La Quête de l'Arc Céleste de Yi [Merlyn]

Invité

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 22:47


17 heures 14.
St-Roch. Stonechat Museum.


"Vous voulez encore quelque chose ?"

La jeune serveuse, usée par son long service, pose des yeux rongés par la fatigue sur un de ses derniers clients, attablé au comptoir depuis une heure déjà. Seul, silencieux ou presque, il rumine le nez dans les multiples cafés qu'il ne cesse de commander. Intérieurement, la jeune femme espère qu'il n'aura rien à demander mais en voyant l'air usé de ce trentenaire blond qui aurait pu être séduisant s'il faisait des efforts, elle sait que son voeu ne se réalisera pas - il n'est pas du genre à penser aux autres, lui.

Tu devrais prendre un thé relaxant.

"Un autre café. Noir. S'il-vous-plaît."

Kent V. Nelson sourit à la serveuse qui se détourne de lui, incapable de lire en elle sa lassitude alors qu'il fut jadis un des meilleurs lecteurs des émotions humaines. Si sa connaissance des mystères de l'esprit et de l'âme est intacte, sa motivation à l'exercer a disparu et il n'est plus que l'ombre du grand psychiatre qu'il fut jadis. Il n'est plus que l'ombre de l'homme qu'il fut jadis d'ailleurs, tout simplement.

Ce breuvage va continuer de t'exciter et troubler ton corps. Un thé relaxant t'aurait préparé à tes futurs combats, et aurait facilité ton transit.

Kent acquiesce - en silence. Il a appris depuis quelques temps déjà à ne pas répondre en public à sa voix intérieure, à l'être qui rôde dans son corps et dans son esprit, avide de prendre pour quelques instants le contrôle. Nabu, le Seigneur de l'Ordre qui le guide quand il porte son heaume et même quand son crâne est nu, se croit autorisé de donner son avis sur sa conduite et sur ses choix. Une autre facette de sa nouvelle malédiction.

"Merci."

Nelson sourit à la serveuse quand elle lui sert son café. Les autres clients de la cafétéria du musée se lèvent déjà, conscients de la fin du service qui approche ; il connaît aussi cette deadline. Si cela fait une heure qu'il est ici, il étudie depuis la veille les horaires de l'établissement et ses différent point d'entrée, mettant en place différentes stratégies avec Nabu pour parvenir à leurs fins - et ce moment approche.

Buvant en une gorgée sa tasse, laissant quelques billets et un pourboire important à la jeune femme, Kent se lève et s'avance lentement vers la sortie de la petite cafétéria. Il récupère au passage le sac de sport qui reposait depuis une heure déjà à ses pieds, et referme derrière lui la porte de l'établissement.
Normalement, il devrait suivre la foule de visiteurs qui quitte le musée, qui sonne la fin des visites ; ce n'est pas le plan. Discrètement, Nelson disparaît dans les ombres du bâtiment, passant par quelques allées connues seulement de Nabu et de son étonnante "connaissance du monde". En quelques pas à peine, il parvient à une des arrière-salles du musée, là où sont stockées les oeuvres qui ne sont pas exposées ou qui sont en partance vers d'autres établissements.

C'est là sa destination - c'est là que doit se trouver l'Arc Céleste de Yi.

Cette arme, millénaire, choisit depuis des générations un héros chinois pour protéger son peuple et mettre en avant les valeurs sur lesquelles l'Empire s'est depuis toujours construit. Nabu a indiqué à Kent que l'Arc avait disparu de Chine quelques semaines plus tôt, apparemment subtilisé par un voleur qui a su s'en emparer au sein même de la forteresse des Great Ten, les super-héros chinois.
Même si l'équipe elle-même est à la recherche de l'Arc, Nabu a ordonné à Nelson de récupérer pour lui-même l'arme : celle-ci est trop importante, trop dangereuse pour être laissée aux mains de criminels - voire même de mortels.

Tenant toujours son sac de sport par la sangle, l'ancien psychiatre fait claquer ses chaussures sur les dalles de l'arrière-salle, cherchant du regard l'Arc qui aurait été abandonné là par son voleur. Sur ses gardes, il fait confiance à Nabu pour l'avertir en cas de danger - peut-être à tort. Le Seigneur de l'Ordre semble étonnamment silencieux depuis plusieurs minutes, alors que le danger guette autour du trentenaire. La récupération de l'arme ne sera peut-être pas aussi facile que prévue...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Lun 25 Fév 2013 - 23:34
"Shadow Thief !",sifflais-je entre mes dents en voyant aux infos qu'une silhouette noire volaient des bijouteries en laissant des flèches noires semblables aux miennes un peu partout sur les lieux du crime.
Pourquoi Shadow Thief faisait cela? Certes j'avais essayé de le tuer, mais c'était les affaires, rien de personnel.
Et puis cela faisait des années, des flèches avaient été tirées depuis, et aucune contre lui. A moins que quelqu'un ou quelque chose lui en donnait l'occasion.
Son dernier méfait s'était passé non loin de St-Roch, cette ville plantée au milieu des Bayous bordant le Mississippi.
Et c'est vers cette ville que j'avais décollé. La Ligue des Assassins était beaucoup plus laxiste depuis un certain temps, et elle n'ordonnait plus au membre de rester au QG, et entre les contrats officiels, ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient. En tout cas, ils ne m'embêtaient plus quand je partais, même pendant un certain temps.

Shadow Thief allait bientôt arrêter de me faire passer pour un simple voleur de bijouterie, je valais mieux que ça. Et si il ne voulait pas de son plein gré, je savais comment l'y forcer.

J'étais enfin à St-Roch, il était 17h30.
Si ce voleur ciblait quelque chose ici, ce serait certainement le musée Stonechat, qui contenait des merveilles venant des quatre coin du monde, des trésors d'archéologie.
Je n'avais plus qu'à attendre la nuit pour l'attraper, et lui faire regretter de se servir de mes flèches.

21h50; la nuit noire était enfin là.
Je renfilai mon arc, amélioré par mes soins, dans mon dos. Puis courus de toit en toit jusqu'à arriver au musée.

22h05, je rentre dans le musée, il n'y avait qu'un garde dehors, et comme il n'était pas ma cible, et qu'il était peut être quelqu'un de bien, je ne le tuai pas, mais l'étranglai jusqu'à ce qu'il s'évanouisse.
Une fois dedans, je ne vis rien, et n'entendis rien.
J'évitai la surveillance présente dans le musée, regardant pièce par pièce, essayant de trouver Shadow Thief.
Je ne trouvai rien, jusqu'à ce que j'arrive à une pièce contenant des armures et armes asiatiques de tout les siècles, et de toutes les civilisations.
En effet, là je vis l'ombre du Voleur, il cassa une vitrine, ce qui déclencha l'alarme. Mais ce qui m'étonna, c'est qu'il venait de casser la vitrine avec un arc.


"Eh, prend ça.", criais-je en même temps que je tirai une flèche droit vers lui. Mais cette enflure d'ombre se rendit intangible et la flèche passa à travers lui. Il jeta l'arc sur le présentoir sur lequel reposait un sabre chinois, et courut vers un mur, je tirai une autre flèche, mais il passa à travers un portail qu'il venait de créer, amenant mon trait avec.

*Merde. Ce n'est pas aujourd'hui que je prendrais ma revanche.*

Je m'avançai ensuite vers l'arc qu'il avait lâché, et duquel émanait quelque chose de magique. Je passai mon arc en bandoulière, puis je tendis ma main pour le prendre,
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 27 Fév 2013 - 23:43
Kent V. Nelson connaît l'attente.

Mener de longues études de psychiatrie, se plonger dans les arcanes de la pensée humaine pour essayer d'aider, et finalement exercer en se rapprochant de ses patients et en tentant de les guider vers des jours meilleurs sont des activités qui l'ont amené à exercer un puissant contrôle sur lui-même. La marche du Temps pouvait comme se dérégler pour lui, quand la patience devenait sa meilleure arme et était sa seule façon de continuer à écouter, à interroger, à aider.
Quel dommage que Kent V. Nelson ait abandonné sa patience en perdant confiance en lui et en ses capacités.

Les presque cinq heures d'attente ont été une torture pour l'ancien psychiatre. Jouant véritablement au chat et à la souris avec les gardes, évitant les systèmes de sécurité plus ou moins rudimentaires du musée en se préservant des passages dangereux et en suivant son instinct, il a fait plusieurs fois le tour complet de l'établissement sans parvenir à véritablement trouver l'Arc Céleste.

Au fond, il espérait que Nabu lui indiquerait la localisation de l'arme, l'alerterait par un sentiment, une sensation... mais rien. Il n'a eu aucune information de la part de l'être qui hante son corps et son esprit depuis plusieurs semaines déjà - et il n'aime pas ça.
Même s'il n'est toujours pas à l'aise avec cette "présence", même s'il a beaucoup de mal à cerner les contours de la magie qui domine désormais son existence, il se sent presque rassuré d'entendre la voix du Seigneur de l'Ordre : elle le guide, le mène dans sa quête et lui permet de se sentir moins seul... moins fou.

Ce silence l'angoisse.
Et la présence de deux surhumains le tétanise.

Devant lui, un archer s'en prend à une forme noire, une ombre mouvante que Kent V. Nelson ne reconnaît pas. Sans Nabu, il n'a aucune connaissance des différents surhumains, super-héros ou super-vilains de ce monde : même si son oncle a subi la même malédiction que lui, l'ancien psychiatre n'a jamais développé d'intérêt pour cette population, ses rangs et ses dynamiques. Désormais confronté directement à eux, il est dans le flou complet, et ne sait donc pas qui est qui, et qui est du "bon" côté - et du mauvais.

L'ombre mouvante vient de disparaître, abandonnant l'archer qui se rapproche... d'un arc. Rien d'illogique, mais Kent en vient à se dire que tout ceci est peut-être le signe qu'il attendait : même si Nabu ne dit rien, même si l'ancien psychiatre est tétanisé sur place, tout ceci "marche" trop bien. Il erre dans le musée depuis des heures, est déjà passé dans cette salle sans savoir si l'Arc Céleste est ici, et voilà qu'en arrivant il croise deux surhumains dont l'un d'eux est à deux doigts de s'emparer d'un arc... ça fait beaucoup. Trop, pour quelqu'un qui ne veut plus croire aux coïncidences.

Malheureusement, si Nelson a bien des idées pour s'approcher discrètement, sans être vu, de l'inconnu, sa peur, son inhabitude et sa fatigue lui font échapper un geste malheureux : sans le faire exprès, sa main passe trop près d'un vase abandonné sur une table, qui chute lourdement au sol.
Une antiquité est détruite, et une cachette est révélée alors que Kent se fige en fixant l'archer, qui devrait certainement se retourner pour voir qui est à l'origine d'un tel bruit - et tomber dans le piège de l'ombre mouvante.

Cette dernière apparaît en effet juste au-dessus de l'archer, ses doigts sombres menaçants glissant lentement vers sa victime. Un sourire vicieux apparaît sur son visage noir, tandis que l'être appelé Shadow Thief est passé entre les murs et les ténèbres pour piéger son adversaire. D'ici quelques secondes, ses doigts transformés en véritable lames mortelles s'en prendront à Merlyn - à charge pour ce dernier d'encaisser ou d'éviter le coup !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 14 Mar 2013 - 22:19
[HRP: Vraiment désolé pour le retard, je t'avais un peu oublié XD]


Un bruit de vase brisé retentit dans la salle silencieuse du musée dans lequel je me trouvais. Shadow Thief venait-il d'être revenu pour me prendre par surprises? Non, il n'aurait pas fait de bruit, pas d'aussi loin. Mes yeux scrutent la pénombre à la recherche de ce qui était à l'origine de ce bruit.
Ce faisant, je ne fais pas attention à ce qui se passe au dessus de moi, Shadow Thief est bien revenu, mais pas où je regarde, mes oreilles n'entendent rien, juste le silence paisible de la nuit. Mais soudain, un sixième sens se déclenche, comme une alarme, comme un sens du danger qui m'indique je dois bouger, maintenant, si je veux rester en vie.

J'écoute alors mon instinct, je plonge dans une roulade en avant en même temps je dégaine mon arc et je sors une flèche du carquois sur ma jambe droite, et me retourne pour bander ma flèche sur des doigts noires qui remontent vers le plafond.
Je savais que Shadow Thief, cette petite frappe peureuse, était revenu pour m'attaquer dans le dos.


"Allons Shadow Thief, sors pour de bon, ou vas-t-en pour de bon.

Aucune réponse parlée, mais il attaqua à nouveau; cette fois il avait projeté son ombre à travers toute la pièce, et j'esquivai en bondissant en arrière, et tirai une flèche de gaz, espérant endormir le voleur, mais ça ne marche pas et je me retrouve devant l'arc étrange.
Je range mon arc, et le prend en main, et une sorte de sentiment d'envahissement de puissance envahit mon corps; comme si de la puissance magique brute traversait désormais mon corps.

Shadow Thief attaque encore, mais cette fois, j'ai une arme en main, et alors qu'il rejoint le mur d'en face après que j’eus esquivai de nouveau, je décoche une flèche, mais une énergie s'échappe de l'arc en même temps, brisant le bois et le métal de la flèche que je venais de tirer.
Le trait d'énergie touche le voleur qui laisse échapper un cri de douleur. Cette magie peut toucher les choses intangibles.

Je regarde l'arc, même si les traits qu'il dégage ne sont pas discrets, je songe alors à le garder dans le futur
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 24 Mar 2013 - 22:14
(HJ/ Pas de problème, je suis aussi en retard. Wink Après un petit début "tranquille", je pense qu'on va pouvoir prendre un peu de rythme et accélérer si ça te dit ! /HJ)

Il l'a.

De toutes les armes, de tous les objets présents dans la salle, l'archer vient de s'emparer de l'Arc Céleste de Yi, la raison-même de la présence de Kent ici. Même s'il ne le sait pas, il sent que Merlyn a désormais en main un élément qui n'aurait jamais dû arriver jusqu'à lui. Sûrement grâce à Nabu, et les nouveaux sens que l'ancien psychiatre développe à son contact, il comprend le danger et pressent de malheureux dégâts, quand le super-vilain n'arrivera plus à contrôler sa nouvelle acquisition et se laissera emporter par sa puissance.

Mû par un intérêt étonnant mais fort pour le destin des habitants de la ville, le trentenaire laisse tomber son lourd sac de sport au sol, bien conscient que les deux surhumains n'ont pas - encore - d'intérêt pour lui. D'ici quelques minutes, quand leur combat aura pris un certain tour, quand ils se seront blessés et qu'ils auront besoin d'une pause, ils se rappelleront sa présence et essayeront de le faire disparaître... mais ce sera trop tard.

Lentement, avec des gestes gauches, Kent V. Nelson s'empare de l'objet enfermé dans le sac. Il n'en a pas encore l'habitude, il ne sait pas encore comment faire, mais il sent au fond de lui qu'il doit le faire - l'enjeu est trop grand, les forces en présence trop inconnues, la situation trop dangereuse.

En quelques secondes, il prend l'objet dans ses mains et le pose sur son crâne.
Et tout change.

Un éclair blanc et doré aveugle les personnes présentes. Une tornade dorée apparaît à l'endroit où se trouvait quelques secondes plus tôt Kent V. Nelson. Une impression de puissance se dégage de la scène - et une silhouette imposante, encapée, prend lentement place à quelques mètres de Merlyn et du Shadow Thief.



Docteur Fate est là.
Et même s'il n'a pas encore l'habitude de ses nouvelles capacités, de ses nouvelles responsabilités, l'actuel propriétaire du Heaume de Nabu en connaît suffisamment sur ses nouveaux pouvoirs pour lancer les hostilités. Sans un mot, il lève les bras pour envoyer deux rayons d'énergie dorée intenses vers ses deux adversaires, en espérant que cela suffirait pour les immobiliser et récupérer l'Arc.

"Vous n'avez rien à faire ici. Il est temps de mettre de l'Ordre dans ce musée et dans cette ville."

Kent V. Nelson n'a pas encore vraiment l'habitude des dialogues de surhumains, mais il se laisse guider par quelques "conseils" murmurés par Nabu dans son oreille. A voir s'ils fonctionnent, et si ses attaques auront eu un peu de réussite...
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 3 Avr 2013 - 16:22
J'avais cet arc magique, je ne savais pas d'où il venait, ni ses pleines capacités.

Je cherchai Shadow Thief du regard, attendant une opportunité de lui décocher un trait magique dans son ombre, afin de m'en débarrasser une bonne fois pour toute.
Mais il resta caché, en pleutre qu'il était.

Cependant, quelque chose arriva, un éclat blanc aveuglant emplit toute la salle du musée, m'obligeant à fermer les yeux et à mettre un bras devant pour ne pas finir non-voyant pour toujours.
Puis la lumière s'estompa et, çà peu près d'où venait le bruit de vase cassé, une tornade dorée de la taille du personne apparut, quelques secondes après que la tornade soit passée, un être apparu à cet endroit.
Il, car la silhouette était celle d'un homme, était habillé de bleu clair et d'or: un pantalon bleu comme le torse, le tout séparé par une grosse ceinture dorée, et terminé aux pieds par des bottes d'or éclatant, et aux mains par des gants de la même couleur. Il portait également une cape, dorée également. Mais le plus intéressant était son couvre-chef, un casque d'or, brillant malgré l'obscurité ambiante.

Allié ou ennemi, je ne savais pas. Quoique je n'ai pas vraiment d'allié.
Shadow Thief apparu alors non loin de moi, silencieusement.
Puis l'homme aux habits d'or et de bleu envoya des éclairs énergies dans notre direction. Sans m'occuper de Shadow Thief, je plonge derrière une vitrine, puis je décoche un trait magique dans sa direction.

Ainsi, c'était bel et bien un ennemi, un ennemi magique qui plus est. Mais si il voulait se la jouer aux êtres magiques, il allait être servi, mon nouvel arc allait me servir énormément dans cette situation. Je devais éliminer le sorcier en premier, puis m'occuper de Shadow Thief, si il n'avait pas disparu, ensuite.

Je sorti de ma cachette, tirai plusieurs flèches magiques et changeait de couverture.
Je pensais avoir l'obscurité comme allié, je ne savais pas si il voyait dans le noir, mais moi ça ne me dérangeait pas plus que ça. Tant que je restais caché dans l'ombre, j'avais l'avantage.

Je tirai une nouvelle décharge avec l'arc et je changeai encore de zone de couverture. Allant vers la sortie de cette pièce de musée. Si je ne pouvais pas le tuer, je m'échapperais. Je ne regardais pas vraiment si je le touchais; pour l'instant, c'était juste des tirs de couvertures, si il me suivait, je l'attendrais dans la prochaine pièce.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 3 Avr 2013 - 23:57
Aucune des flèches de Merlyn ne touche leur cible.

Alors que Shadow Thief disparaît dans les ombres suite à l'apparition d'un nouvel acteur dans le jeu, le Docteur Fate utilise ses capacités uniques pour se téléporter. Disparaissant bien avant que le premier projectile, et les prochains, n'arrive là où il se trouvait quelques secondes plus tôt, le nouvel arrivant s'efface dans le musée, laissant le deux super-vilains dans l'expectative.

Pendant plusieurs longs instants, un silence pesant tombe dans cette arrière-salle. Shadow Thief est toujours absent, perdu dans les ténèbres et attendant son heure ; l'archer, quant à lui, essaye de s'échapper et assure ses arrières avec sa nouvelle arme, mais une forme fait soudainement son apparition devant lui.

"Toute fuite est vaine."

Téléporté juste devant Merlyn, Kent V. Nelson décide de créer une illusion contre son adversaire, suffisante pour l'occuper et le neutraliser. Sans grande expérience pour le moment de ses nouveaux pouvoirs, il se concentre sur des choses connues, des cauchemars classiques et généralement partagés par le plus grand nombre. Puisant au fond des capacités de Nabu, il fait alors apparaître des monstres propres à terrifier n'importe qui.



Autour de Merlyn, des créatures terribles, des sortes de serpents géants et affamés, s'approchent, leurs dents luisantes et prêtes à le dévorer. Même si l'archer a des nerfs d'acier et une énorme expérience des combats et des super-pouvoirs, le mercenaire ne peut qu'être troublé pendant au moins quelques secondes face à cette apparition - et c'est juste ce qui suffit pour le Docteur Fate.

Mû par le désir de récupérer l'Arc Céleste, d'empêcher deux hommes dangereux d'en abuser et conseillé intérieurement par quelques remarques silencieuses de Nabu, l'ancien psychiatre se sent en confiance. Ses mains gantées s'approchent de l'arme tenue jusque-là par Merlyn ; il n'est plus qu'à quelques centimètres de s'en emparer quand Kent V. Nelson pousse un terrible cri de douleur.

Frappé violemment et sadiquement dans le dos par les doigts acérés du Shadow Thief, l'inexpérimenté Docteur Fate se plie en deux, recule et s'éloigne de l'Arc Céleste de Yi.
Troublé, blessé temporairement, incapable de se reprendre, il ne peut maintenir l'illusion et libère sans le vouloir Merlyn. Alors qu'il essaye de rassembler son énergie, Kent V. Nelson se rend alors compte que les deux super-vilains sont désormais autour de lui... et qu'il est incapable de combattre pour les prochaines secondes. Avec de la chance, ils vont s'acharner l'un contre l'autre et lui laisser le temps de revenir à de meilleures dispositions - mais s'il avait de la chance, il ne serait bien sûr pas ici.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 12 Avr 2013 - 20:17
Soudain devant moi, apparurent des monstres hideux, issues des pires cauchemars imaginables. Des sortes de dragons sans ailes, des têtes d'hydres sans corps, qui avancent alors vers moi, pendant quelques demi-secondes je reste pétrifié devant ce qu'il vient d'apparaître à mes yeux; puis je me remets, et commencent à me défendre en donnant des coups latéraux avec mon arc, mais celui-ci passe à travers les images terrifiantes, sans rien leur faire.
Puis je me souviens que l'arc est magique, et que ces flèches d'énergies doivent être les plus aptes à me débarrasser de choses semblables.

Mais alors que j'allais en finir avec les monstres, le héros au costume bleu et or, qui était en train d'avancer vers moi pour reprendre l'arc, pousse un cri de douleur. Je relève la tête et voit Shadow Thief derrière lui.
Le justicier recule, plié en deux de douleur apportée par le coup de Thief. Les illusions disparaissent instantanément, et l'homme au casque tombe à terre.

Je me relève, et voit que Shadow Thief est devant notre ennemi commun. Je le rejoins.
Mais ce voleur n'allait pas s'en tirer comme ça, en quelques secondes fugaces, trop rapides pour que l'ombre ait le temps de comprendre ce qu'il se passe, je levai l'arc et je lui décochai un trait magique en plein dans la poitrine, entre les deux pectoraux. Il recule et crie de douleur, et disparait dans le sol.

Je me retourne alors vers le héros qui m'a fait perdre du temps.

"Cet arc me plaît bien, je pense à le garder. Et toi, le héros en collant bleu, tu vas me laisser partir avec."

Je vise alors mon ennemi, et bande l'arc, prêt à le tuer avec une flèche magique.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 14 Avr 2013 - 18:15
Le Docteur Fate est à genoux.

Sous le heaume, les dents serrées, l'actuel hôte de Nabu souffre et fait face à l'Arc Céleste de Yi, bandé et prêt à tirer une flèche magique, certainement capable de le tuer. Même s'il sait que son nouveau statut, ses nouveaux pouvoirs, lui permettent une certaine protection face aux attaques surhumaines, il est pleinement conscient que l'arme immortelle et surnaturelle que Merlyn tient dans ses mains peut passer au-delà de son bouclier, de ses sorts de protection.
Kent V. Nelson est en danger de mort - et il laisse son instinct, et celui de Nabu, réagir.

Une intense énergie dorée entoure subitement ses deux mains gantées, avant qu'un gigantesque rayon d'énergie psychique s'échappe du casque du Docteur Fate pour venir frapper directement le mercenaire. Le crâne de ce dernier est touché, son esprit est agressé par des dizaines, des centaines de coups de couteau télépathiques le frappent en même temps.
Derrière son heaume, l'ancien psychiatre profite de la douleur qu'il est en train d'infliger à celui qui le menaçait quelques secondes plus tôt, mais il sait très bien qu'il ne doit pas relâcher son attention. Merlyn est agressé psychiquement, mais il est conscient que son adversaire peut se relever d'une telle attaque : il a l'air suffisamment expérimenté et doué dans sa partie pour avoir déjà eu affaire à de telles pratiques. Il ne peut pas se contenter d'une telle méthode s'il veut récupérer l'Arc Céleste et achever sa première vraie mission.

Cependant, il doit avant tout régler un autre problème : l'être ténébreux qui l'a agressé quelques instants auparavant, et qui l'a fait risquer bien pire avant qu'il ne se reprenne.
D'un mouvement ample de la cape, Kent se tourne et fait face au Shadow Thief, qui souffre au sol, une flèche magique plantée au milieu du torse. Il ressent sa souffrance, il ressent son désespoir et son incompréhension face à un tel phénomène - mais il ressent encore sa douleur quand son ennemi l'a frappé en plein dos, et il sait comment réagir.

D'une pensée, Shadow Thief est entouré d'une aura dorée, et s'élève rapidement au-dessus du sol. Quelques secondes plus tard, le Docteur Fate place ses mains au-dessus du corps immobile et douloureux du mercenaire. Il se concentre alors, et le Shadow Thief pousse soudainement un important cri de douleur ; peu à peu, l'énergie mystique du Seigneur de l'Ordre pénètre les ombres, la chair même du surhumain pour faire reculer les ténèbres qu'il contrôle depuis des années maintenant.

Pendant de très longs instants, Kent utilise son pouvoir pour "mettre en pause" les capacités de Shadow Thief, pourtant d'origine extraterrestres. Peu à peu, le mercenaire retrouve une apparence normale, et s'enfonce dans l'inconscience en ayant retrouvé sa forme humaine normale.
Pour plusieurs jours, voire plus, le Shadow Thief ne sera plus capable de retrouver les ténèbres - et c'est exactement le projet de son bourreau.

Lentement, le Docteur Fate se tourne à nouveau vers Merlyn, auréolé d'une aura de puissance et confiant après avoir repris un peu les rênes de la situation.

"Donne-moi l'Arc, et tu pourras fuir. Persévère, et tu subiras le même sort."

De profil, l'ancien psychiatre attend alors la réponse de son adversaire. Il ne sait pas vraiment comment le mercenaire va réagir, il ne sait pas vraiment jusqu'où il est capable d'aller, mais il a bien compris la dangerosité de laisser une telle arme dans les mains d'un tel homme - et il est temps de l'empêcher de nuire.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 17 Avr 2013 - 23:41
Soudain un mal de tête se fait ressentir, comme si des dizaines, voir plus, de coup de poings s'abattaient sur mon crâne. Je porte mes mains à la tête, laissant tomber l'arc au sol.
Mais je réalise bien rapidement qu'il ne s'agit que d'attaque psychiques du justicier casqué. Je mets donc tout mes efforts à lutter contre cette invasion inopiné, cette violation de mon esprit. Heureusement, Al'Ghul a entraîné ses élèves à cette pratique; comment lutter contre l'invisible et l'intouchable. La douleur se fait de plus en plus intense.
Mais nous sommes l'invisible et l'intouchable. Nous nous battons avec et contre cela, rien d'autre n'est intouchable que les ombres. J'arrive à lutter contre ces coups psychiques, petit à petit je reprend le contrôle sur mon corps.

Je rouvre lentement les yeux pour voir le justicier s'occuper de Shadow Thief, il fait disparaître la flèche magique planté dans le corps noir, puis la lumière du héros s'infiltre dans le corps du voleur, qui devient petit à petit normal, il regagne son aspect humain. L'homme en bleu lui a enlevé son costume, Shadow Thief n'est plus qu'un simple homme normal sans pouvoir.
Le justicier laisse l'homme dans une bulle de lumière et se retourne vers moi pour dire d'une voix venue d'ailleurs:

"Donne-moi l'Arc, et tu pourras fuir. Persévère, et tu subiras le même sort."

Cet arc valait-il vraiment le coup de rester au risque de me faire arrêter? Probablement.
Fuir était-il dans ma nature? Certainement.
Fuir avec l'arc était-il le choix le plus judicieux? Probablement pas.
C'est pourtant ce que je choisis de faire. Je tirai une flèche sur le héros avant de laisser tomber une bombe fumigène qui relâcha de la fumée au contact du sol; la fumée envahit rapidement les lieux, et en quelques instant je fus ailleurs qu'à l'endroit où le justicier m'avait vu pour la dernière fois.

Je sautai à travers une fenêtre pour tomber en roulade sur l'herbe dans une cour. Le bris de vitre déclencha une alarme.
Les gardiens du musée allaient tous rappliquer; tout comme la police.

Je courus vers l'arrière du musée, et sautai par dessus une façade bloquant le passage grâce à un coup de jet-pack. Puis je continuai mon chemin jusqu'à un immeuble sur lequel je grimpa à coup de propulseur. Je courus ensuite sur plusieurs toits avant de regarder si le héros m'avait suivi.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mer 1 Mai 2013 - 20:05
(HJ/ Désolé du retard ! /HJ)

Le Docteur Fate n'a pas suivi Merlyn - en tout cas, ce dernier ne voit pas la silhouette si reconnaissable de son adversaire derrière lui.

Quelques minutes auparavant, l'ancien psychiatre n'avait pas prévu l'attaque dans le dos du mercenaire. Persuadé que sa démonstration de force aurait suffi à convaincre son ennemi d'abandonner l'Arc Céleste de Yi, il ne s'était pas attendu à être ainsi agressé, et à perdre la trace de l'archer.

Kent V. Nelson a fait là la démonstration de son inexpérience.
Mais il apprend vite.

Utilisant ses capacités télépathiques, le tout nouveau sorcier est entré en contact avec les habitants de la ville autour du musée, pour les forcer à fixer les toits et ainsi retrouver la trace de Merlyn. En quelques instants, il a réussi à "voir" par les yeux d'autrui son adversaire, et une petite tornade dorée apparaît à quelques mètres à peine du mercenaire, sur un toit devant lui.

"Je ne connais pas ton nom, archer."

L'ancien psychiatre souffre encore de la flèche plantée dans son dos, même si ses nouvelles capacités l'ont protégé et lui permettent d'encaisser plus longuement que les autres. Apparu définitivement devant Merlyn, il "charge" ses poings gantés avec son énergie mystique et fait face à son adversaire.

"Mais je sais que tu as été trop loin : rends-moi cet arc."

Hors de question de lui laisser une arme aussi puissante : elle doit être arrachée à ses mains, et laissée dans un endroit où des gens aussi dangereux que lui ne pourront pas y avoir accès.
Sans rien ajouter de plus, le Docteur Fate envoie deux énormes rafales d'énergie vers Merlyn. Il enchaîne son attaque en créant des chaîne d'or tout autour du mercenaire, pour l'empêcher de bouger et l'emprisonner. Il achève son agression d'importance par plusieurs piques psychiques, qui ne sont malheureusement pas contrôlées : plusieurs innocents, présents dans l'immeuble sous eux, sont également les victimes des cauchemars envoyés par Kent pour stopper définitivement son ennemi.

Nelson en est conscient et s'en veut, mais il espère surtout en avoir fait assez pour appréhender Merlyn et arrêter toute cette folie. C'est, finalement, sa première vraie mission, et il est hors de question d'échouer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 3 Mai 2013 - 15:23
Spoiler:
 

Je continuai tranquillement pendant plusieurs minutes, croyant que le justicier avait perdu ma trace.
Je l'avais quitté alors qu'il était aveuglé, et je ne pensais pas qu'il pourrait me rattraper, encore moins aussi rapidement.
Mais pourtant, il apparut devant moi dans une tornade d'or et déclare.


"Je ne connais pas ton nom, archer. Mais je sais que tu as été trop loin : rends-moi cet arc."
- Tu n'as pas besoin de connaître le nom de celui qui te tue.", lui répondis-je avant de décocher plusieurs flèches magiques dans sa direction. Mais les traits n'arrivent pas à destination, le justicier magicien a réussi à se protéger des projectiles mortelles.

Et il réplique immédiatement en m'envoyant des rafales d'énergies, accompagnés de chaines autour de moi; avant d'être piégé, j'arrive à éviter le gros de l'attaque, mais je reçoit quelque coups magiques qui m'affaiblissent.
Mais il ne s'arrête pas là, et m’envoie des piques psychiques qui s'insèrent dans mon esprit et qui le remplissent de vision cauchemardesques qui me donnent un mal de tête atroce, m'obligeant à porter mes mains à mes temps, lâchant ainsi l'arc magique qui glisse sur le toit.

L'attaque mentale semble durer une éternité, je n'arrive pas à me débarrasser des cauchemars qui m'envahissent.
Comme de loin, alors que j'arrive à éliminer mentalement chaque apparition, je me sens tomber à genoux, puis sur le ventre et je finis par me secouer fortement pour terminer sur le dos.
Là j'arrive peu à peu à reprendre le dessus sur mon esprit, je rouvre mes yeux, tremblant et faible.
Je sais que j'ai échoué, je n'ai pas la force de riposter contre le justicier. Je n’essaie même pas et me concentre juste pour récupérer tout mon esprit et mon corps.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 4 Mai 2013 - 23:11
(HJ/ Parfois, court suffit aussi. Wink Je pense m'arrêter là pour ma part, je t'offre une porte de sortie qui te convient, j'espère. J'ai beaucoup apprécié ce sujet, qui a été ma première aventure avec Dr Fate : il a une consonance particulière pour moi et je te remercie de ces bons moments de jeu ! A bientôt. /HJ)

Kent V. Nelson goûte avec un grand plaisir la joie de la première victoire.

Jusque-là maltraité et mené par Shadow Thief et Merlyn dans ce combat, il a réussi à retourner la situation pour l'emporter. Lévitant au-dessus du toit, il pose ses yeux sur l'Arc Céleste de Yi, qui gît désormais à quelques mètres de son voleur. D'un geste, il ordonne à l'arme mystique de s'élever au-dessus du sol grâce à ses nouveaux pouvoirs, et l'attire définitivement vers lui.

S'emparant de l'objet, il ressent immédiatement toute sa puissance - et se laisse presque emportée par elle. Il n'est pas étonnant que le Shadow Thief et Merlyn aient voulu le prendre et le garder : l'Arc force celui qui le porte à le garder, et lui donne une force nouvelle comme jamais vue auparavant. Avec un peu d'habileté, le propriétaire de cette arme serait capable de tout faire ; ça justifie amplement sa mise à l'écart des affaires humaines.

"Tu fais bien d'agir ainsi, Kent V. Nelson. L'Arc Céleste de Yi n'est pas fait pour les mortels."

L'ancien psychiatre acquiesce, mais ne peut s'empêcher de songer aux multiples propriétaires de l'arme dans les régions asiatiques. Malgré sa puissance, il a été très souvent utilisé pour protéger les faibles et les innocent en Chine, et plusieurs légendes font état de héros mythiques qui ont pu s'adjuger la force de l'Arc. Apparemment, Nabu n'est guère versé dans la confiance aux humains, même s'il a fait don de ses pouvoirs dans ce heaume et dans cette amulette.

Cependant, tout à son analyse de l'arme mystique et au plaisir de la première victoire, le Docteur Fate n'a pas fait attention aux forces de police, qui se rapprochent de plus en plus. Les sirènes deviennent de plus en plus puissantes, et l'ancien psychiatre s'en rend soudainement compte alors qu'ils ne sont plus qu'à quelques mètres.

Fixant Merlyn, blessé tant physiquement que psychologiquement, il doit réfléchir vite et décide d'abandonner là son ennemi, de toute façon incapable de se reprendre.
S'envolant définitivement au-dessus de St Roch, gardant l'Arc Céleste de Yi entre ses mains, il abandonne ses adversaires à la police et se prépare à rejoindre la Tour du Destin pour y entreposer l'arme jusqu'à ce qu'il lui trouve une utilité. Même si tout n'a pas été parfait, il a réussi à empêcher deux criminels de s'emparer d'un objet bien trop puissant - pour une première, c'est très encourageant, se dit-il en souriant sous son heaume et en disparaissant dans un portail de téléportation.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 12 Mai 2013 - 15:30
Soudain, je rouvre mes yeux, je ne sais pas combien de temps je suis resté inconscient, je ne me souviens même pas m'être évanoui. J'entends des sirènes de police, comme si elles étaient loin; mais les lumières rouges et bleus qui dansent sur les bâtiments m'indiquent qu'il sont juste en bas.
Je me relève péniblement, chancelant, obligé de me tenir contre la porte des escaliers, pour ne pas retomber. L'attaque mentale du héros en bleu et or m'a presque mis hors d'état pour de bon; sans l'entraînement de la Ligue, je pense que je me serais retrouver dans un état plus que déplorable.

Il n'y a d'ailleurs plus de trace du justicier, ni de l'arc magique; il m'a laissé ici, pensant sûrement que je les policiers viendraient me récupérer tranquillement.
Des bruits de pas résonnent dans la cage d'escalier. Ils arrivent je n'ai pas beaucoup de temps. Je marche vers le bord du toit, et regarde en contrebas; trois voitures de patrouilles sont dans la rue, mais il n'y a que trois policiers qui surveillent le bas, ce qui fait que trois autres sont en train de monter.
Je prend mon arc, et me mets face à la porte. J'attends qu'ils ouvrent la porte pour m'en débarrasser un par un au vu de l'étroitesse de l'ouverture.

La porte s'ouvre, un policer, l'arme au poing sort en premier, me disant de me rendre, je tire une flèche. Le trait manque la cible mais touche son collègue derrière.
Je ne suis vraiment pas en forme.
Je prend une nouvelle flèche, une explosive, que je tire en direction du premier agent de police. Je le touche en plein dans la poitrine, le choc le fait reculer dans la cage d'escalier, un de ses deux collègues restant le rattrape. Une seconde après la flèche explose, tuant tout les policiers présents dans les escaliers et détruisant l'entrée.

Il est temps de partir.
Je cours, mais avec du mal, toujours un peu chancelant, et je saute du toit et à l'aide du jet-pack je passe par dessus plusieurs bâtiments.
Je me réceptionne sur un nouvel immeuble avec une roulade incontrôlée.
Je prend un peu de temps pour reprendre tout contrôle.

Quelques minutes plus tard, je me dirige vers ma planque dans cette ville.
Demain, je serais ailleurs.


FIN

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
 

La Quête de l'Arc Céleste de Yi [Merlyn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'argus bleu céleste
» [Fombelle, Timothée (de)] Céleste, ma planète
» Phare céleste
» [Luminet, Jean-Pierre] La Discorde céleste
» Et voici l'argus bleu céleste

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: St-Roch :: Stonechat Museum-