[SVM2] Poison et Sédition

Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 19:26
[HRP : Ce sujet fait suite à celui-ci http://dc-earth.fra.co/t2901-merlyn-l-arnaqueur]


La Gare de Central City, nombril ferroviaire des États-Unis ne cessait jamais d'être en activité. Même alors que les aiguilles des horloges de chaque quai, de chaque couloirs et de chaque escaliers, pointaient les chiffre de 3h et 30 minutes du matin, le personnel autant que des clients, en nombre certes bien réduit en comparaison aux heures diurnes, étaient en animation.
Les trains de marchandises circulaient activement et quelques navettes proposaient des voyages nocturnes avec ou sans couchettes.

Ce n'était pas le lieu le plus tranquille pour discuter complot, mais justement, Merlyn comptait se fondre dans la masse populaire cette fois-ci, pour plus de discrétion.
Il commençait à avoir des soupçons concernant ses précédents contacts en lien avec le projet qu'il nourrissait. Les éliminer pouvaient être plus suspect que d'acheter leur silence et de les faire surveiller. Car, si l'un d'eux allertait la fille du Démon du piège qu'il lui tendait, il serait à nouveau traqué par la Ligue et cette fois-ci, il n'était pas sûre d'en survivre.
Malgré cette nécessité à réduire au plus faible le nombre de ses contacts, à sélectionner les plus dignes de confiance, il avait cette nuit là donné rendez-vous à une femme qu'il allait devoir considérer comme une nouvelle alliée. Une tueuse bien connue pour sa forte tendance à la trahison...

Elle figurait en fin de liste, mais tous ces prédecesseur avaient été incapable d'analyser correctement la substance qu'il avait réussit à se procurer et de concevoir un poison capable de fonctionner en étroite relation avec celle-ci. Aussi reconnu comme une experte en poison qu'une traitresse, Cheshire était donc son dernier recours.

Il l'attendait donc à la terrasse d'un Café à l'interrieur de la gare ; portant un costume d'affaire d'un gris clair qui allait parfaitement avec le teint grisonnant de ses cheveux. Les autorités connaissaient son visage, mais il savait comment se voiler face à chaque caméra et chaque regard soupçonneux tant en modifiant légèrement ses traits à l'aide de quelques artifices pour ne prendre auxuns risques.
L'établissement fonctionnait 24h/24h mais les clients étaient peu nombreux même si le café coulait à flot pour faire tenir ceux qui attendaient leur train.
Lui même en avait commandé un, bien noir et un croissant plutôt frais. Il tenait également un magazine sportif en main et ne pouvait s'empêcher de jeter un œil amusé aux pages concernant le biathlon traitant d'une variante de la displine : Ski de fond et tir à l'arc.



[HRP : C'est logiquement à Cheshire de poster afin de nous installer avant que le Flash n'apparaisse. Si tu as besoin d'avoir des éléments te mettant sur ma piste, Flash, tu peut me MP à Mary Marvel.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 10 Nov 2015 - 22:42
Cheshire entra dans le café de la gare de Central City et chercha du regard Merlyn qui lui avait donné rendez-vous. Un homme était assis à une table, tenant un journal. Sans son uniforme d'archer noir, il était presque méconnaissable, mais elle sut que c'était lui. Ils s'étaient vus à la réunion du Secret Six. Ils étaient alliés malgré eux au sein de ce groupe. Mais cette nuit, ils allaient s'entretenir à la demande particulière de Merlyn. La mercenaire aurait pu être honorée qu'on la demande elle, et pourtant elle ne ressentait rien de particulier. Merlyn lui rappelait incontestablement ce groupe dirigé par Mockingbird et donc le chantage que la mystérieuse personne derrière un simple nom lui faisait. Elle avait la tête ailleurs ce derniers jours. Mais elle devait se concentrer sur ce que Merlyn avait à lui dire maintenant, cela allait lui occuper l'esprit. Elle ne se méfiait même pas à vrai dire.

Vêtue d'une veste et ayant posé sur sa tête une casquette, elle marchait les mains dans les poches en direction de l'ennemi juré de Green Arrow. Elle slaloma entre deux hommes qui se levaient de leur siège pour probablement partir prendre un train, et arriva enfin devant Merlyn. Prenant place sur la chaise en face de la sienne sans même attendre un salut, elle ouvrit un peu sa veste, repoussa ses cheveux derrière ses épaules et rabaissa sa casquette sur son front. Le regard sombre, elle sourit à son pair.

- Me voilà. Je vois que tu as prit la peine de me commander un café, c'est attentionné, dit-elle en s'adossant à la chaise tout en croisant les bras. Je plaisante. Je suis ultra active h24.

Le mouvement permanent dans la grande gare éveillait tous les sens de Cheshire. Quoi qu'il lui demande, la jeune femme était fin prête. Comme toujours.

- En quoi puis-je me rendre utile? demanda-t-elle en plongeant son regard dans le sien.

Ceci ne laissait aucun doute à Merlyn que Cheshire ne travaillait jamais sans retour. Mais il était au courant de cela, elle en était sure.
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4207
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Jeu 12 Nov 2015 - 13:02
Bonjour Monsieur, je vous sers un café?

Euh... non je ne bois jamais de café. Un chocolat chaud peut-être avec une danoise, elles ont l'air savoureuses.


Toute suite.

Barry Allen prit sa commande et alla s'asseoir. Il n'y avait rien de tel que de prendre simplement un moment de repos. Tout allait extrêmement vite à Central City, mais c'était encore pire dans la vie de Barry Allen. Il ne s'en plaignait pas, car pour lui chaque minute d'attente paraissait encore plus longue, mais suite à toute ce qui c'était passé autant à Star labs avec Static, qu'avec la ligue ou même qu'avec Jax-Ur, il trouvait que c'était un moment adéquat de relaxer.

Il était venu à la gare, car il attendait un appel du directeur Singh. C'était les évaluations annuelles. Il allait encore se faire dire qu'il était trop lent et lui répondrait qu'il fallait du temps pour un travail concluant. C'était la même rengaine à chaque fois, mais Barry y avait pris l'habitude et comprenait que Singh ne faisait que répéter ce qu'il devait faire. Au final, Barry n'avait jamais été congédié, car il faisait très bien le boulot et c'était l'un des seuls policiers scientifiques qui n'avait jamais eu de surprise dans un contre interrogatoire lors d'un procès. Quand on prend son temps, on est certains de ce qu'on avance.

Il aimait bien ses petits bains de foule incognito. Cela lui permettait de rester avec le monde. Il se plaisait d'ailleurs à se considéré au même niveau qu'eu. Après tout, il l'était. Cela aurait pu être n'importe lequel d'entre eux qui aurait été frappé par la foudre. Il avait toujours fait une priorité dans sa tête et son coeur de rester près des gens de Central City. Alors que Batman jouait dans l'ombre, que Wonder Woman jouait les moralisatrices, que Superman volait au-dessus de la masse, qu'Aquaman dirigeait son peuple tel le roi qu'il était que Green Lantern s'occupait "part-Time" de sa ville, lui, il courait au coeur même de la ville. Il était le voisin de chacun de ces concitoyens, il était leur ami et surtout, il était l'un d'eux, rien de plus rien de moins.

Ouch...

Il se brula la langue à sa première gorgée de chocolat chaud.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Nov 2015 - 15:07
[HRP : Merci pour votre célérité.]


« Le café est bien le plus doux des dopants auxquels nous n'ayons goûté au sein de la Ligue. » répondit l'assassin en refermant son magazine pour saluer son invité.

« Merci d'être venu. »

Cheshire passait bien plus inaperçue que lui dans ses vêtements urbains, mais il ne pouvait imaginer s'affubler d'une telle casquette. Que ce soit en tant que Merlyn ou lors de sa précédente vie sous le nom d'Arthur, il avait toujours pris soin de se vêtir avec goût même lorsqu'il s'agissait nécessaire de se déguiser.
A eux d'eux ils formaient alors un duo improbable à cette table de café, mais qui les remarquerait ?

Une fois installée la tueuse alla droit au but, Merlyn répondit sans sourciller :

« J'ai besoin de tes services en effet. »

« Ta maîtrise des poisons est de notoriété publique. Je sais à quel point tu es douée pour cela, au point même que j'ai douté une seconde avant de boire ce café que j'ai commandé dix minutes plus tôt.
Je n'ai pas pu me résoudre à prendre le risque d'y toucher... »


Il insista sur cette dernière phrase en observant bien la réaction de Cheshire.
Son attitude pouvait vraiment passer pour celle d'un paranoïaque, mais lorsqu'il comptait discuter affaire avec une experte en poison, la prudence était appropriée.
Si la jeune femme avait pu atteindre la deuxième place en terme de réputation pour ses actes d'assassinat, c'est bien parce-qu'elle se montrait redoutablement capable de tuer sa cible sans même ne l'avoir jamais vu.
Alors que Deadshot et plus encore lui même, préféraient le contact rapproché.

« Et c'est exactement ce dont j'ai besoin :
Un poison.

Une création inédite à partir de cet élément. »


Il sortir de sa poche une fiole contenant un liquide vert qu'il tenait entre le pouce et l'index en direction de Cheshire.

« Il me faut un poison qui affecte uniquement ceux qui ont déjà ce liquide dans leur sang. Pas un poison rapide et violent, mais un poison lent qui affaiblis suffisamment pour me permettre de porter le coup fatal à ma cible. »

« Tous ceux qui ont essayé ont échoué. Pense-tu en être capable ?... »
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Nov 2015 - 16:40
Cheshire sourit lorsque Merlyn lui apprit qu'il n'avait pas touché à son café. Et elle faisait des petits yeux de chat tout innocent. Mais bon, après lui avoir annoncé pourquoi il l'avait convoquée, elle redevint sérieuse plus que tout. Elle fut flattée d'être demandée pour concocter un poison, mais ce n'était pas étonnant puisqu'elle était la meilleure.

Quand il lui montra la petite fiole, Cheshire écarquilla les yeux. Non, mieux valait ne pas faire de conclusion hâtive... Elle le regarda dans les yeux et plissa les siens.

- Je peux faire ça. Bien sûr.

Elle laissait apparaître une impression de certitude, de fierté aussi, Cheshire montrait à autrui qu'on pouvait lui faire confiance SI on savait la récompenser. Les bras croisés, elle faisait la moue. Savait-il ce qu'elle voulait en retour? Qu'allait-il lui proposer? Non parce que, Cheshire allait réussir à faire ce poison. Donc elle espérait bien que Merlyn n'oublierait pas ça.

- Il me faudra deux jours minimum, dit-elle simplement.

Cheshire savait ne pas poser de question, mais connaissant un peu Merlyn une seule question brûlait à ses lèvres: qui allait déguster ce somptueux breuvage qu'elle allait préparer? Elle se garda bien évidemment de lui demander.
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4207
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Lun 16 Nov 2015 - 15:30
Barry regardait autour de lui sans trop d'envie particulière. Il attendait le signal de son téléphone cellulaire lui disant que sa convocation était arrivée. Entre temps il dégustait ses sucreries et profitait de ce moment de calme. Puis du coin de l'oeil quelqu'un attira son attention. Un être aux cheveux grisonnant dont le visage lui disait quelques choses. Quelques petits mouvements servant à déformer le visage furent remarqués par le policier scientifique habitué à scruter les moindres détails. Puis pour plus de certitude, il accéléra en mode speedforce. Il alla face à Merlyn de manière si rapide que le tout ne dura qu'une seule seconde. Seul un mouvement dans l'air fut perceptible.

Entre temps, Barry avait pu voir de face et comme il se devait, l'homme qui avait attiré son attention. Il s’agissait bien de Merlyn, le némésis de Green Arrow. Que venait-il faire à Central City, il était assied avec une femme que Barry n'avait pas cru pertinent de sonder. Il le regrettait un peu, mais il était trop tard. Il se demandait, s'il pouvait "laisser-faire" et observer. Puis il décida que non, après tout Merlyn était recherché par toutes les organisations mondiales de maintien de la paix. Il se changea donc extrêmement rapidement comme à son habitude. Cela se faisait tellement rapidement qu'il n'y pensait même plus. En moins d'une seconde, son costume était sur lui et il arriva à la table de Merlyn et son invité.

Je vais le dire qu'une seule fois. Vous me suivez jusqu'au poste de police local, ou je vous y amène maintenant.

Barry savait bien que c'était inutile et que côté intimidation Green Arrow était beaucoup plus expérimenté que lui. Cependant, c'était dans sa manière de procédé, il laissait toujours une chance aux criminels de se rendre. C'était, ce qu'il devait faire, car c'était un héros. Les mains sur la table, il était prêt à décoller en mode combat dans la seconde qui suivait, car il se doutait bien que cela ne serait pas aussi facile. Il ne négligea pas non plus l'angle de l'invité féminin de Merlyn. Bien qu'il ignorait encore qui elle était, il était naturel de pensé qu'elle était de même affiliation que l'archer noir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 17 Nov 2015 - 17:11
Cheshire ne se fit pas prier.
Elle accepta la demande de Merlyn et lui annonça même qu'elle pourrait lui préparer le poison très rapidement. C'était peut être sans compter sur l'extraordinaire nature de ce liquide que Merlyn avait recueillis quinze siècles plus tôt.

Mais, si elle se montra pas bavard, l'assassin voyait bien que la curiosité et la convoitise occupait son esprit et ses expressions. Un tel accord méritait contre-parti.

« J'apprécie.

Cet échantillon et tout à toi dans ce cas.
Et bien qu'il soit en faible quantité, il a déjà une grande valeur, tu le découvrira.

As-tu déjà entendu parlé des Puits de Lazare ?...

Si ce n'est pas le cas, mes connaissances se limite à celle de savoir que ce que tu tiens en main peut probablement te sauver d'une mort certaine. Guérir les blessures ou les maladies, voir même te faire gagner quelques années. Combien sont prêt à dépenser des fortunes pour une telle panacée ?

Si tu réussis bel et bien à produire ce poison. Même si cela sacrifie cet échantillon, je t'en offrirai d'autres.
Tu as ma parole, sur la tête de mon propre fils. Tu recevra une digne contre-partie. »


Il insista sur cette promesse. La fourberie est un art chez les ninjas, mais les assassins de la Ligue ont un code d'honneur et c'est bien l'une des illustres valeurs auquel l'archer tiens encore.
La vie de son fils était donc maintenant entre les mains de l'une des plus mortelles tueuses de la planète, en plus des griffes du Mockingbird.
La jeune femme devait surement être soumise à un chantage de la part du mystérieux leader du Secret Six, comme lui même. Si elle s'était enquêtée sur ses collègues, elle devrait pouvoir facilement en arriver à identifier le point faible de l'archer noir qui n'avait que très peu d'êtres chères dans son cœur.

Cette entente s'annonçait bonne, pourtant un trouble fête intervint :
Le Flash...

Apparaissant de nul part, il avait dû les repérer en amont. Si c'était un fruit de hasard cela ne menaçait pas réellement Merlyn, mais s'il l'avait suivis grâce à une fuite, c'était plus inquiétant.
Ce dernier n'était surement pas disposé à répondre à cette question, pour l'instant, tout du moins...
D'un seul clin d’œil, l'homme le plus rapide du monde pouvait l’amener au Commissariat pieds et poings liés. Face à de tels adversaires, l'arc et les flèches ne servaient à rien et évidemment l'assassin disposaient d'autres ressources.

« Tu ne sera pas surpris d'apprendre que nous allons refuser ces deux options, Flash.
Je te conseille de te détendre car, toutes actions précipitées de ta part coûtera de nombreuses vies à cette ville. »


Merlyn déplaça la chaise à ses cotés, entre lui et Cheshire ; invitant le justiciers à s’assoir comme s'il s'agissait d'un autre de ses invités.

« Je ne suis pas du genre à tuer les innocents que je piège régulièrement, mais je les laisse mourir si cela se montre nécessaire. Le Green Arrow a déjà eu ce sacrifice sur la conscience ? Prendrais-tu également le risque ? »

« A pouvoirs exceptionnels, mesures exceptionnelles. » termina-t-il avec un regard et un sourire mauvais comme pour confirmer la véracité de ses menaces.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2015 - 11:28
Ah oui en effet. Ce qu'elle tenait était extrêmement précieux. Bien entendu que Cheshire connaissait l'existence du Puits de Lazare, même si ses propriétés restaient un peu floues et moyennement fiables. Toute personne faisant partie de la Ligue des Assassins connaissait le Puits sans pour autant l'avoir jamais vu pour la plupart des assassins. La mercenaire était particulièrement attirée par ce genre de produit légendaire. Si Merlyn disait pouvoir lui en procurer autant qu'il le fallait, peut-être pouvait-elle tourner cela à son avantage et en garder pour elle. Chose risquée qui ne traversa son esprit qu'un instant, si Merlyn découvrait ça elle perdrait l'infime confiance qu'il s'efforçait déjà de lui accorder. Et dire qu'il avait pu se procurer ceci...

Bref, ils avaient un accord, en plus de ça avec la promesse de Merlyn sur son propre fils, c'était du sérieux. Mais l'arrivée du Flash gâcha cette belle soirée. Il fallait lui accorder ça, il était incroyablement rapide et les avait pour ainsi dire démasqués. Cheshire fut prête à passer à l'offensive à tout moment, mais laissa parler les deux hommes. Au premier mot du super-héros, elle avait rangé l'échantillon dans sa poche. Quand Merlyn invita Flash à s'assoir entre eux, Cheshire lui lança un regard aussi étonné que questionné. C'était une blague ce qu'il se déroulait sous ses yeux. Ils allaient rester assis sagement à discuter? Discuter à propos de quoi exactement? Elle était mi-énervée mi-intriguée. Merlyn avait normalement les mots pour dissuader Flash de faire une quelconque action irréfléchie, et Cheshire avait hâte de voir ce qui allait en découdre.

- Dans quoi on est en train de s'embarquer, dit-elle doucement dans un soupir en tournant la tête et en la posant sur sa main, accoudée à la table.

Elle n'avait réellement qu'une envie: partir de Central City et faire quelques mixtures afin d'obtenir le parfait poison.
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4207
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Mar 24 Nov 2015 - 0:12
Flash avait attiré le regard des curieux évidemment il ne passait pas inaperçus. Des téléphones s'étaient ouvert pour prendre des photos de lui, des vidéos ou autres petits souvenirs pris à la va-vite. La menace de Merlyn n'était pas à prendre à la légère. Flash reconnu Cheshire et savait qu'il y avait matière à s'inquiéter. La menace de ces deux personnages n'était pas en l'air du moins pas normalement.

hum...

Rapidement il leur fit de la place. Il vida la gare n'allant pas porter les civils bien loin. Simplement à la sortie de la gare. Il dit à l'un d’eux d'appeler la police et d'ériger un périmètre. Tout ce passa très rapidement et Flash fit bien attention de ne pas toucher ni Merly, ni Cheshire afin de ne pas leur faire croire qu'il faisait un geste brusque envers eux. Une fois l'endroit vite il alla s'asseoir non sans trop de cérémonie à leur table.

Dans moins de 10 minutes un périmètre sera érigé ici et l'endroit grouillera de flic. J'aurai même plus à me soucier de vous. Alors on prévoit tuer tout le monde? Je doute que vous soyez aussi fort que cela.

Puis prenant ses aises un peu plus sûres de maitriser la situation. Il croisa les bras sur son torse dans son habituel non-chaland. Il souriait même certain d'avoir fait ce qu'il fallait. Il regardait par intermittence chacun des deux criminels, mais surtout Cheshire qui semblait très mal à l'aise d'être présent contrairement à Merlyn qui semblait toujours en parfait contrôle.

C'est toi qui l'as fait venir ici non? dit-il à Merly. Tu n'as pas l'air des plus heureuses d'être là Cheshire. Qu'est-ce que vous complotiez vous deux? Quelle est la raison de ce rassemblement?



[SVM2] Poison et Sédition 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Jeu 3 Déc 2015 - 18:11
[HRP : Je peux reprendre.]


« Dix minutes ? Ca doit te paraître une éternité ? » répondit l'assassin alors que le Flash était revenu s'assoir au près d'eux. En quelques secondes il avait fait disparaître tous les civils autour d'eux et probablement de la gare.
Une mesure vraiment exagérée, mais il faut bien se rassurer quand on joue les héros...

Les sourciles froncé devant le zèle du justicier, Merlyn poursuivit :

« Mais, tu n'aura ni la peine d'attendre, ni le plaisir de mener une enquête, car nous partons. »

Il se leva en récupérant un chapeau de style borcalino d'une couleur grise identique à son costume qu'il posa sur sa tête.

« Je t'avais pourtant prévenu, mais en refusant mon conseil tu as écourté mon rendez-vous, c'est regrettable. »

Il sortit de sa manche un petit objet pas plus gros qu'une clé usb avec un bouton dessus.

« Vois-tu, j'ai déjà appuyé dessus et d'ici quelques minutes, moins de dix certainement, dans le quartier de Broome, une résidence habitée explosera tuant une quinzaine de personnes paisiblement endormies. Leur chaudière à gaz au sous-sol a été modifiée par mes soins.
Pourtant, je n'ai rien contre cette grande famille, mais tu m'a forcé la main. »

« Et puisque tu aime enquêter, je te laisse chercher de quelle résidence il s'agit. »

« Un second conseil, à ne pas refuser non plus.
Ne tente pas de me malmener, j'ai d'autres détonateurs sur moi... »


Merlyn proposa alors à Cheshire de partir.

Le héros avait deux choix :
Prendre au mot les paroles de l'assassin et tenter de sauver des innocents en les laissant disparaître et en tombant peut être dans un piège.
Ou bien, sentir un coup de bluff et arrêter les deux dangereux criminels avant qu'ils ne mettent en œuvre d'autres plans au risque que la vérité ne fasse mal.



[HRP : Quelque soit ton choix, dans le cadre du SVM je vais devoir te faire souffrir désolé. Aussi, je te demanderais de ne pas faire trop d'actions pour que je garde la main sur les conséquences.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Déc 2015 - 15:44
Cheshire savait qu'elle était en bonne compagnie avec Merlyn. Elle lui faisait confiance, étant un assassin implacable et un pair au sein du Secret Six. Elle ne ressentait pas de l'affection mais une certaine sureté qui lui permettait de savoir qu'avec lui il n'y avait pas de pépin. Bref le collègue parfait. Elle savait aussi qu'il avait toujours un plan.

Aussi quand il mit Flash au courant de ce qu'il avait préparé dans la ville, Cheshire fut persuadée que le super-héros allait devoir faire un choix et n'allait pas aimer ça. Le dilemme était dur. Mais la mercenaire ne s'en préoccupait que très peu. Dans quelques minutes, elle allait quitter Central City et se mettre au travail pour concocter le poison. Chose qui allait lui prendre plusieurs heures mais qui la motivait beaucoup, particulièrement parce qu'elle avait en ce moment-même sur elle un échantillon du Puits de Lazare. Chose qu'elle n'aurait jamais pu imaginer avant aujourd'hui. Vraiment, Merlyn était l'homme idéal quand il s'agissait de satisfaire la curiosité de Cheshire et la pousser à préparer un breuvage de cette envergure.

Quand il l'invita à partir, Cheshire se leva doucement et remit correctement sa veste sur les épaules. Elle fixait Flash qui allait devoir trouver une solution. Quant à elle, elle allait filer avec le prochain train le plus rapidement possible pour Star City où se trouvait son emplacement et ses affaires nécessaires à la demande de l'archer. Et ensuite, elle contacterait Merlyn dès qu'elle serait prête.

- Un plaisir, Flash, vraiment. À bientôt peut-être, grommela-t-elle à moitié en se dirigeant vers les quais.

Les mains dans les poches, elle tenait fermement le précieux liquide et, baissant davantage sa casquette jusque sur ses sourcils, elle accéléra le pas. Elle ressentait une excitation indescriptible en pensant à la préparation du poison. Et n'avait qu'une hâte: apprendre la mort prochaine de la personne ciblée par Merlyn, et ce peu importe qui elle était.
Revenir en haut Aller en bas
Barry Allen/The Flash
Barry Allen/The Flash
Co-fondateurs
Inscription : 29/11/2012
Messages : 4207
Localisations : Central City
JLA

Feuille de personnage
Inventaire:
MessagePosté le: Ven 4 Déc 2015 - 16:09
Flash réfléchi deux secondes. Serait-ce deux secondes de trop? Merlyn, ne devait pas bluffé, ce n'était pas du genre à ces deux personnages. Flash regarda Merlyn un peu paniqué, puis étant sur à cent pour cent que la menace était réel, il se leva et partit en direction du quartier. Il communiqua avec Wally via son émetteur soigneusement inséré dans son Flash symbole au niveau de son oreille droite.

WALLY! Il y a une bombe dans Broom qui va exploser la détonation est activée on doit faire vite.

OH MON DIEU! J'essaie de rejoindre Wally le plus rapidement possible.

N'ayant pas pris le temps de s'informer qui avait répondu à sa communication c'était Linda qui avait répondu. La conjointe de Wally allait probablement tout faire pour lui parler, mais il serait probablement trop tard. Il était seul sur ce coup et l'inévitable semblait probable... il n'y arriverait pas. Merlyn avait prévu son coup trop d'avance et il avait été devancé en rapidité. C'était non seulement ironique c'était tragique. Arrivé, au quartier il commença, par un rapide tour pour voir qui avait une chaudière au Gaz. C'était plus ou moins compliqué à voir, car il y avait le tuyau de remplissage pour les compagnies de gaz. Chaque maison ou il en voyait un il entrait. Mais jusqu'à maintenant rien n'était menaçant.

Et si c'était réellement du bluff.

Il ne pouvait pas prendre la chance, mais il commençait à croire que c'était peut-être effectivement simplement une manœuvre d'évitement de la part de Merlyn. Il l'espérait en tout cas. Il espérait de tout cœur que tout ceci n'était que fumisterie, car le temps commençait à manquer pour sauver ces vies innocentes qui n'avaient rien fait d'autre que de vivre dans la mauvaise ville en ce moment.


[SVM2] Poison et Sédition 1499726395-flash-sign-01
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Mar 8 Déc 2015 - 23:16
Le Flash ne dit rien, l'espace de quelques secondes.

Merlyn s'imaginait avec amusement qu'une dizaine de théories venait de germer dans son esprit avant d'être soigneusement analysées, considérant la meilleure manière d'agir face à la situation qu'il lui imposait. Mais il n'y avait pas besoin d'un super cerveau pour saisir la simplicité du risque qu'il prendrait en s'acharnant à vouloir les arrêter.
Même s'il envoyait tous ses acolytes chercher la bombe à sa place, il s'en voudrait trop que des vies ne partent en fumée, qu'ils ne mettent pas tous les moyens à sa disposition pour éviter la tragédie. Les héros de sa catégorie étaient trop sensibles envers la santé du petit peuple et cela constituait leur principale faiblesse. Ce n'était pas une mesure bien élaborée, mais simplement efficace pour se débarrasser des justiciers.

Le temps que Merlyn se fasse cette réflexion, l'homme le plus rapide du monde avait déjà disparu pour rejoindre le quartier piégé probablement.

Merlyn salua donc Cheshire en soulevant légèrement son chapeau avant de jeter un dernier regard à son café posé sur la table.
Empoisonné ?...
Même si c'était peu probable, ça l'amuser également de l'imaginer...

Il sortit un billet de sa poche, le posa et quitta l'espace du Café.

Il se dirigea alors dans la Gare entièrement vidé en direction d'une porte proche marquée des mots “Authorized Personnel Only” pour l'ouvrir. D'ordinaire la porte aurait dû être verrouillée, mais l'Assassin avait déjà pris soin de la crocheter. Il la referma derrière lui en la verrouillant bien cette fois-ci.

Un escalier malpropre se présentait à lui, mais ce qui l’intéressa dans un premier moment, ce fut le sac noir rangé contre le mur, il l'ouvrit et en sortit sa tenue. Il enleva donc son costume gris dedans et mis sa tenue de la Ligue.
Prenant le sac, il grimpa l'escalier jusqu'à arriver devant une autre porte déverrouillée et arriva sur le toit de la Gare. Il referma cette seconde porte, posa le sac, craqua quelque chose entre ses mains et le jeta dans le sac qui pris aussitôt feu.

Puis il sortit un deuxième objet similaire à celui qu'il avait montré au Flash précédemment. Il appuya sur le bouton du premier, avant d'appuyer sur le second.

Au loin un bruit sombre résonna et un nuage de fumée et de poussière s'éleva.
Une maison du quartier avait bel et bien explosée et la lumière rousse des flammes naissantes brillait au loin dans la grande métropole sous le regard de l'Assassin.

Il sauta dans les ténèbres et disparu.



[HRP : Terminé de mon coté. Ce fut court et très sympathique.
Merlyn n'a pas fait sauté une maison habitée, mais une maison abandonnée. Même si Flash peut ne pas le savoir de suite et se faire une grande frayeur.
L'Assassin n'est pas dû genre à tuer des innocents pour le plaisir, c'est pourquoi il a stoppé la première bombe et en a déclenché une autre pour montrer qu'il en avait réellement les moyens.]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

[SVM2] Poison et Sédition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Central City :: Central City Rail Station-