[ Sujet d'Halloween ] Debout les morts !

Invité

MessagePosté le: Lun 2 Nov 2015 - 23:22

Jonathan Crane. Il est Jonathan Crane. Il doit se le répéter plusieurs fois pour ne pas l'oublier. Il porte un costume en toile de jute. Il est Scarecrow. L'épouvantail. Pourquoi s'appelle t'il ainsi ? Il a tout oublié. Absolument tout. Il ne se souvient que de son nom, de son prénom, et de son surnom. Pourtant il est bien plus que cela, il le sait. Mais pas moyen de s'en souvenir.

Autour de lui, tout n'est que désolation. Un globe avec l'inscription " Daily Planet " roule encore à plusieurs mètres du bâtiment auquel il est situé. Il n'a aucune idée de ce que c'est et ne veux pas le savoir. Plusieurs immeubles sont tombés les uns sur les autres. Lui même est sur le toit d'une maison dont les tuiles sont tombés, les fenêtres brisées et les lieux désordonnés, poussiéreux. Juste à côté de lui, il n'y a que trois personne, différentes des autres. Un monstre avec des dents blanches. Une fillette pas plus haute que trois pommes. Et un homme costumé qui lui rappelle vaguement quelqu'un. Mais qui ? Scarecrow à beau chercher, il ne trouve pas. Peut être qu'un choc lui à fait perdre la mémoire. En tout cas, il sait ce qu'il à vu. Des zombies, partout. Des zombies avec des pouvoirs. Avec un symbole au milieu du torse. Et une batterie géante, en plein milieu de la ville. Une batterie noire, dont l'intérieur est constitué d'une lumière blanche aveuglante.

Il à vu la mort en face. Deux hommes courant incroyablement vite, le martelant de coups de poings en le raillant, un homme tirant des flèches lui transperçant la jambe, un autre homme en costume de serpent lui arrachant un bout de chair à l'aide de ses dents. Il avait fui, pendant des jours, des zombies lui collant aux basques, qui n'avaient qu'une envie : s'amuser avec lui. Ils ne voulaient pas le tuer, car il était le seul sur cette terre désolée. Il fallait qu'ils fassent mumuse avec lui et, quand il serait à bout, ils le tuerait. Mais cet homme au faciès de rat de bibliothèque ne leur servirait plus à rien quand ils verraient le lot restant de survivant. Il devait rester auprès d'eux. Pour sa survie. Mais c'était peut être un piège. Il n'était plus sûr de rien désormais. Il se décida finalement : si il ne faisait rien, il courait de toute façon à sa perte. Il se précipita vers ses futurs alliés et les secoua ...


[ HRP : Débutons ce rp Razz ! Cherchez comment sortir de ce cauchemar ! Si vous n'avez vraiment pas beaucoup d'idée, je posterai de toute façon au fur et à mesure pour vous donner de petits conseils. ]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 3 Nov 2015 - 0:50
Seule la peur est belle.

Depuis la nuit des temps le spectre aux milles et uns aspects rodait, s'insinuait en chaque chose en réponse au chaos fondamental de la balance universelle. Elle est plus ancienne que la logique, plus ancienne que la raison, un concept à la progression inexorable sans commencement ni fin. Elle est jaune, magnifique, brillant de milles feu à l'état brute. Pourtant, il arrive qu'elle puisse être domptée, taillée, travaillée minutieusement au prix de nombreux efforts et sacrifice. La peur alors dans le chaos le plus totale se surprends à imposer un ordre parfait sans pour autant être dénaturée. Le vornien voyait cette transformation dans tout ses songes, ces rares moments paisibles qui ponctuait les tourments imposés et subis.

La peur est belle, mais la lumière n'est plus.

-Qui ose m'interrompre ?

Arkillo s'était réveillé en sursaut, reprenant très rapidement pieds, il envoya valser une sorte de poupée de chiffon et frappa une vieille colonne de pierre du poing. Quelque chose n'allait pas, il avait la respiration haletante et sentait qu'il lui manquait quelque chose. Il fallut quelques secondes pour voir que la lumière n'était plus.

-Déjà ?

L'anneau à son doigt ne brillait pas, terne, il semblait de plus craquelé et sur le point de céder comme s'il venait de prendre plusieurs siècles loin de qward. Si la peur ne pris pas possession de lui, un étrange sentiment de vide vint remplacer les feux qui brûlaient dans ces entrailles. Ses souvenirs embrumés ne parvenaient pas à se rattacher les uns aux autres. Autour de lui d'autres créatures dont il ignorait tout, sans son anneau, il était peu probable que ceux-ci comprenne ses expressions grognées. Ils semblaient faibles et mauvais guerriers. Arkillo serra les poings et entreprit de se reprendre en quittant l'endroit au plus vite.

-Je dois trouver la batterie.

Il avait sorti ça de nul part et peinait déjà à se souvenir de ce qu'était la batterie et même de l'endroit qu'il venait de quitter. Quelque chose n'allait pas avec sa tête, des images de jungle et de créatures en sang. Les mots d'un homme au visage écarlate et une vive lumière jaune. Le vornien devait se concentrer, prendre du recul. Il sortit à l’extérieur mais les ruines de ce mondes étaient semblables à beaucoup d'autres présentes dans son esprit. Du bruit au loin mais une odeur inconnue. Par précaution, il préféra entamer l'ascension d'un bâtiment en enfonçant profondément ses griffes dans la surface dure et sèche des bâtiments, une fois en hauteur, il allait peut être pouvoir reprendre ses esprits. La seule constante était cette phrase.
«  La lumière n'est plus. »
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7734
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Mar 3 Nov 2015 - 22:25
Là, ce n'était pas un cauchemar...

Bien que ça en avait tout l'air, Mary en avait vécu suffisamment pour différencier les rêves de la réalité, aussi improbable puisse être cette dernière, quelle puisse être ou non, altérée magiquement ou psychiquement.
Et, à son avis, c'était le cas.

La jeune adolescente se trouvait ainsi dans les ruines d'une grande ville, un décor post-apocalyptique typiquement hollywoodien ; le genre de paysage qui sort de l'imagination soit d'un scénariste, soit d'un tordu. Comme elle n'avait jamais été confrontée à un scénariste - quoique dans certains cas l'impression de vivre des aventures à la hauteur de ce qu'elle pouvait lire dans des livres se ressentait - là aussi elle pariait que c'était le coup d'un tordu.

Après le décor, son second constat fut d'observer qu'elle n'était pas en costume, mais en vêtements simples.




Cela voulait dire qu'elle était vulnérable... et avant de commencer à s'inquiéter elle tenta un appel :

« Shazam. »

...

« SHAZAM ! »

Rien...

Ce n'était pas bon du tout.

Son nouvel ennemi l'avait surprise en civil, peut être sur le chemin du lycée ou de la maison... De qui pouvait cela s'agir ? Sivana, Mr Mind, Sabbac ?...
En tout cas, pour une fois il avait été plus lâche et plus rapide et avait réussi à la piéger dans cet univers avant qu'elle ne puisse se connecter aux pouvoirs du Sorcier.
Peut être était-ce ce nouvel ennemi magicien, ce démon à plusieurs visages, qui avait menacé tous le Shadowpact ?...
Ça lui semblait sa meilleure piste, mais ça ne lui apportait pas vraiment de solutions à sa situation actuelle, car elle eu tôt fait de faire sa troisième constatation :
Les zombies.

Des zombies partout et pas ceux qu'aime bien imiter Billy à la sauce de Romero pour essayer de l'effrayer. Plutôt un genre de super-zombies. Des zombies rapides et vifs qui l'ont maintenant repérés.

Face au regard vide et pourtant délétère des monstres qui la fixèrent un instant, son cœur bondit. Elle ne pouvait pas compter sur le courage d'Athéna, elle n'avait pas la vitesse de Zéphyr et la résistance de Héra... Elle n'est qu'une jeune fille de 15 ans qui risque dans l'instant de se faire horriblement dévorée par ces créatures.
Quelles soient bien réelles ou non, ne lui traversait plus l'esprit, la partie reptilienne de son cerveau prenait le pas sur les autres.

Par bonds, les zombies la prirent alors en chasse et elle ne put contenir un cri de frayeur avant que l'adrénaline n’inonde son corps et le mette plus en mouvement que jamais.

Elle fui, sans se retourner, elle cours autant qu'elle le peut, mais son ouïe en alerte la prévient que le danger se rapproche, la mort va la rattraper...


Bonnes fêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Lun 9 Nov 2015 - 20:49
C'est quoi ce bordel ?

Quelque chose ne collait pas... Autour de moi régnait la mort et la désolation, une ville fantôme comme dans les films post apocalyptique et à moins de faire erreur je n'avais rien à faire dans ce genre de film.
J'ai essayé de me remémorer comment j'étais arrivé ici mais absolument rien ne me parvenait. Je me suis approché du rebord de l'immeuble sur lequel je me trouvais afin d'inspecter de ma hauteur la ville en contrebas. Des rues en ruines, des carcasses de voiture et autres chose qui faisait partit d'une civilisation aujourd'hui disparu. Mais pourquoi moi ? Et surtout quand ?

Ce fut à cet instant que je vis une jeune fille courir poursuivit par une meute de zombie mais version dopé qui courait comme de dératé.

- Ok... Heureusement pour nous mademoiselle, les personnes qui nous ont envoyé là m'ont laissé mes affaires...

Je me suis mis à courir, sautant de toit en toit à l'aide de mon grappin. Puis je me suis laisser tomber dans la rue au-dessus de la jeune fille et des zombies qui s'arrêtèrent pour me regarder tandis que la fille continuait de courir. J'ai tiré mon grappin sur l'immeuble en face de nous avant de l'attraper et de partir comme une flèche sur le toit d'en face.

- Accrochez vous !

J'ai appuyé sur la manette et une puissante accélération nous propulsa sur le toit. J'ai lâché la fille qui tremblait mais visiblement elle ne semblait pas plus surprise que sa par mon accoutrement.

-- Vous pouvez me dire ce qu'il se passe ici ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 11:22
C’est quoi cette connerie ?

Cheetah observait que qui se trouvait devant ses yeux. Une horde de zombies étaient aux pieds des immeubles. Pas des morts-vivants ordinaires. Elle en avait vu beaucoup dans les séries, des hommes en décompositions lents et faibles. Mais là, ils avaient… des supers-pouvoirs ?
Ok, ça devenait du grand n’importe quoi !
Plusieurs questions trottaient dans sa tête : où elle était ? Etait-elle en train de rêver ?
Visiblement, elle pouvait voir la sphère du Daily Planet sur le sol. Elle était donc à Métropolis. Mais dans un Métropolis post-apocalyptique. La ville avait reçu une bombe atomique ?  La seule possibilité était que ça soit qu’un autre cauchemar stupide.
Sauf que visiblement, il était bien réel. Impossible de s’en sortir, même avec toute la volonté du monde.
Bon sang, Barbara n’avait pas de temps à perdre !  

Sauf que sa surprise ne s’arrêtait pas là.
Elle n’était plus Cheetah. C’est ce qu’elle put en déduire lorsqu’elle vit ses doigts humains qui ne se transformaient pas en griffes.

OK, elle n’était donc pas en train de rêver. Qui  avait osé lui enlever ses pouvoirs ? Ses pouvoirs de déesse !

Une chose était sure : celui qui avait fait ça allait payer très cher. Dès qu’elle les retrouverait, elle n’hésitera pas à le déchiqueter comme les zombies qui étaient à ses pieds !

Alors qu’elle sentit sa rage de plus en plus, elle entendit un appel à l’aide.
Barbara n’avait qu’à baisser la tête pour reconnaître l’auteur de cet appel. Un homme en toile de jute. Scarecrow.

Mais bien sûr. Ça ne pouvait être que lui qui peut faire entrer ses victimes dans leurs propres cauchemars aussi facilement ! Elle ne put s’empêcher de grogner.
C’était ce connard qui lui avait dérobé ses pouvoirs ! Elle allait lui dire plus de deux mots à cet enculé !
Elle s’apprêta à sauter du toit du bâtiment lorsqu’elle s’arrêta net : elle n’était plus Cheetah et la chute de plusieurs mètres risquait de lui être fatale.

-PUTAIN !

Elle décida alors de prendre alors la porte qui permettait d’aller sur le toit de l’immeuble, le tout en poussant des jurons. Ces derniers redoublèrent lorsqu’elle vit les ascenseurs hors-services et qu’elle devait utiliser les escaliers.
Elle les descendit en sautant plusieurs marches. Ça allait prendre du temps, surtout si elle n’avait plus l’endurance du félin.

Elle espérait que l’Épouvantail n’avait pas fui trop loin.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 17:07
On pouvait dire que pour Scarecrow, tout cela était affreusement déprimant. Lui qui voulait continuer sa route avec quelqu'un pour ne pas se faire tuer, voilà qu'un gars en costume se barrait en grappin avec la jeune fille, que le grand reptile le repoussais comme un vulgaire fétus de paille et qu'une femme enragée se dirigeait vers lui à grands pas. Mais il voulait marcher aux côté du grand monstre. Il voulait travailler en équipe avec lui. Serait-ce un indice qui le pousserai à récupérer sa mémoire ? Il était attiré par cette bête sauvage, mais pourquoi ? Il réfléchit, pas plus de quelques secondes avant de se rendre compte que c'est parce qu'il inspirait naturellement la peur.

Il inspirait naturellement la peur chez ses ennemis, notamment chez le plus puissant et le plus intelligent d'entre eux. C'est l'une des grandes caractéristique de ce grand homme d'autrefois. Mais ce n'était pas sa force dont son ennemi avait peur, mais de son charisme, de l'espoir qu'il représentait. Il nuisait au progrès. A chaque fois depuis son arrivée sur Terre, les gens de Métropolis, levait la tête vers le ciel à chaque fois qu'ils avaient un problème, sans le régler par eux même, une grave erreur selon le milliardaire. Celui-ci s'était alors juré de libérer la ville de son emprise. Au final, il n'y était pas parvenu. L'entrée en scène de Kalibak l'avait poussé à créer une grande armure dans sa propre entreprise. Mais les hommes de Darkseid, les paradémons, l'avaient suivi avant qu'il ne puisse rentrer dedans. Il avait fini trucidé au pied de sa propre armure. Il n'avait jamais réalisé son projet, celui de prouver à l'homme d'acier que la Terre n'avait pas besoin de lui. Au final, le combat final de Darkseid contre la ligue de justice s'était terminé par un duel à mort entre Superman et le conquérant. Et il ne s'était terminé que d'une seule façon
.



Scarecrow eu le réflexe de reculer, ce qui ne servit finalement à rien. Le kryptonien, Kal-El de Krypton, prit l'épouvantail par la gorge et l'envoya valser avec un sourire malsain dans le vide. Mais ne sachant plus contrôler sa force, le Superman zombifié l'y avait envoyé avec trop de puissance, et Scarecrow se heurta à Nightrunner au moment même où il pénétrait dans l'immeuble. Sous la force du coup, Nightrunner ne pu avoir d'autre choix que de lâcher prise, ainsi que Mary. Ils chutèrent d'un étage et brisèrent la vite de celui du dessous. L'impact fut fort, et Scarecrow mit quelques secondes à se remettre de ses émotions. Il se releva, non sans s'écorcher avec des bris de verre. En regardant le ciel, il comprit que Superman n'avait pas chercher à comprendre si ils étaient mort ou non. Le monstre et la femme étaient un meilleur butin qu'un fragile dans un costume de toile de jute. Il dégaina sa faux, prêt à en découdre au cas où le kryptonien ressurgissait. Et il avait une immense envie d'en découdre avec le mec au symbole de chauve souris, qui l'énervait au plus haut point. Ou plutôt lui faisait un peu peur. Alors qu'il allait leur demander d'où ils sortaient, il sentit des bruits de pas venir dans sa direction. Il découvrit un vieillard en se retournant, ainsi que des centaines de petits Pinocchio.



" Scarface fait régner la terreur dans ce coin de la ville. Et on paye le tribu de sa vie et d'un marquage " ricana le Ventriloque.

" Tu est nul en fe qui conferne les difcours Arnold ! Laiffe moi parler ! "

Les pantins se mirent à parler en même temps.

" Ve vais vous tuer ! "

Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 11 Nov 2015 - 23:57
Les pièces de l'esprit vornien continuaient de tourbillonner mais déjà les plus importantes s’emboîtaient entre elles. Quelque chose avait altéré sa compréhension, son pouvoir. Arkillo avait en plus de cette désagréable sensation de manque dut à l'absence de son anneau, celle de ne pas être à sa place, comme s'il allait se réveiller d'un moment à l'autre expulsé par ce lieu de désolation. Les créatures et bâtiments ne laissaient aucun doutes, il était de retour dur terre. Pas de paradémons, cette horde qui pullulait et infestait les ruine il la connaissait. Les enfants de Krona marquait un retour fracassant et aucune lumière ne semblait se dresser contre eux cette fois-ci.

D'autres humains avaient survécus au sombre assaut, il les observait de loin de ses yeux vitreux sans bouger. Un, deux, trois, quatre. Quatre survivants dénués de pouvoirs apparents tout comme lui, quatre survivants dont deux seulement avait l'air capables de se prendre en main. Il grogna doucement, ils pourraient faire équipe mais il faudrait d'abord se débarrasser des faibles, s'en débarrasser d'une façon utile. La petite taille de la jeune femelle pourrait s'avérer utile plus tard, la poupée serait donc le premier sacrifice, s'il survivait jusque la.
-Bien, il est temps d'impos... Ghaaaasp !

Il n'eut le temps de finir sa phrase, alors qu'il observait son anneau, il eut une fraction de seconde pour voir le cadavre kryptonien fondre sur lui avant le choc. Arkillo enfonça ses croc dans la chair putréfiée mais n'obtint pas plus de succès qu'en martelant ses flancs. Le zombie d'acier lui fit traverser plusieurs pans de murs dans le batiments d'en face, Arkillo eut le temps de voir le femme survivante dans sa chute, puis la poupée, la petite fille et le guerrier masqué. Ils franchirent les derniers étages, ne laissant à Arkillo que le temps de se dégager à l'aide de ses jambes. Les impacts firent trembler la ruine et soulevèrent la poussière. Le vornien sonné bougea un bras pour se redresser, le kryptonien planant dans la blessure qu'il venait d'infliger au building.
Tu va payer ça ... Il est temps de voir si les morts se souviennent de la peur !

Endolori, il frappa le carrelage craquelé du sol et bondit contre les pans de sols arrachés pour faire payer à son arrogance à son agresseur.
Revenir en haut Aller en bas
Inscription : 23/03/2014
Messages : 7734
Situation : Après avoir discrètement infiltrée des survivants martiens blancs sur Terre, une altercation entre eux et les Red Rockets tourne au drame dans des conditions mystérieuses. Ayant perdue ses proches M'gann, meutrie, réclame la libération des autres martiens blancs prisonniers.
Localisations : Earth


MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 19:19
Mary courait aussi vite qu'elle le pouvait.
Le danger immédiat qui l'a poursuivait la boostant d'une énergie qu'elle avait connu si rarement. L'adrénaline et la dopamine produite par son corps augmentait son rythme cardiaque et la longueur de ses enjambés, mais l'endurance n'était pas une discipline dans laquelle elle excellait et un point de coté la menaçait aussi méchamment que ses poursuivants.
 
Elle vit du coin de l’œil quelqu'un bondir à ses cotés, mais elle ne pouvait prendre le risque de perdre sa concentration. Si c'était un allié, il s'occuperait peut être des zombies.
Toutefois, il ne décida pas de combattre et utilisa un grappin pour s'échapper de la nuée de morts, en l'attrapant au passage. Crispée par l'effort, Mary ne pris pas le temps d'identifier son sauveur.
 
Ce dernier les amena en haut d'un bâtiment visiblement sans danger, mais à peine avaient-ils touchés le sol qu'ils furent frapper tous les deux par un corps enfermé dans une toile de jute qui les fit tomber contre un toit plus bas, constitué verre qui semblait appartenir à un ancien espace commercial. Une telle chute aurait pu avoir de graves incidences physiques, mais heureusement la jeune fille atterrit sur un parterre de plantes sèches. Elle sentit tout de même qu’elle avait le bras en écharpe et un mal de crâne terrible dû au choc entre autre les nombreuses petites coupures. Elle serra les dents pour maîtriser la douleur et se releva difficilement. L’espace pouvait à nouveau être rempli d’ennemis et l’instinct de survie surpassait l’envie de rester allonger.
 
Cela ne sembla pas être le cas dans l’instant. Elle vit que deux autres personnages s’étaient également remis de leur chute. Celui qui l’avait attrapé à ses cotés, un homme cagoulé arborant un symbole de chauve-souris et l’autre individu une vingtaine de mètres plus loin costumé de haillons qui lui étaient familiers : le docteur fou se surnommant l’Épouvantail, bien connu des forces de police et des justiciers.
Cette observation lui donnait quelques pistes de réponses sur l’endroit hypothétique dans laquelle elle se trouvait ou la nature de ce qu’elle subissait.
L’épouvantail était bien connu pour affecter ses victimes d’hallucinations à l’aide de diverses toxines et peut être qu’elle en avait absorbée, transformant le décor dans lequel elle se trouvait en monde apocalyptique envahis de monstres. Cependant, en dehors des illusions sa douleur et le danger était bien réel.
Mais en même temps ce ''Batman'' qu’elle n’avait jamais vu formulait dans son esprit une autre hypothèse. Et si elle se trouvait dans un Gotham parallèle ?

Elle le questionna :
« Je connais ce symbole ? Vous appartenez à ce monde ou bien vous avez été déplacé comme moi ? »

Bien qu'elle aurait aimé se renseigner, ils n'avait guère le temps pour cela. L’Épouvantail se releva et sortit une arme pour faire face à un vieil homme et une armée de pantins d’apparence maléfique.
Entre temps, un monstre s'écrasa à son tour contre le sol avec plus de violence, mais il semblait capable d'encaisser. Lui, se battait contre ce qui ressemblait visiblement à un Superman zombifié. Une autre création de l’Épouvantail ou un futur bien réel et pessimiste ?
Étant donné que l’Épouvantail semblait lui aussi en danger, elle saisit vite que tous ceux qui l'entourait étaient dans la même situation qu'elle et pour une raison obscur avaient été tous transporter dans cet univers parallèle avec l'intention de tous les tuer.

Se battre lui était impossible sans les pouvoirs de Shazam, il fallait se mettre à l'abri et trouver un moyen de sortir de ce cauchemars.
Elle aurait dû être terrifié par tout ce qu'il se passait, par la mort environnante. Elle était sur le point de craquer, mais il fallait tenir sinon elle serait définitivement perdue.
Mourir ici sans savoir si Billy et sa famille allait bien ou non n'était pas envisageable...

« Je ne suis pas capable de combattre tous ces monstres. On doit s'enfuir et se cacher, s'il vous plait... » supplia-t-elle le seul justicier du lot.


Bonnes fêtes !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dc-earth.fra.co/t2895-wow-incredible-adventures
Invité

MessagePosté le: Mer 25 Nov 2015 - 20:48
La jeune fille n'eu pas le temps de répondre à ma question qu'un épouvantail nous percuta avant de nous faire tomber à l'intérieur de l'immeuble.
Je me suis relevé quelques secondes plus tard, sonné mais entier. J'ai examiné la jeune qui ne me disait absolument rien par contre l'homme au masque d'épouvantail de m'était pas inconnu, Bruce m'avait donné un dossier contenant tout les criminels important sévissant à Gotham et l'épouvantail en faisait partie de plus sa présence ici expliquerait le pourquoi de ce décors post apocalyptique.

La jeune fille se tourna vers moi tout en fixant ma poitrine du regard.

« Je connais ce symbole ? Vous appartenez à ce monde ou bien vous avez été déplacé comme moi ? »


Hélas avant que je puisse lui répondre, l'épouvantail sortit une arme et tira sur un vieil homme et un bloc de pantins qui parlèrent tous en même temps puis au même moment un monstre s'écrasa sur le sol non loin de nous et une espèce de Superman zombifié et de noir vêtu entra en volant dans le bâtiment.

- C'est une blague ou quoi ?!

C'était tout bonnement du n'importe quoi et je commençais à un avoir assez, l'hallucinogène de l'épouvantail était pour moi la seule explication à ce cauchemar mais le faite qu'il soit lui-même dans la merde mais laissait quelques doutes.
La jeune se tourna à nouveau vers moi pour me parler.

« Je ne suis pas capable de combattre tous ces monstres. On doit s'enfuir et se cacher, s'il vous plait... »

J'ai hésité un instant en regardant le monstre combattant Superman et l'épouvantail affrontant les pantins, ils étaient peut-être dans une mauvaise situation et bien que je n'étais pas favorable aux meurtres, je ne me sentais aucunement obligé des les sauver tout les deux.

- Ok, accrochez vous ! Je vous dégage de là !

J'ai attrapé la jeune femme puis d'un coup de grappin nous sommes arrivés sur le toit mais hélas, nous n'étions pas tout seul. Un homme vêtu d'un costume à capuche et d'un arc était débout face à nous et lorsqu'il leva la tête je pu constater qu'il était dans le même état que le Superman en bas. Il n'était plus que l'ombre du Green Arrow.
Tout à coup il attrapa une flèche dans son carquois puis tira dans notre direction. Heureusement j'avais anticipé sa réaction et un Batarang dévia sa flèche.

- Mettez-vous à couvert ! Je m'occupe de lui.

Deux autres flèches, deux autres Batarang puis je lui ai sauté dessus et nous avons engagé un combat violent au corps à corps.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2015 - 18:13
C'était plus qu'une putain de blague.
Cheetah tentait tant bien que mal de poursuivre l'Épouvantail. Mais comme s'il était mal aimé par tout le monde, il s'envola quelques kilomètres derrière elle, par l'intermédiaire d'un Superman amoché.

-Fait chier ! marmonna-t-elle.

Et évidemment, elle ne pouvait pas courir vite. Avec pouvoir, c'était un plaisir de le faire car elle se sentait libre. Mais là, c'était pire qu'une corvée.
C'était redevenue une femme vulnérable, faible.
Vivement qu'elle sorte de ce cauchemar, qu'elle retrouve ses pouvoirs !
Alors qu'elle allait encore se diriger vers lui qu'elle put voir de plus près l'invasion de zombis. Scarecrow avait décidément pris trop de drogue pour produire cette peur.
C'était presque un film apocalyptique qui se déroulait sous ses yeux.

Plus loin, elle vit un immeuble encore intacte. Elle pourrait s'y réfugier et aider les autres.
Aider, avec un goût amer, parce qu'elle n'avait pas le choix. Après tout, ils étaient dans la même situation qu'elle.
Seul problème, un Green Arrow très louche était à ses pied. Non, ce n'était pas louche dans le sens du comportement, mais plus dans le sens d'accoutrement. Et il bouchait l'entrée. Barbara devait se débarrasser de lui ! Même si un justicier s'occupait déjà de lui… Depuis quand un justicier attaque un allié ?

Ne répondant pas à sa question, elle saisit une poubelle, où elle enferma le justicier avec après s'être glissé derrière lui. Elle maintenant le dessous de l'objet afin qu'il reste coincé.

-On fait entrer la petite et l'Épouvantail, dit-elle à Nightrunner, et on ferme le bâtiment derrière nous !

Elle priait juste pour qu'il soit d'accord… et si ce n'était pas le cas il n'avait pas le choix. C'était la survie avant tout.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[ Sujet d'Halloween ] Debout les morts !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Vargas, Fred] Les Évangélistes - Tome 1: Debout les morts
» Juin 2003: Debout les morts de Fred Vargas
» Le Démon des Morts - Graham Masterton
» Fred Vargas.
» Nourrissage Loups, Linxs, & Ours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Metropolis-