Le baiser mortel du froid [PV:Huntress]

Invité

MessagePosté le: Sam 14 Nov 2015 - 18:26
Gotham n'était pas ma ville préférée, je l'évitais autant que je le pouvais, que ce soit dans l'autre monde ou celui-ci. Pourtant cette fois, j'y allais de mon propre gré afin de discuter de certaines choses avec Sentinel, l'un de mes meilleurs amis. Ma tenue de super-héros me recouvrit rapidement par ma simple pensée, chose qui laissait toujours Old Jay en moi assez perplexe. Son pouvoir lui venait d'une expérience scientifique, mais moi étais devenu Flash par l'intervention du dieu Mercure lui-même. La magie divine coulait dans mes veine depuis, me donnant "la vitesse d'un dieu".

Il faisait nuit. La journée, je m'étais atelé à découvrir la vie d'Old Jay et son travail à Garrick Laboratory. Avec Joan les choses ne faisaient qu'empirer, on n'était plus sur la même longueur d'onde, je n'étais plus son Jay. Elle était retournée chez ses parents et il était fort probable que nous ne vivrions plus sous le même toit. Une part de moi en était profondément bouleversée, une autre n'en avait rien à faire. Joan ne représentait plus rien pour mon moi de Earth 2. Ces pensées sombres en tête, j'entrai dans la ville au plus haut taux de criminalité du pays.

Alors que je me dirigeais vers la tour d'Alan, je vis les lumières d'un grand centre commercial de plusieurs étages s'éteindre, puis se rallumer. C'était trop suspect à mon goût pour passer à côté, et avec ma vitesse, faire le tour des lieux pour confirmer ou infirmer mon intuition ne me ferait pas de mal. Malheureusement, à peine étais-je entré dans le hall que la structure commença à se recouvrir de glace. Les portes et fenêtres étaient condamnées. Les sols et les plafonds se recouvraient d'un gel qui n'épargnait aucun objet directement en contact. Or, j'étais moi-même en contact avec le sol et j'étais encerclé par le gel qui se rapprochait à grande vitesse.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 14 Nov 2015 - 23:04
Gotham, ma ville natale. Celle qui m'a fait devenir ce que je suis. Sans elle, qu'est-ce que j'aurais été ? Une professeure d'italien lambda qui ne connaîtrait les crimes les plus sordides ? Non, ce n'était pas moi. Je suis une femme d'action. Je ne me contenterais jamais d'une routine qui pourrait devenir très vite lassante. Pourquoi je parle de ça déjà ? Ah oui c'est vrai.

Une semaine. Une semaine où la ville est victime de cambriolages. Vols de bijoux sur vols de bijoux. Tous les héros connaissent ce mode opératoire. C'était celui de Mister Freeze, alias l'homme qui veut faire revivre sa femme en fabriquant une machine dont les composants sont très onéreux.
Pourquoi on ne l'arrête pas, me diriez-vous ? Parce que de un, les flics n'ont pas assez de preuves pour faire une chasse à l'homme (bien qu'il y a toujours de la glace sur les lieux de vols… en plein automne), et qu'il est introuvable. Alors toutes les nuits, depuis presque un mois, je fais tous les centres commerciaux de Gotham afin de le trouver en flagrant délit.
Mais qu'est-ce que c'était long… pourquoi Batman ne m'aidait pas aussi ? C'est trop difficile pour lui ?
Cette question me mettait en rogne, tandis que je me disais qu'il avait autre chose à faire. Youpi ! C'était la fête dans ma tête !

Je fus intriguée par un centre commercial à proximité. Je crus un instant que les lumières éclairés le bâtiment. Mais il était censé ne plus accueillir de monde à cette heure-là. Pourquoi il était encore ouvert ? Il y a encore quelqu'un à l'intérieur ?
Bizarre…
Autant le faire avant que je retourne chez moi. De toute manière je n'avais que ça à faire depuis un mois !
Je garais ma moto à l'entrée du centre commercial, plaçant la sécurité en cas de vol alors que je commençais à m'avancer vers l'entrée.
Je vis en effet quelqu'un, mais pas celui que je m'attendais.

Il s'agissait de Flash. Pas celui de la ligue où j'avais fait partie, non. Plus jeune. Un remix entre un jeune de 22 ans et le Flash n°1 officiel. Le prédécesseur de Barry. Il était encore en vie ?

Je dû arrêter de réfléchir lorsque je vis la scène. Flash était visiblement tombé dans un piège… de glace. Mister Freeze. Je le savais !

Il fallait que je le sorte de là. Non pas parce que j'avais envie. Mais parce qu'il pourrait m'aider pour rattraper Freeze. Encore faut-il que je monte au plafond sans toucher le sol. Sinon, je serais aussi piéger. Je levais alors les yeux : le bâtiment était composé de plusieurs étages.

OK… j'allais devoir casser une vitre.
Je pointais l'arbalète vers la fenêtre au-dessus de moi et déclenchais le mécanisme. Le grappin rencontra le verre à une vitesse déconcertante avant de la briser. Nickel !
Tirant un peu sur la corde, constatant que je pouvais monter sans problème, je posais mes pieds sur le verre et commençais à monter.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 11:04
Ce gel n'était évidemment pas naturel, je n'étais pas assez idiot pour le croire. J'avais lancé mon casque le plus loin possible et je le vis se faire recouvrir de glace instantanément. Presque tout le bâtiment en était recouvert, car en effet, le froid prit tout d'abord les étages supérieurs, avant ceux inférieures. Cette observation me donna l'idée de tenter d'atteindre une hauteur déjà gelée, puisque je ne serais alors plus infecté. Mais comment? Presque tout le sol était atteint et ça continuait sur tout le rez-de-chaussée de se propager. Même les escalators ne bougeaient plus... Mais oui! J'envoyais un plus loin, je devais me dépêcher de monter dessus.

Je reculai de quelques pas pour prendre de l'élan, et pris de la vitesse sur la courte distance qui me séparait du gel en déplacement, avant de sauter sur une autre safeplace. Celle-ci était moins pire que l'ancienne du fait qu'il restait un chemin vers l'escalator, bien qu'il se faisait rapidement manger par la glaciation. Je me mis à courir sur cette voie toute tracée tant que je le pouvais, puis bondis sur une autre îlot de sécurité. Ça me rappelait les jeux qu'on faisait quand on était gamin où il fallait éviter les carreaux noirs et atterrir sur les blancs. Maintenant que j'y pense, c'était assez raciste comme règle du jeu. Le plus difficile n'était pas d'atteindre les endroits moins risqués, mais plutôt de ne pas perdre l'équilibre lors de l'atterrissage. Sans compter cette peur panique de rater sa cible et de se retrouver emprisonné dans la glace.

Enfin, j'arrivai à la dernière zone n'était pas infectée par le gel, me séparant de l'escalator. Ce froid était mortel, autant pour moi que pour ma vitesse. C'était comme affronter Captain Cold en dix fois pire.

"Attendez... Qui c'est ce Cold? Bref, on verra ça plus tard! Sautons!"

Avec six pas d'élan, je courus à vitesse maximale -aussi maximale que possible à cette courte distance- et bondis vers l'escalator. J'avais cette intuition assez malsaine que je n'y arriverais pas depuis le début, mais je m'étais accroché à un tout petit espoir. Pourtant, la réalité venait brutalement de me rattraper: je n'avais pas pris assez de vitesse, j'allais retomber sur ce sol emprisonnant.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 13:37
Avant de monter sur les murs du centre commercial, je priais Dieu pour que ce putain de grappin ne lâche pas, me retrouvant avec plusieurs fractures, et à chaque mètre escaladé, je le remerciais. Pire que lorsque tu vas dans une église.
Je m’accrochais alors à l’ouverture que j’avais créée, en prenant soin de ne pas m’enfoncer un morceau de verre dans ma paume. Il ne fallait pas que je traverse la vitrine tout de suite, ne voyant pas si le piège continuait à l’étage. Je baissais la tête afin de voir la situation de Flash, qui avait visiblement décidé de me faire chier. Il ne pouvait pas rester en place pendant quelques secondes ?
Après avoir soufflé un bon coup, je décrochais le grappin pour tenter de l’accrocher quelques mètres plus loin, sur l’une des barres en métal qui surplombait le magasin. Ça aurait été plus simple en étant une araignée mutante, mais vu que j’en étais pas une, il fallait que je me débrouille avec ce que j’avais.  

Appuyant sur le mécanisme, le fil se tendait, pouvant ainsi surplomber l’étage. Sauf qu’il eut un problème. Je me balançais. Trop et vite. Il fallait que je me stabilise avant que le grappin n’a plus rien pour s’accrocher. Je me figeais, contractant tous les muscles, afin que mon corps s’arrête d’aller de droite à gauche, tel une pendule.
Allez… arrête de te balancer…

Et le pire arriva. Jay, voulant rejoindre les escalators, n’avait pas pris assez d’élan, et allait être de nouveau enfermé dans le piège de glace.

-PUTAIN !

Oui, comme si ce n’était pas aussi compliqué, le grappin décida de se décrocher. Merci de me laisser tomber.
Me concentrant sur les quelques mètres avant que je touche le sol, j’accrochais le grappin vers la rambarde de l’étage avec succès, me permettant assez d’élan pour aller en direction de Flash. Tout ce que je voulais.
J’utilisais ensuite mes pieds pour les coincer sous ses aisselles, le faisant s’envoler. Vu qu’il était assez léger, je pouvais facilement le soulever pour le déposer sur les escalators, avant de continuer mon chemin… indéterminé. Où j’allais encore atterrir ?
Par un réflexe, je raccourcis la longueur du fil pour aller m’accrocher sur la rampe.

OK. Sauver Jay: Fait.
Maintenant, il fallait qu’on sorte de ce centre commercial maudit !
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Dim 15 Nov 2015 - 16:38
Était-ce parce que je fermais les yeux que j'avais la très nette impression de planer dans les airs, plutôt que de tomber? Et cette sensation sous les aisselles, c'était quoi exactement...? Je les rouvris pour constater que c'était des bottes qui me guidaient en direction de mon propre but. Je voyais le sol défiler sous moi en arrivant et posai mes peds sur un escalier, alors que mon sauveur continuait son chemin un peu plus loin. Oh non, c'était une sauveuse, aux longs cheveux noirs, elle était costumée. La mémoire d'Old Jay supposait que c'était Huntress, mais je ne pouvais confirmer aux vues de ses nombreux costumes différents par le passé. Elle réussit à s'accrocher à une barre du premier étage. Je hurlai dans sa direction:

"Merci madame! Attendez j'arrive!"

Elle était visiblement plus vieille que moi, enfin mon moi de Earth 2, je n'avais pas pu m'empêcher de l'appeler "madame". Je montai les escalators gelés à vitesse rapide, mais pas trop non plus, car il ne faudrait pas glisser et le froid ambiant me ralentissait un peu. Une fois à l'étage en question, mon regard fut attiré par une sensation étrange sur le côté -donc en face de Huntress- me retournant vivement regarder ce qui arrivait sur la jeune femme à toute vitesse: un rayon givrant. Voyant ce danger, j'accèlerai encore et saisis le bras de ma sauveuse en continuant de courir, la remontant par l'effet d'entraînement. Si l'un de nous s'était retourné, il aurait vu le rayon s'écraser sur la rampe à laquelle elle s'accrochait plus tôt et augmenter sa glaciation.

"On l'a échappé belle madame l'héroïne! Vous êtes bien une héroïne, non? Ce serait compliqué pour moi d'être sauvé par une vilaine!"

En parlant, je fis en sorte de placer un bras autour de ses épaules et l'autre bras autour de sa taille, laissant ses jambes pendre derrière moi dans mon dos. La position était certes inconfortable, mais c'était la meilleure au vue des événements. Le tireur quant à lui continua de tirer tout du long, mais il ne réussit qu'à toucher des murs, vitrines ou portes de magasins quelques fractions de secondes après que je fus passé devant. Soudain, Mr Freeze apparut devant nous et pointa un canon vers nous. Lorsqu'il tira, je tentai de m'arrêter, mais trébuchai et glissai sur les fesses, madame Huntress sur moi. Mes pieds étant dirigés vers Freeze, il reçut un tacle qui l'envoya dans une vitrine sur le côté. Et l'héroïne et moi nous arrêtâmes en nous cognant contre le mur en face, assez brutalement.

"ça va madame l'héroïne?"

Dis-je en me frottant la tête.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 20 Nov 2015 - 20:37
Même pas le temps de me reposer que je sentis quelqu’un me saisir, lâchant ma prise, juste avant que cette dernière fut gelée par un rayon. Ce fut alors avec surprise que ce fut le sauvé qui devint sauveur. Décidément, ce Flash était très réactif.
Plus de jeu de mots comme ça, Helena !

Attends, il a osé m’appeler madame ?
Alors OK, je sais que depuis pas mal de temps, on n’est plus autorisé à appeler une femme « mademoiselle » de peur de se faire traiter de misogyne, mais quand même, j’étais aussi vieille que ça?
Ce fut sa seconde question qui me mit presque hors de moi. MOI UNE CRIMINELLE ?

-Laissez-moi réfléchir, j’ai un peu risqué ma vie pour entrer dans ce centre commercial alors que je suis sur une affaire de vol. Alors oui, si j’ai pris la peine de le faire, c’est qu’il y a 99% de chance que je sois une héroïne.

Les 1% étaient dédiés à mes méthodes.

-Et de même, ça serait très dur à passer si un criminel venait à me sauver.

Il y avait bien Double-Face qui n’avait pas tué Renee… non non, c’est un mauvais exemple !

Mais un autre problème arriva soudain.
Cette position était dérangeante, voire douloureuse.  Il allait finir par me lâcher ou bien … non parce que ce n’était pas comme si j’étais amputée des jambes. Je pouvais courir !
Et alors que j’allais lui demander poliment, parce que j’étais une femme bien élevée, de me lâcher que je vis Mister Freeze, celui que je cherchais depuis presque plusieurs mois, apparaître devant nous. Flash glissa, envoya l’homme contre une vitrine alors qu’on fonçait dans un mur.
Nous le prenions de plein fouet. A tel point que j’eus le tournis pendant quelques minutes.

Ok, j’aurais peut-être pas dû souhaiter qu’il me lâche. Et voilà qu’il m’appelle pour la troisième fois « madame l’héroïne ».

-Vous savez, je ne serais pas vexée si vous demandez mon nom. D’ailleurs, ce serait très sympa de votre part que vous me nommer Huntress, et pas « madame l’héroïne ». Non pas parce que m’appeler « madame l’héroïne » part sans doute d’une bonne intention, mais je n’ai pas encore dépassé la trentaine.  Alors j’aimerais qu’on m’ajoute 10 ans de plus.

J’avais dit cette phrase de manière calme, bien que je fusse vexée qu’on m’appelle madame. C’est dans ma nature !

-Sinon, pour répondre à votre question, ça va.  J’espère que c’est le cas pour vous.

Après avoir retrouvée totalement mes esprits, je tournais ma tête vers la vitrine brisée. Personne. Mister Freeze avait fui.

-Merde !

Je me levais aussitôt pour tenter de le poursuivre, laissant totalement Flash.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Sam 21 Nov 2015 - 21:49
Huntress -car c'était bien elle- se releva avant moi et remarqua la fuite de notre ennemi. Elle se mit à le poursuivre sans plus se préoccuper de moi. C'était plutôt vexant, est-ce qu'elle m'en voulait pour le "madame"? Son ton calme m'avait fait croire le contraire, mais autant présenter mes excuses avant d'envenimer notre relation. Enfin... Je veux dire qu'il ne faudrait pas que deux héros de notre envergure se retrouvent fâchés pour si peu. Je me relevai en époussetant rapidement ma tenue, avant de refaire apparaître mon casque sur la tête. Ensuite, je la poursuivis en courant.

Si je n'avais pas cette vitesse meta-humaine, un tel exploit aurait été impossible. En effet, la super-héroïne dont je venais de décider d'en faire une amie possédait une trop bonne foulée pour un simple mortel. Elle était visiblement une très bonne coureuse, en plus d'être une gymnaste remarquable. C'était trop admirable pour que je passe à côté. J'arrivai à son niveau et me mis à faire le moonwalk en la dépassant afin de lui parler en face, un sourire avenant sur le visage. Mes pas de dance étaient bien entendu faits à vitesse très rapide, afin de tenir la route face à elle. Sans compter la glace qui me permettait de glisser quasi sans faire d'effort.

"Je suis désolé Huntress, on est parti du mauvais pied, remettons les compteurs à zéros: Je suis Flash, premier du nom. Ravi de faire ta connaissance Huntress! Puis-je me joindre à toi pour cette hunt?"

Dans sa poursuite du méchant, la jeune femme tourna à gauche. Je la suivis sans me retourner une seule fois, restant en moonwalk tout le trajet. J'avais l'impression d'être sur une patinoire et je m'amusais comme un fou. Soudain, Mister Freeze -un autre que celui qu'on poursuivait qui était un peu plus loin devant nous- passa à travers la vitrine d'un magasin et se plaça en obstacle, son fusil laser pointé sur nous.

"En voilà un deuxième... Depuis quand Freeze a un jumeau?"

Je ne connaissais pas grand chose sur ce super vilain de Gotham, malgré les connaissances d'Old Jay en moi, mais il était presque certain qu'il était fils unique. Un autre Freeze sortit pour sa part par la porte d'un local, le plus calmement du monde, derrière nous.

"1... 2..."

Je posai la main sur la tête de Huntress et appuyai brutalement pour la faire se baisser en même temps que moi. Deux rayons passèrent au-dessus de nos tête, dans des sens contraires. Immédiatement après, les deux Freeze furent emprisonnés dans la glace. Mon temps de réaction était plus élevé que la normale, voilà pourquoi je l'avais vu venir. D'autres ennemis identiques arrivaient, il fallait bouger avant d'être coincé...

"Huntress, ils sont trop nombreux, on doit battre en retraite et trouver un moyen de quitter cet endroit!"
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 27 Nov 2015 - 19:31
Il fallait que je le rattrape. J'avais enfin la chance de le coincer, après une traque qui me semblait presque insensée.

C'est alors que j'entendis quelqu'un derrière moi.
Visiblement, j'avais un autre problème. Si on pouvait considérer que c'en était un.
Flash me poursuivait. Sans doute pris par des remords presque inutiles, à mon sens.
A tel point de vouloir m'aider. OK, ce Flash n'avait rien à voir avec le premier. Mais pourquoi il avait parfois la même attitude que lui ?


-Oui, je sais que tu es Flash premier du nom, alias Jay Garrick.

Je pouvais me permettre de le nommer par son nom de civil, car il n'y avait personne. Et de 2, il était censé connaitre mon identité. A moins que ce soit un remix du vieux et du jeune? Et il venait de faire un jeu de mot avec mon nom en plus de ça ? Ok, ce Jay n'avait rien à voir avec l'ancien.

-Et soit ! Si ça peut m'aider à arrêter Freeze qui est en liberté depuis plusieurs semaines, soit.

Oui, je ne le forçais pas spécialement à collaborer. Après tout, il avait peut être autre chose à faire. Et s'il voulait remonter dans mon estime…

Mes pensées s'arrêtèrent net, en même temps que ma course, ou plutôt de ma glissade, lorsque je vis Mister Freeze. Sauf que ce n'était pas lui. Non, la forme du visage était différente de celui que je connaissait. Un sbire.
Et il se reproduisait très vite.

Visiblement, il fallait qu'on les affronte. Ce fut ma première idée avant de constater qu'il y avait à présent une vingtaine autour de nous.
L'idée de Flash me laissa septique, parce que je n'avais pas partir comme une lâche, mais vu la situation, c'était la seule solution.
Et puis Freeze n'est sans doute plus ici.

-Il a probablement pris la fuite. On le trouvera plus vite dehors.

Accrochant le grappin à l'étage, je saisis mon nouveau partenaire pour aller près de l'entrée que j'avais créée pour entrer dans l'établissement. Ce n'est qu'en sortant de cette dernière que je pus apercevoir un camion de livraison.
En pleine nuit, alors que le centre commerciale était fermé.
Le voleur était là-dedans.

Sautant sur ma moto, je me tournais ensuite vers Flash, pendant que le véhicule chauffait.

-Je ne crois que ça soit stratégique de monter dedans. Tu iras moins vite.

Oui, moi aussi je fais de l'humour. Je démarrais ensuite, commettant un excès de vitesse pendant plusieurs kilomètres.
Revenir en haut Aller en bas
Invité

MessagePosté le: Ven 4 Déc 2015 - 10:11
Elle savait qui j'étais, trop d'honneur! En vérité, c'était ma part jeune qui était heureuse, Old Jay était habitué à cette notoriété. Et sa mémoire m'apprit que lui et Huntress avait travaillé ensemble par le passé, bien que ce fut de courte durée à cause de certains comportements la concernant... Ah bah, c'était avant, elle avait changé depuis, ou tout du moins, ce n'était pas quelque chose qui me dérangeait vraiment. Quand on avait eu pour amis Hawkgirl qui était une sorte de rambo au féminin, on savait faire avec des coéquipiers particulièrement violents. Je voulais l'aider à arrêter Freeze certes, mais j'avais mes propres plans pour la soirée. Donc, nous allions devoir boucler cette affaire rapidement et nous séparer. Non pas que sa compagnie m'incommode... Bien au contraire. J'eus un petit sursaut en sentant le bras de ma partenaire du soir me saisir par la taille et nous tracter vers l'étage supérieur avec son grappin.

Comment dire... Ma virilité en prenait un bon coup... En plein dans les dents. Sans compter mon réflexe idiot de l'enlacer par le cou pour m'accrocher, je devais avoir l'air d'une lady qu'elle venait juste de sauver. Même si ce fut le cas tout à l'heure, ça ne l'était plus... Les "clones" tiraient des rayons givrants vers nous pendant qu'on montait, mais aucun ne nous toucha fort heureusement. Je me contentais de serrer son cou en espérant qu'elle savait ce qu'elle faisait. Courir était tout ce que je savais faire. Une fois dans les airs, je devenais vulnérable. Je soupirai de soulagement en arrivant à la sortie fabriquée par Huntress plus tôt, avant de m'y engouffrer à sa suite. Je me cognai le nez contre son dos à l'extérieur, me faisant brutalement reculer, quand elle s'était arrêtée pour observer un camion de livraison, en bas, sur le point de partir.

"Aie! Désolé."

C'était comme buter contre un mur de briques! Quel genre de muscle cette femme avait développé au cours de ses escapades nocturnes? Elle devait l'avoir à peine sentit, car tout de suite après, elle repartit au galop sans un regard, comme tout à l'heure. En fait, c'était sa manière de fonctionner, remarquai- je: foncer sans se soucier des autres. Mais ce n'était pas assez pour me faire abandonner, je ne la lâcherai pas! Ma patience fut récompensée, puisque en arrivant derrière sa moto bien avant qu'elle s'y soit jetée, elle se retourna pour lancer une vanne qui me fit sourire d'amusement.

"Je peux te tracter si tu veux, tu iras plus vite!"

Oui, j'avais parfois du répondant. Je suivis la jeune femme en courant à côté d'elle, ne me préoccupant pas de la vitesse excessive qu'elle prenait. C'était pour la bonne cause, le fourgon avait remarqué qu'on le suivait. La porte arrière aussi immense qu'une porte de garage se leva doucement pour révéler deux Freeze tenant des canons. Ils tirèrent vers nous, l'un visant ma coéquipière, l'autre moi. J'esquivais sans problème, ces imbéciles avaient échangés la vitesse pour la puissance. Chose qui ne servait à rien avec moi. Voyant que leurs tirs ne faisaient pas mouche, ils tirèrent sur la route juste devant nous, nous faisant glisser dangereusement. Voyant la moto de Huntress sur le point de faire un dérapage mortel, j'accélérais d'un coup au point que le temps semblait figé pour moi et sautai sur la selle de sa moto là où il y avait de la place derrière elle pour un passager normalement, pour y atterrir pieds joints. Ensuite, j'attrapai la jeune femme par les aisselles en passant mes bras en-dessous, afin de sauter sur la route en l'emportant. Enfin, je la ramenai sur le trottoir pour ne pas se faire écraser par les autres véhicules. Le temps reprit immédiatement son cours.

"Huntress, je peux les rattraper, mais vas falloir que je te laisse ou que je te porte, décide- toi vite..."

Elle devait avoir l'impression d'avoir été téléportée sur le trottoir.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

MessagePosté le:
Revenir en haut Aller en bas
 

Le baiser mortel du froid [PV:Huntress]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FROID MORTEL de Johan Theorin
» [Johan Theorin] Froid mortel
» réfrigérateur trop froid
» un baiser a l'avenir ^^ Terminé
» [Scalese, Laurent]Le baiser de Jason

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
DC Earth - Forum RPG Comics :: La Terre :: Gotham City-