte ton communicateur au mien, j'ai un appel de Sandman."

"Bien reçu, Marchand de Sable. Je suis déjà sur place et Flash vient de me rejoindre. La situation est critique, je crois qu'on a affaire à une alliance des factions les plus organisées de l'Intergang et la plus radicalisée de la Crime Bible. Rejoins-moi à... Jay, on est où ici ?"

Il comptait sur le bolide pour tout ce qui est repérage local. Mais tout en cherchant machinalement du regard une indication ou un nom de rue, quelque chose s'imposa à ses yeux. Une trappe dans la structure urbaine sembla s'ouvrir là où auparavant il n'y avait rien à signaler. Dans une légère vapeur hydraulique, des hommes en armes forgées sur Apokolips, menée par une femme qui avait porté le titre de High Madame de la Religion du Crime et qu'il avait déjà rencontrée, une femme dangereuse et instable à qui il avait déjà eu affaire quand le D.E.O. s'était mêlé de ses actions. Dangereux, informés et organisés. Nos deux héros étaient dépassés en nombre et en armes.

"Oh-oh."

Des hommes de l'Intergang, armés jusqu'aux dents avaient surgi à la suite de la High Madame. Ils étaient armés pour le combat et la guerre. Sandman arriva à ce moment-là, et ils furent trois. Face à cette menace et à celle plus dangereuse encore qui sévissait sous terre, il fallait s'organiser rapidement.

"Flash, charge-toi de les retenir. Je vais te donner une longueur d'avance avec ma diversion. La compagnie d'électricité est loin d'ici ? Je vais aller couper le courant à tout le pâté de maisons. Pendant ce temps-là..."

Tandis que le Sandman avait déjà effectué ses premières actions, à renfort de provocation et de tempête de sable aveuglante puis anésthésique, Alan l'appela dans le communicateur.

"Sandman, nous devrons dès que possible livrer un de ces hommes de main au CCPD. Flash connaît sûrement le commissaire, ses capitaines et ses inspecteurs, mais toi seul a ce qu'il faut pour garantir un interrogatoire efficace : le pouvoir de la vérité. Et je tiens à ce que la ville et nous-mêmes sachions à quoi on a affaire bien avant que le sang ne soit versé."

Alors, Alan laissa les agents d'Intergang s'essuyer les yeux chargés de poussière afin d'aveugler ceux qui restaient debout, dans un grand flash de lumière verte si intense qu'elle en paraissait blanche. Il s'envola, forcé de laisser ses camarades pour aller couper le courant à tout le quartier et briser ainsi une partie des plans adverses. Etant lui-même une source d'énergie ambulante, comme Flash, cela ne ferait que donner une raison à leurs adversaires de les capturer vivants plus tard, mais soit. C'était un risque raisonnable, puisque couper court immédiatement restait la meilleure solution. Et puis, le héros-prophète était parmi eux. Malgré ses fréquentes maladresses dues à son insomnie chronique, Sanderson Hawkins était un héros à l'ancienne, et à ce titre plein de ressources et de capacités inattendues.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 10:39
En voyant Sentinel se mettre debout, je fis de même. Ensuite, je le fixais pendant qu'il me faisait une accolade... Dans mon monde, j'aurais payé pour voir un truc pareil. Je la lui rendis et souris en allumant le communicateur de mon casque pour écouter. C'était bien la voix de Sandman, il était à Central City aussi. Il avait sûrement eu l'une de ses fameuses visions, c'était vraiment pratique comme pouvoir. Tu te retrouvais toujours au bon endroit au bon moment, sans parler de ton avantage dans les jeux de devinettes. Je répondis à la question d'Alan en essayant d'être le plus concis possible, sans perdre en précision. Finissant mes instructions, j'entendis le "oh-oh" de mon collègue, ce qui me fit me retourner pour mon plus grand malheur. Des dizaines des soldats armés jusqu'aux dents nous faisaient face, ils étaient prêts à en découdre.

"Alan... Dis- moi que ce sont les électriciens venus réparer la centrale électrique..? Non, ne réponds pas. Oh salut Sandy! Tu as été rapide! Je commence à penser qu'on a une chance, finalement!"


Une femme aussi pâle que la mort, plus pâle que Batwoman elle- même, sortit du groupe de combattants ennemis. Son sourire ne disait rien de bon, elle me donnait la chaire de poule cette femme. Je savais à la voir qu'elle avait un sérieux grain, et son décalage me faisait penser qu'elle pourrait bien être importante dans ce bataillon. Il n'y avait aucune raison qu'un simple pion soit vêtue, coiffée et maquillée de manière aussi excentrique, si c'était du maquillage... Les instructions de Sentinel me firent revenir sur Terre, me tournant vers lui pour l'écouter jusqu'au bout.

"Non, elle est pas très loin, pas en volant. Je m'occupe d'eux, avec Sandy dans les parages ça devrait le faire, je pense!"

Je ne me trompais pas, l'assaut du prophète était des plus efficaces, son expérience lui donnait un avantage certain. Il se montrait des plus insolents face aux soldats armés, c'était un véritable plaisir de le voir s'amuser avec audace. Je sortis mon téléphone pour filmer la scène, j'étais certain que les membres absents de la JSA voudraient voir ça de leurs propres yeux. J'attendis qu'il termine son action pour ne pas le gêner, ne sachant pas si je pourrais être affecté par ses gaz, écoutant au passage ce que lui dit Alan. Nos communicateurs étant encore en connexion partagée. Enfin, la diversion de Sentinel vint, je fonçai droit vers... le direction opposée à laquelle se trouvaient les ennemis. Tant qu'ils étaient aveuglés, je pouvais m'éloigner aussi loin que je le voulais sans craindre d'attaque dans le dos ou qu'on me poursuive. Une fois à une grande distance du lieu des hostilités, je revins à toute vitesse en fendant littéralement l'air devant moi, un sourire d'excitation sur le visage.

Le flipper était un jeu que je n'avais pas connu, mais Old Jay oui. Grâce à lui, j'eus l'idée de cette attaque: frapper les quelques soldats restants à pleine vitesse chacun leur tour, comme une boule de flipper heurterait les obstacle les uns après les autres en prenant de la vitesse. Ainsi, quand mon épaule rencontra la poitrine du premier adversaire, il quitta le sol et avant même qu'il n'atterrisse plusieurs mètre plus loin totalement assommé, j'avais déjà renouvelé l'attaque sur ses autres collègues jusqu'à ce qu'il n'en reste aucun debout. Toute personne observant la scène ne verrait qu'un rayon jaune frappant les méchants les uns après les autres en se brisant en plusieurs segments. Je m'arrêtai à côté de Sandy, les poings sur les hanches, haletant.

"Alors? Pas mal hein? Et je me suis retenu je te ferai dire!"

Quelques uns se relevaient, ils étaient plutôt coriaces. S'ils n'avaient pas de protection, ils seraient sûrement inconscients. Mais... Où était cette femme effrayante? Je levai les yeux et la vis perchée sur une hauteur, nous fixant toujours de son air amusé. Quand est- ce qu'elle était arrivée là? Me dîtes pas qu'elle avait prévu mon attaque... N'était- elle pas aveuglée? Visiblement, elle était la seule à avoir échappée à la lumière aveuglante de Sentinel, en faisant un adversaire encore plus impressionnant que les autres. Je courus dans sa direction, montant la surface verticale en chargeant mon poing pour la frapper une fois à son niveau.

"Toi! Je vais t'avoir! Sandy, on fait la course?"

Je devais paraître bien puéril, mais n'était- ce pas la fraîcheur de la jeunesse retrouvée? Même si dans mon cas, elle était retrouvée et jamais perdue en même.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 12:48
Red Alice avait compté sur l'effet dissuasif du nombre. Elle aurait bien dû se douter qu'elle ne faisait pas affaire avec les humains normaux habillés en costume cocasse. Elle était face à des métahumains pour qui le nombre ne signifiait qu'un problème de plus. Elle s'en voulu d'avoir été trop confiante puis repris ses esprits.

METTEZ VOS MASQUES

Quelques un succombèrent malheureusement à la première attaque de Sandman. Trop même, mais elle décida de ne pas se laissez démonter, après tout il n'y avait pas de place pour l'échec dans l'intergang. Elle sortit son fusil apokolypsien et le braqua sur Sandy. Malheureusement c'était sans compter l'apport de Old Flash qui se mêla au combat et mit plusieurs ennemis chaos.

FEU À VOLONTER! Flash est à moi...

Elle se doutait bien qu'il était rapide, mais elle remarqua un certain "pattern" dans sa façon de faire. Flash évitait de trop blesser ses ennemis. Une qualité certes importante pour les superhéros, mais malheureusement un atout pour ses ennemis. Elle remarquait qu'il ralentissait légèrement avant de frapper afin d'éviter le supersonique punch dans la tête de l'intergang. Elle se plaça donc en attente et lorsqu'elle le vit au moment précis où il devait. Elle décocha.

Le tir laser de l'arme était une version extrêmement faible et réduite de l'oméga beam de Darkseid. En fait c'était une version synthétique inventée par desaad qui n'avait absolument rien à voir avec l'oméga beam mais pour ajouter à l'image de sa puissance on l'avait décrite ainsi.

Le coup se mélangea à tous ceux lancé par les membres encore valides de l'intergang qui se battait au côté de Red Alice. Mais le sien était mieux calculé, planifiés et étudié. Elle était une générale de l'intergang, le second de Bruno Ugly Manheim, le dauphin de la religion du crime. Elle ne raterait pas son tir.

COUCHÉ LE SPEEDSTER!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Sam 14 Nov 2015 - 20:34
Bien entendu, les membres de l'Intergang étaient en train de mettre des masques sur leurs visages, malgré le fait que certains s'écroulèrent, tombés dans les bras de Morphée, ce qui pouvait être agréable. D'autres hommes se tournèrent vers Sandy, masque sur le nez, prêt à le cueillir avec leurs armes quelques peu étranges, Sandy ne put s'empêcher de lâcher un petit rire, tout en lançant :

- Vous avez trouvé vos flingues sur Price minister ou quoi ?

Les tirs fusèrent, et l'un creusa un trou dans le flanc de Sandy, mais le garde fut surpris de voir du sable s'écouler lentement du trou, et voir ce dernier se refermer aussi simplement qu'il était venu. Sandy leva les mains et déclara :

- J'ai jamais compris ce pouvoir non plus.

Puis il tendit ses poings en avant, qui s'étirèrent, et frappa les deux premiers gardes devant lui, avant d'effectuer une sorte de balayage avec les poings qui renversa une rangée de soldats de l'Intergang. Bien entendu, Sandy se doutait que cette diversion serait très brève, et qu'il aurait que quelques temps pour agir. Sandy fonça alors parmi les hommes à terre, et les frappa avec un poing matérialisé en pierre, pour donner plus de force à ses coups. Il sentit alors un des masques à gaz se fissurer sous la force du coup. L'individu tomba sur le sol, assommé et désormais hors-jeu. Sandy se tourna vers Flash, qui allait sans doute affronter Red Alice dans les secondes qui allaient suivre.


* Qu'il fasse gaffe ...*

Malgré le fait que Flash était un métahumain, et que Red Alice était humaine, il était possible qu'elle lui donne du fil à retorde. Mais pour l'instant, Sandy avait beaucoup à faire, surtout que les gardes autour de lui se relevait, et avait une furieuse envie de le dégommer. Il fallait donc passer un bon coup de balais.

- Mange ça !

Sandy frappa au sol, de sortie qu'un bout du sol s'élève, grâce à la force du coup et son pouvoir de géokinésie, et frappa ce dernier avec son pied, de sorte à le projeter vers un groupe d'adversaire. Puis, Sandy sentit alors plusieurs tirs le traverser de part en part. Il poussa un râle sourd, avant de se retourner vers ses adversaires. Il se disloqua et réapparu devant les deux ennemis avant de les attraper tout les deux au coup, avant de les jeter au sol. Deux de moins, qui se réveilleront à l'hôpital le lendemain.

Sandy sentait que les gardes se relevaient peu à peu, et rechargeaient leurs armes. Ils étaient entraînés, et prêt à en découdre. Ils étaient loin d'être terrorisés, mais il fallait les désorganiser, pour espérer disperser le groupe. Si Jay pourrait mettre hors jeu Red Alice, cela pourrait aider à cette désorganisation.




"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Dim 22 Nov 2015 - 13:05
______

Tandis qu'Alan faisait le nécessaire pour couper le courant à l'usine du mal qui se tramait sous les pieds de ses camarades Jay et Sandy, un taxi équipé de rétro-fusées se posa au-dessus des toits, avant que deux silhouettes, l'une petite et âgée, l'autre fine et féminine, ne se jettent dans la bataille. Doiby Dickles, le vieux chauffeur de taxi et complice de Sentinel des premiers jours, ne pouvait être plus fier de son taxi convertible :

"J'ai bien fait de convertir ma Goitrude en taxi supraluminique toutes ces années. Team Sentinel en support ! Flash, Sandman, l'harlequin et moi nous occupons de retenir les troufions."


"TAA-DAAA! Trop de spotlight pour ces suppôts des ténèbres, je parie !"

Tandis que Doiby tirait à feu nourri sur les sbires d'Intergang avec son fusil-laser, obtenu grâce à son épouse une certaine princesse de Myrg, la planète perdue. Molly Mayne, la journaliste et ex d'Alan, avait repris ses vieilles couleurs de l'Harlequin et envoyait des illusions holographiques pour impressionner la rétine des combattants du mal. Elle avait toute une rédemption à faire, lui tout un temps perdu depuis sa retraite anticipée à rattraper.

Les deux remarquaient qu'un lieutenant de l'organisation diabolique était là en plus des combattant sur-armés : Red Alice, une femme originaire de Gotham. Ils espéraient qu'en menant l'assaut face aux terroristes, leur leader au thème littéraire serait plus rapidement gérée. Pour que les héros puissent aller aux sous-sols s'occuper de la réelle menace.

Retenant l'adrénaline et sa sensation de rivalité face à une autre rousse du spectre de la folie originaire de sa ville, Molly rassembla ses instincts de journaliste, et rappela ce qui était vraiment crucial maintenant :

"Quelle est leur but et comment fonctionne leur opération ? Il nous faut davantage d'informations pour contenir la crise !!"

Elle avait utilisé un communicateur auxiliaire de la JSA donné par Sentinel avec une fréquence qui transmit à Jay et Sandman, respectivement connaisseurs du terrain et de l'art de l'interrogation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 23 Nov 2015 - 14:06
Je n'étais pas vraiment fanatique du principe de mourir au combat, donc quand je me reçus un tir en plein ventre, je hurlai malgré moi de désespoir, avant de me rendre compte que j'étais encore vivant. J'étais pourtant à deux doigts de lui mettre un coup qui l'aurait envoyé voler, mais cette femme possédait des réflexes dont je n'avais aucune idée. Son seul tir avait suffit à ce que d'autres me touchent dans le dos de la part de ses alliés, me frappant en rafale. Il m'était impossible de les éviter en tombant, je serrai les dents. Lentement, quelque chose se déclenchait en moi. Au début c'était très subtile, comme si mon corps générait des secousses légères à cause des impacts de rayons rouges. Cependant, plus je m'en prenais, plus mon corps se retrouvait à secoué à un tel point que je me mis à vibrer avec une très grande rapidité, comme lorsque je tentais de passer à travers un solide.

Ca ne pouvait pas seulement être dû aux chocs, cette énergie omega trouvaient une résonance dans chacune de mes molécules. Après avoir touché le sol brutalement, je me tordais dans tous les sens, bien que les tirs ne me visaient plus, puisque j'étais hors course. Soudain, mon corps entier vibra à une vitesse super sonique, une vibration qui prenait de plus en plus d'ampleur en moi. Je remarquai aussi en touchant mon visage qu'il changeait, il vieillissait... Jay Garrick de Earth 1 était de retour.



Le costume de ce garçon, de mon moi d'un autre monde, fut remplacé par ma tenue habituelle. J'étais de nouveau moi, quel plaisir! Les rayons omega originaux qui s'étaient mélangés à mes molécules lors de ma fusion avec le jeune speedster, avaient trouvé un écho dans ceux que Red Alice et ses sbires avait utilisé sur moi. Non, je n'étais pas redevenu totalement moi- même. En effet, il s'était comme établi un équilibre entre mes 80 ans et les 21 ans du jeune Jay, me rendant le corps que j'avais et celui qu'il aurait à 50 ans. C'était bon de pouvoir être jeune à nouveau, je me relevai pour apprécier cette sensation dans toute son ampleur. Mon ennemie principale étaient encore perchée là- haut, il me fallait l'attraper tout de suite. J'avais gardé la mémoire du jeune Jay et savait que Central City, si ce n'était le monde entier, était de nouveau en danger. Je pouvais maintenant me battre avec mes amis, comme dans le bon vieux temps. Un sourire joyeux étira mes lèvres, avant que je ne reparte à la chasse.

Au lieu de l'attaquer de face comme le gamin fougueux, je passais derrière Alice avant qu'elle ne s'en aperçoive, et la saisit pour la faire vibrer à une fréquence assez haute pour perturber ses sens et son cerveau. Une fois l'avoir relâchée, elle devint incapable de se battre à cause d'une perte totale d'équilibre, entre autre, et ce, pour un très long moment. Des hauts le coeurs intempestifs l'empêchaient de parler pour l'instant, alors je la soulevai pour la poser sur mon épaule. Je décrochai mon casque ailé de ma tête et l'envoyai tel une soucoupe volante vers la nez d'un ennemi que Sandy n'avait pas remarqué. Je me dépêchai de me retrouver à ses côtés, attrapant le projectile avant qu'il ne touche le sol après avoir touché sa cible avec brio, le reposant sur ma tête.

"Toujours aussi insouciant mon vieil ami, tu crois pouvoir stabiliser l'estomac de cette enfant pour pouvoir l'interroger? Oh ne fait pas cette tête, ce n'est pas la première fois que je dois sauver tes fesses."

Je me doutais que mon collègue serait surpris de l'échange, il devait déjà s'être habitué au gringalet qui me remplaçait. Juste à ce moment- là, la voix de Molly Mayne, la femme de Sentinel -ou pas- parvint à mon oreillette. Sa suggestion était d'une grande intelligence, rien de bien étonnant de la part de Harlequin premier du nom.

"Content de t'entendre Harlequin! On s'occupe d'obtenir ces informations, Sandman est bien plus doué que moi pour ce genre de besogne ingrate, n'est- ce pas l'homme des sables?"

Je laissai la jeune fille allongée au sol au soin de mon camarade. De toute façon, elle était incapable de se relever. Je m'occupai de tenir éloignés les soldats ayant encore le courage de se battre après la défaite de leur dirigeant. Cette sensation qui m'immergeait à nouveau lors de mes courses n'avait pas de prix! Cette liberté m'avait été enlevée bien trop longtemps et je comptais en profiter au maximum.

"Essaies d'en savoir le plus sur leur but, je commence à me dire que ce n'est pas une simple invasion de l'Intergand et du Culte du Crime, ils préparent obligatoirement quelque chose!"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 0:31
Red Alice savait qu'elle allait perdre. Elle le sentait malheureusement déjà. Cela avait été rapide comme échec, mais pourtant tellement mérité. Elle avait surévalué ses troupes et surtout sous-estimé les autres. Elle croyait avoir affaire au vieux Sandman sans pouvoirs, à un nouveau speedster qui était Jay Garrick et d'autres soutiens étaient arrivés.

Une fois par terre décontenancé par des hauts le coeur et des vestiges elle ne fit que se qu'elle pouvait. Elle amena son communicateur à sa bouche.

Boss, on se retirent...

NON, RED ALICE, TU RESTE EN PLACE, NOUS...

Red Alice ferma son communicateur. Bruno pouvait bien gueuler autant qu'il voulait, elle n'allait pas rester là pour se faire coffrer. Elle détacha sa boucle de ceinture et la lança par terre. Un épais nuage de fumé apparu et un puissant bruit sonnant la retraite se firent entendre. Red Alice profita de la fumée pour s'éclipser par les égouts. Les quelques soldats de l'intergang encore combatifs tentèrent de quitter la zone.

À l'intérieur Bruno paniquait Desaad le regarda l'air de dire : FAIT TON BOULOT. Bruno se ressaisit alors et prit son fusil Omega. Il le pointa vers l'entrée.

FERMEZ LA PORTE.

On peut pas boss. Il y a probablement eu des dommages, car elle ne veut plus se refermer...

Merde... BESTIAMORPH. DÉFENDEZ LE BOUCLIER AVEC VOS VIES. BRUNO MANHEIM EST AVEC VOUS.

Les hommes autour de Bruno se transformèrent toute sorte de bêtes humanoïdes se retrouvèrent à ses côtés.

La religion of Crime avait des alliés qui avaient permis ce genre de chose. Il aurait simplement aimé avoir Whisper O'Dare à ses côtés en ce moment, mais elle était ailleurs. Bruno allait devoir se défendre lui même. Mais les héros allaient devoir traverser l'armée de Bestiamorph qu'il avait. Cela devrait lui permettre de rester loin du combat.

Allez... venez.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 18:59
Sandy vit alors Red Alice s'écrouler une première fois au sol, alors que Jay l'avait secouée à une vitesse raisonnable pour que cette dernière puisse être désorientée. Il vit aussi Jay envoya son casque ailé dans sa direction, assommant un ennemi que Sandy n'avait pas décelé. Que voulez-vous, ce genre de choses arrive à tout le monde ! Sandy salua le geste de son camarade, avant de lui lancer :

- Je te revaudrais ça !

Alors que Red Alice gisait au sol, beaucoup réclamait l'intervention du marchand de sable, très habile dans l'art de l'interrogatoire. Ses gaz allaient apporter une vérité assez rapidement. Mais la malfrate sembla se remettre plus rapidement du coup que prévu, et s'échappa dans un nuage de fumée improvisée, laissant notre héros bredouille. Sandy rangea alors les petites grenades qu'il avait pris en main.

La grande porte du bunker était ouverte, et semblait ne pas vouloir se refermer, sur le bruit infernal que cette dernière fit. Un crissement métallique se fit entendre, avant un bruit sourd, montrant que quelque chose avait soit endommagé la porte, soit l'avait bloquée tout simplement. C'était une occassion à prendre, surtout que les ennemis restaient désorganisés, et partaient tout les sens, certains abandonnant même une partie de leur armement. Les renforts d'Alan était un cadeau tombé du ciel, et permettrait à nos protagonistes d'avancer dans cette quête, qui allait sûrement se compliquer par la suite.

Sandy commença alors à courir vers la grande porte, cherchant à s'y engouffrer le plus rapidement possible. Il vit alors le leader de l'Intergang, Bruno Manhein, surnommé "Ugly" dans le milieu. Il se tenait non loin de la porte ouverte, armé d'un fusil à rayons oméga, prêt à accueillir les visiteurs indésirables. Les hommes de main autour de lui se transformaient en sorte de loups-garous ou de panthère-garous. Connaissant le lien entre l'organisation et les sciences occultes, Sandy ne fut pas surpris de voir ce type d'adversaire, mais il savait d'avance que forcer le passage allait s'avérer plus difficile que la première ligne. Il fallait faire impression.

Sandy prit alors deux grenades à gaz, chargé du gaz terrifiant, que Wesley avait confectionné des décennies avant Johnathan Crane. Il les enclencha et les fit rouler sur la pente qui amenait jusqu'à l'entrée du bunker. La fumée enveloppa peu à peu les lieux, alors que nombre de Bestiamorph ne portaient pas de masque, et allait vivre sûrement une expérience plus qu'horrifique.


Pour aider à cela, Sandy en profita pour changer de forme, puisant dans le sillice qu'il pouvait trouver sur le bitume aux alentours. Il adopta une forme horrifique, et lança un cri bestial à ses opposants, avant de les charger, tel un animal en furie. Le gaz de terreur continua à s'échapper des pores de Sandman, faisant de lui une sorte de terreur ambulante. Il arriva au contact du groupe et frappa de toute force un bestiamoprh, qui était trop terrifié pour agir. D'autres gardes, ayant moins de courage, s'enfuirent en courant.

Il était désormais à l'intérieur.


"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 28 Nov 2015 - 10:48
Couper le réseau d'énergie et d'information de la partie de la ville corrompue par l'Intergang. Ou plutôt, rencontrer les personnes habilitées à le faire et leur donner un coup de main dans la décision et l'exécution. Alan était un meneur d'hommes, mais Alan était aussi conscient du spectre très large des choses. Du simple citoyen aux entités quasi cosmiques, on ne savait jamais à quoi s'attendre dans ces aventures. Les seuls niveaux de puissance de la Starheart ne pouvaient être jugulés facilement. Sous la lueur du soleil, Alan avait davantage de contrôle, grâce à l'appui parfois cryptique de la conscience collective de l'élément végétal du nom de Green.

La plus grande crainte d'Alan, eut été de tomber sur Grid, la version Intelligence Artificielle consciente corrompue et maléfique de la carapace de Promethium du héros Cyborg, forgée dans les cocons ardents d'Apokolips, petite soeur ou pionnière du fameux Symbiote cybiotique combattu par la JLA. En effet, l'alliance d'Intergang et de la Religion du Crime incluant des armes et des membres qui s'étaient tourné le dos depuis des années, éloignés par des différends personnels et fondamentalistes, laissait entendre que des signes de leur Dieu sombre s'étaient manifestés. Si seulement Batwoman était là... Elle en savait plus que quiconque sur cette organisation maléfique et ses branches tentaculaires.

Lorsqu'il parvint à la centrale de ressources électriques de Central City, Sentinel ne trouva rien de surnaturel ou d'Apokolipsien. Il parut facile de convaincre les braves citoyens ingénieurs et décideurs de couper le pouvoir à la zone de hangars. Une communication sur les ondes radio lui confirma que Doiby et Molly avaient rejoint la zone de siège. C'était d'une échelle qui aurait pu les dépasser il y a quelques décennies, mais aujourd'hui Doiby était consort d'une planète autonome et Molly consciente de l'héritage technologique Manhunter qui lui permit naguère de se fournir en gadgets pour l'identité d'Harlequin.

Il s'éleva au-dessus de la centrale, pour observer les lumières s'éteindre pour longtemps sur le quartier de l'assaut contre la Religion du Crime. Puis, il se surprit à prier. Prier pour que l'astre solaire le remplisse de pouvoir et de contrôle sur ce pouvoir.

"Seigneur, donne-moi la force. Donne-moi la lumière pour protéger mes amis et accomplir la mission."

Comme toujours, les cieux demeurèrent muets face à ses voeux pieux. Mais il n'attendait pas une communication avec le Tout-Puissant, une ligne directe avec le paradis qui lui était refusée. Seulement un coup de pouce. Aide-toi, et le Ciel t'aidera, dit-on. Alan avait passé tant d'années à aider. C'était non loin, à Keystone, que le destin avait voulu qu'il devienne Green Lantern. Maintenant, en tant que Sentinel, il allait repousser les suppôts de la fausse foi. Comme eux, tout ce qu'il lui fallait était de l'énergie. Ayant fait le nécessaire pour leur couper le courant, il lui fallait un second souffle pour pétarader dans l'action.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 30 Nov 2015 - 18:46
La gamine s'en était allée. Ce n'était pas non plus pour me déplaire, elle me paraissait aussi effrayante que la mort elle- même, bien qu'elle ne possédait aucun pouvoir. Les hommes étant tous à terre ou en fuite, je récupérai un des masques devenu inutile à l'un d'eux, sachant que mon ami Sandy n'hésiterait pas à réutiliser ses gaz qui pourraient bien faire mouche sur moi. Pendant ce temps, il avait déjà avancé profondément dans le tunnel, il devait avoir déjà commencé les hostilités depuis le temps. Je le rattrapai rapidement mais restai devant la porte ouverte. La brume recouvrait l'entièreté de la pièce, je mis le masque et me préparais à entrer.

"Sandman, laisse à ton vieil ami de quoi s'amuser aussi!"

Je pénétrai la pièce à vitesse super sonique, passant entre les ennemis avec aisance. Malgré la mauvaise visibilité, il serait impossible même à un vieil aveugle de les rater à cause de leurs imposantes statures. Sans parler de leurs nouvelles formes à la fois bestiales et humaines, j'avais du mal à croire que des hommes aient pu accepter un tel sort dans le seul but de devenir plus fort. Avec ma nouvelle stature, j'étais à même de les blesser sans avoir à prendre de grands élans, pas comme le gringalet de young Jay. Ainsi, j'arrivai derrière un ennemi et lui donnai un coup de poing au flanc. Il fut immédiatement projeté contre un mur comme si Superman lui- même l'avait cogné. Les dégâts qu'il avait subi étaient bien moindre, mais cette créature aurait du mal à se relever. Je refis la même chose à plusieurs d'entre elles, ne sachant pas vraiment où aller dans toutes cette purée de pois.

Un tir d'un rayon rouge que je reconnus me força à courir de nouveau, alors que, précédemment, je m'étais arrêté pour évaluer la situation et savoir quel but atteindre dans cette salle immense. Grâce à ma vitesse de pointe que j'atteignis le plus rapidement possible, je pus distancer le rayon énergétique et passer à travers un ennemi en vibrant pour qu'il se le prenne à ma place. Ce rayon était quasiment impossible à éviter, bien qu'il ne se courbait pas comme celui de son auteur original, car l'espace était bien trop confiné. Alors, je tentais de retrouver le tireur en observant ses tirs, courant dès qu'un rayon me fonçait dessus, passant à travers un autre ennemi. En tant normal, j'aurais esquivé, mais pourquoi ne pas se débarrasser d'une gêne au passage? Au bout du troisième rayon tiré, j'avais localisé le tireur et me dirigeais vers lui trop rapidement pour qu'il puisse tirer encore une fois. Je le poussai brutalement contre le bouclier, ne m'étant pas arrêté lors de ma course pour utiliser ma vitesse dans le but d'augmenter la force d'impact.

"Alors c'est toi leur chef, puisque tu sembles garder quelque traits humains. Tu dois au moins être le plus intelligent pour ne pas avoir subi le même sort comme ces idiots, alors dis- moi ce qu'il se passe ici avant que je ne te laisse à mon marchand de sable! Pourquoi ce bouclier? Pourquoi absorbez- vous l'énergie électrique de cette ville? Réponds!"
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Mer 2 Déc 2015 - 16:54
NOOOOOOOOOOOOOON SALETÉ D'HUMAINS.


Le bouclier s'effondra au moment ou le courant électrique fut coupé. Le pire fut que de toute évidence Desaad avait besoin de cette énergie pour son rituel d'extraction. Il avait eu le temps de finir Sonny Sumo et The Empress, mais arrivée à Pied Piper, il n'arriva pas à terminer. L'anti-vie encore volatile se dispersa. Les efforts pour retrouver l'anti-vie étaient anéantis. Pied Piper gardait toujours sa partie de l'équation, mais l'équation maintenant sans hôtes allèrent se reloger... quelques parts. De nouveaux porteurs allaient être contaminé par l'anti-vie mais qui était-ce on ne le saurait jamais. Empress et Sonny Sumo était inconscient dans leurs coupoles alors que Piper frappait sur les murs.

C'EST POUR MOI! dit Desaad en se retournant vers Jay Garrick. C'est pour moi que l'on déviait l'énergie.

Prenant un individu bidons de la religion of crime trop prêt de lui. Il lui vola son énergie en moins d'une seconde et sembla, très légèrement, moins en colère, mais vraiment un tantinet, car sa colère faisait encore trembler les murs.


BRUNO, vous avez échoué, vous le paierez de votre vie. ET VOUS! Société de la justice, vous serez les premiers à subir la colère de DARKSEID par ma main.


Bruno prit de panique se rua vers la sortie. Sacrifiant des bestiamorphs pour éviter la colère de Desaad, il se dirigea vers la sortie. Desaad quant à lui, se tourna vers les 4 membres héroïques présents dans la salle. Le combat contre l'apocalypse allait commencer. Desaad leva les mains dans les airs et de grands éclairs rouges fendirent la pièce pour aller se loger dans le poitrail des héros.

VOUS MOURREZ POUR CET AFFRONT
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Jeu 10 Déc 2015 - 2:12
Tout s'enchaînait rapidement, alors que les membres de la JSA se rapprochait peu à peu de leur ennemi commun, l'ennemi final, l'investigateur de tout ceci. Sandy continua alors d'avancer, frappant sur divers bestiamorphs, en attrapant un et le jetant au loin, tout en hurlant une sorte de cri bestial. Il fallait vraiment paraître monstrueux, pour continuer un certain effet d'horreur, un effet qui était sensible pour faire fuir les différents membres de l'Intergang.

Jay Garrick était arrivé, et s'était ajouté pour aider Sandy a contrôler la situation dans le Bunker. Il arriva et aida donc à faire le ménage. Sous l'effet des gaz, Bruno Manhein, le leader de l'Intergang, fini par lâcher son arme et à s'enfuir vers la sortie. Mais Sandy savait qu'il ne pourrait pas s'en sortir aussi facilement, Alan le rattraperait sûrement lorsqu'il rejoindrait Jay et Sandy dans le Bunker.

Une chose est sûre, c'est que le plan avait marché. Alan avait réussi à couper le courant, et avait ainsi coupé les sources d'énergies du bunker. Les deux héros entendirent un gros râle, et virent au loin un individu de petite taille, encapuchonné. Il découvrit son visage face aux deux héros, hurlant de rage. Apparemment, toute cette énergie était pour lui . Il frappa un de ses propres sbires pour y décharger sa haine, ce dernier mourut sûrement sur le coup. Puis il se retourna vers les héros, et leur lança :


BRUNO, vous avez échoué, vous le paierez de votre vie. ET VOUS! Société de la justice, vous serez les premiers à subir la colère de DARKSEID par ma main.


Il concentra alors de l'énergie dans ses mains, et prépara alors une nouvelle attaque :

VOUS MOURREZ POUR CET AFFRONT


Des éclairs volèrent alors dans la pièce, rebondissant dans la salle. Sandy, à cause de sa grande taille, sentit alors un éclair le frapper sur son épaule, le projetant vers un mur. Les éclairs frappant à l'aveugle, divers bestiamorphs tombèrent foudroyés à leur tour. Sandy reprit alors une forme plus normale, et se releva alors péniblement, tout en tenant son épaule blessé. Il regarda l'homme encapuchonné, qu'il finit par reconnaître : il s'agissait de Desaad, un lieutenant de Darkseid, un tortionnaire qui prenait un malin plaisir à torturer héros et vilains sans aucune raison.

Ce New God, fidèle de Darkseid, semblait donc être en pleine opération, et Sandy parvint alors à distinguer trois silhouettes derrière lui. Ces dernières lui semblaient familières. Il eu alors une illumination, et reconnu alors les visages des trois héros qu'il avait vu dans son rêve. Sandy lança alors à Jay :


- Débarrassons-nous de lui et vite !


Tout en déclarant ceci, Sandy frappa du pied au sol, et avec un coup de pied retourné, il envoya ce dernier en direction du New God.



"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité

MessagePosté le: Sam 26 Déc 2015 - 15:59
Hrp : Je ne pourrais pas être davantage désolé pour le retard occasionné.

Doiby le visage ensanglanté, et le corps sans vie ; Molly dans une rage meurtrière dirigée vers les passants ; les membres de l'Intergang et Religion du Crime en cavale. Lorsque Sentinel descendit sur les lieux de l'affrontement, il eut comme une impression que tout était terminé. Pourtant, il entendit résonner la voix d'un New God à travers les entrailles du hangar Centralien. Il allait y pénétrer pour participer à l'affrontement épique ou assister à la déconvenue de ses amis Sociétaires lorsque la silhouette massive de Mannheim se fraya un chemin à travers le monte-charge et les gravats. Pris d'une agressivité amère, Alan bondit dans le bide du mafieux intégriste, semblable à une fusée humaine avec une traînée verte en arrière de lui. Il se saisit de lui brutalement, et l'envoya valser en direction de Harlequin, espérant que les deux allaient se neutraliser, Molly étant protégée par les améliorations Manhunters il était persuadé qu'elle ne souffrirait pas des conséquences fatales, et il fallait donner à son ex-femme une cible des plus coriaces pour canaliser son hostilité le temps de sauver Sand et Jay, sans oublier les prisonniers incluant Sonny Sumo qu'il était venue secourir à la base.

Tandis qu'Ugly et l'Harlequin se battaient à coups de crosse et de pieds et poings, Sentinel s'introduisit pour la première fois à l'intérieur du bâtiment où s'étaient enfoncés profondément ses alliés. Une brassée d'éclairs pourpres aveuglants lui firent protéger ses yeux de ses deux mains, malgré sa résistance à des aveuglements cosmiques, c'était impressionnant pour ses rétines. Il regarda la petite télécommande qu'il venait de récupérer sur le corps vivant mais inconscient de Dickles, son ami chauffeur de taxi et prince consort d'une galaxie lointaine.

"Dieu de mes... Face the Light !! La lumière de Sentinel !!!"

Il déchargea une impressionnante quantité d'énergie vitale qui le constituait, celle-là même qui faisait de lui un constituant vivant de la Starheart, la magie cosmique et élémentale, l'ingrédient de Vie que les Gardiens eux-même n'avaient pu éradiquer, celle qui faisait de lui un champion de plus dans le grand jeu des avatars de la force vitale sur notre Terre.

"Fin de la partie, Desaad. Le Fou peut retourner dans sa Tour."

Il envoya un coup de poing en se propulsant, laissant toujours ses énergies bénéfiques se décharger depuis son corps par des bourrasques de brume enflammée qui léchait le mal et les instincts de mort comme si elles pouvaient les détruire dans les flammes. Son poing devait atterrir dans le visage malsain du néo-dieu encapuchonné, mais il sentait ses os se briser comme du verre au contact de la face du mal. Il ressentit presque sa chair se détricoter à l'approche du derme purulent de l'archevêque de torture.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 10/12/2012
Messages : 442
MessagePosté le: Lun 4 Jan 2016 - 15:15



Tout avais raté, la religion of crime et l'intergang avait montré une fois de plus son inutilité. Desaad mettais la faute de toute l'échec sur les épaules de Manheim et de sa supposé armée. Il était en colère d'autant plus qu'il avait sentit l'énergie de Darkseid sur la planète venir et repartir. Ils avaient échoué. Il en était conscient et était en furie. Pourtant le combat ne s'annonçait pas gagné pour lui car Sentinel venait de lui faire gouter une médecine très brutal.

Il ne valait plus la peine de rester sur cette misérable planète. Le combat de toute façon n'était pas le fort de Darkseid, c'était un homme de science et pas un guerrier. Mis à mal dans son orgeuil, il lança se qu'on pouvait appeler une bombe d'énergie apokolypsienne. C'était ni plus ni moins qu'une grosse boule d'énergie rouge qui palpitait. Puis le bruit du Boomtube se fit entendre et Darkseid disparut.

Dès qu'il eu traverser le portail la bombe qui était contenue par sa volonté explosa. Les trois cuves contenant les trois kidnapper explosèrent, mais leur consistance les protégeas de la déflagration énergétique. Desaad n'était pourtant pas partie en acceptant l'échec. Il savait que sa vengeance viendrait bien assez tôt. Bedlam avait été déchainé la plan B serait mis en route.

C'est en pensant à ce petit monde en ruine, à feu et à sang qu'il fit son voyage vers Apokolyps le sourire de la mort sur ses lèvres. Pourtant sur la planète du seigneur Darkseid l'échec de la prise de l'anti-vie ne lui serait pas aussi facilement pardonné... s'il était chanceux, Darkseid mettrait l'échec sur Manheim, tout comme lui l'avait fait.

(( DSL, le temps des fêtes ayant été prenant pour tout le monde nous venons de faire une conclusion hâtive à votre sujet. Je vous suggère de prendre la bombe et de voir si vous subissez des dégâts ou non. Je suis désolé et espérons que malgré tout vous avez eu du plaisir dans ce sujet. Le staff))
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Inscription : 23/02/2015
Messages : 218
DC : /
Localisations : Ivy Town
Justice League

MessagePosté le: Sam 16 Jan 2016 - 15:58
Le combat semblait perdurer, et Sandy commençait à perdre des forces. Il continua à esquiver les éclairs lancés par Desaad, alors que le New God semblait incontrôlable. Grillant plus d'hommes à lui que de héros, la folie du dieu était à son paroxysme. Il finit par atteindre Sandy une seconde fois, ce qui fit hurler de douleur le héros, qui cracha une gerbe de sang au sol. Sandy attrapa alors une grenade et disparu temporairement dans un épais brouillard, histoire de pouvoir souffler quelques instants avant de repartir à l'attaque.

Il jeta un regard vers Flash et Alan, qui semblait dans des situations aussi délicates que la sienne, mais il fallait bien se soulever face à ce dieu, et tenter de l'arrêter, d'une manière ou d'une autre. Le fait de lui couper le courant avait permit une victoire partielle de la JSA, mais tenter de l'arrêter allait s'avérer plus compliqué, plus difficile.

Il frappa à nouveau au sol, et renvoya avec un coup de pied un rocher vers son adversaire, qui avait esquivé le premier. Cette fois-ci, Desaad fut touché en pleine poitrine, et sembla mal accepté qu'un coup lui soit porté. Il retourna ses yeux rouges, débordant d'énergies, vers Sandy, tout en lui lançant :


- Tu vas griller, sale .... !

Il balança plusieurs éclairs dans la direction de Sandy, que le héros encaissa de manière violente. Sandy poussa alors un hurlement, avant de tomber au sol, à moitié conscient. Il commença alors à se traîner lamentablement au sol, cherchant désespérément de l'aide. Il pensait que Desaad se tenait derrière lui, et allait l'achever sommairement, histoire d'en finir avec le héros.

Mais ce fut l'inverse qui se produisit : Desaad tourna alors les talons, et ouvrit un portail pour rejoindre surement son monde, Apokolyps, et rendre des comptes devant Darkseid. Mais au moment où il passa dans le tunnel, une explosion secoua l'immeuble. La bombe, que Desaad avait retenu avec sa volonté, avait lâchée. Un formidable éclair de couleur fit son apparition, avant de projeter les protagonistes aux alentours. Sandy vola à travers la pièce, et s'écrasa lourdement contre un mur, poussant là encore un râle supplémentaire. Il essaya de se déplacer, mais la douleur semblait immense. Le bunker continuait à trembler dangereusement, laissant présager son effondrement certain. Il allait avoir besoin d'aide pour se sortir de ce guêpier.


"I know you don't play sports. You hate the outdoors and you're afraid of heights. You have asthma and allergies. Honestly, you're a bit of a mess. But you're also the only one who knows my tech and what I do with it as the Atom as well as I do. And more important than all of that ... you're the only one I can trust with this. "
The Atom (Ray Palmer)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[SVM : Hommage] L'anti-vie (JSA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SVM : Hommage] L'anti-vie (JSA)
» Creme visage anti taches ?
» Housse anti-pluie pour ma petite caméra
» [TEST] Protège ecran miroir + Protège écran anti reflet
» [SOFT & TUTO] REMOTE TRACKER: Anti-vol INDISPENSABLE pour nos HTC si précieux ! [Gratuit]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City-